ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 03-06-2007 11:00:45

JoGlid
Membre du forum
Lieu: Boëseghem - Nord - 59
Date d'inscription: 08-03-2007
Messages: 218
Site web

La Bourse avant le 9/11

Fils sur le sujet:

http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=6546
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=3274
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=4482
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=2725
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=7334
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=6960
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13790


Il y a eu des évènements annonceurs des attaques du 9/11, mais on en parle pas beaucoup, en voici un :

Les options de ventes

     Avant le 9/11 il y a eu d'étrange phénomènes dans la Bourse.

Entre le 6 et le 7 Septembre 2001, 4744 options de vente ( ou Put D'option ) sont placées sur United Airlines contre 395 à l'achat.

Vous devez sans doute vous demander ce qu'est une option de vente ou une option d'achat, voici un petit vocabulaire :
Option de Vente => C'est le pari que la valeur d'une action va chuter. Une spéculation sur les cours.
Option d'Achat => C'est l'inverse d'une option de vente, c'est à dire un pari que la valeur d'une action va augmenter .

   C'est une augmentation spectaculaire et anormale des options de vente. Bon nombre des options de vente sur UAL sont achetées via la Deutschebank/A.B. Brown, société gérée jusqu'en 1998 par le directeur général actuel de la CIA, A. B. " Buzzy " Krongard.

   Le 10 Septembre, veille des attentats, 4516 options de vente sont achetées sur American Airlines contre 748 options d'achat.

   Du 6 au 11 Septembre 2001 aucune autre compagnie aérienne ne montre des tendances de transactions similaires à celles affichées par United et American. Les achats d'options de vente sur ces deux compagnies sont de 600 % au dessus de la normale.

   Du 6 au 10 septembre 2001, des quantités anormalement élevées d'options de vente sont achetées sur Merill Lynch, Morgan Stanley, AXA Re(assurance), qui détient 25 % de Arnerican Airlines, et Munich Re.Toutes ces compagnies sont directement touchées par les attentats du 11 septembre.

Dylan Ratigan de Bloomberg Business News, parlant des mouvements sur Morgan Stanley et d'autre compagnies, a dit :
" Ce serait une des coîncidences les plus extraordinaires dans l'histoire de l'humanitée, si c'étaint une coîncidence "

Voila, je vous ai présenter les étrange fluctuations bousières qui se sont passées avant le 11 Septembre 2001. Elles sont très importantes dans notre action. À noter aussi que une des compagnie qui est chargée de surveiller la bourse se nomme la CIA, elle ne vous dit pas quelque chose ?

Dernière modification par JoGlid (03-06-2007 11:01:08)


" Mais tu sais je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biens. Sous tes pas j'ai déroulé mes rêves, marche doucement, parce que tu marches sur mes rêves."
Equilibrium

Hors ligne

 

#2 03-06-2007 12:20:09

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: La Bourse avant le 9/11

On en parle ici :  http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 74&p=2

D'ailleurs, dans cette discussion on y parlait de l'appendice A du rapport de la Commission d’enquête consacrée au financement des attentats du 11 septembre qui semble intéressant : ceux qui maitrisent bien l'anglais et qui s'y connaissent un peu dans ces histoires de délits d'initiés devraient s'y pencher un peu... y'a certainement des trucs à débusquer  wink


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#3 03-06-2007 15:44:44

Raj0r
Membre Actif
Lieu: Paris
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 3297

Re: La Bourse avant le 9/11

Ce qui serait super interessant c'est d'avoir des screenshot des courbe en bourse.

Hors ligne

 

#4 03-06-2007 18:13:48

JoGlid
Membre du forum
Lieu: Boëseghem - Nord - 59
Date d'inscription: 08-03-2007
Messages: 218
Site web

Re: La Bourse avant le 9/11

Je m'y connais pas trop en bourse mais si quelqu'un s'y connais ça serai assez bien.


" Mais tu sais je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biens. Sous tes pas j'ai déroulé mes rêves, marche doucement, parce que tu marches sur mes rêves."
Equilibrium

Hors ligne

 

#5 03-06-2007 19:24:53

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2715

Re: La Bourse avant le 9/11

Moi j'aimerais bien avoir les noms des acteurs qui sont à la source de ces options de vente.


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#6 05-07-2007 09:58:13

tropctrop
Membre du forum
Date d'inscription: 25-10-2006
Messages: 2774

Re: La Bourse avant le 9/11

Cette question des put options est d'une importance majeure pour au moins deux raisons:

1- Il est raisonnable de penser que ceux qui ont investi massivement sur des put options (options de vente) sur AA et UA peu de temps avant le 11/9 avaient connaissance des evenements a venir. Trouver l'acteur de ces operations signifie trouver un complice.

2- Toutes les transactions financiees laissent des traces ! Ceci veut simplement dire qu'on pourrait avoir une preuve tangible de la culpabilite ou de la complicite de untel ou untel autre. Contrairement aux speculations basees sur des ohotos qui elles n'apportent au mieux que des preseomptions. Ici, on parle de preuves solides devant un tribunal.

Il me semble important voire meme fondamental d'orienter plus d'efforts dans cette direction. Je vais essayer de m'y mettre.

Hors ligne

 

#7 05-07-2007 12:51:15

JoGlid
Membre du forum
Lieu: Boëseghem - Nord - 59
Date d'inscription: 08-03-2007
Messages: 218
Site web

Re: La Bourse avant le 9/11

Cette affaire des puts d'options est un des talons d'achile de cette affaire, avec le WT7.

Dernière modification par JoGlid (11-07-2007 08:38:12)


" Mais tu sais je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biens. Sous tes pas j'ai déroulé mes rêves, marche doucement, parce que tu marches sur mes rêves."
Equilibrium

Hors ligne

 

#8 05-07-2007 13:25:19

Raj0r
Membre Actif
Lieu: Paris
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 3297

Re: La Bourse avant le 9/11

Hors ligne

 

#9 11-07-2007 01:03:26

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: La Bourse avant le 9/11

@tropctrop :

Tu trouveras des élèments intéressants ici : http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 74&p=2

Dernière modification par Zorg (11-07-2007 01:03:43)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#10 11-07-2007 01:41:24

Raj0r
Membre Actif
Lieu: Paris
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 3297

Re: La Bourse avant le 9/11

Merci JoGlid, épinglé.
Zorg bon post ( http://forum.reopen911.info/p62143-17-0 … tml#p62143 ) aussi sur la bourse. Si tu pouvais le copié ici, merci.

Hors ligne

 

#11 11-07-2007 02:17:59

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: La Bourse avant le 9/11

on a pas deja dit et lu dans les journaux que les renseignements (francais entre autres) avaient prevenue les usa d une attaque imminente en citant les compagnies visées .?
Il n y a avait donc pas grand chose de secret dans un cercle assez grand, meme assez loin des "terroristes" non.?


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#12 11-07-2007 02:20:57

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: La Bourse avant le 9/11

Voici le message que j'avais posté dans cette autre discussion "Action american airlines" :   http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 74&p=2




Zorg a écrit:

Dans l’appendice A du rapport de la Commission d’enquête consacrée au financement des attentats du 11 septembre :


The UAL trading on September 6 is a good example. On that day alone, the UAL put
option volume was much higher than any surrounding day and exceeded the call option
volume by more than 20 times—highly suspicious numbers on their face.170 The SEC
quickly discovered, however, that a single U.S. investment adviser had purchased 95
percent of the UAL put option volume for the day.
The investment adviser certainly did
not fit the profile of an al Qaeda operative: it was based in the United States, registered
with the SEC
, and managed several hedge funds with $5.3 billion under management. In
interviews by the SEC, both the CEO of the adviser and the trader who executed the trade
explained that they—and not any client—made the decision to buy the put as part of a
trading strategy based on a bearish view of the airline industry. They held bearish views
for a number of reasons, including recently released on-time departure figures, which
suggested the airlines were carrying fewer passengers, and recently disclosed news by
AMR reflecting poor business fundamentals.

In pursuit of this strategy, the adviser sold
short a number of airline shares between September 6 and September 10
; its transactions
included the fortunate purchase of UAL puts. The , however, also bought 115,000
shares of AMR on September 10, believing that their price already reflected the recently
released financial information and would not fall any further.
Those shares dropped
significantly when the markets reopened after the attacks. Looking at the totality of the
adviser’s circumstances, as opposed to just the purchase of the puts, convinced the SEC
that it had absolutely nothing to do with the attacks or al Qaeda. Still, the SEC referred
the trade to the FBI, which also conducted its own investigation and reached the same
conclusion.

http://www.9-11commission.gov/staff_sta … in_App.pdf

Que pensez-vous des explications données par le trader, crédible ou pas ?

edit : AMR est la maison mère d'American Airlines.

Si j'ai bien compris, le conseiller a acheter 115000 actions de AMR le 10 septembre 2001 : ça doit faire un sacré paquet de fric, cela aurait du faire remonter le cours de l'action, non ?

Pourtant, le 10 septembre l'action est en chûte libre : cela veut-il dire donc que des personnes continuent de vende ou d'acheter des puts options ?

http://img402.imageshack.us/img402/6973/sfgatecoursdeuaetaanu3.jpg

je  trouve particulièrement révélateur ce passage :

The investment adviser certainly did
not fit the profile of an al Qaeda operative: it was based in the United States, registered
with the SEC
, and managed several hedge funds with $5.3 billion under management.

Les enquêteurs partent (volontairement ?) avec l'idée que c'est forcément Al Qaeda qui serait éventuellement derrière  ces spéculations boursières or l'enquête montrant que derrière ces spéculations se trouvent des conseillers d'investissement américains alors ils ne peuvent être soupçonné de délits d'initiés (puisque c'est al Quaeda...) : la boucle est bouclée...

Comme si des américains ayant eu vent des attentats n'auraient pu essayer d'en tirer profit...

Question : "oui, mais alors pourquoi avoir conseillé à ses clients de faire ces transactions ? du coup, le conseiller s'il a investi va toucher moins d'argent..."
Réponse possible : peut-être pour masquer ses traces...


Cet appendice A du rapport de la Commission d’enquête consacrée au financement des attentats du 11 septembre semble intéressant : ceux qui maitrisent bien l'anglais et qui s'y connaissent un peu dans ces histoires de délits d'initiés devraient s'y pencher un peu... y'a certainement des trucs à débusquer  wink

Du coup, j'en profite pour remettre le post suivant que j'avais rédigé dans cette même discussion :



Zorg a écrit:

The AMR put trading on September 10 further reveals how trading that looks highly
suspicious at first blush can prove innocuous.
The put volume of AMR on September 10
was unusually high and actually exceeded the call volume by a ratio of 6:1—again,
highly suspicious on its face.
The SEC traced much of the surge in volume to a California
investment advice newsletter, distributed by email and fax on Sunday, September 9
,
which advised its subscribers to purchase a particular type of AMR put options. The SEC
interviewed 28 individuals who purchased these types of AMR puts on September 10,
and found that 26 of them cited the newsletter as the reason for their transaction. Another
27 purchasers were listed as subscribers of the newsletter. The SEC interviewed the
author of the newsletter, a U.S. citizen, who explained his investment strategy analysis,
which had nothing to do with foreknowledge of 9/11. Other put option volume on
September 10 was traced to similarly innocuous trades.

http://www.9-11commission.gov/staff_sta … in_App.pdf


La SEC interroge donc l'auteur de cette lettre de conseil d'investissement qui explique son analyse de stratégie d'investissement "qui n'a rien à voir avec une connaissance préalable des attaques terroristes"...
Dommage que la Commission "oublie" de nous faire part de cette analyse de stratégie d'investissement : je serai bien curieux de savoir sur quels éléments il s'est basé pour faire son analyse... roll

Autre passage intéressant :

Another good example concerns a suspicious UAL put trade on September 7, 2001. A
single trader bought more than one-third of the total puts that day, establishing
a position that proved very profitable after 9/11.
Moreover, it turns out that the same
trader had a short position in UAL calls—another strategy that would pay off if the price
of UAL dropped. Investigation, however, identified the purchaser as a well-established
New York hedge fund with $2 billion under management. Setting aside the unlikelihood
of al Qaeda having a relationship with a major New York hedge fund, these trades looked
facially suspicious.

But further examination showed the fund also owned 29,000 shares of
UAL stock at the time
—all part of a complex, computer-driven trading strategy. As a
result of these transactions, the fund actually lost $85,000 in value when the market
reopened. Had the hedge fund wanted to profit from the attacks, it would not have
retained the UAL shares.

Donc, toujours si je comprends bien :
Un trader américain a acheté un tiers des puts options ce 7 septembre 2001, ce qui fut "très profitable"...
Cependant, ce trader travaillant pour un fond de pension reconnu et respectable, il est plus "qu'improbable" qu'il y ait le moindre lien avec Al Qaeda.

A nouveau la même logique biaisée : des américains ne pourraient avoir agit de leurs proprs chefs, il faudrait forcément qu'il existe un lien avec Al Qaeda or comme cela est impensable alors ces américains (dont l'enquête a montré qui ils sont) ne peuvent avoir eu connaissance de la préparations des attentats...
Et pour enlever tout doute quant à l'éventuelle implication de ce fond de pension américain, les enquêteurs nous disent que ce fond de pension a perdu 85000 dollars à la réouverture des marchés car ce dernier détenait 29000 "parts" de UAL : donc, s'ils avaient voulu tirer profit des attaques ils auraient également vendu ces "parts"...

1. Cette perte de 85000 dollars représente un bon alibi...
2. ... qui ne tient pourtant pas la route : que représente cette somme face au bénéfice "très profitable" que représente le tiers des puts options acheté par ce trader ce 7 septembre 2001 ?


Rappellons qu'au moins 13 services secrets étrangers avaient prévenu les autorités américaines que des attentats d'une ampleur jamis vu étaient sur le point d'arriver :
http://www.reopen911.info/forums/t4906- … ntats.html

La  DGSE avait même pondu neuf rapports entiers sur les menaces d'Al-Qaida contre les Etats-Unis entre septembre 2000 et août 2001. Dont une note de synthèse de cinq pages, intitulée"Projet de détournement d'avion par des islamistes radicaux" , et marquée d'une date… 5 janvier 2001 ! Huit mois avant le 11-Septembre, la DGSE y rapporte les discussions tactiques menées depuis le début de l'année 2000 entre Oussama Ben Laden et ses alliés talibans, au sujet d'une opération de détournement d'avions de ligne américains.

La DGSE donnait même une liste de sept compagnies aériennes possibles pour ces attentats. Deux seront finalement choisies par les pirates du 11-Septembre : American Airlines et United Airlines.

Question : y a t-il eu des des options de vente « put options  » portant sur les actions de ces 5 autres compagnies aériennes (surtout sur Delta Airlines : on avait retrouvé, ce 11 septembre, des armes  à bord de 2 de ses avions : http://www.reopen911.info/forums/viewto … 403#p53403 )

Voici la liste établie par la DGSE dans sa note :

American Airlines
Delta Airlines
Continental Airlines
United Airlines
Air France
Lufthansa
US Aero

Voir ici : http://www.reopen911.info/forums/t4853- … embre.html

Donc pas la peine d'être directement lié à Al Quaeda pour avoir spéculé : il suffisait d'être bien informé et la mieux informée était la CIA ( 13 services secrets étrangers qui vous préviennent : http://forum.reopen911.info/t5567-avert … ngers.html
  plus entre autres Able Danger, les avertissement de John O'Neill...)

Et vous savez quoi ?

La CIA et les milieux financiers américains ont toujours été très liés et ce depuis la création de cette agence :

En 1943, Allen Dulles, futur directeur de la CIA,
s'était rendu en Suisse pour entamer des négociations secrètes avec des dignitaires nazis. Plusieurs criminels
de guerre seront employés par la CIA dès 1945. Avocat réputé de Wall Street, Dulles avait pour principal client
le groupe pétrolier Standard Oil, une des rares compagnies qui avait continué à faire des affaires
avec les Nazis pendant la guerre.

http://www.arte.tv/static/c1/031008_cia/fr/index.html    (cliquer sur 1941)


PS : ce serait pas mal si une personne se débrouillant bien en anglais pouvait traduire les passages extrait de l'Appendice A donnés plus haut...smile

Dernière modification par Zorg (07-08-2007 04:53:47)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#13 11-07-2007 08:02:28

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: La Bourse avant le 9/11

Hello i'm back
voici un article sympa http://perso.orange.fr/do/ag/437.htm

18 et 19 septembre 2001



Présentation par do : 11 SEPTEMBRE : délits d'initiés à la bourse : spéculations à la baisse juste avant le 11 septembre 2001 sur certaines actions bien précises ! Les capitalistes qui ont mis en scène le spectacle du 11 septembre 2001 ont aussi utilisé la spéculation à la baisse pour s'en mettre plein les poches ! Voici deux communiqués de presse de l'agence Associated Press :



La Bourse de Chicago enquête sur des
transactions suspectes juste avant les attentats
Mardi 18 septembre 2001, 21h52


CHICAGO (AP) -- Le Chicago Board Options Exchange (CBOE), premier marché mondial d'options sur les actions et indices, a annoncé mardi qu'il enquêtait sur des transactions inhabituelles juste avant les attentats du 11 septembre à New York et Washington.

Cette déclaration intervient alors qu'enquêteurs et régulateurs des marchés dans le monde entier tentent de déterminer si les réseaux terroristes auraient mené une opération de spéculation massive, dans les jours et heures ayant précédé les attaques sur le World Trade Center et le Pentagone, sorte de ''délit d'initiés'' d'un nouveau genre.

Le Chicago exchange a refusé de fournir plus de précisions sur cette enquête, la porte-parole Lynne Howard disant que la mesure était habituelle au CBOE à chaque événement d'envergure. A la commission américaine des opérations de Bourse, la Securities and Exchange Commission (SEC), on se refusait également à tout commentaire. Reste que le gendarme de la Bourse américaine a aussi reçu nombre d'informations sur d'autres transactions financières suspectes qui pourraient être liées à ces attentats.

Sur le marché de Chicago, les transactions portent sur les titres d'environ 1.400 entreprises, ainsi que 38 indices, dont le Dow Jones, le Standard and Poor's et le Nasdaq. Les marchés des futures ou à options, plus complexes, sont également beaucoup plus rémunérateurs en cas d'opération spéculative.

Les options sont des contrats donnant à celui qui les prend le droit de vendre un actif à un prix spécifié avant une certaine date.

Toutes ces valeurs et indices ont plongé après les attentats, ce qui veut dire que toute personne ayant pris des options sur leur déclin a fait des bénéfices substantiels en ''jouant'' sur les indices en train de s'effondrer ou les valeurs touchées, particulièrement aériennes ou d'assurances.

Une importante activité a été notamment enregistrée dans les jours précédant le drame sur les actions des sociétés mères d'American Airlines et United Airlines, dont les avions de ligne et leurs passagers servirent par la suite de bombes volantes aux terroristes. Aucun mouvement significatif similaire n'a concerné d'autres compagnies aériennes.

Les 6 et 7 septembre, sur le Chicago exchange, on enregistrait 4.744 options à la baisse sur United Airlines, et le 10, il était de 4.516 options sur American, soit des volumes largement supérieurs à une journée habituelle.

A la réouverture des cotations lundi, l'action American perdait 39% et celle de United 42%.



Plusieurs enquêtes en Europe
sur des transactions douteuses avant les attentats
mercredi 19 septembre 2001, 19h36

AMSTERDAM (AP) -- Les autorités boursières néerlandaises, suisses et luxembourgeoises ont annoncé à leur tour mercredi l'ouverture d'une enquête sur des transactions douteuses survenues peu avant les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis. Aux Etats-Unis, en Italie, en Allemagne et en France, des enquêtes similaires ont été lancées sur ce sujet.
Saisie par le ministre néerlandais des Finances Gerrit Zalm, la commission des opérations de bourse des Pays-Bas a dit examiner ''très sérieusement'' l'affaire, mais a refusé de préciser les capitaux concernés par l'enquête. La compagnie aérienne KLM a confirmé avoir été en contact avec l'autorité boursière avant que les avions ne s'écrasent sur les tours du WTC et le Pentagone. ''Ce n'était pas un communiqué écrit officiel mais nous avons dit que nous étions au courant de fortes transactions concernant nos actions'', a précisé le porte-parole de la compagnie Hugo Baas.

Dans les trois jours de cotations précédant les attaques, les actions KLM ont baissé de 12%, passant de 16 à 14,20 euros. Selon des traders interrogés par la chaîne de télévision NOS, le volume d'actions KLM concerné par des options à la vente était dix fois plus élevé que la normale au cours des deux jours précédant les attentats. Ces options à la vente donnent le droit au détenteur de vendre un titre à un prix déterminé avant une certaine date.

Par ailleurs, la Commission bancaire fédérale suisse a elle aussi annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête concernant des transactions douteuses autour de plusieurs sociétés, dont Swiss Re, le No2 mondial de la réassurance. Urs Zulauf, le directeur juridique de la commission, a précisé qu'il serait en contact avec la SEC (Securities and Exchange Commission) américaine, la bourse suisse SWX et Eurex à Francfort.

Au Luxembourg, les autorités boursières ont confirmé mercredi qu'elles avaient demandé aux banques de vérifier leurs livres de comptes susceptibles d'être détenus par des associés d'Oussama ben Laden. Le procureur Carlos Zeyen a déclaré que ses services avaient reçu une liste de 180 noms suspects de la part des autorités américaines et qu'il travaillait en collaboration avec les banques.

''Nous aidons nos collègues américains parce que le Luxembourg est une importante place financière'', a-t-il déclaré, en ajoutant que la liste avait été distribuée à d'autres centres bancaires dans le monde.

Selon lui, rien ne montre pour l'instant que de l'argent lié aux réseaux de Ben Laden soit passé par le Luxembourg.

La SEC, le gendarme de la bourse américaine, avait annoncé en début de semaine qu'avant les attentats, des spéculateurs avaient placé un nombre exceptionnellement élevé de ces options à la vente sur les actions des compagnies United Airlines et American Airlines, auxquelles appartenaient les avions détournés le 11 septembre.

Certains médias ont suggéré que le milliardaire saoudien Oussama ben Laden, désigné par les Etats-Unis comme le principal suspect des attentats, était l'une des personnes soupçonnées de spéculations avec délit d'initiés.

______________________________

Note de do : 1°) Au tout début, les journalistes nous ont dit : « C'est Ben Laden, qui a fait de la spéculation à la baisse pour profiter aussi de cet aspect-là des attentats. Car lui seul savait qu'il allait y avoir ces attentats. Mais là, on va le coincer facilement. Car on a tous les moyens de mener l'enquête ! Et on va avoir les preuves de sa culpabilité. C'est pour très bientôt ! » Puis quelques jours après, cette affaire de spéculation à la baisse était étouffée. C'est un élément de preuve supplémentaire que les commanditaires des attentats sont à rechercher du côté de ceux qui avaient les moyens d'étouffer cette enquête !

                    2°) Pour des explications techniques précises afin de bien comprendre comment l'on peut gagner énormément d'argent quand on sait à l'avance que certaines actions vont baisser, voir l'intervention 299.

Dernière modification par ragondin (11-07-2007 08:05:11)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#14 11-07-2007 08:36:28

JoGlid
Membre du forum
Lieu: Boëseghem - Nord - 59
Date d'inscription: 08-03-2007
Messages: 218
Site web

Re: La Bourse avant le 9/11

Et voici un article du journal Chicago Tribune parlant des options de vente ( Put d'options ) avant le 9/11, attention lien en anglais:
http://www.chicagotribune.com/business/ … 6437.story

La partie la plus importante se situe environ au milieu de la page.


" Mais tu sais je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biens. Sous tes pas j'ai déroulé mes rêves, marche doucement, parce que tu marches sur mes rêves."
Equilibrium

Hors ligne

 

#15 06-08-2007 22:24:49

fontaine-42
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 18-07-2007
Messages: 671

Re: La Bourse avant le 9/11

Je ne sais pas si cela a déjà été posté...
Dans le doute : Des délits d'initiés autour du 11 septembre

http://leweb2zero.tv/video/t3rpr_794524d6baa44e5


Vous serez peut-être déçu si vous échouez, mais vous êtes perdu si vous n'essayez pas.
(Beverly Sills)

Hors ligne

 

#16 18-11-2007 02:33:41

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: La Bourse avant le 9/11

Plusieurs articles (que je n'ai pas eu le temps de lire) sur le financement des attentats, peut-être y a t-il des infos intéressantes :
http://www.paradisfj.info/spip.php?rubrique238


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#17 18-11-2007 10:24:15

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: La Bourse avant le 9/11

Merci Zorg

Quelques extraits des articles...

Les complexes réseaux de Ben Laden

dimanche 4 novembre 2007 par marieagnes

A Fleur de presse : 11 septembre 2001

La Tribune, Les complexes réseaux de Ben Laden, 13/09 (Pascal JUNGHANS) : « [selon un] rapport d’enquête officiel franco-américain, [...] [le réseau financier de Ben Laden] repose sur deux piliers : d’une part le Front islamique international pour le Djihad contre les juifs et les croisés, financé par des mouvements politiques ; et d’autre part une holding installée à Khartoum (Soudan) jusqu’en 1996. [...]

Le deuxième cercle est familial. [...] Officiellement, le SBG [Saudi Ben Laden Group] n’entretient plus aucune relation avec Oussama Ben Laden. [...] Cependant, les auteurs de la note doutent de cette rupture. Ils soulignent notamment que l’actionnariat et la direction du conglomérat restent strictement familiaux. Celui-ci devient "le premier entrepreneur privé d’Arabie Saoudite". Dispensé de la publication de bilan, son chiffre d’affaires est estimé, en 1991, à 36 milliards de dollars. [...] Le SGB multiplie les créations de sociétés dans les paradis fiscaux.

[...] Le rapport montre que Ben Laden entretien des liens certains, quoique discrets et camouflés par de complexes chaînes de participation, avec certains des principaux protagonistes du scandale [financier énorme] de la [banque] BCCI. http://www.paradisfj.info/spip.php?rubrique27  Notamment avec le personnal central de l’affaire, Khalid Bin Mahfouz, dont la famille est "l’une des premières forunes du monde" [...] [et] Gaith Pharaon [...], qualifié par les auteurs du rapport de trafiquant d’armes et de pétrole ».

[La Tribune du 17/09 dresse un organigramme des participations de Ben Laden dans les institutions financières du Soudan et de la péninsule arabique (Emirats, Dubaï, Bahrein, Koweit).

En 1987, des partenaires financiers de Bin Mahfouz ont investi dans la société pétrolière Harken, alors dirigée par ... Georges W. Bush ! (Le journal du Dimanche, 23/09)].

Extrait de Billets d’Afrique et d’Ailleurs N°96 - Octobre 2001 -

Billets d’Afrique et d’Ailleurs est la revue mensuelle éditée par Survie.

Publié avec l’aimable autorisation de l’Association Survie.

Visitez le site de Survie.

http://www.survie-france.org/

La traque aux délits d’initiés terroristes s’amplifie

samedi 3 novembre 2007 par marieagnes

A Fleur de presse : 11 septembre 2001

La Tribune, la traque aux délits d’initiés terroriste s’amplifie, 19/09 : « une moyenne de plus de 7,6 millions de titres de l’assureur [français Axa] ont été échangés au cours des six dernières semaines précédant les attentats, soit près de 1,4 fois le volume moyen quotidien en 2001 [1,56 fois pour le premier réassureur allemand Munich Ré].

[...] Les options de vente sur les actions de la banque Morgan Stanley qui employait 3 500 salariés dans le World trade Center, et celle de Merril Lynch, autre banque dont les locaux étaient situés à côté des Twins towers, ont été 12 à 25 fois supérieures au volume habituel. Pour American Airlines, dont deux avions ont été détournés, 1 535 puts (options de vente sur 100 actions chacune) ont été traités la veille de l’attentat. [...]

L’utilisation de sociétés implantées dans les paradis fiscaux est probable ».

[« A Paris, certains s’interrogent sur les ordres de vente provenant de l’île de Chypre, l’un des bastions financiers que l’on prête à Oussama Ben Laden » (Libération, 18/09).

Extrait de Billets d’Afrique et d’Ailleurs N°96 - Octobre 2001 -

Billets d’Afrique et d’Ailleurs est la revue mensuelle éditée par Survie.

Publié avec l’aimable autorisation de l’Association Survie.

Visitez le site de Survie.

http://www.survie-france.org/

Dernière modification par kézako (18-11-2007 10:29:03)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#18 18-11-2007 10:57:11

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: La Bourse avant le 9/11

http://www.paradisfj.info/spip.php?article424

Les enquêtes interdites, Notes blanches

samedi 1er février 2003 par marieagnes

Amnistia.net – Les enquêtes interdites, Notes blanches http://www.amnistia.net/librairi/amnist … otblan.htm , 20/12/2002 (Enrico PORSIA) : « Le commissaire Hubert Marty-Vrayance [était], depuis 1997, [...] l’un des spécialistes de la sécurité informatique au secrétariat général de la Défense nationale (SGDN).

Le 15 avril dernier ce fonctionnaire de 44 ans, qui jusque-là donnait pleine satisfaction à ses supérieurs, est brutalement mis à l’écart. Du jour au lendemain, l’accès à son bureau lui est interdit. Officiellement, la cause de sa suspension serait liée à un article paru sur Intelligence Online (le 11 avril 2002), une publication confidentielle, très prisée dans le milieu du renseignement. Sous le titre, Un "réseau d’experts" chez les conspirationnistes, le commissaire Marty-Vrayance apparaît comme étant un des inspirateurs du livre L’effroyable imposture de Thierry Meyssan (Carnot, 2002).

Marty-Vrayance nie http://www.amnistia.net/librairi/amnist … otblan.htm  toute participation à l’ouvrage de Meyssan, ce que ce dernier confirme. De son côté, [son avocat] Me Thibault de Montbrial souligne avec fermeté : « C’est absurde. Mon client s’était simplement exprimé sur un forum Internet, spécialiste en questions de Défense, en publiant des interrogations et des doutes sur la version des attentats du 11 septembre. Des doutes qui étaient d’ailleurs partagés par plusieurs professionnels du renseignement. La simple participation à un forum Internet ne peut pas justifier la mise à l’écart si brutale de mon client ».

Existerait-il donc d’autres raisons, à l’origine de la suspension du commissaire ? Ce n’est pas impossible, d’autant que Marty-Vrayance ne travaillait pas uniquement pour le secrétariat général de la Défense nationale… De manière beaucoup plus discrète, il enquêtait pour le compte de la DCRG, la direction centrale des RG. Un service qu’il connaît bien, puisqu’il a commencé sa carrière aux RG [...], avant d’être propulsé, en 1988, comme responsable des renseignements dans la région de la Nièvre, le fief de François Mitterrand.

Par la suite, Marty-Vrayance intègre le SCTIP, le Service de coopération technique internationale de police. Il est envoyé dans un pays très sensible pour la France, le Gabon. [...] En 1997, retour dans l’Hexagone. Il est [...] affecté au SGDN, un autre service ultrasensible rattaché au Premier ministre.

Or, depuis la fin de l’année 2000 ce commissaire de police effectue aussi des missions aussi discrètes que délicates pour les Renseignements généraux : [... il enquête] sur la cavale d’Yvan Colonna, [meurtrier présumé du préfet Érignac http://www.paradisfj.info/spip.php?rubrique106 , et sur des “suicides” suspects.

À propos de celui d’un ancien Premier ministre, il souligne] “l’invraisemblance entre le calibre de l’arme qui a prétendument servi à tuer, un 357 magnum, et les dégâts réellement constatés sur la tête de Pierre Bérégovoy…” [… Très apprécié de Bérégovoy, le] photographe James Andanson [a été] retrouvé carbonisé dans sa voiture. Il [...] avait comme voisin un très important marchand d’armes, [...] Jacques Monsieur [...]. Selon les convictions des RG, le suicide du photographe [...] –“un personnage central, à la confluence de plusieurs sphères de pouvoir” – [...] serait, en réalité, une nouvelle mise en scène. [...]

Aujourd’hui, Hubert Marty-Vrayance se sent comme un pion minuscule au milieu d’un jeu dont les règles lui échappent. Ce qu’il décrit est en effet plus qu’inquiétant. [Les “notes blanches” qu’il a rédigées sont distillées dans les médias.] « La semaine dernière, j’apprends sidéré que, depuis mon départ, mon ancien collaborateur de bureau exploiterait mes disques durs Internet et de travail et en communiquerait les résultats » à un haut ponte des RG, écrivait-il à Yves Bertrand [directeur des RG] en mai dernier.

[...] Cette pointure des RG [...] “aurait des contacts fréquents avec la CIA [...] De plusieurs côtés on me signale écoutes illégales, pressions, menaces, intrusions dans la vie privée de [la part de] cette équipe [dont ferait partie ce haut ponte RG] qui semble avoir pas mal de pouvoir dans les structures de l’État et en prend à son aise. Une enquête sérieuse et approfondie me semble nécessaire. Je vous avais déjà écrit en février que ce groupe avait des complices au sein de la DST, de la BRI [Brigade de recherche et d’intervention] et de la direction centrale des RG. Ces gens poursuivent leurs propres objectifs pour leur compte, et n’ont rien à faire de la légalité républicaine. [...] Cette collusion entre marchands d’armes, extrémistes de droite et services de police peut donner lieu à des dérapages incontrôlables. [...] Je pense être victime de ce groupe et veux désormais préparer ma défense ». Une défense qui s’annonce bien compliquée. “L’affaire Marty” ne serait-elle pas un simple épisode de la guerre larvée que se livrent les services de l’ombre ? Une guerre dont la finalité pourrait bien être la succession du “grand patron” des RG, Yves Bertrand ? [...]

Le premier décembre, le Journal du Dimanche publiait un article, Les RG et la guerre des chefs [...] : « “Ils sont en guerre, pour l’instant c’est impalpable, mais tout ce monde ne pense qu’à ça…” Pour ce haut fonctionnaire, la rivalité Sarkozy-Juppé devrait logiquement trouver un terrain d’affrontement avec des nominations “sensibles” dans la police et plus particulièrement aux Renseignements généraux… »

En 1998, Jean-Paul Cruse, journaliste “gaullo-maoïste” visiblement très bien “renseigné” écrivait Un Corbeau au cœur de l’État.

Dans ce livre il racontait la guerre que se sont livrée les clans Balladur/Pasqua et Chirac/Juppé à partir de 1993. C’est l’histoire d’un informateur anonyme, Le Corbeau, qui fit parvenir, à partir de juin 1995, à des magistrats, et notamment au juge Halphen http://www.paradisfj.info/spip.php?article132 , une véritable collection de notes blanches des RG.

Ces notes blanches avaient été rédigées par la commissaire Brigitte Henry, une adjointe d’Yves Bertrand, et elles aiguillaient les magistrats sur les circuits des financements occultes du RPR http://www.paradisfj.info/spip.php?rubrique99 . De tout le RPR ? Non, elles ciblaient principalement des “affaires” qui touchaient l’entourage de Chirac et, surtout, celui d’Alain Juppé http://www.paradisfj.info/spip.php?article389 . “Le corbeau n’est pas un homme seul”, écrivait le journaliste [...]. C’est un groupe d’officiers de renseignements, français, disposant de “correspondants” au sein des RG, de la magistrature, de la PJ, et de la presse. […] Leur but était […] de semer la panique, et de faire savoir que, disposant d’informations pour certains dommageables, […] ils étaient disposés à les utiliser […] si certaines conditions n’étaient pas remplies. Leur chantage, car c’en est un, et il est énorme, se développe […] après l’élection de Jacques Chirac et la nomination d’Alain Juppé, dont ils suspectent les intentions dans des domaines précis, qui les touchent de très près ». À l’époque, l’arme de leur chantage était constituée par les notes blanches des RG. »

[En tête des « domaines précis » figuraient la question des complicités dans le génocide rwandais http://www.paradisfj.info/spip.php?rubrique82  et un possible changement de méthode dans les relations franco-africaines.

Les aventures du commissaire Marty ne sont donc pas seulement révélatrices d’une “République souterraine” http://www.paradisfj.info/spip.php?article405  hantée de cadavres. Elles ont à voir avec d’impitoyables luttes internes, déclenchées en 1992-93, dont la Françafrique est l’un des objets. À l’époque s’opposaient principalement, au sein du néogaullisme dominant, le réseau Pasqua et le tandem Juppé-de Villepin.

Le « Corbeau » collectif a pilonné Juppé, mais le mitraillage judiciaire de Pasqua, Marchiani et leurs acolytes a plombé leur réseau.

Pourtant, à en croire cet article, le « Corbeau » a repris du poil de la bête. Au service de qui ?]

Extrait de Billets d’Afrique et d’Ailleurs N°111 - Février 2003 -

Billets d’Afrique et d’Ailleurs est la revue mensuelle éditée par Survie.

Publié avec l’aimable autorisation de l’Association Survie.

Visitez le site de Survie http://www.survie-france.org/ .


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#19 28-03-2008 23:50:02

Raj0r
Membre Actif
Lieu: Paris
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 3297

Re: La Bourse avant le 9/11

Hors ligne

 

#20 29-03-2008 00:01:52

Raj0r
Membre Actif
Lieu: Paris
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 3297

Re: La Bourse avant le 9/11


yak à écrit : première partie du doc vidéo de la soirée "Oil, Smoke & Mirrors" le 28 février à Genève.

Marc Chesney sur les délits d'inités.

Src http://forum.reopen911.info/t9478-confe … rrors.html

Hors ligne

 

#21 18-09-2009 02:25:36

grand lutin
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 07-03-2008
Messages: 5

Re: La Bourse avant le 9/11

bonjour

bon, j'ai question surement naive mais a quoi bon tergiverser ...

L'identité des personnes a l'origine de ces transaction n'est toujours pas connu !!?
Pourquoi ?
Et,  est ce normal ?

" la vérité s'énonce clairement  "

merci

Hors ligne

 

#22 18-09-2009 04:26:27

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: La Bourse avant le 9/11

grand lutin a écrit:

bonjour

bon, j'ai question surement naive mais a quoi bon tergiverser ...

L'identité des personnes a l'origine de ces transaction n'est toujours pas connu !!?
Pourquoi ?
Et,  est ce normal ?

" la vérité s'énonce clairement  "

merci

MDR


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#23 18-09-2009 07:08:25

Fabrice
Membre du forum
Lieu: Bretagne
Date d'inscription: 31-03-2007
Messages: 806

Re: La Bourse avant le 9/11

grand lutin a écrit:

bonjour

bon, j'ai question surement naive mais a quoi bon tergiverser ...

L'identité des personnes a l'origine de ces transaction n'est toujours pas connu !!?
Pourquoi ?
Et,  est ce normal ?

" la vérité s'énonce clairement  "

merci

Le FBI dit avoir enquêté dessus mais que les personnes à l'origine de ces transactions étaient "dignes de confiance" et qu'elles n'avaient aucun lien avec Al Qaïda. L'affaire a donc été classée !!!

Tout simplement !!


Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C’est pire ! (Coluche)

Hors ligne

 

#24 18-09-2009 09:34:14

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: La Bourse avant le 9/11

Fabrice a écrit:

grand lutin a écrit:

bonjour

bon, j'ai question surement naive mais a quoi bon tergiverser ...

L'identité des personnes a l'origine de ces transaction n'est toujours pas connu !!?
Pourquoi ?
Et,  est ce normal ?

" la vérité s'énonce clairement  "

merci

Le FBI dit avoir enquêté dessus mais que les personnes à l'origine de ces transactions étaient "dignes de confiance" et qu'elles n'avaient aucun lien avec Al Qaïda. L'affaire a donc été classée !!!

Tout simplement !!

donc MDR


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#25 18-09-2009 10:15:16

Fabrice
Membre du forum
Lieu: Bretagne
Date d'inscription: 31-03-2007
Messages: 806

Re: La Bourse avant le 9/11

Sky a écrit:

donc MDR

Yes Sir wink


Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C’est pire ! (Coluche)

Hors ligne

 

#26 18-09-2009 16:32:12

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: La Bourse avant le 9/11

Les delits d'initiés du 911 c'est comme les explosifs pour le NIST.

A quoi bon chercher quelque chose que vous êtes sur de ne pas découvrir avant même les avoir cherchés !!

Chacun pourra juger de la rationalité de cet argumentaire.

Pour les délits d'initiés la réponse oficielle fût que les agences vers lesquels les investigations menaient étaient des Stés qui n'avaient aucun lien avec les terroristes, donc circulez y'a rien à voir ces initiés étaient des initiés au dessus de tout soupçons...

La preuve???
On ne les a pas soupçonnés!  roll

La révision de la VO ne fait que commencer .


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#27 28-09-2009 00:00:11

Tuff-Gong
Membre de Soutien
Lieu: Strasbourg
Date d'inscription: 26-09-2009
Messages: 153

Re: La Bourse avant le 9/11

Pourtant , c'est tellement clair . Il suffit de remonter jusqu'à ces hommes qui ont fait les transac , car même si eux ne savaient peut etre pas lol qu'il y aurait des attentats concernant les avions de la compagnie , quelqu'un leurs a conseiller ces transactions .... au minimum ?  Et là , le plus mauvais des enquêteurs ne peut nier qu'il y a un lien , et qu'on peut remonter jusqu'à des personnes impliquer de près ou de loin dans cette mascarades d'attentats . 
Rien que là ils se fourvoie les mec . Et moi je suis sidéré de voir comme ils peuvent prendre les gens pour des buses , c'est tellement grossier ..... c'est incroyable !  Mes concitoyens m'étonnerons toujours roll

Dernière modification par Tuff-Gong (28-09-2009 00:03:10)


" Seuls les plus petits secrets ont besoin d'etre protégés , les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique "

Hors ligne

 

#28 31-10-2009 23:28:58

davaro
Membre du forum
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 1051

Re: La Bourse avant le 9/11

Au cours d'un interview du 11 sept 2007 avec Marc Chesney (économiste à l'Université de Zürich, ancien professeur à HEC) sur les étranges opérations boursières effectuées les jours précédant le 11/9, l'animateur radio sur RMC Jean-Jacques Bourdin affirme qu'il trouve cela "vraiment troublant." :
http://www.dailymotion.com/video/xaxlcn_Bourdin

Dernière modification par davaro (31-10-2009 23:32:39)

Hors ligne

 

#29 18-03-2010 20:17:08

SHA GUA DAN
Invité

Re: La Bourse avant le 9/11

Un membre du furum hardware, Camelot2, contributeur du fil sur le 11/9, est entré en contact avec Marc Chesney et a eu une longue conversation avec lui sur les délits d'initiés. En voici le compte-rendu :

Il n'y a pas vraiment de grandes nouveautés.

On a discuté de son travail statistique et l'on était tout à fait d'accord sur les méthodes employés. On est arrivé à la même conclusion de l'importance de l'identité des émetteurs d'ordre notamment au niveau du troisième critère concernant la présence ou non d'une stratégie de couverture.
Il considère que ce critère permet d'éliminer une grosse partie (50%) des échanges qui seraient suspects selon les critères 1) et 2). Je suis de son avis même si j'ai souligné que c'était le critère qui, à mon sens, apportait le plus d'erreur de modélisation/approximation dans l'ensemble.

Ensuite, on a parlé de certains exemples précis du rapport de la commission d'enquête. Il avait connaissance du résumé (footnote) et de l'appendix B.

Il considère que cela n'est pas assez détaillé dans le rapport dans le sens où tous les cas ne sont pas abordés: en l'occurrence, seul le cas des compagnies aériennes est vraiment explicité.
Je plussoye avec une nuance: la SEC a volontairement mis en exergue certains exemples pour mieux expliquer la situation mais il n'était pas dans son objectif de détailler l'ensemble de son enquête. 

En fait, c'était son reproche principal (que je partage dans une certaine mesure): l'absence de détails rendus publics.

J'ai alors abordé la question des requêtes FOIA et des possibilités qui nous est présenté d'obtenir des informations de la SEC et du FBI sur le sujet. Il n'était pas au courant de telles procédures et j'ai promis de m'informer de manières plus approfondies. En effet, je ne suis pas sûr qu'un citoyen non-US puisse faire appel à de telles procédures (si quelqu'un a une idée sur le sujet, je suis preneur). Au pire, on pourra faire appel à un citoyen US (debunker ou chercheur universitaire)
Je compte aussi réunir certains documents déjà obtenus (Interview d'un responsable de la SEC,...) et les lui communiquer.

Je pense qu'on s'oriente donc, si cela est possible, vers une demande à la SEC et au FBI des détails concernant les enquêtes sur l'ensemble des marchés des options tant sur les compagnies aériennes, que les banques, que les assureurs. C'est du moins le désir que nous partageons: obtenir les détails des enquêtes pour dépasser le stade de la "croyance ou non" dans les conclusions de la SEC.

Un bémol toutefois: je considère, par principe, que les affirmations de la SEC ont une certaine "valeur". C'est à dire qu'il s'agit d'obtenir des preuves pour prouver l'inverse de leurs conclusions (qui sont elles-mêmes appuyées par certaines preuves). A l'inverse, Marc Chesney semble considérer que l'on rentre directement dans l'alternative "croire ou ne pas croire" les conclusions de la SEC. Il me semble que cela est motivé par l'expérience EADS où l'AMF a très clairement totalement foiré son enquête.
Je suis en désaccord sur ce point mais pas sur les propositions qui en découlent: une plus grande transparence de l'enquête et des éléments recueillis.

Au final, j'ai "essayé" (de manière un peu voyante) d'obtenir son avis, subjectif, sur les origines des possibles délits d'initiés (s'ils existaient). Je n'ai pas obtenu de réponses.  big_smile 
Mais il m'a répété, avec force, les points suivants:

-Ces travaux ne constituent pas une preuve juridique. Il s'agit de travaux statistiques et économétriques destinés, en priorité, à établir une procédure pour détecter des événements anormaux. Procédure appliquée à certains événements précis.
-L'interprétation que certains en font ne regardent qu'eux (à bon entendeur...)

Quelques autres éléments:

-Les régulateurs s'intéressent seulement depuis peu au marché des options lors des délits d'initiés. C'est vrai dans le cadre des procédures de "détection". En effet, comme le souligne Marc Chesney, on peut augmenter considérablement les volumes sur les marchés des dérivés sans en modifier le prix. A l'inverse, vendre à découvert (ou vendre tout court) des actions a un effet assez important sur leur cours...
Je nuancerai cependant: certes, les régulateurs n'ont pas encore d'outils statistiques permettant de détecter les mouvements anormaux mais, dans le cas du 11/09, ils se sont intéressés à ces mouvements anormaux sur les marchés des options et les procédures, une fois l'anormalité détectée, me semblent fortement rodées (détection des donneurs d'ordre, connexion éventuels, stratégie de couverture éventuelle, déterminer la prise de décision,...)

-Certaines personnes se seraient plaintes de pressions ou de la mauvaise gestion de l'enquête. Je n'ai malheureusement pas pu éclaircir s'il s'agissait des délits d'initiés en général (type EADS) ou du 11/09 en particulier. Je compte préciser ce point dans un prochain mail.

-J'ai soulevé l'hypothèse qu'un "initié" n'appliquerait pas une stratégie aussi voyante (augmentation importante du volume le 06,07,10/09) qui serait forcément analysée par la SEC mais étalerait ses prises de position sur les semaines précédents l'événement (pour un résultat en gain identique). J'ai aussi soulevé l'hypothèse que les mouvements repérés fin août pour les banques (ou même pour le 06/09;07/09 pour les compagnies aériennes) pouvaient être dû à un délit d'initié...sur une autre information que le 11/09 (typiquement les mauvais résultats des compagnies aériennes ou des banque concernées).
Bien que considérant cela comme des hypothèses (et c'est en effet le cas), Marc Chesney ne les a pas rejeté en bloc. D'où l'importance de connaître le facteur de décision et donc les identités des acteurs.

-J'ai remarqué que faire appel à la notion de 60 pour 1 au niveau des volumes est légèrement réducteur par rapport aux trois critères statistiques choisis.

Voilà, si d'autres choses me reviennent à l'esprit, je tâcherai de les rapporter.
Ce fut en tout cas une conversation très intéressante (une heure en tout) avec quelques aspects techniques (l'importance de l'open interest par rapport aux volumes, la notion d'événement rares)...et très loin des délires des truthers.

Une conclusion toutefois sur un ton plus paranoïaque et qui nous a habité tous les deux:
"J'espère que vous avez raison."  big_smile 

Je l'espère aussi.

Et, dans ce cadre, je m'attacherai, sur mon temps libre, à fournir à M. Chesney le plus grand nombre possibles de documents de la SEC et du FBI qui lui permettra d'avoir accès à un niveau de détail qu'il considère (à juste titre) ne pas encore avoir.

Je pense avoir été fidèle dans la retranscription mais je n'ai guère plus prendre de notes vu que la conversation était assez rapide et animée (dans le bon sens du terme). J'espère ne pas lui avoir trop souvent coupé la parole.  smile 

PS:Je rappelle donc: si vous avez des informations sur comment remplir une procédure FOIA et si cela est possible par un citoyen non-US, n'hésitez pas à partager vos infos.

PS2:Je ne retranscrirai pas ici l'échange de mail précédant l'échange téléphonique. Libre aux imbéciles truthers de reopen de me croire ou pas. Moorea connaît mon identité et peut confirmer si nécessaire.

http://forum.hardware.fr/hfr/Discussion … #t21918660

 

#30 18-03-2010 20:46:49

heavy
Membre du forum
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 10-02-2009
Messages: 786

Re: La Bourse avant le 9/11

"imbécile truther de Reopen911" Mais quel c****** putain.

Hors ligne

 

#31 19-03-2010 02:14:29

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: La Bourse avant le 9/11

La on va bien rigoler...


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#32 19-03-2010 08:22:41

SHA GUA DAN
Invité

Re: La Bourse avant le 9/11

heavy a écrit:

"imbécile truther de Reopen911" Mais quel c****** putain.

Petite précision : dans le post de Camelot2, "imbéciles" est barré (mais néanmoins lisible...)

 

#33 19-03-2010 09:48:22

heavy
Membre du forum
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 10-02-2009
Messages: 786

Re: La Bourse avant le 9/11

Désolé de m'être emporté alors wink (même si c'est lisible comme tu dis et donc ça m'énerve quand même...)

Dernière modification par heavy (19-03-2010 09:49:11)

Hors ligne

 

#34 01-05-2010 08:46:29

Buzz l'éclair
Invité

Re: La Bourse avant le 9/11

SEC Found No Sign 9/11 Conspirators Traded on Plot :

http://www.aolnews.com/money/article/se … s/19461094

(April 30) -- Nearly nine years, two recessions and thousands of conspiracy theories later, the U.S. government has made it official: Initial speculation after the 9/11 terrorist attacks that plotters made financial bets against airlines or other companies hurt by the events was unfounded.

The Securities and Exchange Commission began its inquiry into the matter on Sept. 12, 2001, and went on to examine trading in the U.S. and foreign securities markets that took place between Aug. 20 of that year and Sept. 11. While the agency wrapped up its investigation in May 2002, and there were references to the SEC's conclusions in the report by the federal 9/11 Commission, the findings were kept secret.

But the privately operated, nonpartisan National Security Archives fought for six years to make the SEC report public, an effort aided by the Obama administration's push to declassify documents across the spectrum of government affairs. And today, most of the SEC's "Pre-September 11, 2001 Trading Review" was made public.

"We have not developed any evidence that suggests that those who had advance knowledge of the attacks traded on the basis of that information," the SEC said. "In every instance where we noticed unusual trading before the attack, we were able to determine, either through speaking directly with those responsible for the trading, or by reviewing trading records, that the trading was consistent with a legitimate trading strategy."

The SEC said it looked at 9.5 million securities transactions involving 103 companies in six industry groups and trading in seven financial markets.

The inquiry's early focus was on the shares of UAL Corp. and AMR Corp., parent companies of United Airlines and American Airlines, whose planes were guided by terrorists into the World Trade Center towers and the Pentagon, as well as one brought down in a Pennsylvania field after passengers attacked the hijackers aboard.

But the probe quickly widened to financial firms with significant operations in the World Trade Center and insurance companies that faced billions of dollars in losses following the attacks. Securities tied to defense and aerospace companies, security firms and travel and leisure services were examined as well.

Shares in AMR and UAL dropped 40 percent or more after financial markets reopened on Sept. 17, 2001. And the commission's investigators found that short selling -- a means of betting against the companies -- substantially increased for UAL on Sept. 6 and for AMR on Sept. 10 of that year.

Yet interviews with the financial advisers and traders who initiated those transactions found they based their decisions on several bearish factors already affecting the airline industry, including widely distributed recommendations for short selling from a California newsletter called Options Hotline.

Désolé de pas traduire... je fais la faite du travail... au boulot !

 

#35 01-05-2010 10:17:00

info-intox
Date d'inscription: 08-09-2009
Messages: 32

Re: La Bourse avant le 9/11

En gros : la SEC a étudié en détail TOUTES les opérations de bourse (trading) avant le 11/9 : 9,5 millions de transactions concernant 103 compagnies sur 7 marchés.
Ils ont interrogé tous les responsables d'opérations inhabituelles (unusual) ou ont étudié les enregistrements mais tout était cohérent avec une stratégie légitime de trading.

La SEC a quand même constaté que les ventes pour les compagnies AMR et UAL ont augmenté substantiellement le 6 septembre pour UAL et le 10 septembre pour AMR.

Ces ventes exceptionnelles n'avaient rien d'étonnant car elles avaient été conseillées par une lettre d'information (newsletter) californienne diffusée avant le 11 septembre et appelée : "Options Hotline" ( http://optionshotline.agorafinancial.com/  )  ("short selling from a California newsletter called Options Hotline").

L'honneur des truthers est sauf : il y a bien eu des ventes exceptionnellement élevées pour AMR et UAL avant le 11/9 (le 10).

Reste à retrouver comment était écrite la recommandation à la vente dans "Options Hotline" ( http://optionshotline.agorafinancial.com/  ) : difficile maintenant car c'est une lettre payante et qui n'archivait peut être rien en 2001.

Dernière modification par info-intox (01-05-2010 10:23:13)

Hors ligne

 

#36 01-05-2010 10:18:56

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: La Bourse avant le 9/11

thx


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#37 01-05-2010 10:33:53

info-intox
Date d'inscription: 08-09-2009
Messages: 32

Re: La Bourse avant le 9/11

Les enregistrements de trading n'ont jamais disparu suite à l'effondrement des tours. Il était finalement plutôt dangereux de laisser sa signature en faisant partie même indirectement des gros vendeurs d'actions AMR et UAL juste avant le 11/9. Le dernier délit d'initiés en France (affaire Roger-Pabrice Pelat (mort au cours de l'affaire)  ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger-Patrice_Pelat ) a été révélée entièrement).

Point commun intéressant imaginable : le "tuyau" venait d'un informateur présent dans le gouvernement.

Les spéculations sur les disques durs analysés par Convar restent en suspend.

Dernière modification par info-intox (01-05-2010 10:37:15)

Hors ligne

 

#38 01-05-2010 10:51:20

Agulhon
Membre du forum
Date d'inscription: 01-10-2009
Messages: 92

Re: La Bourse avant le 9/11

info-intox a écrit:

En gros : la SEC a étudié en détail TOUTES les opérations de bourse (trading) avant le 11/9 : 9,5 millions de transactions concernant 103 compagnies sur 7 marchés.
Ils ont interrogé tous les responsables d'opérations inhabituelles (unusual) ou ont étudié les enregistrements mais tout était cohérent avec une stratégie légitime de trading.

La SEC a quand même constaté que les ventes pour les compagnies AMR et UAL ont augmenté substantiellement le 6 septembre pour UAL et le 10 septembre pour AMR.

Ces ventes exceptionnelles n'avaient rien d'étonnant car elles avaient été conseillées par une lettre d'information (newsletter) californienne diffusée avant le 11 septembre et appelée : "Options Hotline" ( http://optionshotline.agorafinancial.com/  )  ("short selling from a California newsletter called Options Hotline").

L'honneur des truthers est sauf : il y a bien eu des ventes exceptionnellement élevées pour AMR et UAL avant le 11/9 (le 10).

Reste à retrouver comment était écrite la recommandation à la vente dans "Options Hotline" ( http://optionshotline.agorafinancial.com/  ) : difficile maintenant car c'est une lettre payante et qui n'archivait peut être rien en 2001.

On peut faire le raisonnement inverse, qui est plus juste à mon avis : dans les milieux bien informés de la finance, on savait que quelque chose allait arriver et on a parié fortement à la baisse uniquement sur les  compagnies (aériennes mais aussi bancaires) qui allaient être frappées. C'est d'ailleurs parce que ces mouvements financiers sont hautement significatifs que les services de renseignement, pas fous, surveillent de très près les transactions sur les marchés et leurs lettres confidentielles.

Bien sûr on peut croire à une incroyable coïncidence (au pif, je dirais une chance sur 10 en étant très généreux).

Et j'aimerais bien savoir combien de personnes ont par exemple parié à la baisse sur American. Plutôt une multitude de petits paris non liés entre eux ou deux ou trois puts très chanceux ?


"La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil." René Char

Hors ligne

 

#39 01-05-2010 19:31:10

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8286

Re: La Bourse avant le 9/11

Je rappelle cet éclairage d'apétitmédia à propos de l'enquête de la SEC :

http://analysemedia911.blogspot.com/200 … ciers.html

(...)

Mentionnons ici l’un des rares mais néanmoins importants développements de l’enquête sur ces ‘put options’ par la SEC (Securities and Exchange Commission – Commission des Fonds et Actions boursières). N’ayant reçu que très peu d’attention, cette histoire fut rapportée par le San Francisco Chronicle dans son édition du 19 octobre 2001.

« Dans le but de simplifier son enquête sur les activités financières suspectées d’avoir des liens avec le terrorisme, la Securities and Exchange Commission a demandé hier aux firmes de placements de participer à un système de partage d’informations novateur impliquant des membres-clés de la communauté financière.

La mesure sans précédents, qui s’aligne avec d’autres demandes faites à l’industrie des services financiers dans la foulée des attaques du 11 septembre, apparaît comme un raffinement important dans les efforts fédéraux pour poursuivre la piste financière.

La SEC a précédemment refusé de commenter sur la nature et la portée de son investigation, mais il est évident que des nombres potentiellement élevés de transactions boursières sur des compagnies ayant été affectées par les attaques sont considérés comme méritant d’être examinés de près. [...]

Le geste d’hier de la SEC survient après une période de silence des autorités à propos de ses activités d’investigations. [...]

Le système proposé, qui entrerait en fonction immédiatement, délègue utilement des centaines, sinon des milliers de joueurs-clés du secteur public. [...]

Dans un communiqué de deux pages émis à ˝toutes les entités reliées aux actions boursières˝ du pays, la SEC demande aux compagnies de désigner du personnel haut placé qui reconnaît ˝la nature délicate˝ du dossier, sur qui elle peut se fier pour ˝appliquer la discrétion appropriée˝ pour agir en tant qu’individus servant de ˝liens˝ entre les investigateurs du gouvernement et l’industrie. [...] » W53

À première vue, la manoeuvre peut paraître anodine. Toutefois, lorsqu’on entend Michael Ruppert, ancien policier de Los Angeles familier avec cette procédure, commenter le résultat direct de cette ‘délégation’ de personnel haut placé, certains morceaux du casse-tête prennent alors place. Voici donc les propos de Michael Ruppert, tirés de son livre intitulé Crossing the rubicon.

« [...] Lorsqu’une personne se voit déléguée dans une investigation criminelle, ou touchant à la sécurité nationale, il devient alors illégal pour cette personne de révéler publiquement ce qu’elle sait. C’est une manoeuvre brillante. En bout de ligne, ils [les délégués] deviennent des agents du gouvernement et sont contrôlés par les règles du gouvernement plutôt que par leur propre conscience. En fait, ils peuvent être jetés en prison sans aucune audience s’ils parlent publiquement. J’ai vu cette menace sous-entendue à plusieurs reprises lors d’investigations fédérales, des agents des services de renseignements et même des membres du Congrès qui sont liés si fermement par le sceau du secret et certains accords qu’ils ne sont pas en mesure de révéler des activités criminelles au sein du gouvernement par peur d’être emprisonnés. [...] » W54

Voilà qui pourrait bien expliquer pour quelle raison une étanche discrétion entoure le sujet des ‘put options’ depuis l’automne 2001.(...)

Pour le reste, il s'agira de vérifier si ce rapport de la SEC tel que publié offre une réponse un tant soi plausible, autre que celle des "coincidences", à la question  posée par les truthers quant à la coincidence troublante entre les augmentations de puts et les sociétés qui devaient de toute évidences ressentir au premier chef les effets des attaques, sous la forme d'une nette tendance baissière.

Il faudrait à cet égard que M. Chesney soit informé de la publication de ce rapport pour qu'il donne son avis. Une vérification devrait être faite quant au contenu de la lettre qui aurait conseillée les putt sur les compagnies aériennes, pour vérifier s'ils visaient toutes les compagnies aériennes ou uniquement AA et UA... De tels conseils de gestion étaient-ils également adressées pour les autres actions ayant fait l'objet du volume anormal de transactions?

A+

Dernière modification par charmord (01-05-2010 19:35:52)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#40 01-05-2010 21:26:25

bluerider1
Lieu: Europe
Date d'inscription: 01-05-2007
Messages: 1725
Site web

Re: La Bourse avant le 9/11

@charmord: mail envoyé à M. Chesney et à Hicham Hamza. reste Eric Laurent à faire, que je ne connais pas...

publication officielle du RAPPORT DE LA SEC (avec le soutien d'Obama apparemment) qui banalise les opérations sur les titres suspectés de délits d'initiés

http://nsarchive.files.wordpress.com/20 … report.pdf

http://nsarchive.wordpress.com/

http://www.aolnews.com/money/article/se … s/19461094

les medias vont s'en donner à coeur joie.

ce rapport est à traduire, à publier, et à commenter. je ne suis pas spécialiste des OP en bouyrse, mais c'est une qualification absolument necessaire au mouvement, comme camelot2 le sous-entend quelque part sur son forum hardware....

Dernière modification par bluerider1 (01-05-2010 21:38:32)


"Presque toujours, nos contradicteurs ne répondent pas aux objections que nous leur avons opposées, mais aux sottises qu'ils nous prêtent." François MAURIAC (tout le monde est concerné, y compris les "alternativistes") Bluerider / groupes locaux, reopennews, évenements

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr