ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#81 01-06-2012 13:58:24

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Oulala - 31 05 2012 :

Droit de réponse à Rue89

31 mai 2012 par René BALME | consulté 715 fois

http://www.oulala.net/Portail/local/cache-vignettes/L510xH177/arton5658-b2837.jpg

A la suite de l’article publié par Rue89, le 30 mai 2012, intitulé « Législatives : une tache rouge-brun dans la campagne du Front de Gauche »
DROIT DE REPONSE A « RUE89 »

J’ai milité à la CGT, au PCF puis au Parti de gauche, dans des associations de défense des locataires, fidèle à mes engagements de toujours, depuis 44 ans. J’honore des mandats électifs locaux, fidèle à mes orientations politiques, depuis 29 ans. Le site Oulala.net existe, dans la même ligne éditoriale, depuis 11 ans. Je suis co-fondateur du Réseau national des élus et collectivités hors AGCS depuis 8 ans, co-fondateur du Réseau national de la Démocratie participative depuis 2011. J’ai toujours affirmé mon combat pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et mon combat contre la désinformation. Pourquoi « Rue89 » me découvre aujourd’hui, à dix jours du premier tour des Législatives ? Pourquoi « Rue89 » prend le risque d’aussi peu de professionnalisme, de piétiner la liberté d’expression si chère à la presse, de venir sur le terrain de la diffamation, de l’injure et du mensonge ?

Plutôt que de me juger sur des actes, sur ma gestion municipale et politique, sur les valeurs qui fondent mon action politique vous avez choisi un terrain mouvant, subjectif et particulièrement nauséabond.

Vous utilisez une quinzaine d’articles sortis de leur contexte et sans préciser l’année de leur publication pour en conclure que le site Oulala.net serait antisioniste, homophobe, ferait l’éloge des dictatures, ferait l’ode à l’Iran et aurai publié un entretien avec Thierry Meyssan.

Qu’il me soit permis de préciser que l’antisionisme n’est pas un délit mais une opinion fort répandue et défendue, y compris par la communauté juive de France.

L’article de Camille Loty Malebranche, intellectuel résident aux caraïbes, à qui vous attribuez une connotation homophobe est loin de refléter cette opinion et je vous invite à le relire avec attention.

Pour ce qui est de l’éloge des dictatures, permettez moi de préciser qu’informer à travers la publication d’écrits qui ne reflètent pas la pensée dominante sur tel pays ou tel dirigeant constitue un moyen critique d’informer le lecteur et pas une éloge ou sens où vous l’entendez. Pour ce qui est de l’article concernant le film de Dieudonné, que nous désapprouvons, vous avez pu remarquer qu’il avait été retiré par le comité de lecture, qui est intervenu à postériori comme c’est souvent le cas (nous ne sommes que des bénévoles). Il est bien évident que l’on peut retrouver en mémoire sur un moteur de recherche les articles qui ont été publiés ne serait-ce que quelques heures.

La publication de la traduction, en 2006, d’un discours de Nasrallah a été décidé collectivement, à cette époque, dans le seul but d’informer le lecteur et ne se veut pas être une éloge, ni une adhésion aux thèse développées par le Hezbollah.

Pour ce qui est des textes de Chems Eddine Chitour, il n’y a pas, non plus, dans leur contenu quelque éloge que ce soit mais des données informatives permettant de mieux comprendre les enjeux du moyen Orient et ils sont complexes.

Vous me refusez le droit de publier un entretien avec Thierry Meyssan, qui a l’époque vivait en France et avait des responsabilités politiques, alors que vous recevez en grande pompe marine Le Pen le 23 janvier 2012 pour échanger avec vos lecteurs. Vous remarquerez que nous n’avons jamais donné la parole au Front National sur note site. Et nous ne le ferons jamais, soyez rassurés.

J’oubliais une précision, et de taille : le site Oulala.net, créé en 2001 a conservé tous les articles publiés depuis, de telle sorte que certains font effectivement référence à des personnages qui étaient respectables à l’époque, mais qui, depuis ont emprunté une voie plus que condamnable et desquels Oulala s’est détaché depuis longtemps.

La syndication de sites est un exercice difficile car il est fastidieux de contrôler tout ce qui est publié et relayé, et, certains articles peuvent échapper à notre vigilance. Ils sont retirés dès que le lecteur nous interpelle à ce propos.

Vous le constatez, les accusations à charge contre Oulala.net et l’un des animateurs que je suis sont particulièrement infondées et la minceur des arguments que vous développez n’aurait pas du suffire à afficher un titre particulièrement insultant : « Législatives, une tâche rouge-brune dans la campagne du Front de gauche », pour lequel j’envisage de saisir la justice.

Enfin et pour finir avec l’origine de cet article, notons que la journaliste qui l’a rédigée est connue pour ses méthodes. Elle emploie un pseudonyme pour faire amie-ami et contribuer sur des sites internet indépendants ; elle emploie son nom réel pour les détracter. Ainsi, ces derniers mois, plusieurs personnalités et médias -sa cible se limitant aux plus fervents critiques de la politique impérialiste des puissances alliées à l’OTAN ou de l’Etat israélien- ont reçu « ce baiser de Judas », avant de s’apercevoir que l’une et l’autre ne faisait qu’une. Une infiltrée, dont on peut se demander valablement pour le compte de qui elle œuvre.

Ceci étant dit, oui, je suis antisioniste : je combats celles et ceux qui militent et œuvrent pour l’occupation de la Palestine et l’asservissement des Palestiniens. Je combats celles et ceux des israéliens qui s’y prêtent, comme je désapprouve fermement la communauté internationale qui a œuvré pour cela, entre autres le gouvernement britannique, la Société des nations puis l’ONU.

Non, je ne suis pas homophobe : avant-même les attaques de « Rue89 », je me suis déclaré à Lyon-Capitale, favorable au mariage des homosexuels et à leur accès à l’adoption. Je considère, en effet, que les préférences sexuelles relèvent des libertés individuelles. Et n’allez pas faire encore des amalgames malheureux avec les dérives sexuelles.

Non, je ne fais pas l’éloge des dictatures : j’alerte l’opinion sur les grands démocrates et les grandes démocraties de ce monde qui fabriquent et alimentent des dictatures et des pseudo-démocraties. Les plus grandes dictatures, à mon sens, aujourd’hui sont les États-Unis, via le Bureau du représentant au commerce des États-Unis (USTR), lequel supplante même aujourd’hui une autre grande dictature, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ; le Fonds monétaire internationale (FMI), l’Union européenne, via son Conseil et sa Commission. A son niveau, le gouvernement français s’est aussi comporté pendant toute les années où la droite était au pouvoir de manière particulièrement antidémocratique, puisque composé de ministres et autres secrétaire d’État dont l’autorité et le champ d’intervention dépassent largement celle des parlementaires, députés et sénateurs.

L’expérience de démocratie participative que j’ai initiée à Grigny, ville que j’ai l’honneur de diriger depuis 20 ans prouve si besoin était que ma personnalité et ma façon d’appréhender la démocratie se situe à des lieues de l’image que vous vous efforcez de donner de moi.

Les messages de sympathie, tant sur votre site, que par mail ou téléphoniques reçus depuis ce matin démontrent que personne n’est dupe sur l’enjeu électoral dans lequel s’inscrit la publication de cet article particulièrement malhonnête.

L’objectif est bien évidemment de me nuire au moment ou il n’est pas impossible que je sois au deuxième tour sur la 11ème circonscription du Rhône. Mais au delà, c’est le Parti de Gauche, le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon qui porte le fer contre Marine Le Pen qui est également visé par l’analyse partisane que vous faites de mes activités et les conclusions hâtives et pour le moins diffamatoire à mon égard que vous en tirez.

Le journalisme n’en sort pas grandi car la méthode s’apparente fort à une sorte d’assassinat politique qui ne veut pas dire son nom.

Ce comportement donne raison à la presse alternative qui ne se laisse pas et ne se laissera pas intimider par les purificateurs de la toile.  Nous sommes dans une République où le mot liberté, surtout quand il est suivi de celui d’expression reste encore a défendre au risque de se mettre a dos, tout ce que la presse bienpensante compte de journalistes ou de supposés tels.

A Grigny,
René BALME,
le 31 mai 2012.

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5658


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#82 01-06-2012 14:21:49

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Rue89 - 01 06 2012 :

Droit de suite 01/06/2012 à 12h30

Le candidat conspirationniste du Front de Gauche fait le ménage

Pascal Riché | Redchef Rue89

A la suite d’un article de Rue89 publié mercredi soir, le Front de Gauche a ouvert une enquête sur l’un de ses candidats aux législatives, René Balme. Ce dernier, candidat dans la onzième circonscription du Rhône, anime en effet le site Oulala.net, qui accueille de nombreux articles conspirationnistes, antisionistes, ou complaisants avec certains régimes autoritaires, souvent très éloignés des valeurs du mouvement dont il porte les couleurs.

Sur France Inter, ce vendredi matin, François Delapierre, délégué général du Front de Gauche, a confirmé qu’une décision serait prise « dans les 24 heures » concernant l’investiture de ce candidat.

François Delapierre, visiblement embarrassé, explique que le Front de Gauche n’a pas l’habitude de « ce genre de littérature »

Des articles effacés après notre enquête

Dans son interview à France Inter François Delapierre indique que René Balme leur a assuré que les articles litigieux « ont été retirés au bout de quelques heures ».

En réalité, certains ont été effacés après publication de notre enquête.

Il en est ainsi de l’article élogieux sur le livre d’Alain Soral, ex-idéologue du FN. Daté du 12 février 2011, il a donc été retiré quelque 11 380 heures après publication.

http://www.rue89.com/sites/news/files/styles/asset_img_full/public/assets/image/2012/06/0106-alain-soral-oulal.net_.jpg
Capture d’écran de l’article sur Alain Soral de Oulala.net (Ornella Guyet)

Idem pour l’article consacré au film « L’Antisémite » de Dieudonné. Dans une réponse à Rue89, René Balme écrit :

    « Pour ce qui est de l’article concernant le film de Dieudonné, que nous désapprouvons, vous avez pu remarquer qu’il avait été retiré par le comité de lecture, qui est intervenu à posteriori comme c’est souvent le cas (nous ne sommes que des bénévoles).

    Il est bien évident que l’on peut retrouver en mémoire sur un moteur de recherche les articles qui ont été publiés ne serait-ce que quelques heures. »

L’article sur Dieudonné, publié le 28 avril 2012 était encore en ligne mercredi soir.

http://www.rue89.com/sites/news/files/styles/asset_img_full/public/assets/image/2012/06/0106-dieudonne-oulala.net_.jpg
Capture d’écran de l’article sur Dieudonné de Oulala.net (Ornella Guyet)

La réponse de René Balme

De son côté, René Balme a publié une réponse à Rue89 sur Oulala.net. Il accuse Rue89 de « venir sur le terrain de la diffamation, de l’injure et du mensonge ».

Il revendique son antisionisme mais considère que son site ne défend aucune dictature. Il juge insultant le titre de notre article (« Législatives : une tâche rouge-brune dans la campagne du Front de Gauche ») et « envisage de saisir la justice ».

Il va de soit que « tache » ne visait pas René Balme, mais l’affaire en général. Nous avons pris soin d’ailleurs d’illustrer le titre par une capture d’écran d’Oulala.net, et non pas une photo du candidat.

http://www.rue89.com/rue89-politique/20 … age-232665

Dernière modification par Zorg (01-06-2012 14:24:30)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#83 01-06-2012 16:10:18

toldo33
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 02-11-2008
Messages: 1627

Re: Quand CQFD censure...

Pourquoi il fait la promotion de Soral et Dieudonné lui aussi ????

Hors ligne

 

#84 01-06-2012 16:20:15

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Atlantico - 31 05 2012 :

Législatives : quand le Front de gauche investit un candidat conspirationniste

Publié le 31 mai 2012

René Balme, le candidat Front de gauche dans la 11e circonscription du Rhône, anime Oulala.net, un site complotiste, et contenant des textes négationnistes.

Son nom ne vous dit probablement pas grand chose : René Balme est le candidat que le Front de Gauche présente aux élections législatives dans la onzième circonscription du Rhône. Ancien militant CGT et PCF (qu’il a quitté en 1997), rallié au Parti de Gauche en 2009, et maire de Grigny : jusqu'ici, rien d'exceptionnel. Mais en y regardant de plus près, le site Rue89 s'est rendu compte que René Balme est aussi le fondateur et l’animateur depuis 2001 de Oulala.net, un site marqué par sa ligne éditoriale complotiste.

Le contenu de ce site apparaît très éloigné des valeurs que cherche à défendre le parti de Jean-Luc Mélenchon. René Balme ne se contente pas de remettre en question les attentats du 11 septembre, la mort de Ben Laden, ou encore d'expliquer que les vaccins contre la grippe H1N1 ont été créés "pour réaliser un génocide de masse contre la population américaine". René Balme donne aussi la parole à des chroniqueurs proches des mouvances antisémites comme Paul Eisen qui s’est illustré par des propos négationnistes. Rue89 souligne qu'on peut aussi y lire un texte faisant l'apologie de l'Iran.

Interrogé par le site d'information, René Balme se défend :  "Tout peut être publié à condition que ça puisse être débattu, les forums sont là pour ça." Et d'ajouter : "La règle, c’est pas de propos racistes, antisémites ni d’injures."

Alexis Corbière, conseiller de Jean-Luc Mélenchon, promet que le Front de Gauche va se pencher sur le cas Balme dans les semaines à venir. Contacté par le site Streetpress,  Eric Coquerel, chargé des élections au Parti de Gauche, garantit que "s’il y a des choses très graves en lien avec des dérives idéologiques sur la question du racisme, le parti intervient évidemment."

http://www.atlantico.fr/pepites/legisla … 76273.html

Etonnant de voir comment la rhétorique évolue au gré des articles.

On passe ainsi des "propos à connotation négationniste" présent dans l'article de Guyet à "propos négationnistes" dans cet article dAtlantico :

Rue89 a écrit:

On y trouve par exemple des textes comme « Dire aux juifs leurs quatre vérités » écrit par l’auteur britannique Paul Eisen qui s’est illustré par des propos à connotation négationniste.

Atlantico a écrit:

René Balme donne aussi la parole à des chroniqueurs proches des mouvances antisémites comme Paul Eisen qui s’est illustré par des propos négationnistes.

Dernière modification par Zorg (01-06-2012 16:21:28)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#85 01-06-2012 16:29:22

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Marianne2 - 01 06 2012 :

Affaire Balme : un coup politique contre Mélenchon ?

Vendredi 1 Juin 2012 à 16:05 | Lu 237 fois I 1 commentaire(s)

Tefy Andriamanana - Marianne

Street Press et Rue89 dénoncent un candidat mélenchoniste « rouge-brun » aux législatives. Si le site du candidat et certains de ses articles posent problème, lui-même affirme qu'ils existent depuis longtemps et que la polémique n'est pas lancée par hasard durant la campagne. Chez Mélenchon, on n'exclut pas des sanctions. Explications.

L’accusation est grave. « Rouge-brun », « contenus nauséabonds », « écrits dignes de l’extrême-droite la plus crasse ». Rue89 et Street Press se sont penchés sur René Balme, candidat aux législatives dans le Rhône à Grigny (ville dont il est le maire) et surtout sur son site Oulala.net  (qu'il gère avec un collectif). Le plus étonnant que Balme n’est pas membre du FN mais... du Parti de gauche.

Que lui reproche-t-on ? Pour Street Press, « Oulala.net se fait le relais (de) grands classiques conspirationnistes » et « donne la parole à des chroniqueurs proches des mouvances antisémites ». Rue89 évoque l’« homophobie et éloge de dictatures » et « une tache rouge-brun sur la campagne de Mélenchon ». En cause,  entre autres, une interview de Thierry Meyssan, un texte de l'écrivain britannique Paul EIsen intitulé « Dire aux Juifs leurs 4 vérités » ou un autre de René Balme lui-même, intitulé « Ben Laden est mort ! Ah bon ? Mais depuis quand ? ». Un autre candidat du Front de gauche, Thierry Marx, s’est déjà vu retirer son investiture pour avoir relayé des vidéos d’Alain Soral sur son blog.

Oulala.net a tenté de répondre aux accusations de Rue89 : « René Balme a toujours combattu les idées du Front National et ne cessera de le faire » est-il précisé. Le site signale aussi que « certains (articles) font effectivement référence à des personnages qui étaient respectables à l’époque, mais qui, depuis ont emprunté une voie plus que condamnable et desquels Oulala s’est détaché depuis longtemps ».

« René Balme a toujours combattu les idées du FN »

René Balme va porter plainte contre Rue89 pour injure publique et a fait usage de son droit de réponse. « Me faire traiter de ‘rouge-brun’ à 62 ans, alors que j’ai toujours combattu l’extrême-droite, ce n’est pas possible », explique-t-il à Marianne. Mais surtout, le maire de Grigny pointe un coup politique : « Ce n’est pas un hasard si Rue89 publie ça à 10 jours des législatives ».

En effet, les articles pointés datent d’il y a plusieurs années et le site, qui existe depuis 2001, n’a « jamais eu une seule remarque », ni la moindre plainte. Balme, maire depuis 1992, n’est pas un nouveau venu en politique. Oulala.net n’est pas un site secret et est mis en lien sur son site de campagne ouvert en novembre ainsi que sur son site personnel. Les visites, selon Balme, vont de 5 à 10 000 par jour. De plus, Balme est depuis longtemps l’univers du Web, il est créateur ou contributeur de nombreux sites politiques comme le-citoyen.org.

Alors pourquoi l’affaire sort maintenant ?  « S’il fallait sortir quelque chose, il fallait le faire avant », se défend Balme. Juridiquement, si une association veut porter plainte contre Balme, elle se heurtera au délai de prescription d’un an (à compter de la mise en ligne de l’article), fixé par la loi de 1881 sur la liberté de la presse concernant l’incitation à la haine raciale, le négationnisme, l’injure ou la diffamation raciste.

« S’il fallait sortir quelque chose, il fallait le faire avant »
Au Parti de gauche, on affirme ne pas être au courant de l'existence de ce site. Interrogé par Street Press, Eric Coquerel, chargé des élections, dit avoir appris son existence par le journaliste auteur de l’enquête. Sur Rue89, Alexis Corbière, chargé de la riposte anti-FN, a également affirmé n'être pas au courant de l’existence d’Oulala.net avant d’être contacté par la journaliste. René Balme dit ne pas craindre une sanction ne voyant « pas pourquoi », le Front de gauche lui retirerait l’investiture. Pour l’instant, le parti est en au stade de la réflexion et, même sans retrait de l’investiture, une éventuelle sanction pourrait être prise après les législatives.

Bien évidemment, certains écrits d’Oulala.net sont plus que controversés. René Balme en appelle, lui, à la liberté de débat : « On peut publier un article sans en partager le point de vue ». Une défense que certains ne manqueront pas de rapprocher des arguments traditionnels des négationnistes. Sur l'article titré « Ben Laden est mort ! Ah bon ? Mais depuis quand ? », Balme précise qu’il était écrit « sous le mode de l’humour ».  Sur l’interview de Thierry Meyssan, il explique de l’entretien date de 2007 : « Thierry Meyssan était encore secrétaire national du PRG (jusqu'en 2008 ndlr), ce n’était pas le Thierry Meyssan d’aujourd’hui ».

Certains textes posent effectivement problème. Pour autant, l’expression « rouge-brun » est-elle adaptée au cas Balme ? Elle devient parfois un grigri agité par certains afin de discréditer toute pensée alternative à la mondialisation en l’assimilant à l’extrême-droite complotiste. Même Arnaud Montebourg  n’y a pas échappé, accusé de lepénisme par Quatremer parce qu’il s’opposait à l’austérité à la sauce Merkel. Nul doute que s'il s'avérait que Balme est convaincu d'une dérive complotiste ou antisémite, il sera viré par Mélenchon.

http://www.marianne2.fr/Affaire-Balme-u … 19188.html

Lire ça dans un article de Marianne2 cest le ponpon quand on voit ce quilsont écrit il y a quelques années sur Cotillard, Kassovitz ou Bigard :

Certains textes posent effectivement problème. Pour autant, l’expression « rouge-brun » est-elle adaptée au cas Balme ? Elle devient parfois un grigri agité par certains afin de discréditer toute pensée alternative à la mondialisation en l’assimilant à l’extrême-droite complotiste.


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#86 01-06-2012 17:13:38

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Rue89 vient de publier le droit de réponse de René Balme (voir post 82) :
http://www.rue89.com/rue89-politique/20 … e89-232674


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#87 01-06-2012 17:20:51

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Conspiracy Watch - 01 06 2012 :


Oulala.net : un blâme pour Balme ?


Par Rudy Reichstadt

Deux articles publiés respectivement sur Rue89 et StreetPress.com braquent les projecteurs sur l'une des anomalies de ces élections législatives : l'investiture, par le Front de Gauche, de René Balme, le fondateur (et "rédacteur en chef") du site conspirationniste Oulala.net :

* Législatives : une tache rouge-brune dans la campagne du Front de Gauche, par Ornella Guyet (Rue89, 30 mai 2012)

* Oulala, un conspirationniste chez Mélenchon !, par Robin D'Angelo (StreetPress.com, 31 mai 2012)

Les deux textes révèlent une partie – une partie seulement – du contenu sulfureux de ce site qui trahit la complaisance de son fondateur à l’égard des thèses les plus nauséabondes. Ils montrent en quoi il s’inscrit dans cette nébuleuse qu’à défaut d’autre terme on qualifiera de « rouge-brune », en relayant en particulier plusieurs auteurs ou blogueurs aux écrits notoirement négationnistes ou antisémites (la liste est trop longue pour être citée ici). Ils s’interrogent, enfin, sur l’incompatibilité évidente entre les valeurs dont se réclame le Front de Gauche et les obsessions de son candidat aux législatives dans la 11ème circonscription du Rhône, persuadé par exemple que les attentats du 11 septembre 2001 sont un coup monté de l’intérieur, au sommet de l'Etat américain.

Oulala.net n’est pas n’importe quel site. Tous ceux qui observent la complosphère pourraient témoigner qu’il en est l’un des plus actifs du web francophone en matière de diffusion de théories du complot. Pour autant, il n'est pas aisé de commenter à chaud une affaire en lien avec un site qui, voilà deux ans, me mettait personnellement en cause dans un texte d'une violence inouïe qui, sous la forme d'une « Lettre au crétin de Conspiracy Watch », était assorti de commentaires orduriers que le responsable d'Oulala.net n'a évidemment jamais pris la peine de modérer. Il m'était reproché d'avoir consacré quelques lignes au tropisme conspirationniste de la militante altermondialiste Laurence Kalafatides, une collaboratrice régulière du site de René Balme revendiquant – comme lui – son admiration pour les "travaux" de Thierry Meyssan. Meyssan que l'on retrouve jusque sur le site personnel de Balme, rene-balme.org.

René Balme accuse désormais Rue89 d'être « le porte-flingue de ceux qui ne veulent pas voir un député du Front de gauche à l’Assemblée » (comme si tout cela relevait d’un vaste complot anti-mélenchoniste) et menace de porter plainte pour "injures publiques". Sur Oulala.net, un communiqué de soutien à René Balme, signé par "La Rédaction" (dont on serait curieux de connaître les noms de ceux qui, à part Balme, la composent) commence par ces mots : « L’insulte publique comme seul argument ». Un comble !

S’il n’y a naturellement aucun complot contre le Front de Gauche, l'affaire dépasse cependant en effet la seule personne de René Balme, celui-ci ayant des chances jugées sérieuses (notamment par Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche) d’entrer à l’Assemblée nationale. Elle a valeur de test. Ou bien le Front de Gauche en sortira par le haut en reconnaissant l’erreur de casting et en renvoyant Balme à ses chères études. Ou bien tout se soldera par un timide « rappel à l’ordre » pour son « manque de vigilance ». Comme si Oulala.net n’avait représenté pour René Balme au cours des dix dernières années qu’une distraction bon enfant, un divertissement innocent visant à tuer le temps.

Ce n'est pas ce qui ressort des propos de René Balme, qui écrivait lui-même il y a quelques années dans le journal municipal en ligne de la commune qu'il administre : « Je souhaite très clairement affirmer ma fierté d’avoir créé un espace de débat citoyen (oulala.net, dont je suis le rédacteur en chef), auquel, pour information, plus de 3000 visiteurs uniques se connectent quotidiennement ».

http://www.conspiracywatch.info/Oulala- … _a854.html


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#88 01-06-2012 17:25:00

josew
Membre du forum
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4170

Re: Quand CQFD censure...

Rue89 devrait perdre pas mal de plumes dans cette affaire, et une partie notable de son aura qu'il conserve encore trop souvent auprès d'un public naïf...

Après ce gros coup de pub, il pourrait se réveiller demain (lorsque les élections seront un souvenir moins pressant) avec la gueule de bois. cool

Dernière modification par josew (01-06-2012 17:25:32)


"Qui ne dit mot, consent"
Animateur d'un site d'informations sur le Nouvel Ordre Mondial et le Spirituel....
Non classé rouge.

Hors ligne

 

#89 01-06-2012 17:49:18

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Quand CQFD censure...

L'original :

Côté face, René Balme est le fondateur et l’animateur depuis 2001 de Oulala.net (à l’origine sous le pseudonyme de Gilles Lestrade), un site marqué par sa ligne éditoriale complotiste, sur lequel on retrouve nombre d’écrits dignes de l’extrême droite la plus crasse et pour lequel Balme revendique de 8 000 à 10 000 visiteurs par jour.

La copie :

Balme, candidat du Front de Gauche pour la 11e circonscription du Rhône, est donc également le fondateur et l’administrateur du site d’information Oulala.net, « créé en réaction à la couverture médiatique du 11 septembre dans le but de contrer la pensée unique » et qui peut se targuer de quelques milliers de pages vues par mois.

Incapable de faire un copier-coller… Alors pour le reste…
Ornella Guyet est la personne la plus influente passée par Acrimed lol
Petit florilège de commentaires :

Ornella Guyet a écrit:

« Ce que j’ai du mal à comprendre dans cet article, c’est pourquoi l’on mélange les révisionnistes et antisémites avec ReOpen911 et Zeitgeist ? “

Ben tiens fouillez donc dans les ‘forums’ de Reopen on y trouve de fieffés manipulateurs et des membres connus du ‘parti anti sioniste’ une véritable chambre de recrutement de l’extrême droite, une quasi secte aux méthodes plus que douteuses

Oui, cf. ces exemples donnés par le site antifasciste Conspishorsdenosvies : Lien

Même le Mrap a condamné ReOpen911 : Lien

Ornella a écrit:

Par ailleurs, tout à fait d’accord pour dire qu’on peut être contre les guerres néo-coloniales ET contre les dictatures. Le problème avec des gens comme Collon et ses petits camarades, c’est que sous prétexte d’être contre les premières, ils soutiennent les secondes, ce qui n’est pas du tout la même chose. Et malheureusement là encore, ce genre de confusion jette le discrédit sur l’anti-colonialisme et l’anti-impérialisme. Et puis voir des Kadhafi ou des Al-Assad comme des « résistants » à « l’impérialisme », c’est ridicule : à votre avis, où ces régimes achètent-ils leurs armes et outils de flicage du Net ?

Ornella a écrit:

Ni Acrimed ni Le Grand Soir n’ont jamais apporté aucune preuve tangible de l’inexactitude de l’article publié sur Article XI. D’ailleurs, ce que je pointais déjà à l’époque à propos du Grand Soir avec Joe Rashkounine dans ce papier s’est largement confirmé par la suite.

Pascal Riché a écrit:

Hello Yéti,
L’auteure est une pigiste pour Acrimed, le Canard enchainé, Témoignage chrétien, spécialiste de l’extrême droite.
Le lien que tu donnes me renvoie à une liste google de sites plus ou moins dingos ou alors à des auteurs liés à la même mouvance que Oulala.net.
Revendiques-tu les informations de ces sites ? Que veux-tu démontrer ? Qu’elle est payée par la CIA, vraiment ?
C’est ridicule : donne un lien précis, si tu veux critiquer l’auteur. On en reparlera.

Dernière modification par Pole (01-06-2012 18:37:36)


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#90 01-06-2012 18:17:53

josew
Membre du forum
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4170

Re: Quand CQFD censure...

Pole a écrit:

Ornella Guyet est la personne la plus influente passée par Acrimed lol

Bientôt elle pourrait être nommé directrice de France Inter à ce rythme-là, à la place du grand condor des années passées (les habitués du forum de Reopen se souviendront)... lol

Dernière modification par josew (01-06-2012 18:19:15)


"Qui ne dit mot, consent"
Animateur d'un site d'informations sur le Nouvel Ordre Mondial et le Spirituel....
Non classé rouge.

Hors ligne

 

#91 02-06-2012 19:17:42

AC
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 16-11-2007
Messages: 1319

Re: Quand CQFD censure...

alertez par mail les candidats du Parti de Gauche que vous connaissez , expliquez leur qui est Ornella !
rappelez que Jean Luc Melenchon considere Maxime Vivas comme un ami dans sa une du 17/mai/2012
Voila une occasion pour le Front de Gauche de resister au medias !

nous verrons si ce parti resiste ou s'ecrase face a l'accusation merdiaque de conspirationiste !!

Hors ligne

 

#92 04-06-2012 09:48:25

AC
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 16-11-2007
Messages: 1319

Re: Quand CQFD censure...

le commité de soutien à rené balme :

http://www.balme2012.info/2012/06/02/un … ene-balme/

il faut dénoncer les pratiques d'Ornella Guyet et barrer sa capacité de nuisance.

Hors ligne

 

#93 04-06-2012 15:26:57

AC
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 16-11-2007
Messages: 1319

Re: Quand CQFD censure...

en maque d'arguments ?

voir http://www.michelcollon.info/LGS-s-est- … debat.html

C'est le texte que Maxime Vivas a lu , dans une soirée debat, face aux membres d'Article XI

Hors ligne

 

#94 04-06-2012 20:41:49

toldo33
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 02-11-2008
Messages: 1627

Re: Quand CQFD censure...

Indymedia Suisse

Articles du 3 juin

4
Rue89 découvre l’existence de Oulala.net
Rue89 découvre l’existence de Oulala.net, présent sur la toile depuis 2001... et de René BALME (suivi du droit de réponse) Rédaction de oulala.net
22:26
c’est Bernard-Henri BHL qui a raison
Pour une fois, reconnaissons-le : c’est Bernard-Henri BHL qui a raison. On dit : le gars est un peu mytho (genre il croit que Botul lui parle dans son sommeil), avec des fois de nettes poussées d’égotisme. (Et ce n’est peut-être pas complètement (...)
20:50
Le massacre de Houla était planifié et a été instrumentalisé
Le massacre de Houla a suscité une colère d’autant plus grande que le massacre de ces familles était planifié et a été instrumentalisé de manière très précise. L’Occident qui, embarrassé, a accepté le plan Annan avec les contraintes imposées, a continué en fait de soutenir les bandes (...)


http://mediaslibres.lautre.net/?id_syndic=17

Hors ligne

 

#95 06-06-2012 12:07:38

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Le Front de gauche conserve son candidat accusé d'antisémitisme


http://static.lexpress.fr/medias/1818/930946_jean-luc-melenchon-candidat-du-front-de-gauche-a-la-presidentielle-le-5-avril-2012-a-toulouse-dan-sle-sud-de-la-france.jpg
LEGISLATIVES - René Balme, candidat du Front de gauche dans le Rhône, va cesser toute collaboration avec le site controversé Oulala.net.

René Balme, candidat Front de gauche dans le Rhône et accusé d'antisémitisme, maintient sa candidature aux législatives, en accord avec les instances de son parti, qui estime que l'élu a fait la preuve de son innocence.


René Balme, le maire de Grigny et membre du Parti de gauche, reste le candidat du Front de gauche dans la 11e circonscription du Rhône. Après avoir suscité la polémique pour sa participation à Oulala.net, l'élu a pris la décision, à la demande de son parti, de cesser toute collaboration avec ce site.

La semaine dernière, Rue89 et StreetPress avaient noté que, sur ce site collaboratif, qu'a fondé l'élu en 2001, officiaient des chroniqueurs antisémites, homophobes ou qui faisaient l'apologie de dictatures.

"D'une part, ce n'est pas René Balme qui a écrit ces textes, et d'autre part, c'est quelqu'un qui a eu des positions très claires vis-à-vis des thèses antisémites, qu'il a toujours combattues", assure Eric Coquerel, en charge des élections pour le Parti de gauche.

René Balme victime d'"une attaque en règle"?

La semaine dernière, René Balme a rejeté les accusations d'antisémitisme, d'homophobie ou de flirt avec l'extrême droite, et dénoncé "une attaque en règle". 

Vendredi, l'ancien directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, François Delapierre, a promis une décision rapide au sujet d'un éventuel retrait de l'investiture du FG à René Balme.

Selon lui, le parti ignorait jusqu'à l'existence de oulala.net. De son côté, René Balme a déclaré, ce mercredi, qu'il était toujours "pour le Front de Gauche en campagne pour accéder au second tour" des élections législatives. 

Avec AFP

http://www.lexpress.fr/actualite/politi … 23154.html

Pas du tout manipulateur de mettre le titre "Le Front de gauche conserve son candidat accusé d'antisémitisme" avec dessous une photo en gros plan de Mélenchon...

Dernière modification par Zorg (06-06-2012 19:35:35)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#96 06-06-2012 18:39:23

Edward
Membre du forum
Lieu: France
Date d'inscription: 22-08-2007
Messages: 2442

Re: Quand CQFD censure...

Le Front de gauche conserve son candidat accusé d'antisémitisme

Formidable coup de pub à une semaine des élections. Merci Pascale, Merci Ornella, Merci Johan. Ce sont vraiment des petits malins au parti de gauche. Le false flag, il fallait oser. En tout cas, il y en a un qui va devenir fou, c'est Marx.

Dernière modification par Edward (06-06-2012 18:41:17)

Hors ligne

 

#97 06-06-2012 19:36:06

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Appeler ça un coup de pub, il faut oser...
roll


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#98 06-06-2012 22:07:41

Edward
Membre du forum
Lieu: France
Date d'inscription: 22-08-2007
Messages: 2442

Re: Quand CQFD censure...

Zorg a écrit:

Appeler ça un coup de pub, il faut oser...

La publicité comme la rumeur peut-être bonne ou mauvaise. Et comme dit le proverbe, "Mieux vaut une mauvaise publicité que pas de publicité du tout".

Hors ligne

 

#99 07-06-2012 06:46:59

toldo33
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 02-11-2008
Messages: 1627

Re: Quand CQFD censure...

Le Blog du Monde

Le cas René Balme embarrasse le Parti de gauche



http://gauche.blog.lemonde.fr/2012/06/0 … de-gauche/

Hors ligne

 

#100 07-06-2012 08:56:45

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Quand CQFD censure...

En même temps, cf le sondage de Reopen, je ne suis pas absolument sûr que la publicité soit réellement négative.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#101 07-06-2012 09:10:32

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6638

Re: Quand CQFD censure...

Redford a écrit:

En même temps, cf le sondage de Reopen, je ne suis pas absolument sûr que la publicité soit réellement négative.

+1
Je me suis déjà fait la même réflexion.

Hors ligne

 

#102 07-06-2012 09:44:48

AC
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 16-11-2007
Messages: 1319

Re: Quand CQFD censure...

Edward a écrit:

Le Front de gauche conserve son candidat accusé d'antisémitisme

Formidable coup de pub à une semaine des élections. Merci Pascale, Merci Ornella, Merci Johan. Ce sont vraiment des petits malins au parti de gauche. Le false flag, il fallait oser. En tout cas, il y en a un qui va devenir fou, c'est Marx.

je ne comprend pas ce que tu dis.

coup de pub ? false flag du parti de gauche ?

meme moi qui suis reopen911-compatible je ne vois pas comment on peut immaginer que le PG puisse tirer profit des trois gros titres de Rue89  :

Le Front de Gauche maintient son candidat conspirationniste

Le candidat conspirationniste du Front de Gauche fait le ménage

Une tache rouge-brune dans la campagne du Front de Gauche


franchement dire qu'un parti politique,  puisse se rejouir en cachette de ce genre de dégueuli....

Pascal Riché | Redchef Rue89 :


Ré Balme (Rene-Balme.org)

Le Front de Gauche a décidé de ne pas retirer son investiture à René Balme, son candidat dans le onzième circonscription du Rhône. Ce dernier s’est engagé à cesser toute collaboration avec son site Ouala.net, qui a publié de nombreux textes conspirationnistes, antisionistes, complaisant vis-à-vis de régimes autoritaires, comme l’a exposé Rue89.

René Balme a retiré quelques-uns des articles les plus choquants. Il s’est également répandu en insultes contre Rue89 et contre l’auteure de cet article qu’il a dénoncé comme étant « une sorte d’assassinat politique ».

« Notre ami Dieudonné »



Capture d’écran de « Une agence de presse est née », article de René Balme sur Oulala.net (Oulala.net)

Il reste pourtant, sur son site, quelques articles que nous lui conseillons aussi de pousser sous le tapis avant que le Front de Gauche ne se ravise. Un exemple, ce texte où René Balme lui-même, sous sa signature en 2005, prend la défense de celui qu’il appelle « notre ami Dieudonné », fustige « le lobby » (juif) et met en garde la « communauté religieuse » qui veut « s’approprier la mémoire, le pouvoir et accessoirement influer sur les orientations concernant la politique étrangère ou intérieure d’un pays laïque et républicain ».

N’en déplaise à René Balme, ce genre de prose ne nous semble pas conforme aux valeurs du Front de Gauche.

Dernière modification par AC (07-06-2012 09:53:59)

Hors ligne

 

#103 07-06-2012 10:47:34

Griffin
Membre du forum
Date d'inscription: 19-07-2011
Messages: 815

Re: Quand CQFD censure...

En 2005, il était déjà personna non grata Dieudo ?

Hors ligne

 

#104 07-06-2012 14:06:11

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Quand CQFD censure...

In & out. Pas autant qu'aujourd'hui mais presque totalement pestiféré télé.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#105 08-06-2012 00:04:16

Edward
Membre du forum
Lieu: France
Date d'inscription: 22-08-2007
Messages: 2442

Re: Quand CQFD censure...

AC a écrit:

franchement dire qu'un parti politique,  puisse se rejouir en cachette de ce genre de dégueuli....

Est-ce que pour toi être qualifié de "conspirationniste qui ne croit pas à la version officielle sur le 11 septembre" est une insulte ? Si, c'est non, alors tu comprendras aisément que pour ce parti de bobos qui a tant de mal à incarner le peuple (cf la quatrième position de Mélenchon, devant Bayrou, pour le vote ouvrier lors du premier tour des présidentielle), c'est du pain béni. Ils en redemandent, c'est certain.

Hors ligne

 

#106 08-06-2012 14:10:52

AC
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 16-11-2007
Messages: 1319

Re: Quand CQFD censure...

Edward a écrit:

AC a écrit:

franchement dire qu'un parti politique,  puisse se rejouir en cachette de ce genre de dégueuli....

Est-ce que pour toi être qualifié de "conspirationniste qui ne croit pas à la version officielle sur le 11 septembre" est une insulte ? Si, c'est non, alors tu comprendras aisément que pour ce parti de bobos qui a tant de mal à incarner le peuple (cf la quatrième position de Mélenchon, devant Bayrou, pour le vote ouvrier lors du premier tour des présidentielle), c'est du pain béni. Ils en redemandent, c'est certain.

Ta phrase signifierait que "le peuple" aurait une proportion majoritaire de "conspirationiste" est que donc le PG aurait interêt à se coller une image de conspi.....
il n'existe absoluement RIEN, NUL PART qui démontre que "le peuple" aurait une tendance majoritairement "conspi", et aucun dirigeant PG ne fabriquerait une stratégie autour d'une idée aussi peripherique au discours politique de base, et sur un postulat qui de plus est soit faux , soit pas prouvé.

Quand à ma réponse elle n'est pas "NON" mais "OUI"  : "OUI" c'est une insulte pour ce parti comme ça l'est pour n'importe quelle parti de france excepté celui de Dieudonné,  dans le contexte mediatique actuel sur le 11 septembre en france, qui assimile conspi du 11/9 à antisemite ou folle-dingue.

en 2012 se coller cet image "conspi" pour un parti politique c'est largement negatif, ce sera peut etre positif dans 20 ans, mais aujourd'hui il faut vraiment rester enfermer chez soit les volets fermés pour ne pas réaliser qu'aucun parti politique de france à part celui de dieudonné n'a envi de se retrouver associé aux "conspi du 11 septembre"

Dernière modification par AC (08-06-2012 14:12:46)

Hors ligne

 

#107 18-06-2012 21:49:29

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Conspiracy Watch - 11 06 2012 :

René Balme, « heureux d'être un conspirationniste »

Candidat du Front de Gauche dans la 11ème circonscription du Rhône, René Balme ne s’est finalement pas qualifié pour le second tour des élections législatives. Dans son dernier discours de campagne, jeudi dernier, le très controversé maire de Grigny persiste et signe.

http://www.conspiracywatch.info/photo/art/default/4366655-6581273.jpg?v=1339368321

(...)

Voici la transcription intégrale des 11 premières minutes du discours prononcé par René Balme :

(…) Cette campagne elle a été quand même marquée par quelque chose d’ignoble qui est mené depuis plus d’une semaine par les médias parisiens qui, à partir d’un site internet participatif et collaboratif auquel je participe, se sont permis des raccourcis et des insultes intolérables. Ce site internet, c’est Oulala, c’est un site historique sur la Toile puisqu’il a été créé en 2001 par un collectif. Il a même été créé avant "Le Grand Soir" qui lui aussi est un site alternatif dirigé par mon ami Maxime Vivas qui lui aussi a fait les frais de la campagne haineuse de cette pseudo-journaliste dont je tairai le nom pour ne pas lui faire de la publicité.

A aucun moment vous avez pu remarquer que dans les attaques qui ont été portées contre nous, mon site de campagne ou mon site personnel n’ont été cités. Il n’y a aucun lien sur mon site de campagne ni sur mon site personnel, et pour cause, parce que s’ils étaient allés sur mon site de campagne ou mon site personnel, ils auraient vu que ce que j’ai écrit, les valeurs que je mets en avant sont très très éloignés des insultes qui nous sont portées par la presse parisienne.

Voilà des dizaines d’années que je me bats contre la pensée unique et contre les médias inféodés aux puissances de l'argent. A chaque salon du livre qu’on organise dans cette salle, il y a les médias alternatifs qui participent et on les invite tous car on considère, nous, que s’il n’y a pas de contre-pouvoir à ces médias nationaux qui véhiculent une seule idée, en recopiant les déclarations des agences de presse et de l’AFP sans aller fouiller, sans aller chercher la vérité, s’il n’y a pas des médias alternatifs qui disent autre chose que ce que dit TF1, que ce que dit Le Monde – autoproclamé « journal de référence » Le Monde, quand même ; hein ! autoproclamé « journal de référence »… lisez Le Monde, vous verrez la « référence ».

Voilà aussi des dizaines d’années que je me bats pour le peuple palestinien – Martial [Martial Passi, maire de Givors - NDLR] en parlait – en dénonçant l’horrible, l’inconcevable, la barbarie de Tsahal et du gouvernement israélien. Voilà des dizaines d’années que je me bats contre le sionisme, cette idéologie qui anime l’Etat d’Israël et le pousse à enfermer derrière des murs le peuple palestinien et les enfants palestiniens avec une volonté affichée de les décimer. C’est ça le sionisme. Et le sionisme, c’est pas l’antisémitisme. C’est complètement différent. Sauf qu’ils ont réussi, aujourd’hui, partout, à faire dire aux mots l’inverse de ce qu’ils disent. Et c’est pas uniquement le sionisme. C’est toute une palette de mots qui aujourd’hui sont utilisés pour dire des choses différentes de ce qu’ils définissent. La sémantique, c’est très très important. Et aujourd’hui, le capitalisme est arrivé à nous faire croire des choses à partir de mots qui disent d’autres choses.

Voilà aussi des dizaines d’années que je me bats pour le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes contre toute forme de colonisation, contre l’hégémonie américaine, contre les va-t-en-guerre, et je veux dire que ces 2 ou 3 dernières années qu’on vient de passer, la colonisation elle y est allée bon train. J’ai pas entendu les médias – ceux qui m’attaquent aujourd’hui – s'élever contre ce qui s’est passé en Libye, contre ce qui se passe en Irak, contre ce qui se passe aujourd’hui en Syrie. Parce que c’est bien beau de dire : « la Syrie – évidemment – c’est Bachar Al-Assad ». La Syrie c’est pas Bachar Al-Assad. La Syrie, c’est le seul pays au monde qui regorge d'une quantité incroyable de gaz ! Et la Syrie, c’est le lieu aujourd’hui où a lieu le conflit entre l’Orient, et puis la Russie et la Chine, et ça se passe en Syrie. Voilà ! Et qui c’est qui tire les ficelles de tout ça ?... [inaudible] Voilà ! Et la France y participe ! Sauf ça on n’a pas le droit de le dire, parce que si on le dit, on est un « conspirationniste ». Et ben je suis heureux d'être un conspirationniste, parce que je continuerai à dénoncer ce genre de choses. [applaudissements de la salle]

Voilà plus de 40 ans que je me bats contre l’antisémitisme, contre le racisme, pour l’amitié entre les peuples, et que je me bats pour le vivre-ensemble, et on le fait ça avec Martial, lui sur sa commune de Givors et nous sur notre commune de Grigny et, croyez-moi, ça réussit quand même plutôt bien sur nos communes. Voilà. Et c’est pour ça qu’on dérange évidemment.

Voilà une dizaine d’années que j’ai pris fait et cause pour les démocraties qui naissent de manière révolutionnaire en Amérique latine parce que ça, Le Monde n’en parle pas. L’Express n’en parle pas. Rue89 n’en parle pas ! Pour eux, Chavez est un « dictateur ». Chavez a été élu trois fois au suffrage universel. C’est pas de la dictature quand on est élu au suffrage universel. Et pendant que Chavez était élu au suffrage universel, Bush, pour son deuxième mandat, on savait pas qui c’est qui comptait les bulletins. Personne l’a dénoncé ça. C’est un crime de le dénoncer ? Moi je le dénonce. Quitte à me faire traiter de « conspirationniste ». Donc le Venezuela a montré le chemin et d’autres ont suivi, démontrant par là même qu’une autre société était possible et que le capitalisme n’est pas le seul modèle de société au monde comme on voudrait nous le faire croire aujourd’hui. Il en existe d’autres de modèles. Et notre programme « L’Humain d’abord ! », qui s’appuie sur les réussites d’Amérique latine pour proposer un autre projet de société est un programme à opposer à celui du capitalisme. On peut d’autant plus l’opposer que notre programme il est chiffré, c’est pas un programme qui est sorti d’un chapeau comme ça. Il a été travaillé, il a été travaillé par nous, il a été travaillé par le peuple et il a été travaillé par des économistes, et nos économistes à nous, sont aussi intelligents que les économistes du capitalisme ! Si ce n’est plus. [applaudissements]

Et le crime suprême, ça a été pour nous d’avoir fait de Salah Hamouri citoyen d’honneur de la ville de Grigny ! [applaudissements] C’est ça qu’ils veulent nous faire payer à travers la campagne médiatique qui est menée aujourd’hui par Rue89, une pigiste de Rue89 ! [applaudissements] Pas une journaliste, une pigiste ! Ils veulent nous faire payer Salah Hamouri et tous ceux qui l’ont soutenu. Faut-il donc que ces prises de position soient justes, immensément justes et que la vision que nous avons du monde dérange pour que l’on veuille me faire payer au prix fort ces engagements. Mais je m’y attendais… je m’y attendais. Et on était préparé. La campagne qui me vise est bien orchestrée. Donc je vous l’ai dit, elle est partie de Rue89, elle a été relayée par Le Figaro, L’Express, Le Monde. Et une foule de médias sur internet et je ne parle pas des hystériques qui se défoulent sur la Toile et qui m’insultent à longueur de journée. On réglera le problème après le deuxième tour des présidentielles [rires].. euh, des législatives ! [applaudissements]

Donc il s’agit pas pour eux d’attaquer les idées, il ne s’agit pas de m’attaquer sur mon parcours syndical ou politique, et encore moins sur la réussite de notre gestion municipale, non. Les coups sont plus bas. Ils s’appuient sur des articles écrits par d’autres sans tenir compte de l’année de publication ni du contexte. Tout est bon pour tenter de démolir politiquement et psychologiquement un individu.

En quarante ans de vie politique et syndicale, j’ai côtoyé des gens qui ont eu des parcours chaotiques, mais qui n’en a pas eu ? Je m’en suis éloigné et j’ai coupé les ponts avec certains. Mes charognards remontent le temps et extrapolent pour nuire. C’est ce qu’ils font toute la journée. Et pire, ils osent décider qui doit tenir le porte-plume et ce qu'il est bon de dire ou de ne pas dire. Avec eux, plus de liberté de dire, d'écrire, de penser. Ce sont les nouveaux censeurs de ce siècle, détenteurs de la vérité la seule autorisée. Moi je me rappelle d’une époque où on avait un ministre de l’Information. Je me rappelle de Peyrefitte. Pas besoin de ministère de l’Information, ils sont là : vous prenez Rue89, Le Monde, L'Express et vous avez le ministère de l'Information, qui vous empêche de dire ce que vous avez envie de dire. Honte à Rue89 ! [huées dans la salle] Honte au Monde ! Honte au Nouvel Observateur ! [huées et sifflements dans la salle] Honte à toutes celles et à tous ceux qui ont participé à la curée ! Honte à celles et ceux qui ont douté de mon intégrité, parce qu’il en est, et qui ont donné du grain à moudre à la presse aux ordres ! Honte à celles et ceux qui utilisant leur carte de presse comme une arme pointée sur la tête d’un élu du peuple se sont discrédités. Ils sont devenus complices de la machination et du système que nous combattons, nous, loyalement, politiquement avec nos arguments. [applaudissements]

Nous sommes les élus du peuple et je vous le dis droit dans les yeux à vous qui avez décidé de m'abattre : nous sommes des milliers qui avons décidé de ne pas courber l’échine, de ne pas nous agenouiller, de ne pas baisser les yeux. Nous représentons aujourd'hui 4 millions d'électeurs. Demain, nous en représenterons plus encore, et il faudra qu'on nous entende, il faudra qu'on nous respecte. Notre combat contre les puissances de l’argent, contre la pensée unique, contre les mensonges médiatiques, ne cessera pas parce que vous avez tenté d’intimider l’un d’entre nous, au contraire. Ces attaque démontrent que nous avons raison, mille fois raison, et elles nous encouragent à poursuivre afin d’éclairer les consciences. Nous ne nous laisserons pas imposer une vision unique et biaisée du monde, celle qui consiste à affirmer que le capitalisme est la seule solution, c’est faux, il y en a d’autres je le disais tout à l’heure et le programme du Front de Gauche est là pour nous le démontrer. (…)

http://www.conspiracywatch.info/Rene-Ba … _a862.html


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#108 18-06-2012 22:44:06

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Je vais être limite HS [edit : apparemment je ne l'étais pas] mais j'aimerai vous faire part d'un doute.
Sur le site de CW, j'ai trouvé deux articles repris du site 75020.fr et signés Alice Masami.
J'ai comme l'impression que cette Alice Masami et Ornella Guyet ne sont qu'une et même personne.

Voici les deux articles en question signés Alice Masami :

75020.fr - 08 06 2012 :

Qui est Hubert Marty ?

Par gdarbord, le 8 juin 2012, dans la rubrique Enquête

Depuis une semaine, les affiches d’un illustre inconnu sont apparues sur les panneaux électoraux le long des boulevards de Belleville et Ménilmontant. Ce mystérieux candidat, c’est Hubert Marty, un ex-policier des renseignements généraux, théoricien du complot aux fréquentations peu recommandables.

Candidat éligible aux législatives dans la 6e circonscription de Paris, Hubert Marty a par ailleurs accepté de nous accorder un entretien.

La vie du candidat Hubert Marty, de son nom complet Hubert Marty-Vrayance, ex-RG, s’écrit comme un roman policier. Peu de sources existent concernant sa carrière dans la police, hormis lui-même et Wikipedia, dont la fiche est extrêmement complaisante. Ce qui est sûr, c’est que l’homme semble avoir été lié à plusieurs affaires nébuleuses ayant entaché la vie politique de ses vingt dernières années avant d’être évincé de la police en 2010.

http://le75020.fr/wp-content/uploads/2012/06/marty-tract_2_2-213x300.jpg
Hubert Marty-Vrayance se présente aux législatives dans la 6e circonscription de Paris. (Tract de campagne)

La biographie d’Hubert Marty-Vrayance nous apprend qu’il est né en 1958 et est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Sa carrière aux RG débute au Havre en 1985, puis se poursuit dans la Nièvre à partir de 1988. En 1993, il est promu en Afrique au Gabon comme conseiller juridique du général d’armée qui dirigeait la police gabonaise. Il y fait la connaissance de proches d’Omar Bongo, ce dirigeant africain clé de voûte de la Françafrique.

Nommé au Burundi en 1995, soit un an après le génocide au Rwanda, il « faillit être tué lors du vol à main armée de sa voiture de l’ambassade de France commis en mai 1996 par des voyous d’origine rwandaise », nous apprend Wikipedia. Il semblerait que cette action se soit située dans le cadre d’une série d’action anti-françaises menées en représailles de l’Opération Turquoise menée par l’armée française au Rwanda.

De retour en France, il reprend ses activités de renseignement au sein de la police, cette fois dans les services liés à la sécurité informatique. Il aurait continué de collaborer avec le chef des RG Yves Bertrand sur des dossiers liés à l’affaire Pierre Bérégovoy (dans lequel il soutient la théorie de l’assassinat), bien qu’Yves Bertrand nie lui avoir commandé une enquête parallèle sur ce sujet. Il aurait aussi mené une enquête parallèle sur Yvan Colonna, toujours à la demande d’Yves Bertrand, qui cherchait à concurrencer son adjoint chargé de l’enquête après l’arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir.

L’animosité de Sarkozy et Guéant

Bakchich.info décrit l’épisode : « C’est ainsi que le commissaire Marty-Vrayance se retrouve à Caracas. Hélas, non seulement Colonna n’est pas sous les tropiques, mais la mission est éventée. Pour l’ami Bertrand c’est fâcheux. En dépit des ordres reçus, il a engagé une enquête parallèle. Bertrand s’en tire avec un gros savon administré par Claude Guéant, mais pour « Gorge profonde » les jours au sein de la police nationale sont désormais comptés. Et d’autant plus que ce garçon, décidément doté d’une imagination extraordinairement fertile, nourrit des idées particulièrement iconoclastes sur la prise d’otage de la maternelle de Neuilly, en mai 1993. L’affaire « Human Bomb »… »

Sa participation au « cabinet noir » d’Yves Bertrand visant, sous Jacques Chirac, à déstabiliser des concurrents politiques lui vaut également l’animosité de Nicolas Sarkozy et Claude Guéant à leur retour au pouvoir. Il est finalement évincé en 2010 de la police pour avoir vendu des fichiers du STIC à un ex-gendarme devenu détective privé, une manipulation de la DST pour le faire tomber, toujours selon Wikipedia. Depuis, Hubert Marty se bat pour sa réintégration, selon ses propres dires, et semble espérer un retour en grâce avec la gauche au pouvoir.

Les complots

Partisan de la théorie du complot concernant le suicide de Pierre Bérégovoy qui, selon lui, aurait été assassiné par des hommes grenouilles, Hubert Marty-Vrayance voit des complots un peu partout. Un de ses faits d’armes les plus importants en la matière concerne le 11-Septembre, qualifié de « film à grand spectacle » à propos duquel il défend par exemple la thèse qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone et que ce sont des hologrammes associés à des explosions qui ont fait chuter les tours du World Trade Center.

C’est sur ce sujet qu’il s’est rapproché de Thierry Meyssan, alors qu’il était au départ chargé de le surveiller pour le compte des RG. Dans leur livre L’Effroyable mensonge, les journalistes Guillaume Dasquié et Jean Guisnel ont remarqué dans la liste des personnes remerciées par Meyssan à la fin de son ouvrage L’effroyable imposture – qui explique lui aussi qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le pentagone le 11 septembre 2001 – les initiales H. M.-V. Bien que Marty-Vrayance ait tenté de faire retirer les passages le concernant de ce livre, il a toujours été débouté.

En novembre 2008, Libération a révélé que l’ancien patron des RG Yves Bertrand se serait servit du Réseau Voltaire pour faire passer des « torpilles » dans la presse contre le Monsieur Sécurité de Nicolas Sarkozy, Alain Bauer. Thierry Meyssan, mis en cause, nie les faits mais cite le commissaire Marty-Vrayance dans sa réponse : « Thierry Meyssan et le Réseau Voltaire ont été placés par les Renseignements généraux sous la surveillance du commissaire Marty-Vrayance qui a appartenu à l’équipe d’Yves Bertrand [...] Lorsqu’il travaillait au Secrétariat général de la Défense nationale, le commissaire Marty-Vrayance a alerté le Réseau Voltaire sur l’existence de certaines sources ouvertes, mais il n’a jamais eu la moindre influence sur le contenu des publications du Réseau Voltaire ou de Thierry Meyssan. »

Le site spécialisé dans le suivi de l’actualité liée au conspirationnisme, Conspiracy Watch s’interroge : « Sans préjuger de l’influence qu’ont eu, sur la thèse de Meyssan, les « sources ouvertes » sur lesquelles Marty-Vrayance a attiré son attention, chacun est en droit de se demander comment un commissaire de police chargé à l’origine de « surveiller » le Réseau Voltaire, en est arrivé à leur fournir des tuyaux ! »


La version de Thierry Messan

Comment ? Thierry Meyssan le raconte lui-même en 2008 au site complotiste ReOpen911 :

« Hubert Marty-Vrayance était le patron des Renseignements généraux dans la Nièvre. François Mitterrand avait souvent recours à lui pour mener hors hiérarchie des enquêtes sensibles. Il a pris contact avec moi, en 1990, dans le cadre d’une de ces enquêtes. Comme il avait fini par le connaître bien, il a été par la suite chargé par le directeur central Yves Bertrand, de me surveiller. Nous nous rencontrions de temps à autre et discutions afin que ses rapports sur mon activité prennent en compte mon point de vue.

Il se trouve qu’en 2001, il était comme moi et les deux auteurs que vous citez, membre d’une liste de discussion sur Internet consacrée à l’actualité du renseignement. Des centaines de professionnels y participaient, des magistrats, policiers, militaires et journalistes. Nous avons eu sur cette liste des échanges à propos des attentats du 11-Septembre. Il était sur la même ligne que moi. Il se peut que sa conviction se soit appuyée sur des éléments couverts par le secret Défense, d’autant qu’il travaillait alors au Secrétariat général de la Défense nationale, l’organisme rattaché au Premier ministre qui coordonne les services français de renseignement. En tout cas, il n’en a pas fait mention dans ces échanges et s’est borné, dans le respect de son statut, à ne citer que des sources ouvertes (presse et rapports publics).

J’ai utilisé certaines des références qu’il avait mentionnées et j’ai trouvé amusant de remercier en fin d’ouvrage le fonctionnaire chargé de me surveiller. J’ai eu tort, car au même moment les services français ont été traversés par un regain de tension entre atlantistes et gaullistes. Le commissaire Marty-Vrayance, qui jouait un rôle particulier dans plusieurs services à la fois, a été éjecté et érigé en bouc émissaire. Par la suite Nicolas Sarkozy s’est acharné sur lui et, en tant que ministre de l’Intérieur, l’a révoqué par décret de la fonction publique. Il a été accusé à tort de toutes sortes de crimes et incarcéré avant d’être blanchi de ce dont on l’accusait et d’être relaxé. Sur procès-verbal, il a été établi que la personne qui avait témoigné contre lui, avait menti à la demande d’un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur. Cet individu n’a pas été sanctionné. »

Aujourd’hui encore, Hubert Marty-Vrayance n’en démord pas. Il aurait même d’autres révélations à faire : sur les liens entre Sarkozy et Kadhafi, sur l’affaire Karachi…

Qui dit théories du complot dit, bien souvent, extrême droite. Or, si le candidat sans étiquette Hubert Marty veut bien se définir comme un « gaulliste de gauche », il nourrit des amitiés et des fréquentations clairement marquées. Outre Thierry Meyssan, dont le rapprochement avec l’extrême droite est établi de longue date, on peut noter qu’Hubert Marty-Vrayance intervient régulièrement dans des médias d’extrême droite, notamment à propos du 11-Septembre. Il a par exemple été invité pour parler de ce sujet par Emmanuel Ratier, autre informateur de Thierry Meyssan considéré comme l’héritier intellectuel du propagandiste antisémite Henry Coston, sur la station d’extrême droite Radio Courtoisie le 29 septembre dernier.

Côté écrits, Marty-Vrayance n’est pas en reste. Il a participé à un ouvrage collectif, Le 11-Septembre n’a pas eu lieu, avec des figures de l’extrême-droite.


Voici les plus connus :

- Michel Drac est un ex-militant d’Egalité et Réconciliation, l’association d’Alain Soral, proche des Identitaires, éditeur et animateur du site conspirationniste Scriptoblog. Il intervient régulièrement dans divers médias d’extrême droite.

- Alexis Kropotkine alias Alexis de Bruycker n’a rien à voir avec son homonyme anarchiste. C’est un partisan connu de la théorie du complot concernant le 11-Septembre. Il collabore au magazine conspirationniste Nexus et co-anime le blog « Enquête et faits divers ». Le 24 septembre dernier, il a donné une conférence sur le 11-Septembre au café Le Falstaf à Bastille, en compagnie d’Hubert Marty-Vrayance.

- Le Libre Penseur, dit aussi LLP, de son vrai nom Salim Laïbi, se présente aux législatives à Marseille lui aussi sans étiquette, autour du thème « UMPS dégage ». C’est en réalité un proche de Dieudonné et d’Alain Soral, ex-militant du Mouvement des damnés de l’impérialisme du suprémaciste noir antisémite Kemi Seba. Egalité et Réconciliation est le principal vecteur de sa campagne sur Internet. Obsédé du complot (de John Lennon à Karl Marx en passant par les brochures publicitaires de Citroën), ce dentiste de profession nie également l’existence du virus du Sida.

- Pierre Dortiguier se présente comme un « philosophe ». C’est un conspirationniste qui défend l’idée du récentisme, à savoir que le Moyen-Age n’aurait pas existé ou que l’an 0 ne serait pas la naissance du Christ mais la fondation de Rome. Une de ses dernières conférences sur le sujet a été organisée et filmée par Egalité et Réconciliation Marseille et Salim Laïbi. Il s’intéresse entre autres aux thèses racialistes d’Arthur de Gobineau, qui au 19e siècle a été à l’origine du racisme moderne avec son Essai sur l’inégalité des races humaines. Il intervient très souvent sur l’Irib, une agence de presse du régime iranien.

- Philippe Prévost est un historien des droites, spécialisé dans l’histoire du royalisme. Il a écrit un ouvrage contesté sur l’Action française, qui si on en croit l’un de ses collègues, Emile Poulat (directeur d’étude à l’EHESS), s’apparenterait plus à un travail de propagande qu’un un travail d’historien, en ce qu’il « reste dans la tradition militante de l’Action française, indifférent ou insensible aux règles et aux exigences universitaires ».

- Johan Livernette, ancien journaliste sportif au journal communiste La Marseillaise, il en a été licencié pour son soutien à Dieudonné et Alain Soral. Proche d’Egalité et Réconciliation, il continue d’écrire des ouvrages et à donner des conférences largement relayés dans les milieux d’extrême droite.

Cerise sur le gâteau : l’ouvrage est préfacé par Alain Soral, préface dans laquelle l’essayiste fustige un complot ourdit par « l’oligarchie américano-sioniste » et qualifie le livre de Meyssan sur le sujet de « magnifique exemple de ce que pourrait devenir, de façon plus générale, le révisionnisme historique sans l’inique loi Gayssot » qui, rappelons-le, punit la négation de la Shoah. Interrogé sur cette proximité, Hubert Marty revendique le droit d’être en accord avec Alain Soral sur le 11-Septembre sans partager toutes ses idées.

Mais les liens de Marty-Vrayance avec l’extrême droite ne s’arrêtent pas là. Il participe actuellement à un cercle de réflexion, Civis, où se retrouvent des membres des Indignés, du Réseau voltaire et de La Dissidence (un mouvement politique qui se veut être « la résistance française » face à la mondialisation). C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’il a rencontré son suppléant François Belliot, professeur de Lettres et participant au mouvement des Indignés.

Outre La Dissidence et Le Réseau Voltaire, on retrouve dans Civis l’association We Are Change Paris (un groupe complotiste ayant pour principale thématique le 11-Septembre et qui s’est illustré par une action contre Jacques Attali au Salon du Livre avec Egalité et Réconciliation en 2009 et le Parti du Vote Blanc.

Candidat sulfureux, Hubert Marty écume donc les marchés autour d’une thématique anti-corruption, en cachant soigneusement ses activités et fréquentations annexes : sur son blog de campagne, en dépit d’une resucée de sa fiche Wikipedia qui évoque ses liens avec Thierry Meyssan, il met surtout en avant ses apparitions dans la presse aux côtés de hautes personnalités de la vie politique. Des photos, prises au fil de sa carrière dans la police et sur lesquelles il apparaît en arrière plan le plus souvent, ne démontrent rien concernant sa proximité avec les personnalités en question (il est normal après tout que les RG soient présents lors de cérémonies officielles et déplacements de personnalités) mais suggèrent un certain égotisme. À l’occasion de cette élection, il espère bien en tout cas grapiller quelques voix auprès d’électeurs naïfs.

Alice Masami

http://le75020.fr/paris-XXe-75020-20e-a … 75020-info


75020.fr - 08 06 2012 :

Geneviève Béduneau, candidate de l’extrême et de l’étrange (15e circ°)

Par gdarbord, le 8 juin 2012, dans la rubrique Législatives 2012

Avec plus de 50 candidats aux élections législatives toutes circonscriptions confondues, le 20e arrondissement ne manque décidément pas de prétendants pour ses trois sièges de député(e)s (6e, 8e et 15e circonscriptions de Paris). Parmi eux, on a pu déceler des candidats quelque peu fantaisistes, dont Geneviève Béduneau, candidate du Rassemblement Bleu Marine dans la 15e circ°, adepte du paranormal et des théories du complot.

Dans sa liste des candidats gratinés du Rassemblement Bleu Marine, Rue89 évoque le cas de Geneviève Béduneau en ces termes : « Geneviève Béduneau, candidate dans la quinzième circonscription de Paris, a un doctorat de théologie orthodoxe. Sur son blog, elle explique qu’elle a visité le cimetière du Père-Lachaise avec un spécialiste des vampires. Elle se réjouit que la tombe d’Allan Kardec, fondateur du spiritisme, soit fleurie par ses disciples. » Il n’en fallait pas plus pour exciter notre curiosité !

http://le75020.fr/wp-content/uploads/2012/06/livre-criminel-ou-heros-ratko-mladic-188x300.jpg
Geneviève Bénudeau a participé à la traduction d'un livre sur Ratko Mladic intitulé «Criminel ou héros ?». «Ratko Mladic, criminel ou héros», collectif, éd. Le Verjus, 2006

Bien que candidate du Rassemblement Bleu Marine, Geneviève Béduneau n’est pas issue du FN. C’est une militante du SIEL (Souverainisme, indépendance et libertés), un mouvement créé fin 2011 par Paul-Marie Coûteaux. Si nous n’avons pu entrer en contact avec elle, en revanche, elle a accepté de donner une interview à Gambetta Village dans laquelle elle se décrit comme « une femme de 65 ans, écrivain » et indique : « C’est effectivement la première fois que je me présente à une élection et que je milite activement sur le terrain. »

Ratko Mladic, ce héros

Les sympathies de Geneviève Béduneau, partiellement relevées par Rue89, sont édifiantes : elle fait partie du comité de rédaction du site Balkans.info, qui est né en 1996 suite à la guerre de Yougoslavie et qui a affiché un constant soutien à Slobodan Milosevic et aux criminels de guerre serbes.

Dans cette équipe, on retrouve entre autres aux côtés de Geneviève Béduneau le catholique intégriste Pierre Hillard (vulgarisateur en langue française de la théorie du complot autour du « Nouvel Ordre Mondial »), Jean Robin (animateur du site « Enquête et débat » qui offre des tribunes régulières à des théoriciens du complot et personnalités d’extrême-droite) ou encore Komnen Becirovic, un nationaliste serbe régulièrement invité dans les médias et qui s’est récemment illustré en participant à un meeting de soutien à Bachar Al-Assad.

Le blog Droites extrêmes géré par deux journalistes du Monde et le site Conspiracy Watch remarquent également que le directeur de Balkans-info, Louis Dalmas, collabore depuis 2009 au site islamophobe Riposte laïque. En mai 2011, il y signait un article intitulé : « Mladic n’est pas le « boucher des Balkans », c’est un patriote qui s’est battu contre l’invasion islamique ».

http://le75020.fr/wp-content/uploads/2012/06/75_beduneau-genevieve_Rass-bleu-marine_DR-300x210.jpg
Geneviève Béduneau, membre du SIEL, concourt aux élections législatives dans la 15e circonscription de Paris sous la bannière du Rassemblement bleu Marine. Photo : DR

La candidate Bleu Marine a également participé à la traduction d’un livre intitulé Ratko Mladic, criminel ou héros ? Comme le relève Rue89, « sur la couverture, l’homme surnommé « le boucher des Balkans », sourit de façon décontractée ». Le résumé de cette hagiographie vaut aussi son pesant d’hypocrisie : « Mais qui est donc cet homme que tous les chroniqueurs des “guerres justes”, agglutinés dans l’antichambre climatisée du procureur du TPIY, vitupèrent à l’envi et nomment “boucher des Balkans” ? ». En tant qu’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic est actuellement jugé au Tribunal pénal international de LaHaye, pour génocides, crimes contre l’humanité et crimes de guerre pendant la guerre de Bosnie qui a fait 100 000 morts et 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995. Il lui est notamment reproché d’avoir ordonné le massacre de Srebrenica.

Un peu partout dans les milieux d’extrême-droite, on retrouve les écrits de Geneviève Béduneau : sur le site « national-révolutionnaire » VoxNR de Christian Bouchet (reprise d’un article paru sur Balkans Infos), au sommaire de la revue Krisis fondée par Alain de Benoist (théoricien de la « Nouvelle Droite »), invitée par le chef du SIEL Paul-Marie Coûteaux sur Radio Courtoisie et même sur le site de l’intellectuel rouge-brun belge Michel Collon, qui s’est lui aussi illustré ses derniers mois par son soutien aux dictatures arabes en proie à des mouvements d’émancipation populaires. Rien de très étonnant, en somme, pour une candidate du Rassemblement Bleu Marine.

Petits hommes verts et Twin Towers

http://le75020.fr/wp-content/uploads/2012/06/genevieve-benudeau-societes-secretes-paranormal-150x150.jpg
"Des sociétés secrètes au paranormal : les grandes énigmes", co-écrit par Geneviève Bénudeau, sorti aux éditions Livre de poche en 2012.

Ce qui est plus original en revanche – et plus amusant aussi –, c’est quand elle se pique d’ésotérisme. Son blog constitue presque un catalogue spécialisé, et les vampires du Père-Lachaise sont en effet loin d’être son seul centre d’intérêt en la matière : on retrouve sa trace en 2010 à un colloque ufologique ayant pour but de « faire un point sur l’étude scientifique du phénomène OVNI », et dont les organisateurs s’interrogent : « Les parasciences ne peuvent-elles échapper au débat stérile entre rationalisme scientifique et croyance irrationnelle ?»

C’est que la question est sérieuse, en tout cas pour Geneviève Béduneau, qui a participé à la rédaction d’un ouvrage collectif intitulé Des sociétés secrètes au paranormal: les grandes énigmes, sorti en poche en février 2012.

Enfin, Geneviève Béduneau s’intéresse aussi au 11-Septembre. Elle a ainsi traduit un livre sur le sujet écrit par David Ray Griffin, l’un des principaux théoriciens américains du complot sur cet événement. Voilà qui promet de grands débats à l’extrême-droite dans l’Est parisien pour savoir ce qui des hologrammes ou des ovnis a finalement heurté les Twin Towers le 11 septembre 2001.

Alice Masami

http://le75020.fr/paris-XXe-75020-20e-a … 75020-info

A ces deux articles d'Alice Masami publiés le 8 juin 2012 s'ajoute une interview d'Hubert Marty menée par Alice Masami et également publiée le 8 juin 2012 : http://le75020.fr/paris-XXe-75020-20e-a … 75020-info

Bref, beaucoup d'informations (parfois pertinentes d'ailleurs) mais présentées de façon à amalgamer le doute sur la thèse officielle du 11-Septembre au "conspirationnisme" et à l'extrême-droite.
Notons également que cette Alice Masami utilise le qualificatif de rouge-brun pour désigner Michel Collon : une accusation lancée par Ornella Guyet sous le pseudonyme de Marie-Anne Boutoleau...

Dernière modification par Zorg (19-06-2012 10:47:44)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#109 19-06-2012 07:28:55

Edward
Membre du forum
Lieu: France
Date d'inscription: 22-08-2007
Messages: 2442

Re: Quand CQFD censure...

AC a écrit:

Ta phrase signifierait que "le peuple" aurait une proportion majoritaire de "conspirationiste" ..

Non. Je n'ai pas écrit cela. Et je n'ai pas sous-entendu cela. Tu extrapoles sur tes propres remarques.

Ce que je disais, c'est que cette affaire est du pain béni pour un parti qui est victime de ses contradictions internes. Ce genre d'affaires, surtout en période électorale, est dans l'intérêt d'un parti, qui d'un côté désire et prétend incarner l'électorat populaire sans y arriver, et qui d'un côté propose des solutions du sytème avec des hommes du sytème, ce qui explique son échec. En un mot en matière de communication, Balme, c'est l'anti-Libye pour Mélenchon. Balme, c'est l'arbre qui permet de cacher une forêt en carton-pâte.

Donc si cette affaire bénéficie à Mélenchon, ce n'est pas parce que le peuple serait ou non "conspirationniste",  mais parce que dans cette crise qu'il subit il est en opposition avec une élite traitresse. Et cela a été parfaitement compris par Mélenchon, puisqu'une de ses tactiques de campagne a été d'incarner cet anti-élitisme, en attaquant systématiquement (sans risques) les petits journalistes, le journaliste représentant "l'élite" de proximité.

Et c'est sur la base de ce raisonnement que j'ai supposé que cette affaire, lancée dans la presse de "gauche", au bénéfice de Mélenchon, avec des personnes liées à l'équipe de Mélenchon (exemple Clark-Trigano) avait très bien pu naître dans l'esprit tordu de son équipe, à quelque jours des élections. Bon petit coup de pub.

Cela ne préjugeant en rien de l'intégrité de Balme, de son aveuglement (Lybie ?), de son courage, de ses faiblesses coupables (censure rapide), et du sort que lui réserve ses camarades. Et l'on peut très bien penser que derrière cette affaire, il y a un règlement de compte entre factions au sein du parti de Mélenchon, entre d'un côté des "impérialistes" et de l'autre des "pacifistes". Enfin moi c'est ce que je pense quand je vois Trigano répondre aux questions de Streetpress, hein. Trigano, Fourest, Reichstadt, Le Meilleur des Mondes, on revient toujours aux mêmes.

Hors ligne

 

#110 19-06-2012 10:00:43

Edward
Membre du forum
Lieu: France
Date d'inscription: 22-08-2007
Messages: 2442

Re: Quand CQFD censure...

Zorg a écrit:

Alice Masami et Ornella Guyet ne seraient qu'une et même personne.

Ornella Guyet a suivi pour le journal 75020.fr la campagne législative du NPA dans le 20e. L'article et les photos sont signés de son nom.

http://le75020.fr/paris-XXe-75020-20e-a … 75020-info

Hors ligne

 

#111 19-06-2012 10:46:32

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Merci Edward.
Décidément, Ornella Guyet aime les pseudos...


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#112 19-06-2012 18:26:26

Corto
Membre Actif Asso
Lieu: Europe
Date d'inscription: 11-11-2010
Messages: 1311
Site web

Re: Quand CQFD censure...

Geneviève Béduneau s’intéresse aussi au 11-Septembre. Elle a ainsi traduit un livre sur le sujet écrit par David Ray Griffin,

lequel ?


les projets ReOpen911 en 2014: DIFFUSION DU DOCUMENTAIRE CHOC DE MASSIMO MAZUCCO. ReOpen911 recherche en permanence des traducteurs pour ses NEWS ainsi que des bénévoles capables de réaliser du - sous titrage - sourcing - des conférences nécessitant des chargés de communication -

Hors ligne

 

#113 19-06-2012 19:13:09

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

"11 septembre - Omissions et manipulations de la Commission d'enquête" publié aux éditions Carnot

http://cover.archinform.net/l/9782848551333.jpg

http://livre.archinform.net/isbn/2-84855-133-X.htm

Dernière modification par Zorg (19-06-2012 19:13:19)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#114 19-06-2012 19:20:56

Corto
Membre Actif Asso
Lieu: Europe
Date d'inscription: 11-11-2010
Messages: 1311
Site web

Re: Quand CQFD censure...

je ne savais pas que carnot (éditeur de meyssan) avait edité griffin avant demilune.


les projets ReOpen911 en 2014: DIFFUSION DU DOCUMENTAIRE CHOC DE MASSIMO MAZUCCO. ReOpen911 recherche en permanence des traducteurs pour ses NEWS ainsi que des bénévoles capables de réaliser du - sous titrage - sourcing - des conférences nécessitant des chargés de communication -

Hors ligne

 

#115 19-06-2012 19:33:52

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6638

Re: Quand CQFD censure...

On revient au sujet.

Hors ligne

 

#116 03-07-2012 13:39:50

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Il est effarant de voir que de nombreux ayant repris l'article de Rue89 sur René Balme ont en toute bonne foi déclaré que Oulala était un site antisémite voire qui faisait la promotion de thèses négationnistes

Pourtant à aucun moment, l'auteur de l'article de Rue89, Ornella Guyet, n'écrit qu'Oulala.net publie des articles antisémites mais réussit, par associations d'idées, à le faire croire.
Par exemple, elle se contentera d'écrire qu'Oulala.net est "un site marqué par sa ligne éditoriale complotiste, sur lequel on retrouve nombre d’écrits dignes de l’extrême droite la plus crasse", qu' "on peut aussi y lire des interviews ou des renvois vers des textes d’autres auteurs antisionistes, comme Israel Shamir ou Gilad Atzmon, qui sont considérés par la plupart des défenseurs sincères de la cause palestinienne comme des imposteurs qui salissent cette cause avec leur obsession confinant à l’antisémitisme", ou que René Balme a invité, à la dernière édition du salon du livre alternatif qu’il a organisé dans sa commune, "un des animateurs du site rouge-brun LeGrandSoir.info, Maxime Vivas..."

A noter que pour accuser Maxime Vivas d'être l'animateur d'un site rouge/brun, Ornella Guyet eut recours à l'une de ses méthodes favorites : donner le lien d'un article qui se base en réalité sur deux sources : un article du site Article XI écrit par Ornella Guyet sous le pseudo de Marie-Anne Boutoleau et sur les articles d'un blog dont Ornella Guyet était l'un des administrateurs...

Pour rappel, voici l'intervention de Maxime Vivas, qui remet les pendules à l'heure, lors d'un débat face aux administrateurs du site Article XI : http://www.michelcollon.info/LGS-s-est- … debat.html


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#117 04-07-2012 14:56:33

citron
Membre de Soutien
Date d'inscription: 24-11-2011
Messages: 46

Re: Quand CQFD censure...

Zorg a écrit:

Il est effarant de voir que de nombreux ayant repris l'article de Rue89 sur René Balme ont en toute bonne foi déclaré que Oulala était un site antisémite voire qui faisait la promotion de thèses négationnistes

smile Le travail de journaliste peut éventuellement se nourrir du travail d'autres journalistes, mais en aucun cas reprendre des conclusions sans soi-même en vérifier la démarche pour y aboutir.
En d'autres termes, personne exerçant ce métier exigent une droiture et un ÉNORME LABEUR ne peut dire qu'il a repris un article "en toute bonne foi", puisque justement rien ne l'autorise à reprendre un article tout court.

Le manque d'exigence et la fainéantise, 2 défauts dont le système médiatique profite allègrement en fait, sont donc plus à mettre en cause que "la bonne foi".

Hors ligne

 

#118 21-08-2012 02:42:46

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Lettre ouverte de Maxime Vivas à Charlie Hebdo qui reprend dans un article récent les accusations de rouge-brun lancées par Guyet contre Vivas et le Le Grand soir :

http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/2011/08/04/201108041431_w350.jpg

Lettre ouverte à Charlie Hebdo (le 9 août 2012)

Cher Charb,


Je suis atterré de voir mon nom figurer sous un article de Charlie Hebdo (8 août, page 11) intitulé : «Les soutiens bruns de Damas ».


En raison de la proximité, de Charlie Hebdo avec l’équipe de Cuba-Si (nous avons signé plusieurs années côte à côte au stand de Cuba Si), je croyais que nous n’étions pas ennemis. Je m’étais rendu l’an dernier à L’Isle sur Tarn ou Charlie Hebdo était à l’honneur et j’avais aimablement discuté avec vous.

L’an dernier, j’eus aussi l’occasion de rencontrer Bernard Maris au salon du livre de Montgiscard (31) et tout allait bien.

Le site Article 11 a été l’initiateur, en mars 2011, d’une campagne crapuleuse visant à désigner Le Grand Soir (LGS), son webmaster (Viktor Dedaj) et moi comme des antisémites et des rouges-bruns. Lequel Article 11, parmi mille mensonges, calomnies et insinuations a laissé entendre à un autre moment, dans un article haineux à votre égard, que l’incendie de Charlie Hebdo était une escroquerie à l’assurance. Vous le saviez ?

Toute cette affaire de rouge-brun a été montée par une jeune journaliste parisienne sans morale, Ornella Guyet, qui rechercha mon amitié, m’approchant à Marseille où je présentais un de mes livres, puis à Toulouse où je vis. Là, elle s’informa sur la possibilité d’un job au GS. Mais on est des bénévoles. Peu après, le site Article 11, sous le pseudonyme de Boutoleau, a publié un article au vitriol contre LGS. Par la suite, alors que j’ignorais qui était Boutoleau, elle m’indiqua par mail qu’elle était au courant de l’article, mais que « franchement, elle ne voulait, pas se mêler de cette affaire ». Judas en jupon !

Ornella Guyet a récidivé dans un article publié en juin2012 sur Rue89 où elle me qualifie de rouge-brun.

J’écris des livres et des articles depuis 1997 et j’attends que quelqu’un y débusque une ligne, une allusion qui justifierait l’accusation portée contre moi.

Je n’ai au contraire jamais cessé de combattre tous les racismes.

J’ai écrit un roman historique (1) qui a été primé et très favorablement accueilli, par la critique, entièrement consacré à pourfendre un antisémite notoire.

Quand j’avais l’âge des voyous qui me salissent, je participais clandestinement à Athènes et à Salonique à la mise en place de réseaux d’évasion de démocrates grecs promis à la mort par la dictature fasciste du colonel Papadhópoulos.

C’est une vie entière de lutte et d’engagement physique contre tous les fascismes que Guyet et ceux qui la suivent jettent aux chiens.


Par ailleurs, Le Grand Soir entend user dans ses publications des mêmes droits que les autres médias. Un peu moins en vérité puisque, contrairement à Article 11, qui fait l’éloge appuyé des écrivains fascistes, contrairement à Rue89 qui a invité Marine Le Pen à dialoguer avec ses lecteurs, nous fermons nos colonnes à cette engeance. Cela n’empêcha pas qu’un site (lié à Ornella Guyet) a annoncé ma venue à un salon du livre aux cris de « Pas de fachos dans nos quartiers. Pas de quartier pour les fachos ! »

Usant de l’effet pervers dit « effet de halo » ou effet « tache d’huile » ou du procédé qui consiste à affirmer que l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours est zoophile, Ornella Guyet nous dit rouges-bruns parce que, sur les 1000 auteurs du monde entier qui ont publié plus de 10 000 articles sur LGS en 10 ans, quelques-uns (0,6 %) ont publié aussi sur des sites pas clairs ou ne sont eux-mêmes pas clairs (ailleurs que dans nos colonnes). Un esprit objectif en déduirait que nous sommes cleans à 99,4 %. Plus que nos accusateurs, qui sont tombés dans le même travers que nous, et plus souvent ! Il reste qu’en fouillant dans les 0,6%, la Nouvelle Inquisition saura nous conduire au bûcher sous les huées de la foule instruite par elle.

Seul un journaliste qui écrit sans avoir tué le flic qu’il a dans sa tête peut nous reprocher pas de ne pas avoir étudié à fond les CV (et leur évolution) de nos mille auteurs.


Par ailleurs, Acrimed dont Guyet /Boutoleau faisait partie du CA (Comité d’Animation) l’a virée en nous écrivant ceci :

« … nous récusons les accusations de complaisances négationnistes ou antisémites portées contre Le Grand Soir dans l’article signé Marie-Anne Boutoleau (ainsi que dans ses réponses sur le forum d’Article 11), notamment et précisément parce qu’elles sont fondées sur des pratiques journalistiques que nous critiquons régulièrement : erreurs factuelles et amalgames confusionnistes, extrapolations et généralisations abusives, etc. »


Pierre Stambul, fils d’un rescapé du groupe Manouchian (triangle Boczor-Glasz-Stambul) déporté à Buchenwald et d’une mère résistante dans la POI, coprésident de l’Union Juive Française pour la Paix exprime sa solidarité à Viktor Dedaj, accusé sur des sites qui ont lu Guyet d’être antisémite. Stambul dénonce la « dérive grave » et « le délire » d’Ornella Guyet.

Pourquoi donc faut-il que Charlie Hebdo, sans nous contacter, s’associe indirectement à la cabale contre le seul grand site ami des pays en lutte en Amérique latine, qui a par ailleurs fait campagne ces derniers mois pour le Front de Gauche et contre le FN (Plus de 20 articles contre les fachos depuis le début de l’année) ?


Eric Simon écrit que LGS a publié des articles d’Infosyrie. Nous n’en avons publié aucun.


Et « des contributions de Ginette Skandrani ». Nous avons publié UN article d’elle, dont nous savions vaguement à l’époque qu’elle avait été co-fondatrice des Verts et qu’elle y siégea pendant 20 ans au bureau national. Dans l’article qu’elle nous a envoyé
(www.legrandsoir.info/Libye-je-me-refuse … loups.html)

elle se prévalait de sa proximité avec Nelson Mandela, Ben Bella, Laurent Désiré Kabila (avant son accession au pouvoir), Chavez (pas encore président), Museveni (Ouganda), etc. Pour un site comme LGS, qui « donne à lire » à un public exigeant et informé, son article était digne d’être ouvert à la discussion. Elle eut lieu dans les commentaires de nos lecteurs dont plusieurs ont récusé l’auteur.

Nous avons ainsi appris que Ginette Skandrani avait viré négationniste au point de se faire tabasser chez elle à coups de casques de motos par le Betar. Bon, hors du GS cette vieille dame (et le Betar !).


Eric Simon écrit encore que nous avons publié « des discours de Kadhafi ou Bachar el Assad ». Quand ? Mais pourquoi pas, au fait ? Par contre, nous publions régulièrement les discours des chefs d’Etat latino-américains en lutte pour récupérer leur souveraineté et leurs richesses naturelles au bénéfice de leur peuple. Et Ornella Guyet en prend ombrage.

Par ailleurs, LGS est un lieu de débat direct entre lecteurs et contributeurs sur des informations peu ou pas abordés par les médias classiques. Par-là grandit la connaissance du monde et se renforce le camp de gauche dont les arguments (ou alors on se trompe) l’emportent sur ceux d’en face dans un débat non truqué-tronqué. Mais, les fachos n’ont jamais été admis à développer leur discours facho chez nous. C’est la limite. Cependant, nous ne nous soumettrons pas à ceux qui auraient interdit la Conférence de Valladolid.


Vous dites encore que mon ami Michel Collon a été interdit de conférence à Paris par la CGT. En vérité, la CGT a annulé la conférence par mesure de sécurité devant de pressantes menaces anonymes. Des tracts diffamatoires et affiches mettaient également en cause Le Grand Soir.


Michel Collon, membre de l’équipe dirigeante de Telesur (télévision révolutionnaire anti-CNN qui émet sur toute l’Amérique du Sud) est un habitué de l’émission « Ce soir ou jamais » de Dominique Taddéi (France 3). On trouve ses prestations sur Youtube. Allez-y voir le « rouge-brun » expliquer sur la « télé bourgeoise » ce que des « anars » (en vérité la Police de la Pensée) lui ont interdit de faire dans des locaux syndicaux.

Je ne vais pas répondre ici, sauf si on m’y invite sur tous les noms que vous citez.


Encore un mot : Kadhafi, Hussein, Al Assad Moubarak, Ben Ali et la plupart des dirigeants arabes sont (étaient) des dictateurs dont le sort nous importe peu. Ce qui intéresse nos lecteurs, c’est la vérité sur les révolutions arabes, les enjeux géostratégiques, l’enfumage médiatique (on n’a pas oublié les ADM de Saddam Hussein), les remplacements de dictateurs gênants pour les USA par des dictateurs dociles déguisés en démocrates et adulés par l’occident, même quand ils imposent la charia et vendent leur pays aux oligarchies nationales et étrangères.

LGS, Dedaj, moi, antisémites ? Je veux croire que vous avez été piégés. Pensez à ce mot attribué à Richelieu : « Qu'on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme, j'y trouverai de quoi le faire pendre. » Dix lignes ou dix dessins de Charlie Hebdo, si l’on jouait à imiter Ornella Guyet pour vous taxer de rouges-bruns.

Vous dirais-je que, depuis 16 mois que ces saloperies ont été lancées contre nous, reprises ici et là, je suis, selon le mot de Beaumarchais (voir plus bas), de ces « honnêtes gens près d'en être accablés » ?

Compter Charlie hebdo dans cette curée (même si la charge est plus mesurée) m’accable.

Est-ce que tout ce qui précède vous inciterait à informer vos lecteurs que l’accusation de rouge-brun me va comme une auréole à Cruella Guyet ?


Bien à vous.


Maxime Vivas
Le Grand Soir.


___________________________________



(1) La Cathédrale au fond du jardin, roman 2002. Atout Editions.


(Bandeau : Pourquoi j'ai voulu tuer Louis-Ferdinand Céline)

Prix du Zinc, sous l’égide de Régine Deforges.


___________________



En complément, ce texte ancien où il est manifestement question d’Ornella Guyet et des animateurs du site Le Grand Soir :


ÉLOGE DE LA CALOMNIE 

Beaumarchais « Le barbier de Séville, II-8 »


« Bazile : Si c’était un particulier, on viendrait à bout de l’écarter.

Bartholo : Oui, en s’embusquant le soir, armé, cuirassé...

Bazile : Se compromettre par un brutal assassinat ! Non ! Susciter une méchante affaire, à la bonne heure ! Et, pendant qu’elle fermente, calomnier à dire d’experts. Oui !

Bartholo : Singulier moyen de se défaire d’un homme !

Bazile : La calomnie, Monsieur ? Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j’ai vu les plus honnêtes gens prêts d’en être accablés. Croyez qu’il n’y a pas de plate méchanceté, pas d’horreurs, pas de conte absurde, qu’on ne fasse adopter aux oisifs d’une grande ville, en s’y prenant bien : et nous avons ici des gens d’une adresse ! ... D’abord un bruit léger, rasant le sol comme hirondelle avant l’orage, pianissimo murmure et file, et sème en courant le trait empoisonné. Telle bouche le recueille, et piano, piano vous le glisse en l’oreille adroitement. Le mal est fait, il germe, il rampe, il chemine, et rinforzando de bouche en bouche il va le diable ; puis tout à coup, on ne sait comment, vous voyez calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’œil ; elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne, et devient, grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription. Qui diable y résisterait ? »


« Qui diable y résisterait ? ». LGS, peut-être (pas sûr, pas sûr). Ne vous y mettez pas, amigos.

http://bernard-gensane.over-blog.com/ar … 54112.html


Jean Bricmont répond à Charlie Hebdo : "C'est l'extrême gauche de l'extrême droite"



Quelqu'un a t-il l'article de Charlie Hebdo «Les soutiens bruns de Damas » publié ce 8 août ainsi que la réponse qu'a écrite Bricmont sur sa page facebook ?

Dernière modification par Zorg (21-08-2012 12:42:47)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#119 22-08-2012 16:13:17

Buzz l'éclair
Invité

Re: Quand CQFD censure...

Viktor Dedaj a également sorti un article sur l'affaire Charlie Hebdo :

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
http://www.legrandsoir.info/le-fascisme … epend.html

 

#120 01-09-2012 18:21:40

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Quand CQFD censure...

Le Grand soir - 28 08 2012 :

Petits potins sur le Front National, les nazis, Charlie Hebdo, Article 11, Ornella Guyet et autres...

http://www.legrandsoir.info/local/cache-vignettes/L190xH250/arton17520-3096e.jpg

Maxime VIVAS

Ce qui fait la force des idées d’extrême droite, c’est (mis à part que peu les combattent « sur le fond ») le parfait cynisme avec lequel elles avancent masquées (masquées comme les sites dits anars, qui oublient également de combattre « sur le fond » les idées d’extrême droite).


Le FN, seule organisation de cette mouvance susceptible d’accéder au pouvoir, a procédé avec Marine Le Pen à un ravalement de façade, tandis que son père, président d’honneur du parti, veille à garder les adhérents attachés aux « fondamentaux » les plus brutaux. C’est comme au commissariat : le gentil, le méchant et le gogo au milieu.

Cependant, et même si l’extrême droite chasse sur le terrain de la vraie gauche (impérialisme, oligarchies, Palestine…), la théorie de la convergence « entre les deux extrêmes » est une duperie. L’extrême droite n’a jamais été pacifiste (pas vrai, Jean-Marie ? Pas vrai Adolf ?), ni attentive à la souffrance du monde du travail, ni fâchée avec l’argent, ni soucieuse du sort des arabes.

Les médias se délectent à rejeter d’une même chiquenaude les deux bouts de l’omelette dont on se passerait à la table de la démocratie baveuse et bipartite. Ainsi, LO, le NPA, le PG et le FN, ça se vaudrait, se ressemblerait. Les extrêmes ! Sauf que les premiers n’ont pas un passé factieux et agissent par empathie envers les petits, les obscurs, les sans grades et que le dernier, appuyé sur une idéologie qui a toujours été violente dans sa mise en œuvre, cultive la détestation des autres (le F. Haine). De plus, des paroles du père sur les « détails de l’Histoire » aux valses de la fille dans un bal Viennois de nostalgiques du 3ème Reich, le loup ne cesse de laisser entrevoir son échine sous sa cape en peau de mouton.

Les partisans, bien structurés, d’une « alliance patriotique et nationale » voguent sur un vide idéologique où se dilue une gauche (?) décérébrée. Mais le temps n’est pas encore venu de la cécité totale qui empêche de voir les crânes rasés sous les perruques, la trique dans le bouquet de fleurs.

Sur l’effrayante distorsion entre le programme du Front National et ce qu’il devient quand les clés d’un pouvoir lui ont été confiées, voir : http://www.legrandsoir.info/ces-villes-gerees-par-l-extreme-droite


Restent les anarchistes (les « antifas  ») qui peuvent se prévaloir d’une Histoire courageuse et de martyrs, mais leur émiettement en chapelles qui se haïssent, leur noyautage qui les fait parfois épuiser leurs maigres forces en des combats contre des cibles véritablement antifas, combats où ils pervertissent ce que l’anarchie a de généreux et de beau, qui les mettent hors-jeu de la scène politique où ils ne pèsent rien, ne peuvent rien, hormis exercer un pouvoir de nuisance (dont ils s’enivrent) contre ceux qui affrontent l’ennemi commun.

Sur l’infiltration et la manipulation de ces milieux par un service de renseignements (DCRI), voir ce que confesse un site qui s’opposa à ma présence dans un salon du livre aux cris de « Pas de fachos dans nos quartiers. Pas de quartier pour les fachos ! » : http://www.legrandsoir.info/ii-les-pote … -dcri.html [article très instructif]

Donc, la vraie gauche (mettez-y LGS, ) n’est pas extrémiste. Disons radicale, puisqu’on ne peut être tiède dans son hostilité aux guerres d’ingérence, aux massacres (quels qu’en soient les auteurs), aux famines organisées, aux tortures externalisées, au racisme, aux spoliations des plus démunis, à la confiscation des droits des peuples à être souverains, autant de fléaux dans lesquels la responsabilité des médias est peu ou prou engagée.

On voit, ci-dessus esquissée, la diabolique ligne éditoriale du GS.

Or, les choses sont étranges : alors que LGS a publié plus de 20 articles dans le premier semestre 2012 qui a vu le FN remporter quelque succès électoraux, articles dont certains sont des études approfondies contre le FN, alors que nous avons publié 4 longs articles critiques sur la pensée d’un des principaux théoriciens de cette nébuleuse (Alain Soral), des Pères la Vertu, docteurs es-chasses aux fascistes (diplôme décerné par le patron du Café du Commerce après vote des pochetrons déneuronisés), fouillent les armoires du GS et y découvrent, croient-ils, de quoi nous faire pendre (Eric Simon, Charlie Hebdo du 8 août (N° 1051, page 11). On me dit qu’ils sont en train d’ouvrir nos malles (non cadenassées) du grenier...

Viktor Dedaj et Jacques Richaud vous ont livré ici des analyses assez poussées et hautement pertinentes sur ces aberrantes perquisitions au GS par la Police de la Pensée (pour quel Politburo ?) et notre embarquement, échevelés, par la Milice Populaire brandissant des documents dont Beria, Goebbels et McCarthy eux-mêmes n’auraient pas voulu. Et dont certains ont été déposés dans nos tiroirs par ceux qui font semblant de les y avoir trouvés (1). Je vais donc redescendre une marche, faire dans l’anecdotique et dans le caca-prout. Avec l’espoir que cet angle de contre-attaque soit complémentaire des autres et porteur d’une théorie filigranée.

1- Pourquoi j’peux pas entrer en boite ? Mes baskets ?

Une question méritera un jour de trouver une réponse convaincante : « Pourquoi TOUTE la presse est-elle autorisée, dès lors qu’elle reste dans le cadre de la loi, à tout écrire, à parler à qui (et de qui) elle veut, oui, pourquoi toute la presse (journalistes et dessinateurs) peut-elle y aller tranquillou, excepté LGS qui se fait traiter d’antisémite par un site (Article 11) subjugué par les intellectuels fascistes, un autre (Rue89) qui reçoit Marine Le Pen chez lui et qui s’est vendu à un hebdo dont le directeur passait naguère ses vacances avec Le Pen (le père, oui, le para d’Algérie française) et un autre hebdo (Charlie) qui nous parle de « youpins » à répétition dans sa première page ? »

Attention ! Les mauvaises réponses sont :

-  « Parce que, eux, on sait qu’ils sont cleans, ils font de l’info, alors que vous, vous n’avez pas le master de journalistes-objectifs : vous êtes des Croisés qui ont fait voeux de chasteté. »

- « Parce que c’est de l’humour (et du bon !), et que vous ne savez pas rire. C’est bien simple : vous ne savez pas, dites pas le contraire. Vous savez pas, vous savez pas, qu’est-ce que vous voulez que j’y fasse ? »

Hé, ho ! Pour qui vous vous prenez ? Vous ne vous seriez pas décerné vos diplômes entre vous, des fois, sous l’œil indulgent du reste de la profession qui vous sait inoffensifs et si délicieusement potaches ? En échange, ne seriez-vous pas un peu, lèche, heu, bottes avec eux ?

http://www.legrandsoir.info/local/cache-vignettes/L242xH260/juifs_vires-e8d78.jpg

Notez bien que ce que font les susnommés, on s’en fiche, et depuis toujours. Mais faudrait qu’ils ne flatulent pas à table en nous reprochant de ne pas lever le petit doigt quand on boit. Faudrait qu’ils ne vomissent pas sur le tapis en nous ordonnant de mettre des chaussons et que (ils vont aimer ça : c’est scato), ils ne défèquent pas sur le lit en dénonçant nos postillons. Ou encore (et allons-y !), qu’ils ne se masturbent pas dans le salon en s’horrifiant de notre baisemain à la fille de la maison.

Or, observez bien : c’est exactement ce qu’ils font !

Fatigués, nous sommes, des pétomanes qui vomissent en coulant un bronze dans les draps et qui se tirent sur l’élastique en ameutant la population sur ces affreux, sales et méchants du Grand Soir (cette phrase, qu’on me la pardonne, c’est pour dire que dès que mes comparses du GS ont le dos tourné, je peux sombrer dans le craignos : c’est moins fatigant que de faire du Dedaj/Richaud et aussi reposant que du Guyet/Simon).

2 - Et Judas frappa à toutes les portes.

Quand Marie-Anne Boutoleau, le 28 mars 2011, commet sur le site Article 11 un long réquisitoire, mensonger autant que malveillant contre LGS, accusé de publier de plus en plus de textes fascisants (aucun, en fait. Faut-il le redire ?), LGS a choisi d’afficher le pamphlet diffamatoire en sa première page et de l’y laisser 15 jours, sans réagir (façon torero qui tourne le dos au taureau et qui part d’un pas assuré, même pas peur !). Pendant ces deux semaines, nous avons multiplié les démarches auprès du site assaillant pour qu’il revoit un tantinet sa copie.

Des amis communs, désolés par ce qu’ils avaient lu, jouèrent aux intermédiaires. L’un, étudiant à Science-Po avec qui j’avais fait au Venezuela un périple de soutien à la Révolution bolivarienne, était en stage à Article 11. Il se porta garant de mon antiracisme. Un autre, qui a créé le journal Fakir (2), a prévenu sans ambages le site Article 11 et Marie-Anne Boutoleau que cet article était « ce qu’ils avaient publié de plus mauvais ». Nombre de lecteurs du brûlot se déchaînèrent contre tant de bassesse mensongère et les administrateurs d’Article 11 (deux frères signant JBB et Lémi) durent se fendre d’un deuxième article de soutien au premier. En quelques jours, plus de 800 commentaires furent publiés, dont une centaine de Marie-Anne Boutoleau, contrainte de verser des seaux d’eau jour et nuit sur l’incendie qu’elle avait allumé.

Il me fut révélé que le site belliqueux admettait en privé que l’article anti-LGS ne valait rien.

LGS (visionnaire ou rompu dans l’art de décrypter les plans de guerre secrets) publia alors une réponse argumentée, en annonçant que les attaques contre nous allaient perdurer et venir de différents endroits.
http://www.legrandsoir.info/analyse-de- … alter.html


Cruellement touché par notre salve en retour, le webmaster d’Article 11 me téléphona pour, me tutoyant (le faquin !), geindre sur les bleus entourant son œil fourbe. Qu’auriez-vous fait ? Ah ! Vous aussi ? Donc, je l’ai rudement prié de me dire (en me vouvoyant) s’il allait démentir ses mensonges et condamner la promesse de coups de manches de pioches publiée sur son site contre moi et mon complice inoffensif et pacifiste : Viktor Dedaj. Comme ce n’était pas l’intention de l’arroseur-arrosé, nous avons abrégé.

http://www.legrandsoir.info/local/cache-vignettes/L369xH386/lgs_debat_a_11-a113f.jpg

Cependant, outre les deux valeureux intermédiaires sus-cités, je disposais dans mon jeu d’un atout-maître pour faire chanceler Article 11. En effet, j’avais fait, à Marseille, la connaissance d’une jeune journaliste qui s’était spécialement déplacée pour m’entendre présenter un de mes livres dans une librairie. Puis, elle se déplaça aussi pour me rencontrer à Toulouse, où j’habite. Cette aimable personne avait travaillé dans un fanzine : CQFD (Ce Qu’il Faut Détruire) que LGS avait référencé parmi les sites à lire. Boutoleau aussi y avait travaillé. Elles pouvaient donc se connaître et Ornella Guyet pouvait intervenir auprès d’elle pour plaider ma cause. Je la sollicitai donc et elle me répondit qu’elle était au courant de cette affaire mais que « très franchement » , elle ne voulait pas s’en mêler .

Pardon si je ressasse devant nos lecteurs habituels (mais, je suppose que des nouveaux nous lisent ici) : j’ai appris plus tard, qu’Ornella Guyet était Marie-Anne Boutoleau. Voir : http://www.legrandsoir.info/quand-le-gr … vraie.html

Après les approches marseillaises et toulousaines, une information me vint des militants de France-Cuba Paris qui subirent les mêmes manœuvres guyetiennes. Dans un mail à Charlie Hebdo, Maurice Lemoine, ancien rédacteur en chef du Monde Diplomatique, proteste contre l’article d’Eric Simon : « Reposant sur des allégations proférées antérieurement par une pseudo journaliste dénuée de talent – sauf celui de l’intrigue –, Ornella Guillet, cette accusation calomnieuse, en période de Jeux olympiques, vaut au moins à l’auteur de cet article – « Les soutiens bruns de Damas » –, la médaille d’or du « copier-coller » (et même, pour certaines de ses allégations, du « inventer-coller »). N’est pas Albert Londres qui veut ».

Dans un mail au GS, qu’il nous autorise à utiliser ici, il insiste : «  Ce qui est sûr, en tout cas, c’est qu’elle (Ornella) a cherché à s’infiltrer partout : LGS, Acrimed, le Diplo...
Je l’ai eu comme stagiaire au Diplo et je m’en suis toujours intuitivement méfié... » [...] Elle « a passé son temps (sans résultat) à essayer de me tirer les vers du nez sur ce qui se passait à l’époque dans l’équipe du Diplo (alors quelque peu en crise) et sur les petits (et grands) secrets du journal ».


Acrimed (Action CRItique MEDia), site d’analyse des médias dont elle faisait partie du CA (Comité d’animation) et dont elle se prévalait pour asseoir sa crédibilité, s’est séparé d’elle en condamnant sévèrement son article contre nous : « ... nous récusons les accusations de complaisances négationnistes ou antisémites portées contre Le Grand Soir dans l’article signé Marie-Anne Boutoleau (ainsi que dans ses réponses sur le forum d’Article 11), notamment et précisément parce qu’elles sont fondées sur des pratiques journalistiques que nous critiquons régulièrement (et que vous avez relevées à votre façon) : erreurs factuelles et amalgames confusionnistes, extrapolations et généralisations abusives, etc ».

Alerté par la cabale, Pierre Stambul coprésident de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), fils d’un rescapé du groupe Manouchian déporté à Buchenwald et d’une mère résistante, a écrit à Viktor Dedaj : « Ornella dérive grave [...] c’est ... du délire ».

Chaque fois que vous lirez Ornella Guyet, pensez de quelle duplicité elle est capable, comment elle est perçue par de hautes consciences et jugez de la véracité de ses écrits à ces aunes-là.

3- Eric Simon ouvre subrepticement la porte de service de Charlie Hebdo à Judas/Guyet

Muets pendant 15 jours sur les accusations d’Eric Simon, LGS a également passé du temps, en privé, à essayer d’éviter une querelle publique : mails, coups de téléphone avec le directeur de publication (Charb) et l’auteur (Eric Simon). LGS, bonne pomme, ne demandait pas un « Droit de réponse » qui affiche intrinsèquement une fâcherie grave, mais un simple correctif, pour que la meute de Guyet (qui a sévi depuis contre nous sur plusieurs sites, dont Rue89) ne puisse se prévaloir de Charlie Hebdo pour persévérer. Nous avons eu une « Petite mise au point » ( 22 août, N° 1053, page 3), mais pas le démenti minimal qui aurait informé les lecteurs de Charlie Hebdo que nous ne sommes ni d’extrême droite, ni les héritiers des chemises brunes des nazis. Notre prétendue « porosité » avec les fachos nous y était reprochée du haut de L’Aventin d’où les lorgnettes montrent que le bel alignement des troupes est devenu mêlée ouverte de belligérants, mélange de corps en furie dont on voit mal, de loin, s’ils se battent ou s’embrassent pour ne pas dire plus (dans le doute, penchons pour la deuxième hypothèse, la plus vendeuse), si les émissaires ne sont pas porteurs d’invitations à dîner, si les infiltrations chez l’ennemi ne sont pas trahisons, si une percée dans nos rangs ne prouve pas notre ralliement. Tout ce qu’on voit de la haut, c’est que le camp du bien devrait occire sans atermoiement toute figure non familière et tout soldat adverse entré dans ses lignes et en déposer la dépouille aux pieds d’Eric Simon.

Au cours d’une longue conversation téléphonique avec Eric Simon, j’ai appris des choses alarmantes :

- ayant à s’expliquer devant son directeur de publication, loin de reconnaître que l’article était politiquement insoutenable, loin même de confesser de nombreuses erreurs de détail, il choisit de prouver qu’il avait raison.

- Par suite, il lança des recherches contre moi et il m’avoua, penaud (et terriblement inconscient) : « Sur toi, je n’ai rien trouvé. »

- Ce « Sur toi je ne n’ai rien trouvé » doit être complété par « de négatif », car du « positif » abonde sur la Toile pour prouver mon implication antifasciste ardente et constante. Mais ce ne sont pas là des informations à divulguer à qui veut instruire un procès de Moscou.

- Il a constitué une équipe avec des journalistes de Charlie Hebdo, renforcée d’éléments extérieurs en France et à l’étranger pour étayer le dossier anti-LGS.

- Pour l’écriture de son article, il a puisé chez.... Ornella Guyet et REFLEXes, un site qu’elle recommande vivement et que les anarchistes de la CNT-AIT (Confédération nationale du travail - Association internationale des travailleurs) accusent d’être financé par...des services de police européens (fr.wikipedia.org/wiki/REFLEXes).

Le pire est que, ainsi que l’avaient fait des faux-anars et Guyet, il me révéla la faute majeure du GS : sa grille de lecture anti-impérialiste. Et comme les impérialistes le font « gerber », nous avions-là un point de désaccord majeur et sans doute durable.

D’autant plus que l’argument à la mode chez les défenseurs des mauvaises causes est :

anti-impérialiste = anti-américain= anti-israélien= antisémite.

C’est idiot, mais solide comme un front de bélier.

Par conséquent, il y a peu de chances que nous soyons lavés des jets de bave que cette engeance nous balance depuis 17 mois. Habitués à l’odeur du jus qu’ils font mariner entre leurs bajoues, ils vont s’acharner, rassembler un troupeau bêlant et nous allons continuer à lutter sans eux, malgré eux, contre l’extrême droite et ses alliés objectifs (eux !).

4- Les ennemis qu’ils épargnent (« Ils » : Guyet/Simon. Pas Charb, soyons justes, nous).

A l’intention de nos lecteurs (pas de ces menteurs ou de ces incultes qui n’en sauraient user), voici quelques informations sur l’amour que le FN porte au peuple :

Le 16 janvier 2011, « Invité du dimanche » d’Aujourd’hui en France/Le Parisien, Jean-Marie Le Pen éclairait les naïfs en parlant de sa fille : « Politiquement, à quelques nuances près, elle a les mêmes opinions que moi. ».

Sous le titre «  Le Front National ou l’imposture sociale », la CGT a édité en avril 2011 un argumentaire sur le FN. On peut y lire : « Quant à son empathie pour le sort des salariés, il suffit de rappeler les propos de Marine Le Pen contre le mouvement social opposé à la réforme des retraites en 2010 : « Ensemble, gouvernement et syndicats jettent la France dans le chaos … La tolérance zéro doit s’appliquer à tous les émeutiers. »

Et la CGT de citer ce cri du cœur du concurrent malheureux de Marine Le Pen à la présidence du FN, Bruno Gollnisch, le 4 novembre 2010 : « Le sabotage de l’économie française caractérise l’action des dirigeants de la CGT … Ces blocages frappent avant tout les salariés qui se rendent à leur travail, les entreprises et menacent l’emploi … La CGT doit être rendue pénalement responsable, ses dirigeants doivent en répondre  ».

Programme du FN pour les présidentielles : « Une grande réforme des syndicats sera mise en œuvre avec comme objectif principal d’assurer une meilleure représentation des salariés. Le monopole de représentativité institué après la Libération sera supprimé, et les modalités d’élections des représentants des salariés seront revues. Des syndicats plus représentatifs travailleront mieux à la réelle défense des intérêts des salariés : ils seront en effet plus à même d’entrer dans des logiques de concertation constructives et moins tentés de recourir à un rapport de forces (grève, manifestation) pour pallier leur manque de légitimité ».

En juin 2012, pendant la campagne électorale, Marine le Pen, plus explicite, a exprimé le souhait de voir un nouveau syndicat, lié au FN, remplacer les syndicats existants.

Et maintenant, voici ce que les champions de l’antifascisme qui nous mordent les talons ont oublié de vous montrer (mais le savent-ils ? Ont-ils envie de savoir ?).

Le 2 mai 1933, en Allemagne, les SA (les chemises brunes, oui : comme celles de Dedaj. Comme les miennes, aussi ? Si vous le dites...) et les SS ont occupé les sièges des syndicats et ont saisi leurs biens. Une nouvelle organisation, regroupant patrons et salariés est née. Les différends sont (doivent être) réglés par la concertation.

L’ « honneur » du travail (qui « rend libre ») interdit alors la grève. Toute infraction était jugée par des tribunaux.

http://www.legrandsoir.info/local/cache-vignettes/L550xH400/nazis-30dc7.jpg

Source : http://fr.myeurop.info/2011/04/15/sur-l … itler-2113


A suivre (hélas !).

Maxime Vivas

(«  Père, gardez-vous à gauche, père, gardez-vous à droite »).

PS. Eric Simon m’apprend, par deux mails, que son article n’était en fait qu’une aimable proposition pour nous aider à nettoyer LGS, que ce travail sera dur, qu’il va continuer avec ses potes puisqu’il n’a pas réussi à nous ouvrir les yeux sur le danger qu’il y a à s’accommoder « d’alliance avec les fascistes. » Tel quel ! Dans son premier mail, il ne retient contre nous que le péché de « confusionnisme » (contredisant donc en privé son article), dans le second, il dépasse tout ça et s’inquiète de notre alliance avec les fascistes.

Un jour, je vous raconterai l’histoire d’Olive qui, voyant un moustique sur le crâne de Marius, se porte volontaire pour l’écraser d’un bon coup de marteau... sur la tête du GS. Le moustique s’échappe et va semer la dengue et le chikungunya (modernes pestes brunes).
LGS, sanguinolent, se fait engueuler par Olive : « Oui, bon, t’avais qu’à pas être là, aussi ! »

Enfin, pour remercier Eric Simon de sa sollicitude, je me dois de le mettre en garde : dans la logique guyettiste sur laquelle il s’appuie pour engager des centaines d’heures de travail avec son équipe (internationale !) de nettoiement du GS, l’homme qui a parlé à l’homme qui a parlé à un brun est lui-même un brun. Simon vient de rejoindre la liste honteuse. N’en soufflons mot à personne, mais persevare diabolicum.

(1) Exemples : dans les deux articles calomnieux d’Article 11 et les commentaires afférents, le nom de Dieudonné nous est jeté 117 fois au visage alors que nous ne l’avons jamais publié ni soutenu. Quant à Eric Simon, il ne saurait prouver l’alliance entre LGS et les fachos sans avoir déposé chez nous un faux traité signé. Idem pour les cartons d’invitations réciproques LGS/ Fachos.

(2) Fakir, excellent bimestriel, 32 pages, 3 euros : des articles fouillés, des « brèves », de l’humour, des dessins. Essayez-le pour comparer avec Charlie Hebdo. A quand un Fakir Hebdo ?

http://www.legrandsoir.info/petits-poti … utres.html

Dernière modification par Zorg (01-09-2012 18:32:10)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr