ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 12-09-2008 11:56:20

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Une étude volumineuse (180 pages) d'un scientifique nommé W. TAHIL est renseignée par un intervenant au forum ayant suivi l'article du Vif.

Les conclusions sont pour le moins interpellantes mais cela flaire le hoax préfrabriqué pour brouiller les pistes et décrédibiliser le mouvement.

http://www.nucleardemolition.com/GZero_Report.pdf

A+

Dernière modification par charmord (12-09-2008 13:13:53)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#2 12-09-2008 13:02:31

hydrbyz
Membre de Soutien
Date d'inscription: 16-06-2008
Messages: 721

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Tout d'abord, il faut garder son sang-froid, rester ouvert d'esprit et lire le
rapport sans préjugés.

De toute façon on a dix mille arguments pour démolir la VO et nucléaire ou pas,
ces arguments restent valides.

Le rapport s'appuie sur les analyses des poussières du WTC effectuées par l'USGS
(United States Geological Survey).

La table

  http://pubs.usgs.gov/of/2001/ofr-01-042 … aa4849097b

est en effet louche.  Il me semble qu'il y a un peu trop d'éléments rares.  Ça
aurait été bien d'avoir une analyse isotopique.

Par exemple, il y a 61.6 ppm d'yttrium (fusion 1800C, densité 4500 kg/m3).
Composé rare mais utilisé dans les luminophores des écrans à tube cathodique
(en 2001 on utilisait majoritairement des CRT).  Il faudrait estimer la
quantité d'yttrium présente dans le bâtiment et comparer.

Mais il n'y a que 39.2 ppm de nickel (fusion 2913C, densité 8900 kg/m3), métal
autrement plus courant que le yttrium.

Et que dire des 3.78 ppm d'uranium?

J'aimerais bien avoir l'avis de physiciens et de chimistes à ce sujet!


GZ piégé: ce que vous écrivez n'est pas forcément ce que les autres vont lire.

Hors ligne

 

#3 12-09-2008 13:14:49

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Moi aussi, c'est pour cela que je l'ai mis quand même


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#4 12-09-2008 13:15:57

lolive
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 31-08-2008
Messages: 6

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Ben moi j'ai regardé les sismographes et entre l'exemple de la bombe indienne et le WTC, je trouve ça différent.

Et pis je ne vois pas comment une bombe nucléaire peut faire sauter la 1ère tour sans faire tomber la 2ème. Elles sont l'une à côté de l'autre.

Hors ligne

 

#5 12-09-2008 13:31:36

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Attention, lolive : si j'ai bien compris, après un très rapide coup d'oeil à l'étude de Tahil ainsi qu'à ce qui en apparaît à travers Google, sa thèse ne serait pas celle de bombes mais de réacteurs nucléaires.
Si invraissemblable soit-elle, je pense comme hydrbyz qu'il faut l'examiner avec soin. Non seulement par souci de rigueur, mais aussi dans un espoir heuristique : même si on en vient à la rejetter, son étude pourrait nous orienter vers d'autres pistes intéressantes.

Hors ligne

 

#6 12-09-2008 14:17:29

lolive
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 31-08-2008
Messages: 6

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Ah OK! J'avais pas vu. Merci.

Ben en fait là je comprend encore moins cette théorie. hmm

Hors ligne

 

#7 12-09-2008 14:42:16

Aroya
Membre du forum
Date d'inscription: 30-08-2007
Messages: 353

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Il faut envoyer cette étude au physicien Henry-Couannier !


"Il vaut mieux la variété dans la recherche de la vérité que l'unité dans l'affirmation de l'erreur."
Edouard Herriot.

Hors ligne

 

#8 12-09-2008 18:00:17

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

L'étude de William Tahil est vraiment intéressante. Je ne crois pas du tout qu'il y ait à redouter un coup tordu. Au pire, on aurait affaire là aux élucubrations d'un physicien obnubilé par ce qui serait sa spécialité. Mais, ayant bien parcouru l'ensemble, je suis resté sur une autre impression tout autre. Ce soir je livrerai une présentation sommaire de ce long texte.

En effet, Aroya, il faut l'envoyer à Henry-Couannier. Mais à d'autres aussi, et pas seulement des physiciens : des avis de chimistes, de géologues, de certains ingénieurs, de certains militaires, de certains architectes et de certains historiens seraient intéressants à recueillir.

Maître Charmord semble avoir eu l'intuition bonne.

Salus populi suprema lex esto.

Dernière modification par Keussèje (15-11-2008 19:56:11)

Hors ligne

 

#9 12-09-2008 21:03:40

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

۠   
۠    Dans Ground zero : The Nuclear Demolition of The World Trade Center, William TAHIL avance et soutient la thèse d'une démolition de chacune des Tours jumelles par l'effet d'une fission nucléaire souterraine, attribuable à des réacteurs plus probablement qu'à des mini-bombes.

    L'auteur est donné comme chercheur au Meridian International Research, en France (allez les limiers !). Il a publié une Introduction au Chaos... avant 2001 semble-t-il.

۠    Sans résumer véritablement, voici les grands traits de l'argumentation.
● Des prélèvement chimiques ont révélé la présence, notable et corrélée, d'éléments caractéristiques d'une fission (baryum, strontium et autres).
● Les enregistrements sismiques révèlent une très forte explosion au début de chacun des écroulements, dont l'origine se situe en-dessous des sous-sols.
● On dispose de différentes preuves que des « températures extraordinairement élevées » ont été atteintes : basicité des échantillons, présence de métal en fusion en sous-sol, persistance d'une activité thermique souterraine.
● Ressemblances avec une explosion nucléaires (nuage, coulée, etc.).
    Accessoirement, l'exposé est nourri de références (Tarpley, p.92), de citations et même du relevé d'étranges coïncidences. Comment résister à l'envie de signaler l'amusante histoire racontée par Mark Loizeaux à propos de l'espionnage que subissaient les activités de son entreprise, Controlled Demolition, avant le 11-9-1 ? Pour filmer une démolition, l'un des espions était allé jusqu'à se déguiser en buisson (disguised himself as a bush, p.137).
    L'auteur conclut en attribuant la responsabilité de l'attentat, sans plus argumenter, au complexe militaro-industriel et au « gouvernement invisible » des États-Unis.

    Le travail de Tahil est extrêmement soigné dans la forme (une seule coquille, à première vue: dans un impératif futur latin !). La démarche est incontestablement celle d'un scientifique: exposition précise des faits, analyses sur la base de connaissances préalablement rappelées de façon très pédagogique (fission, ondes sismiques, etc.), discussions d'hypothèses, de la retenue dans la plupart des conclusions. À côté des considérations purement scientifiques, largement majoritaires, viennent en renfort quelques éléments externes, susceptibles de réduire l'aspect extravagant de la thèse (projet Manhattan, p.139).
    Ces louanges ne valent évidemment pas approbation. L'avis des savants nous est avant tout indispensable sur le premier point (éléments caractéristique d'une fission). S'il était favorable, cette étude constituerait une piste de tout premier intérêt.

    Deux fils peuvent être rapprochés de celui-ci: Hypothèse comparée d'un expert militaire avec une bombe à Hydrogène et Des tours construites au départ avec des charges explosive ?.

Hors ligne

 

#10 12-09-2008 21:42:41

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Et ben dites donc!
Merci, Keusseje!
A creuser donc!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#11 14-09-2008 20:40:59

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

charmord a écrit:

A creuser donc!

Creusons donc... sous le WTC.

                                                            Les preuves d'explosion nucléaire au WTC d'après Tahil

    Ce résumé du mémoire de William Tahil vise à faire ressortir l'essentiel de l'argumentation. Pour rendre celle-ci accessible à tous, des simplifications ont parfois été opérées au détriment de l'exactitude scientifique.

Composition chimique de la poussière

    L'USGS (United States Geological Survey) a recueilli des échantillons de poussière en trente-cinq endroits du bas Manhattan, les 17 et 18 septembre 2001. Deux l'on été en intérieur et deux dans l'habillage des poutres des Tours. Le rapport a été publié  27-11-01. Il comporte également de l'imagerie satellitaire.
    Dans ce rapport, les éléments chimiques révélés par l'analyse ont été classés en deux catégories: les majoritaires, dont la présence était prévisible, et les minoritaires, ou éléments à l'état de traces. Les isotopes n'ont pas reçu de traitement spécifique. Tahil étudie statistiquement une vingtaine d'éléments minoritaires, relativement à une sélection de quatorze sites effectuée, selon toute apparence, par l'USGS.
    Le premier constat est que le baryum et le strontium sont présents en quantité élevée. Ces éléments sont dangereux car radioactifs, et rarement utilisés. Leur présence dans les constructions est d'autant plus invraisemblable qu'elle se serait traduite par une proportion uniforme d'un échantillon à l'autre, ce qui n'est pas le cas. Ils sont même présents en quantité « astronomique » à l'emplacement n° 16, situé à 250 mètres « à l'est de la Tour 1, derrière l'immeuble 7 » (p.62). Outre cette présence individuelle de chacun de ces deux éléments, l'analyse statistique révèle une forte corrélation: les concentrations du baryum et du strontium dépendent du lieu de prélèvement, mais il apparaît que, dans leurs variations, elles restent liées entre elles, selon une loi simple. Cette corrélation permet de conclure que les deux éléments ont une origine commune. Cette abondance du baryum et du strontium, ainsi que cette corrélation, ne peuvent s'expliquer que par une fission nucléaire.
    Lors de ce phénomène, en effet, un atome d'uranium se scinde, laissant place à deux « fils » (ou plus), par exemple un atome de xénon et un de strontium. Mais, parmi eux, certains peuvent ne vivre que brièvement, se scinder à leur tour et produire des fils: le xénon produit le césium qui produit le baryum. Les durées de vie du baryum et du strontium étant longues, il est normal d'en trouver une semaine après la réaction initiale.
    Semblablement, de nombreuses corrélations peuvent être établies entre les concentrations des différents éléments minoritaires (chrome, antimoine, yttrium, etc.). Chaque fois il est montré comment envisager l'enchaînement des transmutations qui a pu conduire à leur apparition.
    Trois de ces éléments méritent une attention particulière : l'uranium, le thorium et le zinc. Les deux premiers, aux concentrations particulièrement bien corrélés, confirment le processus de fission. L'importante présence du zinc peut recevoir différentes explications relevant de  la technologie mise en œuvre; une possibilité est qu'il ait servi de liquide refroidissant.
    Les prélèvements réalisés dans les habillages de poutres donnent des résultats différents. Des hypothèses sont proposées pour expliquer ces particularités.
    Les conclusions ne se limitent pas à l'affirmation qu'il y a eu indubitablement fission nucléaire. Le processus de la fission se révèle avoir été complexe et de telles données n'avaient jamais été vues auparavant, publiquement parlant.
    Tahil fait remarquer que l'USGS n'a pas tiré de conclusions de ses résultats. Se contentant de les présenter, cet organisme s'est montré d'une grande discrétion sur la présence du strontium, dont la radioactivité est beaucoup connue que celle du baryum. Il est allé jusqu'à oublier de faire figurer le strontium sur un schéma d'ensemble où il aurait dû se trouver.

Effets sismiques

    Selon la version officielle, les sismographes auraient enregistré les effets des chocs produits au sol par la chute des constituants des Tours. Sur la base des enregistrements de l'Université de Columbia, Tahil établit qu'il n'en est rien; qu'on observe une puissante explosion initiale et que la signature s'accorde avec celle d'une explosion nucléaire souterraine.
    Seules ont été détectées des ondes de surface, de haute fréquence, comme lors d'explosions dans les carrière. C'est aussi ce qui s'observe lors d'une étude géologique par usage d'explosions en sous-sol; par usage de percussions du sol, on obtient des basses fréquences. Ces ondes de surface, qui ne sont pas celles d'un tremblement de terre, ne sont donc pas non plus celles qu'aurait produites le choc des ruines.
    Dans le cas d'une explosion dans les sous-sols du WTC, l'effet sismique devait prendre la forme d'onde de surface à cause de la « baignoire » (la cavité dans laquelle les immeubles ont été édifiés): les ondes étaient empêchées de se propager à l'intérieur de la Terre. Et si un réacteur était placé en dessous des sous-sols, l'explosion se serait surtout dirigée vers le haut pour cause de moindre résistance.
    Dans les sismogrammes, d'autre part, des pointes révèlent, au début de l'écroulement, une libération d'énergie particulièrement puissante durant 5 à 6 secondes. Il ne peut s'agir de l'écroulement lui-même, qui s'étale sur une dizaine de secondes (8 pour la Tour nord, 10 pour la Tour sud). Les experts en cherchent encore l'explication. Cette signature se révèle être semblable à celle d'un essai nucléaire souterrain.
    Sur la base d'estimations grossières de l'énergie potentielle d'une tour (10^11 J), de l'énergie sismique produite (10^7 J) et de la proportion de la première qui pouvait se convertir en énergie sismique rayonnée (0,01 %), il apparaît que toute l'énergie potentielle y aurait été employée, ce qui aurait rendu impossible la destruction de la tour, et notamment de la pulvérisation. Inversement d'ailleurs, l'énergie potentielle suffisait à peine pour assurer cette pulvérisation.
    Il est signalé accessoirement que les enregistrements révèlent, après 11 heures, trois chocs qui n'ont pas reçu d'explication.

Chaleur et aérosols

    La fission nucléaire est confirmée par d'autres faits. La fusion d'un cœur de réacteur explique ceux qui ne pourraient pas l'être par l'explosion d'une bombe atomique.
    Une activité thermique intense et durable dans les décombres a été constatée ou prouvée de diverses manières. Les images satellitaires l'ont mise en évidence. Des mesures ont été faites par hélicoptère, indiquant souvent 700°C, parfois plus de 1500°C. Des observations directes d'experts ont appris la présence d'acier fondu plusieurs semaines durant (les pieds des colonnes centrales étaient entourés d'un réceptacle en acier). Des analyses complémentaires des prélèvements de l'USGS ont révélé une basicité très élevée du béton; elle s'expliquerait par de hautes températures, ou bien par la présence d'oxydes des éléments radioactifs. La pulvérisation des débris restant en sous-sol révèle une température de 2500°C (vaporisation du verre et du sol). L'analyse des particules très fines dispersées dans l'air de la ville révèle d'abondantes quantités de métaux qui entrent dans la composition de l'acier inoxydable (chrome, etc.), lequel est très présent dans un réacteur. Pour la première fois a été trouvé du diphényle, dont on sait qu'il est présent dans  liquide refroidisseur des réacteurs.
    Différents experts chargés des questions de santé pointent la nouveauté et la complexité de la situation. Certains se demandent si l'on n'aurait pas eu affaire à une expérience sur la population.

Apparences d'explosion

    Les photos montrent de puissantes éjections, une éruption, un nuage en panache et une coulée pyroclastique, tous phénomènes à rapprocher de ceux qui s'observent lors des éruptions volcaniques et des explosions nucléaires souterraines. Un ouvrage du Ministère de la Défense invite à ce dernier rapprochement et aide à comprendre ce qui a pu se passer.
    L'onde de pression aurait d'abord atteint le sommet de la tour puis, réfléchie vers le bas, elle aurait provoqué l'écroulement et la pulvérisation.
    On sait par des témoignages que les sous-sols de la Tour nord ont subi une puissante explosion au moment de l'impact et ont été dévastés.

Le reste du mémoire (p.139 et suivantes) ne poursuit pas l'argumentation scientifique à proprement parler.

Hors ligne

 

#12 14-09-2008 20:48:14

Reno
Membre du forum
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1701

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Je suis perdu entre le faisable (une explosion nucléaire) et l'irréel ("amener" une centrale en dessous du WTC)...


"Il suffit d'avoir un quotient intellectuel supérieur à la température ambiante pour comprendre que le 11 septembre est une affaire montée de toutes pièces."
Tout a été rendu possible le jour où le Lion est mort dans la vallée du Panshir.

Hors ligne

 

#13 14-09-2008 21:13:28

jcandli
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 25-08-2008
Messages: 38

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

En tout cas, si c'était vrai, ce serait un drâme : jamais personne n'osera s'intéresser à une théorie qui paraît aussi abracadabrantesque. C'est d'ailleurs peut-être en réalisant ainsi l'improbable que les coupables du 11 Septembre se sont assurés que la vérité ne serait jamais découverte.
Ils auraient pu faire plus simple pour faire tomber les tours, mais en faisant quelque chose qui paraît irrationnel et farfelu, ils réalisent ainsi quelque chose auquel personne n'aurait pensé.
Difficile donc de ne pas être coupables de fantasmes dans toute cette histoire, sans parler du fait que quasiment les seuls vrais documents que l'on a sont pour la plupart des bouts de pixels décolorés.
Là où je voulais en venir, c'est que cette annonce, si elle s'avère fausse à postériori, risque en effet de discréditer définitivement le mouvement.

Hors ligne

 

#14 14-09-2008 21:56:29

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Très bien, mais pas compris grand chose.

Une centrale en dessous du WTC)...?
(baryum, strontium)

Dans le cas d'une explosion dans les sous-sols du WTC, l'effet sismique devait prendre la forme d'onde de surface à cause de la « baignoire » (la cavité dans laquelle les immeubles ont été édifiés): les ondes étaient empêchées de se propager à l'intérieur de la Terre. Et si un réacteur était placé en dessous des sous-sols, l'explosion se serait surtout dirigée vers le haut pour cause de moindre résistance.

Ils sont même présents en quantité « astronomique » à l'emplacement n° 16, situé à 250 mètres « à l'est de la Tour 1, derrière l'immeuble 7 »

Ok,mais alors que devient la radioactivité ?


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#15 14-09-2008 22:18:04

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

On a l'impression d'halluciner à te lire, Keusseje!
Et les recherches de Jones?
Des diversions?
Je n'ose pas trop y croire et je n'ai pas les compétences scientifiques pour me prononcer.
Résultat : Je reste ouvert et j'essaye de ne pas trop y penser!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#16 14-09-2008 22:24:52

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

MARTGOL a écrit:

Une centrale en dessous du WTC)...?

Tahil ne parle pas de centrale mais de réacteur. Il évoque les réacteurs de petite taille, par exemple pour la propulsion des sous-marins.

Une suggestion qu'il formule vers la fin est que des installations secrètes auraient pu avoir été créées là dans le cadre du projet Manhattan : des bureaux, affirme-t-il, avaient été installés dans le quartier, et le projet en aurait tiré son nom. Des historiens pourraient-ils apporter des informations à ce sujet ?

Ok,mais alors que devient la radioactivité ?

Elle est dans les prélèvements, ce qui veut dire dans la poussière qui a recouvert les lieux... et sans doute ailleurs.

Quant au passage cité que je ne reproduis pas ici, je sais qu'il n'est pas des plus clairs. Mais ça correspond à la partie qu'il résume, qui n'est pas la meilleure dans l'argumentation.

Hors ligne

 

#17 14-09-2008 22:38:42

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Merci Keussèje cela clarifie les choses.

Tahil ne parle pas de centrale mais de réacteur. Il évoque les réacteurs de petite taille, par exemple pour la propulsion des sous-marins.

C'est vrai que ça règle bien des problèmes logistique des poses d'explosif (lequel?)

Elle est dans les prélèvements, ce qui veut dire dans la poussière qui a recouvert les lieux... et sans doute ailleurs.

Pas très convainquant tout de même .


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#18 14-09-2008 22:42:44

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

charmord a écrit:

On a l'impression d'halluciner à te lire, Keusseje!
Et les recherches de Jones?
Des diversions?
Je n'ose pas trop y croire et je n'ai pas les compétences scientifiques pour me prononcer.
Résultat : Je reste ouvert et j'essaye de ne pas trop y penser!

Pensons-y, au contraire !

Il y évidemment des raisons fortes contre cette thèse; contre cette idée, pour commence, de la présence d'un réacteur, et même d'un sous chaque tour si j'ai bien compris; et contre bien d'autres, certainement. Mais après tout, le vrai se révèle-t-il toujours conforme au vraisemblable ? La réalité a bien le droit de dépasser la fiction de temps en temps.

Il y a surtout les faits. Les données de base (analyses chimiques, sismogrammes, activité thermique, etc.) paraissent solides. Pour ce qui est des déductions de Tahil, qui le conduisent à conclure à la fission, aux scientifiques de nous donner leur prudent avis.

Il n'est pas dit que cette théorie soit si exclusive qu'elle en a l'air vis-à-vis des travaux sur la thermite (pour se limiter à cet exemple). Pourquoi pas une thèse mixte à l'arrivée ? Comme je l'avais écrit au début, la thèse de Tahil peut être indéfendable et néanmoins apporter beaucoup.

Hors ligne

 

#19 14-09-2008 22:52:12

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

charmord a écrit:

On a l'impression d'halluciner à te lire, Keusseje!
Et les recherches de Jones?
Des diversions?
Je n'ose pas trop y croire et je n'ai pas les compétences scientifiques pour me prononcer.
Résultat : Je reste ouvert et j'essaye de ne pas trop y penser!

Pensons-y, au contraire !

Il y évidemment des raisons fortes contre cette thèse; contre cette idée, pour commence, de la présence d'un réacteur, et même d'un sous chaque tour si j'ai bien compris; et contre bien d'autres, certainement. Mais après tout, le vrai se révèle-t-il toujours conforme au vraisemblable ? La réalité a bien le droit de dépasser la fiction de temps en temps.

Il y a surtout les faits. Les données de base (analyses chimiques, sismogrammes, activité thermique, etc.) paraissent solides. Pour ce qui est des déductions de Tahil, qui le conduisent à conclure à la fission, aux scientifiques de nous donner leur prudent avis.

Il n'est pas dit que cette théorie soit si exclusive qu'elle en a l'air vis-à-vis des travaux sur la thermite (pour se limiter à cet exemple). Pourquoi pas une thèse mixte à l'arrivée ? Comme je l'avais écrit au début, la thèse de Tahil peut être indéfendable et néanmoins apporter beaucoup.

+100

Mais cela ne répond a la  faible radioactivité dans le secteur .


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#20 14-09-2008 22:54:17

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

MARTGOL a écrit:

Pas très convainquant tout de même .

Les résultats obtenus par l'USGS risquent d'être difficiles à réfuter. Tahil n'évoque aucune mesure de radioactivité. La présence des radioéléments, estime-t-il, suffit à sa démonstration.
Mais il serait peut-être utile de disposer d'informations sur la radio-activité à Manhattann après le 11-9-1. En connaît-on ? Ne pourrait-on pas en avoir par Jones et ses amis, par exemple ?

Hors ligne

 

#21 14-09-2008 22:56:11

curieux
Membre du forum
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 92

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

C'est bizarre.

Si vous lisez les Terms du site :

"

Terms and Conditions


Definitions
1. "Website" means the Website on the World Wide Web of the Internet at www.nucleardemolition.com. "Report" means the report entitled "Ground Zero: The Nuclear Demolition of the World Trade Centre". "Information" means any content or extract from the Report or this Website. "User" means each person who accesses, views or uses this Website or the Report or the Information. "Author" means the author of the Report and of this Website.

General
2. These terms and conditions apply to the use of this Website by each User. By accessing this Website, the User consents to and agrees to comply with all of these Terms and Conditions.

Conditions of Use
3. THE USER EXPRESSLY AGREES THAT THIS WEBSITE IS MADE AVAILABLE "AS IS" FOR THE USER'S CONVENIENCE AND THAT USE OF THIS WEBSITE OR READING OF THE REPORT "GROUND ZERO: THE NUCLEAR DEMOLITION OF THE WORLD TRADE CENTRE" IS ENTIRELY AT THE USER'S OWN RISK.

Disclaimer of Warranties and Liability
4. The Information on this Website and in the Report "Ground Zero: The Nuclear Demolition of the WTC" is presented in good faith. Whilst every reasonable care has been taken to ensure the accuracy and completeness of the Information, no representation or warranty express or implied is given that the Information is free from errors or omissions.

5. All conditions and warranties, either express, implied, statutory or otherwise which relate to the condition and fitness for any purpose of the Information is expressly excluded and the User specifically agrees that the Author shall not be liable in contract or tort for any loss of whatsoever kind suffered by the User by reason of his use of this Website or any defect in the Information.

Jurisdiction
6. These Terms and Conditions constitute the entire agreement between the User and the Author. These Terms and Conditions shall be construed in accordance with the Laws of France.

"

J'auteur de cat article est-il francais ?

Hors ligne

 

#22 14-09-2008 22:56:27

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Pas oublier quand même que c'est la spécialité de Jones, le nucléaire, si je ne m'abuse.
Suis quand même étonné qu'il n'ait pas exploré cette piste...
D'ailleurs, en y réfléchissant, je me demande même s'il ne l'a pas spécifiquement exclue.
Vais vérifier cela!
J'ai demandé l'avis de Frédéric Henry Couannier sur ce texte.
J'aimerais également avoir celui de Maet et plus généralement de toute personne qualifiée!

Dernière modification par charmord (14-09-2008 23:44:37)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#23 14-09-2008 23:00:24

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Je pose une question un peu c*****.

Qu'elle est la différence de radioactivité en cas d'accident entre un réacteur de central, et réacteurs propulsion?


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#24 14-09-2008 23:03:27

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

http://www.journalof911studies.com/lett … -jones.pdf

La conclusion :

The hard physical evidence presented is strongly against the
hypothesis that mini-nukes destroyed the WTC Towers:
1. Observation of tritium (an important component of hydrogen-bomb
fuel) at WTC sites at the few nano-curie level only. This is strong
evidence against the mini-nuke hypothesis.

2. The fact that radioactive iodine concentrations were actually lower in
the upper/WTC debris-filled layers.
3. Radioactive hot-spots in NYC were found to be due to radium, which
is traceable to industrial uses (not bombs). This in itself does not rule
out mini-nukes, but these data certainly do not support the mini-nuke
hypothesis.
4. Lioy et al. report that radioactivity from thorium, uranium, actinium
series and other radionuclides is at or near the background level for
WTC dust.
5. Nuclear activation or residual “fall-out” radioactivity (above
background) was NOT observed, in tests performed by the author on
actual WTC samples. This result is consistent with the low Iodine-131
measured by independent researchers (point 2 above) and the low
radionuclide counts (point 4 above) and again provides compelling
evidence against the mini-nuke-at-Towers hypothesis.
6. No fatalities due to radiation “burning” were reported near ground
zero. William Rodriguez survived the North Tower collapse.
7. No observed melting of glass due to the collapse-process of the
Towers.
8. One more: The mini-nuke idea fails completely for WTC 7 where
vertically-directed plumes of dust were absent during the collapse, and
the building fell quite neatly onto its own footprint. (Molten metal
was observed under the WTC7 rubble as well.)
While many pieces of evidence may support a hypothesis it logically takes
only one soundly established contradictory piece of evidence to require the
abandonment of a hypothesis. In the list above, we have not one but several
pieces of evidence which contradict the mini-nukes-at-WTC-Towers
hypothesis.0­¬«›


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#25 14-09-2008 23:05:17

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

curieux a écrit:

J'auteur de cat article est-il francais ?

Bien vu Curieux ! Par Google je n'ai trouvé que ce que j'ai mis en #9.

Dernière modification par Keussèje (14-09-2008 23:15:19)

Hors ligne

 

#26 14-09-2008 23:06:20

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Bon, ici Jones réfute l"idée de mini bombes nucléaires et pas une explosion consécutive à une fission telle qu'envisagée par Kahil mais peut-être y at-il des éléments en commun qui réfuteraient cette thèse.

Je ne sais pas si je me fais comprendre. Je ne suis pas sur mon terrain de prédilection...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#27 14-09-2008 23:12:51

curieux
Membre du forum
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 92

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Ce site existe depuis Janvier 2007 : http://web.archive.org/web/*/http://www … LITION.COM

C'est étrange que l'on a peu parlé de cette thèse connue depuis plus d'un an et demi !

Hors ligne

 

#28 14-09-2008 23:13:29

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Merci pour cet extrait du "Journal", Charmord. Au premier coup d'oeil, il apparaît que Jones parle des bombes, peut-être même seulement les bombes à hydrogène (fusion et non fission); ce n'est pas le cas de Tahil. Il n'y a donc rien à conclure et tout à étudier. Je vais prendre le temps de regarder cela de près.

Hors ligne

 

#29 14-09-2008 23:18:55

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

MARTGOL a écrit:

Je pose une question un peu c*****.

Qu'elle est la différence de radioactivité en cas d'accident entre un réacteur de central, et réacteurs propulsion?

Aucune idée précise. Il doit y avoir plus de matériau radioactif dans une grosse centrale que dans un petit réacteur de propulsion dirais-je. Mais tout dépend aussi du type d'accident. Entre une simple fuite et Tchernobyle il y a de la marge.

Dernière modification par Keussèje (14-09-2008 23:19:57)

Hors ligne

 

#30 14-09-2008 23:24:51

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#31 14-09-2008 23:26:14

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

curieux a écrit:

C'est étrange que l'on a peu parlé de cette thèse connue depuis plus d'un an et demi !

Effectivement. Il y a d'autres choses étranges. Quand on lit intégralement le mémoire (178 pages, ça mérite ce nom), on n'a pas du tout l'impression d'un Etatsunien exilé en France qui travaillerait sur sa petite lubie seul dans son coin.

Hors ligne

 

#32 14-09-2008 23:41:44

curieux
Membre du forum
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 92

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Keussèje a écrit:

curieux a écrit:

J'auteur de cat article est-il francais ?

Bien vu Curieux ! Par Google je n'ai trouvé que ce que j'ai mis en #9.

Merci Keussèje.

Si on regarde ce rapport : http://www.meridian-int-res.com/Project … oscope.pdf

On voit que le rapport de nucleardemolition.com est du même tonneau !

Donc l'auteur est bien en France (dans l'Eure) !

Hors ligne

 

#33 14-09-2008 23:52:45

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

curieux a écrit:

Si on regarde ce rapport : http://www.meridian-int-res.com/Project … oscope.pdf

On voit que le rapport de nucleardemolition.com est du même tonneau !

Donc l'auteur est bien en France (dans l'Eure) !

En effet.
Le nom de Tahil ne figure pas dans ce rapport. Pourtant Google annonce 1120 résultats lorsqu'on associe Tahil et lithium dans la requête.

Hors ligne

 

#34 15-09-2008 00:11:49

jcandli
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 25-08-2008
Messages: 38

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Le sujet avait été évoqué, et le lien présenté ici :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 99&p=5

Hors ligne

 

#35 15-09-2008 00:17:36

curieux
Membre du forum
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 92

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Il existe une analyse des travaux de Tahil :

Did Two Nuclear Reactors, not Nuclear Bombs, Destroy the WTC on 9/11?

Review of William Tahil’s Book, “Ground Zero: The Nuclear Demolition of the WTC”, and of his Reactor Hypothesis

by The Anonymous Physicist


http://wtcdemolition.blogspot.com/

C'est assez ardu à lire.

Hors ligne

 

#36 15-09-2008 02:13:41

Reno
Membre du forum
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1701

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Je dois être bête mais on peut savoir de quel manière, dans quelle direction va exploser un moteur de sous marin?

Parce que là c'était pas le moment que ca rase la rue sur toute sa longueur sans toucher à la cime de tours...


Alors certes on appellait les fondations du WTC la baignoire, de là a y mettre un sous marin hmm


"Il suffit d'avoir un quotient intellectuel supérieur à la température ambiante pour comprendre que le 11 septembre est une affaire montée de toutes pièces."
Tout a été rendu possible le jour où le Lion est mort dans la vallée du Panshir.

Hors ligne

 

#37 15-09-2008 09:28:19

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Salut,

Faut que je lise en détails mais les tests de radioactivité dont parle Jones éliminent fortement je pense les
explosifs nucléaires ... du coup, la présence de certains noyaux inattendus dans ce contexte évoque fortement
le genre d'observations obtenus dans les manips dites de "fusion froide":  physique non comprise mais effets bien réels et reproduits et qui sont obtenus à basse énergie. Autrement dit il est possible que dans un contexte de physique à basse énergie (explosifs chimiques et non nucléaires) apparaisse ce type d'anomalies en relation en fait avec des processus que personne ne comprend bien aujourd'hui. Je vais en parler à mon collègue JP Biberian qui sera intéressé (il est un expert de "fusion froide experimentale en france" et nous devons recevoir les échantillons de Jones justement pour analyses chimiques ET isotopiques). Par contre, il me semble que si c'est le cas, il s'agit d'un débat qui ne doit pas interférer avec la problématique reopen car "la fusion froide" est de la physique qui mène directement à l'excommunication dans notre communauté...on a vraiment pas besoin de ca pour avancer sur le 11/9 et Jones est un de ceux (chercheur en fusion froide et collègue de JP Biberian) qui sont les mieux placés pour le savoir!

Fred H-C

Hors ligne

 

#38 15-09-2008 10:57:31

Reno
Membre du forum
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1701

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

On remarqueras que ce soit au WTC, au pentagone, voir en pennesylvanie, nous avons des effets, QUASIMENT prouvés, mais a chaque fois quelque chose fait qu'on ne peut statuer définitivement...

Je ne sais toujours pas quelle est la technique, mais j'appelle ca de l'explosif chimico-psychologique....
En effet le 11 septembre n'est qu la partie émergée de l'iceberg...


ps : la logique voudrait en effet que l'on ait plus assisté a un test grandeur nature d'un procédé type fusion froide qu'a la fusion de centrales ou de moteurs issus du projet manathan...

Sa première décision fut de rebaptiser le projet The Manhattan District. Ce nom venait de l’habitude qu’avait le Corps des ingénieurs de l’armée de nommer les districts d’après leur ville quartier général (le quartier général de Marshall était à New York).

Donc rien qui n'est issu du projet manathan ne se trouvait sous le WTC, les principales bases porteuses de ce projet etaient :

Hanford
Los Alamos
Oak Ridge

Les cibles des trois premières bombes (toutes différentes dans leur conception et leur "résultat", je ne le savais pas) ont été au nouveau mexique, là où ils ont reussit a recréer une surface luanaire à force de bombarder en sous terrain (cônes de tassement), et, on le sait, Hiroshima et Nagasaki....


"Il suffit d'avoir un quotient intellectuel supérieur à la température ambiante pour comprendre que le 11 septembre est une affaire montée de toutes pièces."
Tout a été rendu possible le jour où le Lion est mort dans la vallée du Panshir.

Hors ligne

 

#39 15-09-2008 11:03:27

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Merci Henrico pour ta prompte réponse smile


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#40 15-09-2008 11:29:47

curieux
Membre du forum
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 92

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Les énormes masses d énergie mise en oeuvre lors des chutes de WTC 1 ou WTC 2 auraient-t-elles pu initier des conditions d apparition des phénomènes de type Fusion Froide ?

A propos d energie, un calcul a-t-il été fait pour évaluer l energie necessaire pour "pulvériser" (mettre en poudre) 100.000 tonnes de béton ?

Dernière modification par curieux (15-09-2008 11:36:04)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr