ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 25-08-2006 17:06:20

2be Orno2be
Membre Actif
Lieu: Touraine
Date d'inscription: 27-03-2006
Messages: 1723

Le PETROLE

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9trole
Matière première de très haute importance géopolitique...

Ceux qui en produise le +
http://www.sciences-po.fr/cartographie/ … e_2004.jpg
http://www.sciences-po.fr/cartographie/cartes/monde/energie/13_reserves_petrole_2004.jpg

Ceux qui en bouffe le +
http://www.sciences-po.fr/cartographie/ … e_2004.jpg
http://www.sciences-po.fr/cartographie/cartes/monde/energie/12_solde_petrole_2004.jpg

Dernière modification par toubi ornotoubi (25-08-2006 18:27:27)

Hors ligne

 

#2 25-08-2006 17:43:21

Shen
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 11-08-2006
Messages: 34

Re: Le PETROLE

Merci pour cette révision, toujours instructif en ce moment smile

Hors ligne

 

#3 13-12-2006 00:15:08

letuyauteur
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 11-12-2006
Messages: 18

Re: Le PETROLE

Si ca peut interesser quelqu un ,
Un domaine peut etre meconnu , le off shore profond :(FPSO , Floating ,Production ,Supply Operation)
en 30 ans les profondeurs des sites de pompage offshores sont passes de 100m d'eau(concept de la plateforme posee avec ses gros pieds au fond)   a 1800m d'eau avec un concept de d'unites flottantes de pompages et traitement et stockage , ancrees au fond et etant statiques ,  connectes  au fond par des tuyaux flexibles , ensuite un super tanker viens regulierement charger le petrole pour le transferer vers le marche mondial.
ces champs petroliers sont en general situes entre 80km et 200km des cotes (principalement Nigeria, bresil,malaysie...)
Pour info :
capacites de pompages d'un grros FPSO =200000 barils jours (x70dollars = 14 million dollar jour = 420 millions/mois)
Le prix du devellopement de ces bateaux :
Le bateau = en gros 1 milliard de dollars + le champ sous marin 1 milliard soit 2 milliards

l'amortissement donc se fait a present en 5 mois , ensuite pendant 20 ans ca n'arrete pas de pomper ,
a prix du baril constant en 20 ans , une unite rapportera = 4.2milliars x 20 = 80 milliards (en general a partager en 4 , par les quatres grosses majors qui partagent le risque, car un champ peut etre perdu et a ma connaissance ce n'est pas arrive en offshore profond)

par exemple Une grosse compagnie bien de chez nous possede 3 des plus grosses unites mondiales (je pense qu'il y'en a un peu moins d'une centaine dans le monde plus ou moins grosses (entre 50000 et 200000 baril jour).

tout ca pour dire que en 20 ans (si on enleve le Pourcentage donne au dictateurs ) ces trois unites rapporteraient environ  240milliard avant raffinage et taxation (par ces memes compagnies).

de quoi combler largement le trou de la secu et d'ozone en meme temps.

Autre avantage de ces unites , une fois le Bloc exploite on peut la deconnecter et la rebrancher ailleurs et en plus il n'y a pas de problemes de villageois qui vous embetent.

voir une photo sur le lien.
http://www.atlantia.com/seastar/images/ … PwFPSO.jpg


my 2 eurocents...

je ne suis pas tuyauteur pour rien smile

Hors ligne

 

#4 13-12-2006 00:45:20

euryale1789
Membre Actif Asso
Lieu: Ni ici, ni même ailleurs
Date d'inscription: 24-11-2006
Messages: 361

Re: Le PETROLE

Bonsoir,

Merci beaucoup pour ton message personnellement cela m'intéresse, effectivement letuyauteur c'est plus clair, j'avais un petit doute.

Hors ligne

 

#5 13-12-2006 04:30:02

Sword
Membre du forum
Lieu: USA
Date d'inscription: 03-10-2006
Messages: 3174
Site web

Re: Le PETROLE

Hors ligne

 

#6 14-12-2006 22:46:32

letuyauteur
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 11-12-2006
Messages: 18

Re: Le PETROLE

Suite a la video de fr3 ci dessus.

Personnelement je ne vois pas de catastrophe economique mondiale en vue , car ces trusts sont assez malins pour savoir quand viendra la fin des gisements (10,20,30,100 ans c'est pas tres important ).
Entre temps les lobbies chimico,petroleo,gazier qui chercheront a faire du benefice devront trouver de nouvelles solutions.

La seule question a mon avis est : a quel moment le reconversion de flotte automobile , navale et aeronautique commencera t-elle a grande echelle (planetaire) ? et est-il deja trop tard ?

Dans L'interview fr3 , 2 inquietudes paraissent chez la Personne interviewe

1ere inquietude)TRANSPORT COMMERCIAL

NAVAL

A mon humble avis

Les helices de super tankers et porte containers peuvent tourner grace a la vapeur et pour la produire Plusieurs solutions
1-charbons (19eme siecle et debut 20eme , genre Titanic),mais on va pas reouvrir les mines du nord de la france pour ca:)
2-Nucleaire, la fission provoque la chaleur necessaire pour produire la vapeur (application militaire , difficilement transposable au civil , mais pourquoi pas)
3-Le gaz (pourquoi pas ?) , deja des centrales electriques tournent au gaz , au lieu de produire de l'electricite on produire et de l'energie electrique et cynetique pour l'helice  meme temps

ROUTIER

Genial , plus de camions tout par chemin de fer puis petits camions gaz ou hydrogene pour acheminer au lieu de consommation.

2nde inquietude , TRANSPORT CIVIL

AERIEN

Pour ce qui est du transport passager avion , meme si on n'arrive pas a remplacer le kerosene(derive petrole) , on pourra revenir au transport naval !
Ceci dit une turbine peut tourner au gaz mais je suppose que la quantite a emmener etant trop grande il faudrait le liquefier a -160 degres car cette temperature lui faisant perdre 600 fois son volume (mais la encore  problemes techniques et  aussi de remplacement de toute la flotte).

Par contre ,

Vu l'avancee technologique en terme d'ingenierie marine et superstructure flottante , des bateaux rapides pourraient probablement  emmener 10000 personnes a new york en 5 jours avec une petite pause au milieu de l'atlantique sur des iles artificielles genre las vegas sur mer.
Sur le lien ci dessous , il y'a une photo denomme "sea base" , projet militaire et donc applicable au civil.
A noter que si une industrie(AERONAUTIQUE) venait a disparaitre , ce ne serait pas la premiere fois , cette histoire est du deja vu en europe (bassins siderurgiques demanteles etc...)

http://www.mossww.com/mossmaritime/

LE TRAIN

Pourquoi pas un Paris Pekin en TGV ? a 500 km/h (12000 km par 24 heure = presque un Paris Pekin),
en plus le train en long trajet , ca peut creer des liens
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DERIVES CHIMIQUES DU PETROLE
juste pour un derive que nous connaissons tous , le plastique : plus de plastique =on reutilisera celui qu'on a en quantite monstrueuse et son prix augmentera (peut etre le business du 22 eme siecle??)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'espere n'avoir pas ete trop lourd , mais je reste optimiste . Le seul hic c'est que les hautes spheres politiques ne savent pas tout ce que les tuyauteurs savent.

le tuyauteur smile

Hors ligne

 

#7 14-12-2006 22:57:17

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Le PETROLE

pour rester optimiste, tu restes optimiste...
Ruppert dans "franchir le Rubicon" annonce une catastrophe d'envergure, non seulement en termes d'énergie, mais également pour ces produits dérivés, qui sont présents absolument partout. Si des efforts de restructuration à grande échelle étaient réellement faits aujourd'hui en vue de se préparer à l'asséchement des nappes, on pourrait peut-être éviter le pire, selon lui (et encore);mais outre la surestimation systématique des réserves et le jeu constant des compagnies avec les chiffres extrapolés pour le futur, et en comptant la consommation croissante (voir la Chine et l'Inde), il voit l'avenir comme très noir, et surtout aucune préparation ou plan visant à contrecarrer cet épuisement. Bon, c'est un livre de plus de 800 pages... je vais pas le détailler ici (je le commence), mais il a l'air extrêmement documenté, et son ton est tout simplement affolant.

Dernière modification par Thibaut (14-12-2006 22:59:07)


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#8 15-12-2006 00:08:36

Illarracourcis
Incorruptible
Lieu: Dordogne
Date d'inscription: 07-09-2006
Messages: 577

Re: Le PETROLE

Thibaut a écrit:

pour rester optimiste, tu restes optimiste...
Ruppert dans "franchir le Rubicon" annonce une catastrophe d'envergure, non seulement en termes d'énergie, mais également pour ces produits dérivés, qui sont présents absolument partout. Si des efforts de restructuration à grande échelle étaient réellement faits aujourd'hui en vue de se préparer à l'asséchement des nappes, on pourrait peut-être éviter le pire, selon lui (et encore);mais outre la surestimation systématique des réserves et le jeu constant des compagnies avec les chiffres extrapolés pour le futur, et en comptant la consommation croissante (voir la Chine et l'Inde), il voit l'avenir comme très noir, et surtout aucune préparation ou plan visant à contrecarrer cet épuisement. Bon, c'est un livre de plus de 800 pages... je vais pas le détailler ici (je le commence), mais il a l'air extrêmement documenté, et son ton est tout simplement affolant.

C'est plus qu'optimiste. Le pétrole est une denrée contrôlable car géographiquement cernable. Les énergies renouvelables, non.

Nous sommes là, comme ailleurs, dans une lutte de pouvoir. Pas une lutte de survie de l'humanité, non, de pouvoir, d'argent...

C'est une politique qui se dit que le seul espoir est d'aller coloniser d'autres planètes (géographiquement cernables). Si ce n'est pas possible...hé bin.....on n'en sait rien...

Hors ligne

 

#9 15-12-2006 00:27:40

Sword
Membre du forum
Lieu: USA
Date d'inscription: 03-10-2006
Messages: 3174
Site web

Re: Le PETROLE

Personnelement je ne vois pas de catastrophe economique mondiale en vue , car ces trusts sont assez malins pour savoir quand viendra la fin des gisements (10,20,30,100 ans c'est pas tres important ).

Ah mais ce n'est pas ça le problème. Le problème c'est que l'industrie du pétrole (et le prix du baril) est extrêmement sensible aux mauvaises nouvelles, c'est une des industries les plus spéculatives qui soient. Et donc, tu peux compter sur ces trusts pour cacher jusqu'au tout dernier moment la nouvelle de l'extinction du pétrole. Chaque jour d'espoir est égal à des milliards de profit. C'est à mon avis la clé de toute cette confusion et ces tergiversations entre experts dont certains disent que cela aura lieu dans 15 ans, et d'autres dans 100.

Dernière modification par Sword (15-12-2006 15:17:12)

Hors ligne

 

#10 15-12-2006 09:35:12

jeffduth
Membre du forum
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 19-09-2006
Messages: 199

Re: Le PETROLE

J'ai lu le livre d'Eric Laurent "la face cachee du petrole", je vous le conseille, bien ecrit et riche en infos.

Bref, tout le monde devrait lire au moins un livre sur clearstream et sur le peak oil.

Hors ligne

 

#11 15-12-2006 19:34:05

letuyauteur
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 11-12-2006
Messages: 18

Re: Le PETROLE

Et oui ,malgre tout ,  je suis d'une nature optimiste smile
C'est vrai que ce milieu est tellement complexe que il faut vraiment faire attention a ce qu'on raconte .
Je vais essayer de lire les livres cites ci-dessus.

Mon inquietude serait plutot de savoir jusqu'a quel point la Chine ou l'Inde seront prets a aller pour avoir une parti du butin en possession des super-majors , donc de nous ! car pour Total notre champion du cac40 , nous sommes  avec notre gouvernement actionnaires a 60% smile

big_smile
le tuyauteur

Hors ligne

 

#12 04-04-2007 17:54:46

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le PETROLE

Eric Laurent a un site sur lequel on peut voir des extraits de "La Face cachée du Pétrole".
http://www.eric-laurent.com/

Résumé:
Le pétrole est la clé de notre bien-être et de notre prospérité. Son existence conditionne aussi notre avenir et notre survie. Pourtant malgré l’importance et la gravité des enjeux, tout ce qui concerne le pétrole est depuis toujours, caché ou désinformé. Au terme d’une enquête de plusieurs années à travers la planète, dans les coulisses du monde pétrolier, Eric Laurent divulgue dans son livre des révélations stupéfiantes, qui sont autant de secrets soigneusement dissimulés.

    *
      Le choc pétrolier de 1973 au cours duquel les pays producteurs auraient imposé leur loi n’est  qu’un gigantesque bluff. Il n’y a jamais eu de véritable pénurie, mais une manipulation des compagnies pétrolières et des pays producteurs qui se sont entendus secrètement pour augmenter les prix du pétrole. Le livre en explique les raisons.
    *
       Les révélations du dirigeant nazi, Albert Speer à Eric Laurent, sur le rôle crucial joué par le pétrole dans la politique menée par Hitler
    *
      La fraude légale qui permet aux compagnies pétrolières américaines d’être exonérées d’impôts fédéraux, plus leurs bénéfices sont élevés.
    *
      L’arme du pétrole saoudien a provoqué l’effondrement de l’union soviétique. Les responsables américains ont convaincu l’Arabie Saoudite d’augmenter massivement leur production pétrolière pour faire chuter les prix. L’or noir constituant la principale ressource en devises de Moscou, l’URSS s’est brusquement retrouvée ruinée.
    *
      Tous les chiffres publiés concernant les réserves mondiales sont totalement faux et considérablement exagérés. Pays producteurs et compagnies pétrolières gonflent leurs montants, manipulant les opinions.
    *
      L’hypocrisie scandaleuse des pays consommateurs qui protestent officiellement contre les hausses des prix du pétrole, tout en recueillant de substantiels bénéfices. En France, en comptant la TVA, 75 % du prix d’un litre d’essence part en taxes.
    *
      L’Arabie Saoudite, premier producteur mondial sur lequel nous comptons pour assurer le maintien de nos approvisionnements, a ses gisements qui arrivent à terme. C’est le secret d’Etat le plus soigneusement gardé. Ce pays qui prétend avoir encore 30 ou 40 années de réserves n’en a plus en vérité que 3 ou 4.
    *
      Un agent de la CIA dont l’identité a été révélée par la Maison Blanche parce que son mari s’opposait à la guerre en Irak, espionnait l’Arabie Saoudite et détenait des informations sur le déclin du pétrole saoudien que Bush et son administration voulaient à tout prix étouffer.
    *
      L’administration Bush qui connaît l’état réel des gisements saoudiens a, dès son arrivée au pouvoir, en janvier 2001, planifié l’invasion de l’Irak. Une commission secrète sur l’énergie, créée par le vice-président Cheney en a arrêté tous les détails et le 11 septembre a servi de prétexte à l’intervention militaire. Des documents de travail que cette commission a été contrainte de rendre public, montrent une carte de l’Irak ou, en mars 2001,  8 zones d’exploitations ont été tracées, juste à côté de la frontière saoudienne.
    *
      Comment Bush et ses collaborateurs falsifient les rapports sur la gravité des dangers climatiques, pour faciliter les agissements des compagnies pétrolières.
    *
      Les confidences faites à l’auteur par le conseiller du Président chinois pour la sécurité nationale et l’énergie, évoquent les risques d’une "guerre des ressources" et d’un affrontement militaire avec les Etats-Unis.
    *
      Nous consommons chaque 12 jours, 1 milliard de barils de pétrole, l’équivalent d’un gisement géant, non renouvelable. Depuis 2001, aucune découverte nouvelle n’a eu lieu et pour 6 barils que nous consommons quotidiennement, un seul baril est découvert.


Voir aussi:
http://www.eric-laurent.com/article-2895280.html
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=10130
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=9304
http://www.test-organisation.org/spip.php?article54

Dernière modification par vigilant (04-04-2007 18:32:10)


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#13 04-04-2007 18:27:24

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le PETROLE

Une interview particulierement edifiante :
http://www.eric-laurent.com/categorie-579179.html

Face à ces réalités et à l'urgence des choix, les gouvernements des pays consommateurs sont terriblement mal informés et mal préparés. Sauf peut-être les Etats-Unis, où l'administration Bush a fait un choix discutable mais cohérent avec la doctrine selon laquelle "le mode de vie américain n'est pas négociable". En 1999, le vice-président Dick Cheney, à la tête du géant pétrolier Halliburton, s'inquiétait : "En 2010, nous aurons besoin de 50 millions de barils supplémentaires chaque jour. D'où proviendra ce pétrole ?" En janvier 2001, une semaine seulement après l'investiture du nouveau président, Cheney crée et préside une commission sur l'énergie dont les objectifs, les participants et les séances de travail sont entourés d'un mystère absolu. Au point qu'une journaliste réputée du Washington Post, Dana Milbank, la qualifie de "société secrète".

Le 17 juillet 2003, au terme d'un long affrontement juridique, la cour d'appel fédérale a ordonné de rendre public un certain nombre de documents de travail utilisés par la commission Cheney. Le plus saisissant est une carte de l'Irak, datée de mars 2001 où la commission Cheney a nettement découpé, en huit blocs d'exploitation, une vaste zone qui représente à peu près un tiers du pays, situé à proximité de la frontière avec l'Arabie saoudite. L'Irak est considéré comme le deuxième pays détenteur de ressources pétrolières de la planète. Bagdad constitue peut-être, pour des responsables américains, une alternative au déclin énergétique de Riyad.

Nous sommes probablement entrés dans une logique de "guerre des resssources".  Henri Kissinger écrivait en juin 2005 : " La demande et la compétition pour l'accès à l'énergie pourrait devenir source de vie et de mort pour beaucoup de sociétés."

Dernière modification par vigilant (05-04-2007 08:35:53)


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#14 05-04-2007 08:35:29

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le PETROLE

La requete de Judicial Watch :
http://www.judicialwatch.org/printer_ir … d-pr.shtml

( Washington, DC) Judicial Watch, le groupe d'intérêt public qui examine et poursuit la corruption gouvernementale et l'abus, a dit aujourd'hui que des documents rendus par le Département du Commerce, sous décision judiciaire suite au Judicial Watch’s Freedom of Information Act (FOIA), le procès concernant les activités du Cheney Energy Task Force, contiennent une carte de gisements de pétrole irakiens, des pipelines, des raffineries et des terminaux, aussi bien que 2 diagrammes détaillant des projets irakiens pétroliers et du gaz et "des Prétendants Étrangers pour des Contrats d'Iraqi Oilfield." Les documents, qui sont datés de mars 2001 , sont disponibles sur l'Internet à : www. JudicialWatch.org.
Des documents d'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis  (des EAU) comportent de même une carte des gisements de pétrole de chaque pays, des pipelines, des raffineries et des terminaux de navire-citerne.
Il y a  là des diagrammes avec les détails des projets de développement majeurs pétroliers et du gaz dans chaque pays qui fournissent des informations sur les projets, des dépenses, la capacité, la compagnie pétrolière et la date d'achèvement ou le statut.


La liste des cartes (datant de Mars 2001) :
http://www.judicialwatch.org/iraqi-oil-maps.shtml

Dernière modification par vigilant (05-04-2007 11:23:27)


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#15 05-04-2007 13:54:01

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le PETROLE

MANO SINGHAM nous livre ses impressions sur ces decouvertes :
http://www.counterpunch.org/singham07192003.html

Extraits:
L'article continue : "Les documents sur l'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis  (EAU) représentent de même une carte des gisements de pétrole de chaque pays, des pipelines, des raffineries et des terminaux de navire-citerne. Ils montrent là des diagrammes avec les détails des projets de développement majeurs pétroliers et du gaz dans chaque pays et fournissent des informations sur les projets, des dépenses, la capacité, la compagnie pétrolière et la date d'achèvement ou le statut."

Cet engagement de politique étrangère prend une tournure quelque peu surprenante . Ce cas original de la FOIA a été amorcé (avant le 9/11 et avant les menaces d'attaque sur l'Irak) à cause des soucis plus intérieurs, spécifiquement des soupçons sur l'adhésion à l'Équipe spéciale sur l'Énergie de gens comme  Ken Lay de la Société Enron, qui peut avoir été dans une position pour exercer une influence excessive sur la politique énergétique gouvernementale en charge de l'intérêt public.

Maintenant, d'autres informations reviennent à mon esprit, toute allant dans la direction de Cheney. Bien qu'adoptant généralement une attitude discrète dans ses séjours fréquents dans son cabinet secret, Cheney ait été un des partisans les plus inflexibles pour attaquer l'Irak et gonfler sa menace. Il a fait certaines déclarations des plus autorisées comme quoi l'Irak avait déjà des armes de destruction massive, disant des choses comme "Simplement exposé, il n'y a aucun doute que Saddam Hussein a maintenant des armes de destruction massive." (Le 26 août 2002) et "Et nous croyons qu'il a, en fait, reconstitué des armes nucléaires." (Le 16 mars 2003), la dernière déclaration faite juste trois jours avant l'invasion.

C'est aussi Cheney qui avait censément le plus de d'engagement dans la fraude impliquant l'achat d'uranium irakien du Niger, introduisant l'envoi de l'Ambassadeur Wilson dans ce pays pour examen. C'est aussi Cheney qui est censément la force agissante derrière la politique étrangère Présidentielle et sert de stratège principal et mentor.


Un autre article sur les pratiques 'commerciales' en Irak :

Une Illusion ?

Avant de revenir à la signification des cartes pour aligner les poches du Vice-président Cheney : EIR a appris que la U.S. Export-Import Bank a fait circuler un plan qui appelle à la sécurisation des revenus pétroliers futurs de l'Irak pour payer pour les contrats de reconstruction. Ce que l'on en connaît du plan Bancaire Ex-Im concerne un article du 13 juillet dans Observer of London, intitulé "l'Atrocité du Plan américain d'Hypothéquer le Pétrole irakien," est que la Banque Ex-Im propose de lever des prêts de banques privées pour payer des contrats de reconstruction, devant être remboursés par des revenus de ventes pétrolières irakiennes futures. Il est argumenté que cela oterait de la pression sur le budget américain en déficit pour payer les dépenses de reconstruction.
La Banque Ex-Im a travaillé de la part d'un groupe de pressions d'entreprise connu comme la Coalition for Employment Through Exports, dont les participants importants sont Halliburton Oil Co. et Bechtel.

Halliburton, l'ex société de Cheney, promeut activement le "securisation" du pétrole dl'Irak. Les intérêts sont énormes. Un porte-parole de l'agence de presse d'Énergie Platt a dit à EIR que la production pétrolière de l'Irak, dans quelques années, pourrait être de 5 millions de barils par jour, à un coût significativement inférieur que le pétrole d'autres sources. Cela donnerait une grande richesse aux sociétés impliquées dans le développement de l'industrie et donnerait peut-être ceux contrôlant l'Irak, la capacité de dicter leurs termes à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (l'OPEP).
Le plan Bancaire de l'Ex-Im propose 1) securisation des revenus pétroliers futurs, par le Fonds de Développement UN pour l'Irak, ou une autre institution financière; 2) l'établissement de facilités de finance commerciale (une Banque Commerciale a été juste établi la semaine du 21 juillet 2003 en Irak); et, 3) la restructuration de la dette de l'Irak et obligations de réparations.

Mais regardons qui en bénéficie. Comme EIR l'a précédemment annoncé, Bechtel Corp. a un contrat évalué à 500 millions de $ , qu'il a obtenu pour une affaire non compétitive, confidentielle pour le programme de reconstruction - un programme qui pourrait grandir exponentiellement avec le plan Bancaire Ex-Im. Au  Conseil de Bechtel est assis l'ancien Secrétaire D'Etat George Shultz, qui était "le Parrain" qui a dirigé Le comité Présidentiel de Recherches de  G.W. Bush et les neo-conservateurs speciaux, des"chicken-hawks"  (voir EIR, le 4 octobre 2002). Ceux-ci sont les mêmes  qui, après le coup d'état politique du 9/11 , ont poussé à la guerre  contre l'Irak, avec le Ministre De la Défense nationale Donald Rumsfeld et Cheney menant la danse.

Et Halliburton Oil Co., où Cheney a servi du président-directeur général de 1995 jusqu'à sa nomination comme Candidat au poste de Vice-président,a pris le contrôle d'Iraq's South Oil Co., qui est le plus grand producteur de pétrole potentiel jusqu'à présent en Irak. De plus, Cheney, qui a reçu 20 millions de $ de Halliburton quand il est devenu Vice-président, sait qu'il recevra les paiements différés, d'une importance qui sera décidée par le Conseil d'administration d'Halliburton, basé sur son  travail en fonction [based upon how well he performs in office].


Bon, j'arrete là, mais rien ne vous empeche de continuer cette intéréssante lecture (en anglais).
http://www.larouchepub.com/other/2003/3 … y_oil.html

Dernière modification par vigilant (05-04-2007 17:39:00)


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#16 05-04-2007 14:21:50

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Le PETROLE

Ca fait snob, mais je trouve ce Cheney tout simplement vulgaire.

Une bande de vulgaires et arrogants truands en limousine et garde du corps. Voilà les dirigeants de la première puissance démocratique au monde.


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#17 05-04-2007 14:28:29

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Le PETROLE

Yves Cochet : Pétrole Apocalypse
5 avril 2007

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=785

Nous vivons la fin du pétrole bon marché. Et les adaptations requises vont sérieusement bouleverser nos modes de vie. Cela ne sera pas un simple choc économique, mais la fin du monde tel que nous le connaissons, car nous devrons organiser la décroissance de la consommation de matières et d’énergie, tout en sauvegardant la solidarité.

Yves Cochet a été ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement dans le gouvernement Jospin. Docteur en mathématiques et militant écologiste depuis trente ans, il est aujourd’hui député Vert de Paris.

Note de lecture rédigée par Gwenaëlle Sauzet pour l’IRIS

Yves Cochet jette un pavé dans la mare avec Pétrole Apocalypse, en abordant courageusement les problématiques futures de la crise pétrolière qui se profile. « Chaque jour qui passe nous rapproche d’un choc imminent que nous ignorons : la fin de l’ère du pétrole bon marché ». Elle aura duré cent cinquante ans, elle s’achève et constitue la trame de fond de l’ouvrage de l’ancien ministre de l’Environnement et actuel député de Paris. Bien sûr, écrit-il, il reste encore du pétrole mais il tend inexorablement à se raréfier, tout simplement car la demande est vraisemblablement sur le point de dépasser l’offre, et son mode de production va s’avérer de plus en plus onéreux.

L’auteur nous parle d’un « triple choc » pétrolier qui aura lieu selon lui d’ici la fin de notre décennie et qui s’annonce de nature complètement différente de ceux de 1973 et de 1979. Les hausses successives du prix du baril de pétrole que nous subissons depuis quelques temps ne vont d’ailleurs pas le contredire. Et ce ne serait que le commencement, sans possibilité de retour en arrière. Selon l’auteur, la nouveauté de la situation actuelle tient en effet pour l’essentiel, à trois facteurs - géologique, économique et géopolitique - qui n’étaient pas présents jadis et qui contribuent à l’augmentation non seulement du prix du pétrole mais de toutes les énergies.

C’est « la fin du monde tel que nous le connaissons »
que s’évertue à nous présenter Yves Cochet et il décrypte pour nous tout au long de son ouvrage, et de manière argumentée, ce « choc » de civilisation qui nous guette, tant le pétrole s’est infiltré dans tous les secteurs. Nous serons obligés d’aller « moins vite, moins loin, moins souvent » et ce sera « plus cher », nous dit-il. L’accession aux biens et services sera de plus en plus difficile et l’inflation qui risque d’être très forte touchera bien entendu le transport, mais pas seulement, car le pétrole est partout : le tourisme, la chaîne agroalimentaire, les grandes entreprises transnationales - dont la production est aujourd’hui délocalisée -, les institutions internationales seront tous des secteurs qui seront frappés de plein fouet par la fin du pétrole bon marché. Bref, il va falloir relocaliser plutôt que mondialiser et ainsi aller totalement à l’encontre des tendances actuelles.

Mais ce n’est pas tout, cette hausse tendancielle inéluctable du prix des hydrocarbures, ainsi que leur raréfaction, mènera, selon l’auteur, non seulement à des guerres civiles, mais aussi à de graves tensions internationales et guerres au Moyen-Orient.

Devant cette description d’un avenir apocalyptique, ne vaudrait-il mieux pas économiser les réserves qui nous restent ?, demande l’auteur. Or, dans le même temps, il serait selon lui trop tard pour bien faire, à cause de nos comportements trop consuméristes, mais aussi de la frilosité des politiques à prendre des mesures forcément impopulaires car contraignantes. Mais il serait encore temps selon lui de réduire le choc en adoptant dès aujourd’hui une nouvelle vision de l’économie, l’auteur faisant la démonstration d’une « bio-économie » qui serait bien plus adaptée à la nouvelle donne mondiale, une économie de rationnement organisé et démocratique. Devant l’inéluctabilité du choc, seule la demi-solution de la sobriété immédiate pourrait réduire les effets dévastateurs du choc.

Si les solutions développées par Yves Cochet semblent répondre à la situation qui se profile - autosuffisance locale et régionale, décentralisation géographique des pouvoirs, relocalisation économique et protectionnisme, planification concertée et rationnement -, on regrettera, et ce encore d’autant plus qu’il s’agit d’un écologiste, qu’il ne parle pas, ou très peu, des énergies renouvelables. Peut-être parce que l’auteur sous-estime le potentiel des gains d’efficacité énergétique et celui des technologies alternatives. Du coup, il dresse un tableau particulièrement austère de l’ère de l’après-pétrole, nous faisant réaliser que nous ne percevons qu’une infime partie des effets du pétrochoc.

Instructif et argumenté, ce livre, empreint d’un cynisme et d’un fatalisme surprenant de la part d’un homme politique, nous met face aux réalités que nous ne voulons pas voir. Yves Cochet dépeint-t-il un avenir beaucoup plus noir que celui que nous aurons, ou livre-t-il une réflexion réaliste et lucide ? Quelle que soit la réponse, ce livre clair, doté d’une réflexion globale, nous fait comprendre qu’il faut réagir, et vite.
Présentation de l’Editeur

Les prix du pétrole flambent. Pourquoi ? Les explications courantes ne suffisent plus. Ne vivons-nous pas la fin du pétrole bon marché ? Ce problème peut bouleverser gravement nos modes de vie.

Transports, agriculture, plastiques, vêtements, médicaments : le pétrole est partout. C’est pourquoi la hausse du prix des hydrocarbures ne sera pas un simple choc économique, ce sera : la fin du monde tel que nous le connaissons.

Il est encore possible de repousser la date de cet événement et d’en limiter les effets par la mise en œuvre d’une sobriété nouvelle.

Cela implique d’organiser la décroissance de la consommation de matières et d’énergie, tout en sauvegardant la solidarité, la démocratie et la paix. A ce prix, la transition sera moins douloureuse.
Sur le même sujet, lire :

-  Oil Peak : la production saoudienne sur le déclin

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=720


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#18 05-04-2007 14:35:08

jp34
Membre du forum
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 12-12-2006
Messages: 3237

Re: Le PETROLE

Thibaut a écrit:

Ca fait snob, mais je trouve ce Cheney tout simplement vulgaire.

Une bande de vulgaires et arrogants truands en limousine et garde du corps. Voilà les dirigeants de la première puissance démocratique au monde.

Cheney & C° sont des mafieux./  mad


"ne profanez pas le mot Vérité en acceptant le sens qu'en donnent les hommes et les institutions"
"évitez de confondre les mots avec les idées (qu'ils transportent)"

et tenez pour suspecte toute "vérité révélée"...

Hors ligne

 

#19 05-04-2007 15:25:42

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2715

Re: Le PETROLE

Le pétrole a toujours été une énergie presque gratuite en comparaison aux alternatives, sans pétrole nous serions encore à l'ère de pierre dans des maisons en bois rond, le A380 va peut-être n'avoir le temps que de servir qu'une année, nous serons forcé de se localiser ce qui sera bon pour les emplois locaux, il serait plus que temps de rationnaliser l'essence mondialement mais les profiteurs vont s'y opposer.

L'histoire secrète du pétrole - Le temps des scandales et du repli : http://tv.boutick.com/?mot=petrole


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#20 05-04-2007 19:12:55

Frenchie
Invité

Re: Le PETROLE

Je vois avec satisfaction wink que ce fil de discussion, qui ne traite pourtant pas directement des évènements du 11 septembre, réapparaît en page d'accueil lorsqu'il y a une nouvelle contribution. wink
[Voix off : évidemment, il a été proposé par un modérateur]

Dernière modification par POTTAM (05-04-2007 19:15:09)

 

#21 05-04-2007 19:45:35

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Le PETROLE

POTTAM a écrit:

Je vois avec satisfaction wink que ce fil de discussion, qui ne traite pourtant pas directement des évènements du 11 septembre, réapparaît en page d'accueil lorsqu'il y a une nouvelle contribution. wink
[Voix off : évidemment, il a été proposé par un modérateur]

Je pense que ce fil parle pas mal des mobiles directs du gouvernement neo-conservateur par rapport au petrole, et donc au 11 Septembre. Donc il me parait bien relié aux évenements. Cest pour cela que je l'ai relancé, même si c'est un topic disons plus general au depart.


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#22 06-04-2007 00:02:41

Kyja70
Membre Actif Asso
Lieu: Budapest
Date d'inscription: 04-03-2007
Messages: 1164

Re: Le PETROLE

Je suis convaincu que la fin du pétrole est une des raisons principales du 11 septembre. Non pas à cause du produit en lui-même mais du fait que la société consumériste américaine s’est construite et développée autours de l’or noir.
De plus, ils ont exporté leur modèle de société à travers le monde dans le but de créer ce fameux empire américain, qui malheureusement ne verra pas vraiment le jour… En effet ils n’ont pas prévu que ce modèle n’est pas soutenable pour des raisons énergétiques et environnementales.
Cela est pourtant annoncé depuis les années 1970. En effet je vous invite à vous intéresser à une personne qui est pour moi le plus grand intellectuel du XXème siècle et qui a été le premier à mettre en cause l’économie classique sur laquelle nos sociétés occidentales ont été construites (sociétés économistes et productivistes).
Cet intellectuel est un roumain d’origine qui a fini sa carrière aux US, Nicholas Georgescu Roegen. Il a été le premier à démontrer que l’économie classique (et donc nos sociétés) faisaient une erreur fondamentale en modélisant la terre comme infinie et réversible (modèle newtonien de la mécanique) alors qu’il est évident qu’il s’agit d’un système fini (limité en matières premières) et irréversible (la vie va de la naissance à la mort et non le contraire). Il a introduit les théories de la thermodynamique pour modéliser l’économie en introduisant l’entropie.

Roegen est le père de la décroissance durable et il a été le premier à évoquer ce nous sommes en train de vivre (fin du pétrole, de certaines matières premières, changements climatiques…)

Je vous invite à vous intéresser à ses thèses et à commencer à construire l’après pétrole et le début d’une vie humaine autre que celle d’un consommateur travailler pollueur !

Sortons du cycle infernal de je prends ma voiture pour aller travailler et je travaille pour payer ma voiture !
Une étude a été faite et montre que la vitesse moyenne d’une voiture en Europe en prenant en compte le temps que l’on passe à travailler à la financer s’élève à … 6 Km/h, soit la vitesse de la marche à pied ! Et encore on ne prend pas en compte les autres effets néfastes d’une bagnole (pollution, accidents, encombrement…).

Cette société de cosommation a été l‘une des plus asservissantes de l’histoire et qui plus est elle contribue à détruire la planète !

Donc pour conclure, peut-être que la fin du pétrole est une bonne chose, en attendant acheter un jardin et préparer par que la transition risque de faire mal !

Liens : www.decroissance.org
http://en.wikipedia.org/wiki/Nicholas_Georgescu-Roegen
A lire : http://www.decroissance.org/index.php?c … raphie.htm
A écouter impérativement (entre autres) : http://uplyon.free.fr/mp3_2007/decroiss … -01-07.mp3


"A ce jour, je n'entre pas dans les théories du complot, sauf celles qui sont vraies !" Michael Moore cité par Pr. David Ray Griffin dans un livre que tout le monde doit lire : La faillite des médias
Sinon écoutez Serge Latouche et Jacques Grinevald sur Nicholas Georgescu-Roegen !
http://ocparis.canalblog.com/

Hors ligne

 

#23 06-04-2007 00:41:55

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le PETROLE

Tu as raison Kyja70 , le pétrole comme le charbon et d'autres font partis des énergies non-renouvelables, il faut à ce niveau rechercher à qui revient la cause de l'extinction de ces énergies ou plutôt du manque volontaire de ces personnes à rendre ces énergies indispensables sans avoir cherché à les remplacer progressivement par des énergies alternatives.

Au vu des ENORMES bénéfices qui ont découlés de cette "mane", il aurait été responsable de la part de ces "meneurs" du monde d'y réfléchir depuis les années 1970, et à présent ces personnages tentent de rejeter la faute sur le consommateur qu'ils ont eux-mêmes modelé.

Ce qui veut dire que ce seront toujours les moins fortunés, qui pourtant enrichissent "ces bons à rien mais prêt à tout", qui accuseront le coup du manque d'énergie.

Ces personnes se sont gavées pendant de longues années et j'ai la fâcheuse impression qu'elles n'ont pas l'intention de changer quoique ce soit dans leur système de pensée.

Dernière modification par W.Wallace (06-04-2007 00:48:27)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#24 06-04-2007 01:23:00

lobotomiz
Nouveau membre du forum
Lieu: Haute-Garonne
Date d'inscription: 03-04-2007
Messages: 11

Re: Le PETROLE

Un autre monde sans pétrole est possible

L’automobile est irrationnelle
Si nous analysions rationnellement le rapport entre avantages et inconvénients liés à l’utilisation de
l’automobile, nous abandonnerions immédiatement ce mode de transport. Malheureusement, l’utilité
prêtée à l’automobile est complètement déconnectée de la réalité et n’est même pas justifiée par des
raisons économiques. Il est d’ailleurs paradoxal de voir des données de rentabilité financière venir au
secours des écologistes qui militent contre la construction de certaines autoroutes .
Dans Energie et Equité, Ivan Illich calculait la vitesse réelle d’une automobile en incluant le temps
passé  à   travailler   pour  supporter   le   coût   de   cette   automobile.   Avec   vitesse  =   distance  /   temps,
actualisons ce calcul au niveau de la France. La distance parcourue par an est de 14 000 km par
véhicule en France. Le temps passé doit inclure le temps passé dans la voiture plus le temps passé à
construire l’automobile, entretenir les routes et les autoroutes, à soigner les blessés et enterrer les
morts. Bref, la vitesse réelle d’une automobile doit être calculé en divisant la distance parcourue par
l’ensemble des temps nécessaires à son fonctionnement et à son utilisation.
Retenons les faits suivants :
        Distance moyenne parcourue par véhicule en France : 14 000 km
     
        Nombre de véhicules particuliers en France : 26 800 000,
     
        Budget du secteur automobile : 150 milliards d’euros,
     
        Coût insécurité routière : 27,8 milliards d’euros ,
   
        Salaire moyen : 19 938,00 euros par an et par actif.
     
Cela signifie qu'en moyenne chaque véhicule coûte 6635 euros à la société (150 milliards + 27,8
milliards /  26,8 millions de  véhicules).
En moyenne un actif travaille 1650 heures par an, ce qui signifie qu'il gagne (19 938 / 1650) environ
12 euros de  l'heure.                         
Pour  payer  ces   6635   euros,   en   moyenne   chaque   actif   va   donc   travailler   553   heures. 
S'il roule à une moyenne au compteur de 50 km/h, il passe alors 280 heures dans sa voiture (14 000 /
50). Pour se déplacer, il met donc 280 heures de voiture et 553 heures de travail, soit 833 heures. Et sa
vitesse   réelle   est   alors   de   (14   000   /   833)   16,8   km/h.                                               
S'il essaie d'aller plus vite, avec 100 km/h (ce qui en fait un véritable chauffard !), il ne passe plus que
140 heures dans sa voiture mais travaille toujours 553 heures et donc il se déplace réellement à 20
km/h  (14   000 km/140  +  553 heures).           
Même en roulant à une vitesse infinie, il ne se déplacerait réellement jamais à plus de 25,3 km/h (14
000 km/553 heures).
La vitesse des automobiles apparaît soudainement comme extrêmement relative. Il est intéressant de
remarque que la vitesse réelle augmente beaucoup moins vite que la vitesse moyenne affichée au
compteur. Ainsi, une accélération de 50 à 100 km/h ne permet de gagner que 3 km/h réels !
L’adage “Il ne sert à rien de rouler vite” n’aura jamais été aussi vrai. A 50 km/h de moyenne au
compteur, la vitesse réelle d’une automobile est identique à la vitesse instantanée d’un vélo. De plus,
ces coûts ne sont pas exhaustifs (prix du soutien des dictatures, de la guerre en Irak…) et sont menés à
augmenter irrémédiablement avec l’augmentation du prix du pétrole.
L’utilisation de l’automobile est totalement irrationnelle car elle ne fait pas gagner plus de temps
qu’elle n’en fait perdre, parce qu’il faut une tonne pour transporter une personne en voiture contre 10 à
15 kg à vélo. L’automobile permet de profiter du bon air de la campagne et de fuir l’atmosphère
irrespirable des villes… causé par toutes ces automobiles qui se rendent à la campagne pour fuir
l’atmosphère causé par toutes ces automobiles qui se rendent à la campagne, etc. etc.


Pour teminer un petit inventaire à la Prévert :

- rejets dans la nature (73 millions de tonnes de CO2, 2 millions de
carcasses, 250 000 tonnes d'huiles, 90 000 tonnes de batteries,
400 000 tonnes de pneus, particules diesel, particules de soufre,
poussières fines, poussières mutagènes, aérosols, métaux lourd,
microsuies, hydrocarbures imbrûlés, oxydes d'azote, dioxyde de
soufre, ozone, etc.) ;
- stress généralisé partout (à la ville et à la campagne) ;
- étalement urbain ;
- ségrégation sociale et spatiale ;
- concentration commerciale ;
- pics d'ozone, trous d'ozone, réchauffement climatique, fonte de la
banquise, disparition des espèces, érosion accélérée des côtes ;
- augmentation des cancers ;
- mortalité piétonne et cycliste ;
traumatologie humaine et animale ;
- dégradation des biotopes ;
- paralysie des centres urbains ;
- dissuasion piétonne et cycliste;
- entrave à la chorégraphie piétonne et à l'expression de la
morphocinèse sociale ;
- encouragement de la convoitise sociale et des comportements
égoïstes et individualistes ;
- sédentarité et manque d'exercice (surcharge pondérale, diabète,
ostéoporose,alzheimer,problèmes cardio-vasculaires,
artériosclérose et athérosclérose, etc.) ;
- hécatombe de la faune sauvage ;
- pollution sonore ;
- épuisement des énergies non renouvelables ;
- pollution pulmonaire ;
- encombrement du domaine public ;
- coupure du domaine public ;
- ralentissement des transports en commun et leur relative
inefficacité ;
- dévégétalisation des villes ;
- masquage des individus derrière casques, carrosserie, mais aussi
vitesse, anonymasition et dépersonnalisation ;
- macadamisation à outrance de grandes surfaces du territoire
public ;
- échauffements urbains nocturnes localisés à cause de l'excès de
surface goudronnées qui emmagasinent la chaleur le jour et la
restituent durant les nuits estivales ;
- le goudronnage excessif accélère et amplifie les inondations ;
- les orages "lessivent" d'immenses zones goudronnées. Les eaux
sales qui en résultent saturent en s'y mélangeant les réseaux
d'assainissement ;
- encouragement de la délinquance violente type 'car jaking' ;
- monopolisation de la signalisation et de l'information des usagers
du domaine public ;
- excès de la publicité routière par panneaux disgracieux et trop
grands ;
- vulnérabilité aux évènements météo (tempêtes, neige,
inondations) ;
- salage inutile des routes
- discrimination négative: l'automobile favorise les gens en bonne
condition physique et mentale par rapport aux malades,
handicapés, trop vieux ou trop jeunes, alors que cela devrait être
l'inverse: les motorisés devraient être au service des faibles et les
valides en bonne santé devraient aller à pied ou à vélo ;
- vidanges sauvage, dépotoirs sauvages ;
- décharges et casses automobiles ;
- montagnes de pneus, fumées et suies nocives induites par la
combustion des pneus
- hypermobilité  (concept avancé par John Adams mecanisme
autorenforçant, plus nous sommes mobiles, plus la ville se distend
et plus nous avons besoin d'être mobiles) ;
- mauvaise représentation mentale de l'espace géographique et
environnemental lorsqu'on l'aborde en voiture car on court-circuite
le relais cérébral de l'hippocampe en limitant la vision périphérique
et le champ sonore de l'espace exo-centré ;
- éclaboussures sur les piétons les jours de pluie ;
- dans les zones naturelles péri-urbaines on constate souvent des
déchets, des encombrants et des remblais sauvages dont le
transport a été facilité par le recours à une voiture particulière et par
le réseau de desserte dans les espaces naturels ;
- l'indécence des constructeurs de concentrer leurs efforts de
sécurité (sécurité électronique, airs-bags, capitonnage,...) sur leurs
seuls clients sans égards aux cyclistes, aux piétons et à la faune
sauvage ;
- mise en avant d'un symbole d'utilité dans une société qui privilégie
l'"utilité", l'"outil" sur l'humain ;
- mitage des campagnes environnant les axes routiers ;
- excès de consommation d'eau du lavage des voitures par les
"portiques à rouleaux" (entre 200 et 300 litres par lavage!)
- excès d'espace publicitaire des réclames automobiles dans la
presse et à la télévision.

Euh chérie je te laisse les clefs de la 106 je vais y aller en vélo.

Toutes ces infos et bien d'autres sont tirées du livre de Marcel Robert "Pour en finir avec la société automobile"  téléchargeable gratuitement ici : http://carfree.free.fr/pour_en_finir.pdf
Bonne lecture ;-)

Dernière modification par lobotomiz (06-04-2007 02:07:41)


Je détruirai la sagesse des sages,
Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents.
(I Corinthiens, 1)

Hors ligne

 

#25 06-04-2007 02:37:26

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le PETROLE

Je t'envie lobotomiz pour cette naïveté toute formatée par de longues études qui n'auront abouties qu'à croire ce qu'il faut savoir, et pas plus.

Les énergies alternatives existent depuis longtemps mais ne rendent pas riche, c'est le seul inconvénient qui empêche celles-ci de voir le jour.

Un bémol toutefois est à rajouter, quand les pays seront au bord du gouffre et que les gens s'entretueront pour quelques litres d'essence, nous aurons un génie propulsé par les médias qui déclarera avoir trouvé "l'énergie alternative", le futur Bill Gates de l'énergie.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#26 06-04-2007 05:25:54

lobotomiz
Nouveau membre du forum
Lieu: Haute-Garonne
Date d'inscription: 03-04-2007
Messages: 11

Re: Le PETROLE

Cher Wallace

Aprés avoir rouler "au rouge" de nombreuses années j'ai (avec quelques amis) avons donc installé un système me permettant de rouler avec 75% d'huile que j'achête chez un paysan cultivateur de colza pour 0.30 € le litre soit 0.10 € de plus que ne lui achête le supermarché du coin. Je n'ai donc pas attendu le futur Billou pour l'alternative. Je roule, par ailleur en vélo tous les jour en évitant le plus possible de prendre ma vieille 205 qui totalise plus 570 000km et qui tourne encore comme une horloge. Le monde de la free partie est une bonne école pour apprendre ce que le terme alternatif veut dire. Je te conseille fortement le visionnage du film de Pierre Carles Volem Rien Foutre Al Pays ou tu pourras y voir quelques alters bien décider à ne pas se battre pour quelques litres d'essence ainsi que ce lien vers le moteur pantone http://www.onnouscachetout.com/themes/t … ntone.php.
Pour finir ton discour me rapel furieusement celui de mon pere  qui comme toi pense que le monde tourne essentiellement autour du fric or quand les hommes auront arrachés le dernier arbre, tués la derniere vache, empoisonnés la derniere rivieres et pechés le dernier poisson il se rendrons compte que l'argent ne se mange pas.
Ne sommes nous pas là pour tenter d'éclairer les gens de nos pales lumières ?
Ne sommes nous pas là pour susciter des réactions ?


Je détruirai la sagesse des sages,
Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents.
(I Corinthiens, 1)

Hors ligne

 

#27 06-04-2007 05:45:22

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Le PETROLE

lobotomiz a écrit:

Ne sommes nous pas là pour susciter des réactions ?

Exact et je suis content que tu ais réagit, ceci dit je pense que tu as compris par les propos de ton intervention que le pétrole est la plus grande foutaise de tous les siècles, ou du moins du dernier, mais certains entretiennent cette utopie dans l'espoir de se remplir un peu plus les poches, les personnes sensées savent qu'il existe des énergies alternatives, largement moins polluante et tout aussi largement moins coûteuse que ce liquide noirâtre, puant et polluant.

Seulement, le plus dur sera de faire tomber les grosses têtes qui profitent des énormes bénéfices de cette boue huileuse, et c'est une autre paire de manches.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#28 06-04-2007 14:18:14

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2715

Re: Le PETROLE

J'ai bien aimé ta phrase "lobotomiz" qui dit "quand les hommes auront arrachés le dernier arbre, tués la derniere vache, empoisonnés la derniere rivieres et pechés le dernier poisson il se rendrons compte que l'argent ne se mange pas."

Je t'ai volé ton droit d'auteur(sans inscrire le nom de l'auteur pour ne pas me faire lobotomiser) en la mettant en citation sur le site ici -> http://www.coalitioncitoyenne.org


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#29 06-04-2007 15:41:06

samaouste
Date d'inscription: 22-02-2007
Messages: 2429

Re: Le PETROLE

Cette citation émane d'une tribu indienne ...mais je crois que "lobotomiz" n'en était pas le chef smilesmile
Rendons à César ....


"Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; ils ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables"(...)  Déclaration Commune de Paris 1871

Hors ligne

 

#30 06-04-2007 15:53:44

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: Le PETROLE

C'est de BALZAC!


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#31 06-04-2007 16:00:10

jp34
Membre du forum
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 12-12-2006
Messages: 3237

Re: Le PETROLE

Discours du Chef Seattle :

Comment pouvez-vous acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre ?

L'idée nous paraît étrange. Si nous ne possédons pas la fraîcheur de l'air et le miroitement de l'eau, comment est-ce que vous pouvez les acheter ?

Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple.

Chaque aiguille de pin luisante, chaque rive sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et chaque bourdonnement d'insecte sont sacrés dans le souvenir et l'expérience de mon peuple.

La sève qui coule dans les arbres transporte les souvenirs de l'homme rouge.

Les morts des hommes blancs oublient le pays de leur naissance lorsqu'ils vont se promener parmi les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre magnifique, car elle est la mère de l'homme rouge. Nous sommes une partie de la terre, et elle fait partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos soeurs; le cerf, le cheval, le grand aigle, ce sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs dans les prés, la chaleur du poney, et l'homme, tous appartiennent à la même famille.

Aussi lorsque le Grand chef à Washington envoie dire qu'il veut acheter notre terre, demande-t-il beaucoup de nous. Le Grand chef envoie dire qu'il nous réservera un endroit de façon que nous puissions vivre confortablement entre nous. Il sera notre père et nous serons ses enfants. Nous considérons donc, votre offre d'acheter notre terre. Mais ce ne sera pas facile. Car cette terre nous est sacrée.

Cette eau scintillante qui coule dans les ruisseaux et les rivières n'est pas seulement de l'eau mais le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons de la terre, vous devez vous rappeler qu'elle est sacrée et que chaque reflet spectral dans l'eau claire des lacs parle d'événements et de souvenirs de la vie de mon peuple. Le murmure de l'eau est la voix du père de mon père.

Les rivières sont nos frères, elles étanchent notre soif. Les rivières portent nos canoës, et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devez désormais vous rappeler, et l'enseigner à vos enfants, que les rivières sont nos frères et les vôtres, et vous devez désormais montrer pour les rivières la tendresse que vous montreriez pour un frère. Nous savons que l'homme blanc ne comprend pas nos moeurs. Une parcelle de terre ressemble pour lui à la suivante, car c'est un étranger qui arrive dans la nuit et prend à la terre ce dont il a besoin. La terre n'est pas son frère, mais son ennemi, et lorsqu'il l'a conquise, il va plus loin. Il abandonne la tombe de ses aïeux, et cela ne le tracasse pas. Il enlève la terre à ses enfants et cela ne le tracasse pas. La tombe de ses aïeux et le patrimoine de ses enfants tombent dans l'oubli. Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre comme les moutons ou les perles brillantes. Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu'un désert.......

Hugh !   wink

la suite sur ce lien : http://www.abacq.net/seattle/comment.htm

et le même en version remaniée : http://www.tribunal-animal.com/conscien … eattle.htm

Dernière modification par jp34 (06-04-2007 16:15:37)


"ne profanez pas le mot Vérité en acceptant le sens qu'en donnent les hommes et les institutions"
"évitez de confondre les mots avec les idées (qu'ils transportent)"

et tenez pour suspecte toute "vérité révélée"...

Hors ligne

 

#32 07-04-2007 00:19:13

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Le PETROLE

Pic Pétrolier : De profundis Cantarell
6 avril 2007
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=796

http://contreinfo.info/IMG/arton796.gif

Cantarell, l’un des plus grands champs pétroliers off-shore jamais découvert, situé au large du Mexique, connait un déclin accéléré. Découvert en 1971, après avoir produit 12 milliards de barils, il est en train de dépérir. De janvier 2006 à février 2007 la production est passée de 2 millions de barils jour à 1,6, en chute de 20%.

La chute de la production est si rapide que le Mexique pourrait devenir importateur de pétrole d’ici à 8 ans, avec des conséquences catastrophiques pour le gouvernement dont le budget dépend à 40% des revenus du pétrole.

Cantarell, qui est le deuxième champ pétrolier du monde, produit 2% de la quantité disponible sur le marché. Sa disparition renforce les tensions sur le prix du baril.

Près d’un quart des 85 millions de barils produits quotidiennement proviennent des 20 champs les plus grands. Et ceux-ci, découverts il y a plusieurs dizaines d’années, comme Cantarell, pourraient connaitre le même sort rapidement.

De l’avis général les plus grands champs pétroliers du monde ont tous été déjà découverts. Dans les décennies précédent les années 1970 furent découverts 8 champs capables de produire de 500 000 barils à 1 million de barils par jour. Mais dans années 1970 et 1980, seulement deux champs de cette taille ont été découverts. Depuis lors, un seul, Kashagan au Kazakhstan, approche cette capacité.

Il y a 20 ans, une dizaine de champs produisaient plus d’un million de baril par jour (bpj). Aujourd’hui, il ne sont plus que quatre. L’un d’eux est Cantarell, et le futur de deux d’entre eux est sujet à question. Certains analystes estiment que Ghawar en Arabie Saoudite, le plus grand champ au monde, pourrait commencer à décliner dans la prochaine décennie.

Au Koweit, le champ de Burgan montrer lui aussi des signes de vieillissement. En novembre 2005 la compagnie Kowait oil Co a révisé à la baisse ses niveaux de production de 1,9 millions de bpj à 1,7 millions de bpj.

Maintenir le niveau de production des grands champs déclinant par de nombreux plus petits n’est pas chose aisée. Les pays industrialisés n’y sont pas parvenus, malgré des investissements intensifs dans les technologies d’extraction.

sur le net RigZone
http://www.rigzone.com/news/article.asp?a_id=43560


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#33 07-04-2007 00:27:15

yak
Invité

Re: Le PETROLE

Sachant qu'il a de tous temps eu des manipulations sur les chiffres du pétrole comment être sûr que cela n'en soit pas également une?

Je crois que Bush veut faire passer un projet de production d'éthanol avec certain pays d'amérique centrale ou sud ou les deux. Avec des chiffres pareil, le mexique? dans 8 ans? plus de pétrole? Moi je suis méxicain je refais mon potager pour  l'éthanol avec des prédictions pareilles.

 

#34 07-04-2007 00:43:07

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Le PETROLE

yak a écrit:

Sachant qu'il a de tous temps eu des manipulations sur les chiffres du pétrole comment être sûr que cela n'en soit pas également une?

Je crois que Bush veut faire passer un projet de production d'éthanol avec certain pays d'amérique centrale ou sud ou les deux. Avec des chiffres pareil, le mexique? dans 8 ans? plus de pétrole? Moi je suis méxicain je refais mon potager pour  l'éthanol avec des prédictions pareilles.

plus de doc:

la fin de l'âge du pétrole, il semblerait bien qu'on soit déjà en train de la vivre:

http://www.reopen911.info/forums/p1595- … html#p1595
http://www.reopen911.info/forums/p36612 … tml#p36612
http://www.reopen911.info/forums/p8756- … html#p8756
http://www.reopen911.info/forums/p20049 … tml#p20049


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#35 07-04-2007 02:16:40

yak
Invité

Re: Le PETROLE

Thibaut a écrit:

yak a écrit:

Sachant qu'il a de tous temps eu des manipulations sur les chiffres du pétrole comment être sûr que cela n'en soit pas également une?

Je crois que Bush veut faire passer un projet de production d'éthanol avec certain pays d'amérique centrale ou sud ou les deux. Avec des chiffres pareil, le mexique? dans 8 ans? plus de pétrole? Moi je suis méxicain je refais mon potager pour  l'éthanol avec des prédictions pareilles.

plus de doc:

la fin de l'âge du pétrole, il semblerait bien qu'on soit déjà en train de la vivre:

http://www.reopen911.info/forums/p1595- … html#p1595
http://www.reopen911.info/forums/p36612 … tml#p36612
http://www.reopen911.info/forums/p8756- … html#p8756
http://www.reopen911.info/forums/p20049 … tml#p20049

Oui oui j'ai lu eric laurent, dans son passionant livre il nous dit que depuis toujours les chiffres liés à la production et aux réserves ont étés falsifiés à la hausse à la baisse, qu'importe mais qu'il y avait manipulation dans un but précis et selon un agenda.

Donc moi quand je lis un livre qui me dit que de tous temps on a manipulé les chiffres liés à l'industrie pétrolière, que c'est une des pire mafia du monde, et qu'ensuite je lis n'importe quoi sur le pétrole ben je peux pas m'empécher de me dire si il y a falsifications ou pas? et quel en serait cette fois ci l'intérèt. logique pour moi. :-)

 

#36 07-04-2007 02:21:56

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Le PETROLE

il manque le petrole du pole nord et le petrole d afrique de l ouest.
marrant de voire aussi l iran en exedant.
En gros.. non le pretrole n est pas encore une denree "cernable" wink
De plus, tout depend du prix du petrole. l inexploitable peut le devenir.

Dernière modification par neon121 (07-04-2007 02:27:40)


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#37 07-04-2007 02:41:39

2be Orno2be
Membre Actif
Lieu: Touraine
Date d'inscription: 27-03-2006
Messages: 1723

Re: Le PETROLE

La question qui tue, combien de barils a été extrait du sous-sol depuis la révolution industrielle ??

En million ? en milliard ? en mille milliard ?

A la vitesse que l'on extrait le pétrole, celui-ci n'a surement pas le temps de se régénérer dans de nouveaux gisements.

Il y a des signes qui ne trompe pas, l'impossibilité d'augmenter la courbe extraction en est une (ça plafonne) alors que la demande ne cesse de s'accroitre exponentiellement.
La recherche de pétrole sous d'autres formes tel que le sable bitumineux au Canada ou bien le "goudron" du vénézuela est un autre signe d'alerte.
Les guerres depuis la fin du XXeme siècle aussi.
Nous devrons changer notre mode de consommation, mais quand ? a quel prix ? et qu'est-ce qui provoquera brutalement ce changement ?

Hors ligne

 

#38 07-04-2007 02:55:28

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Le PETROLE

il faut changer mais le temp n est pas encore arrive wink
l economie ne la pas encore decidee wink il n y aura pas de brutale changement a moins d un brutale changement marketing wink
Nous (francais) commencons a (re)reflechir et (re)decouvrir des idees. Voila le 1er stade.
Le prix sera ( ou est) etudie pour ne pas ruiner les utilisateurs de voitures de nos pays industrialise.. pas de souci de ce cote la wink


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#39 07-04-2007 03:43:33

yak
Invité

Re: Le PETROLE

neon121 a écrit:

il faut changer mais le temp n est pas encore arrive wink
l economie ne la pas encore decidee wink il n y aura pas de brutale changement a moins d un brutale changement marketing wink
Nous (francais) commencons a (re)reflechir et (re)decouvrir des idees. Voila le 1er stade.
Le prix sera ( ou est) etudie pour ne pas ruiner les utilisateurs de voitures de nos pays industrialise.. pas de souci de ce cote la wink

Plus limpide comme logique logique on ne fait pas mieux smile

 

#40 07-04-2007 08:33:46

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Le PETROLE

Posons les vélos y a du boulot
Ici l'ex adjoint au maire Giuliani s"exprime et donne de nouvelles interrogations surprenantes.
http://www.coe.int/T/F/Com/Dossiers/Int … _Lhota.asp

Joe Lhota, ancien maire adjoint de New York

''Les pouvoirs locaux sont en première ligne en cas d’attentat et doivent toujours se préparer au pire''



Interview (20.09.2002)

Si le maire Rudolf Giuliani, ne nous avait pas exhorté en permanence à ''nous préparer au pire'', les pertes humaines subies lors des attentats du 11 septembre 2001 auraient été encore plus lourdes », a expliqué vendredi à Luxembourg l’ancien maire adjoint de New-York, Joe Lhota. Pour lui, ce sont les pouvoirs locaux qui constituent « la première ligne de défense en cas de catastrophe », car personne ne connaît aussi bien qu’eux les besoins et les attentes de la population.

''J’étais dans mon bureau lorsque la première tour a été frappée, et devant le World Trade Center au moment du second impact : bien que le centre de gestion de crises de la ville ait lui aussi été détruit lors de l’effondrement de la seconde tour, tout le monde s’est mobilisé très vite, et la population ne s’est jamais laissée envahir par la panique'', a poursuivi M. Lhota.

Alors même qu’il n’y avait plus ni eau, ni électricité, ni communications téléphoniques, la municipalité a fait fermer toutes les entrées de la ville, pour éviter que les banlieusards, en cette heure matinale, ne l’engorgent encore plus. « Nous avions des plans de secours en cas d’ouragan, d’inondation ou d’attaque aux gaz », se souvient le maire adjoint, mais nous n’avions bien sûr jamais imaginé une attaque comme celle du 11 septembre ». Toutefois, Rudolf Giuliani aimait beaucoup organiser des simulations de catastrophes en tous genres et, pour Joe Lhota, l’expérience acquise au cours de ces exercices, de même que la qualité des services de secours, a révélé toute son utilité au cours de cette journée tragique.

En effet, au-delà des exercices réguliers et des plans d’urgence, la ville de New York avait réussi, au cours des années précédentes, à mettre un terme à la « concurrence » qui régissait traditionnellement les rapports entre les pompiers et les autres services de secours : pour l’ancien maire adjoint, le fait d’avoir substitué à ces rivalités une réelle coordination a permis là aussi, à tous les services, de travailler tout de suite la main dans la main.

Parallèlement aux opérations de secours, la mairie a su immédiatement parler à la population et la réconforter. « J’étais au milieu des ruines, avec Rudolf Giuliani : nous avons prié une minute ensemble, puis il appelé toute la ville à faire preuve de courage et de confiance », se souvient Joe Lhota. Afin d’empêcher les rumeurs d’aggraver encore la situation, la ville a tout de suite remis en place un système d’information fiable, tant pour le public que pour les médias. Dès l’après midi du 11 septembre, elle parvenait à réinstaller son site internet, www.nyc.gov. ''C’est devenu notre arme principale contre les rumeurs, tout le monde s’y référait et cela a permis d’enrayer les fausses nouvelles''. Dans les semaines qui suivirent, le recours aux technologies modernes, bien maîtrisées par la ville, permit d’accélérer le déblaiement. « Toutefois, les incendies ont fait rage jusqu’au 29 novembre, parce qu’il n’existe par exemple aucune mousse capable d’éteindre plusieurs centaines de milliers d’ordinateurs qui brûlent en même temps : néanmoins, les dégâts qui suivirent les effondrements auraient été encore plus importants sans notre bon niveau d’équipements », estime Joe Lhota.

Mon message, aujourd’hui, reste celui que répétait sans cesse Rudolf Giuliani, ''préparez-vous au pire'', a conclu Joe Lhota. Pour lui, ''de même que pour jouer le dimanche au football, il faut s’entraîner toute la semaine'', seule une telle préparation peut permettre à une ville de faire face à une catastrophe de grande ampleur, même si la nature de l’événement est toujours imprévisible. ''Nous avons organisé la plus grande opération de secours de toute l’histoire, il y avait 40 000 personnes dans les tours, et si nous avons eu 3000 morts à déplorer, il y en aurait eu bien plus sans le dévouement et l’efficacité de tous les sauveteurs''.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr