ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 11-08-2007 21:21:28

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Sujet déjà abordé ici et là, aussi ai-je pensé que ce serait pas mal de faire le point dans un nouveau topic.

Il existe plusieurs témoignages de pilotes affirmant qu'un tel vol en rase-motte à une telle vitesse (850 km/h) serait  très instable, voire impossible :


questionneur a écrit:

Le vol au ras du sol à grande vitesse est quasiment impossible avec un avion de la taille d’un boeing 757 en raison des phénomènes de turbulence qui rendent l’avion incontrôlable, sources :

- Nila Sagadevan, ingénieur en aéronautique et pilote qualifié d'avion lourd

http://www.mindfully.org/Reform/2006/91 … 3jun06.htm

- Deux pilotes professionnels, dont un ayant du vol en rase motte avec des avions, interrogés dans le cadre de la vidéo italienne « inganno globale »

http://video.google.com/videoplay?docid … uogocomune

Questionneur a écrit:

Dans la vidéo italienne "11 settembre 2001 - Inganno Globale vers 3.0"

http://video.google.com/videoplay?docid … uogocomune

Le deuxième pilote interrogé (18 minutes environ après le début de la vidéo) a fait du vol militaire en rase motte et indique  que, par expérience personnelle, il y aurait toutes une série de turbulences qui rendraient très difficile de maintenir au niveau du sol un avion de 100 tonnes voyageant à vitesse très élevée (en l'occurence 530 miles à l'heure dans le cas considéré, c'est à dire plus de 850 km/h au moment ou le Boeing 757 s'aprochait du pentagone, selon l'histoire officielle, sur une trajectoire rasante parallèle au sol).

Un complément intéressant de "luogocomune" concernant l'attaque sur le pentagone est donné par la vidéo "Pentagon + UA175" référencée par le lien ci-dessous:

http://www.globalresearch.ca/index.php? … p;aid=5550

http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 9&p=15


Il se trouve que j'en ai parlé avec un ancien pilote de ligne qui lui m'a parlé au contraire de l'effet de sol qui ferait planer l'avion au sol...
De plus, il m'a dit qu'on peut imaginer que l'avion pique (d'où augmentation de la vitesse) puis cabre vers la fin (et là l'effet de sol entre en jeu en premettant à l'avion de voler parallèlement au sol).
Nota : l'effet de sol n'est pas un mythe, c'est très connu et très efficace comme effet : l'avion est "comme" sur un coussin d'air qui le fait aller plus loin...

Un autre pilote m'a quant à lui affirmé qu'un boeing 757 ne pouvait pas physiquement voler à cette vitesse au raz du sol car les moteurs n'étaient pas conçus pour voler à une telle vitesse aussi bas.

Interrogé sur ce point, l'ancien pilote m'avait  dit que bien que les moteurs ne soient pas prévu pour ça, celà n'empéchait pas pour autant l'avion de voler ainsi : il y a toujours de la marge dans les évaluations...


Ce qu'il faudrait trouver maintenant, c'est d'autres témoignages de pilotes pour mettre tout ça au clair.

J'ai trouvé sur le site de boeing, les caractéristiques des 757-200 :

http://www.boeing.com/commercial/airpor … 53sec3.pdf


Malheureusement, je ne comprends pas grand chose aussi si une personne si connaissant un minimum pouvait y jeter un oeil alors peut-être y trouverait-on des éléments intéressants sur la possibilité ou non de voler à 850 km/h à une altitude zero...


Questions :

- Un 757-200 peut-il voler à 850 km/h à basse altitude ?
Autrement formulé, les moteurs sont-ils capable de faire voler cet avion à cette vitesse à cette altitude ?

- Un 757-200 peut-il voler à 850 km/h à quelques mètres du sol sans être destabilisé par les turbulences ?


PS : j'ai posé ces questions sur un forum d'aviation mais pour l'instant je n'ai reçu aucune réponse à celles-ci :
http://www.crash-aerien.com/forum/ici-v … html#14112

Il faudrait trouver d'autres forums d'aviation fréquentés par des pilotes de lignes.
Il y aurait beaucoup d'autres questions à leur poser : UA93 avec le dialogue entre passagers enregistré à travers la porte du cockpit...

Dernière modification par Zorg (11-08-2007 21:26:26)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#2 12-08-2007 13:11:02

yak
Invité

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

quand on voit le trou dans le pentagoune on se dit que non seulement il a volà en rase motte mais les réacteurs devaient être carrément dans l'herbe, et donc que cela aurait du se voir au niveau de la pelouse qui me rappel le golf de san juan au méxique...

Les ou le réacteurs du truc qui a percuté le pentagone, vu la hauteur de l'impact ne pouvait pas avoir des réacteurs sous les ailes, mais plutot au dessus de la carlingue, comme un global hawk.

à 850km/h la puissance des réacteurs auraient giclés tout ce qui se trouvait dans son sillage; voiture, pelouse, camion, bobines de cables que l'on voit sur les photos.. tout.

ça c'est juste logique et évident je pense, je donne pas d'exemple vidéo, on a tous vu :

La voiture qui gicle sur la piste en passant derrière un boing.
Les gens qui giglent sur la plage je ne sais plus ou St martin ou un truc comme cela..

donc au ras du sol on aurait pu appeler les jardiniers pour refaire la pelouse avant que l'on prenne les photos que l'on a tous vu.

 

#3 12-08-2007 13:26:08

Jackk
Membre Actif
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 03-03-2007
Messages: 797
Site web

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Je pense qu'il faudrait l'avis d'un vrai pilote une fois pour toutes ! Le souffle d'un réacteur qui pousse à fonds lors du point fixe avant décollage, sur que ça décoiffe, à 850 km/h, ce souffle doit être largement gommé par la vitesse relative, par contre, la trainée de l'avion et l'effet de sol dans des altitudes extrêmement basses ma parait être à commenter par des gens étant des spécialistes, l'apparition de l'effet de sol, de remous et tourbillons divers, en relation avec la portance des ailes doivent fluctuer rapidement à quelques mètres près au niveau altitude, si on peut encore parler d'altitude quand on est entre 2 et 3 fois la hauteur de l'avion ! Ceci se produit à l'atterrissage, mais volets ouverts, réacteurs en sourdine, et plutôt en planant qu'autre chose (la fameuse plage ou l'on survit très bien à un atterrissage !).
Je ne sais pas si JPP (supaero) serait capable de nous expliquer ça !

Hors ligne

 

#4 12-08-2007 14:25:20

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

ca me rappel un peu les dragster la qui sont propulser par des trucs enormes.
http://youtube.com/watch?v=ETX71UsiPds& … mp;search=

Dernière modification par neon121 (12-08-2007 15:47:46)


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#5 12-08-2007 15:27:58

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

@ toutlemonde : ne nous dispersons pas wink

Sur la fumée blanche, c'ets par là : http://forum.reopen911.info/t2710-exist … anche.html

Sur le souffle des réacteurs, c'est par ici (entre autres) :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=977

Les questions de base pour ce topic  sont :

- Un 757-200 peut-il voler à 850 km/h à basse altitude ?
Autrement formulé, les moteurs sont-ils capable de faire voler cet avion à cette vitesse à cette altitude ?

- Un 757-200 peut-il voler à 850 km/h à quelques mètres du sol sans être destabilisé par les turbulences ?


Non mais...wink


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#6 12-08-2007 17:19:14

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 706

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Tout d’abord je crois qu’il convient de prendre connaissance du travail effectué par  « NK-44 » du forum de « Loose Change » intitulé : « Hani Hanjour Reloaded - Official Myth Debunked; Loose Change vs Screw Loose Change »

http://s1.zetaboards.com/LooseChangeFor … 603/1/#new

Je répéterais sur ce topic ce que j'ai déjà eu l'occasion de dire ailleurs.

D'abord Hani Hanjour, le présumé pilote terroriste qui aurait piloté l'avion qui s'est écrasé sur le pentagone, au mois d'août 2001 s'était vu refuser, parce qu'il n'avait pas été jugé capable de le piloter correctement, la location d'un petit avion  monoteur Cessna 172, voir:

http://www.911-strike.com/remote_skills.htm

http://911review.org/Wiki/Hanjour,Hani.shtml

Noter également que le seul entraînement repéré par le FBI pour Hani Hanjour, avant le 11 septembre 2001 pour le pilotage d’un Boeing est un entraînement avec un simulateur de vol de Boeing 737 effectué du 8 février au 16 mars 2001, voir :

http://www.fas.org/irp/congress/2002_hr … eller.html

L’étude de Mark H. Gaffney traduite par REOPEN, lien suivant :

http://www.reopen911.info/News/2009/08/ … ol-aal-77/

Précise notamment que :

« Il est important de noter que le dossier du FBI ne comporte pas la moindre indication que Hani Hanjour ait été entraîné sur un Boeing 757. Bien que Hanjour ait pratiqué quelques sessions sur un simulateur de Boeing 737, comme on l’a déjà vu, la presse rapporte, de façon plus importante, l’évaluation écrite de son propre instructeur et offre une affirmation claire, sans ambiguïté, de ses aptitudes réelles. Il est important de comprendre que même si Hanjour maîtrisait les commandes d’un Boeing 737, cela ne l’aurait pas qualifié pour exécuter un crash suicide à haute vitesse dans un Boeing 757, un avion bien plus large et moins manoeuvrable. C’est l’avis des pilotes commerciaux qui pilotent ces avions tous les jours."

« L’un de ces pilotes, Philippe Marshall, accrédité pour piloter des Boeing 727, 737, 747, tout comme des 757 et des 767, a récemment écrit un livre : "False Flag 911" (NDT : Le 11/9 sous fausse bannière), dans lequel il affirme catégoriquement que les prétendus pirates de l’air, dont Hani Hanjour, n’auraient jamais pu mener des 767 et 757 dans les tours à haute vitesse sans un entrainement poussé et des vols pratiques dans un même avion durant plusieurs mois.»

Donc il aurait fallu à Hani Hanjour un entrainement spécifique de plusieurs mois pour l’avion qu'il a soi-disant piloté le 11 septembre 2001 , qu’il n’a jamais eu, de même que les autres pilotes terroristes du 11 septembre. Pour ceux-ci voir notamment :

http://www.historycommons.org/context.j … ratraining

Citation :

« The FBI will say that the four hijacker pilots never fly real large jets before 9/11 and have a total of approximately 17 sessions on large aircraft simulators, mostly on older models:

Both Mohamed Atta and Marwan Alshehhi each take two sessions lasting 90 minutes on a Boeing 727 simulator and one session on a simulator for a Boeing 767, the type of aircraft they fly on 9/11 (see December 29-31, 2000);

Ziad Jarrah, who flies a Boeing 757 on 9/11, has five sessions on 727s and 737s (see December 15, 2000-January 8, 2001);

Hani Hanjour, who flies a Boeing 757 on 9/11, practices for a total of 21 hours on a Boeing 737-200 simulator (see February 8-March 12, 2001).

When he learns what the FBI believes is the extent of the hijackers’ training, bin al-Shibh will complain in a fax sent to a reporter after 9/11: “How do aviation experts evaluate the skill with which the aircraft were flown, especially the Pentagon attack—accurate and professional as it was? Is it credible that the executers had never before flown a Boeing? Is it credible they only had some lessons on small twin-engine aircrafts and some lessons on simulators?” Referring to the period in early 2001 after the pilots spend a few hours practicing on simulators, bin al-Shibh will say, “What they needed was more flying hours, more training on simulators of large commercial planes such as Boeing 747s and Boeing 767s, as well as studying security precautions in all airports.” However, apparently bin al-Shibh does not mention exactly when or where such additional training took place, if in fact it did. [Fouda and Fielding, 2003, pp. 24-6, 38, 134] Interviewed two days after 9/11, Dekkers, at whose flight school Mohamed Atta and Marwan Alshehhi initially trained (see July 6-December 19, 2000), will comment, “After the training they had here they went to another flight school in Pompano Beach and they had jet training there, simulator or big planes, but there is where they conducted the training to do what they had to do.” Dekkers will say that he has heard this “from several directions.” However, the Pompano Beach school is not named. [Dekkers, 9/13/2001] »

Et au demeurant Hani hanjour aurait été incapable de maîtriser les commandes d’un Boeing 737 après son entraînement sur simulateur de vol. Voir également :

http://www.historycommons.org/context.j … isimulator

« February 8-March 12, 2001: Hanjour Practices on Boeing 737 Simulator, but Has Problems:

Citation:

Hani Hanjour practices on a Boeing 737-200 simulator for a total of 21 hours at the JetTech International flight school in Phoenix, Arizona. Hanjour also attends ground school and pays just under $7,500 for the training. Despite only completing 21 of his originally scheduled 34 hours of simulator training, according to the FBI this is the best-trained of the four hijacker pilots (see Spring-Summer 2001). However, an instructor comments: “Student made numerous errors during performance… including a lack of understanding of some basic concepts… Some of the concepts involved in large jet systems cannot be fully comprehended by someone with only small prop plane experience.” [US District Court for the Eastern District of Virginia; Alexandria Division, 7/31/2006]

The school contacts the FAA to warn it of Hanjour’s poor English and flying skills (see January-February 2001)

Traduction partielle:

« l'étudiant a fait de nombreuses erreurs pendant l’exécution … en incluant un manque de compréhension de quelques concepts fondamentaux … Plusieurs de ces concepts impliqués dans de grands systèmes d’avions ne peuvent pas être pleinement compris par quelqu'un ayant seulement l’expérience du pilotage d’un petit avion. »

L’école a alerté la FAA (voir janvier-février 2001) au sujet des médiocres qualifications d’Hani Hanjour tant pour ce qui concerne le pilotage d’avion que pour sa pratique de la langue anglaise. »

Les pathétiques talents de pilotage d’Hani Hanjour sont aussi résumés par cet article d’un jounaliste du  « New York Times » intitulé « A Trainee Noted for Incompetence » en date du 14 Mai 2002. Ce journaliste s’est rendu à l’école de pilotage américaine « Pan Am International Flight Academy » où Hani Hanjour essayait d’apprendre à piloter au début de l’année 2001. Voir :

http://www.nytimes.com/2002/05/04/us/a- … gewanted=1

On lit notamment dans cet article que Hani Hanjour avait besoin d’un interprète pour suivre ses cours, que c’était un pauvre étudiant. Par exemple, pour un problème écrit qui prenait habituellement 20 minutes pour être résolu, M. Hanjour a pris trois heures et a répondu de façon incorrecte. On y lit aussi que les administrateurs à l'école lui ont signifié  qu'il n'avait pas les connaissances requises pour qu’on puisse lui délivrer un  certificat avancé de pilotage,  mais que néanmoins Hani  Hanjour a continué à payer des leçons de pilotage afin de  se former sur un simulateur de Boeing 737. « Il ne s'est pas soucié du fait qu'il ne pouvait pas suivre le cours, a dit un ancien employé de l’école. » « Je suis encore stupéfait à ce jour qu’il ait pu amener l’avion  dans le Pentagone, il ne pouvait pas piloter du tout."

Les supposées manoeuvres qu'il aurait néanmoins réussies aux commandes d'un Boeing 757, quelques semaines après le refus de lui louer un CESSNA 172, sont signalées dans le rapport officiel des évènements du 11 septembre 2001 ci-dessous:

http://www.9-11commission.gov/report/911Report_Ch1.htm

Notamment par trois paragraphes qui disent :

"At 9:29, the autopilot on American 77 was disengaged; the aircraft was at 7,000 feet and approximately 38 miles west of the Pentagon.59 At 9:32, controllers at the Dulles Terminal Radar Approach Control "observed a primary radar target tracking eastbound at a high rate of speed." This was later determined to have been Flight 77."

À 9h29, le pilotage automatique sur le 77 américain a été désengagé; l'avion était à 7,000 pieds et à environ 38 miles à l'ouest du Pentagone à 9:32 les contrôleurs au Contrôle d'Approche Radar Terminal Dulles "ont observé une cible radar primaire pistant allant vers l'est à un haut taux de vitesse." On a déterminé plus tard que cela ait été le Vol 77.

"At 9:34, Ronald Reagan Washington National Airport advised the Secret Service of an unknown aircraft heading in the direction of the White House. American 77 was then 5 miles west-southwest of the Pentagon and began a 330-degree turn. At the end of the turn, it was descending through 2,200 feet, pointed toward the Pentagon and downtown Washington. The hijacker pilot then advanced the throttles to maximum power and dove toward the Pentagon."

À 9h34 l'aéroport national de Ronald Reagan Washington a avisé le service secret  d'un avion inconnu se dirigeant en direction de la Maison Blanche. "Américain 77" était alors situé à 5 milles d'ouest-sud-ouest du Pentagone et a commencé un tour de 330 degrés. À la fin du tour, il est ensuite descendu par 2.200 pieds, se dirigeant vers le Pentagone et et le centre de Washington. Le pilote de pirate de l'air a alors avancé les commandes de puissance à la puissance maximum et "dove" (dirigé?) vers le Pentagone.

At 9:37: American Airlines Flight 77 crashed into the Pentagon, traveling at approximately 530 miles per hour.

A 9H37  le vol 77 d'American Airlines s'est écrasé dans le Pentagone, voyageant à approximativement 530 milles par heure (plus de 850 km/h).

Une première remarque au cours de cette phase d'approche le présumé pilote terroriste aurais pu choisir de réaliser une manoeuvre plus simple consistant à diriger l'avion sur le bâtiment avec la possibilité pour lui, de tuer de hauts gradés du pentagone dont la secrétaire d'Etat à la défense, Donald Rumsfeld, mais il a choisi d'exécuter une manoeuvre beaucoup plus difficile à réaliser consistant à s'approcher du bâtiment au ras du sol pour attaquer une aile du pentagone pratiquement inhabitée où "il" a tué 120 ouvriers civils travaillant à la rénovation du bâtiment.

Sur la manoeuvre d'approche d'Hani Hanjour, il y a une appréciation connue de  contrôleurs aériens, voir:

http://www.whatreallyhappened.com/hanjour.html

"The speed, the maneuverability, the way that he turned, we all thought in the radar room, all of us experienced air traffic controllers, that that was a military plane," says O'Brien. "You don't fly a 757 in that manner. It's unsafe"

"La vitesse, la manoeuvrabilité, la façon dont il a effectué son virage, chacun de nous dans la Salle Radar, contrôleurs aériens expérimentés, chacun de nous pensait qu'il s'agissait d'un avion militaire Vous ne pilotez pas des 757 de cette façon. Elle est peu sûre".

Danielle O'Brien, contrôleur aérien à l'aéroport Dulles de Washington, peut être entendue dans la vidéo "Pentagon + UA175" référencée par le lien ci-dessous :

http://www.globalresearch.ca/index.php? … p;aid=5550

La vidéo suivante permet de visualiser avec avion un avion militaire, le type de maneuvre d'approche censé avoir été effectué par Hani Hanjour:

http://video.google.fr/videoplay?docid= … ;plindex=3

Outre celui déjà cité, j'ai répertorié un certain nombre d'avis de pilotes professionnels concernant les performances présumées d'Hani Hanjour.

D'abord deux pilotes italiens peuvent être entendus dans la vidéo "inganno globale", 16 minutes 40 secondes environ après  le début de la vidéo, voir :

http://video.google.com/videoplay?docid … uogocomune

Le premier pilote indique que cela serait très difficile de voler un avion au ras du sol à 530 miles à l'heure et aurait choisi lui de plonger l'avion sur le "toit" du pentagone et non de l'approcher au ras du sol à grande vitesse ce qui était beaucoup plus difficile à faire.

Le deuxième pilote interrogé (18 minutes environ après le début de la vidéo) est le plus qualifié des deux pour donner un avis car il a fait du vol militaire en rase motte et indique que, par expérience personnelle, il faut d'abord vaincre la réaction instinctive de remonter l'avion et puis qu'il il y aurait toutes une séries de turbulences qui rendraient très difficile de maintenir un avion de 100 tonnes lancés à 900 km/h à 10 mètres du sol, 5 mètres du sol (je cite ses propos en italien).

Le troisième pilote à donner un avis dans la vidéo italienne  "inganno globale" est Nila Sagadevan qui est un ingénieur en aéronautique et un pilote qualifié d'avion lourd. Il estime que les manoeuvres attribuées à hani hanjour étaient impossibles à réaliser. On trouve aussi son point de vue en anglais et une traduction de celui-ci avec les deux liens suivants:

http://www.mindfully.org/Reform/2006/91 … 3jun06.htm

http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?pid=47585

Les avis des quatres pilotes suivants se trouvent sur le site "patriotsquestion911.com", voir:

http://patriotsquestion911.com/pilots.html

Le premier est le Capitaine Russ Wittenberg, de l'Armée de l'Air des États-Unis, pilote commercial retraité qui a volé pour Pan Am et United Airlines pendant 35 années des Boeings 707, 720, 727, 737, 747, 757, 767, et 777. (Donc également le Boeing 757, le même avion que celui théoriquement piloté par hani hanjour)

Extraits de ses propos et traductions approximatives:

"Wittenberg convincingly argued there was absolutely no possibility that Flight 77 could have "descended 7,000 feet in two minutes, all the while performing a steep 270 degree banked turn before crashing into the Pentagon's first floor wall without touching the lawn"

"Wittenberg de façon convaincante a argumenté qu'il il n'y avait absolument aucune possibilité que le Vol 77 pourrait être descendu, 7000 pieds en deux minutes, en exécutant tout le temps un "270 degré raide banked tour" avant de percuter le rez-de-chaussée du Pentagone sans toucher la pelouse."

"To expect this alleged airplane to run these maneuvers with a total amateur at the controls is simply ludicrous..

"S'attendre à ce que cet avion allégué exécute ces manoeuvres avec un amateur total aux commandes est simplement risible."

Le deuxième pilote américain à donner un avis est le Commandant Ralph Kolstad, capitaine retiré d’avions de lignes commerciaaux et de l’ U.S. Navy  avec 27 ans d'expérience. Avion pilotés: Boeing 727, 757 et 767, McDonnell Douglas MD-80, and Fokker F-100.

Extrait de ses propos sur le pentagone :

"At the Pentagon, the pilot of the Boeing 757 did quite a feat of flying.  I have 6,000 hours of flight time in Boeing 757’s and 767’s and could not have flown it the way the flight path was described"

Ralph Kolstad: "Au Pentagone, le pilote du Boeing 757 a réalisé un véritable exploit de vol. J'ai 6000 heures de vol avec des Boeings 757 et 767 et je ne pourrais pas les avoir piloté dans la trajectoire de vol qui a été décrite »

le troisième  pilote à donner un avis est le commandant Ted Muga. Avions pilotés par celui-ci: Boeings  707 and 727 . Extrait de ses propos et traduction approximative:

"The maneuver at the Pentagon was just a tight spiral coming down out of 7,000 feet.  And a commercial aircraft, while they can in fact structurally somewhat handle that maneuver, they are very, very, very difficult.  And it would take considerable training.  In other words, commercial aircraft are designed for a particular purpose and that is for comfort and for passengers and it's not for military maneuvers.  And while they are structurally capable of doing them, it takes some very, very talented pilots to do that".

"La manoeuvre au Pentagone était juste une spirale serrée descendant de 7.000 pieds. Et un avion commercial, alors qu'ils peuvent en fait structurellement légèrement manipuler cette manoeuvre, elles sont très, très, très difficiles. Et elles demanderaient  un entraînement considérable. En d'autres termes, l'avion commmercial est conçu pour un but particulier et c'est pour le confort et pour les passagers et lui n'est pas conçu pour des manoeuvres militaires. Et tandis qu'ils sont structurellement capable de les faire, cela exige des pilotes très, très doués pour faire cela."

le quatrième pilote à donner un avis signalé par le site "patriotsquestion911.com", est Ralph W. Omholt, pilote d’avion commercial. celui-ci a piloté des Boeing 727, 737, 747, 757, 767, et le McDonnell Douglas DC-10, voir:

Son avis est consultable en intégralité ici :

http://home.comcast.net/~skydrifter/exp.htm

Il comporte notamment ces phrases :

“At the 9-11 Pentagon, we are supposed to believe that a 757, traveling at 300 Knots dove over a batch of construction equipment, immediately adjacent to the Pentagon wall, then leveled out; and did a totally perfect strike at the convenient “Least-Risk Point.” Thereafter, it morphed its way through three rings of the Pentagon, turning left and right through the linking hallways, leaving a handful of aircraft pieces which defy accountability.  All that, without damaging or burning the Pentagon lawn!  All that by a pilot known to be an idiot at the controls of a small plane.

It's more than IMPOSSIBLE: it's absurd!”

Le cinquième pilote que j'ai trouvé pour donner un avis est allemand:

http://gerhard-wisnewski-de.site-previe … rsion.html

Outils de traduction en ligne:

http://www.google.com/translate_t

http://www.online-translator.com/srvurl.asp?lang=en

Extrait de ses propos concernant l'attaque sur le pentagone:

"Das Risiko bei einer so hohen Geschwindigkeit, die übrigens in dieser geringen Höhe die maximal zulässige Geschwindigkeit bei weitem übersteigt, den Boden zu berühren, scheint mir groß."

Traduction:

"Le risque avec une vitesse si élevée qui dépasse d'ailleurs de loin, dans cette faible hauteur, la vitesse maximale admise, de toucher le sol, me semble grand."

Une vidéo ci-dessous qui montre un avion commercial s'approchant du sol à vitesse réduite et un avion militaire faisant du rase motte à grande vitesse au niveau de la mer (et les commentaires de Nila Sagadevan):

http://www.youtube.com/watch?v=tA9Z4wyFk7Q

Outre l’impossibilité des manœuvres finales d’approches du pentagone, dans son étude signalée ci-dessus, Nila Sagadevan souligne également la difficulté de retrouver la cible à partir d’un point situé à haute attitude et à une distance considérable de celle-ci. Il faut, en effet  avoir également à l'esprit qu'avant de percuter leur cible, les pilotes terroristes du 11 septembre avaient une distance considérable à parcourir pour l'atteindre après avoir pris les commandes des avions, à savoir des Boeings 757 ou 767 qu'ils ont prétendument utilisés dans le cadre des attaques du 11 septembre 2001. Dans le cas du vol 77, des centaines de kilomètres à parcourir et ça aurait pris environ 3/4 d'heures après la prise de contrôle du poste de pilotage par Hani Hanjour et ses collègues pour que ceux-ci amènent l'avion jusqu'au pentagone. Rien que cela demandait un entraînement considérable avec un avion semblable à celui qu'ils ont prétendument utilisé. Outre par Nila Sagadevan, ceci est  également affirmé par un autre  professionnel de l’aviation, Steven Wallach, cité par le site historycommons.org, voir :

http://www.historycommons.org/entity.js … ght_school

Citation:

"in contrast to the 767s they allegedly pilot on 9/11, the 727 Atta and Alshehhi train to fly at the SimCenter “is a rather old three-engine jet with an old-fashioned cockpit, including a cramped instrument panel loaded down with small dials, knobs and gauges.… But the 767 and 757 have highly sophisticated ‘glass cockpits,’ featuring video screens and digital readouts, and requiring an advanced level of computer skills.” Furthermore, according to Steven Wallach, an aviation consultant and former airline captain, if the hijackers “took the controls at high altitude and a long distance from their targets, then they likely had considerable training in a 767 or 757".

Le chercheur américain Aidan Monaghan signale aussi que la commission d’enquête sur les évènements du 11 septembre 2001 a pris acte que les données recueillies à partir des F.D.R du vol 93 et du vol 77 font ressortir l'exécution de nombreux et complexes changements de mode du pilotage automatique par les pilotes accusés du détournement de chaque avion piraté. Cependant, des enregistrements  non classifiés produits par la  Commission  d’enquête sur les évènements du 11 septembre 2001 contiennent des entrevues du personnel d'United Airlines qui décrivent l'incapacité des pirates de l'air dits à exécuter les opérations de vol alleguées. Voir :

http://www.journalof911studies.com/volu … naghan.pdf

Citation du texte original en anglais.

“Hijackers Incapable Avionics Operators Apparently suspect information obtained from the afore mentioned FDRs for American Airlines flight 77 and United Airlines flight 93 indicates the performance of numerous and complex auto-pilot mode changes by the accused hijack pilots of each attack aircraft.[64] However, unclassified records generated by the "9/11 Commission" contain interviews of United Airlines personnel who describe the inability of the said hijackers to perform the flight operations alleged. "Entering changes to the auto pilot is something that terrorist pilots probably would not have been trained or able to do. Even the United senior pilot, who instructs on how to do that, said that he always has to pause before he makes such corrections to make sure to remembered how to enter the change.”

Je l'ai déjà signalé, Hani Hanjour a eu seulement entraînement médiocre sur un simulateur de vol de Boeing 737-200 près de 6 mois avant les attentats. le Boeing 737-200 est un avion beaucoup plus ancien que le Boeing 757-223 qu’il est supposé avoir piloté le 11 septembre 2001. Voir les liens ci-dessous :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_737

http://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_757

Quand à Mohammed Atta et Marwan al-Shehhi leur seule expérience signalée par le FBI du pilotage d’un Boeing 767 est un entraînement de seulement 3 jours sur un simulateur de vol de Boeing 767 à la fin de l’année 2000, donc plus de 8 mois avant les attentats, cette période de 3 jours comportait en outre un entraînement sur simulateur de vol sur Boeing 727. Citation du Directeur du  FBI, M.ROBERT S. MUELLER:

http://www.fas.org/irp/congress/2002_hr … eller.html

"In September 2000, al-Shehhi and Atta continued their flight training at Jones Aviation in Sarasota, Florida but failed their Stage I flight test. From December 29, 2000 through December 31, 2000, Al-Shehhi and Atta took flight simulator lessons at Sim Center and Pan Am International. Both signed up for time on a Boeing 727 and a Boeing 767 simulator."

Donc il est pratiquement certain que les pilotes terroristes du 11 septembre avant de percuter leur cibles (les tours jumelles ou le pentagone dans les conditions où ils sont supposés l’avoir fait) n’auraient même pas pu faire la première étape qui consistait à retrouver leur cible à partir d’un point éloigné de celle-ci et situé à haute altitude, car rien que cela demandait un entraînement considérable, qu’ils n’ont donc jamais eu, sur les mêmes avions que ceux qu’ils ont prétendument utilisés le 11 septembre 2001, à savoir des Boeings 767 ou 757.

Si certains spécialistes de l'aviation ont affirmé  que les pseudos manœuvres d'approche du Pentagone étaient quasiment irréalisables, d'autres prétendent qu'elles étaient tout à fait possible et à la portée d'un débutant. Ces derniers sont notamment des experts cités par Rue89, voir:

http://www.rue89.com/desintox-11-septem … -un-boeing

Citation de Rue89:

"Nous avons retrouvé Dany Crivello, un pilote français expatrié aux Etats-Unis. Il a été instructeur dans l'école de pilotage Sawyer Aviation, à Phoenix, en Arizona, où Hani Hanjour a suivi des cours avant les attentats du 11 septembre. D'après lui, le pirate y avait pris plus de 600 heures de vol sur un simulateur, grâce à un forfait de 200 dollars par mois.

Dany Crivello nous assure qu'un de ses anciens collègues instructeurs, qui avait testé Hanjour sur des vols, n'émet aucun doute sur la capacité du terroriste à accomplir cette trajectoire vers le Pentagone malgré son médiocre niveau de pilotage.

Quant à la nature exacte de l'enseignement reçu par Hanjour, nous avons interrogé Jean Belotti, ancien pilote et expert judiciaire. Selon lui, « un entraînement sur simulateur ou quelques vols dans un aéroclub suffisent pour guider un avion dans le ciel et viser une cible. Les gros jets se pilotent presque avec deux doigts aujourd'hui ! »

Avis partagé par Erick Derivry, le porte-parole du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) et commandant de bord chez Air France, également joint par la rédaction : « La qualité visuelle de ces engins offre une bonne appréhension de la vitesse et de la trajectoire. Chez nous, on s'amuse même à passer à côté de la Tour Eiffel !

D’abord en lisant l’article de Rue89 on pourrait supposer que la prestation de Hani Hanjour à l’école de pilotage de Sawyer a été brillante. Lisez l’article ci-dessous :

http://www.historycommons.org/entity.js … _aviation_

Citation :

“According to the Washington Post, Sawyer is “known locally as a flight school of last resort.” Wes Fults, the manager of the flight simulator, says Hanjour has “only the barest understanding what the instruments were there to do.” After using the simulator four or five times, Hanjour disappears from the school.

« Selon le Washington Post, Sawyer est "connu localement comme une école de pilotage de la « dernière chance." Wes Fults, le gestionnaire du simulateur de vol, a dit que Hanjour avait seulement la plus petite compréhension de ce que les instruments devaient servir." Après avoir utilisé le simulateur quatre ou cinq fois, Hanjour disparaît de l'école. »

Hanjour serait retourné dans cette école en 2001 mais aucun entraînement sur simulateur de vol de Boeing n’est signalé. Comme je l’ai dit plus haut le seul entraînement répertorié pour Hani Hanjour dans une école de pilotage américaine pour le pilotage d’un Boeing a été un entraînement médiocre sur simulateur de vol de Boeing 737-200 qui ne permettait pas de toute façon de piloter un Boeing 757.

Quant aux opinions de Jean Belotti, et Erick Derivry qui contredisent les avis des pilotes répertoriés par le site patriotsquestion911.com,  elles sont sans doute  respectables mais connaissent t-ils vraiment les détails de ce que sont supposés avoir effectués les présumés pilotes terroristes le 11 septembre 2001. Par exemple, au pentagone, il s’est agit de rentrer un Boeing 757 dans la hauteur approximative (voir ci-dessous) des 4m50 du rez-de-chaussée du bâtiment sans toucher la pelouse avant l’impact et à une vitesse de plus 850 KM/h.  Donc à la fin de la manœuvre les moteurs sont vraiment près du sol et à une vitesse de 238 mètres par seconde et je ne  parle pas des obstacles à éviter à grande vitesse avant l’impact. Le site « pilotsfor911truth.org » n'oublient pas de parler de ceux-ci à propos dans une étude contestant les résultats des tentatives approximatives de comparaison entre le Boeing 757 qui aurait heurté le pentagone et les essais en simulateur d’un laboratoire hollandais qui concluaient également que les manœuvres d'approche du pentagone étaient réalisables par un débutant , voir:

http://pilotsfor911truth.org/dutch_simulation_debunked

Citation partielle :

« C'est ce que nous savons au sujet de leur simulation:

Elle n'est pas basée sur les données; La logique crash a été désactivé; Les avertissements d'excès de vitesse ont été désactivés, ils ne comprennent pas les obstacles topographiques, les poteaux d'éclairage sur Washington Blvd sont inexistants, et, surtout, le simulateur n'est pas un 757 ! »

Au mois de Janvier 2011, une expérience sur simulateur de Vol de Boeing 757 a été conduite par des membres de l’association de pilotes d’avions américains « pilotsfor911truth.org », notamment le capitaine Ross Aimer qui a personnellement piloté les mêmes avions (Boeings 757 et 767) que ceux impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001. Cette expérience a confirmé l’impossibilité de réussir l’attaque du pentagone avec un Boeing 757, dans le cas où les données officielles de l’attaque sont intégrées dans le simulateur de vol. Voir :

http://pilotsfor911truth.org/forum/inde … opic=20969

Il faut aussi remarquer que le fuselage avant d'un Boeing 757 à une hauteur de 4m12, voir:

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread79655/pg1

Et qu'il est donc presque aussi haut que le premier étage du pentagone (14 feet 1 in représentent 4m30). Citation de l'étude ci-dessous:

http://www.kolumbus.fi/sy-k/pentagon/asce_en.htm

"The heights of the floors are from the Report as interpreted above (bottom to top: as 14 ft 1 in, 12 ft 5 in, 11 ft 4 in, 11 ft 4 in and 15 ft 4 in). The ca. two-foot discrepancy at the roof becomes understandable if it is assumed that the heights are distances of the floor slabs and that each floor's "own" slab is its floor. Thus the structures above the bottom surface of the slab above the fifth floor are not included in the Report's diagram. In any case, the second-floor slab is at about 14 ft above the ground.

En outre les moteurs d'un Boeing 757 font presque 3 mètres de diamètres, voir:

http://911review.com/errors/pentagon/turbofans.html

L'image suivante:

http://911research.wtc7.net/pentagon/an … mpmix2.jpg

Qui est en fait une image reconstituée à partir de plusieurs images de l'attaque sur le pentagone, est souvent montrée par certains  comme une preuve qu''un Boeing 757 a  effectivement percuté le pentagone car les dégâts étendus de façade du premier étage seraient, selon eux, la conséquence de l'impact des ailes d'un grand avion, sans  qu'ils  remarquent notamment que rentrer les ailes d'un boeing 757 dans un bâtiment à une vitesse de 781 pieds par seconde:

http://pilotsfor911truth.org/descent_rate031308.html

Qui est la vitesse officielle d'approche du bâtiment (soit 238 mètres par seconde) et à seulement une hauteur de 4m30 au dessus du sol n'a rien d'évident. Dans son étude le pilote Ralph W. Omholt considère qu'un Boeing 757 n'aurait pas pu rentrer dans le bâtiment plus bas qu'au deuxième étage en raison des obstacles à éviter avant l'impact. Un autre pilote Nila Sagadevan, dans son étude intitulée "The Impossibility of Flying Heavy Aircraft Without Training", écrit pour sa part:

http://www.prisonplanet.com/articles/fe … bility.htm

Je cite: "If a 757 were placed on the ground on its engine nacelles (I.e., gear retracted as in flight profile), its nose would be almost 20 above the ground! Ergo, for the aircraft to impact the ground floor of the Pentagon, Hanjour would have needed to have flown in with the engines buried 10-feet deep in the Pentagon lawn. Some pilot."

"Si un 757 était placé sur le sol sur ses nacelles de moteur (c.-à-d., train rentré comme en condition de vol), son nez serait presque 20 pieds au-dessus de la terre ! Pour que l'avion impacte le rez-de-chaussée du Pentagone, Hanjour aurait dû avoir volé dedans avec les moteurs profondément enterrés à 10 pieds dans la pelouse du Pentagone. Quelque pilote."

POUR LES TOURS JUMELLES :

Le pilote allemand cité ci-dessus précise pour sa part que les manœuvres de pilotage ayant permis de réussir les attaques  du 11 septembre 2001 auraient été très difficiles à réaliser, même pour des pilotes expérimentés des mêmes avions que ceux utilisés le 11 septembre 2001, mais précise  néanmoins qu'il ne tient pas ces manœuvres comme impossibles. Pour les tours jumelles il indique que la difficulté vient surtout de la vitesse élevée avec laquelle  les manœuvres d’approche des tours ont été réalisés.

Officiellement, Il n’y a pas eu de boites noires récupérées pour les avions ayant heurté les tours jumelles et donc les vitesses d’impact sont des estimations. Le  « National Institute of Standards and Technology » (NIST) estime que le vol 11 aurait percuté la tour nord à une vitesse de 443 miles par heure, soit 713 Kilomètres par heure avec une incertitude de ± 30 miles par heure, et que le vol 175 aurait percuté la tour sud à une vitesse de 542 miles par heure , soit 872 Kilomètres par heure, avec une incertitude de ± 24 miles par heure. Voir ce lien :

http://wtc.nist.gov/pubs/Media_Public_B … _final.pdf

Vidéos des impacts :

Tour nord :

http://www.youtube.com/watch?v=Ys41jnL2Elk

Tour sud :

http://www.youtube.com/watch?v=EiAAd-10sSM

Le site « patriotsquestion911.com » signale l’avis de « John Lear » pilote retiré ayant piloté des Boeing 707 et 727 et des  McDonnell Douglas DC-8, Lockheed L-1011 et bien d’autres avions. Son avis pour les tours jumelles :

http://www.patriotsquestion911.com/pilots.html

"Maybe if I had a couple tries to line up a few building, I could have done it.  But certainly not the first time and certainly not at 500 or 600 miles an hour."

“Peut-être si j'avais effectué quelques essais pour aligner quelques bâtiments, j'aurais pu le faire. Mais certainement pas la première fois et certainement pas à des vitesses de 500 ou 600 miles par heure." Ce pilote souligne donc également que la vitesse élevée est une difficulté sérieuse pour pouvoir percuter les tours.

Les tours jumelles avaient une largeur de 207 pieds, soit un peu plus de 63 mètres.

http://www.ae911truth.org/images/galler … sfield.jpg

L'avion qui aurait percuté la tour sud à la vitesse estimée par le NIST parcourait 242 mètres par seconde, par conséquent une distance équivalente à la largeur de la tour en une petite fraction de seconde.

Russ Wittenberg, dont j'ai déjà rapporté les propos visant spécifiquement le pentagone indique dans cette vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=TjQANnrRpdU

"j'ai piloté  deux avions qui ont été impliqués dans les évènements du 11 septembre 2001... Le vol numéro 93, le 757 qui a été prétendument écrasé près de Shanksville et le Vol 175 qui est l'avion allégué pour avoir frappé la Tour du Sud. Je ne crois pas qu'il soit possible pour ... un prétendu terroriste qui a reçu une formation sur des Cessna 172, de sauter ensuite dans la cockpit d'un 757 ou d'un 767 et de pratiquer une navigation verticale de l'avion, une navigation latérale de l'avion et de le piloter à une vitesse excédant la vitesse de limite de conception par bien plus de 100 noeuds, faire des virages à grande vitesse.. entraînant probablement 5, 6...  7 G,  JE NE POUVAIS PAS LE FAIRE et je suis absolument affirmatif qu'ils ne pouvaient pas le faire."

Est-ce que ses remarques dans cette vidéo concerne aussi les tours jumelles? Dans la vidéo "Air traffic Controller Describes Flight 175 Anomalies" l'aiguilleur du ciel qui s'exprime indique que l'avion a effectué des manoeuvres de descente vers la tour sud avec des accélérations jamais vues pour un avion commercial, au point qu'il se demande comment les passagers auraient pu y résister.

http://www.youtube.com/watch?v=WW6ZQgDfPNA

http://www.youtube.com/watch?v=ST8rTL_oWwU#

Enfin et le plus important pour les tours jumelles, une vidéo intitulée: "Pilots Discuss Difficulty of WTC Attacks."

http://www.youtube.com/watch?v=bm58cPH8L78

Professional Pilots Rob Balsamo and FAA Authorized Flight Examiner/Check Airman Dan Govatos discuss the difficulty of the WTC attacks as well as attempts to duplicate the attack in an Airline Simulator on tnrlive.com.

Capt. Dan Govatos ) Commercial airline pilot.  Formerly Chief Pilot of Casino Express airlines; Director of Operations Training at Polar Air Cargo; Assistant Chief Pilot for Presidential Air; Manager of Flying for Eastern Airlines.  Aircraft flown: Boeing 737, Airbus A300, Dassault Falcon 50 and Falcon 900, Gulfstream G-200m, and Cessna C-500.  10,000+ total hours flown.

Dan Govatos:  On 9/11, I was actually in the simulator training a class of new pilots. ... And we come out for a break and 9/11 is happening.  Planes had hit the Tower. ... We were all -- just horrified and upset. ... We decided to go back into the simulator the next day.  And after their sim training period, I said "Hey, guys, let's try something.  Let's see if we can hit these buildings, like we saw happen."  This was in a 737, a smaller, lot more maneuverable airplane.  And so I set it up for these pilots.  And, you know, keep in mind these pilots have many years of experience.  I set up New York.  And they all just took turns trying to hit the buildings.  And they couldn't do it unless they slowed down to almost landing speeds.

Rob Balsamo:  Wow I didn't know that! ... .

Dan Govatos:  They could not hit those buildings at the high speeds. They couldn't do it. ... .

People don't realize that to fly -- to hand fly an airliner at those speeds is extremely difficult.  It's very hard to hand fly an airplane at those speeds, particularly if you're a novice.  Because a novice that's learned -- all their experience is on little airplanes, they over-control everything.  You got to understand going 300 knots in an airliner; and you move the controls like you would expect to do in a little airplane.  Well, I mean you couldn't stand the G-forces.  Everything has to be just finger-tip controls. (Editor's note: NIST estimates Flight 11 hit the WTC North Tower at 440 mph or 382 knots.  NIST estimates Flight 175 hit the South Tower at 540 mph or 470 knots)"

Traduction partielle de tout ceci:

Lors évènements du 11 septembre 2001, le pilote professionnel Dan Govatos entraînait des pilotes sur simulateur de vol. Le lendemain ces pilotes ont essayé, sur un simulateur de vol d'un Boeing 737, c'est à dire avec un avion plus maniable que les Boeings 767 utilisés pour l'attaque des tours jumelles, de percuter les bâtiments. Aucun des pilotes pourtant expérimentés ne parvenait à les percuter à moins qu'ils ne réduisent la vitesse de l'avion presque à des vitesses d'atterrissage.

"Dan Govatos: "Les gens ne réalisent pas que piloter un avion de ligne à ces vitesses est extrêmement difficile. Il est très difficile de piloter un avion à ces vitesses, surtout si vous êtes un novice..."

Dernière modification par questionneur (06-05-2011 11:31:13)

Hors ligne

 

#7 12-08-2007 17:29:43

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

questionneur a écrit:

Je conclus: A la question est-il possible de piloter un avion commercial de la taille d'un Boeing 757 à 850 Km/h au ras du sol. Je pense qu'aucun pilote ne tentera jamais cette expérience pour voir si cela est possible car un telle expérience a de très fortes chances d'être un suicide.

Ben...c'est pas une mission suicide justement ?


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#8 12-08-2007 17:48:59

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 706

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Zorg a écrit:

questionneur a écrit:

Je conclus: A la question est-il possible de piloter un avion commercial de la taille d'un Boeing 757 à 850 Km/h au ras du sol. Je pense qu'aucun pilote ne tentera jamais cette expérience pour voir si cela est possible car un telle expérience a de très fortes chances d'être un suicide.

Ben...c'est pas une mission suicide justement ?

Sauf que le kamikaze n'avais pour objectif d'écraser l'avion au sol mais de l'écraser sur le pentagone! J'ai fait aussi cette remarque pour signaler la difficulté de la manoeuvre! Hani Hanjour n'aurait pas pu l'exécuter et de surcroît un pilote terroriste aurait choisi de plonger l'avion sur le bâtiment (relire le texte de Nila Sagadevan) et non de s'approcher au ras du sol à vitesse élevée, il n'avait pas la moindre chance d'arriver à ses fins en faisant cela.

Hors ligne

 

#9 12-08-2007 18:53:25

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Je suis déjà d'accord avec les points que tu évoques...seulement si par exemple il s'avère que c'est scientifiquement  impossible qu'un moteur de 757-200 puisse propulser l'avion en question à 850 km/h à une altitude nulle et que ce fait est écrit noir sur blanc sur le manuel des caractéristiques des 757-200 alors on aura un bon argument en plus...

Pourquoi s'en priver ?

Ne peut-on pas étudier ce point précis sans tenir compte des autres éléments à charge ou à décharge ?


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#10 23-09-2007 01:13:41

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Une magnifique video d'une simulation du vol 77 sur le pentagone. Les commentaires sont en anglais, mais assez simples et la video parle toute seule. le simulateur est X-Plane 8.4 (durée 10 min).

http://video.google.co.uk/videoplay?doc … 3459998630

Le type a l'air plutot pro-vo dans ses commentaires. Il dit notamment que le virage à 330° est simple , mais il merde dans son virage. Et l'approche en rase-mottes est ebouriffante.

En fait une enorme demonstration de l'absurdité de la chose.

A voir absolument.


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#11 23-09-2007 01:27:28

Coubiac
Membre Actif
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 17-05-2006
Messages: 5432

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Voici une vidéo d'un rase motte effectué par un A310... impressionant !

http://www.koreus.com/video/tap-airbus- … ottes.html

Hors ligne

 

#12 23-09-2007 02:12:43

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Coubiac a écrit:

Voici une vidéo d'un rase motte effectué par un A310... impressionant !

http://www.koreus.com/video/tap-airbus- … ottes.html

C la ou tu vois que ta marge de manoeuvre est tres limitée tu peux pas tanguer et tu es obligé d'aller vite pour ne pas décrocher. Donc si tu vas vite tu ne peux pas ouvrir tes volets qui te permettent d'augmenter la portance et la maniabilité en meme temps donc tres difficile de viser un avion dans unu cible précise du premier coup.

Et flight simulator ce sont les aeroclubs qui s'entrainent dessus pas les gars de Air France ^^


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#13 23-09-2007 02:21:05

Coubiac
Membre Actif
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 17-05-2006
Messages: 5432

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Demain je vais au meeting aérien internationnal de rennes, je vais essayer de poser quelques questions.. filmées wink.

Hors ligne

 

#14 23-09-2007 02:35:56

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Coubiac a écrit:

Demain je vais au meeting aérien internationnal de rennes, je vais essayer de poser quelques questions.. filmées wink.

Si tu rajoutes en plus les autres facteurs: psychologiques. Imaginez le bordel que ca devait etre les gens devaient hurler, les pilotes meme fanatiques sont conscients qu'ils vont mourir, en plus ils ne connaissent pas bien les commandes, ils ne volent pas tous les jours sur un boeing et ne se sont certainement pas entrainés sur ça :
http://www.headupflight.net/Images%20diverses/A320simuHUD.jpghttp://www.707sim.com/images/pics_casing.jpghttp://clabedan.typepad.com/photos/uncategorized/thalessimulateurvol12.jpg

Dernière modification par Dr Gonzooo (23-09-2007 02:39:28)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#15 23-09-2007 03:49:46

yak
Invité

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Dans la vidéo du rase motte on peut imaginer que le pilote là genre y'a une hotesse qui lui pose une ptite question "encore du café mon capitaine?" ça devrait un peu le stresser je pense.

Et à la hauteur qu'il est je pense qu'au lieu d'avoir un trou au niveau du sol on aurait eu un impact vers le deuxième étage du pentagoune... alors imaginons ce que cela devait être comme rase motte environ moitié moins haut, presque au niveau du sol... un écart de 1mm sur son manche ou guidon ce que vous voulez mais le truc qui fait qu'on conduise l'avion ben c'est 1m d'écar avec les aile et hop.. pas de pentagone...

seul un petit avion ou un truc dirigé par une machine, donc quasi sûr de réussite aurait pu le faire je pense.

 

#16 23-09-2007 09:06:48

ambiance
Membre du forum
Date d'inscription: 08-05-2007
Messages: 107

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

D'accord avec "questionneur", précisément sur l'idée saugrenue d'effectuer un vol en rase-mottes pour frapper une aile du pentagone.  C'est l'option qui demande le plus de dextérité et une habilité hors du commun. Même si il existe une possibilité technique de le faire et un modèle mathématique qui peut le prouver, le  '' cerveau '' de l'opération du 11/09 n'aurait pas été assez idiot pour envoyer un pilote aussi talentueux se faire desintegrer dans les triples epaisseurs d'un mur en beton.  C'est completement absurde. Si vous avez dans votre équipe un type capable de telles prouesses, vous le gardez au chaud, vous le bichonnez. Les operations suicides utilisent une matière qui se trouve à chaque coin de rue: c'est le type sans intérêt qui se fait péter avec une ceinture d'explosifs.

Conclusion: le Pentagone, c'est un missile ou un drone.

Hors ligne

 

#17 25-09-2007 19:33:53

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 706

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Concernant Hani Hanjour, le pilote présumé du Boeing 757 qui aurait percuté le pentagone, outre les liens que j'ai déjà donnés qui démontre que celui-ci a essayé de louer un petit appareil monomoteur Cessna 172 au mois d'août 2001 et que cette location lui a été refusée car il n'a pas été jugé capable de le piloter correctement, voici un article du New York Times en date du 2 mai 2002 consacré à Hani Hanjour  et intitulé " A Trainee Noted for Incompetence" (un élève qui s'est fait remarquer par son incompétence):

http://query.nytimes.com/gst/fullpage.h … A9649C8B63

Traductions partielles:

"Mr. Hanjour, who investigators contend piloted the airliner that crashed into the Pentagon, was reported to the aviation agency in February 2001 after instructors at his flight school in Phoenix had found his piloting skills so shoddy and his grasp of English so inadequate that they questioned whether his pilot's license was genuine."

"M. Hanjour, dont les investigateurs indiquent qu'il a piloté l'avion de ligne qui a percuté le Pentagone, a été adressé à l'agence d'aviation en février de 2001 après que les professeurs à son école de vol à Phoenix aient trouvé ses adresses de pilotage de si mauvaise qualité et sa compréhension  de l'anglais si insuffisante qu'ils se sont interrogés sur  l'authenticité de sa licence de pilote."

"Staff members characterized Mr. Hanjour as polite, meek and very quiet. But most of all, the former employee said, they considered him a very bad pilot. ''I'm still to this day amazed that he could have flown into the Pentagon,'' the former employee said. ''He could not fly at all"

Les membres de personnel ont caractérisé M. Hanjour comme étant  poli, doux et très calme. Mais surtout, l'ancien employé a dit, qu'ils l'ont considéré comme un très mauvais  pilote.J e suis  toujours  stupéfait à ce jour qu'il puisse  avoir volé dans le Pentagone, ''  a dit l'ancien employé. ''Il ne pouvait pas voler du tout".

L'article indique aussi qu'Hanjour s'entrainait sur un simulateur de vol de Boeing 737, pas de 757 (Ultimately, administrators at the school told Mr. Hanjour that he would not qualify for the advanced certificate. But the ex-employee said Mr. Hanjour continued to pay to train on a simulator for Boeing 737 jets. ''He didn't care about the fact that he couldn't get through the course,'' the ex-employee said.)

Deuxième remarque: Je ne pense pas que dans cette vidéo:

http://www.koreus.com/video/tap-airbus- … ottes.html

les Rase-mottes d'un Airbus A310 soit effectué à une vitesse de  530 miles à l'heure(850 km/h)  et officiellement Hanjour s'est encore plus approché du sol que ce qui montré par cette vidéo.

Dernière remarque: La question de la possibilité matérielle pour un boeing 757 d'un vol à une telle vitesse au ras du sol demeure. Voir par exemple ce lien qui concerne le Boeing 767-200 qui aurait heurté la tour sud.

http://covertoperations.blogspot.com/20 … ua175.html

Boeing aurait indiqué qu'un tel avion ne pouvait pas voler à 500 miles à l'heure à une altitude de 700 pieds !

Hors ligne

 

#18 25-09-2007 20:31:53

laigle
Membre du forum
Date d'inscription: 10-08-2006
Messages: 360

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Coubiac a écrit:

Voici une vidéo d'un rase motte effectué par un A310... impressionant !

http://www.koreus.com/video/tap-airbus- … ottes.html

On ne poeut pas comparer à ce qu on nous  a dit sur le Pentagone.
la V.O pour le Pentgaone,c est un B -757 à quelques centimètres du sol à 850 km/h .

Là, notre Airbus est en vitesse d approche ( même si c est un peu au dessus, il ne doit pas être à plus de 300 /350 km/h à tout casser ) , le vol n est pas parfaitement horizontal et surtout, il est à plusieurs mètres du sol au dessus d une surface plane .


Sans compter que même si on surprimait les perturbations aéro, la marge à quelques centimètres du sol est tellement faible que cela ne manquerait pas à un moment où à un autre, y compris pendant un vol de quelques secondes, de toucher le sol .

Là, avec notre V.O, Hani Hanjour serait plus fort que les as de la patrouille des Russian Knights qui opèrent sur Sukhoi-27.
Un newbie aux commandes d un lourd Boeing  serait plus fort que des cracks qui sont aux commandes du fighter le plus maniable au monde .
Les as de la patrouilel des Russian Knights font ca au dessus d'une piste d'aviation , quelques mètres au dessus du sol et lui, il ferait cela dans une zone urbaine, irégulière, avec un B-757 , encore plus vite et plus bas .

Et en plus , à quelques poils près de la vitesse maximum haute altitude.
Généralement, la vbitesse d un aéronef au niveau de la mer ( vitesse théorique) est une fractyion ( 3/5 environ) de la vitesse maximum en haute altitude .
Là, il n'y aurait même pas 100 km/h de différence.
Du grand n importe quoi .
C'est strictement impossible .
Sans parler même des dégats ou du fait qu un coucou pareil a une RCS tellement importante que même avec un radar rouillé on le détecter .

Mais effectivement, si on peut avoir des témoignages directes de pilotes , par rapport à cela, ce serait formidable .
Faut quand même que les gars soient de bonne foi , pas qu il ait sa conclusion et se "débrouille " pour y arriver .

Ca me rapelle un type qui se disait formateur sur A-320 qu'un membre (que je salue au passage, il se reconnaitra )  et moi même avons cuisiné .
Et bien, on est resté perplexe sur nombre de choses ....

Hors ligne

 

#19 25-09-2007 20:33:08

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

En fait, ce genre de manœuvre se fait uniquement dans les démonstrations aériennes. On appelle cette figure, un passage.
ou un High speed pass.
A cette altitude, voler à une vitesse proche de la vitesse du son est impressionnant (voir la formation de coroles autour des avions). Ensuite, il y a l'effet de sol, plus on descend et plus cet effet de sol se renforce, c'est comme un coussin d'air qui devient de plus en plus dur. Il faut donc pousser le manche en avant ce qui a pour effet d'augmenter encore la vitesse.
C'est probablement la figure la plus dangereuse de la voltige dans la mesure où le pilote est à la merci de la moindre bosse ou de modification de couche d'air ou direction du vent (étant entendu que la machine et lui-même sont supposés être au top !)
exemple :

http://fr.youtube.com/watch?v=ia2OE2Amvj0

Mais avec un 757, il faudra se contenter de ça... :

http://fr.youtube.com/watch?v=AdTiDNALmyU

Dernière modification par Armageddon (25-09-2007 21:10:44)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#20 25-09-2007 21:01:31

laigle
Membre du forum
Date d'inscription: 10-08-2006
Messages: 360

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Dasn la première vidéo que tu as posté , faut dire que ceux qui s amusent à chatouiller le mur du son ne sont pas au ras du sol .

Et les contraintes sont énormes, mêmes pour un fighter .

Là, un équipage de F-14 a voulu jouer aux malins .
La cellule n y a pas résisté .
http://fr.youtube.com/watch?v=S20lNO5PQ2k

je précise que les deux pilotes se sont éjéectés même si on ne le voit pas dans la vidéoi.
Tout c apour illustrer q à une vitesse T , les contraintes sont supérieurs quand on est en basse altitude .
C ets pour cela qu il existe un différentiel assez grand entre la vitesse max au niveau de la mer  et la vitesse max à haute altitude .

Et avec la VO , on a une vitesse au niveau de la mer ( je devrai dire à l altitude d une tondeuse à gazon ) qui est très proche de la vitesse max d un B-757 , qui au passage, est inférieure à celle du mur du son .

Hors ligne

 

#21 26-09-2007 17:16:34

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Mattez ça

http://www.liveleak.com/view?i=18c_1190749242

Ce sont des avions de voltige ultra maniables rien à avoir avec un boeing. Et le gars a failli se crasher!

Vers la fin il ya un point de vue du cockpit. Ca peut vous donner une idée de ce que pourrait etre la vision de la tour vu du cokpit du boeing.

Dernière modification par Dr Gonzooo (26-09-2007 17:21:40)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#22 04-10-2007 12:53:28

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 706

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Extrait de « wikipedia » d’un article consacré au Boeing 757:

http://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_757

Cruise speed .80 Mach (530 mph, 458 knots, 850 km/h at 35,000 ft cruise altitude)

Donc 530 miles à l’heure (soit 850 km/h) est la vitesse de croisière d’un Boeing 757 et correspond à une altitude de croisière de 35000 pieds (plus de 10,6 kilomètres d’altitude)

Voici un texte scientifique intéressant intitulé : « Le vol des Avions A quelle hauteur et à quelle vitesse ?

http://www.phy6.org/stargaze/Fflight2.htm

Dont j’ai extrait ce paragraphe (mais l’ensemble de l’article parait intéressant)

« La rapidité est la raison principale pour faire voler les avions de ligne à une altitude supérieure à 30.000 pieds (près de 10 kilomètres). La densité de l'air diminue d'environ de moitié par 5 kilomètres d'altitude supplémentaire : à 10 kilomètres,d vaut environ le quart de sa valeur au niveau de la mer. A ce niveau, un avion peut doubler sa vitesse avec le même effet de sustentation , et la même résistance D (qui, on l'a vu, se développe également comme dv2). Dans ce but, on pressurise les carlingues des avions de ligne afin de leur permettre de voler plus haut et plus rapidement. »

Cet article permet peut-être de comprendre pourquoi des employés de Boeing aurait déclaré récemment que l'histoire du « vol 175 » est  impossible, voir :

http://www.total411.info/2007/09/boeing … t-175.html

http://covertoperations.blogspot.com/20 … ua175.html

http://www.youtube.com/watch?v=x2upl977dsY

Traduction des quelques lignes de présentation de la vidéo signalée ci-dessus :

"Voici une confirmation vidéo ce que Joseph Keith avait déjà établi, que ce vol 175 ne pourrait pas avoir possiblement voyagé n'importe où, approximativement à 500 miles par heure à l'altitude de 700 pieds. Vérifié par le porte-parole Leslie Hazzard de Boeing et l'ingénieur Lori Bechtold de Boeing."

Le vol 175 voir également :

http://www.democraticunderground.com/di … _id=175931

Extrait:

"Look at the last time "flight 175" was noted-- at "G"-- the official story says the plane went 49 miles in 4.7 minutes before it hit the WTC. This means the plane would have to be going 10.4 miles per minute or 625 mph-- a ridiculous speed, since the maximum speed for a Boeing 767 is 568 mph"

Dans ses manoeuvres d'approche le vol 175 aurait également dépassé la vitesse de croisière maximale possible pour un Boeing 767, soit 568 miles par heure, ce qui est en principe impossible. Point évoqué sur certains forums US dont celui-ci :

http://z9.invisionfree.com/Pilots_For_T … topic=9179

Ainsi que la vidéo" Air traffic Controller Describes Flight 175 Anomalies"

http://www.youtube.com/watch?v=1TXIW97e6kc

Et la vidéo "9/11 United 175 Nose Dive Bomber"

http://www.youtube.com/watch?v=ucT4-Q2gd9A

Dernière modification par questionneur (04-10-2007 14:05:42)

Hors ligne

 

#23 04-10-2007 14:58:11

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Un avion peut toujours prendre de la vitesse en piqué... A condition de ne pas dépasser la vitesse de résistance de l'appareil et de maitriser celle-ci dans les différentes phases de pilotages. La résistance de l'air et le poids de l'appareil augmentent de façon inversement proportionnelle à la perte d'altitude.)
Après avoir pris de l'élan, il aurait pu aller frapper la tour... Pour réaliser ce genre de manœuvre, je suppose qu'il faut parfaitement connaitre le pilotage de ce genre d'appareil au-delà des ses limites normales de vole.
Quant à celui qui est allé frapper le Pentagone en faisant un high speed pass à 50 cm de la pelouse, je crois que c'est impossible à faire.

Dernière modification par Armageddon (05-12-2007 23:11:05)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#24 04-10-2007 18:45:36

SmartMac
Membre Actif Asso
Lieu: Marly le Roi
Date d'inscription: 09-09-2006
Messages: 1230
Site web

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Je me pose une question toute bête :

Quelle est la hauteur des lampadaires ?
À quelle hauteur sont les ailes par rapport au sol ?

Voyez-vous à quoi je veux en venir ?????


Nous reviendrons vivants du Mordor, car nous le valons bien !!!  cool

Hors ligne

 

#25 04-10-2007 23:24:28

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Bonne remarque.

D'autant qu'il me semble qu'on doit bien pouvoir déterminer la hauteur des impacts sur ces lampadaires : peut-être que ça été fait dans le topic "Boeing VS Small plane VS Drone VS Missile" ou "Les lampadaires du Pentagone. Vrai ? Faux ? "...

2Be doit savoir ça...

Ce serait en effet intéressant de connaître la hauteur et l'inclinaison de l'OVNI au niveau de chacun des poteaux.


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#26 05-10-2007 08:25:11

jv911f
Membre Actif Asso
Lieu: Quimper
Date d'inscription: 08-04-2006
Messages: 2236

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Oui,déjà analysé et débattu longuement vraisemblalement dans les topics cités.
A mon avis , il faudrait surtout avoir une totale confiance dans les documents que nous avons à disposition.
( une dizaine de photos et 1(?)vidéo )
Certains lampadaires "authentiques" à terre sont abondamment ( c'est beaucoup dire!) photographiés ce qui n'est absolument pas le cas pour d'autres .
Personne n'a été chargé, ou a trouvé intéressant, de "mitrailler"ces poteaux pour la presse, la justice ou la postérité ?

Hors ligne

 

#27 07-10-2007 19:00:39

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

On en parle (notamment) là :

http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 90&p=2


http://img404.imageshack.us/img404/8180/approcciozg0.gif

http://img508.imageshack.us/img508/2521/approcciopp4.jpg


Je propose d'ailleurs à ceux qui souhaitent étudier cette question de poteaux de poteaux de le faire là :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 605#p91605


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#28 13-10-2007 15:49:11

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#29 17-10-2007 01:23:49

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Dr Gonzooo a écrit:

http://www.jp-petit.org/Divers/PENTAGATE/docs_anticonspirationnistes/scenario_vol77.htm#9_10_07

Mouais, pas vraiment convaincant du coté du réalisme, ma vieille console Attari VS 2600 faisait déjà aussi bien.
les impacts sur les lampadaires sont complètement bidons quant à celui sur la façade, on nage dans le ridicule.
En dehors du fait qu'il a été démontré que les premières images ne comportent ni trace de l'appareil, ni celle d'un dommage dans la façade concordant avec un boeing , je continue à croire que cette séquence de vol est impossible à réaliser même pour un pilote de ligne. Quant à réussir ça par hasard sans le faire exprès ! la il faut arrêter le délire. 
De toute façon, les lampadaires se seraient encastrés dans les bords d'attaque et l'avion auraient immanquablement touché le sol. En admettant qu'ils rebondissent sur les bords d'attaque, dans ce cas ils auraient été voler à 700 kmh loin de leurs socles. La supercherie de cette reconstitution c'est qu'elle se déroule au ralenti. Imaginez la même chose un peu plus vite... Ca colle plus avec les lampadaires.


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#30 17-10-2007 01:49:41

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

smile
http://www.jp-petit.org/Divers/PENTAGATE/docs_anticonspirationnistes/from_simulation_approche/samourai_deracinant_fleur.gif

                       Samouraï réussissant à déraciner une fleur d'un rapide coup de son sabre.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#31 17-10-2007 03:58:48

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

mjk a écrit:

smile

                       Samouraï réussissant à déraciner une fleur d'un rapide coup de son sabre.

Mouais... mais avec Japan Airlines alors wink

http://www.arts65.net/postboard/photo/artsmen-dot-net_ans127_17061706.jpg


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#32 17-10-2007 18:25:43

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Armageddon a écrit:

les impacts sur les lampadaires sont complètement bidons quant à celui sur la façade, on nage dans le ridicule.
En dehors du fait qu'il a été démontré que les premières images ne comportent ni trace de l'appareil, ni celle d'un dommage dans la façade concordant avec un boeing , je continue à croire que cette séquence de vol est impossible à réaliser même pour un pilote de ligne. Quant à réussir ça par hasard sans le faire exprès ! la il faut arrêter le délire. 
De toute façon, les lampadaires se seraient encastrés dans les bords d'attaque et l'avion auraient immanquablement touché le sol. En admettant qu'ils rebondissent sur les bords d'attaque, dans ce cas ils auraient été voler à 700 kmh loin de leurs socles. La supercherie de cette reconstitution c'est qu'elle se déroule au ralenti. Imaginez la même chose un peu plus vite... Ca colle plus avec les lampadaires.

Tout à fait . Les lampadaires sont peu abimes et reposent pres de leurs socles, comme simplement s'ils etaient tombés. Tout cela n'est qu'un montage.

mjk a écrit:

Samouraï réussissant à déraciner une fleur d'un rapide coup de son sabre.

Oui, mais le japonais ne vole pas à 700 km/h

Le bon schema :

http://img518.imageshack.us/img518/9957/collisionavionreverberefv3.gif

Dernière modification par vigilant (17-10-2007 18:35:32)


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#33 24-10-2007 23:50:31

moultipass
Membre du forum
Lieu: Nation
Date d'inscription: 25-09-2006
Messages: 237

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

SmartMac a écrit:

Je me pose une question toute bête :

Quelle est la hauteur des lampadaires ?
À quelle hauteur sont les ailes par rapport au sol ?

Voyez-vous à quoi je veux en venir ?????

Environ 12m
C'est la question du topic "Les lampadaires du Pentagone. Vrai ? Faux ?" en post it de cette section.
Mais moi c'est une autre question que je me pose.
Si Hanjour a pu réaliser cette manoeuvre incroyable avec si peut de qualifications, pourquoi n'a t on jamais tenté de ré-éditer cet exploit, qui somme toute devrait être assez simple pour un pilote confirmé.
Pas besoin de prendre un gros porteur, seulement avec un gros simulateur de compagnie, il serait aisé de le faire, pour connaitre le % de réussite.


Plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien.

Hors ligne

 

#34 04-02-2008 04:24:33

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Article de Detroit News du 13 septembre 2001 :

Q: How could terrorists fly these? Were they trained?
   A:Whoever flew at least three of the death planes seemed very skilled. Investigators are impressed that they were schooled enough to turn off flight transponders -- which provide tower control with flight ID, altitude and location. Investigators are particularly impressed with the pilot who slammed into the Pentagon and, just before impact, performed a tightly banked 270-degree turn at low altitude with almost military precision.

http://www.detnews.com/2001/nation/0109 … 293072.htm

Article de CBS News du 21 septembre 2001 :

At 9:33 the plane crossed the Capitol Beltway and took aim on its military target. But the jet, flying at more than 400 mph, was too fast and too high when it neared the Pentagon at 9:35. The hijacker-pilots were then forced to execute a difficult high-speed descending turn.

Radar shows Flight 77 did a downward spiral, turning almost a complete circle and dropping the last 7,000 feet in two-and-a-half minutes.

The steep turn was so smooth, the sources say, it's clear there was no fight for control going on. And the complex maneuver suggests the hijackers had better flying skills than many investigators first believed.

http://www.cbsnews.com/stories/2001/09/ … 0721.shtml

Donc, on a un virage serré à basse altitude et à grande vitesse (vitesse à l'impact : 852 kmh) :

- virage à 270°
- descente de 7000 pieds (soit environ 2130 mètres)
- en 2 minutes et demie

Question :


Un pilote  ou une personne compétente peut-il me dire combien de G celà représente t-il ?


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#35 04-02-2008 09:40:42

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Zorg a écrit:

Article de Detroit News du 13 septembre 2001 :

Q: How could terrorists fly these? Were they trained?
   A:Whoever flew at least three of the death planes seemed very skilled. Investigators are impressed that they were schooled enough to turn off flight transponders -- which provide tower control with flight ID, altitude and location. Investigators are particularly impressed with the pilot who slammed into the Pentagon and, just before impact, performed a tightly banked 270-degree turn at low altitude with almost military precision.

http://www.detnews.com/2001/nation/0109 … 293072.htm

Article de CBS News du 21 septembre 2001 :

At 9:33 the plane crossed the Capitol Beltway and took aim on its military target. But the jet, flying at more than 400 mph, was too fast and too high when it neared the Pentagon at 9:35. The hijacker-pilots were then forced to execute a difficult high-speed descending turn.

Radar shows Flight 77 did a downward spiral, turning almost a complete circle and dropping the last 7,000 feet in two-and-a-half minutes.

The steep turn was so smooth, the sources say, it's clear there was no fight for control going on. And the complex maneuver suggests the hijackers had better flying skills than many investigators first believed.

http://www.cbsnews.com/stories/2001/09/ … 0721.shtml

Donc, on a un virage serré à basse altitude et à grande vitesse (vitesse à l'impact : 852 kmh) :

- virage à 270°
- descente de 7000 pieds (soit environ 2130 mètres)
- en 2 minutes et demie

Question :


Un pilote  ou une personne compétente peut-il me dire combien de G celà représente t-il ?

A vérifier, N= 1/Cos angle et N= Cos Gama + V² / (R+G)


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#36 04-02-2008 14:17:47

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

@Questionneur :

Oui, c'est justement cette déclaration de RUSS WITTENBERG qui me fait poser la question du nombre de G qu'engendrerait une telle manoeuvre.
J'ai bien peur qu'il ne desserve son propos en parlant d'un nombre probable de 5,6,7 G...

Il me semble en effet que le virage était à 45° (à confirmer !), ce qui est considérable mais j'ai du mal à croire que celà entraine autant de G : je suis même très septique à ce sujet et j'aimerai avoir l'avis d'un pilote là-dessus.

@Sky :

Es-tu pilote de ligne ? pilote amateur ? passionné ?

Fly a écrit:

N= 1/Cos angle et N= Cos Gama + V² / (R+G)

angle = gamma ?
R et G ?

Merci à vous deux.

Dernière modification par Zorg (28-02-2008 21:52:27)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#37 04-02-2008 14:31:07

Coubiac
Membre Actif
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 17-05-2006
Messages: 5432

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

L'avion aurait viré à environ 300mph soit 480km/h.

Hors ligne

 

#38 04-02-2008 14:56:51

Coubiac
Membre Actif
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 17-05-2006
Messages: 5432

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Acceleration centrifuge : a=V²/r
La vitesse de l'avion est de 133 m/s
Le rayon du virage est d'environ 2000 m
Soit l'acceleration centrifuge d'environ 9m/s²
G= 9.81 / 9 = environ 1

Donc 1G pour moi smile.

Hors ligne

 

#39 04-02-2008 15:18:51

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Zorg a écrit:

@Questionneur :

Oui, c'est justement cette déclaration de RUSS WITTENBERG qui me fait poser la question du nombre de G qu'engendrerait une telle manoeuvre.
J'ai bien peur qu'il ne desserve son propos en parlant d'un nombre probable de 5,6,7 G...

Il me semble en effet que le virage était à 45° (à confirmer !), ce qui est considérable mais j'ai du mal à croire que celà entraine autant de G : je suis même très septique à ce sujet et j'aimerai avoir l'avis d'un pilote là-dessus.

@Fly :

Es-tu pilote de ligne ? pilote amateur ? passionné ?

Fly a écrit:

N= 1/Cos angle et N= Cos Gama + V² / (R+G)

angle = gamma ?
R et G ?

Merci à vous deux.

Jeune bleu pas encore breveté, j’ai commencé directement par la voltige aérienne sur Cap10c pour le fun
R= rayon
G= gravité (9.81 m/s)


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#40 04-02-2008 15:20:29

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Coubiac a écrit:

Acceleration centrifuge : a=V²/r
La vitesse de l'avion est de 133 m/s
Le rayon du virage est d'environ 2000 m
Soit l'acceleration centrifuge d'environ 9m/s²
G= 9.81 / 9 = environ 1

Donc 1G pour moi smile.

moi je trouve 1.41g ou 6.7g


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr