ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#161 12-03-2014 11:18:52

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

@Buzz l’éclair : On se moque éperdument de savoir si ces œuvres sont de l’art ou pas.
En revanche, on peut constater que les moyens mis en œuvre pour leur réalisation peuvent très bien être compatibles avec d’autres objectifs potentiels.
Encore une fois, tu commentes un avis personnel que j’émets pour provoquer l’ergotage.
Mais puisque tu me soupçonnes de façon détournée de « fumisterie » (mais te connaissant, tu diras certainement que ce n’est pas ce que tu as écrit), permets moi à mon tour de te donner un conseil en te suggérant de retourner travailler la perfection de ta logique et analyser les élucubrations de l’insignifiant Gérald Bromer. En n’en pas douter tu feras ainsi avancer l’état de nos recherches.


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#162 12-03-2014 11:49:15

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Des artistes au WTC

Buzz l'éclair a écrit:

@ JPR : S'évertuer à déterminer ce qui relève ou non de l'art pour distinguer les vrais des faux artistes est totalement subjectif. Il dépend des goûts et des normes de chacun. C'est la même chose avec la musique, on peut aimer ou pas certaines formes de musique, mais déterminer ce qui est ou non de la musique, de la littérature, de la poésie, de la danse, du cinéma ou tout autre forme d'art, n'a rien d'objectif. Dès lors, tenter de déterminer ce qui relève non pas de l'art mais de l'indice caché d'une manigance criminelle est pour moi une vaste fumisterie.

D'un point de vue artistique, je trouve que l'oeuvre du 1er post de ce fil est la plus réussie. Mais je conçois que cela soit subjectif, et qu'artistiquement je ne suis sans doute pas une référence.
Maintenant d'un point de vue "chercheur de Vérité", je trouve cette "angle" extrêmement interessant, objectivement parlant.

Dernière modification par GTO (12-03-2014 11:52:00)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#163 12-03-2014 11:55:18

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Des artistes au WTC

Sur ce point je partage l'avis de JPR. A noter que Matthew Everett avait fait d'importantes recherches sur les films liés au terrorisme et au WTC :

The fact that numerous movies and television dramas with storylines resembling the events of September 11 were in production at the time of the 9/11 attacks is surely something that requires closer examination, especially in light of the history of cooperation between government agencies and the entertainment industry. And yet, after receiving some attention in the aftermath of the attacks, these productions have been largely forgotten.

There are numerous questions that could be considered as part of a new investigation of 9/11. For example, which individuals came up with the scenarios resembling aspects of the 9/11 attacks for the storylines of these movies and TV shows? Some of the writers have said that scenarios similar to what happened on September 11 were suggested to them by employees of the NSA and the military. So who were those employees and what exactly did they suggest?

Investigators could presumably discover more details of the plots of the TV shows and movies, and obtain copies of the scripts. And it would surely be worth researching whether other productions with storylines resembling the 9/11 attacks were being worked on in September 2001.

Inquiries may well reveal a different story behind the terrorist attacks of September 11 than the official account we were led to believe.

http://shoestring911.blogspot.fr/2013_0 … chive.html

On peut penser qu'il en va de même avec ces œuvres d'art. Leur élaboration a peut être permis à des individus mal intentionnés d'obtenir des informations ou des accès qu'ils n'auraient pas eu autrement. Mais il est aussi très probable qu'il ne se soit rien passé et que tout cela n'ait rien à voir avec les attentats, aucun indice ne le laisse suggérer. Du plancton explosif ? smile


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#164 15-03-2014 10:26:11

jojo
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 15-03-2014
Messages: 1

Re: Des artistes au WTC

Bonjour à tous,

Je m'inscris car il me semble que ce sujet est très important et notamment les projets de la E-team, mais j'ai pas encore regardé les autres de plus près comme AirWorld.
Les divers dessins de la E-team avec les tours, ça m'a intrigué, ainsi que l'article du New York Times. Pourquoi autant insister sur le fait de savoir si ils ont vraiment ou pas été dehors sur une planche, pour moi ça n'avait pas de sens, de faire ça et encore moins d'avoir des articles là-dessus dans le New York Times).

Je vais donner mon impétration de certains projets de la E-team et de cet article du New York Times, donc peux-être que ça ne vas pas avec la charte vu qu'apparemment vous chercher surtout à avoir des faits, mais ça me semble important de vous en faire part. (Si vous voulez déplacer ailleurs le post ou le supprimer pas de problèmes).

Je pense qu'il faut voir les oeuvres de la E-team comme un message de ceux qui organisaient le 11/9 à ceux qui doivent avoir des informations sur le projet et de sa mise en application.

D'abord, l'article du New York Times (ici http://www.gelitin.net/uploaded/PDF/B-T … 180801.pdf), je pense sert à indiquer aux personnes concernées par le plan que c'est bien réel et pas un piège et que ça va vraiment se produire, et dans le New York Times pour montrer que ça vient bien d'en haut et qu'est c'est pas une blague.
Publié le 18 Aout 2001.

Sous Titre :
EN : "Episode at Trade Center Assumes Mythic Qualities"
FR : "L'évènement au Trade Center demande des qualité mythiques"
Int. : Assez clair je pense...Il faut être courageux et être un martyr pour faire ça

EN : "obtainable in very few places"
FR : "Trouvable à quelques endroits seulement"
Int. :Projet secret, difficiles d'avoir des informations dessus

EN : "the book is demure to the point of being oblique"
FR : "le livre est réservé au point d'être indirect (?)"
Int. : Je vois pas mais ça a l'air bizarre

EN : "What little explanation it contains appears to have been scribbled in ballpoint."
FR : Les quelques informations qu'il contient semblent avoir été gribouillées au stylo-bille.
Int. : Vous pouvez trouvez des informations et/ou détails sur les dessins au stylo-bille (les photos on s'en fiche?)

EN : "In short, the book belies the extravagance of the feat it seems to document:"
FR : "En bref, le livre dément la folie de l'exploit qu'il semble documenter:"
Int. : Le livre est là pour vous montrer que l'exploit qu'on va faire n'est pas si difficile à réaliser

EN : "the covert installation, and brief use, of a balcony on the 91st floor of the World Trade Center, 1,100 feet above earth."
FR : "l'installation sous couverture, et l'utilisation, d'un balcon sur le 91ème étage du World Trade Center, 1 100 pied au-dessus de la terre."
Int. : L’installation secrète sous couverture, et l'utilisation d'un avion sur le 91ème étage du World Trade Center, dans les airs.

EN : "Eight photo-graphs - some grainy, all taken from a great distance - depict one tower's vast eastern facade, marred by a tiny molelike growth : a lone figure dressed in a white jacket, standing in a lectern-size box."
FR : "Huit photos - quelques unes bruitées, toutes prises depuis une grande distance - dépeignent la façade Est d'une tour, marquée par un petit (growth ?) en forme de barre : une figure seule en forme de veste blanche, debout dans une boîte de la taille d'un lutrin."
Int. : Huit pilotes - quelques-uns déguisés, tous venant de très loin (Moyen-Orient) - détruisent la façade Est d'une tour, marqué par une petite barre : une barre blanche seule, debout sur l'écran du GPS.
Huit pilotes (ça fait 2 par avions), ou huit avions venant d'aéroport lointain ?
D'une tour, ou de la tour 1, celle où la E-team était ?
Un lutrin est un pupitre sur lequel on pose un livre religieux. Ca peut faire penser à un écran (le livre religieux) sur un cockpit (le pupitre). Le livre religieux, la religion, étant la voie à suivre pour les musulmans qui devaient pilotaient les avions, c'est à dire le GPS. La barre blanche étant le repère a atteindre et à voir.

EN : "The contemporary art world, of course (off course ?), is rife with acts of subversion followed by boasting, which is known as "documentation.""
FR : "Le monde de l'art contemporain, biensur, est coutumier d'acts subversifs suivi de célébrations, qui est connu comme "documentation".
Int. : "Notre groupe fait souvent d'attentat suivi de célébrations, connu sous le nom d'Al-Qaida (documentation = base de données = Al Qaida).

EN : "In that context, the beauty of the balcony was that it so literally pushed the envelope."
FR : "Dans ce contexte, la beauté du balcon est qu'il a littéralement ouvert la façade."
Int. : "De cette façon, la puissance de l'avion a fait qu'il est littéralement passé à travers la façade.

EN : "Yet since that Sunday morning in March 2000, when the balcony was allegedly installed and, 19 minutes later, dismantled, the affair has taken on the outlines of an urban myth, mutated by rumors and denials among the downtown cognoscenti."
FR : "Cependant depuis ce Dimanche matin en Mars 2000, quand le balcon était à priori en place et, 19 minutes plus tard, démonté, l'affaire a pris des allures de mythes, modifié par des rumeurs et dénis parmi ceux informés."
Int. : Là je ne sais pas trop, soit c'est pour les pirates si y a eu détournement et d'autres avions se sont écrasés (toi ça a pas marché mais les autres c'est bon), ou alors c'est pour la base d'Al Qaida qui douterait que ça soit vraiment les pirates qui ait piloté et pas radioguidés.

EN : "Although the book appears to seek noteriety, the artists have gone coy. Their dealer, who witnesses say watched thee vent from a otel suite, now claims it never happened. Either the balcony was an elaborate hoax meant to look real, or the inverse is true : it really happened, and the closer it comes to being found out, the more those involded would prefer for everyone to think it was a hoax".
FR : "Bien que le livre semble chercher de la notoriété, les artistes sont devenu faussement modestes. Leur leader, qui selon des témoins a vu l'évènement depuis une suite d'hôtel, maintenant dit que ça ne s'est jamais produit. Que le balcon était un hoax élaboré fait pour sembler réel, or que l'inverse soit vrai : ça s'est vraiment passé, et plus on s'en rendra compte, plus ceux impliqués préféreront que tout le monde pense que c'était un hoax.
Int. : C'est pas très clair non plus, mais ça semble faire encore référence aux doutes sur ce qui s'est passé (vrais pirates, téléguidage ?). Vu qu'il est dit "les pirates sont devenus faussement modestes", je pense que ça indique qu'il y a eu détournement et que les pirates ne se sont pas écrasés (ils ne sont plus visibles mais ils ne sont pas morts).
Il y a aussi une photo au milieu de la phrase, avec une légende qui peut se lire à la place de la fin de la phrase normale, peut-être pour signaler où se trouvent les pirates après l’événement, il faudrait voir leur exposition indiquée dans la légende. Ils sont en maillot de bain, peut-être pour dire qu'ils partent loin, en vacances tranquillement, en enlevant leur habit (c'est plus des pirates).

EN : "In the spring of 2000, Gelatin and 14 other artists shared free studio space on the 91st floor, where the group's artmaking appeared to consist of building a clubhouse out of cardboard boxes."
FR : "Au printemps 2000, Gelatin et 14 autres artistes ont partagé l'espace d'un studio libre au 91ème étage, où la création artistique du groupe apparaissait consister à construire un clubhouse à partir de boîtes en carton."
Int. : A la période de l'attaque (ou le jour même?), le groupe de base (4) et 14 autres pirates ont partagé un studio, où l'activité du groupe semblait être de fabriquer une arme sortie de boîtes en carton. Comment attaquer dans l'avion.
Autre, un peu mieux je pense et plus logique pour respecter la chronologie : "Le jour de l'attaque, le groupe de base (4) et 14 autres pirates se sont retrouvés dans les aéroports, où l'activité du groupe sembler consister à mettre en place un quartier général en sortant des zones d'embarquement (cardboard = boardcard, cardboard boxes, tunnels d'embarquement) (ils étaient assis ensemble en classe affaire pour la plupart il me semble). Voir Photo et dessin.

EN : "But Ali Janka, a member of Gelatin reached by phone in Vienna, said that the blindered view afforded by the narrow windows had inspired them to find a way to step outside."
FR : "Mais Ali Janka, un membre de Gelatin joint par téléphone à Vienne, a dit que la vue aveugle offerte par la petite fenêtre les a inspirés de trouver un moyen de marcher dehors."
Int. : Mais Ali Janka, un des pilotes sera joint par téléphone, et vous partirez de la classe affaire (petits hublots) pour aller un peu plus loin.
Donc une fois que le pirate pilote reçoit un appel, vous attaquez le cockpit.

EN : "After you have a certain idea, you can't go back", he said, "because everything else seems very week compared to it".
FR : "Une fois que vous avez une idée, vous ne pouvez pas revenir en arrière", il a dit, "parce que tout le reste semble très faible comparé à ça".
Int. : "Une fois que vous vous lancez, vous pouvez pas revenir en arrière", La phrase est coupé au milieu et passe sur une autre page, pour bien marquer la coupure et dire qu'ils peuvent pas revenir en arrière.



Légende du dessin :
EN : Photographs from "The B-Thing", a book produced by Gelatin, show someone on a temporary balcony on the World Trade Center, top ; a drawing of the cantilevered balcony, above ; and a view from inside the 91st-floor studio from which the balcony was hung, left. Unless the whole episode is a hoax, which some  of those involved would prefer that people believe. So they say.
FR : Les photos de "The B-Thing", un livre produit par Gelatin, montre quelqu'un sur un balcon temporaire sur le World Trade Center, en haut ; un dessin du balcon fixé, accroché, au-dessus ; et une vue de l'intérieur du studio du 91ème étage à partir duquel le balcon a été accroché, à gauche. A moins que l’événement ne soit un hoax, ce que certains parmi ceux impliqués voudraient que les gens croient. C'est ce qu'ils disent.
Int. : L'accomplissement du plan du pilote (le livre, fin d'un projet) montre un pirate sur l'avion (fenêtre du cockpit, aux commandes?) pendant quelques temps sur le World Trade Center ; un dessin de l'avion ; une image de l'aéroport à partir duquel l'avion a été piraté.
Autre : Une fois le plan accompli, montrer quelqu'un à la fenêtre du cockpit sur l'aéroport (World Trade Center = Zone d'échange mondiale = aéroport?) ; l'avion accroché à l'aéroport (avion – passerelle d'embarquement – personnes ?) ; dans l'avion

Dessin : Le dessin du balcon apparaît plusieurs fois et j'ai du mal à savoir pourquoi ça a l'air important. Je pense que ça représente la zone de contrôle de l'aéroport, avec le bagage sur le tapis roulant et l'écran de contrôle. Sur l'article il est à moitié surimposé à la photo du balcon, donc peut-être encore pour signaler que le balcon c'est un avion.

Photos : La photo en plein milieu, entre ce paragraphe et le dessin du balcon, semble être une reconstitution de l'intérieur d'un avion. Le pirate au premier plan avec la ceinture d'explosif à la taille, une personne assise (personnel de bord ou quelqu'un en classe affaire là où ils auront leur sièges, et le pilote au fond qui regardent dehors à la fenêtre (cockpit).
Ou alors ça les montre à diverse étapes, d'abord au contrôle de sécurité, ensuite ils s'assoient en classe affaire (homme avec le costume), puis ensuite dans le cockpit.
Il y a un message sur la boîte "Property of US Postal Service" et plein de boîte s en cartons (signalées aussi dans le texte) mais je vois pas ce que ça veut dire.

Bon c'est un peu brouillon mais j'ai interprété différemment certaines choses au fur et à mesure donc y a des passages qui se contredisent. Mais c'était surtout pour vous montrer ce mode de lecture qui me semble nécessaire pour lire et voir les œuvres de Gelatin. Ca a l'air d'être le script de ce qui doit se passer le 9/11 et de leur signalait que c'est bien réel et qu'ils vont pouvoir faire leur mission. Je vais essayer de finir la "traduction" de l'article et mettre un peu d'ordre et lire quelques passages du blog d'un autre de leur projet (Dumpster). Le but du projet était d'empiler les déchets et je sais aps trop quoi d'autre. Mais ils ont fait en parallèle la même chose dans le logiciel Second Life, récupérer plein de déchet et les enfouir, et attendre qu'ils disparaissent. Le résumé ici (http://meineigenheim.org/installations/ … index.html) et le blog ici (http://www.meineigenheim.org/dumpster_log/doku.php).
Et il y a aussi le le Quick Click, avec des personnes se faisant photographier derrière une vitre par un hélicoptère qui ressemble à ce qui s'est passé le 9/11, des hélicoptères autour des tours prenant en photo des gens coincés derrières les vitres en voulant s'échapper.

Y a des agences de renseignements qui disaient craindre que les terroristes utilisent les jeux vidéos pour échanger des informations et je crois aussi pour blanchir l'argent, ce qu'à l'air de permettre SecondLife donc c'est peut-être possible (http://www.arretsurimages.net/breves/20 … es-id16550).
Par rapport à l'article du New York Times, à l'époque des cassettes de Ben Laden, la CIA disait analyser les vidéos avant de les publier pour être sûr qu'il n'y ait pas de messages codés dans le discours ou le décors, donc ça doit être un de leur moyen de communiquer.

Je ne sais pas qui ferait quoi ni à qui ça s’adresserait (Al Qaida, les pirates, les services secrets adverses?), mais je voulais juste vous montrer ce mode de lecture et peut-être que vous verrez les choses différemment et mieux, mais ça me semble être la façon d'aborder tout ce qui est lié à l'E-team de Gelatin. Je ne pense pas qu'ils en ait fait parti directement mais peut-être ceux qui faisait leur communication.

Dernière modification par jojo (15-03-2014 10:30:10)

Hors ligne

 

#165 15-03-2014 11:09:37

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Des artistes au WTC

Merci jojo et bienvenue big_smile

Pour un premier post, voilà qui commence fort.

Le décryptage de cet article comme tu l'as fait est très interessant. Je ne suis pas d'accord avec toutes tes interprétarions mais j'avoue que je suis sensible à ce genre de démarche.
Pour moi, il y a des chances que les psychopathes qui ont organisé ces événements soient tellement convaincus de leur "supériorité", que je les croie capables de faire ce genre de déclaration cryptée, exhibant aux initiés leur main-mise sur le monde (le World Trade Center). Et je dois dire que le tournures de phrases de cet article paru 1 mois avant les événements sont parfois obscures, en donnant effectivement l'impression d'un double-sens. Comme par exemple celle-ci, qui me parle bien:

New York Times a écrit:

EN : "Although the book appears to seek noteriety, the artists have gone coy. Their dealer, who witnesses say watched thee vent from a otel suite, now claims it never happened. Either the balcony was an elaborate hoax meant to look real, or the inverse is true : it really happened, and the closer it comes to being found out, the more those involded would prefer for everyone to think it was a hoax".
FR : "Bien que le livre semble chercher de la notoriété, les artistes sont devenu faussement modestes. Leur leader, qui selon des témoins a vu l'évènement depuis une suite d'hôtel, maintenant dit que ça ne s'est jamais produit. Que le balcon était un hoax élaboré fait pour sembler réel, or que l'inverse soit vrai : ça s'est vraiment passé, et plus on s'en rendra compte, plus ceux impliqués préféreront que tout le monde pense que c'était un hoax.

Merci pour ce gros travail et j'attends impatiamment la suite  de tes recherches wink.

PS: Il faudrait peut-être créer un nouveau fil, bien que pour ma part cela reste dans le sujet de ces "étranges" artistes. Attendons l'avis d'autres membres.

Dernière modification par GTO (15-03-2014 11:26:43)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#166 15-03-2014 14:57:35

joelim
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 24-02-2010
Messages: 45

Re: Des artistes au WTC

Quelques liens sur le sujet (que je n'ai pas vu passer sur le fil, mais je peux me tromper).

http://www.sonicmemorial.org/sonic/publ … lide6.html
http://www.sonicmemorial.org/sonic/publ … lide4.html
http://www.martinageccelli.co.uk/gallery_244084.html
http://ifar.org/upload/pdffile18470e62b … idency.pdf

L'installation était plutôt cool :
http://www.lmcc.net/uploads/program_sli … _nizri.jpg
http://letsrollforums.com/did-gelitin-b … 36p11.html
http://www.lmcc.net/residencies/workspa … orld_views

J'avais pensé faire un article sur AV il y a 3 ans et puis j'ai renoncé, le seul intérêt à mon avis étant l'étrangeté de plusieurs coïncidences.
Sinon voici mon opinion sur ces artistes :
1/ ils ne sont pas liés au complot présumé (par ailleurs un d'entre eux qui dormait sur place est mort)
2/ ils montrent que le WTC1 était moins occupé que l'on croit (espaces désaffectés) et les structures plus accessibles que prévu (bien que je ne pense pas que des affaiblissements volontaires de la structure aient été faits à l'étage partiellement occupé par ces jeunes "artistes")
3/ les éléments de coïncidence tels que
— le logo de deux avions tête bêche
— les costumes arabisants fixés au mur
— le croquis où toute la surface du WTC1 disparait dans un tourbillon (parmi la série de croquis de préparation de leur projet d'ouverture)
ne sont logiquement que des coïncidences mais je n'en mettrais certainement pas ma main à couper. Un genre de mystère étonnant mais dont l'étude est probablement improductive et qui fait penser à une farce de dieux tutellaires. Si quelqu'un arrive à trouver une logique qui tienne un peu debout (bon courage !) tant mieux quant à moi je goûte ce mystère comme une épice dans le plat de la vie...

Hors ligne

 

#167 16-03-2014 20:21:03

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6647

Re: Des artistes au WTC

Fil nettoyé

Hors ligne

 

#168 17-03-2014 11:14:22

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Aujourd'hui, je vais laisser nos artistes un peu de côté.

Mais je vais quand même revenir sur le projet « BioBeacon » qui m'a laissé particulièrement pantois.
http://forum.reopen911.info/p306570-11- … ml#p306570

Sans parler de sa description, fantasque au delà de tout, ce sont ses dates de réalisation qui m'ont interpellé.
Le projet a été commandé en 1998 par Creative Time (quasiment au début du World Views) et 2 ans se sont écoulés avant que les artistes ne s'installent dans les tours en août 2000, date à laquelle les travaux de mise en oeuvre ont commencé, d'après Paul Myoda, et ce, jusqu'au mois d'août 2001.
J'interprète alors 2 ans de réflexion/conception suivis d'1 année de réalisation, réalisation s'achevant, peu ou prou, juste avant les attentats.

Or, la réalisation de cette oeuvre m'est apparu quand même assez faramineuse : les travaux affectent toute la hauteur de la tour et conduit à l'installation d'une fibre optique. C'est le seul projet qui couvre autant d'espace dans le WTC1, des premiers sous-sols jusqu'au bout du sommet de l'antenne. Excusez du peu mais on ne peut pas faire plus exhaustif, sauf à partir des tréfonds des sous-sols.
Donc, dans mon esprit, un tel chantier a nécessairement  dû laisser des traces pendant l'année de sa réalisation, notamment concernant la pose de la fibre optique.

J'ai lancé alors quelques recherches sur cette voie.

Et j'ai découvert, coïncidence délicieuse, ceci :
http://forum.reopen911.info/p307041-auj … ml#p307041
EDIT : J'ai créé un nouveau fil dédié pour éviter le HS sur le sujet des « artistes »

Je vous laisse méditer.

Dernière modification par JPR (18-03-2014 09:52:30)


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#169 17-03-2014 13:13:23

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Des artistes au WTC

Très intéressantes ces recherches JPR, bravo pour le travail.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#170 17-03-2014 13:42:06

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Des artistes au WTC

Ça sent la Reopennews dans pas longtemps.


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#171 17-03-2014 16:30:27

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Des artistes au WTC

Pourtant, ca a pété dès les tous premiers instants au 22ème étage...

C'est un de ces étages où le nuage de goutelettes a choisi d'exploser en dévalant les conduits des ascenseurs. Et je pense bien que c'était dans le WTC 1. A vérifier quand même et à creuser en effet, cette (chaude) piste. Merci JPR pour tes recherches.

Maintenant, il serait tout de même intéressant pour juger du caractère suspect ou non de cette épidémie de projets artisitiques improbables que connurent les WTC à la fin de leur vie, de comparer avec ce qu'inspirèrent d'autres tours à d'autres artistes et aussi de vérifier si ce ne fut pas toujours le cas des WTC depuis leur construction...

Dernière modification par charmord (17-03-2014 17:08:22)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#172 17-03-2014 18:19:50

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Des artistes au WTC

JPR a écrit:

On y apprend qu'une réunion d'avancement devait se tenir le 11 septembre 2001 au 22ème étage du WTC1.

HAAAAA ! Le 22ème étage !!! Je vous prépare depuis un mois un dossier INCROYABLE sur le 22ème étage...
Je poste le tout le weekend prochain... BINGO JPR ça recoupe toutes mes découvertes !!!
INCROYABLE !

Hors ligne

 

#173 17-03-2014 20:25:26

franck33
Invité

Re: Des artistes au WTC

Et de l'autre coté de l'atlantique ils parlent de ça???

 

#174 17-03-2014 23:44:33

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Des artistes au WTC

franck23 a écrit:

Et de l'autre coté de l'atlantique ils parlent de ça???

Que veux-tu dire ? Tu demandes si sur les sites US on parle de l'étage 22 ?
En fait c'est en faisant une synthèse d'informations trouvées sur les sites US et en recherchant dans des archives officielles sur le WTC que j'ai découvert une série de faits étonnants concernant cet étage 22 qui était le centre de contrôle de la sécurité du WTC.

Hors ligne

 

#175 18-03-2014 10:16:16

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Des artistes au WTC

Pour rappel, les explosions au 22ème étage sont quand même sourcées par le Nist et la Commission...

http://forum.reopen911.info/p206345-12- … ml#p206345
http://forum.reopen911.info/p205578-08- … ml#p205578

Dernière modification par charmord (18-03-2014 10:18:05)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#176 18-03-2014 10:41:44

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour Charmord,

charmord a écrit:

Pour rappel, les explosions au 22ème étage sont quand même sourcées par le Nist et la Commission...

http://forum.reopen911.info/p206345-12- … ml#p206345
http://forum.reopen911.info/p205578-08- … ml#p205578

Je sais que tu ne reçois pas les MP, raison pour laquelle je me permets de répondre ici directement.

J'ai créé un fil dédié ce matin sur le sujet d'installation de réseaux de fibres optiques aux WTC afin d'éviter les HS sur le sujet des artistes.
http://forum.reopen911.info/p307041-auj … ml#p307041

Si tu pouvais y déplacer ces dernières références, ce serait parfait.
J'effacerai alors ce post-MP

Merci


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#177 18-03-2014 11:05:33

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour jojo et joelim (et bienvenu),

joelim a écrit:

Si quelqu'un arrive à trouver une logique qui tienne un peu debout (bon courage !) tant mieux

jojo a écrit:

Je pense qu'il faut voir les oeuvres de la E-team comme un message de ceux qui organisaient le 11/9 à ceux qui doivent avoir des informations sur le projet et de sa mise en application.
D'abord, l'article du New York Times (...), je pense sert à indiquer aux personnes concernées par le plan que c'est bien réel et pas un piège et que ça va vraiment se produire, et dans le New York Times pour montrer que ça vient bien d'en haut et qu'est c'est pas une blague.

Je n'avais pas pensé à l'interprétation de jojo et j'avoue que je la trouve particulièrement séduisante.
Elle peut apporter une réponse à l'interrogation de joelim.

Il est notoirement connu que des modes de communications cachées peuvent s'établir par le jeu des petites annonces, par exemple.
Et celui-ci, qui passerait donc par la presse spécialisée dans l'art, offrirait une couverture bien efficace car il ne laisse aucune trace contrairement à une communication directe (mail, courrier, téléphone qui peut être mis sur écoute, etc ...).
Seuls ceux qui sont dans la confidence des Dieux seraient à même d'interpréter ces circonvolutions littéraires.
En revanche, les quidams n'y verraient que les termes alambiqués bien caractéristiques du milieu artistique.

A ce titre, il suffit simplement à quelques agents participant aux World Views de mettre des artistes sur certaines voies.
J'imagine par exemple :

- LMCC : « Nous souhaiterions que vous fassiez une oeuvre en rapport avec les ascenseurs/les bureaux vides/l'antenne/etc de la tour »

ou encore

- LMCC : « C'est pas très réglo, mais ça serait magnifique si vous arriviez à coller un chewing-gum sur la façade de la tour de façon discréte »
- Gelatin : « Oh Oui, Oh Oui, trop kiffant le plan de ouf !!! »

Une fois le projet de l'« oeuvre » lancé (dans ce cadre, justement, on se soucie peu de la dimension artistique), charge à la presse de la commenter (elle ou son avancement) avec des mots esotériques mais bien ciblés à l'attention des initiés.

Plus j’y pense, plus je trouve que cela donne un sens à toutes ces coïncidences entre les œuvres de ces artistes et les attentats.
A garder sous le coude, donc.

joelim a écrit:

Un genre de mystère étonnant mais dont l'étude est probablement improductive et qui fait penser à une farce de dieux tutellaires.
(...)
quant à moi je goûte ce mystère comme une épice dans le plat de la vie...

Exactement mon état d'esprit sur ce sujet. Néanmoins, on ne peut pas dire que l'étude soit improductive si l'on ne sait pas par avance ce sur quoi on va tomber.

Personnellement, je prends ces recherches comme un jeu.
Pour information, mon mode principal de recherche sur ce sujet est le suivant :
- je prends sur le site du LMCC le nom d'un artiste du World Views au hasard
- et je lance des recherches, dans Google et/ou Bing,
   - sur la base de ce nom seul d'abord
   - en y accolant l'un des acronymes suivant ensuite : wtc, lmcc, artist, 911, 2001, kocache, ...
- j'analyse le résultat de recherche dans les liens Web trouvés et aussi dans les images retournées

Et il est particulièrement amusant et même piquant wink de trouver bien souvent un résultat dont le rapprochement avec un éventuel mode opératoire des attentats laisse sans voix.


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#178 21-05-2014 00:22:32

apetimedia
Membre du forum
Lieu: dans ce monde
Date d'inscription: 05-09-2008
Messages: 1595

Re: Des artistes au WTC

Je viens de lire tout le fil dont le sujet, avec ces nombreuses coïncidences, laisse songeur. "quant à moi je goûte ce mystère comme une épice dans le plat de la vie..." Très joli wink

A propos d'artistes, de Vienne et d'avions dans l'Art, voici la toile étrange du peintre "visionnaire" autrichien,  Ernst Fuchs : Psalm 69 peinte en 1960 :

(pbl pour afficher l'image : http://www.artofimagination.org/Pages/FuchsE.html)

Certains y voient l'avion se dirigeant vers "des tours".

Ernst Fuchs et le Réalisme fantastique de l'Ecole de Vienne

(...) Fuchs had already moved away from surrealism into visionary mannerism. He painted a number of paintings with religious subjects culminating in his triptych The Mysteries of the Holy Rosary for the Catholic church in Hetzendorf, Vienna. (...)

Fuchs avait déjà délaissé le surréalisme pour le maniérisme visionnaire. Il a peint plusieurs toiles au thème religieux culminant par son triptyque "Les mystères du Saint Rosaire" pour l'Eglise catholique de Hetzendorf à Vienne.

Voici ce que dit en substance Wikipedia à propos de l'artiste :

Ernst Fuchs (né à Vienne (Autriche), le 13 février 1930) est un artiste autrichien : peintre, dessinateur, graveur, sculpteur, architecte, scénographe, compositeur, poète, chanteur et l'un des fondateurs de l'École de Vienne du réalisme fantastique. En 1972, il achète, à Hütteldorf, la villa d'Otto Wagner, architecte de l'Art nouveau, villa qu'il restaure et transforme. Le Musée Ernst Fuchs y est inauguré en 1988.

Il a étudié la sculpture avec Emmy Steinbock (1943), s'inscrivit à l'École de peinture Ste Anna où il a suivi les cours du professeur Fröhlich (1944), et il entra à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne (1945) où il a commencé ses études avec le professeur Robin Anderson C., passant ensuite à la classe d' Albert Paris Gütersloh.

À l'Académie, il a rencontré Arik Brauer, Rudolf Hausner, Wolfgang Hutter et Anton Lehmden, avec qui il fondera plus tard ce qui sera connu sous le nom d'École viennoise du réalisme fantastique. Il est également un des fondateurs de l'Art-Club (1946), ainsi que les Hundsgruppe, mis en place en opposition avec elle en 1951, avec Friedensreich Hundertwasser et Arnulf Rainer.

Pendant cette période, son travail a été influencé par l'art de Gustav Klimt et Egon Schiele, puis par Max Pechstein, Heinrich Campendonck, Edvard Munch, Henry Moore et Pablo Picasso. (...)
Entre 1950 et 1961, Fuchs a vécu principalement à Paris, et a fait un certain nombre de voyages aux États-Unis et en Israël. Ses lectures favorites à l'époque étaient les sermons de Maître Eckhart. Il a également étudié le symbolisme des alchimistes et lu Alchimie et psychologie de Carl Gustav Jung. Ses exemples préférés de l'époque étaient le maniérisme, notamment Jacques Callot, et il a également été très influencé par Jan Van Eyck et de Jean Fouquet. En 1958, il fonde la Galerie Fuchs-Fischoff à Vienne pour promouvoir et soutenir les jeunes peintres de l'école viennoise du Réalisme Fantastique. Avec Friedensreich Hundertwasser et Arnulf Rainer, il crée le Pintorarium.

En 1956, il s'est converti au catholicisme romain (sa mère l'avait fait baptiser pendant la guerre afin de lui éviter d'être envoyé dans un camp de concentration). En 1957, il entra à l'abbaye de la Dormition sur le mont Sion où il a commencé à travailler sur sa Cène monumentale, et il s'est consacré à la production de petits tableaux sur des thèmes religieux tels que Moïse et le buisson ardent. Il obtint une commande de trois tableaux d'autel sur parchemin, le cycle des mystères du Saint Rosaire (1958-1961), pour l'église du Rosaire dans Hetzendorf, à Vienne. Il traita également des questions contemporaines dans son chef-d'œuvre de cette période, le Psaume 69 (1949-1960). (Fuchs, 1978, p. 53).

Il est retourné à Vienne en 1961 et a eu une vision de ce qu'il appelle la Stil verschollener (La perte de style), la théorie qu'il exposa dans son ouvrage Architectura Caelestis: Die Bilder des verschollenen Stils (Salzbourg, 1966). Il a également produit plusieurs cycles importants de gravures, tels que Licorne (1950-1952), Samson (1960-1964), Esther (1964-7) et Sphinx (1966-7). À partir de 1970, il entreprend de nombreux projets sculpturaux comme la reine Esther (h. 2,63 m, 1972), située à l'entrée du musée, et également montée sur le bouchon du radiateur de la Cadillac à l'entrée du théâtre-musée Dalí de Figueres en Espagne.

En 1974 il s'est impliqué dans la conception des décors et des costumes pour les opéras de Mozart et de Richard Wagner, dont La flûte enchantée, Parsifal et Lohengrin.
Il s'essaya au design industriel dans les années 1970 avec une série de 500 pièces de vaisselle haut de gamme Suomi par Timo Sarpaneva que Fuchs décora pour l'allemand Rosenthal (porcelaine)1.

En 1993, Fuchs a fait l'objet d'une exposition rétrospective au Musée d'État russe de Saint-Pétersbourg, et fut l'un des premiers artistes occidentaux ainsi honoré.

Dernière modification par apetimedia (21-05-2014 00:23:42)

Hors ligne

 

#179 21-05-2014 02:43:03

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Des artistes au WTC

Certes Apetimédia, mais tu avoueras que comparer à Ernst Fuchs, 2 tours s'effondrant sous des attaques d'avions, l'art (de Gelitin?) est sublimé dans la proximité de l'instant:

http://imageshack.us/a/img42/1564/19it.pnghttp://imageshack.us/a/img209/7418/7rxn.pnghttp://www.markdotzler.com/Mark_Dotzler/WTC_Artists_files/falling.gifhttp://www.nycaribnews.com/files/image/AandE/AE_Brooklyn_photo.jpghttp://img822.imageshack.us/img822/8335/hm6y.pnghttp://imageshack.us/a/img23/2359/5gau.jpghttp://i57.tinypic.com/2znr4sz.jpghttp://i61.tinypic.com/35i58jd.jpghttp://nsa33.casimages.com/img/2014/03/11/140311063541392286.jpghttp://img822.imageshack.us/img822/8335/hm6y.png

Ceci n'est pas une œuvre d'art:
http://nsa34.casimages.com/img/2013/12/27/131227061536926440.jpg

Dernière modification par GTO (21-05-2014 03:03:02)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#180 21-05-2014 09:13:57

apetimedia
Membre du forum
Lieu: dans ce monde
Date d'inscription: 05-09-2008
Messages: 1595

Re: Des artistes au WTC

"... l'art (de Gelitin?) est sublimé dans la proximité de l'instant"
Hélas, et avec quel  fantastique réalisme.
Kiku a mis un lien (sur ce fil ?) vers un article de Shoestring évoquant l'industrie cinématographique planchant sur des scénarios d'attaques terroristes juste avant l'avènement du 11/9. Ce serait intéressant de mettre cette piste en corrélation avec celle des artistes du WTC1 apparemment en mission (à leur insu ?) de repérage dans la Tour.

Hors ligne

 

#181 20-06-2014 15:06:22

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Pas de chance …
Je viens de constater que le site « lmcc.net » vient d’être refait : Je n’y trouve plus aucune référence détaillée au « World Views » (notamment, outre les photos, la liste des artistes ayant participé à chaque session).

Je n’ai malheureusement pas fait de sauvegarde de ces intéressantes pages et tous les liens de ce fil pointant sur ce site deviennent, de fait, obsolètes.

Quelqu’un a-t-il le moyen de les retrouver ?



Sinon, brièvement, pour relancer petitement le fil, je présente au passage un nouvel artiste : Stephen Vitiello
Dès 1999, le WTC était sur écoute afin d’en capter les vibrations …

http://www.mac-lyon.com/mac/sections/fr … /?aIndex=3

En 1999, l'artiste s'installe au 91e étage de la Tour 1 du World Trade Center et enregistre, à l'aide de capteurs qu'il dispose sur les parois de verre, divers sons environnants la tour quelques semaines après le passage de l'Ouragan Floyd (trafic automobile, avions, fréquences radio, vibrations du verre et oscillations des structures métalliques). Les craquements et les variations sonores imposées par le vent dessinent un ensemble de flux qui recomposent l'environnement des tours. C'est la structure du gratte-ciel qui est alors traitée comme un véritable sujet vivant, au coeur d'un système de vibrations et de modulations sonores.

Exposée avec trois photographies couleur de petit format qui restituent le paysage serein vu du 91e étage par les verrières, l'oeuvre fait écho, au sein de la collection du musée d'art contemporain, aux dispositifs sonores d'Alvin Lucier, de même qu'au « principe musical » des os conducteurs créé par Laurie Anderson. Rétrospectivement, l'oeuvre devient la captation d'un moment de la vie du World Trade Center : fragment sonore d'une atmosphère disparue, elle est le reflet d'une réalité devenue historique, explorée d'une manière unique.

http://i61.tinypic.com/qoj9k6.jpg http://i62.tinypic.com/29nf5v9.jpg http://i60.tinypic.com/mhpsno.jpg


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#182 20-06-2014 16:01:11

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Et sinon, tant que j’y suis, je répare un petit oubli concernant les œuvres en sucre de Susan Graham que nous avions déjà évoquée ici.

En 2000, cette artiste bien inspirée semble avoir été visiblement douée de dons bien prémonitoires.

Outre l’œuvre illustrant des avions tournant autour de tours que nous avons vue, elle réalisa aussi, toujours à cette époque dans le cadre du « World Views », une série dénommée « Heaven or Hell ».
Dans cette série, en revanche, il s’agit de l’évocation de chute de tours où l’Empire State Building et les WTC, liés par une chaine, semblent se confronter tel un combat de titans (interprétation strictement personnelle).
Combat perdu par l’ESB : La réalité s’avèrera en fait totalement opposée.

http://susangrahamart.com/Worldviews6.html

http://i59.tinypic.com/2iw6xw.jpg http://i61.tinypic.com/dr615.jpg http://i61.tinypic.com/2eyhvgn.jpg
http://i62.tinypic.com/2yzlh60.jpg


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#183 20-06-2014 16:03:49

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1710

Re: Des artistes au WTC

JPR a écrit:

Bonjour,

Pas de chance …
Je viens de constater que le site « lmcc.net » vient d’être refait : Je n’y trouve plus aucune référence détaillée au « World Views » (notamment, outre les photos, la liste des artistes ayant participé à chaque session).

Je n’ai malheureusement pas fait de sauvegarde de ces intéressantes pages et tous les liens de ce fil pointant sur ce site deviennent, de fait, obsolètes.

Quelqu’un a-t-il le moyen de les retrouver ?

As-tu essayé avec:  http://archive.org/web/


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#184 20-06-2014 16:32:15

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Mariflo a écrit:

As-tu essayé avec:  http://archive.org/web/

Merci Mariflo.

On retrouve désormais la liste des artistes participant aux sessions ici


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#185 20-06-2014 17:17:18

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1710

Re: Des artistes au WTC

Et même maintenant on les retrouve sur le forum ! wink  Seuls les liens tout en bas sont inactifs puisque tirés d'une copie d'écran hmm

http://img11.hostingpics.net/pics/579737991.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/772535872.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/633566953.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/199793774.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/295650225.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/809405466.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/397754857.jpg


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#186 22-06-2014 20:43:33

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Je me permets, aujourd'hui, une petite digression en n'abordant pas le sujet des artistes au wtc à proprement parlé mais en restant quand même dans le thème des artistes face au 11 septembre, comme d'autres ont pu le faire sur ce fil, ici ou .

Dans mes recherches, je suis tombé sur cet article, rédigé à l'occasion du 10e anniversaire de l'événement, où l'auteur s'interroge sur la façon dont celui-ci a été traité par les artistes pendant cette période.

http://www.exponaute.com/magazine/2011/ … -decennie/

Je ne doute pas que les « complotistes », que nous sommes tous, sauront apprécier la démarche et les commentaires du « grand » Alain Declerc qui subit de façon surprenante les effets de son « art » :

L’artiste Alain Declercq a choisi une stratégie artistique plus conceptuelle, où la frontière entre fiction et réalité est perturbée. S’intéressant aux systèmes de surveillance et à la paranoïa des diverses formes de pouvoir, il s’est créé une identité d’agent de renseignement, un certain Mike, et a fabriqué de fausses preuves, à partir de photographies extraites de documents réels, selon lesquelles un missile, lancé par les forces armées américaines, aurait percuté le Pentagone et l’avion du vol United 93 aurait été abattu par l’aviation U.S. Une sorte de délire fictionnel basé sur les élucubrations des partisans de la théorie du complot, qui valut à l’artiste, cette fois-ci bien réellement, un interrogatoire musclé avec la Division nationale anti-terroriste française…

Dix ans après le 11 septembre 2001, on se rend compte que peu d’artistes, finalement, auront osé s’engager sur le terrain glissant de la réaction directe à un événement qui a pourtant en grande partie défini la décennie 2000. Sans doute parce qu’il conserve une inquiétante étrangeté et semble encore aujourd’hui irréel, « 9/11 » est une matière vive qui reste difficilement préhensible par les artistes.

Ceci est une oeuvre d'art :
http://i.imgur.com/w68yd9x.jpg
(réalisation de l'artiste imaginant une prise photo du missile qui aurait frappé le Pentagone)

Ceci n'est pas une oeuvre d'art :
http://i.imgur.com/MIcoQfF.jpg
(photo prise avec un appareil jetable acheté 15 $ en moins de 15 minutes au coin de la rue, aller-retour compris).


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#187 22-06-2014 21:34:28

Catherine
Membre Actif Asso
Lieu: bordeaux
Date d'inscription: 21-02-2009
Messages: 598

Re: Des artistes au WTC

JPR,J'ai l'impression que tu es un peu suspicieux.
Ce qu'il a fait n'est pas un exploit, juste un peu de dextérité.
C'est d'ailleurs ça, la dextérité, qui a permis au vol que l'on peut admirer sur la photo de dépasser la VDF.


Ni dieu, ni maître...

Hors ligne

 

#188 23-06-2014 10:35:00

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

J’avoue que je ne connaissais par www.archive.org
Et je dois reconnaître que c’est effectivement une petite merveille qui permet de retrouver les traces de sites obsolètes, pour peu qu’une sauvegarde y aura été produite un jour par un internaute.

Ainsi, j’ai pu m’amuser à ce petit jeu de retrouver quelques sites dont nous avons parlé ici et dont les liens morts laissaient quelques frustrations.

Le premier d’entre eux est bien entendu le fameux site « Airworld.net », œuvre d’art de nos valeureux artistes Jennifer et Kevin McCoy dont nous avions parlé ici et qui, outre la finalité obscure qui le décrivait, avait cette particularité anachronique d’afficher un logo avec 2 avions qui se croisent et de mettre en scène des employés de la société fictive, qui était sensé l’avoir créé, vêtus d’habits « arabisants ».

http://i60.tinypic.com/2luxac6.jpg

Donc pour les curieux et pour mieux se rendre compte de la dimension « puissamment » artistique de cette œuvre, voici un lien d’accès, correspondant à la dernière sauvegarde avant le 11/09/01 :
https://web.archive.org/web/20010720095 … world.net/

Si vous avez la curiosité d’aller y jeter un œil, vous verrez qu’il est délicieux de faire une lecture de chaque page, vers lesquelles il mène, à la façon qui fut décrite par jojo, quelques post plus haut.

En guise d’exemple :

Airworld Shopping
At this point, pieces are ready to be delivered all around the world.

Thanks to the collaboration with Airworld designers and vendors of New York, and to the quality of its fine fabrics, Pantex srl has flourished in these last years.  Then, all pieces are checked one by one and expert workers fix any possible flaw before the finishing.  All 4 sides remove to haul big loads.

Airworld Shopping
À ce stade, les pièces sont prêtes à être livrées dans le monde entier.

Merci à la collaboration d’AIRWORLD et ses concepteurs et fournisseurs de New York, et à la qualité de ses tissus fins (fine fabrics=fabrications précises ?), Pantex srl a prospéré lors de ces dernières années. Ainsi, toutes les pièces sont vérifiées une par une et des travailleurs experts vérifient qu’aucune faille ne soit possible avant la finition. Tous les 4 côtés supprimer pour transporter de lourdes charges (Autre traduction=Tous les 4 côtés ont été préparé pour supporter les lourdes charges ?).

Ou, vu sur la page d'accueil :
http://i58.tinypic.com/2i8yi5u.jpg
ALDEN ROBBINS = BIN LADEN ? wink

Lors de mon prochain post, je parlerai d’un autre site que j’ai retrouvé décrivant une autre œuvre de Kristin Lucas.

Génial « archive.org » big_smile

Dernière modification par JPR (23-06-2014 10:46:52)


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#189 23-06-2014 14:00:59

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Nous avions donc évoqué le cas de Kristin Lucas ici.
Pour rappel, dans son œuvre « 5 minutes break », elle y présentait une modélisation complète de tous les sous-sols du WTC qu’elle réalisa grâce à l’aide précieuse de l’employé du PANYNJ Robert H. Lynch responsable des contrats de maintenance des ascenseurs et qui périt malheureusement le jour de l’attentat.

Une autre œuvre de cet artiste fut « Encounters of the WTC-Kind » que je traduis peut être maladroitement par « rencontres du WTC-type » en référence au titre du film de Spielberg, « Rencontre du 3ème type ».

La réalisation de cette œuvre commença à l’août 2000 mais se poursuivi encore bien après le 11 septembre jusqu’en 2002.

Il m’est un peu difficile de la décrire tellement je ne comprends rien à sa finalité. Je me contente donc de la traduction approximative de la description qui en est fait derrière ce lien :
http://www.eai.org/title.htm?id=6592

Rencontres du WTC-Type
Kristin Lucas
2002, 7:28 min, couleur, son

« Rencontres du WTC-Type » est une enquête multidisciplinaire ayant cours dans la culture des fantômes et des formes d'onde résidant dans l'environnement de la construction du World Trade Center ( ?!? tongue). Commencé à l'été 2000, quand Lucas était une artiste en résidence dans la tour nord du WTC, ce projet eu un autre écho - et un contexte alternatif - à la suite du 11 Septembre 2001.

De Mai à Octobre 2000, Lucas a participé au programme « World Views » de la « Lower Manhattan Cultural Council », qui a fourni à des artistes un espace de studios au 92ème étage du WTC1. Dans « Rencontres du WTC-Type », qui se compose d'une unique chaine vidéo et d’un projet Web, Lucas explore le lien entre des transmissions électroniques et le monde des esprits, dans un site "hantée" par des présences invisibles ( ?!? tongue. Désolé, là aussi, je n’ai pas trouvé mieux comme traduction …).

Lucas écrit : "En supposant que les occupants du monde de l'esprit et des formes d'ondes telles que les transmissions électroniques existent dans un espace partagé et invisible comme « fantômes » (il me semble que « fantôme » est le titre d’un autre film de Kristin Lucas), n'est-il pas possible qu'ils soient en communication l’un avec l'autre, capable de construire des stratégies, et de réaliser des actions suivies ? "

La vidéo composant de ce projet résulte d'un entretien sur site avec deux visiteurs pour la première fois et un ancien travailleur temporaire du WTC1, enregistrée en Août 2000.

Le site Web composant ce projet comprend des entretiens transcrits, un questionnaire, des histoires de résidents et de visiteurs, et les commentaires reçus par le biais de courrier électronique du site. Le projet peut être trouvé à l'adresse suivante: http://www.invisibleinhabitants.com/

Cameramen : Kristin Lucas, Anna Vogel.
Interviewer: Kristin Lucas.
Les personnes interrogées: DJ Mr.E, Gebhard Sengmüller, Gretchen Skogerson, Anna Vogel.
Aide à la production: Thundergulch, LMCC (Lower Manhattan Cultural Council) dans le cadre du World Views se tenant au WTC1 à New York.
plus d’information sur www.invisibleinhabitants.com

Intriguant, n’est-il pas ? Là aussi, une double lecture peut apparaitre surprenante.

Je ne trouve pas de trace accessible de la vidéo de ce projet.

Mais encore une fois, grâce à « archive.org », j’ai pu retrouver le site qui fut construit à cet effet.
Ici la page d’accueil : http://web.archive.org/web/200208022057 … jects.html
http://i59.tinypic.com/11tn37k.jpg

Une nouvelle fois, je vous invite à le parcourir et, comme pour le site "airworld.net", à procéder à une lecture à double sens (étant entendu qu’une lecture au premier degré n’a, du moins pour moi, aucune signification).

Pour mon cas, je me suis arrêté sur cette page mais je pense qu’il devrait en exister d’autres tout aussi croustillante. L’interview, datant de juillet 2001, qu’elle relate commence ainsi :
http://web.archive.org/web/200208031340 … statt.html

Roseanne Altstatt in Conversation with Kristin Lucas, July 2001
RA : In the video "Host" (1997) you played the role of someone who is emotionally dependent on an automatic teller. Your more recent video "Involuntary Reception" (2000) had you as a human receiver who picks up signals and is therefore physically integrated into the electronic world. What do you think about this gray area where we as individuals are becoming "electronicized"?
KL : A woman dreamed she could reload her gun with a fresh supply of bullets from a soda-like vending machine.
A young man hijacked an airplane during mid-flight so that he could test the skills he had acquired playing flight simulation games.
An artist took his video camera to a psychic for a reading of its future.

It is my opinion that our 'unplugged' behaviors are influenced - more than we realize - by our 'plugin' time.

Roseanne Altstatt en conversation avec Kristin Lucas, Juillet 2001
RA: Dans la vidéo "Host" (1997) vous avez joué le rôle de quelqu'un qui est émotionnellement dépendant d'un guichet automatique. Votre vidéo plus récente "Réception involontaire" (2000) vous présentait comme un récepteur humain qui capte les signaux et est donc physiquement intégré dans le monde de l'électronique. Que pensez-vous de cette zone grise où nous en tant qu'individus devenons "electronisé"?
KL: Une femme rêva qu'elle pourrait recharger son arme avec une nouvelle offre de balles d'un distributeur automatique comme un distributeur de soda.
Un jeune homme a détourné un avion à mi-vol de tel sorte qu'il puisse tester les compétences qu'il avait acquises en jouant sur un simulateur de vol.
Un artiste a pris sa caméra vidéo à un médium pour une lecture de son avenir.

Il est de mon avis que nos comportements «déconnectés» sont influencés - plus que ce que nous en réalisons – par notre temps "connecté"

Déjà, je n’ai rien compris à la question de RA. Alors, pour ce qui est de la réponse de KL … je ne vous en parle même pas wink


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#190 23-06-2014 16:10:34

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Nous avons vu que le LMCC dans le cadre de l’aide qu’il apporta à de nombreux artistes a travaillé en collaboration avec d’autres organisations culturelles. En particulier, nous avons cité l’exemple de « Creative Time » qui collabora à la réalisation du projet « BioBeacon ».

Il se trouve le LMCC travailla aussi avec une autre organisation qui se nommait « Thundergulch ».
Son site n’existe plus, mais une fois encore, « archive.org » me permit d’en retrouver sa trace.
https://web.archive.org/web/20010517021 … gulch.org/

Thundergulch is the new media arts initiative of the Lower Manhattan Cultural Council that provides new forms of interaction between artists, audiences, and emerging technologies.
Thundergulch was initiated by a consortium of arts groups and artists in recognition of the role that artists and technologists have historically played at the forefront of innovation.
Through experimentation with new media arts, artists blur boundaries and cross borders through the research and development of their creative explorations.

Since launching in 1997, Thundergulch has showcased the work of well over 300 artists at many different venues including: the New York Information Technology Center, Harvestworks Digital Media Arts, the New School, NYU's Interactive Telecommunications Program, Alliance Française, the Cyber Café, Rockefeller Center Video Wall, The Kitchen, Void, Sony Wonder Technology Lab, and Media Z Lounge at the New Museum of Contemporary Art.

Thundergulch est la nouvelle initiative des arts médiatiques du « Lower Manhattan Cultural Council » qui offre de nouvelles formes d'interaction entre les artistes, le public et les technologies émergentes.
Thundergulch a été initié par un consortium de groupes artistiques et des artistes dans la reconnaissance du rôle que les artistes et les techniciens ont toujours joué à la pointe de l'innovation.
Grâce à l'expérimentation de nouveaux arts médiatiques, des artistes brouillent les frontières et traversent les frontières  de la recherche et du développement de leurs explorations créatives.

Depuis son lancement en 1997, Thundergulch a présenté les œuvres de plus de 300 artistes dans de nombreux lieux différents, y compris: le New York Information Technology Center, Harvestworks Digital Media Arts, la New School, le programme de télécommunications interactives de la NYU, l'Alliance Française, le Cyber Café, le Rockefeller Center Video Wall, The Kitchen, Void, Sony Wonder Technology Lab, et Media Z Lounge au New Museum of Contemporary Art.

Katty Brew, qui provenait de la chaine de télévision WNET-13, en fut la Directrice dès sa création, en 1997 donc.
https://web.archive.org/web/20010406023 … nders.html

Elle fut interrogée lors d’une interview du magazine « MobileGaze ». Voici comme elle parlait de son entreprise à cette époque qui nous éclaire sur la façon dont le LMCC organisa son programme « World Views » :
http://www.mobilegaze.com/mg3/thunder_fr.html

MobileGaze: Pouvez-vous nous parler de Thundergulch, nous dire quand cette organisation a été fondée et pourquoi?

Kathy Brew: Le Lower Manhattan Cultural Council (LMCC) a reçu du soutien au milieu des années 90 pour mettre sur pied Thundergulch, afin de rendre possible de nouvelles formes d'interaction et à encourager les collaborations innovatrices entre les artistes, le public, et les nouvelles technologies. Thundergulch a été fondée par un consortium de groupes d'art et d'artistes en reconnaissance du rôle que les artistes et les spécialistes de la technologie ont historiquement joué à l'avant-garde de l'innovation. Je suis devenue la première directrice de Thundergulch au printemps 1997 et je me suis retrouvée logée dans un bureau du New York Information Technology Center, où nous avons lancé le projet avec un grand nombre de projections publiques sur un mur vidéo de quatorze pieds dans l'entrée de l'immeuble, avec la capacité de présenter à la fois de la vidéo et des oeuvres pour ordinateur à connection rapide. La série d'expositions intitulée @thewall, maintenant appelée off-line/off-site, a commencé à établir la réputation de Thundergulch comme ressource première pour les artistes et le public de la ville intéressés à explorer le champ des nouveaux médias. Dans cette ère de l'information, le nom de Thundergulch est rapidement devenu synonyme des nouveaux médias à New York et ailleurs. Nous avons développé un public très loyal pour nos séries de présentation et de discussion en art numérique, qui ont contribué à faire connaître les oeuvres de plus de 300 artistes au cours des quatre dernières années. De plus, Thundergulch offre maintenant la résidence, un per diem et des opportunités de commission aux artistes oeuvrant dans les nouveaux médias.

MG: Quelle communauté une organisation telle que Thundergulch dessert-elle?

KB: Thundergulch dessert une large communauté - les artistes en nouveaux médias et ceux s'intéressant à l'art des nouveaux médias, en même temps que ceux qui dans le grand public s'intéressent à l'art contemporain et à la technologie. Notre intention est d'essayer d'aider à faire grandir et à étendre la connaissance des nouveaux médias.

MG: Qu'ont donc exactement en commun Thundergulch et le programme de résidence du Lower Manhattan Cultural Council?

KB: Thundergulch est une initiative du LMCC pour les nouveaux médias - un de ses programmes "portfolio". Le programme de résidence World Views est un autre de ces programmes "portfolio" dans le cadre des Visual and Media Arts Initiatives du LMCC.

World Views est un programme de résidence de cinq mois, qui occupe en ce moment plus de 10,000 pieds carrés d'espace vitré au 92ème étage du World Trade Center. Les artistes participants ont la rare opportunité de travailler les uns aux côtés des autres dans un lieu reconnu à travers le monde comme une merveille architecturale en même temps qu'un centre de commerce sans équivalent. La Port Authority, qui est propriétaire du World Trade Center, fournit des espaces à bureaux temporairement vides et vacants pour le programme, que les artistes convertissent en des studios de travail jouissant de certaines des vues les plus exceptionnelles de la ville.

Cette approche expérimentale de l'usage des espaces à bureaux a un effet unique sur le processus créateur des artistes participants. Depuis son lancement en tant que résidence pour les artistes peintres de la ville et de son paysage en 1997, l'emphase du programme World Views s'est déplacée pour prendre en considération les expériences éprouvées par les artistes en relation avec leur environnement et la dynamique esthétique créée par le site. Souvent les artistes vont créer des oeuvres spécifiques pour le site, inspirées par l'immeuble et son atmosphère unique, par la merveille urbaine qu'est New York, la signification iconique des Twin Towers et ce qu'elles représentent dans notre culture globale.

Quand le programme de résidence a débuté, il visait avant tout les artistes en art visuel. Les artistes des "nouveaux médias" n'étaient pas inclus dans cette clientèle, en partie parce qu'il n'y avait pas de connections ni d'accès à l'équipement pour ces artistes. Cependant, quand Thundergulch a emménagé dans les locaux du LMCC, nous avons créé une catégorie pour les "nouveaux médias", en reconnaissance du fait que ces artistes, mêmes s'ils se trouvent à posséder de leurs côté les facilités techniques dont ils ont besoin, ont néanmoins aussi besoin de temps et d'espace et d'un contexte et d'une communauté dans lesquels créer leurs oeuvres. Au début, il existait un jury et un mode de sélection séparés pour ces artistes, et durant cette période les artistes suivants ont été choisis: Stephen Vitiello et Jennifer et Kevin McCoy; Diane Ludin et Prema Murthy; Adam Frank et Kristin Lucas; et Shelley Eshkar et Hoon Kim. Plus récemment, des artistes issus de tous les médias ont été choisis par un seul jury, tout en cherchant à maintenir une balance entre les disciplines représentées.

Thundergulch travaille en étroite collaboration avec les résidents qui oeuvrent dans le domaine des nouveaux médias et de la technologie. Le LMCC a établi un partenariat avec le département de maîtrise en arts informatiques (MFA Computer Arts department) à la "School of Visual Arts", permettant à certains artistes du programme de résidence de World Views qui utilisent les nouveaux médias et les nouvelles technologies d'avoir accès au laboratoire d'informatique de la SVA au moment de leur résidence au World Trade Center.

Nous y apprenons donc, comme « Creative Time » était lié au projet « BioBeacon », Thundergluch avait la charge de ces artistes du « World Views » qui réalisaient des œuvres s’appuyant sur les nouveaux médias comme ceux que nous avons vus : Jennifer et Kevin McKoy, Kristin Lucas, Stephen Vitiello, …

Nous y apprenons aussi que le Thundergluch possèdait ses locaux au même endroit que le siège du LMCC qui se situait dans le WTC5 (5 World Trade Center, Suite 9235).

Pour l’anecdote, l’interview, non datée mais qui a dû être réalisée peu de temps avant les attentats, se termine par l’annonce des prochains évènements organisés par le Thundergluch :

MG: Pouvez-vous nous faire part de certains de vos projets à venir, événements et conférences?

KB: Voici certains des événements à venir:

Septembre:
Thundergulch _off-line/off-site_ / Digital H@ppy Hour @ The Kitchen
512 West 19th Street, NYC Coût: $8
(RSVP recommandé)

Présentation:
Luc Courchesne, Nicolas Reeves, [The User] et DJ Maus présenteront leurs oeuvres au cours d'une "Digital H@ppy Hour" _off-line/off-site_ à "The Kitchen", un événement organisé conjointement par The Kitchen et Thundergulch. Cette présentation se fera dans le cadre de l'événement Québec à New York organisé par la SAT - Société des arts technologiques de Montréal, Québec, Canada.

Une exposition des oeuvres de Luc Courchesne, Nicolas Reeves et [The User] sera aussi présentée à "The Kitchen" du 14 septembre au 6 octobre 2001.

Luc Courchesne, à New-York pour présenter une exposition dans le cadre d’un partenariat Québec/New-York, ne put se rendre à cette invitation du « Thundergluch » en raison des évènements que nous connaissons.

Pour rappel, ici, son témoignage, les « yeux dans les yeux », de l’évènement qui le rendit mondialement célèbre :

Dernière modification par JPR (23-06-2014 16:13:36)


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#191 24-06-2014 16:27:44

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Saviez-vous que Liz Thompson, Directrice du LMCC, ne fut pas la dernière survivante à quitter l’ascenseur du WTC1 le 11 septembre 2001 ?
Elle fut la dernière, avec 3 autres, à quitter le WOTW. Elle fut aussi peut être la dernière à avoir atteint le rez de chaussée.
Mais pas la dernière à être sorti d’un ascenseur.
Non, ce ne fut pas elle (il faut le faire quand même, à 2 minutes près).

Mais, malgré tout, croyez le ou non, sur les milliers de personnes se trouvant dans la tour à cet instant, ce titre revient quand même à une personne du LMCC.

Et oui tongue...
Je pense revenir plus tard sur la dimension épique de ce qu’a vécu cette institution ce jour là, tellement ça me parait de plus en plus extraordinaire au fur et à mesure de ce que j’en découvre.

Cependant pour aujourd’hui, avant cette mise en perspective, je me contente simplement de vous parler d’une nouvelle artiste du « World Views ».
Il s’agit de : Vanessa Lawrence (qui participa, en fait, plus précisément au projet « StudioScape » à l’été 2001).

http://i59.tinypic.com/20r5lqs.jpg

Elle raconta son histoire dix après l’avoir vécue, en guise de libération personnelle, à l’occasion de l’anniversaire de l’évènement.
Voici la traduction de l’interview qu’elle accorda au site « Manchester Evening News » pour la promotion du documentaire (propagandiste ?) « I survived 9 :11 » :
http://www.manchestereveningnews.co.uk/ … eal-870205

Personnellement, quand un témoignage est rapporté de façon larmoyante ou grandiloquante ou façon "prêchi-prêcha", j'ai une petite tendance instinctive à m'en méfier.
Mais bon, il s'agit peut être là d'un scepticisme naturel mal-placé de ma part.

Quand le soleil a commencé à arriver sur Manhattan, étalant ses rayons dorés dans l'agitation de la ville, Vanessa Lawrence s’est senti comme la personne vivante la plus heureuse. C'était un beau lever de soleil : le lever de soleil sur le matin du 11 Septembre 2001.

De son atelier de peinture dans un bureau abandonné sur le 91ème étage du World Trade Center, l’étudiante en art de 26 ans né à Manchester avait la meilleure vue sur la ville. A seulement 19 étages du sommet du plus haut des immeubles de Manhattan, les tours jumelles, elle était si haute qu'elle avait l’impression de regarder la foule grandissante des travailleurs de bureau d’au-dessus d'un nuage.

Mais elle ne savait pas son travail de rêve était sur le point de se transformer en pire cauchemar que quiconque ait connu.

« Je me souviens du matin du 11/9 très clairement », se remémore Vanessa, maintenant âgée de 36 ans. « Je ne pouvais pas attendre pour me lever. J’étais en train de peindre le lever du soleil sur la skyline de New York et je l’avais si bien fait la veille que je ne pouvais plus attendre pour me remettre au travail ».

« Je fus à mon studio dans les Twin Towers à 6 heures. La lumière était tellement incroyable - c'était vraiment une belle journée à Manhattan - que je ne voulais pas arrêter de peindre ».

«Je me suis arraché de mon travail aux environs de 08h30 et descendis au rez-de-chaussée pour prendre une boisson. Quand je suis remonté, je me souviens des portes de l'ascenseur qui s'ouvrirent sur le 91ème étage. J'ai clairement mis un pied au-delà des portes et - bam - l'ensemble du bâtiment a été secoué et j'ai été happée dans le couloir ».


Vanessa n'en avait aucune idée mais ce « bang » était le vol 11 qui venait de s'écraser dans la tour nord du World Trade Center, à seulement deux étages au-dessus de sa tête. Ce fut un instant qui initia un enchaînement d'événements qui changeraient l'histoire pour toujours.

Au moins 2976 personnes, dont 67 Britanniques, sont morts dans les tours ce jour-là, ce qui rendit la survie de Vanessa au 91ème étage – étage au-delà duquel il n'y eut pas de survivants dans la tour de 110 étages - encore plus remarquable. Pourtant, cette femme courageuse et effacé n'a jamais partagé son histoire, jusqu'à cette semaine.

Ce n’est seulement maintenant, une décennie après les grands attentats terroristes sur le sol américain, que Vanessa parle intégralement pour la première fois, dans le cadre d'un documentaire commémorant le dixième anniversaire.

(…)

Vanessa, qui a refusé de parler de son expérience traumatisante à de nombreux journalistes, dit que maintenant c’est le bon moment.

« Je me sens dans une situation plus forte pour en parler maintenant plutôt qu’avant » dit-elle. « L'anniversaire semble être le bon moment pour parler de mon expérience et de celles des autres dans les tours. »

La décision de Vanessa de raconter son histoire maintenant est symbolique de la façon dont sa vie a beaucoup changé depuis ce jour catastrophique. Né à Manchester, elle a grandi dans le Cheshire et travaille maintenant comme une artiste professionnelle près de Glasgow. Elle a eu récemment son premier enfant, un fils, avec son partenaire Alan.

Respectant ses engagements, femme chaleureuse et drôle, avec son énergie contagieuse et sa vision positive de la vie, il est difficile d'imaginer ce qu'elle a dû traverser.

« Des choses me reviennent tous les jours », avoue-t-elle. « Je peux encore rester émotive, même 10 ans plus tard ».

« Un vent fort me fait encore vraiment peur, je pense que quelque chose va s'écrouler sur moi. L'odeur du brûlé, ça me ramène en arrière ».

Bien que Vanessa dit que ses souvenirs se jouent dans sa tête « silencieusement et au ralenti », sa fuite se lit comme un film hollywoodien. Pris au piège au sommet de la tour nord (la première à avoir été touchée), elle a dû descendre les 1729 marches de la sortie de secours avant que le bâtiment ne s’effondre. « Tout ce à quoi je pouvais penser était que j'avais fait un long chemin pour monter et je devais descendre », dit-elle. « Je me suis mise sur pilote automatique. Je me souviens de quelques processions de gens faisaient une pause et c'était effrayant parce que vous vous sentez piégé.

« Je me souviens avoir vu des pompiers monter et ils étaient si courageux. Nous étions pris au piège dans cette cage d'escalier, vous ne pouviez pas du tout savoir ce qui se passait à l’extérieur ».

Mais, atteindre le rez-de-chaussée ne voulait pas dire se mettre en sécurité, comme elle le rappelle en détail graphique. En mettant un pied à l'extérieur à l’instant où la tour sud s'est effondrée, elle s’est retrouvée écrasé presque à mort dans le nuage de la chute de gravats.

« Quelque chose me fit lever et j'ai vu ce nuage qui était en train de descendre », se souvient-elle. « Je me souviens juste de l'étouffement et d'essayer de respirer aussi fort que je le pouvais. A un moment, j'ai vécu l’étrange sentiment de ne pas être en mesure de faire plus et de penser que c'était l’instant où j'allais mourir - jusqu'à ce que quelque chose soit entrée en jeu. L'instinct de survie, je suppose ».


Ce n'est que plus tard dans la matinée, dans la sérénité de l'appartement d'un ami, que Vanessa a vu toute l'horreur de ce qu'elle avait vécu à la télévision. Ni elle, ni la police de New York n’aurait pu croire qu'elle aurait survécu pour raconter cette histoire. « J'ai regardé par terre par la suite et il n’y avait qu’un tout petit pansement saignant sur mon pied – c’était tout ce que j'avais, un petit pansement. Personne ne pouvait croire que quelqu'un puisse s’en être sorti depuis cette hauteur ».

Traumatisée par sa fuite, Vanessa a quitté New York. Incapable de retourner à son domicile de Staten Island pendant deux semaines après les attentats - les secouristes utilisaient le ferry de Manhattan pour transporter les décombres de Ground Zero pour examen médico-légal - elle pensait que la moindre petite chose pourrait ramener la panique des attaques.

« Ce fut horrible d’écouter le message ma mère avait laissé sur le répondeur - elle ne pouvait pas m’avoir et je n'ai pas réussi à la joindre pendant des heures.

« Des semaines plus tard, même le moindre bruit me laisser dans un état de désarroi absolu. Je me souviens m’être effondrée dans la rue juste parce que j'avais entendu un avion passé au-dessus de moi. Depuis lors, j'ai été pétrifié à l’idée de prendre l’avion ».

Parmi les milliers de personnes qui en ont réchappé à ce jour là, seule une poignée étaient Britanniques - et il y a très peu de réseaux de soutien. Autant que les flashbacks, l'une des pires séquelles a été la « culpabilité d’être survivant ». Vanessa est tout à fait consciente des milliers de personnes qui n'ont pas pu sortir vivantes des Twin Towers ce jour-là. Y compris, malheureusement, un autre ami artiste qui s’est retrouvé coincé à l’étage au-dessus d'elle.

« C'était horrible de savoir qu'il a été piégé là - vous passez par cette culpabilité de penser pourquoi ce ne fut pas moi ? Si je n'étais pas descendu pour aller chercher une boisson, j'aurais été dans mon studio et j’aurai vu arriver l'avion directement sur moi ».

Malgré sa peur de l'avion, Vanessa a depuis volé partout dans le monde en tant qu'artiste. Ses paysages vibrants, ses portraits et ses scènes animales affichent  une fraîcheur et une joie de vivre affirmée.

Pourtant, il y a un tableau qu’elle ne peut toujours pas reproduire exactement - le paysage urbain qu’elle a peint ce matin du 9/11. Bien que sa toile d'origine fût détruite dans les tours, elle a depuis terminé une reproduction.

« J'ai fait une nouvelle version de la peinture, mais à mes yeux il ne va jamais être aussi parfait que l'original. Je vais probablement devoir le refaire encore et encore ».

« À certains égards l'expérience d'avoir été dans ce studio surpasse toute les autres. Je me souviens encore m’accrocher à ces fenêtres du 91ème étage et appuyer mon nez contre la vitre, regarder toutes ces petites voitures, me sentir au-dessus de tout, même de l'Empire State Building. Vous vous sentiez comme si vous étiez dans les nuages ».

« Bien que ce qui m'est arrivé le 11 Septembre ne me quittera jamais, à certains égards, je pense que l'expérience d'avoir été dans ce studio magique surpasse encore cela. Je pense toujours que j'étais très chanceuse d'avoir été là-haut ».

Dernière modification par JPR (24-06-2014 16:35:32)


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#192 18-07-2014 17:35:32

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Sandrine Nicoletta, artiste italienne, participa à la session du World Views et réalisa en juin 2001 une œuvre qu’elle intitula « EXIT ».

Voici comment celle-ci fut décrite par l’artiste : http://muse.jhu.edu/login?auth=0&ty … letta.html

This work was created after I had observed New Yorkers for some months. Rarely do they leave the city; they live in a grid made up of straight roads, and their personal life is conditioned by their careers. This installation is made up of the word EXIT placed at sky level on the windows at the ninety-first floors of the World Trade Center towers, the business center in New York City. A video of the flight of an abstract and ethereal creature is placed on the ground near a map of New York State, with the word EXIT written at the city's exit routes. A small photograph on a wall with a script that reveals the relationship between clouds and other ways of escape advises us to take a bit of freedom from both our bodies and our minds. This work was installed to give a magical feeling at first impact.

The map on the floor reflects the strong light from the windows, like a lake; just as in a mirage, the word EXIT appears to you slowly from the columns as you keep observing the installation. As you go deeper into the installation, the clearly provocative aspect becomes evident.

I saw in New York a strong condition of the precarious, and this precariousness corresponds to a continuous movement. I find these concepts looking at the physicality of places (wall of millboard, skyscrapers fluttering in the wind) and of the bodies (there is an empty space under the feet and it is not clear of what is it made; you can really lose or find a house, or a job, in a day).

I wonder how all this influences people: the tight psychologies all linked in an indissoluble plot on the relations among verticality, horizontality, and depth.

Structural elements of the city become evident and we see that, in fact, only the men of the World Trade Center wear polished shoes.

Photo de l'oeuvre de l'artiste :
http://i57.tinypic.com/10hneag.jpg

Ce travail a été créé après avoir observé les New-Yorkais pendant quelques mois. Rarement ils ne quittent la ville; ils vivent dans une grille faites de lignes droites, et leur vie personnelle est conditionnée par leur carrière.
Cette installation est constituée du mot EXIT placé au niveau du ciel sur les fenêtres du quatre-vingt-onzième étage des tours du World Trade Center, le centre d'affaires à New York.
Une vidéo du vol d'une créature abstraite et éthérée est placé au sol près d'une carte de État de New York, avec le mot EXIT écrite sur les voies de sortie de la ville. Une petite photo sur un mur avec un script qui révèle la relation entre les nuages et d'autres moyens d'évasion nous conseille de prendre un peu de liberté de nos corps et nos esprits. Ce travail a été installé pour donner un sentiment magique au premier impact.

La carte sur le sol reflète la forte lumière provenant des fenêtres, comme un lac; comme dans un mirage, le mot EXIT s'affiche pour vous lentement des colonnes que vous gardez en observant l'installation. Comme vous aller plus loin dans l'installation, l'aspect clairement provocateur devient évident.

J'ai vu à New York une forte condition de la précarité, et cette précarité correspond à un mouvement continu. Je trouve ces concepts en regardant la physique des lieux (mur de cartons, gratte-ciel flottant au vent) et des corps (il ya un espace vide sous les pieds et il n'est pas clair de quoi il est fait, vous pouvez vraiment perdre ou trouver une maison ou un emploi, en un jour).

Je me demande comment tout cela influence les gens : les psychologies étroites toutes liées en un point indissoluble sur les relations entre la verticalité, l'horizontalité et la profondeur.

Les éléments structurels de la ville deviennent évidents et nous voyons que, en fait, seuls les hommes du World Trade Center portent des chaussures cirées.


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#193 18-07-2014 18:05:33

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Oups roll
Je me suis trompé de photo sur le dernier post.
C’est plutôt celle-ci la bonne :

http://www.sandrinenicoletta.com/
http://i59.tinypic.com/2hz5mpg.jpg

Le site de l’artiste est une présentation flash-player donc pas de lien direct sur l’œuvre. Cette dernière se trouve dans la rubrique « 2001 ».

On y trouvera aussi la présentation de l’œuvre « Thoughts (New York) », montage de photos où l’on voit apparaître : un avion à côté des tours, un journal avec pour titre « Steel equipment », les tours dans les nuages …

http://i61.tinypic.com/2vnj2mo.jpg
http://i59.tinypic.com/2d6jh1x.jpg


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#194 29-08-2014 18:36:58

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Aujourd’hui, je m’en vais vous faire la présentation d’un nouvel artiste du World Views.
Vous connaissez peut être déjà quelques unes de ses réalisations si vous avez eu la curiosité d’aller voir derrière les liens présentant le World Views sur le site du LMCC.
Il s’agit de l’artiste qui a pris la plupart des photos de présentation du projet qui défilent et que l’on trouve en page d’accueil du World Views, à savoir : Yigal Nizri

http://i62.tinypic.com/2nw288.jpg
View of Manhattan from the 91st Floor of 1 WTC / photo: Yigal Nizri
https://web.archive.org/web/20140221102 … rld_views/

Il participa à la session « Hiver 2000 – Printemps 2001 »
http://web.archive.org/web/201402031757 … g_artists/

Yigal Nizri est un artiste interdisciplinaire dont le travail comprend l'installation, la photographie, le design et la performance. Ses projets explorent les questions de dislocation, de l'immigration, et d'appartenance.

Outre ces quelques photos, il réalisa une œuvre dénommée « cloud bench ».

http://i60.tinypic.com/8yrtpu.jpg

L’installation comprend de multiples projections de diapositives d'images qui ont été prises au Maroc, mélangées avec des échantillons de nuances bleu fait par ordinateur. Un banc de bois gris ayant la forme d'un nuage a été placé au centre de cet espace.

http://muse.jhu.edu/login?auth=0&ty … nizri.html

Donc rien de bien particulier (si ce n’est une nouvelle référence à l’image d’un nuage mais qui n’interpelle que moi).

Sauf qu’Yigal Nizri, né en 1973 à Haifa, a été à l’école « Bezalel Academy of Arts and Design of Jerusalem » de 1994 à 1998 avant d’intégrer le World Views en 2000 :

Studies: 1994-98 Bezalel, Jerusalem; 1997-98 Cooper Union,New York. Prizes: 1997 Revital Seri Prize; Nina Winer Scholarship, New York; 1998 Prize for Excellence, Bezalel; 2000 Kiefer Prize, Wolf Fund. Exhibition: 1999 Art Focus, Israel Museum, Jerusalem.

Education
1994-98 Bezalel Academy of Art & Design, Jerusalem
1997-98 Cooper Union for the Advancement of Science and Art, New York City, USA, exchange student for the fall semester.

Awards and Prizes
1997 Revital Seri Prize for General Academic Excellence
1997 Nina Weiner Scholarship, ISEF Foundation, New York City, USA
1998 Prize for Excellence in Art, Bezalel Academy of Arts and Design, Jerusalem
2000 Kiefer Prize- "World Views"-use of a studio for 6 months in the World Trade Center, (91st floor) NYC, USA, Wolf Foundation

http://www.imj.org.il/artcenter/default … amp;list=N

Cette école est une très ancienne institution israélienne qui fut fondée en 1905 par le septième congrès sioniste et qui peut se prévaloir encore aujourd’hui du soutien inconditionnel des autorités de l’état.
http://www.bezalel.ac.il/en/about/landm … HjTORZ257E

Dans un article du 6 novembre 2002, Haaretz évoqua notre artiste qui nous apprend qu’il intégra cette école d’ « élites » après quelques années d’armée et 2 ans avant son séjour au WTC :
http://www.haaretz.com/sephardi-art-in- … me-1.29111

When Nizri finished high school, his parents expected him to enroll in a hesder yeshiva (that combines Torah study and army service).

"I didn't want to continue on with the same people I went to high school with. For me, the army was a last resort. I didn't go out of ideology as much as out of a desire to break out of the framework that was set out for me. I served as an noncommissioned officer in the army rabbinate. At home, there was some panic. My parents feared that I'd leave religion. When I enlisted, they felt like their son had been taken from them and could be lost forever."

After the army, he moved to Jerusalem and enrolled at the Bezalel Academy of Art and Design. He says his time at Bezalel was his first real encounter with the Israeli elite.

Donc toujours pas de quoi fouetter un chat : un artiste bien sous tout rapport qui continua sa carrière bien après le 11 septembre 2001, auréolé de divers prix qu’il acquit avant cette époque.

Néanmoins je mentionne ce détail car cette école est autrement célèbre dans le cadre du 11 septembre 2001.
Il s’agit de l’école à laquelle appartenaient les espions israéliens sous couverture d’étudiants en art qui ont été repérés par le DEA sur l’ensemble du territoire US.
http://cryptome.org/dea-il-spy.htm

Donc, bien entendu, l’information ne démontre rien en soi. Mais elle ouvre la possibilité que des espions, dont certains experts en explosifs, se faisant passer pour des étudiants de Bezalel, auraient très bien pu aller rendre visite à un ancien de leur école (surtout connaissant les conditions de sécurité d’entrée dans les tours qui ont déjà été évoquées) et éventuellement justifier ainsi leur présence au WTC.

Voilà, voilà.
Pas d’énervement, pas de crispation, s’il vous plait. Je sais le sujet sensible et épidermique chez certains.
Mais il ne s’agit que d’une information anodine qui, je le répète, ne démontre rien mais qu’il convient malgré tout de garder dans un coin de notre tête.


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#195 03-09-2014 11:58:36

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Aujourd’hui : James Sheean.
Il s’agit d’un artiste qui participa à la session « été 2000 ».

Né à San Francisco en 1964, il fit ses études d’art à Berkeley en 1989 et les poursuivit jusqu’en 1994 partagé entre Philadelphie et Rome.

Il décrit son art, très original et que j’apprécie particulièrement, ainsi :

L’échelle de ces travaux en relation avec l’architecture, le spectateur et l’environnement social est la clé de son contenu. Une forme méticuleusement minuscule y a une contrepartie spatiale equivalente aux formes vastes et étendues. Les deux sont physiquement/corporellement expérimentés. Ceci est mon dilemme picturale autant que celui de ma politique. Le « Entrer dans » opposé au « Entouré par  » signifient quelque chose dans ce contexte. Récemment, la couleur et ses composantes tertiaires ont atteint une importance primordial dans mon travail autant que les composants réactifs et allusifs.

http://momaps1.org/studio-visit/artist/james-sheehan

Il s’agit pour la plupart de ses œuvres de peinture « minimaliste » dans le sens « miniature » et non pas « épurée ».
Ici, pour vous donner une idée, un spectateur admirant son œuvre, huile sur bois, réalisée en 1999 et intitulée « WOL » :

http://i59.tinypic.com/2iu61s.jpg http://i62.tinypic.com/dbi89g.jpg

A l’été 2000 donc, il investit le 91e étage du World Trade Center en intégrant le World Views.
Il y réalisa même la peinture de son atelier :

http://i58.tinypic.com/2m79s29.jpg http://i62.tinypic.com/2yo7uyo.jpg

Outre cette œuvre et plein d’autres, 3 furent étonnamment particulières car liées de façon prémonitoire aux évènements qui survinrent l’année suivante.

Les deux premières sont la représentation de la vue qu’il avait de Manhattan depuis son atelier :

http://i61.tinypic.com/2588mqt.jpg http://i62.tinypic.com/11w7kf7.jpg

Donc a priori, rien d’étonnant relativement au thème abordé qui correspond au principe World Views.
Cependant, la particularité de ces 2 œuvres porte sur le titre qu’il leur donna et tout deux tirés de la mythologie gréco-romaine.

La première est intitulée « Halcyon Days » et fait référence au mythe d’Alcyone
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcyone_et_C%C3%A9yx

Céyx se rend à Claros pour consulter un oracle, mais il se noie durant la traversée. Avertie par Morphée de la mort de son époux, Alcyone part à la recherche de son corps et finit par le retrouver. Pris de pitié devant son chagrin, les dieux métamorphosèrent le couple en martins-pêcheurs. Cette version est corroborée par le fait que lorsqu'une accalmie règne en mer, cette période est désignée sous le nom de « jours alcyoniens ».

En résumé : le calme avant la tempête.

Alors que la deuxième œuvre est intitulée « Lemures » et fait référence au mythe des lémures
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9mure

La mythologie romaine assimile les lémures aux âmes damnées d’hommes et de femmes ne pouvant trouver le repos car ils ont connu une mort tragique ou particulièrement violente.

Soit, la tempête après le calme …

Enfin la dernière œuvre nous surprendra par le thème abordé étrangement hors de propos. Autant James Sheean réalisa d’autres œuvre, certes, sur des thèmes d’ordre très général (ex : chien, chasseur, vie populaire, etc …), autant la particularité du thème de celle-ci semble sortir d’on ne sait où et lui donne, en le liant au WTC, une dimension anachronique assez déstabilisante.
Il s’agit de « Pentagone » :

http://i59.tinypic.com/24nfzav.jpg http://i60.tinypic.com/331d9xk.jpg

James Sheean n’a fourni aucune explication, alors qu’il travaillait au WTC, sur la raison qui le motiva à peindre le seul autre bâtiment impliqué le jour des attentats.

Ici la page du site de l’artiste présentant les œuvres qu’il réalisa à cette époque :
http://jamessheehanwork.com/section/195 … _39_s.html


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#196 03-09-2014 12:24:49

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Des artistes au WTC

Merci JPR pour ces recherches qui ne semblent pas interpeller grand monde. Enfin moi je lis, n'ayant plus trop de temps à m'y consacrer. Des artistes dans le WTC, présents jusqu'à l'été 2001, dont certains ont des connections douteuses...
Le consensus est bien qu'il y ait eu une démolition controlée... pourtant...

Mébon, comme tu le dis, cela doit crisper.


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#197 05-09-2014 16:59:50

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Je suis tombé sur un article du New York Times du 30 avril 1998 riche d’enseignements qui évoqua les prémices du World Views à l’époque où il ne constituait encore que le projet d’un projet.
Seuls des peintres avaient alors été mobilisés lors de la session 1997-1998 « The Perceptual Painters ».
C’était avant de faire intervenir les artistes travaillant sur les nouveaux médias qui n’apparurent qu’en 1999 à l’occasion de la collaboration entre le LMCC (Liz Thompson) et le Thundergulch (Katty Brew).

Il s’agit là peut être du premier article mainstream qui l’évoqua.

Plusieurs artistes ayant participé à cette session y sont évoqués comme :
- Susanna Heller,
- John Dubrow,
- Torild Stray,
- Carl Scorza (on apprend en fait que c’est ce peintre qui apporta l’idée du World Views au LMCC),
- Rackstraw Downes
- Elisa Jensen
- Ron Milewicz

Ici, le lien vers cet article intitulé « Une mansarde pour artiste au 85ème étage ; L’Autorité Portuaire a trouvé une chambre pour des peintres dans les tours du World Trade Center » :
http://www.nytimes.com/1998/04/30/nyreg … ter-s.html

Il me donne l’occasion d’apporter des éléments de réponse à une question que posait charmord, il y a 6 mois de cela :

charmord a écrit:

Maintenant, il serait tout de même intéressant pour juger du caractère suspect ou non de cette épidémie de projets artisitiques improbables que connurent les WTC à la fin de leur vie, de comparer avec ce qu'inspirèrent d'autres tours à d'autres artistes et aussi de vérifier si ce ne fut pas toujours le cas des WTC depuis leur construction...

L’article semble confirmer que le projet World Views était à l’époque totalement novateur et constituait alors une expérience unique en son genre.

Pour ce qui est de « vérifier si ce ne fut pas toujours le cas des WTC depuis leur construction », nous pouvons lire :

« Ils (les artistes) n'avaient jamais abordé quelque chose d'aussi drastique, d’aussi ambitieux et d’aussi engagé dans la recherche, » dit Graham Nickson, doyen de l’Ecole de Dessin, Peinture et Sculpture du New York Studio.
C'est lui qui choisit le premier groupe de peintres, qui travaillent tous dans le style de la perception ou de la représentation.

Et concernant « ce qu'inspirèrent d'autres tours à d'autres artistes », il apparait qu’aucun autre building ne semble avoir fait l’expérience avant le WTC :

Pour les adeptes des arts comme Barbara Ball Buff, l'associé responsable des collections du Musée de la ville de New York, qui a visité le studio accroché au ciel la nuit de mardi, ce dernier mariage de l'art et du commerce est venu avec une promesse. « Une partie du travail a été de toute évidence meilleur que d'autres, mais tout de même, il y a une idée tellement merveilleuse qu'une grande entreprise immobilière prenne connaissance de nos artistes et de l'héritage artistique de la ville, » dit-elle. « Je serais ravi de voir plus de buildings le faire. »

Ceci étant dit, nous avons la surprise qu’en fait le projet occupa non pas 2 ou 3 étages comme nous le pensions jusqu’à maintenant, mais 5 (!).
Le premier d’entre eux a avoir été investi fut le 85ème (à noter que le premier passage cité laisserait peut être entendre une occupation du WTC2) :

Tous ces peintres ont participé à un projet pilote inhabituelle parrainé par l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey, propriétaire du World Trade Center, et le LMCC, un organisme artistique à but non lucratif. Depuis près d'un an, ils font de l'art dans un espace glorieux, brut, sans payer de loyer, sur les vastes étendues de cinq étages dans les tours jumelles, le plus étonnant étant celui de 35 000 pieds carrés - près d'un acre - du 85e étage du WTC1.

Un artiste, John Dubrow, a été surpris par les hordes du World Trade Center d’entreprises titanesques - le seul voisin au 85e étage est l’entreprise Hyakugo Bank Ltd - mais a appris à plaisanter au sujet d'aller travailler dans un bureau pour la première fois depuis 20 ans en tant que peintre.

… (environ 60 000 pieds carrés au total sur les cinq étages) …

A noter que si nous n’avons encore jamais parlé du 85ème étage jusqu’ici, c’est probablement parce que celui-ci fut libéré dès la mi-juillet 1998 :

Les peintres peuvent rester jusqu'à la mi-Juillet, quand des clients payant, dont un cabinet d'avocats de taille moyenne, investiront les lieux, dépensant en loyer jusqu'à 37 $ le pied carré. Cherrie Nanninga, le directeur de l'immobilier de l'Administration portuaire, qui se trouve également à siéger au conseil d'administration du LMCC, a déclaré que le projet World Views continuerait probablement dans un autre espace brut dans les tours, avec de nouveaux groupes d'artistes dans d'autres styles, choisis par les musées et les écoles d'art de la ville.

Remarque : On notera ici le nom de « Cherrie Nanninga », qui appartient aux 2 institutions, pour d’éventuelles recherches que je n’ai pas menées.


Cette occupation d’un tel espace fut possible grâce à la générosité du PANYNJ qui visiblement vit dans ce projet une façon d’arranger un problème d’occupation des tours, alors que dans le même temps le LMCC voyait dans ce geste un encouragement à continuer le projet :

L'Autorité portuaire ne préleva aucune taxe pour le projet, car il est exonéré d'impôt, mais Mme Nanninga a déclaré que le LMCC voyait cette possibilité comme une incitation pour d’autres développeurs.

En fait, le projet a permis de résoudre les problèmes résiduels pour toutes les parties concernées. En raison de l'essor de l'immobilier, des studios de New York pour les artistes sont plus rares et plus chers que jamais. Et bien que l'espace de bureau dans les tours jumelles du World Trade Center est abordable de nos jours, le complexe, qui compte plus de 10 millions de pieds carrés à louer, est habituellement vide à hauteur de 10 pour cent - en particulier dans les étages supérieurs, évités par certains locataires qui se rappellent comment des travailleurs bloqués par l'attentat de 1993 ont dû descendre des centaines d'escaliers. En remplissant temporairement l'espace avec des artistes, un effort à peine coûteux, l'agence a trouvé un moyen de donner à la propriété un appel capricieux aux locataires potentiels et, surtout, de redorer sa propre réputation.

Ce qui fut fait. Le projet continua et grandit sans discontinuer.
Les premières années nous comptions en moyenne 17 artistes par session.
Ce nombre augmenta significativement les 2 dernières sessions confirmant un succès sans faille.
- 18 artistes : session 1997-1998
- 14 artistes : session Hiver 1998-Printemps 1999
- 16 artistes : Eté 1999
- 17 artistes : session hiver 1999-Printemps 2000
- 17 artistes : session Eté 2000
- 22 artistes : session hiver 2000-Printemps 2001
- 25 artistes : session Eté 2001

Jusqu’où ce succès aurait-il conduit si les attentats n’avait pas eu lieu ?

Le mot de la fin de l’article est laissé à Elisa Jensen :

À la lumière luxuriante de ce début de soirée de mardi, au moins une jeune peintre regardait à l’extérieur avec nostalgie, disant qu'elle trouvait toujours ces vues et cet extravagant espace, provocateurs et exaspérants.
« Parfois, je souhaite être à l'extérieur du bâtiment, sur la corniche, »  dit Elisa Jensen.
Pointant les colonnes qui interrompait les fenêtres, elle explique, « Ce petit morceau qui arrête la vue est une torture : je veux en voir plus de l’horizon du New Jersey ».

Le projet de balcon « B-Thing » de Gelatin, réalisé en mars 2000, était déjà dans l’air.
Et le même New York Times en relata l’histoire le 18 août 2001 …

Dernière modification par JPR (05-09-2014 17:10:09)


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#198 05-09-2014 20:40:25

apetimedia
Membre du forum
Lieu: dans ce monde
Date d'inscription: 05-09-2008
Messages: 1595

Re: Des artistes au WTC

Merci pour tes recherches JPR; toutes ces infos sont pour le moins "troublantes" wink

Hors ligne

 

#199 06-10-2014 18:33:27

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

J’ai souvent du mal à trouver des informations sur les œuvres qui furent réalisées par les artistes de la dernière session du World Views.
On en a donné concernant Monika Bravo, Carola Dertnig, la chanceuse Vanessa Lawrence ou le malheureux Michael Richards.
Quant aux autres, il semblerait que leurs œuvres furent détruites au 92e étage dans leur grande majorité dans les attentats.

Il y eut bien une tentative de les recréer dans un sursaut de défi, ce qui fit l’objet d’une exposition a posteriori du 1er décembre 2001 au 13 janvier 2002.
http://archive.newmuseum.org/index.php/ … nce_id/383

En conséquence de quoi, les œuvres de cette dernière exposition n’offre rien de surprenant dans la mesure où l’on peut bien les croire inspirées de l’évènement lui-même.

Par exemple, dans cette exposition on y retrouve l’œuvre « Evanition » de Justine Cooper qui fut une tentative de recréer l’ADN du bâtiment (même si on peut trouver surprenant que l’ADN est justement au centre des identifications des victimes du 11/9).
http://justinecooper.com/
http://i57.tinypic.com/29m23ph.jpg http://i60.tinypic.com/16kswmd.jpg

Ou l’une des dernières œuvres de Mickael Richards, « Winged », deux bras en V dont l’ombre semble représenter l’image d’un avion
http://i62.tinypic.com/2lurlu0.jpg

La présentation concomitante des 2 œuvres à cette exposition, semblant clairement faire penser à un avion se dirigeant sur les tours, a probablement été montée pour faire référence à la scène maintenant connue à cette époque.
http://i57.tinypic.com/w7ot3k.jpg

Par contre, Simon Aldridge parvint à recréer une de ses œuvres : « Hot fun in the summertime »
http://www.pkf-imagecollection.org/arti … rks/#!5301
http://i62.tinypic.com/3005r1h.jpg

Notre cher Moukhtar Kocache (qui, après avoir connu le 11/9 au LMCC, après avoir connu les printemps arabes en travaillant à la Ford Foundation, travaille de nos jours dans une officine culturelle de la communauté européenne qui « recherche » la paix en « Ukraine ») décrivait cette œuvre ainsi :
http://www.ifar.org/nineeleven/911_residency2.htm

a piece which illustrated his struggle in rendering the towers as light structures that emphasized verticality but at the same time allowed light to come in and reflection to take place.

une pièce qui a illustré son combat pour rendre les tours telles des structures légères qui mettent l'accent sur la verticalité mais en même temps permet à la lumière d'entrer et à la réflexion d’avoir lieu.

L’artiste lui-même décrit son oeuvre ainsi :

Aldridge describes the destroyed work as "an orange cloud suspended in mid air by 400 clear plastic rods hung from above in an 8' x 8' grid."

Aldridge décrit le travail détruit comme "un nuage orange suspendu dans les airs par 400 tiges en plastique transparent suspendu au-dessus d’une grille de 8 'x 8'."

Encore l’évocation d’un nuage …
Et, je ne sais pas pour vous, mais moi, en regardant cette photo de l’œuvre à l’envers, je ne peux m’empêcher d’y voir l’image de la WTC2 qui explose.
http://i57.tinypic.com/se5ziv.jpg http://i62.tinypic.com/2lviiat.jpg

Mais le plus surprenant concernant cette œuvre, c’est que Simon Alridge eut le temps de la présenter à une autre exposition qui eut lieu seulement un mois avant les attentats le 16 aout 2001 au 129 rue Lafayette à New York.
Le nom de cette exposition : « GROUNDZERO:01 »
http://www.artscope.net/NEWS/new1242001-1.shtml

Jusqu’à maintenant, il m’avait semblé que le nom du « GroundZero » fut inventé spécifiquement pour désigner le lieu des débris du complexe du WTC. En fait, il n’en est rien.
http://franklinfurnace.org/goings_on/pa … 10816.html

Groundzero, traditionnellement une référence à un point d'origine ou un moment critique, signifie le potentiel de changement rapide, intense et parfois violent.
Les voix distinctes dans cette collection d’artistes prédominant émergents  fait allusion à ce moment de dynamique générative et représentent de nouvelles routes pour l'exploration et l'évolution.
Des mécènes indépendants et des artistes, répondant à la dynamique particulière d'un bâtiment vacant et récemment rénové au 129 Lafayette Street occupent six étages pour créer « Groundzero:01 ».
Chaque étage présente une vision distincte, y compris les travaux allant de l'installation spécifique au site et des environnements fabriqués à la peinture et à la photographie d'investigation analytique.
L'ouvrage collectif de « Groundzero:01 », le remplissage des 30 000 pieds carrés d'espace d'exposition, forme un corps d'un nouveau matériau capable de stimuler des discussions sophistiquées quant à la pertinence d'un large éventail d'orientations pour les artistes.

A noter que je ne retrouve aucune trace sur le net du site qui présentait cette exposition : www.groundzero2001.org
Pas même sur archive.org où toutes les sauvegardes semblent avoir été supprimées à l’exception du logo ...

http://i62.tinypic.com/5ag5e.jpg


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#200 10-10-2014 18:20:44

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Des artistes au WTC

Bonjour,

Donald Braken participa à la première session du World Views en 1997.
http://i58.tinypic.com/awork4.jpg
Comme d’autres, il fut atteint de fortes prémonitions dans la réalisation de ses œuvres.

La première d’entre elle, appelée « Study for Premonition » (« Etude pour la Prémonition »), sembla suggérer la menace future.
En forme de « T » allongé et renversé, faisant penser à la représentation des tours avec une base, elle était constituée d’une peinture qui illustrait un ciel bleu rempli de nuages cotonneux sur laquelle était accolée un fil à plomb constitué d’une longue et mince chaîne en or et suspendu sur un paysage miniature du sud de Manhattan : la représentation d’une « épée de Damoclès » prête à s’abattre sur la ville.
http://i62.tinypic.com/2ymefzb.jpg

Une autre, encore plus troublante, appelée « Fire Outside My Studio/World on Fire » (« Feu en dehors de mon studio/Monde en feu ») représenta les fenêtres du studio du 91e étage en contre jour encerclées par le feu.
http://i60.tinypic.com/2pqjpf6.jpg

http://www.timesunion.com/entertainment … 751615.php

"Fire Outside My Studio/World on Fire" de Donald Bracken (1997) montre un espace brut, encadré par ces fenêtres étroites particulières partant du sol au plafond, les flammes les engloutissant et se répétées à travers le sol.
Bracken dit qu’il était sensibilisé par l’attentat de 1993 et qu’il pensa les tours comme des cibles.

Enfin, il transforma par erreur une de ces œuvres qu’il n’avait pas aboutie.
Le résultat qu’il obtint sans le vouloir, faisant apparaitre des éclaboussures de sang sur les fenêtres du WTC, laisse pour la peine bien songeur.
http://i62.tinypic.com/wqzwbo.jpg

Quatre ans après avoir commencé le projet, M. Bracken était à Upstate New York quand un ami l’a appelé pour lui dire que le WTC avait été attaqué de nouveau.
« C'était comme Armageddon », a-t-il dit.
Il a passé le reste de la journée à peindre des aquarelles.
Le 12 septembre 2001, M. Bracken est retourné à son atelier de Cornwall pour rencontrer un marchand d'art à un rendez-vous.
Un jour passa après l'événement, M. Bracken avait accroché une série de paysages acrylique sur Mylar qu’il avait réalisé en 1997 mais n’avais jamais eu le sentiment d’avoir atteint ce qu'il voulait.
Il avait retourné les claires panneaux étroits de près de 10 pieds de long et avait couvert l'arrière avec des éclaboussures de peinture rouge, permettant ainsi de passer au travers jusqu’à l'ombre de la ligne d’horizon, mais maintenant trempée dans le sang rouge.
Lorsque le marchand d’art est arrivé et a vu les peintures, elle cria.
Si les peintures de M. Bracken faites en 1997 dans son atelier du World Trade Center représentent une époque révolue et un pressentiment étrange des événements à venir, et les travaux sur Mylar sa réaction à ces événements, alors la dernière série de peintures s'attaque à l'acte de se souvenir de ce qui est maintenant disparu.

Pour finir, il est en fait avéré que la pré-science de cet artiste remonte bien au-delà du World Views.
En 1984, année Orwellienne s’il en est, il monta en effet un spectacle intitulé : « Swimming at Ground Zero » (« En nageant à Ground Zero »)
http://www.bantamcinema.com/media/LCTartSept62007.pdf

Sur les quelques 150 artistes dont les studios étaient au World Trade Center au cours de ces cinq ans, M. Bracken se distingue par l'accent mis sur la politique du paysage.
Une de ses plus grandes influences, le peintre britannique du 19e siècle Joseph Mallord William Turner, voyait la révolution industrielle avec une certaine inquiétude et M. Bracken traduit cette philosophie dans ses tableaux, qu'il décrit comme révélateur du fait que "la puissance de la nature est première et le rôle de l'homme est secondaire".
Ce thème est antérieure aux travaux du World Trade Center et ressort dans un spectacle de 1984 à New York intitulée "Swimming at Ground Zero", dans lequel le diplômé de l'Université de Californie Berkeley et natif de San Francisco représenta la facilité oisive de nageurs qui traversent la vie avec un faux sentiment de sécurité dans le contexte d’eaux troubles.

Il présenta ce spectacle, à New York, le … 11 septembre (!)
http://www.carriehaddadgallery.com/inde … DF22496F41

Artist Bio
(…)
1984 Le Boit, "Swimmers at Ground Zero , solo show ,new York , NY Sept 11

Ici le site de l’artiste :
http://www.donaldbracken.com/index.html


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr