ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 18-12-2007 17:48:29

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Comment les Tours ont eté Démolies

Je trouve que cette étude est la meilleur explication techniquement pour comment les tours furent démolies.

http://gordonssite.tripod.com/id2.html

EDIT: Cette étude a été entièrement traduite sur le wiki par Keussèje.


De plus, je dirais que c'est impératif qu'on le traduise car la version officielle ne peut expliquer aucun de ces phénomènes.

Voici quelques images...

la section du haut est écrasée d'abord
http://img530.imageshack.us/img530/426/20030000ss4.jpg http://img297.imageshack.us/img297/4762/20030101jv1.jpg
http://img297.imageshack.us/img297/6118/20030120fj7.jpg http://img297.imageshack.us/img297/9194/200301202dy3.jpg


la photographie d'Aman Zafar du survie du noyau
http://img530.imageshack.us/img530/8342/southcorestandsvw9.gif

Les 23 colonnes le plus l'intérieur de toutes les colonnes
http://img530.imageshack.us/img530/4516/wtc2amanzafar41gb6.jpg


la dissociation du soutien d'horizontale
Les bouts de ces sections des colonnes ont une apparence lumineuse et ils émettent et traînent de la fumée pendant qu'ils tombent
http://img53.imageshack.us/img53/1577/d5qd0.jpg


un bout d'un colonne du tas de débris
http://img53.imageshack.us/img53/6412/handsjpgw300h225ow6.jpg


Voici une traduction préliminaire. Désolée d'avance. Quelqu'un veut m'aider?

Il explique que la démolition des tours était fait dans 4 étapes

Étape 1 : a affaibli la structure en attaquant la structure fondamentale centrale, dissociant la structure entière à un niveau au dessous de l'impact

Étape 2 : a commencé l'effondrement de la structure de périmètre en attaquant les quatre coins des tours sur deux étages.

Étape 3 : a progressé l'effondrement en dissociant le plancher aux connexions de colonnes périmètre et deux lignes verticales de plaques spandrel à chaque coin de la tour, et par les assauts continuelle sur les coins comme dans l'étape 2.

Étape 4 : a complété l'effondrement en attaquant la structure fondamentale centrale qui resté aux niveaux plus bas en dissociant les soutiens d'horizontale.

Quelques détails importants à savoir afin de comprendre l'effondrement.

1/  La structure de périmètre pourrait porter toute la masse verticale au-dessus de lui facilement. Donc l'effondrement immédiat n'arriverait même pas en cas d'un échec du noyau à porter la masse.

2/  De même, les coins des murs de périmètre seulement pourraient soutenir théoriquement la masse verticale totale au-dessus d'eux. Les coins peuvent être considérés comme la partie la plus rigide et la plus forte d'une structure. Quand des bâtiments se sont tombé ou démoli, Un des coins est souvent intacte.

3/  La conception des tours était tel que les floor trusses connecté vers les façades de la structure fondamentale rectangulaire pour connecter seulement avec les colonnes périmètre mi-mur. Les floor trusses qui portaient les sections de plancher dans chaque coin n'ont pas été directement connectées du périmètre au noyau, mais plutôt du périmètre à une armature de transfert et puis au noyau.

L'importance de cela est que si le noyau a tiré vers le bas il agirait seulement par les planchers à une proportion des colonnes périmètre - ceux au milieu de chaque mur dans le noyau.

Les colonnes périmètre autour les coins, ceux hors le noyau, ne seraient pas connecté via les planchers directement au noyau, mais via les planchers via l'armature de transfert au noyau, et serait donc affecté moins par une force causée par le mouvement descendant de la structure fondamentale (du noyau).

Dernière modification par DJDaveMark (19-09-2008 10:53:53)

Hors ligne

 

#2 18-12-2007 22:40:07

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Excellent


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#3 19-12-2007 09:55:45

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Donc, Le seul chose qui restait par terre à la fin était les colonnes du noyaux centrale. Ils ont fait que dissocier les soutien d'horizontale puis les laisser tomber.

<edit>
    Une fois ils ont fait tomber le bâtiment, et il
    rester le noyau qui a évidement survécu
    l'effondrement initial, ils ont fait que dissocier
    les soutien d'horizontale puis les laisser tomber.
</edit>

Dernière modification par DJDaveMark (21-01-2008 09:46:16)

Hors ligne

 

#4 19-12-2007 11:50:56

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

DJDaveMark a écrit:

Ils ont fait que dissocier les soutien d'horizontale puis les laisser tomber.

.

Pas tout à fait DJ les parties inférieurs des WTC avaient beaucoup plus d'acier en structure.
Elles ont mit un tout petit peu plus de temps à tomber .... Mais elles sont tombées quand même.

Je suis pas sûr que les immeubles tombent si rapidement en ne coupant que les poutres horizontales.

La résistance à la compression est essentiellement assurée par les colonnes verticales.

Les poutres horizontales assurent la résistance au flambage des colonnes.

Les poutres obliques ou en diagonale  assurent la résistance au contreventement et donnent la rigidité.

Pour démonter un maillage d'acier aussi dense il faut prévoir de découper les colonnes mais aussi une partie
des poutres en acier et des planchers en béton. Sinon je pense que cela donnerait un genre de pancake.

Je note ceci que je trouve très intéressant dans cette étude/

Les bouts de ces sections des colonnes ont une apparence lumineuse et ils émettent et traînent de la fumée
pendant qu'ils tombent.

Çà ne vous fait pas penser à un indice d’utilisation d'un produit pouvant faire fondre rapidement l'acier ?


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#5 19-12-2007 12:32:10

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

cristof a écrit:

DJDaveMark a écrit:

Ils ont fait que dissocier les soutien d'horizontale puis les laisser tomber.

Je suis pas sûr que les immeubles tombent si rapidement en ne coupant que les poutres horizontales.

En fait, plus précisément, je voulais dire...

Une fois ils ont fait tomber le bâtiment, et il rester le noyau qui a évidement survécu l'effondrement initial, ils n' ont fait que dissocier les soutien d'horizontale puis les laisser tomber.

Je n'était pas claire, ma faut, donc merci.

Dernière modification par DJDaveMark (19-12-2007 12:36:28)

Hors ligne

 

#6 19-12-2007 16:26:41

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Il a fallut de la destructin de bas en haut pour reduire le noyau central. La force de l effondrement n est pas suffisant pour detruire toute la tour.

Le probleme est de savoir comment   faire ceder la structure sur toute la hauteur.?

cristof
ok pour un produit qui fait fondre l acier mais lequel. IL faut que celui ci soit d une precision extreme pour qu il fonde l acier au centieme pret.
Je pense que seul les explosions sont assez precise mais savoir quelle type d explosion....c est une autre histoire smile


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#7 19-12-2007 16:44:52

Spaceeman
Membre du forum
Lieu: Braine-le-Comte
Date d'inscription: 13-04-2007
Messages: 1003
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Pour moi, ils ont créé un énorme brasier de thermi/ate et l'acier est descendu tout seul en fondant à la base dans une cuve en fusion... Tout cela fut caché par le reste (quoi que, ont a des images de fumé blanches à la base) et cela explique les forte températures après plusieurs "jours"...

Dernière modification par Spaceeman (19-12-2007 16:46:56)


• Si Internet est le moyen de faire entendre la voix du peuple ? Alors apprenons à en utiliser ses outils ! → Histoire d'Internet
Michel Collon : Décodage des médias et analyse de la mondialisation
• « Mes pauvres enfants, si nous arrivons à sauver la terre, ce sera plus folklorique qu'autre chose ! » (une vielle tarte)

Hors ligne

 

#8 19-12-2007 17:55:03

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Spaceeman
le probleme de la thermite/ate, c est le timing dans l effondrement  ET l installation.
Imagine si les poutres de droite cedent plus rapidement que celle de gauche par exemple. Faut que tous soit regle a la seconde pret, voir moins.


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#9 19-12-2007 18:11:26

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

EDIT : J'ai déplacer le texte d'ici pour completer mon 1er poste de cette discussion.

Dernière modification par DJDaveMark (27-08-2008 14:02:27)

Hors ligne

 

#10 20-12-2007 06:13:59

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Oui DJDaveMark ce serait super de traduire un peu mieux ces hypothèses.

Je ne comprend pas bien les explications et les phrases incomplètes ou avec des mots manquants.

Désolé de ne pouvoir plus aider en traduction …. Quand je pense que j’ai eu une mention en Anglais il y a 20 ans pffff sad


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#11 20-12-2007 06:20:27

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

J’avais écris le texte ci dessous en septembre sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 574#p87574
Cela ressemble un peu à l’étude que tu post ici ou je suis septique sur la haute résistance des angles extérieurs des WTC et sur le fait que les colonnes extérieures puissent soutenir à elle seules l’ensemble du poids de l’immeuble si on supprime le noyau.



C’est un peu compliqué, mais pas impossible à imaginer le plan de tir.

Il me manque juste des connaissances complémentaires en explosif militaire ou civil... Y en à tellement..

Par exemple il faudrait des charges linéaires d'amorçages magnétiques et des cordons de charges magnétiques aussi. Pour coller, bout à bout, rapidement sous les plancher (face acier) des lignes de charge de découpe. Juste en démontant les faux plafonds... pas dur quand même de poser des aimants, sauf qu'avec la tripaille (ensemble des réseaux et tube masqués dans les faux plafond suspendus) c'est plus facile avec des charges courtes. Ces charges pourraient avoir une forme en creux dirigé vers le plancher, ce qui augmenterait leurs pouvoirs de découpe.

Avec ces charges linéaires sous tous les planchers, il faudrait créer des genres d'étoiles dirigées vers le noyau, prévoir de réaliser les amorçages (pose des détonateurs) proche du noyau.

Si les charges linéaires sont trop compliquées à mettre en œuvre, prévoir une quantité importante de charges magnétiques ponctuelles, de type charge creuses (la charge creuse est un principe utilisé pour les mines anti chars) mais ce n’est indispensable si vous disposez d’un explosif brisant très puissant et concentré. L’idéal serait de pouvoir toutes les déclancher sans fil (genre imaginez pleins de minis téléphones portables avec juste une fonction sonnerie relié au détonateur)

Le noyau contenant des ascenseurs, il est très facile de s'y déplacer et d'y placer ce que l'on veux. Notamment les charges de découpe de la colonne vertébrale en acier du bâtiment, pratique, tranquille, discret, même pas besoin de faire du rappel, les ascenseurs sont de chouettes nacelles. A l’occasion d’une rénovation par exemple.

Il faudrait aussi 2 petites équipes de miliciens kamikazes, capables de raccorder les faisceaux de ligne de tir si le déclanchement des charges est filaire. En cas de détérioration, juste après les crashs. Sans ces équipes, prévoir des faisceaux de dérivations en secours.

Prévoir fabrication spécialisée limitée de matériel qui va bien si cela n’existe pas dans le commerce. Avantage, choix et discrétion.

Différents explosifs ont pu être employés à des temps bien déterminés, pour obtenir l’effet désiré.

C'est-à-dire. Faire un trou avec les fondations et tout mettre en bouillie dedans.

Pour cela il faudrait disposer une quantité importante de charges explosives ; qui pourraient être de plusieurs types.
Charges coupantes pour les pièces en acier avec leurs nœuds de liaisons très résistants et charges brisantes linéaires ou ponctuelles, pour les planchers Béton Armé. Ces charges pourraient être déclanchées avec des détonateurs, retard « lents » pour les charges coupante et microretards « rapides » pour les brisantes. Ces détonateurs ou amorces forment des séries.
Une série de détonateur alimenté en électricité au même moment, se déclanchent avec les demies secondes ou millisecondes de décalages, en séquence. Ces temps de décalage permettent de supprimer (dégager, chasser, pousser, éliminer, broyer, casser) un élément résistant et de supprimer le suivant. Cette technique de déclanchement permet de limiter ; la puissance des charges à utiliser, les projections et le volume sonore.
Pour déclancher les séquences à distances, deux  possibilités. Soit avec des lignes de tir électrique filaire ou suivant les moyens, utiliser un système radio commandé.

Relier le tout à une table de tir séquentiel (un peu comme pour les feux d’artifices qui se déclanchent en séquences sur les mêmes principes)
PREPARATION DE LA SEQUENCE DE TIR
1 – Fragiliser les fondations du bâtiment, créer des faiblesses et des vides à ces niveaux.
2 – Sectionner une bonne partie des structures porteuses verticales (colonnes intérieures)
EXECUTION DU TIR SEQUENCIEL
1 – Briser « rapidement » les planchers béton qui s’empileraient en crêpes sinon.
2 – Sectionner « lentement » les structures porteuses verticales (colonnes intérieures). Le béton des planchers étant broyé avant.
3 - Les poteaux acier de structures porteuses verticales chutent, en entraînant vers le cœur du bâtiment, les poteaux de structures porteuses verticales (colonnes extérieurs), par traction sur les poutres en acier des planchers.
4 – Répéter les séquences 1 – 2 – 3 jusqu’en bas de l’ouvrage en synchronisant le tout avec la table de tir séquentiel automatique et programmable.
Toutes ces opérations de tir sont très rapides, la force de gravité s’exerçant de façon instantané.

La suppression en premier des planchers en béton est indispensable, les planchers sont des charges et ne servent qu’à faire la surface utilisable. La structure porteuse de l’ensemble c’est de l’acier, du bon acier qui tient très bien la compression et la chaleur….


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#12 20-12-2007 06:24:46

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Depuis cet écris, j’ai téléchargé je ne sais plus trop où, un document du National Géographique sur Controled Démolition des frères Loizeau.

Dans cette vidéo TRES explicite, des éléments instructifs et visuellement parlants sont décrit. Sans vouloir insinuer que Controled Démolition est directement impliqués dans ces sordides démolitions du 911.

Commentaires des initiateurs de cette technologie ou science des explosifs appliquée à la démolition.

« Lorsque nous détruisons un bâtiment, les gens ont l’impression qu’il fond »

« Le C4 ou plastic, explosif militaire très puissant, explose à 3 Km / seconde soit 10 800 Km / heure »

« Le C4 existe en forme de pâte à modeler ou de tubes de cuivre préformés en charge creuses »

« Notre but est d’utiliser le moins d’explosif possible, avec un maximum de résultat »

« Ici nous avons utilisé 1400 Kg d’explosif pour démolir un immeuble de 500 000 tonnes »


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#13 20-01-2008 04:54:23

TOLITE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 69

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

C'est du nitrate fuel ou ANFO qui a été utilisé!


Thése, anti-thése, contre-thése, méga-thése, giga-thése etc...etc...Une thése en chasse une autre!

Hors ligne

 

#14 20-01-2008 07:27:47

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

C'est du nitrate fuel ou ANFO qui a été utilisé! hmm

Si j'ai bien compris tu parts du principe que vu présence de carburant il fallait utiliser un explosif contenant du fuel ??

L’ANFO détonne à 3250 m/s bien trop lent pour faire le moins de bruit possible.

Bon pour compléter mes explications sur le tir en séquence. Nitro bickford viens de sortir un détonateur programmable. Bien que je sois quasi certain que cela existait depuis un moment chez les militaires.

http://www.nitrobickford.fr/IMG/pdf/Daveytronic-2.pdf


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#15 20-01-2008 20:18:18

TOLITE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 69

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

pour ce qui es des gels explosifs:

Gelsurite 2000  vitesse de detonation 4000
"     "    " 3000       "       "       "         3700
Iremite 85             "       "       "         3500
Sigmagel 605        "       "       "          5300
Hydrolite AP           "       "       "         5000


La dynamite gomme B peut detonné entre 2000 et 7500.
La dynamite gomme  A peut détonné ebtre 2000 et 7800.

Mais il ya également les explosif de type FORMEX qui ont pu etre utilisés pour les decoupes!

Me trompje?

N'oublier pas le temoignage de william rodriguez qui parle de mouvement au 34 éme étage en pleine panique!!!
C'est surement un élément a etudier!

Dernière modification par TOLITE (20-01-2008 20:21:16)


Thése, anti-thése, contre-thése, méga-thése, giga-thése etc...etc...Une thése en chasse une autre!

Hors ligne

 

#16 21-01-2008 08:00:36

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Perso si j'ai une découpe à faire j'utilise la penthrite en cordeau détonant.

Décomposition à 7000 m/s c'est le plus rapide du commerce et le moins onéreux

J'aimerais beaucoup faire mumuse avec du C4 il parait que c'est redoutable et pratique.

C'est aussi très chers et réservé pour le moment aux forces armées.

Je n'aime pas trop la dynamite, ce n'est pas un explosif sûr à 100% et cela me donne des allergies instantanées comme les gels.
Je me souviendrais toujours de mon premier chargement de Mine Profonde Verticale en carrière. En une heure mes mains avaient
doublé de volume et mes yeux ceux d’un lapin à myxomatose, tout çà pour avoir tripoter une cartouche de gel sans gans.
Ces produits sont des OUTILS bien pratique. Mais ce sont aussi de puissants toxiques.


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#17 21-01-2008 09:44:58

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

C'est très bien ce que vous racontez mais je ne comprends rien. hmm Est-ce que vous avez un lien vers une explication/tutoriel. Ou est-ce que vous pouvez faire une résumer ici?

Hors ligne

 

#18 21-01-2008 11:01:38

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

DJDaveMark a écrit:

C'est très bien ce que vous racontez mais je ne comprends rien. hmm.

Excuse DJDaveMark je pensais avoir été clair dans mes propos. Peut être avec une chtite vidéo.

Une vidéo TRES TRES instructive sur controlled démolitions et les produits qu'ils utilisent

Le lien ne semble pas mort dans ce topic - http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=7292

dans le premier message de Phiphi94400 pour récupérer la vidéo supprimé de google

Je viens de la re télécharger le liens fonctionne bien wink

Bon mais je comprends que tu comprends pas bien. Les explosifs c'est un truc de spécialisés.

Par exemple je ne serais pas capable de te parler de feux d'artifices, je n’y connais pas grand chose dans ce domaine.

Je maîtrise assez bien les explosifs de démolition. Avec une prédilection pour le micro tir séquentiel.


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#19 21-01-2008 11:42:18

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Merci bien, cristof.

Je suis écossais donc c'est aussi pour ça.

Hors ligne

 

#20 21-01-2008 12:06:58

TOLITE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 69

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

C'est clair,
je parlais juste du C4 dumoins des explosifs en feuille en admettant que l'armée aurait fait peter le WTC!
Maintenant je suis d'accord sur le cordeau, y pas de soucis!
Pour la dynamite, moi c'etait mon crane qui supportait pas!
Heureusement j'aime bien le café!big_smile
(Et surtout attention au dégel de cette derniére!!!!)

Les feux d'artifice, si je ne m'abuse, c'est la personne elle meme qui fait la cadence a son bon vouloir et je crois que le principe est éléctrique, je vais me renseigné, mon beau-frére tire les feux dans son bled!
Mais c'est assez proche d'une sequence de tir ou on a un tir a controler je pense!
Mais avec une contrainte de risque moindre!


Thése, anti-thése, contre-thése, méga-thése, giga-thése etc...etc...Une thése en chasse une autre!

Hors ligne

 

#21 21-01-2008 15:29:53

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

combien de temp pour installer tout ca  afin de produire l effet que l ont connait ?


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#22 21-01-2008 17:50:29

yak
Invité

Re: Comment les Tours ont eté Démolies



Dernière modification par yak (21-01-2008 17:53:14)

 

#23 21-01-2008 18:33:17

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

DJDaveMark a écrit:

Merci bien, cristof.

Je suis écossais donc c'est aussi pour ça.
.

De rien du tout faut dire merci au chat fluo smile  écossais  !! c'est pas une excuse çà lol

neon121  a écrit:

combien de temp pour installer tout ca  afin de produire l effet que l ont connait ?
.

Et bien je ne sait pas trop ?? Comme pour tout les chantiers, cela dépend du nombre de personnes qui y travaillent.
Mais à la base on doit avoir un nombre d'heure à diviser. On peu cogiter là dessus mais celà sera toujours estimatif.

yak Un petit résumé in french si possible, je me sent écossais là un peu tongue

Dernière modification par cristof (21-01-2008 18:34:05)


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#24 21-01-2008 18:43:31

yak
Invité

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

en gros, des premières information, très très très vite oubliée, entérée, classée etc.. comme quoi le FBI a des pistes sérieuses sur l'utilisation d'explosif dans les tours. sur l'explosion d'un van proche du wtc et l'arrestation de 2 personnes dans un van rempli d'explosif à la hauteur du pont geoges machin truchington...

En gros, y'a des explosifs partout. Le temps que la machine du silence se mette en marche et quelques heures après on en parlait plus.
heureusement que y'a des gens qui ont fait tourner leur magnéto ce jour là, et heureusement qu'on a le net.

Deux outils de loisirs fait à la base pour nous abétir et qui servent à leur mettre un bon coup au cul..

 

#25 21-01-2008 23:53:24

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Merci pour la minie trad.

En effet je ne connaissais pas ces infos. Etrange c'est certain.

C'était peut être les van des supers pompiers qui ont pull it le WTC7 dans la soirée smile

Dernière modification par cristof (21-01-2008 23:53:57)


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#26 23-01-2008 01:21:15

TOLITE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 69

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

je tiens juste a préciser, quand m'appuyant sur le temoignage de W Rodriguez,
j'ai fait un rapprochement avec le Nitrate-Fuel qui contient du Nitrate d'Ammonium!
j'en deduis donc, Nitrate d'ammonium----->Explosifs!

Je vais donc illustré mes propos!

http://img100.imageshack.us/img100/1680/anfoor4vt5.jpg

http://img85.imageshack.us/img85/5460/gelsaj5.jpg

http://img301.imageshack.us/img301/1271/dgde4.jpg

http://img85.imageshack.us/img85/662/dgsnk0.jpg

Points communs de ces explosifs?

Le nitrate d'ammonium!

Dernière modification par TOLITE (23-01-2008 01:33:32)


Thése, anti-thése, contre-thése, méga-thése, giga-thése etc...etc...Une thése en chasse une autre!

Hors ligne

 

#27 23-01-2008 01:30:47

vigilant guardian
Membre du forum
Lieu: Tlse
Date d'inscription: 08-08-2007
Messages: 195

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

"par brûlage ou pétardement...ces opérations ne peuvent être effectuées que par des personnes formées..."

La technique est donc possible. Ce nitro fuel pourrait supporter une haute température.


Notre ennemi a deux visages: celui de la subversion et de l'assassinat de masse par les attentats et la guerre, mais aussi  le visage  officiel et respectable de la  finance internationale qui fréquente les  ambassades et les grands hôtels internationaux.

Hors ligne

 

#28 23-01-2008 01:38:06

TOLITE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 69

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

il se decompose à 150 degrés!

Donc si plaçé loin d'une forte source de chaleur, il peut resister!

Le C4 et la TNT ne peuvent contenir ni nitrate d'ammonium, ni chlorates, ni nitroglycérine!

Autre chose à savoir, la dynamite gomme n'est nullement de la TNT!

Cependant, les gels explosifs puevent se voir ajouté des dérivés nitrés tel que la TNT qui est obtenue par nitration successive de Toluéne et d'Oléum sulfurique!

J'en deduis donc qu'un (dopé) ou plusieurs de ces explosifs étaient présent dans les tours du WTC, toujours en me basant sur le témoignage de William RODRIGUEZ!

Donc ma théorie, est la suivante:

-Découpe des poutres (En bout de 9 mêtres) par charges d'angles.

-Rupture des encrages des poutres au C4.

-Puvérisation du béton et des sommets par explosifs nitrés dopé par exemple à la TNT!
(Témoignage de présence d'émanation sde Nitrate d'Ammonium: Voir conférence de William RODRIGUEZ!)

Reste plus qu'a étudier l'utilisation de Thermite, dans les sous-sols et les paliers intermédiaires!

Dernière modification par TOLITE (23-01-2008 03:47:28)


Thése, anti-thése, contre-thése, méga-thése, giga-thése etc...etc...Une thése en chasse une autre!

Hors ligne

 

#29 26-01-2008 01:25:31

TOLITE
Membre du forum
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 69

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

ça c'est balot!!!!

Je cite!

Bonjour,

Quel type de béton? C'est vague et très variable.

Tu peux regarder un diagramme SiO2-CaO, si c'est à base de ciment Portland classique. Tout dépend de ta teneur en chaux. température mini vers 1550°C, mais comme les teneur en chaux sont plutot faible, la temperature de fusion sera plus importante.

http://perso.wanadoo.fr/ud.ceram/Donn/diagra.htm#sica

Cela n'est que pour ta partie liante. Le granulat fond à plus basse température, 1400-1500°C, suivant les impuretés.


Thése, anti-thése, contre-thése, méga-thése, giga-thése etc...etc...Une thése en chasse une autre!

Hors ligne

 

#30 27-08-2008 15:03:06

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

L'article de Ross est effectivement intéressant, DJDaveMark. Si la traduction n'a pas avancé depuis le début de l'année, je veux bien la réaliser avec vous. Contactez-moi par MP ou courriel.

Hors ligne

 

#31 30-08-2008 15:45:48

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Le texte qui suit est la traduction de l'article que Gordon Ross a placé sur son site, en http://gordonssite.tripod.com/id2.html. Elle demande à être contrôlée et sans doute amendée; et les illustrations en sont absentes. En attendant que ces achèvements permettent d'envisager une publication en bonne et due forme, la lecture de ce texte pourra donner une idée assez précise de la manière dont son auteur explique le déroulement de l'effondrement des Tours jumelles.

Les emplacements des illustrations sont indiqués par des accolades contenant, chaque fois qu'elle existe, la traduction de la légende.
Entre crochets : notes du traducteur.
______________________________________________________________


     COMMENT LES TOURS FURENT DÉMOLIES


Noter que le 17 avril 07, et pendant les quelques jours suivants, le contenu de cette page va être mis à jour, avec renouvellement de l'information et des analyses.

La démolition des tours du WTC a été accomplie en mettant en œuvre une attaque en quatre phases. Ces attaques affaiblirent la structure, commencèrent l'effondrement, le firent progresser et enfin l'achevèrent.

Dans cette étude je me propose de montrer comment l'effondrement des tours fut produit par l'utilisation délibérée d'explosifs ou d'engins incendiaires placés en des points précis de la structure.
Pour fournir une explication viable de l'effondrement, il est nécessaire d'identifier les mécanismes et les processus; et de montrer, en se référant à la structure des tours et aux éléments de preuve visuels, la cause et l'effet de tout phénomène significatif observé.
Je me propose de montrer la cause et l'effet des phénomènes connus, mais aussi d'identifier et de montrer la cause de quelques autres aspects de l'effondrement moins bien connus.

J'entends montrer que la démolition fut obtenue en mettant en œuvre un processus qui comprit quatre phases distinctes, définies comme suit.
-  La phase un affaiblit la structure en attaquant la structure centrale, dissociant la structure entière à un niveau situé sous celui de l'impact (niveau 1).
-  La phase deux initia l'effondrement de la structure périphérique en attaquant les quatre angles des tours à deux étages (niveau 2 et niveau 3).
-  La phase trois fit progresser l'effondrement en dissociant les attaches de plancher à colonne périphérique ainsi que deux lignes verticales de plaques de liaison à chaque coin de tour; elle le fit aussi par la poursuite des attaques sur les angles, menées comme dans la phase deux.
-  La phase quatre acheva l'effondrement en attaquant la structure centrale qui se maintenait aux niveaux inférieurs et en dissociant le renforcement horizontal.

Preuves utilisées

J'inclurai dans ce rapport des photographies et des captures d'écran présentant les divers phénomènes attestés et, dans un appendice (à venir), j'inclurai d'autres exemples. Les éléments de preuve visuels sont librement disponibles sur Internet et, dans certains cas, j'ai inclus une référence à la source originelle. Il y en a d'autres où je ne l'ai pas fait, créditant la personne responsable, en particulier pour celles des photographies auxquelles un graphique a été ajouté. Je voudrais déjà les remercier publiquement pour leur travail et je donnerai plus de détails si les personnes le désirent et m'envoient quelques détails par mail.

Les phénomènes que je compte inclure dans ma narration sont les suivants.
-  Maintien du bas de la structure centrale jusqu'à une étape avancée de l'effondrement.
-  Maintien des angles de la structure périphérique après le passage du front d'effondrement.
-  Incurvation vers l'intérieur des murs périphériques.
-  Affaissement des planchers.
-  Mouvement d'inclinaison de la partie supérieure.
-  Pliure de la partie supérieure.
-  Désintégration précoce de la section supérieure.
-  Descente précoce de l'antenne.
-  Éjections de poussière et de débris simultanément à travers l'ensemble des planchers.
-  Comportement de la « flèche ».
-  Éclairs de lumière.
-  Couleur et changements de caractère des émissions de fumée.
-  Éjections de métal fondu.
-  Défaillance du renforcement horizontal de la structure centrale.
-  Angle de coupe des colonnes centrales.

Construction des tours

La clé de la compréhension de l'effondrement des Tours est dans leur conception, plus particulièrement dans la manière dont les éléments portaient la charge et interagissaient entre eux. Pour l'essentiel elles étaient de construction simple, consistant en un centre, un mur périphérique, une armature de coiffe (le sommet) et un certain nombre d'étages.
{ [photo sans légende] }

Le noyau rectangulaire était fait de 47 colonnes verticales combinées avec des traverses de renforcement, horizontales et diagonales. Son travail était de porter son propre poids, les ascenseurs enclos et les planchers centraux, ainsi que l'armature de coiffe en partie et environ la moitié de la charge des planchers principaux.

Les colonnes périphériques formaient un carré avec consolidation horizontale et angles biseautés; elles portaient, outre elles-mêmes, environ la moitié des planchers principaux. Les colonnes périphériques bénéficiaient d'un facteur de sécurité de conception tel qu'elles auraient été en mesure de porter elles-mêmes la charge entière, sans l'aide du noyau, bien que cela ne se fût jamais produit en des circonstances normales.

Les planchers portaient leur propre poids ainsi que ce que l'on y posait. Ils transféraient cette charge à la structure périphérique et à la structure centrale sur lesquelles ils agissaient ainsi verticalement, bien qu'il y eût aussi  une petite charge horizontale dans les circonstances normales de chargement.
{Construction de la superstructure en acier}

Pour comprendre l'effondrement il faut connaître certains détails importants

1/ La structure périphérique pouvait porter toute la masse verticale au-dessus d'elle, en n'importe quel point, avec une aptitude à la répartir. Un effondrement aussi immédiat ne pourrait même pas se produire dans l'éventualité où le centre aurait perdu toute sa capacité à porter la charge.
2/ Semblablement les angles de la structure périphérique pouvaient théoriquement porter seuls la masse verticale totale au-dessus d'eux. Les angles peuvent être considérés comme la partie la plus rigide et la plus forte de la structure. On remarquera que, dans les immeubles démolis ou tombés, un angle est souvent la partie qui tient en dernier.
3/ La conception des tours était telle que les armatures de plancher fixées aux faces de la structure centrale rectangulaire n'allaient se relier qu'à des colonnes de milieu de mur. Les armatures de plancher portant les parties de plancher à chaque coin n'étaient pas reliés directement du centre à la périphérie, mais plutôt de celle-ci à une armature de transfert, et de là au centre. L'importance de ceci consiste en ce que, si le noyau tirait vers le bas, il n'agirait effectivement à travers les planchers que sur une partie des colonnes périphériques – celles du milieu de chaque mur intérieurement aux lignes du centre. Les colonnes périphériques des angles et de leur voisinage, celles qui sont hors des lignes du centre, n'étaient pas reliées directement au noyau via les planchers, mais via l'armature de transfert, et elles seraient donc moins affectées par un effort produit par un mouvement vers le bas de la structure centrale.


Phase 1  -  La phase un avait pour objet d'affaiblir la tour en attaquant la structure du noyau central, les colonnes de la structure centrale étant dissociées à un niveau situé sous celui de l'impact (niveau 1).

Effets de la phase 1

Le résultat d'une telle défaillance du centre, en préalable au début de l'effondrement, serait de permettre à la masse du noyau et des planchers situés au-dessus de la défaillance d'agir vers le bas sur l'armature de coiffe, et les charges seraient alors transférées de manière à agir verticalement sur les colonnes périphériques.

La descente de la structure centrale dissociée permettrait aussi à une force horizontale d'agir à travers les planchers sur les colonnes périphériques de milieu de mur, causant une incurvation de ces dernières vers l'intérieur.

Preuves de la phase 1

#  Défaillance du haut du noyau, maintien de son bas

Les photographies fixes prises par Aman Zafar pendant l'effondrement montrent que la structure centrale subit une défaillance totale et complète résultant d'une dissociation complète de la structure centrale sur un plan horizontal (le niveau 1). La photographie montre qu'une partie du noyau resta droite alors que le front de l'effondrement progressait vers le niveau du sol.
{Photographie du maintien du noyau d'Aman Zafar}

Cette photographie montre qu'il y eut une défaillance horizontale totale de la structure centrale à un certain niveau, plus bas que la zone d'impact de l'avion. On peut estimer que ce sectionnement du noyau se produit aux environs du 60ème étage.

Ces deux captures d'écran montrent aussi que la section inférieure de la structure centrale était debout après que le front d'effondrement eut progressé. L'une montre la structure centrale et la seconde montre la même chose enrichie graphiquement. Elles sont prises de http://video.google.com/videoplay?docid … 1849861778.
{Capture du maintien du noyau} {Capture du maintien du noyau avec ajout graphique}

Ceci est plus révélateur que la photographie fixe en ce que l'on peut voir l'absence de descente de la section maintenue. L'effondrement de cette partie commença ultérieurement.

#  Incurvation des colonnes périphériques

On remarquera que l'incurvation signalée par le NIST ne se trouvait que sur un côté de chacune des tours. Il ne se présentait pas sur tout leur pourtour.
Dans le cas de WTC 1, le NIST relève une incurvation sur la seule face sud, aux étages 94 à 100. Dans le cas de WTC 2, incurvation sur la seule face est, aux étages 77 à 83.
On notera que, pour les deux tours, seules les colonnes périphériques DU CENTRE DU MUR étaient incurvées. Les angles n'étaient pas incurvés de manière visible.

Si l'incurvation avait été due à un mouvement vertical pur du haut de la structure centrale, c'est-à-dire sans inclinaison, l'incurvation serait présente sur les quatre murs.

#  Colonnes coupées obliquement

Cependant si une coupe à 45° est pratiquée sur les colonnes centrales, le mouvement du bas de la partie supérieure du noyau aura aussi une composante horizontale et, en conséquence, il se produira une inclinaison de la partie supérieure du noyau. Les planchers ne transmettront une traction vers l'intérieur qu'à l'un des murs, avec compression des planchers opposés et torsion des planchers sur les côtés adjacents.
{Exemple de colonne coupée obliquement}

C'est la réaction produite par une coupe, disons à 45 degrés, en travers des colonnes centrales, qui induisit à la fois l'action d'inclinaison des parties supérieures et, sur chaque tour, l'incurvation d'un mur de périphérie.
{Colonne centrale isolée avec sommet en biseau}

On se rappellera l'important point mentionné plus haut, à savoir que la constitution des tours était telle que les armatures de plancher, du côté de l'extérieur, n'étaient reliées de manière directe qu'aux seules colonnes périphériques de milieu de mur. L'importance de ceci tient à ce que la traction du noyau vers le bas n'aurait d'action effective, à travers les planchers, que sur une partie des colonnes périphériques – celles du milieu de chaque mur, intérieurement aux lignes du centre. Les angles, qui étaient les parties les plus fortes de la structure centrale, n'étaient pas placés directement sous cette charge.

#  Planchers affaissés

Un supplément de doute atteint la théorie du NIST selon laquelle l'incurvation fut causée par l'affaissement des planchers, lorsqu'on examine les photographies contenues dans son propre rapport sur WTC2. Celles-ci montrent des planchers affaissés dans une direction perpendiculaire à celle qui aurait été requise pour causer l'incurvation.

http://wtc.nist.gov/WTC_Conf_Sep13-15/s … lister.pdf

Pour que l'affaissement se produisît comme le NIST le décrit, il était requis que les planchers eussent été encore reliés aux colonnes du mur périphérique est, de façon à les tirer vers l'intérieur; mais le rapport montre une dissociation de beaucoup de ces liens. Ces surfaces de plancher ne pouvaient pas être détachées et, en même temps, contribuer à une traction. Cette réduction du nombre des connections de plancher à colonne limiterait sérieusement la charge totale qui pourrait être appliquée.

On notera aussi que, tandis que son rapport présente des preuves pour montrer que l'affaissement eut lieu perpendiculairement à la direction requise, il n'en présente pas en faveur de quelque affaissement se produisant selon la direction requise.

L'animation présentée à gauche démontre graphiquement que la structure centrale et la structure périphérique doivent se courber en bloc pour donner lieu à l'inclinaison. Les planchers affaissés ne peuvent être tenus pour responsables des dégâts à ce niveau de pré-effondrement.
{Mécanisme d'inclinaison de la partie supérieure}

#  Mouvement précoce de l'antenne

L'examen du témoignage de vidéos montre que l'antenne commença à descendre une fraction de seconde avant le bord du toit. Ceci ne peut être produit que par une descente du centre, auquel elle était directement reliée.
{Graphique montrant les accélérations relatives}

Le mouvement précoce de l'antenne du WTC1, lorsqu'on le considère relativement au bord du toit, montre que c'était le mouvement du haut de la structure centrale, agissant sur les colonnes périphériques à travers les planchers, qui conduisait l'effondrement dans les premières étapes, et non l'inverse.


Phase 2  -  La phase deux avait pour objet d'obtenir le début de l'effondrement par l'attaque de huit points initiaux. Celles-ci étaient situées à chacun des quatre angles de la structure périphérique, à deux des étages, et elles entraînèrent l'écrasement du volume compris entre ces derniers. Une attaque auxiliaire fut effectuée pour dissocier l'armature de coiffe.

Effets de la phase 2

Le résultat de ces attaques fut une diminution radicale de la capacité des angles à porter la charge, et ceci entraîna des défaillances aux points d'attaque, les angles de la structure périphérique. Tout le poids de la tour au-dessus de ces attaques fut alors transféré aux colonnes périphériques de milieu de mur. Ces dernières souffraient déjà d'efforts verticaux et horizontaux à la fois, et elles défaillirent immédiatement entre les points d'attaque. L'armature de coiffe fut dissociée, ce qui permit à la structure centrale supérieure de tomber et ainsi de tirer sur la structure périphérique vers l'intérieur.

Preuves de la phase 2

#  Changement de couleur et de caractéristiques des émissions de fumée

Immédiatement avant le début de l'effondrement il y a un changement de couleur distinct et patent à un endroit, comme souligné sur cette photographie. Il y en a plusieurs à voir sur d'autres vidéos et photographies. Ils relèvent de la même position générale, par rapport aux angles des tours, et c'est dans ces régions que les attaques se produisent.
{Changements de couleur de la fumée juste avant le début}

Trois de ces régions sont bien évidentes sur la photographie suivante. Deux sont rendues manifestes par des éclairs de lumière brefs mais intenses, et l'autre est dans l'émission de fumée signalée.
{ [Photo sans légende] }

Ce qui vient d'être montré se manifeste de façon répétée tout au long de l'effondrement, sur de nombreuses vidéos, beaucoup de ces éclairs et de ces émissions pouvant être vus à la même position relativement aux angles de la structure périphérique et à des niveaux séparés par une même distance générale.

Ces phénomènes se reproduisent selon un motif géométrique régulier, apparaissent immédiatement avant et pendant l'effondrement, et lorsqu'on le rapporte à la manière dont les tours étaient construites, le motif est significatif.

Le Professeur Jones a attiré l'attention sur le métal fondu qui a été vu sortant des côtés des tours immédiatement avant le début de l'effondrement, et il l'a examiné. Le fait s'est produit également à la même position relativement à l'angle.
{Coulée de métal fondu}

Les régions des colonnes d'angle étaient par leur nature parmi les plus solides parties des tours et elles étaient exemptes, dans une grande mesure, des charges transmises par le noyau à travers les planchers.

En retirant leur capacité à ces colonnes, on laisse les parties de milieu de mur porter seules la totalité de la charge au-dessus du niveau 2 et toute la charge du centre au-dessus du niveau 1. À travers ces planchers, la charge allait agir sur ces colonnes restantes, à la fois vers le bas et vers l'intérieur, et c'est là que commença l'effondrement de la zone entre ces niveaux. Ce fut la désintégration de la partie supérieure, que les commentateurs ont remarquée; une désintégration partielle, en réalité.

Les niveaux étaient situés comme suit : le niveau 3 plus ou moins à l'étage où se produisit la pliure de la partie supérieure, et le niveau 2 plus ou moins à l'étage d'où l'on vit sortir le métal fondu. Ces niveaux représentent les limites supérieure et inférieure du volume qui fut écrasé en premier.

Les graphiques suivants, pris de l'excellent site terrorize.dy, montre cela très clairement. Ces photographies, en elles-mêmes et d'elles-mêmes, détruisent l'argument du Docteur Bazant et de ceux qui, avec lui, se font avocats de la théorie d'un effondrement consistant en un « écrasement en bas / en haut ». Elles démontrent que les premiers étages à subir l'écrasement étaient ceux qui étaient compris entre les deux niveaux indiqués. Le front d'effondrement du bas n'a pas été accéléré à l'égal du bord du toit.
{ [Quatre photos sans légende] }

C'est exactement à ces niveaux que l'on voit se produire les premières défaillances évidentes.

On voit se plier l'angle du WTC2 au point d'où émane la fumée sur la photographie ci-dessus, et au niveau inférieur que montre la seconde photographie.
{La pliure s'amplifie sur le site de l'émission de fumée} {Siège de la défaillance du niveau inférieur} { [Photo 211] } {Siège de la défaillance du niveau supérieur}

L'examen du témoignage des vidéos montre que les phénomènes suivants coexistent dans le temps et dans l'espace :
1/ des changements de couleur de la fumée distincts,
2/ des changements de comportement dans les émissions de fumée,
3/ des éclairs de lumière,
4/ des dommages locaux et définissables.

On remarquera aussi les éclairs blancs distincts repérés sur les photographies précédentes et se trouvant encore sur la photographie ci-dessus, maintenant à un stade ultérieur de l'effondrement et se déplaçant avec la partie supérieure en chute.

#  Rotation de la partie supérieure

Au premier examen il apparaît que la section supérieure de WTC2 s'incline tout d'une pièce, avec un pivot situé au niveau de l'impact de l'avion. Un examen plus poussé révèle une nette pliure de la ligne des colonnes d'angle et des étages au sommet de la partie supérieure. Ceux qui sont au-dessus de la pliure s'inclinent bien, mais dans la partie en dessous, plus obscurcie par la fumée, il y a moins, ou même pas du tout, de mouvement de rotation sur la ligne des colonnes. La partie supérieure n'a pas nécessairement affiché le comportement attendu par certains commentateurs; il a été dit en particulier que la conservation du moment cinétique n'était pas observée.

Parce que la défaillance du noyau s'est produite à un niveau inférieur à l'impact de l'avion, la projection de la structure centrale sous le niveau de l'impact allait agir sur la partie supérieure, lors de sa chute, comme sur une « quille ». Elle allait donner également une position différente du pivot pour la rotation, ce qui a été examiné préalablement. Ceci peut servir à propos de quelques questions qui ont été posées.

Ce qui précède peut être envisagé en imaginant un arbre de Noël que l'on tire vers le bas pour l'extraire d'un paquetage en entonnoir. Il suffit que la force soit dirigée régulièrement vers le bas pour que le tronc passe à travers le centre, et ce dernier tendra à redresser ou arrêter toute inclinaison de l'arbre.

On notera que le front d'effondrement, au niveau 2, ne commence pas à descendre immédiatement; il se présente un intervalle de temps entre le premier mouvement de la partie supérieure et le premier mouvement du front d'effondrement.

Le front d'effondrement manifeste aussi un comportement étrange, qui n'a pas été évoqué par les enquêtes officielles.
{ [Photo sans légende] }


Phase 3  -  La phase trois avait pour objet de faire progresser l'effondrement en coupant les colonnes qui constituaient la périphérie de la structure centrale et en les dissociant du reste de la structure centrale.

Effets de la phase 3

Le haut de la structure centrale et les planchers étant tirés vers l'intérieur, le bas de la structure aurait rencontré de la résistance de la part des planchers situés en-dessous. Pour faciliter l'effondrement les 24 colonnes qui constituaient la périphérie du centre, et auxquelles les planchers étaient attachés, des traverses qui les maintenaient liées les unes aux autres et au reste du noyau furent sectionnées et libérées.

Preuves de la phase 3


#  Effondrement des colonnes extérieures du noyau

Mohammad Columbo doit être crédité de la nouvelle pièce d'information suivante, d'avril 07. Sa persévérance et ses capacités ont ajouté une autre facette à l'analyse et porté un bon coup à l'analyse officielle des événements.

Il apparaît que la photographie d'Aman Zafar précédemment montrée et commentée, laisse voir le bas de la structure centrale encore debout après que les planchers et les colonnes périphériques se furent effondrées jusqu'au sol. Ce n'est cependant pas le tout de l'histoire. L'analyse de Mohammad montre que le reste de noyau était trop étroit pour être le centre tout entier, et qu'il s'agissait, en fait, des 23 colonnes centrales internes. Les 24 colonnes qui constituaient la périphérie externe de la structure centrale, et auxquelles les planchers étaient attachés, sont clairement absentes de la photographie. Ainsi pouvons-nous voir que les colonnes externes du noyau tombèrent lors des premières étapes de l'effondrement, en même temps que les planchers et les murs périphériques. Afin que cela se produise, les traverses qui attachent ces colonnes externes du noyau, à la fois les unes aux autres et aux colonnes internes, doivent être été sectionnées et chaque colonne doit être mise en pièces.
{ [Photo et graphiques sans légende, signés Muhammad Columbo] }

#  Comportement des éjections

Le début de l'effondrement fut suivi, presque immédiatement, par une série rapide d'expulsions de poussière et de débris sortant simultanément selon des lignes horizontales à travers tous les murs de la tour. Ils progressèrent rapidement vers le bas et dans certains cas la progression fut plus rapide que celle des objets tombant hors de la tour.

La photographie au-dessus montre les toutes premières étapes de ces expulsions au même niveau que les éclairs lumineux.

Il a été avancé que les expulsions dans les premières étapes de l'effondrement étaient causées par l'air que pressaient des planchers tombant l'un sur l'autre; mais l'inclinaison de la partie supérieure ne permettrait pas, dans la collision entre planchers, la symétrie requise pour produire celle des expulsions.

Des émissions simultanées d'air prisonnier à travers la totalité des planchers ne pouvait être causées que par un effondrement droit d'un plancher sur un autre, et l'inclinaison de la partie supérieure exclut donc cela à cause du comportement des expulsions. En d'autres termes, l'inclinaison exclut l'aplatissement des planchers comme explication des éjections de poussière et de débris.

Une réfutation plus poussée des théories qui expliquent ces expulsions comme étant un aspect d'un effondrement purement gravitationnel s'obtient par l'examen et le repérage des étages où ces expulsions sont émises. L'analyse qui suit montre que les expulsions ne se produisent pas à chaque étage, mais plutôt à quatre ou cinq étages d'intervalle, sans expulsions comparables venant des étages situés entre.

Ces deux premières photographies montrent la progression des expulsions en dessous du front d'effondrement. Ces photographies proviennent du site 911research où la fréquence est donnée comme étant de 30 cadrages par seconde, les photographies étant numérotées sur cette base. Ceci donne une différence de temps juste inférieure à un quart de seconde.
{ [Trois photos sans légende, portant les numéros 195, 203, 243] }

La différence à noter dans ces photographies est que les expulsions en 195 sont environ quatre étages au-dessus de celles de 203. Aucune expulsion n'apparaît dans les étages intermédiaires.

http://911research.wtc7.net/wtc/evidenc … rames.html

On remarquera sur la photographie 243 que la partie en angle n'est pas sujette à ces expulsions. Elles restent visibles pendant un moment alors que le nuage de poussière s'épand autour d'elles en venant d'autres sources. Ceci est commun à toutes les vidéos examinées. Les coins des parties périphériques ne sont pas entourés par les expulsions de poussière dans les premières étapes de l'effondrement.

Un effondrement conduit par la gravité, et impliquant chaque étage à son tour, donnerait à voir des phénomènes semblables à tous les étages l'un après l'autre. On n'observe pas cela et le phénomène des expulsions doit donc avoir comme cause quelque chose d'autre qu'un effondrement conduit par la gravité impliquant chaque étage tour à tour.

#  Comportement et défaillance des parties périphériques d'angle

{Un angle sous le niveau de départ se maintient droit} {Une partie d'angle visible à travers des débris en chute}

On remarquera aussi que les colonnes d'angle en dessous du niveau 2, différemment en cela des colonnes de milieu de mur, ne s'effondrent pas avec le front de désagrégation, mais se maintiennent quelque temps avant de tomber, ce qu'elles font alors vers l'intérieur.

Ces angles tombent bien à une étape légèrement ultérieure, et dans quelques cas au moins ils tombent vers l'intérieur, après que l'effondrement eut progressé au-delà de leur niveau, donnant toujours à voir l'espacement et les motifs des niveaux attaqués. Il ne serait pas nécessaire de continuer ces attaques tout du long jusqu'au sol.

Le maintien de ces parties d'angle de la structure périphérique montre l'ordre d'effondrement. Pour permettre cela, deux lignes verticales de plaques de liaison – le renforcement horizontal de la périphérie – doivent être dissociées à chaque angle. Les colonnes de milieu de mur dissociées des planchers peuvent tomber vers l'extérieur pendant que les coins se maintiennent droits.

La défaillance plus tardive de ces parties d'angle, et particulièrement les arcs qu'elles décrivent en tombant, en montrant que des défaillances eurent lieu ultérieurement au-dessus du niveau du sol, sont des preuves d'attaques ultérieures sur les angles comme dans la phase deux, à d'autre niveaux en dessous des niveaux d'impact. Ceci est encore renforcé par des éclairs de lumière et des émissions de fumée.

{ [Deux photos sans légende] }
Ces deux photographies, encore de terrorize.dk, montrent graphiquement la défaillance d'une telle partie d'angle en train de se produire. À nouveau la défaillance se situe à l'instant et à l'endroit où ont lieu les flash de lumière.

#  Expulsions depuis des étages inférieurs

Comme mentionné précédemment, il y avait dans la zone des étages de maintenance une structure plus robuste destinée à répondre à des considérations locales de charge. Ces zones requièrent une attention particulière au point de vue de la démolition. Les photographies suivantes, en révélant dans ces zones de grandes expulsions se produisant avant que le front d'effondrement ne s'approche de leur position, montrent l'indépendance de ces effets par rapport au front.
{ [Trois photos sans légende] } {Éclairs en dessous du niveau de départ}

En bref, la progression de l'effondrement en dessous du niveau d'impact de l'avion fut facilitée par le détachement des connections de plancher à colonne en dessous de ce niveau, et par l'attaque des plaques de liaison qui reliaient les colonnes périphériques d'angle aux colonnes périphériques de milieu de mur. Cela s'accompagne, à la fois dans le temps et dans l'espace, d'expulsions de poussière et de débris. Les colonnes périphériques de milieu de mur situées en dessous de l'impact d'avion tombent vers l'extérieur lorsque la partie supérieure est tirée en bas, en dedans d'elles, par le noyau qui choit.


Phase 4  -  La phase quatre a pour objet d'achever l'effondrement en attaquant la structure centrale restante, à la fois horizontalement à des niveaux plus bas et verticalement par la dissociation du renforcement horizontal.

Effets de la phase quatre


La dissociation du renforcement horizontal et les divisions des colonnes du centre selon des longueurs courtes permettent à la structure centrale de se rompre progressivement en morceaux, et de s'écrouler en une période de temps de quelques secondes.

Preuves de la phase quatre

#  Éclairs de lumière à travers la section inférieure du noyau

http://www.911eyewitness.com/truth/down … finish.wmv [Lien périmé]

Les six premières secondes, ou à peu près, de la vidéo au-dessus montrent beaucoup d'éclairs de lumière de faible durée, suffisamment intenses pour être vus à travers les nuages de poussière et de fumée. À noter que j'ai essayé, mais j'en suis incapable, de prendre des captures d'écran de cette vidéo pour illustrer ces éclairs. Si quelqu'un pouvait les fournir, j'en serais très reconnaissant.

Cette seconde photographie d'Aman Zafar montre l'effondrement de la partie restante de noyau. Prise seulement quelques secondes plus tard, le sommet du noyau est tout juste visible.
{ [Une photo sans légende] }

Un aspect des plus notables, révélateur du maintien du noyau jusqu'à cette dernière étape de l'effondrement, gît dans la manière dont il s'est comporté dans sa chute. Les colonnes tombèrent indépendamment les unes des autres, montrant que tout le renforcement horizontal qui les reliait précédemment avait été sectionné.
{Écroulement du reste du centre} {Détail de l'écroulement du centre}

#  Dissociation de la structure centrale

Regardez sur cette photographie l'arc décrit par des morceaux de noyau qui tombent. Le centre de rotation n'est pas au niveau du sol, ce qui montre que les défaillances se sont produites à un niveau qui est au-dessus de ce niveau. Remarquez également que les colonnes centrales tombent. indépendamment les unes des autres, ce qui a été rendu possible par la dissociation du renforcement horizontal. Ce n'est pas là un mécanisme qui puisse être expliqué de façon plausible par un effondrement uniquement gravitationnel, puisque cela demanderait que la totalité du renforcement horizontal eût été complètement sectionné par l'effet des efforts, surtout verticaux, pendant l'écroulement des planchers et de la structure périphérique; pourtant les colonnes se maintinrent droites. Ensuite les colonnes elles-mêmes tombèrent à leur tour en sections droites, en ne montrant aucun autre signe d'attaque.

#  Apparence des extrémités des colonnes en chute

Les extrémités de ces sections de colonne relativement droites ont une apparence lumineuse et elles émettent des traînées de fumée en tombant. C'est le signe d'une activité thermique et cette apparence n'aurait pas pu se produire dans le cas d'une défaillance purement mécanique.

Aucun effondrement purement gravitationnel ne pourrait causer une dissociation aussi précise de la structure centrale en pièces constituantes, ni ne pourrait être responsable de la fumée et des éclairs de lumière.

On remarquera l'apparence hautement inhabituelle de l'extrémité de ces colonnes. Ce n'est pas ce qu'on attendrait d'une colonne fracturée par un effort uniquement mécanique. Le matériau adhérent aux colonnes aurait dû donner lieu à une investigation complète et identifié par une recherche compétente. Dans une telle recherche la colonne aurait dû être identifiée quant à sa position originelle dans la structure de la tour, et examinée au niveau microscopique pour confirmer l'étendue d'une zone affectée par la chaleur, et ceci nous aurait donné la nature et l'étendue d'effets thermiques qui pourraient avoir produit cette apparence.
{Extrémité de colonne d'une pile de débris} { [Une photo sans légende] }


Conclusion

Cette analyse montre l'ordre d'effondrement depuis le commencement de celui-ci jusqu'à son achèvement. Elle a caractérisé à grands traits la procédure qui fut utilisée pour produire la chute des tours. Une investigation consciencieuse aurait révélé tout de ces éléments de preuve, et elle aurait expliqué ce que chacune signifiait en termes de commencement et de progression de l'effondrement.

La Commission du 11/9, la FEMA et le NIST ont examiné l'effondrement et étaient chargés d'expliquer ses mécanismes. Non seulement échouèrent-ils à le faire adéquatement, mais ils ont même échoué à repérer et à incorporer  les divers éléments de preuve détaillés dans cette analyse.
______________________________________________________________

Dernière modification par Keussèje (05-09-2008 09:23:45)

Hors ligne

 

#32 30-08-2008 20:49:46

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Keussèje a écrit:

la traduction de l'article [de] Gordon Ross [...] http://gordonssite.tripod.com/id2.html.

Excellent Keussèje !

J'ai rajouté cette article sur le wiki : Comment_Les_Tours_Furent_Démolies

Si tu peux rajouter ta traduction à la fin de l'article ça permettrait les gens de corriger les erreurs éventuelles.

Bon boulot !  smile

Hors ligne

 

#33 31-08-2008 07:50:56

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

La traduction est maintenant sur le wiki. Seuls y manquent les soulignements, que je n'ai pas vu comment réaliser. Quel en est le code  ?

Hors ligne

 

#34 31-08-2008 17:24:22

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2716

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Merci pour cet excellent travail Keussèje !


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#35 31-08-2008 22:24:09

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Keussèje a écrit:

La traduction est maintenant sur le wiki. Seuls y manquent les soulignements

J'ai modifier la traduction pour inclure les soulignements, et chaque 'Phase' est maintenant une section pour la retrouver plus vite à partir du sommaire.

Je vais inclure les images dans la traduction.

Dernière modification par DJDaveMark (31-08-2008 22:44:55)

Hors ligne

 

#36 31-08-2008 23:18:41

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Fort bien, DJDaveMark.

Les gens de l'art nous ferons plus particulièrement savoir, j'espère, ce qu'ils pensent de la traduction des termes techniques.

Hors ligne

 

#37 01-09-2008 01:21:24

DJDaveMark
Membre du forum
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 11-06-2007
Messages: 841
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

J'ai maintenant inclus les images dans la traduction :
Comment_Les_Tours_Furent_Démolies#Traduction

Enjoy!  big_smile

Hors ligne

 

#38 01-09-2008 02:03:54

Jcette
Membre de Soutien
Lieu: Bagnols sur Cèze
Date d'inscription: 25-03-2008
Messages: 166

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Très bon boulot Keussèje et DJDaveMark !

L'image originale "Photographie du maintien du noyau d'Aman Zafar" se trouve ici :
http://www.amanzafar.com/WTC/wtc-43.jpg (5464x3916 px ; 16,1 Mo)
On ne voit pas si bien le noyau central, on le devine mais on pourrait aussi l'assimiler à un nuage de débris plus sombre par ex.


Salon de discussion de l'asso : "Salon IRC" dans le menu du forum : et voilà vous y êtes ! smile

Hors ligne

 

#39 01-09-2008 04:34:09

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Dans l'article qui fait l'objet de ce fil, Gordon Ross expose une conception de la démolition des Tours et il la soutient par des preuves. L'exposition proprement dite est essentiellement constituée par l'énoncé de l'objet de chacune des quatre phases ainsi que du processus en quoi elle consiste, immédiatement suivi de l'énoncé des effets. Ces différents extraits sont ici rassemblés afin de faciliter leur lecture en continu. Le résumé placé en tête est celui qui figure dans les préliminaires de l'article.

L'exposition, par Gordon Ross, de sa conception de la démolition des Tours

Résumé
-  La phase un affaiblit la structure en attaquant la structure centrale, dissociant la structure entière à un niveau situé sous celui de l'impact (niveau 1).
-  La phase deux initia l'effondrement de la structure périphérique en attaquant les quatre angles des tours à deux étages (niveau 2 et niveau 3).
-  La phase trois fit progresser l'effondrement en dissociant les attaches de plancher à colonne périphérique ainsi que deux lignes verticales de plaques de liaison à chaque coin de tour; elle le fit aussi par la poursuite des attaques sur les angles, menées comme dans la phase deux.
-  La phase quatre acheva l'effondrement en attaquant la structure centrale qui se maintenait aux niveaux inférieurs et en dissociant le renforcement horizontal.

La phase un avait pour objet d'affaiblir la tour en attaquant la structure du noyau central, les colonnes de la structure centrale étant dissociées à un niveau situé sous celui de l'impact (niveau 1).

Le résultat d'une telle défaillance du centre, en préalable au début de l'effondrement, serait de permettre à la masse du noyau et des planchers situés au-dessus de la défaillance d'agir vers le bas sur l'armature de coiffe, et les charges seraient alors transférées de manière à agir verticalement sur les colonnes périphériques.
La descente de la structure centrale dissociée permettrait aussi à une force horizontale d'agir à travers les planchers sur les colonnes périphériques de milieu de mur, causant une incurvation de ces dernières vers l'intérieur.

La phase deux avait pour objet d'obtenir le début de l'effondrement par l'attaque de huit points initiaux. Celles-ci étaient situées à chacun des quatre angles de la structure périphérique, à deux des étages, et elles entraînèrent l'écrasement du volume compris entre ces derniers. Une attaque auxiliaire fut effectuée pour dissocier l'armature de coiffe.

Le résultat de ces attaques fut une diminution radicale de la capacité des angles à porter la charge, et ceci entraîna des défaillances aux points d'attaque, les angles de la structure périphérique. Tout le poids de la tour au-dessus de ces attaques fut alors transféré aux colonnes périphériques de milieu de mur. Ces dernières souffraient déjà d'efforts verticaux et horizontaux à la fois, et elles défaillirent immédiatement entre les points d'attaque. L'armature de coiffe fut dissociée, ce qui permit à la structure centrale supérieure de tomber et ainsi de tirer sur la structure périphérique vers l'intérieur.

La phase trois avait pour objet de faire progresser l'effondrement en coupant les colonnes qui constituaient la périphérie de la structure centrale et en les dissociant du reste de la structure centrale.

Le haut de la structure centrale et les planchers étant tirés vers l'intérieur, le bas de la structure aurait rencontré de la résistance de la part des planchers situés en-dessous. Pour faciliter l'effondrement les 24 colonnes qui constituaient la périphérie du centre, et auxquelles les planchers étaient attachés, des traverses qui les maintenaient liées les unes aux autres et au reste du noyau furent sectionnées et libérées.

La phase quatre a pour objet d'achever l'effondrement en attaquant la structure centrale restante, à la fois horizontalement à des niveaux plus bas et verticalement par la dissociation du renforcement horizontal.

La dissociation du renforcement horizontal et les divisions des colonnes du centre selon des longueurs courtes permettent à la structure centrale de se rompre progressivement en morceaux, et de s'écrouler en une période de temps de quelques secondes.

Hors ligne

 

#40 01-09-2008 12:53:26

fedup
Membre Actif
Lieu: Finistère Nord
Date d'inscription: 02-10-2006
Messages: 4013
Site web

Re: Comment les Tours ont eté Démolies

Superbe travail, Keussèje ! Merci smile

Pas le temps de tout relire comme il conviendrait, mais il y a un petit pb ici :

-  La phase trois fit progresser l'effondrement en dissociant les attaches de plancher à colonne périphérique

Source :

Phase three progressed the collapse by disassociating the floor to perimeter column connections

Proposition :

-  La phase trois fit progresser l'effondrement en dissociant les planchers des attaches/jonctions aux colonnes périphériques


Il est bien trop tard, et la situation est bien trop mauvaise, pour être pessimiste. (Dee Hock)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr