ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#81 02-07-2013 21:23:12

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Nouveau pays qui refuse : l'Allemagne.
Le ministre allemand de l'Intérieur, Hans-Peter Friedrich, avait déjà indiqué que, techniquement, une personne ne pouvait demander l'asile que dans le pays où elle se trouvait. Il avait souligné ne pas pouvoir imaginer qu'une demande d'asile pour des raisons humanitaires soit prise en compte dans le cas d'Edward Snowden, les Etats-Unis étant un pays démocratique. roll roll roll

Ben voyons ! Obama en est à son 9ème whistleblower pourchassé, le but ultime étant de décourager de futurs Snowden. En tout cas, l'aigle américain pourrit sur pied, car les fuites continuent.

Dernière modification par Frenchie (02-07-2013 21:23:33)

 

#82 02-07-2013 21:26:58

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Merci encore Sky pour votre boulot.
Toujours intéressant, d'entendre ces points de vues.

 

#83 02-07-2013 23:08:40

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Supedro a écrit:

Merci encore Sky pour votre boulot.
Toujours intéressant, d'entendre ces points de vues.

+1

Intéressant le site qu'il donne vers la fin : http://prism-break.org/

Hors ligne

 

#84 03-07-2013 08:44:46

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Bravo la France. Interdire de survol l'avion du Président Morales parce qu'elle le soupçonne de transporter Snowden.
A vomir, ce petit gouvernement français !

L’avion d’Evo Morales forcé à atterrir sans Snowden
Autriche


L'avion du président bolivien Evo Morales a été contraint mardi soir à une escale imprévue à Vienne, les espaces aériens français, italiens et portugais lui ayant été interdits.
Mis à jour à 07h11

La rumeur avait couru qu'Edward Snowden, recherché par Washington pour espionnage, se trouvait à son bord.

Les autorités autrichiennes ont confirmé que l'ex-consultant de la National Security Agency (NSA), à l'origine des révélations sur les pratiques de surveillance et d'écoutes du renseignement américain, n'était pas dans l'avion de Evo Morales.

Evo Morales devait passer la nuit dans un hôtel de la capitale autrichienne, avant de repartir pour La Paz mercredi, a précisé un porte-parole du ministère des affaires étrangères.

Raisons techniques invoquées

Officiellement, a précisé le ministre bolivien des Affaires étrangères David Choquehuanca, le Portugal, la France et l'Italie lui ont brutalement fermé leur espace aérien pour des raisons techniques.

Le gouvernement bolivien avait l'intention de faire une escale technique au Portugal, mais Lisbonne «nous a communiqué inexplicablement qu'il annulait l'autorisation de survol et d'atterrissage», a déclaré David Choquehuanca.

Il a expliqué que le gouvernement avait tenté de préparer «un nouveau plan de vol» pour que le président atterrisse en Espagne, pays qui a autorisé l'avion à se réapprovisionner dans les îles Canaries, mais alors que le président Morales était en vol, «la France nous a communiqué qu'elle avait annulé l'autorisation de survol du territoire français».

«Mais après avoir obtenu des explications auprès de certaines autorités, nous avons déterminé qu'il semblait y avoir une rumeur infondée sur la présence d'Edward Snowden à bord de l'avion», a-t-il poursuivi.

Explications demandées à Paris

«Nous voulons exprimer notre mécontentement, car la vie du président a été mise en danger», a déclaré David Choquehuanca. Il a ajouté que «des explications seraient exigées à Lisbonne et Paris et que «les lois du trafic aérien avaient été violées».

«Cette information qui a circulé, une information mal intentionnée pour causer un préjudice au pays (...) est un énorme mensonge», a insisté le ministre bolivien.

«Nous ne savons qui a inventé ce mensonge», a-t-il ajouté. Son homologue de la Défense, Ruben Saavedra, a déclaré pour sa part que le département américain d'Etat était peut-être derrière cette décision.

«Nous avons des soupçons sur le fait que ces deux pays ont été manipulés par une puissance étrangère, en l'occurrence les Etats-Unis, afin d'intimider l'Etat bolivien et le président Evo Morales», a-t-il dit. Les péripéties du président Morales ont indigné ses alliés dans la région.

Asile demandé à la Bolivie

Evo Morales revenait en Bolivie dans l'avion présidentiel bolivien, en provenance de Moscou où il avait participé à une réunion des pays producteurs de gaz naturel. Il avait eu lors de ce voyage un entretien avec son homologue russe Vladimir Poutine. La Bolivie est l'un des 21 pays, dont la Suisse, à qui Edward Snowden a demandé l'asile politique.

Mais toutes les portes semblent se refermer devant lui. A Berne, l'Office fédéral des migrations a indiqué mardi ne pas savoir si l'Américain a déposé une demande d'asile en Suisse, n'ayant reçu à ce jour aucune lettre en ce sens.

Selon le droit helvétique, une demande d'asile peut être déposée uniquement en Suisse ou à la frontière. Faire une demande auprès d'une ambassade suisse n'est plus possible avec les mesures urgentes lancées fin septembre 2012 et désormais établies après la révision de la loi sur l'asile approuvée le 9 juin dernier.

Coincé depuis le 23 juin dans la zone de transit de l'aéroport Cheremetievo à Moscou, où il est arrivé en provenance de Hong Kong, Edward Snowden, âgé de 30 ans et privé du passeport américain, semble se retrouver pour l'instant piégé dans des limbes juridiques. (ats/Newsnet)

Créé: 03.07.2013, 07h11

Dernière modification par Frenchie (03-07-2013 09:05:10)

 

#85 03-07-2013 13:47:08

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Ah mais alors là, c'est pire que tout... et pas un mot dans les médias ! je suis totalement effarée que cette histoire ne révolte pas plus les citoyens Européens !
C'est d'une gravité incroyable et Snowden devrait célébré comme un héros.
Cette histoire d’espionnage à Bruxelles a des implications que peu de gens saisissent.
J'ai connu un parlementaire irlandais qui subissait un chantage qui a duré des années. Sa messagerie privée avait été piratée et une liaison adultère découverte. Père de 4 enfants, et fervent catholique, il avait dû sous la menace voter des textes qui allaient à l'encontre de ses convictions. Il savait d'où venaient les menaces, il savait qui étaient les maître chanteur. Il m'a simplement avoué... "trop gros pour moi !"

Hors ligne

 

#86 03-07-2013 18:58:43

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2239

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Certains retiendront les 60% d'autres focaliseront sur les 40% !

http://img593.imageshack.us/img593/3466/x8os.jpg


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#87 03-07-2013 19:46:38

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Quand la NSA/CIA joue les hackers roll
ce jester me dit qlq chose, ca remonte  à un an ou 2, me souviens plus

Jester, ce "hacker patriote" américain qui veut punir le "traître" Snowden

© AFP

Un pirate informatique connu sous le pseudonyme Jester a lancé une cyber-offensive contre l'ex-consultant de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) Edward Snowden qui a révélé le controversé programme de surveillance Prism.

Par Sébastian SEIBT

Edward Snowden n’est pas uniquement dans le viseur des autorités américaines. Même dans le petit monde des "hacktivistes", généralement favorable à la transparence tout azimut,, le “lanceur d’alerte” à l’origine des révélations sur le programme Prism de surveillance de l'Agence nationale de sécurité (NSA) ne s’est pas fait que des amis. Au moins un “hacker”, dont le pseudo en ligne est Th3J35t3r (The Jester), s’est mis en tête de lancer une cyber-croisade contre l’ancien consultant de la CIA et tous ceux qui veulent lui venir en aide. cool

Lundi 1er juillet, il a ainsi réussi à rendre temporairement inaccessibles le site de l’Office équatorien du tourisme et celui de la Bourse nationale. Les autorités du pays n’ont pas confirmé le succès de cette opération, mais le site américain d’informations Motherjones a confirmé qu’il avait été impossible pendant plusieurs heures de s’y connecter. Pour Jester, cette attaque visait à punir Quito de sa bienveillance diplomatique à l’égard d’Edward Snowden.

Ce pirate informatique qui se définit comme un “patriote” américain et assure être un ancien soldat d’une “unité connue en Afghanistan” tongue déverse depuis quelques jours son agacement sur Twitter contre Edward Snowden et tout le pataquès médiatique autour de ses révélations. Le 26 juin, Jester s’est fendu d’un billet sur son blog, dans lequel il qualifie l’ex-consultant de la CIA de “gogol de bas étage”. À ses yeux, le "lanceur d'alerte" n’a rien d’un héros mais serait plutôt un “traître” ayant agi par pulsion narcissique. Quant au programme Prism, Jester préfère retenir qu'il a "avant tout permis d'empêcher des complots anti-américains de se réaliser". roll

Julian Assange, sa bête noire

Mais au-delà du cas Snowden, ce qui agace prodigieusement Jester, c’est “la tentative de récupération de l’affaire par Julian Assange”. Le fondateur de WikiLeaks semble être la bête noire de ce “hacker” qui le compare aux “djihadistes qui recrutent des militants en ligne”. “Comme eux, Julian Assange a embrigadé Bradley Manning [l'homme qui a révélé les câbles diplomatiques américains en novembre 2010, NDLR] et Edward Snowden pour faire son sale boulot et s’en prendre aux intérêts des États-Unis”, a-t-il affirmé à la chaîne américaine conservatrice Fox News.

Jester compte même faire sortir le fondateur de WikiLeaks de l’ambassade d’Équateur à Londres, où il s’est réfugié depuis un an afin d'éviter d’être extradé vers la Suède qui veut le juger pour agressions sexuelles. Comment ? En piratant les alarmes à incendie de l’ambassade pour créer une fausse alerte. Le “hacker” a même publié sur Twitter ce qu’il affirme être un plan du bâtiment et quelques précisions techniques sur cette opération en préparation.

Si Edward Snowden et WikiLeaks sont ses cibles de prédilection pour le moment, Jester s’est fait connaître depuis 2010 par d’autres cyber-attaques “patriotiques”. Il s’est ainsi fait une spécialité de la traque en ligne des mouvances islamistes et s'est attaqué à plusieurs sites, comme ansarnet.info ou islamicnetwork.com, qui serviraient, d’après lui, “à recruter des militants pour le djihad”. Le célèbre mouvement d’"hacktivistes" Anonymous ne trouve pas non plus grâce à ses yeux. En 2011, il affirmait que cette nébuleuse de hackers était largement infiltrée par des pirates informatiques anti-américains et pro-islamistes roll .


http://www.france24.com/fr/20130703-sca … onnage-nsa

tout çà fait encore bien showbiz/hollywood et noyage de poisson généralisé

 

#88 03-07-2013 20:35:50

florian
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2008
Messages: 841

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Le chef du renseignement a trompé le Sénat

Le directeur national du renseignement américain (DNI), James Clapper, a reconnu avoir induit en erreur le Sénat. Le 12 mars dernier, il avait affirmé que la NSA ne recueillait pas les données des communications des Américains.


Interrogé lors d'une audition publique devant la commission du renseignement du Sénat sur le fait de savoir si la puissante agence de renseignement électronique, la NSA, recueillait ou non «des données sur des millions ou des centaines de millions d'Américains», M. Clapper avait répondu: «Non, pas sciemment».


Depuis, l'ancien consultant de la NSA Edward Snowden a été la source de révélation qui ont montré que l'Agence collectait bien les métadonnées (numéro appelé, durée de l'appel) de communications de millions d'Américains avec l'autorisation d'une Cour secrète, forçant la communauté du renseignement à le reconnaître publiquement.

«Ma réponse était donc clairement erronée et je m'en excuse», écrit James Clapper dans son courrier adressé le 21 juin dernier à la présidente de la commission du Renseignement du Sénat, Diane Feinstein, une lettre dont l'AFP a pris connaissance mercredi..

Le DNI avait déjà reconnu son «erreur» en privé devant un collaborateur du sénateur démocrate Ron Wyden, l'élu qui avait posé la question lors de cette audition, mais avait refusé de le faire en public.

«Je peux maintenant faire cette correction publiquement parce que l'existence du programme de collecte des métadonnées a été déclassifié», se défend M. Clapper. Le sénateur Wyden s'est dit «profondément troublé par le nombre de communications erronées faites par de hauts responsables à propos de la surveillance intérieure ces dernières années», a affirmé son porte-parole.

http://www.20min.ch/ro/news/dossier/sno … t-15336900


Lon Snowden et l'avocat de celui-ci aux Etats-Unis ont écrit mardi à l'Américain une lettre ouverte dans laquelle ils le comparent à un illustre patriote de la guerre d'indépendance américaine au 18e siècle, Paul Revere.

«Je soussigné, Bruce Fein, écris cette lettre en collaboration avec votre père en réponse à la déclaration que vous avez publiée hier (lundi, ndlr) à Moscou», écrit l'avocat, un militant des libertés constitutionnelles et ancien de l'administration de Ronald Reagan. «Thomas Paine, la voix de la révolution américaine, affirmait qu'un patriote sauve son pays de son Etat», poursuit-il.

«Vous êtes un Paul Revere des temps modernes, qui appelez les Américains à faire face au danger croissant de la tyrannie et d'un Etat sans contre-pouvoir», ajoute-t-il dans un texte solennel, cosigné par les deux hommes. En avril 1775, Paul Revere avait averti des chefs révolutionnaires américains dans le Massachusetts de l'arrivée imminente des troupes britanniques. L'histoire de sa chevauchée nocturne est passée à la postérité et l'a transformé en héros populaire.

M. Fein et Lon Snowden relèvent aussi les «mensonges extraordinaires» du directeur du renseignement américain, James Clapper, lors d'une audition au Sénat américain en mars. «Il reviendra aux Américains de décider si vous ou M. Clapper êtes le patriote supérieur».

Déçu par l'attitude du gouvernement américain

«Nous vous encourageons à poursuivre les échanges réguliers d'idées et de pensées sur les approches nécessaires à l'amélioration de la culture politique américaine, aujourd'hui qui laisse extrêmement à désirer. C'est le minimum requis pour rendre hommage à Valley Forge, Cemetery Ridge, Omaha Beach et d'autres lieux de grands sacrifices», concluent-ils, en référence à de célèbres lieux de batailles de l'histoire militaire des Etats-Unis.

Lon (aussi appelé Lonnie) Snowden a donné plusieurs interviews à des médias américains depuis les révélations de son fils sur les programmes de surveillance de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA).

Lundi, il a dit au journal «Washington Times» qu'il était déçu par l'attitude du gouvernement américain, déclarant: «Si mon fils a eu accès à des informations qui l'ont poussé à croire que la Constitution a été violée, alors la publication non autorisée d'informations confidentielles n'est en aucun cas anticonstitutionnelle».

http://www.20min.ch/ro/news/dossier/sno … y/26074495

Dernière modification par florian (03-07-2013 20:37:48)

Hors ligne

 

#89 03-07-2013 21:49:30

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Je dois dire que je viens d'atteindre mon niveau de vomissure, sans passer par la case départ.
Je suis dégouté. De l'attitude de notre gouvernement, de sa veulerie. De hollande tentant de rattraper le coup de sa bassesse politique.
Cette affaire Snowden donne aux 'élites' une nouvelle occasion de sortir à l'air libre et de montrer leur pouvoir d'intimidation global et littéralement impérial. C'est cauchemardesque.
D'ailleurs faut arreter d'employer le mot 'élite' mais trouver un équivalent vers le bas du vocabulaire.
Je dédie cet écoeurement à tous ceux qui argumentent du haut de leur dernier neurone : 'mais pour le 11/9 si c'était vrai çà se saurait, quelqu'un en parlerait'. hmm

 

#90 03-07-2013 22:20:58

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Je suis comme toi. Et le pire c'est qu'ils n'assument même pas. Fabius appelle son homologue bolivien pour lui déclarer :

Laurent Fabius a «fait part des regrets de la France suite au contretemps occasionné pour le président Morales par les retards dans la confirmation de l'autorisation de survol du territoire par l'avion du président», a indiqué le porte-parole du ministère, Philippe Lalliot, dans un communiqué.

Je traversais aujourd'hui lla France en voiture et je ne décolérais pas d'entendre à la radio ces saloperies. Vous immobilisez 13 heures l'avion d'un Président étranger, et il ne peut repartir qu'après avoir été fouillé !!!!
La réalité est simple : le monde entier a peur de l'empire américain. Obama en est à son 9ème whistleblower (en comptant Assange). Obama est pire que Bush, car en plus il est faux cul. Comme Hollande et ses amis sont pires que la droite forte de Sarko, car ils se prétendent tout blancs, justes ... Avec G.W. Bush, avec Sarko, on sait à quoi s'attendre. Avec Hollande, avec Obama, c'est la confusion.

PS : Moralès est un Indien, Président d'un petit pays pauvre d'Amérique du Sud. Avec le Président d'un pays puissant, ils auraient agi différemment.

 

#91 03-07-2013 22:29:43

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Totalement HS je m'en excuse, mais voilà la résistance politique française en action, çà m'éreinte mais je le lie à cette chasse au Snowden et aux whistleblowers en général, dans cette coucherie généralisée et dégénérative et ce concours d'abjection.

La France accepte un compromis sur les pourparlers UE-USA
mercredi 3 juillet 2013 20h15

La France, qui voulait retarder l'ouverture des négociations sur un accord de libre échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis en raison des accusations d'espionnage formulées contre Washington, s'est ralliée mercredi à un compromis -la création simultanée d'un groupe de travail euro-américain sur les activités des services de renseignement cool - qui permettra aux pourparlers de débuter la semaine prochaine. tongue


j'ouvre d'ailleurs un fil sur l'accord transatlantique, je crois qu'il n'en existe pas, je le mets en section 'Nouvel Ordre Mondial'

 

#92 03-07-2013 22:44:56

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Et l'accord complet de la France pour s'auto dissoudre un peu plus encore, le jour meme ou elle sert d'auxiliaire aux USA pour la chasse au Snowden

La France accepte un compromis sur les pourparlers UE-USA
mercredi 3 juillet 2013 20h15 BERLIN/PARIS (Reuters)

La France, qui voulait retarder l'ouverture des négociations sur un accord de libre échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis en raison des accusations d'espionnage formulées contre Washington, s'est ralliée mercredi à un compromis -la création simultanée d'un groupe de travail euro-américain sur les activités des services de renseignement- qui permettra aux pourparlers de débuter la semaine prochaine.

Devant le refus de l'Allemagne et de l'immense majorité des partenaires européens de Paris d'envoyer ce signal négatif aux Etats-Unis, un groupe de travail euro-américain sur les activités des services de renseignement sera créé simultanément.

"Il ne peut pas y avoir d'ouverture de négociations commerciales sans qu'il y ait dans le même temps, à la même date, l'ouverture de discussions et de vérifications avec les Etats-Unis sur l'activité des services de renseignement américains dans nos pays et la protection des données privées" roll , a déclaré le président français à Berlin à l'issue d'une réunion européenne consacrée à l'emploi des jeunes.

La France avait pourtant toute la journée de mercredi défendu une position ferme à la suite d'articles du Guardian et du Spiegel qui ont fait état d'un programme d'espionnage mené par l'Agence nationale de sécurité (NSA), notamment sur des pays européens.

La porte-parole du gouvernement français, Najat Vallaud-Belkacem, avait déclaré lors de son compte rendu du conseil des ministres présidé par François Hollande qu'il serait "sage" de reporter de 15 jours l'ouverture des discussions commerciales.

"Il ne s'agit pas d'arrêter les négociations sur l'accord de libre échange avec les Etats-Unis", avait-elle dit.

"En revanche, il nous paraît sage de les suspendre temporairement, de les suspendre pour une durée de 15 jours sans doute, pour éviter toute polémique et le temps d'obtenir les informations que nous avons demandées."

"PAS OPPORTUN" SELON FABIUS

Le ministre français des Affaires étrangères avait ensuite abondé dans le même sens lors des questions au gouvernement à l'Assemblée, même si la France ne pouvait pas s'opposer à l'ouverture des négociations lundi prochain, la Commission négociant sur ce dossier au nom des Vingt-Huit.

"C'est un accord très important et c'est vrai que commencer à en discuter dans un climat de méfiance ne serait évidemment pas opportun", avait estimé Laurent Fabius.

Mais l'Allemagne lui a opposé une fin de non recevoir.

"Les discussions sont entre les mains de la Commission européenne, qui souhaite qu'elles débutent le 8 juillet. L'Allemagne la soutient sur ce point", a déclaré Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement allemand.

Les Européens peuvent se consulter pour apporter une réponse commune sur le dossier de l'espionnage, ce qui devrait être chose faite jeudi à Bruxelles, où doivent se réunir les représentants permanents des Vingt-Huit, mais cela ne doit pas retarder les négociations commerciales, a estimé Berlin.

"Nous sommes très préoccupés roll par certaines activités qui se sont déroulées. Il faut vérifier si ces activités ont eu lieu", a déclaré Angela Merkel.

INITIATIVE AMÉRICAINE

Pour le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, les enjeux sont trop élevés pour prendre le risque de torpiller cool l'ouverture des négociations commerciales.

"Cet accord nous ouvre un très grand potentiel commercial. Les négociations continueront à revêtir une grande importance", a-t-il déclaré à Berlin.

L'idée de constituer un groupe de travail qui débattra des questions d'espionnage émane d'ailleurs des Etats-Unis tongue , a dit à Strasbourg le ministre lituanien des Affaires européennes, Vytautas Leskevicius, dont le pays préside pour l'instant l'UE.

"Il s'agit d'un groupe d'étude, il ne s'agit pas d'une instance politique, ce n'est pas une instance de négociation avec les Etats-Unis", a expliqué la commissaire européenne responsable du dossier, Viviane Reding.

"C'est un groupe qui permettra de savoir comment ça fonctionne, quelle est l'importance de ce programme, quelles sont les possibilités de recours pour les citoyens et est-ce que les informations ainsi rassemblées ont été utiles à des fins de sécurité nationale", a-t-elle ajouté. cool

Le Parlement européen ne désarme cependant pas. lol

Il devrait adopter vendredi une résolution qui demandera le gel des négociations sur l'accord de libre échange tant que la question de l'espionnage ne sera pas purgée. Les socialistes-démocrates et les Verts sont pour mais les libéraux et la majorité du groupe conservateur sont contre.

Elizabeth Pineau et Gernot Heller à Berlin, avec Gilbert Reilhac à Strasbourg, édité par Yves Clarisse


http://fr.reuters.com/article/topNews/i … 03?sp=true

 

#93 04-07-2013 07:46:53

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Fort avec les faibles (Batho, Morales), faible avec les forts (Merckel, Obama) : la vraie devise de François Hollande (lâcheté, mensonges, hypocrisie)

Tout ce que cela mérite, c'est renvoi d'ambassadeurs et ça (amplement justifié)

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-07/2013-07-03/article_amb-Bol.jpg



Message affiché : l'AFP n'aime pas Reopen et bloque les diffusions sur le site. Allez regarder sur Youtube. tongue

Dernière modification par Frenchie (04-07-2013 08:58:45)

 

#94 04-07-2013 08:46:05

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Un micro a été trouvé à l'intérieur de l'ambassade de l'Equateur à Londres. Surveillance d'Assange? Lien avec Snowden?
http://www.guardian.co.uk/world/2013/ju … sy-assange

 

#95 04-07-2013 11:02:49

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Manuel Valls émet un avis défavorable à une éventuelle demande d'asile de Snowden. Vous en doutiez?
Vu le peu de réactions même sur ce forum, je me doute bien que le courage n'est pas la qualité principale des français.

Le ministre de l'Intérieur a déclaré, jeudi, ne "pas être favorable" à une possible demande d'asile de l'ancien agent américain à l'origine du scandale sur l'espionnage des pays de l'Union européenne par les États-Unis.

La France ne ferme pas encore sa porte à Edward Snowden. Mais le ministre de l'Intérieur, qui a précisé ne pas avoir reçu de demande d'asile de la part de l'ancien agent américain, ne "serait pas favorable" à la démarche. Interrogé jeudi sur BFMTV/RMC, le ministre de l'Intérieur a estimé qu'il s'agissait là, "d'un dossier extrêmement compliqué. Cette demande, si elle est déposée, pose de nombreux problèmes juridiques. Pour ce qui me concerne, je n'y suis pas favorable".

"Les États-Unis sont un pays démocratique, avec une justice indépendante roll", a ajouté Manuel Valls. "Edward Snowden est un agent des services américains, et c'est un pays ami avec lequel nous avons des relations (...) Si cette demande est faite, elle sera toutefois examinée".

 

#96 04-07-2013 11:34:51

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

http://s1.lemde.fr/image/2013/07/04/534x0/3441698_6_e770_comment-la-dgse-espionne_5becd1e99c99cf92adfbf272bca3d6fc.png

En vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x11ip4 … caise_news

S'agit-il de la NSA ? Que nenni ! C'est le Service Français, qui fonctionne dans la plus parfaite illégale (Ah non, allégal).
La seule différence avec la NSA, c'est l'ampleur des moyens mis en oeuvre.

Les Etats-Unis ou le Royaume-Uni ne sont pas les seuls à avoir mis en place un système d'écoutes généralisé des communications électroniques. Le Monde affirme ce jeudi que la DGSE, les services français de la sécurité extérieure, espionne systématiquement les métadonnées des communications émises par les ordinateurs et les téléphones, en France, et avec l'étranger, et ce de manière totalement clandestine, hors de toute procédure de contrôle démocratique.

Comme les Etats-Unis, l'objectif des services secrets français serait de cartographier les réseaux de communication pour "reconstituer les liens entre les cibles", explique le quotidien, qui indique que "la DGSE collecte ainsi les relevés téléphoniques de millions d'abonnés, les mails, les SMS, les fax... Et toute l'activité Internet". Le Monde précise qu'il s'agirait de l'un des fichiers les plus importants en Europe, après celui des Britanniques.

Toutes ces données seraient stockées - sans encadrement légal, contrairement à PRISM - à Paris sur trois niveaux, boulevard Mortier, dans les sous-sols de la DGSE. Et tous les services de renseignement français y auraient accès, ainsi que la police judiciaire.

Ces informations ont été confirmées au Monde par le patron d'une agence de renseignement et par un parlementaire. En revanche, "le pouvoir exécutif s'en tient à une négation totale", indique Le Monde.
En savoir plus surhttp://lexpansion.lexpress.fr/high-tech … jLj2jCF.99

Dernière modification par Frenchie (04-07-2013 12:46:08)

 

#97 04-07-2013 11:44:50

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

OUT OF PRISM : le site à consulter
http://prism-break.org/

[Doublon avec le post 91 tongue]

 

#98 04-07-2013 14:05:07

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

La Russie n'est pas contente non plus.

«L'attitude de la France, de l'Espagne et du Portugal ne peut guère être considérée comme un acte amical à l'égard de la Bolivie, ainsi que de la Russie», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères. «La Russie appelle une nouvelle fois tous les membres de la communauté internationale à respecter strictement les principes du droit international dans les relations entre Etats et à respecter rigoureusement la souveraineté de tout pays, dont le plus haut représentant est le chef de l'Etat. Le fait d'avoir refusé à l'avion le droit d'emprunter l'espace aérien aurait pu constituer une menace pour la sécurité des passagers à l'intérieur de l'appareil, parmi lesquels le chef d'un Etat souverain.»

http://www.leparisien.fr/international/ … 953357.php

 

#99 04-07-2013 19:15:49

florian
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2008
Messages: 841

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

j'espionnes, tu espionnes, ils espionnent...

La France espionnerait aussi des communications dans l'hexagone et à l'étranger à l'image du programme d'espionnage mis en place par les Etats-Unis et révélé par Edward Snowden.

Les services secrets extérieurs français, la DGSE, espionnent en toute illégalité les communications électromagnétiques en France et à l'étranger, a révélé jeudi le quotidien français «Le Monde» après enquête. Cette polémique fait écho à l'affaire d'espionnage international révélée par l'informaticien américain Edward Snowden.

Selon le quotidien, «la DGSE collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France, tout comme les flux entre les Français et l'étranger». Le journal en conclut que «la totalité des communications» des Français «sont espionnées».

«L'ensemble des mails, des SMS, des relevés d'appels téléphoniques, des accès à Facebook, Twitter, sont ensuite stockés pendant des années», détaille le journal.

«Le Monde» précise encore que les sept autres services de renseignement, dont la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), les douanes ou Tracfin, un organe chargé de la lutte contre le blanchiment, y ont accès «en toute discrétion, en marge de la légalité». Le «Big Brother français» est installé dans les sous-sols du siège de la DGSE, boulevard Mortier à Paris, révèle le journal.

Sur place, un supercalculateur enregistrerait des données techniques, des «métadonnées» permettant de dessiner d'immenses graphes de liaisons entre personnes à partir de leur activité numérique.

Cadre juridique lacunaire

Le quotidien indique que les services du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité et la délégation parlementaire au renseignement «contestent tous les conclusions de cette enquête».

Selon Matignon, cité par «Le Monde», ces données techniques ne sont pas collectées par les services secrets mais par le groupe interministériel de contrôle (GIC) basé sous les Invalides, à Paris.

Les Français ne sont pas soumis à un espionnage massif et hors de contrôle, a de son côté expliqué jeudi Jean-Jacques Urvoas, le président de la Commission des lois de l'Assemblée nationale et spécialiste du renseignement, en réponse à l'enquête du «Monde».

Tout en jugeant le cadre juridique des activités de renseignement «très lacunaire», M. Urvoas, aussi membre de la délégation parlementaire du renseignement, affirme que ces pratiques sont encadrées. D'après lui, pour les citoyens français, les interceptions sont soumises au contrôle de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS) «selon des motifs clairement déterminés par la loi.»

En outre, les données collectées sont détruites après utilisation, alors que le 'Monde' parle de stockage «pendant des années», ajoute-t-il. M. Urvoas précise que les interceptions réalisées sur «des cibles étrangères incombent à la DGSE qui répond en cela à ses missions telles que définies dans son décret fondateur de 1982».

http://www.20min.ch/ro/news/dossier/sno … --20318953

Hors ligne

 

#100 04-07-2013 21:50:32

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Sky a écrit:

Salut,
Jérémie Zimmermann,porte-parole et co-fondateur de La Quadrature du Net, une organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. Il nous donne sa clef de lecture sur l'affaire PRISM et ses conséquences sur nos démocraties. Des solutions sont abordées pour mieux appréhender la menace sur nos libertés, comment Internet nous espionne. Comment résister ?
Cette interview a eu lieu pendant la "Nuit Du Hack" 2013  Disponible sur Thinkerview : http://www.youtube.com/watch?v=-ND0YsCZga4 

-ND0YsCZga4

Très intéressant. Merci.

Hors ligne

 

#101 04-07-2013 22:03:01

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Supedro a écrit:

Je dois dire que je viens d'atteindre mon niveau de vomissure, sans passer par la case départ.
Je suis dégouté. De l'attitude de notre gouvernement, de sa veulerie. De hollande tentant de rattraper le coup de sa bassesse politique.

Veulerie est le mot !
Je rajouterai minable, pathétique, consternant, abject, pitoyable...

Comment ces gens font pour se regarder dans une glace après des coups comme ça ?

Sidérant !


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#102 04-07-2013 23:06:13

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Tien en voilà un autre qui n'a pas guère apprécié la fourberie d'Hollande sur l'interdiction de survol de l'espace français fait à l'avion présidentiel bolivarien :

Plume de presse -04 07 2013 :

Et puisqu’on parle de « rodomontades sans suite » et de honte, ce coup de gueule d’un autre excellent confrère, lui aussi sur sa page Facebook, Léon Mercadet (Canal +) : « Honte honte à la France qui a bloqué l’avion du président bolivien. Qui est responsable ? Hollande, Ayrault, le ministre des affaires étrangères ? Qui est le branque ? » Il confesse, dans le fil de discussion : « Une chose est sûre, en 2017, entre Copé et Marine Le Pen, je vote blanc. Plus jamais complice ! » ; « ça va être très très difficile de revoter socialiste au deuxième tour en 2017 ! Quand on est trahi, on réfléchit ». Sur Mélenchon ? « Mélenchon joue une partie tragique, celle du parti communiste allemand de 1932 contre Hitler. Il a la même revendication sociale, mais s’interdit de s’en prendre aux Arabes (comme le PC allemand s’interdisait de s’en prendre aux juifs). Du coup, c’est les autres qui l’emportent, parce que le peuple épuisé de fatigue et d’humiliation cherche à frapper encore plus faible que lui : la minorité non consanguine. C’est bestial, néandertalien, mais on en est toujours au même point, et pour longtemps. » Et enfin cette phrase qui fait se pincer et froid dans le dos : « Je suis prêt à la guerre civile. Ils m’auront, mais j’en tuerai cinq avant. Je suis armé, et je m’entraîne. »

http://www.plumedepresse.net/leurope-la … re-civile/

Eh bé si tous les journalistes étaient comme lui, nos JT ne seraient assurément pas les mêmes...


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#103 05-07-2013 07:57:12

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Refus de la France d'accueillir Snowden

A Paris, c'est la Place Beauvau, et non l'Elysée, qui a été amenée à prendre cette décision, en tant que "responsable de l'entrée sur le territoire français". "[M. Snowden a] fait l'objet de poursuites. [...] Si, par hasard, il entrait sur le territoire, la police serait tenue de l'interpeller car il y a une demande d'extradition des Etats-Unis."

Rien d'étonnant. Donc, en résumé, Snowden risque de n'être accueilli nulle part !!! C'est APPAREMMENT LE PLUS GRAND CRIMINEL DE LA PLANETE
https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/1040381_10151540398162572_1895267596_o.jpg

 

#104 05-07-2013 08:54:49

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

L'Irlande vient de recevoir un mandat d'arrêt à l'encontre de Snowden, au cas où il prendrait un avion d'Aeroflot pour Cuba. L'avion fait escale à Dublin.
Source :http://www.irishtimes.com/news/us-sends … -1.1453364

Il pourra toujours se consoler avec la demande en mariage qu'il a reçu sur Tweeter de la part de l'espionne russe Anna Chapman. Gag ? Vraie demande ? roll roll roll
Source : http://www.indiatimes.com/news/europe/s … 87150.html

Pour info, Anna Chapman, c'est elle : tongue
http://www.sugarslam.com/wp-content/upl … -cover.jpg
[Laisse au moins le plaisir aux voyeurs de cliquer sur leur souris Frenchie ! wink]

 

#105 05-07-2013 08:58:58

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2239

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#106 05-07-2013 10:04:49

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Déjà signé. Faites tourner.
Autres infos liées à cet espionnage. Le bal des faux culs continue.

Le ministre de l'intérieur allemand a conseillé mercredi à ses concitoyens de ne pas utiliser les serveurs américains, s'ils veulent se mettre à l'abri d'un possible espionnage. Mais l'Allemagne elle-même réalise un espionnage des communications électroniques.

Il faut avoir de l'humour, ou un certain culot. Mercredi, le ministre de l'intérieur allemand, Hans-Peter Friedrich, a profité du scandale suscité par les révélations d'Edward Snowden pour déconseiller l'utilisation de services web américains. "Quiconque craint que ses communications puissent être interceptées d'une quelconque façon ne devrait pas se rendre sur des serveurs américains", a-t-il conseillé. Mais c'est oublier que l'Allemagne elle-même réalise une interception massive des communications électroniques à travers le point d'échange DE-CIX à Francfort. En 2012, elle aurait intercepté et analysé le contenu de 900 000 e-mails.

Le programme PRISM mis en place par la NSA prévoit la collaboration active des principaux éditeur de services américains (Google, Microsoft, Apple, Yahoo, Skype, Facebook...), pour l'interception de communications de non-Américains situés hors des Etats-Unis. Mais les Européens pratiquent eux aussi des collectes massives de données de télécommunications, y compris en France, ou en Grande-Bretagne.

Toute l'hypocrisie repose sur le fait que chaque nation prétend ne pas espionner ses nationaux, mais les étrangers. Néanmoins, les informations passent de main en main à travers des accords de collaboration entre services de renseignement, ce qui rend la garantie très virtuelle.

Utiliser les services de cloud européens plutôt que les services de cloud américains n'apporte absolument aucune garantie sur la confidentialité des informations stockées. Seul le chiffrage, et si possible l'auto-hébergement des données, est une solution à préconiser.

http://www.numerama.com/magazine/26435- … icain.html

Autre info, dans la même veine : En Suède, le prestataire Payson a informé ses fournisseurs de services d'anonymisation en ligne, en particulier les fournisseurs de services VPN, qu'il ne pouvait plus accepter de paiements par cartes VISA ou MasterCard.
Ca me rappelle lorsque VISA et MASTERCARD avaient banni Wikileaks (ils viennent de ré autoriser, vu que Wikileaks a été quasiment détruit)
Source : http://www.numerama.com/magazine/26431- … -visa.html

Dernière info en vrac : Snowden opérait comme hacker pour la NSA, non comme admin réseau ou analyste. Le hacker les a bernés. D'où leur rage.

 

#107 05-07-2013 10:54:31

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Et Bradley Manning dans tout ça ? Surtout que lui, il a bien morflé...
Il mériterait bien d'avoir aussi le prix Nobel de la Paix et rejoindre ainsi Kissinger et Obama (il y a deux grosses erreurs, sauras-tu les retrouver ? wink) !

Hors ligne

 

#108 05-07-2013 13:05:31

florian
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2008
Messages: 841

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Face à l’ampleur des systèmes d’espionnage étatiques, La Suisse va renforcer sa sécurité. Mais les autorités luttent depuis longtemps contre les écoutes malveillantes.

«Je partais du principe que tout ce que je disais au téléphone, ou tout ce que j’écrivais pouvait tomber en des mains indélicates. Donc je faisais attention à ce que j’écrivais et je prenais des rendez-vous plutôt que de parler au téléphone.» Dans les colonnes du «Temps», l’ancien président de la Confédération Pascal Couchepin détaille les réflexes de base que tout haut fonctionnaire doit acquérir, pour préserver les données sensibles auxquelles il a accès.

L’ampleur du système d’espionnage américain révélé par l’affaire Snowden rappelle combien il est important pour les Etats de se protéger. La Suisse n’a pas attendu ce grand déballage pour se barricader. Ainsi, rappelle le quotidien, lorsque Berne jouait le rôle de médiateur dans le conflit entre l’ONU et l’Iran au sujet du dossier nucléaire, entre 2007 et 2012, ses experts travaillaient sur un ordinateur dépourvu de connexion internet. Des attaques répétées avaient contraint le Département des affaires étrangères (DFAE) d’opérer de la sorte.

Mossad débusqué par une mamie

La Suisse a ainsi à sa disposition tout un attirail de mesures ou de gadgets qui permet de traiter les dossiers sensibles dans la plus grande discrétion. Les téléphones cryptés sont devenus des accessoires courants. Berne possède aussi un encrypteur, qui permet d’envoyer des messages écrits codés et le DFAE a installé dans son bâtiment une salle étanche, avec brouilleur d’ondes et murs en plomb. Reste que les autorités continuent de renforcer leurs systèmes pour se prémunir des écoutes et des cyber attaques. Quelque 150 millions de fr. vont être investis pour offrir au Département de la défense un nouveau centre de calcul sécurisé.

Mais le gouvernement peut toujours compter sur la vigilance de la population, comme le rappelle Pascal Couchepin au «Temps»: «Il y a dix ans, deux agents du Mossad [les services secrets israéliens, ndlr] qui étaient en train d’installer un système d’écoute à Berne ont été démasqués par une voisine qui trouvait le comportement de ses «ouvriers» inhabituel. Le meilleur service de renseignement peut donc être mis en échec par une vieille dame!»

http://www.20min.ch/ro/news/dossier/sno … --17388252

Hors ligne

 

#109 05-07-2013 16:00:49

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2239

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Larez a écrit:

Et Bradley Manning dans tout ça ? Surtout que lui, il a bien morflé...
Il mériterait bien d'avoir aussi le prix Nobel de la Paix et rejoindre ainsi Kissinger et Obama (il y a deux grosses erreurs, sauras-tu les retrouver ? wink) !

Oui, Manning mérite tout autant. D'ailleurs Assange le soutient et ne l'oublie pas. 
Kissinger est un criminel de guerre, Obama est pas mal non plus ! Donc effectivement, Il faudrait créer un prix internationnal spécial pour les lanceurs d'alerte.  Cette récompense leur donnerait une notoriété internationnale et surtout leur permettrait de ne plus être poursuivi par aucun gouvernement. Ce serait pour eux une reconnaissance mondiale qui recompenserait leurs actions bienfaisantes en faveur de l'humanité. Ainsi, ces lanceurs d'alerte ne cotoyeraient pas la liste des prix nobel de la paix "bidons" !!hmm


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#110 05-07-2013 16:26:39

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

wikipedia a écrit:

Les nominations sont normalement tenues à rester secrètes durant 50 ans. Plusieurs d'entre elles sont désormais connues et médiatisées[2], notamment celles comprises entre 1901 et 1955[3]. Quand certaines de ces listes ont été révélées à la presse, on a pu découvrir qu' Adolf Hitler avait été un temps nommé en 1939 par Erik Brandt, membre du Parlement suédois, avant que celui-ci ne soit revenu sur sa décision quelques jours plus tard[4]. D'autres propositions de ce genre ont été soumises au Comité telles que Benito Mussolini (en 1935) ou encore Joseph Staline (en 1945 et en 1948)[5].

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Prix_Nobel_de_la_paix

Y'a pas une conférence d'Asselineau là dessus ?


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#111 05-07-2013 22:41:32

Mr Moutmout
Membre du forum
Date d'inscription: 22-08-2011
Messages: 377

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

lolaweb a écrit:

Cette histoire d’espionnage à Bruxelles a des implications que peu de gens saisissent.
J'ai connu un parlementaire irlandais qui subissait un chantage qui a duré des années. Sa messagerie privée avait été piratée et une liaison adultère découverte. Père de 4 enfants, et fervent catholique, il avait dû sous la menace voter des textes qui allaient à l'encontre de ses convictions. Il savait d'où venaient les menaces, il savait qui étaient les maître chanteur. Il m'a simplement avoué... "trop gros pour moi !"

Témoignage interressant.
Il suffit de voir à cui bono...
Il ne dois pas être le seul.
Il faudrait creuser.

Hors ligne

 

#112 06-07-2013 00:32:54

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Vous avez remarqué le silence radio quasi total sur la bolivie et snowden tout à coup?

 

#113 06-07-2013 00:38:35

florian
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2008
Messages: 841

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

oui plus rien.
le dernier article chez moi date de hier:

Edward Snowden, l'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale américaine qui a demandé l'asile politique à 21 pays, a peu de chances de voir ses demandes aboutir. Il reste coincé à Moscou.

L’ex-consultant de l’Agence de la sécurité américaine Edward Snowden, toujours bloqué vendredi dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo, voyait ses chances d’obtenir un asile politique dans un autre pays se réduire comme peau de chagrin.

La situation autour du réfugié recherché pour espionnage par les Etats-Unis s’enlisait, six jours après qu’il a déposé des demandes d’asile dans 21 pays. La France et l’Italie ont fait savoir jeudi qu’elles ne l’accueilleraient pas, emboîtant ainsi le pas à l’Allemagne, au Brésil, à la Norvège, l’Inde, la Pologne, l’Islande, l’Autriche, la Finlande, aux Pays-Bas et à l’Espagne.

Plus de commentaires russes

De son côté, la diplomatie russe a indiqué vendredi ne plus vouloir faire de commentaires sur cette affaire de plus en plus embarrassante.

La veille, le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov avait indiqué que Moscou ne pouvait en rien influer sur le sort du jeune homme, qui a du reste renoncé à demander l’asile à la Russie après que le président Vladimir Poutine a exigé de lui qu’il cesse ses révélations qui font "du tort" aux Etats-Unis.

L’informaticien, à l’origine de révélations fracassantes sur un programme américain secret de surveillance des communications mondiales, a été au centre d’un imbroglio diplomatique en début de semaine.

De retour mardi d’une visite à Moscou, le président bolivien Evo Morales, qui s’était dit prêt à accueillir le jeune homme dans son pays si celui-ci en faisait la demande, a vu son avion contraint de faire une escale de 13 heures à Vienne après que plusieurs pays européens, le soupçonnant de ramener Snowden avec lui, lui eurent refusé le survol de leur espace aérien.

La Bolivie exige des explications

Jeudi, le chef de l’Etat bolivien a accusé Washington d’avoir fait pression sur la France, l’Espagne, le Portugal et l’Italie pour qu’ils interdisent ce survol, et menacé de fermer l’ambassade des Etats-Unis à La Paz. La Bolivie, soutenue par certains des ses alliés traditionnels (Equateur, Surinam, Argentine, Uruguay et Venezuela), a par ailleurs exigé des excuses publiques et des explications.

Dans une déclaration commune, ces pays membres de l’Union des nations sud-américaines (Unasur, qui regroupe 12 pays) ont notamment relevé que "l’offense" subie par Morales en Europe n’était pas seulement un affront personnel mais constituait une agression pour toute l’Amérique Latine.

Moscou a aussi condamné jeudi l’attitude de la France, de l’Espagne et du Portugal, jugeant qu’elle ne pouvait "guère être considérée comme un acte amical à l’égard de la Bolivie, ainsi que de la Russie". Paris avait exprimé ses "regrets" mercredi, affirmant ne pas savoir au moment des faits que le président bolivien était à bord de l’avion. L’affaire a aussi suscité des remous dans les relations entre l’Union européenne et les Etats-Unis.

Nouvelles informations

Snowden a permis la publication le week-end dernier de nouvelles informations sur l’espionnage des communications de l’Union européenne par Washington, provoquant la colère des Européens, France et Allemagne en tête et menaçant de retarder des négociations sur un accord de libre échange avec les Etats-Unis.

Finalement, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a annoncé mercredi que ces négociations seraient bien lancées le 8 juillet, mais qu’en parallèle des groupes de travail devraient clarifier l’ampleur de l’espionnage pratiqué par les Américains.
(afp/Newsnet)

http://www.lematin.ch/monde/situation-s … y/21504808

Hors ligne

 

#114 06-07-2013 12:11:13

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et le président du Nicaragua, Daniel Ortega, ont tous deux affirmé vendredi 5 juillet qu'ils étaient disposés à accorder l'asile à l'ex-consultant de l'Agence de la sécurité américaine Edward Snowden, au moment où celui-ci, bloqué depuis 13 jours dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, voyait sa situation s'enliser, le forçant à solliciter six nouveaux pays.

Nicolas Maduro a annoncé vendredi au cours d'une célébration de l'indépendance du Venezuela qu'il accordait "l'asile humanitaire au jeune Snowden pour le protéger de la persécution de l'empire le plus puissant du monde, qui s'est déchaînée sur lui".

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 … owden.html

L'attitude inqualifiable notamment de la France à l'égard du Président Moralès a provoqué la réaction du Nicaragua et du Venezuela. ils ont trop souffert de l'hégémonie de l'oncle Sam pour rester indifférents.

 

#115 06-07-2013 13:12:26

Mr Moutmout
Membre du forum
Date d'inscription: 22-08-2011
Messages: 377

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Nicolas Maduro a annoncé vendredi au cours d'une célébration de l'indépendance du Venezuela qu'il accordait "l'asile humanitaire au jeune Snowden pour le protéger de la persécution de l'empire le plus puissant du monde, qui s'est déchaînée sur lui".

La déclaration en vidéo (utilisez la traduction automatique des sous-titres):

Ca le fait.
Il y a du Chavez en lui smile

Hors ligne

 

#116 06-07-2013 17:45:18

Frenchie
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Morales offre lui aussi l'asile politique à Snowden

La Paz (AFP) - Le président bolivien, Evo Morales, a annoncé samedi qu'il offrirait l'asile politique à l'ex-consultant américain de la NSA, Edward Snowden, si celui-ci le lui demandait, lors d'un discours devant des agriculteurs à Oruro, dans le sud-ouest de la Bolivie.

"En signe de protestation, je voudrais dire aux Européens et aux Américains du nord : maintenant, nous allons accorder l'asile si cet Américain persécuté par ses compatriotes nous le demande. Nous n'avons pas peur", a assuré le président bolivien.

Merci qui? Merci la France qui l'a bloqué à Vienne.

 

#117 06-07-2013 20:19:08

Supedro
Invité

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Si quelque chose de neuf arrive pour donner un jour une nouvelle politique au monde, autre que de conquete militaire et de guerre économique, je pense depuis le soulèvement militaro-littéraire de 94 du sous commandant Marcos et de l'EZLN au Chiapas, que cela viendra d'amérique du sud (s'ils ne sont pas simplement conquis ou ravagés d'ici là). Pourvu qu'ils tiennent. cool
En attendant je continuerai à ne pas voter.

Eh oui, je suis d'accord Moutmout, il y a du Chavez en lui, en souhaitant que ce ne soit pas que de posture électorale.

 

#118 06-07-2013 21:36:42

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2239

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

Article paru le 28 juin 2013 http://niqnaq.wordpress.com/2013/06/30/ … y-the-cia/

Repris par "le grand soir"

Qui est Edward Snowden ? - Discours de Glenn Greenwald, le journaliste qui a divulgué l’affaire Snowden/NSA au monde.

Qui est Edward Snowden ? - Discours de Glenn Greenwald, le journaliste qui a divulgué l’affaire Snowden/NSA au monde. (Niqnaq)
Glenn GREENWALD
   A la Conférence Annuelle du Socialisme à Chicago la nuit dernière, Glenn Greenwald prononça un discours dans lequel il a relaté comment il avait été contacté et rencontré Edward Snowden la première fois. Il a parlé de sa surprise de le voir si jeune et comment sa détermination et sa conviction pour divulguer les fonctionnements internes de la NSA lui avaient inspiré le courage de publier les documents qui lui seraient transmis lors des trois ou quatre mois qui suivirent.

Greenwald décrit comment les révélations sur la NSA ont non seulement exposé les Etats-Unis en tant qu’état sous surveillance mais aborde aussi la corruption et le pourrissement moral de l’establishment du journalisme dans ce pays. Il a également laissé à l’auditoire le message qu’il ne fallait pas craindre le “climat de peur” que le gouvernement américain souhaite imposer à ceux qui osent défier son pouvoir. Ce qui suit est la transcription de son discours après une introduction et un préliminaire au cours duquel il rendit hommage à Jeremy Scahill qui venait de le présenter à l’auditoire. Puis, après quelques réflexions, il décida de s’assoir sur une chaise pour le discours qui suit.

Qui est Edward Snowden ?

… J’ai été contacté par Edward Snowden il y a de ça plusieurs mois. Il m’a contacté par mails. Il ne disait pas son nom. Il ne disait pas grand chose. Il disait simplement qu’il avait des documents qu’il pensait pourraient m‘intéresser ce qui devait devenir par la suite le plus grand euphémisme de la décennie. Mais il ne me disait pas grand chose le concernant et plusieurs mois ont passé parce que nous parlions d’un système de code et d’autres choses et ce n’est que lorsqu’il est arrivé à Hong Kong avec les documents qu’on a commencé à avoir des discussions substantielles à propos de lui, de ce qu’il faisait et quel genre de documents il avait. Et j’ai passé de nombreuses heures à discuter en ligne avec lui à Hong Kong mais j’ignorais, son nom. Je ne connaissais rien de son parcours, son âge, ni même où il travaillait. Et il essayait de me faire venir à Hong Kong pour lui parler et avant que je fasse ça, faire la moitié du tour du monde en avion, je voulais des garanties que ça en valait vraiment la peine, qu’il y avait une substance derrière ce qu’il disait. Donc il m’a envoyé un hors d’oeuvre, comme lorsque vous avez un chien, vous lui présentez un biscuit sous le nez pour le faire aller là où vous voulez qu’il aille. C’est ce qu’il a fait pour m’amener à Hong Kong. Ces documents, même si ce n’était qu’un petit échantillon, étaient les choses les plus extraordinaires que j’avais jamais vues. Je me souviens qu’après avoir lu les deux premières pages, j’étais littéralement étourdi, étourdi par une sorte d’extase et d’euphorie par rapport à ce qu’il avait en sa possession. Et comme la plupart d’entre nous lorsque nous communiquons exclusivement en ligne avec quelqu’un, j’ai commencé à former une sorte d’impression mentale de qui il était. J’étais plutôt certain qu’il était plus âgé, voire même la soixantaine. Qu’il était comme un cadre bureaucrate à l’intérieur d’une des agences d’état de la sécurité nationale, plutôt grisonnant et approchant la fin de sa carrière. Et la raison pour laquelle je pensais cela c’est qu’il avait à l’évidence un accès assez haut placé à des documents top secrets. Il avait aussi une vision incroyablement pénétrante et mûrement réfléchie sur la nature de l’appareil de sécurité nationale ainsi que sur sa propre relation avec cet appareil si bien que je me suis dit que ça voulait dire qu’il avait dû réfléchir à tout cela et interagir avec ces éléments sur une période de nombreuses années. Mais la vraie raison pour laquelle je pensais qu’il avait cet âge, approchant de la retraite, peut-être même approchant la fin de sa vie, c’est qu’il soulignait, et ce dès nos premiers contacts, le fait qu’il savait pertinemment que ce qu’il faisait allait pour l’essentiel bouleverser sa vie et probablement la détruire. Qu’il y avait de grandes chances, voire même inévitables, qu’il atterrisse probablement en prison, si ce n’est pire. Ou du moins, qu’il devrait fuir pour le reste de sa vie l’état le plus puissant du monde. Je n’y ai pas pensé consciemment, mais je pense que j’ai tacitement assumé que quiconque envisageait de faire un sacrifice de sa vie de cette ampleur était probablement quelqu’un qui avait pas mal souffert et était proche de la fin pour accumuler autant de bravoure.

Quand je suis arrivé à Hong Kong et que je l’ai rencontré pour la première fois, je me suis trouvé désorienté et dans une confusion complète comme jamais je ne l’avais été dans ma vie. Non seulement il n’avait pas soixante-cinq ans, il avait vingt-neuf ans mais il avait l’air beaucoup plus jeune. Et donc, lorsque nous sommes allés dans sa chambre d’hôtel pour commencer à lui poser des questions (Laura Poitras, la caméraman, et moi-même) ce que je voulais comprendre par dessus tout était ce qui l’avait poussé à faire ce choix extraordinaire, d’une part parce que je ne voulais pas faire partie d’un évènement qui allait détruire la vie de quelqu’un si cette personne n’était pas complètement lucide et rationnelle vis à vis de la décision qu’elle était en train de prendre, mais aussi parce que je voulais vraiment comprendre, juste par curiosité personnelle, ce qui poussait quelqu’un qui a toute la vie devant lui, qui vivait en couple depuis un certain temps dans un cadre des plus désirables à Hawaï, dans un emploi stable relativement bien payé, à tout jeter ainsi pour devenir instantanément un fugitif et un individu qui allait probablement passer le reste de sa vie dans une cage. Plus je lui parlais, plus je comprenais et plus j’étais,dépassé et plus cela devenait une expérience formatrice pour moi et pour le reste de ma vie parce que ce qu’il me disait encore et toujours, de plusieurs façons, et toujours avec une attitude si pure et passionnée que je n’ai jamais douté un seul instant de son authenticité, est qu’il y avait dans la vie des choses plus importantes que le confort matériel, que la stabilité d’un emploi, ou bien que juste essayer de prolonger sa vie le plus longtemps possible. Ce qu’il n’a eu de cesse de me dire, c’est qu’il ne jugeait pas sa vie à l’aune de ce qu’il pensait de lui mais par les actions qu’il prenait à la poursuite de ces convictions. Lorsque je lui ai demandé comment il en était arrivé au point de vouloir prendre le risque qu’il savait qu’il prenait, il m’a répondu qu’il cherchait depuis longtemps un chef de file, quelqu’un qui arriverait et réglerait ces problèmes. Et puis un jour, il s’est aperrcu que ça ne servait à rien d’attendre, qu’être un chef de file, c’est s’engager soi-même d’abord et donner l’exemple aux autres. Ce qu’il disait au final, c’est qu’il ne voulait pas vivre dans un monde où le gouvernement US se permettait ces extraordinaires envahissements pour construire un système ayant pour objectif la destruction de toute vie privée individuelle, qu’il ne voulait pas vivre dans un tel monde, et qu’il ne pouvait, en bonne conscience, juste regarder et permettre que cela se passe ainsi, sachant qu’il avait le pouvoir d’aider à ce que cela s’arrête.

La chose la plus frappante pour moi à ce sujet, je suis resté onze jours consécutifs avec lui, alors qu’il était toujours un inconnu parce que nous n’avions pas encore divulgué son identité, et je le regardais suivre les débats sur CNN, NBC ou MSNBC ou les autres chaines du monde ntier pour voir ce qu’il avait essayé de provoquer par les actions qu’il avait prises. Et je l’ai vu aussi une fois qu’on avait révélé qu’il était l’homme le plus recherché du monde, que les officiels de Washington l’appelaient un traître, voulaient sa tête. Ce qui était ahurissant et continue à l’être encore maintenant, c’est qu’il n’y avait en lui aucun un soupçon de remords, de regrets, ou de peur. C’était un individu complètent en paix avec le choix qu’il avait fait parce que ce choix qu’il avait fait était tellement incroyablement puissant, j’étais incroyablement inspiré d’être à côté de quelqu’un qui avait atteint un tel degré de tranquillité parce qu’il était tellement convaincu d’avoir fait ce qui était juste et son courage, sa passion m’infectèrent au point que j’ai juré que quoi que je fasse dans la vie avec cette histoire et au delà, j’allais dédier ma vie à faire justice à l’incroyable acte de sacrifice personnel qu’Edward Snowden a accompli. Et cette énergie, je le constatais alors, infecta tout le monde au Guardian, qui est une organisation médiatique assez grande, et je suis la dernière personne à faire l’éloge d’une organisation médiatique, même une pour laquelle je travaille, surtout une pour laquelle je travaille. Pourtant j’ai vu depuis quatre semaines, les rédacteurs du Guardian, les rédacteurs en chef qui ont dirigé le Guardian depuis des années, s’engager dans un journalisme intrépide et courageux en ignorant jour après jour le climat de terreur et les menaces dun gouvernement US et en disant nous allons continuer à publier toute information que nous pensons devoir publier pour le bien commun.

Si vous parlez à Edward Snowden et vous lui demandez, comme je l’ai fait, ce qu’il l’a inspiré, il parle d’autres individus qui se sont engagés courageusement dans une situation similaire, comme Bradley Manning ou ce vendeur tunisien qui s’est immolé et a déclenché une des plus grandes révolutions démocratiques de ces quatre ou cinq derniers siècles. Ce dont j’ai commencé à me rendre compte à propos de tout cela, c’est deux choses. Premièrement, le courage est contagieux. Si vous faites un acte courageux en tant qu’individu, vous changerez littéralement le monde, parce que vous allez affecter les gens de votre entourage immédiat qui ensuite affecteront d’autres puis ceux-la encore d’autres. Vous ne devriez jamais douter de votre capacité à changer les choses. L’autre chose dont je me suis rendu compte, ce que vous êtes en tant qu’individu ou ce que représentent, en terme de pouvoir, les institutions que vous défiez, tout cela n’a aucune importance. M. Snowden n’a jamais eu son bac. Ses parents travaillent pour le gouvernement fédéral. Il a grandi dans un milieu modeste de la classe moyenne au sein d’une communauté militaire en Virginie Il a rejoint l’Armée US parce qu’il pensait que la guerre en Irak était noble. C’est quelqu’un qui a zéro privilège, zéro pouvoir, zéro position, zéro prestige, et pourtant, lui tout seul, a littéralement changé le monde… une des choses que j’ai réalisées assez tôt est que non seulement lui mais aussi toutes les personnes qui auraient à faire quelque chose dans la publication de ces articles, nous allions être attaqués et diabolisés de la manière que Jeremy a décrite. On voit toutes sortes d’attaques sur lui qui sont absurdes et contraires à la réalité. On entend des affirmations de la part de psychologues de salon du genre qu’il serait narcissique. Je ne suis même pas sûr qu’ils sachent ce que cela veut dire, mais c’est devenu le scénario qu’ils récitent tous. C’est quelqu’un qui aurait pu vendre ces documents à des services de renseignement pour des millions et passer le reste de sa vie secrètement enrichi au delà de ses rêves les plus fous et il n’a rien fait de tout cela. Au contraire, il s’est mis en avant et est devenu une cible pour le bien de nous tous. Ou alors ils essaient de remettre en question ses motivations et disent que c’est quelqu’un qui cherche la célébrité, ou une “pute pour la célébrité” qui est leur phrase préférée en ce moment. J’ai passé ces trois dernières semaines à me faire harceler par les plus ridicules stars des médias des US qui sont complètement désespérés pour obtenir un entretien avec Edward Snowden et le mettre dans leur émission quotidienne. Il aurait pu être une des personnes les plus célèbres dans le monde. Il est bien plus du genre reclus que “pute pour la célébrité”. Il a refusé toutes ces propositions d’entretien parce que sa vraie motivation pour faire ce qu’il a fait est exactement ce qu’il a dit, c’est, non pas se rendre célèbre, mais de rendre compte aux gens des Etats-unis et du monde de ce qui est en train de leur être fait en secret par le gouvernement US. La raison pour laquelle c’est toujours une habitude pour les gens comme Edward Snowden d’être diabolisées, la raison pour laquelle il est important de leur attribuer une maladie psychologique, comme ils l’ont fait avec Bradley Manning, comme ils essaient de faire avec tous les déclencheurs d’alerte, comme ils l’ont fait avec Daniel Ellsberg, c’est parce qu’ils savent précisément ce que j’ai dit, que le courage est contagieux. Et qu’il va être un exemple pour d’autres gens qui vont venir donner l’alerte sur le devant de la scène en ce qui concerne la tromperie, l’illégalité et la corruption des choses qu’ils font dans l’ombre. Ils ont besoin de faire un exemple négatif pour que cela ne se reproduise pas et c’est la raison pour laquelle les gens comme Edward Snowden sont diabolises et attaqués et c’est pourquoi c’est à chacun de nous qu’il revient de le défendre pour le maintenir comme le noble exemple qu’il est et pour qu’il ait une juste reconnaissance. Voilà les choses sur lesquelles j’ai personnellement ouvert les yeux dans cette affaire et je suis sûr que je n’ai pas encore réfléchi à toutes les implications et je continuerai à le faire dans le temps. Mais j’ai une certitude c’est que cette expérience sera une expérience formatrice pour moi et pour des millions de gens dans le monde entier et par bien des manières.

Traduction : Pierre MILLE


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#119 06-07-2013 23:17:03

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6668

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

http://www.legrandsoir.info/local/cache-vignettes/L550xH380/espionnage_hollande-ed3c3.jpg

Hors ligne

 

#120 07-07-2013 04:48:41

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Affaire Snowden : Quand La NSA nous surveille

@ Matrix
De quelle classe sociale faisait-elle partie ?

Car entre une venezueliennne qui voyage, qui possède un Iphone et un sac LV (j'extrapole volontairement) et une paysanne, il doit y avoir une grosse différence d'interprétation de la politique menée par Chavez.

Dernière modification par GTO (07-07-2013 04:53:15)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr