ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 09-05-2011 11:00:13

Frenchie
Invité

Mort de Ben Laden : les conséquences

Le fil sur Ben Laden se noyant dans les détails inutiles, la question cruciale est : "Que va-t-il se passer maintenant ?"
L'opération de déstabilisation du Pakistan a commencé, à quoi faut-il s'attendre ?

Dernière modification par Frenchie (09-05-2011 11:00:47)

 

#2 09-05-2011 15:31:05

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1313

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Déstabilisation programmée du Pakistan ? Oui, c'est possible. Il y a une certaine continuité depuis les révélations de Wikileaks sur les liens entre services secrets pakistanais et insurgés afghans. Obama en est déjà à demander des explications et de démanteler les éventuelles filières de protection de Ben Laden.
   Il est peu probable cependant que le but soit de mettre à bas le gouvernement pakistanais, ce dont les conséquences seraient incontrôlables. Le président Asif Ali Zardari a été mis en place afin de servir de très près les intérêts des USA, la situation est donc la meilleure possible pour ces derniers. L'opération visant à éliminer Ben Laden (vraie ou fausse élimination, peu importe là) n'a pu être mise en place sans son accord, quelques soient les dénégations et affirmations contradictoires de part et d'autre (dont le but n'est que de semer davantage de confusion, et de toute façon Zardari ne peut guère se permettre d'en endosser publiquement la responsabilité).

    Je pense plutôt à la réalisation d'un plan pour sortir d'Afghanistan et liquider progressivement le 11-9 sans révéler la vérité. Pour Obama, mettre fin à la farce Ben Laden en était une étape essentielle. Au passage, on fera porter la responsabilité sur quelques boucs émissaires pakistanais, à l'aide d'un gouvernement qui ne refuse rien aux Occidentaux.

Dernière modification par Analis (10-05-2011 08:00:22)

Hors ligne

 

#3 09-05-2011 16:40:32

lolozeunic
Membre de Soutien
Date d'inscription: 25-09-2009
Messages: 658

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Se retirer d'afghanistan ( Echec total... ), puisque l'épouvantail a été retiré du champs de mine...

Redéployer ses forces en syrie, puis au yemen, mais le but est aussi d'en finir avec l'iran... seul pays avec le japon, à avoir critiqué ouvertement la VO 911... ( Mode HAARP on pour Fukushima... )

Attention, on a donc : au proche/Moyen Orient, des enjeux stratégiques concernant les ressources, mais également dans les pays du maghreb, ou les révolutions vont être annihilées par les US et les européens.

Soyons sérieux, quels pays veulent réellement installer leur (et non pas LA ) "démocratie"

Les conséquences pour tous les citoyens se mesureront en terme de flicage, et ce n'est qu'un début ( Scanners intégraux dans les aéroports, et bientôt dans tous les lieux publics..., recrudescence de la télésurveillance ( Pour notre Bien...)

Donc pour l'occident, maintien de la politique de la terreur et de la soumission, par l'illusion de la liberté totale alors que nous sommes en liberté surveillée. Pour le Moyen/proche orient, et les pays du maghreb, maintien des dictatures, contre révolutions, et guerre secrète contre la chine, qui cherche à monopoliser les ressources de ces pays.

AMHA


Le seul mauvais choix est l'absence de choix

Les moyens de développer l'intelligence ont augmenté le nombre des imbéciles

Hors ligne

 

#4 09-05-2011 18:31:51

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Concernant la "mort de Ben Laden" (réelle ou officielle, cela ne change rien), il y a plusieurs scénarios possibles à mon avis :

- Scénario 1 : simple opération électoraliste. Beaucoup de bruit pour pas grand chose. Pas sûr, d'après un ami américain, que l'effet Ben Laden puisse se prolonger jusqu'aux élections.

- Scénario 2 : Prétexte pour un désengagement progressif de l'Afghanistan, où il n'y a plus d'intérêt stratégique, où la guerre ne sera jamais gagnée, alors que les finances sont au plus mal, et que le Proche et le Moyen Orient sont  d'actualité. Et puis, finir avec une guerre de Bush, à un an des élections, c'est du meilleur effet. Surtout pour un prix Nobel de la paix

- Scénario 3 : déstabilisation du Pakistan, utilisation du terrorisme (la bête est blessée, donc encore plus dangereuse) pour justifier la fuite en avant vers le tout sécuritaire. C'est le scénario pessimiste.

J'avoue hésiter, entre un pessimisme absolu à la Alex Jones et un optimisme réconfortant. hmm

 

#5 09-05-2011 18:45:04

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Je pense qu'une cause plausible d'avoir décidé l'opération est la pression sociale montante aux USA, avec un risque d'implosion du pays tandis qu'il se précipite dans une forme de faillite. La guerre à la terreur, on le sait, n'est plus supportable financièrement mais elle ne l'est plus non plus psychologiquement. Quand 3 millions de personnes postulent sur 50 000 jobs au Mc Do, on ne peut plus faire supporter plus de mille dollars par an pour faire la guerre à plus de 10 000 kilomètre du Homeland. Le stade ou le patriotisme et le militarisme cimentait la société est passé avec la crise. Cette méthode là pour faire l'unité nationale n'est plus dans leur moyen. J'ai noté qu'Obama a dans son discours insisté pour retrouver l'état d'esprit d'unité qui a suivi le 11 septembre : je pense que c'est précisément ce qui les préoccupent, au sommet.

Ceci dit je pense que le 2 de Frenchie est également vrai, et possiblement le 3 aussi, encore que je ne pense pas qu'on puisse, avec nos informations actuelles, spéculer dessus serieusement.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#6 09-05-2011 19:34:12

Francky la Hache
Membre du forum
Date d'inscription: 07-08-2008
Messages: 984

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Le 3 est en marche :
Le Pakistan va déjà devoir faire tomber des têtes (au sommet de l'État), et ces gens là ...
Les US veulent garder un gouvernement le plus allié possible, y avait-il des divergences en vue ?
D'un autre côté le peuple ne serait-il pas une force considérable (pleine de testostérone, pas comme les bœufs occidentaux confondants de mollesse devant leur TV, pardon) qui fait réellement peur aux US ? Y a-t-il une volonté d'instaurer un climat martial là-bas ?
Sad News.

Hors ligne

 

#7 09-05-2011 21:00:34

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Le Pakistan et les Etats-Unis avaient passé un deal secret il y a 10 ans. Ce deal, passé entre G.W. Bush, Karzaï et Musharaf, permettait aux Etats-Unis de mener leur guerre au terrorisme en territoire pakistanais.

Osama bin Laden mission agreed in secret 10 years ago by US and Pakistan

US forces were given permission to conduct unilateral raid inside Pakistan if they knew where Bin Laden was hiding, officials sa

The US and Pakistan struck a secret deal almost a decade ago permitting a US operation against Osama bin Laden on Pakistani soil similar to last week's raid that killed the al-Qaida leader, the Guardian has learned.

The deal was struck between the military leader General Pervez Musharraf and President George Bush after Bin Laden escaped US forces in the mountains of Tora Bora in late 2001, according to serving and retired Pakistani and US officials.

Under its terms, Pakistan would allow US forces to conduct a unilateral raid inside Pakistan in search of Bin Laden, his deputy, Ayman al-Zawahiri, and the al-Qaida No3. Afterwards, both sides agreed, Pakistan would vociferously protest the incursion.

"There was an agreement between Bush and Musharraf that if we knew where Osama was, we were going to come and get him," said a former senior US official with knowledge of counterterrorism operations. "The Pakistanis would put up a hue and cry, but they wouldn't stop us."

Source : Le Guardian http://www.guardian.co.uk/world/2011/ma … istan-deal

Ca, c'est la version US. Un accord forcé. Car du côté Pakistanais, cela se gâte actuellement. L'actuel Président déclare qu'il ne laissera plus faire ce genre de raid.

http://a57.foxnews.com/static/managed/img/Politics/396/223/obama_gilani.jpg

Pakistan's prime minister warned the United States Monday that his country could respond to any future U.S. raids on its soil with "full force," in the latest escalation of rhetoric in the wake of Usama bin Laden's death.

Source FoxNews http://www.foxnews.com/politics/2011/05 … r-targets/

Dernière modification par Frenchie (09-05-2011 21:02:14)

 

#8 09-05-2011 21:08:46

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

"Ca, c'est la version US. Un accord forcé. Car du côté Pakistanais, cela se gâte actuellement. L'actuel Président déclare qu'il ne laissera plus faire ce genre de raid."

Ce genre de déclaration me semble tout de même sacrément pour l'esbrouffe. Si le but est un retrait progressif de la zone, le deal inclut probablement de laisser les leaders pakistanais faire des rodomontades et leur donner progressivement satisfecit.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#9 09-05-2011 21:32:45

Counter 911
Membre du forum
Lieu: Avec les Ours Polaire
Date d'inscription: 02-09-2006
Messages: 1239

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

"Ca, c'est la version US. Un accord forcé. Car du côté Pakistanais, cela se gâte actuellement. L'actuel Président déclare qu'il ne laissera plus faire ce genre de raid."

Foutaise l'actuel président fermera sa gueule comme les autres, les dollars et la dissuasion l'aideront.

Soit disant lors des premiers raids de Prédator sur le Pakistan (qui avait d'ailleurs fait des victimes civiles) le Pakistan hurlait haut et fort qu'il ne laisserait plus faire !!!

Ca s'était il y a plus d'un an déjà, les Prédators se sont-ils tue, non ils continuent leurs petites rondes meurtrières.

Dernière modification par Counter 911 (09-05-2011 21:34:23)

Hors ligne

 

#10 09-05-2011 22:27:55

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Le nouveau président pakistanais doit quand même tenir compte de son opinion publique. Alors, il tient des discours (même si ce ne sont que des discours tout à fait  clairs. Encore un peu et nous aurons un nouveau truther.

"Qui est responsable de la naissance d'al-Qaida" dans les années 1990 ? Qui est responsable pour avoir bâti le mythe de Ben Laden ?" a-t-il martelé, dans une référence à peine voilée aux États-Unis. "Il est nécessaire de rappeler à la communauté internationale la décennie des années 1990 qui a vu les volontaires arabes rejoindre le djihad (des moudjahidines afghans contre l'occupation soviétique, NDLR) qui s'est transformé en al-Qaida", a ajouté le Premier ministre. Les djihadistes afghans combattaient l'Armée rouge dans les années 1980 grâce à l'aide financière et en armement de la CIA, par l'intermédiaire des services de renseignements du Pakistan.

Source : "Qui est responsable de la naissan …  Pakistan.

 

#11 09-05-2011 22:43:54

Le Bordelleur
Membre du forum
Date d'inscription: 19-02-2009
Messages: 322

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

On va bien voir !

Hors ligne

 

#12 10-05-2011 00:13:28

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Frenchie a écrit:

Le nouveau président pakistanais doit quand même tenir compte de son opinion publique. Alors, il tient des discours (même si ce ne sont que des discours tout à fait  clairs. Encore un peu et nous aurons un nouveau truther.

Avec les éléments compromettant l'ISI ou certains de ses membres pour le 911, il a pas trop intérêt à enclencher la boîte à conspi, à mon avis.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#13 10-05-2011 11:55:27

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1313

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

charmord a écrit:

Frenchie a écrit:

Le nouveau président pakistanais doit quand même tenir compte de son opinion publique. Alors, il tient des discours (même si ce ne sont que des discours tout à fait  clairs. Encore un peu et nous aurons un nouveau truther.

Avec les éléments compromettant l'ISI ou certains de ses membres pour le 911, il a pas trop intérêt à enclencher la boîte à conspi, à mon avis.

Quand un mensonge a été partagé par deux parties, cela fonctionne un peu comme la dissuasion nucléaire. La révélation par l'une des parties mène à la destruction mutuelle. C'est pourquoi il est peu probable qu'on aille bien loin dans un sens comme dans l'autre. Il devrait y avoir un peu de gesticulations, puis on comptera sur le fait que le public a la mémoire courte et on attendra que l'affaire s'étouffe d'elle-même.

Hors ligne

 

#14 10-05-2011 12:04:53

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

l'attitude cow boy assumé d'Obama aura, je pense, une conséquence inattendue ...
celle qu'un bon nombre de gens se rendent compte que Obama & Bush = même combat ... (accointance avec le libéralisme le plus débridé, soutien au lobby militariste a tout crin, politique neocon legerement customisée)
on le sait déja depuis un certain temps; mais là ça devient clair même pour qqn qui ne questionne pas l'information ...

Dernière modification par indyiv (10-05-2011 12:05:35)

Hors ligne

 

#15 10-05-2011 12:41:22

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Ben Laden: le commando était prêt à affronter les forces pakistanaises.
D'après le New York Times, le président Obama ordonné que les forces envoyées pour intervenir contre Ben Laden soient assez importantes pour pouvoir affronter les forces pakistanaises, en cas de riposte de leur part.

C'est une information publiée au moment où les relations entre les deux pays alliés se dégradent. Selon le New York Times, Barack Obama avait donné l'ordre que les forces envoyées pour intervenir contre Oussama Ben Laden soient assez importantes pour pouvoir affronter militairement les forces pakistanaises, en cas de riposte de leur part.

Le président américain avait soulevé l'éventualité d'un affrontement avec les soldats pakistanais dix jours avant le raid du 1er mai: en conséquence, deux hélicoptères supplémentaires ont été envoyés protéger le commando qui est intervenu dans le complexe d'Abbottabad, selon de hauts responsables ayant requis l'anonymat. "Certains ont pu penser que nous aurions pu nous tirer d'une situation difficile en parlant (avec les soldats pakistanais), mais en raison de nos difficultés actuelles avec le Pakistan, le président ne voulait prendre aucun risque," selon l'un de ces responsables cité par le journal. "Il (Obama) voulait des forces supplémentaires, au cas où cela serait nécessaire".

Les accusations "absurdes" de complicités

En outre, deux équipes de spécialistes étaient prêtes à agir: la première pour enterrer le chef d'Al-Qaïda s'il était tué et la seconde composée de spécialistes des interrogatoires et de traducteurs, au cas où il aurait été fait prisonnier, ajoute le quotidien. La dernière équipe se trouvait probablement à bord du porte-avions Carl Vinson, en mer d'Oman. Ben Laden, qui a été tué lors du raid, a été immergé en mer, selon des responsables.

Lundi, le Premier ministre du Pakistan, Yousuf Raza Gilani, a rejeté les accusations "absurdes" d'éventuelles complicités officielles avec Ben Laden, mais a promis une enquête, tandis que les Etats-Unis refusaient de s'excuser pour le raid effectué sur le sol de leur allié.

Source : TF1 (je sais, c'est la honte, mais c'est la reprise d'un article du New York Times)

Donc, le gouvernement ampéricain laisse fuiter ce type d'information : en simplifiant, on peut dire qu'Obama fait savoir qu'il était prêt à faire la guerre au Pakistan s'il s'était interposé.

Le Cow-Boy Bush a trouvé son successeur. Il ne lui manque plus que les bottes et le chapeau. roll

Dernière modification par Frenchie (10-05-2011 12:47:28)

 

#16 10-05-2011 12:55:24

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Analis a écrit:

charmord a écrit:

Frenchie a écrit:

Le nouveau président pakistanais doit quand même tenir compte de son opinion publique. Alors, il tient des discours (même si ce ne sont que des discours tout à fait  clairs. Encore un peu et nous aurons un nouveau truther.

Avec les éléments compromettant l'ISI ou certains de ses membres pour le 911, il a pas trop intérêt à enclencher la boîte à conspi, à mon avis.

Quand un mensonge a été partagé par deux parties, cela fonctionne un peu comme la dissuasion nucléaire. La révélation par l'une des parties mène à la destruction mutuelle. C'est pourquoi il est peu probable qu'on aille bien loin dans un sens comme dans l'autre. Il devrait y avoir un peu de gesticulations, puis on comptera sur le fait que le public a la mémoire courte et on attendra que l'affaire s'étouffe d'elle-même.

Totalement d'accord avec cette vision. Cela en restera là où cela en est maintenant. Une petite querelle qui arrange l'électorat de chacun.
C'est pourquoi il me paraît de plus en plus évident que cette opération a été menée conjointement, autant que le gestion de ses suites.
La ptite gueguerre actuelle c'est pour la galerie et éviter de donner l'impression que le Pakistan s'est aligné sur les Etats-Unis, ce qui serait très impopulaire.
Mais bon, de nouveau c'est pas une science exacte, l'intuition.
D'autant que pour brouiller un peu les cartes, on a cette dernière révélation de l'accord aux termes duquel le Pakistan autorisait les USA à mener une opération visant à cueillir OBL...
Difficile à décrypter tout cela, une fois encore.

Dernière modification par charmord (10-05-2011 14:33:48)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#17 10-05-2011 14:29:33

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Oui, sauf que cet accord est formellement démenti poar l'ancien président pakistanais Musharraf. L'arrogance des States éclate une fois de plus en plein jour.

Pervez Musharraf dément avoir autorisé les Américains à tuer ou capturer Ben Laden au Pakistan

De The Associated Press – Il y a 16 minutes

ISLAMABAD — L'ancien président pakistanais Pervez Musharraf a assuré mardi, par la voix de son porte-parole, n'avoir jamais passé aucun accord avec les Etats-Unis autorisant les forces spéciales américaines à tuer ou capturer Oussama ben Laden au Pakistan.

Le porte-parole de l'ancien président, Fawad Chaudhry, a précisé que des affirmations apparues dans les médias faisant état d'un tel accord entre Pervez Musharraf et l'administration de l'ancien président américain George W. Bush étaient sans fondement.

M. Chaudhry a précisé qu'aucun accord de cette nature n'avait été signé sous le mandat de Pervez Musharraf et qu'il n'y avait pas eu non plus d'accord verbal sur le sujet.

M. Musharraf a toujours rejeté les demandes américaines visant à mener des raids au Pakistan, selon son porte-parole, qui s'exprimait depuis Dubaï, où vit l'ancien président pakistanais.

 

#18 10-05-2011 14:29:40

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Bon, l'actualité c'est quand même cet article du Guardian repris un peu partout, ici sur le Monde :

http://www.lemonde.fr/mort-de-ben-laden … id=1515452

Évidemment tout ça est basé sur des sources officieuses, ce qui nous laisse le choix entre "c'est vrai" et une tentative de manipulation de l'opinion.  Pour ma part, je trouve que la version suivante semble la plus naturelle : suite à Tora Bora, l'administration Bush décide qu'il serait bien d'avoir à tout moment l'opportunité de dire "on a choppé Ben Laden". Ils passent un accord avec le Pakistan, soit pour la garde du petit, soit pour la mise en place d'un "petit théatre" destiné à être le lieu de l'acte final (pourquoi là bas ? Je vois plusieurs raisons possibles, en tous cas). Bush ne l'utilise pas pour sa réelection parce qu'il a besoin de continuer la guerre à la terreur. A l'election suivante, ce n'est pas utile parce que ça ne profite à personne. Il aimerait éventuellement bien donner le cadeau à un républicain, et je me rappelle de John Mc Cain claironnant dans la campagne que s'il était élu, il attraperait OBL en quelques semaines. C'est Obama qui gagne. Attraper OBL plus tôt ne luis sert à rien. Il choisit le moment optimal, le plus proche possible de l'election mais avant le démarrage de la campagne (ou bien en fonction d'autres déterminant, crise, révoltes arabes, tout ça en même temps). On enclenche l'opération "Crève, Geronimo ! ". Les erreurs manifestent de communication plaidant pour une opération réelle, je pense pour ma part qu'il y avait bien là bas des gens opposant un minimum de resistance et que tout ne s'est pas passé comme prévu. Mais au fond il importe peu de savoir si dedans c'était bien OBL ou son sosie ou Phil Collins si on peut montrer qu'ils ont décidé d'intervenir des années après le moment où leur serment au peuple étatsunien les engageait à le faire.

A ce titre les "preuves" iraniennes sont peut être le moyen de porter un coup dur à cette mascarade, mais je suis dubitatif que ces zozos là nous pondent autre chose que des effets d'annonce. Eux aussi sont dans la propagande.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#19 10-05-2011 14:34:09

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Frenchie a écrit:

Oui, sauf que cet accord est formellement démenti poar l'ancien président pakistanais Musharraf. L'arrogance des States éclate une fois de plus en plein jour.

Il peut tout à fait mentir. Il y a un énorme intérêt en tous cas. La fuite, si elle est sincère (ha ha...) vient de ce que je comprends d'éléments pakistanais qui lui jouent, et au pouvoir, un mauvais tour. Les USA ne confirmeront, ni le Pakistan, évidemment. Ca restera de l'ordre de "une version possible, étayée par certaines déclarations, serait que..."


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#20 10-05-2011 16:28:51

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

[Modéré : HS]

Hors ligne

 

#21 10-05-2011 18:19:25

Le Bordelleur
Membre du forum
Date d'inscription: 19-02-2009
Messages: 322

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Obama prompt à faire la guerre à la sixième puissance nucléaire mondiale, c'est une farce.

Franchement, les incohérences du comportement des deux états concernés, Pakistan et USA, me fait penser qu'ils sont de mèches.

A moins qu'Obama cherchait à faire venir dans le réel le péril du terrorisme nucléaire.

Hors ligne

 

#22 11-05-2011 07:18:51

toldo33
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 02-11-2008
Messages: 1627

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Les Américains vivent 1984

par Paul Craig Roberts

    

   


Mondialisation.ca, Le 10 mai 2011



        

    

L’histoire de la Maison Blanche sur “la mort de Ben Laden” s’est totalement décousue par elle-même. Cela fait-il une différence de savoir que dans les 48 heures qui suivirent l’annonce télévisée du président Obama de dimanche soir, l’histoire a tellement changé, qu’elle ne présente plus aucune crédibilité ?

Cela n’a jusqu’ici eu aucune importance pour la BBC, autrefois célèbre et renommée, qui le 9 Mai, 8 jours plus tard, continue de répéter la litanie propagandiste que les navy SEALS ont tué Ben Laden dans son complexe pakistanais, la où Ben Laden vivait en voisin de l’académie militaire pakistanaise, entouré de l’armée pakistanaise.

Même le président pakistanais ne trouve rien à redire de cette histoire rocambolesque. La BBC rapporte que le président lance une enquête totale pour savoir comment Ben Laden a bien pu vivre pendant des années dans une ville de garnison sans jamais être repéré.

Pour la plupart des Américains, l’histoire a commencé et fini avec ces cinq mots: “nous avons eu Ben Laden”. Les célébrations, la saveur sucrée de la vengeance, du triomphe et de la victoire sur “l’homme le plus dangereux de la planète” sont semblables à l’excitation expérimentée par les supporteurs de sport quand leur équipe de foot bat leur vieil ennemi ou quand leur équipe de baseball gagne les world series. Aucun fan ne veut entendre le jour d’après que cela n’est pas vrai, que tout cela était une erreur. Si ces Américains, des années dans le futur, apprennent que cette histoire n’a été qu’une fadaise orchestrée afin de propulser quelque agenda que ce soit, ils refuseront de le croire et diront que tout cela n’est que du défaitisme libéral-rose-coco.

Tout le monde sait que nous avons tué Ben Laden. Comment pourrait-il en être autrement ? Nous – le peuple indispensable – la nation vertueuse, la seule super-puissance au monde, les chapeaux blancs, sommes destinés à dominer. Il n’y a pas d’autre issue.

Personne n’a remarqué que ceux qui ont fabriqués l’histoire ont oublié de montrer la machine à dialyse rénale, machine qui de fait, a maintenu en vie Ben Laden pendant plus de dix ans. Il n’y avait aucun médecin sur les lieux.

Personne ne se rappellera qu’en Décembre 2001, Fox News a rapporté qu’Oussama Ben Laden était décédé de sa maladie.

Si Ben Laden avait contre toute attente pu survivre une autre décennie et attendre, désarmé et sans défense, l’arrivée des Navy SEALS la semaine dernière, comment est-il alors possible que “le cerveau de la terreur”, qui n’a pas seulement tenu en échec la CIA et le FBI, mais aussi 16 autres agences de renseignement ainsi que celles des alliés des Etats-Unis en Europe, Israël, le conseil national à la sécurité, le Pentagone, le NORAD, le contrôle aérien, la sécurité des aéroports, 4 fois dans la même matinée, etc, etc… n’a jamais connu un autre succès, même pas mineur ? Qu’a fait le “maître de la terreur” pendant 10 ans après le 11 Septembre ?

La “mort de Ben Laden” sert trop d’agendas qui couvrent le spectre politique pour que l’évidence de la supercherie soit reconnue par beaucoup. Les patriotes sont euphoriques que l’Amérique ait battu Ben Laden. Les progressistes ont saisi l’opportunité de cette histoire pour villipender les méthodes de justice extra-judiciare des Etats-Unis, ce qui nous brutalise tous. Quelques gens de gauche ont acheté l’histoire à cause de la satisfaction émotionnelle qu’ils recoivent des Arabes oppressés qui rendent les coups à leurs oppresseurs impérialistes. Ces gens de gauche sont très contents qu’il ait fallu une décennie entière aux incompétents américains pour trouver un Ben Laden qui se cachait en pleine vue. Pour ceux-là, l’incompétence américaine à trouver Ben Laden est simplement la preuve de l’incompétence du gouvernement qui déjà avait failli de les protéger lors des attaques du 11 Septembre.

Ceux qui ont donnés les ordres et ceux qui ont écrits ces mémos illégaux et totalement incompétents qui stipulaient que la torture était autorisée par la loi états-unienne et la loi internationale, ainsi mettant Bush et Cheney dans une position où ils pourraient être légalement inquiétés, participent à l’euphorie générale en déclarant que c’est grâce à la torture et les informations ainsi obtenues que les assassins de Ben Laden ont pu le trouver. D’un seul coup d’un seul, la torture, qui était enfin retournée au pilori où elle avait été mise depuis des siècles, est de nouveau une bonne chose. Quoi que ce soit qui puisse mener à l’élimination de Ben Laden est un outil utile et valide.

Ceux qui veulent augmenter la pression sur le Pakistan pour qu’il la ferme au sujet des Américains assassinant des citoyens pakistanais au Pakistan depuis les airs ou par leurs troupes au sol, ont gagné une nouvelle matraque qui va amener le gouvernement pakistanais à se soumettre: “vous nous avez caché Ben Laden !”

Ceux qui veulent continuer à engraisser le complexe militaro-industriel et les pouvoirs de la Sécurité Intérieure (Homeland Security), comme la secrétaire d’état Clinton, utilisent la seconde ou la neuvième mort de Ben Laden comme preuve que l’Amérique a du succès dans sa guerre contre la terreur et que la guerre doit continuer sur ce chemin glorieux jusqu’à ce que tous les ennemis soient éliminés.

La cerise sur le gâteau fut la déclaration du directeur de la CIA disant que la mort de Ben Laden menerait a de nouvelles attaques sur le sol américain et de nouveaux 11 septembre par Al Qaeda qui voudra se venger. Cet avertissement, fait quelques heures à peine après la déclaration du président Obama dimanche soir, “téléphona” l’inévitable message sur internet d’Al Qaeda qui posta que l’Amérique souffrira de nouveaux 11 septembre pour a voir tué leur leader.

Si les Talibans savaient en Décembre 2001 que Ben Laden était mort, quelqu’un pense t’il qu’Al Qaeda ne le savait pas ? En fait, personne du public n’a les moyens de savoir si Al Qaeda n’est pas juste une organisation de façade créée par la CIA et qui est chargée “des annonces d’Al Qaeda”. La pertinence du fait que les annonces faites par Al Qaeda soient faites par la CIA est très forte. Les différentes vidéos reçues et diffusées ces dernières neuf années ont été démontrées falsifiées par des experts. Pourquoi Ben Laden enverrait-il de vidéos montage bidouillées ? Pourquoi Ben Laden a t’il arrêté de s’exprimer sur vidéo, mais seulement par messages audios ? Une personne qui dirige une grosse entreprise terroriste internationale devrait-être capable de produire ses propres vidéos. Il serait aussi certainement entouré de bien meilleure protection que celle de quelques femmes. Où était Al Qaeda, qui selon Donald Rumsfeld consiste en “un groupe d’assassins les plus vicieux et les mieux entrainés sur cette terre” ? Ces hommes les plus dangereux de la planète ont-ils abandonné leur leader ?

L’avertissement du directeur de la CIA concernant de futures attaques terroristes, suivi par une menace suspecte “d’Al Qaeda”, suggèrent que si le public américain continue de perdre son enthousiasme pour les guerres sans fin menées par les Etats-Unis, guerres qui sont faites aux frais du contribuable et donc du déficit budgétaire, aux dépends de la valeur du dollar, de l’inflation, de la sécurité sociale, du Medicare, des programmes de support sociaux et de salaires, de l’emploi, de la sortie de la crise etc, “Al Qaeda” se jouera encore des 16 agences de renseignement, de celles de nos alliés, du NORAD, etc, etc… et infligera de nouveau à la seule super-puissance mondiale une nouvelle défaite humiliante, qui revigorera le support des citoyens pour la “guerre contre le terrorisme”.

Je pense “qu’Al Qaeda” pourrait faire sauter la Maison Blanche, ou le congrès ou les deux, et les Américains croiraient encore à cette fadaise, tout comme les Allemands, un peuple bien mieux éduqué et plus intelligent, se sont laissés bernés par l’incendie du Reichstag, tout comme bon nombre d’historiens par ailleurs.

La raison pour laquelle je dis ceci est pour signifier que les Américains ont succombé à la propagande qui les a conditionnée à croire qu’ils sont sous attaque perpétrée par des ennemis omnipotents. La preuve de ceci est ce qui est diffusé tous les jours. Par exemple j’ai entendu sur la radio nationale publique à Atlanta le 9 Mars, que l’université Emory, une université privée assez côtée gratifia sa classe de 3 500 étudiants fraichement diplômés d’un discours de Janet Napolitano, la directrice de Homeland Security.

Ceci est une agence qui a des gardes-chiourmes payés pour palper les organes génitaux de jeunes enfants et d’adultes dans les aéroports et qui a annoncée l’extension de cette pratique des passagers aériens aux clients de galeries marchandes, aux voyageurs de bus et de trains. Qu’une université sérieuse ait invité une telle personne de bas-étage, qui n’a clairement aucun respect pour les libertés civiles et individuelles des citoyens et qui est totalement dépourvue de tout bon sens commun, pour s’adresser à une classe de jeunes diplômés d’une élite du sud des états-unis est une claire indication que le Ministère de la Vérité a prévalu. Les Américains vivent le 1984 de Georges Orwell.

Pour ceux qui n’ont pas lu ce roman classique d’Orwell, prédisant notre époque, Big Brother, le gouvernement, y pouvait dire aux citoyens n’importe quel mensonge et celui-ci était accepté sans aucune discussion. Comme un lecteur perceptif me fit remarquer un jour, nous les Américains, avec notre “liberté de presse”, sommes à ce point aujourd’hui: “Ce qui est le plus alarmant aujourd’hui est la totale désinvolture de ces mensonges, comme si le gouvernement était devenu tellement confiant de sa capacité à tromper le peuple, qu’il ne fait virtuellement plus aucun effort pour paraître même crédible.”

Un peuple aussi naïf que le peuple américain n’a aucun avenir.


http://mondialisation.ca/index.php?cont … ;aid=24712

Dernière modification par toldo33 (11-05-2011 07:19:21)

Hors ligne

 

#23 11-05-2011 10:07:15

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1313

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Redford a écrit:

Pour ma part, je trouve que la version suivante semble la plus naturelle : suite à Tora Bora, l'administration Bush décide qu'il serait bien d'avoir à tout moment l'opportunité de dire "on a choppé Ben Laden". Ils passent un accord avec le Pakistan, soit pour la garde du petit, soit pour la mise en place d'un "petit théatre" destiné à être le lieu de l'acte final (pourquoi là bas ? Je vois plusieurs raisons possibles, en tous cas). Bush ne l'utilise pas pour sa réelection parce qu'il a besoin de continuer la guerre à la terreur. A l'election suivante, ce n'est pas utile parce que ça ne profite à personne. Il aimerait éventuellement bien donner le cadeau à un républicain, et je me rappelle de John Mc Cain claironnant dans la campagne que s'il était élu, il attraperait OBL en quelques semaines.

Quelque chose à mon avis ne va pas avec ce scénario : lors de sa campagne présidentielle, Obama ne cessait pas de critiquer l'équipe Bush/Cheney pour son absence de traitement sérieux de la guerre contre le terrorisme. Notamment pour son refus de s'occuper réellement de Ben Laden. C'était un fait sur lequel il insistait, et cela faisait effectivement très mal aux républicains. Il aurait été important pour G. W. Bush de démentir Obama sur ce point. L'insistance et l'assurance dont faisait montre ce dernier étaient en elle-mêmes suspectes. Car à tous moments, le gouvernement républicain aurait pu lui clouer le bec en produisant Ben Laden. Une stratégie pour le moins risquée.

    Je pense que si Obama faisait preuve d'autant de morgue, c'est justement parce qu'il savait que Bush ne pouvait pas lui donner tort. Probablement parce que Ben Laden était déjà mort. Ou alors parce qu'il était en détention quelque part, que les démocrates en avaient les preuves, et qu'ils avaient prévenu Bush qu'il n'était pas question de laisser passer une manipulation. Ils lui ont fait comprendre que c'était Obama qui devait "capturer" Ben Laden après son élection. Les républicains n'ont pu que s'incliner.

    Après, pour le timing, je crois qu'il ne fallait pas que ce soit trop rapide, pour faire sérieux. Cela risquait de mettre la puce à l'oreille. Si l'approche de la campagne présidentielle est un facteur important, je pense que l'approche du 10ème anniversaire du 11-9 a été le déterminant.

Redford a écrit:

A ce titre les "preuves" iraniennes sont peut être le moyen de porter un coup dur à cette mascarade, mais je suis dubitatif que ces zozos là nous pondent autre chose que des effets d'annonce. Eux aussi sont dans la propagande.

Oui, et les officialistes disent que de toute façon on ne peut pas faire confiance aux Iraniens. Mais si ces derniers n'avaient rien dit, je n'ai aucun doute que les officialistes diraient "vous voyez, c'était bien OBL qui a été tué dans cette maison, sinon les iraniens auraient dénoncé la mascarade".

Hors ligne

 

#24 11-05-2011 10:48:44

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Analis a écrit:

Redford a écrit:

Pour ma part, je trouve que la version suivante semble la plus naturelle : suite à Tora Bora, l'administration Bush décide qu'il serait bien d'avoir à tout moment l'opportunité de dire "on a choppé Ben Laden". Ils passent un accord avec le Pakistan, soit pour la garde du petit, soit pour la mise en place d'un "petit théatre" destiné à être le lieu de l'acte final (pourquoi là bas ? Je vois plusieurs raisons possibles, en tous cas). Bush ne l'utilise pas pour sa réelection parce qu'il a besoin de continuer la guerre à la terreur. A l'election suivante, ce n'est pas utile parce que ça ne profite à personne. Il aimerait éventuellement bien donner le cadeau à un républicain, et je me rappelle de John Mc Cain claironnant dans la campagne que s'il était élu, il attraperait OBL en quelques semaines.

Quelque chose à mon avis ne va pas avec ce scénario : lors de sa campagne présidentielle, Obama ne cessait pas de critiquer l'équipe Bush/Cheney pour son absence de traitement sérieux de la guerre contre le terrorisme. Notamment pour son refus de s'occuper réellement de Ben Laden. C'était un fait sur lequel il insistait, et cela faisait effectivement très mal aux républicains. Il aurait été important pour G. W. Bush de démentir Obama sur ce point. L'insistance et l'assurance dont faisait montre ce dernier étaient en elle-mêmes suspectes. Car à tous moments, le gouvernement républicain aurait pu lui clouer le bec en produisant Ben Laden. Une stratégie pour le moins risquée.

Sauf qu'il est assez clair que W. etait une marionnette (tout comme l'est Obama) - ce n'est pas pour rien que ce dernier a gardé Robert Gates; d'ailleurs dans l'indifférence générale ... mais rassurons nous; Gates va bientot être remplacé par l'actuel directeur de la CIA,celui la même qui a supervisé l'opération "Le vieil homme et la mer"...
D'ailleurs l'annonce du remplacement de Gates par Panetta est intervenue 3 jours avant cette derniere opération ... mais ce n'est qu'une coincidence cool

Dernière modification par indyiv (11-05-2011 11:00:34)

Hors ligne

 

#25 11-05-2011 13:24:26

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Analis a écrit:

Quelque chose à mon avis ne va pas avec ce scénario : lors de sa campagne présidentielle, Obama ne cessait pas de critiquer l'équipe Bush/Cheney pour son absence de traitement sérieux de la guerre contre le terrorisme. Notamment pour son refus de s'occuper réellement de Ben Laden. C'était un fait sur lequel il insistait, et cela faisait effectivement très mal aux républicains. Il aurait été important pour G. W. Bush de démentir Obama sur ce point. L'insistance et l'assurance dont faisait montre ce dernier étaient en elle-mêmes suspectes. Car à tous moments, le gouvernement républicain aurait pu lui clouer le bec en produisant Ben Laden. Une stratégie pour le moins risquée.

Je ne crois pas dans ce raisonnement pour plusieurs raisons :

- la première, c'est que sortir BL en pleine periode électorale est intrinsèquement risqué : on risque des attaques violentes sur le mode "vous avez choisi votre moment de l'arrêter" et ça peut être désastreux. C'est déjà pour cette raison que je pense qu'éléctoralement, maintenant est le moment idéal ou Obama peut prendre le credit sans trop de soupçon d'oportunisme.

- la seconde, c'est que pour les vrais maitres du pouvoir à Washington (ceux assez important pour rester en place sous Bush ou Obama, comme Robert Gates), l'enjeu d'OBL dépasse le cadre des élections et concerne toute la politique US. Ils ne le laisseraient pas gaspiller pour l'unique but qu'un pantin en remplace un autre. Même sans ça, une interpellation en fin de mandat non réelectible c'est un énorme potentiel politique gaspillé.

- la troisième, c'est que même si la présidence était l'enjeu maximal, il n'est vraiment pas dit que Bush aurait voulu favoriser Mc Cain (ils se détestaient cordialement).
Je pense qu'il y avait assez d'insiders pour réveler qu'on pouvait "attraper" OBL quand on voulait à Mc Cain, d'où ses rodomontades électorales. Mais je ne vois pas Bush mettre le paquet pour lui.

- la quatrième, c'est qu'on a pu juger plus saint de ne pas laisser Bush, dont l'image de menteur était cataclysmique, être celui qui donnerait sa parole qu'on avait tué Ben Laden. On a pu juger que c'était plus sûr que ce soit Obama.

Je pense que si Obama faisait preuve d'autant de morgue, c'est justement parce qu'il savait que Bush ne pouvait pas lui donner tort. Probablement parce que Ben Laden était déjà mort.

Le cas échéant ça n'aura pas empêché Obama de le tuer une seconde fois - et donc Bush aurait pu le faire également.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#26 11-05-2011 23:07:16

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Les Américains sont enchantés de leur Président. Ses sondages montent en flèche + 13%. Leur attitude me rappelle leur enthousiasme lors de l'invasion de l'Irak. Des drapeaux sur toutes les voitures, sur les maisons, partout.
L'inculture et la naïveté de ce peuple est immense. Peut être que dans toute cette comédie Ben Laden, il n'y a que ça : remonter dans les sondages pour être réelu.

 

#27 11-05-2011 23:18:23

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Frenchie a écrit:

Les Américains sont enchantés de leur Président. Ses sondages montent en flèche + 13%. Leur attitude me rappelle leur enthousiasme lors de l'invasion de l'Irak. Des drapeaux sur toutes les voitures, sur les maisons, partout.
L'inculture et la naïveté de ce peuple est immense. Peut être que dans toute cette comédie Ben Laden, il n'y a que ça : remonter dans les sondages pour être réelu.

fjUBiVFDrmo

L'assentiment du peuple est nécessaire pour mener les guerres infinies de l'empire.
Si le peuple conteste la guerre, la machine déraille...


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#28 12-05-2011 09:51:07

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

On dirait que les lignes sont en train de sérieusement bouger de ce côté là !
9a tourne vinaigre entre les US et le Pakistan qui a décidé d'acheter ses armes à la Chine comme vous pouvez le voir ici dans le Indian Times. Du coup, la Chine a appelé le monde entier à soutenir le Pakistan comme vous pouvez le voir ici sur le Hindou Times,

http://articles.timesofindia.indiatimes … s-pakistan
http://www.thehindu.com/news/internatio … 993324.ece

Hors ligne

 

#29 12-05-2011 11:14:34

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6575

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Outre le contexte des crises actuelles, réaliser que la popularité du dirigeant du pays le plus puissant et le plus militarisé au monde puisse du jour au lendemain être totalement bouleversée au motif d'un "simple" effet d'annonce est proprement stupéfiant.

En prendre conscience signifie que l'exact contraire puisse aussi se produire demain et représente ainsi un risque aux conséquences incommensurables pour tous les citoyens-spectateurs, crédules et incrédules, qui sont aussi les acteurs involontaires d'une réalité totalement scénarisée.

Dernière modification par kézako (12-05-2011 11:17:37)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#30 12-05-2011 15:44:42

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1313

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

@ Redford : ces observations sont justes, mais replacés dans un point du vue plus large, je pense que ces points peuvent soutenir ce scénario.

Redford a écrit:

- la première, c'est que sortir BL en pleine periode électorale est intrinsèquement risqué : on risque des attaques violentes sur le mode "vous avez choisi votre moment de l'arrêter" et ça peut être désastreux. C'est déjà pour cette raison que je pense qu'éléctoralement, maintenant est le moment idéal ou Obama peut prendre le credit sans trop de soupçon d'oportunisme.

Oui, mais d'un autre côté, ils n'avaient pas hésité à se servir de'OBL à plusieurs reprises à l'approche d'échéances électorales. Et les médias ont en général tendance à gober les manipulations les plus grossières.
    Mais surtout, c'est que compter pour cette raison sur la retenue de G. W. Bush & co restait un gros risque de la part d'Obama et son équipe électorale. Car c'était quelque chose qu'ils ne contrôlaient pas. À moins d'avoir acquis d'une quelqconque manière une assurance qu'ils ne bougeraient pas.

Redford a écrit:

- la seconde, c'est que pour les vrais maitres du pouvoir à Washington (ceux assez important pour rester en place sous Bush ou Obama, comme Robert Gates), l'enjeu d'OBL dépasse le cadre des élections et concerne toute la politique US. Ils ne le laisseraient pas gaspiller pour l'unique but qu'un pantin en remplace un autre. Même sans ça, une interpellation en fin de mandat non réelectible c'est un énorme potentiel politique gaspillé.

C'est un argument assez neutre. Pour les raisons que je vais développer, je pense que les éventuels "maître-à-penser souterrains" ont quand même à un moment dû admettre que l'épouvantail OBL serait probablement délaissé par Obama.

Redford a écrit:

- la troisième, c'est que même si la présidence était l'enjeu maximal, il n'est vraiment pas dit que Bush aurait voulu favoriser Mc Cain (ils se détestaient cordialement).
Je pense qu'il y avait assez d'insiders pour réveler qu'on pouvait "attraper" OBL quand on voulait à Mc Cain, d'où ses rodomontades électorales. Mais je ne vois pas Bush mettre le paquet pour lui.

Il est vrai que non seulement G. W. Bush, mais les néo-conservateurs ont été très tièdes dans leur soutien à McCain. Il est certainement possible que les désaccords entre Bush et les néo-conservateurs aient modelé une partie de sa politique à la fin de sa présidence, je pense qu'il a été entraîné dans le 11-9 et ses suites un peu contre son gré. Dans les deux dernières années, il est visible que le clan maximaliste de Cheney avait moins d'influence. Mais il n'y a pas que ça, car les deux ont été réticents envers McCain. 
    Personnalité guerrière, certes, mais imprévisible, peut-être pas aussi contrôlable que Bush 2. Et puis, si on suit un scénario à la W. G. Tarpley, peut-être parce que les néo-conservateurs, devant la déconfiture de leurs plans, estimaient qu'il valait mieux pour eux prendre du recul et laisser un démocrate accéder à la présidence en attendant des jours meilleurs.

    Pour la question des insiders, je suis d'accord. Et c'était sans doute aussi valable pour Obama.

Redford a écrit:

- la quatrième, c'est qu'on a pu juger plus saint de ne pas laisser Bush, dont l'image de menteur était cataclysmique, être celui qui donnerait sa parole qu'on avait tué Ben Laden. On a pu juger que c'était plus sûr que ce soit Obama.

Là, effectivement, et cela rejoint les raisons précédentes, on peut penser que les "maître-à-penser" ont jugé qu'il valait mieux laisser Obama y mettre le holà. Cela suppose qu'il y a eu une entente secrète entre les deux camps. De toute façon, ni Bush ni les néo-conservateurs n'avaient trop les moyens de la refuser.

Redford a écrit:

Je pense que si Obama faisait preuve d'autant de morgue, c'est justement parce qu'il savait que Bush ne pouvait pas lui donner tort. Probablement parce que Ben Laden était déjà mort.

Le cas échéant ça n'aura pas empêché Obama de le tuer une seconde fois - et donc Bush aurait pu le faire également.

Oui, mais cela renvoie à la situation que j'évoquais : il était hors de question pour Obama et les démocrates de laisser passer une manipulation, OBL déjà mort ou planqué quelque part. Je pense que Bush, ses soutiens et les néo-conservateurs en général avaient été avertis. La menace de révélations fonctionne comme une arme atomique, mais là justement c'était un cas de force majeure.

    En fait, je pense que c'est durant toutes les dernières années de la présidence de Bush 2, que les néo-cons ont été sous le coup des avertissements proférés par Brezinzski, qui menaçait de ressortir le dossier du 11-9 en cas de nouveau false-flag. Cela faisait une deuxième bonne raison pour eux de laisser Obama accéder à la présidence. En plus de l'intérêt qu'ils pouvaient trouver à ce que quelqu'un vienne réparer leurs dégâts et fermer la prenthèse de leur aventurisme.
    Après, même si je suis convaincu que c'était bien le but d'Obama, et que la vraie-fausse attaque contre OBL en participait, cela ne veut pas forcément dire qu'il veut mettre fin à tout impérialisme, ni même à toute instrumentalisation du terrorisme. Il pourrait très bien vouloir en revenir simplement aux pratiques de l'époque Clinton.

Hors ligne

 

#31 12-05-2011 17:55:52

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Frenchie a écrit:

Les Américains sont enchantés de leur Président. Ses sondages montent en flèche + 13%. Leur attitude me rappelle leur enthousiasme lors de l'invasion de l'Irak. Des drapeaux sur toutes les voitures, sur les maisons, partout.
L'inculture et la naïveté de ce peuple est immense.

fjUBiVFDrmo

Rassure toi (ou pas) ... l'inculture et la naiveté des Américains n'a d'egale ... que celle des Français & des Européens ...

Hors ligne

 

#32 12-05-2011 19:12:01

paul vetran
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 12-05-2011
Messages: 3

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

La mention de la Chine de la part de lolaweb est trés pertinente. On oublie souvent la Chine dans l'équation US-Pakistan.
Il est possible que les Etats-Unis cherchent à changer leur stratégie vis à vis du Pakistan dans le "Grand Jeu" de l’Asie centrale.
Cela leur coute des milliards de dollars (qu’il n’ont plus ?) à financer un "allié" qui fait double jeu avec la Chine. Il est bon de rappeler que les relations Chine-Pakistan sont fermement établies depuis les années 50, ces deux pays ayant été en guerre contre l'Inde à plusieurs reprises depuis ces années là.
L’éviction de Musharraf en 2007 téléguidée par la NED (la branche civile de la CIA) était la conséquence des concessions importantes du Pakistan accordées à la Chine, notamment la construction du port de Gwadar au Baloutchistan, à proximité de l’embouchure du golfe persique. Concessions qui avaient provoqué colère dans les coulisses à Washington. Le Pakistan bientôt "renvoyé à l’age de pierre" ? Wait and see.
En attendant deux articles publiés par Globalresearch à l'époque de l'assassinat de Benazir, pour comprendre les enjeux que représente le Pakistan pour les Etats-Unis et le poids grandissant de la Chine dans ce pays.
http://www.globalresearch.ca/index.php? … p;aid=7705
http://www.globalresearch.ca/index.php? … p;aid=7709

PS: Globalresearch vient de mettre en ligne une interview de bin Laden qu'il avait accordé au journal pakistanais de langue urdu "Ummat" fin septembre 2001 et dont la traduction en anglais est passée complétement inaperçue depuis lors. Dans cette interview OBL démentait être l'auteur des attaques du 11/9.
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24697

Hors ligne

 

#33 12-05-2011 19:19:53

paul vetran
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 12-05-2011
Messages: 3

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Lien de l'interview d'OBL
http://www.globalresearch.ca/index.php? … ;aid=24697

PS : Si ReOpen veut en faire une version française, je me porte bénévole pour une traduction.
Me contacter.
Cordialement.

Hors ligne

 

#34 12-05-2011 20:58:12

GeantVert
Membre Actif Asso
Lieu: Meylan (F-38240)
Date d'inscription: 19-12-2007
Messages: 551

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

@ Paul.

Excellent initiative !
Merci de nous contacter à redaction-news (a) reopen911.info
Cdlt

--GV


Géant Vert
Ne restez pas spectateurs. Diffusez l'information. Proposez vos articles, écrivez à redaction-news (at) reopen911.info

Hors ligne

 

#35 12-05-2011 23:39:34

Jugurtha911
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 27-10-2010
Messages: 96

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

[Modéré : C'est HS. Utiliser le MP]

Quant à la hausse d'Obama dans les sondages, c'est mécanique et pas vraiment un scoop lors de ce genre d'évènements. OBL était l'ennemi n°1 des USA depuis 10 ans, et les différentes administrations s'étaient données comme mission de le capturer mort ou vif par tous les moyens. Normal que sa mort entraine une bouffée patriotique et un élan de popularité pour Obama.

Bien entendu qu'Obama va en profiter politiquement, reste que la campagne électorale ne porte pas uniquement sur la politique étrangère. Obama est très attendu sur l'économie (dette en particulier) et les questions de santé, les Républicains ne le louperont pas là-dessus.
Et je suis prêt à parier que le soufflé "Ben Laden" retombera assez vite au final, les sujets plus terre à terre reprendront vite le dessus (d'ailleurs 3 jours après l'annonce de la mort d'OBL, Obama avait déjà un meeting économique en Indiana).

Dernière modification par Jugurtha911 (12-05-2011 23:40:26)

Hors ligne

 

#36 13-05-2011 07:49:10

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/ar … _3216.html

Pakistan : double attentat meurtrier revendiqué par les talibans

Les talibans alliés à Al-Qaida ont revendiqué auprès de l'AFP le double attentat qui a tué, vendredi 13 mai, au moins 70 jeunes recrues de la police dans le nord-ouest du Pakistan, une première attaque "pour venger Oussama Ben Laden" selon eux.

Cette nouvelle attaque survient onze jours après que le chef d'Al-Qaida a été tué par un commando des forces spéciales américaines dans le nord du Pakistan, où les talibans ont immédiatement juré de venger sa mort en intensifiant leurs attentats contre le gouvernement pakistanais et ses forces de sécurité, qu'ils jugent complices de Washington, ainsi que contre les intérêts américains.

La première bombe a été déclenchée par un kamikaze, a expliqué le chef de la police de Charsadda, où s'est produite l'attaque. L'attentat visait des cadets d'un centre d'entraînement de la Frontier Constabulary, une unité paramilitaire de la police chargée de surveiller les frontières. Les jeunes recrues quittaient le camp et s'apprêtaient à prendre le bus pour dix jours de permission. "Soixante-dix personnes ont péri, 65 de la police paramilitaire et cinq civils", a ajouté le chef de la police.

ATTENTAT LE PLUS MEURTRIER

Il s'agit pour l'heure de l'attentat le plus meurtrier cette année au Pakistan. Charsadda, théâtre de très fréquents attentats, est située aux portes des zones tribales du nord-ouest frontalières avec l'Afghanistan, qui sont le bastion des talibans pakistanais ayant fait allégeance à Al-Qaida et le principal sanctuaire dans le monde du réseau de feu Ben Laden. Elles sont aussi la base arrière des talibans afghans, notamment le réseau Haqqani, bête noire des soldats américains qui composent les deux tiers des forces internationales en Afghanistan.

Les talibans pakistanais, qui ont fait allégeance à Al-Qaida en 2007, sont les principaux responsables de la vague de plus de 450 attentats, suicide pour la plupart, qui ont fait plus de 4 300 morts dans tout le pays en trois ans et demi. Leurs camps d'entraînement dans les zones tribales sont également utilisés par Al-Qaida, qui y a entraîné de nombreux kamikazes ayant ensuite perpétré des attentats ou tenté d'en commettre aux Etats-Unis ou en Europe, de ceux du 11 Septembre 2001, à ceux de Londres en 2005, en passant par Madrid en 2004 et Times Square à New York en 2010.

C'est d'ailleurs dans ces régions frontalières montagneuses que les experts s'attendaient depuis dix ans à trouver Ben Laden et non dans la ville-garnison coquette d'Abbottabad, à deux heures de route au nord d'Islamabad. C'est là qu'un raid-éclair de 79 soldats d'élite américains l'a déniché et tué dans la nuit du 1er au 2 mai, sans que les autorités soient averties selon Islamabad et Washington, provoquant la protestation du gouvernement et de l'armée pakistanaises, sous la pression d'une population très majoritairement anti-américaine.

----------------------------------------------------------

Heureusement, Obama est prix nobel de la paix...


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#37 13-05-2011 08:10:48

indyiv
Membre du forum
Date d'inscription: 27-03-2007
Messages: 461

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Article sur la capture de Pépé ... avec certains jugements trés pertinents:
http://sergeadam.blogspot.com/2011/05/q … le-la.html

« Justice est faite » a pourtant dit Barack Obama après avoir suivi en direct à la télévision, avec Gates, Clinton, Panetta & co, le «petit carnage » (« ammazzatina », terme mafieux sicilien, NdT) des Seals à Abbottabad. Panetta a révélé ensuite que la liaison avec les microcaméras sur les casques des membres de l’incursion s’était interrompue peu avant l’atterrissage des hélicoptères. Question : que regardaient les participants, en affichant des mines dramatiques, dans la salle opérative de la Maison Blanche ? Un but marqué par surprise par les Dallas Cowboys dans un des plus célèbres superbowls de ces dernières années ? Pas mal pour le candidat Barack Obama qui s’était solennellement engagé à restituer transparence et « honneur éthique » à la présidence des Etats-Unis.

D’accord, après la guerre du Vietnam, la gouvernabilité du peuple étasunien qui vit désormais au royaume de Cartoonia a augmenté : après Ben Laden, il est maintenant absolument nécessaire de trouver un autre ennemi pour Captain America, un autre Joker pour Batman. On le trouvera et il sera pendu ou assassiné par les commandos spéciaux étoilés dans l’allégresse des sujets sur l’une et l’autre rive de l’Atlantique.

Dans la rigueur de cette logique les Etats-Unis devraient envahir le Pakistan parce qu’il a accueilli Ben Laden, comme ils ont envahi et dévasté l’Afghanistan il y a dix ans, pour la même raison. La différence tient au fait que le Pakistan est une petite puissance nucléaire…

Dernière modification par indyiv (13-05-2011 22:28:39)

Hors ligne

 

#38 13-05-2011 11:05:14

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6575

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Jugurtha911 a écrit:

[Modéré : C'est HS. Utiliser le MP]

Quant à la hausse d'Obama dans les sondages, c'est mécanique et pas vraiment un scoop lors de ce genre d'évènements. OBL était l'ennemi n°1 des USA depuis 10 ans, et les différentes administrations s'étaient données comme mission de le capturer mort ou vif par tous les moyens. Normal que sa mort entraine une bouffée patriotique et un élan de popularité pour Obama.

Bien entendu qu'Obama va en profiter politiquement, reste que la campagne électorale ne porte pas uniquement sur la politique étrangère. Obama est très attendu sur l'économie (dette en particulier) et les questions de santé, les Républicains ne le louperont pas là-dessus.
Et je suis prêt à parier que le soufflé "Ben Laden" retombera assez vite au final, les sujets plus terre à terre reprendront vite le dessus (d'ailleurs 3 jours après l'annonce de la mort d'OBL, Obama avait déjà un meeting économique en Indiana).

Quel est l'avenir des États-Unis d'Amérique lorsque ceux-ci n'ont plus de cohérence au travers des actions qu'ils mènent particulièrement depuis le 11 septembre 2001, qui sont contraires à leurs valeurs fondamentales et puisque ces dernières sont hélas aujourd'hui tronquées par du "spectacle" ?


Je vais revenir sur cette "amusante" couverture du journal Le Point résumant cette actualité; L’Amérique est de retour :

http://www.telecharger-gratuit.me/images/presse/le-point-2016.jpg

Visiblement cette couverture fait allusion à l'actualité de deux président, celui des États-Unis et celui du Fonds monétaire international (FMI).

- Le premier fanfaronne d'avoir éliminé le prétendu chef d'un réseau terroriste alors qu'il est responsable, malgré ses promesses faites aux américains, d'avoir fait perdurer l'enlisement en Afghanistan ainsi qu'en Irak mais aussi d'accentuer toujours davantage dans le monde, strictement le même programme que son déplorable prédécesseur à la Maison Blanche, la "guerre contre le terrorisme", rajoutant à ce tableau déjà très peu engageant, la très récente "guerre contre les dictateurs"...


La "guerre contre le terrorisme" elle qui aura bientôt 10 ans, fonctionne t-elle ou ne fonctionne t-elle pas ?

Peut-on citer un seul pays dans le monde où la "guerre contre le terrorisme" aura déjà fonctionné ?


NON.



- Le second est le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) depuis le 1er novembre 2007. Il propose "naturellement" aujourd'hui sa candidature à la présidence française pour 2012, représentant le Parti Socialiste en France comme Obama représente aussi la gauche aux USA.

Si les nombreux pays qui sont dans la tourmente de la crise depuis 2008 suivent bien des programmes depuis des décennies, ne furent-ils pas justement les programmes dictés par le FMI ?

Ces programmes du FMI fonctionnent-ils ou ne fonctionnent-ils pas ?

Peut-on citer un seul pays dans le monde où la "politique" du FMI aura déjà fonctionné ?

NON.


Visiblement encore le "spectacle" semble ne devoir jamais s’arrêter mais l'avenir lui s'annonce d'ores et déjà très mal engagé.

Dernière modification par kézako (13-05-2011 11:09:16)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#39 13-05-2011 11:29:52

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

C'est parti. L'opération déstabilisation du Pakistan a commencé. 80 morts dans un attentat.
Les Etats-Unis cherchaient bien à déstabiliser le Pakistan avec cette fumisterie Ben Laden.

80 morts dans un attentat, alors que personne ne croit à la réalité de l'assassinat de Ben Laden ?

Plus la ficelle est grossse, plus les gens vont l'avaler.

De mes 3 hypothèses, c'était donc la dernière qui était la bonne, le scénario pessimiste. La fuite en avant des Etats-Unis est claire.

Désolé pour ceux qui croient encore qu'Obama est mieux que Bush.

PS : J'étais hier après-midi à l'aéroport Pôle Caraïbe, à Pointe-à-Pitre, le déploiement de policiers-douaniers était du jamais vu pour un vol provenant de Paris. Ce n'était pas un contrôle de bagages, mais d'identités des passagers : 3 contrôles avant de sortir de l'aérogare. Habituellement, il n'y a aucun contrôle, puisque les passagers ont été contrôlés au départ d'Orly. Ils avaient donc des consignes.

 

#40 13-05-2011 11:31:54

Frenchie
Invité

Re: Mort de Ben Laden : les conséquences

Et il y ça aussi :

Deux hommes arrêtés à New York, prêts à faire sauter une synagogue

Les Etats-Unis, et spécialement New York, cible de 13 complots terroristes depuis le 11 septembre 2001, sont également en alerte depuis l'élimination de Ben Laden. Jeudi, deux hommes ont été arrêtés dans la «Grosse Pomme», piégés par la police en essayant de se procurer, auprès d'un officier infiltré, des armes pour faire sauter une synagogue de Manhattan. Identifiés comme étant Ahmed Ferhani, 26 ans, et Mohamed Mamdouh, 20 ans, et tous d'eux d'origine nord-africaine, ils planifiaient également de s'en prendre à l'Empire State Building, selon la police.

Source : Le Parisien.
[Merci d'aller sur le fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=15037 pour discuter de ce sujet-là]

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr