ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#161 20-11-2007 02:40:52

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Tu ne cites pas Air Force One dans ce scénario, tu ne parles pas plus des multiples changements de base effectués par Bush, et tu ne dis pas pourquoi Bush aurait décollé de Sarrasota tout en étant théoriquement au courant de la menace "Angel" (ce qui est encore plus incompréhensible dans l'hypothèse où des batteries anti-missiles se trouvaient sur place, et c'est ce que tu affirmes).


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#162 20-11-2007 03:09:11

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Tu ne cites pas Air Force One dans ce scénario, tu ne parles pas plus des multiples changements de base effectués par Bush, et tu ne dis pas pourquoi Bush aurait décollé de Sarrasota tout en étant théoriquement au courant de la menace "Angel" (ce qui est encore plus incompréhensible dans l'hypothèse où des batteries anti-missiles se trouvaient sur place, et c'est ce que tu affirmes).

Voila beaucoup de questions et toujours aucune réponse, cela en devient désolant à force.

Si ! J'incorpore Air Force One dans mon scénario et c'est même la clef de voûte de ce scénario.

Les changements de bases s'expliquent aisément, tout d'abord parce que l'élimination trop tardive d'Air Force One éveillerait trop facilement les soupçons et serait donc sujet à enquête et ensuite parce qu'il faut bien tenir en haleine tout en rassurant le peuple affolé et meurtri dans sa chaire.

Quand Bush décolle de Sarasota, alors qu'il y aura traîné un maximum de temps, il sait (ou plutôt son équipe) que le danger est moindre puisque les avions étaient prévus selon un horaire, d'où l'abattage du vol UA93 qui représentait trop de risques aux deux parties dissidentes.

Les batteries anti-missiles de Sarasota étaient la garantie de Bush jusqu'au moment où les risques étaient moindres voire inutilisables pour un scénario adéquate au déclenchement d'une guerre mondiale.

PS: Et mes questions alors ?

Dernière modification par W.Wallace (20-11-2007 07:41:11)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#163 20-11-2007 03:49:52

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Tes questions sont aussi passionnantes que tes réponses. hmm

Où se trouvent les avions ? Probablement dans la direction vers laquelle regarde Bush.

http://www.cooperativeresearch.org/events-images/354_looking_at_escort2050081722-9404.jpg

Tu n'es pas d'accord ? Prouve le contraire.


Quand Bush décolle de Sarasota, alors qu'il y aura traîné un maximum de temps, il sait (ou plutôt son équipe) que le danger est moindre puisque les avions étaient prévus selon un horaire, d'où l'abattage du vol UA93 qui représentait trop de risques aux deux parties dissidentes.

Il sait, ils savent que le danger est moindre alors qu'ils viennent tout juste d'apprendre la menace "Angel is next" ? Je ne comprends pas. Et ce n'est pas la suite de la phrase qui clarifie les choses.


Les batteries anti-missiles de Sarasota étaient la garantie de Bush jusqu'au moment où les risques étaient moindres voire inutilisables pour un scénario adéquate au déclenchement d'une guerre mondiale.

Je ne comprends pas plus la construction de cette phrase ni son sens, désolé.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#164 20-11-2007 04:04:27

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Tes questions sont aussi passionnantes que tes réponses.

Où se trouvent les avions ? Probablement dans la direction vers laquelle regarde Bush.



Tu n'es pas d'accord ? Prouve le contraire.

C'est d'un ridicule !

@ wallace   Quand Bush décolle de Sarasota, alors qu'il y aura traîné un maximum de temps, il sait (ou plutôt son équipe) que le danger est moindre puisque les avions étaient prévus selon un horaire, d'où l'abattage du vol UA93 qui représentait trop de risques aux deux parties dissidentes.

@ mjk      Il sait, ils savent que le danger est moindre alors qu'ils viennent tout juste d'apprendre la menace "Angel is next" ? Je ne comprends pas. Et ce n'est pas la suite de la phrase qui clarifie les choses.

Tu as dû louper un épisode car "Angel is next" se sera produit pendant le vol d'Air Force One, sinon je ne vois pas l'intérêt de proférer cette menace quand l'avion se trouve au sol, réfléchis mjk !

Je ne comprends pas plus la construction de cette phrase ni son sens, désolé.

A mon avis, tu ne comprends rien.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#165 20-11-2007 05:43:37

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

MJK, pour ton agressivité vis-à-vis de Walace -et parfois de moi aussi-, tu mérites un Ban...

B-R-A-V-O, Bravo


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#166 20-11-2007 06:33:22

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Dans l'article de Safire, la menace se transmet entre agents du Secret Service, et non entre Bush et Cheney.

De toute façon, Bush a changé de base plusieurs fois dans la journée donc la même question se pose : pourquoi ne pas rester au sol ?


charmord a écrit:

MJK, pour ton agressivité vis-à-vis de Walace -et parfois de moi aussi-, tu mérites un Ban...

B-R-A-V-O, Bravo

Jouer le rôle de la victime et demander un "Ban" tout en donnant des leçons de morale ? A d'autres...

J'approuve malgré tout ta demande, ça fait déjà 2 qui votent pour. tongue


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#167 20-11-2007 07:09:12

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Webster Tarpley a écrit:

As it turns out, terrorists targeted the president and Air Force One on Tuesday, maybe even while they were on the ground in Sarasota and certainly not long after. The Secret Service learned of the threat just minutes after Bush left Booker Elementary." (Sarasota Herald-Tribune, September 16, 2001)


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#168 20-11-2007 07:11:51

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Dans l'article de Safire, la menace se transmet entre agents du Secret Service, et non entre Bush et Cheney.

J'ai du mal à imaginer un service secret dans l'espace réduit d'un avion même si celui-ci est un Boeing, mais bon,  nous pouvons toujours imaginer.


De toute façon, Bush a changé de base plusieurs fois dans la journée donc la même question se pose : pourquoi ne pas rester au sol ?

Déjà expliqué plus haut.


PS: toujours pas de réponses à mes questions.

Dernière modification par W.Wallace (20-11-2007 07:13:03)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#169 20-11-2007 07:28:24

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Webster Tarpley a écrit:

As it turns out, terrorists targeted the president and Air Force One on Tuesday, maybe even while they were on the ground in Sarasota and certainly not long after. The Secret Service learned of the threat just minutes after Bush left Booker Elementary." (Sarasota Herald-Tribune, September 16, 2001)

En français s'il te plait car je vis en France et je n'ai pas pas encore l'intention d'adhérer au NWO.

Si tu n'es pas capable de transmettre ce court extrait en français, c'est que tu n'as plus d'arguments et que tu cherches une échappatoire.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#170 20-11-2007 08:33:09

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Ne pas traduire un texte que tu comprends venant d'un livre que tu as déjà lu et que tu possèdes peut-être, tu prétends que cela serait chercher une échappatoire ?



W.Wallace a écrit:

mjk a écrit:

Dans l'article de Safire, la menace se transmet entre agents du Secret Service, et non entre Bush et Cheney.

J'ai du mal à imaginer un service secret dans l'espace réduit d'un avion même si celui-ci est un Boeing, mais bon,  nous pouvons toujours imaginer.

Quelle est la signification de cette phrase ?


W.Wallace a écrit:

mjk a écrit:

De toute façon, Bush a changé de base plusieurs fois dans la journée donc la même question se pose : pourquoi ne pas rester au sol ?

Déjà expliqué plus haut.

Tu peux citer le passage ?


Sinon, de quelle(s) question(s) parles-tu ? Au sujet des F-16 ?


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#171 20-11-2007 09:07:12

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Dans l'article de Safire, la menace se transmet entre agents du Secret Service, et non entre Bush et Cheney.

De toute façon, Bush a changé de base plusieurs fois dans la journée donc la même question se pose : pourquoi ne pas rester au sol ?


charmord a écrit:

MJK, pour ton agressivité vis-à-vis de Walace -et parfois de moi aussi-, tu mérites un Ban...

B-R-A-V-O, Bravo

Jouer le rôle de la victime et demander un "Ban" tout en donnant des leçons de morale ? A d'autres...

J'approuve malgré tout ta demande, ça fait déjà 2 qui votent pour. tongue

On va pas continuer a se déchirer comme cela et aussi empecher ce fil de continuer car interressant.
A+


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#172 20-11-2007 09:47:11

z3383z
Membre Actif Asso
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 15-05-2007
Messages: 921

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Juste une question mjk, que je vais essayer de tourner de la façon la plus "pacifiste" possible.

En admettant que tu pense que Charmord ou Wallace ou Ragondin ou peut-être moi sommes des agents professionnels ayant pour mission de torpiller le mouvement Reopen de l'intérieur, pense-tu sincérement réagir de la façon la plus appropriée ?

En fait j'en rajoute une deuxiéme :

En admettant que tu te plante plein tube, ne pense tu pas qu'accuser des membres d'être des "infiltrés" a tort n'es pas au moins aussi dommageable pour le mouvement que les dégâts infligés par des vrais infiltrés ?

Tout ça pour rappeller que les accusations que tu lance sont grave et ne sont étayées que par ton intuition. Alors si j'ai un conseil a te donner (je sais ce que tu penses de mes conseils mais c'est pas grave je te le donne quand même) : trouve des éléments probants qui appuyent ton intuition ou change de disque.


"et vous vous êtes basé uniquement sur des articles de presse? Ca n'est pas sérieux." -Hervé Claude a Andreas Von Bulow-

Hors ligne

 

#173 20-11-2007 10:57:07

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

9/11 Synthetic Terror: Made in USA a écrit:

Another account confirms that the Secret Service learned of a new threat to Bush and Air
Force One “just minutes after Bush left Booker Elementary.” Karl Rove, who was
traveling with the president, commented: “They also made it clear they wanted to get us
up quickly, and they wanted to get us to a high altitude, because there had been a specific
threat made to Air Force One.... A declaration that Air Force One was a target, and said
in a way that they called it credible.” (New Yorker, October 1, 2001)

9/11 Synthetic Terror: Made in USA a écrit:

However, despite the pattern of grave threat, Air Force One took off without any military
fighter protection. This was about one hour after the impact on the South Tower. There
was no lack of nearby air bases which should have been on continuous alert: Homestead
Air Station was 185 miles from Sarasota, and Tyndall Air Station was 235 miles away. It
should have been possible to improvise a small fighter escort in that interval. This poses
the question: was fighter cover being denied to Bush by the rogue network, as part of the
pattern of security stripping? This question is made more urgent by the fact that,
according to most accounts, Air Force One did not get a fighter escort until well over one
hour after it had made its emergency takeoff.

Apparemment Tarpley ne contredit pas qu'une escorte de chasseurs ait rejoint Air Force One, et toujours selon lui, le Secret Service aurait demandé que l'avion prenne rapidement de l'altitude avant même que Cheney ne parle de la menace "Angel is next".

Donc je bêle peut-être et je ne comprends sans doute rien, pourquoi pas, mais sur ces points précis je ne dis pas autre chose que Tarpley. Il n'y a que Wallace qui soit en désaccord.



z3383z a écrit:

En admettant que tu pense que Charmord ou Wallace ou Ragondin ou peut-être moi sommes des agents professionnels ayant pour mission de torpiller le mouvement Reopen de l'intérieur, pense-tu sincérement réagir de la façon la plus appropriée ?

Quelle serait la réaction appropriée selon toi ?


z3383z a écrit:

En admettant que tu te plante plein tube, ne pense tu pas qu'accuser des membres d'être des "infiltrés" a tort n'es pas au moins aussi dommageable pour le mouvement que les dégâts infligés par des vrais infiltrés ?

De fausses accusations ne peuvent aider le mouvement, c'est certain, mais en théorie les innocents accusés à tort sont à même de se défendre facilement.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#174 20-11-2007 11:27:40

Reno
Membre du forum
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1701

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Oui, mais on ne peut pas attaquer sans preuves.

Chz nous c'est a celui qui attaque de founir la preuve, pas a celui qui se défend de la trouver.


Sinon on serait tous a s'attaque les uns les autres.


"Il suffit d'avoir un quotient intellectuel supérieur à la température ambiante pour comprendre que le 11 septembre est une affaire montée de toutes pièces."
Tout a été rendu possible le jour où le Lion est mort dans la vallée du Panshir.

Hors ligne

 

#175 20-11-2007 11:32:11

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je pense quand même que les accusations de Mjk à notre égard se résolveront plus facilement sur un divan hmm que sur ce fil...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#176 20-11-2007 13:51:19

Joc
Membre Actif
Date d'inscription: 12-04-2006
Messages: 1163

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je pense que ce qui "énerve" mjk, entre autre, mais je peux bien sûr me tromper, c'est le fait qu'il pense que ceux qui penchent pour la théorie, qui prétend que Bush n'était certainement pas au courant de comment allait se dérouler la journée du 911, ne mettent pas la culpabilité de Bush en cause dans cette histoire ou minimise sa responsabilité dans ces événements.
Et donc, ensuite, la discussion s'est un peu teintée de "sentimentalisme" et de dureté alors que sur cette question, personne ne peut réelement savoir la part de connaissance/responsabilité de Bush avant et pendant le 911. Après le 911, par contre, tout le monde s'accorde à dire que Bush est coupable de complicité... Il est l'un des acteurs les plus puissants ayant travaillé dès le lendemain du 911 à la proclamation et l'expansion du mythe et dans la stratégie post-911 visant à tout un tas de but dont notamment l'aggression de l'Afghanistan et de l'Irak et le clash des civilisations.

Bref, je ne pense pas que ce soit nécessaire d'en arriver à des disputes de personnes sur ce genre de question. C'est dommage en tous cas... sad

Je trouve que Charmord a parfaitement décrit les différents scénarios possibles par rapport à cette histoire de Air Force One et de code de sécurité... donc ce n'est plus la peine d'en faire un fromage. Chacun est libre d'accorder plus ou moins de crédit à une thèse particulière sur cette complexe question de ce que savait exactement Bush avant et pendant le 911.


"Il y a 2 histoires : l’histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée et l’histoire secrète où se trouvent les vraies causes des événements, une histoire honteuse."
(Honoré de Balzac)

Hors ligne

 

#177 20-11-2007 18:53:12

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Si ça c'est pas de la modération... big_smile


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#178 20-11-2007 19:46:11

ponchy
Membre du forum
Lieu: le monde
Date d'inscription: 17-04-2007
Messages: 100

Re: Les codes de sécurité présidentiels

J'ai une autre théorie sur le 911

Je pense que la clic bush chenet ect.. sont dans la réalisation des 2 avions dans les tours, car ça aurait suffit pour entrer en guerre. quelques centaines de victimes, des dégats réparables sur les tours, les discours prévus d'avance ect...

Mais ils se sont fait doublé (par qui c'est une autre question)

Car sortie des avions dans les tours qui pourraient s'apparenter à un acte de terrorisme, tous le reste est purement et simplement un acte de grand banditisme.

A savoir:

Destrution des tours avec leurs contenus informatiques et leurs contenus en OR jamais retrouvé
Délis d'initiés (on sait toujours pas qui et on saura jamais) quelques milliards abilement escroqués
Destruction du wtc7 avec tous ses dossiers fiscaux (la pareil on connait pas les dossiers et on le saura jamais) en plus apparament le fbi n'avait même pas de sauvegardes dans un autre endroit (vraiment nase le fbi) dans ces dossiers ils y en avaient beaucoup sur la mafia et sur les provenances foncières de la politique et du terrorisme.

Le chantage:

Les menaces de mort sur bush, qui à mon avis sont réelles.
La preuve on descend un avion avec un missile pour faire comprendre à bush qu'il peut être atteint partout aux states
On envoie un autre missile sur le pentagone, dans la face opposé où se trouve rumsfield aussi pour lui faire comprendre qu'il n'est nullepart à l'abri.

Evidemment ça prend de cours l'équipe bush y faut refaire les discours (cela explique certainement le flottement qu'il y a eu entre les attentats et les premiers discours) et comment expliquer ce qui n'était pas prévu,vu l'ampleur du désastre.

Cela amène plein d'incohérernces dans le discour de bush,de cheney,de rumsfield et de rice.

Tout ça me fait dire qu'ils se sont fait "baiser la gueule" (en parlant ricain) par les gens qui devaient les aider pour une collision d'avions dans les tours.

Et qui pouvait les aider à faire ça ??????? CIA-Maffia-Groupe para militaire privé-Groupe militaro_industriel.......

Où encore quelqu'un de plus haut??????? va-t-en savoir


PNAC: no pasaran,ni aqui ni enlloc

Hors ligne

 

#179 20-11-2007 22:36:11

Winston
Membre Actif
Lieu: Annecy
Date d'inscription: 17-09-2006
Messages: 2083

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Certain des actes de grand banditisme que tu cite aident farouchement les néocons, et particulièrement Rumsfeld, qui allait avoir à rendre compte de 2.3 trillions de dollar diparus dans les caisses du pentagone. Je crois plutot que la première couche est une vraie idée d'attentats, qui a été doublée par les néocons qui ont détourné les attentats pour les grossir et les aranger à leur manière. Nombreuses organisation et gouvernements avaient mis en garde les US d'une attaque imminente par détournements d'avions. L'attentat, venant de vrais islamistes ou pas, devait bien exister à la base.


"Ceux qui ont le privilège de savoir ont le devoir d'agir." Albert Einstein

Hors ligne

 

#180 20-11-2007 22:46:27

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

ponchy a écrit:

J'ai une autre théorie sur le 911

Il y a un fil pour ce genre de théories qui est ouvert ici : http://forum.reopen911.info/p68921-27-0 … tml#p68921
Tu veraas que j'ai développé une hypothèse théorique assez proche de la tienne mais plus complexe (ce qui ne veut pas dire qu'elle est plus vraie)

A+

Dernière modification par charmord (20-11-2007 22:47:02)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#181 21-11-2007 00:02:48

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Joc a écrit:

Je trouve que Charmord a parfaitement décrit les différents scénarios possibles par rapport à cette histoire de Air Force One et de code de sécurité... donc ce n'est plus la peine d'en faire un fromage. Chacun est libre d'accorder plus ou moins de crédit à une thèse particulière sur cette complexe question de ce que savait exactement Bush avant et pendant le 911.

Je pense aussi qu'il est préférable de confronter les théories, même divergeantes, plutôt que de nier les faits. Chacun aura bien sur son propre avis et c'est ce qui nourrit un débat et permet souvent d'éclairer sous un nouveau jour les évènements.

La théorie de ponchy a l'avantage d'être une théorie, c'est sa vision et je la respecte comme toutes les théories qui vont à contre-sens de la V-O.

Chacun a peut être une déduction sur un élément qui ne saute pas forcément aux yeux des autres, mais les faits sont là, il y aura bien eu une entourloupe sur les codes de sécurité présidentiels et le président n'aura pas réagit, comme chacun l'aurait pensé, en ce jour où sa présence s'avérait indispensable, c'est la moindre des choses pour un président que d'être présent lors d'une catastrophe et non pas de se promener à travers le pays en se foutant de ses concitoyens.

Alors il y a bien quelque chose qui l'éffrayait.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#182 21-11-2007 00:26:00

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Les codes de sécurité présidentiels

ponchy a écrit:

J'ai une autre théorie sur le 911

Je pense que la clic bush chenet ect.. sont dans la réalisation des 2 avions dans les tours, car ça aurait suffit pour entrer en guerre. quelques centaines de victimes, des dégats réparables sur les tours, les discours prévus d'avance ect...

Mais ils se sont fait doublé (par qui c'est une autre question)

Car sortie des avions dans les tours qui pourraient s'apparenter à un acte de terrorisme, tous le reste est purement et simplement un acte de grand banditisme.

A savoir:

Destrution des tours avec leurs contenus informatiques et leurs contenus en OR jamais retrouvé
Délis d'initiés (on sait toujours pas qui et on saura jamais) quelques milliards abilement escroqués
Destruction du wtc7 avec tous ses dossiers fiscaux (la pareil on connait pas les dossiers et on le saura jamais) en plus apparament le fbi n'avait même pas de sauvegardes dans un autre endroit (vraiment nase le fbi) dans ces dossiers ils y en avaient beaucoup sur la mafia et sur les provenances foncières de la politique et du terrorisme.

Le chantage:

Les menaces de mort sur bush, qui à mon avis sont réelles.
La preuve on descend un avion avec un missile pour faire comprendre à bush qu'il peut être atteint partout aux states
On envoie un autre missile sur le pentagone, dans la face opposé où se trouve rumsfield aussi pour lui faire comprendre qu'il n'est nullepart à l'abri.

Evidemment ça prend de cours l'équipe bush y faut refaire les discours (cela explique certainement le flottement qu'il y a eu entre les attentats et les premiers discours) et comment expliquer ce qui n'était pas prévu,vu l'ampleur du désastre.

Cela amène plein d'incohérernces dans le discour de bush,de cheney,de rumsfield et de rice.

Tout ça me fait dire qu'ils se sont fait "baiser la gueule" (en parlant ricain) par les gens qui devaient les aider pour une collision d'avions dans les tours.

Et qui pouvait les aider à faire ça ??????? CIA-Maffia-Groupe para militaire privé-Groupe militaro_industriel.......

Où encore quelqu'un de plus haut??????? va-t-en savoir

tu rejoins Pierre-Henri BUNEL http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 485#p99485

Plus j'avance dans l'étude du 11 Septembre, plus je suis convaincu qu'il s'agit de deux complots différents, un entièrement monté par l'équipe du PNAC - Cheney, Bush Père, Wolfovitz, Rumsfeld etc. - et ce serait les attentats de New York, et un autre complot toujours interne aux Etats Unis, mais fomenté par une faction de militaires et fonctionnaires patriotes qui réprouvent le régime et la politique de Bush. Ces gens auraient eu vent du complot ourdi par le PNAC, auraient peut-être même été partie prenante aux tractations qui auraient conduit d'éventuels conjurés islamistes à frapper New York sans se rendre compte qu'ils faisaient ainsi le jeu de Bush & C° et auraient mis à profit l'affaire de New York pour fomenter une tentative de coup d'Etat, ou pour donner un coup de semonce aux gens du PNAC.


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#183 21-11-2007 00:43:36

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

P.H.B a écrit:

un entièrement monté par l'équipe du PNAC - Cheney, Bush Père, Wolfovitz, Rumsfeld etc.

Nous pouvons remarquer que Pierre Henri Bunel ne fait pas référence à Bush junior, ce qui prouve qu'il juge cet énergumène comme incapable de penser, et je le rejoins tout à fait sur ce constat.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#184 21-11-2007 07:26:03

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Cette théorie des codes d'authentification et d'un complot visant Bush ne résiste pas à une analyse, non pas freudienne, mais des faits.

Cette théorie arrange les principaux suspects.

Quoi que puisse prétendre X, Y, Z ou l'ensemble de l'alphabet, 1 + 1 = 2.

De rien smile


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#185 21-11-2007 13:00:10

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Chacun son avis, c'est d'abord ça la liberté et ensuite comme nous ne pourrons jamais prouver dans un sens ou dans l'autre à moins que des langues se délient, nous ne sommes pas plus avancé. wink


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#186 21-11-2007 21:18:08

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

ponchy a écrit:

Le chantage:

Les menaces de mort sur bush, qui à mon avis sont réelles.
La preuve on descend un avion avec un missile pour faire comprendre à bush qu'il peut être atteint partout aux states
On envoie un autre missile sur le pentagone, dans la face opposé où se trouve rumsfield aussi pour lui faire comprendre qu'il n'est nullepart à l'abri.

Je n'ose dire que je ne partage pas non plus ce point de vue, de peur qu'une foule en colère exige ma pendaison immédiate pour antisémitisme.

Je vais donc m'abriter lâchement derrière cet (extrait d'un) article du Réseau Voltaire.



L’acte fondateur du régime Bush

Rumsfeld connaissait à l’avance les plans du 11 septembre

http://www.voltairenet.org/article9523.html

Visionnaire ou organisateur ? À plusieurs reprises, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld avait annoncé les événements du 11 septembre 2001. Deux minutes avant le premier crash à New York, il prévenait ses visiteurs de l’imminence d’attentats. Juste après l’attaque sur le World Trade Center, il annonçait la prochaine cible : le Pentagone.

http://www.voltairenet.org/IMG/jpg/fr-doc-807.jpg

Le 11 septembre 2001 au matin, le secrétaire à la Défense des États-Unis, [Donald Rumsfeld], reçoit plusieurs personnes dans son bureau du Pentagone. Deux minutes avant qu’un premier avion ne s’écrase sur le World Trade Center, il leur annonce l’aboutissement d’une longue réflexion qu’il mène : il en est certain, un attentat va très prochainement avoir lieu.

Associated Press rapporte ses propos. « À l’intérieur, le secrétaire à la Défense, Donald H. Rumsfeld reçoit plusieurs personnes pour parler de la défense antimissile et du risque du terrorisme au regard de ce qui est déjà survenu. "Laissez-moi vous dire", dit-il. "J’ai fait le tour de la question à plusieurs reprises. Il y aura un autre événement." Deux minutes plus tard, un avion s’écrasait sur la première tour du World Trade Center et prouvait qu’il avait raison. »

Christopher Cox, président du comité politique républicain à la Chambre des représentants, est l’un des invités. Quelques heures après les attentats, il fait une déclaration dans laquelle il rapporte les paroles du secrétaire à la Défense : « "Si nous restons vulnérables à une attaque de missiles, un groupe terroriste ou un État voyou qui se montrerait capable de frapper les États-Unis ou leurs alliés depuis des lieux éloignés aurait le pouvoir de tenir notre pays entier en otage du nucléaire ou d’un autre chantage", dit-il. "Laissez-moi vous dire. J’ai fait le tour de la question à plusieurs reprises. Il y aura un autre événement." Il a répété cela avec insistance : "Il y aura un autre événement." Quelques minutes après qu’il se soit exprimé, les mots de Rumsfeld se révélaient tragiquement prophétiques. »

Visionnaire hors pair, Donald Rumsfeld annonce aussi un autre attentat qui va succéder à ceux du World Trade Centre. Il précise même la cible : le Pentagone. Le Daily Telegraph rapporte la suite de l’histoire : « Donald Rumsfeld, le secrétaire à la Défense, était dans son bureau qui se trouve dans la partie Est du bâtiment, en entretien avec Christopher Cox, le président de la commission de la Défense de la Chambre des représentants. M. Rumsfeld, se rappelle M. Cox, regardait les événements de New York à la télévision et dit : "Croyez-moi, ce n’est pas encore fini. Il va y avoir une autre attaque et elle sera pour nous". »


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#187 21-11-2007 21:50:25

Raj0r
Membre Actif
Lieu: Paris
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 3311

Re: Les codes de sécurité présidentiels

9/13/2001: How Could 9/11 Hijackers Obtain Secret Service Codes?


A traduire ^^ A ajouter au premier post.

Src : http://911blogger.com/node/12623

Hors ligne

 

#188 22-11-2007 19:45:20

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Observez l'extrême pertinence de ces commentaires (qui se suivent) sur 911blogger :


maddog : "Bush et Cheney sont les pantins de la finance mondiale : les Illuminati."

FredHendrik : "Ca ressemble au Mossad, ces types étaient partout le 11 septembre. Ils doivent connaître tous les codes "secrets" des USA*."

syr_mordryd : "Bush n'aurait pas pu faire le coup tout seul."

Si "Angel is next" n'existait pas, il aurait fallu l'inventer.  smile lol



* "Peut-être les ont-ils vus sur le net, comme je viens de le faire", répond DHS.
http://www.2600.com/secret/more/codes.html


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#189 23-11-2007 00:19:44

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Pour que Rove et Bush obtiennent ce qui comptait le plus à leurs yeux, c’est-à-dire une victoire écrasante aux élections de mi-mandat en 2002, et pour que Libby et Cheney obtiennent ce qui était essentiel pour eux, à savoir une guerre en Irak pour des raisons antérieures au 11 septembre, il leur fallait substituer à leurs véritables motivations des raisons fictives et plus faciles à vendre. L’Amérique n’irait pas envahir l’Irak pour renforcer les projets de Rove en politique intérieure, ni au nom d’une idéologie néoconservatrice ; non, elle attaquerait parce qu’il y avait un lien direct entre Saddam Hussein et Al-Qaida, et parce que le dictateur irakien était sur le point de frapper l’Amérique avec des armes nucléaires. Pour créer une raison pour cette guerre, il s’agissait alors de fabriquer des faits et des dossiers de renseignements, tout indice contradictoire devant être écarté ou supprimé.

C’est de cela même que parlait il y a deux semaines le colonel Lawrence Wilkerson, ancien directeur de cabinet du secrétaire d’Etat Colin Powell, lorsqu’il a publiquement accusé la “cabale Cheney-Rumsfeld” d’avoir préparé le terrain à un désastre en Irak. C’est cette même cabale qui, en 2002, a avancé une grande partie des preuves bidon sur les armes de destruction massive qui ont étayé la présentation tristement célèbre de Colin Powell devant les Nations unies en février 2003.

http://forum.reopen911.info/t6447-demis … -rove.html                    Post 19.

Je viens juste de lire cet article de Frank Rich proposé par Thibaut.

Voila qui semble bien confirmer deux clans à l'intérieur même du réseau voyou qui a priori étaient en désaccord sur la suite de la mise en place du 9/11.

L'équipe Bush-Rove contre l'équipe Cheney-Rumsfield-Libby.

L'histoire des codes dont il est question a tout l'air d'avoir une base solide. wink


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#190 29-11-2007 15:13:02

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

En parlant de base solide, voici un passage intéressant de la célèbre interview de Meyssan par Ardisson en 2002.


Ardisson : L'histoire, d'après vous, c'est que tout ça c'est fait pour éloigner l'enquête d'une piste intérieure, d'un complot, d'un groupe présent au sein de l'appareil d'État américain, en fait pour dicter sa politique au Président Bush. C'est pour cela qu'on a parlé de menace sur la Maison Blanche.

Meyssan : Alors, il y a tout un tas de choses qui ont été oubliées, d'abord, l'annexe de la Maison Blanche a brûlé le 11 septembre, personne n'en a parlé mais pourtant la télévision américaine a montré en direct un incendie dans l'annexe de la Maison Blanche. C'était quand même un truc intéressant. D'après le secrétaire général de la Maison Blanche et d'après le porte parole de la Maison Blanche qui se sont exprimés dans les jours qui ont suivi le 11 septembre et qui se sont rétractés 18 jours plus tard, ils ont expliqué en détail comment aux environs de 10h le service de protection des hautes personnalités, le secret service, avait reçu un appel des assaillants contenant manifestement quelque chose à négocier et qui pour authentifier cet appel avaient donné les codes secrets d'authentification et de transmission de Air Force One, l'avion présidentiel et de la Maison Blanche.

http://www.onze-septembre.com/lexique_44.php

Vous me direz, aucune annexe de la Maison-Blanche n'a brulé le 11 septembre et l'épisode des codes secrets vous paraît particulièrement contestable.

Je me dois de reconnaître que vous avez raison. Mais ce ne sont là que des petits détails sans importance, voyez-vous. Il n'y a pas lieu d'émettre des doutes sur le bien-fondé de la théorie du coup d'Etat d'un gouvernement de l'ombre pour si peu.

Ce serait de la folie pure !


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#191 30-11-2007 03:44:25

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Vous me direz, aucune annexe de la Maison-Blanche n'a brulé le 11 septembre et l'épisode des codes secrets vous paraît particulièrement contestable.

Bien sur que si qu'une annexe de la maison blanche aura brûlée, c'est écrit dans le livre de W.G.Tarpley, et comme tu me l'as fait remarquer, tu dois l'avoir lu. tongue
 
Un encart du Pentagate.

Nous n’avons pas intégré l’attentat commis à l’annexe de la Maison-Blanche, le Old Executive Office Building (dit "bâtiment Eisenhower"). Pourtant, la chaîne ABC a diffusé en direct, le matin du 11 septembre, des images d’un incendie ravageant les services de la présidence.

http://www.pentagate.info/article20.html

mjk a écrit:

Je me dois de reconnaître que vous avez raison. Mais ce ne sont là que des petits détails sans importance, voyez-vous. Il n'y a pas lieu d'émettre des doutes sur le bien-fondé de la théorie du coup d'Etat d'un gouvernement de l'ombre pour si peu.

Ce serait de la folie pure !

Juste des déductions logiques pour la simple et bonne raison que personne dans nos administrations et autorités (que nous payons cher, trop cher) ne veulent savoir la vérité, et je rajouterai, souhaient étouffer cette vérité dérangeante, pourquoi ?

Pour info : Plus de 80 pays sont malheureusement représentés dans les morts du 9/11, la loi internationale autorise à un pays qui perd au moins un de ses ressortissant à enquêter sur cette mort..................Plus de 80 pays et aucune enquête ??????????

Dernière modification par W.Wallace (30-11-2007 04:29:52)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#192 30-11-2007 14:48:28

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Bien sur que si qu'une annexe de la maison blanche aura brûlée, c'est écrit dans le livre de W.G.Tarpley

Ah ok, pardon lol


9/11 Synthetic Terror a écrit:

There are several additional significant incidents which must be taken into account. These vanished early on from narratives of the event; they made the defenders of the official version uncomfortable. The first of these was a fire at the Old Executive Office Building or Eisenhower Building (OEOB), which is where the offices of the National Security Council are located. This is an integral part of the White House compound, and was the work place of such figures as Condoleezza Rice, Stephen Hadley, Elliott Abrams, and others. The ABC television network broadcast live pictures of a fire at the OEOB on 9/11 at 9:42 AM local time. (Meyssan 2002)

Tarpley cite donc Meyssan. Que dit Meyssan ?

Effroyable imposture a écrit:

L'affaire des codes n'est pas le seul élément à avoir disparu de la version officielle. Un autre fait, dûment constaté, a été oublié. Le 11 septembre, à 9 h 42, ABC a diffusé des images en direct d'un incendie de l'annexe de la Maison-Blanche, l'Old Executive Building. La chaîne de télévision s'est contentée de montrer un plan fixe avec des volutes de fumée noire s'échappant de l'immeuble. Aucune information n'a filtré sur l'origine du sinistre, ni sur son ampleur exacte.

L'extrait d'ABC du 11/09/2001 à 9 h 42 est visible ici :

http://forum.reopen911.info/p78895-20-0 … tml#p78895


Et donc selon toute vraisemblance aucune annexe de la Maison-Blanche n'a brûlé ce jour-là.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#193 30-11-2007 23:04:36

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Tu dis toi-même dans ton lien au post 30 :

La fumée semble provenir du Pentagone, qui se situe quelques centaines de mètres derrière l'Executive Office Building.

Elle "semble" donc tu en doutes toi-même, en revanche je pose une question simple que tu évites rapidement à la façon J.P.Lepers, par la moquerie.

wallace a écrit:

Plus de 80 pays sont malheureusement représentés dans les morts du 9/11, la loi internationale autorise à un pays qui perd au moins un de ses ressortissant à enquêter sur cette mort..................Plus de 80 pays et aucune enquête ??????????


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#194 01-12-2007 02:49:16

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Et dire que c'est moi que l'on veut bannir tongue


Tu vas continuer à raconter n'importe quoi (en toute impunité) dans tous tes posts pendant encore combien de temps exactement ?


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#195 01-12-2007 08:51:05

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Bon on remet pas le couvert, on a mangé de la "basse thon" JPL et j'ai pris un malox.
Revenons sur les sources de Meyssan et cette annexe.
Qui a participé au livre de Meyssan?
Pierre Henri Bunel.
Pourquoi Meyssan mentionne cet épisode?
Le Pentagone est l'évennement caché du 11 septembre, il n'y a pas de vidéo, et la date sur les images est du 12 septembre.
On voit un exemple flagrant de falsification de preuves.
Pourquoi le pentagone est touché et que le fameux gouvernement de substitution donne les côdes de sécurité?
Les procédures réglant la coordination entre l’aviation civile et la défense aérienne, en place depuis les années 1960, fonctionnaient  (67 sorties entre septembre 2000 et mai 2001). Elles furent cependant modifiées début juin 2001 en privant les commandants de bases de leur autonomie de décision, les plaçant en dépendance du Secrétaire à la défense (Donald Rumsfeld, au Pentagone).

Selon la déposition du 13 septembre du général Myers, confirmée par la conférence de presse du vice-président Dick Cheney du 16, aucun avion de chasse n’aurait été mis en œuvre avant l’impact du vol AA77 contre le Pentagone (9h37)

La base d’Andrews, à 15 km de la capitale, dont des chasseurs participaient à un exercice en Caroline du Nord ce matin là reçut de son côté l’ordre par les services secrets de préparer une patrouille armée. Mais une demi-heure plus tard, à la réception de l’ordre de la Présidence de faire décoller ces chasseurs suite à l’attentat contre le Pentagone, ils n’étaient toujours pas prêts

Volant à 35 % de leur capacité, les chasseurs de Langley arrivèrent au Pentagone 12 minutes après l’impact du vol AA77 au moment où trois F-16 non armés décollaient d’Andrews, quarante cinq minutes après la mise en alerte .


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#196 01-12-2007 09:24:42

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

http://webu2.upmf-grenoble.fr/espace-eu … avorel.pdf
La politique de sécurité nationale
de l’Administration Bush:
Un facteur de présidentialisation du régime politique américain
Sabine Lavorel


A La création contestée du Conseil de Sécurité intérieureDepuis 1947, le Bureau de la présidence (Executive Office of the President) qui regroupel’ensemble des collaborateurs personnels du Président américain au sein de services spéciali-sés12, comprend un Conseil de Sécurité Nationale (NSC) qui constitue l’organe central deconseil et d’information de la présidence en matière de politique étrangère et de défense natio-nale.
Le NSC est longtemps resté la seule structure chargée des questions de sécurité nationale, mais la résurgence récente des préoccupations sécuritaires a conduit à la formation denouveaux organes consultatifs responsables de la sécurité intérieure.
Le 8 octobre 2001, undécret (Executive Order) du Président Bush met ainsi en place deux nouvelles institutions direc-tement rattachées à la Maison Blanche, et toutes deux dirigées par l’ancien Gouverneur dePennsylvanie Tom Ridge :
l’Office de Sécurité intérieure (Office of Homeland Security), chargé de « développer et coordonner la mise en œuvre d’une stratégie nationale complète visant àprotéger les Etats-Unis contre les menaces ou les attaques terroristes», et le Conseil de Sécurité intérieure (Homeland Security Council) qui joue un rôle de conseil et de coordination auprès duPrésident pour toutes les questions liées à la sécurité du territoire.

Réuni très régulièrement depuis sa création, l’Office de Sécurité intérieure a élaboré la« Stratégie nationale pour la Sécurité intérieureº» (National Strategy for Homeland Security),publiée en juillet 2002 , qui marque une véritable réorientation des priorités américaines enla matière et constitue, à ce titre, le plan d’action du nouveau Conseil de Sécurité intérieure (HSC), destiné à devenir le pendant du Conseil de Sécurité Nationale au sein de l’ExecutiveOffice of the President.
Cette ambition semble cependant compromise dans la mesure où le nouvel organisme, malgré ses attributions larges, reste une structure contestée..
Des attributions larges
Aux termes du décret du 8 octobre 2001, le Conseil de Sécurité intérieure est chargé « de conseiller et d’assister le Président sur toute question relative à la sécurité intérieure […], d’assurerla coordination des activités des Départements et Agences liées à la sécurité intérieure et de pro-mouvoir le développement et la mise en œuvre effective des politiques de sécurité intérieure ».

Ces fonctions essentielles de conseil et de coordination, qui sont formellement similaires à celles du Conseil de Sécurité Nationale, présentent cependant de plus lourdes implications dans le cas du Conseil de Sécurité intérieure, qui fait face à une multitude d’interlocuteurs.
En effet, la sécurité intérieure est une « activité fortement décentralisée » qui fait intervenir près de soixante-dix agences fédérales mais également les autorités fédérées et locales, ainsi que le secteur privé et la société civile.

Cette diffusion des responsabilités rend la tâche de coordination du nouveau Conseil d’autant plus difficile que ces différents interlocuteurs n’ont pas l’habitude de travailler ensemble : il s’agit donc de mettre en place tout un système de communication et de coopéra-tion entre les secteurs public et privé, civil et militaire, politique et industriel pour remplir le sobjectifs fixés dans la « Stratégie nationale pour la Sécurité intérieure» élaborée par l’Office de Sécurité intérieure.

Ce document, approuvé par George W. Bush le 16 juillet 2002, constitue plus un plan d’action national qu’une « stratégie » au sens propre du terme : il expose la manière dont les Etats-Unis vont « mobiliser et organiser [la] Nation pour protéger le territoire national contre des attaques terroristes », et non la manière dont ils utiliseraient leurs ressources pour attaquer un ennemi spécifique.
Dans cette perspective, plusieurs évolutions structurelles sont nécessai-res.
Il s’agit en effet de repenser les liens entre les différents centres de décisions : le Gouverne-ment fédéral ne doit pas jouer un rôle de centralisation, mais de mobilisation et de coordina-tion des différents acteurs autour de six missions prioritaires – le renseignement et la préven-tion, la sécurité des frontières et des transports, la lutte contre le terrorisme intérieur, la protec-tion des infrastructures, la défense contre les menaces sérieuses, et la préparation aux situationsd’urgence.
Ces missions supposent au préalable une nouvelle distribution des fonctions et des fonds publics selon le principe sous-jacent de subsidiarité; elles supposent également une nouvelle répartition des responsabilités et la mise en œuvre d’un système d’évaluation des performances des différents acteurs et des différents programmes. Le Conseil de Sécurité intérieure joue, à cet égard, un rôle d’impulsion qui le place au centre du nouvel appareil de sécurité intérieure.
Mais cette centralité, directement liée à l’étendue de ses attributions, est à l’origine de critiques relatives à sa structure, qui demeure contestée. Une structure contestée Conçu sur le modèle du NSC, le Conseil de Sécurité intérieure est composé du Président, du Vice-Président, du Procureur général (Attorney General) et des représentants des Départements et Agences dont les activités sont liées à la sécurité du territoire.
La Directive Présidentielle relative à la Sécurité intérieure n½1 (Homeland Security Presidential Directive HSPD-1) du 29 octobre 2001 institue au sein du HSC des structures similaires à celles du NSC24:le Principal Committee, composé des membres statutaires et des personnalités conviées par le Président, constitue le forum décisionnel en matière de sécurité intérieure ; le Deputies Committee,qui regroupe les assistants des membres statutaires, supervise la préparation des dossiers ; et les Policy Coordinating Committees, au nombre de onze, assurent la mise en œuvre des politiques de sécurité intérieure dans les différents Départements et Agences gouvernementales et la coordina-tion de ces politiques avec les Gouvernements des Etats fédérés.
L’ensemble de ces comités est dirigé par le Conseiller du Président pour la Sécurité intérieure, qui revêt des fonctions comparables à celles du Conseiller pour les Affaires de Sécurité Nationale; les deux Conseillers – TomRidge et Condoleeza Rice – sont d’ailleurs amenés à collaborer étroitement, dans la mesure où leurs domaines d’action respectifs sont connexes et leurs objectifs similaires.
La recherche de l’efficacité a donc présidé à l’organisation du HSC sur le modèle du NSC, mais plusieurs éléments font douter de la pertinence d’une telle structure.
En premier lieu, il apparaît que l’effectivité du nouveau Conseil dépend essentiellement des activités de services qui ne sont pas directement sous son autorité ; les services secrets, en particulier, jouent un rôle fondamental en matière de sécurité intérieure mais restent sous la direction du NSC28.
Ce recoupement inévitable entre les fonctions des deux Conseils a donné lieu à des interrogations quant à la nécessité de créer une deuxième structure.
L’extension des attri-butions du NSC aux activités de sécurité intérieure constituait effectivement une alternative envisageable, mais cette solution n’aurait pas eu l’impact médiatique que la création du HSC a eu sur l’opinion publique américaine.
La volonté de l’Administration Bush de renforcer le sentiment de sécurité de la population s’est en effet manifestée par une sorte de boulimie institutionnelle, qui est à l’origine de la deuxième interrogation à l’égard du HSC.
Par undécret du 19 mars 2002, George W. Bush a créé le Conseil consultatif du Président pour la Sécurité intérieure (President’s Homeland Security Advisory Council) dont la fonction est de fournir au Président les conseils nécessaires à la mise en œuvre de la « Stratégie nationale deSécurité intérieure » ; ce Conseil, composé de vingt-et-un membres nommés par le Président parmi des représentants des secteurs privés et associatifs, des milieux universitaires, des orga-nisations non gouvernementales et des autorités locales, est en outre chargé de faire des recommandations pour améliorer la coopération entre les différents acteurs de la sécurité duterritoire.

Cette nouvelle structure consultative, dont la composition paraît complémentaire avec celle du Conseil de Sécurité intérieure, est cependant susceptible de remettre encause l’autorité de ce dernier, qui ne jouit pas de la même représentativité. Il serait peut-être alors judicieux de renforcer l’autorité du HSC qui ne bénéficie, pour l’instant, d’aucun fondement légal (au sens strict du terme) pour exercer ses prérogatives : le HSC a en effet étéétabli par décret, à la différence du NSC créé par un acte du Congrès aux termes du quel la nomination de ses membres est soumise à l’approbation du Sénat et ses activités à des con-trôles parlementaires réguliers.

La consécration législative du HSC aurait pour conséquence d’accroître sa légitimité et, par suite, son autorité jusqu’ici déficiente ; elle lui permettrait également de devenir un interlocuteur de poids face à un Département de la Sécurité intérieure dont la création a été annoncée.

Dernière modification par ragondin (01-12-2007 09:25:50)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#197 01-12-2007 09:35:51

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

http://img504.imageshack.us/img504/5952/rice1nf4.png
http://img87.imageshack.us/img87/7167/ricetm8.png


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#198 01-12-2007 12:08:33

Reno
Membre du forum
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1701

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je peux oser demander a quoi servent ces graphiques?

Ou ce message sera aussi supprimé?


"Il suffit d'avoir un quotient intellectuel supérieur à la température ambiante pour comprendre que le 11 septembre est une affaire montée de toutes pièces."
Tout a été rendu possible le jour où le Lion est mort dans la vallée du Panshir.

Hors ligne

 

#199 01-12-2007 13:19:14

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

il illustre l'article au dessus il faut le lire


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#200 01-12-2007 23:06:29

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

W.Wallace a écrit:

Elle "semble" donc tu en doutes toi-même

Certainement pas du fait qu'aucune annexe n'ait brûlé. hmm

Tu préférerais que je sois un peu plus catégorique et que je reformule ?


- Aucune annexe de La Maison-Blanche n'a brûlé le 11 septembre 2001.

- La fumée visible sur les images d'ABC vient du Pentagone.


Voilà. Peut-on maintenant connaître ton avis sur la question ?


W.Wallace a écrit:

en revanche je pose une question simple que tu évites rapidement à la façon J.P.Lepers, par la moquerie.

Je n'évite rien du tout, d'autant moins qu'il ne m'était même pas venu à l'esprit qu'il puisse s'agir d'une vraie question, malgré les 10 points d'interrogation. tongue

W.Wallace a écrit:

Pour info : Plus de 80 pays sont malheureusement représentés dans les morts du 9/11, la loi internationale autorise à un pays qui perd au moins un de ses ressortissant à enquêter sur cette mort..................Plus de 80 pays et aucune enquête ??????????

Que répondre...

Le 11-Septembre doit être une conspiration ?!

Dernière modification par mjk (01-12-2007 23:07:28)


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr