ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#121 03-03-2011 00:22:28

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: théorie coulée tour sud

Flos a écrit:

La vidéo est interessante, mais les températures annoncées sont à peine supérieures au point de fusion de l'aluminium. Il faudrait confirmer la couleur d'un alu à ~900°C (qui d'après  http://www.youtube.com/watch?v=8uIF_NIJN5g , ressemble qd même vachement à ce qui a été observé coulant des tours du wtc)

On est en train de parler de température mais c'est ceci qui est visiblement le plus pertinent :

La question ne revient-elle pas à savoir si le métal liquide peut être assimilé à un corps noir dont le spectre dépend uniquement de la température? Je pense que l'éclairage extérieur peut avoir une influence significative sur l'aspect visuel de l'aluminium, à savoir: lorsqu'il reçoit une forte lumière, celle-ci est reflétée à sa surface jusqu'à nos yeux avec un aspect grisâtre à sa température de fusion. Mais si on éteint la lampe, dans une chambre ou un four sans éclairage, l'aspect grisâtre ne laisserait-il pas soudainement apparaître la couleur rougeâtre indiquée par l'image plus haut où l'évolution de la couleur du métal est donnée en fonction des températures pour un corps noir, c'est à dire indépendamment du matériaux? Je crois que le problème vient de là.

Qu'en penses-tu?

Tu n'as pas remarqué que dans la vidéo que tu cites tous les 2 posts sans faire attention à l'argumentation des autres :

1. Il y a déjà quelque chose de liquide red hot dans le pot avant que le gars foute sa barre d'al dedans. Tu sais ce que c'est?
2. Quand il se penche pour foutre sa barre, la lumière déjà pas énorme qui arrive au poelon décroît encore.

Tu ne penses pas que s'il avait fait cela en plein soleil, le résultat aurait été différent. Genre, comme dans la vidéo de Marco où ce qui a une apparence rouge vif dans le poele devient instantanément gris quand il en sort.

Dernière modification par charmord (03-03-2011 00:39:51)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#122 03-03-2011 02:04:58

Flos
Membre du forum
Date d'inscription: 30-11-2010
Messages: 142

Re: théorie coulée tour sud

J'en pense que plus la température s'élève, plus  l'intensité rayonnée augmente et donc plus la différence entre l'aspect à la lumière ambiante et l'aspect du corps noir devrait s'atténuer.

De la vidéo, je ne vois pas de raison de douter qu'il s'agisse d'aluminium. La couleur correspond et les dimensions du creuset me semblent pas suffisante pour qu'il contienne du fer dont la température serait assez élevée pour qu'il ait cette couleur (environ 2000°C ?)

Quant à la première vidéo des truthistes qui concerne la couleur de l'aluminium en fusion. Soit c'est de la pure incompétence  soit c'est  de la malhonnêteté intellectuelle. Autant le débat sur le corps noir est intéressant et l'argument qui consiste à dire que la couleur apparente dépends de la température ET de la lumière ambiante, est recevable, autant leur démarche et leur affirmation comme quoi ils auraient tout essayé sans succès pour que l'aluminium ait une autre couleur qu'un aspect brillant métallique, est pur mensonge.

Dernière modification par Flos (03-03-2011 02:21:26)

Hors ligne

 

#123 03-03-2011 02:22:43

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: théorie coulée tour sud

Flos a écrit:

Enfin, je trouve surprenant quand on prétend mettre en évidence une conspiration par le biais de la méthode scientifique et d'une analyse poussée des détails, qu'on ne soit pas en mesure, 10 ans après les faits d'être affirmatif sur qq chose aussi basique que la couleur de l'aluminium en fusion. Pourtant cet argument comme quoi l'aluminium pur en fusion était couleur métallique et que celà prouvait catégoriquement qu'en aucun cas la coulée pouvait en être, on l'a vu répété sur de nombreux sites de truthistes.

Cette piste a été explorée : http://www.reopen911.info/uploads/docum … ifique.pdf
p. 16 à 19

Les résultats des expériences de Jones conduisent à éliminer l'aluminium. C'est plutôt le fait que les debunkers qui n'ont jamais réussi à faire couleur de l'alu orange qui devrait te poser problème.

De plus no'oublions pas que cette coulée de métal est précédée d'un flash blanc brillant.

Dernière modification par kikujitoh (03-03-2011 02:31:50)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#124 03-03-2011 04:20:00

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: théorie coulée tour sud

L’aluminium fond à 660° C (à cette température l’alu est rouge sang foncé)
Les couleurs observées (s’il s’agit d’aluminium) sont de « light orange » a « light yellow »: c.-à-d. de 908 à 1,100° C
Si kérosène peut atteindre 1,200° C dans un réacteur (avec conditions optimales), il  aura du mal à atteindre cette température dans un immeuble de bureaux (dont la majeure partie des vitres est intacte).
Le maximum qu’on peut obtenir d’un feu de kérosène en atmosphère ouverte non contrôlée est de 260 à 315 °C
Par conséquent, on ne voit pas ce qui a pu amener l’alu (s’il s’agit d’aluminium) à des températures entre 908 et 1,100° C.
Il reste la Thermite et/ou la nano Thermite
La réaction thermitique ne peut démarrer avec de la poudre à canon non plus qu’avec du kérosène ou du gaz de ville. Il lui faut du magnésium (3,000° C) ou des sparklers (1000 à 1600° C), ou a un chalumeau oxy.

Les métaux sont capables de brûler dans de bonnes conditions, similaires au processus de combustion de bois ou d'essence. En fait, la rouille est le résultat de l'oxydation très lente de l'acier ou du fer. Une réaction aluminothermique est un processus dans lequel le mélange correct de combustibles métalliques sont réunies et enflammé. Allumage lui-même requiert des températures extrêmement élevées.
Allumage d'une réaction aluminothermique n’exige normalement qu'un simple « sparkler » ou un ruban de magnésium, mais nécessite des efforts persistants, et  l'allumage peut être aléatoire et imprévisible.
Ces températures ne peuvent être atteintes avec des fusibles conventionnels poudre noire, barres de nitrocellulose, de détonateurs, initiateurs pyrotechniques, ou d'autres substances d’allumage courantes. Lorsque la thermite est assez chaude au rouge vif éclat, elle ne peut pas s'enflammer : elle doit être chauffée à blanc pour amorcer la réaction.
Il est possible de démarrer la réaction en utilisant un chalumeau au propane si c'est fait correctement. La torche peut préchauffer le tas entier de la thermite qui fera exploser au lieu de brûler lentement quand il arrive enfin à la température d'inflammation.

Souvent, des bandes de métal de magnésium sont utilisés comme fusibles. Parce que les métaux brûlent sans émission de gaz de refroidissement, ils peuvent potentiellement brûlent à des températures extrêmement élevées. Des métaux réactifs tels que le magnésium peuvent facilement atteindre une température suffisamment élevée pour l'allumage thermite. D'allumage de magnésium reste populaire parmi les utilisateurs thermite amateur, principalement parce qu'il peut être obtenu facilement.

Cependant :
Les composites nanométriques sont plus faciles à enflammer que termites traditionnels. Un « nichrome bridgewire » peut être utilisé dans certains cas. D'autres moyens de contact peuvent inclure la flamme ou au laser d'impulsion. Los Alamos National Laboratory (LANL) est en développement super-thermite allumettes électriques qui utilisent les courants d'allumage à faible comparativement et résister à la friction, impact, la chaleur et de décharge d'électricité statique.[1]

Comme thermite conventionnelle, l'utilisation de thermite est super dangereux en raison des hautes températures produites et l'extrême difficulté à étouffer la  réaction, une fois celle-ci déclenchés.

Dernière modification par pierre60 (03-03-2011 04:39:01)


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#125 03-03-2011 09:38:03

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6647

Re: théorie coulée tour sud

pierre60 a écrit:

... courants d'allumage à faible comparativement et résister à la friction, impact, la chaleur et de décharge d'électricité statique.[1]

?
Il manque des mots j'imagine.
[1] ?

Hors ligne

 

#126 03-03-2011 10:00:50

jpdesm
Membre du forum
Date d'inscription: 10-05-2008
Messages: 235

Re: théorie coulée tour sud

J'ai pu lire ici où là ce que Pierre60 écrit sur la thermite et notamment les difficultés à démarrer la réaction avec des détonateurs conventionnels. On en sait moins sur les nouvelles variétés, dites "nanothermite", en particulier parce que ce sont des produits à usage militaire.

En ce qui concerne la réaction aluminium-eau, il n'y a pas besoin de 3000°C pour démarrer la réaction. Si la température de coulé en fonderie est de l'ordre de 700°C et qu'on "perce la peau" avec l'eau de refroidissement, ça explose.

J'ai vu des photos d'avions qui ont brulé sur un tarmac après un crash ou une collision : on ne voit plus la carlingue dans les parties brulées : disparu sous l'effet de la combustion de kérozène et l'arrosage par les pompiers... pfff....

Dernière modification par jpdesm (03-03-2011 10:03:14)

Hors ligne

 

#127 03-03-2011 10:22:17

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: théorie coulée tour sud

Mais il n'y a pas eu de flotte des sprinkers et cela aurait pété bien avant, c'est plus clair comme cela, Monsieur Jpdsm?

Flos, ton argumentation est incompréhensible, ta vidéo extrêmement peu probante et ta défense du Nist incompréhensible puisque tu peux lui adresser exactement le même reproche qu'à Jones de ne pas avoir constaté que cela pouvait à l'évidence d'être du simple aluminium fondu...

Dans la vidéo placée par Marco, on voit parfaitement que l'aluminium au rouge devient gris dès que les conditions de lumière deviennent suffisantes et/ou dès qu'il quitte le fourneau et rentre dans un milieu à température ambiante. Le changement de température est instantané ou très rapide en tout cas.

Or, le 11 septembre, on voit parfaitement que la couleur jaune orangée de la coulée demeure. Ceci ne semble absolument pas conforme à l'idée qu'il puisse s'agir d'aluminium, mélangé ou pas avec des résidus organiques.

Dernière modification par charmord (03-03-2011 11:43:32)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#128 03-03-2011 10:31:28

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: théorie coulée tour sud

N'oubliez pas que l'alu a cette capacité de refroidir hyper vite , faite en l'expérience vous même, une feuille d'alu dans votre four à 160° laissez là un bon bout de temps sortez là avec précaution et 2/3 seconde après vous pouvez la prendre à la main !
normal que l'alu ait cette couleur grise alu un fois sortie du creusé elle commence déjà à refroidir.

si c'est de l'alu qui coule , la coulée aurait dûe être grise non??

Dernière modification par marco218 (03-03-2011 10:34:47)

Hors ligne

 

#129 03-03-2011 11:41:54

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: théorie coulée tour sud

marco218 a écrit:

si c'est de l'alu qui coule , la coulée aurait dûe être grise non??

En effet marco218 ! C'est bien ça qui nous turlupine la logique roll


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#130 03-03-2011 12:16:19

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: théorie coulée tour sud

et bien c'est que ce n'est pas de l'alu !!!rollroll de l'acier peut être ! ? du plomb surement pas car il a une couleur grise aussi ( experience faite avec mon gamin pour faire des billes de plomb avec des plombs de cartouche de chasse et des plombs de geuse de pêche )

A part l'acier , je ne vois pas !!

Hors ligne

 

#131 03-03-2011 12:33:41

Flos
Membre du forum
Date d'inscription: 30-11-2010
Messages: 142

Re: théorie coulée tour sud

[modéré]

Ce genre d'invective, c'est par mp

Hors ligne

 

#132 03-03-2011 12:44:16

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: théorie coulée tour sud

non Flo ce n'est pas plus probant, simplement l'alu refroidi beaucoup plus vite que l'acier voilà tout , autant l'acier en coulée reste rouge orangé , autant l'alu passe presque de suite au gris chrome !

Hors ligne

 

#133 03-03-2011 12:48:42

Flos
Membre du forum
Date d'inscription: 30-11-2010
Messages: 142

Re: théorie coulée tour sud

charmord a écrit:

Mais il n'y a pas eu de flotte des sprinkers et cela aurait pété bien avant, c'est plus clair comme cela, Monsieur Jpdsm?

Considérer qu'une zone d'incendie est un environnement non changeant est plus qu'improbable comme hypothèse. Il y a par exemple énormément d'ossatures en aluminium en second oeuvre, qui vont fondre progressivement et causer affaissements et chutes de matériaux en tous genres au fur et à mesure que l'incendie se développe (canalisations qui se décrochent éventuellement en se brisant, faux plafonds qui tombent entrainant avec d'autres matériaux, etc.).

@marco218 : si c'est si évident, vous n'aurez aucun mal à trouver un expert pour le confirmer

Dernière modification par Flos (03-03-2011 13:02:36)

Hors ligne

 

#134 03-03-2011 13:21:20

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: théorie coulée tour sud

Flos, ton argumentation est incompréhensible, ta vidéo extrêmement peu probante et ta défense du Nist incompréhensible puisque tu peux lui adresser exactement le même reproche qu'à Jones de ne pas avoir constaté que cela pouvait à l'évidence d'être du simple aluminium fondu...

En plus, tu reproches à Jones d'avoir dit qu'il était impossible que l'aluminium fondu puisse avoir une autre couleur que grise et que ceci est un mensonge.

Hélas, le mensonge vient de toi!!!

Pour tester la seconde hypothèse, nous avons fait des expériences avec de l'aluminium fondu.
Nous avons fondu un alliage d'aluminium dans un creuset en acier et nous l’avons ensuite versé. Il
apparaît argenté, et non orange brillant comme il a été observé pour la tour sud. Nous avons alors
chauffé le récipient en acier jusqu'à ce qu'il émette une lumière jaune et l'aluminium qui s'écoulait
était toujours argenté. Et comment amenez-vous l'aluminium à 1000 °C (température
correspondant à une couleur orange) s'il est liquide et libre de se répandre, à moins qu'il n'y ait un
grand récipient dans le building pour contenir l'aluminium pendant que vous le chauffez au dessus
de son point de fusion ?

La raison pour laquelle la coulée d'aluminium apparaît argentée est compréhensible. Les métaux
purs sont incandescents quand vous les chauffez et la couleur orange représente une température
d'environ 1000 °C. L'alliage d'aluminium fond à environ 600 °C. Nous avons chauffé le creuset en
acier et observé le creuset émettre une lumière jaune-orangée. Cependant, l'aluminium fondu
contient beaucoup d'électrons libres et réfléchira donc plus de lumière. L’émissivité de l'aluminium
est basse, ce qui signifie qu’il est faiblement brillant et incandescent. De jour, le liquide apparaît
argenté à cause de sa réflectivité élevée quand on le verse. Le liquide brillant coulant de la tour
sud ne pouvait pas être de l'aluminium car il n'apparaît pas argenté – plutôt “orange brillant” (pour
reprendre les mots du NIST et les différentes observations).

Dans la vidéo placée par Marco, on voit parfaitement que l'aluminium au rouge devient gris dès que les conditions de lumière deviennent suffisantes et/ou dès qu'il quitte le fourneau et rentre dans un milieu à température ambiante. Le changement de couleur est instantané ou très rapide en tout cas.

Or, le 11 septembre, on voit parfaitement que la couleur jaune orangée de la coulée demeure. Ceci ne semble absolument pas conforme à l'idée qu'il puisse s'agir d'aluminium, mélangé ou pas avec des résidus organiques.

Dernière modification par charmord (03-03-2011 13:30:51)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#135 03-03-2011 13:35:56

IKAR
Membre du forum
Date d'inscription: 28-10-2010
Messages: 99

Re: théorie coulée tour sud

"Vous m'excuserez donc, mais pour moi la réaction eau+aluminium n'est nullement exclue, bien au contraire. Il y avait de l'alu (avion, bâtiment), il y avait de l'eau (on marchait dedans dans les escaliers, les tuyaux rompus par le crash devaient cracher à plein, la combustion de kérozène en produisait), il y avait un incendie capable de chauffer l'alu à sa température de fusion, donc la réaction eau+alu pouvait démarrer."

@jpdesm : Le fait qu'il y ait eu de l'eau dans les escaliers des étages inférieurs ne prouve en rien qu'il y en avait dans la zone d'impact. Et si de l'eau avait été déversée dans la zone du crash, cela aurait probablement été visible de l'extérieur : la fumée aurait changé de couleur, il y aurait eu de la vapeur ? Vous pouvez facilement vérifier cela par vous même en observant n'importe quel feu d'immeuble. En revanche, pour la combustion du kérozène, je laisse l'analyse aux spécialistes ... encore faut il être certain qu'il y restait tant de carburant à brûler à cet instant précis ...

Accessoirement, j'ajouterai naïvement que si l'on admet que de l'eau se déversait dans la zone d'impact, une des conséquences aurait du être le refroidissement des structures en acier ... qui dès lors n'avaient absolument plus aucune raison de céder.

Hors ligne

 

#136 03-03-2011 14:16:38

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: théorie coulée tour sud

@marco218 : si c'est si évident, vous n'aurez aucun mal à trouver un expert pour le confirmer

tu peux faire l'expérience toi même , un chalumeau oxycoupeur  ou une forge,  un creusé, de l'acier et ensuite de l'alu!!
j'ai la chance d'avoir accès à une forge et je peux y voir la différence ! et crois moi les forgerons sont des experts en matière de métaux

(photo perso )

http://img203.imageshack.us/img203/6783/hpim2192l.jpg

Uploaded with ImageShack.us

Hors ligne

 

#137 03-03-2011 14:25:46

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: théorie coulée tour sud

Flos a écrit:

Sinon, j'avoue que suis un peu perdu. La représentation postée par Pierre60 indique que la couleur de l'aluminium en fusion varie entre le rouge (froid) et le blanc (chaud). Dans un autre sujet, certains posteurs affirmaient au contraire que l'aluminium en fusion gardait sa couleur métallique et que des truthistes avaient même tenté sans succès de le colorer dans cette phase par des mélanges.

edit : je ne sais pas si c'est tiré par les cheveux. L'aluminium est souvent présent dans la construction, il y a grand nombre de générateurs dans l'avion (un par passager), et me semble t-il la coulée provient d'un endroit situé non loin de la zone d'impact.

[Modéré]
Il ne faut pas confondre 2 choses. D'une part, la lumière réfléchie par l'aluminium (éclairé par de la lumière blanche) est grise, quelque soit la température. D'autre part, la lumière émise par l'aluminium est celle d'un corps noir dans des conditions acceptables.
La couleur d'un corps noir en fonction de la température a été postée par pierre60.
Mais à 660 °C, la fraction de la lumière émise dans le domaine visible est faible donc en plein soleil, tu ne verras que la lumière réfléchie donc du gris. Dans le noir, tu verras du rouge peu lumineux (type braise : fais un feu et éteins les flammes et les lampes si tu veux voir ça).
À plus haute température, la lumière que tu vois est principalement celle émise.
Au WTC 2, on observe une coulée jaune/blanche.
Le NIST dit :

Pure liquid aluminum would be expected to appear silvery. However, the molten metal was very likely mixed with large amounts of hot, partially burned, solid organic materials (e.g., furniture, carpets, partitions and computers) which can display an orange glow, much like logs burning in a fireplace. The apparent color also would have been affected by slag formation on the surface.

C'est à dire qu'il soutient que la couleur n'est pas due à l'émission de lumière, mais à la présence d'impuretés dans l'aluminium qui aurait été peu au-dessus de son point de fusion, et donc argenté.
Les truthers soutiennent en général que la couleur est due à l'émission de lumière ce qui implique la présence d'un corps (fer ou alu : impossible de le déterminer comme cela) chaud, bien plus chaud que ce que le NIST dit. Par exemple, 1000 °C, ce qui correspond à la température d'une partie de l'air dans l'incendie et est plus chaud que les colonnes.
Steven Jones a prouvé que l'hypothèse du NIST est fausse.
La seule hypothèse qui rend compte de ce phénomène et de l'annexe C de la FEMA est celle de la thermate. Celle de l'air marin est disqualifiée d'office pour bêtise aggravée.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#138 03-03-2011 14:49:06

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2716

Re: théorie coulée tour sud

Ayant travaillé 10 ans dans une aluminerie je ne me souviens pas avoir déjà vu de l'aluminium en fusion autrement que de couleur grise argenté, une fois l'aluminium devenue liquide elle s'égoutte comme de l'eau, elle n'aurait pas le temps de prendre la couleur du métal en fusion qu'elle bouillerait et s'éclabousserait tout par tout.


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#139 03-03-2011 15:56:14

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: théorie coulée tour sud

Gare aux expérimentateurs trop audacieux.

Une toute petite quantité d'aluminium en fusion dans un laboratoire confiné montre ce qu'il advient lorsque celle-ci entre contact avec de l'eau;

http://www.youtube.com/watch?v=Wd6p998W … re=related


Il est visible qu'une quantité considérable de métal en fusion a coulé en cascades de la tour Sud. Dans le cas où ce métal en fusion avait été de d'aluminium qui aurait été mélangé avec de l'eau, une puissante explosion, aussi conséquente que les quantités de métal étaient importantes, aurait de plus projeté beaucoup d'aluminium très loin. Il est difficilement imaginable que cette explosion passe inaperçue sur les films d'archives. Enfin sur la vidéo ci-dessus on voit clairement que l'aluminium au contact de l'air refroidi trop vite pour qu'il puisse être le métal en fusion qui coulait en cascades le long de la tour Sud, des cascades qui conservent leur éclat et le même état de fluidité sur plusieurs dizaines de mètres.

Dernière modification par kézako (03-03-2011 16:00:50)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#140 03-03-2011 20:13:33

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: théorie coulée tour sud

Charmord elle est ou ta vidéo , je l'ai regardé cet après midi et là plus rien???
( même plus de message en plus tu t'es auto censuré ou bien?? )

Hors ligne

 

#141 03-03-2011 20:25:25

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: théorie coulée tour sud

Tape The great thermite debate sur YouTube !
Je trouvais pas cela dans le sujet!
Quoique...
Vidéo absolument essentielle, soit dit en passant!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#142 03-03-2011 20:40:15

jpdesm
Membre du forum
Date d'inscription: 10-05-2008
Messages: 235

Re: théorie coulée tour sud

Kézako : on ne peut pas comparer ce qui se passe avec quelques grammes d'alu d'une part, et la manière dont la réaction se passerait avec quelques tonnes, sachant qu'on n'a pas instantanément (comme montré ici) jeté des quantités d'eau équivalentes sur l'alu. La réaction est exothermique (cf la démo en video), mais elle est contrainte par le rythme possible d'arrivée d'eau. Pas certain que ça se termine en explosion...

Hors ligne

 

#143 03-03-2011 20:47:58

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: théorie coulée tour sud

Mais que vient faire cette eau dans le sujet de ce fil?
Tu parles de la production d'un phénomène exothermique suite au contact de la flotte avec de l'al en fusion.
On a démontre que ce n'est pas de l'al en fusion qui s'écoule avant et pendant l'effondrement. Alors en quoi l'eau que tu ajoutes au phénomène, vient relativiser ou infirmer cette démonstration?


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#144 03-03-2011 21:46:44

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: théorie coulée tour sud

charmord a écrit:

On a démontre que ce n'est pas de l'al en fusion qui s'écoule avant et pendant l'effondrement.

Hein ?
Pas de l'aluminium à 700 °C.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#145 03-03-2011 23:46:36

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: théorie coulée tour sud

Pole a écrit:

charmord a écrit:

On a démontre que ce n'est pas de l'al en fusion qui s'écoule avant et pendant l'effondrement.

Hein ?
Pas de l'aluminium à 700 °C.

Alors, tu n'es pas d'accord avec ceci dans l'article de Jones :

Le liquide brillant coulant de la tour sud ne pouvait pas être de l'aluminium car il n'apparaît pas argenté – plutôt “orange brillant” (pour
reprendre les mots du NIST et les différentes observations).


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#146 03-03-2011 23:48:54

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: théorie coulée tour sud

jpdesm a écrit:

Kézako : on ne peut pas comparer ce qui se passe avec quelques grammes d'alu d'une part, et la manière dont la réaction se passerait avec quelques tonnes, sachant qu'on n'a pas instantanément (comme montré ici) jeté des quantités d'eau équivalentes sur l'alu. La réaction est exothermique (cf la démo en video), mais elle est contrainte par le rythme possible d'arrivée d'eau. Pas certain que ça se termine en explosion...

Qu'il y ait explosion ou non l'aluminium descendrait malgré tout en température en dehors du foyer de combustion.

"la manière dont la réaction se passerait avec quelques tonnes"

Un autre aspect invalide l'hypothèse qui consiste à penser que le métal dont il est question proviendrait effectivement de la carlingue de l'avion est que cette dernière a dû être entièrement déchiquetée lors de la collision. Or, comment expliquer qu'ensuite plusieurs centaines de morceaux éparpillés les uns des autres aient pu fondre et se rassembler afin de couler en grosses quantités comme une fontaine par le même endroit ?

D'après la vidéo ci-dessous, si on distingue que les coulées ont lieu au niveau d'un plancher, comment expliquer par l'hypothèse de la carlingue fondue, pourquoi ces coulées n'auraient pas alors de la même manière jailli par les autres endroits aussi privés de leurs murs rideaux ?

Dernière modification par kézako (03-03-2011 23:50:27)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#147 04-03-2011 00:20:59

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: théorie coulée tour sud

charmord a écrit:

Pole a écrit:

charmord a écrit:

On a démontre que ce n'est pas de l'al en fusion qui s'écoule avant et pendant l'effondrement.

Hein ?
Pas de l'aluminium à 700 °C.

Alors, tu n'es pas d'accord avec ceci dans l'article de Jones :

Le liquide brillant coulant de la tour sud ne pouvait pas être de l'aluminium car il n'apparaît pas argenté – plutôt “orange brillant” (pour
reprendre les mots du NIST et les différentes observations).

Exactement.
http://www.naylorfoundry.com/
J'ai tout expliqué pas loin au-dessus. Et le tout sans aucune formule comme la loi de Wien, Planck ou Stefan.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#148 04-03-2011 00:37:41

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: théorie coulée tour sud

Je dois être un peu con alors car je ne te comprends toujours pas.

PS : regarde ton mail


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#149 04-03-2011 06:22:48

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: théorie coulée tour sud

larez a écrit:

pierre60 a écrit:

... courants d'allumage à faible comparativement et résister à la friction, impact, la chaleur et de décharge d'électricité statique.[1]

? Il manque des mots j'imagine.[1] ?


Toutes mes excuses: des mots ont saute.

Nanoscale composites are easier to ignite than traditional thermites. A nichrome bridgewire can be used in some cases.
Other means of ignition can include flame or laser pulse.
Los Alamos National Laboratory (LANL) is developing super-thermite electric matches that use comparatively low ignition currents and resist friction, impact, heat and static discharge.[1]


Les composites nanométriques sont plus faciles à enflammer que termites traditionnels. Un « nichrome bridgewire » peut être utilisé dans certains cas.
D'autres moyens de contact peuvent etre la flamme ou l'impulsion laser.
« Los Alamos National Laboratory » (LANL) est en train de développer allumettes électriques en super-thermite qui utilisent les courants d'allumage relativement faibles et résistent à la friction, à l’impact, à la chaleur et aux décharges d'électricité statique.


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#150 04-03-2011 11:47:22

jpdesm
Membre du forum
Date d'inscription: 10-05-2008
Messages: 235

Re: théorie coulée tour sud

kézako a écrit:

Qu'il y ait explosion ou non l'aluminium descendrait malgré tout en température en dehors du foyer de combustion.

C'est vous qui le dites. Si l'énergie dégagée par une réaction exothermique est importante, elle peut chauffer la matière environnante jusqu'à provoquer sa fusion.

kézako a écrit:

Un autre aspect invalide l'hypothèse qui consiste à penser que le métal dont il est question proviendrait effectivement de la carlingue de l'avion est que cette dernière a dû être entièrement déchiquetée lors de la collision. Or, comment expliquer qu'ensuite plusieurs centaines de morceaux éparpillés les uns des autres aient pu fondre et se rassembler afin de couler en grosses quantités comme une fontaine par le même endroit ?.

L'avion a du traverser un dense réseau de colonnes métalliques (le "noyau" des tours). Il se peut qu'une fraction importante de sa masse ait été bloquée par une ou plusieurs de ces colonnes. Un peu comme une voiture qui s'enroule autour d'un platane, qui peut perdre des parties lourdes (moteur) mais dont la partie fine (tôle) à tendance à s'accrocher sur l'obstacle.

kézako a écrit:

D'après la vidéo ci-dessous, si on distingue que les coulées ont lieu au niveau d'un plancher, comment expliquer par l'hypothèse de la carlingue fondue, pourquoi ces coulées n'auraient pas alors de la même manière jailli par les autres endroits aussi privés de leurs murs rideaux ?

OmuzyWC60eE&feature=related

Parce que le métal en fusion a dû être contenu localement (par des cloisons...). Si du métal en fusion s'est accumulé sur un plancher, il est alors probable qu'il a fallu attendre qu'un élément de façade, par exemple une vitre ou encore une garniture en alliage fonde pour laisser passer ce métal. Une fois le "trou" fait, le métal liquide situé derrière se vide à l'extérieur et il n'y a pas de raison qu'apparaisse alors un autre trou plus ou moins loin.

Hors ligne

 

#151 04-03-2011 14:09:33

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: théorie coulée tour sud

jpdesm a écrit:

C'est vous qui le dites. Si l'énergie dégagée par une réaction exothermique est importante, elle peut chauffer la matière environnante jusqu'à provoquer sa fusion.

Je me permets de vous diriger vers la page Wikipédia dédiée au sujet de la réaction exothermique pour la comparer à l'hypothèse que vous avancez à son sujet:

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9action_exothermique
Extrait:

(...)Certaines réactions exothermiques, sans être explosives, peuvent s'entretenir d'elles-mêmes dès qu'elles ont été déclenchées (l'élévation de température favorisant la vitesse de la réaction).

    * C'est le cas de la fermentation sous l'action de levures (voir figure).

    * C'est le cas aussi de la réduction de l'oxyde de fer par l'aluminium métallique (aluminothermie), utilisée par les chemins de fer du monde entier pour effectuer la soudure des rails sur le terrain. La chaleur dégagée est telle que la température dépasse plus de 2 000 °C et que le fer obtenu se trouve à l'état liquide ce qui fait fondre le bout des deux rails, assurant ainsi une soudure parfaite[1],[2].(...)

D'une manière très ironique, la réaction exothermique, sans être explosive et qui peut s'entretenir d'elle-même dès qu'elle a été déclenchée, mène donc ici:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aluminothermie

L'avion a du traverser un dense réseau de colonnes métalliques (le "noyau" des tours). Il se peut qu'une fraction importante de sa masse ait été bloquée par une ou plusieurs de ces colonnes. Un peu comme une voiture qui s'enroule autour d'un platane, qui peut perdre des parties lourdes (moteur) mais dont la partie fine (tôle) à tendance à s'accrocher sur l'obstacle.

Certes vous pouvez utiliser le conditionnel et je vous répondrais que lors de crashs directs à grandes vitesse les carlingues ont toujours été déchiquetées.

Parce que le métal en fusion a dû être contenu localement (par des cloisons...). Si du métal en fusion s'est accumulé sur un plancher, il est alors probable qu'il a fallu attendre qu'un élément de façade, par exemple une vitre ou encore une garniture en alliage fonde pour laisser passer ce métal. Une fois le "trou" fait, le métal liquide situé derrière se vide à l'extérieur et il n'y a pas de raison qu'apparaisse alors un autre trou plus ou moins loin.

Des cloisons intérieures vous voulez dire ? Il ne devait plus en rester grand chose à cet endroit là...

Enfin si je regarde les images elle me montrent que les murs rideaux à l'extérieur ne sont plus présents à de nombreux endroits aux même niveaux et qu'il n'y avait donc plus aucun vitrage non plus.

Dernière modification par kézako (04-03-2011 14:56:24)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#152 05-03-2011 22:16:49

jpdesm
Membre du forum
Date d'inscription: 10-05-2008
Messages: 235

Re: théorie coulée tour sud

kézako a écrit:

D'une manière très ironique, la réaction exothermique, sans être explosive et qui peut s'entretenir d'elle-même dès qu'elle a été déclenchée, mène donc ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aluminothermie

C'est aussi une réaction exothermique. Mais si c'est celle ci qui est en jeu, il faudrait m'expliquer pourquoi on a disposé d'énormes quantités de thermite à cet endroit là, lesquelles n'ont pas réagi de manière explosive comme celle qu'on suppose avoir été utilisée pour provoquer la démolition contrôlée, mais ont été mises à "long" feu bien avant la démolition proprement dite. On pourrait par exemple dire "c'était le reste du stock livré sur place et inutilisé par les démolisseurs, qui n'a pas explosé mais simplement réagi de manière lente en mettant en fusion du fer situé au voisinage" et cela suite à l'incendie dans la batiment. Hum... pas un peu compliqué, lorsqu'on cherche à trouver des preuves d'une démolition contrôlé des buildings ? Vous avez mieux à proposer ?

Hors ligne

 

#153 06-03-2011 09:53:46

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: théorie coulée tour sud

jpdesm a écrit:

pourquoi on a disposé d'énormes quantités de thermite à cet endroit

D'énorme quantité hmm cela reste à prouver, car il n'est pas difficile de créer de grosses gerbes lumineuses avec peu de matière métallique en fusion.

A cet endroit il y a un angle droit qui est un des 4 secteur en arête les plus résistants des façades porteuse extérieur.
Pour démolir une structure comme celle la il vaut mieux affaiblir les angles.

jpdesm a écrit:

lesquelles n'ont pas réagi de manière explosive comme celle qu'on suppose avoir été utilisée pour provoquer la démolition contrôlée,

Les termites nanométriques n'explosent pas et sont plus faciles à enflammer que les termites traditionnels. (Voir les messages de pierre60 )

Dernière modification par cristof (06-03-2011 09:56:37)


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#154 06-03-2011 10:03:46

jpdesm
Membre du forum
Date d'inscription: 10-05-2008
Messages: 235

Re: théorie coulée tour sud

cristof a écrit:

jpdesm a écrit:

pourquoi on a disposé d'énormes quantités de thermite à cet endroit

D'énorme quantité hmm cela reste à prouver, car il n'est pas difficile de créer de grosses gerbes lumineuses avec peu de matière métallique en fusion.

A cet endroit il y a un angle droit qui est un des 4 secteur en arête les plus résistants des façades porteuse extérieur.
Pour démolir une structure comme celle la il vaut mieux affaiblir les angles.

Certes, mais pourquoi n'aurait on pas mis à feu des charges de démolition dans les angles en même temps que pour le noyau central ? Je vois mal des démolisseurs affaiblir par fusion certaines colonnes métalliques et en couper d'autres proprement.

cristof a écrit:

Les termites nanométriques n'explosent pas et sont plus faciles à enflammer que les termites traditionnels. (Voir le dernier post de pierre60 )

Désolé, ça existe en profilés à section en V pour couper. Pourquoi dit on que ça n'explose pas ? parce qu'il n'y a pas de dégagement de quantités importantes de gaz, avec les effets (souffle, projection de débris...) des explosifs habituels. L'oxygène de l'oxyde de fer est recombiné avec l'aluminium. Ce qui est dégagé est de l'énergie thermique, essentiellement sous forme de rayonnement. Mais lorsque c'est en version "nanométrique" la vitesse de réaction est très importante. Ce qui chauffe en une minute et quelque pour un rail de chemin de fer (thermite usuelle) le fait en quelques millisecondes  (si ce n'est moins, top secret...) en version nano.

Hors ligne

 

#155 06-03-2011 20:03:31

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: théorie coulée tour sud

Personne ne sait exactement comment les charges étaient placées et leurs nature. On peu juste émettre des hypothèses avec nos connaissances.

La connaissances en résistance des structures acier permet de savoir ou il faudrait théoriquement découper pour que ça tombe vite et propre.

jpdesm a écrit:

Désolé, ça existe en profilés à section en V pour couper. Pourquoi dit on que ça n'explose pas ?

Oui cela existe, disponible sur le marché, ce sont des charges tranchantes linéaires et elle explosent car elles sont chargées d'un type de dynamite.

Il existe peut être aussi des charges tranchantes ( en V ?? ) à base de termites nanométriques, non disponible actuellement sur le marché civil.
Il est fort possible que ce produit existe car il serait d'une grande utilité pour percer un Blindage d'acier ou pour couper vite, propre et sans bruit.

Il ne faut pas oublier le principe de la charge tranchante ou charge creuse en V qui ne peut s'appliquer avec la termites nanométriques.
C'est la force de l'explosion qui est concentrée sur un point ou une ligne symétriquement opposé à la partie creuse du V.

Dernière modification par cristof (06-03-2011 20:18:42)


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#156 07-03-2011 09:52:59

jpdesm
Membre du forum
Date d'inscription: 10-05-2008
Messages: 235

Re: théorie coulée tour sud

cristof a écrit:

Il ne faut pas oublier le principe de la charge tranchante ou charge creuse en V qui ne peut s'appliquer avec la termites nanométriques.
C'est la force de l'explosion qui est concentrée sur un point ou une ligne symétriquement opposé à la partie creuse du V.

Je pense que vous faites erreur. Une charge creuse (axisymétrique) ou une charge linéaire "en V", qu'elle soit constituée d'un explosif classique ou de nanothermite (à réaction très rapide) va avoir le même effet : projeter un "dard" à haute température et grande vitesse. Si les charges en V sont faites comme les charges creuses classiques, il y a un revêtement de cuivre à l'intérieur qui est vaporisé et transformé en plasma au moment de l'explosion et qui constitue la "matière projetée" du dard. Il en est probablement de même avec les charges en nanothermite. One more time : top secret...

Hors ligne

 

#157 07-03-2011 10:02:28

marco218
Membre du forum
Date d'inscription: 13-12-2008
Messages: 365

Re: théorie coulée tour sud

Je vous passe un lien vers un rapport d'accident d'avion DC9 de Valujet et je post un petit extrait !!
en gros : deux cartons de générateurs d'oxygène en soute ( sensé être in activé) des cartons , des pneus et à la fin un drame avec une température dans la soute de 1800° de quoi faire fondre n'importe quoi autour !

Lors de l’enquête, le NTSB acquiert un lot de ces cartouches similaires ainsi que des roues de DC-9. Le chargement de la soute avant est reproduit à l’identique et de nombreux tests sont réalisés. A l’aide d’un fil, les enquêteurs activent l’un des générateurs et attendent pour voir ce qui se passe. Dans les deux premiers tests, rien de grave ne se passe. Une simple fumée blanche sort des cartons et s’arrête d’elle-même. Par contre, les essais suivants sont effrayants. Dix minutes après l’activation d’un seul générateur, la température de la palette reconstituée est de 815 degrés. Onze minutes après l’activation la température dépasse 1'540 degrés. Elle continue sa montée vertigineuse et trente secondes après ce point, elle est à 1'800 degrés. L’instrument ne peut pas mesurer plus. Enfin, 16 minutes après le début de séquence, le pneu déposé sous le chargement de cartouches explose en créant une forte onde de pression.


http://www.securiteaerienne.com/node/12

Dernière modification par marco218 (07-03-2011 10:03:38)

Hors ligne

 

#158 07-03-2011 11:39:20

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: théorie coulée tour sud

jpdesm a écrit:

Une charge creuse (axisymétrique) ou une charge linéaire "en V", qu'elle soit constituée d'un explosif classique ou de nanothermite (à réaction très rapide) va avoir le même effet : projeter un "dard" à haute température et grande vitesse.

Peut être que oui pour la température mais j'ai un gros doute sur la vitesse de déplacement du "dard" hmm

En absence de preuves de l'existence de ce type de charge, je me réfère à l'observation physique et à la connaissance des charges creuses existantes.

La nanothermite n'explosant pas je ne vois pas trop comment elle pourrait créer un "dard" se déplaçant de 4000 à 9000 mètres / seconde.

Ce n'est pas une erreur de rester dans le doute voir d'affirmer en absence d'une réalité existante et physiquement observable.

jpdesm a écrit:

Il en est probablement de même avec les charges en nanothermite. One more time : top secret...

On ne va pas aller bien loin avec du "probablement"  et du "top secret", les débunkeurs pro VO apprécieront à sa juste valeur cette pirouette lol

Je ne l'exprime pas comme vous mais je pense la même chose à ce sujet. On ne nous dit pas tout ! A ce jeux les armées sont N° 1 wink

Dernière modification par cristof (07-03-2011 11:59:46)


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#159 07-03-2011 13:42:54

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: théorie coulée tour sud

http://www.freepatentsonline.com/6183569.html
Ça pourrait vous intéresser wink


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#160 07-03-2011 14:16:29

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: théorie coulée tour sud

marco218 a écrit:

Je vous passe un lien vers un rapport d'accident d'avion DC9 de Valujet et je post un petit extrait !!
en gros : deux cartons de générateurs d'oxygène en soute ( sensé être in activé) des cartons , des pneus et à la fin un drame avec une température dans la soute de 1800° de quoi faire fondre n'importe quoi autour !

Lors de l’enquête, le NTSB acquiert un lot de ces cartouches similaires ainsi que des roues de DC-9. Le chargement de la soute avant est reproduit à l’identique et de nombreux tests sont réalisés. A l’aide d’un fil, les enquêteurs activent l’un des générateurs et attendent pour voir ce qui se passe. Dans les deux premiers tests, rien de grave ne se passe. Une simple fumée blanche sort des cartons et s’arrête d’elle-même. Par contre, les essais suivants sont effrayants. Dix minutes après l’activation d’un seul générateur, la température de la palette reconstituée est de 815 degrés. Onze minutes après l’activation la température dépasse 1'540 degrés. Elle continue sa montée vertigineuse et trente secondes après ce point, elle est à 1'800 degrés. L’instrument ne peut pas mesurer plus. Enfin, 16 minutes après le début de séquence, le pneu déposé sous le chargement de cartouches explose en créant une forte onde de pression.


http://www.securiteaerienne.com/node/12

C'est donc une explication possible au métal fondu, non ?


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr