ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 09-11-2016 11:10:31

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Donald Trump vient de remporter les élections Américaines pour devenir Président des États-Unis.
Je propose de discuter sur ce fil les conséquences de ce scrutin par rapport à l'évolution de la position de la future administration Américaine au sujet des attentats de 11 septembre.

On pourrait aussi signaler sur ce sujet, les positions de Donald Trump sur ces attentats pendant sa campagne présidentielle, par exemple dans cette Reopen News:
http://www.reopen911.info/News/2016/02/ … septembre/
On peut lire:

L’ancien porte-parole de Bush Ari Fleischer a traité Trump de « truther » [chercheur de vérité, ndt.] du 11-Septembre. Même Stephanie Ruhle, la présentatrice de Bloomberg qui avait posé la question, s’écria, « Attendez, vous ne pouvez pas rendre George Bush responsable de ça. »

Dernière modification par Mariflo (09-11-2016 11:52:14)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#2 09-11-2016 12:01:52

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1130

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Il ne faut pas s'attendre à une quelconque inflexion de la position officielle. Tout au plus peut-on s'attendre à ce que le 11-9 soit moins souvent mentionné officiellement comme justification des politiques étrangères ou domestiques. Lorsque Trump avait de nouveau mentionné els doutes sur les événements au début de la campagne présidentielle, il s'agissait moins d'une tentative ouvert de remettre en cause la VO, que d'un clin d'œil à une partie de l'électorat en même temps que d'un avertissement à l'oligarchie, qu'il ne se laisserait pas faire comme les autres. Une fois le message passé (ou non...), il a fait marche arrière. Mais il est vrai que les élites ont du s'inquiéter de voir quelqu'un qui leur avait fait comprendre qu'il refuserait de rentrer dans le moule, notamment en matière de politique étrangère, et qu'il ne se ferait pas manipuler comme George W. Bush.

    Autrement dit, s'il veut mener une politique étrangère plus isolationiste, il le fera. Pas question de permettre une manipulation de masse pour lui forcer la main. C'est là qu'il y aura un changement. Reste à savoir jusqu'où les oligarques sont prêts à le laisser aller dans le sens d'une telle inflexion (Meyssan dit déjà qu'ils sont prêts à le torpiller s'il allait trop loin contre leurs intérêts) – et dans quelle mesure Trump pourrait jouer la carte de la révélation pour se protéger d'eux.

Hors ligne

 

#3 09-11-2016 15:08:33

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 358

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Intéressant comme idée.Donald Trump a déjà concédé en entrevue en 2001 que les tours avaient été démolies et de plus il n'est pas redevable envers les multinationales pour le financement de sa campagne électorale,ce qui fait de lui un potentiel allié dans la recherche de la vérité sur les causes véritables des attentats du 11 septembre 2001.Alors oui,il pourrait rouvrir l'enquête.J'ai aussi vu sur YouTube Richard Gage dire que l'équipe de AE911truth avait remis en personne à Donald Trump toute la documentation prouvant la démolition contrôlée des tours au début de sa campagne et que sa réception avait été excellente.
Le vote d'hier en est un de révolte du peuple américain.Après avoir vu leur propre président déposer son véto pour empêcher les familles des victimes de poursuivre l'Arabie Saoudite suite à la déclassification des 28 pages,et avec toutes les nouvelles informations disponibles aujourd'hui sur les causes véritables des attentats, jumelées aux restrictions des libertés individuelles extrêmes et d'une dette exponentielle du aux guerres sans fin que les E.U. mènent depuis partout sur la planète,le peuple a saisi la situation et a dit assez c'est assez.Et pour peaufiner le portrait d'ensemble,les courriels dévoilés pendant la campagne montrant que l'Arabie Saoudite finançait et ISIS et la campagne d'Hillary Clinton,plus les révélations de cérémonies de satanisme,je pense qu'il était temps de tirer la plug.

Hors ligne

 

#4 09-11-2016 16:36:39

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Analis a écrit:

Reste à savoir jusqu'où les oligarques sont prêts à le laisser aller dans le sens d'une telle inflexion (Meyssan dit déjà qu'ils sont prêts à le torpiller s'il allait trop loin contre leurs intérêts) – et dans quelle mesure Trump pourrait jouer la carte de la révélation pour se protéger d'eux.

Tu as raison Analis, il n'y aura jamais de réouverture de l'enquête sur le 11/9. La raison est dans cette phrase. Jusqu'où ? Kennedy est là à titre d'exemple.
Les révélations suivant cette réouverture amèneraient un tsunami politique que personne ne souhaite, parce que personne n'est certain de pouvoir le contenir. En plus, bien que le Président soit le commandant en chef des armées, on voit déjà avec Obama comment certains officiers généraux tiennent compte de ses ordres sur la Syrie, et on imagine mal, y compris pour la paix mondiale, les réactions de la partie de l'Air Force mouillée jusqu'aux cheveux dans ces attentats !
Ne rêvons pas, au mieux, ça restera à titre d'avertissement pour les salopards planqués derrière ce coup tordu, au mieux....

Par contre, en espérant ne pas être trop HS, ce vote donne un nouvel espoir. Après le Brexit, le référendum contre l'Ukraine en Europe par les Hollandais, les peuples commencent à bouger.

C'est d'autant plus remarquable aux USA que le matraquage des merdias atteignit des stades quasiment inconnus en faveur de Clinton et contre Trump. Pour que le peuple américain donne une victoire aussi large (je crois qu'il faut remonter loin, hors magouilles, pour trouver une victoire aussi large), il fallait que le rejet populaire de la classe dirigeante auto-proclamée soit vraiment débordant.

Un plaisir de fin gourmet est de suivre depuis ce matin nos commentateurs, pourris jusqu'à l'os, chercher maintenant les défauts de la Clinton, qu'ils n'avaient jamais remarquer avant (pourtant il yavait de quoi faire !), pour ne pas passer pour des truffes. Ce rétro pédalage est un régal et en dit long sur l'objectivité de toute information circulant par ces canaux.

J'imagine ce que va être le niveau de notre campagne présidentielle et la bovinerie des foules qui après avoir massivement cru en Clinton parce qu'elle était si bien, vont adopter Trump avant de prendre partie pour celui qu'on leur imposera.
Il ont bien voté pour Hollande...

Dernière modification par nanard (09-11-2016 16:47:52)

Hors ligne

 

#5 11-11-2016 14:22:03

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1130

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

nanard a écrit:

C'est d'autant plus remarquable aux USA que le matraquage des merdias atteignit des stades quasiment inconnus en faveur de Clinton et contre Trump. Pour que le peuple américain donne une victoire aussi large (je crois qu'il faut remonter loin, hors magouilles, pour trouver une victoire aussi large), il fallait que le rejet populaire de la classe dirigeante auto-proclamée soit vraiment débordant.

Attention quand même, Hillary Rodham Clinton a remporté le vote populaire, de très peu il est vrai (0,2 % d'avance). Ce qui a pu donner l'impression d'un raz-de-marée en faveur de Trump, c'est que les médias ont d'emblée présenté le nombre de grands électeurs remportés par les candidats, probablement car ils se sont rendus compte que le donner nombre de suffrages ne voulait rien dire vu qu'il apparaissait en effet tôt que Trump avait une large avance au niveau du collège électoral.

    Il reste que le désaveu des élites est flagrant, c'est bien la candidate de Wall Street et compagnie qui a été rejetée, dans un résultat à front renversé car le gagnant de cette joute est un capitaliste républicain. Cependant, ce sont des électeurs conservateurs, peu ouverts, répressifs et adeptes du laissez-faire économique le plus sectaire, déçus de ce que la mondialisation ne leur ait pas profité, qui l'ont élu. Les minorités aussi bien que les blancs progressistes, y compris les femmes, se sont peu mobilisées, tant la candidate démocrate était repoussante. Après, et c'est ce qui importe pour nous, c'est aussi la candidate de la guerre qui a été battue. Il y a de quoi s'en réjouir. Il reste que Trump marche sur des charbons ardents, et je ne peux que te rejoindre sur le reste de ton message. Je précise ce que je voulais dire : la carte de la révélation peut être utilisée par Trump comme une arme atomique si on essayait de le déstabiliser. Mais sa marge de manœuvre sera étroite, une partie de l'armée semblant vouloir s'affranchir du contrôle politique.

    Sinon, il n'y a pas plus de réactions ? C'est quand même incroyable !

Hors ligne

 

#6 11-11-2016 15:09:44

marcan
Membre du forum
Date d'inscription: 23-09-2008
Messages: 348

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Je ne crois pas qu'il jettera le pavé dans la marre mais il pourrait permettre la poursuite des investigations du côté de l'Arabie Saoudite. Ce serait moins risqué et tout à fait dans la ligne de ses déclarations. L'Arabie Saoudite pourrait alors commencer le grand déballage pour se dédouaner. Ca reste de l'ordre du possible.

A part ça ce qui m'inquiète c'est que visiblement Israël était pour Trump. Tout mes amis juifs était à fond pour lui. En effet il semble qu'il soit proche de Netanyahou. Donc dans l'éventualité où Israël serait impliqué dans les attentats cela pourrait modifier son comportement sur le sujet.

Hors ligne

 

#7 11-11-2016 18:27:03

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Analis, ne pas se tromper de combat. La gauche française qui n'a aucune tenue (cf le message de son enflure au nouveau Président) essaie de se rattraper aux branches pour expliquer son désarroi... et la victoire de Trump, ne tombons pas dans le même travers !

Les Etats-Unis ont une constitution.
Elle ne doit pas être si mal foutue que ça, dans quasiment le même laps de temps que nous, eux n'ont pas été obligé d'en être à la 5ème version. Elle dit que ce sont les grands électeurs qui élisent le Président, point barre, le reste c'est du pipo.
Alors que la menteuse ait des voix d'avance, ça ne sert à rien. D'ailleurs comme quoi c'est un argument de mauvaise foi et de piètre démocrate refusant le verdict du peuple, quand dobeliou a été élu, son adversaire avait 500 000 voix d'avance, je n'ai pas souvenance qu'on ait fait un tel brassage autour d'un non événement ne correspondant à aucune réalité US.
Par contre, ce sur quoi ces rigolos ne s'attardent pas trop, c'est le nombre de grands électeurs d'avance pour TRUMP !

Pour garder la même comparaison dobeliou avait 5 grands électeurs d'avance et ne franchissait la barre fatidique que de 1, Trump en a quasiment 70 et ce n'est pas courant chez eux, ça démontre bien le ras le bol qu'il a su canaliser.

Ce qui est à craindre, je souhaite me tromper, c'est que les néo-cons tentent un coup dur avant sa prise de fonction, pour provoquer un clash et/ou le mettre dans l'obligation de soutenir une politique qu'il ne souhaite pas (au moins à première vue).
C'est dans ce cadre qu'il faut sans doute voir l'accumulation des soldats de l'OTAN à la frontière Russe. Si ce n'est pas de la provocation, il faudra m'expliquer comment l'appeler !
Oui, la partie la plus à droite de l'armée ne répond plus, mais à qui la faute ? Kennedy avait limoger son chef d'état-major inter-armes, il attend quoi Obama (commandant en chef des armées de part la constitution), ça fait un an qu'ils font ce qu'ils veulent sans la moindre sanction, pourquoi ne pas continuer ?

Marcan, tes amis juifs ne représentent pas obligatoirement l'opinion majoritaire en Israël ! Quand à la reprise des investigations côté Arabie, ça ne ferais que poursuivre le vaste enfumage en cours.
Oui, il y avait 19 idiots utiles aux USA avant les attentats
Oui, ils ont eu un comportement social plus proche des fêtards que des salafistes introvertis, creuset habituel des sacrifiés.
Oui, certains ont pris des cours de pilotage
Par contre, elles sont où les preuves de la présence des types en question dans les avions ?

Il semblerait que les comploteurs aient réussi un grand coup, trop de gens font encore la liaison qui leur semble obligatoire entre les arabes à tout faire et les détournements des 4 avions. C'est dans les têtes, détourner un avion, encore des arabes, ben voyons !

Hors ligne

 

#8 12-11-2016 15:40:18

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1130

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

nanard a écrit:

Les Etats-Unis ont une constitution.
Elle ne doit pas être si mal foutue que ça, dans quasiment le même laps de temps que nous, eux n'ont pas été obligé d'en être à la 5ème version. Elle dit que ce sont les grands électeurs qui élisent le Président, point barre, le reste c'est du pipo.
Alors que la menteuse ait des voix d'avance, ça ne sert à rien. D'ailleurs comme quoi c'est un argument de mauvaise foi et de piètre démocrate refusant le verdict du peuple, quand dobeliou a été élu, son adversaire avait 500 000 voix d'avance, je n'ai pas souvenance qu'on ait fait un tel brassage autour d'un non événement ne correspondant à aucune réalité US.
Par contre, ce sur quoi ces rigolos ne s'attardent pas trop, c'est le nombre de grands électeurs d'avance pour TRUMP !

Pour garder la même comparaison dobeliou avait 5 grands électeurs d'avance et ne franchissait la barre fatidique que de 1, Trump en a quasiment 70 et ce n'est pas courant chez eux, ça démontre bien le ras le bol qu'il a su canaliser.

D'abord, le vote minoritaire de W. Bush en 2001 avait été abondamment commenté. Mais surtout, tu te contredis, en te référant tantôt à la légalité institutionnelle et aux grands électeurs, puis dans la foulée au vote du peuple, qui lui dans l'histoire a bien été contredit. Quant à la si souvent vantée stabilité de la constitution des USA, notamment par rapport à la française, il faut la relativiser. On ne peut pas comparer un amas de peuples inconstitué, voué à l'instabilité, avec un pays composé d'une masse assez homogène de colons blancs. Et il ne faut quand même pas perdre de vue que la constitution des USA, d'une était conçue comme une institution destinée à entraver le pouvoir, et de deux a quand même été amendée à de nombreuses reprises sur des points très importants (le plus essentiel étant le 14ème amendement), en dépit d'un mécanisme de révision fastidieux, plus sans doute que celui de n'importe quelle constitution de pays d'Europe.

     Le système de grands électeurs était de toute manière à la base, et à l'évidence, parfaitement anti-démocratique, et revendiqué comme tel. S'il est un héritage archaïque d'une époque révolue, je ne veux certes pas condamner les constituants d'alors, car les USA étaient le pays le plus avancé et le plus pluraliste au monde (je ne dis pas démocratique à dessein), et ce système apparaissait comme un progrès évident. Mais les fondateurs envisageaient alors un système qui limite la légitimité du président, qui ne devait pas pouvoir se reposer sur une légitimité populaire issue des urnes pour verser dans l'abus de pouvoir et la tyrannie. À l'époque on appelait les choses par leur nom, et le régime représentatif n'était pas qualifié de démocratie, les constituants se disant ouvertement anti-démocrates (à l'image des révolutionnaires français) ; les premières élections présidentielle ne se faisaient même pas au vote populaire, les grands électeurs étant désignés selon les modalités définies par les parlements de chaque état. Actuellement encore, la constitution fédérale ne garantit pas que les états soient obligés de recourrir au suffrage populaire pour les désigner. Mais maintenant, de toute manière, ce système élitiste ne garantit même plus que le président n'abusera pas de ses pouvoirs, George W. Bush en étant la plus éclatante
illustration. Cependant, comme une révision constitutionnelle est très difficile, rien ne se fera dans ce domaine tant que les républicains n'auront pas perdu au moins une fois de cette façon.

    Rappelons au passage que les grands électeurs ne sont même pas obligés de voter pour le candidat qu'ils sont sensés représenter (ce sont des électeurs, après tout). Alors que déjà on appele à faire dérailler l'investiture de Trump, notamment par le biais de procédures judiciaires basées sur les doutes sur ses finances (car sa fondation aussi est sous le coup des critiques), ce n'est pas forcément si théorique.

    Et s'il ne s'agit pas de se tromper de combat, il faut rappeller que ce sont les mêmes électeurs qio ont voté Trump qui sont responsables de la situation actuelle (il est vrai qu'il n'est pas tenu par leurs intentions...). Parrallèlement, il ne faut surtout pas omettre de mentionner que les élections législatives, concommitantes de l'élection présidentielle, ont remis au pouvoir les mêmes majorités parlementaires, républicaines, dont ne doutons pas plein d'oligarques élitistes méprisant copieusement le peuple. Il faut donc relativiser l'idée d'un vaste vote-sanction contre les élites.

nanard a écrit:

Ce qui est à craindre, je souhaite me tromper, c'est que les néo-cons tentent un coup dur avant sa prise de fonction, pour provoquer un clash et/ou le mettre dans l'obligation de soutenir une politique qu'il ne souhaite pas (au moins à première vue).
C'est dans ce cadre qu'il faut sans doute voir l'accumulation des soldats de l'OTAN à la frontière Russe. Si ce n'est pas de la provocation, il faudra m'expliquer comment l'appeler !
Oui, la partie la plus à droite de l'armée ne répond plus, mais à qui la faute ? Kennedy avait limoger son chef d'état-major inter-armes, il attend quoi Obama (commandant en chef des armées de part la constitution), ça fait un an qu'ils font ce qu'ils veulent sans la moindre sanction, pourquoi ne pas continuer ?

C'est ce dont j'ai peur, bien plus que d'une enquête sur ses fonds. Que Trump soit mis devant le fait accompli d'une quasi-guerre en Ukraine, tout comme il se peut que l'offensive contre Raqqa participe des mêmes visées.
    Un plan des oligarques pourrait être de le faire destituer, ce qui amènerait à le remplacer par le faucon Pence.

Dernière modification par Analis (12-11-2016 15:48:07)

Hors ligne

 

#9 12-11-2016 19:26:02

Le Joker
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2008
Messages: 21

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Ca sera évidemment intéressant de suivre la position de Trump sur le 9/11 à l'avenir, sachant qu'il est déjà question qu'il revienne sur certains propos tenus durant sa campagne (comme les poursuites à l'encontre de Hillary Clinton). Et avec qui plus est Giuliani à ses côtés. De toute façon, les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent... La solution devrait plutôt venir d'en bas.


D'ailleurs, petit hors sujet mais c'est amusant de voir qu'en France il y a quelques semaines, Alain Juppé a parlé des sites dont il faudrait punir ceux qui les consultent régulièrement, en visant par exemple... les sites remettant en cause le déroulé officiel des attentats du 11 septembre 2001 ! (profitez donc les amis ! bientôt, aller sur ReOpen sera un délit !)

A 28 min 31 sec dans la vidéo :
http://youtu.be/fr9HLdYkdug?t=28m31s

Dernière modification par Le Joker (12-11-2016 19:28:40)


"Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous lyncherait."

George H.W. Bush, 41e Président des Etats-Unis d'Amérique

Hors ligne

 

#10 12-11-2016 20:23:19

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Ce qui est sur, c'est que depuis des lustres, la Clinton n'est pas en odeur de sainteté aux USA.
Comme elle était la représentante à peine camouflée de la finance, son rejet massif - près de 70 grands électeurs d'écart, ce qui n'est pas courant, loin s'en faut - est bien la démonstration du rejet de ces soutiens, en grande partie responsables de la situation actuelle du pays et surtout de sa population.

Pour la confirmation électorale au niveau de la Chambre des Représentants , il semble, comme en France, y avoir au moins une logique chez les électeurs de base cette fois. On ne peut pas appeler à la magistrature suprême un candidat d'une tendance pour lui mettre dans les jambes une majorité contraire, sinon comment le nouveau Président pourrait tenir ses promesses, en imaginant  qu'il veuille le faire !

Joker, tu es sur de ton timing dans  la vidéo que tu proposes ? je viens de visionner et Juppé ne parle pas du tout de ça mais des primaires au LR !

Ce qui m'ennuie le plus dans cet échange, c'est que tu sembles sur la même ligne que moi sur les risques actuels de dérapage volontaire des néos-cons pour mettre le futur Président dans l'obligation de suivre leur politique de mort dès sa prise de fonction. Contrairement à la météo, il est à craindre que les mois à venir soient chauds...

Hors ligne

 

#11 12-11-2016 20:36:40

Le Joker
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2008
Messages: 21

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

nanard a écrit:

Joker, tu es sur de ton timing dans  la vidéo que tu proposes ? je viens de visionner et Juppé ne parle pas du tout de ça mais des primaires au LR !

J'avais édité mon message juste après l'avoir posté car je m'étais rendu compte que je m'étais trompé d'un chiffre (peut-être as-tu vu la vidéo à ce moment-là ?).

Pour le vrai timing donc : à 28 min et 31 sec, il commence à parler des différents sites internet et à 28min53, il parle précisément du 11 septembre.

Dernière modification par Le Joker (12-11-2016 20:38:43)


"Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous lyncherait."

George H.W. Bush, 41e Président des Etats-Unis d'Amérique

Hors ligne

 

#12 12-11-2016 21:15:25

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Le sujet ici dans ce fil concerne la position de Trump sur les attentats du 11.9. et non pas les raisons de son élection.
Lors de sa campagne, Trump a reproché à Bush et à son équipe au pouvoir de ne pas avoir tenu compte des nombreux avertissement de la CIA. De ce fait, Trump rend responsable Bush de la survenue de cette catastrophe (voir la Reopen news dont le lien est dans le 1er message). Ok, mais c'est tout ! A ma connaissance, il n'a pas menacé d'attaquer en justice Bush une fois élu président des États-Unis comme il a menacé de le faire pour Clinton à propos de ses mails. Mais déjà Trump semble vouloir changer d'avis pour Clinton  !! Alors pour ce qui est d'envoyer Bush en taule, cela semble très peu probable maintenant ?  Avez-vous des infos là-dessus ? Pensez-vous que Trump va poursuivre dans son idée que Bush est responsable de ne pas avoir contrer ces attentats et va donc demander une enquête à ce propos ?

Dernière modification par Mariflo (12-11-2016 21:47:59)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#13 12-11-2016 21:53:05

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Tu as raison de recadrer le débat Mariflo ! Si je le crois capable de poursuivre Clinton en justice, je ne pense pas qu'il cherche quelque souci que ce soit à Bush.

D'abord, ils sont du même parti et Trump va bien avoir besoin d'une majorité unie pour passer les textes qu'il souhaite.

Ensuite, il sait très bien le pipo que représente la VO et le tsunami politique que serait sa remise en cause. Le pire qu'il puisse faire sans risquer d'avoir un avenir... "Kennedien", c'est mettre en avant cette responsabilité, sans remettre en cause le joli conte à dormir debout.
Comme dobeliou est politiquement grillé, ça n'engage pas à grand chose et montre la rigueur du Président.

Merci Joker pour cette rectification, vraiment, avec Juppé, la liberté de pensée et d'expression est en plein développement... négatif !

Hors ligne

 

#14 13-11-2016 11:40:56

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1130

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

nanard a écrit:

Pour la confirmation électorale au niveau de la Chambre des Représentants , il semble, comme en France, y avoir au moins une logique chez les électeurs de base cette fois. On ne peut pas appeler à la magistrature suprême un candidat d'une tendance pour lui mettre dans les jambes une majorité contraire, sinon comment le nouveau Président pourrait tenir ses promesses, en imaginant  qu'il veuille le faire !

Le problème avec cette interprétation qui semble couler de source, c'est qu'on ne peut pas dire que Trump se soit fait donner une majorité parlementaire. Au contraire. Il n'est plus républicain que nominalement, le parti républicain dans l'ensemble s'est montré très hostile envers lui, dont nombre des parlementaires ré-élus. Il a bénéficié du rejet de son adversaire parce qu'elle était perçue comme la candidate de la finance*, le problème c'est que le parti républicain reste le principal parti de Wall Street, quantité de ses oligarques parlementaires continuant de s'en faire les lobbyistes. Il a donc une marge de manœuvre très réduite, sans vraie majorité.
    Cela aura indiscutablement une influence considérable sur le sujet qui intéresse ce fil, car la présence de ces piliers du système hostiles gênera certainement toute tentative de changer les fondamentaux de la politique US, que ce soit sur le 11-9 ou les interventions actuelles en Syrie et en Ukraine. Je parlais de destitution, il y a plusieurs façons d'agir. Non seulement l'impeachment si l'occasion juridique s'en présente (s'il avait profité financièrement de la présidence ou donné des ordres illégaux, par exemple), mais aussi le 25ème amendement. Car cette procédure, comme l'avaient illustré les scénaristes de la deuxième saison  de 24 heures chrono, peut être détournée pour sanctionner des actions "en défaveur des intérêts des USA", par exemple en "portant atteinte aux intérêts stratégiques des USA au Proche-Orient" en interdisant une intervention, ou en envisageant de faire comparaître des généraux devant la justice. Vue la présence d'une majorité parlementaire qu'on peut considérer hostile, cela est envisageable.

* À ce sujet, il ressort clairement qu'il a bénéficié de l'abstention des partisans de Sanders dans quatre des états qui ont basculé. Il n'y a qu'en Floride et Pensylvanie qu'il y aurait eu un transfert important d'électorat. Dans l'ensemble, ce serait bien le rejet de Hillary Clinton qui l'aurait emporté.


    Texte du 25ème amendement, 4ème section :

Section 4. Whenever the Vice President and a majority of either the principal officers of the executive departments or of such other body as Congress may by law provide, transmit to the President pro tempore of the Senate and the Speaker of the House of Representatives their written declaration that the President is unable to discharge the powers and duties of his office, the Vice President shall immediately assume the powers and duties of the office as Acting President. Thereafter, when the President transmits to the President pro tempore of the Senate and the Speaker of the House of Representatives his written declaration that no inability exists, he shall resume the powers and duties of his office unless the Vice President and a majority of either the principal officers of the executive department or of such other body as Congress may by law provide, transmit within four days to the President pro tempore of the Senate and the Speaker of the House of Representatives their written declaration that the President is unable to discharge the powers and duties of his office. Thereupon Congress shall decide the issue, assembling within forty-eight hours for that purpose if not in session. If the Congress, within twenty-one days after receipt of the latter written declaration, or, if Congress is not in session, within twenty-one days after Congress is required to assemble, determines by two-thirds vote of both Houses that the President is unable to discharge the powers and duties of his office, the Vice President shall continue to discharge the same as Acting President; otherwise, the President shall resume the powers and duties of his office

    Section 4. Si le vice-président, ainsi qu'une majorité des principaux fonctionnaires des départements exécutifs ou de tel autre organisme désigné par une loi promulguée par le Congrès, font parvenir au président pro tempore du Sénat et au président de la Chambre des représentants une déclaration écrite les avisant que le président est dans l'incapacité d'exercer les pouvoirs et de remplir les devoirs de sa charge, le vice-président assumera immédiatement ces fonctions en qualité de président par intérim. Par la suite, si le président fait parvenir au président pro tempore du Sénat et au président de la Chambre des représentants une déclaration écrite les informant qu'aucune incapacité n'existe, il reprendra ses fonctions, à moins que le vice-président et une majorité des principaux fonctionnaires des départements exécutifs ou de tel autre organisme désigné par une loi promulguée par le Congrès ne fassent parvenir dans les quatre jours au président pro tempore du Sénat et au président de la Chambre des représentants une déclaration écrite affirmant que le président est incapable d'exercer les pouvoirs et de remplir les devoirs de sa charge. Le Congrès devra alors prendre une décision ; s'il ne siège pas, il se réunira dans ce but dans un délai de 48 heures. Si, dans les 21 jours qui suivront la réception par le Congrès de cette dernière déclaration écrite, ou dans les 21 jours qui suivront la date de la réunion du Congrès, si le Congrès n'est pas en session, ce dernier décide par un vote des deux tiers des deux Chambres que le président est incapable d'exercer les pouvoirs et de remplir les devoirs de sa charge, le vice-président continuera à exercer ces fonctions en qualité de président par intérim ; dans le cas contraire, le président reprendra l'exercice desdites fonctions. »

Dernière modification par Analis (13-11-2016 11:41:21)

Hors ligne

 

#15 13-11-2016 22:08:35

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Bien sur que c'est le rejet de Clinton qui a participé à son élection, au même titre que chez nous  le rejet de Sarkozy à fait élire Hollande. Par contre, je suis moins sur que toi sur le comportement des Républicains.

Bien sur, officiellement ils ne supportaient pas Trump, avant l'élection, mais il va bien falloir que celui-ci créé son staff qui sera en grande partie... Républicain. Ils vont jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette s'il nomme ses gars avec intelligence, ce que je crois capable de faire. Pour le 11/9, pour ne pas s'éloigner du sujet,s' il n'ira pas plus loin que ce que je citais dans mon précédent post, l'Ukraine n'est pas du tout ce que les américains en attendait et le vent est en train de tourner, pour la Syrie, ça va être très fin, ces deux pays si les néos-cons ne vont pas au cla
Bien sur, il peuvent faire jouer ton amendement, mais il faudrait qu'ils aient le dos au mur, c'est vraiment trop visible comme coup monté ! Même avec un Kennedy qui a refusé de se mouiller directement dans l'invasion de Cuba, qui a négocié avec l'URSS au moment de la crise des missiles et qui traînait les pieds pour le Vietnam, ils ne l'ont pas fait alors que la planète était beaucoup plus favorable aux USA.
OK ils ont trouvé avec ce dernier une autre porte de sortie...

Hors ligne

 

#16 13-11-2016 22:11:01

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Sorry, sans doute une fausse manœuvre. Je disais si les néos-cons ne vont pas au clash pour lui forcer la main. Pour l'Ukraine, la météo n'est pas favorable pour eux.

Résultat des courses, au mieux dans 2 mois quasiment jour pour jour.

Hors ligne

 

#17 13-11-2016 23:15:03

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Je ne sais pas ce que vaut cette information... mais à creuser !

https://mainerepublicemailalert.com/201 … stigation/

Hors ligne

 

#18 13-11-2016 23:35:08

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6530

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Merci à toi lolaweb de recentrer les discussions sur le thème de ce fil : "Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre."

Et rappelons au passage cet article traduit et relayé par ReOpen911 le 19 février dernier :
Trump a raison sur le 11-Septembre
http://www.reopen911.info/News/2016/02/ … septembre/

Hors ligne

 

#19 14-11-2016 00:09:06

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Merci à Lolaweb effectivement d'avoir trouvé ce papier, mais je reste au moins aussi circonspect qu'elle sur la qualité de l'info. Les enjeux de cette remise en cause me semblent tellement énormes que je ne pense pas qu'il donnera suite, ou superficiellement. Il faut dire que la VO et le rapport sont tellement à côté de la plaque qu'il y a de quoi faire sans attaquer sur le fond.
Si toutefois il se décide de gratter plus loin, c'est, je pense, qu'il a déjà des billes précises sur les bons angles d'attaque.

Hors ligne

 

#20 14-11-2016 05:53:58

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 546

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

lolaweb a écrit:

Je ne sais pas ce que vaut cette information... mais à creuser !

https://mainerepublicemailalert.com/201 … stigation/

L'information se rencontre maintenant sur de nombreux sites étatsuniens. Demander "trump reopen 911". ABEL [sic] DANGER, par exemple, dit la tenir de YourNewsWire.
En gros l'intention de réouverture aurait été exprimée par DT avant l'élection [des grands électeurs*], sous le prétexte de malfaçon de l'enquête ; Bob Graham et d'autres appuient. On retient son souffle. À suivre (de près).

*NB.  On ignore encore la couleur de la révolution qui s'amorce et qui les cible.

Hors ligne

 

#21 14-11-2016 06:42:48

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

[Modéré : ambiguïté levée dans le commentaire bleuté précédent]

Effectivement, lolabeb est en plein dans le sujet. Merci donc à lolaweb et à Noisse pour la traduction en résumé de l'article.

J'imagine qu'il faut surveiller les Reopenews car l'article du 19 février dernier doit être mis à jour suite à l'élection de Trump ! Et il va falloir sur ce forum suivre l'actualité de la position de Trump sur ce sujet.

Dernière modification par Mariflo (14-11-2016 06:46:30)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#22 14-11-2016 19:24:33

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

lolaweb a écrit:

Je ne sais pas ce que vaut cette information... mais à creuser !

https://mainerepublicemailalert.com/201 … stigation/

Traduction automatique de cet article:

Trump: Je réouvre l'enquête du 11 septembre
"Tout d'abord, l'enquête initiale du 11 septembre est un désordre total et doit être rouverte", a déclaré Trump

Publié le 10 novembre 2016 par Baxter Dmitry dans News, US //

Les plans de Donald Trump pour ses 100 premiers jours au pouvoir font lever les sourcils à travers le monde, mais de tous les points de son ordre du jour, c'est la réouverture de l'enquête du 11 septembre qui fournira le plus grand tremblement de terre pour l'établissement.

Trump croit que 9/11 n'a pas été correctement enquêté et il prévoit d'aller au fond de celui-ci. "Tout d'abord, l'enquête initiale du 11 septembre est un désordre total et doit être rouverte", a déclaré M. Trump.

L'élection de Donald Trump a secoué l'établissement et les choses vont seulement devenir plus rock pour eux pendant son premier mandat. Il ya une raison pour laquelle George W. Bush n'a pas voté pour Trump lors de l'élection, laissant la ligne présidentielle vide et votant républicain down-ballot. Trump s'est engagé à enquêter sur le 11 septembre d'une manière qui n'a pas été étudiée auparavant.

Pour la première fois 9/11 sera étudié par quelqu'un qui ne fait pas partie de l'établissement, avec la peau dans le jeu et beaucoup à perdre.

"Tout d'abord, l'enquête initiale du 11 septembre est un désordre total et doit être rouverte", a annoncé Trump aux partisans. «Comment deux avions prennent-ils trois bâtiments le même jour? Je n'ai jamais eu la tête sur le fait que rien n'est mentionné au sujet de la destruction du bâtiment 7 dans le document de 585 pages », a-t-il expliqué, parlant de World Trade Center 7 qui s'est également effondré - inexplicablement - lors des attentats du 11 septembre.

Donald Trump a également pris des fissures à l'ancien président George W. Bush. Il n'y aura pas de couverture pour les anciens présidents sur la montre de Trump.

"Le World Trade Center est tombé sous le règne de George Bush", at-il déclaré dans un débat de février. - Il nous a gardés en sécurité? Ce n'est pas sûr. Ce n'est pas sûr.

"Pourquoi l'administration à l'époque ne pas prendre des moyens juridiques contre l'Arabie saoudite? N'étaient-ils pas 19 des hauts de l'Arabie saoudite? Les Américains méritent des réponses et je vais certainement demander une nouvelle enquête afin que cette horrible tragédie ne se reproduise jamais. "

Donald Trump et le mouvement de la Vérité du 11 septembre

Tandis que Trump pourrait être la balle contre l'établissement dans la réouverture de l'enquête 9/11, il a reçu l'appui sur cette question d'un certain nombre de personnalités publiques qui ont exigé que le cas soit revisité - et non pas à huis clos.

L'ancien sénateur Bob Graham réclame une enquête nouvelle et transparente «Depuis des années, je fais campagne pour la publication du rapport du Comité conjoint du Renseignement du 11/11 sur le Comité du renseignement du 11 septembre, sans succès», explique l'ancien gouverneur de la Floride. "Ces pages manquantes indiquent la participation directe du gouvernement de l'Arabie saoudite. Pourquoi ces secrets? Qui a à gagner de ces jeux de secret? ", Demande-t-il.

"J'ai lu ces documents moi-même et si le public américain savait ce qu'il y avait dans ces documents, il y aurait une révolution demain dans les rues de l'Amérique", a-t-il reconnu lors d'une interview à la radio. «Les Américains méritent de connaître la vérité», conclut-il, visiblement en colère par toute l'affaire.

Depuis 2002, la publication d'un certain nombre de documents du rapport de la Commission du 11 septembre est entravée parce qu'ils sont des documents du Congrès. Par conséquent, ils sont exemptés de la Loi sur la liberté d'information (FOIA).

Les longues pages retenues 28 pages ont été partiellement publiées cette année - et le gouvernement saoudien a affirmé que la libération avait prouvé qu'elles n'étaient pas responsables de soutenir ou de financer les attaques. Mais ce n'est pas aussi simple que cela. Il y a des liens directs avec la hiérarchie saoudienne dans les 28 pages. Il ya beaucoup de questions qui doivent être répondues, et elles n'auront jamais été abordées sous une présidence de Clinton avec tous ses liens avec l'Arabie saoudite.

Mais avec les pouvoirs exécutifs du Président Trump, tout a changé. L'établissement est sur le bord. Plus de la moitié du pays ne croit pas à la version officielle de ce qui s'est passé ce jour-là. Il ya maintenant une croyance renouvelée que ce plus grand de mensonges et de dissimulation est sur le point d'être démantelé.

L'établissement a fait tout ce qu'il pouvait pour détruire les chances d'élection de l'outsider à l'élection. Maintenant, ils sont sur le bord.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#23 14-11-2016 19:56:05

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Merci. Mariflo pour cette traduction. En le lisant attentivement, et sauf carte cachée dans sa manche ce qui serait normal pour un propriétaire de casino, on a déjà une idée des limites que connaîtra la nouvelle enquête.

Le rapport du comité du Renseignement, la version non expurgée des 28 fameuses pages, la fixette sur les 19 "terroristes" auteurs des détournements (!) et, à première vue limité au WTC, réflexe de New-yorkais.

Le Pentagone et la Pennsylvanie pas concerné, sans parlé de l'inside job ! Que des choses ne mouillant pas grand monde. Entre rois de l'immobilier il va peut-être se faire Silverstein qui est moins blanc que blanc, ridiculiser un peu plus Bush qui est déjà définitivement hors jeu, les principaux responsables, civils ou militaires sont quant à eux à la retraite...
Il n'a même pas parlé, à ma connaissance, de fermer Guantánamo !

Une future tempête dans un verre d'eau ? Je crois qu'il ne faut pas trop espérer au risque d'être à nouveau très déçu.

Dernière modification par nanard (14-11-2016 22:22:35)

Hors ligne

 

#24 14-11-2016 21:52:25

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 358

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

lolaweb a écrit:

Je ne sais pas ce que vaut cette information... mais à creuser !

https://mainerepublicemailalert.com/201 … stigation/

Ici on dit que cette nouvelle est fausse.Personnellement je n'avais jamais entendu parler d'une réouverture de l'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001de la part de Donald Trump.


Debunked: Donald Trump Promises to Reopen 9/11 Probe [Fake News]
https://www.metabunk.org/debunked-donal … ews.t8144/

Hors ligne

 

#25 14-11-2016 22:06:41

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 358

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Et puisque Trump voue une admiration sans borne à Rudolph Giuliani,les chances de le voir enquêter sur les attentats diminuent comme une peau de chagrin.tongue
9/11 Suspects: Rudy Giuliani
https://www.youtube.com/watch?v=Cl85JSvDmsA

Hors ligne

 

#26 15-11-2016 19:58:19

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

kidkodak a écrit:

lolaweb a écrit:

Je ne sais pas ce que vaut cette information... mais à creuser !

https://mainerepublicemailalert.com/201 … stigation/

Ici on dit que cette nouvelle est fausse.Personnellement je n'avais jamais entendu parler d'une réouverture de l'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001de la part de Donald Trump.


Debunked: Donald Trump Promises to Reopen 9/11 Probe [Fake News]
https://www.metabunk.org/debunked-donal … ews.t8144/

Kidkodak a écrit:

"ici on dit"

Tu es où "ici" ?


traduction automatique de l'article signalé ci-dessus par Kidkodak:

Démystification: Donald Trump promet de rouvrir l'enquête du 9/11 [Nouvelles fausses]

Le 18 Octobre 2015 (il ya plus d'un an), un site de nouvelles satirique / faux "World News Daily Report" a publié une fausse nouvelle sur Donald Trump, en disant:

la source


    RICHMOND, VA | Donald Trump, commandant du GOP en 2016, a apporté sa campagne au comté de Henrico mercredi soir, où il a fait une déclaration inattendue après avoir répondu à une série de questions de la foule.

    Pressé sur le sujet des attentats terroristes du 11 septembre 2001 et sur ce qu'il ferait pour empêcher une telle chose de se reproduire, le candidat à la présidence, connu pour ses réponses impétueuses, a complètement pris ses partisans par surprise.

    "Tout d'abord, l'enquête initiale du 11 septembre est un désordre total et doit être rouverte", at-il déclaré à la foule de supporters. «Comment deux avions prennent-ils trois bâtiments le même jour? Je n'ai jamais eu la tête sur le fait que rien n'est mentionné sur la destruction du bâtiment 7 dans le document de 585 pages ", a-t-il expliqué, en parlant de World Trade Center 7 qui s'est également effondré lors des attaques du 11 septembre.

Cette histoire semble être presque entièrement faux. Trump a fait un discours de rassemblement à Richmond, comté Henrico, le 14 octobre 2015. Cependant, le discours ne fait aucune mention de 9/11 et Trump ne répond pas aux questions de la foule.

Le "World News Daily Report" est également évidemment faux, même en déclarant:
http://worldnewsdailyreport.com/disclaimer_/
Contenu provenant de sources externes

    WNDR assume cependant toute la responsabilité de la nature satirique de ses articles et de la nature fictive de leur contenu. Tous les personnages figurant dans les articles de ce site - même ceux basés sur des personnes réelles - sont entièrement fictifs et toute ressemblance entre eux et toute personne, vivant, mort ou mort-vivant est purement un miracle.

Le site a également de nombreuses histoires ridicules clickbait.

Malheureusement, l'histoire a été régurgitée par l'extrémité inférieure des médias en ligne. Première réapparition aujourd'hui (11 Novembre, 2016) sur "Your News Wire" un site clickbait qui se concentre sur les théories de la conspiration. Ils ont tout simplement couper et coller l'histoire fausse WNDR, et ajouté quelques paragraphes.

Puis il a été répété par le Royaume-Uni "Daily Star" tabloïd site, et largement répété par l'espoir 9/11 théoriciens du complot sur les médias sociaux.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#27 15-11-2016 20:28:14

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 546

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

La prétendue information, présentée comme fraîche, a été largement reprise sur la Toile aux États-Unis. Son démenti un peu moins mais il paraît fondé, sinon clairement expliqué et justifié.
Je comprends l'affaire ainsi : Trump a dû déclarer il y a quelques mois qu'il y aurait lieu de rouvrir l'enquête. Ses propos ont été présentés ces jours-ci, à tort, comme une promesse récente et plus ou moins formelle.
Paul Craig Roberts se montre prudent et sans doute le plus sage est-il de ne pas creuser plus. Attendons voir.

Hors ligne

 

#28 16-11-2016 14:23:34

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1130

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

nanard a écrit:

Bien sur, il peuvent faire jouer ton amendement, mais il faudrait qu'ils aient le dos au mur, c'est vraiment trop visible comme coup monté ! Même avec un Kennedy qui a refusé de se mouiller directement dans l'invasion de Cuba, qui a négocié avec l'URSS au moment de la crise des missiles et qui traînait les pieds pour le Vietnam, ils ne l'ont pas fait alors que la planète était beaucoup plus favorable aux USA.
OK ils ont trouvé avec ce dernier une autre porte de sortie...

En effet, ils ne l'ont pas appliqué avec Kennedy, et pour cause, car il a été adopté après sa mort, en 1967 ! Dans son livre Conspiracy theory in America, Lance deHaven-Smith argue même que la politique qu'il avait conduite était une des motivations derrière sa passation, et que depuis, les oligarques états-uniens ont estimé qu'il était moins utile de faire assassiner un président parce qu'ils disposaient d'un outil puissant pour l'éliminer légalement.

     Donc, c'est là un des éléments dont il faut tenir compte quand on discute de la probabilité qu'un président puisse changer les fondamentaux de la politique US, et notamment s'il décidait de révéler la vérité sur le 11-9. Personne ne sait d'ailleurs si cela n'a pas déjà joué... Dans le cas de Trump, en laissant de côté les questions de la Syrie et de l'Ukraine (pour lesquelles la météo n'est effectivement pas au beau fixe pour les faucons), s'il décidait donc de dire tout de go ce qu'il s'est vraiment passé le 11 septembre 2001, il ne serait pas difficile pour les oligarques de le dépeindre comme dérangé, inapte donc à exercer sa fonction, et de mener une campagne pour sa destitution. Cela serait certes très clivant, mais pourrait encore passer auprès d'une large partie du public à coup de matraquage médiatique.
     Si vraiment Trump voulait révéler la vérité, comment devrait-il s'y prendre ? Le plus crucial serait déjà de remplacer les scientifiques la solde comme ceux du NIST par d'autres plus objectifs, dont la voix informée pourrrait préparer le public. Alors il serait plus difficile aux décideurs occultes de faire croire ce qu'ils veulent et d'agir à leur guise.

Dernière modification par Analis (16-11-2016 14:24:03)

Hors ligne

 

#29 16-11-2016 18:46:13

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Analis a écrit:

....et notamment s'il décidait de révéler la vérité sur le 11-9.... s'il décidait donc de dire tout de go ce qu'il s'est vraiment passé le 11 septembre2001.....

Non, on parle seulement d'une possibilité d'ouvrir une nouvelle enquête à la suite des accusations de Trump (voir ici, ce lien a été signalé dans la reopennews) comme quoi Bush est responsable de la survenue des attentats du 11.9 car son administration à fait la sourde oreille à tous les avertissements de la CIA. 
Donc Trump accuse simplement Bush de n'avoir pas agi ou mal agi, il ne dit pas connaitre la vérité sur ces attentats. Trump pourrait sous entendre que le "laisser faire" de l'administration Bush mériterait une nouvelle enquête. Mais apparemment il ne l'a pas dit.

Dernière modification par Mariflo (16-11-2016 22:01:14)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#30 16-11-2016 21:49:28

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Le vendredi 16 octobre 2015 pendant la primaire républicaine, le candidat Trump à déclaré que George W. Bush était responsable du fait que « le World Trade Center s’est effondré pendant son mandat. » Il faut voir à mon avis essentiellement une attaque politique visant à mettre hors jeu son rival Républicain pour la présidentielle ou, pour le moins, le discréditer afin de lui faire perdre des points. Il est fort probable que cette attaque de Trump ait été motivé presque uniquement dans ce but. GWBush éliminé de la primaire,  Trump n'a peut-être plus de raison de réouvrir le dossier du 11.9 !? hmm

EDIT: Jeb Bush eliminé de la primaire et non pas GW ! (rectification après la correction de Kidkodak 2 post plus bas)

Dernière modification par Mariflo (17-11-2016 06:40:40)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#31 16-11-2016 22:46:40

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Bien de ton avis Mariflo.

C'est un peu ce que j'avais avancé dans mon post 23, il tapera - peut-être- sur Bush déjà définitivement hors course, mais il n'a jamais envisagé une remise en cause fondamentale de cet épisode, il en est toujours aux 19 idiots utiles comme coupables.
Pour Bush, je crois même qu'il va levé le pied pour maintenir la cohésion chez les Républicains et désamorcer les risques avec ses nombreux "amis" dans le parti...
Henri IV avait bien dit que Paris valait bien une messe, la Maison-Blanche vaut bien quelques arrangements.

Hors ligne

 

#32 16-11-2016 23:09:47

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 358

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Mariflo a écrit:

GWBush éliminé de la primaire,  Trump n'a peut-être plus de raison de réouvrir le dossier du 11.9 !? hmm

Jeb


Voici ce que pense James Corbett des acteurs des dernières élections américaines.(en anglais)
https://www.youtube.com/watch?v=QVJo-3JbCdY

Hors ligne

 

#33 17-11-2016 06:50:09

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1201

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

kidkodak a écrit:

Mariflo a écrit:

GWBush éliminé de la primaire,  Trump n'a peut-être plus de raison de réouvrir le dossier du 11.9 !? hmm

Jeb


Voici ce que pense James Corbett des acteurs des dernières élections américaines.(en anglais)
https://www.youtube.com/watch?v=QVJo-3JbCdY

Oui merci kidkodak d'avoir rectifié pour Jeb Bush (je remarque qu'il y en a seulement 1 qui suit !)  tongue

Par contre, tu devrais nous faire un petit résumé en Français de la vidéo que tu nous as signalée.  Pour faire connaissance avec James Corbett, on peut aller voir ici.

Dernière modification par Mariflo (17-11-2016 15:45:59)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#34 17-11-2016 20:15:16

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 358

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

@Mariflo: Pour ceux et celles qui ont suivi James Corbett depuis le temps,savent qu'il dénonce ce qu'il considère la mascarade des élections déclenchées à tous les quatre ans.
Il préconise plutôt le mouvements racinaire du peuple qui est sa vie et son vrai  pouvoir. Il se défini comme anarchiste.

(J'avais placé ce message dans un autre sujet...yikes)

Hors ligne

 

#35 17-11-2016 20:47:05

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Ben, j'savais pô, j't'ai posé la question sur le mouvement racinaire sur l'autre sujet sad Tu peux me répondre sur celui que tu voudras, merci.

Hors ligne

 

#36 18-11-2016 00:13:38

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 358

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

La façon dont je l'ai interprété en écoutant son vidéo,c'est ce qui rejoint les gens directement sans passer par la politique.Que ce soit le commerce,l'agriculture,les échanges de biens sous formes de troc,les rencontres d'idées etc, bref ce qui rejoint les racines humaines.Ce qu'il dit dans le fond c'est que la vie se déploie dans plusieurs dimensions bien au delà des politiciens et que cette force dépasse la politique.
Un exemple:Les arbres échangent leurs substances nutritives
http://www.tdg.ch/savoirs/arbres-echang … y/31992309

Hors ligne

 

#37 18-11-2016 09:40:13

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Grand merci pour ta réponse, Kidkodak.

Je ne sais pas pourquoi, mais cette façon de procéder ne me semble pas beaucoup plus démocratique que l'autre.

Faire de la politique, ce n'est pas une insulte, c'est participer à la vie de la cité (ou du pays). Ce qui est une honte, c'est la façon dont c'est mené actuellement, par des roulures de droite comme de gauche, faisant mal augurer d'un style différent dans ton système puisque basé sur des comportements humains.
Comment sera choisi le futur élu est la première question qui vient à l'esprit.

Mais il ne faut pas oublier qu'actuellement comme avant, nous sommes aussi globalement responsables des ripoux qui sont aux commandes.
Qui vote pour eux ?
Qui encore la dernière fois, a choisi un énarque (alors qu'on connait leur niveau de nocivité), n'ayant jamais travaillé de sa vie, n'ayant même jamais eu de mandat électif national (ce que curieusement nos merdias reprochent à Trump ) ?
Je ne crois pas que le rejet de la politique soit la solution, mais si on commençait par un encadrement strict assorti de grosses sanctions, ça pourrait faire avancer dans le sens d'un peu moins de magouille.

Hors ligne

 

#38 18-11-2016 11:45:10

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6530

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Veillez à ne pas vous rouler dans le HS comme c'est parti actuellement.

Hors ligne

 

#39 18-11-2016 19:30:45

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1261

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Oui m'sieu, désolé hmm

Hors ligne

 

#40 19-11-2016 21:26:35

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 358

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Pour revenir à Donald Trump,ce matin je lisais que celui qu'il avait nommé comme vice président,Mike Pence,avait comme modèle Dick Cheney.J'ai avalé mon café de travers.
Mike Pence Says His Role Model for Vice President Is Dick Cheney
http://abcnews.go.com/Politics/mike-pen … d=42170897
On voit les Rudy Giuliani  et John Bolton roder,là c'est un cheerleader de Dick Cheney.big_smile
Il y a tellement eu de convergence vers Cheney dans toutes ces recherches sur les attentats du 11 septembre que cet aveu me laisse bouche bée.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr