ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 13-08-2007 21:39:03

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

anthrax

En 2003 il y a eu 1 suspect
STEPEN J HATLIFF,microbiologiste,specialiste en bioterroriste pour la CIA
il fut soupçonner  aprés interrogatoire en aout 2002 il échoue à un test au
detecteur de mensonge à des questions sur son passé en RHODESIE

A la fin des années 70 il a été membre d'une unité de l'armée au service
de la minorité blanche du pays,or a l'epoque des milliers de fermiers noir
ont été affectés par une épidémie d'anthax, le groupe d'elite fut soupçonnés
(plutot faible) .Des lettres fut envoyées: au GROUPE MEDIA DE FLORIDE,
N-YORK POST,N B C,les senateurs democrate, TOM DASCHLE et PATRCK LEAHY.
Le 5 octobre 2001 BOB STEVENS editeur photo au THE SUN en fut victime,plus
2  postiers ,1employé d'hopital ,1vieille dame en furent victimes.

L'ortographe des lettres etait approximative du type:
11 09 2001 C'EST LA SUITE,PRENEZ GARDE
MORT A L'AMERIQUE,MORT A ISRAEL
ALLAH  EST GRAND ,aprés enquete, la souche ames est issue de L'US ARMY MEDICAL
basé a FORT DETRICK ps: quand on vous dit que ca vient de l'interieur

Dernière modification par MARTGOL (27-01-2008 00:24:45)


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#2 14-08-2007 00:16:15

Schumi75
Membre Actif
Lieu: Paris 75
Date d'inscription: 26-02-2007
Messages: 4009

Re: anthrax

ben ils disent peut-être que des barbus ont infiltrés l'us army et ont piqué ce produit pour détruire le pays à la tête du monde libre...

Merci pour l'info,je connaissais vaguement l'histoire

Dernière modification par Schumi75 (14-08-2007 00:16:36)


Introduction au nouvel ordre mondial : Le jeu de l'argent

Hors ligne

 

#3 14-08-2007 01:22:57

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: anthrax

Si tu ne le connais pas, cet article t'intéressera sûrement :

http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=6271


Je pense aussi que cette affaire de l'anthrax est importante pour bien comprendre d'où venait réellement la menace.

Au passage, bienvenue. smile


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#4 15-08-2007 20:28:40

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: anthrax

Breve de libé datant du 18/09/201

, Le 16 septembre, cinq jours seulement après les attentats, le secrétaire à la Défense annonce qu’« une [nouvelle] attaque de terroristes peut arriver à tout moment. (...) Ils peuvent nous menacer de guerre chimique, biologique, de missiles  Déjà, sous Bill Clinton, William Cohen, qui a précédé Rumsfeld à la Défense, évoquait « une hypothétique dispersion de germes d’anthrax dans le métro de la capitale Washington, qui ferait des dizaines de milliers de morts » [3]. Jeudi 4 octobre 2001: Anthrax: premier cas Premier cas de maladie du charbon aux Etats-Unis. Des courriers contaminés par des spores et expédiés des Etats-Unis feront 5 morts.utre élément à verser dans le dossier des attaques d'anthrax en 2001,  Le Dr. Hatfill, scientifique américain soupçonné en premier lieu d'être à l'origine des lettres, a été arrêté en 2002 "pour son comportement étrange". Il avait dit à la chaîne de télévision ABC que le FBI "perdait son temps en soupçonnant des scientifiques américains" alors que les attaques d'anthrax "avaient un lien avec Saddam Hussein et l'Irak", un lien que le Dr Hatfill prétendait "pouvoir prouver". Mais depuis c'est le Dr Hatfill qui attend son procès aujourd'hui.

Le FBI a déclaré l'origine des lettres d'anthrax de 2001 "inconnue". Or le directeur de la CIA, George Tenet, explique dans ses mémoires, parues en mai 2007 : "parmi nos plus grands succès dans le renseignement a été la découverte que le projet d'anthrax avait été développé en parallèle à la planification du 11 septembre. Au mieux pouvait-on déterminer que le plan d'Al-Zahwiri avait été développé pendant l'été 2001" 
(on peu noter les contradictions en effet al quaida, et les services irakiens n'ont jamais eu de contact,ils ne s'aimaient guère )

.leblogdrzz.over-blog.com/article-10742950.html - 56k



Autre figure dérangeante, la journaliste Susan Lindauer.
Ancienne auteur de discours pour des députés démocrates au Congrès, elle a été arrêtée en 2004 pour espionnage au service de l'Irak. Elle a depuis avoué être allée en 2002 à Bagdad, et y avoir reçu 10'000 $. Depuis 1999, elle espionnait pour le compte de Saddam Hussein, ayant fréquemment rencontré le chef de liaison des services secrets irakiens à New York. On lui doit d'avoir prédit les attentats du 11 septembre plusieurs mois avant qu'il n'aient lieu.Arrêtée en 2004, donc, elle a été incarcérée... dans un asile d'aliénés ! Envoyée à la prison fédérale de Carswell, elle a été libérée en 2006 par le juge fédéral Mukasey. Elle aussi attend d'être jugée.


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#5 12-03-2008 15:55:37

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: anthrax

voici des nouvelles de  l anthrax vu sur le forum de France2


" Un forum internet djihadiste fournit des instructions pour la production d’anthrax

Beaucoup a été dit sur la quête d’al-Qaïda pour acquérir des armes de destruction massive (ADM) comme moyen de frapper au cœur de leur ennemi numéro un, les États-Unis. L’exemple le plus récent de ces efforts en cours pour acquérir des capacités en matière d’ADM est un récent message affiché sur un forum internet djihadiste intitulé : « Bonne Nouvelle – Technique de production d’anthrax » (al-ekhlaas.net, 3 mars).

http://www.pointdebasculecanada.ca/loca … -201e3.jpg

Un participant du forum, surnommé al-Faz, a posté une description détaillée des techniques de production d’anthrax destinée aux djihadistes partout dans le monde : « De bonnes nouvelles que vous attendez depuis longtemps, soldats d’Allah. C’est le moment d’utiliser des armes biologiques contre les ennemis d’Allah ».

Al-Faz commence son message par une introduction à l’anthrax et à la pathologie de la maladie, y compris les symptômes, les parties du corps humain infectées lorsqu’une personne est exposée à l’anthrax et les taux de mortalité. Al-Faz note que les bactéries de l’anthrax peuvent être trouvées en Afrique, en Asie et dans certaines régions d’Europe où le sol contient 10 bactéries d’anthrax par gramme.

D’après le forum djihadiste, les facteurs suivants font de l’anthrax une arme de choix :

- L’anthrax est puissant, meurtrier, bon marché et facile à préparer.
- 50 grammes d’anthrax, lorsque dispersés sur une ligne de 2 km, forment un nuage mortel qui peut couvrir 20 kilomètres.
- Un kilo d’anthrax peut être produit dans un petit laboratoire en 96 heures.
- Les spores de la bactérie sont disponibles dans le monde entier et peuvent être extraites facilement.
- Les coûts de production sont bas, un kilogramme de bactéries d’anthrax coûte environ 50 $, même si une dose létale peut être aussi peu que un millionième de gramme.
- Incolore et inodore, l’anthrax est facilement dissimulé.
- L’anthrax est une substance sèche et stable qui peut être facilement transportée et utilisée.

Avant de passer à la production d’anthrax, al-Faz inclut dans son message une photo de l’une des lettres contaminées à l’anthrax utilisées dans les attaques de 2001 aux États-Unis qui ont tué cinq personnes et en ont infecté 17 autres. Sans doute dans un effort pour encourager les djihadistes à tenter d’utiliser l’anthrax comme arme, la lettre se lit comme suit : « Vous ne pouvez pas nous arrêter. Nous avons cet anthrax. Vous mourrez maintenant. Avez-vous peur ? Mort à l’Amérique. Mort à Israël. Allah est grand ».

La photo de la lettre n’établit en aucune manière une connexion djihadiste aux attaques à l’anthrax qui ne sont toujours pas résolues – cette lettre est l’une des nombreuses lettres diffusées par le FBI qui sont facilement disponibles sur internet. Néanmoins, l’anthrax continue d’être une arme à craindre - juste la semaine dernière, un palais de justice d’Albany en Oregon a été fermé et la Garde nationale appelée pour faire face à une menace de contamination par l’anthrax, qui s’est révélée être un canular (Albany Democrat Herald, 4 mars).

La deuxième partie du message de al-Faz fournit des détails sur deux méthodes de production de l’anthrax. Des photos des phases microscopiques du processus sont comprises, y compris l’extraction des bactéries d’anthrax à partir d’un échantillon de poussière qui contient les restes infectés de cadavres de chèvres ou d’autres animaux au pâturage. Un échantillon du sang ou de tissus d’un animal mort peut également être cultivé dans une substance d’agar de sang contenant 0,7% de bicarbonate de sodium.

« On trouvera ci-joint des photos illustrant les bacilles des bactéries, les spirochètes et les amas de bactéries ». Le message comprend des instructions sur des précautions supplémentaires pour les différentes phases de production. « L’agar est un milieu nutritif pour les cultures qui peut être acheté de centres de recherche sans attirer les soupçons, pour 70 riyals ou $ 20 pour un kilogramme » dit al-Faz.

La deuxième méthode de production de l’anthrax implique de cultiver le bacille dans du sang de cheval et de l’argile bentonite pendant cinq heures. L’argile bentonite, une forme d’argile absorbante avec de multiples usages industriels, peut être trouvé en Irak et dans deux autres pays de la région.

En conclusion, al-Faz dit : « Je voulais contribuer à la préparation contre les ennemis d’Allah. Considérez-moi le serviteur des moudjahidines. Je suis de près vos nouvelles. Qu’Allah vous récompense pour vos sacrifices. Ça me rendrait très heureux de vous voir utiliser des armes biologiques contre les ennemis d’Allah. Attendez mon prochain affichage détaillé sur la façon de construire un avion Cessna 128 », un appareil pour l’agriculture facile à entretenir qui est conçu pour le transport et la propagation d’une charge de 200 à 280 gallons de produits chimiques.

Bien qu’il n’y ait pas de preuves tangibles pour confirmer que des djihadistes ont produit ou acheté d’énormes quantités d’armes biologiques, l’utilisation de spores d’anthrax dans le bioterrorisme est discutée par des djihadistes depuis quelque temps déjà.

En théorie, du moins, cultiver des spores d’anthrax peut être accompli avec un minimum de savoir-faire et d’équipements, suggérant que ce n’est qu’une question de temps avant que des djihadistes réussisent à produire une sorte d’arme biologique. Le processus et le développement d’une version aérosol de la bactérie anthrax impliquent toutefois de nombreux dangers. La transformation de l’anthrax en AMD nécessite des compétences et des équipements scientifiques inaccessibles à la plupart des djihadistes."


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#6 12-03-2008 16:06:52

weas
Membre de Soutien
Date d'inscription: 03-01-2008
Messages: 1361

Re: anthrax

tu peux donner le lien france 2 visiblement on peut y mettre ce qu'on veut ?


Que se disent deux bonshommes de neige quand ils se rencontrent ?
Ça sent la carotte !!

Hors ligne

 

#7 12-03-2008 17:59:50

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: anthrax


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#8 28-05-2008 21:24:35

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: anthrax

http://www.come4news.com/la-veritable-h … 72316.html

3- L'enquête sur les attaques d'anthrax passe à la trappe. Elle n'a pas été résolue et ne le sera jamais. C'est le talon d'Achille de la Commission du 11 septembre. L'anthrax n'est pas une arme biologique que l'on peut produire soi-même. Tout comme l'énergie nucléaire d'une bombe sale, elle doit être vendue par un Etat, en l'occurence ici l'Irak, comme confirmé par une étude publiée dans le numéro de mars 2007 de l'International Journal of Intelligence and CounterIntelligence. Aucun "groupe terroriste" indépendant n'a les moyens de se procurer de l'anthrax. L'ombre d'un Etat plane derrière ces attaques, raison pour lesquelles l'enquête n'aboutira pas, même si le mal a été traité entretemps.

L'anthrax fait parti du scénario, signature(volontaire,involontaire ?)c'est vraiment frustrant de pas avoir plus d'infos,voir même pas d'infos du tout sur ce sujet.

Dernière modification par MARTGOL (31-05-2008 02:16:44)


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#9 28-05-2008 21:32:15

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: anthrax


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#10 30-05-2008 17:44:56

rien
Membre du forum
Date d'inscription: 30-01-2007
Messages: 171

Re: anthrax

http://www.foxnews.com/story/0,2933,342852,00.html


FBI Focusing on 'About Four' Suspects in 2001 Anthrax Attacks
Le FBI se concentre sur "environ 4" suspects dans les attaques à l'anthrax de 2001

Friday, March 28, 2008

WASHINGTON —  The FBI has narrowed its focus to "about four" suspects in the 6 1/2-year investigation of the deadly anthrax attacks of 2001, and at least three of those suspects are linked to the Army’s bioweapons research facility at Fort Detrick in Maryland, FOX News has learned.
Le FBI a resserré son attention sur environ 4 suspects dans l'investigation de 6 ans et demi / attaques mortelles à l'anthrax de 2001, et au moins trois de ces suspects sont liés à Fort Detrick Maryland - organisme militaire de recherches sur les armes biologiques -

Among the pool of suspects are three scientists — a former deputy commander, a leading anthrax scientist and a microbiologist — linked to the research facility, known as USAMRIID.
Parmi le groupe de suspects figurent trois scientifiques, connectés à l'organisme de recherches, connu sous l'appellation USAMRIID

The FBI has collected writing samples from the three scientists in an effort to match them to the writer of anthrax-laced letters that were mailed to two U.S. senators and at least two news outlets in the fall of 2001, a law enforcement source confirmed.
Le FBI a réuni des exemples d'écriture manuscrite des trois scientifiques pour les comparer aux lettres envoyées en 2001

The anthrax attacks began shortly after the Sept. 11, 2001, terror attacks, further alarming a nation already reeling from the deaths of 3,000 Americans. Five people were killed and more than a dozen others were infected by the deadly spores in the fall of 2001.
Les attaques à l'anthax ont commencé peu après le 11 9 ; 5 personnes ont été tuées et plus d'une 12 aine d'autres infectées par les spores mortelles au cours de l'automne 2001

A leading theory is that the anthrax was stolen from Fort Detrick and then sealed inside the letters. A law enforcement source said the FBI is essentially engaged in a process of elimination.
La théorie prévalente est que l'anthrax a été volé au Fort Detrick et placé à l'intérieur des lettres

Much of the early public focus fell on a Fort Detrick scientist named Steven Hatfill, who is suing federal authorities for identifying him as a person of interest. Now the FBI is focusing on other scientists at the facility.

"Fort Detrick is run by the United States Army. It's the most secure biological warfare research center in the United States," a bioterrorism expert told FOX News.
Selon un expert en bioterrorisme, "Fort Detrick est dirigé par l'armée des EU ; il s'agit du centre de recherches biologiques le plus sécurisé des EU"


Asked to comment on the likelihood that the anthrax originated at the facility, the expert said:
Interrogé sur la probabilité de l'anthrax provenant de ce centre, l'expert répond :

"It's not suprising, except that it would underscore that there was serious security deficiencies that existed at one time at Fort Detrick — the ability of researchers to smuggle out some type of very sophisticated anthrax weapon and in some quantity. And, nevertheless, it was possible."
"Ce n'est pas surprenant, sauf que ça pointe les graves failles de sécurités qui se sont produites à Fort Detrick ; la possibilité pour des chercheurs de voler certain type d'anthrax - type arme - très sophistiqué et en quantité ; et pourtant cela a été possible".

In December 2001, an Army commander tried to dispel the possibility of a connection to Fort Detrick by taking the media on a rare tour of the base. The commander said the Army used only liquid anthrax, not powder, for its experiments.
En déc. 2001, un commandant de l'armée a cherché à invalider la possiblité d'une telle connexion avec Fort Detrick en emmenant les medias faire une ballade exceptionnelle sur la base ; le commandant a dit que l'armée n'utilisait que de l'anthrax liquide et non en poudre, pour ses expériences.

"I would say that it does not come from our stocks, because we do not use that dry material," Maj. Gen. John Parker said. The letters that were mailed to the media and Sens. Tom Daschle and Patrick Leahy all contained powdered anthrax.

But in an e-mail obtained by FOX News, scientists at Fort Detrick openly discussed how the anthrax powder they were asked to analyze after the attacks was nearly identical to that made by one of their colleagues.
Mais dans un email obtenu par Fox news, des scientifiques de Fort Detrick ont ouvertement évoqué le fait que l'anthrax qu'on leur a demandé d'analyser suite aux attaque était quasiment identique à celui fabriqué par leurs collègues.


"Then he said he had to look at a lot of samples that the FBI had prepared ... to duplicate the letter material," the e-mail reads. "Then the bombshell. He said that the best duplication of the material was the stuff made by [name redacted]. He said that it was almost exactly the same … his knees got shaky and he sputtered, 'But I told the General we didn't make spore powder!'"

Asked for comment, an Army spokeswoman referred all calls to the FBI. The FBI would not comment about the pool of suspects, but a spokeswoman said the investigation clearly remains a priority.


..............................

louche tout ça, pour le moins,

ça me rappelle la série canadienne Regenesis, qui évoque à plusieurs reprises de telles opérations ...

Dernière modification par rien (03-05-2009 03:01:03)

Hors ligne

 

#11 02-08-2008 02:31:00

rien
Membre du forum
Date d'inscription: 30-01-2007
Messages: 171

Re: anthrax

http://afp.google.com/article/ALeqM5izY … a2-RzDCksQ

Suicide d'un scientifique américain en cause dans le dossier de l'anthrax

WASHINGTON (AFP) — Un scientifique du gouvernement américain s'est suicidé alors qu'il était sur le point d'être poursuivi dans le dossier des attaques mortelles au courrier empoisonné à l'anthrax qui ont touché les Etats-Unis en 2001, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat.

Dans un pays encore sous le choc des attentats du 11-Septembre, ces courriers empoisonnés avaient fait cinq morts et 20 blessés et provoqué une vague de panique. Les lettres contenant de l'anthrax étaient envoyées aussi bien aux médias qu'aux grandes institutions comme le Congrès, contaminant aussi le personnel des centres postaux.

L'enquête s'était assez vite dirigée vers la piste du terrorisme intérieur.

Bruce Ivins, 62 ans, était un "scientifique à la renommée mondiale et couvert de décorations" qui "a travaillé au service de son pays pendant plus de 33 ans", a déclaré son avocat, Paul F. Kemp, dans un bref communiqué.

Selon les médias américains qui ont les premiers rapporté l'affaire, M. Ivins a été déclaré mort mardi, dans ce qui ressemble à un suicide, ont-ils précisé.

Il travaillait depuis 18 ans dans un laboratoire d'élite de recherche sur les armes biologiques, à Fort Detrick, dans le Maryland (est) et avait aidé les enquêteurs du FBI dans le cadre de l'analyse d'une des enveloppes contenant de l'anthrax envoyée à l'automne 2001 au bureau d'un sénateur à Washington.

Selon le Los Angeles Times, il utilisait la bactérie du charbon à des fins d'expériences sur des vaccins.

Son nom n'a pas été publiquement cité comme suspect dans cette affaire mais, selon le Washington Post qui ne cite pas de source, l'accusation réfléchissait à réclamer la peine capitale à son encontre.

Contacté par l'AFP, le FBI n'a pas souhaité "à ce stade" faire de "commentaire officiel".

"Depuis six ans, le Dr Bruce Ivins coopérait à l'enquête et aidait le gouvernement quelles que soient les questions de celui-ci", a assuré son avocat, en regrettant "la pression incessante exercée sur lui par ces accusations et ces insinuations".

Il s'est dit "déçu" que cette "mort prématurée" lui retire "la possibilité de défendre son nom et sa réputation devant un tribunal", a-t-il ajouté, affirmant l'"innocence" de son client.

Selon l'une des personnes avec qui il travaillait, citée par le LA Times, Bruce Ivins souffrait de dépression, une version confirmée par un de ses deux frères, Thomas Ivins, également cité par le quotidien et pour qui ce décès n'a pas été une surprise.

De même source, Bruce Ivins avait été récemment écarté de certaines zones sensibles sur son lieu de travail et allait être contraint à prendre sa retraite au mois de septembre prochain.

Sa mort a été annoncée par courrier électronique à ses collègues, sans mention d'un éventuel suicide.

La panique avait saisi les Etats-Unis entre le 5 octobre 2001, où la maladie du charbon a fait une première victime, et le 21 novembre de la même année, où les attaques se sont mystérieusement arrêtées, après un dernier décès, une femme de 94 ans dans le Connecticut.

"L'enquête, intitulée +Amerithrax+ est une des plus complexes et des plus étendues jamais conduite", a précisé vendredi le Département de la Justice dans un communiqué, évoquant "17 agents spéciaux du FBI et 10 inspecteurs postaux".

Ceux-ci avaient dressé le portrait type de l'assassin: un scientifique chevronné seul ou bénéficiant de complicités, résidant sur le territoire américain et parfaitement au courant des méthodes de maniement du dangereux bacille.


..........................................................................................................

et un article dans le Figaro du 1er aout 08
http://www.lefigaro.fr/international/20 … icide-.php

Soupçonné des attaques
à l'anthrax, il se suicide 

De notre correspondant à New York, Jean-Louis Turlin
01/08/2008 | Mise à jour : 20:27 | .
Bruce Ivins, un expert en armes biologiques, était-il à l'origine des empoisonnements qui ont paniqué l'Amérique après les attentats du 11 septembre 2001 ?

BRUCE IVINS emportera sans doute dans sa tombe la clé du mystère que tente d'éclaircir, depuis près de sept ans, l'enquête sur les attaques à l'anthrax commises à New York, Washington et en Floride, dans le sillage des attentats contre le World Trade Center et le Pentagone. L'ingénieur de 62 ans, qui en a passé dix-huit au sein du principal laboratoire biologique de l'armée à Fort Detrick, dans l'État du Maryland, s'est apparemment suicidé alors qu'il était sur le point d'être officiellement impliqué dans l'envoi de plis contenant la poudre mortelle. Cinq personnes exposées à la substance sont décédées de la maladie du charbon et dix-sept autres en ont été affectées.

Révélée hier par le Los Angeles Times, la mort du suspect remontait à plusieurs jours, mais avait été traitée avec discrétion compte tenu des circonstances. Elle est intervenue dans un hôpital du Maryland suite à l'injection d'une dose massive de Tylenol, un antidouleur, mélangé à de la codéine, selon le journal qui citait un collègue du défunt.

Bruce Ivins était particulièrement ciblé par le FBI depuis qu'un autre chercheur, Steven Hatfill, ayant également travaillé au laboratoire de Fort Detrick, avait été lavé de tout soupçon. Présenté au début de l'enquête comme « une personne digne d'intérêt » par le ministre de la Justice de l'époque, John Ashcroft, Hatfill avait intenté à l'État fédéral un procès pour diffamation. Le 27 juin dernier, il a bénéficié d'un très généreux règlement à l'amiable en obtenant un dédommagement total de près de 6 millions de dollars, soit plus du double de la rançon qui avait été portée à 2,5 millions de dollars en janvier 2002, pour tout renseignement conduisant à l'arrestation du coupable.


Plus haute distinction

Parmi la trentaine de spécialistes dans le collimateur des enquêteurs, Ivins était considéré dans les milieux de la défense comme l'un des plus grands microbiologistes du pays. Il est l'auteur de nombreuses études sur la maladie du charbon, dont l'une, portant sur le traitement de l'inhalation d'anthrax, publiée dans l'édition du 7 juillet dernier de la revue spécialisée Antimicrobial Agents and Chemotherapy. En 2003, il avait partagé, avec deux de ses collègues de l'U.S. Army Medical Research Institute of Infectious Diseases, à Fort Detrick, la plus haute distinction offerte à des employés civils du ministère de la Défense, pour sa contribution à l'élimination de problèmes techniques dans la fabrication du vaccin contre l'anthrax.

Bruce Ivins avait naturellement été appelé à étudier la poudre découverte dans une enveloppe reçue le 15 octobre 2001 par le sénateur Tom Daschle, alors président de la minorité démocrate de la Haute Chambre. Le Sénat avait dû être évacué et fermé pour la journée. Un autre sénateur démocrate, Patrick Leahy, figurait parmi les destinataires des envois qui visaient aussi les bureaux de certains médias. L'Amérique avait presque oublié la grande panique de l'automne 2001. L'affaire Ivins semble écarter définitivement al-Qaida.

Hors ligne

 

#12 02-08-2008 02:43:19

rien
Membre du forum
Date d'inscription: 30-01-2007
Messages: 171

Re: anthrax

"L'affaire Ivins semble écarter définitivement al-Qaida" : un pan de la vo qui s'effondre ?

cf. se souvenir des propos de Bush le 7 nov. 2001 : President Bush describes the attacks as "a second wave of terrorist attacks upon our country."

pour les anglophones voir l'article wikipedia sur le sujet :

http://en.wikipedia.org/wiki/2001_anthrax_attacks

Dernière modification par rien (02-08-2008 03:09:21)

Hors ligne

 

#13 05-08-2008 18:17:58

Frenchie
Invité

Re: anthrax

Les médias américains émettent des doutes sur la culpabilité d'Ivins.
Exemples :
- Baltimore Sun : "Doubts about anthrax story"
-  The Wall Street Journal : "Bruce Ivins Wasn't the Anthrax Culprit"
- New York Times :"Anthrax Evidence Called Mostly Circumstantial "
- CNN.com/Crime : "Intended anthrax target has doubts about probe" (il s'agit de Tom Daschle, à qui les lettres étaient destinées).
- Hartford Courant :"The Death Of Mr. Ivins (Bruce E. Ivins apparently killed himself, but that doesn't make him guilty)"
- Irish Times : "Colleagues divided over guilt of anthrax murders suspect"
- Sydney Morning Herald :"Doubts arise on FBI anthrax suspect"

etc... etc ...

Enfin, un collègue de travail d'Ivins explique qu'ils n'étaient pas équipés pour sécher et purifier l'anthrax.

one of Ivins coworkers at the lab, Jeffrey Adamovicz, said he didn't think Ivins was responsible for the letters.

"The labs were not equipped, for instance, with a lot of the equipment that would have been required to supposedly dry this material down and create the highly refined state that it was in," said Adamovicz, who worked with Ivins for 12 years.

Adamovicz also said Ivins showed no signs of being homicidal or suicidal, including when he saw him just three weeks ago.

Lu aussi :

Survivors of the 2001 anthrax attacks and relatives of those killed by the deadly powder said yesterday that they want a full accounting from the FBI of its investigation to date, and they are not yet convinced that Bruce Ivins, the government scientist who killed himself last week, was responsible.

En gros, le ton général est que pal mal de personnes se demandent ouvertement si cette hisoire de Ivins suicidé, auteur solitaire des lettres à l'anthrax, n'est pas un gros cover-up !!!

Si seulement les mêmes remarques avaient pu être faites à propos de l'enquête officielle sur le 11/09 !

Il est vrai que l'administration néo-con est moribonde et impopulaire, on le voit bien à l'attitude de Mc Cain  qui ne s'appuie plus du tout sur W. Bush pour sa campagne.

Campagne qui pourrait réserver des surprises, Obama n'est pas sûr du tout d'être élu, contrairement à ce que croient les Européens. Tout va se jouer sur l'énergie, et la position d'Obama est peu claire.
Un jour, il dit aux américains de gonfler leurs pneus por économiser de l'énergie et parle d'énergies renouvelables, pour contenter la fraction écolo de son électorat, le lendemain il fait marche arrière et accepte de nouveaux forages.

Dernière modification par Frenchie (05-08-2008 18:57:39)

 

#14 05-08-2008 22:17:05

psycho-lvlantis
Date d'inscription: 04-09-2006
Messages: 1813

Re: anthrax

Frenchie a écrit:

Tout va se jouer sur l'énergie, et la position d'Obama est peu claire.
Un jour, il dit aux américains de gonfler leurs pneus por économiser de l'énergie et parle d'énergies renouvelables, pour contenter la fraction écolo de son électorat, le lendemain il fait marche arrière et accepte de nouveaux forages.

Flip Flap la girafe

voila bien le problème qui fait systématiquement perdre les démocrates, ils n'arrêtent pas de changer de discours suivant le sens du vent. A vouloir contenter tout le monde, ils se font passer pour des faibles sans aucune poigne ni intégrité, et leur propre électorat fini par leur tourner le dos. Ses idées il faut savoir les défendre vaille que vaille, comme les républicains qui n'en démordent jamais. Faut aussi avoir une campagne agressive envers ses adversaires et les trainer ouvertement dans la boue, critiquer tous leurs faits et gestes et pas se contenter de discours mieleux sur son propre programme qui emmerdent l'américain moyen qui préfère le show.


sponsorisent les fanatiques aux 4 coins du monde, les entraînent aux combats et manipuler les bombes. Le collier casse, ces cons échappent à tous contrôles et quand ils mordent la main du maître alors on crie aux monstres.    Akhenathon, la fin de leur monde

Hors ligne

 

#15 08-08-2008 16:35:22

rien
Membre du forum
Date d'inscription: 30-01-2007
Messages: 171

Re: anthrax

Handwriting Analysis Fails to Tie Ivins to Anthrax Letters (article sur Prison planet)
Les analyses graphologiques ne permettent pas de lier Ivins aux lettres à l'anthrax

The FBI cannot match Ivins and the handwriting in the anthrax letters. As summarized by World Net Daily:

“Casting further doubt on the FBI’s anthrax case, accused government scientist Bruce Ivins passed two polygraph tests and a handwriting analysis comparing samples of his handwriting to writing contained in the anthrax letters, U.S. officials familiar with the investigation say.


***

Officials confirm that FBI handwriting analysts were unable to conclusively match samples of Ivins’ handwriting with the writing on the anthrax envelopes and letters”.

Des officiels ont confirmé que les analyses du FBI sur l'écriture de Ivins n'ont pas été concluantes et ne collent pas avec l'écriture des courriers à l'anthrax envoyés.

The WND article points out other problems with the FBI’s case:
D'autres problèmes sont énoncés par le World Net Daily (http://www.wnd.com/index.php?fa=PAGE.vi … geId=71721 )

Investigators also failed to uncover other critical evidence linking Ivins directly to the letters. For instance:
Les enquêteurs n'ont pu trouver d'autres éléments de preuves impliquant Ivins ; ex. :

* No textile fibers were found in his office, residence or vehicles matching fibers found on the scotch tape used to seal the envelopes;
Pas de fibre textile trouvée dans son bureau concordant avec les traces retrouvées sur le scotch utilisé pour fermer les enveloppes

* No pens were found matching the ink used to address the envelopes;
Pas de stylo trouvé dont l'encre concorderait avec l'encre utilisée pour les courriers

* Samples of his hair failed to match hair follicles found inside the Princeton, N.J., mailbox used to mail the letters.
Des échantillons de ses cheveux ne collent pas avec les résidus trouvés de follicules pileux (des pellicules quoi !)

Also, no souvenirs of the crime, such as newspaper clippings, were found in his possession as commonly seen in serial murder cases.
Par ailleurs, pas de 'souvenir' des crimes (tels que des coupures de presse) trouvé chez Ivins

What’s more, the FBI could not place Ivins at the crime scene with evidence, such as gas station or other receipts, at the time the letters were mailed in September and October 2001.


***

lab records reviewed by WND show the number of late nights Ivins put in at the lab first spiked in August 2001, weeks before the 9/11 attacks.”

So much for an air-tight case.

Dernière modification par rien (08-08-2008 16:36:34)

Hors ligne

 

#16 08-08-2008 17:54:03

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2716

Re: anthrax

Selon moi il y a une gang qui efface ici et la leurs traces avant de ne plus être au pouvoir, currieux aussi l'assainissement qui se fait présentement dans l'économie, les magouilles sont en pertes de vitesse il faut croire, leurs actions psychopathique vont les rattraper plus tard.


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#17 22-08-2008 11:03:56

Kyja70
Membre Actif Asso
Lieu: Budapest
Date d'inscription: 04-03-2007
Messages: 1164

Re: anthrax

N'importe quoi :

http://www.europe1.fr/Info/Actualite-In … -suspects/(gid)/158321


Deux permanences de McCain évacuées en raison de courriers suspects
Créé le 22/08/08 - Dernière mise à jour à 9h56

Deux permanences de campagne du candidat républicain à la Maison Blanche John McCain ont été évacuées et leurs employés mis en quarantaine jeudi aux Etats-Unis. En cause : la découverte d’enveloppes contenant de la poudre blanche dans les locaux.

Etat d'alerte maximale" dans toutes les permanences du candidat républicain à l’élection présidentielle américaine John McCain. Des courriers suspects ont été reçus dans deux permanences de campagne du républicain, à Centennial, Colorado (ouest) et à Manchester, New Hampshire (nord-est).

"Le personnel a été mis en quarantaine et le bâtiment évacué", a indiqué Eric Zahren, porte-parole du Secret Service dans le Colorado. Idem dans le New Hampshire.

Les enveloppes contenaient de la poudre blanche, ont rapporté des employés. La cellule d'expertise chimique "est sur place et cherche de plus amples informations", a précisé indiqué un porte-parole de John McCain, Jeff Sadofky. Selon M. Zahren, l'"enveloppe contenait aussi une mise en garde sur (son) contenu".

Après les attentats du 11 septembre 2001, des lettres de menaces contenant de la poudre contaminée par le bacille du charbon (anthrax) avaient été envoyés à des hommes politiques et des journalistes. Cinq personnes étaient mortes après avoir été en contact avec la substance et une vague de panique s'était emparée des Etats-Unis.

Ils oublient pas quelque chose ?! roll


"A ce jour, je n'entre pas dans les théories du complot, sauf celles qui sont vraies !" Michael Moore cité par Pr. David Ray Griffin dans un livre que tout le monde doit lire : La faillite des médias
Sinon écoutez Serge Latouche et Jacques Grinevald sur Nicholas Georgescu-Roegen !
http://ocparis.canalblog.com/

Hors ligne

 

#18 22-08-2008 13:39:36

Riff Raff
Membre du forum
Lieu: Dauphiné
Date d'inscription: 20-03-2006
Messages: 1542

Re: anthrax

Kyja70 a écrit:

Ils oublient pas quelque chose ?! roll

C'est exactement ce que je me suis dis en voyant la nouvelle sur les chaines d'inf...., non de propagande continue.


« En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai. »
Charles-Maurice de Talleyrand (1754-1838)

Hors ligne

 

#19 22-08-2008 20:55:23

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: anthrax

Et si c'était un petit malin qui fasse des mauvaises blagues avec de la lessive pour les empêcher de zapper cette embrouille d'anthrax, qu'ils essayent de faire passer aux oubliettes...

Je trouverais ça plutôt assez rusé comme méthode, un peu pervers mais bon avec ces zozos auxquels on a à faire , à pervers , pervers et demi  !!


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#20 22-08-2008 23:42:58

psycho-lvlantis
Date d'inscription: 04-09-2006
Messages: 1813

Re: anthrax

ou alors c'est un coup des néocons qui rappelle que non, meme si le soit disant coupable des attaques à l'anthrax est mort, le danger est toujours là. Ayez peur citoyens !!!!  Et en même temps ils attirent l'attention sur McCain et essaye que ça crée de la sympathie pour lui auprès des gens


sponsorisent les fanatiques aux 4 coins du monde, les entraînent aux combats et manipuler les bombes. Le collier casse, ces cons échappent à tous contrôles et quand ils mordent la main du maître alors on crie aux monstres.    Akhenathon, la fin de leur monde

Hors ligne

 

#21 02-09-2008 16:52:54

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2716

Re: anthrax

Anthrax: ont-ils accusé le bon gars? -> http://www.sciencepresse.qc.ca/node/21450


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#22 26-09-2008 04:22:06

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: anthrax

McCain parlait d'attaquer l'Irak des octobre 2001

http://www.dailymotion.com/search/11%2B … k-des_news

Flash non d�t�ct�

1 mois apres les attentats du 11 septembre , lors d'une interview ,McCain declare que les attaques a l'anthrax qui ont suivit pourrait avoir comme origine l'Irak..
Mais dans ces paroles , on peut comprendre clairement que l'Irak n'est pas juste un suspect ,mais la prochaine etape apres l'Afganistan .Elles sont tres claires
"la seconde phase est l'Irak "

Aujourd'hui on sait que ces fameuses attaques provenaient des Etats Unis et qu'elles ont été utilisées comme argument pour mettre en place notamment le Patriot Act.

Dernière modification par Dr Gonzooo (26-09-2008 04:22:46)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#23 01-10-2008 17:22:56

Christo
Membre Actif Asso
Lieu: Paris
Date d'inscription: 01-12-2007
Messages: 2236

Re: anthrax

Nouvel article en anglais sur l'affaire de l'anthrax paru sur 911truth.org que je n'ai pas encore lu mais qui prétend apporter des nouveaux élements.
-----> http://www.911truth.org/article.php?sto … 1015128754

Wednesday, October 1 2008   -   Other Important News
The Anthrax Case Reopens: Why Did the FBI Let the Fort Detrick Scientists Investigate Themselves?

September 30, 2008
by Bill Simpich
t r u t h o u t | Report

The Congressional anthrax hearings of September 16-17 revealed that public pressure is keeping the doors open in the anthrax case. FBI Director Robert Mueller promised that the FBI will provide their evidence to a panel of experts for scientific evaluation. The battle will now turn to the independence of this panel, and whether "all evidence" or merely "scientific evidence" will be under review.

During the hearings, Mueller found himself under fire by Senator Patrick Leahy and Congressman John Conyers for not having answers to their questions. Republican Arlen Specter was furious at Mueller for his unwillingness to assure them that Congress would have a role in determining the panel's composition.

Meanwhile, new evidence shows just how deeply wrong ABC and Washington Post reporters have been over the years on their coverage of the anthrax attacks. They can't have it both ways: Either they made repeated "mistakes" by relying on their sources, or several people deliberately lied in order to advance war on Iraq.

In his recent book Taking Heat, former White House secretary Ari Fleischer wrote that Bush was more shook up by the anthrax attacks than by any other event. White House officials repeatedly pressed Mueller to prove it was a second-wave assault by al-Qaeda or Iraq. After days of provocative statements designed to scare the American people, Cheney himself believed that he had been exposed to anthrax. Although the test results were negative, October 18, 2001, was the moment when Cheney decided to withdraw to an "undisclosed location" and carry biodefense protection during all of his mysterious travels.

The True Story Is Emerging

Valuable light was shed on the case recently by the admission of acclaimed scientist Peter Jahrling that he had made an "honest mistake" when he told the White House on October 24, 2001, that he saw signs that silica had been added to the anthrax that had arrived at Senator Daschle's office the previous week. If silica or another anti-clumping substance had been artificially added or coated onto this anthrax, it would have made it more buoyant and easier to penetrate the lungs. Jahrling, a virologist, said that he had been "overly impressed" by what he thought he had seen, and added that "I should never have ventured into this area."

Jahrling's error was seized upon just two days later on October 26, 2001, when Gary Matsumoto, Brian Ross, and other members of ABC News issued a national story asserting that Iraqi-made bentonite was coating the anthrax. It took until the 29th for the head of Fort Detrick to state authoritatively that Matsumoto and ABC had gotten it wrong. Even then, Matsumoto continued to argue that either Fort Detrick was wrong about the bentonite or the story about the presence of silica provided an alternative theory for "state-sponsored terrorism."

During this same time period, Matsumoto was in the midst of conducting FOIA requests for the anthrax records (see page 15) maintained by Bruce Ivins. Matsumoto had been researching Ivins for some time, as he believed that Ivins' experimental anthrax vaccine was the cause of many injuries among veterans during and after the 1991 Gulf War. Years later, Matsumoto wound up writing a book on the subject, Vaccine A, accusing Ivins and his fellow inventors of being responsible for Gulf War Syndrome. This controversy caused the FDA to suspend further production of the anthrax vaccines for the market.

Matsumoto's theory that the attack anthrax contained "additives and coatings" was thoroughly rebutted in a Scientific American article printed last Friday, which detailed Sandia National Labs' investigation in early 2002. The Department of Justice had asked Sandia to see if Matsumoto and Jahrling's claims of an anti-clumping additive coating the anthrax were correct. It was already undisputed that this anthrax was ultra-pure, and the finding that they contained a trillion spores per gram was a sign that it was of US origin.

In February 2002, Sandia materials scientist Joe Michael and his team found that silicon was indeed present in the anthrax. Then the team stepped it up a notch with the use of highly sensitive microscopes not available to earlier researchers. Everyone was stunned by what they saw: The silicon was growing naturally within the anthrax spores - it was not artificially added, and there was no coating or residue of silicon anywhere outside the anthrax. The team could find no way for the silicon to enter the spores without leaving any residue.

By March of 2002, Michael was convinced that there was no additive or coating in the anthrax. However, Michael and his team were forced to keep silent until last month, when their promise to keep silent was lifted. Even when the Armed Forces Institute of Pathology mistakenly identified a finding of silicon and water in the anthrax as "silica" (silicon dioxide) in late 2002, and Matsumoto used this story as the centerpiece of his Washington Post article on the anniversary of the attacks, Michael had to maintain silence.

Why Observers Don't Trust the FBI

The irony of the current situation is that although the FBI appears to have correctly analyzed the contents of the anthrax, many observers simply don't believe the agency. It's understandable when one considers the FBI's track record in this case. Just last month, without revealing any supporting evidence, US Attorney Jeff Taylor and FBI official Joseph Persichini announced their conviction that not only was Bruce Ivins the anthrax attacker, but that "he acted alone." A Leahy aide said that law enforcement agencies make such statements "to make people feel better."

Senator Leahy told Director Mueller at the Wednesday hearing that "I believe there are others involved, either as accessories before or accessories after the fact ... I just want you to know how I feel about it, as one of the people who was aimed at in the attack." FBI investigator Thomas Dellafera has stated in his search warrant affidavit (See page 15) that he believes Leahy and Daschle were targeted by the anthrax attacker as revenge for their roles - while they served as judiciary committee chief and majority leader - in opposing swift passage of the PATRIOT Act.

As noted above, the immediate assumption during the initial days of the investigation was that Iraq was the anthrax source. However, on October 5, 2001, Dr. Paul Keim at Northern Arizona University told the Federal Centers for Disease Control that reporter Robert Stevens had been stricken by the Ames strain of anthrax (Philadelphia Inquirer, 9/1/2008); such a finding is very strong evidence of US origin. Five days later, the FBI allowed what was mistakenly believed to be the original batch of the Ames strain of anthrax to be destroyed by Iowa University officials who had it in their custody. The FBI claimed it never approved the destruction and merely failed to oppose it. (New York Times, 11/9/2001)

During this period, the FBI was relying on Fort Detrick for scientific advice. Bruce Ivins handled the anthrax shortly after it arrived at Democratic majority leader Tom Daschle's office on October 15. In 2002, Judith Miller wrote that "when Fort Detrick scientists attempted to place it on a scale, many of the spores drifted away, depriving investigators of critical evidence." (Germs, p. 325) Ivins' supervisor, Jeffrey Adamovicz, claims that the envelope was placed in a double-sealed bag before it was opened, but admits that Ivins was present and that the floating anthrax was "very scary." (New York Times, 8/7/2008).

Ivins then went to the Pentagon to discuss the results. "It puts us in a difficult position," one senior law enforcement official admitted in December 2001. "We're working with these people and looking at them as potential suspects."

In the aftermath of the anthrax scare, the FBI got together with a number of renowned scientists and made a plan for a battery of tests on the composition of the spores. By December, it was clear that the anthrax strain used in the attacks was identical with a strain originating from Dugway Proving Grounds in Utah, that Dugway and four other labs had material with the same genetic fingerprint, and that all five labs received their strain from Fort Detrick. (Rick Weiss & Susan Schmidt, Washington Post, 12/16/01) A BBC investigation concluded that Fort Detrick was the focus of the FBI's investigation (Newsnight, 3/14/02), while the Wall Street Journal's sources concluded the FBI was looking at Fort Detrick and Dugway.

Professor Barbara Hatch Rosenberg, a former bioterrorism consultant to President Clinton, said publicly during February 2002 that the FBI was focusing on a former Fort Detrick scientist who now worked for a Washington, DC-area military contractor for the CIA. Although she did not reveal the name at the time, she was referring to virologist Dr. Steven Hatfill. This marked a shift from her stated belief just two months earlier that the culprit was a microbiologist working at Fort Detrick. A few days later, other government sources affirmed to the Washington Times that Hatfill was the prime suspect.

During this time, the FBI made a very puzzling decision. Although the evidence was pointing to a scientist within Fort Detrick as the probable culprit, they continued to send anthrax investigation samples to that facility for testing. Forensic expert Henry C. Lee stated that unless the FBI was convinced that the Fort Detrick scientists were innocent, the agency wouldn't be sending them any samples.

"These last two months, [FBI agents] have probably interviewed everyone at Fort Detrick and didn't find a suspect ... They don't want to publicly rule anyone out, but their actions suggest that's what's going on. They don't think it's anybody who currently works at Detrick." (Anthrax Story: Detrick Cleared, Frederick News-Post, 3/6/02)

Between September 11 and March, Fort Detrick received 24,000 samples of potential bioterrorism evidence for Ivins and 90 other scientists to analyze. About a dozen members of Fort Detrick's bacteriological division ultimately testified before the grand jury.

The FBI admits that Ivins helped them to design the protocol for proceeding with future examinations of the anthrax during February 2002. Accordingly, within five days of the issuance of the subpoena that month, Ivins was the first scientist to provide a sample from his lab. However, it was not in full compliance with the protocol. "He didn't use the proper medium ... there was no guarantee that he prepared it in the way that the instructions directed."

For that reason, the FBI claims that they destroyed their February 2002 sample, and asked him to provide a second one in April 2002. The second sample was improper, as Ivins allegedly did not take it from the right flask. The FBI admits that the destruction of this first sample marks the only destruction of any anthrax material obtained during this investigation. In a stroke of good luck, the aforementioned Dr. Keim at Northern Arizona University kept a copy of this sample, and provided it to the FBI in 2006 when a new team of investigators re-examined the evidence.

In May 2002, it was reported that the FBI had previously conducted polygraphs of 10 Fort Detrick scientists. FBI affidavits reveal that Ivins was among that group. The agency then expanded the polygraphs to 200 employees of Fort Detrick and Dugway. The next month, the FBI's questioning of a former government microbiologist indicated their working theory: A Fort Detrick insider produced the spores at the lab, and then refined them into a powder at an unknown location. On June 25, the FBI conducted its first search of Hatfill's home and property, the first in a series of a four year investigation.

From that point on, the four-year wild goose chase of Steven Hatfill as a suspect began in earnest. During this time, Fort Detrick's former bacteriology chief Gerry Andrews stated that "for years ... Dr. Ivins himself worked directly with the evidence. The FBI asked Dr. Ivins to help them with the forensics in the case by analyzing the contents of suspicious letters."

FBI investigator Dellafera's affidavit (See page 15) states that by this time "the FDA had re-approved [Ivins'] vaccine for human use, production at Bioport resumed, and anthrax research at [Fort Detrick] continued without interruption ... Dr. Ivins thereafter received 'the highest honor given to Defense Department civilians at a Pentagon ceremony ... for his work in getting the anthrax vaccine back into production.'" A multi-billion dollar bioterrorism industry was jump-started, making anthrax readily accessible to thousands of new employees.

During late 2002, Ivins was on the scene at one of the searches at Hatfill's pond. During that search, a homemade glove box and a biological safety device with hand-holes to protect someone working with dangerous germs were found in the pond. The box yielded no forensic evidence. The pond was subsequently drained, to no avail. The discovery of the box is not proof that Ivins planted the box on Hatfill's property, or that Hatfill hid it there. It is, of course, highly provocative.

A break in the case came in 2003, when a handful of genetic mutations - distinguishing marks in the DNA - were noticed in cultures created from spores from the attack envelopes. Four mutations were turned into tests for the 1,070 samples. Seven samples tested positive for all four mutations. Notebooks revealed that all seven samples originated from two flasks in Ivins' lab, known as RMR-1029. The FBI moved in 2004 and seized the RMR-1029 flasks. Like the seven samples, these flasks tested positive for all four mutations.

By late 2005 or so, this positive finding was proven scientifically sound. The bureau then turned to a new phase: Who had access to these flasks and their seven descendents? The next three years were spent looking at Ivins and the "100 scientists" that the FBI estimates had such access. The FBI did not ask Dr. Keim for his copy of Ivins' original sample from February 2002 until late 2006, when a new team of FBI agents re-examined the evidence. In April 2007, the DOJ prosecutors mailed a letter to Ivins telling him that he was "not a target" in the investigation. (New York Times, 9/6/2008)

For the last year of his life, the FBI violated their guidelines by openly surveilling Ivins in their cars. (New York Times, 8/4/2008) FBI head investigator Robert Roth admitted in the Hatfill affair that this tactic violated agency guidelines. "Generally, it's supposed to be covert," Roth said. (Associated Press, 8/5/2008)

Ivins' security clearance at Fort Detrick was not taken away until November 2007, and he continued to work at Fort Detrick until three weeks before his death. (Herald-Mail, 8/8/2008)

A Curious Story

Look at this curious story, drawn from the public record. The Bush administration wanted to pin the blame for the anthrax attacks on Iraq. Gary Matsumoto and other members of ABC and the Washington Post helped strengthen that story - then and later - even though it was unsupported by the evidence. Matsumoto is a man obsessed with the belief that Ivins killed or injured thousands of Gulf War vets due to errors that were made in the production of his experimental anthrax vaccine.

During the first days of the case, one or more FBI agents permitted the destruction of an anthrax sample that made it more difficult to trace the identity of the culprit. The FBI turned to Fort Detrick to review the anthrax evidence in this case, even though the Fort Detrick scientists were central among the prime suspects. Ivins was with the first group to handle the anthrax evidence, may have destroyed some of the evidence under his care, and proceeded to report to the Pentagon.

The FBI continued to rely on Ivins for developing the protocol for the handling of the anthrax evidence, and to examine suspicious letters for a period of years. Of the two samples obtained from Ivins in 2002, one or more FBI agents caused the destruction of the one that pointed strongly to his guilt, and Ivins allegedly provided the second sample from the wrong flask. Two years later, in 2004, the FBI seized two key evidence flasks from Ivins' custody that proved to contain the ancestor of all seven samples that matched the attack anthrax. Although this analysis was proven to be scientifically sound by late 2005, Ivins did not lose his security clearance until November 2007, and even then was allowed access to Fort Detrick until three weeks before his death.

It is curious that Ivins maintained his security clearance for two years, and access to Fort Detrick for three years, while in the cross-hairs of this investigation.

It is curious that the FBI ever relied on Fort Detrick for evidence testing, since many of its scientists were also under suspicion from day one.

More must be learned about the stories of repeated destruction or fabrication of evidence:

  # The FBI's permission to destroy what was believed to be the original Ames strain;

  # Ivins' alleged loss of much of the Daschle anthrax;

  # Matsumoto's sources' claims of bentonite and other coated additives pointing to Iraqi origin;

  # The FBI agents who caused the destruction of Ivins' February 2002 sample;

  # Rosenberg being "tipped" away from a Fort Detrick microbiologist to a DC-area employee for a CIA contractor by February 2002 (Hatfill);

  # Ivins allegedly providing a phony April 2002 sample.

More must be learned about why the Department of Justice told Ivins that he was not a target in April 2007. Perhaps it was to lull Ivins into a false sense of security.

More must be learned about why the FBI hounded Ivins and his family with overt surveillance for the last year of his life until he committed suicide. Hatfill received a settlement of 5.8 million dollars, in part for similar conduct in his case. Such overt surveillance was in defiance of the established agency guidelines. Such intense surveillance can cause a suspect to commit suicide.

It's good that the scientific evidence will be reviewed, but that is not enough. A special prosecutor must be appointed in a neutral fashion who can review every aspect of the FBI's work in this case. Congressman Rush Holt is calling for a national commission that would assess the investigation and Ivins' culpability, but a prosecutor might have better horse-sense. There is no way to be certain of Ivins' guilt at this point. Based only on what has been publicly released, the claim that the perpetrator "acted alone" may prove to be an obstruction of justice.

Bill Simpich is a civil rights attorney in the San Francisco Bay Area. He can be contacted at bsimpich@gmail.com.

Source URL: http://www.truthout.org/093008A

Dernière modification par Christo (01-10-2008 17:23:23)


Responsable Promotion et Image de Marque de l'association ReOpen911

« Toute vérité passe par trois étapes, d'abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence ». Arthur Schopenhauer.

Hors ligne

 

#24 17-03-2009 11:34:04

toldo33
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 02-11-2008
Messages: 1627

Re: anthrax

Le représentant démocrate américain Rush Holt vient de déposer un projet de loi visant à créer une commission pour enquêter sur l'envoi de lettre empoisonnées à l'anthrax en 2001 aux Etats-Unis et sur la réponse du gouvernement, a-t-on appris lundi auprès de son bureau.

http://www.cyberpresse.ca/international … nthrax.php

Hors ligne

 

#25 03-05-2009 02:17:56

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: anthrax


Commentaire
& Analysis & Analyse
by par
Ed Lake Ed Lake



Le lien et une trad auto .

http://translate.google.co.ma/translate … 26hs%3DHGk


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#26 03-05-2009 03:00:08

rien
Membre du forum
Date d'inscription: 30-01-2007
Messages: 171

Re: anthrax

du nouveau sur ce sujet :

http://edition.cnn.com/2009/US/04/22/mi … index.html

http://www.baltimoresun.com/news/local/ … 4480.story

http://news.google.com/news?ned=us& … 1338842909

Pour résumer, CNN révèle que 3 fioles d’échantillons virulents sont manquantes dans un laboratoire militaire du Maryland, Fort Detrick, le même laboratoire d’où s’était échappé l’anthrax en 2001. Finalement, il est dit que ces échantillons auraient été détruits et qu’il ne s’agirait pas d’un acte criminel (selon l’armée américaine) !

Dernière modification par rien (03-05-2009 03:54:12)

Hors ligne

 

#27 03-05-2009 03:32:23

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: anthrax

MARTGOL a écrit:


Commentaire
& Analysis & Analyse
by par
Ed Lake Ed Lake



Le lien et une trad auto .

http://translate.google.co.ma/translate … 26hs%3DHGk

Le bon lien
http://translate.google.co.ma/translate … 26hs%3D9oQ


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#28 08-09-2009 00:37:44

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: anthrax

Une petite précision puisque l'on continue à utiliser le terme anglais:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charbon_%28maladie%29

Le charbon est une maladie infectieuse aiguë causée par la bactérie Bacillus anthracis. C'est une anthropozoonose, c'est-à-dire une affection qui touche aussi bien l'animal que l'Homme.

Bacillus anthracis est une arme bactériologique potentielle depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et a été particulièrement médiatisée à la suite des attentats du 11 septembre 2001.

Certains journalistes francophones ont confondu l'anthrax, qui en français ne désigne qu'une staphylococcie cutanée, et le charbon, qui, dans les pays de langue anglaise, est appelé anthrax.

Certains journalistes francophones confondent déjà les missiles avec les avions me direz vous...


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#29 08-09-2009 00:57:43

Caton
Date d'inscription: 08-02-2009
Messages: 126

Re: anthrax

J'essaie depuis peu (sans succès) de mettre la main sur le documentaire Anthrax War (marchands d'anthrax en VF) qui devrait normalement être diffusé sur Arte prochainement. La TSR l'a déjà diffusé, il est visible en stream à cette adresse http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSe … ir#related mais pas pour les français malheureusement.

Si quelqu'un pouvait récupérer ce fichier, ou me trouver un lien eMule ou torrent, je lui en saurais gré.



Une interview des réalisateurs par Alex Jones :

http://www.dailymotion.com/video/xa1ln4


http://www.dailymotion.com/video/xa1mtl


http://www.dailymotion.com/video/xa1nth


« Deux haruspices ne peuvent se regarder sans rire. »

Hors ligne

 

#30 28-01-2010 15:07:05

Dufada
Membre du forum
Date d'inscription: 17-02-2009
Messages: 386

Re: anthrax

Un article du Wall Street Journal (excusez du peu !) qui tend à innocenter Ivins et à mettre en cause l'enquête du FBI :
http://online.wsj.com/article/SB1000142 … 15284.html

Dernière modification par Dufada (28-01-2010 15:08:07)


"Il faut agiter le peuple avant de s'en servir" 
TALLEYRAND (1754-1838)

"Il en va de la responsabilité de chaque citoyen de questionner l’Autorité" 
Benjamin FRANKLIN (1706-1790)

Hors ligne

 

#31 28-01-2010 15:58:08

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: anthrax

Il faudrait une traduction  de cette article du wall street journal : pour une reopennews : enorme !!
j'ai pas  bien suivi cette  histoire de silicium  ajouté a l'anthrax ( ajout qui n'a pas  pu être fait  dans le labo de Irvins ) et qui laisse  supposer  que  cet anthrax a haute valeur  de silicium  vient d'un labo  de l'armée US ou on n'a pas pu effectué les test : ??
c'est quoi ce Battelle ? : centre biomédical de recherches de Battelle
"He added that the silicon in the attack anthrax could have been added via a large fermentor—which Battelle and other labs use" but "we did not use a fermentor to grow anthrax at USAMRIID"

j'ai utilisé une trad automatique google pour lecture :
http://translate.google.fr/translate?hl … 26hs%3D7KB

+
Jerome Hauer  Ý

Hauer a été l'expert numéro un à travers le monde en bio-terrorisme.

Il est connu en tant que conseiller du Conseil aux Relations Extérieures.

Directeur Général de Kroll à New York,

Hauer était responsable de la sécurité du WTC.

Jérome Hauer était le bras droit de Rudi Giulani à New York, où il dirigeait le bureau de gestion des états d'urgences OEM - FEMA pour la ville de New York.

A donné son poste à John O neil. au WTC

Il a travaillé à l'Institut National de la Santé, et est actuellement chef du Bureau de la Santé et des Alertes.

Au moment des attaques le matin du 11 septembre, Hauer a indiqué à tous les employés de la Maison Blanche de prendre du Cipro, le médicament contre l'Anthrax.

Hauer a travaillé en 1999 avec Stephan Hatfill le suspect numéro un des attaques à l'Anthrax, pour la "Société Internationale des Applications Scientifiques" SAIC.

Hauer était bien au courant du projet de la USAMRIID au Maryland.
USAMRIID


Hatfill  Ý

ami bien connu de Jérome Hauer

travaillait pour le programme sur la version militaire de l'Anthrax pour la USAMRIID à Fort Detrick dans le Maryland.


Battelle  Ý

Compagnie de produits chimiques ayant des liens de longues dates avec la CIA.

http://74.125.93.132/search?q=cache:8nB … =firefox-a

Hors ligne

 

#32 28-01-2010 16:25:06

Dufada
Membre du forum
Date d'inscription: 17-02-2009
Messages: 386

Re: anthrax

entada a écrit:

Il faudrait une traduction  de cette article du wall street journal : pour une reopennews : enorme !!
[...]

j'ai utilisé une trad automatique google pour lecture :
http://translate.google.fr/translate?hl … 26hs%3D7KB

Signalé ! wink
Bluerider a bien fait de rappeler à tous de lui signaler les News possibles (je ne savais pas...), et toi de signaler cette trad automatique de Google. C'est loin d'être parfait, mais ça facilite le boulot pour les traducteurs...
smile


"Il faut agiter le peuple avant de s'en servir" 
TALLEYRAND (1754-1838)

"Il en va de la responsabilité de chaque citoyen de questionner l’Autorité" 
Benjamin FRANKLIN (1706-1790)

Hors ligne

 

#33 28-01-2010 19:59:31

bluerider1
Lieu: Europe
Date d'inscription: 01-05-2007
Messages: 1725
Site web

Re: anthrax

toutes les trads ou les propositions d'articles passent désormais par   /    redaction-news@reopen911.info

il s'agit d'optimiser nos faibles moyens, donc toute recherche effectuée par les renards du FORUM fait gagner du temps à la frèle équipe de NEWS. c'est aussi simple que cela.

merci de prendre note.


"Presque toujours, nos contradicteurs ne répondent pas aux objections que nous leur avons opposées, mais aux sottises qu'ils nous prêtent." François MAURIAC (tout le monde est concerné, y compris les "alternativistes") Bluerider / groupes locaux, reopennews, évenements

Hors ligne

 

#34 29-01-2010 10:02:03

Blackwater
Membre du forum
Date d'inscription: 28-01-2010
Messages: 108

Re: anthrax

l'anthrax le gros bobard des américains c'est eux qui se l'envoyait tout seul


http://www.youtube.com/user/nikoandsam mon compte youtube pour plus d'infos

Le 11 septembre a un point positif il nous a ouvert les yeux

Hors ligne

 

#35 30-01-2010 00:17:39

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: anthrax

Merci Blue ,Geant Vert ,Dufada 
la news est en ligne : bravo pour la reactivité ; heureux comme un "pape"(y a mieux lol)  ; je relais l'info !!
http://www.reopen911.info/News/2010/01/ … n-mystere/

Hors ligne

 

#36 22-02-2010 09:23:13

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: anthrax

Qui a le petit bout de la video de Chouet, le passage sur l'Antrax?


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#37 01-09-2010 09:23:56

Aldwinn
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 327
Site web

Re: anthrax

Mardi 7 septembre prochain 22h35, (enfin!) la diffusion du doc "Marchands d'Anthrax" sur Arte!

"Les attentats terroristes du 11 septembre constituent un événement capital de notre époque, mais pourquoi les attaques à l’anthrax, tout aussi terrifiantes, sont-elles aujourd’hui pratiquement oubliées?
Pourquoi les médias et les autorités officielles n’ont-ils pas violemment questionné l’acte de « bioterrorisme » le plus meurtrier de l’histoire des Etats-Unis ?"


Bande-Annonce

Dossier complet sur le site Arte


J'en profite pour rappeler la diff de "La face Cachée du Pétrole" d'après le livre d'Eric Laurent ce soir! (même chaîne)

Dernière modification par aldwinn (01-09-2010 09:27:51)


"J’ai vu de nombreuses théories s’effondrer devant les faits, mais je n’ai jamais vu un fait s’effondrer devant une théorie."  Francesco Severi
9/11maps Youtube Twitter
Intégrale documents FOIA

Hors ligne

 

#38 07-09-2010 00:57:29

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: anthrax

A ne pas rater !

"Marchands d’Anthrax" passe ce soir sur Arte à 22h35.

Notez que vous pourrez chatter avec le réalisateur !

Postez vos questions : Bob Coen vous répond pendant la diffusion

mardi 7 septembre entre 22h00 et 00h30

http://www.reopen911.info/News/2010/09/ … mbre-2010/

A vos claviers  big_smile
Préparez vos petites questions...

Dernière modification par Zorg (07-09-2010 02:32:38)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#39 07-09-2010 22:42:52

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: anthrax

Ça commence !
Je n'arrive pas à poser des questions alors que blue et EDL y arrivent ?
Bob Coen se faufile entre les questions hmm

la solution de l'affaire de l'anthrax est certainement liée à l'analyse poussée des spores retrouvées. C'est de la nanochimie. Pourquoi cette poudre pose-t-elle tant de problèmes à la communauté scientifique, alors que celle des WTC, où on a trouvé des nanoparticules d'accélérateur thermique militarisé, ne pose de problème à personne, (et qu'aucun scientifique n'accepte de contre-expertiser cette découverte, attitude peu scientifique) ? avez-vous un avis là-dessus? bien à vous, B.

Réponse :

c'est toujours la même réponse, personne ne veut ouvrir la boite de Pandore car déterminer précisément d'où vient l'anthrax utilisé dans les attaques était considéré comme pouvant compromettre le secret défense pas seulement américain mais aussi international,

Nanoquoi ?

8. Beaucoup de gens s’intéressent à ce sujet en France comme dans le monde entier. Parce qu’ils ne croient pas aux différentes versions officielles (sur l’enquête du FBI, sur les attentats du 11-Septembre, sur la mort du Dr Kelly, etc.) dans leur ensemble, ou en remettent en cause une partie, ou simplement osent comme vous se poser des questions, ils sont ridiculisés, ostracisés, quand ils ne sont pas tout simplement ignorés, comme s’ils n’existaient pas. Comment avez-vous réussi à vendre votre film à des chaines de télévision ?! (Au passage, bravo à Arte, qui jusqu'à présent avait fait un travail exécrable sur le sujet avec le travail si peu sérieux de Daniel Leconte.)

@demi lune
réponse de la productrice:
Convaincre des chaines de participer à ce film a été un véritable parcours du combattant, à l'exception notable de Arte justement.. Mais malheureusement , pour financer une enquête de cette ampleur qui a duré si longtemps, il a fallu convaincre beaucoup de chaines de par le monde. Aujourd'hui nous n'avons pas terminé

Une vraie anguille hmm

Dans ce monde de l'après11 sept, les medias ne font pas leur travail d'investigation

Je ne peux répondre à la question des attaques sur le world trade center

Au fait : d'après des scientifiques, ce n'était pas des bacilles du charbon militarisées, mais de la peinture.
La preuve : Bruce Ivins en avait, et en plus, quand on met les 2 dans un DSC, la courbe est proche.

Dernière modification par Pole (08-09-2010 00:12:03)


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#40 08-09-2010 00:48:07

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: anthrax

Pole a écrit:

Ça commence !
Je n'arrive pas à poser des questions alors que blue et EDL y arrivent ?

Pareil pour moi...

Le seul truc qui est passé pour moi, c'est : "Bonjour Bob,"  hmm  (j'avais appuyé sur entrée pour aller à la ligne).
Je poste donc de suite ma question (que j'avais déjà écrite sur word) et là, évidemment ma question n'est pas prise.

Ensuite, j'ai envoyé toutes mes questions préparées et là, que vois-je ?

Mon dernier message envoyé apparait enfin (après une bonne dizaine de minutes) :

[Commentaire de la part de Zorg Zorg : ]
Depuis la fin du montage de votre documentaire, avez-vous découvert de nouveaux éléments susceptibles d’aider à la compréhension de ces attaques ?

Voici donc les questions que j'ai envoyées à Bob Coen et qui pour une raison inconnue ne sont pas apparues dans le chat :

Les fameuses lettres où se trouvait l’anthrax contenaient des messages anti-américains et antisémites («09 11 01. You can not stop us. We have this anthrax.You die now. Are you afraid ? Death to America. Death to Israël. Allah is great ».
Or il est aujourd’hui établi que l’anthrax utilisé fut probablement mis au point dans des laboratoires militaires américains.
Suite à ces envois de lettres empoisonnées, la population américaine fut prise de panique.
Quelle était selon vous le but de cette manœuvre visant à créer une psychose nationale ?

Que savons-nous finalement ?

Nous savons avec une presque certitude que cet anthrax provenait bien de labos militaires américains et qu’Al Qaida n’était pas impliqué dans ces attaques.
Nous savons que parmi les destinataires de ces lettres contaminées se trouvaient deux sénateurs ayant émis des réserves sur le projet de loi du Patriot Act.
Nous savons que deux jours après que le président Bush ait signé l’USA Patriot Act, il n’y a plus eu aucune attaque au bacille du charbon sur le territoire américain.
Nous savons que suite à ces lettres d’anthrax le budget consacré à la « défense » contre les attaques biologiques à littéralement explosé (50 milliards de dollars).

Est-il envisageable d’émettre l’hypothèse que cette fausse attaque fut mise en œuvre par des individus liées au complexe militaro-industriel américain (branche guerre biologique) dans le but de créer une psychose nationale visant à augmenter ainsi les dépenses dans la lutte contre les menaces biologiques ?
Ou bien doit-on considérer une telle hypothèse comme une énième théorie du complot donc sans aucun fondement ?

Sur Wikipédia France on peut lire à la page consacrée aux lettres d’anthrax ce passage extrait des mémoires de George Tenet, directeur de la CIA au moment des attaques à l’anthrax :

« Parmi nos plus grands succès dans le renseignement, l'un a été la découverte que le projet d'anthrax avait été développé en parallèle à la planification du 11 septembre. Au mieux pouvait-on déterminer que le plan d'Al-Zahwiri avait été développé pendant l'été 2001, quand le numéro 2 d'Al-Qaida, avec Hambali, ont été renseignés pendant une semaine par Sufaat sur les efforts qu'il avait fait pour isoler de l'anthrax. Toute l'opération était supervisée depuis la tête de l'organisation, dans le plus grand secret. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Enveloppes … du_charbon

Confirmez-vous la véracité de ces propos attribués à George Tenet ?
Si cette citation est exacte et non sorti de son contexte, comment expliquez-vous que l’ancien directeur de la CIA avance que « toute l'opération était supervisée depuis la tête de l'organisation [Al Qaida] » ? (les mémoires de Tenet dateraient de mai 2007)

Sur votre site anthraxwar.com, vous écrivez : « Depuis 30 ans que nous couvrons la politique internationale pour les journaux, les magazines et la télévision, nous avons rarement -sinon jamais- vu une si grosse affaire être enterrée aussi profondément. »

Comment expliquez-vous qu’une affaire aussi importante ait pu « être enterrée aussi profondément » ?
Quels mécanismes peuvent expliquer cette omerta médiatique ? (Patriotisme exacerbé ? Peur d’être accuser de diffuser des théories du complot ? Peur d’être discréditer au sein de la profession ? Autocensure ? Censure ?...)
Cette absence d’enquête journalistique quasi globale n’est-elle pas contradictoire avec l’image de contre-pouvoir et d’intransigeance qu’aiment se donner les médias ?

Dernière modification par Zorg (08-09-2010 02:45:28)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr