ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#41 17-04-2007 02:48:45

laigle
Membre du forum
Date d'inscription: 10-08-2006
Messages: 360

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Le terrorisme islamiste apparu en Algérie au début des années 1990 et mondialisé à partir du 11 septembre 2001 est le fruit de la rencontre entre des individus révoltés, désespérés, fanatisés, au parcours souvent chaotique, et des services de renseignement chargés de la « guerre spéciale » contre-insurrectionnelle, qui autorise toutes les perversités et tous les coups tordus

Faux:
1/ le terrorisme en ALgéri remonte au tout début des années 1980 : les groupes Bouyalistes et le MIA , ainis que le MEI , apparut plus tard dans les années 80 .
l'embryon même de ce qui deviendra le FIDA s'est fait les dents dans les anées 80 dans certaines universités d Alger et alentour ( notamment par l'assassinat d'étudiants jugés anti islamique , considérés comme communistes ou autre) .

2/ la Mondialisation du terrorisme Algrien ne s'est pas faite par l'Algérie , ni ne s'est faite en 2001. Pour rappel, les attentats en France, au Maroc , en Tunise (de ces trois pays, seuls l'état du dernier n'a rien fait pour aider le strroristes en ALgérie. Comment appelle t-on déjà cela , ah oui, Backfire . Seulement,le retour de flamme était petit par rapport à l'essence déversé) .


Les services de renseignement algériens, autrefois appelés la sécurité militaire et aujourd’hui le DRS, ont été des pionniers créatifs, appliquant et développant les enseignements des services spéciaux français, qui avaient créé des faux maquis pendant la guerre d’indépendance algérienne avant d’aller enseigner leurs techniques de torture, d’infiltration e d’intoxication aux militaires sud-américains, qui les appliquèrent avec brio pendant toutes années 70 et 80.

Plus forts que la CIA, la DGSE, le BND, le Mossad , le MI-6 et la Savak réunis (qui eux, ont été impliqués de différentes facon dan sle soutien au terrorisme).
Sont trop forts ces Algériens .
Si je suis la logique illogique du passage cité et que je la met  avec la réalité, les services  Algériens auraient donc, cherché à donner à des services étrangers impliqués dans le merdir, les bâtons que ceux-ci cherchaient desepréement par leur stratégie d'instrumentalisation de problèmes internes, à des fins de mise à mort de la place et de la Souveraineté de l Algérie .

Comment une voiture piégée peut-elle approcher si près du Palais du gouvernement d’Alger un jour de réunion plénière du gouvernement ?

Comme celles qui s'en approche tous les jours ,comme celles qui passent devant tous les jours .
Comme celles qui passent tous le sjours devant l'Assemblée Populaire Nationale (APN).
Comme celles qui passent tout les jours devant les Tagarins etc...etc...etc...

Même si Alger centre ou Hydra  ont moins connu de terrorisme que d'autres quartiers d Alger ( je pense en particulier aux Eucalyptus, à Badcharrah, Oued Smar , la Casbah ) il y en a eu quand même .
Des attentats (dont des attaques sur des barrages de police ) , il y en a  même eu  à deux pas du commissariat central ou de la DGSN , à l amirauté , et même à quelques dizaines de mètres de l'aéroport  (attaques sur guérites ).

En plus,depuis que Bouteflika a endormi tout le monde avec ses  amnésies (amnesties) , qu il a ouvert grand les portes de l'entrisme ...la vigilance n'est plus de mise malheureusement,du moins au niveau qu'elle devrait être .

Dernière modification par laigle (17-04-2007 05:41:29)

Hors ligne

 

#42 30-04-2007 14:54:17

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Le numéro 2 d’Al Qaida Maghreb tué près d’Alger vendredi 27 avril 2007  - Samir Saïoud, dit « Samir Moussaab », aurait été le coordinateur de l’ex GSPC
Deux semaines après les attentats kamikazes d’Alger, l’agence de presse algérienne annonce la mort du numéro deux du Groupe salafiste pour la prédication et le combat, devenu Al Qaida Maghreb, à une quarantaine de kilomètres de la capitale algérienne.

ça y est, Al Qaida Maghreb a ses premiers "martyrs"; bon démarrage de la "franchise" ...

Hors ligne

 

#43 30-04-2007 15:35:51

laigle
Membre du forum
Date d'inscription: 10-08-2006
Messages: 360

Re: La "Franchise" Al-Qaida

indyiv a écrit:

ça y est, Al Qaida Maghreb a ses premiers "martyrs"; bon démarrage de la "franchise" ...

Non.
tout simplement parce que des émirs qui sont abbatus, on en a l'habitude .
Simplement,la mauvaise herbe repousse, même si heureusement,ce n'est pas au rythme affolant, tout bonnement affolant de la période 93/94.

Hors ligne

 

#44 20-10-2007 18:20:41

Kyja70
Membre Actif Asso
Lieu: Budapest
Date d'inscription: 04-03-2007
Messages: 1164

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Intéressant : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 790,0.html

Le récit d'un djihadiste dans les rangs d'Al-Qaida
LE MONDE | 20.10.07 | 15h12  •  Mis à jour le 20.10.07 | 15h39
BRUXELLES CORRESPONDANT

La 49 e chambre correctionnelle du tribunal de Bruxelles a vécu une scène inédite, vendredi 19 octobre. Un combattant islamiste a, pendant trois heures, raconté sa "guerre d'Irak", à Fallouja. Younès Loukili, 34 ans, un Belge d'origine marocaine, a vécu quelques mois au sein de la "résistance", en 2004. Il a été grièvement blessé à la jambe par un éclat d'obus de mortier. Il avait affirmé, jusque-là, avoir été victime d'un accident de voiture lors de vacances en Syrie.

Le jeune homme fréquentait des milieux salafistes à Bruxelles. Il avait été acheminé vers l'Irak, via Damas, par une filière au service d'Abou Moussab Al-Zarkaoui, chef du mouvement Al-Tawhid et d'Al-Qaida en Irak depuis 2004, tué en 2006.

Younès Loukili n'est pas seul à son arrivée dans la capitale syrienne, au printemps 2004. Son chef présumé, Bilal Soughir, l'accueille à l'aéroport. Cet ancien délinquant belge d'origine tunisienne est le fils d'un imam radical.

Son frère, Kotob Soughir, est là aussi. Il suivra le même entraînement que Loukili avant, semble-t-il, de mourir au combat quelques mois plus tard. Deux autres Belges sont présents, mais le groupe comprend en fait des combattants venus "du monde entier", raconte le prévenu.

Parmi eux, on trouvait "40 % d'Irakiens, et deux Français". Il ajoute : "Je ne suis pas sûr que la majorité étaient des rigoristes, mais on se posait tous les mêmes questions." D'une voix basse, cet homme empâté, crâne rasé, barbe rousse au bout du menton et longue chemise traditionnelle, explique qu'il voulait "aider l'Irak", contester "une guerre injuste" et expulser "l'envahisseur" américain.

Il n'entendait viser que ce dernier, mais "les dommages collatéraux sont la réalité de la guerre". Le martyre ? "J'étais contre le suicide ; c'était un plus, mais pas le but pour moi." Réunis dans un logement de Damas, les djihadistes dont il fait partie ne suivent qu'un entraînement physique, "du style footing". Un peu plus tard, ils sont acheminés vers la banlieue, "près d'un grand stade auquel tout le monde peut accéder. On était un peu livrés à nous-mêmes, sans hiérarchie".

"Pas tellement rigoureux", le jeune Belge va tomber amoureux d'une Syrienne dans un cybercafé. Déjà marié en Belgique, il va pourtant l'épouser. Viennent ensuite les entraînements au maniement des armes - " kalachnikov, armes de poing, mitraillettes, lance-roquettes" - puis, en septembre 2004, le passage en Irak. En voiture, avant de franchir la frontière à pied, sur 10 kilomètres. Pris en charge par des Irakiens dans le "bled" de Rawa, où une dizaine de combattants se retrouvent dans une maison ordinaire, sous la direction d'un émir.

Après deux semaines, chaque combattant choisit sa zone de guerre, et Younès Loukili optera pour Fallouja, qu'il croit "plus calme". Affecté au quartier de la place des Martyrs, il sera chargé des missions de surveillance dans des tranchées et initié au maniement de missiles sol-air montés sur des camions. "Fabrication russe".

Le jeune djihadiste sera blessé début novembre, lors d'un bombardement américain, alors qu'il veillait "sous un arbre, avec du lait chaud". Soigné à Fallouja, "exfiltré" vers une villa de Bagdad, puis vers la frontière à la fin du mois de décembre, il échappe à tous les contrôles jusqu'à son arrestation et son incarcération à Damas, à la mi-janvier 2005. "J'ai été interrogé sur mon voyage, frappé, projeté hors de ma chaise roulante, mais je n'ai pas craqué", dit-il. Bilal Soughir tentera en vain de le retrouver : il est expulsé vers le Maroc avant de revenir en Belgique, en mars 2005.

Younès Loukili est jugé depuis le 15 octobre en compagnie de cinq autres hommes, mis en examen après l'enquête sur la mort, en Irak, de Murielle Degauque. Cette jeune convertie de Charleroi avait, le 9 novembre 2005, déclenché sa ceinture d'explosifs à Baaqouba, tuant cinq policiers et blessant des civils. Quelques jours plus tard, son mari, un Belgo-marocain, tombait sous les balles de l'armée américaine. Aujourd'hui, Younès Loukili affirme qu'il ne sait rien de la première femme kamikaze du conflit irakien. Rien non plus sur son mari.

Le chef présumé du réseau de recrutement de djihadistes, Bilal Soughir, était directement en contact avec Abou Mazen, un dirigeant d'Al-Qaida en Turquie, soutient l'accusation. C'est lui qui, à Bruxelles, avait répercuté la "bonne nouvelle" après l'attentat commis par Murielle Degauque, en novembre 2005. Un autre converti, Pascal Cruypenninck, également prévenu au procès, dira à l'époque "c'est notre tour", faisant, semble-t-il, allusion à sa fiancée, une jeune Africaine.

Les avocats des six prévenus du procès bruxellois vont, après le témoignage de Younès Loukili, changer de tactique. Ils entendent faire valoir que leurs clients sont des combattants, des résistants. Pas des terroristes.

Jean-Pierre Sroobants
Article paru dans l'édition du 21.10.07

Dernière modification par Kyja70 (20-10-2007 18:22:47)


"A ce jour, je n'entre pas dans les théories du complot, sauf celles qui sont vraies !" Michael Moore cité par Pr. David Ray Griffin dans un livre que tout le monde doit lire : La faillite des médias
Sinon écoutez Serge Latouche et Jacques Grinevald sur Nicholas Georgescu-Roegen !
http://ocparis.canalblog.com/

Hors ligne

 

#45 26-10-2007 00:13:47

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Qu’on me comprenne bien : je ne crois pas que les attentats de New York, Madrid, Casablanca ou Alger aient été décidés lors de réunions de conseils de ministres. Je ne crois pas non plus qu’ils aient été ouvertement ordonnés par des chefs quelconques se services secrets. Les complots de l’ère moderne sont beaucoup plus compliqués et sophistiqués que cela. Tout est dans les non-dits, que l’on laisse le soin aux subalternes d’interpréter dans le bon sens. Entre dire « continuez à surveiller ces gens-là », «n’intervenez pas pour arrêter cet attentat » et « donnez donc un petit coup de pouce pour que l’attentat ait lieu avant telle date », les frontières sont floues et les hommes de l’ombre ont toute latitude pour agir au mieux des intérêts du pays », c’est-à-dire du régime en place et du clan contrôlant les services.

Bien d'accord, sauf qu'à mon avis ca va plus loin que cela. Des groupes à l'interieur des services secrets fomentent des attentats et à mon avis ca ne concerne pas que des subalternes, mais plutot des chefs en liaisons avec des responsables politiques ou de mafias financieres. Afin de permettre un certain nombre d'objectifs poilitiques et militaires.
L'avantage avec cette methode, c'est que ca pertmet de tout justifier, y compris l'infiltration de ces mouvements par des agents doubles/triples et inattrapables...


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#46 02-05-2008 22:49:49

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Comme tu es de retour Vigilant (et bienvenue) peux tu finir l'exposé du post?


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#47 02-05-2008 22:56:11

josew
Membre du forum
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4170

Re: La "Franchise" Al-Qaida


"Qui ne dit mot, consent"
Animateur d'un site d'informations sur le Nouvel Ordre Mondial et le Spirituel....
Non classé rouge.

Hors ligne

 

#48 02-05-2008 23:02:10

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Oui c'est bien cela le blème et comme dis Tarpley il y a le lampiste la taupe et le professionnel.
A vous d'appliquer le caneva.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#49 12-06-2008 22:30:23

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: La "Franchise" Al-Qaida

L’enquête du MI5 et de Scotland Yard sur les réseaux terroristes de Londres      

Vu sur le site de Dasquié (Manipulé?/Manipulateur?). (Quelqu'un est-il abonné?)
http://www.geopolitique.com/terrorisme/ … s-451.html

Document mis en ligne le 12.06.08.
C’est un document d’enquête précis, étayé, que geopolitique.com vous propose de télécharger (au bas de cet article) pour comprendre les soutiens et le fonctionnement des réseaux terroristes qui tentent de s’implanter en Europe depuis 2002.

Cette synthèse des enquêtes du MI5 et de Scotland Yard confirme le rôle des chefs d’al-Qaida, et des services secrets pakistanais de l’ISI, dans le recrutement et l’animation des cellules terroristes susceptibles de frapper l’Europe.

Ce rapport, rédigé en mars 2006, a été réalisé à la demande de la Cour criminelle de Londres pour le procès du réseau d’Omar Khyan.

Il s’est conclu le 30 avril 2007 par des peines de prison à vie contre le chef de de ce groupuscule et quatre de ses complices, Anhony Garcia, Jawad Akbar, Salahuddin Amin et Waheed Mahmood.

Tous les cinq de nationalité britannique.

Ils avaient été interpellés en 2004 alors qu’ils s’apprêtaient à commettre des attentats à Londres, notamment dans une vaste boîte de nuit de la capitale, The Ministry of Sound.

Les investigations menées sur ce réseau démontrent les liens qu’il a entretenu avec les auteurs des attentats de Londres du 7 juillet 2005 ; lesquels avaient été présentés à tord comme des jeunes gens fanatisés sans connexion réelles avec les structures d’al Qaida.

Ainsi, deux des terroristes à l’origine des explosions du 7 juillet 2005, Mohammed Siddique Khan et Shehzad Tanweer, étaient en relation avec le réseau d’Omar Khyan.           

Ce dernier, aujourd’hui âgé de 26 ans, est issu d’une famille d’origine pakistanaise, établie à Crawley dans le West Sussex, dans le Sud de l’Angleterre.

Des membres de sa famille l’ont encouragé à se rendre au Pakistan et lui ont permis très tôt d’entretenir des relations avec des agents de l’ISI, les services secrets pakistanais.

Il a ensuite adhéré au mouvement jihadiste Al-Muhajiroum et a suivi des entraînements dans des camps d’Al-Qaida situés dans la zone frontalière entre l’Afghanistan et le Pakistan.

Les attentats de Londres de juillet 2005 avaient provoqué la mort de 52 personnes.


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#50 30-07-2008 15:40:16

weas
Membre de Soutien
Date d'inscription: 03-01-2008
Messages: 1361

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Pour pallier son manque de fonds, Al-Qaïda en Irak recourt au racket et aux enlèvements

Confronté à une raréfaction de ses revenus apportés notamment par ses réseaux de combattants à l'étranger, Al-Qaïda en Irak est désormais contraint d'avoir de plus en plus recours aux extorsions de fonds et aux enlèvements pour financer ses opérations, indiquent un rapport des services secrets américains et des documents retrouvés en Irak.

Ce rapport et l'analyse de ces documents suggèrent que ces nouveaux modes de financement d'Al-Qaïda en Irak pourraient accroître les divisions entre l'organisation terroriste et les tribus, pourtant ses alliées lors de l'invasion du pays par les Etats-Unis en 2003.

Le réseau de contrebande qui permet d'introduire des combattants étrangers et des armes en Irak subit une pression croissante depuis l'an dernier de trois côtés: de la part des tribus irakiennes qui, lassées par la violence, répugnent de plus en plus à soutenir et cacher les terroristes; en raison de l'efficacité accrue des opérations militaires américaines et irakiennes; et par les attaques dirigées contre Al-Qaïda par les autorités de certains pays de la région comme le Maroc ou l'Arabie saoudite, qui rendent difficile l'alimentation du réseau irakien en hommes, en armes et en argent.

Selon un responsable des renseignements militaires américains, le nombre de combattants étrangers infiltrés en Irak a ainsi été réduit à une vingtaine par mois, soit 50% de moins qu'il y a six mois, alors même que les combattants étrangers apportant de l'argent constituent la principale source de revenus d'Al-Qaïda en Irak. D'après des documents saisis en septembre 2007 à la frontière syrienne, ces combattants étrangers ont contribué à plus de 70% au financement de certaines opérations dans une région irakienne.

Les renseignements américains estiment que 90% des terroristes étrangers entrent en Irak par la Syrie. Ils comptent parmi les combattants les plus dangereux, étant formés à la fabrication de bombes et au maniement de petites armes et se révélant plus susceptibles de se porter volontaires pour des attentats suicides.

Avec la raréfaction des revenus issus des volontaires étrangers, les membres irakiens de l'organisation se livrent depuis deux ans à un nombre croissant d'actes criminels contre leurs concitoyens: enlèvements avec demande de rançon, vol de voitures, vol de camions-citernes transportant du carburant, contrefaçon et extorsions de fonds auprès des entreprises. Mais le budget de l'organisation est difficile à évaluer.

"Il y a un an ou deux, ils recevaient encore des fonds de transporteurs en provenance d'Al-Qaïda au sens large. Mais une grande partie de cela a été coupé", explique un responsable des services de renseignements américains sous couvert d'anonymat. "L'essentiel des ressources d'Al-Qaïda en Irak est désormais générée en interne". Ironiquement, note-t-il, avec l'amélioration de la sécurité, l'économie se relève et les Irakiens à extorquer sont plus riches. AP
Source: http://www.boursorama.com/pratique/actu … ws=5736513


Que se disent deux bonshommes de neige quand ils se rencontrent ?
Ça sent la carotte !!

Hors ligne

 

#51 22-09-2008 13:09:57

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: La "Franchise" Al-Qaida

A propos de l'attentat d'Islamabad, dans les Echos du 22/09/08


Il n'en reste pas moins que les experts sont unanimes à voir dans cette explosion la signature d'Al-Qaida, en raison notamment de son mode opératoire et de sa puissance.
Pour tous les analystes, cet attentat est donc une mise en garde du réseau terroriste international envoyée au pouvoir pakistanais, ce dernier ayant renforcé, depuis août, ses attaques dans les territoires frontaliers de l'Afghanistan.
Ces régions servent en effet de base arrière aux combattants talibans d'Afghanistan, et les services de renseignements occidentaux estiment qu'Oussama Ben Laden y serait caché. Washington mais aussi Kaboul ont donc exigé d'Islamabad qu'il s'attaque aux combattants réfugiés dans ces régions. Ce que le pouvoir pakistanais a fini par faire, tuant environ 800 hommes, des talibans pour la plupart, mais aussi des civils, au risque de se mettre à dos une partie de la population.

Pour la majorité des Pakistanais, en effet, le président Zardari, de même qu'en son prédécesseur Pervez Musharraf, est un jouet des Etats-Unis. Au moment où l'économie pakistanaise se détériore rapidement, c'est donc à la fois à la conciliation de contraintes géostratégiques et de délicats paramètres politiques intérieurs que va devoir s'atteler le pouvoir pakistanais

Magnifique DESINFORMATION !!!
Donc tout attentat, disent les "experts" (lesquels??), qui aura ce mode opératoire & cette puissance sera attribué à Al-Qaida (quelle branche de la franchise, qui a sa tête?) - Al-Qaida est presenté donc comme L'Hydre de Lerne dont la tête immortelle serait Ben Laden ...

Par ailleurs l'avant derniere phrase est enorme: "Pour la majorité des Pakistanais": le président Zardari est un jouet des Etats-Unis. ...
l'air de dire: pour nous occidentaux, qui somme cultivés, nous sommes persuadé que le président Pakistanais n'est pas manipulé par les USA!

PITOYABLE & IMBECILE !!!

Dernière modification par indyiv (22-09-2008 13:11:01)

Hors ligne

 

#52 22-09-2008 16:19:48

Lupe Pintor
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 12-04-2007
Messages: 35

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Il faudrait que quelqu'un travaille sérieusement pour faire le rapprochement entre les "attentats d'Al-Qaida" (ou Al Qaiba selon monsieur Fillon) et les votes importants qui suivent quelques jours après.
En ce moment c'est le vote a l'assemblée pour le retrait de la France en Afghanistan qui est concerné (un retrait français peut avoir un effet boule de neige non négligeable)

Je me souviens de m'être fait cette réflexion y a quelques mois au sujet d'un autre vote important qui suivait - comme par hasard - un terrible attentat "d'Al Qaida" roll  (je me demande si ce n'était pas le vote au du congrès US pour débloquer quelques millions de $ pour l'Iraq?)
Je suis certain que les exemples doivent être très nombreux.

Je viens de voir l'intervention de Fillon devant l'assemblée sur France 24 et j'ai eu l'impression d'entendre le discours d'un néo-con pure jus! effrayant!

Hors ligne

 

#53 22-09-2008 19:07:43

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Selon la chaîne de télévision Al-Arabiya, basée à Dubaï, un groupe inconnu appelé les «Fedayin de l'islam» a revendiqué lundi la responsabilité de l'attentat suicide contre le grand hôtel Marriott d'Islamabad qui a fait au moins 60 morts samedi.

Dans le message enregistré, un correspondant disant s'appeler Ahmad Shah Abdali a revendiqué l'attentat au nom de ce groupe, les «Fedayin (combattants) de l'islam». L'auteur du message parlait en anglais «avec un accent du sud-est asiatique», a précisé le journaliste, ajoutant que l'attentat visait «les intérêts américains au Pakistan». L'authenticité de ce message n'a pas pu être vérifiée, a souligné Al-Arabiya.

En revanche si le message emanait de Al qaida, l'authenticité n'aurait fait aucun doute et les fameux "experts" seraient déja en train de nous expliquer que le groupe terroriste est plus fort que jamais!

Sinon, en ce moment en France ...

Le ministre Morin en a appelé à "l'union nationale" alors que le Parlement se prononce sur le maintien des forces armées françaises en Afghanistan, un vote qui devrait être favorable.

Le maintien des troupes françaises est passé comme une lettre à la Poste!

Hors ligne

 

#54 22-11-2008 19:33:16

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Le cerveau d’un complot contre des vols transatlantiques tué au Pakistan
Rashid Rauf, un Britannique soupçonné de terrorisme, en décembre 2006.

http://www.20minutes.fr/article/274428/ … kistan.php

Le cerveau présumé d'un projet d'attentats contre des vols transatlantiques en 2006, lié au réseau Al-Qaida, a été tué samedi par un missile américain dans le nord-ouest du Pakistan, selon des responsables pakistanais.

«Le cerveau présumé des tentatives d'attentat contre des vols transatlantiques, Rashid Rauf, a été tué, ainsi qu'un responsable égyptien d'Al-Qaida par une frappe de missile dans le Waziristan du Nord tôt samedi», a indiqué à l'AFP un haut responsable des services de sécurité pakistanais. Ce responsable égyptien d'Al-Qaïda a été identifié comme Abu Zubair al-Masri, selon ce responsable.

Bombes liquides

Rashid Rauf, un Britannique d'origine pakistanaise, avait été arrêté en août 2006, soupçonné d'appartenir au réseau d'Oussama ben Laden et d'avoir participé à des préparatifs d'attentats visant des vols commerciaux entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Ce projet d'attentats visait à introduire des composants explosifs sous forme liquide à bord d'avions afin de déjouer les contrôles de sécurité, et à confectionner des bombes une fois à bord des appareils pour les faire exploser en vol.

Il s’était échappé en 2007

Dans les jours suivants, une alerte mondiale avait été déclenchée, de nombreux vols annulés et 24 personnes soupçonnées d'avoir participé à ce complot interpellées en Grande-Bretagne.

Rauf avait réussi à s'échapper en décembre 2007 en faussant compagnie aux policiers qui le gardaient. Il venait alors de comparaître devant un tribunal d'Islamabad dans le cadre d'une procédure d'extradition vers Londres pour un meurtre sans relation avec le complot terroriste présumé, pour lequel la justice pakistanaise avait d'ailleurs abandonné les poursuites à son égard.

Echec du procès

En septembre, le jury n’avait pas réussi à se mettre d’accord sur un verdict concernant les huit suspects après cinq mois de procès. Le procureur avait finalement décidé de faire appel.

La mort de Rauf survient trois jours après celle d'un important commandant saoudien d'Al-Qaida, Abdullah Azam Al-Saudi, tué, avec cinq autres combattants islamistes, par un missile tiré par un drone.

Farooq Naeem AFP/Archives ¦ Rashid Rauf, un Britannique soupçonné de terrorisme, en décembre 2006.

Avec agence


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#55 23-04-2009 06:41:27

weas
Membre de Soutien
Date d'inscription: 03-01-2008
Messages: 1361

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Je ne sais pas si ça étais posté cette affaire mais ça vaut le coup d'œil:

Le chef du contre-terrorisme britannique démissionne

Par Reuters, publié le 09/04/2009 à 11:06

LONDRES - Le chef du contre-terrorisme britannique Bob Quick a démissionné jeudi, au lendemain d'une opération visant à déjouer un complot présumé d'Al Qaïda menée dans la précipitation par craintes de fuites.

Bob Quick, numéro deux de Scotland Yard, a été photographié dans la journée de mercredi devant le 10 Downing Street, résidence du Premier ministre britannique, alors qu'il avait en mains des documents relatifs à l'opération antiterroriste.

Quelques heures après la prise des clichés, 12 hommes ont été arrêtés dans le nord-ouest de l'Angleterre, notamment à Manchester et Liverpool, à une heure d'intervention inhabituelle pour les forces de sécurité qui agissent plutôt au petit matin.

Bob Quick a présenté ses excuses après la révélation de son erreur et décidé de présenter sa démission jeudi matin au maire de Londres Boris Johnson, qui l'a acceptée.

Le document classé "secret" que portait Quick lorsqu'il a été photographié décrivait l'opération comme une "enquête menée par les services de sécurité sur un projet d'attaque présumée d'Al Qaïda au Royaume-Uni".

On pouvait y lire que la police souhaitait arrêter 11 personnes, dont dix ressortissants pakistanais disposant d'un visa d'étudiant et un Britannique.

Douze hommes ont finalement été interpellés au cours des raids menés mercredi et étaient interrogés par la police.

Bob Quick avait déjà été critiqué l'année dernière après avoir fait arrêter le responsable des questions d'immigration au sein du Parti conservateur d'opposition et ordonné une perquisition de ses bureaux dans le cadre d'une enquête sur des fuites au sein du gouvernement. Il avait accusé par voie de presse les Tories d'avoir monté les médias contre lui.
http://www.lexpress.fr/actualites/2/le- … 52830.html



Complot terroriste présumé : la police britannique poursuit son enquête

9 avr. 2009

LONDRES (AFP) — La police britannique interrogeait vendredi 12 suspects, dont 11 Pakistanais, arrêtés cette semaine dans une enquête présentée comme portant sur un "complot terroriste majeur", alors que Londres et Islamabad s'appellent mutuellement à faire plus d'efforts contre le terrorisme.

La police antiterroriste a procédé à un vaste coup de filet mercredi à la veille du week-end de Pâques dans le nord-ouest de l'Angleterre, arrêtant 12 hommes, dont 11 ressortissants pakistanais, au nombre desquels 10 sont entrés en Grande-Bretagne avec un visa d'étudiant.

Un porte-parole de la police de la région de Manchester a indiqué que "les douze suspects restaient en détention" sur plusieurs sites, ajoutant qu'une nouvelle perquisition était en cours à Liverpool vendredi.

Les arrestations ont eu lieu notamment dans le quartier de Cheetham Hill à Manchester, à l'université John Moores de Liverpool et dans la ville de Clitheroe (Lancashire).

Selon la BBC, qui s'appuie sur des sources non identifiées, des éléments de l'enquête semblent indiquer que deux grands centres commerciaux, une boîte de nuit et une place de Manchester étaient visées par des attentats à très court terme.

Un porte-parole de la police de la région de Manchester interrogé par l'AFP a cependant qualifié ces informations de "spéculations".

Et le commissaire de police de la région, Peter Fahy, a enjoint le public à ne pas avoir peur de se rendre dans ces lieux.

"Il n'y a aucune menace particulière à l'encontre d'aucun lieu en particulier", a-t-il assuré.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown et le président pakistanais Asif Ali Zardari se sont entretenus au téléphone jeudi soir, a indiqué Downing Street, alors qu'une polémique monte en Grande-Bretagne sur les conditions d'obtention des visas d'étudiant, dont ont bénéficié 10 des suspects.

"Ils ont convenu que la Grande-Bretagne et le Pakistan faisaient face tous deux à une grave menace de la part du terrorisme et de l'extrémisme violent, et se sont engagés à travailler ensemble pour s'attaquer à ce défi commun", a indiqué un porte-parole de Downing Street.

Gordon Brown avait déclaré jeudi que la Grande-Bretagne attendait plus d'aide de la part d'Islamabad dans la lutte contre le terrorisme.

"Nous savons qu'il y a des liens entres les terroristes en Grande-Bretagne et les terroristes au Pakistan", avait souligné le Premier ministre britannique.

Dans une interview sur la chaîne Sky News, l'ambassadeur pakistanais en Grande-Bretagne a répondu vendredi que le Pakistan "en faisait assez, et continuerait à faire tout ce qui est possible en fonction de ses moyens pour contrer le terrorisme".

La veille Wajid Shamsul Hasan avait critiqué les autorités britanniques, qui selon lui ne demandent pas à Islamabad de vérifications du profil des étudiants pakistanais pour l'octroi des visas.

Les médias britanniques ont par ailleurs souligné que deux des suspects arrêtés à Manchester vivaient à quelques rues des anciens domiciles de deux hommes emprisonnés pour des crimes terroristes, Habib Ahmed, un membre d'Al-Qaïda, et Abdul Rahman, connu pour son rôle de recruteur.

Le coup de filet de mercredi a été réalisé plus tôt que prévu de crainte que les suspects n'échappent à la police après la publication des photographies d'un document secret suite à une bévue du chef de la police antiterroriste, Bob Quick.

Le responsable, photographié tenant sous le bras les documents classés secrets alors qu'il se rendait à Downing Street, a dû annoncer sa démission jeudi.

Sur le document, des noms et des détails de l'opération étaient visibles, ainsi que la suggestion que le complot terroriste était lié à Al-Qaïda.
afp




GB/Complot terroriste présumé: tous les suspects relâchés


Il y a 1 jour

LONDRES (AFP) — Les deux derniers des 12 suspects arrêtés début avril en Angleterre lors d'une opération visant à déjouer un complot terroriste présumé, ont été remis en liberté sans inculpation, a annoncé mercredi la police.

Neuf autres suspects, âgés de 22 à 38 ans et pour la plupart pakistanais, avaient déjà été relâchés mardi et remis aux services d'immigration, avait annoncé la police de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre).

Le ministère de l'Intérieur a précisé qu'il allait demander leur expulsion pour des motifs de "sécurité nationale".

Douze hommes, dont onze de nationalité pakistanaise, avaient été interpellés le 8 avril au cours d'une vaste opération policière qui avait mobilisé une centaine d'agents à Manchester, Liverpool et dans cette région du nord-ouest de l'Angleterre. Un jeune étudiant de 18 ans avait rapidement été relâché.

"Tous les suspects arrêtés (...) pendant l'opération menée récemment ont maintenant été remis en liberté", a annoncé mercredi la police de Manchester dans un communiqué.

Le Premier ministre Gordon Brown avait affirmé que l'opération de la police avait permis de déjouer un "complot terroriste majeur". Des documents secrets révélés par inadvertance par le chef de la police antiterroriste faisaient aussi le lien entre ce présumé complot et le réseau terroriste Al-Qaïda.

Selon les médias, une boîte de nuit très fréquentée de Manchester ainsi qu'un centre commercial dans la même ville auraient été visés.

Le gouvernement a subi des pressions pour réformer sa méthode d'attribution des visas, quand il est apparu que dix des suspects étaient des ressortissants pakistanais entrés en Grande-Bretagne avec un visa d'étudiant.

Cette affaire avait également débouché sur une intense activité diplomatique entre la Grande-Bretagne et le Pakistan, qui s'étaient accusés mutuellement de ne pas faire assez pour lutter contre le terrorisme.


Que se disent deux bonshommes de neige quand ils se rencontrent ?
Ça sent la carotte !!

Hors ligne

 

#56 24-04-2009 17:46:23

Red Cloud
Invité

Re: La "Franchise" Al-Qaida

weas a écrit:

Sur le document, des noms et des détails de l'opération étaient visibles, ainsi que la suggestion que le complot terroriste était lié à Al-Qaïda.
afp

lol roll

 

#57 28-04-2009 17:59:11

weas
Membre de Soutien
Date d'inscription: 03-01-2008
Messages: 1361

Re: La "Franchise" Al-Qaida

* Associated Press le 28/04/2009 à 15:28

Attentats de Londres : trois suspects acquittés

Trois hommes accusés d'avoir aidé à la préparation des attentats contre les transports en commun le 7 juillet 2005 à Londres ont été acquittés mardi par la justice britannique.

Un jury londonien a estimé que Waheed Ali, Sadeer Saleem et Mohammed Shakil n'étaient pas coupables de complot en vue commettre des attentats. Ils étaient accusés d'avoir aidé les quatre kamikazes qui avaient tué 52 personnes, le 7 juillet 2005, à commettre leurs attaques.

Selon le ministère public, les accusés avaient participé en décembre 2004 à un entraînement en vue de commettre les attentats lorsqu'ils avaient accompagné trois des kamikazes dans un voyage à Londres. Mais le jury a rejeté ces accusations.

C'est la deuxième fois que les trois suspects étaient jugés. Un autre jury n'était pas parvenu à s'entendre sur un verdict en août dernier. Ali et Shakil ont toutefois été reconnus coupables mardi de complot en vue de rejoindre un camp d'entraînement terroriste. Leur peine sera prononcée mercredi.

Selon les experts, l'acquittement annoncé mardi souligne la difficulté de condamner des suspects dans des affaires de terrorisme complexes.

Ali, Saleem et Shakil, qui étaient amis avec les quatre kamikazes sont les seules personnes à avoir été jugées à ce jour en relation avec les attentats du 7 juillet 2005 à Londres qui avaient frappé trois rames de métro et un bus.

La police britannique a précisé qu'elle poursuivait son enquête, la plus importante jamais menée par la police en Grande-Bretagne. Mais des policiers affirment que leurs recherches sont compliquées par la réticence de témoins dans les communautés musulmanes britanniques à leur parler. AP

lma/v364


Que se disent deux bonshommes de neige quand ils se rencontrent ?
Ça sent la carotte !!

Hors ligne

 

#58 05-08-2009 07:27:19

weas
Membre de Soutien
Date d'inscription: 03-01-2008
Messages: 1361

Re: La "Franchise" Al-Qaida

big_smile

Al-Qaida a infiltré les services secrets britanniques


Londres, Valentine Piedelièvre
03/08/2009 | Mise à jour : 08:13
Un député de l'opposition demande l'ouverture d'une enquête sur le recrutement par le MI5, la prestigieuse agence de sécurité britannique, de terroristes présumés.

L'information est parue samedi en une du Daily Telegraph. Six employés de confession musulmane du MI5 auraient été remerciés après des révélations sur leur passé. Deux d'entre eux auraient participé à des camps d'entraînement terroriste au Pakistan où ils seraient entrés en contact avec des recruteurs d'al-Qaida. Les autres auraient des blancs de près de trois mois dans leur curriculum vitae.

Auteur de ces révélations, Patrick Mercer, un député con­servateur, président de la sous-commission parlementaire de lutte contre le terrorisme, réclame une enquête approfondie. «Ce qui m'inquiète c'est l'éventualité que tous les sympathisants terroristes puissent ne pas être repérés, c'est pour cette raison que j'ai écrit au ministre de l'Intérieur», souligne-t-il. Pour l'instant, le ministère de l'Intérieur s'est refusé à tout commentaire.

Ces terroristes présumés auraient été embauchés après les attentats du 7 juillet 2005 à Londres, alors que l'agence de sécurité cherchait désespérément à mettre la main sur les poseurs de bombes. «Les problèmes arrivent quand on commence à recruter trop vite… Nos ennemis tirent alors parti de toutes les opportunités que l'on crée», explique le député conservateur.

Sept mois après les attentats qui ont fait 57 morts, le MI5 avait lancé une grande opération de recrutement en Grande-Bretagne à coup d'affiches publicitaires dans le métro. Deux cents personnes avaient été embauchées dont 70 % dans la cellule antiterroriste.

Les deux agents soupçonnés d'avoir participé à des camps d'entraînement auraient bénéficié de plusieurs semaines de préparation avant que les services secrets ne découvrent leur vie passée. Les quatre autres ont été licenciés avant le début de leur entraînement. Mais selon le Daily Telegraph aucun d'entre eux n'a eu accès à des informations classées confidentielles, les nouvelles recrues étant généralement soumises à des mois d'enquête avant de pouvoir intégrer le siège des services secrets.

«Nos ennemis sont toujours là»

Le MI5 a affirmé qu'aucun de ses employés actuels n'avait de liens avec une organisation terroriste quelle qu'elle soit. «Nous prenons nos vérifications d'identité très, très à cœur» a expliqué un porte-parole de l'agence de sécurité.

«C'est une très bonne occasion de se souvenir que nos ennemis sont toujours là, qu'ils sont toujours en vie, prêts à se battre, et qu'ils nous veulent toujours du mal» a conclu Patrick Mercer. Le MI5 n'est pas la seule cible des terroristes en Grande-Bretagne : le métro de Londres, l'aéroport de Gatwick et British Telecom auraient également fait l'objet de tentatives d'infiltration.

http://www.lefigaro.fr/international/20 … iques-.php

Source de la source: http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/ … ondon.html


Que se disent deux bonshommes de neige quand ils se rencontrent ?
Ça sent la carotte !!

Hors ligne

 

#59 05-11-2009 09:12:28

weas
Membre de Soutien
Date d'inscription: 03-01-2008
Messages: 1361

Re: La "Franchise" Al-Qaida

PAKISTAN - Correspondante de FRANCE 24 au Pakistan, Anne-Isabelle Tollet s'est rendue dans les zones tribales situées à la frontière pakistano-afghane, où elle a rencontré un homme qui dit appartenir à la nébuleuse d'Oussama Ben Laden. Un reportage exclusif.


Que se disent deux bonshommes de neige quand ils se rencontrent ?
Ça sent la carotte !!

Hors ligne

 

#60 05-11-2009 10:10:05

JiPé
Membre du forum
Date d'inscription: 04-11-2008
Messages: 784

Re: La "Franchise" Al-Qaida

Encore un reportage où on n'apprend rien big_smile

Qu'il y ait des groupes islamistes en Afghanistan et au Pakistan, tout le monde le sait, quel que soit le nom qu'ils se donnent. Que ces groupes soient à l'origine d'attaques (vus comme des attentats d'un côté, et comme des actes de résistance de l'autre) là non plus rien de nouveau. Et quand au fait de savoir si Ben Laden est toujours vivant, d'une part pourquoi ne pas nous montrer l'interlocuteur quand il le déclare - là on a un témoignage indirect de la journaliste - et d'autre part, même si cet homme le déclare, rien ne prouve qu'il ne s'agit pas de propagande, ou d'un discours pré-établi à l'attention des occidentaux...

Non décidément, rien de bien neuf dans tout ça.

Bravo quand même à la journaliste, parce que être femme et occidentale, ce n'est pas précisément un atout pour pénétrer dans les zones tribales.


2 avions, 3 tours, cherchez l'erreur ?

Hors ligne

 

#61 15-12-2011 00:07:44

weas
Membre de Soutien
Date d'inscription: 03-01-2008
Messages: 1361

Re: La "Franchise" Al-Qaida

GB-Un général craint les conséquences du "printemps arabe" :

LONDRES, 14 décembre (Reuters) - Le chef d'état-major des forces armées britanniques, le général David Richards, craint que les soulèvements dans les pays du Proche-Orient ne se traduisent par une hausse des activités islamistes en Grande-Bretagne mais considère toutefois la crise économique comme la pire menace pour son pays.

"Il y a un risque de voir le réveil arabe conduire à des fissures et à des conflits internes qui pourraient être exportés, notamment l'islamisme militant", a-t-il déclaré mercredi devant le Royal United Services Institute (RUSI), un groupe de réflexion basé à Londres.

"Il y a dans notre pays des diasporas venues du Pakistan ou d'autres pays confrontés à une grande instabilité", a-t-il rappelé.

Mais le général Richards a souligné que, pour lui, la pire menace pesant sur le Royaume-Uni était économique. "Je dis clairement que le seul gros risque stratégique auquel le Royaume-Uni est aujourd'hui confronté est économique plus que militaire. C'est pour cela que la crise de l'euro est d'une si grande importance."

Conséquence de la crise, a-t-il poursuivi, la réduction du budget de la Défense doit conduire la Grande-Bretagne à renforcer ses liens militaires avec d'autres pays, notamment dans le Golfe et en Afrique.

(Mohammed Abbas, Guy Kerivel pour le service français)


Que se disent deux bonshommes de neige quand ils se rencontrent ?
Ça sent la carotte !!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr