ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#441 05-12-2014 03:11:10

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Moltensteel :

une crise d'urticaire à chacun de tes posts.

Suspicion d'urticaire. Et la réponse à mes questions, noisse y pense. Car il ne s'agit pas de crise d'urticaire, comme il l'a compris.


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#442 05-12-2014 08:06:48

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse a écrit:

Frenchie2 a écrit:

Pour ceux, qui par chance, comprendraient l'anglais, je vous donne le lien du site par où tout a commencé avec l'article de Khalezov.

Historiquement, le soi-disant expert finlandais ne fut-il pas le premier ? Khalezov a lancé une nouvelle version de la thèse nucléaire, et il y en a eu d'autres encore, signalées en amont.

En amont, Il semble que tout à commencé là:
post #1   http://www.veteranstoday.com/2014/09/11 … ar-attack/


Ce qui rend notre étude si incroyable est que les enquêteurs de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) ont confirmé l’historique des attaques par bombes nucléaires et notre propre laboratoire Sandia (américain) a mis au point les bombes qui étaient supposées être utilisées pour nous défendre. Ils sont très très en colère à l’heure actuelle.

.......

....... Après des années à avoir été observés à distance pour nos efforts, le rapport officiel de Sandia nuclear labs de 2003 sur le 11 septembre nous a été fuité par une source au sein d’un gouvernement étranger ; rapport qui contient beaucoup de détails décrivant comment les bâtiments de Ground Zero ont été détruits au moyen de mini armes nucléaires.
Nous avons éliminé par nos propres efforts de recherche toutes les autres théories concurrentes comme n’étant physiquement pas possible....... 
Malgré les experts que nous avons ici à VT, certains ayant une expérience dans le nucléaire, nous avons également lancé le mot dans les réseaux familiers de nos “anciens”, que nous avions besoin de la confirmation que nous n’étions pas les victimes d’une intox élaborée ourdie par nos nombreux ennemis. Nous recevons des histoires foireuses et de plus ou moins bons canulards toutes les semaines. A notre plus grande surprise, la confirmation est venue de la meilleure source qui puisse être: du corps des inspecteurs de l’AIEA et des fabricants, concepteurs des bombes nucléaires du labo Sandia, qui ont écrit le rapport (de 2003).


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#443 05-12-2014 08:15:16

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

Moltensteel :

une crise d'urticaire à chacun de tes posts.

Suspicion d'urticaire. Et la réponse à mes questions, noisse y pense. Car il ne s'agit pas de crise d'urticaire, comme il l'a compris.

Frenchie, pour le débat, n'oublie pas également à répondre aux sollicitations de Noisse.

Noisse a écrit:

Il me paraît préférable, quand on parle de la thèse nucléaire, ou de la thèse thermitique, de ne pas l'assimiler d'office à l'une de ses variantes ; il se pose, entre autre, la question du panachage (thèses mixtes).

Si toi-même, Frenchie2, te fais le défenseur de la seconde, je ne demande pas mieux que d'en débattre.

.....À moins que toi et d'autres ne régliez rapidement la question ici, en faveur de ta position, auquel cas le travail sur Jones pourra cesser.

et sur le fil de jones:

Noisse a écrit:

Frenchie2 a écrit:

Quel est le but de noisse ?

N'hésite pas, Frenchie2, à me poser des questions de façon directe. Je crois avoir bien incité au dialogue et ne m'y être jamais soustrait.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#444 05-12-2014 13:09:05

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mais quel débat ? pour moi, il ne peut y avoir de débat. Parce qu'à NYC, ce jour là, je ne vois pas les éléments permettant de conclure à une attaque nucléaire.
C'est pour cela que la logique compliquée de noisse me passe complètement au dessus.
Désolé, je zappe, pour moi, ce "débat", c'est de la casuistique. Désolé. Deux ans interne chez les jésuites de l'Ecole Sainte Geneviève en classes préparatoires ne m'ont pas permis d'apprécier la finesse de ce type de raisonnement.

PS : Je comprends parfaitement les démarches scientifiques comme celle de Steven Jones par exemple. Je ne comprends rien à ces argumentations tortueuses. Je m'en tiendrai donc à ce que je comprends, car je pense que ce que je ne comprends pas n'appartient pas au champ de la science dure.

Dernière modification par Frenchie2 (05-12-2014 13:12:02)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#445 05-12-2014 14:01:38

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Ginette donnerait-elle sa bénédiction à un débat sur la thèse thermitique ?
Il serait bien, je trouve, qu'il débute par un petit exposé de toi, Frenchie2, ou à défaut par le renvoi à un texte (en français) qui aurait la même fonction.

Hors ligne

 

#446 05-12-2014 16:07:26

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Ginette donne sa bénédiction, mais pas le grand casoar, favorable à l'hypothèse nucléaire.


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#447 05-12-2014 21:20:29

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

Ginette donne sa bénédiction, mais pas le grand casoar, favorable à l'hypothèse nucléaire.

Entre Ginette, classes prépa de Sainte Geneviève, et shako avec casoar des Saint-Cyriens, cela devient une conversation codée d'initiés !

Dernière modification par inam56 (05-12-2014 21:36:27)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#448 05-12-2014 21:42:55

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Esotérique, même ! Lointain passé.


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#449 07-12-2014 00:31:41

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

La conclusion sur l'autre fil. Ouf !


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#450 07-12-2014 12:00:54

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

La conclusion sur l'autre fil. Ouf !

la conclusion sur l'autre fil !?

Ben non ! Simplement comme te le fait remarquer WTC7 et ceux qui suivent ce fil "Stephen jones et la thèse nucléaire" savent qu'il s'agit pour le moment (nous en somme à la partie 6)  d'une traduction d'une partie des conclusions de stephen Jones.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#451 08-12-2014 18:18:53

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie a écrit ici sur le fil consacré à Steven Jones et la thèse nucléaire:

La thèse thermitique, qui est solidement étayée par des résultats scientifiques indéniables, dérange de plus en plus. La crédulité pro VO ne pouvant pas concerner tout le monde, la thèse atomique est à présent mise en avant comme écran de fumée. Travail mal fait, origine US, évidente. J'ai l'avantage sur certains de me sourcer outre-atlantique, donc là-dessus, je n'ai pas de doute. Et cette offensive massive relayée ici pour les non anglophones n'est probablement pas une coïncidence.

Tout d'abord, ce n'est effectivement pas une coïncidence puisque c'est à la suite d'une série d'article de Veterans today que le fil des attaques nucléaires à été ouvert à mon initiative. Peut-être le but de ces articles est de nous disperser, une ruse pour nous dérouter, nous distraire. En tout cas, je peux t'affirmer qu'en ouvrant la discussion sur ce sujet, il s'agit pour ma part simplement d'un appel aux compétences afin de savoir si les affirmations des Veterans sont possibles. Et nous sommes gâtés, la discussion est intéressante mais il semblerait que les conclusions de celle-ci nous amène vers de gros bobards de la part des Veterans !
Cependant, je suis étonné des risques pris par les auteurs de ces impostures éventuelles ! N'ont-ils pas envoyé à 100 000 officiels des Etats-unis une lettre courriel exposant leurs infos, leurs révélations sur une attaque nucléaire pendant les évènements du 11.9 ? Jusqu'à même citer comme source les agences de renseignement nationales de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) et le laboratoire Sandia (américain) avec le danger prévisible de se faire démentir et décribiliser par ces organismes ? A moins que ces derniers soient aussi dans le coup pour nous enfumer ?  Cela me parait très peu probable.
Aussi, pour moi, il doit y avoir une part de vrai dans ces articles des Veterans, mais où !?
Quoiqu'il en soit on pourrait aussi se questionner pour savoir si cette lettre courriel à eu un effet là-bas aux Etats-unis, d'autant plus qu'elle est accompagnée d'un appel des Veterans:

La première des choses à faire est de déclencher une demande publique de masse pour que le rapport de Sandia Labs soit rendu public et que soient aussi rendus publics tous les dossiers accumulés et classifiés sur l’espionnage d’Israël aux Etats-Unis, dont nos amis membres du FBI nous disent qu’ils seraient largement suffisants pour expliquer toute l’affaire.

Frenchie, toi qui peut te sourcer outre atlantique, saurais-tu nous le dire ?

Dernière modification par Mariflo (08-12-2014 21:20:38)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#452 09-12-2014 10:00:16

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

L'évocation d'armes nucléaires ''de quatrième génération'' rencontre parfois un scepticisme égal à celui des ''rayons de la mort'' et autres armes à interférences énergétiques imaginées par Judy Wood. Les jeunes participants à ce forum peuvent espérer trouver quelques réponses à des questions qu'ils se posent dans un article d'Horizons et Débats du 13 août 2007 : « Quand les jeunes demandent ce qu’est la quatrième génération de bombes nucléaires … ».

P.S. L'ordre  suisse n'étant plus ce qu'il était, se rabattre sur cette version.

Dernière modification par Noisse (29-12-2016 06:25:02)

Hors ligne

 

#453 09-12-2014 10:14:35

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Très intéressant. Malheureusement le lien cité dans l'article n'est plus valable. Quelqu'un saurait-il où ce film peut être téléchargé ?


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#454 09-12-2014 18:42:30

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Quelques réflexions inspirées par les arguments 6 et 7 de Stephen Jones ainsi que les discussions auxquelles ils donnent lieu.

Même si l'on estime que Jones n'argumente pas de manière suffisamment convaincante – échantillons trop peu nombreux, prémisses sans doutes trop brutes, etc. – il n'est pas exclu pour autant qu'il ait raison dans ses conclusions (qui n'a jamais démontré mal un théorème pourtant bien établi par ailleurs ?). Un tel état de fait conduirait déjà, au point ou nous en sommes, à exclure radicalement l'hypothèse d'une bombe nucléaire, qu'elle soit à fusion ou simplement à fission. Or, malgré tout le respect qu'inspire la science de ceux d'entre nous qui estiment la question réglée, il n'est pas encore tout à fait certain qu'ils aient entièrement raison.

Rappelons que la bombe à fission (A, atomique) sert de détonateur obligé pour la bombe à fusion (H, à hydrogène, thermonucléaire). Dans tous les cas (A seule ou H) il y a un puissant dégagement d'énergie sous différentes formes : choc, chaleur, rayonnement électromagnétique, radioactivité, flux neutronique. En outre des neutrons envahissent illico les matériaux voisins, y transformant une petite fraction des éléments en isotopes radioactifs et constituant ainsi ces matériaux en déchets radioactifs.
On réduit les effets destructeurs en réalisant les essais sous terre ; on les supprime même à peu près complètement, semble-t-il, lorsque l'essai est pratiqué dans les meilleures conditions géologiques et à quelque profondeur. Dans les explosions au sol, voire en altitude, la radioactivité des produits de la fission d'une part, ainsi que celle des matières activées par les neutrons d'autre part, sont inévitables.

Dans l'article signalé de Wikipédia sur l'activation neutronique, la section Sensibilité à l'activation apporte quelques éléments à ne pas négliger. On y lit : « Suivant les matériaux, la sensibilité à l'activation est plus ou moins grande [...] (les demi-vie très courtes cessent rapidement d'être un problème, et les demi-vie extrêmement longues ne sont que faiblement radioactives) ». La suite explique pourquoi « l'eau chimiquement pure, constituée uniquement d'hydrogène et d'oxygène, est capable [d']arrêter un rayonnement neutronique en n'étant activée que faiblement. » ; ceci constituant la raison pour laquelle, dans une centrale électrique, on ne se protège pas du flux de neutrons produits dans le cœur par un blindage d'acier mais, éventuellement, par l'eau des circuits.
Cette section introduit ainsi une première modulation dans les idées par rapport aux argumentations de Steven Jones, où elle fait tant défaut. Cela encourage à explorer la diversité des situations : variété des essais nucléaires, types de bombes, etc. Plutôt claire sur ces sujets, Wikipédia propose un réseau d'articles ; les informations paraissent provenir de bonnes sources, toujours à recouper bien entendu, et à consolider par d'autres lectures. Pour ce qui est de diversifier et de commencer d'approfondir, les premières pages des moteurs de recherche proposent bon nombre de textes relatifs au nucléaire civil (fonctionnement et danger), ainsi qu'aux essais militaires. Les traités internationaux ont conduit chaque puissance à attendre plus d'informations des autres. L'USGS a publié en janvier 2001, par exemple, un rapport remarqué sur les possibilités d'atténuation, c'est-à-dire sur les possibilités pour... les autres de rendre leurs essais sismiquement imperceptibles (présentation de l'essentiel en français par Jean-Pierre Petit et son équipe, avec lien vers l'original).
Cette première exploration m'a conduit à m'intéresser de plus près à la bombe à neutrons, longtemps écartée à cause de sa réputation de tueuse d'hommes épargnant les chars et les bâtiments ; à quoi s'ajoute sa nature thermonucléaire, avec tout ce que cela traîne d'idée de surpuissance. La lecture de quelques textes de bonne facture invite à se demander s'il n'y aurait tout de même pas là un filon à creuser.

Commençons cependant par exposer très schématiquement de quoi il s'agit, à l'intention de ceux et celles qui n'en sauraient pas plus que ce qui vient d'être rappelé (et qui n'osent peut-être pas l'avouer). Dans une bombe H, l'explosif principal, constitué d'isotopes de l'hydrogène tels que deutérium et tritium, est confiné dans une enceinte qui est, par exemple, en uranium. L'allumage par une bombe A intégrée à l'ensemble provoque la fusion des noyaux de cet explosif, laquelle s'accompagne d'un flux surpuissant d'énergie et de matière.
Si à l'uranium de l'enceinte est substitué quelque métal plus léger, l'explosion délivre un flux de neutrons très supérieur (et à une distance de l'ordre du kilomètre). Ces particules traversent aisément les blindages d'acier et sont nettement mieux arrêtés par l'eau qu'ils rencontrent, notamment par ces organismes constitués d'eau à 80 % que sont les charistes. La rencontre au niveau moléculaire se passe très mal pour ces derniers, et pas beaucoup mieux pour les civils du voisinage. Mise en service autour de la décennie 70, la bombe N a n'a pas eu le succès de la A et de la H chez les décideurs, pour tout un ensemble de raisons (dans un dossier de La Recherche, en septembre 1984, un article du physicien suisse André Gsponer avait fait un tour de la question).

Dans ces lectures, deux points sont déjà à relever : la puissance explosive de la bombe N est faible et la protection contre le flux neutronique est tout à fait envisageable.
► Que la bombe N soit l'équivalent de mille tonnes de TNT permet de la situer, à cet égard, parmi les toutes petites bombes nucléaires. Les bombes A classiques, aptes à détruire une ville ou une base, se situent vers les dizaines ou les centaines de kilotonnes (15 kt à Hiroshima). Les bombes H classiques font plusieurs mégatonnes, quand ce n'est pas quelques dizaines (1 Mt = 1000 kt). Or, dans son principe, une bombe N est une bombe H. On peut donc dire que c'est une mini, et même une micro bombe H. Son ''allumette'' est une bombe A elle aussi de puissance faible : 0,5 kt par exemple (Gsponer, p.1136/9, col.1).
Deux aspects intéressants, par conséquent; dans ce premier point :
  •  la puissance dévastatrice de la bombe N n'a rien à voir avec celle d'une bombe H classique, ni même avec celle d'une bombe A courante ;
  •  la bombe à fission qui amorce la fusion diffuse bien moins de produits radioactifs qu'une bombe A classique.
► Pour ce qui est de l'autre point, considérons que la fonction première de la bombe N, comme son nom l'indique, est de propulser un puissant flux de neutrons. Celui-ci est facilement arrêté par les éléments légers, à commencer par l'hydrogène de l'eau. C'est ce qui le rend dévastateur pour les humains et, en même temps, c'est ce qui leur permet de s'en protéger. Or l'eau est présente dans la texture du béton, d'où l'aptitude de ce dernier à protéger bien mieux qu'un blindage ferreux. S'il est vrai que trente centimètres de ciment arrêtent assez bien le flux (Gsponer, p.1138/11, col.2), qu'en serait-il de quatre ou cinq plafonds de sous-sols en béton de ciment, constitué d'eau pour une part importante ?

Pour le WTC, la piste de la bombe à neutron se révèle finalement plus intéressante qu'on aurait pu le croire.

Dernière modification par Noisse (12-04-2017 22:54:27)

Hors ligne

 

#455 09-12-2014 19:06:57

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

En 2008, le forum discutait de ce sujet sur le fil "explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmé. A noter qu'à l'époque le point d'intérrogation est absent, ce qui laisse entendre qu'il s'agissait d'emblée d'un hoax pour le créateur du sujet ! Toutefois, lire cette discussion est instructive et elle s'est terminée sans conclure dans l'expectative , c'est la raison pour laquelle je la lie avec ce fil.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#456 09-12-2014 22:25:18

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse conclu:

Pour le WTC, la piste de la bombe à neutron se révèle finalement plus intéressante qu'on aurait pu le croire.

Tout cela me rappelle l'article de DUMONT que l'on peut (re)lire ici.

Extraits:
.....L’explication renversante proposée par cet “insider” inopiné s’inscrit dans le cadre d’une quête militaire acharnée, véritable marathon technologique amorcé au tout début des années 50, orientée apparemment vers l’obtention de l’arme nucléaire “parfaite”. Son issue, on fini par le comprendre après une longue maturation, bouleverse de fond en comble la Doctrine nucléaire du temps de la Guerre froide, basée essentiellement sur la dissuasion mutuelle. Tout tiendrait en fait à une avancée technique majeure, réalisée vraisemblablement au cours des années 90. La Bombe nucléaire “parfaite”, exempte de toutes retombées radioactives nocives permanentes, serait maintenant sortie des cartons de l’armée américaine pour devenir réalité !

Mais en quoi consisterait au juste cette fameuse arme nucléaire idéale, capable de changer de manière irréversible le cours naturel de l’Histoire ? Pas aisé de vulgariser ; mais, tentons un timide essai. Initialement, il faut savoir ce qu’est une bombe à neutrons ; quelque chose d’assez épouvantable en soi, mais appartenant pourtant à l’arsenal de quelques grandes puissances nucléaires depuis des décennies. La particularité de cette avancée technologique remarquable, testée en 1962 par l’armée américaine dans le désert du Nevada, réside dans le fait que 80 % de l’énergie immense produite par la fusion d’isotopes de l’hydrogène est convertie en rayonnements corpusculaires (neutrons rapides) et ondulatoires (rayons gamma et X). Les chars blindés, qui offraient à partir d’une certaine distance de l’épicentre de la détonation une protection relative pour les occupants sont, avec ce type d’armement, facilement traversés par un torrent de neutrons rapides. Ce puissant rayonnement corpusculaire amène instantanément à sublimation toutes les molécules d’eau composant les organismes biologiques, situés dans un périmètre donné, fonction de la puissance du dispositif. Les soldats positionnés dans les chars d’assaut compris dans cette zone d’exposition sont littéralement désintégrés sous l’action puissante des neutrons rapides, lesquels communiquent une quantité importante de leur haute énergie aux molécules d’eau composant le corps humain. Absolument diabolique, mais bien réel ! On peut remercier “chaudement” M. Samuel Cohen, l’inventeur de ce merveilleux concept.

Vous ne discernez toujours pas le lien avec le 911 ? Patience, on progresse, les choses vont bientôt commencer à se mettre en place. Un parcours de la littérature spécialisée nous apprends qu’il existe plusieurs générations de bombes à neutrons, chacune apportant son inovation technique. L’obstacle majeur dans cette quête insensée de la bombe idéale restait, apparemment jusqu’à récemment, lié au mécanisme responsable de l’amorce de la réaction de fusion . En effet, les bombes à neutrons conventionnelles utilisent toutes une réaction de fission nucléaire comme “détonateur” pour amorcer le processus de fusion. Cet arrangement classique amène deux contraintes principales, tributaires des réactions de fission . Il y a d’abord le problème des retombées radioactives, moindres qu’avec les premières bombes A, mais tout de même assez importantes, trop pour une utilisation tactique . L’autre contrainte se rapporte à la “masse critique”, condition sine qua non impliquant une quantité minimale importante de matières fissibles, confinant les concepteurs à des bombes de dimensions et de puissances importantes, excluant une fois de plus les utilisations tactiques . Confrontées à ces deux entraves techniques depuis une bonne quarantaine d’années, il serait fort étonnant que les autorités militaires américaines n’aient abouti nulle part depuis…

C’est ici qu’entre en jeu notre “expert” militaire . Selon ce dernier, voilà maintenant près d’une décennie, le génie humain aurait atteint la quintessence en matière de bombes thermonucléaires. Son nom, la bombe à “fusion pure” ! Zéro élément de fission, les deux contraintes évoquées plus haut sont automatiquement balayées par un nouveau concept révolutionnaire. La recette n’est évidemment pas sur le Web, mais gageons qu’une nouvelle configuration, couplée à des matériaux et des explosifs issus des nanotechnologies, figurent parmi les ingrédients secrets. Bienvenus dans le nouveau paradigme nucléaire du vingt et unième siècle ! Il serait maintenant possible de construire des bombes à “fusion pure” de la taille voulue, de l’ordre du kilotonnes aux mégatonnes, avec évidemment moult applications tactiques en tous genres . Les retombées radioactives ? Oubliez ces mauvais souvenirs du temps de la Guerre froide, quelques molécules volatiles de Tritium à peine après l’explosion ; vous pouvez par la suite respirer à grands poumons, dans les jours qui suivent ! N’est-ce pas extraordinaire ?

Le miracle ne s’arrêterait pas là ; la puissante cascade de neutrons rapides, à l’instar des rayonnements électromagnétiques, pourrait être dirigée en un faisceau étroit, de manière à concentrer la presque totalité de l’énergie de la bombe dans une direction donnée. De belles applications en perspective. Songeons à l’Initiative de Défense Stratégique américaine, qui mise beaucoup sur les armes à énergie dirigée, ou à l’emploi, contre un voisin limitrophe indésirable, un état voisin d’Israël par exemple… Selon cette “source” militaire discutable, j’en conviens parfaitement, un pareil dispositif tactique, d’une puissance approximative de 1 kilotonnes, occuperait l’équivalent du volume d’un simple ananas (photo d’un tel dispositif ? ) !
.....

Dernière modification par Mariflo (09-12-2014 22:32:13)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#457 09-12-2014 22:43:56

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse a écrit:

Dans ces lectures, deux points sont déjà à relever : la puissance explosive de la bombe N est faible et la protection contre le flux neutronique est tout à fait envisageable.
► Que la bombe N soit l'équivalent de mille tonnes de TNT permet de la situer, à cet égard, parmi les toutes petites bombes nucléaires. Les bombes A classiques, aptes à détruire une ville ou une base, se situent vers les dizaines ou les centaines de kilotonnes (150 kt à Hiroshima). Les bombes H classiques font plusieurs mégatonnes, quand ce n'est pas quelques dizaines (1 Mt = 1000 kt). Or, dans son principe, une bombe N est une bombe H. On peut donc dire que c'est une mini, et même une micro bombe H. Son ''allumette'' est une bombe A elle aussi de puissance faible : 0,5 kt par exemple (Gsponer, p.1136/9, col.1).
Deux aspects intéressants, par conséquent; dans ce premier point :
  •  la puissance dévastatrice de la bombe N n'a rien à voir avec celle d'une bombe H classique, ni même avec celle d'une bombe A courante ;
  •  la bombe à fission qui amorce la fusion diffuse bien moins de produits radioactifs qu'une bombe A classique.

C'est une réponse a Henryco au post #99

henryco a écrit:

Mariflo a écrit:

The devices used at the WTC on 9/11 were likely neutron bombs that used very little uranium and reduced radioactivity by up to 95%. The WTC bombs were also much lower yield than the kiloton+ devices tested in New Mexico.

D'abord à quel endroit les Veterans ont ils parlé de bombe à neutrons ?il y avait bien le chiffre de 2ktonnes dans leur texte que vous aviez reproduit ici non ?

et surtout:

1) réduire de 95% c'est réduire d'un facteur 20 et pas d'un facteur de plusieurs milliards comme il faudrait pour expliquer l'absence de radioactivité dans la poussière
2) bombe à neutrons c'est une arme à fusion-fission mais même en imaginant qu'ils soient parvenus à une arme à fusion pure (officiellement personne ne sait se passer de la fission pour initier la fusion) , ce sont des taux de tritium énormes qu'on aurait du observer !


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#458 09-12-2014 23:18:12

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

[Modéré : en haut et en rouge. Ne sera plus répété]

Si l'on m'avait dit, lorsque je bossais au CEA de Fontenay-aux-Roses, que 40 ans plus tard, je perdrais mon temps à tenter d'expliquer pourquoi cette hypothèse ne fait pas sens...

La vie est une farce.

Dernière modification par Frenchie2 (09-12-2014 23:18:33)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#459 09-12-2014 23:29:29

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

je perdrais mon temps à tenter d'expliquer pourquoi cette hypothèse ne fait pas sens...

Un peu comme pour les thèses noplanes, si le but n'est pas de convaincre ton contradicteur mais de contrer sans fin ses conneries, ce n'est pas une perte de temps pour que tous les anonymes lisant ce fil puissent juger arguments et contre-arguments.

Ce n'est pas une farce, juste une prophylaxie fatigante !!


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#460 10-12-2014 00:55:30

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mariflo a écrit:

Tout cela me rappelle l'article de DUMONT

Effectivement je les avais un peu perdus de vue, l'Expert finlandais et lui, vers lesquels il avait d'ailleurs été prévu de revenir.

Une première raison en a été donnée ci-dessus, à savoir que le caractère thermonucléaire de la bombe N lui valait un préjugé négatif de ma part, en tant qu'hypothèse envisageable pour les Tours. Parce que c'est une bombe à hydrogène, j'étais resté fixé sur l'idée d'une puissance thermonucléaire classique. Une autre raison est que leur théorie comporte une hypothèse qui a tout l'air d'être ad hoc : pour expliquer une prétendue absence totale de radioactivité, on imagine que le Saint Graal de la fusion pure aurait été atteint en secret.

Or l'absence totale de radioactivité est loin d'être établie et la faiblesse de la bombe A d'amorçage d'une bombe N, jointe à l'hypothèse d'une explosion au fond du sous-sol, pourrait expliquer sur la seule base des connaissances acquises les quelques faits qui suggèrent de la radioactivité : décontaminations, cancers, etc.

Avec ces dernières hypothèses le flux neutronique aurait été arrêté par le béton pour l'essentiel. Il devrait s'être produit toutefois une activation des colonnes centrales. Il faudrait étudier ce qu'il serait advenu d'elles en termes de fusion, en fonction des positionnements possibles de l'engin. Certaines, au moins, n'avaient pas intégralement fondu puisqu'on en voit sur les photos du déblayage et qu'il en a été emporté. Leur activation neutronique aurait pu contribuer à de la radioactivité à l'extérieur et la précipitation du transfert se comprendrait ainsi. On peut même imaginer qu'elles eussent séjourné quelque temps sur les terrains de baseball de Staten Island, avec leur allure banale d'équipements industriels abandonnés.

Dernière modification par Noisse (10-12-2014 06:11:37)

Hors ligne

 

#461 10-12-2014 00:57:06

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Malgré tout, imam56, tu as compris ce que je voulais dire.
La thèse atomique ne fait pas plus sens que la thèse aliens/UFO.

Même si on a ça

Dernière modification par Frenchie2 (10-12-2014 01:05:16)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#462 10-12-2014 01:06:16

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

henryco avait écrit
ce sont des taux de tritium énormes qu'on aurait du observer !

Ça demande en effet à être examiné.
Que dit la bonne littérature du tritium d'une bombe N classique ?
Que penser de l'estimation présentée par Jones dans son argument 3 ?
Du travail en perspective, à moins que des arguments suffisamment rationnels ne viennent nous convaincre que nous y perdrions notre temps.

Dernière modification par Noisse (10-12-2014 06:07:17)

Hors ligne

 

#463 10-12-2014 06:46:43

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

Malgré tout, imam56, tu as compris ce que je voulais dire.
La thèse atomique ne fait pas plus sens que la thèse aliens/UFO.

Même si on a ça

73eNo2UbCY8

Si l'on m'avait dit, lorsque je bossais au CEA de Fontenay-aux-Roses, que 40 ans plus tard, je perdrais mon temps à tenter d'expliquer pourquoi cette hypothèse ne fait pas sens...

La vie est une farce.

Frenchie, te resterait-il un peu de patience pour nous faire un petit résumé en Français de ce que dit cette vidéo en Anglais ?

Et peut-être ne perdrais-tu pas ton temps à répondre aux sollicitations de Noisse ici et surtout là :

Merci pour cette mise au point bien claire au sujet des thèses autres que la thermitique.
Pour cette dernière, es-tu porté à dire qu'elle ne surnage que par défaut, ou bien penses-tu qu'elle se tient ? Et si c'est le cas, te sens-tu d'attaque pour en exposer une variante ?

en nous convainquant par exemple que seule la thèse Thermitique est suffisante pour la destruction des tours à l'instar de Steven Jones car pour le moment tes arguments ne sont pas assez rationnels aux yeux de Noisse !?

Dernière modification par Mariflo (10-12-2014 06:49:23)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#464 10-12-2014 07:36:53

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 522

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Entre les debunkers qui prétendent qu'un simple petit feu peut détruire une tour d'acier et des veterans qui prétendent qu'il faut une bombe atomique pour la détruire, il me semble qu'il y a de la marge !

Hors ligne

 

#465 10-12-2014 08:45:38

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mariflo a écrit:

Frenchie2 a écrit:

Même si on a ça
73eNo2UbCY8

Frenchie, te resterait-il un peu de patience pour nous faire un petit résumé en Français de ce que dit cette vidéo en Anglais ?

J'ai quand même l'impression de reconnaitre la voix de Ace Baker/Alexander Collin dans cette vidéo, non ?
Si c'est le cas, c'est à prendre avec des pincettes.

Dernière modification par inam56 (10-12-2014 08:46:05)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#466 10-12-2014 09:33:39

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Ronny1 a écrit:

Entre les debunkers qui prétendent qu'un simple petit feu peut détruire une tour d'acier et des veterans qui prétendent qu'il faut une bombe atomique pour la détruire, il me semble qu'il y a de la marge !

Plus je découvre le sujet, plus j'ai l'impression comme Frenchie, que cette trop grande "marge" n'est peut être qu'un fossé destiné à enfouir le débat ?

Si on fait une synthèse, il est évident que pour justifier les 3 effondrements la thèse nucléaire n'est en aucun cas nécessaire, que l'hypothèse explosion nucléaire souterraine sous les twins ne correspond en rien à l'observation des faits et des décombres et que pour le WTC7 cette hypothèse est encore plus improbable.

La source de cette théorie c'est
1) la quantité de béton pulvérisé VS énergie nécessaire
2) les hautes températures sous les décombres

Sur ces deux points quelqu'un a une démonstration probante sur l'absolue "nécessité" du nucléaire ?

Dernière modification par inam56 (10-12-2014 09:51:08)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#467 10-12-2014 11:52:44

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

en nous convainquant par exemple que seule la thèse Thermitique est suffisante

Désolé, je ne peux rien vous prouver.
Mais je suis certain que des armes nucléaires n'ont pas été utilisées. Désolé si je pense comme Steven Jones. On ne peut jeter aux orties plus de 40 ans de  logique scientifique en 3 lignes.

L'énergie nécessaire pour l'effondrement, je suis incapable de la calculer. Et ce qui m'a convaincu d'une source d'énergie autre que des feux d'avion, ce sont les examens métallurgiques de la FEMA. Sans parler du WTC7. Pour les WTC1 et 2, sans ces éléments, je ne me serais pas posé de questions, parce que je ne vois pas comment on peut apprécier l'énergie nécessaire à la chute des tours.
Si Bazant et Co a pu enfumer tout le monde à l'aide de calculs numériques effectués sur de gros ordinateurs, en démontrant que la gravité a suffi à entretenir le mouvement, je ne vois pas trop comment deux ou trois personnes assises devant leur PC peuvent prétendre déterminer que des explosifs chimiques ne pouvaient fournir l'énergie suffisante.

Dernière publication de Bazant et Co : http://www.civil.northwestern.edu/peopl … e%20It.pdf

Je vous suggère, pour être un peu plus sérieux, de faire une analyse critique de ce papier, où il détaille ses calculs et fournit une explication aux phénomènes qui vous poussent à penser bombe atomique.

[Modéré]

Dernière modification par Frenchie2 (10-12-2014 11:57:23)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#468 10-12-2014 13:28:28

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

PS: c'est un peu HS dans ce fil hmm

Frenchie2 a écrit:

Dernière publication de Bazant et Co : http://www.civil.northwestern.edu/peopl … e%20It.pdf

Je vous suggère, pour être un peu plus sérieux, de faire une analyse critique de ce papier, où il détaille ses calculs et fournit une explication aux phénomènes qui vous poussent à penser bombe atomique.

Pour ma part, c'est qui me pousse à penser démolition contrôlée tout court !

En page 3, il continu de défendre la thèse du crush-down/crush-up, en affirmant que pendant le crush-down la partie supérieure ne subit pas de dommage !!!!??

Bazant 2008 a écrit:

During the crush-down, the falling upper part of tower (C in Fig. 2 bottom), having a compacted layer of debris at its bottom (zone B), is crushing the lower part (zone A) with negligible damage to itself.

Pour ce qui est de l'argument de dire les truthers ne comprennent rien à la dynamique, une fois la descente des étages supérieurs amorcée, l'énergie cinétique est telle qu'il est impossible que la structure résiste, j'avais trouvé cette vidéo.

On voit une belle descente dynamique de plusieurs étages dont le mouvement s'arrête après une dizaine d'étages broyés, qui ont donc suffit à consommer l'énergie initiale.
C'est un building à priori béton, mais qui correspond à peu près par le nombre d'étages en chute, le modèle est inversé, mais cela illustre bien qu'une bonne partie de l'énergie cinétique crée par l'accélération initiale est consommée dans la destruction des étages et ne suffit pas obligatoirement à détruire l'ensemble.

Je n'ai pas encore lu le document de Bazant en entier, mais vu l'arnaque du crush-down je suppose qu'il continu aussi à sous évaluer la masse de matériaux éjectés en dehors de l'empreinte au sol.
Je rappelle aussi que pour les twins, plus on descend dans les étages plus la section/épaisseur des poteaux du noyau est importante.



PS2: pour le peu d'étages broyés, beau nuage de poussière soufllée, non ?

Dernière modification par inam56 (10-12-2014 13:47:27)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#469 10-12-2014 15:32:45

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

inam56 a écrit:

Si on fait une synthèse, il est évident que pour justifier les 3 effondrements la thèse nucléaire n'est en aucun cas nécessaire, que l'hypothèse explosion nucléaire souterraine sous les twins ne correspond en rien à l'observation des faits et des décombres et que pour le WTC7 cette hypothèse est encore plus improbable.

La source de cette théorie c'est
1) la quantité de béton pulvérisé VS énergie nécessaire
2) les hautes températures sous les décombres

Sur ces deux points quelqu'un a une démonstration probante sur l'absolue "nécessité" du nucléaire ?

Après le contenu des poussières (USGS, etc.), les hautes températures m'avaient paru mériter la priorité et, comme cela n'avait pas été contesté (ceci dit de mémoire), il en est résulté la quête qui conduit maintenant vers l'hypothèse d'une bombe N. Le béton mérite évidemment une enquête poussée lui aussi, mais il serait bien que d'autres la mènent, parce que j'ai profité au mieux d'une période de liberté qui touche à sa fin, et qu'il reste à faire sur le présent chantier. Je n'ai donc rien à dire du béton pour le moment.

Pour ce qui est des températures, attention à ne pas réduire abusivement la formulation du problème. Il y a les feux observés et les témoignages de métal fondu, mais aussi ce que les rapports Lee ont révélé et qui peut conduire ''haut''. Cela dit, je n'ai certes pas de « démonstration probante sur l'absolue "nécessité" du nucléaire » à présenter, ni de mon propre chef, ni rencontrée au cours des lectures. Il me semble que le problème se pose plus, au stade actuel, en terme de concurrence entre diverses thèses, y compris les sous-thèses et les panachages. Un point stratégique a été proposé, puis j'ai maintenu mon cap sur le nucléaire parce que les calculs relatifs à la thermate ont paru confirmer la faiblesse de la thèse de ce côté-là, au moins pour la variante ''thermate seule''. Pour pouvoir maintenir la thèse nucléaire en course, il fallait faire sauter l'obstacle de la radioactivité, et la sous-thèse N en paraît capable, contrairement aux autres. Bien entendu toutes les bases mises en jeu pour cela demande confirmation et, comme on sait, ça peut demander du temps et du travail. Je trouve que ça en vaut la peine parce que, sinon, on ne voit pas bien ce qui reste. Manifestement personne n'a été en mesure, sur le Forum, de présenter une thèse thermitique de telle sorte qu'elle puisse être être soumise à la critique. La dernière attaque rencontrée fut celle de Harris lui-même (en relation avec Hightower) et elle a paru dévastatrice ; cela dit la méthode de Harris pourrait très bien être contestée.

Pour ceux d'entre nous qui ne se contentent pas de l'établissement des faiblesses de la VO , mais qui entendent aussi approcher la vérité sur ce qui s'est passé au WTC, il faudra bien développer une thèse nucléaire élaborée par la suite. Encore fallait-il dégager la route pour la thèse estimée la plus apte à aboutir. Développer une théorie demande maintenant de collecter tous les faits à expliquer et à voir comment elle le permet, et au prix de quels amendements. À ce titre, le texte de Jacques Dumont mérite d'être repris en tant que source d'inspiration. Que ceux qui préfèrent une autre thèse s'emploient à la défendre en parallèle, sur les fils en rapport ou sur un nouveau. À l'arrivée, les esprits rationnels auront le devoir de se rallier à la meilleure, quelle qu'elle puisse être.

Hors ligne

 

#470 10-12-2014 15:50:36

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse a écrit:

Je n'ai donc rien à dire du béton pour le moment.

Juste pour info, ce qu'en dit Bazant dans le document cité plus haut

Bazant 2008 a écrit:

It is shown that the observed size range (0.01 mm—0.1 mm) of the dust particles of pulverized concrete is consistent with the theory of comminution caused by impact, and that less than 10% of the total gravitational energy, converted to kinetic energy, sufficed to produce this dust (whereas more than 150 tons of TNT per tower would have to be installed, into many small holes drilled into concrete, to produce the same pulverization)

GF = fracture energy of lightweight concrete, which is considered to be 20 J/m2 (and is smaller than the value of 100 J/m2 which is typical of normal concrete; Bazant and Planas 1998; Bazant and Becq-Giraudon 2002).

En résumé, 10% de l'énergie gravitationnelle suffirait à produire cette poussière de béton ? (FHC ne sera pas du tout d'accord)
Par contre un chiffre qui correspond à mon intuition sur le béton léger (ma discussion sur les granulats avec FHC) , 5 fois moins d'énergie nécessaire que pour du béton standard ?

Noisse a écrit:

À l'arrivée, les esprits rationnels auront le devoir de se rallier à la meilleure, quelle qu'elle puisse être.

Tout a fait d'accord, même si à défaut d'être la meilleure ce n'est que la moins mauvaise.
Et sous réserve qu'une troisième théorie ne soit pas bientôt proposée hmm

Dernière modification par inam56 (10-12-2014 15:52:53)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#471 10-12-2014 16:39:05

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse a écrit:

Pour ceux d'entre nous qui ne se contentent pas de l'établissement des faiblesses de la VO , mais qui entendent aussi approcher la vérité sur ce qui s'est passé au WTC, il faudra bien développer une thèse nucléaire élaborée par la suite

Nous avons quand même constater que nous avons très peu d'éléments à analyser, très peu de pouvoir pour les vérifier et/ou obtenir des documents clés cités mais non disponibles (VT) et que tout résultat que nous pourrons obtenir ne sera forcément qu'une grossière approximation.

Je continu à penser que plutôt que de rechercher le comment, il est plus facile pour nous de démontrer l'impossibilité d'un effondrement "naturel" du WTC7 et de la thèse crushdown/crushup pour les twins, non ?

On a les plans détaillés des 3 tours, il suffit de poser une hypothèse large des dégats d'impacts des avions et des incendies, en supprimant carrément l'intégralité d'un étage pour être encore plus large que la thèse de Bazant sur les conditions initiales, après cela se limitera à de purs calculs ou simulations LS-DYNA.

Je comprends que AE911 ai choisis comme unique point d'attaque le WTC7, plus facile, mais je suis quand même frustré que personne n'ai contré Bazant.
Et je ne suis pas contre la recherche d'un "comment" mais au vu des discussions des dernières semaines (qui ont souvent repris des thèses qui existent depuis plusieurs années) cela me semble laborieux et  très approximatif, non ?

Dernière modification par inam56 (10-12-2014 16:40:42)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#472 10-12-2014 17:05:23

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

inam56 a écrit:

Nous avons quand même constater que nous avons très peu d'éléments à analyser, très peu de pouvoir pour les vérifier et/ou obtenir des documents clés cités mais non disponibles (VT) et que tout résultat que nous pourrons obtenir ne sera forcément qu'une grossière approximation.

Ça me paraît valoir pour chacune des thèses. Libre à chacun de préférer s'en tenir à la dénonciation des insuffisances et contradictions de la VO.

Je continu à penser que plutôt que de rechercher le comment, il est plus facile pour nous de démontrer l'impossibilité d'un effondrement "naturel" du WTC7 et de la thèse crushdown/crushup pour les twins, non ?

Que ce soit plus facile, peut-être, mais pourquoi prendre cela comme critère de choix ?

On a les plans détaillés des 3 tours, il suffit de poser une hypothèse large des dégats d'impacts des avions et des incendies, en supprimant carrément l'intégralité d'un étage pour être encore plus large que la thèse de Bazant sur les conditions initiales, après cela se limitera à de purs calculs ou simulations LS-DYNA.

Encore une fois je ne demande pas mieux que de voir tout cela exposé sur quelque fil approprié.

Je comprends que AE911 ai choisis comme unique point d'attaque le WTC7, plus facile, mais je suis quand même frustré que personne n'ai contré Bazant.
Et je ne suis pas contre la recherche d'un "comment" mais au vu des discussions des dernières semaines (qui ont souvent repris des thèses qui existent depuis plusieurs années) cela me semble laborieux et  très approximatif, non ?

Laborieux, peut-être, comme tout ce qui touche à un sujet complexe. Travaillons, prenons de la peine, etc., etc.

Approximatif, c'est là un point plus délicat et plus important. En dehors de la démarche purement démonstrative (mathématiques, certaines métaphysiques) toute recherche est confrontation d'idées (concepts, hypothèses, théories, etc.) à des faits tenus pour établis, que ce soit dans la connaissance de la nature ou dans celle des choses humaines. Parfois on procède brutalement, sous le coup d'une intuition géniale (mais quelle en est la recette ?) ; sinon il faut construire et alors cela se fait par des approximations successives dont on espère qu'elles nous rapprochent de mieux en mieux, au prix de bien des méandres sans doute, de la réalité étudiée. Si tu penses, inam56, qu'il y a moyen d'être plus direct pour le WTC, je suis preneur. Cela dit, bien que j'eusse peut-être pu éviter un méandre en réfléchissant plus à la thèse présentée par Dumont, je ne regrette pas les explorations que cela a entraînées : on en sort mieux armé. Je serais seulement désolé d'avoir fait perdre trop de temps à autrui à cause de stupides préjugés sur la bombe à neutrons.

Dernière modification par Noisse (10-12-2014 22:36:10)

Hors ligne

 

#473 10-12-2014 17:38:12

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse a écrit:

je ne regrette pas les explorations que cela a entraîné : on en sort mieux armé. Je serais seulement désolé d'avoir fait perdre trop de temps à autrui à cause de stupides préjugés sur la bombe à neutrons.

Encore merci, plutôt pour ton travail de traduction et de présentation, je ne considère pas du tout que te lire fut une perte de temps !

Noisse a écrit:

Laborieux, peut-être, comme tout ce qui touche à un sujet complexe. Travaillons, prenons de la peine, etc., etc.
Que ce soit plus facile, peut-être, mais pourquoi prendre cela comme critère de choix ?

Tout à fait d'accord, je suis scié que le mouvement truthers n'ai pas plus de succès techniques contre la VO (depuis Chandler, et peut être dernièrement la requête FOIA de AE911 qui remet en cause l'armorce d'effondrement du WTC7).

Pour ma tendance à chercher la "facilité" (mea culpa, mea maxima culpa), je dirais pour ma défense, très cher collègue, que c'est un calcul d'économie d'énergie si il nous faut encore contrer la VO pendant 13 nouvelles années wink

Mon message précédent, en fait,  ne fait qu'exprimer mes préjugés sur l'étude de la thèse nucléaire, par rapport à mon point d'intérêt personnel, les effondrements hmm


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#474 23-12-2014 21:44:08

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Pour qui apprécierait les calculs simples, faciles à vérifier et aidant au débroussaillage d'un sujet, celui-ci prolongerait le calcul de l'énergie des ''incendies'' des décombres basé sur l'eau évaporée. Il concerne la possibilité même d'incendies sous les décombres.

En se limitant encore aux dix jours pour lesquels nous disposons des chiffres du LLNL, réintégrons dans nos considérations l'eau qui avait envahi la baignoire en sus de celle des pompiers et de la pluie. À lire le rapport de la FEMA (chapitre 1), huit dégâts en furent cause : sept concernaient des canalisations (des mains) et un seul la « paroi moulée » (dixit Wilkipédia pour le slurry wall protégeant de l'Hudson ladite Baignoire). La majeure partie des cent et quelque millions de litres (100'000 m3) dut bien aller dans cette partie en cuvette, qui n'occupait en fait que la moitié du site , soit environ 3 hectares. Ainsi ces 30'000 m2 se virent-ils envahis chacun par 3 m3 d'eau en moyenne. Malgré les inévitablement fortes différences d'un endroit à l'autre, disons que n'importe quel mètre carré a bien du recevoir un mètre cube d'eau au minimum (10 cm par jour en hauteur).

Toute cette eau n'arriva pas d'un seul coup et commença sans doute tôt son évacuation par le tunnel du PATH. On peut croire que la plus grande partie prit ce chemin, sans que cela impose d'exclure qu'une autre partie infiltrât le Tas des décombres (the Pile) et pénétrât même dans ces cavités qu'étaient les sous-sols des Tours. Dans ces derniers, l'évacuation aurait fonctionné beaucoup moins que sur le reste du fond de la Baignoire, de sorte qu'il aurait dû y avoir inondation durable de ces cavités.

Un incendiaire tel que les thermitiques, disposant de son propre oxygène et n'ayant donc pas besoin de celui de l'air, aurait pu brûler malgré tout, à condition d'être capable de le faire plusieurs jours durant, ce qui n'est sans doute pas leur cas. Par contre, l'inondation de la Baignoire, avec comme cas extrême l'inondation présumée des cavités, concerne toutes les théories dans lesquelles le dégagement de chaleur est attribué à des incendies cachés, lesquels auraient consisté en la combustion de matériaux d'ailleurs mal définis. Les fortes pluies des premiers jours n'auraient-elles pas dû les éteindre à elles seules ?

Dernière modification par Noisse (23-12-2014 21:46:17)

Hors ligne

 

#475 24-12-2014 09:25:31

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Quel est le sous entendu derrière ce constat de hautes températures malgré un "arrosage massif", la présence d'un corium sous chaque tour ?

L'estimation des 115 millions de litres (11+4+100) pompés dans une station de Jersey est basée sur le calcul de débits des pompes ?

Dernière modification par inam56 (24-12-2014 09:31:36)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#476 24-12-2014 11:55:30

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

inam56 a écrit:

Quel est le sous entendu derrière ce constat de hautes températures malgré un "arrosage massif", la présence d'un corium sous chaque tour ?

La visée est énoncée : possibilité d'incendies sous les décombre.
Pas de sous-entendu, mais, en admettant que ces considérations mettent effectivement à mal l'hypothèse de combustions consommant l'oxygène de l'air, il faut se rabattre vers les autres hypothèses : combustion thermitique ou effets d'une réaction nucléaire.
En parlant de corium, tu penses à Tahill ? Il y a aussi le dada de spooked : le syndrôme chinois. Et puis peut-être tout ce qu'une explosion de bombe N pourrait produire et que je connais encore mal ; cette théorie-ci reste à élaborer.

L'estimation des 115 millions de litres (11+4+100) pompés dans une station de Jersey est basée sur le calcul de débits des pompes ?

Oui, ça résume ce que raconte le LLNL à page 11 de son rapport sur le tritium. On y trouve :
– arrosage : 3 millions de gallons ;
– pluies : 1 million de gallons ;
– total partiel ayant ainsi percolé à travers les débris et récupérés au fond de la Baignoire : 4 millions de gallons ;
– pompage de presque tout à Jersey, un peu aussi sur Liberty Street ; total général 30 millions de gallons et donc, par soustraction, 26 millions dûs au fuites.

Pour la conversion : 1 U.S. gallon = 3,8 litres (ne pas confondre avec l'imperial gallon = 4,5 l, ni avec... quelques autres).
D'où, pour la Baignoire :
– arrosage = 11 millions de litres ;
– pluies = 4 millions de litres ;
– total partiel : 15 millions de litres ayant percolé ;
– pompage : 115 millions de litres et donc, par soustraction, ''pile'' 100 millions de litres dûs aux fuites.

Hors ligne

 

#477 27-03-2015 19:16:49

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

je reouvre ce sujet car un entretien avec Paul Craig Roberts sur le saker relayé par résistance 71 parle de l'explosion du bâtiment Alfred P. Murrah d’Oklahoma City en 1995 cité dans la liste des attaques suicides fausse-bannière qui ont utilisées de mini-bombes nucléaires indiquée dans le post 1

voici l'extrait:

The Saker :  Lesquelles des douze entités de pouvoir dont j’ai fait la liste ci-dessus ont, à votre avis, joué un rôle clé dans la planification et l’exécution du coup monté  du 11 septembre ?  Après tout, il est difficile d’imaginer que cela a été planifié et préparé entre l’investiture de GW Bush et le 11 septembre – cela doit avoir été préparé pendant les années de l’administration Clinton. N’est-il pas vrai que l’attentat d’Oklahoma City était une répétition pour 9/11 ?

Paul Craig Roberts : A mon avis, 9/11 était le produit des néoconservateurs, dont nombre d’entre eux sont des alliés juifs d’Israël, de Dick Cheney, et d’Israël. Son objectif était de fournir le nouveau Pearl Harbour dont les néoconservateurs disaient qu’il était nécessaire pour lancer leurs guerres de conquête au Moyen-Orient.  Je ne sais pas si c’était prévu depuis longtemps, mais Silverstein [propriétaire des tours du World Trade Center, NdT] en faisait visiblement partie et il avait acheté le World Trade Center très peu de temps avant le 11 septembre.

Quant à l’attentat contre le Bâtiment fédéral Alfred P. Murrah, à Oklahoma City, le général Partin, de l’US Air Force, expert en munitions dans ce corps d’armée, a préparé un rapport d’expert prouvant indubitablement que le bâtiment a explosé de l’intérieur et que le camion piégé était un leurre. Le Congrès et les médias ont ignoré ce rapport. Le bouc émissaire, McVeigh,  était déjà désigné, et c’était la seule histoire autorisée.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#478 20-11-2015 15:57:28

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

L'article de Kevin Ryan « Comment discréditer l'hypothèse de la nanothermite au WTC », en fait, ne porte pas particulièrement sur la nanothermite. Il rassemble les arguments qui appuient la thèse de la présence de thermite au WTC, thèse que l'auteur voit d'ailleurs comme théorie prouvée plutôt qu'hypothèse. Cet argumentaire commence par les observations de métal fondu et Ryan asserte à leur sujet que « Personne n’a fourni d’explication légitime pour ces éléments de preuve autre que la réaction exothermique de la thermite, qui génère à la fois les températures requises et la production de fer en fusion. ».

Laissons de côté pour le moment l'aptitude des autres thèses à concurrencer légitimement celle de la thermite. Cette dernière a-t-elle au moins la capacité, que Ryan lui attribue, d'expliquer la présence du métal fondu ? Qualitativement cela ne fait pas de doute : la réaction de combustion de la thermite produit du fer et ce dernier se retrouve à l'état liquide. Une appréciation quantitative, inspirée de travaux déjà réalisés sur ce fil, va toutefois nous conduire à une conclusion plus nuancée.

Dans l'étude théorique qui débute en #225 (avec une synthèse en #291) il est pris en considération, non pas la totalité du métal fondu effectivement observé à Ground Zero (quantité qui n'a pas encore été estimée) mais, afin de soutenir la réflexion, un écoulement considéré comme minimal, purement théorique, le « ru » : on imagine que dans un lit de 10 cm de large et de 1 cm de profondeur, et à la vitesse de 1 cm/s, il s'écoule du métal fondu, mélange de fer provenant de la combustion de la thermate et d'acier provenant de la structure de l'immeuble ayant fondu sous l'effet du dégagement de chaleur de cette combustion. Le problème posé était alors de savoir combien de thermate aurait été nécessaire à produire un « ru-jour », c'est-à-dire le métal qui s'écoulerait en un jour dans ce ru. Pour les métaux ferreux envisagés, il a été établi qu la masse du ru-jour est de l'ordre de cinq tonnes et que cela demande une tonne de thermate au minimum.

Laissant de côté l'hypothèse d'une fusion de l'acier nous supposons maintenant, comme Ryan semble le faire, que le métal fondu constitutif du ru ne soit que du fer issu de la combustion de la thermite. Le problème est à nouveau de savoir combien de thermite est nécessaire pour produire un ru-jour.

On sait qu'une tonne de thermite produit à peu près 0,5 tonne de fer, et donc que 2 tonnes de thermite sont requises pour une tonne de fer. On sait par ailleurs qu'un ru-jour de métal ferreux correspond à un écoulement de l'ordre de 5 tonnes (voir en #232). Il s'ensuit qu'un ru-jour de fer exige 10 tonnes de thermite. Et le ruisseau tout aussi théorique envisagé en #258 demande donc 10'000 tonnes.Cet ordre de grandeur invite à un rapprochement avec l'estimation réalisée par Niels Harrit : 29'000 tonnes de thermate auraient dû être employées dans la destruction des Tours. L'étude de cette estimation a été lancée par JPR en #297. Une analyse en a été développée par l'examen d'un échange entre Niels Harrit et Mark Hightower, en #318. Comment s'accomoder de ces myriades de tonnes dans une théorie de la destruction du WTC ?

Hors ligne

 

#479 20-11-2015 16:29:36

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse a écrit:

Cet ordre de grandeur invite à un rapprochement avec l'estimation réalisée par Niels Harrit : 29'000 tonnes de thermate auraient dû être employées dans la destruction des Tours.

Non, cela à déjà été débattu, Niels Harrit n'estime pas qui fallait 29000T de thermate, c'est un calcul qu'il a fait pour ridiculiser les estimations de la quantité de thermite dans les poussières d'après les données du NRDC et du RJ Lee Group.


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#480 20-11-2015 23:52:32

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

inam56 a écrit:

Non, cela à déjà été débattu, Niels Harrit n'estime pas qui fallait 29000T de thermate, c'est un calcul qu'il a fait pour ridiculiser les estimations de la quantité de thermite dans les poussières d'après les données du NRDC et du RJ Lee Group.

Je n'ai pas souvenir que cette interprétation ait fait consensus sur ce fil (mais peu importe).
Mark Hightower, en tout cas, a pris au sérieux ces 29'000 t puisqu'il a entrepris d'en discuter la signification opérationnelle.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr