ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#41 15-09-2008 12:00:17

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

curieux a écrit:

A propos d energie, un calcul a-t-il été fait pour évaluer l energie necessaire pour "pulvériser" (mettre en poudre) 100.000 tonnes de béton ?

Tahil tente le calcul pour le béton d'une tour, page 89, et il obtient 10^11 J. Mais je ne sais plus combien il y avait de béton dans une tour. La masse de celle-ci est de 280.000 tonnes.

Dernière modification par Keussèje (15-11-2008 20:08:36)

Hors ligne

 

#42 15-09-2008 12:10:37

curieux
Membre du forum
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 92

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

A la louche :

- 30 cm de chape,

- 1200 m2 par étage,

- 110 étages

==> environ 40.000 m3 soit pas loin de 100.000 tonnes

Je vais étudier le rapport de Tahil à ce sujet.

Merci keussèje

Hors ligne

 

#43 15-09-2008 13:03:23

hydrbyz
Membre de Soutien
Date d'inscription: 16-06-2008
Messages: 721

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Attention à la manipulation.

Ce qui est avéré et qui semble anormal, c'est la composition chimique des
poussières telles que relevée par l'USGS.  L'absence de radiaoctivité notable
est également avéré.  L'hypothèse du "China Syndrome" (i.e. fusion et
enfoncement du coeur d'un réacteur nucléaire par perte du système de modération
et de refroidissement) est complètement ridicule.  Pourquoi diable aurait-on un
réacteur nucléaire sous le WTC?  C'est débile.  Et puis comment aurait-on pu ne
pas remarquer la radioactivité?

Ce n'est pas le seul truc ridicule dans ce rapport.  L'analogie entre la
couleur bleutée de la lueur des spots commémoratifs et la couleur de la
radiation de Cerenkov est complètement débile.

Pour moi ce rapport est une opération de désinformation dont le but est de
noyer les anomalies du seul élément tangible sur lequel il se repose, à savoir
le rapport de l'USGS.

Maintenant, ce qu'il y a de vrai, c'est que (a) la fusion froide, ça existe
mais que c'est "off-limits"; que (b) Jones y est lié; que (c) les réactions de
fusion froide ne produisent justement peu ou pas de radiation, mais provoquent
des transmutations.  Or (d) a priori la composition chimique des poussières est
anormale et (e) la quantité de thermite nécessaire pour produire les rivières
de métal fondu et l'expansion des nuages de ciment pulvérisé est quand même
énorme et on ne sait toujours pas où ni comment ils l'ont placée.  Finalement
(f) la fusion froide permet d'obtenir des densités énergétiques beaucoup plus
élevées que les réactions chimiques.

Donc si les tours ont été démolies par une réaction de type "fusion froide",
une quantité bien moindre de matière aurait pu être suffisante.  On peut
imaginer une libération d'énergie proche de E=mc^2.  Dans ce cas, quelques
"câbles nucléaires" déguisés en câbles électriques auraient pu produire
l'énergie nécessaire.  (faudrait faire des calculs hypothétiques).

Cela expliquerait donc aussi pourquoi ils ne se sont pas contentés d'avions
(l'argument de fraude aux assurances ne convainc pas tout le monde): ils voulaient
faire la démonstration de leur dernier joujou.

Il faut donc déterminer:

(a) S'il y a vraiment des anomalies chimiques dans les analyses de l'USGS,

(b) Si ces anomalies collent le mieux avec (1) des réactions aluminothermiques
(2) des réactions nucléaires classiques (fission, fusion) (3) des réactions
hypothètiques "fusion froide"

(c) Quelles sont les types de réactions nucléaires (fission, fusion, fusion
froide...) que l'on peut exclure à partir de l'absence de radiations? (cf.
aussi type de radiations, demi-vies, épidémiologie)

(d) Si réaction nucléaire il pourrait y avoir eu, quelle quantité de
matière faudrait-il en fonction de l'efficacité énergétique absolue des
différentes réactions pour obtenir le bilan énergétique du 11 septembre?
(métal fondu, pulvérisation et expansion du béton, ...)

Dernière remarque.  Si la fusion froide est réellement exploitable, plus besoin
de pétrole et probablement plus besoin de production centralisée d'électricité.
Ça chamboulerait l'économie, dans le bon sens pour l'humanité en général et
l'écosystème, mais dans le mauvais sens pour les personnes qui profitent de la
raréfaction des ressources et de l'énergie.

Dernière modification par hydrbyz (15-09-2008 13:08:06)


GZ piégé: ce que vous écrivez n'est pas forcément ce que les autres vont lire.

Hors ligne

 

#44 15-09-2008 13:11:45

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Un point sur les dernières interventions

Martgol (#30) renvoie vers Hypothèse comparée d'un expert militaire avec une bombe à Hydrogène, fil court mais à ne pas perdre de vue effectivement.

lclandi (#34) signale que Tahil a été évoqué à la page 5 de nouvelles armes. Dans ce fil très riche j'effectue une sélection en rapport avec notre sujet.
#105. JDumon dirige vers l'article sur oulala, très clair, où il soutient la thèse d'une explosion nucléaire.
#108. frenchie (alias Pottam) signale le « livre » de Tahil, encore payant alors (mars 2007); il s'agit bien du mémoire étudié ici.
#112. vigilant note que ce livre porte sur les prélèvements mais il n'en livre que les conclusions relatives aux enregistrements sismographiques.
#122. dominikgeorges formule deux réflexions d'ordre général. Je profite de l'occasion pour dire (en hors sujet) que j'approuve entièrement la seconde, à savoir le très grand risque que fait courir la demande d'enquête. Il faudrait penser à élaborer une stratégie plus sûre.
#123. counter911 signale le site de Jeny Wood, riche en photos, où est proposée l'hypothèse d'une destruction par armes secrètes issues des recherches sur la guerre des étoiles. Pour accéder à ce site directement, utiliser désormais http://drjudywood.com.

curieux (# 35) signale que sur le site Trade Center Demolition, tenu par spoked, l'Anonymous Physicist examine le mémoire de Tahil. Les dates indiquées sur ce site sembles erronées (31-12-08 en tête), de sorte que l'article n'est peut-être pas du 09-09-08. L'Anonyme soutient qu'il y aurait eu plusieurs bombes nucléaires dans chacune des tours. Sa critique de Tahil est rigoureuse mais animée d'un bon esprit. Il n'exclut pas que la vérité puisse être à mi-chemin de leurs idées respectives. Il approuve d'ailleurs Tahil pour ses analyses statistiques (les corrélations) ainsi que pour l'affirmation qu'il y a eu « syndrome chinois », c'est-à-dire réacteur en fusion. Il estime néanmoins que sa théorie des bombes multiples rend mieux compte des faits. Il conseille vivement de lire le mémoire de Tahil... et ses propres articles.

Ce que Charmord (# 24) a donné est la conclusion d'une « Lettre » de Jones, en fait un article publié dans le Journal of 9/11 Studies. Cette étude de la radioactivité est effectivement une pièce importante puisqu'elle va contre les théories nucléaires évoquées.

henryco (#37) propose de suivre (discrètement) la piste de la fusion froide, qui éviterait l'écueil de la radioactivité. Voilà un renfort scientifique précieux et bienvenu.

Pour ce qui est d'une théorie explicative, nous nageons encore. Il me paraît incontestablement nécessaire d'explorer les propositions les plus diverses, même peu croyables à première vue, parce que la collection des faits à expliquer comporte des éléments aussi étranges que bien établis (témoignages d'explosion, activité thermique, mares de métal fondu, etc.). Du travail en perspective; donc tout va bien.

Dernière modification par Keussèje (16-09-2008 21:38:56)

Hors ligne

 

#45 15-09-2008 19:45:28

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

hydrbyz a écrit:

Attention à la manipulation.

Bien sûr.

L'hypothèse du "China Syndrome" [...] est complètement ridicule.

Sans doute.

Pourquoi diable aurait-on un réacteur nucléaire sous le WTC?  C'est débile.[...]

Certes.

Ce n'est pas le seul truc ridicule dans ce rapport. L'analogie [...] est complètement débile.

Assurément.

Pour moi ce rapport est une opération de désinformation dont le but est de
noyer les anomalies du seul élément tangible sur lequel il se repose, à savoir
le rapport de l'USGS.

Il se peut.

Tout cela est parfait : l'ambiance du Forum Zététique me manquait un peu.

Cela dit, hydrbyz, il est bien évident que ce mémoire comporte des aspects faibles, si ce n'est invraisemblables, et que, par conséquent, nous serons très probablement amenés à rejeter ses conclusions, du moins telles qu'elles se présentent. Je pense néanmoins qu'il mérite qu'on lui donne d'abord sa chance. Nous n'avons rien, que je sache, pour expliquer les mares de métal. Si une hypothèse de fusion froide se révèle tenable, tant mieux. Et, encore une fois, il ne s'agit pas d'adhérer intégralement à une explication toute faite mais d'y chercher ce qu'elle pourrait avoir de bon; ou, plus simplement, d'en attendre des suggestions.

Hors ligne

 

#46 15-09-2008 21:00:58

hydrbyz
Membre de Soutien
Date d'inscription: 16-06-2008
Messages: 721

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

Cela dit, hydrbyz, il est bien évident que ce mémoire comporte des aspects faibles, si ce n'est invraisemblables, et que, par conséquent, nous serons très probablement amenés à rejeter ses conclusions, du moins telles qu'elles se présentent. Je pense néanmoins qu'il mérite qu'on lui donne d'abord sa chance.

Le problème de ce mémoire est surtout que certaines connaissances qui y sont déballées impliquent un niveau d'érudition à mon sens incompatible avec la légereté de certains de ses raisonnements.

Nous n'avons rien, que je sache, pour expliquer les mares de métal.

Bien sûr que si: la thermite.  Si tu regardes dans le fil "recherche de preuves de sectionnement de colonnes porteuses" il y a quelques petits calculs qui monrent qu'une quantité faisable de thermite, compatible avec l'excédent énergétique, peut produire assez de fer fondu.  Avec un rapport masse sur volume adéquat, il me semble qu'un tel amas peut comporter une partie liquide pendant plusieurs semaines (d'après quelques calculs de déperdition thermique).

Si une hypothèse de fusion froide se révèle tenable, tant mieux. Et, encore une fois, il ne s'agit pas d'adhérer intégralement à une explication toute faite mais d'y chercher ce qu'elle pourrait avoir de bon; ou, plus simplement, d'en attendre des suggestions.

Attention, le rapport ne parle pas de fusion froide.  C'est une contribution de ce fil.

Si le rapport a l'intérêt de pointer un peu vers la piste nucléaire et notamment le rapport de l'USGS, il ne rajoute pas grand-chose à part des hypothèses farfelues (réacteur nucléaire sous le WTC.)

Concentrons-nous donc sur les données de l'USGS puisqu'elles sont officielles.


GZ piégé: ce que vous écrivez n'est pas forcément ce que les autres vont lire.

Hors ligne

 

#47 16-09-2008 19:03:50

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Bonjour

La figure 4 de
http://pubs.usgs.gov/of/2001/ofr-01-042 … index.html
montre bien que le barium etait un composant présent dans les revetements des poutres et que son abondance
reflete celle trouvée dans la poussière...donc je ne vois pas ou serait le problème en ce qui concerne le Barium..ou faut il interpréter autrement ce graphe ?!

Hors ligne

 

#48 16-09-2008 19:06:31

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

...le taux anormal de barium semble ne concerner qu'un site très délimité de prelevement...(toujours figure 4)

Hors ligne

 

#49 16-09-2008 19:45:37

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

henryco a écrit:

La figure 4 de http://pubs.usgs.gov/of/2001/ofr-01-042 … index.html
montre bien que le barium etait un composant présent dans les revetements des poutres et que son abondance
reflete celle trouvée dans la poussière...donc je ne vois pas ou serait le problème en ce qui concerne le Barium..ou faut il interpréter autrement ce graphe ?!

Parlez-vous d'une présence dans les revêtements avant ou après la destruction ?
D'autre part, il y a effectivement un pic de baryum à l'emplacement n°16. Mais qu'est-ce qui permet de dire que, dans les autres prélèvements, sa quantité est normale ?

Hors ligne

 

#50 16-09-2008 21:18:33

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#51 16-09-2008 22:54:13

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

henryco a écrit:

...le taux anormal de barium semble ne concerner qu'un site très délimité de prelevement...(toujours figure 4)

Mais au fait ... que vient foutre ce baryum, élément radioactif et dangereux, dans la composition du "revetement des poutres" ?!
Je veux dire ...est ce qu'on est pas là en train de soulever un élément important de l'énigme?: Jones analyse et publie les résultats concernant une des couches (la couche rouge) des chips rouges qui sont les résidus d'un revêtement  multicouches et montre qu'il s'agit d'une mixture thermitique mais rien n'est publié encore sur les autres couches! Est ce que l'analyse par l'USGS des traces de métaux dont sont constitués ce revêtement ne nous donne pas justement par déduction la composition métallique de ces autres couches de ce revêtement (dont une des couches est de la thermite)?: à savoir entre autre , le baryum! J veux bien que le baryum soit présent dans les composants électroniques mais quel peut bien être son rôle dans un revêtement appliqué à des poutres métalliques ?! Rien sur le baryum dans la conclusion de l'USGS.
Si quelqu'un a une idée la dessus ... je n'ai aucune expertise sur la composition des revêtements (je suppose ignifuge ou anti-corrosion) d'éléments structurels métalliques.

Hors ligne

 

#52 16-09-2008 23:10:50

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Vous interprétez "coating", henryco, comme étant une sorte d'enduit déposé sur les poutres. Je m'imaginais qu'il s'agissait de l'habillage destiné à l'isolement contre le feu, une sorte de tissu épais. Que les connaisseurs me pardonnent ce vocabulaire d'ignorant et veuillent bien nous nous éclairer.

Hors ligne

 

#53 16-09-2008 23:22:47

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

henryco a écrit:

henryco a écrit:

...le taux anormal de barium semble ne concerner qu'un site très délimité de prelevement...(toujours figure 4)

Mais au fait ... que vient foutre ce baryum, élément radioactif et dangereux, dans la composition du "revetement des poutres" ?!

D'après wikipedia, le titanate de Baryum est la base d'une céramique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Baryum
hautement resistante à la température...c'est sans doute ce qui doit expliquer sa présence avec le titane dans un matériau ignifuge (qui va prendre beaucoup de temps à chauffer et donc isoler le métal de la colonne à protéger de la chaleur du feu pendant un certain temps...) : assez logique!

D'un autre coté, sa présence sur des colonnes par dessus la couche thermitique rappellerait la structure d'un four pour poterie ou fusion de métal à haute température :

1) au centre : le métal à fusionner: la colonne d'acier
2) ensuite les résistances electriques: la source de chaleur, ici la thermite
3) tout autour du matériau refractaire et isolant pour concentrer la chaleur produite par 2: céramique, ou brique réfractaire, ici le titanate de baryum

Egalement logique pour un revêtement multicouche destiné à chauffer aussi efficacement que possible des poutres sur de grandes longueurs.

Difficile de trancher entre les deux possibilités (matériau ignifuge ou au contraire dispositif pour porter les poutres à haute température). Il est crucial de savoir si le titanate de baryum est admis dans les matériaux de construction ou si sa toxicité pose problème. Comme le baryum est également présent dans des porcelaines et céramiques qui peuvent avoir un usage alimentaire, sa présence sous la forme de certains sels n'est peut être pas réellement problématique (encore wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Baryum)

POur répondre à la question: s'agit il d'un revêtement pré ou post effondrement, il est clair qu'il s'agit d'une analyse post effondrement mais que sa composition doit être la même que celle que l'on avait pré-effondrement (pour quelle raison aurait elle changé?).

Hors ligne

 

#54 16-09-2008 23:36:56

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Que l'analyse ait été faite après l'effondrement, je veux bien le croire. Mais si le revêtement est un "textile" quelque "laine d'amiante", il aura capté et retenu tout ce qui lui arrivait lors de l'effondrement et qui était assez ténu pour ça.

Hors ligne

 

#55 17-09-2008 00:05:04

fiasko13
Membre du forum
Date d'inscription: 05-09-2008
Messages: 64

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Il me semble avoir lu quelque part que la tour était équipée de détecteusr de fumée.

Ces détecteurs ,s ils sont du meme type qu'en france,sont dit ionique et donc radioactif car ils contiennent du "tricium" si je me souviens bien.

A vu de nez je dirai 50  tetes de détection par niveaux....ca ferais environ 5000 détecteurs sur l'ensemble d'une tour donc 10000 sur les deux.

Alors ma question est:si tout a été pulverisé y compris les tetes de détections incendies radioactives...ca peut donner quoi?

Rien de bon pour la santé ca c'est sur! sad mais en terme de composés radioactifs et radiation?

Hors ligne

 

#56 17-09-2008 00:10:09

el spirito
Membre du forum
Date d'inscription: 25-11-2007
Messages: 304

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

MARTGOL a écrit:

Une centrale en dessous du WTC)...?

Tahil ne parle pas de centrale mais de réacteur. Il évoque les réacteurs de petite taille, par exemple pour la propulsion des sous-marins.

Une suggestion qu'il formule vers la fin est que des installations secrètes auraient pu avoir été créées là dans le cadre du projet Manhattan : des bureaux, affirme-t-il, avaient été installés dans le quartier, et le projet en aurait tiré son nom. Des historiens pourraient-ils apporter des informations à ce sujet ?

Ok,mais alors que devient la radioactivité ?

Elle est dans les prélèvements, ce qui veut dire dans la poussière qui a recouvert les lieux... et sans doute ailleurs.

Quant au passage cité que je ne reproduis pas ici, je sais qu'il n'est pas des plus clairs. Mais ça correspond à la partie qu'il résume, qui n'est pas la meilleure dans l'argumentation.

Le seul réacteur ayant fonctionner sous un bâtiment public (et à l'issue de leurs habitants) a été construit en 1942 sous l'université de chicago...en fait,c'était la première pile nucléaire pour la fission de barres d'uraniums qui fût tester avec succès par le physicien Enrico Fermi (ouf!)...sachant bien le danger pour la ville de chicago d'un echec!!!!

Mais là...c'est vraiment du n'importe quoi cette théorie de reacteur sous le WTC...pourquoi pas Godzilla,alors!!!


Le WTC est une perle à rebours!

Hors ligne

 

#57 17-09-2008 01:43:57

fonzi
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 17-09-2008
Messages: 42

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

hello,ne pensez vous pas qu'une nouvelle arme,à laser,sonique,lumineuse,ou tout autre effet ou système énergétiques,quand on calcule le volume des tours,(2*400 m ou une tour de 800 mètres de haut)on se rend compte que on ne les retrouve pas au sol,normalement le quartier aurait du être littéralement envahie par les débris,quelle armes a rendu les tours en poussière de moins de 100 microns,
quand on observe attentivement l'effondrement,on voit que le haut de la tours tombe sur le coté,pourtant,le haut de la tour n'arrive pas au sol,le morceau se transforme en poussière!ce n'est pas logique avec une démolition traditionnelle,puisque pour démolir,on place des explosifs aux endroit stratégiques,pourtant là,on voit tout le haut du building qui bascule  d'un doté,et donc je ne vois pas pourquoi il y aurait des explosif dans cette partie ,une fois que le bâtiment commence à s'écrouler,tout se transforme en poussière,avez vous vu cette flèche en acier qui reste après l'effondrement et qui se transforme en poussière!!!!qu'est ce qui peut faire cela,je ne pense pas que ce soit de nature nucléaire.

Hors ligne

 

#58 17-09-2008 02:08:53

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

el spirito a écrit:

Keussèje a écrit:

MARTGOL a écrit:

Une centrale en dessous du WTC)...?

Tahil ne parle pas de centrale mais de réacteur. Il évoque les réacteurs de petite taille, par exemple pour la propulsion des sous-marins.

Une suggestion qu'il formule vers la fin est que des installations secrètes auraient pu avoir été créées là dans le cadre du projet Manhattan : des bureaux, affirme-t-il, avaient été installés dans le quartier, et le projet en aurait tiré son nom. Des historiens pourraient-ils apporter des informations à ce sujet ?

Ok,mais alors que devient la radioactivité ?

Elle est dans les prélèvements, ce qui veut dire dans la poussière qui a recouvert les lieux... et sans doute ailleurs.

Quant au passage cité que je ne reproduis pas ici, je sais qu'il n'est pas des plus clairs. Mais ça correspond à la partie qu'il résume, qui n'est pas la meilleure dans l'argumentation.

Le seul réacteur ayant fonctionner sous un bâtiment public (et à l'issue de leurs habitants) a été construit en 1942 sous l'université de chicago...en fait,c'était la première pile nucléaire pour la fission de barres d'uraniums qui fût tester avec succès par le physicien Enrico Fermi (ouf!)...sachant bien le danger pour la ville de chicago d'un echec!!!!

Mais là...c'est vraiment du n'importe quoi cette théorie de reacteur sous le WTC...pourquoi pas Godzilla,alors!!!

Incroyable cette histoire réacteur l'université de chicago.Merci pour l'info.
http://nucleaire.queret.net/l%27histoir … acteur.php

1942: Mise en fonctionnement du 1er réacteur Nucléaire.
Le physicien italien FERMI démontre le premier la possibilité d'entretenir une réaction en chaîne. Il construit sous les gradins du stade désaffecté de l'Université de Chicago un réacteur constitué d'un empilement de cubes de graphite et de barres d'uranium. La "pile de FERMI" diverge le 2 décembre 1942 : la réaction en chaîne est entretenue pendant quelques minutes.

Plusieurs réacteurs de grande taille, conçus sur le même principe, sont ensuite construits dans l'état de Washington, puis en Géorgie, pour fournir aux Etats-Unis le plutonium nécessaire à leurs besoins militaires.


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#59 17-09-2008 05:55:47

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

Que l'analyse ait été faite après l'effondrement, je veux bien le croire. Mais si le revêtement est un "textile" quelque "laine d'amiante", il aura capté et retenu tout ce qui lui arrivait lors de l'effondrement et qui était assez ténu pour ça.

Si le revêtement était un textile chargé de poussière je pense que les ingénieurs chargés de l'analyse s'en seraient apercus tout de suite et  auraient isolé le rêvêtement proprement dit de la poussière ... puisque par ailleurs l'USGS distingue bien les analyses de poussière et de "girder coatings".
Ceci dit, le titanate de baryum est plus un piezoelectrique qu'une céramique exploitable pour ses propriétés thermiques (autant que j'ai pu le verifier sur le web...)...mais d'autres céramiques à base de baryum sont utilisées pour leurs propriétés réfractaires, d'ailleurs le relevé le plus anormal de l'USGS donne une proportion de baryum bien supérieure à celle du titane...ce qui semble indiquer que le baryum a été utilisé en tout cas dans une zone limitée du WTC sous une autre forme que le titanate de baryum.

Le titanate de baryum est par ailleurs interessant dans l'hypothèse d'une mise en vibration par effet piezo-electrique des colonnes...je sais pas si une telle idée peut vraiment tenir la route...

Hors ligne

 

#60 17-09-2008 07:54:46

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

henryco,
La description des protections passives contre le feu (NIST1, p.69) ne laisse effectivement pas place à l'idée d'un vêtement (une "laine"). Deux modes étaient pratiqués dans les Tours : enduit (sprayed fire-resisting material) et coffrage (peut-on le dire ainsi ?). Une fois la poutre tombée, on peut penser que le revêtement donnant lieu à prélèvement est un enduit. Le NIST a étudié les enduits (v. pp. 69-74), en accordant toute son attention aux épaisseurs (en rapport avec les normes). Pour ce qui est de leur composition chimique, je ne puis être d'aucune aide. Cela dit, Tahil envisage la présence des éléments en termes de capture (trapped) et de contamination (pp. 51-53), et de non de constitution d'origine.

Hors ligne

 

#61 17-09-2008 08:21:37

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

fonzi a écrit:

hello,ne pensez vous pas qu'une nouvelle arme,à laser,sonique,lumineuse,ou tout autre effet ou système énergétiques [...].

Bonjour fonzi,
C'est là une piste à ne pas négliger, en effet. Elle fait l'objet du fil nouvelles armes.

Hors ligne

 

#62 17-09-2008 08:39:32

franck33
Invité

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Les constructions se basent sur des normes en vigueur, a l’époque de la construction des WTCs je suppose qu'il y avait des normes !

Faudrait trouver les matériaux utilisés a cette époque suivant les normes en vigueur, sachant  que les matériaux utilisés ne devaient pas apporter un surcroît de poids a la tour.


Ps: sur toutes les poutres que j'ai pu voir en photo je n'ai jamais vu d'enduit !

Dernière modification par franck33 (17-09-2008 08:40:40)

 

#63 17-09-2008 09:14:36

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

franck33 a écrit:

Les constructions se basent sur des normes en vigueur, a l’époque de la construction des WTCs je suppose qu'il y avait des normes !

Faudrait trouver les matériaux utilisés a cette époque suivant les normes en vigueur, sachant  que les matériaux utilisés ne devaient pas apporter un surcroît de poids a la tour.

Ps: sur toutes les poutres que j'ai pu voir en photo je n'ai jamais vu d'enduit !

NIST1 traite abondamment des normes (de leur part, c'est la moindre des choses !). La photo de la page 71 montre le revêtement que j'ai appelé un enduit (sprayed material).

Hors ligne

 

#64 17-09-2008 13:50:45

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

henryco,
La description des protections passives contre le feu (NIST1, p.69) ne laisse effectivement pas place à l'idée d'un vêtement (une "laine"). Deux modes étaient pratiqués dans les Tours : enduit (sprayed fire-resisting material) et coffrage (peut-on le dire ainsi ?). Une fois la poutre tombée, on peut penser que le revêtement donnant lieu à prélèvement est un enduit. Le NIST a étudié les enduits (v. pp. 69-74), en accordant toute son attention aux épaisseurs (en rapport avec les normes). Pour ce qui est de leur composition chimique, je ne puis être d'aucune aide. Cela dit, Tahil envisage la présence des éléments en termes de capture (trapped) et de contamination (pp. 51-53), et de non de constitution d'origine.

Bonjour,

Peux tu me rappeler le lien car celui que j'ai pour le rapport du NIST est découpé en plusieurs chapitres et je ne retrouve pas dans lequel sont tes pages 69-74 ?

merci

F

Hors ligne

 

#65 17-09-2008 14:18:30

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Rapport NIST 1 proprement dit (pas 1-quelque chose) : http://wtc.nist.gov/NISTNCSTAR1CollapseofTowers.pdf.
Quant on va sur le site du NIST, son accueil est maintenant entièrement consacré au WTC 7. Les rapports précédents se trouvent par le menu Publications.

Hors ligne

 

#66 17-09-2008 15:28:07

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

hydrbyz a écrit:

Si tu regardes dans le fil "recherche de preuves de sectionnement de colonnes porteuses" il y a quelques petits calculs qui monrent qu'une quantité faisable de thermite, compatible avec l'excédent énergétique, peut produire assez de fer fondu.  Avec un rapport masse sur volume adéquat, il me semble qu'un tel amas peut comporter une partie liquide pendant plusieurs semaines (d'après quelques calculs de déperdition thermique).

La discussion de cet aspect des choses continue donc sur le fil cité.

Hors ligne

 

#67 17-09-2008 22:39:59

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

Rapport NIST 1 proprement dit (pas 1-quelque chose) : http://wtc.nist.gov/NISTNCSTAR1CollapseofTowers.pdf.
Quant on va sur le site du NIST, son accueil est maintenant entièrement consacré au WTC 7. Les rapports précédents se trouvent par le menu Publications.

OK merci,

Plus je creuse plus il me semble se préciser que le barium n'est pas un sous produit de réactions nucléaires au WTC mais était présent dès le départ dans la formule qui est un élément clef de la destruction du WTC.
Apparemment le baryum n'est pas utilisé d'habitude (radioactif) dans les isolants de bâtiments et ne l'a pas été au WTC pour protéger les colonnes (cf NIST: deux types de revetement contre le feu: ciment et fibre d'amiante (silicates magnesiens ou calciques cf wikipedia) puis au delà de l'étage 38 fibre de verre minerale) et pourtant l'USGS le détecte dans les "girder coatings" et cela seul me semble une preuve très forte car si le baryum était issu d'un réacteur de fission nucléaire pourquoi le trouverait on avec des proportions dans ces revêtements qui sont proches de ce que l'on trouve dans la poussière: la réaction de fission n'est pas sensé avoir pris au niveau de revêtement de colonnes du WTC!! ca n'aurait aucun sens!

Pour ce qui est d'un usage chimique du baryum pour la destruction des tours les hypothèses ne manquent pas: tout d'abord:

1) La Thermite classique, i.e. aluminium+oxyde de fer ne représente qu'une couche des chips rouges qui en comportent 2 sinon trois et Jones ne peut pas me dire la composition des autres couches (tant que l'article qu'il doit publier sous peu, en collaboration avec d'autres chercheurs en est encore à l'étape de review par les referees )  mais il m'assure que la découverte est majeure et met quasiment un point final à la recherche...(suspens insoutenable!)

2) Il est clair que la thermite toute seule n'est pas suffisante car elle doit
               - pouvoir être mise à feu (température de 1600°C nécessaire) donc nécessite un catalyseur qui s'allume plus facilement qu'elle et peut ensuite l'allumer : c'est très exactement le rôle de l'oxyde de Baryum dans la catalyse de réactions aluminothermiques: voilà qui devrait suffire à élucider complètement la présence de Baryum dans les revêtements dans lesquels il n'est pas sensé se trouver! je parie donc sur l'oxyde de Baryum pour la seconde couche des chips...(voir également le dernier message au bas de http://www.thenakedscientists.com/forum … ;boardseen)
               - être isolée de l'oxygène de l'air pour éviter que la poudre d'Aluminium ne s'oxyde prématurément : compte tenu de la présence de silicates en fusion dans les goutelettes témoignant des hautes températures analysées par Jones and co, pourquoi pas un gel ou une couche isolante à base de silicone ?
               - être maintenue au contact des poutres à chauffer (effet four) par un matériau à la fois extremement résistant à la chaleur dégagée par la réaction aluminothermique (jusqu'à 2500°C) (réfractaire et isolant) et résistant mécaniquement : les céramiques à base de baryum sont à nouveau d'excellentes candidates.

3) MAis même le catalyseur doit lui aussi être allumé au bon moment et là aussi le Baryum peut fournir la solution
sous la forme du titanate de Baryum utilisé pour ses propriétés diélectrques dans des condensateurs que l'on va pouvoir charger électriquement jusqu'au claquage et la génération d'arcs électriques très puissants qui pourront allumer l'oxyde de Baryum: la méthode du signal électrique est évidemment idéale pour un contrôle parfait à distance du déclenchement des réactions au moins
dans une zone limitée des tours sachant qu'ensuite elle pourra se propager et chauffer durablement les colonnes même pendant plus d'un mois (effet four entretenu !).

On a donc trois rôles possibles pour ce Baryum qui ne devrait pas être là...ce qui est déjà pas mal...et on est dans un contexte également parfait pour expliquer des anomalies isotopiques et la présence d'autres noyaux (strontium ) dans des proportions liées à celles du Baryum. En effet, les manips produisant des transmutations nucléaires à basse énergie les plus faciles à effectuer et qui produisent les résultats les plus extraordinaires sont des manips ou l'on effectue des décharges électriques dans des enceintes . Au cours de ces décharges le métal du filament parcouru par le courant est pulvérisé et on retrouve dans les résidus de nouveaux éléments qui n'étaient pas initialement présents.
Alors pourquoi pas, dans le cas du Titanate de Baryum en présence de hautes décharges électriques,
de la fusion et transmutations à basse énergie qui permettraient de

1- Créer à partir du Titane un certain nombre d'élements exactement comme dans cette manip du RECOM
Voir
http://www.lenr-canr.org/acrobat/LochakGlowenergyn.pdf
page 3
2- créer le strontium à partir de fission "stimulée" du Baryum pour expliquer les corrélations sans faire appel à l'hypothèse complètement surréaliste d'un réacteur nucléaire à la base du WTC ?...

Pour finir:
Il n'y a rien de plus facile à détecter que de la radioactivité lorsqu'elle est présente au dessus du bruit de fond (on retrouve jusque dans les glaces des poles les éléments radioactifs libérés par les premiers essais atomiques dans le pacifique) et il est évident que faire l'hypothèse que les militaires US ont simplement fait péter des charges nucléaires est vraiment les prendre pour plus bêtes qu'ils ne sont.



Fred

Hors ligne

 

#68 17-09-2008 23:59:29

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Voici les éléments de base qui permettent d'appréhender la question. Toute structure en acier doit être protégée du feu de manière à en retarder les effets, et diverses normes correspondent au degré de protection souhaité.

Concernant le centre des Tours, NIST1 donne les explications que voici (p.69 et suivantes). Le principe est que la protection était assurée par des coffrages en panneaux de gypse, ce matériau venant même au contact de l'acier (si j'ai bien compris); après construction, il n'y a pas de possibilité d'inspection. Là où il n'était pas possible d'assurer la protection par ce procédé, on devait enduire colonnes et poutres d'un revêtement spécial.

Hors ligne

 

#69 18-09-2008 00:18:05

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

henrico a écrit:

"Faut que je lise en détails mais les tests de radioactivité dont parle Jones éliminent fortement je pense les
explosifs nucléaires ... du coup, la présence de certains noyaux inattendus dans ce contexte évoque fortement
le genre d'observations obtenus dans les manips dites de "fusion froide":  physique non comprise mais effets bien réels et reproduits et qui sont obtenus à basse énergie. Autrement dit il est possible que dans un contexte de physique à basse énergie (explosifs chimiques et non nucléaires) apparaisse ce type d'anomalies en relation en fait avec des processus que personne ne comprend bien aujourd'hui. Je vais en parler à mon collègue JP Biberian qui sera intéressé (il est un expert de "fusion froide experimentale en france" et nous devons recevoir les échantillons de Jones justement pour analyses chimiques ET isotopiques). Par contre, il me semble que si c'est le cas, il s'agit d'un débat qui ne doit pas interférer avec la problématique reopen car "la fusion froide" est de la physique qui mène directement à l'excommunication dans notre communauté...on a vraiment pas besoin de ca pour avancer sur le 11/9 et Jones est un de ceux (chercheur en fusion froide et collègue de JP Biberian) qui sont les mieux placés pour le savoir!"

Les tests de radioactivité de Jones ne veulent rien dire. Ils ont été effectués avec un simple compteur geiger des années apres l'attentat.
Là, il est question de l'utilisation d'une mini-bombe nucléaire avec des retombées réduites, pas forcément détectables avec des instruments classiques. Si Jones est un spécialiste de la fusion froide, ce n'est certainement pas un spécialistes des engins nucléaires, dont les derniers développements sont de toute manière tenus secrets.
Pour ceux que la question intéresse, je conseille la lecture de l'exposé d'un spécialiste militaire :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=1599

Il est à noter que des niveaux de tritium élevé ont été constatés sur le site. L'explication des spots à incendie me parait ridicule.
Il faut aussi savoir que des zones de contamination avaient été mises en place et l'ensemble du site lavé à grandes eaux, méthode de décontamination classique.
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=7255

Bien sur, ce sujet est un peu "space", mais rien n'empêche de l'étudier à l'intérieur du forum, surtout que cette hypothèse est étayée par de nombreux faits.


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#70 18-09-2008 00:30:41

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Beau démarrage, henryco ! Je n'extrais ici que ce qui devrait intéresser tout un chacun, mais vos explications physico-chimiques sont lues elles aussi avec grande attention.

Jones ne peut pas me dire la composition des autres couches (tant que l'article qu'il doit publier sous peu, en collaboration avec d'autres chercheurs en est encore à l'étape de review par les referees )  mais il m'assure que la découverte est majeure et met quasiment un point final à la recherche...(suspens insoutenable!)

Quel pas en avant ce serait!

maintenue au contact des poutres à chauffer (effet four) par un matériau à la fois extremement résistant à la chaleur dégagée par la réaction aluminothermique (jusqu'à 2500°C)

Cette température nous conviendrait tout à fait...

MAis même le catalyseur doit lui aussi être allumé au bon moment et là aussi le Baryum peut fournir la solution sous la forme du titanate de Baryum utilisé pour ses propriétés diélectrques dans des condensateurs que l'on va pouvoir charger électriquement jusqu'au claquage et la génération d'arcs électriques très puissants qui pourront allumer l'oxyde de Baryum: la méthode du signal électrique est évidemment idéale pour un contrôle parfait à distance du déclenchement des réactions au moins dans une zone limitée des tours sachant qu'ensuite elle pourra se propager et chauffer durablement les colonnes même pendant plus d'un mois (effet four entretenu !).

Important dans ce contexte, en effet.

On a donc trois rôles possibles pour ce Baryum qui ne devrait pas être là...ce qui est déjà pas mal...et on est dans un contexte également parfait pour expliquer des anomalies isotopiques et la présence d'autres noyaux (strontium ) dans des proportions liées à celles du Baryum. En effet, les manips produisant des transmutations nucléaires à basse énergie les plus faciles à effectuer et qui produisent les résultats les plus extraordinaires sont des manips ou l'on effectue des décharges électriques dans des enceintes . Au cours de ces décharges le métal du filament parcouru par le courant est pulvérisé et on retrouve dans les résidus de nouveaux éléments qui n'étaient pas initialement présents.

On pourrait ainsi espérer que la fusion froide élucide le mystère des corrélations établies par Tahil, pour lesquelles il lui semblait, de façon raisonnable (sur le seul plan scientifique), qu'elles révèlent une fusion classique.

Il n'y a rien de plus facile à détecter que de la radioactivité lorsqu'elle est présente au dessus du bruit de fond (on retrouve jusque dans les glaces des poles les éléments radioactifs libérés par les premiers essais atomiques dans le pacifique) et il est évident que faire l'hypothèse que les militaires US ont simplement fait péter des charges nucléaires est vraiment les prendre pour plus bêtes qu'ils ne sont.

Si les mesures de radioactivité sont sérieuses, l'argument semble décisif.

A bientôt, dans l'impatience de vous lire... et de lire Jones !

Hors ligne

 

#71 18-09-2008 04:44:54

BUZZOFF!
Membre du forum
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 27-07-2007
Messages: 214
Site web

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

On avance, on avance. Messieurs, nous sommes accrochés à vos posts comme des chatons au pis maternel. Dites nous dès qu'on pourra faire tourner le lien sur la toile. Merci


"Pour eux comme pour nous ce sera :Le jour le plus long" (Feld-maréchal Erwin Rommel à son aide de camp)

Hors ligne

 

#72 18-09-2008 07:50:36

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

vigilant a écrit:

Les tests de radioactivité de Jones ne veulent rien dire. Ils ont été effectués avec un simple compteur geiger des années apres l'attentat.

Il ne serait peut être pas mauvais de faire le point sur les mesures de radioactivité effectuées à Manhattan après le 11-9-1. Aurait-ce été déjà fait sur un fil ?

Là, il est question de l'utilisation d'une mini-bombe nucléaire avec des retombées réduites, pas forcément détectables avec des instruments classiques. Si Jones est un spécialiste de la fusion froide, ce n'est certainement pas un spécialistes des engins nucléaires, dont les derniers développements sont de toute manière tenus secrets.

Comme vous le dites ensuite, vigilant, il n'y a pas à s'interdire une piste sous prétexte qu'elle paraît invraisemblable. Il est même préférable d'en explorer trop plutôt que pas assez. Ca n'empêche en rien de rester critique, et pondéré en ses jugements.

Il est à noter que des niveaux de tritium élevé ont été constatés sur le site.

A creuser aussi. La fusion froide en produit-elle ?

Hors ligne

 

#73 18-09-2008 10:44:21

curieux
Membre du forum
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 92

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Les microsphérules de fer et d'aluminium dont parle souvent Jones sont-elles les "chips rouges" d'henryco ?

Ces microsphérules de fer et d'aluminium sont-elles a distinguer des microsphérules de fer trouvées elles aussi dans les poussières du WTC par Jones ainsi que par l'organisme officiel USGS ?

Jones a-t-il publié des documents spécifiques sur ces microsphérules (microscopie, composition chimique) ?

Hors ligne

 

#74 18-09-2008 10:58:18

fiasko13
Membre du forum
Date d'inscription: 05-09-2008
Messages: 64

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

vigilant a écrit:

Les tests de radioactivité de Jones ne veulent rien dire. Ils ont été effectués avec un simple compteur geiger des années apres l'attentat.

Il ne serait peut être pas mauvais de faire le point sur les mesures de radioactivité effectuées à Manhattan après le 11-9-1. Aurait-ce été déjà fait sur un fil ?

Là, il est question de l'utilisation d'une mini-bombe nucléaire avec des retombées réduites, pas forcément détectables avec des instruments classiques. Si Jones est un spécialiste de la fusion froide, ce n'est certainement pas un spécialistes des engins nucléaires, dont les derniers développements sont de toute manière tenus secrets.

Comme vous le dites ensuite, vigilant, il n'y a pas à s'interdire une piste sous prétexte qu'elle paraît invraisemblable. Il est même préférable d'en explorer trop plutôt que pas assez. Ca n'empêche en rien de rester critique, et pondéré en ses jugements.

Il est à noter que des niveaux de tritium élevé ont été constatés sur le site.

A creuser aussi. La fusion froide en produit-elle ?

Comme je le disais dans mon poste sur ce fil,les niveaux de tritium observés sont surement liés au fait que les tetes de détecteurs incendie en contiennent.

Hors ligne

 

#75 18-09-2008 13:33:44

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

fiasko13 a écrit:

Comme je le disais dans mon poste sur ce fil,les niveaux de tritium observés sont surement liés au fait que les tetes de détecteurs incendie en contiennent.

Je suis tout à fait partisan d'explorer cette petite piste, comme n'importe quelle autre. Il faudrait réunir un peu d'information : combien de têtes ? combien de tritium par tête ?

Hors ligne

 

#76 18-09-2008 20:03:42

fiasko13
Membre du forum
Date d'inscription: 05-09-2008
Messages: 64

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

fiasko13 a écrit:

Comme je le disais dans mon poste sur ce fil,les niveaux de tritium observés sont surement liés au fait que les tetes de détecteurs incendie en contiennent.

Je suis tout à fait partisan d'explorer cette petite piste, comme n'importe quelle autre. Il faudrait réunir un peu d'information : combien de têtes ? combien de tritium par tête ?

j'ai fait une premiere estimation haute,soit 50 détecteurs par plateaux....soit environ 5000 par tour donc 10000 pour les deux tours..

j'ai fait quelques recherches:
Ces détecteurs contiennent un radioélément (toutefois de très faible valeur unitaire)et devront être remplacés à terme… (Décret n°2002-460 du 4 avril 2002 relatif à la protection générale des personnes contre les dangers des rayonnements ionisants) . De plus, la source radioactive contenue dans le détecteur pourrait se retrouver dans la nature, et outre le danger que cela peut représenter pour la santé, son élimination est complexe et coûteuse.
Ce paragraphe et à titre informatif puisque les détecteurs de fumée ioniques sont interdits à la vente en France.

par contre il sagirait plutot d'americium...c'est pas trés clair sur les docs que j'ai trouvé..ces détecteurs ne sont plus distribués en france .

Il y a un document qui parle de tous les élements dangereux retrouvés dans les poussieres du WTC...et il faisait état de substances radio actives...je le trouve plus!

Dernière modification par fiasko13 (18-09-2008 20:05:39)

Hors ligne

 

#77 18-09-2008 21:33:29

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Bien vu, fiasko13.
Ce 4 septembre, AgoraVox a publié "Faut-il paniquer les fumeurs ?", article de molimard. Voici le commentaire d'un des lecteurs :

"Je crains plus l’Americium 241
par Luc DUSSART (IP:xxx.x34.214.185) le 4 septembre 2008 à  14H09
L’Americium est le quatrième élément transuranique découvert, à Chicago fin 1944. Son dioyde est largement utilisé dans les détecteurs de fumée commerciaux.

C’est un métal fissile, en d’autres termes au-dela d’une certaine masse critique de 60 kg, il est susceptible de constituer une arme atomique [1]. C’est un grand émetteur d’émissions radio-actives [2] dans la tranche Gamma.

C’est le seul élément artificiel ayant des débouchés industriels. On en a retrouvé une quantité importante à New-York suite à la démolition des tours jumelles: chaque détecteur de fumée en contient 0,2 microgramme.
L’americium 241Am se désintègre spontanément en neptunium avec une demi-vie de 432 ans (ce qui est assez lointain) [3].

L’242Am est une source de neutrons utilisée comme carburant de fusées spéciales mais est cher à fabriquer et beaucoup plus instable."

Dernière modification par Keussèje (18-09-2008 21:55:13)

Hors ligne

 

#78 20-09-2008 21:58:19

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Au sujet de la théorie de Tahil, voir la remarque placée en http://forum.reopen911.info/p160192-auj … l#p160192.

Hors ligne

 

#79 21-09-2008 09:06:17

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

"On en a retrouvé une quantité importante à New-York suite à la démolition des tours jumelles: chaque détecteur de fumée en contient 0,2 microgramme." (#78).

Si l'on retient l'ordre de grandeur de 10.000 détecteurs proposé par fiasko13 (#77), la masse de l'américium dispersé fut de 2 milligrammes. Est-ce cela la "quantité importante" ? Quelle a pu être la source ? Le rapport de l'USGS ne mentionne pas cet élément.

Dernière modification par Keussèje (21-09-2008 12:18:49)

Hors ligne

 

#80 21-09-2008 12:52:47

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr