ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#81 17-03-2010 15:32:42

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

L'action de Gallop vient d'être rejetée sans ménagement par la Cour saisie du litige.

En gros, le motif est : la plainte ne repose sur rien de concret et doit être rejetée sans examen complémentaire.

Avec le recul, une action civile menée à l'encontre de Cheney et Consorts et tendant à faire constater l'existence d'une conspiration dans leur chef sur la base de preuves aussi inconsistantes est un désastre plutôt qu'autre chose.

Cela aura permis de noyer toutes les questions et inconsistances sérieuses développées dans la requête de Galllop. Le compte rendu de l'audience préliminaire est à pleurer de rire tellement l'avocat de Gallop semble y avoir mis toute son énergie pour conscieusement ridiculiser ses prétentions.

Une nouvelle preuve - une vraie cette fois - qu'il est bien trop tôt pour accuser et que la seule issue au cover up est une réouverture de l'enquête avec réexamen de toutes les questions sérieuses soulevées par les truthers.

http://sites.google.com/site/resipsa200 … =0&d=1

Dernière modification par charmord (17-03-2010 16:40:12)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#82 11-04-2010 19:05:35

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4798

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

Voyons quelles sont les accusations de Gallop :

1. Le gouvernement et les responsables ont ignoré toutes les pré alertes indiquant une attaque d'al-Quaida sur le sol des Etats-Unis :

En 1999, le Conseil national du renseignement écrit dans un rapport spécial sur le terrorisme : « Des kamikazes appartenant au Bataillon du Martyre d’Al-Qaïda pourraient faire écraser un avion bourré d’explosif sur le Pentagone, le Q.G de la CIA ou la Maison Blanche.

En mars 2004, Sibel Edmonds rapporte qu’en juin ou en juillet 2001, le FBI savait tant de choses sur un attentat terroriste mettant en œuvre des avions de ligne qui devait se produire dans les mois à venir sur le territoire des Etats-Unis qu’il aurait été normal de décréter l’état d’alerte orange ou rouge.

En 2003, l’enquête parlementaire a expliqué que les services de renseignement avaient appris en avril 2001 que « bin Laden portait un intérêt à l’idée de voir des pilotes de lignes terroristes » et que « la première attaque à la bombe sur le World Trade Center représenterait le type d’attaque auquel il s’intéresserait."

2. Les services de renseignement ont pertinemment éviter d'enquêter sur des éléments pertinents.

Voici ce qu'écrit Sibel Edmonds à Thomas Kean :

Malheureusement, je considère que votre rapport pêche gravement en ne posant pas les sérieuses questions de renseignement dont j’ai eu à connaître, qui ont été confirmées et dont je vous ai fait part en témoignant devant votre Commission. De ce fait, je ne peux que supposer que d’autres questions sérieuses dont j’ignore tout ont été, elles aussi, exclues de votre rapport. Ces omissions jettent le doute sur sa validité, donc sur ses conclusions et recommandations. (...) Après cette critique, Edmonds résume les huit points qu’elle a abordés. L’un de ces points est que, bien qu’elle ait signalé que son superviseur directe, Mike Feghali, « a sorti du FBI pour des destinataires inconnus des centaines de pages de documents de renseignement classifiés top-secret, » il n’a pas été renvoyé mais au contraire a été promus. Dans la partie la plus importante, elle parle de « blocage intentionnel du renseignement, » :
Si le contre-espionnage reçoit du renseignement sur du blanchiment d’argent, du trafic d’armes ou du trafic de drogue directement liés à des activités terroristes ; s’il met en cause certains pays, certaines organisations semi-légales et possède un lien avec certaines relations d’affaires ou politiques dans ce pays, alors cette information n’est pas partagée avec l’Antiterrorisme, sans égard aux graves conséquences possibles. Dans certains cas, des agents du FBI frustrés ont cité « des pressions directes du département d’Etat. » (…) Après presque trois ans (…) les membres des familles de victimes ne mesurent pas que l’information et les réponses qu’ils ont réclamées avec acharnement depuis plus de deux ans ont été bloquées par une volonté tacite camouflée sous le prétexte de « sauvegarder certaines relations diplomatiques. » Votre rapport ne tente même pas d’aborder ces pratiques tacites bien que, contrairement à moi, vous ne soyez soumis à aucune loi du silence.

Dans une autre interview, voici ce qu'elle a déclaré :

Le problème dont il est question n’est pas de dénoncer, d’être viré ou d’être traité de manière injuste. (…) Le véritable problème est le suivant : Quelle étaient ces activités criminelles, et pourquoi au lieu d’enquêter dessus, notre gouvernement a choisi d’étouffer l’affaire et a en réalité classé le sujet en interdisant d’en parler pour que le public américain ne sache pas ce qui se passe dans ces agences qui dépendent de leur gouvernement, et même du Congrès ? C’est ça que je considère comme important. (…) Je ne dis pas « regardez comme ils me traitent. C’est injuste. » Ce que je dis c’est : « Je me lève parce que des activités criminelles ont lieu en ce moment même, et on lieu, pour certaines, depuis 1997. » Certaines de ces activités sont 100 % reliées aux attaques terroriste du 11 Septembre, et ils donnent l’illusion qu’ils se penchent sur ces affaires, mais ce n’est pas vrai.

3. Le gouvernement et les responsables ont consciencieusement ignoré toutes les pré alertes indiquant une attaque d'al-Quaida émanant de 11 pays :

1999. Les services de renseignements britanniques préviennent leurs collègues américains: Al-Qaïda a l'intention «d'utiliser des avions de ligne comme bombes volantes contre d'importants bâtiments.» 

Juin 2001. Deux services de renseignements allemands préviennent les Américains en disant: «Des terroristes du Moyen-Orient ont l'intention d'utiliser des avions commerciaux pour attaquer des bâtiments symbolisant la puissance économique, militaire et politique de l'Amérique.»2 Le bâtiment qui symbolise la puissance économique de l'Amérique, c'est le complexe du WTC. Celui qui symbolise la puissance militaire, c'est le Pentagone. Et celui qui symbolise la puissance politique, c'est la Maison-Blanche ou le siège du Congrès. Le 11 septembre, seul l'attentat contre le symbole politique échoue. 

16 juillet 2001. Les services secrets britanniques préviennent les Américains: «Al-Qaïda se trouve en phase préparatoire ultime d'un gigantesque projet terroriste.» 

Fin juillet 2001. Wakil Ahmed Muttawakil, le ministre taliban des Affaires étrangères déclare aux Américains qu'Al-Qaïda «prévoit, dans les deux mois, un énorme attentat aux Etats-Unis. Cet attentat va faire des milliers de morts.» 

Fin juillet 2001. Les services de renseignements jordaniens GID adressent une mise en garde aux Etats-Unis: «Un important attentat se prépare au cours duquel des avions de ligne seront utilisés comme des bombes. Le nom de code de l'opération est Big Wedding (le grand mariage).» Après le 11 septembre, il s'est avéré que le nom de code était effectivement Big Wedding. 

Fin juillet 2001. Les services secrets russes font savoir à la CIA que 25 terroristes originaires du Moyen-Orient ont suivi une formation de pilotage et que leur intention est, d'ici deux mois, d'attaquer d'importants bâtiments à l'aide d'avions de ligne détournés. Moscou transmet également les noms de plusieurs des pirates.

Début août 2001. Les Britanniques envoient un nouvel avertissement urgent disant qu'Al-Qaïda va utiliser des avions de ligne détournés. 

Début août 2001. Un agent secret marocain infiltré au sein d'Al-Qaïda fait savoir à ses supérieurs que, «d'ici quelques semaines, un important attentat va avoir lieu contre les tours du WTC». La Maroc transmet cette information à Washington. 

Seconde semaine d'août 2001. Israël délègue à Washington deux officiers supérieurs des services secrets du Mossad. Ils font savoir qu'au moins 50 membres d'Al-Qaïda se trouvent aux Etats-Unis afin de commettre un important attentat contre des bâtiments américains. L'attentat, ajoutent-ils, aura lieu d'ici quelques semaines.

23 août 2001. Les mêmes officiers du Mossad livrent aux Américains une liste comportant 19 noms de terroristes potentiels. Parmi ceux-ci, les noms de Nawaf Alhazmi, Khalid Almihdhar, Marwan Alshehhi et Mohammed Atta. Plus tard, les quatre hommes participeront effectivement aux attentats. 

Fin août 2001. Le président russe Poutine confie à ses services de renseignements la mission de prévenir les Américains dans les termes les plus pressants et les plus urgents de ce qu'un important attentat contre des bâtiments américains en est à son ultime phase préparatoire. 

Fin août 2001. Les services secrets français adressent à leur tour une mise en garde à Washington.12 
Début septembre 2001. Le président égyptien Hosni Moubarak charge ses services de renseignements de prévenir les Américains en termes pressants: Al-Qaïda organise un gigantesque attentat contre des bâtiments américains. L'information provient d'un agent égyptien infiltré.

4. Les hauts responsables n'ont pas réagit :

- Le Secret Service laisse le chef de la nation lire tranquillement et rester prendre des photos à l'école pendant 1/2 heure. La Maison Blanche obligera même l'institutrice à mentir pour ne pas que cela se sache.

- CNN montre un E-4B survolant Washington plusieurs minutes avant le crash sur le Pentagone, mais aucune alerte n'est donnée.

- Rumsfeld et Myers ont menti en déclarant qu'ils n'étaient pas en ligne directe sur la téléconférence. Clarke affirme qu'ils étaient bel et bien là.

- Cheney savait qu'un aéronef se dirigeait contre Washington mais n'a pas fait évacuer les bâtiments.

- etc, la liste est longue...

5. La Défense aérienne n'a pas réagit aux premiers signes de détournement :

vol 11 : signe de détournement à 08h13, NEADS contacté à 08h38

vol 175 : signe de détournement à 08h42, NEADS contacté à 09h15

vol 77 : pendant 3 ans les militaires affirment avoir été prévenu à 09h24, mais le rapport final dit que c'est un mensonge.

vol 93 : pendant 3 ans les militaires disent avoir été prévenu bien avant qu'il ne s'écrase, mais le rapport final dit que c'est un mensonge.

6. Gallop était au Pentagone et n'a pas vu d'indice ni de débris d'avion :

Elle n'a pas vu de carburant au sol, pas d'incendie de kérosène.  Aucun débris de N644AA n'a été authentifié, la boite noire non plus. On sait que les responsables ont menti pour faire croire des choses : Cheney et Rumsfeld ont déclaré que l'on aurait retrouvé le nez de l'avion derrière l'anneau C. Pourquoi mentir ?

7. C'est insensé qu'un avion ait effectué une telle manœuvre au lieu de piquer sur le toit du bâtiment :

Pour le virage de Hanjour, vous parlez de repérage visuel. Cependant, s'étant surement renseigné sur la défense du Pentagone, Hanjour devait savoir que Jane's rapporte dans un article de 2000 que les bâtiments importants de Washington et des alentours sont tous protégés par une équipe de défense appartenant à l'Air Force ainsi qu'une escouade du Secret Service. Ceci lui a fait perdre plusieurs minutes précieuses alors qu'il avait le Pentagone devant lui. Le moyen le plus était de baisser les manettes. Au lieu de ça, il exécute une spirale à 330 degrés, ce que plusieurs pilotes expérimentés ont décrit comme très difficile, le tout en descendant de 2700 mètres, il fonce vers le côté qui est dans l'ombre, avec le soleil dans la figure, verd la partie la moins vulnérable, renforcée en kevlar, où il y avait le moins d'employé, à l'opposé du bureau du ministre, en évitant l'antenne de Columbia Piken, où l'avion devait se prendre des poteaux, une clôture, une remorque de groupé électrogène, et un abri de chantier. Alors que les autres faces ne présentaient rien de tout cela. De plus, Hanjour n'ayant jamais piloté, il aurait sans doute évité de prendre le risque de faire une manœuvre presque impossible alors qu'il avait juste à baisser le manche pour foncer sur le toit.

8. Il n'y a pas de photo ni de vidéo montrant d'avion :

Quoi de plus vrai ?

9. Une odeur de cordite a été sentie, ce qui suggère des explosifs :

Plusieurs témoignages existent, par exemple Don Perkal, conseillé de Rumsfeld déclare :

Des gens criaient dans le couloir devant mon bureau qu’une bombe avait explosé. (…) Même avant de sortir dans le couloir je sentais l’odeur de la cordite et j’ai su que des bombes avaient explosé quelque part.

10. Le 10 Septembre, Rumsfeld déclare que le Pentagone a perdu la trace de 2300 milliards de dollars et l'attaque sur le pentagone a détruit les enregistrements permettant de suivre des traces :

Bien sur, cela n'interesse pas Moorea mais Honegger a discuté de ce sujet avec Michael Nielsen, qui est un civil employé en tant que commissaire aux comptes, et qui travaillait au service de la gestion du secteur financier de l’armée. Celui-ci a survécu probablement parce qu’il était reparti dans son bureau provisoire juste avant l’attaque, qui a tué la plupart des personnes présentes dans les bureaux du service de gestion. Lorsque Honegger a demandé à Nielsen s’il pensait que ce service pouvait avoir été la cible de l’attaque à cause de l’argent ayant disparu, il répondit que oui et que les données ont été détruites.

11. Les photos montrent que l'avion n'a pas été frappé par un Boeing :

Malheureusement pour les pro-VO, il est impossible de faire entrer le Boeing dans le trou sans faire entrer le réacteur gauche dans le sol.

12. L'armé a eu le temps d'envoyer ses chasseurs pour intercepter les avions à New-York mais ne l'a pas fait :

vol 11 : délais entre le premier signe de détournement et le décollage des chasseurs : 29 minutes.
vol 12 : délais entre l'ordre de se rendre à NY et l'arrivée des chasseurs : 32 minutes.

13. La Version officielle sur le vol 93 est fausse car en 2001, on ne pouvait pas téléphoner d'un avion de ligne à haute altitude avec un téléphone portable :

Vrai, cette technologie n'a été testée en tant que prototype en 2004 et mise en place en 2008. D'ailleurs le FBI le sait bien puisqu'il a modifié son rapport sur le sujet.

14. On rapporte des débris loin du site du crash en Penssylvanie et les photos du cratère ne montrent pas de débris d'avion :

Pas de trace de carburant dans le cratère. Des tests ont été effectué, mais c'est négatif. De plus des débris furent retrouvé à plusieurs kilomètres de là, ce qui prouve que l'avion ne s'est pas simplement crashé si tel est le cas. Un contrôleur AWACS a déclaré qu'un avion fut abattu le 11/09, et plusieurs employé de la NSA ont déclaré que le vol 93 fut bel e bien abattu.

Dernière modification par kikujitoh (11-04-2010 19:10:21)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#83 12-04-2010 20:20:52

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 706

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

Une réponse de l’avocat d’April Gallop William W. Veale à la décision de justice (voir le lien ci-dessous), évoque les points que cette décision n’a pas du tout évoqués, parmi  lesquels figurent, sans surprise pour moi, le témoignage de Norman Mineta et le constat qu'il n’y a pas eu d’ordre d’évacuation du pentagone lors de la prétendue approche de celui-ci par le vol 77, les deux sont liés :

http://www.centerfor911justice.org/news/index.html

Je rappelle que l’avocat d’April Gallop avait rendu visite au secrétaire d’Etat aux Transports de l’époque, Norman Mineta, qui lui avait indiqué qu’il n’y avait aucune erreur dans les déclarations que celui-ci avait déjà faites au sujet des évènements du 11 septembre 2001, voir :

http://www.youtube.com/watch?v=rkRRlRZe2bM

La commission d’enquête sur les évènements du 11 septembre 2001 a pris acte que le Vice-président Dick Cheney n’est arrivé au  PEOC (Presidential Emergency Operations Center) qu’à 9h58 ou 10 heures, voir:

http://forums.france2.fr/france2/L-obje … 1878_1.htm

Et que par conséquent il était impossible que les déclarations de Norman Mineta concernent l’avion qui a percuté le pentagone un peu avant 9h38. Les déclarations de Norman Mineta à la commission d’enquête furent les suivantes :

Lee Hamilton: Je voudrais porter notre attention un moment sur le Centre Présidentiel des Opérations d’Urgence [PEOC]. Vous vous y trouviez pour une bonne partie de la journée. Je crois que vous y étiez avec le vice-président [Dick Cheney]. Et quand l’ordre fut donné, je crois que c’était par le président, d’autoriser d’abattre les avions commerciaux qui étaient suspectés d’être sous le contrôle des terroristes, y étiez-vous lorsque cet ordre fut donné? 

Norman Mineta: Non, je n’y étais pas. J’en ai été informé pendant que l’avion se dirigeait vers le Pentagone. Un jeune homme est entré et a dit au vice-président ‘L’avion se trouve à 50 milles [80 kilomètres]. L’avion se trouve à 30 milles [48 kilomètres].’ Et lorsqu’il en fut à dire ‘L’avion est à 10 milles [16 kilomètres]’, le jeune homme a également demandé au vice-président ‘Est-ce que les ordres tiennent toujours ?’ Le vice-président s’est retourné et a rapidement tourné la tête en disant ‘Évidemment que les ordres tiennent toujours. As-tu entendu quelque chose qui indique le contraire ?’ Alors, à ce moment je ne savais pas ce que cela signifiait. 

Lee Hamilton: Le vol auquel vous faites référence est celui qui...

Norman Mineta: Le vol qui a percuté le Pentagone »

Certains ont considéré que Norman Mineta s’était trompé, à savoir que la conversation entre Dick Cheney et le jeune homme était intervenue à une heure plus tardive et évoquait le vol 93. Cependant dans son rapport final la commission d’enquête ne prétend pas que Norman Mineta a confondu avec le vol 93. Elle ne dit absolument rien sur le témoignage de celui-ci dans son rapport final. Je pense qu’elle ne devait pas ignorer que la trajectoire officielle du vol 93 ne l’a jamais amenée à 50 miles, 30 miles, 10 miles du Presidential Emergency Operations Center de la maison blanche où se déroulait la conversation entre Dick Cheney et le jeune homme.

Par ailleurs, Dans une interview donnée à ABC news le 16 septembre 2001, Dick Cheney avait indiqué avoir eu connaissance de la nouvelle que le pentagone avait été percuté lorsqu’il se trouvait déjà dans le Presidential Emergency Operations Center. Voir :

http://www.fromthewilderness.com/timeli … 91601.html

Citation : « VICE PRES. CHENEY: I'm convinced of that. Now, you know, it may have been phoned in by a crank, but in the midst of what was going on, there was no way to know that. I think it was a credible threat, enough for the Secret Service to bring it to me. Once I left that immediate shelter, after I talked to the president, urged him to stay away for now, well, I went down into what's call a PEOC, the Presidential Emergency Operations Center, and there, I had Norm Mineta...

MR. RUSSERT: Secretary of Transportation.

VICE PRES. CHENEY: ...secretary of Transportation, access to the FAA. I had Condi Rice with me and several of my key staff people. We had access, secured communications with Air Force One, with the secretary of Defense over in the Pentagon. We had also the secure videoconference that ties together the White House, CIA, State, Justice, Defense - a very useful and valuable facility. We have the counterterrorism task force up on that net. And so I was in a position to be able to see all the stuff coming in, receive reports and then make decisions in terms of acting with it. But when I arrived there within a short order, we had word the Pentagon's been hit.”

Donc pour concilier cette déclaration de Dick Cheney faite 5 jours après les évènements et l’affirmation de la commission d'enquête sur les évènements du 11 septembre 2001 que celui-ci n’est pas arrivé avant 9h58 au Presidential Emergency Operations Center, il faudrait supposer que plus de 20 minutes après qu’elle soit survenue Dick Cheney n'était pas au courant de l’attaque sur le pentagone alors que des reportages télévisés évoquaient déjà l'attaque du pentagone à 9h42:

http://www.livevideo.com/video/C8FC31E9 … ntago.aspx

On comprend pourquoi il est urgent de ne pas enquêter sur le témoignage de Norman Mineta.

D’autres ont considéré que le témoignage de Norman Mineta évoquait, à juste raison, l’avion qui s’est approché du pentagone mais que les ordres de Cheney devaient être d’abattre l’avion et que si celui-ci n'a pas été abattu, c'est parce que  les avions de chasse de l’Armée américaine étaient trop éloignés du vol 77. Sur ce point ils n'ont pas tort. Les avions de chasse de l'armée américaine ont été vus arriver vers le pentagone que vers 10h40, soit plus d'une heure après la frappe sur le pentagone, en dépit du fait que la base "Andrews Air Force Base" se trouve à seulement à 10 miles du pentagone, voir :

http://shoestring911.blogspot.com/2009/ … ngton.html

Mais dans cas s'il n'y avait aucun moyen d'abattre le vol 77 pourquoi n'y a t-il pas eu un ordre d'évacuation du pentagone. L'argument que vol 77 était invisible pour les moyens de détection militaire en place dans cette région parce que Hani Hanjour, le présumé pilote terroriste du vol 77, avait coupé le transpondeur de l'avion est fallacieux. Voir notamment:

Confirmed: 9/11 Planes Were Tracked even With Transponders Turned Off :

http://georgewashington.blogspot.com/20 … -even.html

Citations: « the military possesses highly sensitive radar. For example, "military radar can track space debris as small as 10 centimetres across" miles up in space. »

« The Pentagon-White House Corridor Is Highly-Monitored

Even if AWACS pilots were not instructed to monitor the area, the Pentagon and White House are two of the most heavily-defended buildings in the world. They are only 2 miles apart, and the entire area is protected air space (because the area is home to the seat of power of the commander in chief and the military) and - because there have been numerous incidents of planes approaching the White House - it is entirely certain that the whole area is covered by very sophisticated military radar.

And keep in mind that installing military radar on the ground is much easier and less expensive than mounting it in a moving airplane.

Andrews Air Force Base is only 10 miles from the Pentagon, and has doppler radar even for public weather monitoring (if the base has doppler for something as mundane as weather monitoring, doesn't it make sense that the air force base closest to the Pentagon and White House would have sophisticated radar to protect the White House and Pentagon? Or do they just monitor the weather?)

The Pentagon itself also has access to the highly sophisticated PAVE PAWS radar which is capable of monitoring many planes or missiles simultaneously ».

Allez comprendre après avoir lu cela que l'avion qui s'approchait du pentagone était invisible, au point que lorsque celui-ci était devenu visible en s'approchant du pentagone, il était trop tard pour en ordonner  l'évacuation.

Aucun mot bien sur dans la décision de justice sur l'avion militaire E-4B qui a survolé Washington le matin du 11 septembre 2001 et qui était également mentionné par l'action en justice d'April Gallop.

http://www.dailymotion.com/video/x79nxl … 11-se_news

http://www.rense.com/general76/missing.htm

Le ministère de la défense d US a nié qu'un tel  avion militaire ait survolé Washington le matin du 11 septembre 2001. Il a donc menti et pour quelles raisons ? Le juge ne s'est pas préoccupé de répondre à cette question.

Le NORAD a menti à la commission d'enquête sur les évènements du 11 septembre 2001. Cela a été admis par des membres de celle-ci, voir:

« 9/11 Panel Suspected Deception by Pentagon:

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/co … 01300.html

Et les déclarations du Sénateur Mark Dayton:

http://www.dailymotion.com/video/x2msea … u11-s_news

Donc la décision de justice qui a été rendue sur la plainte d'April Gallop n'a rien à voir avec la justice. C'est une décision de soutient à la version officielle des évènements du 11 septembre 2001, en ignorant sciemment les faits qui démontrent qu'elle est fausse.

Dernière modification par questionneur (12-04-2010 23:57:11)

Hors ligne

 

#84 25-03-2011 23:19:49

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4798

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#85 31-03-2011 00:18:24

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

Article à traduire car bien rédigé et assez persuasif.

J'espère qu'ils ont mieux ficelé leur action qu'en première instance.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#86 14-04-2011 01:40:56

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

charmord a écrit:

Article à traduire car bien rédigé et assez persuasif.

J'espère qu'ils ont mieux ficelé leur action qu'en première instance.

Evidemment, si le cousin direct de GWB siège, les chances déjà très peu élevées dans l'absolu que l'action de Gallop connaisse un meilleur sort, deviennent "moins que zéro"...

Incroyable mais vrai : http://911blogger.com/news/2011-04-12/e … -officials


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#87 28-04-2011 00:08:29

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

Résultat attendu : Plainte rejetée en appel et action téméraire vexatoire exposant solidairement A. Gallop et son conseil à payer le double des frais de justice.

http://www.ca2.uscourts.gov/decisions/i … /1/hilite/

La motivation tient en un mot : Les faits allégués par A. Gallop dans sa plainte ne sont pas absolument pas plausibles et corroborés par rien. Celle-ci échoue à donner une version solide des faits.

Apparemment, aucun élément probant ne semble avoir été rajouté à la plainte initiale. Seul le conseil a changé et apparemment, cela n'a guère amélioré les choses.

Bon, une chose est de dire que la plainte semblait trop légère, une autre est de chercher la moindre motivation ayant un tant soi peu de fond dans l'arrêt rendu par la Cour d'Appel.

Celle-ci ne s'aventure à aucun moment à dire pourquoi les éléments de fait figurant dans la plainte sont non plausibles, notamment par rapport à ce qui me semblait pas mal articulé à propos de l'absence totale incompréhensible de réaction de la défense US. L'avocat Veale a d'ailleurs confirmé que les juges n'avaient porté aucun égard aux écrits de procédure et s'étaient comporté à l'audience comme l'auraient fait des debunkers en posant des questions du style : Si c'est pas le Boeing, c'est quoi? Il est où le boeing, Avez-vous les qualifications pour plaider devant ce genre de cour, etc... Bref, un argumentaire type HFR!

Il n'y a absolument aucune motivation!!! C'est juste répéter à l'envi que les plaintes ne sont pas "substantiated" ni "plausible".. Que les motivations de A. Gallop sont "frivolous" et que l'action qu'elle a mu est cynique...

En bref, c'est de la merde sur toute la ligne, cet arrêt! Tout est dit à la première ligne du rappel des faits : " As the sentient world well recalls, on the morning of September 11, 2001, “agents of the al Qaeda terrorist organization hijacked commercial airplanes and attacked the World Trade Center in New York City and". Traduction : Comme les gens sensibles se souviendront, des agents d'al quaida ont pris en otage des avions et attaqué le WTC... 

S'il y avait une cassation où siègent des juges indépendants, c'est direct à la poubelle... Mais on est pas dans un tel système...

Enfin, il serait tout de même intéressant de vérifier si l'allégation dont question dans le précédent message selon laquelle l'un des trois juge siégeant dénommé Walker se trouve effectivement avoir un lien de parenté très proche de GWB, auquel cas, ce procès battra les records de délirium tremens.

De toute façon, on accuse pas l'ex vice-Président Chesney et d'autres d'avoir ourdi une conspiration ayant fait 3.000 morts avec un dossier où ne se trouve pas l'ombre d'une preuve de ce que l'on allègue. Cette action était assurément vouée à l'échec. A. Gallop ne savait même pas dire si c'était un missile ou une bombe qui avait explosé en lieu et place du Boeing AA77, et pour cause... Alors comment pourrait-elle trouver des charges suffisantes contre des individus en particulier!

Autant rêver! Franchement, on pourrait se se demander si tout cela n'est pas encore un magnifique tour de sabotage interne au mouvement. Parce que pendant ce temps là, même si la version officielle est soutenue par des preuves assez risibles, leur tenants auront beau jeu de la consolider en montrant le résultat de cette action grotesque et c'est évidemment déjà le cas, pour ces gens qui préfèrent tellement se foutre des théories alternatives que de parler de leur "preuves" martellées sans nuance et esprit critique...

Même conclusion qu'ici donc : http://forum.reopen911.info/p222703-17- … ml#p222703

Dernière modification par charmord (28-04-2011 01:17:09)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#88 28-04-2011 00:47:16

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

Sur la relation de parenté entre le juge Walker et GWB :

Blogger TruthMakesPeace posts this update from the trial at 911Blogger.com:

April’s attorney William Veale gave a radio interview with Kevin Barrett after the hearing on his No Lies Radio Show…

Summary: William Veale can be heard about 23 minutes into the interview. He discusses his suspicion that Judge John M. Walker, one of the three on the panel is potentially related to George Walker Bush. During the hearing, Veale did not have access to Wikipedia* to check, but thought “You take a look at him, and he’s a Bush.”

He filed a motion to disqualify Walker, but the Court denied it. He moved for a Continuance (postponement) to review that denial, but it was denied. He then made his prepared arguments for the appeal. “There it is, we did the best we could.” He says the Court asked him a lot of “impertinent and demeaning questions” such as whether he is authorized to practice law in the area.

Apparently no actual decision came from the proceeding as of now. Veale says a federal judge can decide whatever he wants, whenever he wants, even years from now. He sadly predicts they will affirm the judgement of the lower court and deny the appeal. Veale discussed other avenues for appeal he can take. Veale states, around the 43 minute point, “I know that there was a conspiracy…inside job, that’s a fact.” **

Issues:

Judge Walker was chosen to be a judge for a case involving his cousin.
He did not recuse himself from a case with an obvious conflict of interest.
He sat there, all the while knowing he is a cousin, heard William Veale’s objection to his being a potential relative, said nothing to about it, and just denied the objection.
Judge John M. Walker Jr. is now judging the appeal of a case involving the administration of his cousin George Walker Bush…

Super, l'avocat Veale a demandé la récusation du juge Walker parce que le juge ressemblait à GWB. Il ne pouvait en être certain parce qu'il n'avait pas accès à Wikipedia à l'audience...
On apprend d'une autre source qu'il a appris 5 jours avant que le juge Walker siégeait et a introduit la veille une demande de récusation  du juge.
Comment n'était-il pas encore en mesure d'être sûr et certain au moment de l'audience du lien de parenté entre le juge et GWB, s'il a introduit cette motion la veille?
Cela n'a aucun sens.
Tout est désastreux dans cette affaire : la défense, le juge, et l'avocat de la plaignante.
Un bon avocat n'accepterait pas de conduire une telle action, car il comprend sans trop de mal que si des éléments très forts existent pour disqualifier la théorie officielle, tel n'était pas l'objet de l'action.
Une chose est de pouvoir démontrer les failles de la version gouvernementale, une tout autre est de pouvoir démontrer la culpabilité de XY dans une hypothèse d'accusation alternative.
Si on ajoute à cela que l'un des juges siégeant a effectivement une relation de parenté avec l'ancien Président GWB, on a une bonne idée de ce que représente un fiasco judiciaire.

Dernière modification par charmord (28-04-2011 01:39:54)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#89 28-04-2011 02:15:40

Corto
Membre Actif Asso
Lieu: Europe
Date d'inscription: 11-11-2010
Messages: 1311
Site web

Re: Action en justice lancée par A. Gallop contre Cheney, Rumsfeld Myers

Gallop est militante. Elle fait cela pour faire parler du 11/9, même maladroitement. elle est aussi têtue, et brûle ses ailes car son cas dans le contexte US est perdu d'avance. le forum randi se demande si elle est instrumentée par son avocat, mais pas pour mettre la panique dans le mouvement, juste pour le pognon oeuf corse.

le lien vers le Herald ne fonctionne plus.  qui a sauvegardé?

NB. si vous TROUVEZ UN ARTICLE BON POUR UNE NEWS... EH BIEN POSTEZ LE AUX NEWS IMMEDIATEMENT AU LIEU DE DONNER LE LIEN ICI SEULEMENT ET DE DIRE QUE CA FERAIT UNE SUPER NEWS, on gagnera du temps, scrogneugneu !!!

les faiseurs de news n'ont pas le temps de venir tout le temps sur le forum. C'est du bénéviolat à temps partiel cette affaire, alors plllleeeeaaaaasssseeee; AIDEZ LES !!!!!

et on aurait peut-être sauvegardé l'article (ou c'est temporaire?...)

Dernière modification par Corto (28-04-2011 02:22:19)


les projets ReOpen911 en 2014: DIFFUSION DU DOCUMENTAIRE CHOC DE MASSIMO MAZUCCO. ReOpen911 recherche en permanence des traducteurs pour ses NEWS ainsi que des bénévoles capables de réaliser du - sous titrage - sourcing - des conférences nécessitant des chargés de communication -

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr