ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#41 06-12-2014 08:12:48

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1586

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Noisse a écrit:

Dans la traduction je n'ai pas activé le lien vers le pdf parce qu'il n'aboutit plus à rien. Tenter avec http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/article … 000703.pdf.

J'ai tenté avec archiveweb et effectivement: "adresse non valide" !

Aussi, j'ai rusé et dans la barre d'adresse de mon navigateur j'ai écrit: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/article … letype:pdf (ajouter "filetype:pdf" immédiatement après le lien d'origine sans espace a pour effet de trouver tous les fichiers "pdf" relatifs à cette adresse.

Essaye Noisse en cliquant sur mon lien, tu verras le PDF wink

copie d'écran du début
http://img4.hostingpics.net/pics/300073recherchenoisse.jpg

Dernière modification par Mariflo (06-12-2014 10:13:22)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#42 06-12-2014 13:30:57

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Noisse a écrit :

•  Une fois de plus Steven Jones n'intègre pas à son raisonnement la possibilité d'une explosion nucléaire  souterraine, et en particulier dans la petite bombe annoncée par le titre. Au nom de quoi se le permet-il ?

De son domaine d'expertise, tout simplement. Il n'est pas chimiste, il n'est pas métallurgiste, mais il est physicien nucléaire.

Education
Jones earned his bachelor's degree in physics, magna cum laude, from Brigham Young University in 1973, and his Ph.D. in physics from Vanderbilt University in 1978. Jones conducted his PhD research at the Stanford Linear Accelerator Center (from 1974 to 1977), and post-doctoral research at Cornell University and the Los Alamos Meson Physics Facility.
Research interests and background

Jones conducted research at the Idaho National Laboratory, in Arco, Idaho where, from 1979 to 1985, he was a senior engineering specialist. He was principal investigator for experimental muon-catalyzed fusion from 1982 to 1991 for the U.S. Department of Energy, Division of Advanced Energy Projects. From 1990 to 1993, Jones studied deuterium based fusion in the context of condensed matter physics under U.S. Department of Energy and Electric Power Research Institute sponsorship. Jones also collaborated in experiments at other physics labs, including TRIUMF (Vancouver, British Columbia), KEK (Tsukuba, Japan), and the Rutherford Appleton Laboratory near Oxford University.

Evidemment, contre les prix Nobel de Physique qui peuplent ce forum, il n'a aucune chance.

Dernière modification par Frenchie2 (06-12-2014 13:31:48)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#43 06-12-2014 19:56:58

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Frenchie2 a écrit:

Noisse a écrit :

•  Une fois de plus Steven Jones n'intègre pas à son raisonnement la possibilité d'une explosion nucléaire  souterraine, et en particulier dans la petite bombe annoncée par le titre. Au nom de quoi se le permet-il ?

De son domaine d'expertise, tout simplement. Il n'est pas chimiste, il n'est pas métallurgiste, mais il est physicien nucléaire.
...

Ah... et il ne sait pas faire la différence entre une explosion souterraine et une aérienne ? Pourtant, me semble bien qu'on avait arrêté les essais nucléaires atmosphériques pour de bêtes raisons de contamination des populations, non ? neutral


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#44 06-12-2014 21:33:42

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Ah... et il ne sait pas faire la différence entre une explosion souterraine et une aérienne ?

Il n'a pas ton expertise, WTC7


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#45 06-12-2014 21:45:56

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Frenchie2 a écrit:

De son domaine d'expertise, tout simplement. Il n'est pas chimiste, il n'est pas métallurgiste, mais il est physicien nucléaire.

Il y a bien des spécialités en physique nucléaire. Celle de Jones étant la fusion à catalyse muonique, on ne voit pas qui pourrait lui contester de s'y connaître en fusion.

Ça ne suffit tout de même pas pour détenir les connaissances empiriques propres à la spécialité d'à-côté. Que se passe-t-il effectivement quand on procède à tel type particulier d'explosion nucléaire, jouant de telle ou telle façon sur les divers paramètres ? Je crains fort que seule l'expérience, en fin de compte, ne puisse répondre. Il n'y a pas d'expertise, à mon sens, sans cette dimension, ce que le mot dit assez bien d'ailleurs.

Le sens de la question posée est qu'il serait bon de savoir à quels programmes militaires relatifs aux mini-bombes Steven Jones a participé, et à quel titre. Les éléments biographiques fournis ne le disent pas.

Hors ligne

 

#46 06-12-2014 22:15:43

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Vos biographies, WTC7 et Noisse, non plus, malheureusement.


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#47 06-12-2014 22:47:03

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Frenchie2 a écrit:

Ah... et il ne sait pas faire la différence entre une explosion souterraine et une aérienne ?

Il n'a pas ton expertise, WTC7

Je ne comprends pas le penchant qu'ont certains à se ridiculiser. Pour savoir qu'une explosion nucléaire souterraine ne provoque pas les mêmes dégâts radioactifs (rayonnements directs + contamination) qu'une explosion aérienne, aucune expertise n'est nécessaire, à part le bon sens.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#48 06-12-2014 23:35:02

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

C'est juste qu'il doit y avoir pas mal de monde à se méfier, comme moi, de ton bon sens wink


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#49 06-12-2014 23:39:17

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Ben voyons !

Le premier essai nucléaire souterrain est réalisé le 29 novembre 1951. Il s'agissait de l’essai Uncle de la campagne d'essais Buster-Jangle d’une puissance de 1,2 kilotonne10. L’explosion a lieu à une profondeur de 5,2 m. L’essai est conçu comme une étude à échelle réduite des effets d'un engin de 23 kilotonnes atomique de type insertion qui est ensuite été envisagé comme une arme destinée à créer des excavations et la destruction de bunker1. L'explosion a entraîné l'apparition d'un nuage qui s'est élevé à 11 500 pieds (4 570 m), et a déposé des retombées radioactives au nord et au nord-nord-est du point zéro. Le cratère résultant a un diamètre de 80 m et de 16 m de profondeur.


L’essai souterrain suivant est Ess de la campagne d'essais Teapot, le 23 mars 19558. L'explosion d’une kilotonne est un essai de fonctionnement d'une munition de démolition atomique (MDA). Il a explosé à 20,4 mètres sous terre, dans un abri de tôle ondulée, recouvert de sacs de sable et de tout venant. Parce que le MDA est enfoui sous terre, l'explosion a soufflé vers le haut des tonnes de terre, créant un cratère de 90 m de large et 39 m de profondeur. Le nuage en forme de champignon résultant s'est élevé à une hauteur de 12 000 pieds (3 660 m), les retombées radioactives ont dérivé en direction de l'est, voyageant à 225 km du point zéro.
/.../
Si l'essai est effectué à une profondeur suffisante, le test est dit être contenu, sans évacuation des gaz ou d'autres contaminants dans l'environnement3. En revanche, si le dispositif est enterré à une profondeur insuffisante, de la roche peut être expulsée par l'explosion, formant un cratère d'affaissement entouré d'éjectas, et libérant des gaz à haute pression dans l'atmosphère (le cratère qui en résulte est habituellement au profil conique, circulaire et peut varier entre quelques dizaines à quelques centaines de mètres de diamètre et de profondeur). La variable utilisée pour déterminer à quel point la bombe doit être enterrée est la profondeur d'enfouissement calculé (en anglais : « scaled depth of burial, or -burst », SDOB). Ce nombre est calculé comme la profondeur d'enfouissement en mètres divisé par la racine cubique de la puissance en kilotonnes. Afin d'assurer le confinement, ce chiffre devrait être supérieur à 100.

A vos règles à calcul, messieurs. Nous connaissons la profondeur, 77 m; la puissance, 1 kt environ.
Devoir maison :
1) Donner un ordre de grandeur de la cavité créée, vérifier la compatibilité avec le volume de chaque immeuble.
2) Donner une expression littérale de la surpression lors de l'explosion, en fonction de la puissance de la charge, de la profondeur et des modules de rigidité et de compression des roches environnantes.
3) Calculer le volume de xénon 133 dégagé dans les conditions normales de température et de pression, en se basant sur une bombe A au plutonium, d'une puissance de 1 kt.

Dernière modification par Frenchie2 (07-12-2014 00:02:20)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#50 06-12-2014 23:56:46

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

7.   (page 6)      #1

Activation neutronique pas observée.

Toutes les armes nucléaires (spécialement les bombes à FUSION/Hydrogène) émettent en grande quantité des neutrons hautement énergétiques qui activent l'acier et d'autres matériaux, lorsque les neutrons pénètrent dans les matériaux de construction. Ceci s'appelle l'activation neutronique et ne peut pas être évité. Une grande partie de la radioactivité induite reste durant des décennies. En outre, les retombées des armes nucléaires même petites sont hautement radioactives. Aussi mesure-t-on le niveau de radioactivité en tant que preuve (ou réfutation) de l'emploi de bombes nucléaires.

Il y a plusieurs mois, j'ai testé des échantillons de poussière du WTC (provenant d'un appartement situé au 113 Liberty Street, à New York [1]) et un échantillon de métal solidifié (provenant du monument au WTC de l'Université Clarkson (1]) pour la radioactivité en utilisant un compteur Geiger. (Dealon Corp., modèle EN-15.) J'ai trouvé ZÉRO RADIOACTIVITÉ (voulant dire rien au-dessus du fond). Ces preuves expérimentales s'opposent fortement à l'hypothèse des mini-nuc' puisque la radioactivité mesurée était simplement à des niveaux de fond.

J'utilisai le même compteur pour mesurer la radioactivité d'un sable ramassé il y a des décennies de cela sur un site de tests nucléaires pour comparer – et le compteur Geiger indiqua (2,94 ± 0,15) coups/s. (Le sable fusionné venait en fait d'un site de tests du Nouveau-Mexique où l'on avait fait détoner une bombe atomique en 1945.) Le sable produit toujours des indications de compteur Geiger élevées des décennies après l'explosion de la bombe nucléaire, quand la poussière et les résidus et l'acier du WTC ne produisent rien.

En plus, une pièce d'acier provenant du WTC (également du monument au WTC de l'Université Clarkson [1]) fut testée récemment pour l'activation neutronique par l'auteur. L'acier du WTC montra 100 coups en 4 mn 26 s, soit (0,38 ± 0,04) coups/seconde. Le taux d'impulsions du fond montrait 100 coups en 4 mn 18 s, soit (0,39 ± 0,04) coups/seconde. Ces données se recouvrent à l'intérieur de l'erreur statistique, ce qui veut dire que zéro coup fut vu au-dessus du fond de la part de l'acier du WTC.

Hors ligne

 

#51 07-12-2014 00:00:39

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

On pourra trouver une présentation du phénomène d'activation neutronique dans cet article de Wikipédia.

Hors ligne

 

#52 07-12-2014 00:14:35

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Merci Noisse, de rappeler cet élément inconnu de WTC7.
Tu arrives à la même conclusion que moi, on n'a pas utilisé de bombe nucléaire tactique sous les WTC.

Je complète en précisant que l'activation neutronique d'un matériau est une méthode ultra-fine d'analyse.
La source de neutrons est généralement une pile piscine.
Le principe simplifié
http://nmi3.eu/index.php?rex_img_type=content_noresize&rex_img_file=neutroncapture.jpg
Les résultats sont obtenus à l'aide d'un spectromètre gamma.
http://d32ogoqmya1dw8.cloudfront.net/images/research_education/geochemsheets/techniques/components_of_a_gamma-ray_spec_500.jpg

Dernière modification par Frenchie2 (07-12-2014 00:15:12)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#53 07-12-2014 08:40:40

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Frenchie2 a écrit:

...
Tu arrives à la même conclusion que moi, on n'a pas utilisé de bombe nucléaire tactique sous les WTC.
...

Je pense que c'est très mal comprendre la finesse d'analyse de Noisse, qui se livre ici à un travail de traduction et non d'interprétation. [?]

Mais certains ici préfèrent brandir les diplômes des uns plutôt que réfléchir à l'aide de la science, qui n'appartient à personne.

[Modéré : ad personam]

Dernière modification par WTC7 (07-12-2014 10:24:43)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#54 07-12-2014 14:31:06

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

WTC7, tu n'expliques toujours pas l'absence d'activation des matériaux. Dit autrement, le flux neutronique intense d'une réaction nucléaire (fission ou fusion) n'a pas été observé ce jour-là.
A part Rossi et Co, qui réalisent le "miracle" des réactions supposément nucléaires à basse température, il est impossible d'éviter ce flux de neutrons.

Pour ton information, les neutrons rapides sont arrêtés par une épaisseur de matériau hydrogéné; les atomes d'hydrogène captent les neutrons, on obtient du deutérium et du tritium. En grande quantité.

Dernière modification par Frenchie2 (07-12-2014 14:34:58)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#55 07-12-2014 18:25:20

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Frenchie2 a écrit:

...
A vos règles à calcul, messieurs. Nous connaissons la profondeur, 77 m; la puissance, 1 kt environ.
...

Mais pas du tout. 77 m est la profondeur donnée par Dimitri Khalezov, pour une puissance de 150 kt.

Donc on résume :

• si c'est suffisamment profond, pas de rejets radioactifs (immédiats, mais à la longue ça fuit, cf. Mururoa...)
• si c'est peu profond, la matière de recouvrement est éjectée donc évidemment beaucoup de rejets : c'est en fait une explosion quasi-aérienne
• et si c'est "juste ce qu'il faut" pour détruire un gratte-ciel qui se trouve au-dessus... on a des exemples ? hmm

Remarque subsidiaire : l'activation neutronique, elle se mesure comment ? Atteint-elle de la même façon les sous-sols du bâtiment et les derniers étages ? Peut-on faire confiance à une seule personne sur un échantillon pour ce genre d'argument ? L'expédition express de l'acier restant des tours pour recyclage en Chine n'aurait-elle pas un lien avec l'affaire ?

Vision optimiste : si l'acier recyclé a subi une activation neutronique, ça doit pouvoir se détecter facilement encore aujourd'hui.
Vision pessimiste : y a-t-il une quelconque traçabilité de l'acier chinois et si oui qui aura l'idée saugrenue de mesurer son activité ?

Et sachant que le gouvernement voire une très grande partie des médias pourraient éventuellement tremper dans l'affaire, est-on sûr de tout savoir en matière de mesures physiques ?

Dernière modification par WTC7 (09-12-2014 08:25:04)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#56 07-12-2014 21:56:37

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

150 kt pour chaque WTC, la donnée m'avait échappé. Hiroshima, 12 à 15 kt. Nagasaki, 20-22 kt; puissances estimées.
3x 150 kt, bigre ! Quel spectacle !

WTC7, avec tout le respect que je te dois, tout ça est complètement farfelu.
Je te propose Nukemap, le simulateur d'attaque nucléaire. Amuse toi bien.
http://nuclearsecrecy.com/nukemap/

Dernière modification par Frenchie2 (07-12-2014 21:59:01)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#57 07-12-2014 22:19:48

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Je n'ai pas dit que j'étais d'accord avec Khalezov, mais que si on prend l'hypothèse d'une explosion souterraine à 77 m de profondeur alors il faut prendre 150 kt.

La seule chose dont je suis certain est que l'énergie nucléaire est nécessaire pour produire des incendies pendant 3 mois.

Khalezov, lui, croit que de vrais avions ont percuté les tours jumelles, preuve qu'il est peu compétent en aéronautique.

Rectification : je retire cette dernière phrase. J'avais cru comprendre cela à l'écoute d'une de ses vidéos, mais soit il ne faisait que relayer une croyance dans la présence d'avions (en se plaçant du point de vue de personnes qui auraient été manipulées par les media le jour des attentats), soit il a changé d'avis depuis. À la lecture de ses écrits disponibles sur 911thology.com, il apparaît très clairement qu'il réfute catégoriquement la présence de vrais avions s'écrasant dans les tours du WTC, et bien sûr au Pentagone également.

Mais contrairement à ce que tu crois, cette puissance (en réalité, énergie) de 150 kt n'a rien de farfelu dans son scénario. Une tonne de TNT fait par définition 4,6 GJ (soit 9 fois moins que la même masse de pétrole), 150 kt font donc 690 TJ (ou l'équivalent de 16 000 t de pétrole).

Dernière modification par WTC7 (20-12-2014 11:06:19)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#58 07-12-2014 23:43:14

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Ou encore en BTU :  (690 x 10¹²)/1055 = 654 GBTU (Le BTU/h est l'unité communément utilisée en chauffage/réfrigération; 1 BTU est la quantité d'énergie nécessaire pour élever la température d'une livre anglaise, c'est à dire 16 onces d'eau de 1 degré Farenheit).
Ou encore, en livre-pied-force (ft.lbf) :  (690 x 10¹²)/1,356 = 5088 Gft.lbf

etc ...

etc ...

Evidemment, à 78 m de profondeur, il faudrait reprendre les calculs.

Toutes choses sont dites déjà; mais comme personne n'écoute, il faut toujours recommencer.

(André Gide)

Dernière modification par Frenchie2 (08-12-2014 01:17:09)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#59 08-12-2014 00:02:56

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6631

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

WTC7 a écrit:

Khalezov, lui, croit que de vrais avions ont percuté les tours jumelles, preuve qu'il est peu compétent en aéronautique.

Quelle suffisance ! hmm
HS en plus.

Hors ligne

 

#60 08-12-2014 01:21:41

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

si on prend l'hypothèse d'une explosion souterraine à 77 m de profondeur alors il faut prendre 150 kt.

http://3.bp.blogspot.com/-Jc36lIJWqi4/VCK9MocQ-rI/AAAAAAAAJcE/cQ6Gsz8gcUk/s1600/AspartameBobFR.jpg
Bon sang, mais c’est bien sûr !


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#61 08-12-2014 09:06:22

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Larez a écrit:

WTC7 a écrit:

Khalezov, lui, croit que de vrais avions ont percuté les tours jumelles, preuve qu'il est peu compétent en aéronautique.

Quelle suffisance ! hmm
HS en plus.

Quelle naïveté ! hmm

Et surement pas HS.
Bien au contraire, le fait de préciser que Khalezov croit que de vrais avions ont percuté les tours jumelles, alors même qu'on peut le croire capable de comprendre la problématique aérodynamique, nous oblige à ne pas négliger qu'il puisse être un agent de désinformation et à rester encore plus méfiant sur ce qu'il avance dans sa thèse nucléaire.


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#62 08-12-2014 09:08:23

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Frenchie2 a écrit:

... Et si on ajoute l'aspartame a l'équation, tout devient soudainement clair !

Tu ne crois pas si bien dire wink
http://www.reopen911.info/News/2012/07/ … imulation/


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#63 08-12-2014 09:13:35

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

JPR a écrit:

Frenchie2 a écrit:

... Et si on ajoute l'aspartame a l'équation, tout devient soudainement clair !

Tu ne crois pas si bien dire wink
http://www.reopen911.info/News/2012/07/ … imulation/

lol
Bien vu wink


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#64 08-12-2014 09:32:45

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

JPR a écrit:

...Et surement pas HS.
Bien au contraire, le fait de préciser que Khalezov croit que de vrais avions ont percuté les tours jumelles, alors même qu'on peut le croire capable de comprendre la problématique aérodynamique, nous oblige à ne pas négliger qu'il puisse être un agent de désinformation et à rester encore plus méfiant sur ce qu'il avance dans sa thèse nucléaire.

Pas mieux. wink

Beaucoup de monde a du mal avec le raisonnement pas-à-pas, tel qu'on le pratique avec lenteur mais rigueur et détermination dans les sciences dures, et choisit des raisonnements sur des bases affectives plus que rationnelles. Les manipulateurs le savent bien et en profitent.

Et très bon le coup de l'aspartame. lol

P.S. : @Frenchie 2, oublie définitivement les unités anglo-saxonnes si tu veux t'éviter des ennuis. On a déjà planté une sonde sur Mars pour ça.

Dernière modification par WTC7 (08-12-2014 09:37:36)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#65 08-12-2014 10:11:45

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Toujours la même "théorie" que des avions n'auraient pas percuté les tours du WTC le 11 septembre 2001...

Ou comment diluer savamment les topics, en les coupant ainsi systématiquement de leur véritable sujet original et en les dirigeant toujours systématiquement vers une idée qui obstine, à défaut de convaincre, et pour cause...

Dernière modification par kézako (08-12-2014 10:14:01)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#66 08-12-2014 10:26:19

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

JPR a écrit:

le fait de préciser que Khalezov croit que de vrais avions ont percuté les tours jumelles, alors même qu'on peut le croire capable de comprendre la problématique aérodynamique, ..

Avec WTC7 il va être temps de comprendre qu'il ne s'agit pas de croyance mais de savoir, vous cachez vos blocages derrière une pseudo physique qui se veut caution, mais qui se limite à un "j'y crois pas, donc c'est pas possible".

JPR a écrit:

...Et surement pas HS.
Bien au contraire ..... ,  nous oblige à ne pas négliger qu'il puisse être un agent de désinformation et à rester encore plus méfiant

HS pour les avions du wtc, HS pour les techniques de désinformation

Dernière modification par inam56 (08-12-2014 10:31:27)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#67 08-12-2014 11:24:15

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1586

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

kézako a écrit:

Toujours la même "théorie" que des avions n'auraient pas percuté les tours du WTC le 11 septembre 2001...

Ou comment diluer savamment les topics, en les coupant ainsi systématiquement de leur véritable sujet original et en les dirigeant toujours systématiquement vers une idée qui obstine, à défaut de convaincre, et pour cause...

+1,98 ! Je suis entièrement d'accord avec toi kezako. Le sujet de ce fil est "Stephen Jones et la thèse nucléaire".
Khalezov et les avions nous éloignent du sujet, surtout les avions !


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#68 08-12-2014 13:35:06

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Il n'y a pas eu d'explosions nucléaires sous les 3 WTC. Un point c'est tout. Libre à certains de continuer à fantasmer. [Modéré : gras supprimé, aucun intérêt]

Pour votre information, la référence en français, je pense, ce sont les cours de Génie Atomique du CEA. J'ai de très anciennes éditions, si le contenu a toujours la même qualité, cela vaut le détour. Explications simples, accessibles à un non spécialiste.
http://www-instn.cea.fr/-Collection-Gen … ique-.html

L'ouvrage de base dans la collection, c'est celui-ci : http://www-instn.cea.fr/IMG/jpg/EDP_precis_neutronique.jpg
La partie I au moins; la partie II est très théorique, au vu de la table des matières.

Dernière modification par Frenchie2 (08-12-2014 13:41:13)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#69 08-12-2014 14:03:07

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Frenchie2 a écrit:

Il n'y a pas eu d'explosions nucléaires sous les 3 WTC. Un point c'est tout.
...

Ah, si c'est démontré avec autant d'élégance, alors, je m'incline. lol


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#70 08-12-2014 14:29:21

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Dans l'immédiat les seuls constats que je puisse faire sur l'activation neutronique rejoignent les précédents :
–  matériel empirique limité à deux ou trois échantillons (ce qui ne signifie pas que les résultats soient à négliger) ;
–  prémisses prenant la forme de lois très générales, énoncées sans formulation des conditions de validité (surprenant, mais peut-être justifié).
Pour ce qui est d'aller plus avant dans la discussion, Frenchi2 a raison, il faut s'instruire.

La ''lettre'' de Jones n'est manifestement pas un article de facture scientifique. On peut y voir un brouillon d'article (ceci n'étant nullement péjoratif à l'égard de la valeur intrinsèque des arguments) ; ou encore un canevas pour des discussions futures, une façon d'engager le combat sur des terrains jugés favorables. Par la suite il sera bon de voir, en y mettant de la méthode, comment s'est déroulée cette bataille depuis 2006.

Hors ligne

 

#71 08-12-2014 14:35:28

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 576

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

WTC7 a écrit:

Frenchie2 a écrit:

Il n'y a pas eu d'explosions nucléaires sous les 3 WTC. Un point c'est tout.
...

Ah, si c'est démontré avec autant d'élégance, alors, je m'incline. lol

Il y a beaucoup trop d'affirmations péremptoires sur ce forum.

Hors ligne

 

#72 08-12-2014 17:32:11

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Absolument. Comme une bombe de 150 kt gentiment déposée à exactement 77 m de profondeur. tongue


http://mecanoblog.files.wordpress.com/2010/04/nukepak3.jpg
Take your pick ! lol

Dernière modification par Frenchie2 (08-12-2014 17:38:10)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#73 08-12-2014 17:44:31

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Ce n'est pas ce dont parle Khalezov. Encore une fois, je ne suis pas son porte-parole, mais quand on cite quelqu'un il vaut mieux savoir de quoi il parle... roll


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#74 08-12-2014 18:03:03

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Le net est vraiment une mine.

"The beauty of Li6 Bomb is that it pulverizes everything and leaves virtually no long term residual radiation compared to a fission or atomic bomb as used in hiroshima and of course these are called thermo nuclear because they have a very small fission device to set off the fusion process."
Forum InternationalSkeptics.comhttp://www.internationalskeptics.com/fo … p?t=147558

Une bombe au Lithium 6 ? Ki Bitin ?
Et cette bombe aurait été utilisée lors du marathon de Boston ?
https://edwardmd.wordpress.com/tag/red- … deuteride/
Plus d'informations seraient dans le bouquin "Weapons of Mass Destruction" dont on peut lire des extraits sur Google Books
http://books.google.fr/books?id=ZzlNgS7 … mp;f=false
Popular Mechanics, en 1958, évoquait l'emploi du Li6, mais c'est tout.
http://books.google.fr/books?id=rt8DAAA … mp;f=false

De toute façon, une telle arme nécessiterait une bombe A pour l'amorçage. Il n'y a pas de bombe à fusion pure. Donc, tout ça est de l'enfumage, à mon avis.
Pour votre info : l'idée d'utiliser du Li 6 n'est pas nouvelle, elle remonte au projet Manhattan, lors d'une discussion tenue en juillet 1942 entre Oppenheimer et Teller, évoquant la création d'une super-bombe à fusion, alors que les bombes à fission n'existaient pas encore. Le projet Manhattan était encore dans les cartons. L'effort de guerre se porta sur la bombe A, C'est Teller, plus tard, qui se chargea du développement de la bombe H.

Enfin, si vous n'avez vraiment aucun penchant pour les sciences, mais que vous voulez quand même en savoir  plus, je vous conseille le livre "Duck and Cover" sur l'histoire des explosions atomiques, en pdf. Et si vous ne lisez pas la langue de Shakespeare, il y a de belles photos hmm
https://www.wagingpeace.org/wp-content/ … _cover.pdf

Dernière modification par Frenchie2 (08-12-2014 18:40:59)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#75 08-12-2014 22:58:15

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

8.   (page 7)      #1

Une note sur la pulvérisation.

En collaboration avec d'autres, j'examinai l'échantillon obtenu de Janette au 113 Liberty Street, juste en face de la Tour Sud. Les fenêtres de son appartement furent soufflées pendant l'effondrement de cette tour le 11/9/2001, et son appartement fut rempli de poussière et de débris. Elle collecta un échantillon de cette matière dans son propre appartement dans un sac en plastique – ce qui est le bon procédé – et la chaîne de détention fut directe d'elle à mois (En présence d'autres chercheurs, je collectai plus d'échantillons de son grand sac en plastique, pendant une visite chez elle.)

Lors de l'examen de l'échantillon de débris du WTC, nous trouvâmes de grands morceaux de béton (irréguliers quant à la forme et à la taille, l'un était approximativement de 5 cm × 3 cm × 3 cm) aussi bien que des morceaux de cloison de taille moyenne (avec le papier mural encore attaché). Ainsi la pulvérisation NE se fit PAS en fine poussière, et c'est une prémisse fausse de partir sur la pulvérisation quasi-complète en poudre fine (comme on pourrait l'attendre d'une mini-nuc' ou d'un rayon ''guerre des étoiles'' détruisant les Tours). En effet, la plus grande partie de la masse de l'échantillon MacKinlay était clairement faite de pièces consistantes de béton et de cloison plutôt que sous forme de poussière fine.

Une étude publiée préalablement sur le WTC nota : ''La communauté de la science environnementale a été lente à comprendre que les effets sanitaires aigus étaient attribuables à une mixture complexe de gaz et de particules et que les particules en grande abondance (masse) dans la poussière furent les particules supergrossières irrégulières (> 10 µm diam), pas les particules fines (2,5 µm diam) ou les particules grossières (2,5 - 10 µm diam) qui sont typiquement mesurées.''
http://pubs.acs.org/subscribe/journals/ … _lioy.html ] Les données sur lesquelles ils s'appuient sont présentées dans le tableau ci-dessous :


Diamètre de
particule (µm)   En intérieur (%)   En extérieur (%)
     < 2,5                 0,40 – 0,80            0,88 – 1,33
    2,5 – 10              0,20 – 2,30            0,30 – 0,40
     10 – 53              20,1 – 78,5            34,6 – 46,6
      > 53                 19,1 – 79,1            52,2 – 63,6

Il semble que la communauté pour la vérité sur le 11/9 ''ait été lente à comprendre'' vraisemblablement  que les particules de poussière du WTC en plus grande abondance sont de la variété ''supergrossière'' plutôt que de fines particules, et que des morceaux significatifs de béton furent aussi trouvés dans les décombres.

On n'a pas besoin de mini-nuc' pour la pulvérisation du béton observée ni pour les démolitions ''du haut vers le bas'' observées pour les Tours du WTC. Des explosifs chimiques tels que le RDX, le HMX peuvent produire une démolition plannifiée accompagnée de pulvérisation du béton ; la plupart d'entre nous ont observé de telles démolitions usant d'explosifs chimiques et les amples nuages de poussière produits. (En plus, des charges coupantes comme les superthermites et des réactions de la classe des thermates pourraient avoir été employées le 11/9/2001, en même temps que des explosifs conventionnels. Voir http://www.journalof911studies.com/volu … llapse.pdf .)

Juste parce que la plupart des démolitions procèdent avec des explosions d'abord en bas (p. ex.
http://www.youtube.com/watch?v=RkiwNxfB … mp;search= ), cela ne signifie pas qu'une destruction ne puisse pas démarrer près du sommet (comme ce fut le cas avec les Tours). En effet, la démolition du Kingdome de Seattle procéda de près du haut pour la plus grande part de l'immeuble ; voir http://www.youtube.com/results?search_q … rch=Search
). On peut évidemment faire que des charges coupantes commencent à exploser près du haut. (Pour le cas des Tours du WTC, voir plus d'explications dans Jones, http://www.journalof911studies.com/volu … lapse.pdf. Ainsi, une mini-nuc' n'est certainement pas nécessaire pour expliquer la destruction ''du haut vers le bas''. En effet, il est difficile de voir comment une mini-nuc' dans chaque Tour (surtout si on la place dans les sous-sols) pourrait générer une destruction ''du haut vers le bas'' de chacune des Tours du WTC – et sans détruire totalement les ''baignoires'' sous chacune des Tours.

Hors ligne

 

#76 08-12-2014 23:33:09

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Les Soviétiques dans les années 60 ont utilisé des explosifs atomiques pour des travaux de génie civil. En 1965, ils ont creusé le lac Chagan à l'aide d'une bombe de 140 kt enterrée à 100 m de profondeur. Ce lac est toujours radioactif, mais avec la décroissance radioactive, on peut à présent tremper un orteil, un demi-siècle plus tard. Grande victoire. Il va sans dire que ces tentatives furent abandonnées, à cause de la contamination radioactive.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/ru/c/c1/Chagan.jpg
Explosion souterraine de Chagan

Mais, oh miracle, le 11 septembre 2001, les lois de la physique connurent une panne temporaire. Et 450 kt d'explosifs nucléaires, faiblement enterrés, n'eurent pas de conséquences radiologiques.

Pour la route, le ridicule schéma publié par les Vétérans Alzheimer d'aujourd'hui.

http://www.veteranstoday.com/wp-content/uploads/2014/08/blast6-640x554.jpeg
Ces gars-là sont en train de tourner le mouvement 9/11 truth en ridicule. [Modéré : HS]

Dernière modification par Frenchie2 (08-12-2014 23:40:42)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#77 09-12-2014 06:55:07

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

[Modéré : commentaire sur HS précédent]


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#78 09-12-2014 09:47:42

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

Noisse citant S.Jones a écrit:

En effet, il est difficile de voir comment une mini-nuc' dans chaque Tour (surtout si on la place dans les sous-sols) pourrait générer une destruction ''du haut vers le bas'' de chacune des Tours du WTC

+1

Et comme le rappelle frenchie, sur le schéma publié par VT, la zone bleue de 200m de haut est censé être "complètement pulvérisée en poussière microscopique" !?

Et il ne faudra pas non plus oublier de trouver une explication pour les quelques survivants qui se trouvaient au 4ème étage.

Dernière modification par inam56 (09-12-2014 10:08:20)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#79 09-12-2014 10:03:55

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

inam56 a écrit:

Noisse a écrit:

En effet, il est difficile de voir comment une mini-nuc' dans chaque Tour (surtout si on la place dans les sous-sols) pourrait générer une destruction ''du haut vers le bas'' de chacune des Tours du WTC

+1
...

Il serait bien de ne pas faire passer pour des propos de Noisse ce qui n'est qu'une traduction de Noisse (merci à lui) d'une lettre de Steven Jones.

Je rappelle aux étourdis que la gravité s'exerce du haut vers le bas.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#80 09-12-2014 10:09:56

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Steven Jones et la thèse nucléaire

WTC7 a écrit:

Je rappelle aux étourdis que la gravité s'exerce du haut vers le bas.

On a toujours besoin d'un physicien pour nous ramener les pieds sur terre lol

Sinon, pour les adeptes de la thèse nucléaire, quid des survivants du 4éme étage ?

Dernière modification par inam56 (09-12-2014 10:10:45)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr