ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 30-12-2008 18:39:43

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Témoignage de John O’Keefe

Guillaume Dasquié est l'auteur de "L'effroyable mensonge" livre qu'il a produit pour dénoncer les soi-disant thèses et foutaises  que Thierry Meyssan aurait proférés dans son livre "l'Effroyable imposture". je pense que tout le monde ici est bien au courant de leur "différent".
En premier lieu, Dasquié reprochait à Meyssan de ne pas avoir contrôlé les témoignages oculaires du crash.
Donc lui, Dasquié, prétend l'avoir fait et a présenté une liste de témoignages qu'il a contrôlé.
Voir la page concernée ici :
http://www.l-effroyable-mensonge.com/gu … /partie-2/

Pour illustrer ce travail rigoureux, Dasquié édite le témoignage de, John O’Keefe, "témoin" qu'il juge au-dessus de tout soupçon.


"L'ffoyable mensonge"
Guillaume-Dasquie

http://www.l-effroyable-mensonge.com/gu … 1-partie-2

« Ce matin-là, comme d’habitude, je me préparais pour aller travailler tout en écoutant la radio. Peu avant 9 heures, l’animateur à la radio a annoncé qu’un avion venait de s’écraser sur le World Trade Center. À cet instant, comme beaucoup de gens je crois, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un petit appareil [de la catégorie des avions d’affaires privés très répandus aux États- Unis], mais j’ai éteint la radio pour allumer la télé sur l’émission Good Morning America [la grande émission d’information du matin diffusée sur ABC News], où j’ai découvert ce qui se passait.
« Je continuais à m’habiller tout en regardant la télé et là j’ai vu l’avion toucher la seconde tour. Je me souviens avoir eu le souffle coupé par le spectacle de l’explosion. L’autre chose dont je me souviens c’est que le téléphone a sonné à cet instant; c’était une collègue, qui était au travail et s’inquiétait: “Penses-tu que nous sommes en sécurité ici ?” m’a-t-elle demandé. Je lui ai assuré que nous l’étions, lui expliquant que ça ne concernait que New York. Nous avons parlé un court instant, puis je lui ai dit que je partais pour venir au bureau. Il était 9 h 20.
« J’habite à environ dix-quinze minutes du Pentagone, à Alexandria, et dans mes navettes quotidiennes pour aller travailler je dois passer près de la façade ouest du bâtiment. La circulation était très ralentie sur l’autoroute ce matin-là, peut-être parce que tout le monde écoutait la radio. Pour ma part, j’écoutais la radio d’information continue WTOP. J’ai décidé de quitter l’autoroute  et d’emprunter une longue bretelle menant à une route qui me permettait de contourner le Pentagone. Puis, je me souviens que je me suis arrêté à un stop. Je venais juste d’entendre à la radio que le National Airport [le Reagan National Airport, aéroport pour les lignes régulières, situé à proximité du Pentagone] venait de fermer au trafic aérien, sauf pour les vols en cours d’arrivée.
« Là, soudain, arrivant de mon côté gauche - j’ignore si je l’ai d’abord vu ou entendu - un avion de couleur argentée est passé [les appareils des lignes American Airlines se distinguent aisément à la partie de leur carlingue recouverte d’une peinture argentée]. Je suis habitué à voir des avions volé à basse altitude dans cette zone, car nous sommes vraiment à un mile ou deux [1 mile =1,6 km] du National Airport. Mais là, il semblait voler trop bas et filer dans une mauvaise direction. Je me rappelle que je me suis dit qu’il ne pourrait jamais rejoindre l’aéroport dans ces conditions.
« Jusqu’à ce que je réalise qu’il entrait en collision avec le Pentagone. Il est arrivé en descente, en passant. Au-dessus de l’autoroute, sur ma gauche, et est passé devant ma voiture. L’avion ne volait pas en piqué. Il paraissait sous contrôle et voler comme un appareil sur le point d’atterrir. Ça s’est déroulé très vite et très près de moi, mais j’ai clairement vu le nom et le logo American Airlines sur l’avion. Il y a eu une explosion géante, avec des flammes orange qui sortaient du Pentagone.
L’ai pensé que la route devant moi allait être détruite. Puis tout devint noir, il y eut juste une épaisse fumée noire. »

A première vue, on n'a pas de raison de douter de la traduction de Dasquié. Sauf que ce témoin ne dit pas avoir vu l'impact... Alors, forcément, on a envie d'en savoir plus.

"John O’Keefe is driving in his car when he sees the Pentagon crash. He will recall: “The first thing I did was pull over onto the shoulder, and when I got out of the car I saw another plane flying over my head.… Then the plane—it looked like a C-130 cargo plane—started turning away from the Pentagon, it did a complete turnaround.” [New York Law Journal, 9/12/2001]

Traduction :

John O'keefe est entrain de conduire sa voiture quand il voit le "Pentagon crash".

On s'arrête 2 minutes sur la formule journalistique : Il faut décoder le langage, le journaliste dit que John O'keefe a vu le "Pentagon crash"
Il a raison de le dire de cette façon car quand il ouvre les guillemets pour citer ce que réellement John O'keefe a vu, il ne dit pas avoir vu l'avion percuter la façade du Pentagone.

La première chose que j'ai fait est de rentrer la tête dans les épaules, et quand je suis sorti de la voiture j'ai vu un autre avion voler au-dessu de ma tête... Ensuite l'avion –Il ressemblait à un avion cargo C-130– a commencé a tourner en s'éloignant du Pentagone, il a fait un tour complet.

On trouvera un récit plus complet de John O'keefe ici (en Anglais):
http://www.oilempire.us/pentagon-strike.html

Comme quoi, Dasquié semble avoir fait l'impasse sur un détail important. En effet, la présence de ce C-130 a longtemps été niée par les militaires.
Du coup, Dasquié l'a supprimé aussi. lol
Depuis, les militaires ont attesté la présence du C-130, il existe même un témoignage du pilote qui d'ailleurs diffère un peu de ce que les gens ont vu du sol...
Mais bon, les coïncidences et incohérences, c'est toute l'histoire de ce 11/09.

Dernière modification par Armageddon (30-12-2008 18:44:30)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#2 30-12-2008 21:40:17

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

Appliquons la grille de crtières au témoignage de John O Keefe :

1. Témoignage sourcé? Si oui, indication de la source.

Oui.
http://web.archive.org/web/200109180540 … 1201l.html

Extrait relevant :

Northern Virginia resident John O’Keefe was one of the many commuters who witnessed the attack on the Pentagon.

“I was going up Interstate 395, up Washington Boulevard, listening to the radio, to the news, to WTOP, and from my left side, I don’t know whether I saw or heard it first -- this silver plane; I immediately recognized it as an American Airlines jet,” said the 25-year-old O’Keefe, managing editor of Influence, an American Lawyer Media publication about lobbying. “It came swooping in over the highway, over my left shoulder, straight across where my car was heading.

“I’d just heard them saying on the radio that National Airport was closing, and I thought, ‘That’s not going to make it to National Airport.’ And then I realized where I was, and that it was going to hit the Pentagon.

“There was a burst of orange flame that shot out that I could see through the highway overpass. Then it was just black. Just black thick smoke.

“The eeriest thing about it, was that it was like you were watching a movie. There was no huge explosion, no huge rumbling on ground, it just went ‘pfff.’ It wasn’t what I would have expected for a plane that was not much more than a football field away from me.

“The first thing I did was pull over onto the shoulder, and when I got out of the car I saw another plane flying over my head, and it scared ...me, because I knew there had been two planes that hit the World Trade Center. And I started jogging up the ramp to get as far away as possible.

“Then the plane -- it looked like a C-130 cargo plane -- started turning away from the Pentagon, it did a complete turnaround.

“There was nothing to see but black. The whole side of Washington Boulevard was black and on fire.

“I lost all sense of time. I think I was standing outside a good 20 minutes or so, and then, it was just 10 minutes until I got to the Memorial Bridge, which was closed, so I went up the GW Parkway and to a friend’s house.”

By the staff of Washington, DC’s Legal Times, an American Lawyer Media publication.

2. L'identité du témoin est-elle connue et démontrée?

Oui, son identité est attestée par le journaliste : il était  un manager d'un journal juridique du nom de "Influence". Il avait 25 ans au moment des faits.

Le journal dont il était le managing editeur :

http://www.influence.biz/

Il ne figure pas ou plus dans le staff du journal au jour d'aujourd'hui :
http://www.law.com/jsp/dc/specials.jsp?p=contact

L'adresse des bureaux est accessible à la page précitée.

Le CV du témoin confirme les activités qu'il exercait à l'époque des faits :

http://www.linkedin.com/in/jokeefe

3. Témoignage direct ou indirect?

Témoignage écrit en mode direct.

4. Fonction ou métier du témoin?

Selon le journaliste, J. O'Keefe était Manager du journal précité.

5. Date du témoignage?

Inconnue mais ce ne peut être que le 11 ou le 12 septembre 2001.

6. Date et lieu de publication du témoignage?

12 septembre (lien précité).
New York Law Journal

7. Localisation du témoin?

Remontait l'interstate I 395 vers le Washington Boulevard. De sa déposition, il semble qu'il avait dans son champ de vue vers le Pentagone le highway overpass, soit le viaduc passant au dessus de l'autoroute, je présume. Corrigez-moi si je me plante. Il dit aussi qu'il était approximativement à un terrain de football (américain) de la façade du Pentagone.

Si quelqu'un pouvait confirmer et identifier cela sur une carte, ce serait nickel!

8. A-t-il vu un aeronef?

Oui

9. Quel type d'aeronef?

Un avion argenté qu'il a directement reconnu comme appartenant à la flotte d'AA.

10. A-t-il identifié un Boeing 757 de la compagnie AA?

Ne dit rien sur le type d'avion.

11. Description visuelle d'un autre aeronef à l'approche du Pentagone?

Oui, peu après, un C 130 a survolé le Pentagone et fait demi-tour.

12. Donne-t-il des indications relatives à la présence d'un second aeronef?

Oui, voir supra. l'avion a fait un complete turnaround après avoir atteint le Pentagone.

13. Donne-t-il des indications sonores en rapport avec l'approche de l'aeronef?

Non, il dit juste qu'il ne sait plus s'il a d'abord vu ou entendu l'avion.

14. Donne-t-il des indications relatives à la trajectoire de l'aeronef?

Il dit que l'avion est passé devant lui en piqué (c'est ainsi que j'ai trouvé la traduction de swoop in) au dessus de son genou gauche,  là ou il devait se rendre. Il se trouvait alors sur l'Interstate à hauteur du Washington Boulevard.

Je recopie le passage en entier au cas où certaines nuances m'auraient échappé et compte tenu du fait que ma traduction est à chier :

I was going up Interstate 395, up Washington Boulevard, listening to the radio, to the news, to WTOP, and from my left side, I don’t know whether I saw or heard it first -- this silver plane; I immediately recognized it as an American Airlines jet, it came swooping in over the highway, over my left shoulder, straight across where my car was heading. I’d just heard them saying on the radio that National Airport was closing, and I thought, ‘That’s not going to make it to National Airport.’ And then I realized where I was, and that it was going to hit the Pentagon.

15. A-t-il vu un impact de l'aeronef? si oui, description visuelle ou sonore?

Il ne dit pas s'il a vu ou non l'impact mais vu la précision de son témoignage, on peut imaginer qu'il ne l'a pas vu distinctement.
Il dit en revanche avoir vu un éclat de flamme orange (burst of orange flame) avant que tout soit plongé dans le noir complet. The whole side of Washington Boulevard was black and on fire.
Je ne traduis pas burst par explosion parce qu'il dit après dit qu'il n'a pas vu d'explosion ni de gros grabuge au sol (aucune indication de débris).
Il dit que cela a juste fait pfff et ajoute qu'il n'aurait pas attendu cela du crash d'un avion qui était à tout au plus un terrain de football de lui.

16. Impact direct dans la façade ou impact antérieur au sol?

Non précisé, puisqu'il ne décrit pas l'impact lui-même sinon peut-être par une indiction sonore (pfff).

17. Donne-t-il une description sonore ou autre de l'impact?

On ne sait pas si le pfff est le bruit de l'impact ou ce qu'il a perçu comme son après.

18. Donne-t-il une description des dégâts à l'aeronef ou au bâtiment?

Non.

19. A-t-il vu l'aeronef heurter les lamapdaires? Dans l'affirmative, nombre de lamapdaires + localisation +description physique?

Non.

20. A-t-il entendu une ou plusieurs explosions postérieures à l'explosion initiale?
Non

21. Le témoin peut-il être considéré comme indépendant de l'accusation?

Rien ne permet de dire le contraire selon une première analyse superficielle.

22. Le témoin a-t-il donné plusieurs versions de son témoignage? Ces versions sont-elles compatibles?

Le témoin a donné au moins trois versions, chaque fois divergente. Le 12 septembre au journal, puis à Dasquié puis au CIT.

23. Le témoignage présente-t-il des indices objectifs de fabrication ou d'invraisemblance?

Non.

Des divergences majeures sont toutefois immédiatement notables par rapport aux témoignages que nous avons analysé antérieurement : piqué, pas de boule de feu correspondant à une explosion, et le C 130 qu'il mentionne, notamment.

Voilà

Dernière modification par charmord (14-01-2009 07:58:13)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#3 30-12-2008 22:44:41

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

J'ai finalement trouvé le CV avec tout le cursus du témoin!
Il existe bel et bien et cela concorde :

http://www.linkedin.com/in/jokeefe

Je complète donc la grille en ce sens.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#4 31-12-2008 11:05:58

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

A présent, comparons la version de Dasquié avec la version originale de son témoignage.

Dasquié dit :

Mais là, il semblait voler trop bas et filer dans une mauvaise direction. Je me rappelle que je me suis dit qu’il ne pourrait jamais rejoindre l’aéroport dans ces conditions.

« Jusqu’à ce que je réalise qu’il entrait en collision avec le Pentagone. Il est arrivé en descente, en passant. Au-dessus de l’autoroute, sur ma gauche, et est passé devant ma voiture. L’avion ne volait pas en piqué. Il paraissait sous contrôle et voler comme un appareil sur le point d’atterrir. Ça s’est déroulé très vite et très près de moi, mais j’ai clairement vu le nom et le logo American Airlines sur l’avion. Il y a eu une explosion géante, avec des flammes orange qui sortaient du Pentagone.

1. L'avion ne volait pas en piqué.

Dans la version originale, le témoin ne dit cela nulle part... Au contraire, il me semble que le terme swooping in dans la phrase "it came swopping in over the highmay indique que l'avion était en mouvement de forte descente, d'après la traduction que j'en avais trouvée.

Collins

swoop
VB
1 (usually: foll. by: down) to move quickly through the air in a downward curve ⋄
an owl swooped down from its perch

2 (usually: foll. by: on) to move suddenly and quickly towards (a place) in order to attack, arrest, or question the people inside ⋄
nine police cars and vans swooped on the premises

Cambridge

swoop I 1. (dive in the air) piqué m; to make a ~ (down) plonger en piqué 2. inf (surprise attack) descente f II vi 1. (dive through the air) plonger en piqué 2. inf (make a sudden attack: police) faire une descente; to ~ on sth faire une descente dans qc

Wordreference

swoop
intransitive verb

(bird, bat, plane) plonger;
to ~ down descendre en piqué;
to ~ down on fondre sur;
(police, raider) faire une descente.

Ceci étant, il faudrait avoir la confirmation d'un anglophone car après avoir tappé 'swooping in" sur google, j'ai l'impression que ce terme peut également vouloir indiquer comme un flottement, étant par exemple employé pour décrire le mouvement des kyte surfers au dessus de la mer.

2. Il y a eu une explosion géante et des flammes oranges sortaient du pentagone : Là encore, grosse divergence par rapport à son témoignage original où J. O'Keefe dit :  There was no huge explosion, no huge rumbling on ground, it just went ‘pfff.’ It wasn’t what I would have expected for a plane that was not much more than a football field away from me.

Pourquoi quand le témoin dit texto "il n'y a pas eu de grosse explosion" dans son témoignage originaire en mode direct mais parle de gerbes de flammes oranges sortant du pentagone avec une indication sonore de type pfff, G. Dasquié raconte-t-il l'exact inverse dans le témoignage indirect ou l'interprpétation du témoignage originaire?

C'est là une contradiction avérée qui est loin d'être anecdotiques car lee point sur lequel la divergence existe (grosse explosion ou non) manifeste un revirement du témoin ou une interprpétation libre de ses propos qui peut être destinée à gommer une inohérence d'ailleurs intuitivement assumée par le témoin dans son premier témoignage, quand il dit qu'il ne se serait pas attendu à cela du crash d'un si gros avion.

Qu'en pensez-vous?

Par ailleurs, certaines personnes sur ce forum pourraient-elles tenter d'identifier la localisation du témoin sur une carte?

A+

Dernière modification par charmord (14-01-2009 21:10:48)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#5 31-12-2008 12:44:51

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

http://nsm01.casimages.com/img/2008/12/31//081231121855430492935002.jpg

Charmord,
selon les indications du témoignage,voila à peu pres l'endroit ou il semble se trouver quand il voit l'avion arriver.
Il vient de son domicile(Alexandria),il arrive donc par le coin inferieur gauche de l'image.
Il se rend à son boulot dont les bureaux se trouve de l'autre côté du Potomac;son itinèraire est logique.
Il dit aussi(a ce que j'ai lu dans le premier témoignage posté par Armaguedon)qu'il s'apprête a prendre une bretelle qui longe le pentagone,etant donné la densité de circulation.
Cette bretelle peut être la partie superieur droite du"trefle à quatre feuilles"

Concernant le terme "swooping",je ne te serais d'aucune utilité.

Enfin,concernant son témoignage sur l'explosion,je me fierais a son témoignage initial et non pas a la version "Dasquié",etant donné qu'on ne sait pas si il a réinterrogé le temoin(cela m'etonnerais,dans ce cas il l'aurait signaler)ou interpréter ce témoignage,dans quel cas,c'est une erreur de Dasquié.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#6 31-12-2008 13:04:10

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

@ Charmod : "swooping in over" je le traduirais par plongeant par-desus.
Tu noteras que Dasquié dans sa traduction précise ceci :

Il est arrivé en descente, en passant. Au-dessus de l’autoroute, sur ma gauche, et est passé devant ma voiture. L’avion ne volait pas en piqué.

Dernière modification par Armageddon (31-12-2008 13:04:43)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#7 31-12-2008 13:49:00

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

genesis666 a écrit:

http://nsm01.casimages.com/img/2008/12/ … 935002.jpg

Charmord,
selon les indications du témoignage,voila à peu pres l'endroit ou il semble se trouver quand il voit l'avion arriver.
Il vient de son domicile(Alexandria),il arrive donc par le coin inferieur gauche de l'image.
Il se rend à son boulot dont les bureaux se trouve de l'autre côté du Potomac;son itinèraire est logique.
Il dit aussi(a ce que j'ai lu dans le premier témoignage posté par Armaguedon)qu'il s'apprête a prendre une bretelle qui longe le pentagone,etant donné la densité de circulation.
Cette bretelle peut être la partie superieur droite du"trefle à quatre feuilles"

Concernant le terme "swooping",je ne te serais d'aucune utilité.

Enfin,concernant son témoignage sur l'explosion,je me fierais a son témoignage initial et non pas a la version "Dasquié",etant donné qu'on ne sait pas si il a réinterrogé le temoin(cela m'etonnerais,dans ce cas il l'aurait signaler)ou interpréter ce témoignage,dans quel cas,c'est une erreur de Dasquié.

Genesis, je me trompe peut-être mais je ne suis pas sûr d'être d'accord avec toi à propos de la localisation du témoin.
Arma, Dble, MMF, Sama, counter et les autres intéressés, vous en pensez quoi?
Quand, je lis le témoignage et je regarde la carte, j'arrive à une autre conclusion sur la localisation.
Carte : http://maps.google.com/maps?q=pentagon+ … p;ct=image

Dernière modification par charmord (31-12-2008 13:56:36)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#8 31-12-2008 14:59:33

samaouste
Date d'inscription: 22-02-2007
Messages: 2429

Re: Témoignage de John O’Keefe

Remontait l'interstate I 395 vers le Washington Boulevard, ce qui le mettrait sur la carte de genesis à peu près à hauteur du logo "395" et non sur le Washington bd ... plutôt en fait sur la Henry Shirley hyghway donc un peu plus bas et plus à droite ... ce qui colle d'ailleurs mieux avec le témoignage.

Dernière modification par samaouste (31-12-2008 15:00:37)


"Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; ils ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables"(...)  Déclaration Commune de Paris 1871

Hors ligne

 

#9 31-12-2008 15:50:29

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

dans le témoignage "vérifié" par Dasquié, il dit ceci :
"J’ai décidé de quitter l’autoroute  et d’emprunter une longue bretelle menant à une route qui me permettait de contourner le Pentagone. Puis, je me souviens que je me suis arrêté à un stop."
J'ai cherché où on trouvait un croisement avec des stops, j'en n'ai trouvé qu'un seul dans le coin : En remontant Oakwood Dr, en direction du Columbia Pike. Il a des stops au croisement avec Southgate Road. Je ne sais pas par où il serait arrivé... A partir de là, il pouvait descendre le Columbia Pike pour remonter Washington Bld. Mais il avait peut-être l'idée de prendre une petite route pour réellement contourner le Pentagone, au quel cas, il avait peut-être l'intention de passer par Patton Dr. De là, il pouvait par les "petites" routes, rejoindre Arlington Memorial Bridge pour passer le Potomac.

Dernière modification par Armageddon (31-12-2008 15:51:40)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#10 31-12-2008 15:55:59

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

http://nsm01.casimages.com/img/2008/12/31//081231033857430492935648.jpg

Je me base sur son itineraire depuis son domicile(alexandria) jusqu'a son lieu de travail(1730 M Street, N.W.,
Washington, DC 20036.
Il arrive donc de la Henry Shirley highway,arrivé a l'intersection I 395,il prend a gauche sur Washington blvd.
En clair direction le "trefle à quatre feuilles".
Pour moi c'est environ là qu'il voit l'avion à sa gauche.

Sur le plan l'itineraire correspond puisqu'il dit à la fin de son temoignage:
"Après être resté 20min sur place,je me suis diriger vers le Airlington Memorial bridge qui etait fermé.
Je me suis dirigé vers GW Parkway pour aller chez un ami.
Sa voiture etait donc dans cette direction là et à cause de la berne centrale il est impossible de faire demi-tour.
P.S:son lieu de travail se trouve de l'autre côté de la rivière,au nord-est du memorial bridge.
Mais je peut me tromper,quoi que ceci me semble logique.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#11 31-12-2008 16:59:24

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

genesis666 a écrit:

Sur le plan l'itinéraire correspond puisqu'il dit à la fin de son temoignage:
"Après être resté 20min sur place,je me suis diriger vers le Airlington Memorial bridge qui etait fermé.

Ton itinéraire est logique, mais lui cherche à contourner le Pentagone.
Donc, le type devait connaitre un raccourcis, qui –en plus est supposé le faire  passer  par un carrefour avec des stops–.
Ce carrefour est pile poile sous le chiffre 244 de ta carte, il y a des stops partout. De là, tu peux voir une petite route qui remonte à la verticale c'est l'Eiseinhower drive, elle remonte jusqu'à Mémorial drive qui est dans le prolongement de Memorial Bridge.

De cette emplacement, le Pentagone est à environs 500 m.

Dernière modification par Armageddon (31-12-2008 17:01:41)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#12 31-12-2008 17:31:34

DbleTrble
Membre du forum
Date d'inscription: 24-11-2008
Messages: 149

Re: Témoignage de John O’Keefe

Pour moi il dit remonter la 395 au niveau de Washington Boulevard, mais rien ne dit qu'il a effectivement pris le Washington Bld. Au contraire s'il souhaitait contourner le Pentagone il a du sortir en prenant la 110, la Jefferson Davis Highway ou la Boundary Chanel drive. Là il contourne le Pentagone. En prenant Washington bld, il ne le contourne pas il passe devant.

Donc comme Sama, je pense qu'il se trouvait aux environs du logo 395 sur le plan posté par Genesis.

Hors ligne

 

#13 31-12-2008 17:32:43

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

genesis666 a écrit:

http://nsm01.casimages.com/img/2008/12/ … 935648.jpg

Je me base sur son itineraire depuis son domicile(alexandria) jusqu'a son lieu de travail(1730 M Street, N.W.,
Washington, DC 20036.
Il arrive donc de la Henry Shirley highway,arrivé a l'intersection I 395,il prend a gauche sur Washington blvd.
En clair direction le "trefle à quatre feuilles".
Pour moi c'est environ là qu'il voit l'avion à sa gauche.

Sur le plan l'itineraire correspond puisqu'il dit à la fin de son temoignage:
"Après être resté 20min sur place,je me suis diriger vers le Airlington Memorial bridge qui etait fermé.
Je me suis dirigé vers GW Parkway pour aller chez un ami.
Sa voiture etait donc dans cette direction là et à cause de la berne centrale il est impossible de faire demi-tour.
P.S:son lieu de travail se trouve de l'autre côté de la rivière,au nord-est du memorial bridge.
Mais je peut me tromper,quoi que ceci me semble logique.

Je prends le parti de ne me baser que sur le témoignage original.

Armageddon et moi-même avons, je pense, suffisamment démontré qu'il y a de très grosses différences entre ce témoignage et le témoignage publié par Dasquié.

Il ne dit nulle part qu'il était sorti de l'Interstate dans son témoignage originaire et encore moins qu'il avait abordé le Washnigton Boulevard au moment d'être témoin de la scène.

I was going up Interstate 395, up Washington Boulevard, listening to the radio, to the news, to WTOP, and from my left side, I don’t know whether I saw or heard it first -- this silver plane;

Il y a aussi un highwayoverpass sur l'Interstate à la hauteur du Washington Boulevard.

Rien n'indique dès lors que ta localisation soit exacte et à s'en tenir aux termes du témoignage originaire. Il existe en conséquence une incohérence dès lors que l'avion n'aurait pas pu traverser la route devant lui mais aurait du venir de l'arrière, si l'on en croit la trajectoire retenue par la version officielle.

C'est du moins ce qu'il me semble...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#14 31-12-2008 17:34:10

DbleTrble
Membre du forum
Date d'inscription: 24-11-2008
Messages: 149

Re: Témoignage de John O’Keefe

charmord a écrit:

9. Quel type d'aeronef?

Un avion argenté qu'il a directement reconnu comme appartenant à la flotte d'AA.

10. A-t-il identifié un Boeing 757 de la compagnie AA?

Oui, je viens de le dire.

Sauf erreur de ma part, je ne trouve pas de passage dans son témoignage où il parle d'un 757. Il parle bien d'un avion American Airlines car il reconnait les couleurs et le logo, mais pas de 757. En revanche, il identifie immédiatement le C130.

Hors ligne

 

#15 31-12-2008 17:48:41

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

Tu as raison!
Je modifie.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#16 31-12-2008 18:50:32

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

@tous ,
Je vous souhaite à tous et à vos familles une excellente année 2009,pleine de vidéos pentagonesque(on peut rêver)
En esperant retrouver la même ambiance de recherche(malgré les divergences de vues et les prises de bec)constructives et intelligentes dans le futur.
A+
Genesis.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#17 02-01-2009 20:27:19

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

I was going up 395, up Wahington boulevard ne se traduit à mon avis pas par " je montais par la 395 et le Washington Boulevard. C'est plutôt, je remontais la 395 vers Washington boulevard ou éventellement au dessus du Washington Boulevard s'il désignait la R27 et si celle-ci passe en dessous de la 395.

De plus, est-ce que si cela avait été la traduction que tu préconises, n'aurait-il pas tout simplement dit : "I was going up 395 and washington boulevard"?

A mon avis et cela fait toute la différence car ce n'est que dans le témoignage repris par Dasquié qu'il dit qu'il avait quitté l'Interstate, pour prendre une une bretelle extérieure.

Or, dans le témoignage de Dasquié, il dit aussi qu'il a vu une énorme explosion après le crash, alors qu'il avait nié on ne peut plus clairement cela dans son premier témoignage et il ne dit plus que l'avion volait en piqué alors que c'est probablement ce qu'il disait initialement (swooping in). Je suis moins certain sur le mouvement de piqué mais pour l'énorme explosion, la contradiction est PATENTE.

Bref, il change pas mal de données importantes dans ce deuxième témoignage qui est repris en style direct par Dasquié et cela suffit à mon sens pour avoir de sérieux doutes par rapport à la fiabilité générale du témoignage.

http://www.l-effroyable-mensonge.com/gu … /partie-2/

En tout cas, en s'en tenant aux strictes termes du témoignage orginaire de J. O Keefe, celui-ci semble à tout le moins devoir être sérieusement éclairci lors d'une enquête indépendante qui ne serait pas conduite par G. Dasquié qui a montré son manque total d'objectivité à l'égard de Th Meyssan et n'apparaît pas d'une haute fiabilité lui-même dans ses analyses...

Dernière modification par charmord (02-01-2009 20:49:34)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#18 02-01-2009 21:02:13

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

Just for fun, lisez-moi cette analyse de Dasquié et demandez-vous s'il faut faire confiance à ce guignol quand il prétend ridiculiser Meyssan :

La réponse des experts

Soit. Mais cette réalité physique n’empêchera peut-être pas quelques esprits chagrins d’insister sur l’absence de morceaux de l’avion sur la verte pelouse du Pentagone. C’est pourquoi nous avons demandé à Jacques Rolland de nous décrire les différentes phases de ce crash intervenu « à la manière d’un piqué », centième de seconde par centième de seconde.

Ce jour-là, après avoir décollé à 8 h IO de l’aéroport de Dulles, le Boeing 757 d’American Airlines fonce sur le Pentagone « avec certains de ses réservoirs en partie vidés par une heure de vol, créant donc des zones d’accumulation des vapeurs de kérosène, particulièrement explosives en cas de choc. Dans ces conditions, dès lors qu’il n’y a pas de rebond possible, l’avion se comprime dans un cratère qui s’ouvre lors d’une explosion inflammable. Après l’écrasement de la détruire. Meyssan est allé chercher des photos sur Internet, alors que ce n’est pas le lieu pour disposer d’une information scientifique crédible, dans l’état actuel des choses. Je pense que la trajectographie telle qu’on peut la discerner aujourd’hui ne permet pas de conclure à un impact sur la façade, mais plus vraisemblablement par le toit. Avec quelle trajectoire? Ce n’est pas une question centrale, car il ne s’agit pas d’un accident d’avion dont il faudrait analyser chaque paramètre pour qu’il ne se reproduise pas, mais d’un acte de malveillance. L’avion fonctionnait parfaitement au moment de l’impact, et il ne faut donc pas s’étonner de l’absence de photographies montrant les débris ou les restes de ce choc. La seule chose importante pour le PBI était le voice-recorder du cockpit, et [color=red]il a été immédiatement récupéré par les enquêteurs.[/color] Ce livre fait rigoler tout le monde, à tel point que les Américains ne cherchent même pas à y répondre, contrairement à ce qui s’était passé avec le vol 800 de la TWA, dont les adeptes des théories de la conspiration disaient qu’il avait été abattu par un missile. »

On se demande qui fait marrer qui? Je ne sais pas si vous avez déjà lu ce livre mais cela vaut vraiment la peine. C'est un fatras de foutaises, approximations, erreurs que l'on savoure réellement quand on a acquis un peu de connaissance sur le faits du Pentagone.

Extraordinaire qu'un gars qui pédale dans la semoule à ce point fasse la leçon à Meyssan :

Notre imaginatif auteur estime que les pirates de l’air n’auraient pas été en mesure de guider les avions avec suffisamment de précision pour les envoyer directement dans les tours. D’ailleurs, explique-t-il, il a consulté sur ce point des « pilotes professionnels » (on se demande bien qui ils sont, suffisamment épouvantés par l’ampleur de la révélation pour ne pas oser dire leur nom ?). Ceux-ci lui ont déclaré que « peu d’entre eux sont capables d’envisager une telle opération, et l’excluent formellement pour des pilotes amateurs ». Et notre enquêteur hors pair de nous affirmer que des « balises » avaient été placées dans les deux tours du World Trade Center pour guider les avions détournés. Preuve, bien sûr, que les pirates disposaient de complices au sol, élément constitutif du complot.
La preuve, selon Meyssan, de l’existence de ces balises? Elles avaient déréglé des antennes de télévision! Où, quand, comment, par quel moyen ces « balises » auraient-elles été installées? Pas de réponse. Comment les pirates de l’air se sont-ils dirigés vers elles? Pas de réponse non plus. Une fois encore, l’auteur assène une existence « attestée » de ces balises qu’il n’identifie pas, prétend que ce système « attire l’avion qui est guidé automatiquement » (sic), nous garantit qu’ « il est probable », puis qu’ « il est possible » et enfin que, « de toute manière, il leur fallait des complices au sol ».
Des éléments, des indices, une information quelconque à défaut d’un début de preuve? Rien, absolument rien. Des impressions, des fantasmes, des élucubrations, oui. Mais rien d’autre. Certes, il existe bien des systèmes de guidage automatique d’un avion vers une destination identifiée par ses données GPS (comme le VOR, pour VHF Omnidirectional Range), qui fonctionnent dans l’aviation depuis des dizaines d’années. Étaient-ils présents dans les avions qui ont frappé les tours du World Trade Center? Peut-être. Reste que ces systèmes de guidage n’ont rien d’automatique: il s’agit de systèmes d’aides à la navigation, pas au pilotage. Bref, Meyssan se plante.

Il sait bien, le bougre, que plus c’est gros plus ça marche. Et le voilà qui nous sert un nouvel argument bidon, pour tenter d’accréditer l’idée qu’il n’y avait pas besoin de pirates à bord: « En piratant les ordinateurs de bord avant le décollage, il est possible de prendre le contrôle de l’appareil en vol. » Étonnante assertion. Transformer un Boeing ou n’importe quel avion en engin télécommandé est techniquement possible, mais imaginer que cela puisse se faire en « piratant les ordinateurs » de l’appareil n’a strictement aucun sens. Théoriquement, il serait aujourd’hui possible de faire embarquer des passagers dans une aérogare, de faire transiter leur avion commercial sur un taxyway, de le faire décoller, naviguer, puis atterrir sur n’importe quelle piste aérienne, tout cela sans pilote à bord. Mais le dispositif technique à mettre en œuvre serait incroyablement complexe, excessivement onéreux s’agissant d’avions transportant des passagers, et en tout état de cause inacceptable pour n’importe quelle compagnie de transport aérien, et a fortiori pour n’importe quel passager.

Tout faux, Monsieur Dasquié, la système d'autoguidage équippait déjà certains avions commerciaux et vous l'auriez su si vous aviez effectué une telle enquête plutôt que de répondre à des arguments certes parfois hâtifs et approximatifs par des erreurs et/ou des mensonges!

Voir le fil Raytheon notamment ici : http://forum.reopen911.info/p173488-19- … ml#p173488

Dernière modification par charmord (02-01-2009 21:25:57)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#19 02-01-2009 23:20:42

samaouste
Date d'inscription: 22-02-2007
Messages: 2429

Re: Témoignage de John O’Keefe

Ben c'est simple, O keefe n'était pas là, il n'a rien vu et a tout inventé pour accréditer la thèse d'un boeing. Mais comme à l'époque il ne savait pas si la VO allait être retenue comme telle, il est resté un peu dans le vague.
Donc pour moi, foutaise et invention comme la vo ...
Après tout, pourquoi devrait-on le croire lui plus qu'un autre? Perso, je ne crois que ce que je vois et la jolie vidéo du crash ne montre aucun avion. Désolé, mais c'est du concret ! Autre chose de concret d'ailleurs, c'est le tracé des radars où là, on se rend compte que les transpondeurs font ce qu'ils veulent, apparaissent quand et où ils veulent et au nombre qu'ils veulent. Dès lors, se référer uniquement aux témoignages pour le pentagone est une erreur à mon sens.
Regardez pour les twins, il y a des gens qui essaient de faire croire au no plane et il est très facile de les debunker parce qu'on a moult preuves. Pour le pentagone, comme il n'y a aucune preuve de boeing, jusqu'à ...preuve du contraire, ce n'est donc pas un boeing, on ne sait pas en fait ce que c'est et pour ma part, je considère les témoignages en faveur d'un boeing très douteux  Il y en a même qui ont vu les regards horrifiés des passagers, c'est dire !

Dernière modification par samaouste (02-01-2009 23:25:40)


"Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; ils ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables"(...)  Déclaration Commune de Paris 1871

Hors ligne

 

#20 02-01-2009 23:29:43

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

MagicalMysteryFlights a écrit:

@charmord

Je n'ai pas envie d'une nièeme prise de bec avec toi pour démarrer l'année, et pas vraiment au sujet de Dasquié ni de Meyssan, pour moi l'un comme l'autre me semblent sujets à caution tant leurs vues à tous les deux me paraissent partiales et inexactes.

Donc pour moi, examiner le témoignage O'Keefe n'est pas une argumentation pour ou contre ces deux messieurs, je ne suis fan ni de l'un ni de l'autre, OK?

Ceci étant dit, et si on se réfère aux témoignages initiaux"hors Dasquié", sauf peut être pour la localisation de son domicile et de son bureau qui ne semblent pas sujets à caution, qu'avons-nous?

"“I was going up Interstate 395, up Washington Boulevard, listening to the radio, to the news, to WTOP, and from my left side, I don’t know whether I saw or heard it first -- this silver plane; I immediately recognized it as an American Airlines jet,” said the 25-year-old O’Keefe, managing editor of Influence, an American Lawyer Media publication about lobbying. “It came swooping in over the highway, over my left shoulder, straight across where my car was heading. I’d just heard them saying on the radio that National Airport was closing, and I thought, ‘That’s not going to make it to National Airport.’ And then I realized where I was, and that it was going to hit the Pentagon. There was a burst of orange flame that shot out that I could see through the highway overpass. Then it was just black. Just black thick smoke. The eeriest thing about it, was that it was like you were watching a movie. There was no huge explosion, no huge rumbling on ground, it just went ‘pfff.’ It wasn’t what I would have expected for a plane that was not much more than a football field away from me. "

Note: To go up : dans les dictionnaires on trouve "=travel north, aller, monter" (Robert & Collins), comme "monter à Paris", et "to go up the street"=monter la rue (Harraps).
Donc, désolé, mais il est très probable qu'en disant "I was going up Intestate 395, up Washington Bvd", il a clairement signifié qu'il remontait vers le nord en remontant le long de ces deux artères.
Un francophone aurait dit: Je remontais l'I395 et Washington Bvd", ou: "Je montais par l'I395 et par Washington Bvd", et bien sur pas de façon littérale par: "J'allais en montant I395 et en montant Washington Bvd"!
Dans tous les cas, ça veut bien dire la même chose.
Je comprends que cela puisse gêner les no-planes et autres anti-avions et anti-crash, car les autres éléments joint à ces précisions tendent à corroborer une trajectoire d'avion American Airlines arrivant en descente par Columbia Pike depuis l'Annexe de la Navy, donc par la gauche de ce témoin (swoop on peut aussi avoir le sens de piqué, de s'abattre sur, il est vrai, mais aucun témoin n'a affirmé que l'avion est descendu du ciel en piqué, seulement en descente, et swoop in a un sens de descente soudaine, rapide).

Maintenant, traduisons:
"Je remontais l'I395 et Washington Bvd, en écoutant les nouvelles à la radio, WTOP, et arrivant par ma gauche, je ne sais pas si je l'ai d'abord vu ou entendu_l'avion argenté;je l'ai immédiatement identifié comme un jet d'American Airlines" nous dit cet homme de 25 ans, John O'Keefe, directeur de publication d'Influence, une publication American Lawyer Media sur le lobbying.
"Il est arrivé d'un coup en descente au-dessus de l'autoroute (la R27 devant le Pentagone est une autoroute), par dessus mon épaule gauche, en traversant tout droit là où se dirigeait ma voiture. Je venais juste de les entendre dire à la radio que l'aéroport National (Reagan) était en train d'être fermé, et j'ai pensé:"Il ne peut pas aller à l'aéroport National". Et là j'ai réalisé où je me trouvais, et qu'il allait s'écraser sur le Pentagone. Il y a eu un jaillissement de flammes  (explosion est aussi une traduction valable) qui a débouché et que je pouvais voir à travers le pont de l'autoroute. Après, ça a été tout noir, juste une épaisse fumée noire.
Le plus sinistre dans tout ça est que c'était comme en regardant un film. Pas d'explosion énorme, pas d'énormes débris sur la route, ça a juste fait "pfff". Pas ce que je me serais attendu d'un avion à peine plus éloigné qu'un terrain de football.
(un peu plus de 110m, donc).

J'avais dit dans la note précédente qu'il fallait une analyse plus serrée:
1-Quand il dit qu'il a pu voir un jaillissement de flammes à travers le pont de l'autoroute, on peut en effet penser qu'il n'était pas encore engagé sur Washington Bvd et qu'il était encore sur l'interstate 395.
2-Cependant, il est facile de vérifier deux choses: D'abord, la bretelle qui quitte l'interstate pour la R27 s'appelle déjà R27 et Washington bvd quand elle suit la courbe qui passe sous l'intestate. Ensuite, elle passe sous 4 ponts, avec de larges intervalles à ciel ouvert entre ces courts tunnels.
3-J'en déduis qu'il a pu voir passer l'avion dans les deux derniers intervalles et a distingué l'explosion en débouchant du dernier tunnel. A ce moment là, il est en effet à 150m de l'endroit où l'avion a traversé la R27, la où il se dirigeait, et il me semble cohérent qu'il ne décrive pas le crash lui-même, car il ne l'a pas vraiment observé.
4-le fait qu'il n'a pas vu le crash mais seulement perçu les flammes de l'explosion peut d'une part expliquer qu'il ne la perçoit pas comme énorme et qu'étant dans le dernier tunnel et dans sa voiture, le bruit, souvent décrit comme un "booooom" de basse fréquence, ne lui soit pas parvenu sinon très atténué.

Je trouve normal que des gens placés en des endroits différents, avec des vues plus ou moins dégagées, plus ou moins proches, sous un angle de lumière différent, étant soit piétons, soit dans un véhicule, et dotés de réflexes et de sensibilité oculaire et auditive différentes, avec des connaissances variées en aéronautique, et une culture générale différente, perçoivent puis relatent un même évènement soudain et spectaculaire de façon à la fois relativement homogène mais pas strictement identique.
C'est cela la réalité.

MMF mais je ne suis pas d'accord avec ta traduction mais je ne suis pas anglophone et peux donc me tromper. Reste que j'ai été voir dans le Collins en ligne et n'ai pas trouvé la traduction "aller au nord" parmi les traductions possibles de "go up".

Pour moi, dans sa formulation, il ne met pas sur un pied d'égalité l'I395 et le Washington Boulevard, sinon il se serait exprimé autrement. J'ai donc traduis "remonté l'Interstate" (vers le Nord si tu veux, pas de problème) mais après, vu la virgule entre les deux up, le deuxième up voudrait plutôt dire "vers" ou à la limite "au dessus". Je ne vois pas pourquoi il aurait dit cela comme cela sinon. Il suffisait de dire , I was going up Interstate and Washington Boulevard!

Par ailleurs, je trouve également normal que les descriptions puissent diverger en fonction des témoins. M'as-tu vu dire le contraire?

Ce qui est moins normal c'est quand un témoin dit blanc (Il n'y a pas eu de grosse explosion mais des gerbes de flammes) et puis noir (Il y a eu une énorme explosion), comme c'est le cas de ce témoin, selon la déposition qui a été publiée par Dasquié. Ce que je trouve moins normal c'est quand on un témoin dit d'abord que l'avion était en forte descente ou en piqué et puis qu'il dit l'exact contraire dans la version publiée par Dasquié. Et il n'est pas moins étonnant que le témoin ommette de dire qu'il avait pris un raccourcis vers le Washington Boulevard dans son témoignage originaire.

Bref, tout cela met sérieusement en doute la valeur probante potentielle de ce témoignage qui, comme tu le dis, est de toute façon incompatible avec celui de la théorie officielle, quant à la trajectoire.

A+

Dernière modification par charmord (02-01-2009 23:33:16)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#21 03-01-2009 10:10:49

DbleTrble
Membre du forum
Date d'inscription: 24-11-2008
Messages: 149

Re: Témoignage de John O’Keefe

MagicalMysteryFlights a écrit:

Note: To go up : dans les dictionnaires on trouve "=travel north, aller, monter" (Robert & Collins), comme "monter à Paris", et "to go up the street"=monter la rue (Harraps).
Donc, désolé, mais il est très probable qu'en disant "I was going up Intestate 395, up Washington Bvd", il a clairement signifié qu'il remontait vers le nord en remontant le long de ces deux artères.
Un francophone aurait dit: Je remontais l'I395 et Washington Bvd", ou: "Je montais par l'I395 et par Washington Bvd", et bien sur pas de façon littérale par: "J'allais en montant I395 et en montant Washington Bvd"!

Je ne serais pas aussi catégorique sur la traduction MMF. Pour moi going up I395 c'est bien je remontais sur l'I395. Mais I was going up Interstate 395, up Washington Boulevard c'est je remontais sur l'I395 vers Washington Boulevard.

S'il avait voulou dire qu'il s'était engagé sur Washington bld en venant de l'I395, ça aurait donné un truc du style : I was going up Washington Bld, from I395.

De plus aux US, les sorties ou bretelles portent le nom des avenue, boulevard, rue qu'elles déservent. Il est donc logique qu'étant sur l'I395 il se repère par rapport à la prochaine sortie indiquée, Washington boulevard. Mais cela ne veut pas dire qu'il emprunte cette sortie pour se retrouver sur le Washington boulevard proprement dit.

Deuxième chose, il dit avoir prit une longue bretelle qui menait à une route contournant le Pentagone, car l'autoroute était bouchée.
Il ne prend donc pas son chemin habituel, chemin détaillé par MMF sur la carte, et il contourne le Pentagone. Contourner ce n'est pas passer devant. Donc le contourner c'est prendre la Jefferson Davis Hway ou une petite route dans les environs pour récupérer le Washington Bld plus au Nord.

Pour moi il est encore sur l'I395 lorsqu'il dit voir l'avion.

Hors ligne

 

#22 03-01-2009 13:49:13

DbleTrble
Membre du forum
Date d'inscription: 24-11-2008
Messages: 149

Re: Témoignage de John O’Keefe

MMF, je crois qu'il s'agit d'une étude tout à fait impartiale du témoignage d'O'Keefe, en l'occurence sur un point précis qui est sa localisation.
Je dis simplement que going up I395 up Washington Bld ne veut pas dire qu'il se trouve sur Washington bld comme tu l'as précisé catégoriquement. Et ça s'arrête là. Je ne remets rien d'autre en cause.

Hors ligne

 

#23 03-01-2009 15:51:24

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

Note: To go up : dans les dictionnaires on trouve "=travel north, aller, monter" (Robert & Collins), comme "monter à Paris", et "to go up the street"=monter la rue (Harraps).
Donc, désolé, mais il est très probable qu'en disant "I was going up Intestate 395, up Washington Bvd", il a clairement signifié qu'il remontait vers le nord en remontant le long de ces deux artères.

Pour ce qui me concerne, je cherchais un stop comme Dasquié le laisse entendre dans sa traduction, mais il se peut que ce soit une mauvaise traduction et qu'en réalité il ait voulu dire qu'il était à un arrêté [dans le trafic], dans ce cas, il pouvait être sur Washington Bld...


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#24 03-01-2009 18:50:40

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

Dble Trble,
quand tu dis:
Donc le contourner c'est prendre la Jefferson Davis Hway ou une petite route dans les environs pour récupérer le Washington Bld plus au Nord.
Si tu zoome sur google earth au croisement entre la I395 et Jefferson Davis hgway tu verras que la I395 passe au-dessus de la Jefferson Davis hgway;il n"y a aucune bretelle qui descend vers cette route.
Et pourquoi parlerait t-il alors de la  Washington blvd?
Et on oublie qu'ensuite il s'est dirigé vers le Airlington Memorial Bridge(qui etait fermé).
Encore toujours sur google earth on peut voir qu'on n'y accède que par le Washington blvd.
Je pense donc que la position que j'avais signalé,la même que MMF, est logique et concordante avec son témoignage.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#25 03-01-2009 19:01:24

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

Je pense que la bretelle qu'il cite est celle que l'on voit ici à droite



http://nsm01.casimages.com/img/2009/01/03//090103070327430492946961.jpg


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#26 04-01-2009 13:17:55

DbleTrble
Membre du forum
Date d'inscription: 24-11-2008
Messages: 149

Re: Témoignage de John O’Keefe

Une dernière chose pour défendre mon point de vue, et je passe. Car il s'agit avant tout d'un problème de traduction. Pour moi "going up I395" ne signifie rien seul, car cela veut dire qu'il remonte la I395 vers le Nord et c'est tout, mais à quel niveau ? C'est pour cela qu'il rajoute une précision "I was going up I395, up Washington Boulevard". Il remonte la I395 vers le Washington Bld (la sortie Washington Bld).

Pour moi s'il était sur le Wahsington Bld, il aurait dit "I was going up Washington Bld". Point. Pourquoi parler de la I395, dans ce cas ? Sauf à dire qu'il venait de la I395 et qu'il avait pris la bretelle d'accès mais dans ce cas cela aurait été "I was going up Wahsington Bld, from I395".

Et la I395 n'est pas le Washington Bld, ce sont bien 2 routes distinctes.

Tu as raisons Genesis, apparemment pas d'accès de la I395 vers la Jefferson Davis Hway, mais une sortie de la I395 sur le boundary chanel Drive qui contourne le Pentagone.

Hors ligne

 

#27 05-01-2009 11:58:07

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

Pour DbleTrble Et MMF, j'aimerais vous faire remarquer que le témoignage dont on parle principalment et celui que Dasquié a recueilli auprès de O'Keefe et qu'il lui a fait signé. De sorte que ce témoignage devient officiel.
il dit ceci  :

j'habite à environ dix-quinze minutes du Pentagone, à Alexandria, et dans mes navettes quotidiennes pour aller travailler je dois passer près de la façade ouest du bâtiment. La circulation était très ralentie sur l’autoroute ce matin-là, peut-être parce que tout le monde écoutait la radio. Pour ma part, j’écoutais la radio d’information continue WTOP. J’ai décidé de quitter l’autoroute  et d’emprunter une longue bretelle menant à une route qui me permettait de contourner le Pentagone. Puis, je me souviens que je me suis arrêté à un stop. Je venais juste d’entendre à la radio que le National Airport [le Reagan National Airport, aéroport pour les lignes régulières, situé à proximité du Pentagone] venait de fermer au trafic aérien, sauf pour les vols en cours d’arrivée.
« Là, soudain, arrivant de mon côté gauche - j’ignore si je l’ai d’abord vu ou entendu - un avion de couleur argentée est passé [les appareils des lignes American Airlines se distinguent aisément à la partie de leur carlingue recouverte d’une peinture argentée]. Je suis habitué à voir des avions volé à basse altitude dans cette zone, car nous sommes vraiment à un mile ou deux [1 mile =1,6 km] du National Airport. Mais là, il semblait voler trop bas et filer dans une mauvaise direction. Je me rappelle que je me suis dit qu’il ne pourrait jamais rejoindre l’aéroport dans ces conditions.
« Jusqu’à ce que je réalise qu’il entrait en collision avec le Pentagone. Il est arrivé en descente, en passant. Au-dessus de l’autoroute, sur ma gauche, et est passé devant ma voiture. L’avion ne volait pas en piqué. Il paraissait sous contrôle et voler comme un appareil sur le point d’atterrir. Ça s’est déroulé très vite et très près de moi, mais j’ai clairement vu le nom et le logo American Airlines sur l’avion. Il y a eu une explosion géante, avec des flammes orange qui sortaient du Pentagone. J’ai pensé que la route devant moi allait être détruite. Puis tout devint noir, il y eut juste une épaisse fumée noire. »

Donc, il ne prend pas la route habituel. On peu donc penser qu'il évite Washington Bld. Il quitte l'autoroute pour prendre une longue bretelle et s'arrête à un stop => Voir carte ci dessous => Il n'y a aucun autre STOP dans le secteur. De là, on peut imaginer que son raccourcis traverse le cimetière géant d'Arlington d'où, peut-être, ses pudeurs à le dire clairement...
J'ai tracé sur la carte un trajet possible de l'avion à partir du point d'observation de O'keefe.
Donc l'avion arrive par sa gauche, passe devant sa voiture et pardessus l'autoroute (le Columbia Pike - route à 4 voies) ... De là, il a 3 secondes d'obervation, sur un parcours de 600 m !.... (ceux qui l'on vu déboucher à partir de Washington Bld l'ont eu 1 seconde pour un parcours de 200 m _ faut être vif !)


La partie mise en vert laisse planer un doute. Il donne l'impression d'être bcp plus prêt, c-à-d sur Washington Bld... (?) C'est contradictoire avec le trajet qu'il décrit plus haut. Le seul stop qu'il pouvait rencontrer dans ce cas aurait été pour entrer ou sortir du  parking du Pentagone.

J'ai également imaginé le tour de passe-passe, qui consisterait à donner l'illusion d'un crash dans le Pentagone tandis que l'avion passerait pile au-dessus pour simuler un atterrissage à Reagan Airport... Reprise d'altitude sur Reagan, comme un décollage et hop ! Direction Andrew airport base.
L'aéroport venait juste de fermer, donc, pas surprenant qu'un avion soit détourné sur la base militaire...

http://imageshack-france.com/out.php/i286635_ImpactVol77.jpg

Dernière modification par Armageddon (05-01-2009 15:33:01)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#28 05-01-2009 14:26:49

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

O'Keefe semble précis en ce qui concerne la longue bretelle et le Stop...  Ce stop est important puisqu'il dit que c'est pendant qu'il était arrêté à ce STOP qu'il a observé cet avion...
=> Mais Pas de stop sur Washington bld, en tout cas, pas dans ce secteur... Alors ?

A l'évidence, il est impossible de savoir où le "témoin modèle" de Dasquié se trouvait ce 11 septembre. De plus, dans les témoignages que l'on trouve en Anglais, O'keefe laisse entendre qu'il remontait Washington bld., mais il ne parle ni de la longue bretelle ni du Stop...
Dasquié a bien identifié un témoin, il lui a peut-être fait signer son témoignage, mais il n'a pas contrôlé sur un plan la réalité du positionnement
=>  Du coup, le boulot d'enquête de Dasquié semble bien avoir été fait par dessus la jambe.


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#29 05-01-2009 14:41:39

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

Tout d'abord,voici une photo du panneau que l'on peut voir avant la bretelle que j'ai montré sur la dernière photo.
Regarder en dessous du panneau vert le mot "ramp".

http://nsm01.casimages.com/img/2009/01/05//090105020056430492955684.jpg

Voici ensuite un extrait(presque à la fin) de son témoignage:
and when I got out of the car I saw another plane flying over my head, and it scared the shit out of me, because I knew there had been two planes that hit the World Trade Center. And I started jogging up the ramp to get as far away as possible. "Then the plane-it looked like a C-130 cargo plane-started turning away from the Pentagon, it did a complete turnaround.

Juste pour mettre l'attention sur les termes:"I started jogging up the ramp".
Que l'on pourrait traduire par:"je me mis à courrir le long de la rampe"
Je sais,rien ne prouve qu'il s'agit de cette rampe là mais 2 autres éléments me font penser le contraire.

Et puis 2 éléments supplémentaires qui confirme à mon avis l'emplacement du témoin tel que je l'avais placé:
1.Il dit se trouver à une distance d'un terrain de football:
It wasn’t what I would have expected for a plane that was not much more than a football field away from me. "

2.Et enfin élément plus que déterminant pour moi,il dit avoir vu la grosse boule orangée A TRAVERS LE PONT DE L'AUTOROUTE:
"There was a burst of orange flame that shot out that I could see through the highway overpass. Then it was just black. Just black thick smoke."

Ne venez pas avec les arguments tel que:il voyait à travers les murs?lollollol
Au vu de la topographie des lieux on comprend parfaitement ce qu'il veut dire.
En résumé,tout ces éléments me poussent à considérer ce témoin comme plausible et crédible.

Je ne reviendrais plus sur l'hypothèse "Fly-over".
D'autre posts ont étés ouverts à ce sujet.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#30 05-01-2009 14:46:13

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Témoignage de John O’Keefe

Comment pouvez-vous perdre encore votre temps avec ce Dasquié ? On sait bien ce qu'il faut penser de ses méthodes et de ses capacités : http://forum.reopen911.info/p156414-10- … ml#p156414.

Hors ligne

 

#31 05-01-2009 17:41:48

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

Effectivement Keussèje,
pour analyser le témoignage de O'keefe,comme pour tout les autres d'ailleurs,je ne me base que sur les témoignages originelles pris à la base,dans les premiers jours.
Si quelques uns veulent nous taper du "dasquié" dans les pattes afin de discrédité un témoignage qui,a priori parait tout a fait recevable,grand bien leur fasse;je n'entrerais pas dans ce jeu.

Je suis à 100% anti v-o et à100% pro-boeing.
Est ce une contradiction?Je ne le pense pas.
Au fil des années j'ai souvent changer  d'avis concernant le pentagone,au gré du feuilleton des indices qu'on nous a donnés au compte-gouttes,ou à la lecture de plusieurs hypothèses glanées ci et là sur plusieurs forums.

Ma conclusion a été que toutes les autres théories que celle du boeing,qu'il soit trafiqué ou non,me posait beaucoup plus de questions non résolues que la version pro-boeing.

De ce fait,mon but est de proposer d'analyser les témoignages que quelques uns rejettent en bloc,ce qui est une aberration(imaginons une 100aine de témoignages confirmant soit un missile,un global hawk ou autre A3,certains ne se seraient pas privé de nous les balancés a longueur de post)afin d 'en proposer un nombre assez conséquent afin de terminer cette polémique qui dure,pour moi,depuis trop longtemps et qui divise ce forum.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#32 05-01-2009 19:58:11

samaouste
Date d'inscription: 22-02-2007
Messages: 2429

Re: Témoignage de John O’Keefe

genesis666 a écrit:

Je suis à 100% anti v-o et à100% pro-boeing.

Sans blague ? big_smile big_smile Cherchez l'erreur ou plutôt dis nous en quoi ta version concernant le pentagone diffère de la VO? Tu crois comme MMF au boeing téléguidé? Et bourré d'explosifs? Aux ailes qui se replient avec des charges bien placées?
Etant donné que la VO soutient la thèse du boeing, tu n'es donc pas, de fait à 100% anti VO ...CQFD Je dirais que tu es d'accord avec la VO sauf sur les détails du parcours de l'avion présumé par vous. ..non?


"Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; ils ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables"(...)  Déclaration Commune de Paris 1871

Hors ligne

 

#33 05-01-2009 21:04:30

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

Sans blague?
Ben oui sans blague,j'aurais franchement plus facile a démontrer que la VO est vrai que toi a démontrer l'utililité de détourner un avion,ensuite de le faire disparaître avec ses passagers pour pouvoir enfin,tirer en toute tranquillité un missile sur le pentagone ... cherchez l'erreur.
C'est fou quand quelqu'un s'affiche pro-boeing comment vous le cataloguer d'office pro -vo.
MMf a déjà du affronter les foudres des "pontes reopenistes" alors que sur plusieurs points(bien que je sois en désaccord sur plusieurs point avec lui)ont lui a accordé un travail de graphisme et d'explications exemplaires que peut de personnes peuvent produire içi
Je ne cautionne pas ici ses idées mais souhaite simplement montrer qu'arriver à ce point de recherche démontre une réelle envie de vérité,vérité discréditée souvent en quelques phrases par des paroles en l'air.

Pour résumé mon point de vue je considère l'attaque du pentagone comme "coup dans le coup".
Je peut développer mais plusieurs posts ont déjà été ouverts là dessus.
Ne t'es t-il pas sauter aux yeux  que les attentats sur les Twins était plutôt clair,net et bien identifiés,mais que c'est a partir du pentagone que tout devient flou?
Avion,pas avions,vidéos ou ne voit rien,vidéos confisqués,polémique,sans parler de shanskville ou là ça devient un véritable sac de noeuds.
Mais bon,tu peut me taxer d'être pro-vo si ça te chante,j'ai ma conscience pour moi et je m'en porte très bien.
Preuve qu'on peut être 100%anti-vo et 100% pro-boeing.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#34 05-01-2009 21:27:05

Calixte
Invité

Re: Témoignage de John O’Keefe

On revient maintenant au témoignage, sujet de ce fil roll. Merci.

 

#35 06-01-2009 09:31:42

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

Personnellement, je ne pense pas que O'Keefe soit un faux témoin, je pense en revanche que la rumeur et –lui-même– ont un peu brodé autour de son témoignage. Ainsi, on trouve un  témoignage supposé de O'Keefe qui précise qu'il a reconnu le logo d' "American Air line". Alors pourquoi, dans le témoignage qu'il donne à Dasquié se limite-t-il de à la vision d'un "fuselage argenté" ? –étrange–.
Aussi-tôt, Dasquié comble cette lacune en insérant – lui-même– entre crochets, que ce fuselage argenté est le signe particulier des avions de la compagnie AA. On dirait que O'Keefe a refusé d'ajouter cette précision lui-même, du coup, Dasquié s'en est chargé.
Le fait est qu'en étudiant les autres récits de O'keefe, on s'aperçoit qu'il n'a pas vu grand chose du supposé crash. En revanche, il est un de ceux qui a vu le C-130 piloté par Steve O'brien ( à ne pas confondre avec Danielle O'brien, la contrôleuse dont on parle ici :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=12192
Ce C-130 est important à plus d'un titre, d'abord, la VO a prétendu "ignorer" sa présence.  Pour mémoire, c'est ce même pilote pilotant, ce même C-130  va se trouver "par hasard" dans la zone du supposé crash du vol 93 à Shangsville. Officiellement, il était supposé avoir décollé de la base d'Andrew pour se diriger vers les caraïbes... !?
http://911exposed.org/ExplainC130.htm
http://www.historycommons.org/entity.js … ve_o_brien


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#36 06-01-2009 19:41:44

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

Je pense effectivement qu'on a fait le tour sur O'keefe et que si on se base sur SON TEMOIGNAGE INITIAL et pas sur ce que dit Dasquié(pas du tout confiance en ce bonhomme)il peut être considéré comme un témoin crédible.
Encore une fois Armaguedon ne saucisonne pas le témoignage comme cela t'arrange.
Pour le crash et la vue du boeing:il a pas vu grand chose(selon toi)
Par contre quand ça t'arrange et qu'il parle du C-130,là comme par magie son témoignage devient intéressant.
Faudrait savoir:ou il a vu le boeing et ensuite le C-130 et tu le considère comme un témoin plausible et crédible ou c'est un affabulateur et tu le rejette définitivement.
Pour moi l'un ne vas pas sans l'autre.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#37 07-01-2009 08:49:43

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage de John O’Keefe

genesis666 a écrit:

Je pense effectivement qu'on a fait le tour sur O'keefe et que si on se base sur SON TEMOIGNAGE INITIAL et pas sur ce que dit Dasquié(pas du tout confiance en ce bonhomme)il peut être considéré comme un témoin crédible.
Encore une fois Armaguedon ne saucisonne pas le témoignage comme cela t'arrange.
Pour le crash et la vue du boeing:il a pas vu grand chose(selon toi)
Par contre quand ça t'arrange et qu'il parle du C-130,là comme par magie son témoignage devient intéressant.
Faudrait savoir:ou il a vu le boeing et ensuite le C-130 et tu le considère comme un témoin plausible et crédible ou c'est un affabulateur et tu le rejette définitivement.
Pour moi l'un ne vas pas sans l'autre.

Quand il est supposé voir le Boeing, il est dans sa voiture Ce qui limite le champ de vision. Compte tenu de la vitesse de l'appareil, il a en tout et pour tout 1 seconde d'obesrvation. Il dit lui même que sa seule réaction a été de rentrer la tête dans les épaules.

Quand il sort de sa voiture il observe le C-130. => ce n'est plus une sensation, mais une observation qui dure assez longtemps pour le voir faire un 360° au-dessus du Pentagone.

Saucissonner un témoignage, c'est une méthode qui consiste à le fractionner pour lui donner un autre sens.
Je te mets au défi de trouver un seul de mes sujets où je pratique ce genre de chose.
Dans ce sujet, j'ai donné le texte complet qu'il a donné à Dasquié + le lien vers le site d'origine + les liens vers les témoignages de O'Keefe en anglais.

Dernière modification par Armageddon (07-01-2009 09:58:39)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#38 12-01-2009 21:49:55

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

genesis666 a écrit:

Je pense effectivement qu'on a fait le tour sur O'keefe et que si on se base sur SON TEMOIGNAGE INITIAL et pas sur ce que dit Dasquié(pas du tout confiance en ce bonhomme)il peut être considéré comme un témoin crédible.

Non, son témoignage initial ne corrobore pas la trajectoire du Boeing et ton interprétation de sa localisation prend énormément de libertés avec ce qu'il dit dans son premier témoignage...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#39 13-01-2009 10:45:47

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Témoignage de John O’Keefe

Welcome back Charmord,
pourrais tu en dire un peu plus concernant ton désaccord.
Et ou situerais tu O'Keefe en sachant qu'il parle quand même qu'il a couru le long de la rampe(laquelle)?, qu'il a aperçu l'explosion a travers le pont de l'autoroute et qu'il témoigne avoir vu le C-130.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#40 13-01-2009 11:15:29

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Témoignage de John O’Keefe

J'ai déjà donné mon opinion à ce sujet et il rejoint celui de DbleTble exprimé ici :

http://forum.reopen911.info/p179069-03- … ml#p179069

Je ne vois pas en quoi la mention de la rampe qu'il aurait longé et même du pont qui l'empêchait de voir la scène permettrait de dire avec certitude qu'il aurait été sur le Washington Boulevard contrairement à ce qui semble ressortir de ses propres dires.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr