ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#961 02-07-2010 14:45:20

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

"et au bout d'une distance un peu plus supérieure à 12 km (je l'ai estimé à 20 km), le même phénomène de non détection des arrivées d'ondes surviendra" dit l'imposteur ! ne cherchez pas à savoir comment il évalue ce chiffre.
Tout ce qu'il raconte est archi faux inventé au fur et à mesure mais présenté sous la forme d'une prose pénible et lourde et insupportable à lire juste pour que vous soyez épuisé à la première ligne et passiez votre chemin en vous disant qu'il s'agit d'un débat d'experts:

La vérité que vous auriez du mal à trouver par vous mêmes était prévisible avec les arguments de mon post précédent:

http://www.pnsn.org/WEBICORDER/KINGDOME/welcome.html

Detectable signals can be seen as far away as Mount Rainier (station FMW) and in the north Cascades (station RPW). The signals generated are more similar to those generated by a large rockfall than to those generated by an earthquake.


Donc l'implosion du kingdome a été détectée à North cascade qui se trouve à 200kms de seattle, mais je vous suggère de lire les posts à suivre sur ce fil pour constater par quels nouveaux mensonges l'imposteur va essayer à nouveau de vous rouler dans la farine.

http://usparks.about.com/library/distan … eattle.htm

Fred

Hors ligne

 

#962 02-07-2010 14:56:36

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Où veux-tu en venir Fred ? Selon toi il n'y aurait pas eu d'explosion au niveau des fondations ?

Pourquoi observe-t-on le même type de signal qu'au moment de la percussion des avions ? Il me semble que tu es d'accord sur le fait que les avions ne sont pas à l'origine des signaux sismiques ni du tremblement du sol que démontrent les deux enregistrement vidéos sur trépieds ?

Si ce sont des explosifs qui ont été utilisés au moment de la percussion des avions, alors pourquoi pas le même type d'explosifs à l'initiation des effondrements ?

Dernière modification par kikujitoh (02-07-2010 14:58:45)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#963 02-07-2010 19:42:58

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

kikujitoh a écrit:

Où veux-tu en venir Fred ? Selon toi il n'y aurait pas eu d'explosion au niveau des fondations ?

Pourquoi observe-t-on le même type de signal qu'au moment de la percussion des avions ? Il me semble que tu es d'accord sur le fait que les avions ne sont pas à l'origine des signaux sismiques ni du tremblement du sol que démontrent les deux enregistrement vidéos sur trépieds ?

Si ce sont des explosifs qui ont été utilisés au moment de la percussion des avions, alors pourquoi pas le même type d'explosifs à l'initiation des effondrements ?

Comme si je n'avais pas déjà clarifié ma position ici et ailleurs de multiples fois.

1-On peut argumenter de façon convaincante pour montrer qu'il y a eu des vibrations inexpliquables avant les impacts (peut être des explosions sous-terraines mais peut être tout autre chose)
2-On peut argumenter de façon convaincante pour montrer qu'il y a eu des vibrations inexpliquables avant le début des effondrements (peut être des explosions sous-terraines mais peut être tout autre chose)
3-On peut argumenter de façon convaincante pour montrer que l'énergie sismique obtenue en fin d'effondrement est ridicule en comparaison de ce qu'on aurait du avoir avec une pile d'étages en effondrement gravitationnel à la vitesse observée donc que la pile d'étages a du être pulvérisée en plein ciel par des explosions avant d'atteindre le sol

La dessus des imposteurs arrivent et défendent le seul truc que tous les experts en sismologie poussont débunker en 2 secondes tellement c'est débile:
que le signal de fin effondrement est la preuve de l'usage d'explosifs! tout ceci en occultant les vraies anomalies : les démonstrations de 1 2 et 3 qui elles sont très pertinentes à condition d'utiliser les bons arguments car ceux de Rousseau sont une fois de plus conçus pour faire rigoler les debunkers.
et ... reopen publie les analyses de merde de ces imposteurs qui sont traduites en anglais et font le tour du monde.

Hors ligne

 

#964 02-07-2010 20:04:50

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

L'étude d'André est une étude parmi d'autres. C'est son avis de géophysicien et il décide de le donner. Il n'affirme pas être la voix de Dieu, il ne fait que donner son expertise.

PS : D'après André, des débris dispersés tombant en 10 secondes ne peuvent pas produire de tels signaux. En supposant que la théorie proposée par Bazant devrait produire une une énergie bien plus élevée ce n'est pas pour autant qu'un nuage de poussière et des milliers de poutres de 2 tonnes chacune chutant en 10 secondes puissent produire ces signaux. Comme de toute façon le choc du "marteau" n'existe pas dans la réalité, est-ce que des débris dispersés relativement de petite masse (pas plus de 50 tonnes) ont pu produire ces signaux ?

Fred, quand tu dis "On peut argumenter de façon convaincante pour montrer que l'énergie sismique obtenue en fin d'effondrement est ridicule en comparaison de ce qu'on aurait du avoir avec une pile d'étages en effondrement gravitationnel à la vitesse observée donc que la pile d'étages a du être pulvérisée en plein ciel par des explosions avant d'atteindre le sol."
Cela n'enlève rien à la pertinence de l'analyse d'André je pense puisque je suppose que tu déduis également comme lui qu'une "pluie de débris" n'a pas pu provoquer les signaux enregistrés non ? Et surtout pas une magnitude de 2.3 et 2.5.
Vos analyses respectives ne se contredisent pas forcement.

Dernière modification par kikujitoh (02-07-2010 20:06:14)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#965 03-07-2010 00:54:24

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

henryco a écrit:

kikujitoh a écrit:

Où veux-tu en venir Fred ? Selon toi il n'y aurait pas eu d'explosion au niveau des fondations ?

Pourquoi observe-t-on le même type de signal qu'au moment de la percussion des avions ? Il me semble que tu es d'accord sur le fait que les avions ne sont pas à l'origine des signaux sismiques ni du tremblement du sol que démontrent les deux enregistrement vidéos sur trépieds ?

Si ce sont des explosifs qui ont été utilisés au moment de la percussion des avions, alors pourquoi pas le même type d'explosifs à l'initiation des effondrements ?

Comme si je n'avais pas déjà clarifié ma position ici et ailleurs de multiples fois.

1-On peut argumenter de façon convaincante pour montrer qu'il y a eu des vibrations inexpliquables avant les impacts (peut être des explosions sous-terraines mais peut être tout autre chose)
2-On peut argumenter de façon convaincante pour montrer qu'il y a eu des vibrations inexpliquables avant le début des effondrements (peut être des explosions sous-terraines mais peut être tout autre chose)
3-On peut argumenter de façon convaincante pour montrer que l'énergie sismique obtenue en fin d'effondrement est ridicule en comparaison de ce qu'on aurait du avoir avec une pile d'étages en effondrement gravitationnel à la vitesse observée donc que la pile d'étages a du être pulvérisée en plein ciel par des explosions avant d'atteindre le sol

La dessus des imposteurs arrivent et défendent le seul truc que tous les experts en sismologie poussont débunker en 2 secondes tellement c'est débile:
que le signal de fin effondrement est la preuve de l'usage d'explosifs! tout ceci en occultant les vraies anomalies : les démonstrations de 1 2 et 3 qui elles sont très pertinentes à condition d'utiliser les bons arguments car ceux de Rousseau sont une fois de plus conçus pour faire rigoler les debunkers.
et ... reopen publie les analyses de merde de ces imposteurs qui sont traduites en anglais et font le tour du monde.

Amusant !
Le 16 mai, j'ai reçu cela en mail :

Quoi ! vous voulez que j'abandonne ma superbe démonstration que l'énergie sismique au WTC est 1000 fois plus petite qu'attendue [b]pour ces analyses de timings qui ne reposent que sur des données toutes les plus discorfdantes les unes que les autres et à propos desquelles je ne saurai quoi die quand mon me dira de justifier ma source d'info préférée. ?  :-))

Je laisse deviner l'expéditeur wink

Pour le 3, ça n'est en rien sûr. Le Kingdome marcherait bien, sauf qu'il n'y a pas de pancake.
Plus précisément : les morceaux tombent en 1 bloc (une tranche), bien compact.
Au WTC, il s'agit de débris d'une densité ~ 1 donc contenant pas mal d'air (densité du béton : 1.5 à 1.76, densité de l'acier : 7).
Il s'agit donc d'un impact d'une masse qui va inévitablement être amortie par la compression de l'air. Mes données en-dessous suggèrent que l'énergie s'est dissipée lentement (> 8 s, probablement 15 s) à travers des frottements lors de l'oscillation de cette pile (compression des poches d'air).
Je précise qu'il ne s'agit que d'une hypothèse auquelle j'ai peu réfléchie donc prière de ne pas lyncher trop fort. smile


J'ai récemment mis au point et appliqué un programme pour détecter les mouvements très faibles.
Pour ceux qui cherchent la méthode : google "phase correlation" (attention, il y a des maths).
Sur des images de qualité normale (réduction par 8, flou (anti-aliasing) par filtre moyen 15x15), j'arrive à une erreur moyenne de 0.006 pixels (distance euclidienne entre le décalage détecté et le décalage produit artificiellement).
Pour ceux qui sont intéressés par les détails techniques -> MP.

Application sur cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=srBvZE-i-vQ (téléchargée en haute qualité)
http://img339.imageshack.us/img339/8260/ondes.png
À comparer avec http://www.journalof911studies.com/volu … hShake.pdf page 24.
(Il semblerait que j'utilise une version basse résolution de la même vidéo)
Ayant les données, j'ai fais un zoom sur la fin (qui semble très sinusoïdale) :
http://img188.imageshack.us/img188/742/posy.png
Et pour terminer, le spectre (pas de fenêtrage malgré la discontinuité flagrante) :
http://img16.imageshack.us/img16/36/freq.png
Avec un pic à 0.5 Hz.
Plusieurs remarques :
- le début et le milieu sont pour le moins chaotique : probablement l'effet combiné d'ondes sonores et sismiques
- la fin est "normale" (sinusoïde amortie) et on retrouve la fréquence retrouvée à Palisades : il s'agit probablement d'ondes sismiques (verticales)
- le début de l'effondrement est aux alentours de la frame 1450. En comptant le temps de propagation, il est clair qu'il s'est passé des choses avant que la tour tombe
- la fin de l'enregistrement (frames 1800 et >) correspond à t+12 s, soit la fin de l'effondrement jusqu'à 8 secondes après donc (hypothèse qui vaut ce qu'elle vaut) les débris ont probablement émis des ondes pendant le compactage géant qui en a résulté. Cela correspondrait à une vitesse d'onde de 60 m/s dans un matériau constitué en majorité d'air qui jouerait ici le rôle d'amortisseur.
- on peut observer une multitude de pics (frames 1342, 1377, 1570, 1576, 1603, 1773) d'une durée < 0.1 s. Hypothèse personnelle : il s'agit d'une onde de choc qui passe et fait vibrer la caméra.
- la majorité des ondes ont été émises durant l'effondrement. Je vois 2 causes possibles : le déplacement d'air de la tour (???) ou explosifs souterrains.

PS : je mesure les mouvements dans l'autre sens que MacQueen. Seul le 1er graphique a été corrigé.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#966 03-07-2010 10:59:37

gresillaud
Membre du forum
Date d'inscription: 25-03-2010
Messages: 66

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

FHC,

la magnitude mesurée de la chute du dôme n'a jamais été de 2.3...!!!
Vous faites erreur et vous basez donc votre raisonnement sur cette erreur.
Aucune mesure ne l'a montré. Aucun réseau américain ne l'a mesuré.
Cette valeur est une valeur théorique qui n'a jamais été basée sur des calculs à partir des signaux de mesures mais qui a été annoncée dans le document pour donner une idée de l'énergie potentielle et de son impact sismique si cette énergie avait été convertie comme pour un tremblement de terre.
Les formules de calcul de magnitude dépendent du contexte dans lequel elles sont appliquées. La magnitude est bien là pour donner une idée la plus fiable de l'énergie source mais sa formule dépend donc du type de système de mesure. Elle ne sera pas la même dans le cadre de réseaux nationaux mesurant les séismes naturels et d'un système expérimental avec plein de sismographes à proximité attendant un séisme anthropique.
Il est donc important d'avoir une idée de la forme de la déperdition de l'énergie quand, entre la source et les sismographes qui mesurent, cette déperdition est importante et quand on compare des événements sismiques entre eux avec des systèmes de mesures équivalents.
Même avec la même forme et la même valeur d'énergie source, la déperdition peut être complètement différente selon la consommation locale de cette énergie et donc selon le milieu géologique autour de la zone de la source.
Dans le cas du dôme de Seattle, les réseaux nationaux n'ont rien capté de significatif, même pas quelque chose de similaire aux cas les plus faibles du WTC 911... vous ne pouvez donc absolument rien comparer et rien déduire encore moins tromper vos lecteurs en faisant croire, à tort, qu'une magnitude 2.3 a été mesurée par un réseau national.
Si sur des sismographes à 12 km, les signaux avaient du mal à émerger du bruit de fond, même après filtrage de ce bruit, il n'est pas étonnant que les réseaux nationaux n'ont rien détecté.
Cela ne signifie pas en revanche que l'énergie potentielle n'était pas effectivement importante et qu'à proximité le rendement sismique n'a pas été important. Donc sur cet aspect je peux être d'accord avec vous. Mais ce cas ne permet pas de faire une comparaison pertinente avec les cas sismiques du WTC car jusqu'à aujourd'hui nous n'avons pas de mesures très proches du WTC.

Hors ligne

 

#967 03-07-2010 11:42:22

gresillaud
Membre du forum
Date d'inscription: 25-03-2010
Messages: 66

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

FHC

sur les figures 6 et 7, je ne dis pas que le signal a été corrigé, je dis que sa représentation a été amplifiée au fur et à mesure que les distances de mesures augmentaient. Cette façon de faire dans le cadre de campagnes de mesures est très classique et nécessaire pour bien mettre en évidence l'arrivée du signal sismique dans le bruit de fond. Demandez FHC les originaux à ceux qui ont fait le rapport si vous ne me croyez pas.

Les sismographes des réseaux nationaux sont parfaitement capables de détecter les signaux basses fréquences et ils ne l'ont pas fait ce jour là... je n'y peux rien et vous ne pouvez l'inventer pour le plaisir d'une démonstration.
Aucune donnée n'a été fournie par l'USGS qui récoltent toutes ces informations sismiques nationales et qui a, de plus, participé à la campagne de mesure de Seattle. Si des stations très éloignées avaient pu mesurer cet impact sismique de Seattle, même aux seules basses fréquences, elles y figureraient dans le rapport avec une explication classique de calcul de magnitude par ce type de réseau national. Ce n'est pas le cas car il n'y a rien eu à 100 km que ce soit en haute ou en basse fréquence.
Donc vos déductions sur ce point ne sont absolument pas étayées. Vous spéculez sans preuve. Les deux autres évoqués cas qui ont provoqué des signaux à plus de 100 km sur les sismographes ne sont pas des cas similaires dans leur forme source à celui de Seattle et il n'était pas du tout surprenant d'avoir de tels signaux pour ces deux cas, vous pouvez en obtenir des dizaines d'exemples sur les seules bases françaises.

Hors ligne

 

#968 03-07-2010 19:36:14

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

gresillaud a écrit:

FHC

Aucune donnée n'a été fournie par l'USGS qui récoltent toutes ces informations sismiques nationales et qui a, de plus, participé à la campagne de mesure de Seattle. Si des stations très éloignées avaient pu mesurer cet impact sismique de Seattle, même aux seules basses fréquences, elles y figureraient dans le rapport avec une explication classique de calcul de magnitude par ce type de réseau national. Ce n'est pas le cas car il n'y a rien eu à 100 km que ce soit en haute ou en basse fréquence.
Donc vos déductions sur ce point ne sont absolument pas étayées. Vous spéculez sans preuve. Les deux autres évoqués cas qui ont provoqué des signaux à plus de 100 km sur les sismographes ne sont pas des cas similaires dans leur forme source à celui de Seattle et il n'était pas du tout surprenant d'avoir de tels signaux pour ces deux cas, vous pouvez en obtenir des dizaines d'exemples sur les seules bases françaises.

Puisque apparemment les gens que vous espérez berner ne savent pas lire l'anglais et donc n'ont pas pu lire le texte sous le lien de mon précédent message je vais traduire le début:

http://www.pnsn.org/WEBICORDER/KINGDOME/welcome.html

Pacific Northwest Seismograph Network
Special Kingdome Implosion event information
Kingdome implosion seismograms
The implosion of the Kingdome on March 26, 2001 (News Coverage) generated seismograms at many seismographs in the Seattle area and farther. Detectable signals can be seen as far away as Mount Rainier (station FMW) and in the north Cascades (station RPW). The signals generated are more similar to those generated by a large rockfall than to those generated by an earthquake. Thus determining an earthquake magnitude for this event is not valid. However, using the same techniques for determining magnitude we can estimate an "equivalent" magnitude of 2.3, which matches fairly well with how the event was perceived by people in the area and how far away the seismic waves were recorded. Seismic source appears to start at 08:32 PST.

Traduction:

Réseau de sismographes du Pacifique Nord Ouest
Informations concernant l'implosion du Kingdome et Sismogrammes de l'implosion du Kingdome

l'implosion du Kingdome le 26 Mars , 2001 (médiatisé) a généré des sismogrammes sur de nombreux sismographes de la région de seattle et au delà.
Des signaux détectables ont pu être observés aussi loin qu'au Mont Rainier (station FMW: à ~130 km de seattle) et les Cascades Nord (Station RPW : à 200 km de Seattle). Les signaux générés sont plus similaires à ceux générés par d'importantes chutes de rochers qu'à ceux générés par un tremblement de terre. Donc déterminer une magnitude de tremblement de terre pour cet événement est non valide. Cependant, en utilisant une technique similaire à celle de la détermination de la magnitude on a pu estimer une magnitude équivalente de 2.3, qui rend bien compte de la manière dont l'événement a été perçu par les gens dans la région et jusqu'à quelle distance les ondes sismiques ont été enregistrées. La source sismique semble débuter à 8h32 PST.

Suivent des sismogrammes.

Voilà! lisez cela puis lisez les précédents posts de Gresillaud et vous saurez à qui vous avez à faire.


Pole, si tu avais suivi le contenu de mon site en ce qui concerne les aspects sismiques tu saurais que je n'ai pas dévié d'un iota y compris suite à votre discussion des timings de ce que j'avais déjà identifié comme étant les vrais anomalies depuis plus d' 1 an. je mets juste en garde sur le fait qu'un décalage des horaires des chaines TV par rapport à l'heure réelle remettrait les analyses 1 et 2 en question (mais pas 3: le plus solide donc!). Reste donc en suspens la seule question de savoir si le direct en 2001 était du direct à la fraction de seconde près comme l'affirme le NIST (beaucoup moins de 4 secondes en tout cas) car je n'utilise pas d'autres données en dehors des données sismiques.

Pole, je n'ai pas le temps de réfléchir à la nouvelle hypothèse qui est la tienne du ralentissement par la pression de l'air car il s'agit là de la physique de dessin animé: aussi pertinent que quand le loup qui poursuit Bip-Bip continue à courrir dans le vide au delà de la falaise. Comment peux tu seulement nous soumettre un truc pareil, tu veux te mettre à l'école Gresillaud ou quoi ?
Ce qui compte c'est évidemment la densité et la section des matériaux susceptibles d'absorber de l'énergie par déformations: l'acier et le béton ... pas l'air! ton truc est ridicule!

Le Kingdome a été sectionné en morceaux par des explosifs et ces débris n'ont pas chutté tous en même temps mais sur une longue durée tout ceci ayant été concu et préparé exprès pour en minimiser l'impact sismique (un défi selon les ingénieurs chargés de la démolition). Donc comme le prouve le signal produit par l'implosion du Kingdome, la chute de débris dispersés (même pas une pile) peut parfaitement avoir donné le signal sismique enregistré au WTC tandis qu'une vraie pile aurait donné beaucoup beaucoup plus.

F

Hors ligne

 

#969 03-07-2010 20:28:14

gresillaud
Membre du forum
Date d'inscription: 25-03-2010
Messages: 66

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Des signaux détectables ne veulent pas dire des signaux permettant un repérage des datations d'arrivées d'ondes nécessaires au calcul d'épicentre et à l'évaluation d'une magnitude classique.

IL FAUT ARRETER de TROMPER les gens en jouant sur les mots.

Avez-vous des datations d'arrivées d'ondes sur ses sismographes éloignés du cas de Seattle ? NON !

Pour le 11-9 : OUI sur tous les cas des séismes new-yorkais.

Le seul cas comparable avec l'approche du LDEO question amplitude du signal est celui du Pentagone qui met en évidence quelques signaux sur des sismographes nationaux mais trop faibles pour détecter un début de datation fiable. Alors il faut arrêter de tromper les lecteurs non avertis !

Tout les jours les sismographes du CEA-DAM et du RéNaSS voit des signaux particuliers dans le bruit de fond mais ils ne peuvent repérer une datation d'arrivée d'onde car ces signaux ne sont pas significatifs. Ils dénotent le passage d'un événement sismique mais ils ne permettent aucune évaluation à eux tout seul. Sans les sismographes locaux mis spécialement pour cet événement, aucune information n'aurait pu surgir de cet événement sismique sur le réseau national.

C'est pourquoi les 2.3 de magnitude ont été évalués après coup à partir de l'ensemble des observations et notamment celles qui étaient locales et tenait compte du cas particulier du type de signaux toujours très faibles que pouvait générer la chute du dôme. Ils n'ont simplement que voulu confirmer la cohérence entre les stations hyper-proches et ce qui parvenait sur quelques stations éloignées.

CELA N'A RIEN A VOIR avec ce que les sismogrammes du WTC ont permis de déterminer car eux même avec peu d'ondes volumiques ont permis des évaluations de magnitude classique QU'IL NE FAUT surtout pas comparer avec celles de Seattle.

FHC vous mélangez des interprétations de signaux. Le LDEO n'a jamais fait référence à ce genre d'évaluation de magnitude propre à une étude particulière qui essaie de retrouver le niveau d'énergie initiale en tenant compte des mesures locales et des conditions du phénomènes.

Faire un comparatif de cela avec le cas du WTC et les données que les stations du réseau national ont mesuré le 11-9 est de l'ESCROQUERIE sismologique pure et simple comme Barety a essayé d'en faire sur d'autres infos (d'ailleurs pas sur le décrochement des rochers) mais je pense que cela relève de votre INCOMPETENCE dans l'interprétation des signaux sismiques.

Vous ne savez jamais comparer ce qui est comparable et après les erreurs avec les données sismiques sur les météorites vous poursuivez avec ce cas de Seattle. Ce cas confirme au contraire le très faible signal perçu à grande distance, tellement faible qu'il permet tout juste un repérage en datation à 12 km émergeant à peine du bruit de fond.

Dans un signal sismique, ce sont les premières ondes qui permettent l'évaluation de la magnitude avec l'amplitude pas la partie qui suit et qui a de plus grandes amplitudes dues aux multiples réflexions dans la croute mais qui même si elle arrive à se distinguer du bruit de fond pendant quelques instants n'est absolument par exploitable à elle seule !

Hors ligne

 

#970 04-07-2010 10:06:16

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

gresillaud a écrit:

Des signaux détectables ne veulent pas dire des signaux permettant un repérage des datations d'arrivées d'ondes nécessaires au calcul d'épicentre et à l'évaluation d'une magnitude classique.

Mais la vous sautez malhonnêtement à une autre question dont on se fout complètement dailleurs. Jusque là vous affirmiez que les signaux ne seraient pas détectables au delà de 20km et maintenant vous virez en cours de route pour nous parler d'évaluation des timings.

Il est évident que si on sait détecter un signal alors on sait détecter aussi à quel moment il se produit (et sinon comment pourrait on associer le signal avec l'implosion du kingdome ce que les sismologues affirment ici sans ambiguité) , c'est débile votre charabia. De plus si on ne sait pas détecter précisément le timing d'arrivée à longue distance , on s'en fout complètement puisque celui ci est déjà évalué très précisément avec les stations plus proches. De plus si on détecte le signal à 200kms alors à 34 kms le signal serait parfaitement identifiable et avec une grande amplitude permettant de mesurer tout ce qu'on veut. L'amplitude sur le graphe jusqu'à 12km n'avait donc pas besoin d'être amplifiée , c'est vous qui racontez le contraire, simplement une connerie de plus que vous inventez au fur et à mesure. C'est débile d'amplifier les signaux en fonction de la distance alors que justement l'intéret d'un tel graphe est de montrer comment le signal s'atténue avec la distance.

Bon j'espère que les gens intelligents maintenant sont fixés sur votre rôle , je crois que je n'ai plus besoin de perdre mon temps ici.

Hors ligne

 

#971 04-07-2010 10:40:29

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Etant donné que les mêmes méthodes ont été appliquées au WTC et au Kingdome puisque dans les deux cas il s'agissait d'estimer une magnitude équivalente en faisant l'hypothèse que dans les deux cas les signaux étaient dus à des chutes de débris.
Etant donné que dans les deux cas ont disposait aussi des signaux de stations sismiques jusqu'à plus de 100 kms (en plus des multiples stations locales
installées exprès pour l'étude du Kingdome)
Etant donné que dans les deux cas on observe un spectre piqué aux basses fréquences attendues?

Les deux magnitudes de 2.3 calculées  sont parfaitement comparables alors que la chute du dôme du Kingdome a été dispersée dans le temps(ce qui a pu réduire l'efficacité sismique d'un facteur 10 à 100) et que son énergie potentielle initiale pour le dôme était déjà 10 fois plus petite que celle d'une tour: bref alors que l'énergie sismique aurait du être 1000 fois plus grande au WTC  pour la pile compacte de la tour, elle a été du même ordre, ce qui prouve que l'efficacité sismique au WTC a été réduite d'un facteur 1000 par la dispersion des débris: aucune pile n'a impacté le bed rock rocheux qui soit dit en passant à un srength tout à fait comparable au granite (qqs 10^8 Pa): page 8 dans

http://www.darksideofgravity.com/schist_strength.pdf

Hors ligne

 

#972 04-07-2010 13:00:05

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Bon alors,

Point faisant consensus entre physiciens et sismologues

1/ Pour faire des vagues de sol il faut une cause initiale... qui libère de l'énergie dans le sol.
Le physicien la nomme Énergie initiale = Ei
Le sismologue appelle ça la magnitude.

PLUS L'ÉNERGIE INITIALE SERA GRANDE ET PLUS LA VAGUE POURRA ALLER LOIN.

Ce point semble faire consensus , bien que Fred semblait affirmer il y a peu, que le fait d'avoir des basses fréquences lisibles sur un sismogramme, suffisait à affirmer que les propagations de vagues pouvaient s'étendre sur des distances supérieur à 100 Km, voir plusieurs centaines de Kms.

Pour ma part, je ne pense pas ça, je persiste à penser que l'ENERGIE INITIALE est le TYPE DE SOL sont les deux facteur principaux et déterminants de la DISTANCE DE PROPAGATION DES VAGUES MESURABLES PAR LES SISMOGRAPHES.

2/ Au moment ou les sismographes  mesurent les vagues de sol qui leur passent sous les fesses, ils mesureront des hauteurs et des longueurs d'ondes  qui seront fonctions de CINQ PARAMÈTRES.
   2.1/ La violence de la cause ou Énergie initiale libérée dans le sol par l'évènement qui va faire bouger le sol, ou magnitude.
   2.2/ La distance du sismographe de l'évènement qui a causé des vagues de sol.
   2.3/ Le type de sol que les vagues traverseront pour aller faire bouger les aiguilles des sismographes.
Si le sol est mou , la vague n'ira pas loin, si le sol est dur , la vague pourra se propager plus loin.
   2.4/ Le Type d'onde
Suivant qu'elles soient causées par un évènement de surface ou de profondeur, les vagues ne se déplacent pas de la même façon.
Selon les précisions apportées par Fred elles ne perdront pas leur énergie de la même façon.

Si elles sont issues d'un évènement en profondeur les ondes se propageront en rayonnant depuis l'épicentre chaque onde est une sphère dont le centre est le lieu de l'évènement cause.

Lorsqu'elles se propagent à la surface du sol les vagues ou ondes sismiques, génèrent des vagues de surface un peu comme le caillou à la surface de l'eau.

Remarque:
Sur son parcours, la vague de sol peut abimer beaucoup le sol si elle a beaucoup d'énergie et qu'elle déforme beaucoup le sol .

2.5/ L'orientation de l'axe de mesure du sismographe par rapport à la trajectoire de la vague qui le fait bouger.
Si l'axe est bien perpendiculaire à la vague elle est mesurée parfaitement.
Si l'axe est en biais par rapport à la trajectoire de la vague la mesure sera déformée par cet angle d'arrivée de la vague sur l'aiguille.

Pour régler ça j'ai cru comprendre que les sismologues mesuraient la vague avec plusieurs axes de relevés de mesures différents est / ouest, nord / sud etc,  et vertical.
Ces mesures suivant plusieurs axes leur permettent de retracer l' amplitude et la fréquence de la vague mais aussi sa trajectoire, ce qui leur permet ensuite de tracer l' axe de cette trajectoire pour définir un épicentre ou  lieu de l'évènement qui a causé la vague.


Point ne faisant pas consensus entre sismologues et physiciens

Gresillaud dit :

Le KingDome de Seattle le jour de sa démolition contrôlée  n'a pas produit un Séisme de 2.3 susceptible d'être perçu à des centaines de Km.

Intuitivement j'ai tendance à être d'accord avec ça , le décalage volontaire des explosions et la chute au sol de débris a été pensé et organisé pour diminuer les conséquences sismiques de cet événement.

Les ondes générées seront principalement des ondes de surface ne disposant que de peu d'énergie initiale, et à priori de ce fait une faible capacité à se propager loin.

FHC, dit autre chose, il dit que il suffit qu'il y ai des basses fréquences pour que leur propagation puisse se faire sur de très longues distances.

Personnelement et intuitivement toujours, je ne pense pas. Une onde de basse  fréquence pour se propager loin aura besoin de beaucoup d'énergie initiale.

Quand mon voisin qui joue de la basse , baisse le volume de son ampli, je ne l'entends plus.

Fred qui a des avis très tranchés pense que tout autre affirmation serait une IMPOSTURE donc forcement proférée par un IMPOSTEUR.

Personnellement, je ne le crois pas .

Il reste à savoir si le Kingdome a pu générer des signaux EXPLOITABLES sur les sismographes situés à plusieurs centaines de Kms.

Compte tenu du peu d'énergie initiale disponible, je ne le pense pas.

Gresillaud ne dit que ça, FHC nous affirme le contraire.

Il suffit de regarder les tracés obtenus ce jour là pour des stations qui seraient de plus en plus éloignées de Seattle, mais je ne sais pas faire ça...


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#973 04-07-2010 22:10:05

gresillaud
Membre du forum
Date d'inscription: 25-03-2010
Messages: 66

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

FHC, je regrette d'avoir employé le mot détectable pour des signaux que je considérais aussi exploitables en même temps que je disais "détectables".
Un signal sismique est exploitable si on peut être sur de déterminer le démarrage des arrivées des ondes (quelques soient le type d'ondes de volumes ou de surface). Vous avez dans la plupart des cas un démarrage des ondes avec une amplitude beaucoup plus faible que celle qui va suivre les secondes suivantes. Elle traduit le signal direct de l'onde, sans aucune accumulation des ondes. Si l'amplitude de ce démarrage est trop faible pour être détecter, même si le maximum d'amplitude du train d'onde est visible, vous ne pourrez l'exploiter pour dater l'événement. C'est comme si sur le signal de la chute du WTC1 vous n'arrivez à deviner dans le bruit de fond que 2 ou 3 sec de la partie la plus ample du signal des ondes de surface... cela ne vous permettra pas de dater, ni d'avoir une idée correct de l'amplitude réelle et donc de la magnitude.
Les exemples sismique du Pentagone peuvent vous parler : vous voyez qu'à des centaines de km des stations perçoivent un signal dans le bruit de fond mais le LDEO s'est gardé de toute datation et de tout calcul d'amplitude parce qu'il sait que ce signal est beaucoup trop tronqué. Et même s'il a des stations plus proches, mêmes celles-ci ne permettent pas de conclure... il aurait fallu des stations extrêmement proche pour être certain d'avoir des démarrages clairs de signal visibles.
Avec Seattle, non seulement ils avaient des stations très proches à moins de 12 km pour garantir un panel de datations fiables, mais en plus, ils avaient fait des tests aussi de tir permettant de mieux calibrer encore leur valeurs et donc de mieux estimer le rendement sismique de ce type d'environnement. Le fait que des signaux à grandes distances étaient encore visibles confirmaient la magnitude estimée à partir des gabarits réels expérimentaux mais ils ne permettaient aucun calcul en eux-mêmes. Si vous avez compris cela, vous avez compris de travers.
Et des signaux de 0.2 à 0.4 Hz n'ont rien d'exceptionnel pour des sismographes classiques de réseaux nationaux. Si ces signaux à 100 ou 200 km étaient exploitables, l'USGS auraient tout de suite fournir les informations. Ce n'était pas le cas comme avec le Pentagone. Les données nationales du cas de Seattle sont donc inexistantes car les sismogrammes avec des siganux non exploitables.
Cela signifie au final que le rendement sismique du cas Seattle est relativement faible, on s'approche probablement des 0.3% voir moins.
Et si les réseaux nationaux avaient eu la chance d'avoir 2 ou 3 stations très proches de Seattle (<15 km), ils auraient pu exploiter les signaux et évaluer une magnitude de moins de 1 avec les formules adaptées à ces réseaux qui ne tiennent pas compte du faible rendement sismique et qui au contraire tienne compte par défaut d'une source souterraine (plutôt 10% de rendement).
Pour le cas le plus fort sismiquement du WTC (Chute du WTC1), une étude similaire bénéficiant des datations de sismographes hyper-proches (comme ceux que le cachotier Protec aurait pu fournir et exploiter) permettrait d'obtenir également de meilleurs paramètres pour le calcul de la magnitude et aurait certainement augmenter les 2.3 trouvés...

La magnitude est une valeur sans unité permettant de donner un ordre d'idée sur une échelle logarythmique la plus proche possible de l'énergie source. Plus on en sait sur le rendement sismique réel aux différentes distances, plus on sait calibrer les meilleurs paramètres pour cette magnitude.

A défaut d'avoir cette information, on doit se contenter de ce que peuvent fournir les réseaux nationaux... mais seules les comparaisons à conditions de mesures équivalentes sont scientifiquement valables pas les comparaisons basées sur des cas aux qualités d'informations complètement différentes.

Donc se précipiter sur les mots "magnitude 2.3" du rapport de Seattle pour en échafauder toute une théorie spéculative sur le cas WTC est une grosse maladresse.

Le point intéressant est effectivement la mise en évidence d'un meilleur rendement sismique pour les signaux entre 0.2 et 0.4 Hz que pour des fréquences plus hautes ou plus basses dans le cas de Seattle. Mais absolument hors de question de parler de 10% pour Seattle (ou pour WTC d'ailleurs)... la faiblesse des signaux a bien confirmé le faible rendement sismique et cela aussi par les tirs de calibration...! Rien de plus normal pour des phénomènes sources non confinés et pas en profondeur.
On est plus bas encore que les 1 Hz du WTC... mais à défaut d'avoir des stations plus proches que PAL, et de ne pas connaître suffisamment bien le rendement sismique pour ce type d'événement au sol, il ne faut pas en déduire que les hautes fréquences étaient négligeables dans les événements sources du WTC. Le fait d'avoir en revanche des datations incompatibles avec les événements "impacts" et "chutes" montrent l'origine artificielle très probablement très proche du sol, voir en sous-sol des phénomènes sismiques.

Hors ligne

 

#974 05-07-2010 00:41:11

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

f6 a écrit:

FHC, dit autre chose, il dit que il suffit qu'il y ai des basses fréquences pour que leur propagation puisse se faire sur de très longues distances.

La différence entre ce que Fred dit et ce que Gresillaud dit , c'est que ce que Fred dit c'est en fait dans tous les cours de base de sismologie tandis que ce que Gresillaud dit est inventé au fur et à mesure par Gresillaud.

f6 a écrit:

Personnelement et intuitivement toujours, je ne pense pas. Une onde de basse  fréquence pour se propager loin aura besoin de beaucoup d'énergie initiale.
Quand mon voisin qui joue de la basse , baisse le volume de son ampli, je ne l'entends plus.

La seule question pertinente que tu as étrangement oublié c'est  à énergie initiale égale laquelle ira plus loin: la basse ou haute fréquence ?

f6 a écrit:

Fred qui a des avis très tranchés pense que tout autre affirmation serait une IMPOSTURE donc forcement proférée par un IMPOSTEUR.Personnellement, je ne le crois pas .

Ben si un mec m'explique sur 50 lignes par A+B que le signal ne pouvait pas être détecté au delà de 20 km , je dis bien détecté et pas exploité, et que par ailleurs je trouve une référence ou il est précisé que les sismos de la région ont détecté le signal jusqu'à 200 km, alors il est clair que ce mec est un imposteur.

f6 a écrit:

Il reste à savoir si le Kingdome a pu générer des signaux EXPLOITABLES sur les sismographes situés à plusieurs centaines de Kms.

Ben non ce n'est pas du tout la question pertinente: la question était de savoir s'il était détectable à longue distance et que l'imposteur essaye maintenant de la changer en une autre question dont on se fout complètement car si le signal est détectable à 200 km alors à 20km il avait une énergie 10 fois plus grande sur les sismos, énorme et facilement utilisable pour déterminer précisément tout ce que l'on veut à partir de sismos à 20 30 40 , 100 kms



f6 a écrit:

Compte tenu du peu d'énergie initiale disponible, je ne le pense pas.
Gresillaud ne dit que ça, FHC nous affirme le contraire.
Il suffit de regarder les tracés obtenus ce jour là pour des stations qui seraient de plus en plus éloignées de Seattle, mais je ne sais pas faire ça...

ben non gresillaud n'avait  jamais dit ca jusqu'à ce que je lui mette le nez dans sa merde
et maintenant il saute sur une autre connerie. Car si on détecte le signal à 200 km on peut aussi l'exploiter sur toutes lkes stations entre 20 et 100 kms et je suis quasi certain qu'on peut même l'exploiter à 200 kms même si ca on s'en fout puisque les stations auxquelles il est fait référence en ce qui concerne le 11/9 en tout cas, ne sont pas si éloignées. De connerie en connerie je sais qu'il peut aller très loin et entraîner beaucoup de monde , enfin ce qui veulent bien se laisser entrainer en tout cas!

Hors ligne

 

#975 05-07-2010 11:08:57

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Voici les sismogrammes enregistrés pour le Kingdome depuis QAW à moins de 10km de Seattle jusqu'à RPW à 200 km en passant par BHW à ~ 30 km (comparable à distance PAL - WTC)

http://www.pnsn.org/WEBICORDER/KINGDOME/kd2.gif

Vous pouvez localiser toutes ces stations sur la carte :

http://www.pnsn.org/SMO/STA/stamaps.html

Tous ces sismogrammes sont parfaitement exploitables pour estimer une magnitude. ce n'est que pour l'heure d'origine qu'il vaut mieux travailler au plus près de la source à cause d'éventuelles dispersions affectant le train d'ondes.

Mais je rappelle que la discussion qui nous occupait ne concernait que la magnitude et que selon l'imposteur il était illusoire de pouvoir détecter quoi que ce soit au delà de 20km. lol

je rappelle qu'une magnitude n'est liée qu'à l'énergie à la source et qu'indépendamment de la distance et donc des effets de l'atténuation toutes les stations ou l'on détecte sans ambiguité le signal au dessus du fond doivent donner la même magnitude si la méthode appliquée est correcte.

F H-C

Hors ligne

 

#976 05-07-2010 11:37:27

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Imposteur... Misère... roll

Est-ce que tu rends compte que, indépendamment de la question de savoir qui a raison ou tort entre toi et Gresillaud, tu es devenu largement aussi insupportable que Quirant?

Pourquoi Diable, faut-il toujours accuser de malhonnêteté ceux qui ne sont pas d'accord avec toi?

Certes c'est un sujet sensible très exposé à la désinformation volontaire mais de ce que j'en connais, c'est également un sujet complexe et cette complexité est accrue par la relative pauvreté des informations dont dispose le public qui ouvre la voie à des interprétations qui ne sont pas toujours conciliables et qui peuvent par conséquent générer des controverses saines, c'est à dire absentes de la volonté de désinformer...

Bientôt, on ne te lira même plus, tant ces accusations que tu portes sont insupportables!

Dernière modification par charmord (07-07-2010 06:08:46)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#977 05-07-2010 16:13:37

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Tentative de synthèse...

FHC a écrit:

Le Kingdome a été sectionné en morceaux par des explosifs et ces débris n'ont pas chutté tous en même temps mais sur une longue durée tout ceci ayant été concu et préparé exprès pour en minimiser l'impact sismique (un défi selon les ingénieurs chargés de la démolition). Donc comme le prouve le signal produit par l'implosion du Kingdome, la chute de débris dispersés (même pas une pile) peut parfaitement avoir donné le signal sismique enregistré au WTC tandis qu'une vraie pile aurait donné beaucoup beaucoup plus.

@ Bazant, Mooréa , Barety,  georges, nICOLAS et leurs très nombreux complices internationaux ....

Quatre scientifiques ou étudiants francophones, par des moyens et méthodes différentes ont aboutis aux conclusions suivantes:

- Aucun signal sismique enregistré le 11 Septembre 2001 ne permet de confirmer la frauduleuse théorie de Bazant.
Aucun impact au sol d'une quelconque pile compact de débris n'a été enregistrée par les sismographes.


- Les signaux enregistrés par les sismographes ce jour là:

N'ont pas été rendus public pour une large part d'entre eux, et en particulier des enregistrements très proches de la source.
Cette dissimulation est déjà un aveu de culpabilité...

Ceux qui ont été rendus public on fait l'objet de manipulations pour tenter"d'harmoniser" les données, la méthodologie "d'harmonisation" utilisée n'a pas été rendue public et reste introuvable à ce jour, ce fait est un autre aveu de culpabilité.

Les tentatives du LDEO sont restées vaines et malgré les manipulations, dissimulations  et  fraudes successives  auront permis à des sismologues de mettre en évidence des explosions sur les sismogrammes.


Ces faits viennent conforter les affirmations et preuves déjà détenues par le truth movement.

Les tours du WTC ont étés démolies par une technologie humaine et un apport d'énergie.

Les explosions sont confirmées non seulement par de multiples témoignages, mais également par de nombreuses images indiscutables.

- Des vibrations de pieds de caméras.
- Des images directs de flash lumineux d'explosions sur les façades des tours.
- Des souffles d'explosions visibles et enregistrés dans les rues par de nombreux vidéastes amateurs, montrant des "geisers" sortant des égouts.
- Des témoignages directs de journalistes.
- Des images des freres Naudet dans le hall  des tours.
- Des témoignages de pompiers et sauveteurs.

Malgré les tentatives de dissimulation de ces faits indiscutables depuis neuf ans, la vérité émerge et continuera de se répandre.

Toutes les tentatives de dissimulation de cet odieux crime contre l'humanité resteront vaines.

Tous les complices de ces tentatives de dissimulation devraient réfléchir au sens de l'histoire en marche.

Le vent a tourné et continuera à souffler dans le sens de la VÉRITÉ. 

Les coupables finiront par être démasqués et condamnés, les soldats restés fidèles "au pied du rempart"  qui menace de s'effondrer, devraient méditer ces questions...

Seuls les imbéciles ne changent jamais d'avis !

Edit:
Le silence récent de Mooréa est plutôt un bon signe...
Jusqu'à quand ?
Je lui réitère ici pour la xème fois mon défi de débat public avec les ingénieurs de son choix, je ne réclame que l'équité comptabilisée du temps de parole.

Dernière modification par f6 (05-07-2010 23:23:12)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#978 05-07-2010 20:13:45

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

charmord a écrit:

Imposteur... Misère... roll

Est-ce que tu rends compte que, indépendamment de la question de savoir qui a raison ou tort entre toi et Gresillaud, tu es devenu largement aussi insupportable que Quirant?

Pourquoi Diable, faut-il toujours accuser de malhonnêteté ceux qui ne sont pas d'accord avec toi?

Certes c'est un sujet sensible très exposé à la désinformation volontaire mais de ce que j'en connais, c'est également un sujet complexe et cette complexité est accrue par la relative pauvreté des informations dont dispose le public qui ouvre la voie à des interprétations qui ne sont pas toujours conciliantes et qui peuvent par conséquent générer des controverses saines, c'est à dire absentes de la volonté de désinformer...

Bientôt, on ne te lira même plus, tant ces accusations que tu portes sont insupportables!

Le plus insupportable pour moi c'est après avoir résisté tant de mois (voire d'années) à l'évidence, c'est d'être obligé d'admettre que Gresillaud et Rousseau sont des imposteurs (à la suite d'autres très probables comme Jones et même peut être Gage) et que probablement la majeure partie de ceux qui s'expriment bruyamment sur le sujet au sein même du mouvement reopen également.

Incroyable la phrase de M6 qui cherche encore à mettre sur le même plan les pseudo démonstrations toutes plus débiles les unes que les autres de ces deux imposteurs avec les miennes!! 
Incroyable que tu n'arrives pas à ouvrir les yeux sur l'évidence.
Je te rappelle que Gresillaud a affirmé ici de façon répétée et en le justifiant longuement qu'aucun enregistrement du réseau national n'avait détecté le signal du Kingdome au delà de 20 kms!! Demande toi au moins comment il est possible de proférer de telles conneries avec un tel applomb. Effectivement il ne m'a pas été si facile de trouver cette page avec tous ces enregistrements sismiques, sans doutes est ce la raison pour laquelle les imposteurs ont cru pouvoir rouler tout le monde dans la farine sans crainte d'être contredits.

F

Si vous n'étiez que des faignasses je vous raconterais volontiers cette histoire:

C'est l' Histoire des deux fainéants, Dupond et Dupont qui s'attardent au lit un dimanche matin et se font des films à propos du temps qu'il doit faire dehors. Ce rayon de lumière qui perce à travers les volets en dit long... il fait sans doute une journée splendide dit l'un. Tu as raison d'ailleurs j'entends les voisins, et j'ai remarqué qu'ils ne se lèvent tot le we que quand il fait beau dit l'autre.

La dessus FHC entre dans la chambre et ouvre les volets: dehors il pleut.

FHC:  Vous voyez si vous vous bougiez le cul vous seriez fixés

D&D : FHC tu es vraiment insupportable! tu ne supportes pas que l'on ne soit pas d'accord avec toi!

Hors ligne

 

#979 05-07-2010 20:47:48

fyoul
Administrateur
Lieu: Tours
Date d'inscription: 01-12-2008
Messages: 790

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

henryco a écrit:

Le plus insupportable pour moi c'est après avoir résisté tant de mois (voire d'années) à l'évidence, c'est d'être obligé d'admettre que Gresillaud et Rousseau sont des imposteurs (à la suite d'autres très probables comme Jones et même peut être Gage) et que probablement la majeure partie de ceux qui s'expriment bruyamment sur le sujet au sein même du mouvement reopen également.

(...)

F

Si vous n'étiez que des faignasses je vous raconterais volontiers cette histoire:

C'est l' Histoire des deux fainéants, Dupond et Dupont qui s'attardent au lit un dimanche matin et se font des films à propos du temps qu'il doit faire dehors. Ce rayon de lumière qui perce à travers les volets en dit long... il fait sans doute une journée splendide dit l'un. Tu as raison d'ailleurs j'entends les voisins, et j'ai remarqué qu'ils ne se lèvent tot le we que quand il fait beau dit l'autre.

La dessus FHC entre dans la chambre et ouvre les volets: dehors il pleut.

FHC:  Vous voyez si vous vous bougiez le cul vous seriez fixés

D&D : FHC tu es vraiment insupportable! tu ne supportes pas que l'on ne soit pas d'accord avec toi!

Je pense FHC que tu es un agent infiltré de la DGSE, dont le rôle est de faire perdre du temps et de fatiguer les truthers, et qui tente de nous ridiculiser en piquant des "colères" contre Reopen911 et ce plus ou moins en public. Bien entendu, tu es rémunéré pour ça.

Voilà FHC, je te retourne les arguments que tu nous balances en permanence. Ca te fait quoi ? Plaisir, pas plaisir ? Rire ? Jaune ? Tu t'en balances ? C'est "ridicule" ? "Bidon" ? Y'a pas plus honnête que toi ?

Qd est-ce que tu accepteras les gens tels qu'ils sont, et non pas tels que tu voudrait qu'ils soient ? Retournes ta colère contre ceux qui ne se bougent pas le cul, plutôt que contre Reopen911, qui AMHA, est constitué de gens bosseurs, et qui souhaitent faire éclater la vérité tout autant que toi (mais qui peut-être, savent faire passer leur égo en second plan, et écouter les autres, de temps en temps).

Merde quoi à la fin... (désolé pour ce HS) neutral


Administrateur du forum
Groupe local Tours

Hors ligne

 

#980 05-07-2010 21:15:05

Tree-Tree
Membre du forum
Date d'inscription: 10-09-2008
Messages: 2760

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Je sens comme une légère parano de ta part, FHC. roll

Pourquoi cette agressivité ? Et pourquoi conclure à une sorte de sous-complot ?

Dernière modification par Tree-Tree (05-07-2010 21:18:09)

Hors ligne

 

#981 05-07-2010 21:38:27

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Un peu de courtoisie et de gentillesse dans ce monde de brutes seraient les bienvenus. Nous ne sommes pas adversaires mais partenaires.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#982 05-07-2010 21:42:56

Calixte
Invité

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Voilà, tout est dit.

Alors, les règlements de compte, c'est par mp.

 

#983 07-07-2010 03:15:58

gresillaud
Membre du forum
Date d'inscription: 25-03-2010
Messages: 66

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

FHC,

Parmi tous ses sismogrammes, j'aimerais que vous indiquiez le repérage des arrivées d'ondes pour bien montrer que ces signaux sont tous parfaitement exploitables... l'USGS ne l'a pas fait, n'a pas pu fournir de datations sur ses sismographes en permanence installés, n'a pas pu calculer de magnitude... bref, exploitez les signaux des sismographes éloignés (pas ceux à moins de 20 km installés pour l'étude et eux exploités) comme vous croyez que cela est possible... moi je ne peux pas, l'USGS non plus.... alors allez-y si vous pensez que tout cela est aussi simple ! Je n'ai encore rien vu de vos travaux la-dessus, ni des autres. Vous affirmez sans preuve, sans données. Vous croyez impressionner avec quelques signaux mais cela ne veut pas dire détecter, exploiter et calculer.
Pour le 9-11, on a aussi des sismographes très éloignés avec quelques signaux qui s'agitent au bon moment, mais, ils ne sont pas exploitables, c'est con non !
Trouver une étude plus poussée qui en parle, si vous pensez que cela est évident.
Et pour extrapoler entre 200 km et 20 km, prenez l'exemple de la station MVL pour le 9-11. Elle à des signaux très élevé à très grande distance (400 km), les sismologues du LDEO n'osent les prendre en compte, et pourtant ils pourraient être liés aux événements...  et ce n'est pas pour autant qu'ils ont trouvé des stations à mi-distance avec des signaux exploitables.
Votre logique ne repose que sur de la spéculation, que sur des amalgames, sur des extensions de raisonnement... jamais sur des faits mesurés.
Qui serait l'imposteur en matière scientifique, s'il y en avait un ?

Si le rapport de Seattle dit que ces signaux à 200 km n'ont pas pu être exploités et que l'étude n'a pu travailler que sur les stations à moins de 15 km, et pas celle des réseaux nationaux, d'après vous, qu'elle en est la raison ?

Ils voulaient dans ces tests sismiques dénigrer vos certitudes pour ne pas déranger dans le cas du 9-11 la théorie de Bazant que vous croyez pouvoir démolir avec une méthode sismologique spéculative ?

Avec une telle méthode, basée sur aucune mesure réelle mais uniquement une approche par l'absurde spéculé, Bazant peut être tranquille !

Etes vous conscient de la faiblesse de votre raisonnement sismologique pour attaquer la théorie de Bazant ?

Votre approche nécessite, si elle se veut un minimum pertinente, l'accès aux données sismiques de Protec par exemple permettant d'espérer un meilleur effet sismique à proximité... et des cas réels comparables ne laissant aucun doute...

Vous avancez depuis le début 10% de rendement sismique pour ces cas de séismes au sol.... aucune référence, aucune preuve, mais seulement votre croyance basée probablement sur une autre partie de la physique dans un autre domaine. Et tous les cas d'étude de séisme au sol non confiné se situe entre 0.3 et 1% de rendement sismique grand maximum. Celui de Seattle le confirme. Que puis-je de plus....?

Hors ligne

 

#984 07-07-2010 05:41:10

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Bah,

Aprés ces éclaircissements des arguments et positions de chacun, la controverse entre truthers, semble donc pouvoir se résumer à des pinaillages sur la valeur d'un rendement sismique, et l'emploi d'un adjectif...

Synthèse:

Je détecte là une  belle opportunité exploitable de mettre fin à un débat devenu pour ce qui me concerne ... improductif  ...! cool

Dernière modification par f6 (07-07-2010 05:48:01)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#985 07-07-2010 16:03:46

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Pole, je n'ai pas le temps de réfléchir à la nouvelle hypothèse qui est la tienne du ralentissement par la pression de l'air car il s'agit là de la physique de dessin animé: aussi pertinent que quand le loup qui poursuit Bip-Bip continue à courrir dans le vide au delà de la falaise. Comment peux tu seulement nous soumettre un truc pareil, tu veux te mettre à l'école Gresillaud ou quoi ?
Ce qui compte c'est évidemment la densité et la section des matériaux susceptibles d'absorber de l'énergie par déformations: l'acier et le béton ... pas l'air! ton truc est ridicule!

neutral
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/81/Gas_damper_mov.gif
A : béton + métal
F : air
Dans le cas du WTC, évidemment, le tout est mélangé. Mais ça ne change strictement rien.
La seule possibilité pour que ce phénomène n'apparaisse pas est que l'air s'échappe sur les côtés.
Sauf que ce n'est pas ce qui a été observé. Ou alors, après ce processus, il restait environ 50 000 m³ d'air.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#986 07-07-2010 16:14:31

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Pole, c'est quoi cette histoire de compression de l'air ?


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#987 07-07-2010 18:00:57

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

kikujitoh a écrit:

Pole, c'est quoi cette histoire de compression de l'air ?

Pole aime bien nous pomper l'air...avec des relances qui ne mènent nulle part.

On se fout de l'impact de l'effet parachute sur la chute du toit du kingdome...

Ce qui est discuté est la capacité de ce qui a été produit a partir de l'Energie initiale disponible pour propager des ondes plus ou moins loin ....

On sait pertinemment que ce qui a été fait au Kingdome a été pensé pour diminuer l'impact sismique de l'évènement.

Ce fait est beaucoup plus important que l'effet parachute se posant au sol en chassant l'air .

Pole nous parle de ça, sans que l'on sache bien à quoi ça sert d'en parler dans cette discussion....

Dernière modification par f6 (08-07-2010 00:03:25)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#988 07-07-2010 23:12:12

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Ambiance sur ce fil hmm


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#989 08-07-2010 00:12:34

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

kikujitoh a écrit:

Pole, c'est quoi cette histoire de compression de l'air ?

D'après la VO (Bazant) la densité des décombres et de 1.0 et celle du béton 1.5 à 1.76 ; donc en supposant que les débris sont composés de béton de densité 1.5 et d'air, ça donne 30 % d'air soit ~ 50 000 m³.
Ça, c'est ce qu'il reste au repos.
Donc l'idée, c'est que les 200 000 tonnes qui auraient impactées à 50 m/s le sol auraient été amorties par la compression de l'air contenu dans les débris (les débris stoppent quand la pression de l'air atteint 50 bar si j'ai bien calculé).
Il en résulte une oscillation bien connue des physiciens (type masse/ressort) à la différence près que la masse est de 200 000 tonnes.
L'amortissement que j'ai obtenu par fit de la courbe indiquée plus haut en exp(-0.13*t) indique que la moitiée de l'énergie est dissipée en 5.3 s ce qui est beaucoup plus long que pour le Kingdome (d'où un rendement moins élevé).

On voit clairement des tremblements, de la même manière qu'au WTC. J'essaierais de voir la courbe que ça donne.

charmord : +1 roll


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#990 08-07-2010 12:30:43

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Thanks Pole, good job.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#991 08-07-2010 19:42:52

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Pole a écrit:

kikujitoh a écrit:

Pole, c'est quoi cette histoire de compression de l'air ?

D'après la VO (Bazant) la densité des décombres et de 1.0 et celle du béton 1.5 à 1.76 ; donc en supposant que les débris sont composés de béton de densité 1.5 et d'air, ça donne 30 % d'air soit ~ 50 000 m³.
Ça, c'est ce qu'il reste au repos.
Donc l'idée, c'est que les 200 000 tonnes qui auraient impactées à 50 m/s le sol auraient été amorties par la compression de l'air contenu dans les débris (les débris stoppent quand la pression de l'air atteint 50 bar si j'ai bien calculé).
Il en résulte une oscillation bien connue des physiciens (type masse/ressort) à la différence près que la masse est de 200 000 tonnes.
L'amortissement que j'ai obtenu par fit de la courbe indiquée plus haut en exp(-0.13*t) indique que la moitiée de l'énergie est dissipée en 5.3 s ce qui est beaucoup plus long que pour le Kingdome (d'où un rendement moins élevé).
4px8KLdjbvA
On voit clairement des tremblements, de la même manière qu'au WTC. J'essaierais de voir la courbe que ça donne.

charmord : +1 roll

Pole , le jour ou tu obtiens 50 bars de pression avec une pile de débris tu nous feras un film ...


Ce qui est curieux avec tes interventions qui ne mènent nulle part, c'est que tu nous ressuscite toujours un argument pro VO au passage en essayant de lui donner du crédit... curieux ...vraiment curieux...


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#992 08-07-2010 19:51:32

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

f6 a écrit:

Pole , le jour ou tu obtiens 50 bars de pression avec une pile de débris tu nous feras un film ...

Le jour où tu verras 500 GJ en action pendant quelques secondes et sans explosifs, tu nous feras un film.

Ah, et puis tu as oublié de citer un pro-VO qui dit la même chose que moi.

Dernière modification par Pole (08-07-2010 19:52:00)


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#993 09-07-2010 03:32:43

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Pole a écrit:

f6 a écrit:

Pole , le jour ou tu obtiens 50 bars de pression avec une pile de débris tu nous feras un film ...

Le jour où tu verras 500 GJ en action pendant quelques secondes et sans explosifs, tu nous feras un film.

Ah, et puis tu as oublié de citer un pro-VO qui dit la même chose que moi.

Ben tu sais le coup de pompe qui fait des squibs, ...ça fait longtemps que l'on en avait plus entendu parler...

C'est bien toi qui nous ressuscite la pompe à vélo du WTC...là tout de suite ? Non ?

On parlait de sismique sur ce fil pas des 50 bars de pression générés par ... les calculs de Pole ...

Encore une fois tu nous affirmes des trucs sans la moindre démonstration, encore une fois tu interviens sur ce fil en HS , mais curieusement personne ne semble être dérangé.

Pole a écrit:

L'amortissement que j'ai obtenu par fit de la courbe indiquée plus haut en exp(-0.13*t) indique que la moitiée de l'énergie est dissipée en 5.3 s ce qui est beaucoup plus long que pour le Kingdome (d'où un rendement moins élevé)

Une société savante à lui tout seul ce Pole il nous affirme en deux phrases que la pompe à vélo du Kingdome était  moins efficace que celle du WTC ...

De l'art d'affirmer tout et son contraire!

Entre catastrophisme et charlatanisme insidieusement répandu, le Coeur de Pole balance...

Dernière modification par f6 (09-07-2010 03:58:39)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#994 09-07-2010 08:49:36

Calixte
Invité

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Merci de baisser d'un ton.

 

#995 09-07-2010 10:29:02

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

f6 a écrit:

Ben tu sais le coup de pompe qui fait des squibs, ...ça fait longtemps que l'on en avait plus entendu parler...

C'est bien toi qui nous ressuscite la pompe à vélo du WTC...là tout de suite ? Non ?

Ce dont il parle n'a rien à voir avec les squibs ou un verrin qui se déplacerait dans le bâtiment étanche.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#996 09-07-2010 13:17:14

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

kikujitoh a écrit:

f6 a écrit:

Ben tu sais le coup de pompe qui fait des squibs, ...ça fait longtemps que l'on en avait plus entendu parler...

C'est bien toi qui nous ressuscite la pompe à vélo du WTC...là tout de suite ? Non ?

Ce dont il parle n'a rien à voir avec les squibs ou un verrin qui se déplacerait dans le bâtiment étanche.

Ben si kiku,
Pole nous affirme que selon ses savants calculs dont il se garde bien de nous donner le détail....

Le kingdome serait freiné dans sa chute par la compression del'air...

Tout comme le WTC dont la chute des débris serait stoppé net , AVANT D'IMPACTER LE SOL, lorsque  une pression de 50 bars générée par un miracle divin, aurait créé un matelas d'air amortisseur....

Selon ses prouesses calculatoires bien sur  ...

kiku,
Si tu n'appelle pas ça la résurrection de la théorie de la pompe à vélo,  ...moi si !

Merci à Pole pour son argumentaire de pataphysique, au service de cette théorie foireuse, soutenue par Mooréa himself ...

FHC a raison quand il répond à Pole que ses hypothèses sont de la pataphysique de dessin animé ou les loups galopent dans le vide sans tomber, comme Jesus marche sur l'eau...

Dernière modification par f6 (09-07-2010 13:21:14)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#997 13-12-2010 17:59:58

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#998 08-12-2011 02:14:08

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Rajor écrit cela en post #1

Traduction a écrit:

Relevé sismique original et celui de la commission officiel ( impact de l'avion )
Table 1           
AA Flt 11           
2001    LDEO    8:46:26    Original seismic
2004    Commission    8:46:40    (14 seconds difference)
UA Flt 175           
2001    LDEO    9:02:54    Original seismic
2004    Commission    9:03:11    (17 seconds difference)


On sait que la FAA a suivi les avions par les radars de Boston, NY, WDC, et Cleveland.
Tous les relevé radar étaient enregistés au UTC. Tous ces relevé ont été fait avec les radars primaires ( ceux au sol ) qui sont précis à la seconde près. Aussi un controleur aérien a dit à la commission que le timing était vérifié par toutes les stations radars coordonné au UTC. La commission a dit qu'elle avait l'heure des impacts. Il n'y a aucun doute possible : le vol AA11 s'est écrasé à 8:46:40 et le vol UA 175 à 9:03:11
Si les avions se sont écrasés à cette heure ci : la questions est : Qu'est ce qui à causé les relevé sismic du LDEO 14 et 17 secondes plus tôt ? Qu'est ce qui à causé ces signaux sismics ??

J'aurais bien une idée, pas garantie 99.9999% certified by the truth mouvement mais... BBBBIIIIIPPP.

Dernière modification par GTO (08-12-2011 03:11:53)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#999 08-12-2011 02:52:09

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

Allez, c'est reparti pour un tour...

Le Dr. André Rousseau a expliqué qu'il n'était pas possible que des avions produisent de signal sismiques observable d'aussi loin. Seulement du bruit sismique tout au plus. D'après son expertise, ce sont de puissant explosifs en sous-sol.

André Rousseau a écrit:

[L]a percussion d’un Boeing sur les tours peut-elle générer des ondes sismiques ? La transformation de l’énergie cinétique en ondes sismiques aurait un sens si l'on avait affaire à la percussion entre deux corps pleins, solides et indéformables. Dans ce cas l'énergie cinétique du corps en mouvement serait en partie transformée en chaleur et le reste transmis au corps percuté sous la forme de vibrations, donc d'ondes sismiques. Or, ici, ce n'est pas le cas, parce qu'on a affaire à deux corps creux et déformables. Lors de la percussion, l'ensemble de l'énergie est transformé en chaleur et déformation des enveloppes. Et au cas où il resterait un peu d'énergie mécanique, les ondes créées dans l'enveloppe percutée seraient vite dissipées par l'absence de continuité de cette enveloppe alvéolaire. La condition nécessaire pour qu'une percussion crée néanmoins des ondes sismiques serait la percussion directe des colonnes centrales par un corps plein ; or même si un réacteur de Boeing a réussi à heurter la colonne centrale, c'est avec une énergie amortie par la traversée de l'enveloppe. En conclusion, même si dans ce cas une onde sismique a été créée dans une colonne métallique, elle a atteint le sol au plus sous forme de bruit, et comme le passage métal-roche est une réfraction qui absorbe de l'énergie, il ne reste plus grand-chose pour la propagation dans le sol !!

http://www.reopen911.info/11-septembre/ … r-article/

Tiens, donc des explosifs ?

André Rousseau a écrit:

Dans la mesure où (1) les ondes sismiques ne sont créées que par des impulsions brèves, et (2) les basses fréquences sont associées à une énergie (magnitude) qui est comparable à celle d’un séisme instrumental, ces ondes révèlent indubitablement une origine explosive. Même si la percussion par les avions et la chute des débris des Tours sur le sol ont pu générer des ondes sismiques, d’une part leur magnitude a été insuffisante pour être enregistrée à 34 km, et d’autre part elles ne pouvaient qu’être homogènes.

http://www.reopen911.info/11-septembre/ … -rousseau/

Loupé GTO, pas de No Plane dans les relevés sismiques. Mais bien essayé.

Dernière modification par kikujitoh (08-12-2011 03:01:27)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#1000 08-12-2011 03:17:08

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Preuve d'explosifs par relevé sismique

http://www.ldeo.columbia.edu/LCSN/Eq/wtc_pal_ehe_500.gif



[EDIT] pour y voir plus clair
Relevé sismique original et celui de la commission officiel ( impact de l'avion )
Table 1           
AA Flt 11           
2001    LDEO    8:46:26    Original seismic
2004    Commission    8:46:40    (14 seconds difference)
UA Flt 175           
2001    LDEO    9:02:54    Original seismic
2004    Commission    9:03:11    (17 seconds difference)

So what is it? Is it a clue? from when? from september.

Dernière modification par GTO (08-12-2011 03:39:41)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr