ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#361 13-10-2017 13:12:33

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

nanard a écrit:

Toi, as-tu idée de la quantité de ferrailles et autres trucs divers que représentent 2 tours de 410 m de haut et 63 de côté ? Il faut y rajouter les morceaux des autres immeubles du WTC qui, bien que restés debout, on perdu au moins leurs revêtements dans l'opération et dans tous les coins du site puisque répartis dessus !
C'est là que je ne peux te rejoindre, ta théorie est bonne, mais tes étonnements sont à notre échelle, pas à celle du WTC. Ta comparaison avec les démolitions contrôlées vues à la télé ne concerne que des immeubles de faible hauteur (tout étant relatif) et/ou de longueur raisonnable. Alors bien sur, le tas de gravats est en rapport, surtout que la plupart sont en béton et remplissage en brique, ce qui tient nettement moins de place à terre que des profilés de cette section qui ne vont pas se pulvériser ni même se plier pour tenir moins de place.
Quand tu vois la hauteur relativement faible du tas final au WTC, il semble évident que ce volume considérable, c'est dans les 2 autres dimensions qu'il s'est étalé.

Non, je crois pas que la hauteur change grand chose. Dans une démolition contrôlée, comme on sape les bases, les objets tombent sans résistance verticalement. Il n'y a qu'arrivés en bas qu'ils vont s'étaler et former un tas. Ce qui n'est pas le cas ici.
Dans un effondrement par le haut (?) , il faut que la matière reste dans l'emprise sinon qu'est-ce qui va faire le pilon sur des étages de plus en plus résistant ? Tout ce qui se barre sur les cotés non seulement n'agit pas en tant que pilon mais allège par sa disparition l'édifice restant. Or ici la matière se barre.

Hors ligne

 

#362 13-10-2017 13:55:06

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

philouie a écrit:

Dans un effondrement par le haut (?) , il faut que la matière reste dans l'emprise sinon qu'est-ce qui va faire le pilon sur des étages de plus en plus résistant ? Tout ce qui se barre sur les cotés non seulement n'agit pas en tant que pilon mais allège par sa disparition l'édifice restant. Or ici la matière se barre.

Oui, donc cela "fragilise" la thèse du pilon de Bazant et surtout l'analogie avec la démolition par vérinage utilisée par OB.

Quelle serait votre théorie pour expliquer l'effondrement observé ?


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#363 13-10-2017 14:24:54

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

philouie a écrit:

nanard a écrit:

Toi, as-tu idée de la quantité de ferrailles et autres trucs divers que représentent 2 tours de 410 m de haut et 63 de côté ? Il faut y rajouter les morceaux des autres immeubles du WTC qui, bien que restés debout, on perdu au moins leurs revêtements dans l'opération et dans tous les coins du site puisque répartis dessus !
C'est là que je ne peux te rejoindre, ta théorie est bonne, mais tes étonnements sont à notre échelle, pas à celle du WTC. Ta comparaison avec les démolitions contrôlées vues à la télé ne concerne que des immeubles de faible hauteur (tout étant relatif) et/ou de longueur raisonnable. Alors bien sur, le tas de gravats est en rapport, surtout que la plupart sont en béton et remplissage en brique, ce qui tient nettement moins de place à terre que des profilés de cette section qui ne vont pas se pulvériser ni même se plier pour tenir moins de place.
Quand tu vois la hauteur relativement faible du tas final au WTC, il semble évident que ce volume considérable, c'est dans les 2 autres dimensions qu'il s'est étalé.

Non, je crois pas que la hauteur change grand chose. Dans une démolition contrôlée, comme on sape les bases, les objets tombent sans résistance verticalement. Il n'y a qu'arrivés en bas qu'ils vont s'étaler et former un tas. Ce qui n'est pas le cas ici.
Dans un effondrement par le haut (?) , il faut que la matière reste dans l'emprise sinon qu'est-ce qui va faire le pilon sur des étages de plus en plus résistant ? Tout ce qui se barre sur les cotés non seulement n'agit pas en tant que pilon mais allège par sa disparition l'édifice restant. Or ici la matière se barre.

Philouie,

Effectivement les tas de gravas sont différents d'une démolition contrôlée "classique" (comme le WTC7?) mais les tas de gravas suite à la destruction des deux tours jumelles seraient certainement différents d'un effondrement "classique" ou disons plutôt naturel (tremblement de terre,vice de construction ou simple crash d'avion?) comme certains immeubles en Inde ou au Mexique récemment par exemple...

Je pense que la nature des tas de gravas observés pour les jumelles est la résultante de la méthode de démolition utilisée, de haut en bas comme tu le dis, et c'est effectivement une méthode très rare de démolition contrôlée.
Des centaines de vidéos de destructions d'immeubles ou édifices par démolition contrôlée que j'ai pu visionner, je n'en ai jamais vu qu'une seule sur cette méthode du haut vers le bas! Mais cela existe...
La seule différence avec les tours jumelles c'est que le pilon, pour les deux tours (mais de forme, poids, et pattern différents) furent des pilons virtuels si je puis dire parce que non nécessaire à l'effondrement mais nécessaire à la mise en scène.





"Trois tours deux avions, deux impacts différents et deux amorces d'effondrement totalement différentes, trois tours et quasi trois fois le même résultat, plus rien!"

Dernière modification par CCJ 147 (13-10-2017 16:53:31)


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#364 14-10-2017 09:17:35

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

inam56 a écrit:

philouie a écrit:

Dans un effondrement par le haut (?) , il faut que la matière reste dans l'emprise sinon qu'est-ce qui va faire le pilon sur des étages de plus en plus résistant ? Tout ce qui se barre sur les cotés non seulement n'agit pas en tant que pilon mais allège par sa disparition l'édifice restant. Or ici la matière se barre.

Oui, donc cela "fragilise" la thèse du pilon de Bazant et surtout l'analogie avec la démolition par vérinage utilisée par OB.

Quelle serait votre théorie pour expliquer l'effondrement observé ?

La théorie du pilon ou du vérinage ça marche avec une construction en béton qui tombe sur une construction en béton.
Avec une construction  métallique ça ne peut pas se passer puisque la ferraille n'explose pas et ne tombe pas, elle plie et de plus elle plie progressivement.
Les tours ne se sont pas effondrées, c'est une illusion, elles ont été pulvérisée qu haut vers le bas.

Hors ligne

 

#365 14-10-2017 09:27:52

Hyppocampe33
Date d'inscription: 26-09-2017
Messages: 14

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

philouie a écrit:

inam56 a écrit:

philouie a écrit:

Dans un effondrement par le haut (?) , il faut que la matière reste dans l'emprise sinon qu'est-ce qui va faire le pilon sur des étages de plus en plus résistant ? Tout ce qui se barre sur les cotés non seulement n'agit pas en tant que pilon mais allège par sa disparition l'édifice restant. Or ici la matière se barre.

Oui, donc cela "fragilise" la thèse du pilon de Bazant et surtout l'analogie avec la démolition par vérinage utilisée par OB.

Quelle serait votre théorie pour expliquer l'effondrement observé ?

La théorie du pilon ou du vérinage ça marche avec une construction en béton qui tombe sur une construction en béton.
Avec une construction  métallique ça ne peut pas se passer puisque la ferraille n'explose pas et ne tombe pas, elle plie et de plus elle plie progressivement.
Les tours ne se sont pas effondrées, c'est une illusion, elles ont été pulvérisée qu haut vers le bas.

Pas le WTC7 justement ^^

Hors ligne

 

#366 14-10-2017 09:33:58

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

CCJ 147 a écrit:

Philouie,

Effectivement les tas de gravas sont différents d'une démolition contrôlée "classique" (comme le WTC7?) mais les tas de gravas suite à la destruction des deux tours jumelles seraient certainement différents d'un effondrement "classique" ou disons plutôt naturel (tremblement de terre,vice de construction ou simple crash d'avion?) comme certains immeubles en Inde ou au Mexique récemment par exemple...

Je pense que la nature des tas de gravas observés pour les jumelles est la résultante de la méthode de démolition utilisée, de haut en bas comme tu le dis, et c'est effectivement une méthode très rare de démolition contrôlée.
Des centaines de vidéos de destructions d'immeubles ou édifices par démolition contrôlée que j'ai pu visionner, je n'en ai jamais vu qu'une seule sur cette méthode du haut vers le bas! Mais cela existe...
La seule différence avec les tours jumelles c'est que le pilon, pour les deux tours (mais de forme, poids, et pattern différents) furent des pilons virtuels si je puis dire parce que non nécessaire à l'effondrement mais nécessaire à la mise en scène.

Non tu ne trouveras pas de démolition du haut vers le bas. La seule chose qui peut s'apparenter à ce qu'on voit, c'est le vérinage, mais le vérinage ne peut s'appliquer sur une structure métallique, puisque la ferraille ça se tord, ça n'éclate pas.
Ce qu'il faut comprendre dans le texte de Muzeau posté plus haut,  c'est le mot "ductibilité", c'est à dire la capacité de l'acier à s'allonger au-delà de la phase élastique. Sous la charge l'acier s'allonge ou se contracte légèrement, puis revient en place lorsque l'effort est arrêté. C'est la phase élastique, domaine d'utilisation de l'acier. Arrivé à  un certain point de charge l'acier rentre en phase plastique, c'est à dire que sa capacité à encaisser des efforts augmente encore mais au détriment d'un allongement irréversible. Ces mouvements de l'acier sous l'effort permettent le transfert de charge  d'un élément de structure à un autre et la sécurité de l'ouvrage.
En cas de tremblement de terre, ce type de bâtiment va subir un effet de cisaillement à la base. S'il tombe, ce sera par basculement. Un tremblement de terre n'en fera jamais un tas comme pour un immeuble en béton.

Hors ligne

 

#367 14-10-2017 09:41:30

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Hyppocampe33 a écrit:

philouie a écrit:

inam56 a écrit:

Oui, donc cela "fragilise" la thèse du pilon de Bazant et surtout l'analogie avec la démolition par vérinage utilisée par OB.

Quelle serait votre théorie pour expliquer l'effondrement observé ?

La théorie du pilon ou du vérinage ça marche avec une construction en béton qui tombe sur une construction en béton.
Avec une construction  métallique ça ne peut pas se passer puisque la ferraille n'explose pas et ne tombe pas, elle plie et de plus elle plie progressivement.
Les tours ne se sont pas effondrées, c'est une illusion, elles ont été pulvérisée qu haut vers le bas.

Pas le WTC7 justement ^^

Le WTC, c'est un autre problème.
Mais à mon avis pour un bon résultat il faut vraiment saucissonner le bât sur de nombreux niveaux pour arriver au résultat et surtout éviter le basculement de tout ou partie de l'édifice.

Hors ligne

 

#368 14-10-2017 10:24:16

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1305

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Sébastien, tu as tout à fait raison de t'interroger sur cette impossibilité flagrante de faire tenir tous les rôles à l'avion. En fait, et c'est relevé de plus en plus ces derniers temps sur ce forum, c'est dans l'utilisation des mots qu'une partie des incompréhensions  se trouve.
On l'a vu quelques posts plus hauts, la partie d'un avion allant du carénage du radar à la zone d'implantation des ailes est - relativement - fragile. Un avion n'est pas un panzer et doit rester léger, dans sa carrière il ne doit jamais rencontrer de muraille ou de montagne. La charge payant est la différence entre poids à vide et poids maxi au décollage, ne pas l'oublier. Donc, en arrivant à 620 km/h sur le Pentagone, toute cette partie devrait s'écrasé contre la façade, seule la zone super renforcée portant ailes et trains principaux est "armée" pour traverser cette façade.
D'après les témoins, ce n'est pas ce qui s'est passé, ils disent qu'il est rentré comme un jouet dans un gâteau, comme dans du beurre, comme aspiré.
Tu connais beaucoup de solution pour expliquer cette contradiction ?
Moi je n'en connais qu'une, la façade était minée. Au moment de l'impact, les explosifs de brèche mis en place durant les travaux de renforcement détonnent. Pas puissant, juste pour donner le coup de pouce permettant l'entrée comme dans du beurre et évitant de voir des morceaux suspects de la dite façade partir sur la pelouse.
Ridicule ? Moi je veux bien, mais il va falloir expliquer pourquoi les militaires sortant de leurs bureaux, parfois loin de l'impact, ont dit avoir senti l'odeur de la cordite, phrase également prononcée l'après midi par Shelton, big boss de toutes les armées lors de sa visite.
La seule solution, dans un immeuble de bureaux pour ressentir l'odeur très particulière de la cordite, c'es qu'il y ait utilisation d'explosifs. Regardes les photos des piliers les plus proches de façade, ils sont tous entamés périphériquement et non unidirectionnellement, tant au niveau du béton que de l'armature acier.
Quel objet volant peut ainsi, se déplaçant dans un sens défini, mordre sur le tour complet de la colonne ? Moi je ne vois qu'une charge annulaire genre gel ou mastic explosif pouvant facilement être mis en place à la liaison dalle/poteau, certains peuvent même être peints pour plus de discrétion.
Le but ? Faciliter l'entrée de l'avion dans le premier ring uniquement (n'empêchant pas le début de dislocation du 757). La continuation de la course, non pas d'une carlingue, mais de morceaux se fera grâce à l'énorme énergie portée par cet avion. Regardes le plan des colonnes brisée, le ring D est déjà moins touché, le C seulement 2 colonnes. La destruction en petits morceaux se poursuit donc sans assistance, les rendant inutilisables pour toute reconstitution. Il ne faut pas que les enquêteurs s’aperçoivent que l'avion n'est pas conforme au modèle AA au niveau de l'électronique et l'informatique embarquée, entre autres.
Le point d'impact a aussi, à mon avis été prévu. Le fait de scalper le dessus du fuselage par le plancher du premier étage réduit encore la résistance limitée de celui-ci.
N'oublions pas que quelques dizaines de minutes plus tard, pour faire définitivement disparaître toute preuve, on fit s'écrouler sur ce qui restait de la zone avant, plusieurs centaines de tonnes de gravats. Et certains s'étonnent de la faible quantité de morceaux de taille habituelle retrouvés !
Je te laisse un peu cogiter pour l'arrière du fuselage, mais, bon prince lol en te donnant une piste, la vidéo sortie en 2006 de la caméra de surveillance à l'entrée du parking. Ne perd pas trop ton énergie avec les délires d'OB, il n'est qu'un Ara répétant les fumisteries de la VO, la seule chose qu'il va faire, s'est faire monter ta tension ! cool

Pour finir et la publication, quelques posts plus haut d'une photo d'un 737 sérieusement atteint pas un oiseau le pisse-papier qui met ça avec son article est à la limite de la malhonnêteté, mais rien que de très normal chez ces gens. je n'ai pas vu précisé le type d'oiseau (ça va du moineau à l'aigle royal), mais surtout la photo montre le cache plastique recouvrant le radar et peut-être la soute informatique. C'est pas du costeau mais celui qui a pris la photo l'a fait volontairement en contre-plongée et sous un angle donnant une impression angoissante en la regardant.

Hors ligne

 

#369 14-10-2017 11:28:27

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1152

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

philouie a écrit:

Non tu ne trouveras pas de démolition du haut vers le bas.

Alors, désolé, mais il y a bien eu sur ce forum une vidéo postée montrant une telle démolition contrôlée. Il s'agissait d'un immeuble en acier, et le résultat était effectivement très semblable aux tours jumelles, bien que l'immeuble ait été beaucoup plus petit. Il s'agit d'une méthode très rare, qui nécessite de miner de nombreux étages, mais elle existe.

    De toute façon, ce n'est pas très important, dans la mesure où comme le dit CCJ 147, le pilon était dans le cas des jumelles virtuel. Le fait que le bloc du haut avait perdu beaucoup de matière par éjection et glissement sur le côté, ce qui le rendait inapte à remplir ce rôle de pilon, éloigne encore de la version officielle.

Hors ligne

 

#370 14-10-2017 11:35:51

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1212

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Nanard suggère:

...la façade était minée. Au moment de l'impact, les explosifs de brèche mis en place durant les travaux de renforcement détonnent. Pas puissant, juste pour donner le coup de pouce permettant l'entrée comme dans du beurre et évitant de voir des morceaux suspects de la dite façade partir sur la pelouse...

Cela implique un avion guidé automatiquement pour être si précis sur le point d'impact. J'ai suggéré dans les commentaires de la série du wtc de Berruyer la même chose pour les 2 zingues qui sont rentrés comme dans une moustiquaire au WTC. Et Berruyer de me répondre:"c'est vous qui le dites !"


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#371 14-10-2017 12:42:56

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Analis a écrit:

philouie a écrit:

Non tu ne trouveras pas de démolition du haut vers le bas.

Alors, désolé, mais il y a bien eu sur ce forum une vidéo postée montrant une telle démolition contrôlée. Il s'agissait d'un immeuble en acier, et le résultat était effectivement très semblable aux tours jumelles, bien que l'immeuble ait été beaucoup plus petit. Il s'agit d'une méthode très rare, qui nécessite de miner de nombreux étages, mais elle existe.

    De toute façon, ce n'est pas très important, dans la mesure où comme le dit CCJ 147, le pilon était dans le cas des jumelles virtuel. Le fait que le bloc du haut avait perdu beaucoup de matière par éjection et glissement sur le côté, ce qui le rendait inapte à remplir ce rôle de pilon, éloigne encore de la version officielle.

L'effet pilon ne peut même pas se produire, parce qu'il implique une énergie cinétique provenant d'une accélération subite, genre tous les poteaux flambent en même temps, ce qui est juste ridicule. Si un poteau flambe l'effort se réparti sur les poteaux adjacents  qui pourraient bien flamber à leur tour, mais on comprend bien que ça ne va pas être au même moment, mais après. Le truc bascule mais ne tombe bas.
L'autre chose qu'il faut comprendre avec ses tours, c'est que les liaisons entre les planchers et le tube extérieur d'une part et le noyau d'autre part sont faibles. Le NIST donne 13 fois la charge d'un plancher. Donc les planchers ne peuvent transmettre sur le noyau et les façades que des efforts très limités. Il ne compte pour rien dans cette affaire, il faut pouvoir expliquer séparément la chute des façades d'une part et la chute du noyau d'autre part. Les deux structures ne sont pas interdépendantes mais trouvent leur propre stabilité en elle même.
Sinon j'aimerai voir cette vidéo de démolition contrôlée de haut en bas, au cas où.

Hors ligne

 

#372 14-10-2017 13:26:46

SebastienM
Membre du forum
Date d'inscription: 27-06-2008
Messages: 115

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

nanard a écrit:

Sébastien, tu as tout à fait raison de t'interroger sur cette impossibilité flagrante de faire tenir tous les rôles à l'avion. En fait, et c'est relevé de plus en plus ces derniers temps sur ce forum, c'est dans l'utilisation des mots qu'une partie des incompréhensions  se trouve.
On l'a vu quelques posts plus hauts, la partie d'un avion allant du carénage du radar à la zone d'implantation des ailes est - relativement - fragile. Un avion n'est pas un panzer et doit rester léger, dans sa carrière il ne doit jamais rencontrer de muraille ou de montagne. La charge payant est la différence entre poids à vide et poids maxi au décollage, ne pas l'oublier. Donc, en arrivant à 620 km/h sur le Pentagone, toute cette partie devrait s'écrasé contre la façade, seule la zone super renforcée portant ailes et trains principaux est "armée" pour traverser cette façade.
D'après les témoins, ce n'est pas ce qui s'est passé, ils disent qu'il est rentré comme un jouet dans un gâteau, comme dans du beurre, comme aspiré.
Tu connais beaucoup de solution pour expliquer cette contradiction ?
Moi je n'en connais qu'une, la façade était minée. Au moment de l'impact, les explosifs de brèche mis en place durant les travaux de renforcement détonnent. Pas puissant, juste pour donner le coup de pouce permettant l'entrée comme dans du beurre et évitant de voir des morceaux suspects de la dite façade partir sur la pelouse.
Ridicule ? Moi je veux bien, mais il va falloir expliquer pourquoi les militaires sortant de leurs bureaux, parfois loin de l'impact, ont dit avoir senti l'odeur de la cordite, phrase également prononcée l'après midi par Shelton, big boss de toutes les armées lors de sa visite.
La seule solution, dans un immeuble de bureaux pour ressentir l'odeur très particulière de la cordite, c'es qu'il y ait utilisation d'explosifs. Regardes les photos des piliers les plus proches de façade, ils sont tous entamés périphériquement et non unidirectionnellement, tant au niveau du béton que de l'armature acier.
Quel objet volant peut ainsi, se déplaçant dans un sens défini, mordre sur le tour complet de la colonne ? Moi je ne vois qu'une charge annulaire genre gel ou mastic explosif pouvant facilement être mis en place à la liaison dalle/poteau, certains peuvent même être peints pour plus de discrétion.
Le but ? Faciliter l'entrée de l'avion dans le premier ring uniquement (n'empêchant pas le début de dislocation du 757). La continuation de la course, non pas d'une carlingue, mais de morceaux se fera grâce à l'énorme énergie portée par cet avion. Regardes le plan des colonnes brisée, le ring D est déjà moins touché, le C seulement 2 colonnes. La destruction en petits morceaux se poursuit donc sans assistance, les rendant inutilisables pour toute reconstitution. Il ne faut pas que les enquêteurs s’aperçoivent que l'avion n'est pas conforme au modèle AA au niveau de l'électronique et l'informatique embarquée, entre autres.
Le point d'impact a aussi, à mon avis été prévu. Le fait de scalper le dessus du fuselage par le plancher du premier étage réduit encore la résistance limitée de celui-ci.
N'oublions pas que quelques dizaines de minutes plus tard, pour faire définitivement disparaître toute preuve, on fit s'écrouler sur ce qui restait de la zone avant, plusieurs centaines de tonnes de gravats. Et certains s'étonnent de la faible quantité de morceaux de taille habituelle retrouvés !
Je te laisse un peu cogiter pour l'arrière du fuselage, mais, bon prince lol en te donnant une piste, la vidéo sortie en 2006 de la caméra de surveillance à l'entrée du parking. Ne perd pas trop ton énergie avec les délires d'OB, il n'est qu'un Ara répétant les fumisteries de la VO, la seule chose qu'il va faire, s'est faire monter ta tension ! cool

Pour finir et la publication, quelques posts plus haut d'une photo d'un 737 sérieusement atteint pas un oiseau le pisse-papier qui met ça avec son article est à la limite de la malhonnêteté, mais rien que de très normal chez ces gens. je n'ai pas vu précisé le type d'oiseau (ça va du moineau à l'aigle royal), mais surtout la photo montre le cache plastique recouvrant le radar et peut-être la soute informatique. C'est pas du costeau mais celui qui a pris la photo l'a fait volontairement en contre-plongée et sous un angle donnant une impression angoissante en la regardant.

Merci pour ton explication. Je ne suis pas assez calé pour appréhender la situation et je n'ai fais que survoler le Pentagone moi^^. Très intéressant. Pour la cogitation, ça va merci, mais je suis nul en devinette. L'arrière me pose problème car dans ma vision des choses, l'arrière aurait justement du rester sur la pelouse. Veux-tu suggérer qu'il n'y avait pas "d'arrière"?
Pour OB, ça ira. Ce que je peux analyser, ce sont les méthodes de communication et les techniques de persuasion. C'est pour çà que je me concentre sur sa personne et sa manière de penser et de présenter les éléments, car c'est bien la manière qui conditionne l'influence que peut avoir la VO sur les esprits. C'est ça qui laisse un goût bizarre quand on lit les versions pro-VO. Certains vont y détecter les erreurs techniques, d'autres vont s'attarder sur l'agencement des explications, l'impact du mille-feuille argumentatif censé couper court à toute discussion (technique OB), et engendrer une confusion qui prétend en même temps éclaircir les choses pour faire passer inconsciemment simultanément des versions contradictoires. C'est quasiment de la magie et de l'illusionnisme. On te fait regarder à un endroit, pendant qu'il se passe autre chose juste à côté mais ton cerveau n'est pas "branché" sur le bon élément à l'instant voulu.

Hors ligne

 

#373 14-10-2017 15:18:46

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

philouie a écrit:

CCJ 147 a écrit:

Philouie,

Effectivement les tas de gravas sont différents d'une démolition contrôlée "classique" (comme le WTC7?) mais les tas de gravas suite à la destruction des deux tours jumelles seraient certainement différents d'un effondrement "classique" ou disons plutôt naturel (tremblement de terre,vice de construction ou simple crash d'avion?) comme certains immeubles en Inde ou au Mexique récemment par exemple...

Je pense que la nature des tas de gravas observés pour les jumelles est la résultante de la méthode de démolition utilisée, de haut en bas comme tu le dis, et c'est effectivement une méthode très rare de démolition contrôlée.
Des centaines de vidéos de destructions d'immeubles ou édifices par démolition contrôlée que j'ai pu visionner, je n'en ai jamais vu qu'une seule sur cette méthode du haut vers le bas! Mais cela existe...
La seule différence avec les tours jumelles c'est que le pilon, pour les deux tours (mais de forme, poids, et pattern différents) furent des pilons virtuels si je puis dire parce que non nécessaire à l'effondrement mais nécessaire à la mise en scène.

Non tu ne trouveras pas de démolition du haut vers le bas. La seule chose qui peut s'apparenter à ce qu'on voit, c'est le vérinage, mais le vérinage ne peut s'appliquer sur une structure métallique, puisque la ferraille ça se tord, ça n'éclate pas.
Ce qu'il faut comprendre dans le texte de Muzeau posté plus haut,  c'est le mot "ductibilité", c'est à dire la capacité de l'acier à s'allonger au-delà de la phase élastique. Sous la charge l'acier s'allonge ou se contracte légèrement, puis revient en place lorsque l'effort est arrêté. C'est la phase élastique, domaine d'utilisation de l'acier. Arrivé à  un certain point de charge l'acier rentre en phase plastique, c'est à dire que sa capacité à encaisser des efforts augmente encore mais au détriment d'un allongement irréversible. Ces mouvements de l'acier sous l'effort permettent le transfert de charge  d'un élément de structure à un autre et la sécurité de l'ouvrage.
En cas de tremblement de terre, ce type de bâtiment va subir un effet de cisaillement à la base. S'il tombe, ce sera par basculement. Un tremblement de terre n'en fera jamais un tas comme pour un immeuble en béton.

Comme je l'ai indiqué j'ai pu voir une démolition du haut vers le bas et avec explosifs, c'était une structure métalique ,dénudée, de quelques étages.
On y voyait bien les explosifs agir sur les connexions entre les poutres avec un départ du haut vers le bas, et une latence entre les explosions ce qui donne une sorte d'empilement de la structure étage par étage.(bon ok je suis bon pour refaire une recherce de cette séquence smile )
Je suis persuadé que le procédé utilisé pour les tours est une sorte de destruction du haut vers le bas (explosifs et thermite) dont le timing fut déclanché par l'amorce des "pilons"

On en arrive à la "ductibilité" qui explique éventuellement l'amorce des effondrements(si on accepte l'explication du flambage intensif des étages impactés par les crash) mais ce qui se passe après... Nanard le décrivait très bien c'est un véritable déchiquetage de toute la structure,interne, mais aussi externe et toutes les images d'après les effondrement en attestent. Même en suivant les hypothèses de l'écoulement du carburant en feu vers le bas par les conduits d'ascenceurs (mais pas par les escaliers hein!) on pourrait s'expliquer,en extrapolant au delà de l'imaginable, la faiblesse des étages inférieurs aux impacts des crash mais pas les tas de gravas après la disparition des tours.
Et puis les poutres,de plusieurs tonnes, qui volent à gauche à droite...

Pour les tremblements de terre ou vice de construction, tu as bien sur tout à fait raison et je n'utilisais ces exemples que comme image.Dans tous les cas de figures on n'obtiendrait jamais le résultat du 9/11...

Dernière modification par CCJ 147 (14-10-2017 15:24:33)


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#374 14-10-2017 16:57:53

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

SebastienM a écrit:

On te fait regarder à un endroit, pendant qu'il se passe autre chose juste à côté mais ton cerveau n'est pas "branché" sur le bon élément à l'instant voulu.

Principe de la prestidigitation.
Il ne vous aura pas échappé qu'OB a changé de stratégie : il nous a annoncé une série sur les tours jumelles suivie d'une série sur WTC7, en place de quoi on a eu droit à un revoie sine-die de WTC7 avec rediffusion de Pentagone.
Pour moi, il a perdu pieds sur WTC1&2 et pour sauver la mise, a ressorti Pentagone où il était plus sûr de lui, avec toutes ses preuves matériels et objectives qui prouvent sans l'ombre d'un doute que Meyssan est un Clown. WTC7, il doit bien sentir que ça va être dur à faire avaler. Le sine-die risque de durer longtemps.
Mais l'on voit bien le moyen de la méthode, on cache une chose par une autre chose, on fait un tas pour cacher un autre tas.

Dernière modification par philouie (14-10-2017 18:31:49)

Hors ligne

 

#375 14-10-2017 18:59:07

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

CCJ 147 a écrit:

Comme je l'ai indiqué j'ai pu voir une démolition du haut vers le bas et avec explosifs, c'était une structure métalique ,dénudée, de quelques étages.
On y voyait bien les explosifs agir sur les connexions entre les poutres avec un départ du haut vers le bas, et une latence entre les explosions ce qui donne une sorte d'empilement de la structure étage par étage.(bon ok je suis bon pour refaire une recherce de cette séquence smile )
Je suis persuadé que le procédé utilisé pour les tours est une sorte de destruction du haut vers le bas (explosifs et thermite) dont le timing fut déclanché par l'amorce des "pilons"

On en arrive à la "ductibilité" qui explique éventuellement l'amorce des effondrements(si on accepte l'explication du flambage intensif des étages impactés par les crash) mais ce qui se passe après... Nanard le décrivait très bien c'est un véritable déchiquetage de toute la structure,interne, mais aussi externe et toutes les images d'après les effondrement en attestent. Même en suivant les hypothèses de l'écoulement du carburant en feu vers le bas par les conduits d'ascenceurs (mais pas par les escaliers hein!) on pourrait s'expliquer,en extrapolant au delà de l'imaginable, la faiblesse des étages inférieurs aux impacts des crash mais pas les tas de gravas après la disparition des tours.
Et puis les poutres,de plusieurs tonnes, qui volent à gauche à droite...

Pour les tremblements de terre ou vice de construction, tu as bien sur tout à fait raison et je n'utilisais ces exemples que comme image.Dans tous les cas de figures on n'obtiendrait jamais le résultat du 9/11...

Il y a ce cas là, mais c'est par en bas. On voit bien que ce qui reste dessus bascule et n'éclate pas.
https://www.youtube.com/watch?v=3VcZ2RTil2M&t=430s

Hors ligne

 

#376 14-10-2017 20:09:32

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1305

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Bon, puisque Sébastien ne semble pas branché par les devinettes (ces p'tits nouveaux sont terribles ! lol), je vais faire un peu plus précis.Je fais toujours référence à cette vidéo bidon libérée par le FBI sur une requête FOIA. Je fais aussi appel aux photos et autres vidéos  de l'impact du Boeing 767 sur la tour sud du WTC.
Chacun se souvient des couleurs jaune orangé accompagnées de fumées noirâtre sur la tour sud ? Alors comparez avec le développement des couleurs à l'impact du Pentagone. Si quelqu'un ne voit pas la différence, je ne saurais trop lui conseiller la consultation d'urgence d'un ophtalmologiste ! tonguetongue
Les 2 types d'avions sont identiques au point que la certification du pilote sur l'un l'autorise, de facto, sur l'autre.
Le réservoir de carburant se trouve, dans les deux cas au même endroit, sous les passagers dans le caisson permettant l'accrochage des ailes et des trains principaux.
Le carburant restant devait être à peu près de la même contenance.
Ce carburant est mondialement le même, le kérosène.
Pourquoi au WTC l'explosion se déclenche dès que la zone des ailes touche la façade et pourquoi au Pentagone faut-il attendre - confirmé par des témoins - que la dérive soit proche de la façade pour que cette explosion se déclenche ? Au vu de la longueur du 757, c'est en gros entre 1 et 2/10 de secondes de décalage.
A partir de ces points communs, qui peut expliquer les différences complètes de couleurs des deux explosions ?
Les couleurs de la tour sud sont révélatrices des "basses températures" des feux d'hydrocarbures en plein air. Au Pentagone, nous sommes dans des couleurs beaucoup plus vives, même si elles changent d'une image à l'autre. Sur les premières, regardez cette forte lueur blanc brillant accompagnée de ces ionisations rouge/orangées révélatrice de très hautes températures que le kérosène n'atteindra jamais, créant ce plasma orangé qui place la tour de contrôle en ombre chinoise à près de 50 m de l'impact.
Comme ce ne sont pas du tout les couleurs des feux d'hydrocarbures, c'est quoi ???
A vous les studios...cool

Hors ligne

 

#377 14-10-2017 20:18:33

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1305

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Désolé mon bon Mariflo, j'ai omis de te répondre. La réponse de OB est propre à ce type qui ne comprend rien à rien. A part les flux financiers, aussitôt que tu l'interroges sur ce qu'il a lui même déclenché, c'est la panique à bord ! Tu as bien raison sur le guidage et il existait à l'époque, même si le brevet ne fut déposé qu'en 2003 pour détourner le rapprochement qui n'aurait pas manqué d'être fait si survenu plus tôt.
Se rappeler que les brevets et protos furent le fait de Hugues Aircraft et revendus à Raytheon en 2000...

Hors ligne

 

#378 14-10-2017 20:48:05

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Enfin retrouvée...
àpd de 1.37



[Pd d'affichage semble t-il. URL :
http://www.youtube.com/watch?v=CGyc0604 … e=related]

Dernière modification par CCJ 147 (14-10-2017 20:52:53)


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#379 14-10-2017 21:14:04

LAG
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 09-10-2017
Messages: 6

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

@CCJ 147,

Le sujet est effleuré dans Le nouveau Pearl Harbor.

Hors ligne

 

#380 14-10-2017 22:28:17

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1305

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

La plupart des démolitions présentées dans la vidéo de Philouie montrent, comme les images du WTC, les expulsions de fumées dues aux explosions séquencées avant la chute de l'ensemble sur lui même et il ne faudrait pas croire en des démonstrations programmées ?
Ça ne m'étonne pas qu'ils remettent ça régulièrement, pas facile d'enfumer les gens avec de tels exemples et il y aura toujours des Quirant, des OB ou d'autres pour jouer les exécuteurs des basses oeuvres !

Hors ligne

 

#381 15-10-2017 00:01:26

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6539

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Je viens de découvrir cette citation qui m'a fait penser à OB et sa série d'articles relayant la "science" du NIST sur le 11/9.

Paul Valéry (Monsieur Teste, L’Imaginaire) a écrit:

Entre les hommes il n’existe que deux relations : la logique ou la guerre. Demandez toujours des preuves, la preuve est la politesse élémentaire qu’on se doit. Si l’on refuse, souvenez-vous que vous êtes attaqué et qu’on va vous faire obéir par tous les moyens.

Hors ligne

 

#382 15-10-2017 00:41:35

SebastienM
Membre du forum
Date d'inscription: 27-06-2008
Messages: 115

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Modéré : Vidéo (roll) hors-sujet. Je rappelle que ce fil est dédié aux articles de berruyer !
Merci de faire une recherche sur le forum pour parler de tout autre sujet ou créer une nouvelle discussion si besoin.
Aller sur les bons fils de discussion évitera que les échanges partent dans toutes les directions et que ça devienne rapidement tout et n'importe quoi.

Dernière modification par SebastienM (15-10-2017 00:58:51)

Hors ligne

 

#383 15-10-2017 02:59:19

Johannis
Membre du forum
Date d'inscription: 12-09-2017
Messages: 101

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Je viens de vérifier. Le commissaire politique Bérurier (sic!) n'a pas daigné répondre à la question suivante.

Comment expliquez-vous les débris humains retrouvés sur le toit de la Deutsche Bank dont la plupart ne dépassaient pas quelques millimètres?

Il a préféré laisser un de ses chiens de garde "répondre" à côté, prouvant leur totale ignorance des faits et leurs préjugés, couvrant les véritables auteurs de ces crimes. On peut soutenir que tous ceux qui militent pour la VO se rendent complices par leurs mensonges de ceux qui ne veulent pas la manifestation de la vérité. Car en fin de compte, à qui profitent ces mensonges?

Hors ligne

 

#384 15-10-2017 03:00:54

Johannis
Membre du forum
Date d'inscription: 12-09-2017
Messages: 101

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Comment la VO et le commissaire politique Bérurier expliquent-t-ils les vitres soufflées des bâtiments environnants?

Hors ligne

 

#385 15-10-2017 08:56:27

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Prestidigitation... Ou l'art de comparer un tank et une clio (désolé il n'y a pas de constructeur Belge automobile identique... smile )




SeraphimLe 11 septembre 2017 à 17h21
Afficher/Masquer

Les structures métalliques sont les plus solides que nous sachions faire. Elles sont beaucoup plus chères que les structures béton. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès des ingénieurs en constructions métalliques de Grèce ou du Japon, les meilleurs dans le monde, car ils ont l’expérience des tremblements de terre et de l’ingénierie pour y résister. Les tours les plus fiables du Japon ont jusqu’à plus de 40% de métal, cela seul résistant aux tremblements de terre, tandis que le béton n’est que…du sable!
Présenter les tours comme transparentes pour induire le sentiment de leur fragilité relève au mieux de l’erreur, au pire de la manipulation. Leur “transparence” est la contrepartie de leur solidité. De la même façon que l’art gothique, aéré, est au fond beaucoup plus résistant que l’art roman car il calcule mieux la distribution des forces.

+23
Alerter

Les-crisesLe 11 septembre 2017 à 17h27
Afficher/Masquer

“pour induire le sentiment de leur fragilité”

Non, simplement pour montrer que si on coupe les piliers, et qu on fait un immense incendie, en effet ça ne tient pas.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coll%C3%A … -Pailleron


C'est vrai que ça c'est tout à fait à propos..

http://media.gettyimages.com/photos/fire-in-the-junior-secondary-school-in-the-rue-edouard-pailleron-in-picture-id104409781?s=594x594


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#386 15-10-2017 11:00:43

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

CCJ 147 a écrit:

Enfin retrouvée...
àpd de 1.37

CGyc0604iPQ&feature=related

[Pd d'affichage semble t-il. URL :
http://www.youtube.com/watch?v=CGyc0604 … e=related]

hum...
c'est pas plutôt celle-là :
https://www.youtube.com/watch?v=JcpzF9i … t=3h25m52s

Hors ligne

 

#387 15-10-2017 11:27:56

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

philouie a écrit:

CCJ 147 a écrit:

Enfin retrouvée...
àpd de 1.37

CGyc0604iPQ&feature=related

[Pd d'affichage semble t-il. URL :
http://www.youtube.com/watch?v=CGyc0604 … e=related]

hum...
c'est pas plutôt celle-là :
https://www.youtube.com/watch?v=JcpzF9i … t=3h25m52s

Oui Philouie, c'est le doc "Le nouveau Pearl Harbor" auquel LAG faisait référence...
Ma vidéo est une des nombreuses compilations de DC que l'on peut trouver sur Youtube ou sur les sites officiel d'entreprises de DC (promo,travaux déjà réalisés,...)
J'étais tombé sur cette séquence en 2011 et je n'ai même pas capté ce point dans le documentaire... hmm

Merci à LAG de me l'avoir fait remarqué wink

Je ne sais pas si cette DC là est une forme d'essais, une fantaisie ou bien même si elle était réellement nécessaire mais elle prouve qu'elle a été testée/utilisée "officiellement" au moins une fois.


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#388 15-10-2017 13:42:27

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

CCJ 147 a écrit:

Je ne sais pas si cette DC là est une forme d'essais, une fantaisie ou bien même si elle était réellement nécessaire mais elle prouve qu'elle a été testée/utilisée "officiellement" au moins une fois.

Quoi qu'il en soit, on voit bien que la méthode consiste a détruire tous les points d'appuis à tous les niveaux.

Hors ligne

 

#389 15-10-2017 14:14:33

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

C'est sûr que pailleron va expliquer les tours jumelles.
SUr la solidité des édifices, OB a repompé l'explication suivantes :

"Techniquement, les tours du WTC étaient en quelque sorte des structures murales porteuses. Il en résulte une disposition très souple, mais malheureusement concentrée de la structure porteuse au niveau du cœur et du périmètre extérieur des tours, ce qui les rend très vulnérables à l’effondrement progressif."

Tour de passe passe encore puisqu'il ne démontre rien et se contente de suggérer qu'une certaine fragilité des planchers pour entrainer une certaine fragiité de l'édifice, un peu comme celui qui pour juger d'un arbre regarderait ses feuilles.
Ben oui, les planchers sont fragiles et alors ? si un plancher ou deux ou trois tombent, il va se passer quoi ? Et encore qu'en on parle de plancher, il faudrait par ler de morceaux de plancher, on imagine pas 4000 m2 de plancher tomber d'un coup.
Dans ce tour de passe passe est accrédité qu'un plancher qui tombe et c'est l'étage qui tombe, tout vient avec, alors qu'un plancher qui tombent c'est un plancher qui se détachent des façades et du noyau. L'un et l'autre contemplant ça dans une vaste indifférence compte tenu de leur résistance respective.

Hors ligne

 

#390 15-10-2017 14:27:27

Loxosceles
Membre du forum
Date d'inscription: 20-06-2016
Messages: 56

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

D'autant plus que les planchers ne sont pas porteurs, et en sus, allègent la charge sur les structures porteuses en se détachant. Bon, c'est sans doute un peu plus complexe que ça, mais ça prouve bien qu'avec la rhétorique (remplaçant la connaissance technique) on peut décrire et expliquer en apparence n'importe quel phénomène.

Hors ligne

 

#391 15-10-2017 14:33:38

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Reopen devrait avoir un droit de réponse concernant le point 3 "Les incendies",non?
Diffamation et sélection de points aléatoires pris hors contexte...

https://www.les-crises.fr/911-2-les-tours-jumelles-3/




Cet article(lien vers l'article de Reopen) reprend ainsi l’analyse du rapport d’enquête :

Dans le rapport du NIST (NCSTAR 1-5A, p 80), on peut lire :

"De nombreux médias rapportent que des personnes ont été brûlées dans le hall d’entrée du WTC1 après l’impact de l’avion. De multiples témoins parlent d’un flash de feu dans le hall d’entrée au moment de l’impact de l’avion. Ce flash provenait d’une ou plusieurs cages d’ascenseurs reliant le hall d’entrée aux étages situés au dessus du point d’impact de l’avion. Ceci laisse penser qu’une certaine quantité de carburant enflammé a pénétré dans au moins une de ces cages d’ascenseur et est tombé sur environ 350m. Même après être tombé de cette hauteur, il restait suffisamment de carburant non brûlé pour créer la surpression qui a ouvert la porte d’ascenseur au niveau du hall d’entrée et a projeté du carburant non brûlé dans le hall, produisant l’énorme boule de feu qui a été observée."

Le rédacteur se met alors à présenter des théories comme des évidences, avec des arguments qui semblent rationnels, si ce n’est que le rédacteur ne connait pas grand chose au sujet, et donc tout cela reste des propos de bistrot (les histoires de passages de câbles, de la façon dont serait absorbé du kérosène enflammé en chute libre dans une cage d’ascenseur, le fait que ce calcul est réalisé sur du kérosène liquide non enflammé et non sur du kérosène enflammé, bien plus volatil et invasif, etc.)

3. Il faut aussi tenir compte du fait qu’après avoir traversé plus de la moitié de la surface de la tour, seule une partie du carburant s’est écoulée dans les cages des ascenseurs express situées sur le côté opposé. Cette quantité a été estimée à 1/22ème du carburant total, soit 600 litres. Cependant, il y avait également des passages de câbles de 30×45 cm entre les étages et des trous dans le plancher suite à l’impact dans lesquels le carburant se serait perdu. Une estimation réaliste donnerait donc environ 450 litres de carburant dans chaque cage, en supposant que cette quantité de carburant ait pu traverser tout l’étage jusqu’aux ascenseurs express.

4. Le carburant aurait adhéré à la cage d’ascenseur pendant sa chute. En effet, les cages d’ascenseur étaient doublées de plaques de plâtre de 5 cm d’épaisseur et, en raison de sa faible tension superficielle, le carburant les aurait profondément imbibées. La surface totale d’une cage d’ascenseur express est estimée à environ 5 500 m2. Une rapide expérimentation montre qu’un revêtement de plâtre absorbe environ 1 litre de kérosène au mètre carré. Tout le carburant disponible (450 litres) aurait donc été absorbé avant d’avoir atteint la moitié du chemin à parcourir. En conséquence, le carburant disponible qui pouvait s’écouler depuis les étages impactés n’aurait pas pu atteindre le hall d’entrée des tours jumelles.


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#392 15-10-2017 14:57:26

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

L’une des raisons qui ont fait fleurir la théorie de la démolition par explosif a été la rapidité de l’effondrement des tours. Beaucoup de truthers ont d’ailleurs un mantra, répété sans cesse : “LA VITESSE DE LA CHUTE LIBRE” des tours, comme si on lâchait une pomme du haut d’une des deux tours.

Premier problème – une paille – : c’est totalement faux, comme on le voit sur les vidéos de l’effondrement… La vitesse d’écroulement est clairement inférieure à 70 % de celle en chute libre.



Mais aussi :

Soulignons aussi que la simple présence à un endroit aussi éloigné de la tour du tas de débris précédent – ou d’autres – est contradictoire avec une démolition contrôlée (les débris ne débordent pas beaucoup en général…)


Pour finalement en arriver à:


Quoi qu’il en soit, et c’est un fait bien connu des spécialistes, la chute libre n’est absolument pas une caractéristique des démolitions contrôlées.


Pffffffffff.. Bon ben je pense avoir fait le tour de la question et il n'y a rien d' OBjectif dans cette série d'articles... Comme d'habitude !!!

Dernière modification par CCJ 147 (15-10-2017 14:59:07)


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#393 15-10-2017 19:30:17

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

philouie a écrit:

alors qu'un plancher qui tombent c'est un plancher qui se détachent des façades et du noyau. L'un et l'autre contemplant ça dans une vaste indifférence compte tenu de leur résistance respective.

Pas vraiment, dans le cas des twins (3000m2 de plancher autour d'un noyeau de 1000m2) cela aura un effet asymétrique, un effondrement des planchers va supprimer les supports latéraux des poteaux extérieurs et diminuer leur résistance au flambement. Le noyau, par contre, en tant que structure autoportante ne devrait, lui, pas en souffrir.


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#394 15-10-2017 22:02:57

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

En fait pour Béru, l'explication est simple : c'était de la camelote :

Les-crises Le 22 septembre 2017 à 10h54

La réponse est simple, ces tours etaient de la camelote à l extérieur, une simple rangee de poutres boulonnees,comment voulez vous que ça arrête un avion à 800 km h ? Ça le déchiquette c est tout.

Et comme ça été construit léger pour monter haut et vite, ça résiste mal au feu…

Dernière modification par philouie (15-10-2017 22:03:29)

Hors ligne

 

#395 15-10-2017 22:23:34

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

inam56 a écrit:

philouie a écrit:

alors qu'un plancher qui tombent c'est un plancher qui se détachent des façades et du noyau. L'un et l'autre contemplant ça dans une vaste indifférence compte tenu de leur résistance respective.

Pas vraiment, dans le cas des twins (3000m2 de plancher autour d'un noyeau de 1000m2) cela aura un effet asymétrique, un effondrement des planchers va supprimer les supports latéraux des poteaux extérieurs et diminuer leur résistance au flambement. Le noyau, par contre, en tant que structure autoportante ne devrait, lui, pas en souffrir.

Pour le cœur, c'est évident, mais pour les façades extérieures je demande à voir.
Je ne suis pas tout à fait convaincu, parce que chacune des colonnes fait partie d'un réseau de colonnes et qu'on ne peut raisonner comme si chaque colonne était désolidarisée des autres. Mais pourquoi pas, flambement des façades extérieures, il reste encore le noyau.

Dernière modification par philouie (15-10-2017 23:17:15)

Hors ligne

 

#396 15-10-2017 23:19:16

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

CCJ 147 a écrit:

OB:

Le rédacteur se met alors à présenter des théories comme des évidences, avec des arguments qui semblent rationnels, si ce n’est que le rédacteur ne connait pas grand chose au sujet, et donc tout cela reste des propos de bistrot

.

j'aime bien cette remarque de Béru.
Il y connait quoi, lui ?

Hors ligne

 

#397 15-10-2017 23:24:43

philouie
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2017
Messages: 34

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

CCJ 147 a écrit:

Mais aussi :

Soulignons aussi que la simple présence à un endroit aussi éloigné de la tour du tas de débris précédent – ou d’autres – est contradictoire avec une démolition contrôlée (les débris ne débordent pas beaucoup en général…)


Pour finalement en arriver à:


Quoi qu’il en soit, et c’est un fait bien connu des spécialistes, la chute libre n’est absolument pas une caractéristique des démolitions contrôlées.


Pffffffffff.. Bon ben je pense avoir fait le tour de la question et il n'y a rien d' OBjectif dans cette série d'articles... Comme d'habitude !!!

Ce qui ne l'empêche pas dire ensuite que ça se passe comme dans une démolition contrôlée, les avions et le feu en place d'explosif...
La cohérence, c'est pas son fort.

Hors ligne

 

#398 16-10-2017 00:16:04

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Dans le mille Philouie, tu vois aussi mon post ou je reprends son commentaire (si c'est bien lui qui modérait les comm)sur Pailleron, cette réponse faisait immédiatement suite à un commentaire supprimé qui évoquait le WTC7(parce que hors sujet)...

Quand aux phrases sur la série les incendies, tu le fais très bien remarquer, c'est tout et son contraire!
L'argument, les truthers parlent tous de "LA VITESSE DE LA CHUTE LIBRE" , est faux !!! Richard Gage,par exemple, à toujours évoqué pour les tours le "NEARLY FREE FALL"!!!
Alors si on suit bien OB, les tours n'ont pas été dynamitées parce que la chute libre n'est pas la caractéristique d'une DC... Donc ce que veut dire OB c'est qu'on se trompe parce qu'on parle de chute libre et qu'on devrait dire "quasi chute libre" alors cela pourrait être une Dc hmm
Faudrait peut-être aussi qu'il définisse une chute qui serait caractéristique d'une DC, parce qu'il suffit de regarder une ou deux vidéos de DC pour avoir des temps de chute systématiquement différents de part la nature des édifices à détruire et de la manière dont ils sont démolis!!!


Je pense que pour la série sur le WTC7 on peut se brosser, il a souvent répondu à ses détracteurs par son sacro-saint argument  le "NIST", me demande bien quel tour de passe passe il utiliserait pour omettre de parler de l’acceptation par le NIST de la chute libre du 7.... Ah mais oui j'oubliais c'est pas caractéristique d'une DC !!!!

Dernière modification par CCJ 147 (16-10-2017 00:17:53)


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#399 16-10-2017 11:23:42

Loxosceles
Membre du forum
Date d'inscription: 20-06-2016
Messages: 56

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

C'est pourquoi je réitère : les arguments de Berruyer ne m'intéressent pas, car il n'est que dans la rhétorique. Je pense qu'on s'est tous aperçus qu'il est dans une démarche de conviction et non de vérité (et surtout quand il utilise le terme de "vérité" pour se défendre). Son attitude rend les choses difficiles car dès qu'on veut comprendre pourquoi, tout en prétendant être dans le discours technique alors qu'il est dans la profession de foi envers une théorie qui, "accessoirement" est la théorie officielle, on glisse de facto dans le procès d'intention. Selon certains il est missionné, pour d'autres il est juste incapable de comprendre, ou encore, pour d'autres (dont je fais partie), il est en fait dans une sorte de démarche territoriale : il veut se démarquer comme hors d'une mouvance qu'il accepte lui-même de désigner avec les autres comme "conspirationniste". Ce qui expliquerait son attitude ambivalente d'une manière générale. Comme Chomsky, son idole, il refuse de s'attaquer au 11 septembre, mais pire, il accrédite, comme ce dernier, l'essentiel de la théorie officielle. A partir de là, on voit bien que le dialogue est rompu.

Berruyer n'apporte rien sur le plan technique. Les quelques rares arguments qui font mouche sont perdus dans une masse absurde de données souvent contradictoires dont le but ne semble être que de noyer "l'hypercritique" qu'il prétend dénoncer. Dès lors je m'en tiens à une idée qui rejoint les longues analyses que je suis depuis des années sur le site dedefensa.org : les-crises.fr fait partie de ces nombreux sites à la frontière entre système et anti-système, qui ne choisissent pas franchement leur camp car il peut être compliqué d'assumer tous les constats qui font que d'autres se classent plus radicalement dans l'anti-système. Que ce soit par crainte d'assumer une posture cohérente mais "suspecte", par incapacité à tirer les conclusions d'un raisonnement sans concessions, ou encore la volonté d'avoir un trône à soi dans le système, dans les rédactions, devant la caméra, bref l'envie de briller en société entrant en conflit avec la passion de la vérité et de la rigueur intellectuelle dont Berruyer a démontré qu'il ne voulait pas l'avoir sur au moins certains sujets.

S'il fallait cartographier la lutte idéologique qui fait rage plus particulièrement depuis les débuts d'internet entre la pensée-système et une pensée plus indépendante, cette carte serait brouillée par certaines données de caractère essentiellement sociologique qui pousse les groupes humains à se définir selon certains contours eux-mêmes en partie dressés par les clivages politiques (qu'ils correspondent par exemple au mouvement conservateur ou au mouvement progressiste sociétal ou encore à des mouvances dites patriotiques, identitaires, ou encore d'autres), qui viennent compliquer les choses et perturber la "lutte" idéologique dont il est question. Je n'en tire qu'une seule conclusion, qui reste à peu près la même depuis l'année dernière : Olivier Berruyer veut conserver un pré carré qui lui donne accès à un droit de parole parmi l'élite, et pour cela, il s'interdit de toucher à certains sujets, comme le 11/09. Cela je pourrais l'admettre, s'il n'allait pas jusqu'à défendre toutes griffes dehors la thèse officielle, l'une des théories les plus stupides, insultantes et brinquebalantes que l'époque moderne ait inventé pour jeter les peuples les uns contre les autres en plus de justifier une oppression sociale extrêmement grave (patriot act et autres dérives qui ont eu lieu depuis, comme les assassinats par drones, et une surveillance généralisée qui se propage dans tout l'occident, sans parler de l'invention d'un néo-terrorisme d'état auquel on fait prendre les apparences d'un ennemi extérieur). Cette prise de position est pour moi impardonnable, et le fait que Berruyer soit ouvertement dans la posture idéologique me fait me désintéresser totalement de ses arguments qui ne sont convaincants que dès lors qu'on accepte d'entrer de plein pied dans sa rhétorique dépourvue de sens et de vision d'ensemble : une vision des choses totalement borgne, or on sait où les borgnes sont rois.

Dernière modification par Loxosceles (16-10-2017 11:26:30)

Hors ligne

 

#400 16-10-2017 11:36:05

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 514

Re: Série sur le WTC chez Berruyer (11-09-2017)

Tiens je vois que les commentaires sur le pentagone chez OB sont fermés. Il en a marre sans doute.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr