ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#41 01-08-2010 01:58:27

Shrykull
Membre du forum
Date d'inscription: 11-12-2009
Messages: 508

Re: Hautes températures, métal fondu.....

C'est peut-être maigre mais on voit bel et bien un truc orange qui coule et un peu de fumée blanche smile Ça confirme la  grosse coulée quoi.


Pour le capitalisme, dégager un profit suffisant est une condition de l'accumulation, qui n'a elle-même comme fin que la réalisation d'un profit encore plus grand. La fin et les moyens sont ici interchangeables. (Serge Latouche)

L'enjeu n'est pas de remettre l'économie sous le contrôle de la politique : elle n'a jamais cessé de l'être. L'enjeu est de remettre la politique sous le contrôle des citoyens. (Jacques Généreux)

Hors ligne

 

#42 10-08-2010 02:11:40

Hugo Chavez
Membre de Soutien
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 03-03-2007
Messages: 170

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Elle est de toute première importance cette vidéo, on voit bien les gouttes qui tombent et qui émettent une lumière d'intensité bien supérieure à celle des flammes et des matériaux chauffés par ces flammes. Cela se traduit par une saturation du capteur de la caméra et d'un phénomène de "purple fringe" relativement fort lié à une fraction de la forte luminosité incidente. On voit ce phénomène également quand une feuille de journal éclairée par le soleil passe devant la caméra. Cette intensité lumineuse importante sur les gouttes montrent qu'elles sont beaucoup plus chaude que les flammes et les objets chauffés par les flammes, il n'est pas logique de voir de la matière à une température bien supérieure à la température de l'incendie qui est censé chauffer cette matière.


« Se contenter de croire nous évite la pénible nécessité de penser.  » (Isaac Asimov)

   Google :   WTC+THERMITE      WTC7+BBC     "FLIGHT 93"+"INDIAN LAKE"

Hors ligne

 

#43 10-08-2010 02:39:10

Anharat
Membre du forum
Date d'inscription: 06-08-2010
Messages: 152

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Une petite question toute béte qui me vient a l'ésprit :

Si le feux dans la tour nord et sud etaient si intense et semblable au feux de l'enfer et qu'ils arrivaient a fondre l'acier comment les pompiers de new york ont il put les atteindre ???

Hors ligne

 

#44 10-08-2010 03:46:08

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4799

Re: Hautes températures, métal fondu.....

D'après le NIST les incendies n'ont jamais atteint une température suffisante pour faire fondre l'acier.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#45 10-08-2010 10:49:16

Francky la Hache
Membre du forum
Date d'inscription: 07-08-2008
Messages: 984

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Anharat a écrit:

Une petite question toute béte qui me vient a l'ésprit :

Si le feux dans la tour nord et sud etaient si intense et semblable au feux de l'enfer et qu'ils arrivaient a fondre l'acier comment les pompiers de new york ont il put les atteindre ???

Il ne faut pas confondre température ponctuelle, et température environnante.
En effet, un soudeur de la SNCF peut être à moins d'un mètre de la pièce qu'il soude avec un métal à une température "infernale" comme tu dis.
Mais il faut s'éloigner bien davantage d'une température plus faible mais répartie sur une plus grande surface.

Ainsi, pour le WTC, tu peux imaginer un incendie presque banal, où en effet des pompiers se sont approchés, raisonnablement,
et dans cet incendie de bureau, se "cache" du métal fondu dont la raison nous échappe, sauf à considérer de la thermite ou un autre procédé local
pour sectionner la structure.

En tout cas, les pompiers se sont approchés, donc l'incendie n'était pas "infernal",
et il y avait du métal fondu, donc il faut trouver la cause, l'incendie étant hors jeu !!!

Hors ligne

 

#46 28-09-2010 18:34:20

galactic swan
Membre du forum
Date d'inscription: 28-01-2009
Messages: 1056

Re: Hautes températures, métal fondu.....

techno-science est un site conspirationniste, je le cite :
"L’un des plus efficaces matériaux résistant au feu est l’acier: il ne brûle pas et garde ses propriétés porteuse jusqu’à une température de 600 à 800°C. De plus, une fois la température critique atteinte il ne se casse pas mais se déforme lentement, et les dégâts causés par le feu sur des structures métalliques ne sont pas trop difficiles à réparer."

Jérôme, faut aller leur expliquer la théorie des structures à ces abrutis !


"Il y aura toujours assez de lumière pour ceux qui désirent voir, et assez d'obscurité pour ceux ont une disposition contraire" Pascal
"Tout a des révolutions réglées, et l'obscurité se terminera par un nouveau siècle des lumières" Jean Le Rond D'Alembert.

Hors ligne

 

#47 28-09-2010 21:21:32

Tree-Tree
Membre du forum
Date d'inscription: 10-09-2008
Messages: 2757

Re: Hautes températures, métal fondu.....

"Une chose est sûre : du métal fondu, il y en a eu des quantités dans les décombres, et même de l'acier fondu... mais il provenait tout simplement des nombreuses découpes au chalumeau oxy-acétylène utilisé pour déblayer les décombres..."

J.Q.        lol

Hors ligne

 

#48 28-09-2010 23:04:43

Shrykull
Membre du forum
Date d'inscription: 11-12-2009
Messages: 508

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Ça confirme une chose : les pompiers de New-York ne sont décidément pas très futés. Même pas fichus de remarquer une chose aussi élémentaire ! yikes

Dernière modification par Shrykull (28-09-2010 23:07:20)


Pour le capitalisme, dégager un profit suffisant est une condition de l'accumulation, qui n'a elle-même comme fin que la réalisation d'un profit encore plus grand. La fin et les moyens sont ici interchangeables. (Serge Latouche)

L'enjeu n'est pas de remettre l'économie sous le contrôle de la politique : elle n'a jamais cessé de l'être. L'enjeu est de remettre la politique sous le contrôle des citoyens. (Jacques Généreux)

Hors ligne

 

#49 17-01-2011 13:20:10

Flos
Membre du forum
Date d'inscription: 30-11-2010
Messages: 142

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Pourquoi aucun des nombreux pompiers qui exploraient les tours avant les effondrements (en communication radio avec le central), n'ont ils selon vous pas observé l'action de ces nanothermite ?

Hors ligne

 

#50 17-01-2011 13:34:31

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Au doit sûrement pouvoir trouver quelques pompiers qui ont vu la fameuse fontaine de métal liquide à haute température.
Quant aux autres à l'intérieur... Seule une poignée a atteint les étages en feu, et encore, c'était le bas de l'incendie ("pocket of fire").


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#51 17-01-2011 13:37:08

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4799

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Ça aurait dû être le travail d'enquête de Zero d’interroger les pompiers. Mais ils ne l'ont pas fait.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#52 17-01-2011 13:43:34

jfk
Invité

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Flos a écrit:

Pourquoi aucun des nombreux pompiers qui exploraient les tours avant les effondrements (en communication radio avec le central), n'ont ils selon vous pas observé l'action de ces nanothermite ?

car cela devait se trouver dans des endroits isolés et bouclés sans doute .

 

#53 17-01-2011 14:24:41

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Hautes températures, métal fondu.....

kikujitoh a écrit:

Ça aurait dû être le travail d'enquête de Zero d’interroger les pompiers. Mais ils ne l'ont pas fait.

Le budget de Zéro n'était pas illimité, peut-être?


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#54 17-01-2011 15:39:11

IKAR
Membre du forum
Date d'inscription: 28-10-2010
Messages: 99

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Difficile pour les réalisateurs de "Zéro" d'interroger les pompiers qui ont été au contact direct des incendies dans les tours : Ils sont tous morts !

Hors ligne

 

#55 17-01-2011 15:49:53

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Dernière solution : un verre pour les spirites.
Mais il risque de fondre lui aussi...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#56 17-01-2011 16:10:03

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Encore mieux que les météorites

http://forum.reopen911.info/p243928-auj … ml#p243928.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#57 17-01-2011 16:44:52

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Tree-Tree a écrit:

"Une chose est sûre : du métal fondu, il y en a eu des quantités dans les décombres, et même de l'acier fondu... mais il provenait tout simplement des nombreuses découpes au chalumeau oxy-acétylène utilisé pour déblayer les décombres..."
J.Q.        lol


Quand on doit decouper des profiles de cette epaisseur, on coupe habituellement a 45 degres?
Juste pour que ca soit un peu plus long?
Ou bien coupe-t-on a 90 degres?
NOTA
On a pu egalement utiliser la thermite pour le deblaiment apres l'effondrement.


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#58 18-01-2011 13:19:18

IKAR
Membre du forum
Date d'inscription: 28-10-2010
Messages: 99

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Certaines réponses de ce fil concernent directement l'action des pompiers de NY le 11/9. J'aurai volontier créé un fil sur ce thème précis, mais je ne sais comment faire ... Qu'on me pardonne le HS, mais je pense que le rôle des soldats du feu ce jour là n'a pas été suffisamment approfondi, en dehors des témoignages.
- L'hypothèse selon laquelle les tours jumelles se seraient effondrées précisément au moment où les pompiers allaient commencer l'extinction vous paraît elle vraisemblable ? Cela pourrait il expliquer pourquoi la tour sud est tombée avant la nord (la zone d'incendies était située plus bas)? Car dans l'hypothèse d'une démolition controlée, il est bien évident qu'il ne fallait surtout pas que les feux soient éteints ! Cette hypothèse a déja été évoquée dans un autre fil, mais jamais approfondie. Qu'en pensez vous ?
D'autres questions se posent:
Pourquoi n'ont ils pas imaginé que les tours pouvaient s'effondrer ? Ou au contraire, comment ont ils pu laisser des centaines d'hommes partir vers une mort presque certaine ?

[modération : Effectivement, tu es HS ici. Tu peux créer un fil en "11/9 en général" ou "World Trade Center". Il suffit pour ça de cliquer sur "nouvelle discussion", de lui trouver un titre approprié et peut-être d'essayer de resserrer l'objet précis de ton questionnement... wink ]

Hors ligne

 

#59 18-01-2011 17:17:12

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Hautes températures, métal fondu.....

f6 a écrit:

Encore mieux que les météorites

http://forum.reopen911.info/p243928-auj … ml#p243928.

Pour être plus clair, on trouve ceci exposé dans un musée :

http://img147.imageshack.us/img147/6107/dsc7411we0.jpg

Avec une légende indiquant que cela représente dans armes à feu figées dans le béton fondu, ces armes provenant d'un sotck d'armes présent dans le WTC 6 :

"GUN ENCASED IN CONCRETE AND GUN-CASING REMAINS: The U.S. Customs House stored a large arsenal of firearms at its Six World Trade Center office. During recovery efforts, several handguns were found at Ground Zero, including these two cylindrical gun-casing remains and a revolver embedded in concrete. Fire temperatures were so intense that concrete melted like lava around anything in its path" - New York Police Museum

L'explication qui est donnée à ces phénomènes, vaut également son pesant d'or :

http://img171.imageshack.us/img171/7867/lava3oh9.jpg

Ce sont des centaines de galons de fuel dans les sous-sols qui expliquent la châleur intense qui a régné sous les débris et permis au béton de fondre.

Reste à connaître le point de fusion du béton. J'ai vu une source parlant de 1.300° degré minimum. Mais c'était pas béton, la source...

Ce qui est-sur qu'il s'agissait d'un béton armé( jusqu'aux dents)!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#60 18-01-2011 20:19:10

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Je crois que ce "béton fondu" est composé plutot de fragements dont du béton qui s'est aggloméré au métal fondu... Le métal fondu a servi de lient.

Le béton tel que l'on peut l'entendre en construction ne fond pas, l'eau s'évapore, le ciment se désagrège.  Le sable et le gavier peut supporter des température très élevé avant de subir des transformations physiques puis chimiques. => Il faut atteindre les grandes profondeur du menteau terrestre pour que la roche se tranforme en lave sous l'effet de la pression et de la chaleur...

Dernière modification par Armageddon (18-01-2011 20:20:12)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#61 19-01-2011 05:15:51

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: Hautes températures, métal fondu.....

charmord a écrit:

f6 a écrit:

Reste à connaître le point de fusion du béton. J'ai vu une source parlant de 1.300° degré minimum. Mais c'était pas béton, la source...
Ce qui est-sur qu'il s'agissait d'un béton armé( jusqu'aux dents)!


La fusion pateuse, c'est au minimum 1 450 °C

Ciment Portland
Le ciment Portland est un ciment artificiel obtenu par la cuisson proche de l'état de fusion pâteuse de 1 450 °C des chaux limites mélangées intimement (calcaires contant de 20 à 25 % d'argile) et longtemps appelées chaux brûlées, ou de roches calcaires et de roches argileuses soigneusement dosées. C'est l'appellation courante des ciments lents. La dénomination de Portland vient des fabriques de Portland au Royaume-Uni, où le ciment avait la même couleur que les pierres de cette région.

http://www.techno-science.net/?onglet=g … ition=4721



Cuisson
Le cru va suivre différentes étapes de transformation lors de sa lente progression dans le four vers la partie basse à la rencontre de la flamme. Cette source de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) est alimentée au charbon broyé, fuel lourd, gaz, ou encore en partie avec des combustibles de substitution provenant d'autres industries, tels que le coke de pétrole (Le pétrole, du latin petra pierre et oleum huile (soit « huile de pierre »), est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. Énergie fossile, son exploitation est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car il fournit la quasi totalité des carburants liquides. Le pétrole est aussi souvent...), les pneus usagés, les farines animales, les huiles usagées.

La température nécessaire à la clinkerisation est de l'ordre de 1 450°C. L'énergie consommée se situe entre 3 200 et 4 200 k Joules par tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En zoologie, la tonne cannelée est un mollusque gastéropode. Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Tonne » Catégorie : Homonymie) de clinker, qui est le produit semi fini obtenu à la fin du cycle de cuisson. Il se présente sous forme de granules grises.

A la sortie du four, un refroidisseur à grilles permet d'assurer la trempe des nodules incandescents et de les ramener à une température d'environ 100°C.
http://www.techno-science.net/?onglet=g … ition=4721


Pour atteindre des temperatures de plus de 1 500°C, les fours a ciment ont besoin de bruleurs ad-hoc avec un bon rapport de melange carburant-comburant.  Je ne vois pas ce qui a pu fait office de bruleurs "bunsen" et de cheminees d'evacuation des gaz dans les 3 immeubles du WTC..

Principe de fonctionnement
Le four est un navire cylindrique, incliné légèrement à l'horizontal, qui est tourné lentement autour de son axe. Le matériel à traiter est introduit dans l'extrémité supérieure du cylindre. Pendant que le four tourne, le matériel abaisse graduellement vers l'extrémité inférieure, et peut subir une certaine quantité d'agitation et de mélange. Les gaz chauds passent le long du four, parfois dans la même direction que le matériel de processus (Co-courant), mais habituellement dans la direction opposée (contre-courant). Les gaz chauds peuvent être produits dans un four externe, ou peuvent être produits par une flamme à l'intérieur du four. Une telle flamme est projetée d'une brûleur-pipe (ou de la « pipe de mise à feu ») qui agit comme un grand bunsen le brûleur. carburant pour ceci peuvent être le gas, le pétrole ou le charbon pulvérisé.
http://www.worldlingo.com/ma/enwiki/fr/Rotary_kiln

[Le bleu est réservé à la modération]

Dernière modification par pierre60 (19-01-2011 05:25:54)


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#62 19-01-2011 07:51:23

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Si on parle de comportement au feu du béton (et non du préocédé de fabrication du ciment) alors il faut plutôt vistier cette page :
http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/idp/irc/sc/ctus-n31.html

Je veux rappeler que le béton des WTC se retrouve uniquement dans les chapes de compression et dans les fondations... Les structures porteuses sont elles 100% acier
On peut juste considérer que les plancher sont en partie composite acier/béton les poutres acier suspendues entre les structures internes et externes suportent des bacs aciers avec chapes de compression en "béton léger" armé d'un trailli acier :
http://www.arcelormittal.com/distributi … tos/d2.jpg

Dernière modification par Armageddon (19-01-2011 08:23:01)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#63 19-01-2011 09:15:05

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: Hautes températures, métal fondu.....

L'article Canadien parle de la tenue au feu du Béton Haute Resistance (BHR) pour des éléments de structure. Or les structures aériennes des buildings du WTC étaient en acier.
Pour les Sous-sol, évidement, on était bien en béton.
L'article Canadien ne parle pas de la fusion du béton, mais de l'éclatement du béton; éclatement provoqué par la pression de vapeur d'eau enfermée dans le béton.
Admettons que la combustion du fuel (#environ 300°C) ait fait éclater le béton en sous-sol: cela n'explique pas pourquoi on obtient des météorites façon pudding étouffe chrétien (et accuse musulman). On devrait avoir des morceaux de béton éclatés avec des armes à l'intérieur. Eclatement ne signifie pas pulvérisation.
Or on a des météorites et du pudding. Si j'osais, je parlerais de fondue NewYorkaise figée.
Que le béton éclate avec la chaleur, oui, mais il ne se transforme pas en sucre glace et ne se resolidifie pas en blocs par la suite.
Pour former ces blocs, il faut soit du béton plastifié, soit de l'acier fondu, soient les deux.
Enfin, si le béton et l'acier ont fondu, pourquoi pas les armes également? Parce que ca a fondu dessus? Comme un glaçage pâtissier?
Est-on sur que ces exemples aient été trouvé dans le WTC6?
Le WTC6, a la différence des WTC 1. 2 et 7, s'est écroulé normalement: il ne s'est pas évaporé d'un coup.
Peut-être des éléments du WTC1 projetés sur le WTC 6!
Je sais bien que c'est juste au Nord du WTC1, mais quand même, c'est étrange.

Plus ça va, moins c'est clair.

Dernière modification par pierre60 (24-01-2011 02:39:48)


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#64 19-01-2011 11:20:22

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Hautes températures, métal fondu.....

pierre60 a écrit:

L'article Canadien parle de la tenue au feu du Béton Haute Resistance (BHR) pour des éléments de structure. Or les structures aériennes des buildings du WTC étaient en acier....

Le "béton" est un composite de sable plus ou moins granuleux dont le "ciment" est un produit que l'on nomme simplement "ciment"
je ne vais pas prendre de formules chimiques mais juste rappeler le principe :
en usine on abaisse artificiellement le teneur hygrométrique de la "roche" pour qu'elle se décompose en poudre. Aussi longtemps que l'hygrométrie du produit reste en-dessous d'un certain niveau, cette poudre est incapable de reprendre sa forme de "roche". Quand on veut utiliser cette poudre pour en faire un ciment, il suffit de lui apporter l'eau dont elle a besoin pour se reformer en bloc solide. Pendant l'opération, on ajoute plus ou moins de sable ou de gravier (ou autres matériaux) pour obtenir un matériaux composite appelé "béton".
Si on chauffe le béton, en générale il éclate, transformation physique dû à la dilatation et à l'évaporation... L'eau contenue dans les matériaux boue dès 100°, elle exerce alors une pression qui tend à faire éclater le produit qui la contient.
A l'air libre, les matériaux réduits en poussières s'envolent en volutes de fumées.
MAIS : qu'en est-il quand ces matériaux sont piégés à très hautes températures sous des gravas ?
Peuvent-ils se "recimenter" se "rébétoner" en refroidissant avec le concours de l'arrosage dont les décombres ont fait l'objet ?
D'autres matériaux peuvent avoir joué le rôle de ciment en refroidissant, dont les métaux –fondus et resolidifiés– tels : cuivre, aluminium, acier, fer à béton...
les plastiques (quand les températures n'ont pas été troip élevées) En tout cas, l'analyse de ces conglomérats post-aftermath pourraient révéler bien des choses...
je suppose qu'ils ont dû  être balancer qq part... Si il y a encorte des indices à trouver, il est possible que ces conglomérats aient des choses à "dire"...
Si de tels conglomérats concernent des matériaux en sous-sol et non les étages intermédiaires, par exemple, il faudrait bien admettre qu'il y a anguille sous roche si j'ose dire...

Dernière modification par Armageddon (19-01-2011 11:31:51)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#65 19-01-2011 11:40:51

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Armageddon a écrit:

MAIS : qu'en est-il quand ces matériaux sont piégés à très hautes températures sous des gravas ?
Peuvent-ils se "recimenter" se "rébétoner" en refroidissant avec le concours de l'arrosage dont les décombres ont fait l'objet ?
D'autres matériaux peuvent avoir joué le rôle de ciment en refroidissant, dont les métaux –fondus et resolidifiés– tels : cuivre, aluminium, acier, fer à béton...
les plastiques (quand les températures n'ont pas été troip élevées) En tout cas, l'analyse de ces conglomérats post-aftermath pourraient révéler bien des choses...
je suppose qu'ils ont dû  être balancer qq part... Si il y a encorte des indices à trouver, il est possible que ces conglomérats aient des choses à "dire"...
Si de tels conglomérats concernent des matériaux en sous-sol et non les étages intermédiaires, par exemple, il faudrait bien admettre qu'il y a anguille sous roche si j'ose dire...


Si le beton avait  ete chauffe a 1 500 ° C, il pourrait (peut-etre) redevenir un ciment (en poudre?) et recreer des blocs de beton apres arrosage.
Mais  avec du fuel seulement (sans bruleurs Bunsen), je n'y crois pas trop.
Le ciment qui s'est ecoule au sol dans les rues de New York sous forme de nuages "pyroclastiques" n'etait pas du beton fractionne, mais du beton en poudre (facon sucre glace).

Dernière modification par pierre60 (19-01-2011 11:41:49)


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#66 19-01-2011 14:31:52

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Hautes températures, métal fondu.....

pierre60 a écrit:

Le ciment qui s'est ecoule au sol dans les rues de New York sous forme de nuages "pyroclastiques" n'etait pas du beton fractionne, mais du beton en poudre (facon sucre glace).

Comme tu l'as souligné par ailleurs, les structures porteuses des tours étaient 100% acier. De ce fait, ça me gêne de parler de nuage "pyroclastique" qui fait référence au volcanisme et évoquerait une technologie de destruction x ou y visant une structure "béton" qu'il faudrait réduire à l'état de lave donnant naissance à un nuage encandescent => "pyroclastique"...

Ayant assisté à une destruction d'un gros building BA par explosifs, je peux témoigner que même dans ce cas, le nuage de poussière "énorme" n'est pas pyroclastique. Il est à "température ambiante".

Dans le cas des WTC, la poussière pouvait provenir en partie des planchers de compression BA, mais AUSSI et surtout des cloisons sèches (platre ou gypse), des faux plafonds et surtout, surtout des mousses, laine de verre ou de roche et autres produits isolants thermiques, phoniques, et anti-feu qui truffent ce genre de construction.
Les poutres sont enrobées de ces produits et c'est ce qui peut leur donner cette aspect fumant quand elles tombent.
http://img.archiexpo.fr/images_ae/photo … 238003.jpg
De même les flash que l'on peut voir dans ces nuages de poussières sont probablement des éclats de lumières provenant des projections de vitres brisées.

MAIS:
Que du béton soit broyé mécaniquement dans l'effondrement... ok, que la poudre de ciment se resolidifie après broyage et arrosage pour donner un aspect étrange de conglomérats ... mouais... mais que des métaux fondus et resolidifiés soient mélangés à ces conglomérats => Stop !
ça mériterait d'être analysé.

Dernière modification par Armageddon (19-01-2011 14:34:38)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#67 19-01-2011 17:07:44

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Hautes températures, métal fondu.....

@ Arma et Pierre,
Dans la vidéo de FHC il est fait mention d'analyses d'échantillon provenant de ces " météorites " ce serait interessant d'essayer d'en récupérer les résultats . peut être FHC a ça je vais lui demander.

Il est également fait mention des analyses de poussières.
Il y a une anomalie importante dans la composition de ces poussières qui contient une quantité tres disproportionnée de ce que FHC appelle de la laine de verre. Ou laine de roche ? je ne suis pas sur. une proportion qui n'est pas compatible en masse avec la quantité de ce materiau dans les tours .
FHC a l'air de penser que cette proportion serait la signature de réactions à tres haute température avec différents matériaux.
Je me rapelle que dans les premières analyses de Jones les analyses spectrometrique faisaient aussi apparaitre des pics de silice tres élevés.
Il y a aussi les sphérules de fer dont je ne connais pas la proportion.
Tout ça semble donner pas mal d' indices qui vont dans le sens de réactions tres tres tres chaude, ça conforte également l'analyse apparu assez tôt de la FEMA sur les échantillons d'acier. Il a été question de vaporisation du métal.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#68 19-01-2011 17:31:50

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Hautes températures, métal fondu.....

f6 a écrit:

@ Arma et Pierre,
Dans la vidéo de FHC il est fait mention d'analyses d'échantillon provenant de ces " météorites " ce serait interessant d'essayer d'en récupérer les résultats . peut être FHC a ça je vais lui demander.

Il est également fait mention des analyses de poussières.
...

Le problème avec les poussières vient du fait que l'on est aumilieu d'une zone de constructions et de démolitions permanente...
Comment prouver que ces poussières appartiennent au WTC ? Des résidus de soudures et de découpes au chalumeau peuvent se balader dans ces poussières...
(Certaines peuvent dater de la construction des WTC...)
Peut-être faudrait-il comparer ces analyses avec des poussières provenant d'autres villes comme Chicago par exemple, pour voir la différence.
Après, il y aurait des arguments matériels pour mettre en évidence des "anomalies".

Mais une chose me semble certaine, s'il existe des conglomérats qui montrent des métaux fondus et resolidifiés provenant des sous-sols de la tour, on tiendrait un indice de poids.
De toute façon, c'est gravats ont bien été balancés qq part. Si une vraie enquête est décidée un jour, il serait possible d'aller fouiller là où ces gravats ont été déposés, ils doivent y être encore.

Dernière modification par Armageddon (19-01-2011 17:39:16)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#69 19-01-2011 23:34:49

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Armageddon a écrit:

f6 a écrit:

@ Arma et Pierre,
Dans la vidéo de FHC il est fait mention d'analyses d'échantillon provenant de ces " météorites " ce serait interessant d'essayer d'en récupérer les résultats . peut être FHC a ça je vais lui demander.

Il est également fait mention des analyses de poussières.
...

Le problème avec les poussières vient du fait que l'on est aumilieu d'une zone de constructions et de démolitions permanente...
Comment prouver que ces poussières appartiennent au WTC ? Des résidus de soudures et de découpes au chalumeau peuvent se balader dans ces poussières...
(Certaines peuvent dater de la construction des WTC...)
Peut-être faudrait-il comparer ces analyses avec des poussières provenant d'autres villes comme Chicago par exemple, pour voir la différence.
Après, il y aurait des arguments matériels pour mettre en évidence des "anomalies".

Mais une chose me semble certaine, s'il existe des conglomérats qui montrent des métaux fondus et resolidifiés provenant des sous-sols de la tour, on tiendrait un indice de poids.
De toute façon, c'est gravats ont bien été balancés qq part. Si une vraie enquête est décidée un jour, il possible d'aller fouiller là où ces gravats ont été déposés, ils doivent y être encore.

Dans la vidéo pulvérisation de FHC il y a un long passage ou il parle des analyses, ce qui semble caractériser les poussières du WTC est cet énorme pic de poussière de fibre de silice. Ce pic permettrait de les caractériser à coup sur selon certains.

Apparemment pas mal de gens auraient conservés des échantillons, comme d'autres collectionnent du sable.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#70 20-01-2011 08:15:37

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Armageddon a écrit:

De ce fait, ça me gêne de parler de nuage "pyroclastique" qui fait référence au volcanisme et évoquerait une technologie de destruction x ou y visant une structure "béton" qu'il faudrait réduire à l'état de lave donnant naissance à un nuage encandescent => "pyroclastique"...
Ayant assisté à une destruction d'un gros building BA par explosifs, je peux témoigner que même dans ce cas, le nuage de poussière "énorme" n'est pas pyroclastique. Il est à "température ambiante".


"pyroclastique" ne signifie pas "brisant avec le feu", mais compose de matériaux brisés par le feu.

"Pyroclastique est explicitement en référence à une activité volcanique, mais pas seulement.
Pyroclastique est un terme d'origine Grecque.  Il est évident qu'au temps des Grecs (anciens) les explosifs autres que volcaniques ne couraient pas les rues.
J'ai donné des définitions "anglo-saxonnes" qui ne limitent pas le terme à la vulcanologie seule.
http://www.thefreedictionary.com/pyroclastic
pyroclastic (pr-klstk)
Composed chiefly of rock fragments of explosive origin, especially those associated with explosive volcanic eruptions. Volcanic ash, obsidian, and pumice are examples of pyroclastic materials.
http://www.encyclopedia.com/doc/1O13-pyroclastic.html
pyroclastic Literally, ‘fire-broken’. Applied to volcanic rocks consisting of fragmented particles, generally produced by explosive action.

pyroclastique masculin et féminin identiques
Du latin pyr, issu du grec ancien πῦρ pour "feu", et du grec ancien κλαστός ; "brisé".
1.    Brisé par le feu.
http://www.thefreedictionary.com/pyroclastic
pyroclastic (pr-klstk)
Composed chiefly of rock fragments of explosive origin, especially those associated with explosive volcanic eruptions. Volcanic ash, obsidian, and pumice are examples of pyroclastic materials.

http://www.encyclopedia.com/doc/1O13-pyroclastic.html
pyroclastic Literally, ‘fire-broken’. Applied to volcanic rocks consisting of fragmented particles, generally produced by explosive action.

Le terme "pyroclastic cloud" n'est pas employé par les vulcanologues qui lui préfèrent des termes comme, "pyroclastic flow", "pyroclastic density current", "glowing cloud", "fully dilute pyroclastic density currents", "pyroclastic surges",
"Pyroclastic cloud" est par contre largement employé par des non scientifiques (comme nous) ; d'ou les dérives du sens et les confusions que cela entraîne.
Le terme de "pyroclastic cloud" est un néologisme issu de la vulgarisation scientifique.
Il a été employé par Richard GAGE pour qualifier un nuage de poussière produit par des explosifs, mais d'origine non volcanique.

http://www.youtube.com/watch?v=zEnOQsbO … re=related
http://www.youtube.com/watch?v=70J0xO6m … re=related
http://www.youtube.com/watch?v=pacJDl4p … re=related
http://www.youtube.com/watch?v=ULNV7IAM … r_embedded

Dernière modification par pierre60 (20-01-2011 08:19:00)


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#71 20-01-2011 09:22:41

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Hautes températures, métal fondu.....

pierre60 a écrit:

Armageddon a écrit:

De ce fait, ça me gêne de parler de nuage "pyroclastique" qui fait référence au volcanisme et évoquerait une technologie de destruction x ou y visant une structure "béton" qu'il faudrait réduire à l'état de lave donnant naissance à un nuage encandescent => "pyroclastique"...
Ayant assisté à une destruction d'un gros building BA par explosifs, je peux témoigner que même dans ce cas, le nuage de poussière "énorme" n'est pas pyroclastique. Il est à "température ambiante".


"pyroclastique" ne signifie pas "brisant avec le feu", mais compose de matériaux brisés par le feu.

Comme tu le soulignes piroclastic/tique réfère à une poussière d'origine explosive spécialment d'origine volcanique.

Dans un effondrement, par explosifs, je peux témoigné que le jeu et d'utiliser le minimum d'explosifs.
Les colones porteuses en BA sont foudroyées à certains endroits tandis que les tiges d'acier internes à la colonne, généralement ne sont pas sectionnées par l'explosition, elles se déforment  laissant ainsi les étages s'upérieurs  tomber sur les étages inférieurs. Le béton fini alors de se briser dans des collisions –préméditées et calculées – en dégageant un nuage qui n'a plus rien de pyroclastic.

Ce type de stratégie de démolition ne marche pas avec une structure porteuse acier =>  l'acier ne se cassera pas par foudroiement et encore moins par collision.
Il faut sectionner, tronçonner, démonter. Les explosifs ne peuvent intervenir que pour finir le boulot de sectionnement, tronçonnage et démontage... En tout ça se passe ainsi dans une démolition "contrôlée" classique. sachant que, tant qu'à faire, les constructions 100% struture porteuse acier sont avantageusement démontées entièrement mécaniquement plutôt qu'explosées... (sauf dans le cas de buildings mixtes (structures porteuses acier et BA (béton armé)
En somme, un bon travail de préparation dispense d'avoir à utiliser des tonnes d'explosifs... d'où ma prudence redoublée quant au terme "pyroclastic" qui pourrait être utilisé et interprété de façon ambigü... En revanche, je reste très circonspect sur ce qui s'est passé en sous-sol... Le seul fait que les ruines sont restées brulantes pendant très longtemps n'est pas comparable avec une destruction "contrôlée" classique... D'où provenait cette sources de chaleur ?
Le fioul brule où s'évapore assez vite...  Et puis, il faut de l'air pour une combustion... Si des feux s'étaient déclarés au sous-sol avant l'effondrement, n'auraient-ils pas été étouffés après l'effondrement ?
Des réactions chimiques...  quel en serait l'origine ?

Dernière modification par Armageddon (20-01-2011 09:52:08)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#72 20-01-2011 15:56:06

Shrykull
Membre du forum
Date d'inscription: 11-12-2009
Messages: 508

Re: Hautes températures, métal fondu.....

N'empêche que la densité et le taux d'expansion du nuage excluent l'hypothèse d'un simple écrasement des matériaux "poussiéreux" (sais pas trop comment dire...) dans les tours. Ce nuage a quand même englouti une bonne partie de Manhattan... et le nuage du WTC a exactement le même aspect, alors que le procédé de démolition est a priori sensiblement différent...

http://www.iceberg911.net/wtc128-tours-jumelles-coulee-nuage-poussiere.jpg
http://phototrend.fr/wp-content/uploads/2010/02/wtc7-545x401.jpg
http://static2.dmcdn.net/static/video/045/304/25403540:jpeg_preview_medium.jpg?20101010002528


Mais effectivement l'hypothèse de la démolition par explosifs ne suffit pas seule à expliquer les températures dans les décombres et la persistance des incendies... dès lors on comprend que FHC envisage le recours à des armes fort peu conventionnelles.

Dernière modification par Shrykull (20-01-2011 15:56:33)


Pour le capitalisme, dégager un profit suffisant est une condition de l'accumulation, qui n'a elle-même comme fin que la réalisation d'un profit encore plus grand. La fin et les moyens sont ici interchangeables. (Serge Latouche)

L'enjeu n'est pas de remettre l'économie sous le contrôle de la politique : elle n'a jamais cessé de l'être. L'enjeu est de remettre la politique sous le contrôle des citoyens. (Jacques Généreux)

Hors ligne

 

#73 22-01-2011 16:41:43

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Hautes températures, métal fondu.....

En regardant ce lien : http://www.time.com/time/photoessays/groundzero/4.html

Une photo du 24 novembre 2001 que je ne connaissais pas :

http://www.time.com/time/photoessays/groundzero/5.html

Et cette légende énigmatique :

11/24/01:
Steel melts at temperatures over 1000° ; when the towers collapsed under the tremendous heat generated by thousands of gallons of burning jet fuel it left behind almost twisted shards of the facade that looked almost like a ruined cathedral. Parts of that facade were stored for use in a future memorial

Voyez-vous une trace de fusion de l'acier sur cette photo?

Dernière modification par charmord (22-01-2011 16:44:03)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#74 22-01-2011 16:57:07

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4799

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Non mais l'article veut nous faire croire que les températures seraient montées a 1000 °C et auraient fait fondre les colonnes, provoquant ainsi l'effondrement.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#75 23-01-2011 22:44:24

Le Bordelleur
Membre du forum
Date d'inscription: 19-02-2009
Messages: 313

Re: Hautes températures, métal fondu.....

La Bombe à neutron en sous sol vaporise le béton et crée un mélange de vapeur et de poussière de béton.

Hors ligne

 

#76 23-01-2011 23:48:33

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Le Bordelleur a écrit:

La Bombe à neutron en sous sol vaporise le béton et crée un mélange de vapeur et de poussière de béton.

Aucune trace de radioactivité mesurée dans les poussières selon les travaux de FHC.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#77 06-02-2011 18:28:10

Le Bordelleur
Membre du forum
Date d'inscription: 19-02-2009
Messages: 313

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Je pourrai avoir un lien ? smile

Hors ligne

 

#78 06-02-2011 19:37:06

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Le Bordelleur a écrit:

Je pourrai avoir un lien ? smile

http://www.darksideofgravity.com/911index.html


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#79 07-02-2011 00:14:43

Le Bordelleur
Membre du forum
Date d'inscription: 19-02-2009
Messages: 313

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Merci !   smile

Hors ligne

 

#80 07-02-2011 00:29:35

Flos
Membre du forum
Date d'inscription: 30-11-2010
Messages: 142

Re: Hautes températures, métal fondu.....

Shrykull a écrit:

N'empêche que la densité et le taux d'expansion du nuage excluent l'hypothèse d'un simple écrasement des matériaux "poussiéreux" (sais pas trop comment dire...) dans les tours.

Ah bon.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr