ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#161 25-07-2013 12:13:47

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille


Les députés américains renoncent à limiter les capacités de surveillance de la NSA tongue

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 25.07.2013

La première mesure visant à restreindre les prérogatives de l'Agence de sécurité nationale (NSA) depuis les révélations d'Edward Snowden a été rejetée, mercredi 24 juillet. A une courte majorité, par 217 voix contre 205, la Chambre des représentants américaine a voté contre l'amendement qui visait à mettre un terme au financement du programme de surveillance de la NSA aboutissant à la collecte de données téléphoniques de millions d'Américains.

Le texte était soutenu par une coalition hétéroclite roll d'élus allant des très conservateurs membres du mouvement Tea Party aux démocrates les plus à gauche. 94 républicains ont ainsi voté pour l'amendement et 134 contre. Côté démoncrate, 111 l'ont soutenu et 83 l'ont rejeté.

La Maison Blanche et les agences de renseignement avaient fait connaître leur opposition à cet amendement. Le président Barack Obama avait estimé qu'il aboutirait "à démanteler à la hâte un de nos instruments de lutte contre le terrorisme".

Partisan des mesures de surveillance, le représentant républicain Tom Cotton, un ancien capitaine de l'US Army, avait également estimé que le programme de la NSA avait "permis de bloquer des dizaines roll d'attaques terroristes" et que l'amendement ne se contenterait pas de limiter le programme, ni de le modifier, ni de le restreindre, mais le supprimerait purement et simplement.

"PROTÉGER L'INTIMITÉ DES AMÉRICAINS"

Mais les partisans du texte ont jugé que le gouvernement était allé "trop loin au nom de la sécurité".

"Le gouvernement collecte les données téléphoniques, sans que personne ne s'en doute, de tous les Américains aux Etats-Unis", a notamment lancé Justin Amash, porteur du texte, au cours des débats tendus qui se sont déroulés peu avant le vote. Son objectif, a argué le jeune élu républicain du Michigan, était de faire en sorte que cette surveillance ne s'applique qu'aux Américains visés par une enquête spécifique.

Le démocrate Jim Moran, qui a voté en faveur de l'amendement, a jugé sur Twitter qu'il "n'était pas parfait, mais qu'il montrait clairement que la NSA avait besoin d'être réformée pour protéger l'intimité des Américains". Le texte était inclus dans un vaste projet de loi sur le budget du département de la défense, actuellement à l'étude à la Chambre.

Le président de la commission de la Chambre chargée du renseignement, le républicain Mike Rogers, et le plus haut démocrate dans cette instance, Dutch Ruppersberger, se sont félicités du rejet de l'amendement. "Il est simplement faux de dire que le programme empiète sur la vie privée des citoyens", disent-ils dans un communiqué en promettant de travailler à rétablir la confiance des Américains.
cool

http://www.lemonde.fr/technologies/arti … 51865.html

 

#162 26-07-2013 19:21:38

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Sky a écrit:

Feel free to share Nous avons posé nos questions à Eric Filiol (directeur de laboratoire de virologie et de cryptologie informatique, hacker incontesté) pendant le "Hack in Paris" 2013. Nous avons abordé des sujets tels que PRISM (Snowden), ECHELON, sécurité informatique, vie privée, démocratie, formation des élites et des répercussions de la surveillance informatique à l'échelle étatique dans la vie des citoyens et des entreprises. Fn_dcljvPuY

Désolé Sky j'avais loupé toute la page où tu avais posté une nouvelle interview très intéressante. ( Je crois que c'est la semaine où j'étais en vacance smile )

Les questions sont à la fois variées et toutes liées au sujet, si bien que l'interview demeure passionnante du début à la fin.
Si jusqu'à celle-ci Eric Filiol était un inconnu pour moi, sa description du sujet conserve sa dimension tout en restant claire, ce qui est très rare dans ce domaine très technique et très large, qui concerne les données personnelles et professionnelles ou, par nature, plus sensibles, dans le cadre économique et stratégique. Cette interview a donc une réelle valeur éducative.


Au sujet "des égos" des lanceurs d'alerte, il conserve quand même le doute. Ce n'est pas facile à pouvoir réellement estimer puisque ces personnes se sont désolidarisées de tout ce qui jusque là était leur vie... Ce n'est pas ce que dit Snowden qui bouscule le plus le système mais le fait qu'il soit identifié comme un acteur de celui-ci. Ce sera donc de la conscience ou de l'inconscience selon la propre interprétation de chacun.

Nous avons un contre-exemple en France avec le jeune Dasquier qui avait dû partager les geôles de la DST avec les chauves-souris il y a quelques années, non sans avoir auparavant omis le soin de laisser un message sur le forum de ReOpen911.info pour dire qu'il avait de nouvelles infos...
Ce n'était pas la teneur de ces informations qui était intéressante ou gênante, puisque celle-ci lui avait été communiquée. C'est qu'il ait ensuite diffusé ces informations avec leur support original qui possédait lui-même des éléments d'identifications spécifiques mais strictement inutiles en terme d'information qui ne soit pas liée à l'espionnage.
Il avait expliqué plus tard que le message qui avait été posté sur le forum par son pseudonyme, qui (de mémoire) était son nom propre, avait été posté par un robot et nous avait été destiné par erreur...

C'est une très bonne interview, merci beaucoup.

Dernière modification par kézako (26-07-2013 19:52:45)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#163 26-07-2013 22:23:27

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Vomissons un peu

Publié le 26 juillet 2013 à 11h05 | Mis à jour à 13h50

Les États-Unis ne requerront pas la peine de mort roll contre Snowden


Le ministre américain de la Justice Eric Holder a donné des assurances à la Russie qu'Edward Snowden ne serait ni torturé  tongue ni condamné à mort cool en cas de retour aux États-Unis, deux raisons avancées à l'appui de sa demande d'asile.

Dans un courrier à son homologue russe Alexandre Konovalov dont l'AFP a obtenu copie vendredi, M. Holder s'emploie à couper l'herbe sous le pied d'Edward Snowden en contrant les motifs avancés pour qu'il puisse recevoir l'asile en Russie.

L'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale NSA, à l'origine de révélations fracassantes sur des programmes de surveillance des communications par le gouvernement américain, est bloqué depuis le 23 juin dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo et a demandé un asile provisoire à la Russie.

L'affaire empoisonne les relations déjà difficiles entre les deux pays, même si le porte-parole du président russe Vladimir Poutine a fait savoir vendredi que le cas du fugitif américain «n'a pas été et n'est pas à l'agenda» du chef de l'État.

Dans son courrier, Eric Holder déclare «sans fondement» les craintes avancées par Snowden à l'appui de sa demande d'asile et offre des «assurances». cool

Edward Snowden est dans l'attente d'une attestation d'enregistrement de sa demande d'asile. Cela lui permettrait de séjourner et circuler en Russie jusqu'à l'examen de sa demande, qui doit intervenir dans les trois mois.

Les États-Unis «ne requerront pas la peine de mort» contre le jeune homme de 30 ans, affirme ainsi Eric Holder dans sa lettre.

«Les chefs d'accusation qui lui sont reprochés ne prévoient pas cette possibilité et les États-Unis ne requerront pas la peine de mort, même si tongue M. Snowden devait être inculpé de chefs d'accusation supplémentaires passibles de la peine de mort», détaille-t-il.

Snowden «peut voyager»

Les autorités russes avaient fait état jeudi de l'existence de ce courrier, précisant qu'il ne comportait aucune demande d'extradition.

Le jeune homme, inculpé de faits d'espionnage, sera jugé par un tribunal civil avec toutes les garanties constitutionnelles accordées aux droits de la défense, dit encore le ministre américain.

Quant à la crainte de Snowden véhiculée par des médias d'être torturé à son retour sur le sol américain, Eric Holder réplique: «M. Snowden ne sera pas torturé. La torture est illégale aux États-Unis» cool .

Le ministre note également que Snowden «peut voyager» et quitter la Russie. «Malgré la révocation de son passeport le 22 juin 2013, M. Snowden reste citoyen américain. Il est éligible à un passeport à validité limitée pour un retour direct aux États-Unis», écrit M. Holder, ajoutant que son pays est prêt à délivrer «immédiatement» ce document.

«Nous pensons que ces assurances éliminent les raisons pour lesquelles M. Snowden juge qu'il devrait être traité comme un réfugié ou bénéficier de l'asile, temporaire ou autre», conclut le ministre.

La situation du fugitif américain fait par ailleurs toujours l'objet de discussions entre le directeur du Service fédéral de sécurité russe (FSB) et celui du FBI américain, a réaffirmé vendredi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le père du jeune homme, Lon Snowden, a une nouvelle fois défendu vendredi la démarche de son fils. Lors d'un entretien à la chaîne NBC, il a assuré que ce dernier avait «fait ce qu'il pensait être juste». «Il a partagé la vérité avec le peuple américain».

Père et fils n'ont pas eu de contact direct, seulement via un intermédiaire -- qui n'est pas l'organisation WikiLeaks, a précisé Lon Snowden.

Les conséquences des révélations d'Edward Snowden n'ont pas fini de se faire sentir: mercredi soir, la Chambre des représentants américaine a rejeté à une courte majorité un amendement visant à mettre un terme au financement du programme de surveillance de la NSA, qu'il avait porté sur la place publique.

Lon Snowden s'est dit «extrêmement déçu et en colère» du résultat du vote.


http://www.lapresse.ca/international/do … nowden.php

et pendant ce temps on montre des photos de manning en sous vetements feminins à son procès. cool

 

#164 26-07-2013 22:52:03

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

La suite est prévisible. Notre pêcheur de brochets Poutine livre Snowden aux USA.

 

#165 27-07-2013 06:40:56

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

C'est aussi ce que j'ai immédiatement pensé, mais çà me parait en même temps improbable.
Sur un coup comme çà Russie et poutine peuvent cumuler un tel capital-sympathie dans le monde entier que le laisser passer serait une sacrée faute. Mais bon, la gestion de sympathie n'est pas le premier souci d'un dirigeant

 

#166 01-08-2013 08:00:08

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

http://www.lemonde.fr/technologies/arti … L-32280515

L'outil qui permet à la NSA d'examiner "quasiment tout ce que fait un individu sur Internet"

Quasiment ?

Hors ligne

 

#167 01-08-2013 16:34:06

Reno
Membre du forum
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1701

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Au risque de passer pôur un rabat joie, ca me chagrine un peu cette prise d'information orientée :

Quand le monde parle du 11 septembre en défendant la VO, il a forcément tord.
Quand le monde parle de la NSA qui espionne tout le monde, on le considère comme source fiable.

Où se situe la frontière entre le crédible et le sensationnel?
Où se situe la limite entre le "gouvernementalement acceptable" et le "franchement manipulatoire"?

Prenez vos stylos vous avez 4 heures.


"Il suffit d'avoir un quotient intellectuel supérieur à la température ambiante pour comprendre que le 11 septembre est une affaire montée de toutes pièces."
Tout a été rendu possible le jour où le Lion est mort dans la vallée du Panshir.

Hors ligne

 

#168 01-08-2013 16:34:50

Spaceeman
Membre du forum
Lieu: Braine-le-Comte
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 1003
Site web

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Quasiment ?

Personnellement, je n'apprends rien !

Je suis juste surpris que l'info' soit à ce point rendue publique... maintenant... que l'on en parle...

Mais qu'en dira-t-on exactement ?
Déjà, j'entends dire à la radio que cela aura permis d'arrêter x terroristes dans leurs projet d'attentats.

N'était-ce pas à cela que l'opération psy' du 11 septembre devait nous préparer ?
(en plus d'exacerber l'islamisme extrémiste, le replis identitaire et la division des peuples)


• Si Internet est le moyen de faire entendre la voix du peuple ? Alors apprenons à en utiliser ses outils ! → Histoire d'Internet
Michel Collon : Décodage des médias et analyse de la mondialisation
• « Mes pauvres enfants, si nous arrivons à sauver la terre, ce sera plus folklorique qu'autre chose ! » (une vielle tarte)

Hors ligne

 

#169 01-08-2013 17:47:10

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Reno a écrit:

Quand le monde parle du 11 septembre en défendant la VO, il a forcément tord.

Pourquoi aurait-il forcément tord en parlant du 11/9 ?
En attendant, je constate que Le Monde ne traite pas du sujet 11/9 en toute impartialité et est même capable de remanier un article plusieurs fois lorsqu'une journaliste a eu le malheur de laisser dépasser quelques expressions tabous du genre "les familles des victimes" (on en a parlé sur le forum, même en ReOpenNews je crois, avec comparaison de l'article avant/après).

Quand le monde parle de la NSA qui espionne tout le monde, on le considère comme source fiable.

L'info est tirée du Guardian au départ et reprise par Le Monde.
Peut-être que l'info est manipulée dans ce cas, je n'en sais rien. Mais quand même, une manipulation pour une accusation à charge envers la NSA, et l'espionnage exacerbée qui n'est vraiment pas une découverte, faudrait qu'on m'explique la finalité de cette manipulation-là.

Hors ligne

 

#170 01-08-2013 19:10:29

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Mouais, faudrait pas s'emballer non plus...

Depuis la rocambolesque suppression de Ben Laden et ses vidéos crétines
L'enfumage fait appel à des techniques à peine plus subtiles :
Mébon...

http://www.chronicle.su/news/nsa-whistl … d-wtc-7-2/

MOSCOW, Russia – Edward Snowden has revealed Iraqi President Saddam Hussein gave the order for the controlled demolition of World Trade Center 7 on September 11, 2001. Able to access the electronic communications of anyone, the elite hacker-fugitive is changing the very shape of history by leaking 9/11 truth.

http://www.slate.fr/story/74719/snowden … embre-2001

[vérification faite, le lien ci dessus est une satire à la The Onion]

... à moins de s’imaginer qu’Assange, Manning, Snowden et consorts sont en fait des agents de la CIA qui ont organisé des fuites afin de détourner l’attention des VRAIS problèmes du monde (à savoir: comment la Tour WTC7 s’est effondrée et est-ce bien un avion ou un missile qui s’est écrasé sur le Pentagone?), il faut bien en revenir aux fondamentaux: si la conspiration autour du 11 septembre a eu lieu de la manière dont ses partisans la défendent, des milliers de personnes se sont trouvés impliquées, des dizaines de milliers de documents, de messages, ont été échangés et.. RIEN? Rien dans les poches d’Assange, rien dans le tiroir de Manning, rien dans l’attaché-case de Snowden?


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#171 01-08-2013 20:57:00

Mr Moutmout
Membre du forum
Date d'inscription: 22-08-2011
Messages: 377

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Le Monde a écrit:

La quantité faramineuse de données concernées par ce programme oblige la NSA à faire du tri : seuls trois à cinq jours de données sont conservés.

M'a bien fait marrer celle-la. lol

Hors ligne

 

#172 01-08-2013 21:35:43

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Poutine 1 Obama : 0 smile

Snowden: les Etats-Unis "extrêmement déçus" par la décision russe
La Maison Blanche a fait savoir, suite à la décision russe d'octroyer l'asile à Edward Snowden, qu'elle réfléchit au maintien d'un sommet russo-américain prévu début septembre.
S. A. avec AFP
Le 01/08/2013 à 19:07
Mis à jour le 01/08/2013 à 19:24

Les Etats-Unis sont "extrêmement déçus" par la décision de Moscou d'octroyer l'asile au fugitif Edward Snowden, et réfléchissent au maintien d'un sommet russo-américain prévu début septembre, a annoncé jeudi la Maison Blanche. Plus tôt, la Russie avait démenti que ce sommet puisse être compromis.
   
"Nous sommes extrêmement déçus", a déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney, estimant qu'il ne s'agissait "pas d'un développement positif".

Edward Snowden "est accusé d'avoir révélé des informations classifiées et est visé par trois chefs d'inculpation criminels. Et il devrait revenir aux Etats-Unis le plus vite possible", a-t-il ajouté.

L'asile accordé par la Russie à Edward Snowden plonge l'administration Obama dans l'embarras au moment où elle tente de circonscrire les tentatives du Congrès de limiter la surveillance des communications.
"Une gifle pour tous les Américains"

L'élu démocrate Robert Menendez, chef de la puissante commission des Affaires étrangères au Sénat, a estimé que la décision de Moscou constituait un "revers pour les relations américano-russes", et a  répété la position de Washington selon laquelle "la Russie doit expulser Snowden pour qu'il soit jugé" aux Etats-Unis.
   
Réaction plus musclée de l'influent sénateur républicain John McCain: l'asile à Snowden constitue une "gifle pour tous les Américains", a-t-il dénoncé en appelant le président Barack Obama à réévaluer ses relations avec son homologue Vladimir Poutine.
   
Selon des experts la tenue d'un sommet entre Barack Obama et Vladimir Poutine est désormais à hauts risques politiques pour le président américain.

Et Snowden se voit déjà proposer un boulot. Ne lui reste plus qu'à apprendre le Russe.

Le fondateur du Facebook" russe, Vkontakte, le réseau social numéro un en Russie, a proposé jeudi au fugitif américain Edward Snowden, qui a obtenu un asile provisoire d'un an dans ce pays, de travailler pour lui.

"Nous invitons Edward Snowden à Saint-Pétersbourg et nous serions contents s'il décidait de rejoindre l'équipe de nos informaticiens stars", a écrit Pavel Dourov sur sa page Vkontakte. "Il n'y a pas de société internet plus populaire en Europe. Je pense qu'Edward sera intéressé à l'idée de s'occuper de la protection des données personnelles de nos utilisateurs", a-t-il ajouté.

Vkontakte est le réseau social le plus populaire en Russie avec plus de 100 millions d'utilisateurs.

 

#173 04-08-2013 07:45:58

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

http://theatrum-belli.org/lallemagne-ro … -bretagne/

L’Allemagne rompt les accords d’écoute (signés dans les années 60) avec les USA et la Grande-Bretagne

3 août 2013 dans Allemagne, États-Unis, Grande Bretagne, Renseignement par Stéphane GAUDIN


Suite aux révélations d’Edward Snowden, l’Allemagne a rompu les accords (signés dans les années 1960) avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, permettant aux services spéciaux de ces pays d’exercer une surveillance généralisée sur le territoire allemand.


http://theatrum-belli.org/wp-content/uploads/2013/08/Nsa-spy.jpg


Ces accords ont été signés dans les années 1960, et sont devenus une annexe à la loi allemande sur la limitation de la confidentialité de la correspondance, ainsi que des services postaux, téléphoniques, télégraphiques et d’autres services de télécommunications, notamment la loi dite G10.

Côté français, nous attendons toujours une action gouvernementale claire et proportionnelle sur ce dossier…qui tarde à venir (mais avec 8 membres du gouvernement ayant participé au programme Young Leader de la French American Foundation…la réponse risque d’être longue à venir).

Source :DER SPIEGEL


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#174 04-08-2013 09:25:31

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

"Snowden" n'est rien d'autre qu'une marionnette de plus. Il a été mis en orbite médiatique pour agiter de pseudos "grands secrets" comme des chiffons rouges pour détourner l'attention des bêtes cornues que nous sommes, à moins que ce ne soient que de longues oreilles...


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#175 04-08-2013 10:03:10

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

http://www.mondialisation.ca/le-pere-de … ns/5344917

Le père d’Edward Snowden adresse une lettre ouverte à Obama pour dénoncer les «programmes de surveillance orwelliens»

Par Thomas Gaist
Mondialisation.ca, 03 août 2013
wsws.org

http://www.globalresearch.ca/wp-content/uploads/2013/07/Edward-Snowden-400x400.jpg

Lon Snowden, père d’Edward Snowden, a écrit une lettre ouverte au président Barack Obama, dénonçant les programmes de surveillances de la NSA que son fils a démasqués et la chasse aux sorcières internationale organisée par le gouvernement Obama en réaction à ces divulgations.

La lettre en date du 26 juillet 2013, a été écrite en collaboration avec Bruce Fein, l’avocat de Lon Snowden.

Dans cette lettre, Snowden compare les programmes de surveillance de l’Agence de sécurité nationale (NSA) à la loi sur les esclaves en fuite [nommée Fugitive Slave Act] et aux lois Jim Crow [lois de ségrégation] dans les Etats du sud des Etats-Unis. Il écrit que les Etats-Unis ont des leçons à tirer de la « dynamique du Troisième Reich ». La lettre compare aussi la situation actuelle au procès de Nuremberg après la Deuxième Guerre mondiale « lors duquel l’argument de ‘l’obéissance aux ordres’ avait été rejeté en tant que moyen de défense. »

La lettre arrive dans le contexte de nouvelles divulgations concernant l’ampleur formidable des programmes. Dans une interview accordée dimanche à l’émission d’information « This Week » de la chaîne américaine ABC News, le journaliste du Guardian, Glenn Greenwald a affirmé : « La NSA dispose de milliers de milliards de communications téléphoniques et de courriers électroniques dans leurs bases de données qu’ils ont collectées au cours de ces dernières années. »

Greenwald a décrit les programmes utilisés par la NSA en disant « Tout ce qu’un analyste doit faire c’est indiquer une adresse email ou une adresse IP et le programme fait deux choses. » Et de poursuivre, « Il recherche cette base de données et le laisse écouter l’appel ou lire les courriers de tout ce que la NSA a stocké, ou il consulte l’historique de navigation où se trouve les termes de recherche Google qui ont été tapés et il alerte également à toute autre activité que les gens reliés à cette adresse email ou cette adresse IP font à l’avenir. »

« Tout ceci se fait sans consultation d’un tribunal et sans que l’analyste ait même besoin d’obtenir l’approbation d’un supérieur, » a-t-il continué. Greenwald a dit qu’il présenterait des preuves de l’accès extensif aux données relatives à la surveillance accordé à des analystes subalternes.

Dans leur lettre ouverte, Lon Snowden et Fein accusent le gouvernement Obama de recourir au secret pour laisser l’opinion publique dans le brouillard et bloquer le débat sur ses « programmes de surveillance orwelliens ». Ils affirment qu’une « grande majorité » de la population américaine « exprime maintenant son inquiétude quant au maillage de surveillance de tous les Américains qu’Edward a démasqué et que vous dissimulez. »

Les auteurs affirment que les actions de Snowden découlent d’une longue tradition de désobéissance civile contre la tyrannie, écrivant que « l’histoire de la liberté est celle de la désobéissance civile face à des lois ou pratiques injustes. » Ils citent Thoreau [Henry David] au sujet du devoir moral de contrevenir à la loi lorsque la loi devient un instrument d’injustice : « Si l’injustice devient telle qu’elle fait de vous l’instrument d’une injustice frappant des tiers, alors j’affirme qu’il faut violer la loi. Vous devez faire de votre vie l’obstacle qui arrêtera la machine. »

Fein et Snowden placent la persécution de Snowden [Edward] dans le contexte des crimes historiques perpétrés par l’élite dirigeante américaine en mentionnant l’emprisonnement durant la Deuxième Guerre mondiale de citoyens américains d’origine japonaise. Ils écrivent : «Une page très sombre de l’histoire américaine de la Deuxième Guerre mondiale n’aurait jamais été écrite si le Ministre de la Justice (Attorney General) de l’époque avait démissionné plutôt que de participer à l’organisation de camps de concentration racistes où furent parqués 120.000 citoyens américains d’origine japonaise ainsi que des étrangers résidents aux USA. »

Ils affirment qu’Edward Snowden était motivé par sa conviction que l’« espionnage secret et aveugle de millions de citoyens innocents » dans lequel il était impliqué violait l’esprit des premier et quatrième amendements. Voyant que les « membres du Congrès concernés sont restés soit silencieux soit se sont bornés à faire des commentaires sibyllins, » Snowden « s’est retrouvé confronté à choisir entre son devoir de citoyen et la passivité. »

Fein et Snowden condamnent la réaction du gouvernement Obama face aux divulgations. « Nous trouvons donc que le zèle avec lequel votre gouvernement chercher à punir M. Snowden pour avoir fait son devoir de citoyen qui est de protéger le processus démocratique et de sauvegarder les libertés, est inadmissible et indéfendable. »

« D’autre part, nous sommes consternés par le mépris dont fait montre votre gouvernement des règles d’un procès équitable, de la primauté du droit, de la justice et de la présomption d’innocence en ce qui concerne Edward, » ont-ils ajouté.

La lettre cloue aussi au pilori le Congrès en accusant les « Démocrates et Républicains en vue, du Congrès et du Sénat » d’avoir violé la présomption d’innocence en dénonçant Edward comme un traitre immédiatement après la divulgation des documents, notamment « John Boehner, Président du Congrès, Nancy Pelosi, Michele Bachmann, membres du Congrès et la Sénatrice Dianne Feinstein. »

La lettre conclut en exhortant Obama à lever les charges qui pèsent sur Snowden et à appuyer les lois « qui viendront mettre fin aux abus de surveillance de la NSA qu’il a révélés. » Toutefois, comme Obama l’a clairement fait comprendre, il n’a nullement l’intention de faire l’une ou l’autre de ces choses.

Thomas Gaist

Article original, WSWS, paru le 29 juillet 2013


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#176 04-08-2013 16:15:42

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Armageddon a écrit:

"Snowden" n'est rien d'autre qu'une marionnette de plus. Il a été mis en orbite médiatique pour agiter de pseudos "grands secrets" comme des chiffons rouges pour détourner l'attention des bêtes cornues que nous sommes, à moins que ce ne soient que de longues oreilles...

Je ne partage pas du tout cette analyse. Je pense que ce que dit Snowden est très, très grave (pas du tout comme la blague wikileaks). Ce n'est même pas la tyrannie, c'est la bétaillère.

Rien dans les poches d’Assange, rien dans le tiroir de Manning, rien dans l’attaché-case de Snowden?

Snowden ne parle pas de ça. Il a d'ailleurs bien dit qu'il ne donnerait aucun détail sur des affaires précises et en outre, la plupart des outils dont il dénonce l'usage n'existaient pas en 2001. On voit bien que l'argument est imbécile.

En revanche, pour wikileaks/manning, la critique est un peu plus pertinente. Mais croire que des éléments du complot tel qu'on peut l'envisager ici laisserait nécessairement des traces adminitistratives est en soit un postulat un peu étrange.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#177 04-08-2013 17:44:43

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Redford a écrit:

Mais croire que des éléments du complot tel qu'on peut l'envisager ici laisserait nécessairement des traces adminitistratives est en soit un postulat un peu étrange.

Le dispositif d’espionnage tout azimuts des US n'est pas supposé découvrir ce qui ce trouve dans les archives de l'administration, mais bien d'espionner tout le monde afin de savoir tout sur tout... C'est de cela dont parle Snowden.

Comme il n'a aucune déclaration à faire sur un "complot intérieur", sinon j'imagine que c'est la première chose qu'il aurait révélé, tout le monde comprend, ou doit arriver à comprendre que : "certes, toutes ces pratiques sont illégales, mais elle se sont imposées à cause de la menace terroriste qui pèse sur les USA et les """démocraties""" en générales."

Voila le message subliminal porté par cette affaire.

les chinois n'ont pas mordu à l'hameçon, quant à Poutine, ceux qui ont creusé l'affaire du Koursk (un sous marin en eau trouble), savent qu'il peut y avoir bien des arrangements
étranges entres "ennemis".

Dernière modification par Armageddon (04-08-2013 18:18:52)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#178 04-08-2013 18:10:46

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Peut-être que ce qu'a découvert Edward Snowden est d'une toute autre dimension que le seul domaine, tellement abusif qu'il en est déjà usé depuis 2001, de "la guerre au terrorisme" ?

Peut-être même que ce qu'il a découvert puisse être absolument d'une toute autre nature ?

...Lon Snowden, père d’Edward Snowden, a écrit une lettre ouverte au président Barack Obama, dénonçant les programmes de surveillances de la NSA que son fils a démasqués et la chasse aux sorcières internationale organisée par le gouvernement Obama en réaction à ces divulgations.

La lettre en date du 26 juillet 2013, a été écrite en collaboration avec Bruce Fein, l’avocat de Lon Snowden.

Dans cette lettre, Snowden compare les programmes de surveillance de l’Agence de sécurité nationale (NSA) à la loi sur les esclaves en fuite [nommée Fugitive Slave Act] et aux lois Jim Crow [lois de ségrégation] dans les Etats du sud des Etats-Unis. Il écrit que les Etats-Unis ont des leçons à tirer de la « dynamique du Troisième Reich ». La lettre compare aussi la situation actuelle au procès de Nuremberg après la Deuxième Guerre mondiale « lors duquel l’argument de ‘l’obéissance aux ordres’ avait été rejeté en tant que moyen de défense. » ...

Cela semble aller bien au-delà de la révélation de l'existence du "système échelon" il y a plusieurs années déjà.

Pour exemple, parmi des plans ultra-secrets particulièrement indignes, celui-ci fut réalisé dans ses moindres détails par des fonctionnaires qui faisaient "consciencieusement" le travail qui leur était demandé... Il fut découvert alors qu'il existait déjà depuis plus de 30 années:

Les camps secrets du Canada

Entre les années 1950 et les années 1980, le Canada a eu un plan secret afin d'arrêter et de détenir pour une durée indéterminée et sans procès des milliers de citoyens soupçonnés d'être une menace pour l'ordre public.

La liste des personnes à arrêter était mise à jour de manière régulière, tandis que l'organisation des camps de détention était planifiée dans ses moindres détails.

Le plan a disparu du radar au moment de la création du Service canadien du renseignement de sécurité. Mais a-t-il vraiment disparu? Ce programme ultra-secret permettrait-il d'élucider un des plus grands mystères de la crise d'octobre 1970?

Journaliste :Guy Gendron
Réalisatrice : Luc Tremblay
Monteur : Pierre Ducrocq
Caméramans : Serge Brunet, Sylvain Castonguay, Denis Christopherson, Pierre Mainville, Patrick-André Perron et Jérôme Voyer-Poirier
Preneurs de son : Jean Cayouette, Éric Celton, Luc Delorme, Diane Gaudreau et Daniel Lapointe

Il s'agit d'un documentaire en 5 partie révélant l'organisation d'une machination parfaitement surréaliste et qui est visible ici sur le site de Radio Canada:

http://www.radio-canada.ca/emissions/en … 142000.asx

Dernière modification par kézako (04-08-2013 18:36:29)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#179 04-08-2013 18:23:23

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Oui peut être que ci, peut-être que ça... En attendant, Snowden c'est bel et bien l'arbre planté devant la forêt des truthers...


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#180 04-08-2013 19:12:35

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Armageddon a écrit:

Mouais, faudrait pas s'emballer non plus...

Depuis la rocambolesque suppression de Ben Laden et ses vidéos crétines
L'enfumage fait appel à des techniques à peine plus subtiles :
Mébon...

http://www.chronicle.su/news/nsa-whistl … d-wtc-7-2/

Comme je ne trouve aucune reprise de cette news (encore moins dans les media russes, que je suis régulièrement), je lis les commentaires: c'est un site de satire. Hum hum.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#181 04-08-2013 19:17:24

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Armageddon a écrit:

Comme il n'a aucune déclaration à faire sur un "complot intérieur", sinon j'imagine que c'est la première chose qu'il aurait révélé, tout le monde comprend, ou doit arriver à comprendre que : "certes, toutes ces pratiques sont illégales, mais elle se sont imposées à cause de la menace terroriste qui pèse sur les USA et les """démocraties""" en générales."

Pour avoir des informations à faire sur un complot intérieur, sauf à supposer que les preuves sont surabondantes dans le flux des com facebook, ça revient à dire que Snowden est forcément tout naturellement tombé sur l'aiguille dans la botte de foin à la surface d'Antares (c'est assez gros Antares). Pas l'hypothèse par défaut ni même vaguement plausible.

Quand à ce sur quoi il aurait pu tomber, il n'y a qu'a regarder le procès de Manning pour comprendre qu'il y a un certain enjeu à choisir ce qu'on révèle pour se défendre des accusations de trahison si on se fait au final attraper. Une considération qui devient fatalement très centrale quand on envisage le chemin qu'a finalement choisi Snowden.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#182 04-08-2013 20:29:17

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Redford a écrit:

Armageddon a écrit:

Comme il n'a aucune déclaration à faire sur un "complot intérieur", sinon j'imagine que c'est la première chose qu'il aurait révélé, tout le monde comprend, ou doit arriver à comprendre que : "certes, toutes ces pratiques sont illégales, mais elle se sont imposées à cause de la menace terroriste qui pèse sur les USA et les """démocraties""" en générales."

Pour avoir des informations à faire sur un complot in
térieur, sauf à supposer que les preuves sont surabondantes dans le flux des com facebook, .

Il faut rester sérieux, on n'a pas besoin de Snowden concernant l'espionnage FaceBook, le pseudo génial Mark Zuckerberg fait cela très bien avec la bénédiction de la foule en admiration.

Non Non Snowden est bien supposé avoir contribué à la mise en place d'un système d'espionnage généralisé et individualisé capable de regrouper toutes les sources d'informations légales et illégales. Écoutes téléphoniques, portables, GSM, et autres, poses de micros et caméras espions, un peu partout, Images satellitaires, regroupement des infos cartes de bancaires, médicales, universitaires, industriels, et bien entendu internet mais aussi scanne à distance de disques durs, etc...

Le system cherche bel et bien l'aiguille dans la botte de foin... C à d l'individu, qui aurait peut-être l'intention de dire ce qu'il sait sur le 911 par exemple... mais pas pour le féliciter comme on le sait.


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#183 04-08-2013 22:31:46

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Il faut rester sérieux, on n'a pas besoin de Snowden concernant l'espionnage FaceBook, le pseudo génial Mark Zuckerberg fait cela très bien avec la bénédiction de la foule en admiration.

Reprenons. Tu as dit que Snowden aurait fatalement des informations sur un complot intérieur s'il y en avait un. J'ai fait remarquer que lui travaillant plutôt sur les réseaux sociaux, c'était une affirmation erronée à coup sur. Tu répond en disant que Facebook n'est pas bien sécurisé.

Bon, c'est bien possible mais ça n'a pas de rapport avec ma réponse et ça n'occulte en rien le fait que ton affirmation initiale était bâtie sur une faille logique manifeste.

Non Non Snowden est bien supposé avoir contribué à la mise en place

De ce que j'ai compris, il l'a simplement utilisé, pas mis en place. Je ne sais pas où tu voulais en venir et ça ne change probablement pas grand chose mais autant être précis.

Le system cherche bel et bien l'aiguille dans la botte de foin...

Donc concrètement tu pense que les vrais auteurs du 911 ont laissé des échanges compromettant sur facebook ou par mail, et que tout ça a été sniffé par la NSA, jamais détruit, et que Snowden ou tout autre consultant de la NSA tombe à coup sur dessus en quelques années d'activité ?

Ou je t'ai mal compris ?


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#184 04-08-2013 23:17:33

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

le contenu du courrier que le père d'Edward Snowden a adressé avec son avocat au président Obama suggère vraiment autre chose que le "simple" domaine de la surveillance, serait-elle absolue.

Je pense qu'il y a certainement autre chose, de pire.

Dernière modification par kézako (04-08-2013 23:21:29)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#185 05-08-2013 09:04:57

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Redford a écrit:

Il faut rester sérieux, on n'a pas besoin de Snowden concernant l'espionnage FaceBook, le pseudo génial Mark Zuckerberg fait cela très bien avec la bénédiction de la foule en admiration.

Reprenons. Tu as dit que Snowden aurait fatalement des informations sur un complot intérieur s'il y en avait un.

Ce n'est pas exactement ce que je dis : Je dis que ce montage médiatique aboutira à en conclure ça.

Pour ce qui est des lanceurs d'alerte...Snowden fait plutôt figure de nain.
Je t'invite à revoir "total contrôle". Ce documentaire, parmi tant d'autres, étalait déjà en 2007 tout ce dont on parle autour de l'affaire snowden...
A ma connaissance, si toutes ces procédures illégales et liberticides ont été dévoilées, maintes fois, personne, n'a été accusé d'avoir dévoilé des secrets d'Etats.
Parce qu'à chaque fois on laisse entendre que les Etats agissent sous la pression de la menaces terroriste.

Tu as raison quand tu dis qu'en réalité, les fonctions de Snowden au sein du "système" apparaissent limitées ou -en tout cas- peu claires.
Mais les gros titres laissent bel et bien entendre qu'il était au cœur du système d’espionnage, et qu'il détient des secrets d'Etats...
Sinon pourquoi les US le poursuive comme si c'était le cas ?
Peut-être pour conforter le monde dans cette idée...
...et donc,  en filigrane le monde est supposé comprendre que si le 11/9 était un complot de l'intérieur, Snowden aurait des choses à dire sur le sujet.
Et justement, il n'a rien à dire...
En revanche, on sait que Snowden s'est engagé dans l'armée pour aller combattre en Irak...
Toujours en filigrane :  "déjà, lui au moins, ce n'est pas un de ces abrutis de "conspirationiste".

Mebon
En vrai, "Total contrôle"( 2007) Arté en dit bien plus que Snowden :




Avec le commentaire d'Arté de juin 2007 :

Total contrôle

Demain, nous serons tous fichés, tracés, voire "pucés". Déjà la cybersurveillance est en marche et les milices du Net prolifèrent. Illusion sécuritaire ? Ce documentaire mesure les risques et paradoxes d'une fuite en avant technologique.
Des experts en nouvelles technologies dressent un panorama inquiétant des dispositifs de surveillance mis en oeuvre de Pékin à Paris, en passant par Tunis ou Berlin, avec des outils de traçage et d'identification sans cesse plus perfectionnés et plus nombreux. La mode est aux virus et aux logiciels intrusifs qui prennent le contrôle des ordinateurs ou des webcam pour épier l'usager jusque dans son intimité, chez lui ou sur son lieu de travail. Si le "contrôle total" existe déjà en matière d'informatique, la biométrie gagne aussi de plus en plus d'entreprises et de collectivités comme les hôpitaux, les écoles, les mairies. Les syndicats dénoncent un "flicage" généralisé et relèvent l'apparition de nouvelles pathologies liées au stress et à la surveillance permanente. De son côté, la révolution RFID (identification par radiofréquences) est en marche : en Europe et en Amérique, les implants de puce dans le corps humain se multiplient. À Mexico, un millier de personnes ont sauté le pas, essentiellement pour des raisons médicales. Un spécialiste de la géolocalisation évoque les applications prochaines où l'on combinera la puce avec un émetteur GPS pour localiser en temps réel un objet ou une personne... Ce documentaire met efficacement en perspective le prix que nous risquons de payer pour une sécurité en partie illusoire.

Qu'a t on appris de plus avec Snowden ?
Est-ce que Arté changerait une virgule à son commentaire ?

Dernière modification par Armageddon (05-08-2013 09:13:14)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#186 05-08-2013 09:23:58

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Avec Snowden, on a aussi apprit que le NSA espionne également l'union Européenne, les bureaux de l'ONU, les ambassades et j'en passe !!

Dernière modification par Mariflo (05-08-2013 13:21:56)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#187 08-08-2013 05:12:21

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Vive le minitel big_smile


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#188 09-08-2013 12:03:18

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Lavabit, la compagnie texane fondée par Ladar Levinson qui offre des services cryptés (email) ferme. Evidemment, Snowden utilisait les services de Lavabit (edsnowden@lavabit.com).
Le message affiché sur sa page de garde indique qu'elle ne peut entrer dans les détails ("gag order" ?)

My Fellow Users,

I have been forced to make a difficult decision: to become complicit in crimes against the American people or walk away from nearly ten years of hard work by shutting down Lavabit. After significant soul searching, I have decided to suspend operations. I wish that I could legally share with you the events that led to my decision. I cannot. I feel you deserve to know what’s going on--the first amendment is supposed to guarantee me the freedom to speak out in situations like this. Unfortunately, Congress has passed laws that say otherwise. As things currently stand, I cannot share my experiences over the last six weeks, even though I have twice made the appropriate requests.

What’s going to happen now? We’ve already started preparing the paperwork needed to continue to fight for the Constitution in the Fourth Circuit Court of Appeals. A favorable decision would allow me resurrect Lavabit as an American company.

This experience has taught me one very important lesson: without congressional action or a strong judicial precedent, I would _strongly_ recommend against anyone trusting their private data to a company with physical ties to the United States.

Sincerely,
Ladar Levison
Owner and Operator, Lavabit LLC

http://lavabit.com/

Jeudi, Silent Circle qui offait des prestations identiques, a également fermé.
https://silentcircle.com/

To our Members:

Silent Circle has preemptively discontinued Silent Mail service to prevent spying.

We designed our phone, video, and text services (Silent Phone, Text and Eyes) to be completely end-to-end secure with all cryptography done on the clients and our exposure to your data to be nil. The reasons are obvious -- the less of your information we have, the better it is for you and for us.

Silent Mail has thus always been something of a quandary for us. Email that uses standard Internet protocols cannot have the same security guarantees that real-time communications has. There are far too many leaks of information and metadata intrinsically in the email protocols themselves. Email as we know it with SMTP, POP3, and IMAP cannot be secure.

And yet, many people wanted it. Silent Mail has similar security guarantees to other secure email systems, and with full disclosure, we thought it would be valuable.

However, we have reconsidered this position. We've been thinking about this for some time, whether it was a good idea at all. Yesterday, another secure email provider, Lavabit, shut down their system less they "be complicit in crimes against the American people." We see the writing on the wall, and we have decided that it is best for us to shut down Silent Mail. We have not received subpoenas, warrants, security letters, or anything else by any government, and this is why we are acting now.

We've been debating this for weeks, and had changes planned starting next Monday. We'd considered phasing the service out, continuing service for existing customers, and a variety of other things up until today. It is always better to be safe than sorry, and with your safety we decided that in this case the worst decision is no decision.

Silent Phone and Silent Text, along with their cousin Silent Eyes are end-to-end secure. We don't have the encrypted data and we don't collect metadata about your conversations. They're continuing as they have been. We are still working on innovative ways to improve secure communications. Silent Mail was a good idea at the time, and that time has passed.

We apologize for any inconvenience, and hope you understand that if we dithered, it could be more inconvenient.

BIENVENUE EN DICTATURE

 

#189 09-08-2013 15:00:18

Spaceeman
Membre du forum
Lieu: Braine-le-Comte
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 1003
Site web

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Articles en français :

Messageries cryptées : Lavabit et Silent Circle se sabordent pour protéger Edward Snowden ?
http://www.zdnet.fr/actualites/messager … 793103.htm

Surveillance d'Internet : fermeture subite de deux services de mails sécurisés
http://www.lemonde.fr/technologies/arti … 51865.html


• Si Internet est le moyen de faire entendre la voix du peuple ? Alors apprenons à en utiliser ses outils ! → Histoire d'Internet
Michel Collon : Décodage des médias et analyse de la mondialisation
• « Mes pauvres enfants, si nous arrivons à sauver la terre, ce sera plus folklorique qu'autre chose ! » (une vielle tarte)

Hors ligne

 

#190 09-08-2013 21:18:13

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

09/08 Agence France-Presse

WASHINGTON

Le président Barack Obama a rencontré jeudi des dirigeants de géants de l'informatique et des télécommunications, dont Apple, Google et AT&T, pour parler du programme controversé de surveillance américain, a rapporté vendredi le journal Politico.

La Maison-Blanche a confirmé vendredi matin cette réunion, qui ne figurait pas à l'agenda de M. Obama, mais elle n'a pas identifié les participants.

Selon Politico, M. Obama s'est entretenu avec le directeur général d'Apple Tim Cook, celui d'AT&T (téléphonie et internet) Randall Stephenson, ainsi qu'avec l'informaticien de renom Vinton Cerf, considéré comme l'un des «pères» d'internet et actuellement employé par Google.


http://www.lapresse.ca/international/do … cueil_POS1

 

#191 10-08-2013 06:52:00

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Conférence de presse d'Obama (article Le Figaro)

«Nous pouvons prendre des mesures pour mettre en place davantage de supervision, davantage de transparence et de garde-fous», a jugé Barack Obama. Le président américain a donc insisté sur la nécessité d'une plus grande transparence. Pour ce faire, un responsable de la vie privée sera nommé à la NSA, a-t-il annoncé. Barack Obama a enfin réaffirmé que les agences américaines n'étaient pas habilitées à écouter les communications téléphoniques sans autorisation et que les programmes de surveillance des agences américaines ne faisaient pas l'objet d'abus.

Avec Obama, l'enfumage est devenu un art majeur tongue

 

#192 10-08-2013 09:20:24

Auriquet
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Vivement le responsable de la vie humaine.

 

#193 10-08-2013 10:51:28

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

C'est vrai que ça mériterait un prix Nobel de l'enfumage.

Hors ligne

 

#194 10-08-2013 13:59:19

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Mais il l'a déjà eu !!! tongue

 

#195 10-08-2013 16:16:46

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

C'est officiel, la NSA n'écoute que 1,6% du Web et ne retient dans ses filets que 0,025%.

Le jour même où le président américain Barack Obama annonçait des mesures pour encadrer les activités des services de renseignement après le scandale des écoutes provoqué par les révélations d'Edward Snowden, la principale agence mise en cause, la NSA (National Security Agency) a tenté de se défendre, vendredi 9 août, en publiant un communiqué de sept pages – un geste plutôt rare pour expliquer son rôle, en particulier après les attentats du 11 septembre 2001, ses missions et l'ampleur de ces dernières. Elle affirme notamment ne s'intéresser qu'à 1,6 % des données circulant sur l'Internet, dont seulement 0,025 % est "effectivement sélectionné pour un examen".

    "Autrement dit, si l'environnement mondial des communications était représenté par un terrain de basket classique, la collecte de la NSA équivaudrait à une surface de la taille d'une pièce de 10 cents sur ce terrain."

La NSA affirme également ne pas réaliser à l'étranger ce qu'elle n'a pas le droit de faire sur le sol américain, soulignant l'importance des partenariats développés avec les services de plus de 30 pays étrangers. "Nous n'avons pas besoin de sacrifier les libertés civiles au nom de la sécurité nationale, les deux font partie intégrante de l'identité américaine. La NSA peut et va continuer à mener ses opérations d'une manière qui respecte les deux", explique également le document.

Source : Le Monde http://www.lemonde.fr/ameriques/article … _3222.html

Si leurs chiffres sont exacts (mais pourquoi mentiraient-ils, chacun sait qu'aux Etats-Unis, les autorités ne mentent jamais) alors nous voilà rassurés ! lol lol lol

PS : faisons-nous partie des 0,025% ? roll

Dernière modification par Frenchie (10-08-2013 16:17:30)

 

#196 11-08-2013 10:54:48

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

http://www.slate.fr/life/76396/emails-n … er-snowden
Nous ne pouvons plus protéger nos emails de la NSA

Hors ligne

 

#197 11-08-2013 13:30:18

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Coïncidence, la veille de la conférence de presse de Barack Obama, Lavabit, une société spécialisée dans l’encryptage et la protection des emails, dont les produits ont notamment été utilisés par Edward Snowden, a été contrainte de fermer ses portes. Lavabit a été fondée au Texas en 2004 par un groupe de programmeurs et offrait une protection cryptée de haut niveau difficile à casser.

Je n'ai plus d'email.
http://lavabit.com

Ce que n'ont pu faire les néo cons, leurs opposants politiques y parviennent.

"Yes we can".

Dernière modification par GTO (11-08-2013 13:37:18)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#198 11-08-2013 14:58:17

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Dans mon post #198, j'expliquais que Lavabit et SilentMail venaient de fermer. J'ai même publiposté l'info à mes amis. Tout le monde s'en fout. Obama est noir, cela leur suffit. mad

Et les gens adorent être espionnés (second thème dans la vidéo, à partir de 3 mn). Au nom de la sécurité, bien sûr.

Dernière modification par Frenchie (11-08-2013 15:07:03)

 

#199 11-08-2013 15:32:47

Spaceeman
Membre du forum
Lieu: Braine-le-Comte
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 1003
Site web

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Frenchie a écrit:

Et les gens adorent être espionnés (second thème dans la vidéo, à partir de 3 mn). Au nom de la sécurité, bien sûr.

Je pense que c'est plus "profond" comme "évolution"...
Je vous conseille la lecture de ce livre :

http://www.ippolita.net/sites/default/files/imagecache/evento_thumb/Cover_facebook_FR.png
ISBN : 978-2-228-90782-8 Ippolita

http://www.ippolita.net/fr/jaime-pas-facebook

Facebook est un dispositif hors du commun, capable de faire du profit à partir du moindre des mouvements que nous effectuons sur sa plateforme. Il nous fait croire que nous sommes en train de nous distraire ; en réalité, il nous met au travail pour développer un nouveau type de marché : le commerce relationnel. Facebook, comme tous les instruments privés de réseaux sociaux, n’est ni libre ni désintéressé : nous, utilisateurs, sommes la valeur à échanger. Ippolita fait une incursion dans les coulisses de Facebook et analyse les théories des libertariens californiens — adeptes du capitalisme non réglementé —, faisant apparaître le fil conducteur qui relie Facebook et Wikileaks et révélant les effets des algorithmes utilisés pour la publicité ciblée par les géants du profilage en ligne (Facebook, Apple, Google, Amazon...). 

IPPOLITA est un groupe de recherche d'écriture conviviale. Livres et softwares copyleft

Une critique sur Critiques Libres :
http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/36184


• Si Internet est le moyen de faire entendre la voix du peuple ? Alors apprenons à en utiliser ses outils ! → Histoire d'Internet
Michel Collon : Décodage des médias et analyse de la mondialisation
• « Mes pauvres enfants, si nous arrivons à sauver la terre, ce sera plus folklorique qu'autre chose ! » (une vielle tarte)

Hors ligne

 

#200 12-08-2013 16:27:47

florian
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2008
Messages: 841

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Ecrire les mots «bombe» et «attentat» dans un courriel ne fait pas de vous un terroriste interdit d'entrée aux Etats-Unis. Un expert tord le cou à une légende urbaine qui agite régulièrement le Web.

Peut-on encore échanger des mails, et faire n’importe quelle recherche sur Google, sans risquer de se faire interdire l’entrée aux Etats-Unis? Les services de renseignement américains ouvrent l’œil, surveillant dans le cadre du programme Prism les échanges électroniques sur de nombreuses plates-formes (Google, Microsoft, Apple, Facebook, etc.). Une mère de famille new-yorkaise vient d'en faire la spectaculaire expérience.

Le 31 juillet, Michele Catalano a eu la visite d’une unité antiterroriste. La raison? La suspecte avait comparé des cocottes-minute sur Google, alors que son mari avait recherché le terme «sac à dos» et que leur fils avait surfé sur des pages à propos des attentats de Boston.

«C’est un mythe»

L’association de mots-clés entrant dans la fabrication de bombes du type de celles utilisées par les frères Tsarnaev explique-t-elle à elle seule l’intervention au domicile de la mère de famille? Sandro Gaycken, expert berlinois en sécurité informatique n’y croit pas. «Cela a pu exister par le passé, mais aujourd’hui, c’est un mythe», explique-t-il à l’agence de presse allemande. Selon lui, si les interventions étaient dictées seulement par des combinaisons de mots, il y aurait beaucoup trop de fausses alertes.

S’ajoute à cela la polysémie des mots qui complique passablement la donne. Par exemple dans l’expression «faire la bombe» pour «faire la fête». Pour l’expert de l’Université de Berlin (Freie Universität), l’analyse de mots clé s’est rapidement révélée peu efficace.

L’importance du contexte

«Et puis les terroristes n’utilisent pas de mots comme «bombe» ou «attentat» dans leurs mails, fait remarquer Sandro Gaycken. Ils parlent plutôt de mariage, et de préparatifs pour les noces.»

Plus que les mots-clés, c’est le contexte qui est important. De quelle région du monde provient le message, quelles sont les relations de l’expéditeur? Si un suspect évoque une fête de mariage avec un membre d’un réseau terroriste, il éveillera davantage les soupçons que Madame Dupont racontant le mariage de sa fille à une amie.

Dénonciation 1.0
Selon Sandro Gaycken, le travail d’analyse n’incombe pas uniquement à l’ordinateur. Des spécialistes assemblent les pièces du puzzle et jouent toujours le rôle principal. Souvent, ce sont des mouchards et des espions sur le terrain qui livrent les premières informations. Le travail sur les données et la surveillance des e-mails ne vient qu’ensuite.

C’est ce qui est arrivé dans le cas de Michele Catalano. L’unité antiterroriste n’a pas été alertée par la recherche «cocotte-minute», mais par une dénonciation «en chair et en os». Le patron de son mari trouvait que son employé faisait des recherches suspectes sur le Net depuis son lieu de travail et en avait averti les autorités.

http://www.lematin.ch/high-tech/web/Sur … y/28572149

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr