ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#41 31-03-2008 19:44:45

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

La France finance à hauteur de 16 % le prix à payer pour ce bras armé du PNAC.
De Gaulle avait raison de quitter l'Otan et le petit y revient comme par enchantement.
Les vies de nos soldats ne valent pas l'investissement dans cette guerre qui n'est que géopolitique et non pas défensive.
Mourir pour une idéologie fasciste est un crime contre l'humanité.

Dernière modification par ragondin (31-03-2008 19:45:25)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#42 02-04-2008 07:15:34

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le Carlyle Group engage M. Sarkozy
www.voltairenet.org/article156090.html

Le Carlyle Group, qui gère la fortune des familles Bush et Ben Laden, a décidé de créer un service financier particulier destiné à placer les excédents de pétro-dollars de fonds souverains, principalement ceux du Koweït et de Singapour. Pour diriger ce service, le directeur honoraire de Carlyle, Franck Carlucci, a conseillé le recrutement du 5ème noueur de deals le plus important de Wall Street : Oliver Sarkozy.

M. Sarkozy, demi-frère du président de la République française, aurait réalisé en 2007, selon le classement Dealogic, des opérations pour un montant total de 514 milliards de dollars. Il s’est illustré dans plusieurs rachats d’envergure, notamment celui de l’émetteur de cartes de crédit MBNA par Bank of America en 2006 (35 milliards de dollars), ou celui de Sallie Mae par un consortium de banques et de sociétés de capital-investissement (25 milliards). Il a aussi conseillé ABN Amro et Barclays dans leur fusion. Il passe désormais à la vitesse supérieure.

Oliver Sarkozy avait organisé la rencontre entre le président Bush et son demi-frère lorsque celui-ci n’était encore que ministre de l’Intérieur.

Christine de Nagay, mère d’Oliver Sarkozy, s’est remariée en seconde noces. Dans les années 50, son beau-père avait engagé Frank Carlucci au département des opérations de la CIA.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#43 04-04-2008 07:54:41

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Loi sur les commissions militaires de 2006

http://translate.google.com/translate?h … r%26sa%3DG
«Tout étranger combattant ennemi illégal est soumis à procès devant une commission militaire en vertu du chapitre 47A - commissions militaires (de la Loi sur les commissions militaires de 2006 (10 USC 948a (section 1, sous-chapitre I))). La définition du licite et illicite combattant ennemi Donnée dans le chapitre 47A-commission militaire: sous-chapitre I - Dispositions générales: art. 948a. Définitions
"Le terme 'combattant ennemi illégal» signifie --
(I) une personne qui s'est engagée dans les hostilités ou qui a volontairement et matériellement soutenu les hostilités contre les États-Unis ou de ses co-belligérants, qui n'est pas un combattant ennemi légal (y compris une personne qui fait partie des Taliban, Al-Qaida, ou De forces associées), ou
() 2006, a été déterminée à être un combattant ennemi illégal par un tribunal d'examen du statut de combattant ou d'un autre tribunal compétent établi sous l'autorité de Le président ou le secrétaire à la Défense. "
...
"Le terme 'légitime combattant ennemi» désigne une personne qui est --
(A) un membre des forces armées régulières d'un État partie livrent à des hostilités contre les États-Unis;
(B) un membre d'une milice, le corps de volontaires, le mouvement de résistance organisée ou appartenant à un État partie se livrent à ces hostilités, qui sont placés sous un commandement responsable, portent un signe distinctif fixe reconnaissable à distance, porter ouvertement les armes, et de se conformer Le droit de la guerre, ou
(C) un membre d'une force armée régulière qui professe l'allégeance à un gouvernement engagé dans de telles hostilités, mais non reconnue par les Etats-Unis. "
La loi définit également comme un étranger "toute personne qui n'est pas un citoyen des États-Unis», et un co-belligérants dans le sens de "tout État ou de la force armée et de rejoindre directement engagés avec les États-Unis à des hostilités ou à supporter directement les hostilités contre un Ennemi commun ".
[Modifier] Dispositions
La Loi sur les changements droit préexistant d'interdire expressément l'invocation des Conventions de Genève lors de l'exécution de l'ordonnance d'habeas corpus ou d'autres actions civiles [Loi sec. 5 (a)].  Cette disposition s'applique à tous les cas en suspens au moment où la loi est promulguée, ainsi qu'à tous les futurs tels cas.
Si le gouvernement choisit d'intenter une poursuite contre le détenu, une commission militaire est convoquée à cet effet.  Les règles suivantes sont quelques-unes de celles établies pour juger les combattants ennemis étrangers illégaux.

(B)''AVIS AUX ACCUSE-Après la prestation de serment des charges et les spécifications conformément au paragraphe (a), l'accusé doit être informé des accusations portées contre lui dès que possible.
•     Un  avocat civil ne peut pas être utilisé à moins que l'avocat a été déterminée pour être éligible à l'accès aux informations classifiées qui sont classées au niveau Secret ou supérieur. [10 USC, par.  949c (b) (3) (D)]
•     Une constatation de culpabilité par une commission exige seulement une majorité des deux tiers des membres de la commission présents au moment du vote [10 USC, par.  949m (a)]
•     En général-Nul ne peut invoquer les Conventions de Genève ou de tout protocole y en habeas corpus ou de toute autre action ou procédure civile à laquelle les États-Unis, ou un actuel ou ancien fonctionnaire, employé, membre des Forces armées, ou d'autres agents de la États-Unis est partie en tant que source de droits dans une cour des États-Unis ou de ses États ou territoires.  [Loi sec.  5 (a)]
•     Comme prévu par la Constitution et par la présente section, le Président a le pouvoir pour les Etats-Unis d'interpréter le sens et l'application des Conventions de Genève et de promulguer des normes plus élevées et les règlements administratifs pour violation des obligations découlant de traités qui ne sont pas de graves violations de la Genève Conventions.  [Loi sec.  6 (a) (3) (A)]
•     Nul ne peut, sans son consentement, être jugés par une commission militaire dans le cadre de ce chapitre, une deuxième fois pour la même infraction.  [10 USC, par.  949h (a)].
La loi contient aussi des dispositions (souvent dénommé "habeas dispositions») en éliminant l'accès à la justice pour tout étranger détenu par le gouvernement des États-Unis qui est déterminée à être un combattant ennemi, ou celui qui est «en attente de la détermination" en ce qui concerne le statut de combattant ennemi .  Cela permet au gouvernement des États-Unis à détenir les étrangers indéfiniment sans engager en aucune manière. Ces dispositions sont les suivantes: [5]
(E) (1) Aucun tribunal, la justice, ou le juge est compétent pour entendre ou examiner une demande d'ordonnance d'habeas corpus déposées par ou au nom d'un étranger détenu par les États-Unis qui a été déterminé par les États-Unis pour Ont été correctement détenu comme combattant ennemi ou est en attente d'une telle détermination.  (2) Sous réserve des dispositions des paragraphes (2) et (3) de la section 1005 (e) de la Loi sur le traitement des détenus de 2005 (10 USC 801 note), aucun tribunal, la justice, ou le juge est compétent pour entendre ou examiner toute D'autres mesures contre les États-Unis ou à ses agents en rapport avec tout aspect de la détention, du transfert, du traitement, de procès, les conditions de confinement ou d'un étranger qui est ou a été détenu par les États-Unis et a été déterminé par les États-Unis ont été Correctement détenu comme combattant ennemi ou est en attente d'une telle détermination.
[Modifier] Applicabilité
Il existe une controverse quant à savoir si cette loi affecte les droits de l'habeas corpus pour les citoyens des États-Unis.
Le texte de loi indique que son «but» est de «mettre en place des procédures régissant l'utilisation de commissions militaires pour juger des étrangers combattants ennemis illégaux engagés dans des hostilités contre les États-Unis pour violation du droit de la guerre et d'autres infractions à procès par une commission militaire. "  Bien que les dispositions les plus controversées de la loi parler de "combattants ennemis étrangers illégaux", l'article 948a parle de "combattants ennemis illégaux" (pas explicitement l'exclusion des citoyens américains).
Cato Institute juriste Robert A. Levy écrit que la loi sur les droits de l'habeas nie seulement aux étrangers, et que les citoyens américains détenus comme des «combattants illégaux» aurait encore habeas droits permettant de contester leur détention illimitée. [6] Même si formellement opposé à la Act, Human Rights Watch a également conclu que la nouvelle loi limite la portée de procès par des commissions militaires pour les citoyens non-US, notamment sur les plans juridique des étrangers [7]. CBS commentateur juridique Andrew Cohen, en commentant sur cette question, a écrit que la "suspension de L'ordonnance d'habeas corpus, de l'aptitude d'une personne emprisonnée pour contester leur enfermement dans la cour s'applique seulement aux étrangers résidant aux États-Unis ainsi que d'autres ressortissants étrangers capturés ici et à l'étranger »et qu '« il ne restreint pas les droits et libertés Et des libertés des citoyens américains, pas plus qu'ils ont déjà été restreint. "[8]
D'autre part, congressman David Wu (D-OR) a déclaré dans le débat sur le projet de loi sur le parquet de la Chambre des représentants que "si la restriction de l'habeas corpus, ce projet de loi ne s'applique pas seulement aux pays ennemis. Elle s'applique à toutes les Américains, parce que, si la disposition sur la page 93 est le mot «étranger en elle, la disposition à la page 61 ne possède pas le mot étranger en elle."


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#44 04-04-2008 08:09:36

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le président Bush signes Loi sur les commissions militaires de 2006
Salle de l'Est www.whitehouse.gov/news/releases/2006/1 … 017-1.html
  Fiche d'information: La Loi sur les commissions militaires de 2006
  En vedette: la sécurité nationale
9:35 AM EDT
LE PRÉSIDENT: Bienvenue à la Maison-Blanche sur une journée historique.  Il s'agit d'une rare occasion où un président peut signer un projet de loi qu'il sait sauvera des vies américaines.  J'ai ce privilège ce matin.
La Loi sur les commissions militaires de 2006 est l'un des plus importants textes de la législation dans la guerre contre le terrorisme.  Ce projet de loi permettra à la Central Intelligence Agency à poursuivre son programme pour interroger les principaux chefs terroristes et les coopératives comme Khalid Cheikh Mohammed, l'homme croit être le cerveau de l'septembre, le 11 e, 2001 attaques contre notre pays.  Ce programme a été l'un des plus réussis efforts de l'intelligence de l'histoire américaine.  Il a aidé à prévenir des attaques contre notre pays.  Et je signe le projet de loi aujourd'hui feront en sorte que nous puissions continuer à utiliser cet outil vital pour protéger le peuple américain pour les années à venir.  La Loi sur les commissions militaires nous permettra également de poursuivre en justice les terroristes capturés pour crimes de guerre par le biais d'un procès juste et équitable.
Le mois dernier, sur le cinquième anniversaire de 9 / 11, je me tenais avec des Américains qui ont perdu des membres de la famille à New York et Washington et en Pennsylvanie.  J'ai écouté leurs histoires d'êtres chers, ils restent manquer.  Je leur ai dit que l'Amérique n'oubliera jamais leur perte. Aujourd'hui, je peux leur dire autre chose: Avec le projet de loi, que je suis sur le point de signer, les hommes estiment l'intelligence qui a orchestré le meurtre de près de 3000 personnes innocentes devra faire face à la justice.
Je tiens à remercier le vice-président de se joindre à moi aujourd'hui.  M. le Vice-Président, vous apprécierez.  Secrétaire Don Rumsfeld, j'apprécie votre service de notre pays.  Je tiens à remercier le procureur général Al Gonzales; général Mike Hayden, directeur de la Central Intelligence Agency; général Pete Pace, président du Joint Chiefs of Staff.
J'apprécie beaucoup le sénateur John Warner, président de l'Armed Services Committee du Sénat, et le député Duncan Hunter, président de la House Armed Services Committee, de s'être joint à nous aujourd'huiJe tiens à remercier ces deux hommes pour leur leadership.  J'apprécie le sénateur Lindsey Graham, de Caroline du Sud, se sont joints à nous, le député Jim Sensenbrenner, président de la Commission judiciaire de la Chambre, le député Steve Buyer, de l'Indiana, le député Chris Cannon, de l'Utah.  Je vous remercie tous d'être venus.
Le projet de loi, je signe aujourd'hui contribue à sécuriser ce pays, et il envoie un message clair: ce pays est patient et décent et équitable, et nous ne pourrons jamais redescendre de l'menaces pour notre liberté.
L'un des terroristes soupçonnés d'avoir planifié le 9 / 11 a déclaré qu'il espérait que les attaques les attentats serait le début de la fin de l'Amérique.  Il n'a pas obtenu son souhait.  Nous sommes déterminés aujourd'hui, comme nous l'avons été dans la matinée de septembre, le 12 e, 2001.  Nous allons répondre à notre obligation de protéger notre peuple, et quel que soit le temps qu'il faudra, justice sera faite.
Quand j'ai proposé ce projet de loi, j'ai expliqué que j'aurais un test pour le projet de loi du Congrès produit: Sera-t-elle permettre à la CIA de poursuivre le programme?  Ce projet de loi répond à ce critère.  Il permet pour la clarté de nos professionnels du renseignement ont besoin de poursuivre l'interrogatoire de terroristes et de sauver des vies.  Ce projet de loi prévoit des protections juridiques qui assurent notre personnel militaire et de renseignement n'auront pas à craindre les poursuites déposées par des terroristes tout simplement pour avoir fait leur travail.
Ce projet de loi énonce spécifique, reconnaissable délits qui seraient considérés comme des crimes dans le traitement des détenus, afin que nos hommes et nos femmes qui remettent en question les terroristes capturés puissent exercer leurs fonctions avec toute la rigueur de la loi.  Et ce projet de loi respecte à la fois l'esprit et la lettre de nos obligations internationales. 

Comme je l'ai dit auparavant, les États-Unis ne sont pas pour la torture.  Il est contraire à nos lois et c'est contraire à nos valeurs.

En permettant à la CIA de programme pour aller de l'avant, ce projet de loi est de préserver un outil qui a sauvé des vies américaines.  La CIA nous a aidé à gagner programme vital intelligence de Khalid Sheikh Mohammed et Ramzi Binalshibh, deux des hommes soupçonnés d'avoir contribué à la planification et à faciliter le 9 / 11 attentats.  La CIA a aidé à démanteler le programme d'une cellule de 17 terroristes d'Asie du sud qui étaient aménagées pour les attaques aux Etats-Unis.  La CIA nous a aidé à découvrir le programme touche les coopératives et d'al-Qaida du programme d'armes biologiques, notamment l'anthrax une cellule en développement à être utilisés dans des attaques terroristes.
Le programme de la CIA nous ont aidés à cerner les terroristes qui ont été envoyés à des cibles dans le cas des États-Unis, y compris financière bâtiments dans les grandes villes, sur la côte Est.  Et de la CIA, le programme nous a aidé à mettre fin à la grève prévue sur Marines américains à Djibouti, un projet d'attentat contre le consulat américain à Karachi, et un complot visant à détourner des avions et voler dans l'aéroport d'Heathrow et de Canary Wharf, à Londres.
Au total, les informations provenant des terroristes en détention CIA a joué un rôle dans la capture ou la remise en cause de presque tous les responsables d'Al-Qaida ou des membres associés détenus par les États-Unis et leurs alliés depuis le début de ce programme.  Plus simplement, ce programme a été l'un des outils les plus vitaux dans notre guerre contre les terroristes.  Cela a été précieuse à la fois pour l'Amérique et nos alliés.  S'il n'y avait pas ce programme, notre communauté du renseignement pense que Al-Qaïda et ses alliés auraient réussi à lancer une autre attaque contre la patrie américaine.  En permettant à nos professionnels du renseignement de poursuivre ce programme essentiel, ce projet de loi permettra de sauver des vies américaines.  Et je me réjouis de la signature en droit.

Le projet de loi, je suis sur le point de signer prévoit également une façon de rendre la justice pour les terroristes, nous avons capturé.  Dans les mois qui ont suivi 9 / 11, j'ai autorisé un système de commissions militaires pour juger les terroristes étrangers accusés de crimes de guerre.  Ces commissions étaient similaires à ceux utilisés pour juger les combattants ennemis dans la guerre de la Révolution et la guerre de Sécession et la Seconde Guerre mondiale. 
Pourtant, la légalité du système, j'ai créé a été contestée dans la cour, et la Cour suprême a statué que les commissions militaires doivent être explicitement autorisées par le Congrès des États-Unis.
Et donc j'ai demandé au Congrès de l'autorité, et ils lui ont fourni.  Avec la Loi sur la Commission militaire, les pouvoirs législatif et exécutif se sont mis d'accord sur un système qui répond à nos besoins en matière de sécurité nationale.  Ces commissions militaires fournira un procès équitable, dans lequel l'accusé est présumé innocent, avoir accès à un avocat et peut entendre toutes les preuves contre eux.  Ces commissions militaires sont légitimes, elles sont équitables, et elles sont nécessaires.
Quand je signer ce projet de loi, nous allons utiliser ces commissions pour rendre justice aux hommes soupçonnés d'avoir planifié les attentats de septembre, le 11 e, 2001.  Nous allons également chercher à traduire en justice ceux qui étaient soupçonnés responsables de l'attentat contre l'USS Cole, qui a tué 17 marins américains il ya six ans la semaine dernière.  Nous chercherons à poursuivre un dispositif qui auraient été impliqués dans les attentats du ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, qui a tué plus de 200 personnes innocentes et blessé plus de 5000.  Avec nos actions, nous enverrons un message clair à ceux qui tuent des Américains: nous vous trouverons et nous vous amènera à la justice.
Au cours des derniers mois le débat sur ce projet de loi a été chauffé, et les questions soulevées peuvent paraître complexes.  Pourtant, avec la distance de l'histoire, les questions seront réduites et peu: Est-ce que cette génération d'Américains prennent la menace au sérieux, et ne nous faisons ce qu'il faut pour vaincre cette menace?  Chaque membre du Congrès ayant voté pour ce projet de loi a aidé notre nation lieu à la tâche que l'histoire nous a donnée.  Certains ont voté pour appuyer ce projet de loi, même si la majorité de leur parti a voté dans l'autre sens.  Je remercie le législateur qui a introduit ce projet de loi à mon bureau pour leur conviction, de leur vision et de leur détermination.
Il n'ya rien que nous puissions faire pour ramener les hommes et les femmes ont perdu le 11 septembre 2001. 
Pourtant, nous allons toujours honorer leur mémoire et nous n'oublierons jamais la façon dont ils ont été pris de notre part.  Cette nation appellera le mal par son nom.  Nous répondrons à l'assassinat brutal du patient justice.  Ceux qui tuent des innocents seront tenus de rendre des comptes.

Avec ce projet de loi, l'Amérique réaffirme notre détermination à gagner la guerre contre la terreur.  Le passage du temps ne sera pas terne notre mémoire ou la sève de nos nerfs.  Nous allons mener ce combat avec confiance et  objectif clair.  Nous allons protéger notre pays et notre peuple.  Nous allons travailler avec nos amis et alliés à travers le monde pour défendre notre mode de vie.  Nous allons laisser un plus libre, plus sûr et plus pacifique monde pour ceux qui nous suivent.
Et maintenant, à la mémoire des victimes de septembre, le 11 e, il est de mon honneur de signer la Loi sur les commissions militaires de 2006 dans la loi.  (Applaudissements.)
(Le projet de loi est signée.)
Fin 9:47 AM EDT


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#45 28-04-2008 19:19:01

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Revenons à Ruppert Murdoch.
Ce magnat de la presse est le créateur de FOX TV.
Cette chaîne a vu le jour en octobre 1996. Certaines dates sont étranges et qui avons nous comme chroniqueur Oliver North inculpé dans l'affaire Iran Contras et aussi mentor du plan REX 84. Ce lien montre que les media sont un morceaux de choix dans la désinformation des américains.
REX 84 http://translate.google.com/translate?h … %26hl%3Dfr
Iran Contras http://fr.wikipedia.org/wiki/Irangate
Oliver North http://translate.google.com/translate?h … %26hl%3Dfr
Fox TV http://translate.google.com/translate?h … %26hl%3Dfr

Dernière modification par ragondin (28-04-2008 19:37:38)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#46 07-05-2008 08:57:50

emilie
Membre du forum
Date d'inscription: 30-08-2007
Messages: 732

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Zelda a écrit:
Sans craindre le ridicule, la commission Rumsfeld affirme que la menace vient de « gens comme Oussama Ben Laden [opposant saoudien, accusé de terrorisme par les Etats-Unis - NDLR] qui pourraient peut-être acquérir des moyens satellitaires ».
_________________________________________________________

Les informations comme cet article qui circulaient peu avant le 11 Septembre  doivent être examinées avec beaucoup d'attention. Manifestement , il s'agit à cette époque pour Rumsfeld de préparer l'opinion en rendant crédible 'la vulnérabilité ' des Etats -Unis. Ce concept d'un Ben Laden High tech disposant de satellites équivalents à ceux de la NRA va d'ailleurs être repris par l'administration américaine au lendemain du 11 Septembre pour justifier, assez maladroitement, l'intrusion dans le réseau de télécommunications de l'avion présidentiel, le jour du 11 Septembre.

L'auteur de l'article commence sa phrase par 'sans craindre le ridicule'. Il peut sembler ridicule pour quelqu'un qui ne connaît pas l'industrie spatiale d'associer Ben Laden et le développement des moyens satellitaires défensifs US, l'IDS. La réalité, nous l'avons vu sur le fil Worldspace , c'est que les américains ont effectivement impliqué étroitement les saoudiens dans les programmes spatiaux de l'IDS et particulièrement Ben Mahfouz, Amoudi et Idris, des proches de Ben Laden. Rumsfeld le sait, et c'est bien pourquoi il 'ne craint pas le ridicule'.

Hors ligne

 

#47 12-05-2008 19:06:54

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Petite parenthèse sur le PNAC à la Française selon le Front National:

http://www.frontnational.com/programmedefense.php

L’effort en faveur de la Défense aura des effets positifs sur l’économie du pays et sur le budget de l’État :

- la démagogie actuelle consistant à prétendre faire des économies aux dépens de la sécurité de la France non seulement constitue une faute morale, mais elle repose aussi sur un raisonnement économique faux. La France des trente glorieuses avec un budget de la Défense représentant 4 % du PIB était plus prospère que celle d’aujourd’hui avec un budget tombé à 2 %. De même, l’essor économique des États-Unis depuis les années Reagan est en partie lié à l’élévation des budgets militaires. (Quand le diable devient un modèle économique)

- la raison en est simple. Des budgets militaires élevés alimentent une industrie de la défense qui présente pour l’économie française de nombreux avantages. C’est une industrie :

- puissante, la deuxième d’Europe, avec 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel ;

-variée (armement, automobile, aéronautique, chantiers naval, informatique... mais aussi textile) ;

- constituée par des grands groupes et par 2 500 PME sous-traitantes, qui apportent des recettes fiscales à l’État ;

- créatrice d’emplois : 170 000 directement et 2,5 millions de façon indirecte ;

- nécessitant pour les armes de pointe la mise en oeuvre d’une haute technologie, dont on retrouve les applications dans l’industrie civile (ainsi le Système de Navigation par satellite dont sont progressivement équipées toutes les voitures particulières a d’abord été créé à des fins militaires) ;

- exportatrice qui, en 2003, a rapporté à la France plus de 6 milliards d’euros.

Ce secteur a été sinistré par la régression des budgets d’équipement militaire. Il a perdu entre 1992 et 2005, 40 % de son chiffre d’affaires.

Les effets positifs d’une augmentation du budget de la Défense

- Un budget de la Défense augmenté de 10,8 milliards d’euros représentera 2,6 % du PIB français, qui est l’objectif du mandat présidentiel. Sur cette somme 0,8 milliard d’euros seront consacrés aux dépenses en personnel du Service militaire volontaire de six mois et à la formation d’une Garde nationale (Surement pour protéger le peuple Gaulois).

- 3,5 milliards d’euros financeront l’augmentation des effectifs militaires, soit 70 000 soldats engagés supplémentaires.

- 6,5 milliards d’euros finançant l’effort supplémentaire d’équipement de l’armée, permettront à l’industrie de défense française et ses sous-traitants d’améliorer leur chiffre d’affaires, donc les recettes fiscales de l’État provenant des bénéfices réalisés. L’augmentation des emplois directs et indirects se chiffrera en dizaines de milliers d’emplois.
Gain estimé sur les recettes fiscales induites : 2 milliards d’euros
Gain estimé pour les ASSEDIC : 1,5 milliards d’euros


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#48 13-05-2008 08:35:21

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

"Les penseurs" dogmatiques du PNAC.

Leo Strauss : l'idéologie fasciste des faucons
http://solidariteetprogres.online.fr/Do … tml#kojeve

Lorsqu'on examine la philosophie, ou plutôt l'idéologie, qui sous-tend la doctrine impériale du gouvernement américain, on décèle deux courants essentiels. Ce qui frappe d'abord, c'est l'empreinte du fondamentalisme religieux, voir du mysticisme, qui transparaît de tous les discours du président Bush et de son ministre de la Justice, John Ashcroft. C'est ainsi qu'il est question de « croisade du bien contre le mal », le bien étant incarné, bien entendu, par l'Amérique, et le mal par tout pays qui s'oppose à elle. D'autre part, on découvre une école politique « plus subtile », remontant à feu Leo Strauss, qui défend ouvertement l'impérialisme et la « loi du plus fort ».

Professeur de philosophie politique à l'université de Chicago de 1953 à 1973, Strauss a créé toute une génération d'idéologues et de politiciens qui, aujourd'hui, sont infiltrés dans le gouvernement américain et dans le milieu néo-conservateur.

Tom Friedman, un journaliste du New York Times, commente qu'il pourrait citer « le nom de 25 personnes et que, si on les avait envoyées il y a un an et demi sur une île lointaine, il n'y aurait pas eu de guerre en Irak ». Il exagère à peine. Ce petit nid de néo-conservateurs existe bel et bien, et la plupart d'entre eux sont des disciples de Leo Strauss (voir encadré). Tony Papert aborde ici l'approche philosophico-politique de Strauss et de son collaborateur Allan Bloom, tandis que Barbary Boyd s'intéresse à l'alliance entre idéologie fasciste et fondamentalisme chrétien.

Les réseaux straussiens

Le principal straussien dans l'administration Bush est le vice-ministre de la Défense, Paul Wolfowitz, qui a étudié auprès d'Allan Bloom à l'université de Chicago. Depuis les années 70, il compte parmi ses collaborateurs Richard Perle, Steven Bryen et Elliot Abrams. On peut en citer un autre, l'ancien directeur de la CIA, James Woolsey, aujourd'hui membre du Defense Policy Board.

Dans le domaine des médias, on trouve John Podhoretz, rédacteur du New York Post et ancien éditeur du Weekly Standard, ainsi qu'Irving Kristol, éditeur de longue date de Public Interest, l'organe des néo-conservateurs, et collaborateur de l'American Entreprise Institute. Son fils William est un idéologue des républicains. Citons encore Werner Dannhauser, un protégé personnel de Strauss qui a quitté le monde universitaire pour assurer la rédaction de Commentary, après le départ à la retraite de Norman Podhoretz, ainsi que deux autres membres de la rédaction du Weekly Standard, David Brook et Robert Kagan, le fils d'un professeur straussien de Yale, Donald Kagan.

Côté justice, mentionnons le juge de la Cour suprême, Clarence Thomas, et le ministre de la Justice, John Ashcroft. Pour ce qui est du gouvernement, on y trouve Lewis Libby, directeur de cabinet du vice-président Richard Cheney et ancien élève de Wolfowitz à Yale. Après le 11 septembre 2001, insatisfait des renseignements fournis par la CIA et l'intelligence militaire, Abram Shulsky fut nommé à la tête d'une unité de renseignements au sein de la bureaucratie civile du Pentagone, censée produire, sinon inventer, tous les montages dont les faucons avaient besoin pour justifier la guerre contre l'Irak. Straussien convaincu, Shulsky anime encore aujourd'hui des débats sur la pensée du « maître ». Parmi les « penseurs » et stratèges, on compte l'auteur du Choc des civilisations, Samuel Huntington, ainsi que Francis Fukuyama et Allan Bloom, décédé récemment.

Tenus plutôt à l'écart du gouvernement pendant la présidence Clinton, les straussiens ne sont cependant pas restés inactifs. En plus de l'élaboration de doctrines militaires, dont celles qui ont cours actuellement, ils ont notamment rédigé un document pour le gouvernement israélien (Clean Break), prévoyant la fin des accords d'Oslo. Plusieurs disciples de Strauss et de Bloom avaient d'ailleurs émigré en Israël où ils militaient contre la paix. L'Institute for Advanced Strategic and Political Studies (IASPS) a été créé à Washington et à Jérusalem en 1984, afin de promouvoir le libre-échange et explicitement, dès 1996, la pensée de Strauss. Début 1997, William Kristol et Robert Kagan, deux « intellectuels dans la tradition de Strauss », ont lancé à Washington, en collaboration avec l'American Entreprise Institute, une organisation intitulée Project for the New American Century, dans le but exprès de promouvoir la présence militaire américaine partout dans le monde, pour y tenir littéralement le rôle de « gendarme du globe », à commencer par l'Irak. Le 3 juin 1997, cette organisation a publié un acte de fondation, appelant à une nouvelle politique étrangère basée sur l'« hégémonie globale bienveillante » des Etats-Unis. Parmi les signataires de cette lettre: Elliot Abrams, William Bennett, Jeb Bush (frère du Président), Dick Cheney, Francis Fukuyama, Lewis Libby, Norman Podhoretz, Donald Rumsfeld et Paul Wolfowitz.

Et les straussiens ont aussi essaimé en France ! Il y a Pierre Hassner, ancien professeur de l'université de Chicago, qui rédigea les chapitres sur Hegel et Kant de l'ouvrage de Strauss-Cropsey (Hassner collabore avec l'Institut européen des études sur la sécurité), Pierre Manent, qui enseigne au Centre de recherche Raymond Aron, à Paris, et qui est l'un des fondateurs de la revue Commentaire à laquelle il contribue régulièrement. Citons encore Terence Marshall, qui enseigne à l'université de Nanterre. Tous trois sont d'anciens élèves et collaborateurs d'Allan Bloom.


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#49 16-05-2008 20:55:08

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le site officiel du pnac est hors service.

This Account Has Been Suspended
Please contact the billing/support department as soon as possible.

http://ns1.cpanel.btnaccess.com/suspended.page/

Dernière modification par Dr Gonzooo (16-05-2008 20:57:13)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#50 23-05-2008 17:01:08

samaouste
Date d'inscription: 22-02-2007
Messages: 2429

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Ca va être très drôle tout ça... Non mais, ils croient sérieusement qu'ils vont faire ça d'un claquement de doigts? Ca doit bien faire rire les hackers du monde entier qui pratiquent ce genre de chose depuis belle lurette...lol:lol:lol


"Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; ils ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables"(...)  Déclaration Commune de Paris 1871

Hors ligne

 

#51 23-05-2008 17:17:45

Sylvio
Admin Technique
Lieu: Avignon
Date d'inscription: 24-07-2006
Messages: 4986
Site web

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Dr Gonzooo a écrit:

Le site officiel du pnac est hors service.

This Account Has Been Suspended
Please contact the billing/support department as soon as possible.

http://ns1.cpanel.btnaccess.com/suspended.page/

Exact, ils ont oublié de règler leur facture d'hébergement apparemment, les boulets big_smilebig_smilelol


Secrétaire de l'association ReOpen911 et Responsable technique
En cas de problème technique sur le forum, contactez moi par MP.

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire." Albert Einstein

Hors ligne

 

#52 29-05-2008 19:53:22

Sylvio
Admin Technique
Lieu: Avignon
Date d'inscription: 24-07-2006
Messages: 4986
Site web

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le fameux rapport du PNAC "Reconstruire les défenses de l’Amérique" est publié en français dans l'axe Dossiers :
Reconstruire les défenses de l'Amérique


Secrétaire de l'association ReOpen911 et Responsable technique
En cas de problème technique sur le forum, contactez moi par MP.

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire." Albert Einstein

Hors ligne

 

#53 29-05-2008 20:05:44

Calixte
Invité

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Cela marche pour moi en tout cas wink.

 

#54 29-05-2008 20:10:31

Sylvio
Admin Technique
Lieu: Avignon
Date d'inscription: 24-07-2006
Messages: 4986
Site web

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

oui ça marchait pas, j'ai réparé quelques minutes après mon post donc maintenant c'est bon. J'ai mis à jour la page wikipédia avec ce lien.

Un grand merci à Pierre Henri Bunel et à tous ceux qui ont participé à l'élaboration de ce dossier (Sha, Smartmac, etc) au fait smile


Secrétaire de l'association ReOpen911 et Responsable technique
En cas de problème technique sur le forum, contactez moi par MP.

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire." Albert Einstein

Hors ligne

 

#55 29-05-2008 20:22:17

Calixte
Invité

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Oui, bravo à eux pour leur travail smile !

Par contre, est-ce que les commentaires de PHB sur le PNAC que je trouvais très intéressants aussi et qui figuraient sur ce fil d'ailleurs (il me semble) vont être mis en ligne également ? Ceux que j'ai eu le temps de lire étaient des bons compléments conséquents qui permettent de bien tout remettre en perspective.

 

#56 31-05-2008 22:11:47

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

PNACers in Government
Ronald Reagan Administration
         
       

 
Abrams, Elliott

Asst. Secretary of State for Inter-American Affairs
Asst. Secretary of State for International Organization Affairs
Asst. Secretary of State for Human Rights and Humanitarian Affairs
Adelman, Kenneth

Deputy Representative to United Nations, rank of Ambassador
Arms Control and Disarmament Agency, Director
Allen, Richard V.

Deputy Assistant to the President for International Economic Affairs
National Security Adviser
Anderson, Martin

Assistant to President for Policy Development
Senior Policy Advisor, Reagan campaign
Bauer, Gary

White House Office of Policy Development
Under Secretary of Education
White House Asst. Director for Legal Policy
Deputy Under Secretary of Education for Planning, Budget, and Evaluation
Bennett, William

National Endowment for the Humanities, Chairman
Secretary of Education
Bergner, Jeffrey

Staff Director, Senate Foreign Relations Committee
Bolton, John

State Department, Justice, and USAID - various staff positions
Carlucci, Frank

Secretary of Defense
National Security Adviser
Cropsey, Seth

Deputy Under Secretary of Navy
Dobriansky, Paula

Deputy Asst. Secretary of State for Human Rights and Humanitarian Affairs
National Security Council Office of European and Soviet Affairs
Friedberg, Aaron

Consultant to National Security Council
Gaffney, Frank

Asst. Secretary of Defense for International Security Policy
Deputy Asst. Secretary of Defense for Nuclear Forces and Arms Control Policy (under Richard Perle)
Gerecht, Reuel Marc

Middle East Specialist, CIA
Political Officer, Department of State
Hill, Charles

Director of Israel and Arab-Israeli Affairs (1981)
Deputy Asst. Secretary for Middle East (1982)
Chief of Staff, State Department (1983)
Executive Aide to Secretary of State Charles Schultz (85-89)
Iklé, Fred C.

Under Secretary of Defense for Policy
Commission on Integrated Long-Term Strategy
Jackson, Bruce

Military Intelligence Officer, Department of Defense
Jacobs, Eli S.

General Advisory Committee, U.S. Arms Control and Disarmament Agency
Joyce, Michael

Presidential Transition Team, 1980
Kagan, Robert

Policy Planning Office, Department of State
Deputy for Policy, State Department Bureau of Inter-American Affairs
Principal speechwriter for Secretary of State George Schultz
Kampelman, Max

Ambassador to Conference on Security and Cooperation in Europe
Chief Negotiator, Nuclear and Space Arms with Soviet Union
Khalilzad, Zalmay

Policy Planning Council, Department of State (under Wolfowitz)
Special Adviser to the Under Secretary of State (support to Afghan freedom fighters)
Kirkpatrick, Jeanne J.

Ambassador to UN
President's Foreign Intelligence Advisory Board (85-90)
Defense Policy Review Board (85-93)
Kristol, William

Department of Education under Bill Bennett
Lehman, John F.

Secretary of the Navy
Libby, I. Lewis

Director of Special Projects in State Dept. Bureau of East Asian and Pacific Affairs
House Select Committee on U.S. National Security and Military/Industrial Concerns with China
"Cox Committee" Legal Adviser
Perle, Richard

Asst. Secretary of Defense for International Security Policy (81-87)
Pipes, Richard

National Security Council, Staff
Rodman, Peter

State Department Policy Planning Staff, Director
Adviser to Secretary of State George Schultz
Deputy Asst. to President for National Security Affairs (86-87)
Special Asst. to President for National Security Affairs (86-90)
National Security Council (87-90)
Rumsfeld, Donald

Presidential Envoy to Middle East (83-84)
President's General Advisory Committee on Arms Control
Presidential Envoy on Law of the Sea Treaty
Senior Advisor, Panel on Strategic Systems
U.S. Joint Advisory Commission on U.S./Japan Relations
Schmitt, Gary

Foreign Intelligence Advisory Board, Executive Director (84-88)
Consultant for Department of Defense
Minority Staff Director, Senate Select Committee on Intelligence
Schneider, Jr., William

Under Secretary of State for Security Assistance (82-86)
President's General Advisory Committee on Arms Control and Disarmament, Chairman (87-93)
Shulsky, Abram

Staff, Senate Intelligence Committee
Staff of Asst. Secretary of Defense Richard Perle
Wolfowitz, Paul

U.S. Ambassador to Indonesia (86-89)
Asst. Secretary of State for East Asian and Pacific Affairs (82-86)
State Department Policy Planning Staff (81-82)
Woolsey, James

Delegate-at-Large, U.S.-Soviet START and Nuclear and Space Arms Talks
Presidential Commission on Strategic Forces
Presidential Blue Ribbon Commission on Defense Management


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#57 31-05-2008 22:14:05

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

PNACers in Government Bush père
George H.W. Bush Administration
         
       

 
Bennett, William J.

Director, Office of National Drug Control Policy
Bolton, John

State Dept, Justice, and USAID - various staff positions
Cambone, Stephen

Director, Strategic Defense Policy, Office of Secretary of Defense
Cheney, Richard

Secretary of Defense
Cohen, Eliot

Policy Planning Staff for Secretary of Defense
Cropsey, Seth

Principal Deputy Asst. Secretary of Defense for Special Operations and Low-Intensity Conflict
Dobriansky, Paula

Associate Director, Bureau of Policy and Programs, USIA
Fukuyama, Francis

Policy Planning Staff for Department of State
Khalilzad, Zalmay

Asst. Deputy Under Secretary of Def. for Policy Planning (under Wolfowitz)
Kirkpatrick, Jeanne J.

President's Foreign Intelligence Advisory Board (85-93)
Defense Policy Review Board (85-93)
Chair, Secretary of Defense Commission on Fail Safe and Risk Reduction
Kristol, William

Aide to Vice President
Libby, I. Lewis

Deputy Under Secretary of Defense for Strategy and Resources
Coauthor with Wolfowitz of Defense Planning Guidance, 1992
Quayle, Dan

Vice President
Rodman, Peter

Special Asst. to President on National Security Affairs (86-90)
National Security Council (87-90)
Rowen, Henry

Assistant Secretary of Defense for International Security Affairs (89-91)
Schneider, Jr., William

President's General Advisory Committee on Arms Control & Disarmament, Chairman (87-93)
Sokolski, Henry

DoD Deputy for Nonproliferation Policy
Wolfowitz, Paul

Under Secretary of Defense for Policy (89-93)
Coauthor of Defense Policy Guidance, 1992
Woolsey, James

US Rep. to the Negotiation on Conventional Armed Forces in Europe (83-83)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#58 31-05-2008 22:15:19

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

PNACers in Government
George W. Bush Administration (celui qui boit)

         
       

 
Abrams, Elliott

Special Asst. to Pres. and Sr. Dir. for Middle East and North African Affairs, National Security Council
Special Asst. to Pres. and Sr. Dir. for democracy, human rights, and international operations, National Security Council
Adelman, Kenneth

Defense Policy Board
Allen, Richard V.

Defense Policy Board
National Security Advisory Group
Armitage, Richard

Deputy Secretary of State
Bolton, John

Under Secretary of State for Arms Control and Disarmament
Cambone, Stephen

Under Secretary of Defense for Intelligence
Cheney, Richard

Vice President
Cohen, Eliot

Defense Policy Board
Cropsey, Seth

International Broadcasting Bureau, Director
Cross, Devon Gaffney

Defense Policy Board
Donors Forum on International Affairs
Dobriansky, Paula

Under Secretary of State for Global Affairs
Friedberg, Aaron

Vice President's Deputy National Security Advisor
Vice President's Director of Policy Planning
Fukuyama, Francis

Cloning Panel
President's Council on Bioethics
Gouré, Daniel

2001 DoD Transition Team
Iklé, Fred

Defense Policy Board
Khalilzad, Zalmay

Special Envoy to Afghanistan
Liaison to Iraqi Opposition
Kirkpatrick, Jeane

U.S. Rep. to UN Human Rights commission
Lehman, John F.

National Commission to Investigate Attacks on the U.S.
Libby, I. Lewis

Vice President's Chief of Staff
Vice President's Assistant for National Security Affairs
Perle, Richard

Defense Policy Board, former chairman
Consultant to Secretary of Defense
Pipes, Daniel

U.S. Institute of Peace, board member
Quayle, Danforth

Defense Policy Board
Rodman, Peter

Asst. Defense Secretary for International Security Affairs
Rowen, Henry

Defense Policy Board
Rumsfeld, Donald

Secretary of Defense (former Sec. of Defense under Ford)
Schneider, William

Defense Science Board, Chairman
Shulsky, Abram

Pentagon's Office of Special Plans, Director
Williams, Chris

Defense Policy Board
Deterrence Concepts Advisory Panel
Special Assistant to Rumsfeld on Policy, 2001
Wolfowitz, Paul

Deputy Secretary of Defense
Woolsey, James

Defense Policy Board
Deterrence Concepts Advisory Panel
Special envoy of Rumsfeld to investigate the Czech-al Qaeda connection (?)
Zakheim, Dov S.

DoD Comptroller
Zoellick, Robert

Trade Representative

A vous de voir ceux qui sont importants et qui sont dans les 3 administrations de 1980 à 2000 soit 20 ans de barbouzeries.

Dernière modification par ragondin (01-06-2008 08:11:14)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#59 31-05-2008 22:31:53

Lugo
Membre du forum
Date d'inscription: 01-04-2008
Messages: 215

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Merci pour la traduction du rapport du PNAC, difficile en français, imbuvable en anglais.

Hors ligne

 

#60 01-06-2008 06:07:07

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

http://fr.youtube.com/watch?v=qCPLHlF_3lE



reportage Abc sur le Pnac

Je ne sais pas de quand date la vidéo Mais Abc fait le lien Pnac -> 11 septembre, Irak roll

A voir

Dernière modification par Dr Gonzooo (01-06-2008 06:11:29)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#61 01-06-2008 08:14:55

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Salut Gonzoo peux tu archiver cette vidéo s'il te plais?


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#62 01-06-2008 10:01:14

Michèle DRAYE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-08-2007
Messages: 386

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

La nouvelle stratégie européenne des néo-conservateurs [Voltaire]

www.voltairenet.org/article128785.html  (extrait)

…/… Par ailleurs, pour convaincre les populations européennes, là où les responsables politiques ont échoué, les néo-conservateurs ont fait appel à Benoît XVI et à l’Église catholique. Les dirigeants de la Conférence épiscopale des États-Unis et ceux de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne se sont réunis du 21 au 23 septembre à Bruxelles pour soutenir le « Nouvel agenda transatlantique ».

À Washington, les néo-conservateurs ont décidé d’adapter leur dispositif organisationnel à leur nouvelle stratégie. Le groupe qui, au sein de l’American Enterprise Institute, avait été chargé de rédiger le programme de la présidence G. W. Bush,

le Project for a New American Century (Projet pour un nouveau siècle américain), a été discrètement dissout il y a deux semaines.

Il a été remplacé par un American Committee for a Strong Europe (Comité américain pour une Europe forte).

Par « Europe forte », il faut comprendre, une Europe capable de suppléer les troupes US dans le monde et de vaincre les résistances anti-globalisation dans sa population.

Ce Comité, qui évitera d’intervenir trop ouvertement dans la politique de l’Union, a immédiatement sollicité des « amis de l’Amérique » pour le faire en son nom. Ainsi, l’Arabie saoudite a-telle répondu présent pour financer les prochaines campagnes électorales de Nicolas Sarkozy en France et permettre aux néo-conservateurs d’en finir avec Dominique de Villepin. Des mesures similaires ont été prises pour chaque grand État membre de l’Union.

Thierry Meyssan
Analyste politique, fondateur du Réseau Volt

Hors ligne

 

#63 01-06-2008 10:07:11

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Merci Michèle l'ennemi a changé de nom
American Committee for a Strong Europe

Il porte un nouveau nom L'OTAN

Finalement tout se tient, le dollar par rapport à l'euro...
Le traité européen en 2005 et le mini traité de Sarkozy adopté en 2007 sans le consentement du peuple français et européen
Christine Lagarde "l'américaine" qui arrive au gouvernement de De Villepin en 2005 et devient ministre de l'économie sous Sarkozy tout en ayant travaillé aux intérêts de Boeing et le bouclier anti missile en Pologne contre les intérêts économique français et Aibus et qui cotoie Noah Samara patron de Worldspace au CSIS (organisme de stratégie de guerre)

Dernière modification par ragondin (06-10-2008 22:28:07)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#64 01-06-2008 10:40:38

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le Comité pour une Europe forte
 
 
Nous, les Européens et les Américains commis à la défense et la promotion de la liberté dans un monde dangereux, se sont réunis pour créer Le Comité pour une Europe forte. Notre conviction est que l'Europe dont la politique étrangère est stratégiquement et moralement bonne terre, et dont les nations sont fortes économiquement et militairement, peut être responsable et un acteur important sur la scène mondiale. Les États-Unis ont un profond intérêt et une forte, capable, Europe indépendante et en mesure d'exercer une influence notable dans le monde entier. Notre conviction est que, une Europe forte peut agir efficacement de concert avec les États-Unis pour faire face aux menaces auxquelles nous sommes confrontés, et de prendre avantage des possibilités que nous partageons de faire progresser la liberté dans le monde entier et de façonner un monde dans lequel libéraux et des principes démocratiques s'épanouir.
 
Les principes directeurs du Comité pour une Europe forte

-- Nous pensons que le désir de liberté est universelle - sans limite par la culture, la religion ou la géographie.

-- Nous pensons qu'un partenariat solide entre les États-Unis et en Europe est cruciale pour la défense et la promotion de la liberté pour toutes les nations.
 
-- Nous pensons que l'Europe et les États-Unis doivent posséder de solides économies et libre qui encouragent l'esprit d'entreprise et l'initiative individuelle et la responsabilité.

-- Nous pensons que les États-Unis et l'Europe doit investir suffisamment dans leurs forces armées afin d'avoir une forte armées capables de servir dans une grande variété de missions dans le monde.
 
-- Nous pensons que toutes les nations libres doivent lutter contre le terrorisme et adopter des politiques qui remettent en question stipule que le port ou soutiennent les terroristes.
 
-- Nous pensons que toutes les nations libres ont l'obligation d'aider ceux qui vivent dans la tyrannie, et que les régimes que soumettre leur propre peuple à la maison ne sera pas fiable amis et alliés.

 
L'Europe? force aujourd'hui risque d'être compromise par un manque de clarté stratégique, par la menace de stagnation économique, et par une diminution de la force militaire. Ce n'est pas en Europe? intérêt, ni celle des États-Unis. Notre objectif est une Etats-Unis qui travaille avec l'Europe et une Europe qui fonctionne avec les États-Unis.
 
Il ne fait aucun doute que les États-Unis et l'Europe sont confrontés à des défis d'aujourd'hui et dans les années à venir. Mais avec une Europe animée par un sens clair de détermination, et un commis aux États-Unis à travailler en véritable partenariat avec ses alliés européens, la cause de la liberté peut l'emporter. Nous avons l'intention de travailler ensemble pour l'aider à le faire.

Pour bien comprendre ce qui nous attend
Le néo-conservatisme est un courant de pensée politique d'origine américaine apparu à la fin du XXe siècle.

L'axe central de la pensée des néo-conservateurs est une revitalisation des valeurs patriotiques à l'intérieur des États-Unis et une politique interventionniste à l'extérieur : les États-Unis d'Amérique doivent être « respectés à travers le monde » et « reconnus comme la nation phare des droits de l'homme et de la démocratie », un principe politique que les néo-conservateurs s'attachent à promouvoir activement.

Dernière modification par ragondin (01-06-2008 11:20:32)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#65 01-06-2008 18:06:17

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

ragondin a écrit:

Salut Gonzoo peux tu archiver cette vidéo s'il te plais?

c'est fait cool

Flash non d�t�ct�

Quand même énorme cette vid. Abc se demande si le 11/09 fait parti du PNAC

Dernière modification par Dr Gonzooo (01-06-2008 18:07:53)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#66 01-06-2008 20:54:44

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Excellent.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#67 01-06-2008 21:20:39

Michèle DRAYE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-08-2007
Messages: 386

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

."les États-Unis d'Amérique doivent être « respectés à travers le monde » et « reconnus comme la nation phare des droits de l'homme et de la démocratie .../..."

Non,

Le but des néo-conservateurs est la destruction des Etats-Unis

Ils sont une entreprise privée et travaillent à leur compte.

Michèle

Hors ligne

 

#68 01-06-2008 22:46:33

ponchy
Membre du forum
Lieu: le monde
Date d'inscription: 17-04-2007
Messages: 100

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Malheureusement Michèle tu as raison


PNAC: no pasaran,ni aqui ni enlloc

Hors ligne

 

#69 03-06-2008 10:54:03

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

ragondin a écrit:

Le Comité pour une Europe forte
 
 
Nous, les Européens et les Américains commis à la défense et la promotion de la liberté dans un monde dangereux, se sont réunis pour créer Le Comité pour une Europe forte. Notre conviction est que l'Europe dont la politique étrangère est stratégiquement et moralement bonne terre, et dont les nations sont fortes économiquement et militairement, peut être responsable et un acteur important sur la scène mondiale. Les États-Unis ont un profond intérêt et une forte, capable, Europe indépendante et en mesure d'exercer une influence notable dans le monde entier. Notre conviction est que, une Europe forte peut agir efficacement de concert avec les États-Unis pour faire face aux menaces auxquelles nous sommes confrontés, et de prendre avantage des possibilités que nous partageons de faire progresser la liberté dans le monde entier et de façonner un monde dans lequel libéraux et des principes démocratiques s'épanouir.
 
Les principes directeurs du Comité pour une Europe forte

-- Nous pensons que le désir de liberté est universelle - sans limite par la culture, la religion ou la géographie.

-- Nous pensons qu'un partenariat solide entre les États-Unis et en Europe est cruciale pour la défense et la promotion de la liberté pour toutes les nations.
 
-- Nous pensons que l'Europe et les États-Unis doivent posséder de solides économies et libre qui encouragent l'esprit d'entreprise et l'initiative individuelle et la responsabilité.

-- Nous pensons que les États-Unis et l'Europe doit investir suffisamment dans leurs forces armées afin d'avoir une forte armées capables de servir dans une grande variété de missions dans le monde.
 
-- Nous pensons que toutes les nations libres doivent lutter contre le terrorisme et adopter des politiques qui remettent en question stipule que le port ou soutiennent les terroristes.
 
-- Nous pensons que toutes les nations libres ont l'obligation d'aider ceux qui vivent dans la tyrannie, et que les régimes que soumettre leur propre peuple à la maison ne sera pas fiable amis et alliés.

 
L'Europe? force aujourd'hui risque d'être compromise par un manque de clarté stratégique, par la menace de stagnation économique, et par une diminution de la force militaire. Ce n'est pas en Europe? intérêt, ni celle des États-Unis. Notre objectif est une Etats-Unis qui travaille avec l'Europe et une Europe qui fonctionne avec les États-Unis.
 
Il ne fait aucun doute que les États-Unis et l'Europe sont confrontés à des défis d'aujourd'hui et dans les années à venir. Mais avec une Europe animée par un sens clair de détermination, et un commis aux États-Unis à travailler en véritable partenariat avec ses alliés européens, la cause de la liberté peut l'emporter. Nous avons l'intention de travailler ensemble pour l'aider à le faire.

Pour bien comprendre ce qui nous attend
Le néo-conservatisme est un courant de pensée politique d'origine américaine apparu à la fin du XXe siècle.

L'axe central de la pensée des néo-conservateurs est une revitalisation des valeurs patriotiques à l'intérieur des États-Unis et une politique interventionniste à l'extérieur : les États-Unis d'Amérique doivent être « respectés à travers le monde » et « reconnus comme la nation phare des droits de l'homme et de la démocratie », un principe politique que les néo-conservateurs s'attachent à promouvoir activement.

Un étrange pedigree pour une Ministre déléguée au commerce extérieur Christine Lagarde
www.hors-agcs.org/agcs/article.php3?id_article=120

Communiqué de presse le 23 juin 2006
23 juin 2005 , par La rédaction
La trajectoire professionnelle de madame Christine Lagarde, nommée Ministre déléguée au commerce extérieur le 2 juin dernier, a quelque chose de détonant relativement au poste qu’elle occupe au sein du gouvernement.

Aucune information n’ayant été publiée quand à la poursuite où non de ses mandats professionnels, il nous paraît important d’en énumérer quelques uns.

Au moment de sa nomination, elle était présidente du Comité de politique globale du premier cabinet d’avocats d’affaires américain, Baker & McKenzie. Cette firme, dont Christine Lagarde fut PDG de 1999 à 2004 se félicite, entre autres, d’effectuer pour le compte de ses clients " un lobbying afin d’obtenir la traduction de ( leurs) intérêts spécifiques dans la législation européenne".

En avril dernier, Christine Lagarde intégrait par ailleurs le conseil de surveillance de la banque d’affaires ING Groep.
C’est pourquoi le Réseau des Élus et collectivités territoriales Hors-AGCS a adressé au Premier Ministre une lettre pour souligner le possible conflit d’intérêt entre les activités récentes de madame Lagarde et son mandat, à un poste aussi sensible, au sein de l’actuel gouvernement.

Le Réseau se félicite que, suite à ce courrier, la Ministre déléguée au commerce extérieur ait abandonné ses responsabilités au sein d’ING Groep mercredi dernier, bien après sa nomination, alors qu’elle aurait du le faire immédiatement [1]. Il estime néanmoins que son itinéraire soulève d’autres questions préoccupantes.

En effet, en qualité de présidente de Baker &McKenzie, Madame Lagarde a joué un rôle important au sein du Center for Strategic & International Studies. Le CSIS a été créé en 1962 par Ray S Cline, qui était alors directeur de la CIA....
Pour le CSIS, à sa prise de fonction ministérielle, Madame Lagarde était vice-présidente de la Commission Action USA-UE-Pologne (présidée par Zbigniew Brzezinski). Elle y représentait les intérêts américains.

Cette Commission a mis en place un groupe spécifique, le US-Poland Defense, chargé de promouvoir la coopération américano-polonaise dans l’industrie de la défense. Elle travaille à l’intégration des systèmes de défense entre les deux pays, au développement de l’industrie de défense polonaise, conformément aux recommandations du vice-président de Boeing Europe, Stanley Glod. Elle prépare des programmes d’entraînement, en coopération avec l’américain Lockheed Martin.

En février dernier Madame Lagarde a encore présidé la session plénière d’une autre structure du CSIS, la Commission Action Euro Atlantique. Cette dernière s’est donné pour mission la relance du Partenariat transatlantique.

A la lecture de ces éléments, et eu égard la Constitution, le réseau des Élus et collectivités Hors-AGCS, s’interroge sur le fait de savoir si tout cela est réellement compatible avec la fonction de Ministre Délégué au Commerce extérieur étant donné leur influence potentielle sur sa capacité à défendre les intérêts français et européens, tant dans les négociations en cours à l’OMC que dans le conflit qui oppose Boeing à AirBus.

Le Réseau s’est adressé au premier ministre pour souligner tous ces points et obtenir des éclaircissements. Il prendra d’autres initiatives pour clarifier cette situation et, plus généralement, ce genre de situation.

Grigny, le 23 juin 2005


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#70 04-06-2008 08:35:31

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

www.mda.mil/mdalink/pdf/bmdsbook.pdf
“Since 2001, we’ve worked closely with countries such
as Israel, and Italy, and Germany, and Japan, and the
Netherlands, and Britain, and others on missile defense.
Together with our friends and allies, we’re deploying early
warning radars, and missile interceptors, and ballistic missile
defense ships. We’re working to jointly develop
new missile defense capabilities. As a result of
this collaboration, missile defense has gone from
an American innovation to a truly international
effort to help
defend free nations against the true
threats of the 21st century
.” GW Bush

"Depuis 2001, nous avons travaillé étroitement avec des pays tels que
Israël l'Italie l'Allemagne le Japon, les Pays-Bas et en Grande-Bretagne, et bien d'autres sur les missiles de défense.
Ensemble, avec nos amis et alliés, nous sommes au début du déploiement de radars avertisseurs  intercepteurs de missiles et de missiles balistiques de défense des navires. Nous sommes en train de travailler conjointement à développer de
nouvelles capacités de défense de missiles. À la suite de cette collaboration, la défense de missile est passée d'une
innovation américaine à un véritable effort international pour aider les nations libres à se défendre contre les vraies
menaces du 21e siècle. "

Dernière modification par ragondin (04-06-2008 08:38:55)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#71 04-06-2008 08:58:22

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

www.mda.mil/mdalink/pdf/08news0009.pdf
Lt. General Obering’s
Oral Statement to the House Committee on
Government Oversight and Reform

Avec l'OTAN
nous reconnaissons la récente  nouvelle menace des missiles par l'ensemble de ses pays membres, et son approbation sur le  long terme
..........................................
En outre, nous agissons activement avec les efforts de coopération de 18 nations du monde entier. ................

Dans la poursuite du missile défense, même de façon limitée, nous suivons une approche de bon sens.
À illustrer, permettez-moi de citer un projet récemment déclassifiés mémorandum présidentiel:
Un certain nombre d'arguments de persuasion pour le déploiement de missiles balistiques de défense

A. Une défense de missiles balistiques, même avec peu de capacité pourrait être très efficace contre une
attaque simple par une puissance mineure, une petite attaque accidentelle, ou une petite attaque limitée par des armes
des mesures de contrôle. Une telle défense contribuerait à la dissuasion de chantage et de menaces
pour la stabilité d'un accord de contrôle des armements. (traité ABM)
B. Des missiles balistiques de défense à capacité limitée pour contribuer à la dissuasion des grandes
attaques en soulevant le doute sur l'attaquant et capacité à pénétrer. Une telle défense, même 
limitée, complique la conception et la tactique offensive pour weapons.1
Le mémorandum a été écrit il ya 45 ans, le 6 Octobre 1962, Le président était John F. Kennedy.

Alors qu'en conclure de ce discours qui date de Mai 2008?
Que l'Otan est un arme de dissuasion et que l'ensemble des grands pays sont favorables à la défense de missile américaine et que l'Europe est le cheval de Troie des visées guerrières des USA.

Dernière modification par ragondin (04-06-2008 08:59:59)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#72 04-06-2008 14:31:03

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le Pnac Plus fort que les écrits de Nostradamus ?big_smile

A ce jour il ne me semble pas que la science ait reconnu l'efficacité des prophètes.

Puisque la quasi totalité des écrits du Pnac (1997) se sont réalisés en l'espace d'une décennie, Ça serait peut-être intéressant de démontrer le inside job du 11/09 ou le laisser faire en comparant le Pnac à une boule de cristal ? big_smile

Qu'en pensez-vous ?

En plus Ça pousserait les sceptiques chasseurs de charlatans à investir sur le sujet en démontrant qu'il n'y rien de mystique la dedans big_smile

Dernière modification par Dr Gonzooo (04-06-2008 14:33:28)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#73 04-06-2008 17:46:29

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

http://74.125.39.104/search?q=cache:Dyf … &gl=fr
Le 11 septembre annoncé aussi à l'avance par la boule de cristal de Rumsfeld

Outre la dénonciation du traité ABM de 1972, cet ambitieux programme suppose de telles réformes de l’organisation et de la stratégie américaine qu’il semble irréalisable. C’est pourquoi, la Commission Rumsfeld écrit : " L’histoire est pleine de situations dans lesquelles on a ignoré les avertissements et résisté au changement jusqu’à ce qu’un événement extérieur, jugé jusque-là "improbable", vienne forcer la main des bureaucraties réticentes. La question qui se pose est de savoir si les États-Unis auront la sagesse d’agir de manière responsable et de réduire au plus vite leur vulnérabilité spatiale. Ou bien si, comme cela a déjà été le cas par le passé, le seul événement capable de galvaniser les énergies de la Nation et de forcer le gouvernement des États Unis à agir doive être une attaque destructrice contre le pays et sa population, un "Pearl Harbor spatial".
Nous avons été alertés, mais nous ne sommes pas en alerte. "


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#74 05-06-2008 01:42:31

michelangela
Date d'inscription: 18-05-2007
Messages: 143

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Dans la même veine que les infos de Zelda, le Discours de Bush devant la Knesset vaut son pesant d'or, où l'on apprend que le 9/11est assimilable aux attentats-suicides palestiniens. Mais c 'est bien sûr !
http://www.geostrategie.com/782/george- … ue-de-sion

Par ailleurs nous espérons que lorsque Bush est allé prié à Yad Vashem, il a eu une pensée émue pour l'âme bienfaitrice du führer surtout...  pour le compte en banque de son grand-père et celui de ses amis archimilliardaires de Rothschild, Rockfeller, Ford, Agnelli, Bruni, Soros et beaucoup d'autres. Quand la guerre va tout va... bien pour les banquiers. Paix aux banquiers suisses on ne le répétera jamais assez !


Banni(e) pour cause d'attaques personnelles répétées

Hors ligne

 

#75 05-06-2008 09:12:52

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Dans le droit sens du PNAC voici l'énoncé du minitarité européen :

"Réformer l’Europe pour le 21ème siècle"
PDF à télécharger www.consilium.europa.eu/uedocs/cmsUploa … re01fr.pdf

7. Au cas où un État membre serait l'objet d'une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l'article 51 de la charte des Nations unies. Cela n'affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres.

Les engagements et la coopération dans ce domaine demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, qui reste, pour les États qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l'instance de sa mise en oeuvre."

Ce qui veut dire en clair que tout pays membre de l'Europe qui subit une agression verra ses alliés s'engager dans un conflit armé commun.
Donc un acte terroriste identifié soit de 'Iran ou autre "pays voyou" des PNACistes voit la France entrer en guerre et aux côtés des Américains avec le traité Atlantique nord


Article du traité atlantique nord  www.nato.int/docu/fonda/traite.htm
Article 5
Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles, dans l'exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l'article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d'accord avec les autres parties, telle action qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord.

Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance du Conseil de Sécurité. Ces mesures prendront fin quand le Conseil de Sécurité aura pris les mesures nécessaires pour rétablir et maintenir la paix et la sécurité internationales.

Faits historiques de déclarations de guerre
http://209.85.135.104/search?q=cache:uR … &gl=fr

Dernière modification par ragondin (05-06-2008 09:28:11)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#76 05-06-2008 13:26:13

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

un lien pour rag and the other : ABM et enjeux internationaux : vous connaissez peut etre??:
http://geolibertaire.org/geochaos/Empir … taire.html

Hors ligne

 

#77 05-06-2008 16:43:44

Michèle DRAYE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-08-2007
Messages: 386

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Et le plus dangereux est qu'il est question de faire entrer ISRAEL

dans l'OTAN (si ce n'est déjà fait)

La 3° guerre mondiale est envue....

Michèle

Hors ligne

 

#78 07-06-2008 10:46:00

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Bienvenue sur le portail de l'AFCA www.afcatlantique.fr/
Par AFCA - Dernière modification 01/12/2007 14:26
Bienvenue sur le portail de l'AFCA, l'Association Française pour la Communauté Atlantique.

La France est membre de l’alliance atlantique depuis sa création en 1949 et lorsque le Général de Gaulle décida, en 1956, de retirer la France du commandement militaire intégré de l’Otan, pour préserver sa liberté de décision, elle continua a participer pleinement à cette Alliance ainsi qu’à ses organisme et notamment au Conseil Atlantique.

Sur le plan militaire, dès le retrait de l’organisation militaire intégrée, une coopération  a été organisée entre l’armée francaise et les forces alliées. Depuis 1991, cette coopération a été renforcée.

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (NATO en anglais), dont le siège est à Bruxelles, est l’expression administrative, politique et militaire de l’Alliance. Elle est sous le contrôle du Conseil Atlantique qui regroupe les chefs d’Etats et de gouvernements de l’alliance – ou leurs représentants.

L’Otan est assistée de deux organisations – indépendantes – chargées d’exprimer les aspirations des peuples de l’Alliance : l’Assemblée parlementaire de l’Otan (anciennement Assemblée de l’Atlantique Nord) qui regroupe les délégations des Parlements des pays membres de l’alliance. Ces délégations sont complétées par celle des pays désireux d’entrer dans l’Alliance et l’Association du traité Atlantique qui regroupe des associations défendant  les idéaux de l’Alliance dans ces mêmes pays.

L’association Française pour la Communauté Atlantique (AFCA) est le rameau français de l’Association du Traité Atlantique.
Sa mission première est de faire connaître aux Français les buts et l’action de l’Alliance et d’informer les organismes de l’alliance sur les aspirations et les opinions des Français.

L’alliance atlantique a connu d’importantes mutations. De 1949 à 1989, les choses étaient claires. L’Alliance atlantique était une alliance défensive contre la menace de l’impérialisme de l’Union soviétique et de ses alliés du Pacte de Varsovie. Elle était constituée autour des valeurs de la démocratie et de la liberté même s’il elle devait parfois ne pas être trop regardante, dans le cadre du conflit Est-Ouest, sur les pratiques de certains de ses alliées.

L’effondrement de l’URSS et du bloc communiste a mené les dirigeants de l’alliance à s’interroger sur l’utilité de maintenir l’Alliance. Quarante années de vie commune avaient créé des liens et il devenait clair qu’au delà des simples aspects militaires, l’Alliance atlantique regroupait des pays qui avaient en commun l’attachement à la démocratie, à la liberté, à l’économie de marché. L’existence d’une véritable communauté civilisationnelle reliait les Etats-Unis et le Canada à leurs partenaires européens.

D’autre part, les pays de l’Est, libérés du joug communiste, souhaitaient pour la  plupart enter dans l’Alliance atlantique qui leur garantissait la sécurité.

Dans ces conditions l’alliance a décidé de continuer tout en sachant qu’elle allait être confrontée à des menaces qui étaient fort différentes de celles auxquelles elle était habituée.

En dix ans a été élaborée une nouvelle stratégie commune, exprimée par le sommet de Washington qui, lors du 50e anniversaire de l’Alliance en 1999, a redéfini le rôle de l’Otan pour le 21e siècle. Un nouveau concept stratégique fut adopté pour faire face aux nouveaux défis.

Les attentats du 11 septembre ont changé la donne. L’Otan devait affronter une nouvelle réalité à laquelle elle n’était pas préparée. Nous sommes confrontés à un nouveau faisceau de risques et à de nouvelles sources d’instabilité qui ne correspondent guère à ceux de la seconde moitié du XXe siècle. Les nouvelles menaces s’appellent terrorisme et armes de destruction massive, maniés non par des Etats mais par des organisations terroristes transnationales. Nous devons nous préparer à résister à des armes chimiques, biologiques ou nucléaires aussi bien que psychologiques telles que la désinformation et la manipulation.

On ne peut qu’admirer la prescience des fondateurs de l’association Française pour la communauté Atlantique en 1954 qui ont fait référence à la notion de Communauté atlantique (qui n’était pas dans l’air du temps). Celle-ci est aujourd’hui une réalité de civilisation au-delà de différences naturelles dues à l’histoire et à la géographie.

L’AFCE a aujourd’hui, une mission claire : informer le public français sur les menaces existantes. Notre association doit faire savoir également à nos amis de l’OTAN  que même si les Français sont parfois des alliés difficiles, soucieux de l’indépendance de leur pays, attachés à la construction d’une Europe dont les intérêts ne coïncident pas toujours avec ceux des Etats-Unis, ils sont de véritables alliés.

L’AFCA DOIT ÊTRE UN PONT SUR L’ATLANTIQUE.

Sans être inféodés aux Etats-Unis, nous n’oublions pas le rôle de ceux-ci dans les deux guerres mondiales et nous savons que sans eux l’Europe aurait été submergée par la vague de l’impérialisme stalinien après la dernière guerre. Nous devons le réaffirmer à un moment où déferle sur notre pays une vague d’anti-américanisme gauchiste.

Nous savons que les intérêts nationaux peuvent ne pas concorder mais au-delà de ceux-ci demeure l’unité d’une civilisation commune et la conscience d’une longue fraternité d’armes forgées au feu de l’Histoire.

Claude-Gérard Marcus
Président de l'AFCA


No comment.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#79 03-07-2008 18:01:24

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Sans commentaires sur les participants du livre blanc sur la défense

François Heisbourg, entre autres titres ronflants, est président du conseil d’administration de l’International Institute for Strategic Studies, lobby atlantiste installé à Londres, dont toutes les informations sur l’Irak se sont révélées fausses. Après avoir été un ancien membre de la représentation permanente de la France à l’ONU, ancien conseiller des Affaires Etrangères et ancien vice président de MATRA-Défense…


Thérèse Delpech : Rien que son nom provoque l’hilarité, dans les cercles de la géopolitique non filialisés aux “néocons”… Violemment anti-iranienne (8), après avoir soutenu tous les bobards anti-irakiens sur les armes de destructions massives, chimiques ou bactériologiques, elle se veut à l’extrême droite de l’extrémisme américano-sioniste. On la retrouve en théoricienne intégriste, anti-russe, anti-chinoise, anti-tout ce qui peut déplaire aux “néocons”.


ECHOS DU CCE DE SME
http://sudsme.monsite.orange.fr/page3.html

Reunion du 12 septembre 2007
Une réunion exceptionnelle du CCE
lourde de menaces pour les salariés
et le démantèlement SNPE continue !

Un CCE Exceptionnel s’est tenu mercredi 12 septembre pour que le cabinet Syndex, absent du dernier CCE puisse présenter les comptes. Mr Zyss, le double PDG de SNPE et SME a brillé par son absence. Il avait délégué Mr Austruy, directeur général délégué, un DRH et le directeur financier de SME.
Mr Austruy, s’est lancé dans un grand oral. Celui-ci avait-il mission de faire passer quelques vraies-fausses informations pour tester les réactions des syndicats. Il a laissé entrevoir que :

o La fin d’Isochem à Toulouse pourrait être proche. La SME reprendrait seulement l’activité perchlo avec ses salariés ?

o Le Maire de Toulouse ne voudrait plus d’activités chimiques sur sa commune.

o L’activité du perchlorate serait en ballottage entre :

Un éventuel autre fournisseur (américain) de perchlorate homologué pour Ariane.

Un transfert éventuel de l’usine de Toulouse vers un autre site. Lequel ?

La décision définitive serait prise en Décembre. Laquelle ? La direction veut « régler cela, en douceur ». SUD SME sera attentif à l’annonce réelle de la direction pour Isochem. Les salariés d’Isochem peuvent compter sur notre soutien.

Les comptes au 30 Juin donne un chiffre d’affaires légèrement supérieur au budget.

Le CRB maintient ses budgets.

Sur la Sécurité Auto, le budget a plus de 8%. A long terme, la nécessité est de baisser les prix, donc il faut produire plus avec moins de rebuts. Autoliv a donné l’autorisation à SME de vendre à d’autres clients.

Selon Syndex, à Strasbourg, l’activité Peptide serait sur le point d’être cédée. Cette activité est rentable et dégage des profits et devrait si elle est cédée rapporter une plus value de 20 à 30 M d’euros à SNPE.

NEF n’est pas à vendre, selon la direction, mais pour Syndex, une banque d’affaires serait chargée d’établir un état des lieux. La session pourrait se faire d’ici la fin de l’année. Quatre repreneurs seraient sur le coup. Le site de Vonges serait menacé. NEF a une forte valeur par son réseau commercial.

Pour Hérakles et Euréka, les projets seraient au point mort. Le seul projet dont la presse et le gouvernement parlent c’est le rapprochement Safran-Thalès.

Le président Sarkozy a chargé, le 31 Juillet, une commission d’écrire « un livre blanc » sur la défense pour Mars 2008. Il servira de base pour la loi de programmation militaire de 2009 à 2013.

Hervé Morin, ministre de la défense s’est livré à un état des lieux sur l’avancement des crédits militaires lors de l’université de la défense à Toulouse. L’heure est aux économies et à « mutualiser et répartir » les dépenses de défense au niveau européen pour le futur.
Selon Syndex, cela amène un glissement de la production du M51. La direction trouve cela peut probable à cause des pénalités. Affaire à suivre…

Pour les embauches, elles se feront au coup par coup et dépendront des départs amiante et du contenu du « livre blanc ».

Dernière modification par ragondin (13-07-2008 09:16:48)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#80 23-07-2008 08:28:54

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

La reconstruction de l'Europe les nationalisations du pétrole du moyen Orient la vente d'armes lors de la première guerre du Golfe, l'amitié Sadam Hussein USA.
Vidéo à voir absolument pout bien comprendre la politique de Washington.
Le général schwarzkopf  faisait des simulations d'exercices militaires pendant que le Pentagone et Bush père donnaient leur parole à Sadam Hussein de ne pas intervenir pendant l'invasion du Koweit

Bush et Powell font pression sur l'Arabie Saoudite en mentant et en brandissant la menace d'une intervention irakiene sur leur sol.
Depuis deux ans (donc 1989), les troupes US étaient prètes à la guerre au moyen Orient.
l'ONU tente une négiciation pacifique et le Yemen ne vote pas la résolution de guerre puisque Bush donne 48h à Sadam pour se retirer.
Les USA ne voulaient pas la paix puisque le pretexte d'invasion de l'Arabie a outre passé la présence de troupes US sur la terre sainte.
Le Yemen terre d'origine de Ben Laden se voit 3 jours plus tard retirer l'aide financière américaine pour un des pays les plus pauvre du monde arabe ainsi que l'aide du FMI qui ne lui accorde pas l'amnistie de sa dette prévue en cas d'insolvabilité.
Malgré l'avancé rapide des troupes US en Irak Bush ordonne un cessé le feu et demande à powell d'arréter le combat en opposition du général schwarzkopf. Ceci uniquement pour préserver le pouvoir de sadam dans son pays en proie aux soulèvement de la population contre son président.
Cette décision était politique puisque les troupes US devaient prendre Bagdad dans les 24 heures suivantes.
Suite au cessé le feu l'armée US donne son équipement militaire (armé) à Sadam pour mater la rébellion dans le sud de l'Irak.
Ensuite l'ONU votera un embargo qui tuera plus d'un million d'irakiens par la famine et la maladie.
Le programme pétrole contre nourriture pris le relais mais les enfants mourront par le manque de médicaments.
C'était en violation des accords de Genève.
http://video.google.com/videoplay?docid … +de+Guerre

Dernière modification par ragondin (23-07-2008 11:28:24)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr