ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 19-01-2009 22:11:57

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Le témoignage de Dan Hampton

Puisque chacun y a été de son petit témoignage, j'aimerais vous présenter celui de Dan Hampton, qui me laisse un fort goût d'incompréhension. Je l'avais déjà examiné ici : http://forum.reopen911.info/p117367-12- … ml#p117367 mais il était vraiment noyé dans une foule d'autres témoignages, informations et controverses qui ont pu rebutter les plus motivés big_smile

Le lien

http://findarticles.com/p/articles/mi_q … 61268/pg_1

Le lien est toujours valide.

L'article semble dater de l'Automne 2001, sans plus de précision.

Je n'applique pas ma grille préférée de critères car le témoin se situait à l'intérieur du Pentagone. Bon nombre des 24 questions se voient dès lors dépourvus d'objet ou de pertinence.

Le témoignage :

I was in the Pentagon when...A first-hand report
Wings of Gold,  Fall 2001  by Hampton, Dan
A First-Hand Report


The following account was written by Dan Hampton of The Thomas Group, an Industrial Associate of ANA and a company spearheading the Naval Aviation Production Process Improvement (NAPPI) program. A former Marine Corps Aviator, Mr. Hampton was in the Pentagon when American Airlines Flight 77 struck the building during the terrorist attacks of September 11 th, 2001.

I entered the Pentagon from the Metro Station at 9:20 am, pried through the security checks and spent a few minutes in one of the cafeterias on the 2nd floor where I reviewed the presentation I was to make at 10:00 am

At 9:35 I began walking along the A (inner) ring towards the E (outermost) ring.

As I passed the intersection of corridors four and five, I heard an enormous bang behind me, up corridor four in the vicinity of the B or C ring, perhaps 25 yards away, but I kept on walking along corridor five toward the E ring. This area of the Pentagon had recently undergone renovation and I thought, `It sounds like someone dropped a load of bricks or something on an upper floor.' (Three days after the attack I believed the bang I heard was the sound of the impact of the front section of the aircraft and all the associated and collective rubble and collapsing upper floors slamming into and stopping at the B ring.)

People in corridor five began streaming out of their offices and heading towards the exterior center courtyard area of the Pentagon, ironically called "ground zero," which is where the USSR had multiple missiles targeted for many years.
Within a minute or two I arrived at the office where my 1000 appointment waited, only to meet that gentleman as he and his staff exited and locked their offices. He told me, "We've been been attacked and must vacate the building."

I followed him and his staff along the E ring to the sixth corridor where we all made our way toward the A ring to gain access to the courtyard. No exit was available here, so we continued along the A ring to corridor seven where we were able to exit the Pentagon onto ground zero.

The evacuation was very orderly and handled expeditiously. Pentagon personnel actually practice these exit drills much like fire drills are handled in large office buildings. There was no panic or running -- just the orderly evacaution you would expect from military professionals.

Once in the open courtyard I looked to the right and saw an apalling , huge billowing cloud of dense, black smoke that could only have come from burning petroleum products. I then smelled the buming kerosene and realized that a large jet must have crashed into the Pentagon. There was no way a small aircraft or a bomb or a mortar could have caused that much smoke.

Several people around me were being treated for shock and injuries caused by the explosion. These victims were being evacuated from the damaged wing of the Pentagon into the open courtyard where emergency medical attention was being quickly rendered. As the military professionals they are, many were seizing the initiative to do whatever was needed to care for the injured and to direct further evacuation from the courtyard to the Pentagon parking lots.

Once outside the Pentagon we were further moved as far away from the building as possible. A SWAT Team arrived and helicopters began circling the Pentagon. I kept trying to reach my wife on my cell phone but the cellular networks were overloaded.

I remember standing n the parking lot, downwind of the crash site which was encased in the smoke and fumes from the fire and thinking, `This must have been what it was like at Pearl Harbor.' I will never forget the sight of the Pentagon burning.

Twenty minutes after the intial impact I heard two nearly simultaneous small explosions, not unlike mortars, from the crash site. I don't know if something inside the Pentgon exploded or if the terrorists had placed bombs in their luggage with timers that just went off.

I made my way back to my hotel and finally reached my wife and the company. When I hung up my suit coat in my hotel room, I noticed grey ash and dirt on my left sleeve, no doubt blown against me when I passed corridor five. I settled down to an afternoon of watching the television reports. It was gratifying to see even the most liberal of TV journalists reporting this horrible event in an objective manner.

Later, as I walked back to my hotel after dinner, I saw a small amount of smoke rising from the still smoldering Pentagon. But, in the distant background, I also saw the National Cathedral looming large in the background.

Petite analyse brève que j'avais faite à chaud :

Ce témoin a comme d'autres entendu un énorme bang.

Il remontait le corridor 5 vers l'anneau E ou il devait asssiter à une réunion en tant que cocontractant du Pentagone.

Sachant qu'il était dans le corridor 5, on peut supposer vu sa description qu'il identifie l'origine de l'explosion entre les rings B et C, soit dans l'AE Drive et il parle d'une distance de 25 yards de lui. Il était donc probablement dans l'anneau C ou il abordait l'anneau D tout au plus. Il était très prêt de la scène et venait en fait de traverser l'AE Drive.

Reprenons le passage important :

As I passed the intersection of corridors four and five, I heard an enormous bang behind me, up corridor four in the vicinity of the B or C ring, perhaps 25 yards away, but I kept on walking along corridor five toward the E ring. This area of the Pentagon had recently undergone renovation and I thought, `It sounds like someone dropped a load of bricks or something on an upper floor. (Three days after the attack I believed the bang I heard was the sound of the impact of the front section of the aircraft and all the associated and collective rubble and collapsing upper floors slamming into and stopping at the B ring).

Une carte pour vous y retrouver :

http://fredyz.free.fr/911/firstfloor.jpg

A noter que cette explosion, qu'il a par la suite attribuée à l'irruption de l'avion dans le C ring (Il supporte donc tout à fait la théorie officielle*), ne l'a pas empêché de continuer à évoluer vers le E Ring, croyant avoir à faire au moment des faits à un accident de chantier ou un lot de briques se serait fracassé contre le sol.

C'est a priori assez étonnant car l'avion est censé s'être crashé entre les corridors 4 et 5 et qu'en outre, on voit parfaitement sur les photos et vidéos disponibles que le feu s'est fortement et qausi immédiatement étendu en largeur, jusque au dessus du bâtiment de l'héliport.  Peut-être faut-il attribuer cette extension rapide au fait que cette partie n'avait pas été rénovée pour faire face à des incendies. Je renvoie notamment à la vidéo tournée par B. Pugh que j'ai déjà maintes fois postées, dont il ressort aussi que les incendies dans l'anneau frontal ont été rapidement maîtrisés grâce à l'action quasi immédiate des pompiers et des sprinklers. Quoiqu'il en soit, rien ne semble avoir mis le témoin sur la voie d'un tel crash alors qu'il était arrivé dans l'anneau E. La réunion a été annulée et ce n'est que de la bouche de la personne qu'il devait rencontrer qu'il a appris que le Pentagone a été attaqué.

Notons aussi que ce n'est qu'après avoir fait demi tour et rejoint le county yard, qu'il aurait remarqué les odeurs de kerosène. Avant, il n'e'n parle pas. Il voit alors un nuage de fumée noir qui ne peut dans ses termes que provenir du crash d'un grand avion. I then smelled the buming kerosene and realized that a large jet must have crashed into the Pentagon. There was no way a small aircraft or a bomb or a mortar could have caused that much smoke.

Pourquoi se sent-il la nécessité de préciser que ce n'était pas une bombe ou un petit avion ou un "mortar" que je traduis par mortier. Une telle insistance n'est-elle pas déplacée, le lieu de son témoignage étant tout sauf officiel et aucune controverse n'ayant du reste éclaté à ce moment quant à l'impact et l'explopsion au Pentagone. (Automne 2001).

Ce témoin dit également qu'il a entendu 20 minutes après deux grosses explosions secondaires. Son explication : les terroristes auraient transporté des bombes qui auraient détonné plus tard... Cela ne s'invente pas!

Mmm... intéressant, tout cela non?

J'ai eu une discussion intéressante sur le fil précité avec Zlika même si hélas, comme toujours, tendue!

Faites-moi part de vos commentaires


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#2 19-01-2009 22:24:28

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Il ajoute après, pour ceux qui n'avaient pas compris, qu'il était heureux de constater à quel point les médias avaient retransmis objectivement l'événement. Il en fait pas un peu trop là?

J'espère ne pas être le seul à faire le rapprochement entre le trou dans l'anneau C qui se situe très proche ou à l'endroit même de là où il localise l'origine de l'explosion!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#3 19-01-2009 22:33:50

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

A-t-on des indices pour "quantifier" le niveau sonore de l'explosion ?

Oui, il qualifie l'explosion de "enormous bang". Il donne un peu plus de détail en disant que cela sonnait comme si quelque avait laché un lot de briques ou quelque chose d'autre d'un étage supérieur.

Trois jours après, il croit que le bang qu'il a entendu était le son de l'impact de la partie avant de l'avion et de tous les débris y associés ainsi que des étages supérieurs écroulés qui c'écrsaient contre l'anneau B.

Cette interprétation tranche fortement avec la description qu'il fait du son et permet de comprendre à quel point une personne peut totalement modifier sa perception des choses avec le temps, par le simple fait d'avoir essayé de réintepréter celle-ci à la lumière du discours officiel.

Le Bang indique un son sec et relativement instantanné qui ne correspond en rien à celui beaucoup plus continu du crash de l'avion, de débris ou d'étages supérieurs s'écrasant contre le mur de l'anneau de l'anneau B. Sans même parler de l'intensité, l'inteprétation donnée par le témoin à ce qu'il a entendu paraît dépourvue de sens.

Faut-il ajouter que, selon la théorie officielle, l'avion ou ce qu'il en reste ne s'est pas écrasé contre le mur de l'anneau B et les étages ne se sont pas effondrés à ce moment là ni même à la hauteur du ring B.

Ceci permet de comprendre à quel point le temps est susceptible d'altérer les souvenirs en fonction d'une réalité imposée de l'extérieure, ici la théorie officielle. En revanche, l'incohérence de son interprétation plaide très largement en faveur du fait qu'il ne ment probablement pas. En effet, en ce cas, il est évident que c'eût été infiniment plus simple de mentir en décrivant autrement le son et sa provenance.

A quel hauteur se trouve-t-il dans le corridor 5 ?

Au moment où il entend ce son, le témoin n'est pas dans le ring E mais au début du ring C. Il venait de passer l'intersection (AE Drive) entre les corridors 4 et 5. Il dit que le bang qu'il entend vient de derrière lui, dans les environs des anneaux B et C, en provenance du corridor 4. Il situe l'origine de l'explosion à environ 25 yards de là où il se trouve. L'interprétation qu'il donne de son témoignage confirme qu'il situe clairement l'origine de l'explosion dans les environs de l'anneau B, et il est extreêmement plausible que cette explosion provienne de l'AE Drive dont il débouchait. On pense immanquablement au trou dans l'anneau C qui a fait couler tant d'encre!

Ce n'est qu'ensuite qu'il continue son chemin vers l'anneau E où il doit participer à une réunion. Il est intrigué par ce bruit mais se dit que des matériaux de construction (briques) ont du tomber d'un étage supérieur et provoquer le grand fracas qu'il a entendu. Lorsqu'il arrive à l'anneau E, on lui apprend que le Pentagone a été attaqué et qu'ils doivent évacuer. A noter qu'il ne décrit aucun dégâts particulier dans l'anneau E.

Après 20 minutes, il est sur le parking. Il ne fait état d'aucune autre explosion durant son évacuation mais, lorsqu'il arrive au parking, en entend deux autres très rappochées provenant de là où il se trouvait qui lui rappelent tellement une explosion qu'il émet une hypothèse a posteriori que les terroristes auraient transporté des bombes qui n'auraient pas détonné tout de suite...

Ce témoignage est-il vague?

Non, l'explosion vient de derrière lui alors qu'il aurait du l'entendre de devant ou de côté. L'explosion du kerozène de l'avion s'est fait en effet à l'anneau E ou D et pour rappel, il ne se trouve pas dans une partie rénovée qui aurait pu diminuer à ce point ou supprimer le niveau sonore de l'explosion consécutive au crash d'un Boeing de cette ampleur.

De plus, il n'a aucun doute quand il identifie la provenance de l'explosion. 25 yards, derrière lui, aux environs des rings B et C en direction du corridor 4. La preuve en est que même en réinterprétant ce qu'il a vécu conformément à la théorie officielle, il maintient cette même origine de l'explosion (contre le ring de l'anneau B), tout en lui donnant une autre explication que celle qu'il avait pensée initialement.

Dernière modification par charmord (21-01-2009 11:55:37)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#4 19-01-2009 23:41:07

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Voila un drôle de témoin ! Pour caricaturé, je dirais que c'est un témoin qui n'a rien vu ou alors, que de la fumée.
Quant à son témoignage sur sa perception du Bang...  Malheureusement, nos oreilles souffrent des mêmes limitations que nos yeux.
Trop de lumières et nous sommes éblouis... pas assez, et on ne voit plus rien.  Nos qualités auditives sont également relativement limitées et vite saturées.
Il est difficile de croire que ce Monsieur ait pu situer l'origine de l'effroyable choc sonore qu'il aurait subit en cas du crash à 850 km/heures d'un jet à quelques dizaines de mètres de ses chaussures... Surtout, il ne parle pas de la terrible onde choc qui aurait dû parcourir tout le bâtiment
De ce point de vue, les témoins qui ne se souviennent d'aucun bruit peuvent être plus crédibles que ceux qui prétendent en faire de longues descriptions.

D'après ses dire, au moment du Bang, il se trouvait très près de l'endroit où un "OVNI" a fait un trou dans le mur de l'AE drive.


http://www.aal77.com/pentagon_911_book/first_floor_plan.jpg


En ce qui concerne les explosions 20 mn plus tard. Cette fois, ça semble correspondre à l'effondrement de la façade, donc, pas grand chose à en tirer...
Bien entendu, on peut prétendre que ce sont des explosions qui sont justement responsables de l'effondrement de cette façade... mais, a mon avis, ça ne prouvera rien. Où alors, il faudra recouper ça...

Dernière modification par Armageddon (20-01-2009 00:58:39)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#5 20-01-2009 09:40:41

DbleTrble
Membre du forum
Date d'inscription: 24-11-2008
Messages: 149

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Témoignage pour le moins étonnant en effet.

Je retiendrais deux choses : tout d'abord le fait que, se dirigeant pourtant vers la zone d'impact présumée (dans le corridor 5, il se dirige vers l'anneau E, donc vers l'extérieur du batiment), il s'approche du point d'entrée du présumé Boeing, mais il situe le bang DERRIERE lui, donc complètement à l'opposée du point d'impact. L'origine de la détonation pouvant se situer, d'après son témoignage, aux environs du trou dans l'AE drive. Cela, c'est intéressant. !

Je veux bien admettre qu'évaluer l'origine d'une détonation n'est pas chose facile, mais il s'agit d'une détonation d'une extrème violence (I heard an enormous bang ), et comment confondre un tel bruit avec une palette de brique qui tombe au sol ??

Il faut bien situer la scène pour se rendre compte que tout cela est extrèmement étrange pour ne pas dire plus. Le type marche tranquillement à quelques dizaines de mètres de l'endroit où un Boeing 757 (50 mètres de long) lancé à plus de 600 Km/h percute le batiment. Et lui que fait-il ? Il continue à marcher pensant que ce sont des briques qui sont tombées au sol.lollollollollol
Juste pour prendre un peu de recul, vous avez déjà certainement assisté à un petit carambolage entre deux autos à un feu rouge ou autre, et à faible vitesse : vous savez donc quel bruit cela peut faire, son intensité, le bruit de la tôle froissée, et tout cela le plus souvent à faible allure; Imaginez ce que cela peut donner avec un Boeing lancé à pleine vitesse.


Deuxième chose, comme l'a souligné Charmord, je trouve qu'il en fait un peu trop et que cela rend son témoignage pour le moins suspect.

- There was no way a small aircraft or a bomb or a mortar could have caused that much smoke. il se croit obligé de se justifier alors qu'à l'époque Meyssan n'est pas encore passé par là. Néanmoins, il faudrait savoir qui a recuilli ce témoignage et si cette justification ne vient pas d'une question posée par le journaliste.

- It was gratifying to see even the most liberal of TV journalists reporting this horrible event in an objective manner. Ca c'est encore plus troublant. Pourquoi les médias, même les plus libéraux (sic)  auraient-ils eu à rapporter les événements du Pentagone, autrement que d'une manière objective ? Y avait-il déjà polémique à l'époque ? Je ne crois pas. Et les médias, extrèmement frileux sur le sujet aujourd'hui, ne se seraient pas permis à l'époque, quelques semaines après les évenements, de remettre en cause les attaques dans lesquelles de bon citoyens américains ont péris.

Alors pourquoi cette remarque, pour le moins déplacée ? C'est comme s'il craignait que les médias rapportent autre chose que ce qui a été dit, mais qu'à sa grande surprise ce ne fut pas le cas. Et s'il craignait qu'on dise autre chose que la VO, c'est qu'il devait penser que certains éléments pour le moins troublant pouvaient être interprétés autrement que selon la VO. Par exemple un bruit d'explosion DERRIERE soit, alors qu'un Boeing vient de percuter le batiment dans lequel on se trouve DEVANT soi ?

Hors ligne

 

#6 20-01-2009 12:20:10

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Armageddon a écrit:

En ce qui concerne les explosions 20 mn plus tard. Cette fois, ça semble correspondre à l'effondrement de la façade, donc, pas grand chose à en tirer...
Bien entendu, on peut prétendre que ce sont des explosions qui sont justement responsables de l'effondrement de cette façade... mais, a mon avis, ça ne prouvera rien. Où alors, il faudra recouper ça...

L'effondrement a eu lieu vers 10h15, soit à peu près 35 minutes après le moment supposé de l'exposion initiale.

Par ailleurs, le bruit qu'il décrit est celui d'explosions, pas d'un effondrement de la façade dont il ne dit rien et qu'il n'a peut-être pas vu car il est retourné à son hôtel après avoir entendu ces deux explosions. Il dit texto qu'il ne sait pas s'il y a eu des explosions à l'intérieur du Pentagone ou si les terroristes avaient transporté des bombes dans leurs bagaes qui auraient détonné qui auraient détonné à ce moment là. Cela en dit tout de même assez long sur sa propre conviction qu'il a entendu des explosifs et non vu la façade s'effondrer.

Dernière chose, ces explosions, 20 minutes plus tard sont, si mes souvenirs sont bons, corroborés par d'autres témoignages dont ceux de journalistes en live. Je vais jeter un coup d'oeil. Voici deux témoignages/informations allant en ce sens, dont le premier émane du Washington Post du jour même :

http://forum.reopen911.info/p113241-22- … ml#p113241
http://forum.reopen911.info/p113690-24- … ml#p113690

Mais selon mes souvenirs, il y en de nombreux autres

Dernière modification par charmord (20-01-2009 13:55:07)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#7 20-01-2009 15:39:09

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Il y évidement auss le très étrange témoignage de l'envoyée spéciale au Pentagone de NBC :

A lire à partir d'ici : http://forum.reopen911.info/p122607-06- … ml#p122607

La couverture médiatique de ces attentats - et en particulier du Pentagone - révèle de très nombreuses surprises.

C'est très important car au début, ce que l'on entend de manière dominante ne parle pas de gros avion mais de bombes ayant détoné à l'intérieur, voire d'un plus petit avion s'étant écrasé DEVANT le Pentagone, sur l'helicopterpad.

Dernière modification par charmord (20-01-2009 15:45:10)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#8 20-01-2009 16:18:59

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Le témoignage de Dan Hampton

DbleTrble a écrit:

- It was gratifying to see even the most liberal of TV journalists reporting this horrible event in an objective manner. Ca c'est encore plus troublant. Pourquoi les médias, même les plus libéraux (sic)  auraient-ils eu à rapporter les événements du Pentagone, autrement que d'une manière objective ? Y avait-il déjà polémique à l'époque ? Je ne crois pas. Et les médias, extrèmement frileux sur le sujet aujourd'hui, ne se seraient pas permis à l'époque, quelques semaines après les évenements, de remettre en cause les attaques dans lesquelles de bon citoyens américains ont péris.

Autant que je me souvienne, oui, il y avait sinon polémique, du moins de nombreuses interrogations car les films comme les photos de ces crash étaient quasiment un secret d'Etat. => La VO a mis beaucoup de temps à se construire.

Officiellement, les USA était en guerre, on était avec eux ou contre eux et point/barre.
C'est dans ce contexte tendu que Meyssan a publier "l'Effroyable imposture". Si le livre a pu initier une "discution" MONDIALE
autour de ce qui s'était passé le 11 septembre, c'est bien parce que le MONDE se posait des questions.
L'administration US n'avait aucune intention de répondre. En tout cas, ni globalement et ni officiellement. On a assisté à une succession de petites touches d'articles de presse, de pseudo témoignages, de photos, de bouts de films plus ou moins contradictoires, souvent contestables surtout jamais officielles.
  Le soi-disant rapport d'enquête s'est largement nourri de ces ragots et rumeurs de sorte que 8 ans plus loin => on se pose toujours plus de questions.


D'ailleurs le gouvernement US a tenté de refermer immédiatement le "débat" par la voix de son parte parole Victoria Clarke :
« Il n'y a pas de question, il n'y a aucun doute sur ce qui s'est passé ce jour. Et je pense que c'est inacceptable que quelqu'un puisse tenter de diffuser ce genre de mythe. Je pense également que c'est inacceptable pour quiconque de donner à ce genre de personne quelque forme de publicité que ce soit. »
Porte-parole du département de la Défense, le 25 juin 2002

It is not arguable; there’s no doubt about what happened that day. And I believe that the fact that someone can spread such lies is unacceptable. I also believe that promoting this kind of person in one way or another is unacceptable.” Victoria Clarke,

Elle a fait cette déclaration escortée par un officier en grand uniforme...
Ce qui était assez menaçant et explicite.

Dernière modification par Armageddon (21-01-2009 08:47:25)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#9 21-01-2009 11:46:12

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

charmord a écrit:

Puisque chacun y a été de son petit témoignage, j'aimerais vous présenter celui de Dan Hampton, qui me laisse un fort goût d'incompréhension. Je l'avais déjà examiné ici : http://forum.reopen911.info/p117367-12- … ml#p117367 mais il était vraiment noyé dans une foule d'autres témoignages, informations et controverses qui ont pu rebutter les plus motivés big_smile

Le lien

http://findarticles.com/p/articles/mi_q … 61268/pg_1

Le lien est toujours valide.

L'article semble dater de l'Automne 2001, sans plus de précision.

Je n'applique pas ma grille préférée de critères car le témoin se situait à l'intérieur du Pentagone. Bon nombre des 24 questions se voient dès lors dépourvus d'objet ou de pertinence.

Le témoignage :

I was in the Pentagon when...A first-hand report
Wings of Gold,  Fall 2001  by Hampton, Dan
A First-Hand Report


The following account was written by Dan Hampton of The Thomas Group, an Industrial Associate of ANA and a company spearheading the Naval Aviation Production Process Improvement (NAPPI) program. A former Marine Corps Aviator, Mr. Hampton was in the Pentagon when American Airlines Flight 77 struck the building during the terrorist attacks of September 11 th, 2001.

I entered the Pentagon from the Metro Station at 9:20 am, pried through the security checks and spent a few minutes in one of the cafeterias on the 2nd floor where I reviewed the presentation I was to make at 10:00 am

At 9:35 I began walking along the A (inner) ring towards the E (outermost) ring.

As I passed the intersection of corridors four and five, I heard an enormous bang behind me, up corridor four in the vicinity of the B or C ring, perhaps 25 yards away, but I kept on walking along corridor five toward the E ring. This area of the Pentagon had recently undergone renovation and I thought, `It sounds like someone dropped a load of bricks or something on an upper floor.' (Three days after the attack I believed the bang I heard was the sound of the impact of the front section of the aircraft and all the associated and collective rubble and collapsing upper floors slamming into and stopping at the B ring.)

People in corridor five began streaming out of their offices and heading towards the exterior center courtyard area of the Pentagon, ironically called "ground zero," which is where the USSR had multiple missiles targeted for many years.
Within a minute or two I arrived at the office where my 1000 appointment waited, only to meet that gentleman as he and his staff exited and locked their offices. He told me, "We've been been attacked and must vacate the building."

I followed him and his staff along the E ring to the sixth corridor where we all made our way toward the A ring to gain access to the courtyard. No exit was available here, so we continued along the A ring to corridor seven where we were able to exit the Pentagon onto ground zero.

The evacuation was very orderly and handled expeditiously. Pentagon personnel actually practice these exit drills much like fire drills are handled in large office buildings. There was no panic or running -- just the orderly evacaution you would expect from military professionals.

Once in the open courtyard I looked to the right and saw an apalling , huge billowing cloud of dense, black smoke that could only have come from burning petroleum products. I then smelled the buming kerosene and realized that a large jet must have crashed into the Pentagon. There was no way a small aircraft or a bomb or a mortar could have caused that much smoke.

Several people around me were being treated for shock and injuries caused by the explosion. These victims were being evacuated from the damaged wing of the Pentagon into the open courtyard where emergency medical attention was being quickly rendered. As the military professionals they are, many were seizing the initiative to do whatever was needed to care for the injured and to direct further evacuation from the courtyard to the Pentagon parking lots.

Once outside the Pentagon we were further moved as far away from the building as possible. A SWAT Team arrived and helicopters began circling the Pentagon. I kept trying to reach my wife on my cell phone but the cellular networks were overloaded.

I remember standing n the parking lot, downwind of the crash site which was encased in the smoke and fumes from the fire and thinking, `This must have been what it was like at Pearl Harbor.' I will never forget the sight of the Pentagon burning.

Twenty minutes after the intial impact I heard two nearly simultaneous small explosions, not unlike mortars, from the crash site. I don't know if something inside the Pentgon exploded or if the terrorists had placed bombs in their luggage with timers that just went off.

I made my way back to my hotel and finally reached my wife and the company. When I hung up my suit coat in my hotel room, I noticed grey ash and dirt on my left sleeve, no doubt blown against me when I passed corridor five. I settled down to an afternoon of watching the television reports. It was gratifying to see even the most liberal of TV journalists reporting this horrible event in an objective manner.

Later, as I walked back to my hotel after dinner, I saw a small amount of smoke rising from the still smoldering Pentagon. But, in the distant background, I also saw the National Cathedral looming large in the background.

Petite analyse brève que j'avais faite à chaud :

Ce témoin a comme d'autres entendu un énorme bang.

Il remontait le corridor 5 vers l'anneau E ou il devait asssiter à une réunion en tant que cocontractant du Pentagone.

Sachant qu'il était dans le corridor 5, on peut supposer vu sa description qu'il identifie l'origine de l'explosion entre les rings B et C, soit dans l'AE Drive et il parle d'une distance de 25 yards de lui. Il était donc dans l'anneau C plus que vraisemblablement. Il était très prêt de la scène et venait en fait de traverser l'AE Drive.

Reprenons le passage important :

As I passed the intersection of corridors four and five, I heard an enormous bang behind me, up corridor four in the vicinity of the B or C ring, perhaps 25 yards away, but I kept on walking along corridor five toward the E ring. This area of the Pentagon had recently undergone renovation and I thought, `It sounds like someone dropped a load of bricks or something on an upper floor. (Three days after the attack I believed the bang I heard was the sound of the impact of the front section of the aircraft and all the associated and collective rubble and collapsing upper floors slamming into and stopping at the B ring).

Une carte pour vous y retrouver :

http://fredyz.free.fr/911/firstfloor.jpg

A noter que cette explosion, qu'il a par la suite attribuée à l'irruption de l'avion dans le C ring (Il supporte donc tout à fait la théorie officielle), ne l'a pas empêché de continuer à évoluer vers le E Ring, croyant avoir à faire au moment des faits à un accident de chantier ou un lot de briques se serait fracassé contre le sol.

C'est a priori assez étonnant car l'avion est censé s'être crashé entre les corridors 4 et 5 et qu'en outre, on voit parfaitement sur les photos et vidéos disponibles que le feu s'est fortement et quasi immédiatement étendu en largeur, jusque au dessus du bâtiment de l'héliport, soit au delà du corridor 5. Je renvoie notamment à la vidéo tournée par B. Pugh que j'ai déjà maintes fois postées, dont il ressort aussi que les incendies dans l'anneau frontal à l'endroit supposé du crash, ont été rapidement maîtrisés grâce à l'action quasi immédiate des pompiers et des sprinklers.

Quoiqu'il en soit, rien ne semble avoir mis le témoin sur la voie d'un tel crash alors qu'il était arrivé dans l'anneau E. La réunion a été annulée et ce n'est que de la bouche de la personne qu'il devait rencontrer qu'il a appris que le Pentagone a été attaqué.

Notons aussi que ce n'est qu'après avoir fait demi tour et rejoint le county yard, qu'il aurait remarqué les odeurs de kerosène. Avant, il n'e'n parle pas. Il voit alors un nuage de fumée noir qui ne peut dans ses termes que provenir du crash d'un grand avion. I then smelled the buming kerosene and realized that a large jet must have crashed into the Pentagon. There was no way a small aircraft or a bomb or a mortar could have caused that much smoke.

Pourquoi se sent-il la nécessité de préciser que ce n'était pas une bombe ou un petit avion ou un "mortar" que je traduis par mortier. Une telle insistance n'est-elle pas déplacée, le lieu de son témoignage étant tout sauf officiel et aucune controverse n'ayant du reste éclaté à ce moment quant à l'impact et l'explopsion au Pentagone. (Automne 2001).

Ce témoin dit également qu'il a entendu 20 minutes après deux grosses explosions secondaires. Son explication : les terroristes auraient transporté des bombes qui auraient détonné plus tard... Cela ne s'invente pas!

Mmm... intéressant, tout cela non?

J'ai eu une discussion intéressante sur le fil précité avec Zlika même si hélas, comme toujours, tendue!

Faites-moi part de vos commentaires

Me suis planté au lieu de modifier, j'ai cité.
J'ai un peu modifié car en fait, il est certain que le témoin était au tout début de l'anneau C dans le corridor 5.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#10 21-01-2009 13:27:42

Ronny0
Membre du forum
Date d'inscription: 26-02-2008
Messages: 444

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Venant d'une cafétaria au troisième étage (second floor), était-il au rez-de-chausée lorsque l'explosion s'est produite ? A-t-on des plans de chaque étage du pentagone ?

Hors ligne

 

#11 21-01-2009 13:53:22

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Le témoignage de Dan Hampton

@ : Ronny0 A-t-on des plans de chaque étage du pentagone ?

Yes we can...

http://www.aal77.com/pentagon_911_book/second_floor_damage_map.jpg


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#12 21-01-2009 14:11:52

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Ronny0 a écrit:

Venant d'une cafétaria au troisième étage (second floor), était-il au rez-de-chausée lorsque l'explosion s'est produite ? A-t-on des plans de chaque étage du pentagone ?

Le second floor est le premier étage. Il dit qu'il a passé un peu de temps pour revoir sa présentation à la cafétaria du premier étage.
Après quoi il est parti à son RV.

Je pense que le corridor 5 est présent à chaque étage et qu'il est possible, comme il ne dit rien à ce propos, qu'il ait passé l'AE Drive en restant au premier étage.

http://www.asile.org/citoyens/numero14/missile/images4/trajectoire2.jpg

Lorsque nous avions discuté de cela avec Zlika, nous étions parti du postulat qu'il éait au rez-de-chaussée. En réalité, rien ne dit effectivement qu'il était au rez de chaussée.

Il est clair qu'il a pu passer l'intersection (AE Drive) à tous les étages, le corridor reliant le centre du Pentagone au ring E étant présent selon tout vraisemblance à chaque étage.

Mais est-ce que cette incertitude sur la localisation exacte change vraiment fondamentalement les anomalies du récit?

Qu'il soit au rez, premier, second ou troisième étage, la localisation de l'explosion qu'il entend pose problème car elle vient bien de derrière lui, à 25 yards, en direction du corridor 4, alors que s'il s'était agi de l'explosion d'un Boeing plein de kerosène, elle aurait du venir de devant ou à la limite de côté. Vous ne pensez pas?

Dernière modification par charmord (21-01-2009 15:08:29)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#13 21-01-2009 15:26:23

Ronny0
Membre du forum
Date d'inscription: 26-02-2008
Messages: 444

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Au temps pour moi (second floor= 1er étage) . Oui bien sûr, il aurait entendu l'explosion au trou de sortie, c'est effectivement étrange.

merci à armagueddon pour le plan. Où est l'intersection des corridors 4 et 5 suivant son récit ? Je n'y comprends rien. Les corridors 5 et 6 se rencontrent, pas 4 et 5.

At 9:35 I began walking along the A (inner) ring towards the E (outermost) ring. As I passed the intersection of corridors four and five, I heard an enormous bang behind me, up corridor four in the vicinity of the B or C ring, perhaps 25 yards away, but I kept on walking along corridor five toward the E ring.

Hors ligne

 

#14 21-01-2009 16:01:39

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

L'"intersection" ne peut en toute logique que désigner l'AE Drive, même si le mot est mal choisi.
Au sens propre du terme, il n'y a pas d'intersection entre les corridors 4 et 5, tu as raison.
On sait juste qu'il était dans le corridor 5 (probablement au 1er ou au rez mais ce n'est pas certain), qu'il venait de passer l'AE Drive (si c'est bien cela qu'il désigne par intersection) - ce qui veut dire qu'il était encore dans l'anneau C et qu'il a entendeu une explosion venant de derrière lui qu'il situe entre les anneaux B et C, à 25 yards de lui en direction du corridor 4.
La mention que l'explosion est venue de derrière lui pourrait indiquer qu'il venait d'emprunter l'AE Drive pour passer du corridor 4 au corridor 5 mais ce n'est pas certain. En une telle hypothèse, il aurait bien été au rez-de-chaussée.

Dernière modification par charmord (21-01-2009 16:03:58)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#15 21-01-2009 19:02:28

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Le témoignage de Dan Hampton

D'après moi, il est marche dans le couloir du ring A => pour aller au ring E probablement par le couloir  6.
Alors en effet les corridors 4 et 5 sont parallèles => Donc, soit il fait une erreur et il s'agirait de l'intersection des corrodors 5 et 6 soit il s'esprime mal et il parle de la section entre les corridors 4 et 5
Je pense plutôt qu'il fait une erreur et parle de de l'intersection entre les couloirs 5 et 6.

Ce qui le mettrait exactement dans l'axe de l'onde de choc.

Encore une fois, je trouve étrange qu'il n'en parle pas. Le bruit, on peut en avoir une perception plus ou moins faussée en fonction de la saturation des tympans, mais l'onde de choc aurait dû être énorme !

Toi qui a lu bcp de témoignages de gens à l'intérieur tu en penses quoi ?

Dernière modification par Armageddon (22-01-2009 09:15:29)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#16 21-01-2009 20:25:01

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Arma,

I followed him and his staff along the E ring to the sixth corridor where we all made our way toward the A ring to gain access to the courtyard. No exit was available here, so we continued along the A ring to corridor seven where we were able to exit the Pentagon onto ground zero.

Ce passage me semble exclure l'erreur que tu lui imputes.

Il me semble donc qu'il est bien venu au E Ring par le 5 et retourné au A Ring par le 6.

Par ailleurs, l'intersection entre les corridors 5 et 6 ne peut être retenue comme point de localisation du témoin, compte tenu du reste de son récit.

En effet, il aurait été situé dans le A Ring, près du centre du Pentagone. Dès lors qu'il identifie l'explosion comme venant d'entre le B et C Ring qui plus est entre le corridor 4 et le corridor 5, il n'aurait pas pu entendre l'explosion derrière lui mais bien devant lui!

La seule interprétation logique est dès lors de considérer qu'il était sur le corridor 5, à l'entrée du C Ring, après être passé à travers l'AE Drive qu'il appelle par un abus de langage "intersection".

Etant si proche de la scène, il aurait du entendre et ressentir autrement l'explosion monsrueuse d'un Boeing qui se choppe le Pentagone à 900 km/h, c'est ma conviction.

Les témoins que j'ai recueillis à l'intérieur du Pentagone et qui ont ressenti l'onde de choc de l'explosion étaient, si j'ai bonne souvenance, encore plus prêts de la scène de l'explosion, puisqu'ils étaient sur le trajet présumé de l'avion (E ou C Ring, quand une localisation précise était identifiable sans jouer aux darts).

Dernière modification par charmord (21-01-2009 21:15:07)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#17 22-01-2009 08:32:23

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Etant si proche de la scène, il aurait du entendre et ressentir autrement l'explosion monsrueuse d'un Boeing qui se choppe le Pentagone à 900 km/h, c'est ma conviction.

pour ma part je pense que "si" un boeing avait tapé le pentagone tout le batiment aurait été secoué pour le moins par de bonne grosses vibrations

pour ce qui est des 900 km/h à cette altitude c'est impossible cela correspond à la vitesse maxi ... surtout pas possible après un virage en descente ce qui aurait pour le coup détruit l'avion ( trop de portance sur les ailes )
(un 757 n'est pas un avion de chasse) smile piloté par un lascars qui aurait eu du mal à  controler et à poser un cessna smilesmilesmile

Performance   
757 200 performance
Max cruising speed 914km/h (493kt), economical cruising speed 850km/h (460kt). Range with P&W engines and 186 passengers 5053km (2728nm), with RR engines 4758km (2569nm). Range at optional max takeoff weight with P&W engines 7277km (3929nm), with RR engines 6888km (3719nm). 757-200PF - Speeds same. Range with 22,680kg payload and P&W engines 7195km (3885nm), with RR engines 6857km (3700nm).

Hors ligne

 

#18 22-01-2009 10:11:24

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Marco, la vitesse officielle de l'avion était un petit peu inférieure à 900 km/h. J'ai pris la tranche supérieure...
Mais cela ne change rien...
Même s'il avait pénétré dans le Pentagone à 500km/h, le choc aurait dû être assourdissant


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#19 22-01-2009 10:26:44

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: Le témoignage de Dan Hampton

exact cela ne change rien .. mais le 757 n'aurait pas structurellement pu supporter le virage final à cette vitesse smile

c'est donc "pour moi" un autre objet volant pas encore identifié

Hors ligne

 

#20 22-01-2009 10:58:55

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Les questions autour de la manœuvrabilité d'un 757 à basse altitude à de telles vitesses ont pointé un nombre considérable d'invraisemblances.
La première, de mon point de vue, est de pure logique : Pourquoi les pirates auraient choisi une trajectoire totalement hasardeuse quasi incontrôlable. Et en plus, de manœuvrer l'avion à des vitesses jamais testées pour l'exécution de telles manœuvres ? Certes, ils étaient prêts à mourir, mais tant qu'à faire, ils auraient eu à cœur de réussir d'abord la mission. En somme, la VO suppose que Dieu les auraient bcp aidé...
A bout d'arguments, nos détracteurs nous demandent de prouver qu'un tel crash n'était pas possible.
C'est le même raisonnement que ceux qui vous affirme que Dieu existe puisque vous ne pouvez pas démontrer qu'il n'existe pas.

Reste que cette vitesse était indispensable pour expliquer la volatilisation de l'avion et de son contenu.
Le fait que l'on ait quelques lampadaires au sol serait la preuve matériel de son passage... Je dirais  (d'un ton persiffleur) :  heureusement que ces pirates ont eu la brillante idée de faucher des  réverbères, sinon, on aurait traité les témoins de menteurs wink
Ca doit être ça la raison de cette stupéfiante trajectoire. Les pirates ont visé les réverbères pour que les photographes aient un truc a montrer. wink

Après il y a les fameux témoins...
Lui se souvient d'un son assimilable à une palette de briques qui serait tombée sur le toit... Derrière lui.
Derrière lui, ok ,mais sur le toit ??? étrange comme localisation...
L'onde de choc d'une explosion capable de désintégrer le métal ! C'est très très très violant. A côté de ça, le bang supersonique qui se contente de faire vibrer les carreaux et la vaisselle dans les placards, c'est de la rigolade...
Un truc comme ça, ça devrait être marquant

Dernière modification par Armageddon (22-01-2009 14:45:31)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#21 22-01-2009 11:22:37

DbleTrble
Membre du forum
Date d'inscription: 24-11-2008
Messages: 149

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Tout à fait d'accord avec toi Arma.

Concernant la prenthèse sur la vitesse de l'engin, il ne faut pas oublier que les récentes infos publiées par la FAA sur les données radars du 11 septembre autour de Washington montrent que la vitesse finale de l'avion n'a jamais dépassé les 350 Knots, soit 650 Km/h.

Voir le fil ici : http://forum.reopen911.info/t12194-decr … tagon.html

Maintenant comme le dit Charmord, 850 Km/h ou 500 Km/h, cela ne change rien au fait que le choc aurait du être d'une violence difficilement imaginable. Et en tout état de cause, une personne se trouvant à quelques dizaines de mètres du point d'impact, aurait du ressentir une onde de choc terrible (même si le batiment est renforcé). En tous les cas il n'aurait pas continué son chemin comme si de rien était, pensant avoir à faire à une palette de brique.

Hors ligne

 

#22 22-01-2009 15:59:26

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Armageddon a écrit:

Après il y a les fameux témoins...
Lui se souvient d'un son assimilable à une palette de briques qui serait tombée sur le toit... Derrière lui.
Derrière lui, ok ,mais sur le toit ??? étrange comme localisation...

La citation du passage en question :

It sounds like someone dropped a load of bricks or something on an upper floor.

A mon avis, le témoin veut dire par drop : larguer.

C'est comme si quelqu'un avait largué un lot de briques ou autre chose à un étage supérieur.
Donc, le bruit venait bien d'en bas, à mon avis

Dernière modification par charmord (23-01-2009 16:25:41)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#23 22-01-2009 19:34:35

MagicalMysteryFlights
Membre du forum
Date d'inscription: 31-10-2007
Messages: 1765

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Je suis quand même très perplexe devant ce genre de témoignages qui délivrent en gros le message "il ne s'est rien passé".
Que l'on soit anti ou pro avion ou missile ou autre chose importe peu dans ce que je voudrais dire ici.
Il y a quand même eu de gros dégats et plus de 150 morts et plein de blessés brulés, un incendie, un effondrement. Une zone entière a été complètement dévastée.
Que ce soit par des bombes, un missile, un avion, je m'en fiche ici. Comment est-ce possible qu'un type qui était là puisse dire :"non, j'ai rien vu et rien entendu, juste une chute de briques"?


"Nier les faits parce qu'on les croit incompréhensibles est certainement plus stérile du point de vue du progrès de la connaissance que d'élaborer des hypothèses." Claude Levy-Strauss

Hors ligne

 

#24 23-01-2009 07:54:54

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: Le témoignage de Dan Hampton

il n'était peut être pas dans la zone ou il pretend avoir été......
ou alors il était sous prozac à hautes doses lollol

Hors ligne

 

#25 23-01-2009 09:15:29

MagicalMysteryFlights
Membre du forum
Date d'inscription: 31-10-2007
Messages: 1765

Re: Le témoignage de Dan Hampton

D'un point de vue rationnel, même si on est partisan total no-plane et d'une vaste mise en scène, les dégâts au bâtiment sont une réalité.

Soit ce gars est mythomane, faux-témoin, ou privé de toute capacité sensorielle,
Soit la structure du Pentagone peut expliquer que des gens aient été près de la zone de destruction sans en subir de conséquences ni ressentir grand'chose, cela étant dit sans préjuger de la cause de la dite destruction.

Il est possible qu'un ébranlement, une onde de choc, de chaleur se propagent de façon particulière et très limitée en fonction de la structure pentagonale-radiale très compartimentée du bâtiment.

Par exemple, un des arguments de Meyssan pour nier la présence d'un avion, en dépit du fait que je le trouve non valable, est très intéressant: Il s'agit des pièces en bordure de l'effondrement, où on voit des pcs, des livres et du mobilier intacts.
Quelle que soit la cause de la destruction (explosifs in situ, missile(s), avion), il est remarquable que certains bureaux très proches aient été totalement épargnés alors que d'autres à côté ont été anéantis.

Il faut tenir compte de ces particularités du bâtiment dans les réflexions sur les témoignages des gens qui étaient à l'intérieur au moment du drame.


"Nier les faits parce qu'on les croit incompréhensibles est certainement plus stérile du point de vue du progrès de la connaissance que d'élaborer des hypothèses." Claude Levy-Strauss

Hors ligne

 

#26 23-01-2009 09:22:16

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Le témoignage de Dan Hampton

MagicalMysteryFlights a écrit:

Je suis quand même très perplexe devant ce genre de témoignages qui délivrent en gros le message "il ne s'est rien passé".....

En tout cas, ce n'est pas le message que ce "témoin" voudrait donner car, par ailleurs, il fait son possible pour accréditer la VO. Malheureusement, la VO s'est construite au fil du temps de sorte qu'il n'est pas facile, même en y mettant de la bonne volonté d'être en cohérence avec une "vérité" très mouvante. L'une des plus éclatante "valse hésitation" est celle qui a alimenté les débats concernant l'étrange effondrement de la WTC7.
Etait-ce une destruction contrôlée par les pompiers –comme l'avait laissé entendre le propriétaire des tours, M. Silverstein ? Ou un effondrement lié à une fragilisation de la structure ?
=> Il a fallu attendre 7 ans pour faire émerger une VO quasi définitive ! lol
Enfin, soyons sérieux ! -En réalité, il ne fallait pas 5 mn pour savoir si oui ou non les pompiers avaient procédé à cette démolition...
Eh bien il a fallu attendre  7 ans ! 
Surtout, il fallait attendre au moins tout ce temps pour que les gens aient un peu oublié l'histoire à dormir debout racontés 7 ans plus tôt.
Bien entendu, la nouvelle version "effondrement suite à un incendie" est complètement farfelue, mais elle a –elle aussi– le mérite de se défendre par ce même argument décidément très prisé : "maintenant, prouvez que ce n'est pas possible"...

Avec toute la meilleur volonté du monde Hampton ne peut pas être en mesure de décrire ce qu'il n'a pas vécu.
=> la VO parle de la désintégration d'un 757 à quelques dizaines de mètres de lui. mais lui a vécu cela comme la chute d'une palette de briques... point/barre

Si on rapproche son témoignage de celui d'April Galop qui elle se trouvait à quelques mètres de l'impact on est tenté de croire Hampton.
Car si April et son bébé on subit les effets d'une onde de choc, ils n'en n'ont gardé aucune séquelle grave...
Sauf qu'April trouve l'affaire plutôt étrange et a collé un procès à Cheney, Rumsfeld, Myers et Consorts
voir le fil :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=12278

Dernière modification par Armageddon (23-01-2009 09:34:01)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#27 23-01-2009 09:58:55

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Le témoignage de Dan Hampton

MagicalMysteryFlights a écrit:

Il est possible qu'un ébranlement, une onde de choc, de chaleur se propagent de façon particulière et très limitée en fonction de la structure pentagonale-radiale très compartimentée du bâtiment.

Il faudrait soumettre le problème à Vauban, mais je crois qu'il avait opté pour les formes en étoile plutôt que pentagonale wink
En ce qui concerne les anneaux concentriques –Oui, certainement, ça permet d'atténuer l'onde de choc. [
Mais les anneaux (ou rings) du Pentagone ne sont pas indépendants entre eux, les premiers niveaux sont souvent communs et tous sont reliés par un réseau de "corridors" communs.
Précisément, le 757 est supposé s'être désintégré à l'intérieur de l'un des ces vastes niveaux communs.

Dernière modification par Armageddon (23-01-2009 10:02:21)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#28 23-01-2009 12:59:38

Ronny0
Membre du forum
Date d'inscription: 26-02-2008
Messages: 444

Re: Le témoignage de Dan Hampton

http://www.aal77.com/pentagon_911_book/second_floor_damage_map.jpg
Si l'on en croit cette image, le bout du corridor 5 était en flammes ! Alors qui a raison ?

Dernière modification par Ronny0 (23-01-2009 13:00:42)

Hors ligne

 

#29 23-01-2009 15:34:45

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: Le témoignage de Dan Hampton

ou peut être que quelqu'un lui a murmuré à l'oreille ce qu'il devait dire !!!!
sans prendre en compte la topo des lieux!!!

Hors ligne

 

#30 23-01-2009 16:06:36

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Ronny0 a écrit:

http://www.aal77.com/pentagon_911_book/ … ge_map.jpg
Si l'on en croit cette image, le bout du corridor 5 était en flammes ! Alors qui a raison ?

On peut être méfiant par rapport à ce témoignage mais pourtant de nombreuses autres personnes à l'intérieur font état d'un sentiment similaire et ils étaient parfois sur les lieux mêmes du crash. Les premiers témoignages vont en ce sens aussi, ainsi que je l'ai déjà ait remarquer, qu'ils émanent de journalistes ou d'occupants du Pentagone.

Par ailleurs, ce plan que tu cites montre les dégâts qui ont été provoqués au Pentagone au final, c'est-à-dire après que les feux aient ravagé le Pentagone pendant plus de 24h. Ce n'est donc pas du tout concluant pour ce qui est de savoir quelle était la situation des lieux au moment où le témoin a parlé.

Ce plan n'infirme pas la validité du témoignage, rendu, je le rappelle alors qu'aucune controverse n'existait sur le sujet. Rappellons au demeurant que lorsqu'il est arrivé au E ring où il avait rendez-vous, le témoin n'est pas revenu par le cooridor 5 mais s'est éloigné du site et est revenu par le corridor 6.

Mon propos n'est pas de dire que ce témoignage prouve la thèse no plane mais de de dire que si l'on prend en considération les témoignages, il faut les prendre en considération tous et les analyser avec la même précision et méticulosité.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#31 23-01-2009 17:23:07

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Le témoignage de Dan Hampton

Juste une précision,
en supposant que le "bang" qu'il entend initialement est le bruit de l'impact de l'engin avec la façade du pentagone,j'ai regardé la distance entre le centre de l'impact et la localisation du témoin(corridor 5 à la hauteur du C-ring)et j'arrive a 110metres ce qui est diffèrent de l'idée que l'on puisse se faire quand il parle de 25yards(env.23m.).
Ce qui n'explique nullement sa perception bizarre de l'évènement,c'est juste pour affiner le témoignage.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#32 23-01-2009 17:28:31

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

genesis666 a écrit:

Juste une précision,
en supposant que le "bang" qu'il entend initialement est le bruit de l'impact de l'engin avec la façade du pentagone,j'ai regardé la distance entre le centre de l'impact et la localisation du témoin(corridor 5 à la hauteur du C-ring)et j'arrive a 110metres ce qui est diffèrent de l'idée que l'on puisse se faire quand il parle de 25yards(env.23m.).
Ce qui n'explique nullement sa perception bizarre de l'évènement,c'est juste pour affiner le témoignage.

Tu pointes précisément l'une des étrangetés de son témoignage : il situe l'endroit de l'explosion très précisément à 25 yards de lui, derrière lui, en direction du corridor 4, entre le B et le C Ring (probablement AE Drive, pas très loin de là ou devait être le trou dans l'anneau C, soit, comme tu le dis à plus de 100 mètres dont l'explosion de l'avion qui se crashe aurait du partir!

Dernière modification par charmord (23-01-2009 17:29:55)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#33 23-01-2009 17:35:54

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

marco218 a écrit:

ou peut être que quelqu'un lui a murmuré à l'oreille ce qu'il devait dire !!!!
sans prendre en compte la topo des lieux!!!

Dans ce cas là, il n'aurait tout simplement pas parlé de l'endroit où il a localisé l'explosion, si loin de là où l'avion a pénétré dans le Pentagone.
Dans ce cas, il aurait enlevé toutes les parties - nombreuses - de son récit qui ne sont pas cohérentes avec le récit officiel!
Par ailleurs, ce témoignage n'apparaît pas sur un site de médias mais sur un blog personnel à un moment où il n'avait aucune controverse quant à la cause de l'explosion au Pentagone.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#34 25-01-2009 21:32:29

MagicalMysteryFlights
Membre du forum
Date d'inscription: 31-10-2007
Messages: 1765

Re: Le témoignage de Dan Hampton

"At 9:35 I began walking along the A (inner) ring towards the E (outermost) ring.
As I passed the intersection of corridors four and five, I heard an enormous bang behind me, up corridor four in the vicinity of the B or C ring, perhaps 25 yards away, but I kept on walking along corridor five toward the E ring."

Si on regarde les plans du rez-de-chaussée et du 1er, les corridors 4 et 5 sont parallèles, et à moins que la géométrie du Pentagone soit non-euclidienne, ils n'ont pas d'intersection.
On constate que ce sont les corridors 3 et 4, ou 5 et 6 qui se coupent au niveau du ring A, sur les sommets du Pentagone.
Donc, là-aussi, comme dans la plupart des témoignages, on relève la même ambiguité sur la position exacte du témoin. En plus, ou j'ai peut-être zappé qqchose, Il ne dit pas à quel étage il se trouvait.

La localisation de ce qui pourrait être l'explosion qui a découpé le trou rond dans le mur du A-E drive au rez-de chaussée, peut correspondre à la suite: "an enormous bang behind me, up corridor four in the vicinity of the B or C ring, perhaps 25 yards away"
"un énorme bruit derrière moi, en remontant le corridor 4 (up,...?! wink) au voisinage du ring B ou C, à 20 mètres.
Donc il fallait qu'il soit dans le corridor 4, pas dans le 5, et à une vingtaine de mètres du niveau A-E drive, plus probablement au rez-de-chaussée qu'au 1er, ceci n'étant pas une certitude.

Mais ensuite, son récit de l'évacuation décrit le corridor 5:
"People in corridor five began streaming out of their offices and heading towards the exterior center courtyard area of the Pentagon, ironically called "ground zero," which is where the USSR had multiple missiles targeted for many years. "

Ensuite il continue jusqu'au bureau de son rendez-vous en une minute ou deux, aparemment sans sprinter, donc à 80m/mn, pas plus loin que 160 m de l'endroit où il entend le bruit.
"Within a minute or two I arrived at the office where my appointment waited, only to meet that gentleman as he and his staff exited and locked their offices. He told me, "We've been been attacked and must vacate the building."

Puis il suit l'évacuation le long du Ring E jusqu'au corridor 6 par lequel ils sont allés en direction du Ring A pour sortir dans le cour intérieure.
"I followed him and his staff along the E ring to the sixth corridor where we all made our way toward the A ring to gain access to the courtyard. No exit was available here, so we continued along the A ring to corridor seven where we were able to exit the Pentagon onto ground zero. "

S'il avait été au rez-de-chaussée, il aurait du traverser la zone dévastée et incendiée pour étant dans le corridor 4, passer dans le 5, aller au bout puis longer le ring E jusqu'au corridor 6.
Qu'il ait été dans le corridor 4 ou 5, il n'était plus possible d'aller vers le ring E. Des gens le plus souvent blessés, ont évacué dans le noir, la fumée et les flammes, à travers les débris par la porte du corridor 5 au niveau du ring E, donnant vers la tour de contrôle. Ensuite ce sont les pompiers qui sont passé par là pour aller secourir les gens.
Lui, il n'a rien constaté d'anormal.
Si il avait été au 1er étage, longer le ring E au niveau du corridor 5 l'aurait amené au niveau des bureaux en flammes face à la tour de contrôle.
On a beau affirmer que le grand incendie et la majorité des destructions n'ont eu lieu que plus tard, il faut bien se rendre à l'évidence, au vu de toutes les photos disponibles, que toute cette zone était détruite et/ou en feu, même si ce feu n'a pas été très long.
Et si il était passé du corridor 4 au corridor 5 en passant par le A-E drive, il n'aurait pu manquer de passer devant le punch-out hole vomissant ses fumées toxiques.
Il ne décrit rien de tel. Pourtant ce trou était bien là au début et n'a pas été pratiqué plus tard.
Certes, on peut tout remettre en cause et tout réinventer, mais il me semble plus raisonnable de penser qu'il était dans le corridor 5 en route vers le ring E, et proche du ring E, que son rendez-vous était au niveau de l'apex du wedge2, et qu'il a suivi l'évacuation au niveau du ring E vers le corridor 6.
Il était relativement proche de la zone de dévastation et "le bruit derrière lui" recoupe aussi bien la zone principale de destruction oblique entre rings E et C, plus proche du corridor 4 que du 5, que le point du punch hole circulaire.
Je me demande si il était bien au rez-de-chaussée pour que le bruit soit aussi atténué que celui qu'il a perçu.

Ce n'est que mon opinion.


"Nier les faits parce qu'on les croit incompréhensibles est certainement plus stérile du point de vue du progrès de la connaissance que d'élaborer des hypothèses." Claude Levy-Strauss

Hors ligne

 

#35 25-01-2009 22:44:08

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Le témoignage de Dan Hampton

MMF,

Je pense que l'on est tous d'accord évidemment pour dire que la localisation du témoin est très peu claire. Le mot intersection en particulier semble prêter à interprétations diverses, cela avait déjà été souligné. Il a de même également été souligné que l'on ignore l'étage auquel il se trouve.

J'ai réfléchi à toutes les interprétations possibles et pas une ne colle parfaitement avec ses observations.

La plus logique me semble être qu'il se trouvait dans le corridor 5 et venait de passer ou surmonter l'AE Drive quand il a entendu un enormous bang qu'il a localisé comme venant de derrière lui, à à environ 25 yards entre le B et le C Ring mais en direction du corridor 4. Donc, quelque part dans l'AE Drive...

Le up se rapporte à la localisation de l'explosion d'après moi et se traduit par "vers". Sinon, le témoignage n'a aucun sens car il passe sans transition du corridor 4 au 5.

Le "behind me"indique qu'il allait de l'avant vers le lieu de son rendez-vous, le E Ring et qu'il avait déjà dépassé le lieu de la localisation; donc il était soit à la fin du C Ring, soit dans le D Ring, assez loin pour que la minute ou deux passe avant d'arriver à destination.

On ne sait pas exactement où il s'est arrêté dans le E Ring. La profondeur du ring permet d'envisager la possibilité qu'il n'ait pas été assez près de la façade pour voir les flammes qui s'échappaient apparemment de certains locaux, à la hauteur de l'héliport. Apparemment, même ceux qu'il devait rencontrer n'ont pas été spécifiques sur les événements...

D'ailleurs, on sait que cela rapidement flambé de ce côté là mais les photos permettent-elles d'établir que les bureaux derrière l'héliport se sont enflammés en même temps exactement que l'explosion initiale au Pentagone? Pas certain non plus!

Bref, on pourrait gloser pendant longtemps sur ce témoignage là encore mais on est pas si en désaccord que cela finalement... sauf sur la siginification du "up" lol

Dernière modification par charmord (25-01-2009 22:46:46)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr