ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#361 13-12-2007 11:42:52

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6575

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

mjk a écrit:

Dasquié aurait mis en ligne de nouvelles preuves (à quel sujet ?) et son site aurait été nettoyé par la DST, c'est bien ça ?

S'il avait eu de nouvelles preuves celles-ci auraient dû apparaitre trés vite ailleurs que sur son site et il n'y a rien, non à mon avis le but était  surtout de relancer l'affaire du dossier classé défense et que ce sujet ré-apparaisse intempestivement dans les médias, du moins qu'il ait une place sur une chaine en direct lors du téléthon.

J'ai la trés nette impression qu'il s'agit d'une com bien préparée et je ne pense pas non plus que cela soit dans un but à proprement parlé journalistique.

Je suppose que je vais quelque peu irriter des gens en avançant cela, ce n'est pas le but, je ne donne que mon avis sur des éléments qui me semblent logiques (post#335) ni plus ni moins.

ragondin a écrit:

Personne ne dit que cet homme est bien. En revanche le sujet du 911 existe sur les medias et ça aucun d'entre nous ne peut le faire avec son clavier d'ordinateur.

Je n'ai pas vu que le 911 soit plus traité et/ou à sa juste valeur dans les médias depuis la semaine dernière ? Tu veux dire sur ceux du net ?

Ha oui évidemment sur internet avec des clapiés et des souris tongue wink

Dernière modification par kézako (13-12-2007 11:47:45)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#362 13-12-2007 18:33:28

Kyja70
Membre Actif Asso
Lieu: Budapest
Date d'inscription: 04-03-2007
Messages: 1164

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST


"A ce jour, je n'entre pas dans les théories du complot, sauf celles qui sont vraies !" Michael Moore cité par Pr. David Ray Griffin dans un livre que tout le monde doit lire : La faillite des médias
Sinon écoutez Serge Latouche et Jacques Grinevald sur Nicholas Georgescu-Roegen !
http://ocparis.canalblog.com/

Hors ligne

 

#363 13-12-2007 19:04:46

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Si ça c'est pas de l'info de l'ambassade de France
17 janvier 2007
www.ambafrance.org.sa/article.php3?id_article=716

* Arabie saoudite / Grande-Bretagne : Seul Al-Hayat indique que le grand tribunal de Londres a ordonné hier le retrait de toutes les copies d’un ouvrage intitulé : « Les soldats inconnus – comment le terrorisme a réussi à transformer le monde moderne », dans le cadre d’un procès intenté par l’homme d’affaires saoudien, Khaled bin Mahfouz, et son fils pour outrage à personne. L’auteur de l’ouvrage accuse ces deux derniers de financement du terrorisme.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#364 13-12-2007 19:07:03

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

www.guillaume-dasquie.com/content/view/14/32/
Ben Laden, l'enquête impossible ?

La condamnation de deux spécialistes français du terrorisme par un tribunal britannique crée un précédent judiciaire

C'est une étrange publication judiciaire, parue dans Le Figaro, mardi 31 octobre, puis dans Le Monde, le lendemain. Sous l'intitulé " publicité ", elle est titrée : " Présentation d'excuses au cheik Khalid Bin Mahfouz et au cheik Abdulrahman Bin Mahfouz " et signée de Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié.Ces deux spécialistes français des affaires de terrorisme présentent, en des termes inhabituels, leurs " excuses les plus sincères " aux deux personnages et à leur famille, l'une des plus riches et influentes d'Arabie saoudite. MM. Brisard et Dasquié reconnaissent avoir formulé " des allégations extrêmement sérieuses et diffamatoires alléguant - du - soutien - des Bin Mahfouz - au terrorisme par le biais de leurs entreprises, familles et oeuvres de bienfaisance et par voie directe ", assertions qu'ils jugent aujourd'hui " entièrement et manifestement fausses ". Ils concluent en affirmant être " conscients du très grave préjudice " et de " la très grande détresse " que ces allégations ont causés aux Bin Mahfouz. Le corps du délit ? Un livre, écrit par MM. Brisard et Dasquié, paru en 2001 en France sous le titre Ben Laden, la vérité interdite (Denoël), et un rapport sur " Le financement du terrorisme ", rédigé en 2002 par M. Brisard, pour le compte du Conseil de sécurité de l'ONU, selon lui, mais que l'organisation a démenti par la suite lui avoir commandé.Ces deux ouvrages, en des termes plus ou moins directs, font de la famille Bin Mahfouz - qui se présente sur son site Internet comme l'" un des acteurs principaux du monde commercial de l'Arabie saoudite et un des principaux investisseurs du royaume " - un maillon essentiel des réseaux de financement de l'organisation terroriste Al-Qaida.
Un soupçon récurrent aux Etats-Unis, qui vaut à Khalid Bin Mahfouz et son fils Abdulrahman d'être mis en cause par les avocats des familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001, dans une action collective en cours d'instruction outre-Atlantique.Des accusations dont la puissante famille se défend avec énergie et force procédures judiciaires, comme en témoigne son site binmahfouz.info, qui publie tous les droits de réponse, rectificatifs et condamnations obtenues d'éditeurs et de journaux. " Ce site a été conçu pour fournir des informations exactes sur M. Khalid Bin Mahfouz et sa proche famille aux journalistes accrédités, aux gouvernements et aux ONG. Des erreurs de faits graves ont été publiées sur M. Bin Mahfouz et sa famille. - Elles - sont traitées dans ce site ", prévient la page d'accueil.La publication des excuses circonstanciées de MM. Brisard et Dasquié s'inscrit dans ce cadre procédural, mais son cheminement a emprunté des voies pour le moins compliquées. Et ses conséquences jurisprudentielles, en matière de droit de la presse et de l'édition en Europe, risquent d'être dévastatrices pour le travail d'enquête et d'investigation.
Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), s'insurge contre le procédé qui consiste à " poursuivre des gens dans un pays ayant une législation qui vous est favorable, - puis - acheter de l'espace dans les journaux d'un pays où il n'y a jamais eu de poursuite ni de condamnation ".Le livre publié par Denoël n'a en effet jamais fait l'objet d'une plainte en France, où il a pourtant connu un certain succès et une bonne couverture médiatique lors de sa parution en novembre 2001. La condamnation de ses auteurs n'a été prononcée qu'en juin 2006, par un tribunal sis en Grande-Bretagne... où le livre n'a jamais été publié ! " Le délai de prescription en matière d'édition, en France, est trop court, nos clients n'ont pas eu le temps d'y saisir la justice ", justifie Christine Lécuyer-Thieffry, avocate chez Thieffry & Associés, en charge des intérêts des Bin Mahfouz en France.Une première plainte en diffamation fut en fait déposée en Belgique, en 2002, qui débouchera sur un non-lieu en 2003 : " Le juge belge s'est déclaré incompétent, à tort à mon sens ", dit Me Lécuyer-Thieffry. Le livre sera attaqué également en Suisse (où réside Jean-Charles Brisard) par les Bin Mahfouz et aussi par Yeslam Ben Laden, un demi-frère du chef d'Al-Qaida. " Nous y avons systématiquement gagné, jusqu'en cassation ", affirme Laurent Merlet, avocat de Denoël.L'affaire aurait pu en rester là, mais, M. Brisard étant cité comme expert par les avocats des familles de victimes du 11-Septembre aux Etats-Unis, les Bin Mahfouz n'entendaient pas lâcher prise avant d'avoir obtenu sa condamnation.En 2003, le livre est traduit en anglais pour publication aux Etats-Unis.
Les avocats de la famille saoudienne se précipitent pour porter l'affaire devant la Haute Cour... de Londres. Pour obtenir la recevabilité de leur plainte outre-Manche, ils ont fait acheter le livre sur le site Internet Amazon. com par un huissier britannique.Pourquoi Londres ? " Les frais d'avocats y sont faramineux, c'est dissuasif ", souligne l'avocat français de M. Brisard, Daniel Vaconsin. Surtout, instruite par des décennies de procès autour de l'IRA, la jurisprudence britannique en matière de terrorisme est particulièrement intransigeante en ce qui concerne la production de preuves. Elle condamne systématiquement les affirmations qui ne sont pas dûment prouvées et étayées.Or le travail de MM. Brisard et Dasquié est essentiellement documentaire, réalisé sur la base de greffes des tribunaux de commerce du monde entier. S'il met en lumière des liens capitalistiques ou de proximité entre les Bin Mahfouz et la vaste famille Ben Laden, il ne prouve en rien que l'argent en question a servi à des actes terroristes. " C'est déjà assez difficile de produire des bordereaux bancaires, on n'a évidemment pas de lettre d'accompagnement disant que cet argent doit être utilisé pour telle ou telle action ! ", s'agace Guillaume Dasquié, par ailleurs directeur du site Internet www.geopolitique.com. Après avoir renoncé, faute de moyens pour assurer leur défense, à se faire représenter au procès anglais, MM. Brisard et Dasquié sont finalement condamnés, en 2006, à 15 000 livres (22 300 euros) de dommages et intérêts, et aux dépens.
Lorsque le cabinet londonien Kellman Friedman, qui défend les intérêts des Bin Mahfouz outre-Manche, présente sa note, c'est le choc : " Ils me réclamaient 350 000 livres ! ", dit M. Dasquié. Soit plus de 530 000 euros, que l'auteur et son éditeur ne peuvent ni ne veulent payer. Joint au jugement figure une lettre du magistrat anglais, qui atteste le caractère équitable de la procédure et l'absence de fondement des accusations portées dans l'ouvrage.Alors que l'exequatur (la transposition) du jugement anglais en droit français est entrepris par Thieffry & Associés auprès de TGI de Paris et en Suisse, les plaignants saoudiens proposent un marché à M. Dasquié, raconte celui-ci : s'il accepte de " témoigner en leur faveur lors du procès des attentats du 11-Septembre ", ils renonceront à réclamer les 530 000 euros. Il refuse. Mais les parties finissent par s'entendre, troquant l'abandon de l'exequatur contre la reconnaissance publique des erreurs commises dans La Vérité interdite par les deux auteurs. Ces derniers signent donc la fameuse lettre d'excuses, et un document de 12 pages, où ils rétractent les accusations portées contre la famille Bin Mahfouz. Le tout sera immédiatement versé au dossier de l'instruction sur les attentats du 11-Septembre par les avocats du groupe saoudien, qui espère ainsi désamorcer une partie des accusations dont il fait l'objet.
Jacques Follorou et Pascal Galinier

TERRORISME ISLAMISTE
Vendredi 30 Septembre 2005
BIBLIOGRAPHIE
Jean-Luc Marret, Les Fabriques du jihad, Paris, PUF, 2005.
Jean-Luc Marret, Techniques du terrorisme, Paris, PUF, 2002.
Gilles Kepel, Al-Qaida dans le texte, Paris, PUF, 2005.
Gilles Kepel, Jihad, Paris, Gallimard, 2001.
Guillaume Dasquié, Al-Qaida vaincra, Paris, Privé, 2005.
Jean Guisnel et Guillaume Dasquié, L’Effroyable mensonge, Paris, La Découverte, 2002.
Dominique Thomas, Les Hommes d’Al-Qaida, Paris, Michalon, 2005.
Dominique Thomas, Le Londonistan, la voix du djihad, Paris, Michalon, 2003.
Rohan Gunaratna, Al-Qaida, au cœur du premier réseau terroriste mondial, Paris, Autrement, 2002.
Ali Laïdi et Hamed Salam, Le Jihad en Europe, Paris, Le Seuil, 2002.
Claude Moniquet, Le Djihad en Europe, Paris, Ramsay, 2004.
Jean-Marc Balencie et Arnaud de La Grange, Mondes rebelles, guerre civiles et violences politiques, Paris, Michalon, 2001.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#365 13-12-2007 22:33:03

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Proposition :

Si on doit garder 2 topics, je propose qu'on  réserve ce topic à l'actualité sur les suites de l'affaire Dasquié et qu'on aille sur l'autre pour le débat de fond. Afin que chacun s'y retrouve.

Qu'en pensez-vous ?


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#366 13-12-2007 22:41:06

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Oui bien vu pour moi et le autres ?????


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#367 14-12-2007 14:46:24

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Un article dans "Arrêt sur Images" sur le Web. Comment des document confidentiels circulent :
http://arretsurimages.net/post/2007/12/ … on-travail


Extraits :
Nous vous livrons ci-dessous ses explications, sur son métier, et sur sa garde à vue.

D'abord, indique-t-il à @rrêt sur images, ses contacts ne se situent pas à l'intérieur de la DGSE ou d'une autre ramification des services secrets. Pas "d'agents secrets" qui lui transmettent des documents sous le manteau, donc. Tant pis pour le romantisme.
"La plupart de mes sources sont des juristes, des avocats, des industriels ou des gens intégrés aux milieux d'affaire, qui ont par exemple obtenu une copie d'un document diplomatique confidentiel", explique Guillaume Dasquié.

A l'en croire, rien d'exceptionnel si des papiers censément secrets se baladent à l'air libre.

"Des notes de la DGSE circulent dans tout Paris", assure-t-il. Il glisse aussi que "beaucoup de gens détiennent des copies de télégrammes diplomatiques… simplement ils n'aiment pas les passer à la presse".

Et ces documents baladeurs, ils sortent bien de la DGSE ou d'un service équivalent ? "Oui, confirme Guillaume Dasquié, quel que soit le contrôle en interne, et quelle que soit la confidentialité supposée des documents, ils passent entre les mains de simples hommes. Et ces hommes sont parfois chatouillés par l'envie de faire sortir en pleine lumière des choses qu'ils jugent bizarres ou choquantes." Ces "simples hommes" confieraient donc ces documents à des connaissances, "souvent des juristes ou des avocats", qui les feraient eux-mêmes parfois circuler vers d'autres connaissances.

Ainsi se construirait la "longue chaîne" des sources de Guillaume Dasquié. Et c'est bien le nom du "premier maillon", c'est à dire de la personne ayant selon lui "sorti" les documents de la DGSE, que Dasquié a confirmé lors de sa garde à vue à la DST.

Reste pour lui à décider un des maillons à lui fournir les documents susceptibles de l'intéresser. Pour cela, un moyen, simple et efficace : le troc.

"Ce type de personnes est excité par le fait de détenir des pièces que tout le monde n'a pas, explique le journaliste. J'essaye d'identifier ce qui les intéresse, puis de leur fournir, en échange de ce je cherche."
.....

Suivez son regard : une partie des scoops des autres journalistes d'investigation reposerait en effet sur leurs bonnes relations avec une personne bien placée et qui peut décider, en fonction de ses propres priorités, de faire "fuiter" ce qui l'arrange.

Selon Guillaume Dasquié, c'est justement parce qu'il a "contourné le canal de fuites mis en place à la DGSE" avec la bénédiction du ministère des Affaires étrangères qu'il a été placé en garde à vue. "Les enquêteurs ne recherchaient pas la personne qui m'a donné les documents, et qui n'a jamais travaillé de près ou de loin pour le gouvernement. Il s'en fichent parce qu'ils savent que beaucoup de choses circulent. Leur priorité, c'était trouver le ou les responsables au sein de la DGSE." Puisque le journaliste a "confirmé" un nom, on peut imaginer que le responsable en question sera durement sanctionné. En tout cas, si l'on en croit cet article de Libération, daté du 18 avril 2007, la publication de la note a effectivement embarrassé la DGSE.


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#368 14-12-2007 14:48:56

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Sur Rue89 :
Le journaliste Guillaume Dasquié paie sa tournée

http://www.rue89.com/2007/12/13/le-jour … sa-tournee


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#369 14-12-2007 15:11:02

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Des précisions sur les question de droit par Me Emmanuel Pierrat, spécialiste du droit de la presse et de l’édition. Excellent article.

Le journaliste Guillaume Dasquié a été gardé à vue pendant 40 heures par des autorités qui voulaient lui faire dévoiler sa source. Est-ce un dérapage à vos yeux ou pas?
Ce n'est pas un dérapage aux yeux du droit français. En revanche, ça l'est aux yeux de la Commission européenne des droits de l'homme (CEDH) qui sanctionne la France pour une législation particulièrement liberticide depuis plusieurs années en matière de presse et de secret des sources.
Guillaume Dasquié semble avoir voulu protéger sa source en faisant appel à l'article 109 du code de procédure pénale (CPP)...
C'est tout le débat. Officiellement, l'article 109 du CPP prévoit une apparence de secret des sources au bénéfice des journalistes. La difficulté, c'est quand on lit attentivement ce texte, il prévoit que le journaliste entendu comme témoin peut ne pas révéler l'origine de ses sources. Entendu comme témoin. Sous entendu : si le journaliste est véritablement poursuivi, il ne bénéficie plus du secret des sources. La pression qu'a subie Guillaume Dasquié a consisté à le retenir avec une menace de mise en examen. En lui disant pour l'instant vous êtes simple témoin, vous êtes protégé, mais on a la possibilité dès demain matin de vous poursuivre et il n'y a plus de secret des sources qui tient. Cet article qui prévoit en apparence une protection pour la liberté de la presse, les journalistes et pour les sources n'est une sorte de leurre, de cache sexe d'une liberté d'expression totalement muselée. La preuve en est, le 7 juin dernier, la Cour européenne des droits de l'homme a encore sanctionné la France dans une affaire qui concernait deux autres journalistes Jean-Marie Pontaut et Jérôme Dupuis pour leur livre Les oreilles du Président, sur l'affaire des écoutes de l'Elysée. Ils étaient poursuivis, n'étaient plus témoins, et ne pouvaient plus bénéficier de ce secret des sources un peu illusoire. Ils ont été condamnés, mais la cour européenne des droits de l'homme a sanctionné la France en considérant que c'était inadmissible.

Mais Dasquié était entendu comme témoin…
Il était entendu comme témoin mais avec quarante heures de garde à vue, on n'est plus un simple témoin. Un témoin convoqué par la justice vient déposer sous procès-verbal pendant quelques heures, à la rigueur une demi-journée. Mais il n'est pas privé de ses droits comme l’a été Guillaume Dasquié pendant quarante heures. Là on est dans un contexte policier et judiciaire qui n'est plus le même. Officiellement, ils sont restés à la marge. Au bout de quarante huit heures, avec une mise en examen, il changeait de statut. Ils ont poussé le curseur jusqu'au maximum de ce que la loi française leur permet de faire. Et cette loi est contestée et dénoncée régulièrement .

La suite sur :
http://contrejournal.blogs.liberation.f … bla-1.html


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#370 14-12-2007 15:14:28

Kyja70
Membre Actif Asso
Lieu: Budapest
Date d'inscription: 04-03-2007
Messages: 1164

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

vigilant a écrit:

Sur Rue89 :
Le journaliste Guillaume Dasquié paie sa tournée

http://www.rue89.com/2007/12/13/le-jour … sa-tournee

Pour vous remercier les yeux dans les yeux (question d'éducation): tournée générale, demain soir, vendredi 14 décembre, à l'Aréa, 10, rue des Tournelles, Paris IVe. Je vous invite tous. Tous! Y aura du rock'n roll et des bruits de verre. Je vous y attendrai, les bras ouverts, vers 20h30.

Guillaume Dasquié

Vous faites quoi ce soir ?

Qui vient avec moi ? wink


"A ce jour, je n'entre pas dans les théories du complot, sauf celles qui sont vraies !" Michael Moore cité par Pr. David Ray Griffin dans un livre que tout le monde doit lire : La faillite des médias
Sinon écoutez Serge Latouche et Jacques Grinevald sur Nicholas Georgescu-Roegen !
http://ocparis.canalblog.com/

Hors ligne

 

#371 14-12-2007 15:20:21

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Chouette ! Une petite fête.

Il y aura combien de barbouzes d'invité ? big_smile


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#372 14-12-2007 15:49:48

AtMOH
Membre du C.A.
Lieu: PARIS, FRA
Date d'inscription: 19-03-2006
Messages: 1335

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Au cas où certains auraient oublié!

http://www.jp-petit.org/Presse/dessins/Emission_ARTE/effroyable_mensonge_quatrieme.gif

Hors ligne

 

#373 14-12-2007 15:55:59

SmartMac
Membre Actif Asso
Lieu: Marly le Roi
Date d'inscription: 09-09-2006
Messages: 1230
Site web

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

W.Wallace a écrit:

Chouette ! Une petite fête.

Il y aura combien de barbouzes d'invité ? big_smile

Tu penses à qui, là ?  roll lol


  cool    cool    cool    cool    cool    cool    cool    cool    cool


Nous reviendrons vivants du Mordor, car nous le valons bien !!!  cool

Hors ligne

 

#374 14-12-2007 16:04:11

Kyja70
Membre Actif Asso
Lieu: Budapest
Date d'inscription: 04-03-2007
Messages: 1164

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

L'Express du 22/06/2006
Bars à stars
par Antoine Besse
Aujourd'hui, il y a les bars à tapas et puis les bars à people, où l'on croise les vedettes du moment. Petite liste des apéros très show

L'Area

On pourrait aller rien que pour la qualité des cocktails (surtout la caïpirinha) dans ce chaleureux resto-bar du Marais à la dégaine d'hacienda (mais on y mange libanais). Edouard, l'affable patron, gère sa boutique tout en souplesse depuis seize ans maintenant. Sans chercher la moindre notoriété, il est devenu l'ami des stars et on croise souvent, le week-end venu, Lou Doillon ou une Anna Mouglalis en goguette.
10, rue des Tournelles, Paris (IVe), 01-42-72-96-50.

http://www.lexpress.fr/mag/tentations/d … ida=442436

Il ne rechercherait pas un peu la notoriété ?! hmmhmmhmmhmm

En tout cas c'est une bonne occasion de voir qui il est vraiment, sans trop de préjugés mais pas sans être naïf non plus !

Dernière modification par Kyja70 (14-12-2007 16:07:22)


"A ce jour, je n'entre pas dans les théories du complot, sauf celles qui sont vraies !" Michael Moore cité par Pr. David Ray Griffin dans un livre que tout le monde doit lire : La faillite des médias
Sinon écoutez Serge Latouche et Jacques Grinevald sur Nicholas Georgescu-Roegen !
http://ocparis.canalblog.com/

Hors ligne

 

#375 14-12-2007 16:12:30

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Je te rassure Smart, je ne pensais pas à toi même si le terme descend du mot "barbu". lol

Barbouze, mot argotique descendant du mot barbe ou barbu désignant les hommes des services spéciaux français des renseignements de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ou leurs auxiliaires, les exécuteurs de basses œuvres, les spécialistes des coups tordus, les informateurs qui s’infiltrent dans les réseaux, les mouvements ou les organisations jugées dangereuses par le pouvoir.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Barbouze

C'est une bonne définition je trouve, pour décrire l'entourage de Dasquié, non ?


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#376 14-12-2007 16:20:12

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Kyja70 a écrit:

L'Express du 22/06/2006
Bars à stars
par Antoine Besse
Aujourd'hui, il y a les bars à tapas et puis les bars à people, où l'on croise les vedettes du moment. Petite liste des apéros très show

L'Area

On pourrait aller rien que pour la qualité des cocktails (surtout la caïpirinha) dans ce chaleureux resto-bar du Marais à la dégaine d'hacienda (mais on y mange libanais). Edouard, l'affable patron, gère sa boutique tout en souplesse depuis seize ans maintenant. Sans chercher la moindre notoriété, il est devenu l'ami des stars et on croise souvent, le week-end venu, Lou Doillon ou une Anna Mouglalis en goguette.
10, rue des Tournelles, Paris (IVe), 01-42-72-96-50.

http://www.lexpress.fr/mag/tentations/d … ida=442436

Il ne rechercherait pas un peu la notoriété ?! hmmhmmhmmhmm

En tout cas c'est une bonne occasion de voir qui il est vraiment, sans trop de préjugés mais pas sans être naïf non plus !

J'approuve tout à fait.

Si l'occasion se présente, peut-être l'occasion de lui demander si son arrestation est en liaison avec l'omerta sur le 9/11, et ses accusations sur la connection Saoudienne.

Je ne pense pas qu'il faille lui proposer de venir sur le forum, vu le climat qu'il y a ici...


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#377 14-12-2007 23:10:40

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

vigilant a écrit:

Je ne pense pas qu'il faille lui proposer de venir sur le forum, vu le climat qu'il y a ici...

Au contraire, il pourra répondre à l'une de mes questions qui me turlupine :

S'il est sincère (pourquoi pas ?), il devrait se rendre compte, avec "son travail" et ses déclarations récentes puis sa mise en garde à vue suivit par un dépôt de plainte de MAM et encore suivit par les menaces du substitut du procureur, que les documents secrets, qu'il aura mis à disposition du public, s'avèrent être de vrais documents de la DGSE fournis aux services secrets US plusieurs mois avant les attentats.

Donc ma question est simple :

- Pourquoi ne se remet-il pas en question, sachant que ses premières théories sur le 9/11 sont érronées et donc pourquoi ne s'excuses t-il pas auprès de ceux qu'il traitait auparavant de conspirationnistes, alors qu'il s'est trouvé, lui-même, en plein centre de la conspiration ?


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#378 15-12-2007 05:04:24

psycho-lvlantis
Date d'inscription: 04-09-2006
Messages: 1813

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

je ne sais pas si ca a ete posté mais en voila plus sur l'energumène

Le journaliste français Guillaume Dasquié a été arrêté par la Direction de la sécurité du territoire (DST) et son appartement perquisitionné. Il a en définitive été relâché et mis en examen pour « détention de documents classés secret-Défense » et « divulgation de fichiers ou de renseignements classés secret-Défense ».

Selon le journaliste, la procédure viserait certains de ses articles sur les attentats du 11 septembre et l’affaire Borell, ainsi que son site Internet. Sous la menace d’une détention prolongée, il aurait livré aux enquêteurs le nom de sa source, un fonctionnaire de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), qui aurait été interpellé à son tour. Cependant, selon un enquêteur, il n’est pas d’usage de poursuivre un journaliste pour ce type de motif et, au demeurant, la jurisprudence de la Convention européenne des Droits de l’homme autorise les journalistes à conserver le secret de leurs sources. En réalité, M. Dasquié est soupçonné d’entretenir des relations avec un service étranger avec lequel il aurait échangé des documents classés secret-Défense. L’affaire serait directement suivie par Michèle Alliot-Marie, ancien ministre de la Défense, aujourd’hui ministre de l’Intérieur.

Propagandistes du « choc des civilisations », Guillaume Dasquié et Jean-Charles Brisard avaient publié en 2002 un ouvrage à succès dans lequel ils accusaient des personnalités saoudiennes d’avoir financé les attentats du 11 septembre 2001. Ils devaient par la suite admettre avoir inventé cette piste de bric et de broc [1] [2].

Simultanément, ils avaient intoxiqué la mission d’information parlementaire sur le blanchiment d’argent, laquelle avait été contrainte, une fois la supercherie découverte, de passer au pilon son rapport fraîchement édité. Il apparaissait bientôt que, dans cette affaire, M. Brissard était rémunéré par un cabinet états-unien.

Toujours en 2002, sur l’aimable suggestion d’une ambassade étrangère, Guillaume Dasquié avait publié avec son confrère du Point Jean Guisnel un pamphlet pour tourner en dérision L’Effroyable imposture de Thierry Meyssan et défendre la version bushienne des attentats.

En 2006, Guillaume Dasquié avait été imposé par de puissants protecteurs comme expert auprès de la chaîne France 3 pour commenter le bombardement du Liban par Israël, au grand dam de la rédaction. Il y avait multiplié les intoxications appelant de ses vœux la victoire de l’État hébreu.

[1] « 9/11 : Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié reconnaissent avoir inventé la piste saoudienne », Réseau Voltaire, 2 novembre 2006.

[2] « Excuses publiques de Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié à Khalid et Abdulrahman bin Mahfouz »

http://www.voltairenet.org/article153537.html


sponsorisent les fanatiques aux 4 coins du monde, les entraînent aux combats et manipuler les bombes. Le collier casse, ces cons échappent à tous contrôles et quand ils mordent la main du maître alors on crie aux monstres.    Akhenathon, la fin de leur monde

Hors ligne

 

#379 15-12-2007 05:13:42

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Merci psycho pour le résumé, cela devrait ouvrir les yeux des non-convaincus.

Ceci-dit, je ne vois aucun médias cherchant à aller au delà de leurs ordres.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#380 15-12-2007 07:23:56

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Wallace je t'aime bien vraiment, mais la diabolisation des hommes annule l'interet du contenu.
Ces études et recherches sont bonnes sur le fond mais pas la forme.
La piste saoudienne existe ne lui tirons pas une balle dans le piéd.
Certains sujets ici du forum sont aussi caution à notre diabolisation (vous les connaissez)
Lorsque Guinel les épingle ça nous révolte.
Prenons l'essentièl de ses travaux et groupons les avec d'autres comme Paul Tompson.
Tout n'est pas à jeter à nous de trier .

Dernière modification par ragondin (15-12-2007 07:24:45)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#381 15-12-2007 07:31:46

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

J'ai déjà trié !


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#382 15-12-2007 11:08:55

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

psycho-lvlantis a écrit:

je ne sais pas si ca a ete posté mais en voila plus sur l'energumène

Oui, ènième publication du même article.

Quand le réseau Voltaire dit qu'il y aurait relation avec une puissance étrangère , il ne produit aucune preuve. Il est le seul à l'affirmer. De plus , il se fait reprendre :

Ces imputations sont à prendre avec des pincettes. Le journaliste est dans la ligne de mire du réseau Voltaire depuis la publication en 2002 du livre l'Effroyable mensonge, qu'il a cosigné. Un livre qui réfutait point par point les allégations de l'Effroyable imposture, publié quelques mois plus tôt par Thierry Meyssan, fondateur du Réseau Voltaire, selon qui aucun avion ne s'est écrasé contre le Pentagone le 11 septembre 2001.

"Pour ne pas relancer la polémique", Guillaume Dasquié ne souhaite pas répondre aux accusations de relations avec des services étrangers. Pourquoi n'a-t-il pas attaqué le réseau Voltaire en diffamation ? "J'ai peut-être eu tort", soupire-t-il aujourd'hui.
http://arretsurimages.net/post/2007/12/ … on-travail

Voir aussi les commentaires.

Quand on affirme quelque chose d'aussi grave, on produit au moins des éléments de preuve. Sur ce coup, le réseau  est un peu léger.

Dernière modification par vigilant (15-12-2007 11:55:17)


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#383 15-12-2007 11:20:57

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

W.Wallace a écrit:

Merci psycho pour le résumé, cela devrait ouvrir les yeux des non-convaincus.

Ceci-dit, je ne vois aucun médias cherchant à aller au delà de leurs ordres.

Je crois que tu ne convainc personne avec ce genre d'argument. A force de répéter la même chose, ça devient lassant...


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#384 15-12-2007 18:58:29

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

vigilant a écrit:

Je crois que tu ne convainc personne avec ce genre d'argument. A force de répéter la même chose, ça devient lassant...

Et bien alors vive Guillaume Dasquié, celui qui ne dit que la vérité et est même capable de balancer.

Heureusement qu'il n'a pas fait un stage à Guantanamo, sinon il aurait vendu sa propre famille. roll


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#385 15-12-2007 19:08:23

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

W.Wallace a écrit:

Heureusement qu'il n'a pas fait un stage à Guantanamo, sinon il aurait vendu sa propre famille. roll

Tout le monde balancerait sa famille à Guantanamo!
Finalement,dès que Ingrid sera relachée par les farc,on lui demandera d'enquêter sur le 11/9...

Dernière modification par olivier (15-12-2007 19:08:59)


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#386 15-12-2007 19:16:23

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

olivier a écrit:

W.Wallace a écrit:

Heureusement qu'il n'a pas fait un stage à Guantanamo, sinon il aurait vendu sa propre famille. roll

Tout le monde balancerait sa famille à Guantanamo!
Finalement,dès que Ingrid sera relachée par les farc,on lui demandera d'enquêter sur le 11/9...

Certainement, mais Dasquié fait encore plus fort, les agents de la DST sont restés très corrects selon ses dires et lui il crache le morceau directement.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#387 15-12-2007 19:38:12

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Franchement,je viens de lire le post de Thibaut et je dois t'avouer que je crois sérieusement que ce mec à Guantanamo aurait même balancé l'âge de sa première masturbation!


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#388 16-12-2007 16:09:42

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Denis Robert regrette que Dasquié ait donné le(s) nom(s) de ses sources :

Dasquié. Quand j'ai écrit mon précédent commentaire, je n'avais pas vu l'interview de Guillaume Dasquié (voir le post d’Aurélien). C'est dommage qu'il ait craqué. Il va être difficile, voire impossible, de continuer à travailler pour lui sur ce genre de dossier.
Quand j'ai été perquisitionné l'an passé, la première chose à laquelle j'ai pensé, même si les policiers (fort aimables) n'ont rien trouvé de probant, c'est "que vont penser mes futurs informateurs?". J'étais à l'époque en conversation étroite avec un intermédiaire travaillant dans le pétrole (russe) ayant des preuves d'arrosage en France. Il ne m'a jamais plus donné signe de vie.
Je voudrais préciser puisque cette accusation revient parfois que je n'ai jamais divulgué une source. C'est une règle immuable. Si dans mon livre, j'ai cité l’auditeur Florian Bourges, c'est à sa demande expresse.
Dire aussi que mes mises en examen, la perquisition, les écoutes téléphoniques chez moi ou l'interdiction de mon livre n'ont suscité aucun émoi véritable dans la presse. C'est ce qui était le moins évident à digérer. Il est vrai que j'ai rendu ma carte de presse en 1997 et que je n'appartiens à aucune rédaction.
Dans le jeu compliqué avec le pouvoir, le chantage à la détention est une ritournelle. L’affaire Dasquié montre qu’on approche dangereusement du passage à l’acte. La prison pour non divulgation de source. Sarkozy, Alliot Marie ou leurs clones aiment la presse à leurs bottes, ils n’aiment pas les journalistes. La dernière une de Match avec Miss Dati en couverture est un monument du genre. Le problème du moment est qu’il existe des légions de lécheurs de bottes et de moins en moins de journalistes. De moins en moins de juges instruisant. De plus en plus de policiers. De plus en plus de commentaires. De moins en moins d'informations.

http://livres.fluctuat.net/blog/tag-denis-robert.html

auto-correction

Dernière modification par W.Wallace (23-12-2007 13:50:01)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#389 29-12-2007 22:01:13

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Une question cruciale semble être oubliée par les médias français ainsi que par le gouvernement français, nous avons donc la certitude absolue par « l’affaire Dasquié » que les services secrets étasuniens auront été prévenus par leurs homologues français des attentats du 11 septembre, c’est maintenant indéniable, des ressortissants français ont été assassinés ce jour là sans que leur droit à la sécurité n’est été respecté par les USA, pire encore, les services de sécurité du WTC ont pratiquement poussés les occupants de la tour sud à mourir en leur conseillant de ne pas évacuer cet immeuble.

En tout état de cause, le gouvernement français doit prendre ses responsabilités et demander à ce que ses droits en vigueur soient respectés, à savoir que des compatriotes ont été assassinés, sur le sol des USA, malgré les enquêtes de la DGSE qui prévenaient ce pays d’une future attaque, la France doit exiger qu’une enquête soit menée par ses soins pour déterminer les coupables des meurtres de nos compatriotes ainsi que les responsables de ce « laisser faire » flagrant.

A cette intention, je propose au collectif de Reopen de rechercher les familles des victimes françaises pour leur faire part de leurs droits et de leur conseiller de les faire appliquer.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#390 30-12-2007 12:55:47

Michèle DRAYE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-08-2007
Messages: 386

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Article paru sur ALTER MONDE

Un « Squale » dans les basses eaux du contre espionnage
mardi 25 décembre 2007


Réputé pour sa discrétion et sa loyauté, le patron de la DST, Bernard Squarcini, aurait il commis un premier faux pas dans l’affaire du journaliste Guillaume Dasquié ?
par Pascal Bovo

On ne connaissait pas encore ce talent à l’ancien patron du RAID ! Le préfet Christian Lambert est pourtant un excellent comédien, doublé d’un aimable plaisantin. Appelé la semaine dernière à la barre du procès Colonna pour témoigner sur l’arrestation du berger corse en 2003, Lambert s’est tourné, patelin, vers l’accusé, lui lançant : « Soyez tranquille, M. Colonna, personne ne vous a donné. Nous vous avons retrouvé seuls ». Renfrogné, Yvan Colonna n’a même pas songé à relever le mensonge…

L’identité du « traître » à l’origine du tuyau qui a permis de retrouver la trace de l’homme le plus recherché de France est un secret de polichinelle sur l’île de Beauté. Pourquoi alors ce policier haut placé a-t-il éprouvé le besoin d’affirmer le contraire, après avoir prêté serment ? Pour protéger les informateurs de son collègue, Bernard Squarcini, pardi ! L’actuel patron de la DST est l’homme qui avait traité à l’époque le fameux indic. Depuis il fait tout pour dissimuler son rôle dans la traque du berger de Cargèse. Corse lui-même, « Squarce » (ou Le Squale, dit-on aussi) ne tient pas à être chatouillé sur le sujet quand il se ressource à Cuttoli-Corticchiato, près d’Ajaccio. Il a même réussi à échapper à une convocation comme témoin au procès, alors que le banc et l’arrière banc des enquêteurs y a été traîné à la demande de la défense. Grâce aux excellentes relations qu’il conserve avec les défenseurs habituels des « natios », Squarcini a pu rester dans l’ombre, sa seconde nature.

C’est à ce goût pour la discrétion que « Squarce » doit toute sa carrière. De 1994 à 2004, le flic corse a réussi à se maintenir au poste de numéro deux des Renseignements Généraux grâce à sa faculté de ne jamais faire de l’ombre au taulier, Yves Bertrand. « Pendant que Bertrand se faisait mousser auprès des ministres et des journalistes en gérant les affaires sensibles, Squarce tenait la boutique RG, sans jamais faire parler de lui, analyse un ancien de la maison. Il a duré parce qu’il ne marchait jamais sur les plates-bandes politiques de son patron ».

Avec Sarko, même stratégie. En quelques années, l’ami Bernard est devenu l’un des flics préféré du président de la République, répugnant à tirer la couverture à soi, laissant l’Intérieur recueillir à lui seul les lauriers de l’arrestation de Colonna. Discrétion et discipline : en respectant à la lettre ces deux principes, l’actuel patron du contre-espionnage (futur grand manitou du renseignement intérieur lorsque la DST aura absorbé les RG en juin 2008) a réalisé un sans-faute. Jusqu’à la semaine dernière, où ses hommes en ont fait carrément beaucoup pour faire parler Guillaume Dasquié sur l’identité des sources à l’origine de la publication dans Le Monde, en avril dernier, de notes confidentielles de la DGSE sur le 11 septembre…

Est-ce pour ne pas contrarier MAM, sa ministre de tutelle ? Possible… La ministre n’apprécie guère le sarkozysme galopant de « Squarce ». Ni son zèle à fusionner les RG et la DST, projet qui n’a jamais eu ses faveurs. Squarcini a-t-il cherché, dans l’affaire Dasquié, à se concilier les faveurs de MAM ? C’est elle qui, à l’époque ministre de la Défense, avait porté plainte contre la diffusion de ces supposés secrets d’État. Les hommes de Squarcini auraient pu faire comme d’habitude dans ce genre de dossier, enquêter gentiment pour enterrer les dossiers. Bien au contraire, chargés par leurs patron de ramener la tête du ou des coupables de la fuite sur un plateau d’argent, les agents de la DST ont usé de toutes les pressions possibles. Y compris, à en croire notre confrère et ami Dasquié, le spectre de la détention pour faire « avouer » le journaliste. Jusqu’à déclencher un tollé dans quelques médias.

Mais de là à faire passer l’ami Bernard pour un affreux tortionnaire, il y a sans doute un grand pas !

bakchich.info


Il est clair que des services secrets se sont  servi du journaliste pour diffuser le message "secret défense"
afin qu'il soit diffusé dans la presse' sans se mouiller

Michèle

Hors ligne

 

#391 05-01-2008 07:35:10

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Le journalisme reste vraiment un métier dangereux, la liberté d'expression n'existe plus.

Un journaliste français entendu par le contre-espionnage
CÔTE D'IVOIRE - 4 janvier 2008 - AFP
www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/arti … joueganno0
Un journaliste-photographe indépendant français a été interpellé le 27 décembre à Abidjan où il est entendu depuis lors par le contre-espionnage ivoirien (DST) pour "atteinte à la sûreté de l'Etat", a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

"Un journaliste français est entendu à la direction de la surveillance du territoire (DST)", a confirmé l'ambassade de France en Côte d'Ivoire qui dit avoir été informée de son interpellation le 1er janvier.
"Les motifs de sa présence et les circonstances de son interpellation ne sont pas clairs et l'ambassade est en rapport avec les autorités ivoiriennes à ce sujet", a-t-on ajouté à l'ambassade de France.




L'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, a été interpellé dans la soirée du 27 décembre par la gendarmerie ivoirienne alors qu'il se trouvait à proximité du siège de la Radio-Télévision ivoirienne (RTI, télévision d'Etat), a expliqué la source proche du dossier.
Ce journaliste, qui a expliqué être en reportage pour le compte d'une grande agence photo, a été rapidement transféré à la DST.
Son audition se poursuivait toujours vendredi, selon la même source. En matière de contre-espionnage, les auditions ne sont pas limitées dans le temps.
La Côte d'Ivoire a été le théâtre pendant les deux dernières semaines du mois de décembre de fortes tensions, notamment des mouvements de colère d'anciens combattants liés à la relance du processus de désarmement.
Les Forces nouvelles (FN), l'ex-rébellion qui contrôle depuis 2002 la moitié nord du pays et qui a signé en mars un accord de paix avec le président Laurent Gbagbo, a annoncé le 28 décembre avoir déjoué, la veille à Bouaké (centre), dans son fief, un "complot" ourdi, selon elles, par l'ancien putschiste Ibrahim Coulibaly, dit "IB", en exil au Bénin.
Deux jours plus tard, les FN ont de nouveau mis en cause Coulibaly, l'accusant d'avoir fomenté un "coup d'Etat" simultané à Bouaké et à Abidjan où il devait, selon elles, rejoindre des "complices".
La gendarmerie nationale, fidèle au président Gbagbo, avait de son côté annoncé le 28 décembre avoir renforcé son dispositif après avoir reçu "des informations qui prévoient un sabotage du processus de paix".


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#392 09-01-2008 04:44:23

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Quelqu'un aurait-il des nouvelles de notre journaliste courageux ou des conséquences de son acte de bravoure ?


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#393 09-01-2008 10:04:54

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

W.Wallace a écrit:

Quelqu'un aurait-il des nouvelles de notre journaliste courageux ou des conséquences de son acte de bravoure ?

Oui il écrit un bouquin sur la plastique des agents du renseignement Français "Adonis fait moi mal",qui relate l'accession à la notoriété d'un journaliste aux investigations limitées possédant désormais le label qualité.

Après tout c'est son droit,la libre expression de la forme au détriment du fond.


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#394 12-01-2008 13:54:00

for the masses
Membre du forum
Lieu: Alger
Date d'inscription: 09-05-2007
Messages: 724

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

http://www.voltairenet.org/article154278.html

http://www.voltairenet.org/IMG/cache-240x206/arton154278-240x206.jpg

La guerre entre gaullistes et atlantistes se poursuit dans l’administration française autour du « journaliste » Guillaume Dasquié. Alors que le ministre (gaulliste) de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, avait personnellement supervisé l’interpellation de M. Dasquié, le président de la République (atlantiste) Nicolas Sarkozy est venu à sa rescousse, laissant entendre qu’il avait été mis en examen pour lui faire révéler ses sources.

Dans les milieux proches de l’enquête, on souligne les derniers exploits du « journaliste ». Après avoir réussi à intoxiquer l’Assemblée nationale française avec de faux documents sur Al-Qaeda (obligeant, une fois la supercherie découverte, à la mise au pilon du rapport n°2311), puis le Congrés des États-Unis en accréditant l’idée selon laquelle Jacques Chirac se serait opposé à l’invasion de l’Irak pour protéger des intérêts financiers occultes, M. Dasquié a récidivé en convainquant le Congrès des États-Unis que « l’Axe du Mal » existe bel et bien.

« L’Axe du mal », c’est ce pacte militaire secret —évoqué par George W. Bush— que la Syrie, l’Iran, l’Irak et la Corée du Nord auraient conclu pour détruire les États-Unis, une intox que plus personne n’osait citer à Washington. Mais, dans un article publié par Intelligence Online, Guillaume Dasquié (qui avait à ce moment quitté la rédaction en chef de la revue, mais y pigeait) a inventé une formation secrète d’Hassan Nasrallah (chef du Hezbollah libanais) en Corée du Nord ! Cette intox vient d’être reproduite dans un rapport confidentiel du service de recherche du Congrés des États-Unis distribué fin décembre à tous les parlementaires US (voir document joint pp. 20-21) et servant de base au maintien de sanctions. Vous avez dit « journaliste » ?


Le fardeau supporté ensemble est une plume.   ( Proverbe Touareg )

Hors ligne

 

#395 12-01-2008 17:40:43

psycho-lvlantis
Date d'inscription: 04-09-2006
Messages: 1813

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Je m'en doutais bien que Dasquié n'était qu'un petit minable


sponsorisent les fanatiques aux 4 coins du monde, les entraînent aux combats et manipuler les bombes. Le collier casse, ces cons échappent à tous contrôles et quand ils mordent la main du maître alors on crie aux monstres.    Akhenathon, la fin de leur monde

Hors ligne

 

#396 16-01-2008 02:28:58

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2717

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

Secret-défense : un ancien patron de la DGSE mis à son tour en examen


Après avoir mis en examen le journaliste Guillaume Dasquié pour divulgation de secret relevant de la défense nationale suite à un article du Monde du 17 avril 2007 concernant les informations dont disposait la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) sur Ben Laden avant les attentats du 11 septembre 2001, le juge Philippe Coirre vient de procéder à une seconde mise en examen dans cette affaire.

Elle vise l’ancien l’ancien directeur adjoint du renseignement de la DGSE, Philippe Hayez, aujourd’hui conseiller maître à la Cour des comptes. Perquisitionné à son bureau, puis interrogé dans les locaux de la Direction de la surveillance du territoire (DST) à Levallois-Perret, Phillipe Hayez est soupçonné d’avoir aidé Guillaume Dasquié à obtenir les notes confidentielles de la DGSE.

http://www.capital.fr/actualite/Default … ;numpage=1


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#397 19-01-2008 09:24:41

fontaine-42
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 18-07-2007
Messages: 671

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

le privilège (je cite) journalistique de la protection des sources en danger...

Le vendredi 18 janvier 2008
Deux journalistes devront dévoiler leurs sources à Charkaoui

Rollande Parent
La Presse Canadienne
Montréal

La Cour fédérale a statué que les journalistes Joël-Denis Bellavance et Gilles Toupin devront répondre aux questions d'Adil Charkaoui, qui souhaite connaître l'identité de la personne qui leur a remis un document secret émanant du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

Ce document avait permis aux journalistes de révéler, dans un article publié dans La Presse et Le Droit en juin 2007, que Charkaoui avait discuté avec deux autres personnes de la prise de contrôle à Montréal d'un avion commercial afin de frapper une cible en Europe.

Dans sa décision rendue publique vendredi, le juge Simon Noël indique que l'intérêt de la justice et son administration ainsi que les droits fondamentaux de M. Charkaoui doivent primer sur le privilège journalistique de la protection des sources.

«Il y va de l'intérêt de la justice que la lumière soit faite et que l'interrogatoire de M. Bellavance se poursuive et que par la suite, celui de M. Toupin débute», peut-on lire dans le jugement.

Le juge Noël déplore ce qui s'est passé. «La remise du document au journaliste Bellavance (en mars 2007), la confirmation de l'information par une «source gouvernementale» (vers le 15 juin) et la publication de l'information (le 22 juin) ont eu une incidence néfaste sur l'ensemble du système judiciaire et l'administration de la justice», fait-il valoir.

Il estime que des valeurs sociales ont été bafouées. «Les rapports source-journaliste à la base du reportage du 22 juin 2007 vont à l'encontre de certaines valeurs sociales: le respect des lois régissant la société, le respect de notre système judiciaire, le bon fonctionnement de l'administration de la justice, le respect des droits individuels», écrit le juge.

Il réfute au passage l'argument de l'avocat des journalistes voulant qu'«il doit y avoir divulgation dès qu'il y a curiosité publique et sans égard à l'intérêt de la sécurité nationale».

Se disant «déçu» du jugement, le directeur de l'information du quotidien La Presse, Éric Trottier, a fait part de l'intention de l'entreprise d'en appeler de la décision du juge Noël.

Les informations dévoilées par les deux journalistes étaient à la base de l'émission du certificat de sécurité à l'encontre de Charkaoui en mai 2003. Celles-ci n'avaient jamais été révélées à ce dernier, comme le veut la loi, dans le but de ne pas porter atteinte à la sécurité nationale ou à la sécurité d'autrui. Le juge Noël, tenu selon la loi de garantir la confidentialité de l'information en question, en avait fourni un résumé à Charkaoui pour lui permettre de présenter une requête visant à en obtenir l'annulation.

À la suite de la publication des articles de MM. Toupin et Bellavance, le juge Noël avait décidé de remettre à Charkaoui un résumé plus étoffé des informations émanant du SCRS. Il vient d'en dévoiler la teneur dans son jugement de 72 pages.

On apprend ainsi que Charkaoui, lors d'une rencontre avec deux personnes en juin 2000, a discuté de la prise de contrôle d'un avion commercial «à des fins agressives». La Cour dispose aussi de renseignements «non prouvés», signale le juge, à l'effet que M. Charkaoui se serait rendu en Afghanistan au début de 1998 pour y suivre «un stage militaire et une formation théologique».

M. Charkaoui, qui risque l'expulsion vers son pays d'origine, le Maroc, si sa requête en annulation de la procédure de certificat de sécurité est rejetée, fait un parallèle entre sa situation et celle de Maher Arar qui avait fait l'objet de fuites préoccupantes.

Il soutient que «cette fuite en dehors des règles d'usage de la Cour fédérale et de la Commission d'accès à l'information démontre que le SCRS est en train de colmater les brèches pour occulter son incompétence et l'erreur commise depuis le début de l'ouverture d'une enquête le visant».

Il en fait un argument de plus pour demander l'annulation du certificat de sécurité, une requête qualifiée de «sérieuse» par le juge Noël.

Pour leur part, les journalistes ont fait valoir que de savoir le nom de la personne qui a fourni le document d'information n'est pas essentiel à Charkaoui aux fins de sa requête en annulation. Le juge Noël en a jugé autrement.

Les journalistes Bellavance et Toupin ont nié avoir dit à M. Charkaoui, lors d'une conversation téléphonique avant la publication de leur article, que le document en question avait été obtenu d'un membre retraité du SCRS.

Il a été établi que le document classé «secret» a été transmis par le SCRS à plusieurs ministères fédéraux et agences nationales et internationales de la communauté du renseignement.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080 … ACTUALITES


Vous serez peut-être déçu si vous échouez, mais vous êtes perdu si vous n'essayez pas.
(Beverly Sills)

Hors ligne

 

#398 13-05-2008 19:22:42

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

comment se fait-il que l'article de Dasquié "11 septembre 2001 : les Français en savaient long" est lisible encore alors que normalement pour lire les archives il faut être abonné?

De plus il n'y a que 3 réactions à l'article lol

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html

Dernière modification par Dr Gonzooo (13-05-2008 19:24:31)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#399 16-05-2008 22:40:00

emilie
Membre du forum
Date d'inscription: 30-08-2007
Messages: 732

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

A propos de l'affaire du sang contaminé, la journaliste qui a révélée cette affaire s'appelait Anne Marie Casteret. Elle avait une double formation médecine et journalisme et pouvait aborder les deux disciplines avec autorité et compétence. Anne Marie fut accusée par le procureur de Toulouse, Bréard,  de 'propagation de fausse nouvelle' au moment où elle révéla parmi d'autres faits les anomalies de l'autopsie de Jandoubi décédé dans l'explosion d'AZF, autopsie pratiquée par les mêmes légistes qui classèrent en 'suicides' les assassinats d'Alègre ...

Dans cette affaire le pouvoir judiciaire démontrait déjà le peu de cas qu'il faisait de la liberté de la presse et de la liberté d'opinion en général. Après avoir muselé les témoins, le système judiciaire tentait de museler définitivement la presse, où plus exactement les rares journalistes qui persévéraientt à poser des questions embarassantes.

Je devais rencontrer Anne Marie en 2004 à propos d'AZF, le rendez-vous fut annulé , la santé d'Anne Marie était déjà précaire. Elle nous a quittée en 2006. Dans le paysage journalistique français , elle n'a jamais été remplacée.

Dernière modification par emilie (16-05-2008 22:43:04)

Hors ligne

 

#400 18-05-2008 15:15:18

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Le journaliste Guillaume Dasquié en garde à vue à la DST

http://www.france5.fr/revuetcorrige/ind … ge=accueil

a la toute fin apres vandame

Dernière modification par neon121 (18-05-2008 15:19:03)


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr