ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 23-11-2007 16:12:10

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Denis Robert

Denis Robert est sans doute l'un des derniers journalistes intégres de la profession. Le simple fait de faire tout simplement son travail avec honneteté, courage et persévérence lui ont pourri la vie à un point inimaginable.
Pour rappel, voici quelques extraits de Wiki sur Denis Robert :

http://www.liberte-dinformer.info/mediac/400_0/media/Denis~Robert.jpg


Révélation$ et Clearstream, l’enquête

Dans la foulée de l'Appel de Genève, il enquête sur la multinationale Clearstream alors inconnue du grand public. il rencontre Ernest Backes, un des cadres ayant fondé cette chambre de compensation internationale mais aussi de nombreux témoins qui mettent en cause cette société aux pratiques douteuses.

Pendant deux ans, Denis Robert mène l'enquête. Un ancien responsable informatique et vice président de la firme, Régis Hempel, explique qu'une partie de ses activités a consisté à effacer les traces de transactions sensibles. Trois mois avant la publication de son livre Révélation$, il envoie une série de lettres recommandées demandant des explications à la direction de Clearstream et aux banques mises en cause dans son livre.

À sa sortie, en février 2001, Révélation$ fait l'effet d'une bombe, dénonçant Cedel International et Clearstream, accusée d'être l'une des plate-formes majeures de la dissimulation de transactions financières au niveau mondial, il co-réalise avec Pascal Lorent un film Les Dissimulateurs dans le cadre de 90 Minutes, l'émission d'enquête de Canal+. Les journalistes financiers sont incrédules ou hostiles, les autres hésitent, car Clearstream menace de procès en cascade. Le film rencontre un grand succès dans les réseaux altermondialistes.

La mission parlementaire sur le blanchiment d'argent présidée par Vincent Peillon et Arnaud Montebourg se saisit des révélations et convoque les témoins qui tous confirment les dires de l'auteur.

Sous la pression, une information judiciaire est ouverte au Luxembourg. Le PDG de Clearstream, le banquier suisse André Lussi, est mis à pied et Clearstream est racheté dans la foulée, et à bon prix, par le groupe allemand Deutsche Börse. La Deutsche Börse cherchait depuis très longtemps à racheter cette chambre de compensation, ce qui lui permettait de maîtriser les marchés européens de bout en bout. Notons qu'elle a largement indemnisé André Lussi mais qu'elle a maintenu les poursuites judiciaires contre Denis Robert (en embauchant l'avocat de Charlie Hebdo, entre autres).

De ces développements, Denis Robert tire un second récit La Boîte noire, et un second film, toujours diffusé par Canal+, L'Affaire Clearstream racontée à un ouvrier de chez Daewoo.

Les procès

À la suite de la publication du livre Révélation$, Denis Robert et Ernest Backes ont dû affronter trente-et-un procès en diffamation[1]. Les plaintes pleuvent en France, en Belgique, en Suisse, et même au Canada, déposées par Clearstream, mais aussi par la banque russe Menatep de Mikhaïl Khodorkovski et la Banque générale du Luxembourg (BGL).

L'éditeur Les Arènes et Laurent Beccaria font leurs comptes : les demandes de dommages et intérêts dépassent leur chiffre d'affaires annuel. Le service juridique de Canal+ se lance dans de coûteux procès.

Au fil des mois, les relaxes se succèdent en première instance, mais les plaignants font systématiquement appel (appels rejetés) et se pourvoient en cassation (pourvois rejetés également). Cinq ans plus tard, il ne reste plus que deux procédures pendantes, toutes les deux en appel : l'une après un jugement favorable à Clearstream (un euro symbolique), l'autre défavorable à la firme (relaxe de Denis Robert). Les juges ont considéré « les allégations bien-fondées et étayées par de solides arguments ».

Procédures en France

    * Denis Robert a été accusé par Clearstream de diffamation. Deux actions pénales ont été engagées contre Denis Robert, l'une pour son livre Révélation$ et l'autre pour le documentaire diffusé sur Canal+ Les Dissimulateurs sur les activités de Clearstream.

    * Le 29 mars 2003, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné pour diffamation Denis Robert, à la fois pour son livre Révélation$ et pour le documentaire diffusé sur Canal+, qu'il avait réalisé sur les activités de l'institution financière. Denis Robert a fait appel.

    * La même chambre avait rejeté la plainte de Clearstream contre La Boite Noire. Clearstream a fait appel.

Le 4 décembre 2006, Denis Robert a été condamné à 1500 euros de dommages et intérêts pour les propos à caractère diffamant qu'il aurait tenus dans VSD envers Clearstream. L'écrivain a fait appel de cette condamnation invoquant le fait que l'interview dans VSD était tronquée.

Il a par ailleurs gagné tous les procès intentés par Clearstream contre ses interviews ou articles parus ou diffusés par France 2, Le Point, Le Nouvel Observateur ou sur différents sites web.

Pourvoi en cassation



    * Des pourvois en cassation ont été formés par Clearstream qui estimait que ces décisions violaient la Convention européenne des droits de l'homme, car elles lui interdisaient abusivement une action en justice. La société luxembourgeoise estimait en effet être dans l'impossibilité de se faire représenter par une personne physique dans cette procédure judiciaire française, puisqu'elle est obligée, conformément à la législation luxembourgeoise, d'être dirigée par un conseil d'administration par nature collégial.

    * Le 23 mai 2006, le rejet des pourvois en cassation formés par la société Clearstream contre deux arrêts donnant raison à l'écrivain Denis Robert a été demandé par l'avocat général près la Cour de cassation Francis Fréchède. Ce dernier n'a pas suivi ce raisonnement en estimant que Clearstream aurait pu utiliser la procédure civile, dans laquelle il n'est pas obligatoire d'être représenté par une personne physique pour agir.

Inculpation au Luxembourg (janvier 2006)


Le 27 janvier 2006, Denis Robert est inculpé au Luxembourg pour injure, calomnie et diffamation. La plainte vise la dénonciation dans le livre Révélation$ d'une transaction entre la banque BCCI et la BGL. Denis Robert a qualifié ce transfert d’« illégal », alors qu’une décision d’un tribunal de Luxembourg l’autorisait.

Les soutiens de Denis Robert soulignent que les mêmes plaintes de la BGL ont déjà été déboutées en France à deux reprises.
La Cour de cassation a donné raison à la BGL et les procédures vont donc reprendre. Denis Robert est également poursuivi par Clearstream ainsi que Florian Bourges, ex-auditeur d'Arthur Andersen qui avait utilisé des fichiers de Clearstream et les avait remis à Denis Robert (cf La Boite Noire) .

Ce même don de document lui vaut une mise en examen en France pour recel de vol et d'abus de confiance dans le cadre d'une plainte déposée à Paris par Clearstream.

Denis Robert risque une peine de prison, une amende dont le montant peut être très élevé au Luxembourg, en sus des frais d'avocats.
Par une ironie du sort, c'est l'espace judiciaire européen qu'il a contribué à établir avec l'Appel de Genève qui permet aujourd'hui cette procédure à la justice luxembourgeoise .

Plusieurs pétitions de soutien ont été ouvertes
[2], un blog de soutien l’aide à collecter des fonds[3], ainsi qu'un concert de soutien le 17 avril 2007 à La Cigale à Paris, avec Didier Super, Miossec, Cali, et le Groland Sound System.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Robert

Bref, pas besoin de faire un dessin : il faut soutenir Denis Robert !!!


ça tombe bien, voici une pétition de soutient à signer :


http://www.liberte-dinformer.info/PhpPe … petition=2

Aujourd'hui 23 novembre 2007, il n'y a que 15217 signatures électroniques enregistrées depuis le 27 février 2006.
Faut arrêter de pleurer et se lamenter en disant que l'affreux système nous manipule et tout et tout : si on en est là, c'est surtout parce qu'on laisse faire !!!

C'est quand même pas compliquer de foutre son nom sur une pétition de soutient : si on n'est pas capable de faire ça, autant arrêter direct...
Qui ne connait pas Denis robert, son combat ?
Qui ne s'indigne pas de son sort ?
Et que 15000 signatures de soutient ???

Y'a un truc qui cloche...
Se plaindre ne sert à rien, critiquer le système ne sert à rien si celà n'est pas suivi d'actions concretes sur le terrain.
Soutenons au moins ceux qui ont eu le courage de se battre pour nous.

On peut aussi aider financièrement Denis Robert dans ses frais de justice :
http://lesoutien.blogspot.com/

Et pour 20 malheureux euros, on peut avoir ce magnifique T-shirt big_smile :

http://bp0.blogger.com/_7_grTelTSCY/R0BpGAb2OII/AAAAAAAAAIw/PsEevo7zf1A/s320/image.jpg

A voir :
Denis Robert dans Arrêt sur Images : sidérant !!! Schneidermann se comporte comme une pauvre ... (autocensure). Très révélateur d'ASI qui savait où devait s'arrêter la critique du système...
http://www.dailymotion.com/relevance/se … -arret-sur



Une soirée de soutient à Denis Robert organisée par son comité de soutient vient d'avoir lieu dans le but de récolter des fonds pour aider l’ex-journaliste à couvrir ses frais de justice consécutifs aux poursuites judiciaires dont il fait l’objet depuis des années.
Il y a eu un reportage de F3 sur le sujet où l'on voit guy Bedos présent à cette soirée de soutient qui "s'étonne" qu'il n'y ait aucun rédacteurs en chef de grands journaux venus soutenir Denis Robert.
C'est effectivement inquiétant et bien révélateur du :
- manque de solidarité dans cette profession
- peu de soutient et d'intérêt porté au journalisme d'investigation par les rédactions préférant apparemment taper sur les grévistes ou bien nous goinfrer de faits divers.

Un très bon article d'un blog sur cette soirée de soutient avec des liens vidéos (notamment vers le reportage vidéo de F3 avec Guy Bedos) :
http://david-leloup.blogspot.com/2007/1 … ordes.html

"A ce jour, 459 journalistes seulement, parmi lesquels Florence Aubenas, Bernard Langlois, Paul Moreira, John Paul Lepers ou Denis Delbecq, ont envoyé un scan de leur carte de presse en soutien à Denis Robert."

Ce qui ne fait pas beaucoup...
30000 journalistes environ en France ?

Dernière modification par Zorg (23-11-2007 16:49:36)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#2 23-11-2007 16:39:31

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Denis Robert

Merci Zorg; je ne connaissais pas ce passage de Denis Robert à "arrêt sur image".
Schneidermann, qui interrompt, et cherche visiblement à intimider ou systématiquement contredire son invité, perd définitivement à mes yeux ce qui lui restait de crédibilité quant à son honnêteté intellectuelle.


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#3 23-11-2007 17:44:10

josew
Membre du forum
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4170

Re: Denis Robert

Zorg a écrit:

Ce qui ne fait pas beaucoup...
30000 journalistes environ en France ?

Sans doute étaient-ils occupés à manifester niaisement pour la liberté de la presse.

Je dis "niaisement", car aller dans le rue pour geindre sans ensuite soutenir des personnes qui défendent âprement la liberté de la presse c'est franchement bêta...


"Qui ne dit mot, consent"
Animateur d'un site d'informations sur le Nouvel Ordre Mondial et le Spirituel....
Non classé rouge.

Hors ligne

 

#4 23-11-2007 17:51:56

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

J'avais posté la vidéo à l'époque sur le topic d'appel à soutien à ASI en expliquant qu'au vu de cette vidéo j'hésitais à signer la pétition contre l'arrêt d'ASI sur France 5... (pétition que je n'ai pas signée depuis tongue)

Tu comprends pourquoi maintenant wink

Quand j'ai vu cette vidéo, j'ai vraiment failli balancer mon écran par la fenêtre...et je ne plaisante pas...

Dernière modification par Zorg (23-11-2007 17:54:26)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#5 23-11-2007 18:18:47

josew
Membre du forum
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4170

Re: Denis Robert

Tu as bien fait (...de ne pas signer pour ASI qui est notoirement pro-NWO malgré un réel talent et de ne pas avoir jeté ton écran par la fenêtre...)


"Qui ne dit mot, consent"
Animateur d'un site d'informations sur le Nouvel Ordre Mondial et le Spirituel....
Non classé rouge.

Hors ligne

 

#6 23-11-2007 19:38:02

Michèle DRAYE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-08-2007
Messages: 386

Re: Denis Robert

Dans révêlations, Denis Robert mentionne  l'ouverture d'un compte CLEARSTEAM pour le  Ministère du budjet français...le 11 juillet 1995

A cette même période, le Canard enchaîné nous apprend que l'Etat Français lance un "big" emprunt de 140 milliards (de francs) à New-York

Pour ma part, je signale depuis 1994 que les 1l0 milliards d'emprunt d'état Balladur (coût:137 milliards avec les frais et les intérêts) ont été détournés.

Le premier ministre de l'époque a essayé, sans succès à rattacher ce trou à celui de la sécu, mais à cause des protestations du Canard Enchaîné, celà n'a pas marché!


Le 21 janvier 1994, Nicholas Sarkosy, alors ministre du budjet , lance 4 procédures à l'encontre de Jacques CHIRAC (1 seul tribunal à suivi: Nanterre) pour l'affaire des HLM de Paris

le même jour, sur le marché "Hors cote" est crée une nouvelle valeur "Ottomane financière" à 210000 francs l'action.

Le père d'Edouard Balladur , né à ISMIR, était directeur de la banque ottomane.

Etonnant alors que le marché "Hors cote" était sur le point d'être supprimé, ce qui fût fait au mois de mai suivant.

Lorsque Alain JUPPE devient 1er ministre, il hérite du dossier et essaie à nouveau de rattacher ce trou à celui de la sécu, mais à cause d'Alain Madelin,  Ministre de l'économie, auquel sa franchise a coûté son poste, celà n'a pu se faire.

Alors, il a fallu impérativement s'octroyer la gestion de la sécu. et créer la CADES dans laquelle ont été logés les 137 milliards manquants que nous remboursons par la CRDS.
C'est aux petits de payer les détournements des gros

Comme l'a dit, en son temps,  Bernard Tapie:

"Pour faire une grosse escroquerie, il faut premièrement être un notable
et que l'escroquerie soit la plus grosse possible"

Pourquoi ce scandale n'a jamais pu éclater?

Parce qu'ils sont tous liés par leur corruption

D'où l'OMERTA voulue sur le véritable scandale CLEARSTEAM

Bravo et bon courage à Denis Robert, auquel j'adresse une nouvelle obole

Michèle


Addtif:

La CADES  (caisse d'amortissement de la dette sociale)

a également un compte chez CLEARSTEAM.

Depuis fin 2005, le fait de verser de l'argent liquide vers un autre pays d'Europe
- clearsteam a été repris par l'Allemagne-

a été légalisé

Extrait de la loi N°2005-1719 du 30 décembre 2005 de finances pour 2006 ,art 73


Article 73

L'article 5 de l'ordonnance n° 96-50 du 24 janvier 1996 relative au remboursement de la dette sociale est complété par un II ainsi rédigé :
« II. - A compter du 1er janvier 2006, par dérogation au I, le ministre chargé de l'économie et des finances est autorisé à procéder, pour le compte de la Caisse d'amortissement de la dette sociale, dans des conditions fixées par décret, à des emprunts à long, moyen et court termes libellés en euros ou en autres devises, à des conversions facultatives, à des opérations de prises en pension sur titres d'Etat,

à des opérations de dépôts de liquidités sur le marché interbancaire de la zone euro,

à des rachats, à des échanges d'emprunts, à des échanges de devises ou de taux d'intérêt, à l'achat ou à la vente d'options, de contrats à terme ou d'autres instruments financiers à terme, conformément aux obligations et à la mission de l'établissement. »

A noter que la dette d'origine devait être soldée fin 2009 et qu'actuellement elle n'a plus de limite dans le temps et dans le montant. Il est même question d'augmenter la C.R.D.S; qui nous est prélevée

Question:

Quels nouveaux détournements sommes nous condamnés à rembourser?

L'amiral LACOSTE écrivait en 1992: (les mafias contre la démocratie)

"La crainte que nous avons est de voir la mafia à la tête du pays"

Mafia est un mot italien.

En tricolore, il me semble que nous n'avons pas besoin d'importer

Ecoeurant!!!

Michèle

Dernière modification par Michèle DRAYE (24-11-2007 06:38:04)

Hors ligne

 

#7 23-11-2007 19:44:42

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Denis Robert

le dernier article de Denis Robert sur son blog:

Clearstream-Nigeria : même combat.

http://ladominationdumonde.blogspot.com … ombat.html
sélectionné par http://groups.google.be/group/medias-me … nformation


La lecture d’un excellent article sur Rue 89 ce matin me donne l’occasion de vérifier une nouvelle fois à quel point nous avions tapé juste avec notre enquête sur Clearstream et à quel point « la justice » gagnerait temps et argent à enquêter sur les comptes de la multinationale luxembourgeoise plutôt qu’à chercher à faire plaisir à Nicolas Sarkozy (hier nouvelle lettre recommandée à la maison pour me convoquer à une insignifiante ouverture de scellés).
C’est un papier sur la condamnation du ministre du pétrole nigérian Dan Etete pour corruption. L’Etat nigérian était partie civile et voudrait récupérer les 4 milliards d’euros volés par le général Abacha et sa clique. Une partie, d’après l’enquête, est planquée en France et à Londres. L’autre, dans des paradis fiscaux.
Je lis à propos d’Etete qu’il peut compter sur un réseau de sociétés off shore et sur d'autres relais bancaires, « dont ceux offerts par le très efficace réseau du Crédit agricole Indosuez. La BNP SA (Suisse) de Genève, la Clariden Bank de Zurich et l'UBS à Londres font aussi partie de ce schéma de blanchiment. »
La suite : « Les autres places financières servent, quant à elles, de lessiveuses: Londres d'abord, puis Paris, où Dan Etete a créé une petite entreprise très performante, Nour Developpment Corporation. Là aussi, une banque très spécialisée, la BGPI, filiale du Crédit agricole Indosuez, "oublie" de faire une déclaration de soupçon auprès de Tracfin. Or, entre juillet 1999 et mai 2000, la BGPI a mis à disposition de son client nigérian... 40 millions de francs. »
Je fais alors apparaître sur mon écran le listing des 33 000 comptes (le fameux, celui qui me vaut ma mise en examen pour recel), je clique sur la fonction « recherche ». Et là, miracle : toutes ces banques ont des comptes à Clearstream, en particulier la douteuse Banque de Gestion Privée Indosuez (BGPI). Compte S0418 (numéro 22522 dans ma liste), ouvert à Paris le 10 juillet 1998.
Je suis sûr qu’en posant gentiment la question à Clearstream, on doit pouvoir retrouver des traces de ces placements. Je vois mal les banques citées plus haut possédant ces comptes et ces réseaux ne pas utiliser Clearstream pour leurs transactions.
« Nous ne sommes pas responsable de ce que font nos clients » dira la multinationale Admettons. Deux solutions: soit on retrouve quand même les traces des virements et tout le monde est content. Surtout les nigérians.
Soit, on ne les retrouve pas. Cela signifierait qu’on a inventé un mécanisme qui permet de les faire disparaître. Dans ce cas, pour une bonne administration des réseaux financiers planétaires, et afin d’aider les nigérians à retrouver ce qui leur est dû, il serait utile de changer de mécanismes.
J’avais tendance à me rouiller ces derniers temps et à oublier l’essentiel. J’arrête là. Ça vaut mieux.


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#8 24-11-2007 13:54:30

dominikgeorges
Membre Actif
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13-11-2006
Messages: 1357
Site web

Re: Denis Robert

Dans son principe , l'affaire CLEARSTREAM est "horriblement simple"mais Scheiderman refuse de le reconnaître et, lui qui prétend décrypter le jeu des médias, leur emboîte le pas dans leur volonté de grande désinformation .Il se range ouvertement de leur côté complice .Honte à lui..:
CLEARSTREAM  est une société  qui  offre à certains de ses clients situés n'importe où dans le monde la possibilité de camoufler pour eux des transferts  internationaux frauduleux de sommes faramineuses et d'origines invérifiables au miliau de milliers de transactions très officielles et régulières celles-là.  Elle leur garantit l'anonymat  en effaçant toutes les données relatives à ces opérations qui pourraient être des preuves qu'elle les a effectivement réalisés . C'est tout simplement une méga-lessiveuse à argent sale...(drogue ,vente d'armes,pots de vin,trafics financiers etc)

Le reste c'est de la poudre aux yeux  ,une diversion montée pour noyer le poisson  et faire apparaître "horriblement compliquée" cette malhonêteté scandaleuse.
Une lessiveuse à argent sale "protégée "est l'exemple type de la manipulation complaisante de l'information et la dénoncer  devrait constituer  la raison d'exister d'une emissions comme arrêt sur images : quelle ironie! Pour une fois qu'il pouvait avoir l'occasion de véritablement justifier son utilité, Schneiderman fait l'inverse .
Adieu faux-jeton!

Dernière modification par dominikgeorges (24-11-2007 20:45:25)


http://dominikgeorges.free.fr/911/911.htm

9/11 
             ***La  Vérité  Vite  ! ***

Hors ligne

 

#9 27-12-2007 01:03:41

Jackk
Membre Actif
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 03-03-2007
Messages: 797
Site web

Re: Denis Robert

Dernière modification par Jackk (27-12-2007 01:14:11)

Hors ligne

 

#10 02-09-2008 21:23:34

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

Très bon article de Libé...comme quoi des fois...


Libération - 2 septembre 2008 :


Clearstream contre Denis Robert, énième round devant la justice


La Cour d’appel de Paris va juger après-demain le litige entre Denis Robert et la société Clearstream. C’est la mère de toutes les batailles judiciaires opposant depuis sept ans le journaliste français (ancien de Libération) et la chambre de compensation luxembourgeoise. Quatre affaires de diffamation réunies en une : les deux livres publiés par Denis Robert aux éditions Les Arènes, Révélation$ et La Boîte noire, accompagnés de deux émissions sur Canal + et France Télévision.

Résultat de la première instance : match nul, avec avantage pour le journaliste. En octobre 2003, le TGI déboutait Clearstream de sa plainte (contre La Boîte noire et une interview chez Ardisson), au motif que «les ouvrages de Denis Robert ont le mérite de révéler un aspect du fonctionnement de la finance mondiale et les risques que faisait courir l’absence de contrôle». Et que «si l’auteur n’apporte pas de preuve irréfutable, il a été admis par nombre de spécialistes qu’il a apporté des éléments indiscutables démontrant des irrégularités.» En mars 2004, le même TGI, mais autrement composé, le condamnait à un euro de dommages et intérêts (pour Révélation$ et le documentaire Les Dissimulateurs), au motif que Denis Robert ne démontre pas, «avec le degré de précision et de certitude exigé, comment Clearstream apporterait sciemment son aide à des opérations mafieuses».

Frais judiciaires.
Clearstream a fait appel, tout en tentant de dissimuler son semi-échec en première instance, un porte-parole affirmant publiquement n’avoir réclamé que l’euro symbolique contre Denis Robert. Faux : Clearstream exige (toutes procédures confondues) un million d’euros. Habituée à jongler avec les trillions, elle n’est pas à un million près. En face, Denis Robert peine à financer ses frais judiciaires - 100 000 euros au compteur. Préparant le terrain avant l’audience d’appel, le président de Clearstream, André Roelants, a donné le mois dernier une invraisemblable interview au Monde. Question : «Début juillet, la Cour européenne des droits de l’homme a débouté le coauteur d’un livre critique à votre égard. L’affaire est-elle vraiment finie ?» Réponse : «La récente décision de la CEDH est primordiale. Pour nous, une page se tourne, oui !» Faux, là encore : l’arrêt de la CEDH ne visait pas Denis Robert, mais son coauteur, le luxembourgeois Ernest Backes, à propos d’une obscure note de bas de page soupçonnant un avocat de collusion avec la mafia italo-américaine… Rien à voir avec le fonctionnement de Clearstream.

Deux ans plus tôt, Le Monde et Roelants s’étaient déjà prêtés au même exercice surréaliste. Question : «La justice luxembourgeoise vous a donné raison par un non-lieu. Pensez-vous en avoir fini avec les soupçons qui ont terni l’image de votre entreprise ?» Réponse : «Absolument. Cette décision met un point final à toute l’affaire.» Et peu importe que le non-lieu fût prononcé pour une question de prescription.

La chambre de compensation n’entend pas lâcher Denis Robert, au point de se constituer partie civile dans l’affaire des faux listings Clearstream. Le journaliste est mis en examen pour abus de confiance : on lui reproche d’avoir détenu par des moyens détournés des vrais listings, lesquels, transmis en de mauvaises mains, serviront ensuite à fabriquer des faux. Roelants, encore lui, a pourtant affirmé sur France Télévision que les vrais listings étaient disponibles sur Internet : «C’est public, il n’y a rien de mystérieux.» Du moins jusqu’aux livres de Denis Robert.

Cet été, le site Mediapart, a cru pouvoir résumer ainsi les griefs pénaux retenus contre Denis Robert, mis dans le même sac que ses coprévenus : «Suspecté d’avoir joué un rôle dans la confection et/ou la diffusion des faux listings.» L’amalgame n’est pas pour déplaire à Clearstream, à l’approche de l’audience d’appel. L’avocat du journaliste, Me Michel Zaoui, en sourit presque : «Si Denis Robert était un rigolo, il n’y aurait pas eu d’affaire Clearstream. C’est la preuve par l’absurde du sérieux de son enquête initiale.»

Barnum. Pour l’essentiel, la cour va devoir trancher si les deux livres se sont contentés de dénoncer l’opacité du fonctionnement de Clearstream, avec la multiplication de comptes non publiés, ou s’ils se sont emballés, fut-ce par insinuation, à l’accuser de blanchiment organisé. L’opacité est désormais acquise, à en lire la plainte de Clearstream : «Les raisons pour lesquelles un client peut souhaiter disposer d’un compte non publié sont multiples, normales et parfaitement légitimes.» Le barnum procédural aura au moins servi à celà.

Dernière nouvelle du front. S’agissant du troisième livre de Denis Robert, Clearstream, l’enquête, un tribunal luxembourgeois - la chambre de compensation préférant jouer à domicile - vient de le condamner à un euro. Pour un bouquin dédouanant Clearstream dans l’affaire des faux listings. N’importe quoi.

http://www.liberation.fr/actualite/soci … 464.FR.php

Dernière modification par Zorg (02-09-2008 21:24:31)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#11 05-02-2011 02:47:05

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

Figaro - 04 02 2011 :

La condamnation de Denis Robert cassée
AFP

La Cour de cassation a annulé une condamnation en appel du journaliste Denis Robert, poursuivi par la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream qu'il accusait d'avoir blanchi de l'argent sale.

La cour d'appel de Paris avait condamné Denis Robert pour diffamation le 16 octobre 2008, notamment pour un documentaire diffusé sur Canal+ en mars 2001, intitulé "Les dissimulateurs".

L'ancien journaliste de Libération avait été condamné en appel à payer un total de 4500 euros de dommages et intérêts ainsi que plusieurs milliers d'euros de frais de justice. Clearstream avait par la suite proposé un arrangement à Denis Robert, que celui-ci avait refusé. Il avait alors formé un pourvoi en cassation.

Dans un arrêt rendu hier, la 1ère chambre civile de la Cour de cassation a cassé la décision de la cour d'appel de Paris, en relevant "l’intérêt général du sujet traité et le sérieux constaté de l’enquête".

Le tribunal correctionnel de Paris avait jugé Denis Robert au procès Clearstream, aux côtés notamment de Dominique de Villepin, et l'avait relaxé en janvier 2010, estimant que les poursuites contre le journaliste étaient incompatibles avec la Convention européenne des Droits de l'Homme (CEDH) garantissant la liberté d'expression.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ … cassee.php

Ah la vache, une bonne nouvelle de temps en temps par les temps qui courent, c'est pas de refus.

Champagne !


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#12 05-02-2011 02:54:24

onegus
Membre Actif
Date d'inscription: 23-06-2007
Messages: 1203
Site web

Re: Denis Robert

Yes ! Et d'après son propre commentaire sur FB, la décision est irrévocable et il va être dédommagé... Malka et Val vont nous faire une jaunisse ! lol


"Listen to many, speak to a few." - William Shakespeare
------------------------------------
http://www.myspace.com/tour7
http://onegus.blogspot.com/

Hors ligne

 

#13 05-02-2011 08:24:37

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Denis Robert

SUPER ! big_smile

mais je doute que les "grands merdias" prennent la peine de répéter cette info en boucle pour que ça rentre dans les ciboules

comme ils l'ont fait pour le discréditer hmm


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#14 05-02-2011 09:56:43

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Denis Robert

Ah, ça fait du bien.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#15 05-02-2011 13:17:03

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

Plume de Presse - 05 02 2011 :


Et pan sur les becs d’Edwy Plenel et Elisabeth Lévy !

http://www.plumedepresse.net/wp-content/uploads/denis-rob_opt.jpg

« Je donnerai des nouvelles plus détaillées plus tard mais la Cour de cassation a rendu ses trois arrêts définitifs aujourd’hui. Dix ans de bataille pour une victoire. Clearstream battu à plate couture. Mon enquête est jugée sérieuse, utile et dans l’intérêt général. Mes condamnations sont annulées et ils doivent m’indemniser. Je suis content.» Il peut, Denis Robert ! Sa réaction, postée il y a une quinzaine d’heures sur sa page Facebook, vient saluer l’épilogue judiciaire d’un long combat. Comme quoi il ne faut jamais désespérer de rien. Un détour par nos archives nous renvoie au dernier billet consacré à cette affaire, en juin 2008, particulièrement pessimiste comme l’indiquait son titre : À la mémoire de la liberté d’informer, les regrets éternels de Denis Robert. « Je jette l’éponge. C’est une victoire de Clearstream, de ses avocats, de ses juristes, de ses dirigeants, des banquiers de son conseil d’administration. Une victoire de la censure» , écrivait-il alors. Presque trois ans plus tard, revirement radical : « L’ancien journaliste de Libération avait été condamné en appel à payer un total de 4 500 euros de dommages et intérêts ainsi que plusieurs milliers d’euros de frais de justice, résume Europe 1. Clearstream avait par la suite proposé un arrangement à Denis Robert, que celui-ci avait refusé. Il avait alors formé un pourvoi en cassation. Dans un arrêt rendu jeudi, la 1ère chambre civile de la Cour de cassation a cassé la décision de la cour d’appel de Paris, en relevant « l’intérêt général du sujet traité et le sérieux constaté de l’enquête ». Tiens donc ! Nouvelle recherche dans nos archives, Phrase du jour du 22 juin 2006 : « Il y a peut-être eu des choses répréhensibles dans l’histoire de cette chambre de compensation, mais ce peut-être suffit à dire que nous ne pouvons en faire une information» : Edwy Plenel, ancien directeur de la rédaction du Monde et partie civile dans le procès sur la manip des fichiers de Clearstream, auxquels son nom a été ajouté, reste prudent. Il y a « peut-être» eu des choses répréhensibles. Notre moustachu n’est pas bien sûr. Il est même quasiment certain du contraire : « Depuis 2001, j’ai toujours dit, mais sans doute n’ai-je pas été assez entendu, qu’il n’y avait pas d’affaire Clearstream. Ce que nous ne pouvons ni prouver ni recouper ni sourcer de façon honnête, loyale et transparente, n’existe pas dans notre métier.»  Circulez, y’a rien à voir. Comment vous dites, Clearstream  ? Non, rien. De qui Plenel se moque-t-il ? De la justice : ces surprenantes déclarations sont extraites de la transcription par l’Obs.com de la déposition de Plenel chez les juges d’Huy et Pons. » Pas d’affaire Clearstream ? La Cour de cassation vient de proclamer l’inverse. Plenel va-t-il présenter ses excuses à Denis Robert ?

http://www.plumedepresse.net/wp-content/uploads/el2.jpg
Une autre qui devrait le faire, c’est Elisabeth Lévy, auteure en septembre 2009 d’un papier particulièrement dégueulasse, moquant Denis Robert, traité de « second couteau » et d’ « idiot utile » . « Il fallait avoir admis comme vérité révélée les «révélations» de Denis Robert« , écrivait-elle avec ces odieux guillemets, parlant d’ « un récit dont rien, jusqu’à aujourd’hui, n’a prouvé qu’il était vrai. En 2001, donc, Denis Robert publie Révélations, co-écrit avec un ancien employé de la chambre de compensations. Décidé à tout sacrifier, y compris sa carrière (qui connaissait des hauts et des bas, mais qui n’en a pas ?), le fin limier est tombé sur le centre mondial du blanchiment. La preuve : il existe des comptes non publiés (comme dans n’importe quelle banque, y compris celle de vous et moi) qui, par glissements sémantiques, deviennent des comptes dissimulés puis occultes. Une fois qu’on a collé sur le livre le sticker «investigation», c’est indiscutable. Peu importe que Clearstream gagne la plupart de ses procès en diffamation.»  La Cour de cassation vient, par les conclusions de son arrêt, d’éclairer la nature des propos de la vipère de Causeur : d’indignes sarcasmes médisants proférés à l’encontre d’un confrère pourtant à l’époque en butte à un scandaleux harcèlement judiciaire, qui a bien failli provoquer sa ruine ! La plus haute juridiction française remet la Lévy à sa place : Robert avait raison. Et s’il incarne l’honneur du journalisme, comment qualifier celle qui lui plantait un couteau dans le dos alors qu’il était à terre ?

Soutenez ce blog ! Votre serviteur, journaliste au chômage, tente le pari de vivre grâce à plumedepresse : pour deux euros, rejoignez le Club des plumonautes en vous abonnant pour un mois au Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur ce lien !

http://www.plumedepresse.net/denis-robe … phe-enfin/


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#16 05-02-2011 14:10:33

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

Blog de l'Express - 05 02 2011 :

Denis Robert renvoie Clearstream dans ses cordes.
le 5 février 2011 12H40 | par
Renaud Revel


Par trois arrêts en date du jeudi 3 février 2011, la Cour de Cassation a cassé les trois arrêts rendus par la Cour d’Appel de Paris le 16 octobre 2008 qui avait condamné Denis ROBERT pour diffamation à la suite de la publication de ses deux ouvrages « REVELATION$ » et « LA BOITE NOIRE » et de la diffusion du documentaire « LES  DISSIMULATEURS » sur Canal +.

La Cour de cassation reconnaît ainsi que l’intérêt général du sujet traité et le sérieux de l’enquête conduite par Denis ROBERT autorisaient les propos et les imputations contenus dans ses deux livres et son documentaire.

Les avocats de Denis ROBERT, Michel ZAOUI et Bénédicte LITZLER, soulignent que les arguments retenus par la Cour de Cassation sont ceux-là mêmes qui ont été développés dans le cadre de sa défense au cours des dix années de procédure. Il s’agit d’une juste reconnaissance de la qualité de son travail.

Toutes les demandes de la société CLEARSTREAM à l’encontre de Denis ROBERT sont ainsi définitivement rejetées et elle est d’ores et déjà condamnée à verser à Denis ROBERT la somme de 9 000 euros, outre le remboursement des sommes qu’il avait dû verser à la suite de ses condamnations.

En revanche, en ce qui concerne les seules demandes de Denis ROBERT à l’encontre de CLEARSTREAM, les trois affaires sont renvoyées devant la Cour d’Appel de Lyon. Ce dernier entend effectivement demander réparation pour le lourd préjudice subi pendant les dix années de procédure au cours desquelles il a dû affronter l’acharnement et le harcèlement judiciaire de la Chambre de compensation Luxembourgeoise.

Il faut rappeler qu’à la suite de ses condamnations en 2008, CLEARSTREAM avait proposé une transaction à Denis ROBERT que celui-ci avait refusée, prêt à poursuivre le combat judiciaire jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour voir ses droits reconnus.

Beau combat, en tout état de cause, que celui de ce journaliste pugnace qui, pris dans ce tourbillon qu’est cette énorme affaire, n’aura jamais rien lâché.

http://blogs.lexpress.fr/media/2011/02/ … es-cordes/

Le Figaro - 05 02 2011 :

Denis Robert gagne son ultime bataille contre Clearstream

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/02/05/2787c59e-311b-11e0-9e74-92e79fc2ca65.jpg
Denis Robert, le 28 janvier 2010. Crédits photo : BORIS HORVAT/AFP

La Cour de cassation a annulé une condamnation en appel du journaliste, poursuivi par la chambre de compensation luxembourgeoise qu'il accusait d'avoir blanchi de l'argent sale.

C'est une belle bataille judiciaire que vient de remporter Denis Robert : la Cour de cassation a annulé la condamnation en appel du journaliste, poursuivi pour diffamation par la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream.

Le 16 octobre 2008, l'ancien journaliste de Libération avait été condamné en appel pour avoir assuré, dans un documentaire sur Canal + intitulé Les dissimulateurs ainsi que dans deux ouvrages, Révélation$ et La Boîte noire, que la société Clearstream avait blanchi de l'argent sale. Il avait été condamné à payer 4.500 euros de dommages et intérêts ainsi que plusieurs milliers d'euros de frais de justice.

Clearstream avait par la suite proposé un arrangement à Denis Robert, que celui-ci avait refusé. Il avait alors formé un pourvoi en cassation. Dans un arrêt rendu jeudi, la 1ère chambre civile de la Cour de cassation a donné raison au journaliste et a cassé la décision de la cour d'appel de Paris en relevant «l'intérêt général du sujet traité et le sérieux constaté de l'enquête».

«C'est la fin de dix ans de combat judiciaire»

«C'est la fin de dix ans de combat judiciaire, je suis soulagé», a aussitôt réagi Denis Robert.
«C'est une décision qui va faire jurisprudence car la Cour a reconnu qu'un journaliste pouvait commettre de petites erreurs s'il est comme moi de bonne foi et s'il couvre un sujet d'intérêt général en menant un travail difficile dans le milieu opaque de la finance», a commenté celui qui est aujourd'hui également devenu artiste peintre.

Denis Robert compte désormais demander réparation à la chambre de compensation, ainsi que des publications dans des journaux. «Et les livres, qui étaient jusqu'ici interdits, vont pouvoir ressortir», s'est-il réjoui.

En janvier 2010, le tribunal correctionnel de Paris avait jugé Denis Robert lors du premier procès Clearstream, aux côtés notamment de Dominique de Villepin, et l'avait relaxé, estimant que les poursuites contre le journaliste étaient incompatibles avec la Convention européenne des Droits de l'Homme (CEDH) garantissant la liberté d'expression.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france … stream.php


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#17 05-02-2011 15:36:24

onegus
Membre Actif
Date d'inscription: 23-06-2007
Messages: 1203
Site web

Re: Denis Robert

cristof a écrit:

SUPER ! big_smile

mais je doute que les "grands merdias" prennent la peine de répéter cette info en boucle pour que ça rentre dans les ciboules

comme ils l'ont fait pour le discréditer hmm

Ça se précipite pas, mais ça reprend quand même... Vu que cette fois c'est une "victoire totale et définitive", on peut se mouiller un peu ! tongue
Interview de DR sur France Info : http://www.france-info.com/france-justi … -9-11.html


"Listen to many, speak to a few." - William Shakespeare
------------------------------------
http://www.myspace.com/tour7
http://onegus.blogspot.com/

Hors ligne

 

#18 05-02-2011 19:07:45

onegus
Membre Actif
Date d'inscription: 23-06-2007
Messages: 1203
Site web

Re: Denis Robert

Rue89 publie les trois arrêts de la cour de cassation :
http://www.rue89.com/2011/02/05/denis-r … ait-189174


"Listen to many, speak to a few." - William Shakespeare
------------------------------------
http://www.myspace.com/tour7
http://onegus.blogspot.com/

Hors ligne

 

#19 05-02-2011 19:26:32

Hugo Chavez
Membre de Soutien
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 03-03-2007
Messages: 170

Re: Denis Robert

Denis Robert mérite le prix Nobel de la Paix.

Il mérite ce prix Nobel car toute la finance occulte de la planète, drogue, armes, trafic d'influences, corruption, etc, passe par de nombreux paradis fiscaux. Beaucoup veulent nous convaincre qu'on ne peut rien faire contre ça, mais Denis Robert a mis le doigt à l'endroit qui peut faire effondrer toute cette économie mafieuse :
Il a simplement dit que tous les mouvements de capitaux des paradis fiscaux passent par les chambres de compensation comme Clearstream, et qu'il suffirait d'imposer un contrôle dans Clearstream pour contrôler l'ensemble des paradis fiscaux. Il s'agit juste d'en avoir la volonté politique au niveau de l'Europe.

Merci à Denis Robert de nous apporter cette solution sur un plateau.

On comprend mieux les dizaines de procédures lancée par la finance internationale contre ce simple journaliste pour l'empêcher de faire correctement son métier.

A relire : Cher Monsieur l’huissier


« Se contenter de croire nous évite la pénible nécessité de penser.  » (Isaac Asimov)

   Google :   WTC+THERMITE      WTC7+BBC     "FLIGHT 93"+"INDIAN LAKE"

Hors ligne

 

#20 05-02-2011 20:49:19

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Denis Robert

Pour le plaisir wink " Titulaire de 2 comptes dans une banque dont il ignore même le nom " un président amnésique big_smile

Dernière modification par cristof (06-02-2011 08:54:51)


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#21 08-02-2011 18:19:59

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

Attention, ça va être du lourd :

Philippe Val parle de Denis Robert et Clearstream : (tournée au printemps 2009, au Printemps du livre de Cassis)



Je ne sais même pas quoi écrire tellement c'est énorme...

Un des commentaires :

Bravo Denis (ter) ! 7 février 22:46, par Christophe Kantcheff

Tiens, tiens, la vidéo (tournée au printemps 2009, au Printemps du livre de Cassis) a été enlevée de Youtube, comme par hasard…
Dommage, on y voyait le toujours courageux Philippe Val s’en prendre au très puissant Denis Robert qui a osé mettre au jour les pratiques peu recommandables de la si faible et vulnérable société Clearstream. Val précisait que son avocat était celui de Clearstream, ce qui permet de comprendre bien des choses. Mais on y voyait aussi, aux côtés du (futur, à l’époque) patron de France Inter, le dénommé Antoine Spire, ex-homme de radio, ex-militant des droits de l’homme, prenant furtivement la parole pour faire cette déclaration fracassante à propos du travail journalistique de Denis Robert : « Voilà qui marque les limites de la liberté d’expression ! ». Délicieux, de la part d’un homme qui a quitté la Ligue des droits de l’Homme en 2006 avec pertes et fracas parce que celle-ci, selon lui, se serait montrée « sans distance à l’égard du mouvement social, trop souvent ambiguë ou même compromise à l’égard d’un intégrisme islamiste dangereux, et en recul sur la lutte contre l’antisémitisme ou la défense de la liberté d’expression »… (c’est moi qui souligne).

http://www.politis.fr/Bravo-Denis-ter-q … -Val,12976


Politis - 07 02 2011 :

Déclaration de Denis Robert :

Dix ans et toutes mes dents.

Note pour mes amis et les amis de mes amis qui ont la mémoire embrouillée et me demandent des détails sur les jugements de la cour de cassation qui viennent de tomber. D’abord vous dire qu’ils mettent un terme une longue bataille judiciaire et qu’ils m’enchantent.

Depuis dix années que Révélation$ est sorti (28 février 2001), de nombreuses plaintes ont été déposées contre mon éditeur, les chaînes qui ont diffusé mes films, de nombreux journaux et contre moi. Une soixantaine en tout, dans plusieurs pays, en comptant les procédures pénales et les constitutions de partie civile.

Parmi ces plaintes, une dizaine émanait de la Banque Générale de Luxembourg et une vingtaine a été lancée par la Menatep une banque russe liée à la mafia. Je peux dire que globalement j’ai gagné tous ces procès.

La Chambre de Compensation luxembourgeoise Clearstream a diligenté une grande partie des autres procédures. Leur stratégie a été essentiellement basée sur la calomnie, une extrême mauvaise foi, le harcèlement, l’acharnement et l’intimidation.

Cette stratégie, loin du droit, échoue lamentablement aujourd’hui, pour laisser place à la justice et au journalisme. Une victoire sans tambour, ni trompette. Une victoire gravée dans le marbre. Un souvenir de victoire bientôt. Peu importe. Cette décision ouvre d’intéressantes perspectives. Clearstream ne pourra plus faire comme avant…

Une vingtaine de plaintes ont été déposées par la multinationale en France, en Belgique, au Luxembourg, occasionnant des centaines de visites d’huissiers à mes domiciles. Passé les limites, je ne compte plus.

J’ai perdu quelques procès (en particulier pour des interviews à des journaux, je pense à Sud Ouest ou VSD). J’en ai gagné (Nouvel Obs, le Point, « Tout le monde en parle » sur France 2). J’aurais pu et j’aurais dû, si j’avais eu les moyens financiers, aller systématiquement pour toutes ces procédures jusqu’à la Cour de Cassation. Je ne l’ai fait que pour trois d’entre elles. Les plus importantes à mes yeux, puisque ces procédures concernaient les deux livres originels « Révélation$ », « La Boîte Noire » et « Les dissimulateurs », mon premier documentaire sur l’affaire.

Passons sur « Clearstream l’enquête » qui a occasionné une condamnation symbolique (mais onéreuse en frais de procédure) à Luxembourg, pour nous intéresser au reste…

Pour « Révélation$ » et « Les dissimulateurs » (mon premier documentaire diffusé en février 2001), j’ai été condamné en diffamation à hauteur d’un euro symbolique de dommages et intérêts en mars 2004, puis (en appel) à 1500 euros en octobre 2008, sans compter les frais de procédure.

Pour « La Boîte Noire » (sorti en octobre 2002), Clearstream a été déboutée et condamnée à me verser 3 500 euros de dommages et intérêts en première instance. Devant la Cour d’Appel (Paris, octobre 2008), j’ai été condamné à 1500 euros, sans compter les frais de procédures et de publication des décisions.

Je me suis pourvu en cassation. J’ai pris cette décision contre l’avis de nombreuses personnes, dont mon éditeur, Les Arènes et la chaîne Canal + qui ont refusé de poursuivre les procédures. Je ne les accable pas.
De leur place, il leur était sans doute difficile d’aller au bout de la bataille à mes côtés. Certains auraient lâché avant.

Dans les jours qui ont suivi les décisions de la Cour d’appel, Clearstream a acheté une page dans le Monde pour proposer une transaction qui consistait à accepter ces condamnations contre la non-exécution des arrêts. En gros, le non paiement des sommes auxquelles j’étais condamné.

Il était impensable d’accepter un tel compromis, de renier mon travail, mon enquête. Il était indispensable sur les principes qui fondent ce que doit être le journalisme, de me battre jusqu’au bout pour obtenir une décision reconnaissant le droit. J’étais prêt à aller jusqu’à la Cour Européenne des Droits de L’homme s’il le fallait.

Je savais ce que j’avais vu et fait. J’avais intégré les enjeux de cette bataille. Un système financier sain au départ a été dévoyé, ouvrant d’incroyables possibilités de dissimulation. Mon enquête était, est, restera fondée. Mes écrits reposent sur des documents, des courriers, des listings, des microfiches, des témoignages filmés. Des éléments suffisamment probants qui ont permis de mettre à jour des comptes non publiés produisant de l’opacité, un système d’effacement de traces de transactions, la probabilité très forte d’une double comptabilité, des liens présumés entre Clearstream et l’Eglise de scientologie, l’hébergement de banques mafieuses, l’utilisation de Clearstream pour la mise en œuvre d’opérations occultes, l’absence totale de transparence et de contrôle, la complicité des auditeurs, le licenciement du personnel qui refusait de procéder à des manipulations comptables et de publier des bilans de fait maquillés… Mon enquête et la simple lecture de mes documents montraient, montrent que cette firme abritait plus de 6000 comptes ouverts dans des paradis fiscaux. Parmi ces comptes, des sociétés off shore, mais aussi des filiales de banques respectables. J’ai révélé que des multinationales pétrolières, agroalimentaires ou industrielles avaient également ouvert des comptes discrets à Clearstream. J’en passe et des dizaines.

Au delà du coup de projecteur sur cette firme, l’ensemble de ce travail explicitait les dérives inquiétantes du système financier international et révélait les contours d’une finance véritablement parallèle.

J’en savais beaucoup et je ne voulais pas me taire. Je restais persuadé que les juges de la Cour d’Appel ne m’avaient pas jugé comme il le fallait au vu des éléments du dossier.

L’appui de mes amis du comité et des mille huit cent quatre vingt six personnes ayant soutenu ce qui devenait un combat de longue haleine ont été déterminants.


Canal plus et mon éditeur ont été condamnés à mes côtés, mais Clearstream s’est retournée systématiquement vers moi. Le but n’était pas tant l’argent que la volonté de m’étouffer financièrement, de m’empêcher de poursuivre mes recherches et de me défendre.

Le moment de bascule a été l’affaire pénale dite « Clearteam 2 ». Celle mettant en cause Dominique de Villepin.

Clearstream s’est constituée partie civile dans cette procédure concernant les listings truqués. J’ai été mis en examen pour vol et recel en fin d’année 2006. Dès lors sans que je m’en rende compte, la suspicion a changé de camp. Les communicants de la firme et leurs avocats ont habilement utilisé cette seconde procédure pour influencer les juridictions dans les procès qui m’étaient faits.

Clearstream me présentait comme le pivot de cette nouvelle affaire qui n’avait aucun lien avec les litiges nous concernant. Tenter de ridiculiser mon travail ne suffisait plus, il fallait pratiquer l’amalgame et la confusion.

Combien de fois ai-je entendu les avocats de la firme ou des journalistes malveillants se moquer de « mes erreurs », m’appeler le « falsificateur » ou le « conspirationniste ». Tout cela a joué. Comme ont dû jouer les articles fielleux écrits par des procureurs à moustaches, des éditorialistes à deux balles, des concierges du net. Je sais, je ne devrais pas. Mais bon. Je pense aussi à certains politiques qui m’avaient épaulé et qui soudainement ont baissé les yeux.

J’ai arrêté mon blog. J’ai arrêté le contact frontal. Je suis resté zen. J’ai attendu que ça passe. J’ai été relaxé en janvier 2010. Cette décision pénale est définitive.

Pour le reste, j’ai attendu que des magistrats jugent, tranquillement. Loin du tumulte. C’est ce qui vient de se passer.

La Cour de cassation est la plus haute instance judiciaire française. Le dernier recours avant la Cour européenne des droits de l’homme. Je l’avais envisagé.

Chacun des trois arrêts qui me libère aujourd’hui et accable Clearstream est rédigé dans des termes clairs, précis et sans ambiguïté. La Cour de Cassation « autorise » les propos et les imputations contenues dans mes deux livres et mon documentaire.


La Première Chambre Civile de la Cour de Cassation, se fondant sur l’article 10 de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, a rendu trois arrêts qui sonnent le glas à mes ennuis et ouvrent des brèches importantes chez ceux qui m’attaquaient.

C’est fondamental. Ça fera jurisprudence.


Les arguments retenus par la Cour de Cassation sont intégralement ceux développés par mes défenseurs Michel Zaoui, Bénédicte Litzler au cours des dix années de procédure. Ces arguments ont été plaidés par Denis Carbonnier à la Cour de Cassation. Il s’agit d’une reconnaissance de la qualité de leur travail et du mien.

La Cour de Cassation a annulé mes trois condamnations du 16 octobre 2008 pour diffamation. Elle a explicitement reconnu « l’intérêt général du sujet » et le « sérieux de mon enquête ».

Tout le monde peut maintenant citer partout ce que j’avais écrit.


Dix ans pour mesurer l’aveuglement du dirigeant de Clearstream qui a porté plainte à l’origine contre moi. Ses successeurs n’ont pas démontré plus de clairvoyance puisqu’ils ont régulièrement relayé et encouragé ces plaintes.

Je ne sais pas ce que deviendront les informations contenus dans mes livres et mes films. Je ne sais pas ce que les Allemands qui ont racheté Clearstream en 2002 (suite à mon enquête) et qui ont forcément constaté ces dérives ont fait. La justice luxembourgeoise étant peu équipée pour traiter ces sujets et la justice européenne encore défaillante, je crains que le combat pour mettre un peu de rationalité et de contrôle dans cette banque des banques soit encore long. Pourtant ici plus qu’ailleurs, la question de la régulation du capitalisme se pose. Je rappellerai ce chiffre : Clearstream a annoncé en 2010 plus de dix trillions d’euros de valeurs enregistrées dans ses comptes. Dix mille milliards d’euros.

Pour revenir aux arrêts de la Cour de Cassation, toutes les demandes de Clearstream à mon encontre sont définitivement rejetées. Ils sont condamnés à me verser la somme de 9 000 euros au titre des frais de procédure et à me rembourser le montant de mes précédentes condamnations aujourd’hui annulées.

En ce qui concerne le préjudice financier et moral subi par moi pendant ces années, les trois affaires sont renvoyées devant la Cour d’Appel de Lyon. Je vais demander réparation aux dirigeants de la firme.

Par leur harcèlement, leur entêtement, leurs mensonges, leur acharnement judiciaire, Clearstream et ses communicants sont responsables de dix années à bien des égards perdues.

La crise financière étant passée par là, on voit bien les raisons politiques et financières qui les ont amenés –par tous les moyens- à me faire taire. Ils n’y sont pas parvenus.

Au final, toute mon enquête est entièrement validée. Les arrêts sont définitifs et sans recours pour Clearstream.

Merci du fond du cœur à tous ceux qui m’ont soutenu. Et vous êtes nombreux. Je ne me suis jamais senti seul ou angoissé pendant ces années. Et ça je vous le dois.

Denis Robert
, Chatel, le 7 février 2011

http://www.politis.fr/Bravo-Denis-bis,12972.html

Dernière modification par Zorg (08-02-2011 18:23:08)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#22 08-02-2011 19:13:07

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Denis Robert

La roue tourne, voilà une grande nouvelle, des juges intègres qui rendent Justice, un peu de soleil dans la grisaille, ça doit fulminer dans certaines chaumières.

Espérons que cette affaire fera redresser la tête à d'autres journalistes ?
Espérons aussi que Denis Robert aura l'occasion de faire des plateaux télés pour donner les suites qu'il convient à cette décision.

Dernière modification par f6 (08-02-2011 19:15:28)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#23 08-02-2011 20:15:53

kolargol
Membre du forum
Date d'inscription: 23-12-2006
Messages: 385

Re: Denis Robert

Vai....
La gerbe...

Fier d'avoir participé (trop peu) financièrement à la lutte de Mr Robert

Merci Denis


Il faut toujours laisser la place au doute.

Hors ligne

 

#24 08-02-2011 20:26:10

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Denis Robert

Je viens de lui envoyer un mail avec le lien sur you tube

En un mot je lui dit que [Modéré] ,faite le aussi wink


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#25 08-02-2011 20:31:41

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Denis Robert




Il y a un an

Dernière modification par f6 (08-02-2011 20:35:18)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#26 08-02-2011 20:49:37

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Denis Robert

F6, tu vois que la justice est pas toujours pourrie wink

Rapport à une discussion où je me montrais plus confiant que toi dans la possibilité de faire admettre le travail de la cause reopeniste, lorsqu'attaques infondées, diffamtions, calomnies pleuvaient sur le compte de reopen!

Cette jurisprudence - certes peu explicite - de votre Cour de Cassation constitue un précédent fondamental qui redonne un sens à la liberté d'expression galvaudée

Bravo aux juges et surtout longue vie pour D. Robert


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#27 08-02-2011 21:03:10

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Denis Robert

charmord a écrit:

F6, tu vois que la justice est pas toujours pourrie wink

Rapport à une discussion où je me montrais plus confiant que toi dans la possibilité de faire admettre le travail de la cause reopeniste, lorsqu'attaques infondées, diffamtions, calomnies pleuvaient sur le compte de reopen!

Cette jurisprudence - certes peu explicite - de votre Cour de Cassation constitue un précédent fondamental qui redonne un sens à la liberté d'expression galvaudée

Bravo aux juges et surtout longue vie pour D. Robert

Je salue cette décision Charmord, c'est la première fois depuis longtemps que j'observe une décision de cette ampleur dans un dossier sensible.

Combien de magistrats aux ordres ou corrompus pour combien de magistrats intègres ?
La liste des dossiers enterrés reste plus longue que la liste des affaires jugées avec impartialité.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#28 08-02-2011 21:18:40

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Denis Robert

Maintenant que le sérieux de l'enquête réalisée par Denis Robert a été reconnu par la plus haute instance de notre système judiciaire, que va t-il se passer?
La société Clearstream, qui a contribué à faire disparaître des quantités colossales d'argent pendant plus d'une décennie, va t'elle s'en sortir grâce au simple fait qu'elle a été rachetée par la Deutsche Borse?


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

#29 08-02-2011 21:35:23

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Denis Robert

Jonas061 a écrit:

Maintenant que le sérieux de l'enquête réalisée par Denis Robert a été reconnu par la plus haute instance de notre système judiciaire, que va t-il se passer?
La société Clearstream, qui a contribué à faire disparaître des quantités colossales d'argent pendant plus d'une décennie, va t'elle s'en sortir grâce au simple fait qu'elle a été rachetée par la Deutsche Borse?

A priori ce sont les états qui seraient fondés à agir, malheureusement je ne crois pas qu'ils soient motivés à le faire...


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#30 08-02-2011 22:30:21

fyoul
Administrateur
Lieu: Tours
Date d'inscription: 01-12-2008
Messages: 790

Re: Denis Robert

Jonas061 a écrit:

Maintenant que le sérieux de l'enquête réalisée par Denis Robert a été reconnu par la plus haute instance de notre système judiciaire, que va t-il se passer?

Heu, je suppose que je fais partie de tous ceux qui sont heureux d'un tel dénouement... Néanmoins, je ne peux pas être entièrement d'accord avec ça ! Je précise que je n'ai lu qu'une partie des trois arrêts délivrés, cependant :

Que pour relever le caractère diffamatoire des passages poursuivis du reportage « Les dissimulateurs » et refuser le bénéfice de la bonne foi à leur auteur, l’arrêt, après avoir admis que celui-ci avait poursuivi un but légitime en recherchant si la société Clearstream Banking, chambre de compensation internationale, offrait les garanties de transparence nécessaire et ne favorisait pas des transferts financiers frauduleux ou des opérations de blanchiment, et
qu’aucune animosité personnelle à l’égard de cette société n’était démontrée, retient que l’enquête réalisée ne conforte pas les imputations litigieuses et que l’auteur n’a pas observé la prudence et la mesure nécessaires dans l’expression

... m'incite à être prudent. La cassation a clairement dit que l'enquête était d'intérêt général et donc a relaxé D. Robert, mais elle n'a pas dit que l'enquête était sérieuse en tous points. hmm


Administrateur du forum
Groupe local Tours

Hors ligne

 

#31 08-02-2011 22:46:13

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Denis Robert

Fyoul, d'après moi, ce passage de l'arrêt de la Cour de Cassation énonce ce que la Cour d'appel a décidé.

C'est précisément cette motivation de la décision (l'arrêt) de la Cour d'appel que l'arrêt de la Cour de Cassation casse!

La confusion vient du fait que l'on utilise en droit le terme "arrêt" autant pour la décision de la Cour d'appel que pour celle de la Cour de Cassation.

Et l'arrêt dont il est question dans le passage que tu as quoté est bien celui de la Cour d'appel et non celui de la Cour de Cassation lui-même!

La lecture d'un arrêt de cassation n'est pas chose aisée, je te le concède, même pour un pauvre juriste comme moi. C'est fait pour d'ailleurs, diront de mauvaises langues!

Attendu que pour relever le caractère diffamatoire des passages poursuivis du reportage «Les dissimulateurs» et refuser le bénéfice de la bonne foi à leur auteur, l’arrêt, après avoir admis que celui-ci avait poursuivi un but légitime en recherchant si la société Clearstream banking, chambre de compensation internationale, offrait les garanties de transparence nécessaire et ne favorisait pas des transferts financiers frauduleux ou des opérations de blanchiment, et qu’aucune animosité personnelle à l’égard de cette société n’était démontrée, retient que l’enquête réalisée ne conforte pas les imputations litigieuses et que l’auteur s’est livré à des interprétations hasardeuses en assimilant les comptes non publiés à des comptes occultes servant à enregistrer des transactions frauduleuses et en présentant la société Clearstream comme abritant une structure de dissimulation, tirant ses bénéfices de sa complicité avec des entreprises criminelles et mafieuses ;

Qu’en statuant ainsi, quand l’intérêt général du sujet traité et le sérieux constaté de l’enquête, conduite par un journaliste d’investigation, autorisaient les propos et les imputations litigieux, la cour d’appel a violé les textes susvisés ;

Et vu l’article L. 411-3 du code de l’organisation judiciaire ;

PAR CES MOTIFS, et sans qu’il y ait lieu de statuer sur les autres moyens :

CASSE ET ANNULE, en toutes ses dispositions, l’arrêt rendu entre les parties par la cour d’appel de Paris le 16 octobre 2008 ;

Dernière modification par charmord (08-02-2011 22:54:32)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#32 08-02-2011 23:01:12

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Denis Robert

fyoul a écrit:

Jonas061 a écrit:

Maintenant que le sérieux de l'enquête réalisée par Denis Robert a été reconnu par la plus haute instance de notre système judiciaire, que va t-il se passer?

Heu, je suppose que je fais partie de tous ceux qui sont heureux d'un tel dénouement... Néanmoins, je ne peux pas être entièrement d'accord avec ça ! Je précise que je n'ai lu qu'une partie des trois arrêts délivrés, cependant :

Que pour relever le caractère diffamatoire des passages poursuivis du reportage « Les dissimulateurs » et refuser le bénéfice de la bonne foi à leur auteur, l’arrêt, après avoir admis que celui-ci avait poursuivi un but légitime en recherchant si la société Clearstream Banking, chambre de compensation internationale, offrait les garanties de transparence nécessaire et ne favorisait pas des transferts financiers frauduleux ou des opérations de blanchiment, et
qu’aucune animosité personnelle à l’égard de cette société n’était démontrée, retient que l’enquête réalisée ne conforte pas les imputations litigieuses et que l’auteur n’a pas observé la prudence et la mesure nécessaires dans l’expression

... m'incite à être prudent. La cassation a clairement dit que l'enquête était d'intérêt général et donc a relaxé D. Robert, mais elle n'a pas dit que l'enquête était sérieuse en tous points. hmm

l’arrêt aprés avoir,..........retient que l’enquête réalisée ne conforte pas les imputations litigieuses et (ne conforte pas) que l’auteur n’a pas observé la prudence et la mesure nécessaires dans l’expression.

Je fais cette lecture de ce texte. Sans certitudes asolues...mais c'est comme ça que je le comprends.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#33 08-02-2011 23:08:24

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Denis Robert

F6, voir mon message précédent...

En outre, pour simplifier, il faut lire la motivation de l'arrêt comme suit :

L'arrêt de la Cour d'appel retient que :

- l’enquête réalisée ne conforte pas les imputations litigieuses

- et que l’auteur s’est livré à des interprétations hasardeuses en assimilant les comptes non publiés à des comptes occultes servant à enregistrer des transactions frauduleuses et en présentant la société Clearstream comme abritant une structure de dissimulation, tirant ses bénéfices de sa complicité avec des entreprises criminelles et mafieuses

Alors que :

Ce faisant, il a violé les dispositions ... dont l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme

OK?

Dernière modification par charmord (08-02-2011 23:17:45)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#34 08-02-2011 23:17:04

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Denis Robert

charmord a écrit:

Fyoul, d'après moi, ce passage de l'arrêt de la Cour de Cassation énonce ce que la Cour d'appel a décidé.

C'est précisément cette motivation de la décision (l'arrêt) de la Cour d'appel que l'arrêt de la Cour de Cassation casse!

La confusion vient du fait que l'on utilise en droit le terme "arrêt" autant pour la décision de la Cour d'appel que pour celle de la Cour de Cassation.

Et l'arrêt dont il est question dans le passage que tu as quoté est bien celui de la Cour d'appel et non celui de la Cour de Cassation lui-même!

La lecture d'un arrêt de cassation n'est pas chose aisée, je te le concède, même pour un pauvre juriste comme moi. C'est fait pour d'ailleurs, diront de mauvaises langues!

Attendu que pour relever le caractère diffamatoire des passages poursuivis du reportage «Les dissimulateurs» et refuser le bénéfice de la bonne foi à leur auteur, l’arrêt, après avoir admis que celui-ci avait poursuivi un but légitime en recherchant si la société Clearstream banking, chambre de compensation internationale, offrait les garanties de transparence nécessaire et ne favorisait pas des transferts financiers frauduleux ou des opérations de blanchiment, et qu’aucune animosité personnelle à l’égard de cette société n’était démontrée, retient que l’enquête réalisée ne conforte pas les imputations litigieuses et que l’auteur s’est livré à des interprétations hasardeuses en assimilant les comptes non publiés à des comptes occultes servant à enregistrer des transactions frauduleuses et en présentant la société Clearstream comme abritant une structure de dissimulation, tirant ses bénéfices de sa complicité avec des entreprises criminelles et mafieuses ;

Qu’en statuant ainsi, quand l’intérêt général du sujet traité et le sérieux constaté de l’enquête, conduite par un journaliste d’investigation, autorisaient les propos et les imputations litigieux, la cour d’appel a violé les textes susvisés ;
Et vu l’article L. 411-3 du code de l’organisation judiciaire ;

PAR CES MOTIFS, et sans qu’il y ait lieu de statuer sur les autres moyens :

CASSE ET ANNULE, en toutes ses dispositions, l’arrêt rendu entre les parties par la cour d’appel de Paris le 16 octobre 2008 ;

C'est en effet à ce passage de l'arrêt de la Cour de Cassation que je faisais référence.
Le sérieux de l'enquête a été jugé incontestable par la juridiction suprême, qui a du coup pris le contre-pied de la décision de la Cour d'appel.


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

#35 09-02-2011 09:28:47

fyoul
Administrateur
Lieu: Tours
Date d'inscription: 01-12-2008
Messages: 790

Re: Denis Robert

OK, merci Charmord pour ces précisions bienvenues ! J'avoue que j'ai eu bcp de mal à, ne serait-ce que lire et comprendre ce qui était dit, et clairement je n'ai pas su lier les choses entre elles !

Bref, merci ! smile


Administrateur du forum
Groupe local Tours

Hors ligne

 

#36 09-02-2011 21:38:26

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

Zorg a écrit:

Attention, ça va être du lourd :

Philippe Val parle de Denis Robert et Clearstream : (tournée au printemps 2009, au Printemps du livre de Cassis)



Je ne sais même pas quoi écrire tellement c'est énorme...

CSP, lui, sait quoi dire :

Rampe, Philippe Val.
Laisse toi aller à la position que t'es la plus naturelle, la plus spontanée, et accepte enfin comme une libération ton appartenance aux espèces qui prospèrent et s'épanouissent dans la reptation et le grouillement au plus près du sol.
Tu pourras toujours te consoler avec ton vernis de culture et la profonde vulgarité qui est tienne de citer au moins 12 écrivains dès que tu prends la parole quelque part, puisque telle est bel et bien le signe des fats et des sots prétentieux : citer, à tout bout de champ et à tout propos, toutes ses belles-lettres pour étaler non pas sa culture, chose fort noble que celle-ci, mais sa frénésie de mondanité et ses aspirations de petit marquis pédant qui n'utilise le livre que comme fond de commerce à rentabiliser. Les gens comme toi ne voient leurs lectures que comme des investissements à terme sur un marché de niche dont ils espèrent des retours fructueux en dividendes tant symboliques que trébuchants ; et cette façon complètement capitaliste d'envisager ce rapport à la chose livresque ne fait pas peu pour le mépris que nous ressentons tous et toutes à ton endroit.

Rampe, Philippe Val, devant Denis Robert, qui pendant que tu lui crachait dessus dans un de ces exquis pince-fesses cultureux que tu goûte tant - pourfendre l'injustice et l'obscurantisme, oui, mais avec champagne et petits fours -, se débattait face à une surpuissante multinationale du blanchiment d'argent et ce avec des moyens dérisoires : rampe d'autant plus devant lui que 10 années de harcèlement judiciaire et de tentatives de le briser se sont finies il y a quelques jours par l'annulation de la condamnation en appel du courageux journaliste. Rampe devant lui parce qu'il est ce que jamais tu ne seras et gageons que dans les décennies futures, on parlera encore de l'affaire Clearstream et de celui qui s'est dressé contre le poumon du capitalisme mondialisé ; toi, tu ne seras plus que poussière, et dans la tombe, et dans les esprits. L'un restera, quant à toi, tu seras oublié de tous et ce ne sera que très normal. Peut-être dans un siècle ou deux, un étudiant féru d'anecdotes se décidera à faire un mémoire sur les sous-penseurs nuisibles et mesquins qui ont corrompu le débat public entre la fin du XXème siècle et le début du XXIème ; il s'apercevra avec émerveillement qu'il étaient florès à l'époque, qu'existaient alors d'étranges manifestations de l'humaine bassesse qui étaient partout invitées pour débonder leurs envies mesquines et leur jalousie fielleuse et qui se nommaient Zemmour, Finkielkraut, Robert Ménard, Babette Lévy, Ivan Rioufol...
Et aussi un certain Val, Philippe, petit éditorialiste menteur qui aimait à ramper d'obscène manière devant tout ce qui était riche et puissant.
Triste époque alors, se dira notre étudiant en voyant ce dont était composé ce qui est notre actuelle indigence "intellectuelle".

Rampe, Philippe Val, dans ta candeur à admettre en public que ton meilleur ami, ton "frère", n'est rien moins que l'avocat de Clearstream mais par pitié n'essaie pas de nous faire croire que tu le pensais sincère quand celui-ci affirmait que tout cela n'était que "diffamation". Un avocat sait parfaitement à quoi s'en tenir sur son client, et il est payé pour le défendre quand bien même celui-ci serait bel et bien coupable.
Ce qui signifie clairement que toi aussi tu savais, et depuis fort longtemps, ce qu'il en était exactement de Clearstream et que tu as décidé en ton âme et conscience de te mettre de leur côté en insultant Denis Robert. Mais dame, comme on te comprends quelque part : ce méchant petit bonhomme qui menaçait le porte-monnaie de futurs possibles employeurs...

Alez, Philippe Val, assume enfin ta vraie nature. Descends. Encore. Encore un peu plus. Voilà, là, tu es dans ton élément.
Parmi les tiens.

http://comite-de-salut-public.blogspot. … rampe.html


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#37 11-02-2011 14:09:52

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4834

Re: Denis Robert


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#38 17-02-2011 18:00:06

Tree-Tree
Membre du forum
Date d'inscription: 10-09-2008
Messages: 2760

Hors ligne

 

#39 24-02-2011 21:16:49

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Denis Robert

Le communiqué du Syndicat national des journalistes

Les journalistes doivent remercier Denis Robert.

Après avoir mené pendant dix ans un combat juridique aussi âpre que financièrement ruineux et psychologiquement éprouvant contre la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream, notre confrère vient de remporter une victoire éclatante. Les magistrats de la Cour de cassation, dans trois arrêts, ont consacré la liberté d’expression et d’enquête de tout journaliste sérieux. Le Syndicat National des Journaliste (SNJ), première organisation de la profession, a plaisir à rendre grâce également à ces magistrats qui viennent de confirmer, dans le droit fil de l’article 10 de la Convention européenne des Droits de l’homme et des décisions de la Cour européennes des Droits de l’homme, le principe de tout citoyen à être complètement informé par des journalistes qui travaillent sérieusement. Ces décisions revêtent une signification hautement symbolique puisqu’elles permettent à Denis Robert de s’inscrire dans la tradition des Albert Londres qui entendent "porter le fer dans la plaie" quoi qu’il puisse leur en coûter. Quelle claque à celles et ceux qui se sont permis d’ironiser sans savoir et de condamner son travail sans le moindre début de preuve fondant leurs motifs ! Quel bel exemple pour les jeunes journalistes qui n’ont pas toujours la chance de croiser la route de "journalistes dignes de ce nom". Le SNJ, aux côtés de Denis Robert depuis le début, se réjouit donc avec lui et se permet de dire à la profession : remerciez-le !
Le 10 février 2011

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2006/


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#40 18-04-2011 23:37:09

onegus
Membre Actif
Date d'inscription: 23-06-2007
Messages: 1203
Site web

Re: Denis Robert

Message déplacé :


Edward a écrit:

Depuis une dizaine d'années, ce gars-là est un condensé de ce qui se fait de pire dans le PAF. Pensée facile, brossage dans le sens du poil, courbette devant le pouvoir, rabâchage de poncifs, ennui sidéral, tromperie et détournement de l'information.

big_smile

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/ar … mega-92505


Note modération : il s'agit d'un coup de gueule de Denis Robert contre Daniel Leconte à l'occasion de la diffusion du "Bal des menteurs" sur Canal + (docu sur Cleastream)


"Listen to many, speak to a few." - William Shakespeare
------------------------------------
http://www.myspace.com/tour7
http://onegus.blogspot.com/

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr