ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#121 17-11-2007 22:19:39

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

charmord a écrit:

Je dis simplement que cette "communication" faite le jour même et d'autres indices tendant à montrer que le Président a dans un premier temps accablé une organisation interne de ces crimes

Qu'est-ce qui te permet de penser ça ?


Une précision par rapport à ta troisième hypothèse :

charmord a écrit:

On n'imagine en effet pas K. Rove, qui est un homme très intelligent, inventer n'importe quelle sornette sans s'apercevoir des conséquences potentielles de ses mensonges

"Difficile à comprendre", disais-je.

Supposons que Rove n'ait justement pas inventé n'importe quelle sornette, qu'il a calculé précisément les conséquences de son mensonge sur le grand public (aucune) et sur ceux qui seraient amenés à douter de la fable officielle du 911 (grandes), et qu'il est effectivement "très intelligent". Est-ce que tout prendrait un relief nouveau ?

Voyez-vous l'idée ou dois-je préciser ma pensée ?


Zorg a écrit:

Pourquoi s'évertue t-elle à déclarer que son agent n'a pas commis d'erreur d'interprétation ?
mjk... une idée ?

Toute cette affaire paraît en réalité (plus ou moins) savamment orchestrée du début à la fin. Ce mélange de sophistication et d'intrinsèque bêtise est la marque du Système. Ces mensonges sont signés.

De là à penser que Deborah Loewer joue un rôle bien défini, comme tous les autres (Fleischer, Rice, Cheney, Bush ou le World Net Daily), il n'y a qu'un pas.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#122 17-11-2007 22:47:29

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Qu'est-ce qui te permet de penser ça ?

Je ne pense pas que la fuite de Bush, l'élevation du niveau d'alerte à delta, la fermeture des frontières, faisaient partie d'une grande mise en scène cogitée par un collectif de malfaiteurs dirigé par GWB. Je peux me tromper et tu peux avoir raison... Si je dis cela, c'est parce que cette journée a à mon avis été pleine d'imprévus et n'est pas déroulée comme chacun des acteurs ou des spectateurs l'avait imaginé.

Autre indice qui n'est pas une preuve : les paroles de Bush dans sa conversation avec  le Vice président, telles que rapportées par le journal Telgraph : Celui qui a commis cela va regretter de m'avoir comme président... Pourquoi aller sortir un truc pareil alors qu'il faut accuser les irakiens. Tu penses qu'il avait anticipé l'histoire et se voyait déjà président d'Irak, après annexion du pays?

mjk a écrit:

Supposons que Rove n'ait justement pas inventé n'importe quelle sornette, qu'il a calculé précisément les conséquences de son mensonge sur le grand public (aucune) et sur ceux qui seraient amenés à douter de la fable officielle du 911 (grandes), et qu'il est effectivement "très intelligent". Est-ce que tout prendrait un relief nouveau ? Voyez-vous l'idée ou dois-je préciser ma pensée ?

C'est une blague... j'espère! Je te signale quand même que ton idée, je l'ai exprimée comme possibilité alternative il y a quelques post.

Dernière modification par charmord (17-11-2007 22:51:52)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#123 18-11-2007 01:45:50

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

charmord a écrit:

mjk a écrit:

Supposons que Rove n'ait justement pas inventé n'importe quelle sornette, qu'il a calculé précisément les conséquences de son mensonge sur le grand public (aucune) et sur ceux qui seraient amenés à douter de la fable officielle du 911 (grandes), et qu'il est effectivement "très intelligent". Est-ce que tout prendrait un relief nouveau ? Voyez-vous l'idée ou dois-je préciser ma pensée ?

C'est une blague... j'espère! Je te signale quand même que ton idée, je l'ai exprimée comme possibilité alternative il y a quelques post.

Pas vraiment, non. Je ne pense pas que nous parlions de la même chose.


charmord a écrit:

par pitié, dis nous en quoi des conspirateurs se laisseraient aller à inventer cette information ou à diffuser une information dont ils n'ont pas ou ne peuvent pas vérifier la crédibilité mais qu'ils savent en tous les cas, incompatible avec la théorie officielle qu'ils allaient devoir donner en pature au public?

Je ne sais pas, pour berner une majorité de « conspirationnistes », par exemple ?

Pour éloigner le danger, pour faire diversion, pour diviser. Pour que la théorie du complot judéo-sioniste du Mossad puisse éclore et s'épanouir au détriment de la Vérité ?


Il y a une question que tu as déjà du te poser et que je vais te poser à mon tour.

Si l'épisode "Angel is next" était une affaire d'Etat à étouffer, pourquoi donc Fleischer-le-porte-parole-de-la-Maison-Blanche en aurait parlé en premier ? Et pourquoi Rice et Cheney auraient confirmé cette information ?


charmord a écrit:

Je ne pense pas que la fuite de Bush, l'élevation du niveau d'alerte à delta, la fermeture des frontières, faisaient partie d'une grande mise en scène cogitée par un collectif de malfaiteurs dirigé par GWB.

Si Bush avait été réellement menacé par des conspirateurs qui lui étaient farouchement hostiles, pourquoi aurait-il fait tout ce périple à bord d'Air Force One ? Pourquoi partir de Sarrasota alors qu'en théorie il vient tout juste d'apprendre que "le prochain, ce sera l'Ange" ? Pourquoi ne pas rester au sol ? Pourquoi partir vers la base de Barcksdale ? Pourquoi partir ensuite vers la base d'Offutt ? Pourquoi se rendre pour finir vers la base d'Andrews ? Pourquoi s'exposer au danger ?

Une dernière chose, qu'est-ce que prouve la fermeture des frontières ce jour-là ? Est-ce que cela renforce l'idée d'une tentative avortée d'assassiner Bush ?


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#124 18-11-2007 02:42:48

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Mjk, tes questions sont pertinentes.
Je vais y réfléchir... car il est très tard!
Mais réfléchis aux miennes également wink

Je suppose quand même que quand tu dis que K. Rove savait ce qu'il faisait, tu parles du fait qu'il voulait imposer l'idée que les codes avaient été interceptés par des services secrets étrangers, irakiens, par exemple, non? Sinon, sois plus spécifique sur ce que tu penses...

Dernière modification par charmord (18-11-2007 02:50:50)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#125 18-11-2007 08:11:07

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je dis simplement que quelqu'un de malin ne s'y serait pas pris autrement pour orienter dès le début une théorie du complot -qui ne peut qu'avoir été anticipée- vers une fausse piste qui n'apporte que plus de confusion et d'incertitude.

C'est hautement spéculatif, mais ça n'aurait rien d'extraordinaire. Le 911 étant tout de même à ma connaissance le seul crime pour lequel il y ait 10 000 indices et autres preuves indirectes menant tout droit vers les assassins, on peut penser qu'une partie non-négligeable d'entre-eux sont de faux indices, paradoxalement destinés à protéger les coupables.

Cette histoire de "codes" est ambiguë d'entrée de jeu, noms de codes ou codes d'authentification, c'est au choix. Bien pratique. Dans tous les cas cela fait de Bush soit un héros, soit un pigeon. Nul doute que Rove, ou n'importe quel stratège, aurait été séduit par ces deux alternatives.

Une fois que ce mensonge supposé avait rempli son éphémère première fonction visant à faire de Bush non plus un pleutre, mais un héros, Rove n'avait plus qu'à le recycler (le mensonge supposé, pas Bush), dans une version remaniée, vers un média clairement identifié comme néo-con mais pas suffisamment connu ou réputé pour que cela soit vraiment gênant d'y diffuser une fausse information (le site WND), sachant très bien que ça allait être perçu par les "conspis" et par les futurs "conspis" comme une grossière tentative des néo-cons d'expliquer l'inexplicable (le fait que les assaillants d'Air Force One aient disposé de codes ultra-secrets) en accusant deux nouveaux Etats musulmans qui faisaient déjà plus ou moins partie de cet agenda occulte des Etats-Unis désirant, sous couvert de remodelage du Proche-Orient, dominer le monde entier.

On obtient donc une théorie qui repose sur quelque chose de faux selon moi, qui ne sera de fait jamais dangereuse, et qui ne mène qu'à des pistes sans issue : intelligence irakienne, intelligence syrienne, coup d'Etat étouffé d'un gouvernement secret ("à la Kennedy"), ou false flag des services israéliens ("comme d'hab").

Et ça, pour le stratège du locataire de la Maison-Blanche, ça ne pouvait être que diablement intéressant.



P.S. Je précise que je ne crois pas pour autant que le 11 septembre est un plan qui s'est déroulé exactement comme prévu.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#126 18-11-2007 09:27:18

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

J'entends mais je ne suis pas convaincu...

Je pense qu'entre prendre le risque de compromettre sérieusement la TO et l'intention de créer un scénario improbable destiné à préserver le Président de toute accusation et à perdre et plonger dans la confusion les gens n'y croiraient pas dans le futur, on n'hésite pas trop longtemps...

Pour moi, la seule explication, si l'on se place dans ton angle de vision de ces attentats, demeure bien que ceux qui les avaient conçu imaginaient dès le départ mouiller un service secret étranger!

Mais, à mon avis, le scénrio de ces attentats est bien plus complexe, je le répète...

Et je ne crois pas que l'élévation graduelle de la menace qui pesait sur la sécurité des USA (et pas uniquement sur celle du Président) ait été  simulée. Et je ne crois pas que le déroulement des attentats était le fruit de la réflexion et des attentes de personnes qui poursuivaient des intérêts convergents.

Je crois que des groupes ayant des intérêts partiellement divergents ont essayé de récupérer et dévoyer le scénario initial qu'ils connaissaient en y ajoutant des éléments de leur cru qui ont surpris chacun mutuellement et ont foutu un grand bordel pendant une bonne partie de la journée du 11 septembre, jusqu'à ce que tout le monde se mette d'accord sur le snéario officiel le plus acceptable et même si le mal était fait... Par mal, j'entends les énormes incohérences que sont par exemple les témoignages de bombes et d'explosifs largement rapportées par les médias, la menace sur le Président, les rapports des médias à propos de l'absence d'avion à Shanksville... Le film LCFC démontre de maîtresse manière que les médias n'étaient préparés à un cover up.

C'est mon opinion et je ne te l'impose pas.

Dernière modification par charmord (18-11-2007 09:44:04)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#127 18-11-2007 09:49:44

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Pas de problème, c'est hautement spéculatif et je ne détiens pas la Vérité.

Cependant je ne pense pas que cet article accusant les Irakiens/Syriens compromette véritablement la VO. N'oublions pas que dans la réalité, le coup des connexions entre Al-Qaida et l'Irak on y a bel et bien eu droit. Pour l'Afghanistan également et pour l'Iran aussi, ils ont essayé et essayent encore, et la VO ne s'est pas effondrée pour autant. D'ici à ce qu'ils reviennent à la charge en blâmant la Syrie... pourquoi pas ?

Dangereux pour la VO parce que l'article évoque de nombreux codes d'authentification d'administrations états-uniennes ? Je ne pense pas non plus car ce n'est qu'un article parmi des milliers. Si malgré tout un journaliste décidait de s'y intéresser, il se rendrait bien vite compte que ça ne tient pas debout, et ce n'est en rien gênant pour la VO.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#128 18-11-2007 10:20:06

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

ragondin a écrit:

Pour expliquer mon sentiment :
le vol 93 allait dans quelle direction?
Ce fut le seul avion abattu par la chasse et pas les autres. Pourquoi?
Dans ce complot (coup monté par les services américains) on touche deux symboles :
Le WTC symbole financier (privé) et le Pentagone symbole (gouvernemental et forces armées)
Quel autre symbole devait être touché? La Maison Blanche symbole politique.
Le pouvoir financier est à New York le politique est à Washington.
Dans ces attentats je répète il y a le complot américain et le complot interne.
Comme c'est un coup d'Etat il fallait tapper fort et je pense à la Maison Blanche qui fut évacuée à 9h48 soit une heure après le premier crash.
-9h31 : le président George W. Bush estime depuis Sarasota (Floride) qu'il s'agit «apparemment d'une attaque terroriste contre notre pays»
Alors pourquoi l'évacuation se fait 17 minutes après l'intervention de Bush. La FAA décide de suspendre tous les vols à 9h17 soit 14 minutes avant que Bush n'intervienne. "Apparemment une attaque terroriste".
Il n'avait pas les clefs en main ce jour là et ces fameux codes existent bien.
Le Vol 93 est l'énigme de ces attentats.

Oui je reviens sur ce fil pour apporter une information et c'est une hypothèse mais avec des indices.
Le Pentagone est peut être le bug du plan  du coup d'Etat.
Les conservateurs de l'armée ( qui n'aiment pas ces planqués qui les envoient au feu), connaissent les plans de la privatisation des conflits et des armées secrètes.
Ils n'aiment pas les néoconservateurs qui sont à l'origine du PNAC et surtout la création de cette armée spatiale détournée et financée par le DOD et au profit de d'entreprises et d'armées privés (Blackwaters) qui vont aller en Irak, et l'orientation des conflits qui ont pour but et unique visée le pipeline trans afghan et la future ambassade du "pétrole " à Bagdad pour controler et faire durer un conflit et maîtriser le cours du pétrole et du dollar.
Dans les locaux en réfection du Pentagone il y aura le futur département spatial (la quatrième armée) et les installations du service d'observation "worldspace".
Le fait que l'on cache le fameux avion (missile) et que cette vidéo ne soit rendue publique que plus tard, est intrigant
L'armée a t elle essayé de réagir a t elle aussi abattu le vol 93?
Je n'affirme rien mais je livre ma pensée.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#129 18-11-2007 10:33:09

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Pour appuyer mes théories
Un Pearl Harbor spatial www.voltairenet.org/article7624.html?va … rche=pearl
Une « divine surprise » pour Donald Rumsfeld

Alors qu’il était administrateur de la Rand Corporation et juste avant qu’il ne devienne secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld a théorisé l’Arme spatiale. Son ambition est de créer un nouveau type d’armée dont le coûteux bouclier anti-missiles n’est qu’un élément parmi d’autres. Pour réaliser ce rêve qui consacrera "la puissance militaire illimitée des États-Unis", M. Rumsfeld s’est demandé "si, comme cela a déjà été le cas par le passé, le seul événement capable de galvaniser les énergies de la Nation et de forcer le gouvernement des États Unis à agir doive être une attaque destructrice contre le pays et sa population, un Pearl Harbor spatial".
--------------------------------------------------------------------------------
 


14 décembre 2001

Outils

Imprimer
Envoyer

Thèmes
11 septembre 2001

Portraits
Donald Rumsfeld

  Pour calmer les ardeurs belliqueuses du Parti républicain, les Démocrates acceptèrent, à l’occasion du vote de la loi de finances 2000, la constitution d’une commission d’évaluation de l’organisation et de la planification de la sécurité des États-Unis en matière spatiale. La commission rendit son rapport le 11 janvier 2001, quelques jours avant que son président, l’honorable Donald Rumsfeld, ne devienne secrétaire à la Défense de l’administration Bush et ne quitte son fauteil au conseil d’administration de la Rand Corporation. Huit de ses douze membres étaient des généraux en retraite. Tous étaient des partisans du " bouclier anti-missiles ". De sorte que les trente-deux jours de travaux de la commission ne furent pas consacrés à un audit de la situation, mais à la recherche d’arguments justifiant a posteriori les convictions communes de ses membres.


Pour la " Commission Rumsfeld ", l’espace est un domaine militaire comparable à la terre, l’air et la mer. Il doit disposer de sa propre Arme, à équivalence avec l’Army, l’Air Force et la Navy. Les États-Unis doivent occuper ce domaine et empêcher toute autre puissance de s’y installer. Grâce à cette asymétrie des moyens, leur suprématie militaire sera incontestable et illimitée.
La Commission Rumsfeld a dégagé dix propositions [1] :
1-L’Arme spatiale doit dépendre directement du président.
2-Le président doit s’adjoindre un conseiller en matière spatiale pour que les États-Unis exploitent au mieux leur avantage.
3-Les diverses agences de renseignement doivent être coordonnées et subordonnées à l’Arme spatiale à l’intérieur du Conseil national de sécurité.
4-L’Arme spatiale étant à la fois un outil de renseignement et une arme létale, son usage suppose une coordination du secrétaire à la Défense et des nombreux services de renseignements ; ces derniers étant placés sous l’autorité unique du directeur de la CIA.
5-Le secrétaire à la Défense doit s’adjoindre un sous-secrétaire pour l’espace.
6-Le commandement de l’espace doit être distingué du commandement aérien.
7-L’Arme spatiale doit pouvoir utiliser les services des autres armes.
8-La NRO (agence de l’imagerie spatiale) doit être rattachée au sous-secrétaire à l’Air Force.
9-Le secrétaire à la Défense doit lui-même superviser les investissements en recherche et développement spatial, de manière à accroître l’asymétrie entre les forces US et celles des autres puissances militaires.
10-De très importants moyens budgétaires doivent être débloqués pour le programme spatial militaire.

Outre la dénonciation du traité ABM de 1972, cet ambitieux programme suppose de telles réformes de l’organisation et de la stratégie américaine qu’il semble irréalisable. C’est pourquoi, la Commission Rumsfeld écrit : " L’histoire est pleine de situations dans lesquelles on a ignoré les avertissements et résisté au changement jusqu’à ce qu’un événement extérieur, jugé jusque-là "improbable", vienne forcer la main des bureaucraties réticentes. La question qui se pose est de savoir si les États-Unis auront la sagesse d’agir de manière responsable et de réduire au plus vite leur vulnérabilité spatiale. Ou bien si, comme cela a déjà été le cas par le passé, le seul événement capable de galvaniser les énergies de la Nation et de forcer le gouvernement des États Unis à agir doive être une attaque destructrice contre le pays et sa population, un "Pearl Harbor spatial".
Nous avons été alertés, mais nous ne sommes pas en alerte. "

Pour Donald Rumsfeld, les événements du 11 septembre constituent une " divine surprise ", selon l’expression employée par les fascistes français lorsque la défaite leur permit de renverser " la Gueuse " et de confier les pleins pouvoirs à Philippe Pétain.

Le 11 septembre, à 18 h 42, Donald Rumsfeld donna une conférence de presse au Pentagone [2]. Pour manifester l’unité de l’Amérique dans ce moment difficile, les leaders démocrates et républicains de la commission sénatoriale de la Défense s’étaient joints à lui. On était sans nouvelles du président Bush et le monde attendait avec inquiétude la réponse US. Or, au milieu de la conférence, en direct devant les caméras de la presse internationale, Donald Rumsfeld prit à partie le sénateur Carl Levin (Démocrate-Michigan) : " Vous, ainsi que d’autres représentants démocrates au Congrès, avez exprimé la crainte de ne pas avoir les moyens de financer l’importante augmentation des budgets de défense sollicitée par le Pentagone, notamment la défense anti-missiles. Vous craignez d’avoir à puiser dans les fonds de la Sécurité sociale pour financer cet effort. Est-ce que le genre d’événements qui vient de se produire suffit à vous convaincre qu’il est urgent pour ce pays d’augmenter les dépenses consacrées à sa défense et que, s’il le faut, il faudra puiser dans les fonds de la Sécurité sociale pour payer les dépenses militaires ? - l’augmentation des dépenses militaires ? "

Face à un adversaire -qui n’était pas alors officiellement identifié-, un tel étalage de dissensions, représente une faute majeure pour un dirigeant politique. Aussi le sénateur Lévin répondit-il brièvement en rappelant que la Commission de la Défense fut unanime sur de nombreux points y compris la conscience des besoins budgétaires.

Donald Rumsfeld avait-il commis une faute grave ou s’était-il dévoilé ?

Dernière modification par ragondin (18-11-2007 10:33:35)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#130 18-11-2007 13:50:38

Raj0r
Membre Actif
Lieu: Paris
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 3311

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Déplace ds enquetes.

Hors ligne

 

#131 18-11-2007 14:02:45

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Le scénario de mjk est tout aussi intéressant qu’un autre mais cependant il est un fait d’importance qui vient contredire cette hypothèse, l’emploi du temps de Bush tout au long de cette journée ne peut expliquer la mise en scène des codes de sécurité liés à Air Force One par cette théorie. En effet, il aurait été plus judicieux de mettre le président à l’abri dans un bunker plutôt que de l’exposer délibérément à ces menaces.

Tout porte à croire que ces menaces auront été proféré dans le seul but de tenir le président éloigné des décisions tout en lui faisant comprendre qu’il n’était à l’abri nul part s’il ne suivait pas les consignes.

En voulant faire porter le chapeau aux renseignements Irakiens ou Syriens, il va de soi que n’importe qui en déduirait que ces codes auront été fourni par une taupe travaillant à l’intérieur des services américains et il s’en suivrait une demande d’enquête pour découvrir cette taupe, ce qui explique la rétractation de Rove.

Cette rétractation aura alors un double enjeu, d’un côté elle permet de faire passer cette info pour une rumeur et de l’autre elle met Bush à l’abri d’une éventuelle tentative d’assassinat, car dans ce dernier cas une enquête ferait ressortir ces menaces comme sérieuses et déboucherait fatalement par un « inside job ».

Toutefois, dans l’hypothèse d’une mise scène de ces menaces, l’intérêt le plus important qui me vient à l’esprit  serait bien évidemment de tenir Bush loin des caméras pour peu qu’il ne commette une bourde dont il est familier et qui ferait s’écrouler la T-O.

Ma conclusion est donc que, soit ces menaces sont réelles et impliquent un réseau voyou tentant un coup d’état, soit elles sont fausses et prouvent que Bush est bel et bien un pantin crétin.

Dernière modification par W.Wallace (18-11-2007 14:24:36)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#132 18-11-2007 22:18:27

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Le scénario de mjk est tout aussi intéressant qu’un autre mais cependant il est un fait d’importance qui vient contredire cette hypothèse, l’emploi du temps de Bush tout au long de cette journée ne peut expliquer la mise en scène des codes de sécurité liés à Air Force One par cette théorie. En effet, il aurait été plus judicieux de mettre le président à l’abri dans un bunker plutôt que de l’exposer délibérément à ces menaces.

Si je comprends bien ton charabia, tu veux dire que la théorie des codes d'authentification ne tient pas debout ?


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#133 18-11-2007 22:23:40

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

charmord a écrit:

Je crois que des groupes ayant des intérêts partiellement divergents ont essayé de récupérer et dévoyer le scénario initial qu'ils connaissaient en y ajoutant des éléments de leur cru qui ont surpris chacun mutuellement et ont foutu un grand bordel pendant une bonne partie de la journée du 11 septembre, jusqu'à ce que tout le monde se mette d'accord sur le snéario officiel le plus acceptable et même si le mal était fait... Par mal, j'entends les énormes incohérences que sont par exemple les témoignages de bombes et d'explosifs largement rapportées par les médias, la menace sur le Président, les rapports des médias à propos de l'absence d'avion à Shanksville... Le film LCFC démontre de maîtresse manière que les médias n'étaient préparés à un cover up.

C'est mon opinion et je ne te l'impose pas.

Si cela t'intéresse, j'avais ouvert un topic ici à ce sujet!

http://forum.reopen911.info/p68921-27-0 … tml#p68921

Sans vouloir jouer les modos, je crois que certaines discussions qui n'ont plus grand rapport avec les codes devraient plutôt être déplacées sur ce fil.

A+


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#134 18-11-2007 22:33:15

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je viens tout juste de poser une question à propos des codes.


Je connais ce fil
http://forum.reopen911.info/p68921-27-0 … tml#p68921


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#135 18-11-2007 22:55:45

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Pas de problème, c'est hautement spéculatif et je ne détiens pas la Vérité.

Cependant je ne pense pas que cet article accusant les Irakiens/Syriens compromette véritablement la VO. N'oublions pas que dans la réalité, le coup des connexions entre Al-Qaida et l'Irak on y a bel et bien eu droit. Pour l'Afghanistan également et pour l'Iran aussi, ils ont essayé et essayent encore, et la VO ne s'est pas effondrée pour autant. D'ici à ce qu'ils reviennent à la charge en blâmant la Syrie... pourquoi pas ?

Dangereux pour la VO parce que l'article évoque de nombreux codes d'authentification d'administrations états-uniennes ? Je ne pense pas non plus car ce n'est qu'un article parmi des milliers. Si malgré tout un journaliste décidait de s'y intéresser, il se rendrait bien vite compte que ça ne tient pas debout, et ce n'est en rien gênant pour la VO.

Je ne parlais pas de la menace représentée par l'article nécon! Ce qui était compromettant c'était de dire que quelqu'un avait pu s'emparer des code d'authentification. Cela allait forcément attirer l'attention des médias puisque cela ne cadrerait pas avec le mythe officiel. Sauf, si à ce moment là, le mythe était destiné à impliquer l'Irak ou la Syrie évidemment. C'est la raison pour laquelle j'avais dit que c'était selon moi la seule possibilité d'expliquer les attentats à ta manière.

A ma manière en revanche - et celle partagée par Wallace -, il n'y a pas lieu de s'étonner que Fleitcher ait parlé le premier de cette hisoire de code, puisque, par hypothèse, il serait hors du coup tout comme le chef de la maison blanche...

Mais bon , tout cela est effectivement hautement spéculatif et ne mérite pas certains échanges acides.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#136 18-11-2007 23:35:19

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Si je comprends bien ton charabia, tu veux dire que la théorie des codes d'authentification ne tient pas debout ?

Je me suis servi de "ton charabia" qui ne correspond pas avec les faits, c'est sur que nous allons avoir du mal à nous comprendre.

Tu dis que la théorie qui impliquerait l'Irak ou la Syrie comme les responsables de la menace "Angel is next" est ridicule, la preuve :

On obtient donc une théorie qui repose sur quelque chose de faux selon moi, qui ne sera de fait jamais dangereuse, et qui ne mène qu'à des pistes sans issue : intelligence irakienne, intelligence syrienne

Et c'est aussi mon avis puisqu'une enquête prouverait aisément que ces codes ne peuvent provenir que du pentagone et remonterait forcément au réseau voyou.

Seulement tu n'avances aucune hypothèse qui explique la longue absence du président pendant ce moment crucial, et tu laisses supposer que la déclaration puis la rétractation de Karl Rove n'est qu'une mise en scène.

Je veux bien mais alors pourquoi cette "mise en scène" ?


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#137 18-11-2007 23:51:55

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je ne parlais pas de la menace représentée par l'article nécon! Ce qui était compromettant c'était de dire que quelqu'un avait pu s'emparer des code d'authentification.

Et qui l'affirmait, sinon l'article du World Net Daily ?

Cela allait forcément attirer l'attention des médias puisque cela ne cadrerait pas avec le mythe officiel.

Les médias sont globalement sous contrôle et leur attention n'a pas été attirée par quantité de faits bien plus troublants.

A ma manière en revanche - et celle partagée par Wallace -, il n'y a pas lieu de s'étonner que Fleitcher ait parlé le premier de cette hisoire de code, puisque, par hypothèse, il serait hors du coup tout comme le chef de la maison blanche...

Grand bien t'en fasse que vous partagiez le même avis.

Selon moi, c'est encore une stupéfiante théorie que de croire que Fleischer, Mr propagande, n'aurait pas été tenu au courant des moindres détails du complot.

Mais bon , tout cela est effectivement hautement spéculatif et ne mérite pas certains échanges acides.

Spéculatif oui, ce qui ne veut pas dire que c'est plus faux que vos propres spéculations. J'ai au moins le mérite de ne pas avoir cherché à éluder vos questions.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#138 19-11-2007 00:01:04

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Encore une échappatoire aux questions posées ?

Je ne crois pas un instant que tu sois un couard ou un "coward".

Dernière modification par W.Wallace (19-11-2007 00:01:29)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#139 19-11-2007 00:19:55

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Et qui l'affirmait, sinon l'article du World Net Daily ?

Tu veux rire, l'article est nettement postérieur aux déclarations aux journalistes... Et tous parlaient de cette prise de possession des codes de manière unanime.

mjk a écrit:

Les médias sont globalement sous contrôle et leur attention n'a pas été attirée par quantité de faits bien plus troublants.

Leur attention a été attirée par cette incohérence. Deuxième erreur.

mjk a écrit:

Spéculatif oui, ce qui ne veut pas dire que c'est plus faux que vos propres spéculations. J'ai au moins le mérite de ne pas avoir cherché à éluder vos questions.

Je ne vais pas te cacher que tu commences sérieusement à me courrir sur les nerfs.
Tu rajoutes tout le temps une couche d'agressivité. C'est insupportable.
Le spéculatif s'adressait à mon hypothèse, pas à la tienne.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#140 19-11-2007 00:34:01

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Tu pourrais même me haïr, cela ne me dérangerait pas le moins du monde tant que tu reconnais que je soulève quelques questions pertinentes, ce qui fut fait.

charmord a écrit:

Tu veux rire, l'article est nettement postérieur aux déclarations aux journalistes... Et tous parlaient de cette prise de possession des codes de manière unanime.

Tu mélanges à nouveau le nom de code Angel et les codes d'authentification ultra-secrets. De qui te moques-tu ?


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#141 19-11-2007 00:45:04

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

je soulève quelques questions pertinentes

Pour soulever les questions, je te fais confiance mais pour répondre à celles des autres, c'est une autre histoire.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#142 19-11-2007 01:07:05

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

"Inversion des réalités", principe cher aux désinformateurs de tout poil, et argument ultime de celui qui n'en a pas.

C'est effectivement forum-hardware ce fil. Curieux.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#143 19-11-2007 01:17:38

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

"Inversion des réalités", principe cher aux désinformateurs de tout poil, et argument ultime de celui qui n'en a pas.

C'est effectivement forum-hardware ce fil. Curieux.

Qui sont les désinformateurs en l'occurence et qui ne répond pas aux questions ?

Aussi bien charmord, ragondin que moi-même avont avancés des hypothèses dernièrement et nous attendons toujours les tiennes.

Je ne sais pas si tu te rends bien compte de la situation mais tu commences à jouer le rôle du troll sans t'en apercevoir.

Dernière modification par W.Wallace (19-11-2007 01:47:50)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#144 19-11-2007 06:49:40

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Un désinformateur est quelqu'un qui est payé pour mentir avec plus ou moins de talent, et c'est bien ce que tu fais.

J'ose espérer que tu ne trompes pas grand monde avec ta rhétorique bas de gamme et tes raisonnements confus.


Peut-on savoir si tu as changé d'avis à propos de cette affirmation, si ce n'est pas trop demander ?

En rajoutant que le protocole en cas de danger d'Air Force One est de l'escorter par des chasseurs, bizarrement, ce ne fut pas le cas. Toujours la même question....Pourquoi ?

Oui, en effet, pourquoi ? Toujours la même question lol


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#145 19-11-2007 07:03:01

z3383z
Membre Actif Asso
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 15-05-2007
Messages: 921

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Un saboteur est quelqu'un qui vient sur une discussion pour la pourrir plutôt que pour la faire avancer.

Qu'est ce qu'on fait, on continue a s'accuser des pires intentions ou on essaye de se rapprocher du niveau d'une discussion d'adultes ?


"et vous vous êtes basé uniquement sur des articles de presse? Ca n'est pas sérieux." -Hervé Claude a Andreas Von Bulow-

Hors ligne

 

#146 19-11-2007 07:05:48

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Pourquoi assimiler cette accusation à des enfantillages ?

Tu penses que je sabote cette discussion ? C'est la meilleure celle-là !


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#147 19-11-2007 07:13:13

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Aussi bien charmord, ragondin que moi-même avont avancés des hypothèses dernièrement et nous attendons toujours les tiennes.

Oui, accuse-moi de ne pas formuler d'hypothèse et de ne pas préciser mon point de vue, tu seras je pense très très crédible. smile


Un petit extrait de Gorgias, ou sur la rhétorique

Socrate : Bienheureux Polos, tu essais de me réfuter avec des preuves d'avocat, comme on prétend le faire dans les tribunaux. Là, en effet, les avocats croient réfuter leur adversaire quand ils produisent à l'appui de leur thèse des témoins nombreux et considérables et que leur adversaire n'en produit qu'un seul ou pas du tout. Mais cette manière de réfuter est sans valeur pour découvrir la vérité, car on peut avoir contre soi les fausses dépositions de témoins nombreux et réputés pour sérieux.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#148 19-11-2007 07:54:40

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Les codes de sécurité présidentiels

www.karmapolis.be/pipeline/inside_job.htm
Ruppert affirme même sur base d'une enquête de Fox News que Ben Laden s'est procuré le logiciel Promis via la maffia russe, ce qui lui aurait permis de mettre la main sur les codes de sécurité présidentiels comme les codes relatifs à l'avion Air Force One. Grâce à Promis, il pouvait ainsi entrer en interface avec n'importe quel autre ordinateur et logiciel et en tirer toutes les informations nécéssaires. C'est également l'outil le plus performant pour gérer ses avoirs financiers.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#149 19-11-2007 10:18:03

Reno
Membre du forum
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1701

Re: Les codes de sécurité présidentiels

une sorte de.... web bot?


"Il suffit d'avoir un quotient intellectuel supérieur à la température ambiante pour comprendre que le 11 septembre est une affaire montée de toutes pièces."
Tout a été rendu possible le jour où le Lion est mort dans la vallée du Panshir.

Hors ligne

 

#150 19-11-2007 10:45:18

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Pourquoi assimiler cette accusation à des enfantillages ?

Tu penses que je sabote cette discussion ? C'est la meilleure celle-là !

On a compris que tu nous prenais pour des espions à la solde de GWB.
Tu viens de dire que Wallace était un désinformateur pro payé pour cela.
Tu te rends compte des accusations que tu portes et avec quelle légèreté tu agis (et réfléchis aussi d'ailleurs!)
N'en dis pas plus!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#151 19-11-2007 22:22:34

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je sais que tu sais que les médias mentent sciemment au sujet du 911, charmord.

Je sais que tu sais que les trolls avec lesquels tu ferailles sur d'autres forums sont (en partie) des trolls professionnels.

Je m'étonne donc que ce soit a priori impensable pour toi d'envisager qu'il puisse y en avoir deux ou trois qui rôdent par ici.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#152 19-11-2007 23:08:38

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Bien sûr qu'il y en a qui se sont essayé à venir troller sur reopen mais on les a recnonu tout de suite ou presque...
Wallace ni moi ne sommes de cette race d'imposteurs.
Penser le contraire est tout de même questionnant...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#153 20-11-2007 00:50:42

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

@ mjk


Je vois que tu doutes de notre position vis à vis de Bush alors je vais te donner la mienne et le regard que j’ai de ce type.

Tout d’abord je tiens à préciser que je serai le premier satisfait à le voir condamné pour crimes contre l’humanité mais pas en tant que calculateur de génocide mais plutôt pour son incompétence face à ses responsabilités et pour son mépris hautain de la race humaine.

Cet homme n’a pas les épaules pour diriger le plus puissant pays de la planète, il ne faut pas oublier qu’il est un ancien alcoolique et ex cocaïnomane et ce ne sont pas là les qualités requises d’un important dirigeant de la politique mondiale ni nationale. Loin de moi l’idée de jeter la pierre sur les victimes de ce fléau, généralement ces personnes auront subi un traumatisme qui les conduit vers le gouffre, ce qui n’est pas le cas de GWB qui aura vécu une vie de nanti et une jeunesse de privilégié qui, on le sait, fut mouvementée de faits pas trop catholiques.

Il est alors enfantin d’en déduire qu’il possède toutes les caractéristiques d’un malade mental  qu’il aurait fallu interner pour éviter qu’il nuise à autant de monde. Au lieu de cela, d’autres monstres qui eux sont calculateurs ont profité de son manque d’humanité et de ses défaillances intellectuelles pour le hisser à la place où il se trouve, cette présidence que beaucoup croit encore être décisive politiquement parlant alors que nous savons tous que depuis John Fitzgerald Kennedy il n’en est rien.

Ces pseudos démocraties sont dirigé par un gouvernement de l’ombre et les présidents pantins sont conseillé par des manipulateurs formant un réseau voyou qui eux travaillent pour les véritables décideurs, ce réseau est composé aussi bien de politiciens véreux que de militaires ainsi que d’agents de différents services de renseignement.

Ceci dit, il serait naïf de croire que ces déséquilibrés marchent main dans la main car leurs centres d’intérêts ne sont pas forcément identiques de même que ceux des groupes financier pour qui ils travaillent. Ces conflits d’intérêts créent des dissidences ainsi que des rapports de force plus ou moins perceptibles dans la politique menée .

Ce qui nous amène à cette journée du 11 septembre qui ne s’est pas déroulée d’une manière parfaite, heureusement pourrions nous dire car malgré les conséquences déjà gravissimes que nous connaissons il faut savoir que d’une part les erreurs commises et les aléas auront abouti vers les actuelles suspicions envers la V-O et d’autre part je pense que si Bush avait été assassiné il y a fort à parier qu’il en aurait résulté un conflit mondial voire thermonucléaire.

Je m’explique, comme je l’ai dit plus haut le clan Bush n’a pas obligatoirement les mêmes intérêts que d’autres ni les mêmes « employeurs ». Les intérêts en jeu sont colossales et certainement au delà de notre imagination aussi il faut parfois tenter d’imaginer le pire pour se rapprocher de la vérité qui nous dépasse, même si nos propres concepts de la magouille organisée sont encore loin de ceux qui nous gouvernent.

Dans le cas d’une tragédie telle que le 9/11 nous n’avons pas d’autres choix que de nous baser sur les faits avérés, les articles de presse même s’ils sont démentis par la suite pour X raisons et d’imaginer le scénario qui colle à ces éléments.

S’il est un fait avéré que personne ne peut nier, c’est bien l’absence du président Bush tout au long de cette tragique journée ainsi que son comportement pour le moins douteux dans un pareil cas, il faut donc bien expliquer ces faits. D’un autre côté, nous avons la préméditation suspectée par le FBI d’une tentative d’assassinat sur le président le 10 septembre, nous avons aussi la déclaration de Karl Rove à propos des codes présidentiels et nous pouvons rajouter les batteries anti-missiles installées à Sarasota ainsi que la rencontre de Jeb Bush avec son frère la veille des attentats.

Voici donc le scénario que j’imagine avec ces données.

Le plan des attentats aura été programmé par l’ensemble du réseau voyou mais une bonne partie de celui-ci visait plus que le contrôle pétrolier du Moyen-Orient qui bénéficie dans une large mesure au clan Bush, cette partie dissidente et probablement majoritaire souhaitait certainement le déclenchement d’une guerre mondiale afin d’arriver au but ultime du NWO, à savoir éliminer une grande partie de l’humanité et prendre le contrôle total et définitif de la planète tout en tirant les bénéfices liés à la vente d’armement car ce trafic n’est pas seulement juteux mais il permet aussi de conserver ces richesses accumulées en cas d’arrêt des hostilités pour des raisons imprévues.

Les personnages impliqués dans ce plan diabolique savaient que les attentats tels que nous les connaissons n’étaient pas suffisants pour déclencher un conflit de cette envergure, nous le voyons actuellement par le renversement de l’opinion américaine et mondiale à propos de la présence des GI en Irak. La mort de Bush ajoutée aux horribles attentats aurait été le parfait alibi pour arriver à leurs fins. Surtout en sachant que si le président disparaissait le vice-président Cheney prenait alors la tête des USA aidé par son compère Rumsfield, un couple de requins sans scrupules.

Il faut croire que le clan Bush aura appris cette trahison par quelques taupes infiltrées car ces milieux se méfient les uns des autres et aura pris les précautions nécessaires pour contrer cette manœuvre.

Nous pouvons dès lors supposer que les pourparlers entre Bush-Rove et Cheney-Rumsfield auront été sérré jusqu’à déboucher à un accord satisfaisant pour les deux camps.

Charmord soulignait un point fondamental qui cadre parfaitement avec la tournure des événement vu sous cet angle, la démolition inexpliquée et gênante du WTC 7. Ce bâtiment devait a priori abriter les preuves indiscutables du plan dans son ensemble. En cas de réussite, l’équipe Cheney n’avait qu’à faire disparaître les preuves compromettantes mais en cas d’échec il fallait détruire à jamais ces preuves qui seraient tombées un jour ou l’autre dans les mains de l’équipe Bush.

Est ce le destin ou un heureux hasard si le plan n’a pas fonctionné comme il aurait dû ?

Nous ne le saurons probablement jamais, toujours est-il  que nous avons un sursis qui peut nous permettre de tirer les conséquences de ces actes et de nous ouvrir les yeux sur les intentions de ces personnes démunies de tout sentiment humain car il faut prendre conscience que pour eux ce n’est que partie remise.

Ce n’est bien sur qu’un scénario mais qui a toutes les chances d’approcher la réalité.

Dernière modification par W.Wallace (20-11-2007 00:51:42)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#154 20-11-2007 01:09:00

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Est-ce que ton scénario, dont quelques points ont selon moi déjà été réfutés, colle avec les faits ?

Poser la question c'est y répondre.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#155 20-11-2007 01:14:57

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Je n'attend que le tien.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#156 20-11-2007 01:34:37

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

A quoi sert cette réponse puérile et vide de sens sinon à éluder ma propre question ?

Tu as déjà extrait des quotes de mon "scénario", Einstein.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#157 20-11-2007 01:36:59

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

A quoi sert cette réponse puérile et vide de sens sinon à éluder ma propre question ?

Tu as déjà extrait des quotes de mon "scénario", Einstein.

Pourquoi répondrais-je à tes questions alors que tu écartes les miennes ?


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#158 20-11-2007 01:53:01

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: Les codes de sécurité présidentiels

Comme par exemple celle où tu me demandes comment expliquer l'attitude de Bush ce jour-là si toute cette affaire est une mise en scène ?

Je crois plutôt que la question qui se pose est comment expliquez-vous l'attitude de Bush ce jour-là si toute cette affaire n'est pas une mise en scène (s'il était réellement menacé, pour être précis).


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#159 20-11-2007 02:03:55

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Les codes de sécurité présidentiels

ça surement deja était évoquer mais l'attitude des services de sécurité du president qui n'evacue pas leur président de l'ecole alors que le pays est attaquer,me laisse songeur  roll


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#160 20-11-2007 02:04:13

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Les codes de sécurité présidentiels

mjk a écrit:

Comme par exemple celle où tu me demandes comment expliquer l'attitude de Bush ce jour-là si toute cette affaire est une mise en scène ?

Je crois plutôt que la question qui se pose est comment expliquez-vous l'attitude de Bush ce jour-là si toute cette affaire n'est pas une mise en scène (s'il était réellement menacé, pour être précis).

Je pense que la réponse à ta question se trouve dans le scénario que j'aurais posté plus haut, cependant tu évites toujours les questions, et je rajouterais à celle que tu viens d'énoncer ci-dessus.

Où sont les avions escorteurs sur la photo que tu proposes dans un de tes posts précédents ?

PS: ce qui ne t'empêche pas de répondre à la première.


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr