ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 25-03-2007 15:06:08

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Comprendre les médias

J'avais dejà indiqué des liens sur l'excellent dossier produit par une petite structure qui s'est dénommée 'Les Renseignements Généreux". Je trouve cette analyse tellement remarquable que j'en fais le sujet de ce post, d'autant que ce dossier a été complété depuis.

Réinventer les médias.
écrit le 21/01/07

http://img295.imageshack.us/img295/6505/coupervs4.jpg



Dès l'enfance, nous sommes habitué-e-s à considérer les médias comme une source fiable d'informations, les journalistes comme des personnes libres. Puis, les années passant, pour peu que notre regard critique s'affine, certains paradoxes nous interpellent : les médias sont censés être neutres, mais ils soutiennent la plupart du temps les pouvoirs politiques et économiques ; les médias sont censés être les miroirs de la réalité, mais certains sujets sont marginalisés voire occultés ; les médias sont de plus en plus nombreux, mais leur uniformité est souvent flagrante.
Quelles sont les causes et les conséquences de cette situation ? Quelles sont les alternatives possibles ?

Épisode 1. : l'industrie médiatique
Épisode 2. : qui possède les médias ?
Episode 3. : la carotte (et le bâton) publicitaire
Episode 4. : la concentration des sources
Episode 5. : le pouvoir de l'Etat
Episode 6. : les idées saines de Serge Dassault
Episode 7. : journalisme, le mythe de la neutralité
Episode 8. : quand les médias nous sculptent
Episode 9. : médias et militantisme
Episode 10. : réinventer les médias

Extraits :

- une classe journaliste dominante, qui rassemble les responsables de l'industrie médiatique, éditorialistes, présentateurs et journalistes renommés. Ils sont généralement sélectionnés par les propriétaires des journaux et partagent avec les milieux économiques et politiques non seulement des intérêts communs[4], mais surtout l'idéologie dominante. Les journalistes les plus influents sont ouvertement favorables aux guerres des puissances occidentales, à la croissance, aux privatisations, aux choix politiques du pouvoir en place. « Les financiers et les marchands qui ont fait main basse sur l’essentiel des médias n’ont pas besoin de dicter aux journalistes ce qu’ils ont à dire ou à montrer. Ils n’ont pas besoin de violenter leur conscience ni de les transformer en propagandistes. Une fois les postes supérieurs d’encadrement occupés par des professionnels idéologiquement fiables, il n’y a plus qu’à laisser jouer le mécanisme de la cooptation, qui assure, là comme ailleurs, un recrutement évitant, dans la plupart des cas, de faire entrer des renards au poulailler et des hérétiques à la messe. [...] Ainsi les médias sont-ils solidement tenus en main par un réseau à qui il suffit de travailler "comme il sent" pour travailler "comme il doit", c’est-à-dire pour défendre les normes et les valeurs du modèle dominant »[3]
http://grenoble.indymedia.org/index.php … mp;id=3543


- la spectacularisation
Utilisant l'information comme un "produit d'appel", l'industrie médiatique cherche à faire d'un mouvement social un spectacle "vendeur" : mises en scène, slogans, images chocs... Corollaire de cette spectacularisation, les explications sur les causes et les objectifs des luttes sociales sont généralement simplistes. Reportages courts, citations tronquées, amalgames grossiers et analyses à l'emporte-pièce constituent souvent le lot commun du traitement médiatique de la contestation. Et ce d'autant plus qu'il est quasiment impossible pour un mouvement social de maîtriser la manière dont leurs prises de parole et leurs actions seront reprises par les médias.

- la personnification
Les médias dominants se focalisent systématiquement sur les leaders et les représentant-e-s de la contestation. Pour peu que ces dernier- e- s soient télégéniques, ils/elles sont invité-e-s dans des émissions où leur vie personnelle (parcours, goûts...) sera davantage questionnée que les objectifs et la pensée des mouvements collectifs qu'ils/elles sont censé-e-s représenter. Cette tendance à occulter la dimension collective des mouvements ne fait que renforcer la dépolitisation de la population, la politique étant réduite à un affrontement entre des personnalités contrastées.
http://grenoble.indymedia.org/index.php … mp;id=3631


Pour développer notre autonomie vis-à-vis de l'industrie médiatique, nous devons apprendre à produire nous-mêmes de l'information, c'est-à-dire enquêter, écrire des textes, des livres, tourner des vidéos, enregistrer des émissions radio sur des thèmes occultés ou marginalisés par les médias. Un crayon, un caméscope, un enregistreur, un ordinateur, beaucoup de curiosité et un brin d'intelligence (du latin inter-legere, c'est-à-dire la capacité à faire des liens entre les éléments glânés), et nous voilà producteur/rices d'informations !
http://grenoble.indymedia.org/index.php … mp;id=3692


Je crois que ce dossier fait le tour de la question. Rien à ajouter.


Le site des Renseignements Généreux, avec des tas de textes intéréssants :
http://www.les-renseignements-genereux.org/
notamment:
http://www.les-renseignements-genereux. … 070129.pdf

Dernière modification par vigilant (22-12-2007 20:57:17)


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#2 25-03-2007 15:36:49

fedup
Membre Actif
Lieu: Finistère Nord
Date d'inscription: 02-10-2006
Messages: 4013
Site web

Re: Comprendre les médias

A épingler ! smile

Merci vigilant ! wink


Il est bien trop tard, et la situation est bien trop mauvaise, pour être pessimiste. (Dee Hock)

Hors ligne

 

#3 26-03-2007 04:54:03

dominikgeorges
Membre Actif
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13-11-2006
Messages: 1357
Site web

Re: Comprendre les médias

cette analyse est très bonneen ce qui concerne tous les "médias mainstream"
Mais conclure par:" le tour de la quettion a été fait ; Rien à ajouter ." ,c'est aller un peu vite en besogne car cela occulte complètement lefait qu'il n'existe aucun medium dissident.
En gros,celà revient à dire ;: C'EST TOUT A FAIT NORMAL .
TOUS LES MEDIAS SONT ALIGNES,même les journaux supposé ontestaires de l'ordre établi ,lesporte aroles des ideologies révolutionaires ou d'extême gauche , les porte paroles de l'alter-mondialisme , l'Humanité ou que sais-je encore , tous véhiculent la même information , C'est normaL !!!

Hé bien non, ce qui vaut pour les Medias mainstream n'a rien d'étonnant , c'est clairvu que les proprios imposent LEURS vues à LEUR  journal ,ça c'est normal , ils l'ont acheté pour çà , donc la couleur qu'il désirent véhiculer estun prérequis tacite pour tout le personnel ,ça va de soi ..........mais les autres médias , les contestataires ou supposés tels  ?

Cette question n'est absolument pas réglée .C'est le POURQUOI du silence de ces derniers qui m'interpelle.

La seule conclusion qui pourrait cadrer avec la réalité des faits serait que même la pseudo dissidence obéirait aux mêmes règles et suivant les mêmes principes ....et donc défendrait elleaussi les mêmes valeurs ...

Mais c'est proprement effrayant de considérer celà auussi comme "normal" ! 
Car celà suppose qu'elle aussi serait "aux ordres de peu ou prou les même gens !"
Celà voudrait dire que cette Presse ne serait en réalité qu'une opposition de façade qui,certes apporterait çà et là des interprétations contradictoires mais que sur le fond , elle ne traiterait qu'assez superficiellement les sujets (en fait limités aux mêmes sujets choisis que ceux traités pars les "mainstreams ") en se  gardant bien d'en  sortir  de façon à seulement égratignr l'ordre établi et ne surtout pas le mettre en péril ?*

Accepter comme mormale cette situation c'est dire que la Presse dans son absolue intégralité véhicule une pensée délibérément UNIQUe ,ans exception de fand aucune  .... celle-ci y incluant les plus habituels et  emblêmatiques pourfendeurs de cette pensée unique (du Marianne de Jean François Khan à toute la Presse de Gauche .Celà fait froid dans le dos ..
En clair TouS les canards seraient enchaînés ... et personne ne devrait ni s'en étonner ni s'en offusquer .

hé bien non , ce n'est pas normal.Il y a une synergie trop évidente .Il y a forcément une manipulation quelquepart .
ette illusion que  la Presse est libre et variée est délibérément entretenue par je ne sais quelle force occulte  mais cette force mnipulatrice existe bel et bien
Si ce qui se passe est "normal" , nous sommes faits comme ds rats.Le fascisme EST déjà dans  a place ,à  l'oeuvre avec son visage humain quasi irréprochable ,à peine remis en cause si ce n'est que par une pincée d'irréductible citoyens inquiets parmi tout ce que peut compter la population en contestataies de l'ordre établi..................
L'internet a d'autant plus de raisons de se faire du soucis pour son avenir alors , ça semble très clair.

Dernière modification par dominikgeorges (26-03-2007 05:10:03)


http://dominikgeorges.free.fr/911/911.htm

9/11 
             ***La  Vérité  Vite  ! ***

Hors ligne

 

#4 26-03-2007 05:06:12

neon121
Membre du forum
Date d'inscription: 27-09-2006
Messages: 3409

Re: Comprendre les médias

Est ce que les medias sont ainsi car la plupart des gens les aiment ainsi ou...est ce que les medias ont rendu la plupart des gens ainsi.
Car il faut bien se mettre dans la tete que la plupart des gens ne demandent rien d autre.un peu d info international, national, le foot et  la meteo et voila.
Est ce un mal....


+--++ 0 98 +++restons vigilant 5--+250+0-5

Hors ligne

 

#5 26-03-2007 05:14:10

dominikgeorges
Membre Actif
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13-11-2006
Messages: 1357
Site web

Re: Comprendre les médias

neon121 a écrit:

.
Est ce un mal....

Est-ce un mal que 99,99% des médias "couvrent" l'imposture du 9/11 ?

Très bonne question.
                                EST-CE UN MAL ?

                            Ma réponse est oui.

Mais ce n'est que mon avis personnel et il n'engage que moi.

Dernière modification par dominikgeorges (26-03-2007 05:16:33)


http://dominikgeorges.free.fr/911/911.htm

9/11 
             ***La  Vérité  Vite  ! ***

Hors ligne

 

#6 26-03-2007 09:12:27

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Comprendre les médias

neon121 a écrit:

Est ce que les medias sont ainsi car la plupart des gens les aiment ainsi ou...est ce que les medias ont rendu la plupart des gens ainsi.
Car il faut bien se mettre dans la tete que la plupart des gens ne demandent rien d autre.un peu d info international, national, le foot et  la meteo et voila.
Est ce un mal....

Poser la question, c'est y répondre.
Je ne vois aucun cas de figure où l'on pourrait considérer l'ignorance et la volonté de la maintenir comme un bien. Ceci pose la question de l'éducation aux outils critiques indispensables à un positionnement correct et rationnel du contenu informatif disponible, des sources utilisées, et de la volonté sous-jacente induite par ce contenu. Les publicitaires par exemple ont toujours mis en avant le contenu "informatif" sur les produits qu'ils désirent nous voir consommer. Et c'est bien en partie le problème: lorsque l'information obéit à une logique marchande, elle n'est guère plus qu'un produit de consommation courant comme un autre, destinée à maintenir le consommateur dans la torpeur compulsive du non-questionnement, seul gage de la perpétuation instinctive de l'acte d'achat et de l'idéologie immergée qui le soutient.


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#7 26-03-2007 10:00:13

Doff
Membre de Soutien
Lieu: Epernon (28) & Lille (59)
Date d'inscription: 05-10-2006
Messages: 399
Site web

Re: Comprendre les médias

Je cherchais depuis un moment une liste du genre 'qui possède les médias' dans l'optique d'un fichier pps que je confectionne pour le 911, donc merci.

C'est un élément super important à démontrer, car un des blocages des gens pour ouvrir les yeux sur ces évènements est souvent la difficulté pour eux à admettre l'omerta quasi générale sur ce sujet dans les médias...

Hors ligne

 

#8 26-03-2007 10:28:46

Thibaut
Membre Actif Asso
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 4633
Site web

Re: Comprendre les médias

Doff a écrit:

Je cherchais depuis un moment une liste du genre 'qui possède les médias' dans l'optique d'un fichier pps que je confectionne pour le 911, donc merci.

C'est un élément super important à démontrer, car un des blocages des gens pour ouvrir les yeux sur ces évènements est souvent la difficulté pour eux à admettre l'omerta quasi générale sur ce sujet dans les médias...

épinglé.
voir aussi sur ce forum, concernant ce sujet:

http://reopen911.online.fr/forums/viewtopic.php?id=3297
http://reopen911.online.fr/forums/viewtopic.php?id=2549
http://bellaciao.org/fr/IMG/cartePPA-juin2006_l.pdf
http://reopen911.online.fr/forums/viewt … 705#p27705
http://reopen911.online.fr/forums/viewtopic.php?id=2330
http://reopen911.online.fr/forums/viewt … 235#p29235
http://reopen911.online.fr/forums/viewt … d=707#p707
http://www.leplanb.org/documentation/ca … 006_xl.pdf
http://reopen911.online.fr/forums/viewtopic.php?id=3262


MEDIAS-MENSONGES-DESINFORMATION


in girum imus nocte et consumimur igni

Hors ligne

 

#9 26-03-2007 13:50:05

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Comprendre les médias

dominikgeorges a écrit:

cette analyse est très bonneen ce qui concerne tous les "médias mainstream"
Mais conclure par:" le tour de la quettion a été fait ; Rien à ajouter ." ,c'est aller un peu vite en besogne car cela occulte complètement lefait qu'il n'existe aucun medium dissident.
En gros,celà revient à dire ;: C'EST TOUT A FAIT NORMAL .
TOUS LES MEDIAS SONT ALIGNES,même les journaux supposé ontestaires de l'ordre établi ,lesporte aroles des ideologies révolutionaires ou d'extême gauche , les porte paroles de l'alter-mondialisme , l'Humanité ou que sais-je encore , tous véhiculent la même information , C'est normaL !!!

Je pense que ce dossier fait bien le tour du fonctionnement des medias traditionnels, même s'il y aurait sans doute des choses à rajouter. Concernant ta question sur l'absence de medias dissidents, cela vient à mon avis du fait de l'uniformisation de l'information. Un nouveau média qui se lance ne peut guere aller au contre-courant de l'information telle qu'elle se fait d'habitude. Le but des nouveaux journaux est de faire un maximum d'audience rapidement. Parce que la logique à ce niveau est devenue une affaire entierement commerciale, donc on essaie de trouver de nouvelles recettes commerciales pour vendre et uniquement cela. Dans ce cadre, pas question de heurter la connaissance habituelle des gens sur les sujets d'actualité, mais de mieux leur vendre un produit. Exemple, les journaux "gratuits" qui distribuent à peu pres la même information que les autres, mais avec un nouveau concept.

Ceci dit, le paysage journalistique n'est pas forcément si fermé que cela. Il existe beaucoup de revues alternatives ou independantes parlant de sujets divers.

Je pense que dans le temps , il y avait des journaux "d'opinion" qui regroupaient des gens de conviction et qui pouvaient exprimer des points de vue différents. ces journaux etaient capables de trouver des financements et d'être rentable, peut-être parce qu'il n'y avait pas la concurrence de la télé et des magazines. Cependant la censure et l'auto censure ont toujours existé, je pense qu'il avait de tout temps des clous à ne pas franchir.

Mais un Emile Zola trouverait-il aujourd'hui un journal pour publier en premiere page un "J'accuse" sur un sujet sensible ? Peut-être qu'il le publierait sur Internet...


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#10 13-05-2007 00:46:28

dominikgeorges
Membre Actif
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13-11-2006
Messages: 1357
Site web

Re: Comprendre les médias

Je pense qu'il existe encore des journalistes sincères  et qu'ils sont loin s'être tous pourris mais ils ont une marge de manoeuvre tellement étroite que leur impact s'en trouve tout aussi réduit que s'ils étaient consciemment et volontairement alignés sur l'idéologie que partagent apparement tous les Medias mainstream que l'ordre nouveau de la pensée unique au service du grand Capital (il faut bien l'appeler par son nom) a pris la précaution de s'acheter.L'information est une arme terrible,tout le monde s'accorde à le penser , Je crois que c'est aussi,comme les autres armes une question de moyens .N'est ps Rupert Murdoch qui veut ...
La presse "à priori" dissidente est également dans l'escarcelle de ces gens ,et les journalistes qui sont autorisés à s'y exprimer ne font qu'illusion car on ne leur lâche jamais vraiment la bride .L'exemple type en France me semble être Libération ,proprité de'Edouarde de Rotschild et dirigé par Laurent Joffrin ...deux piliers du NOM ,l'un étant un "boss" ,un proprio , l'autre un "exécutant servile" formé depuis des lustre à l'école des think tanks (club de Saint-Simon" et "le Siècle" auquel ils appartiennent tous les deux ..comme SSerge July  ....Quelle crédibilité peut on accorder à leur journal?
Joffrin est un éditorialiste de gauche .;.oui,c'est ce qu'il prétend  et ça date de l'ère Mitterrand ....  mais c'est de la Gauche façon "caviar"  ,pas de celle qui risquerait d'ébranler les fondations de la Société ...pas de celle qui pourrait libérer vraiment de leurs chaînes les esclaves du système .Je crois sincèrement que ce canard dit de gauche est un "fake" illusoire pour Bobos qui veulent se croire "libérés" et progressistes ...Libération c'est une aberration.
Il faut chercher un peu et lire ce que Laurent Joffrin a pu  écrire sur Meyssan, sur Dieudonné etc pour comprendre comment il est "peu libéré" et de quel bord il est :pas de celui de l'information mais de celui de la diffamation.
Les journalistes honnêtes ont le droit de s'exprimer ,bien sûr .Il est même plutôt bien vu qu'ils balancent de temps en temps de petits pavés dans la mare ; histoire de "faire plus vrai" ...,mais nul doute qu'ils savent très bien jusqu'où ils peuvent aller trop loin..faut quand même pas pousser ..ni égratigner trop méchament "les potes".C'est bien clair dans leur esprit et il n'y a pas besoin de le leur rappeler .
Comme le faisait fort justement remarquer Jules Edouard Moustic ," il y a les traites du monospace à payer ; quand on y repense ,ça calme"

Dernière modification par dominikgeorges (13-05-2007 00:52:16)


http://dominikgeorges.free.fr/911/911.htm

9/11 
             ***La  Vérité  Vite  ! ***

Hors ligne

 

#11 15-07-2007 02:08:22

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Comprendre les médias

vigilant  a écrit:

Je pense que dans le temps , il y avait des journaux "d'opinion" qui regroupaient des gens de conviction et qui pouvaient exprimer des points de vue différents. ces journaux etaient capables de trouver des financements et d'être rentable, peut-être parce qu'il n'y avait pas la concurrence de la télé et des magazines. Cependant la censure et l'auto censure ont toujours existé, je pense qu'il avait de tout temps des clous à ne pas franchir.

Je regrette les interventions de vigilant comme de tous les anciens de ce forum qui ont fait ce qu'il est aujourd'hui et je remercie les anciens qui sont restés pour que celui-ci perdure dans cette lutte qui semble être sans lendemain mais pleine d'espoir, Dom fait parti de ceux-ci.

Pour revenir sur le sujet ci-dessus, les journaux avaient jadis un nombre de lecteurs proportionnel aux différentes pensées françaises, à l'heure actuelle, les pensées françaises se sont regroupées et ne se représentent (grosso modo) que deux visions distinctes et c'est vrai qu'il est alors difficile de faire vivre un journal quand les lecteurs abandonnent ces idées, il serait bon alors de se poser la question de savoir "qui" est responsable de cette pseudo union, je reste convaincu que ces choix ont été orchestrés et que les lecteurs n'ont pas eut d'autres choix que de se rabattre sur ce qu'il restait.

Dernière modification par W.Wallace (15-07-2007 07:23:59)


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#12 22-07-2007 23:31:43

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Comprendre les médias

http://www.imagup.info/images/03/1185141018_cnn.jpg

Cnn s'occupe rarement des problèmes en France sauf quand il s'agit de nous faut faire de la pub ^^ Ils seraient capables de dire que c'est Al qaida. En tout cas sur bbc ça ne fait pas la une...


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#13 29-09-2007 09:15:26

ALIBABA25
Membre de Soutien
Date d'inscription: 08-12-2006
Messages: 1318

Re: Comprendre les médias

Mercredi 26 septembre 2007.




C’est l’asphyxie. Au rythme d’un discours fondateur tous les deux ou trois jours, le président de la République réalise une figure tactique inconnue jusqu’à ce jour, celle qui consiste à submerger amis et ennemis sous un flot d’annonces de toutes sortes qu’il leur est impossible d’analyser sérieusement et de discuter de façon argumentée avant qu’arrive la vague suivante. Dans de telles conditions le système médiatique est pris au piège : une information succède à l’autre, toute l’énergie dont il dispose est consacrée à ne pas manquer l’évènement que serait telle ou telle annonce. Alors le premier objectif de Sarkozy est atteint : tout ce qu’il dit prend l’allure de l’évidence puisque personne n’a le temps de le décrypter. Au mieux a-t-on ici ou là un débat « contradictoire » sur le mode : un pour, un contre dont les conditions mêmes de déroulement ne peuvent permettre de faire mieux qu’un bruit de fond du type « il ya un peu de vrai, un peu de faux » et ainsi de suite. Ce simulacre ne peut permettre un gramme de doute raisonné sur l’annonce faite ni même sa formulation.

Le système du CSA pour le décompte des temps de parole a lui aussi volé en éclat puisque la parole du président n’est pas prise en compte. L’équilibre de ses pointages était déjà bizarre : un tiers pour le gouvernement, un tiers pour la majorité, un tiers pour l’opposition.... Il est devenu surréaliste. Passons évidemment sur les fameux plateaux média où sont présents en même temps jusqu’à huit personnes supposées commenter de leur point de vue particulier (écrivain, syndicaliste, élu des deux bords, économiste etc.) des questions aussi complexes que les régimes spéciaux de retraite, les dépenses de santé, le droit international sur le nucléaire, que sais je encore, en quelques minutes de pugilat sonore entre les pages de pub. Chez les responsables politiques, plus personne ne touche terre. Il y a des spécialistes de telle où telle question ? Ils sont inconnus du système médiatique. Le temps de les trouver le sujet du jour a changé. Mais quand ils arrivent jusque sur un plateau média ils se montrent totalement désemparés par le niveau de simplification et la vitesse à laquelle se déroule le temps médiatique. Ils sont inaudibles, au sens littéral du terme, du fait même de leur talent et de leurs connaissances qui leur fait refuser les formules à l’emporte pièce et les demi vérités tant ils connaissent la complexité de leur sujet. Comme ils ne se sont jamais entrainés à la présence médiatique, ils sont aussi démunis que des oiseaux de nuit jetés en l’air en plein jour. De leur côté les journalistes paniquent. Comment pourraient-ils maitriser tous les sujets et tirer la substantifique moelle d’un discours en quelques minutes ou même en vingt quatre heures alors même que celui-ci a mobilisé pendant des semaines des bataillons de spécialistes pour parvenir jusqu’à sa mise en page ! Et comment ignorer que ces rédacteurs ont eu aussi, entre autre objectif, le but de rendre l’énoncé aussi « furtif » que possible au radar de la critique. Du coup l’effet « miroir » des commentaires d’un média à l’autre n’a jamais été aussi élevé. Il ne peut en être autrement. Car dans de telles conditions de travail, la borne de sécurité absolue c’est de ne pas se décaler par rapport à « l’angle » moyen sous lequel les confrères examinent une question. Ainsi, rendu au point où nous en sommes la question n’est plus celle de la critique des médias. La question posée est celle de la volonté délibérée qui est à l’œuvre visant à les asphyxier pour obtenir d’eux une forme nouvelle d’instrumentalisation. Si nous en doutions il suffit de voir à quoi nous en sommes réduits dans l’opposition.

Au PS, parti des nuances infinies, le système des communiqués balancés susceptibles d’être lus dans tous les sens est tout simplement explosé. La modération alambiquée de la critique « en gants blancs » est dépecée vive par le tourbillon médiatique qu’a déclenché Sarkozy : vous n’êtes pas vraiment contre, donc vous êtes pour. Quand arrive le bombardement des sondages, il ne reste souvent déjà plus personne au créneau. Le seul commentaire qui vaudrait alors serait celui qui crierait au miracle : quand 68 % des français qui ont tout compris aux 128 systèmes des régimes spéciaux de retraite (comme le prouve l’opinion de 825 sondés) disent qu’ils approuvent leur suppression, il faut s’ébahir de voir qu’il en reste 23 % qui sont contre en dépit de l’invraisemblable déluge de propagande qui leur est tombé dessus.

De mon côté je suis tout aussi submergé que les autres. Nous avons monté un système de veille avec mes collaborateurs et quelques camarades pour pallier le fait qu’aucune structure du parti ne m’aide d’aucune façon puisqu’il est entendu que je suis un partisan de « l’opposition frontale » qui n’est la position du Parti sur aucun sujet. Amer constat : nous n’arrivons plus à suivre la cadence. Trop de discours, trop d’annonces, trop de sujets différents. Les camarades qui aident n’ont pas tous fait les écoles qui apprennent à faire des notes brèves. Mais est-ce possible ? Je reçois des commentaires parfois plus longs que le texte initial. Peut-il en être autrement ? En tous cas c’est inutilisable à la cadence imposée. On passe donc la grosse écumoire sur les discours et on passe aux lignes arrière l’analyse détaillée. Quand elle sera prête, évidemment, l’actualité sera ailleurs. Nos analyses seront donc alors inaudibles.

Jusqu’ici j’ai évoqué la situation des « producteurs d’informations » (pour utiliser le vocabulaire marchand de notre époque). Celle des citoyens appelés à en prendre connaissance est bien pire. Par quel miracle pourraient-ils ingurgiter tout cela, écouter, prendre connaissance, construire leur propre avis ? C’est tout bonnement impossible. Par conséquent la méthode de la saturation sarkozienne, d’un bout à l’autre est une méthode d’asphyxie de la démocratie. Je ne sais pas combien de temps il faudra aux professionnels de l’information pour réagir et comprendre la finalité du régime de cavalcade qui leur est imposé. Peut-être n’y aura-t-il aucune réaction. Je suis stupéfait du retournement de situation auquel nous assistons. Il y a peu encore la politique (une expression simplificatrice certes) se plaignait de ne pouvoir vivre au rythme des médias. J’ai écrit moi aussi toute sortes de choses sur les conséquences sur la démocratie de cette discordance des temps politiques et médiatiques. A présent Sarkozy a renversé la table. C’est le temps médiatique qui est à la traine, domestiqué par le tempo politique construit par le président, émetteur suprême et quasi unique de messages. Je vais revenir sur ce sujet aussitôt que possible.

Jean-Luc Mélenchon, sénateur PS de l’ Essonne.

Hors ligne

 

#14 10-10-2007 10:50:39

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Comprendre les médias

Un site qui est une vraie mine d'information sur les médias, leurs propriétaires, les sociétés influentes, etc... :

http://forestent.free.fr/sitemap.html


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#15 10-10-2007 10:55:54

W.Wallace
Lieu: Saint-Nazaire
Date d'inscription: 12-03-2007
Messages: 3235

Re: Comprendre les médias

Il ne s'appelle pas vigilant pour rien ! wink


Agressivité systématique envers des membres et  des modérateurs, zizanie dans les topics, non réponse ou changements d'attitude suite à de nombreux avertissements. Banni pour une durée indéterminée.

Hors ligne

 

#16 10-10-2007 11:15:01

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Comprendre les médias

W.Wallace a écrit:

Il ne s'appelle pas vigilant pour rien ! wink

On fait ce qu'on peut...


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#17 08-12-2007 22:26:51

vigilant
Membre Actif
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 1691

Re: Comprendre les médias

Un bon article sur les dérives des journalistes :
http://www.tribunes.com/tribune/alliage/37-38/semir.htm

La dérive du journalisme

De la transmission de la culture à la déculturation Le cas de la communication scientifique


Je ne suis pas un numéro , je suis un homme libre ! (numéro six)
Reopen avec le FSL33

Hors ligne

 

#18 22-12-2007 05:06:56

hlsqew
Nouveau membre du forum
Lieu: VIENNE
Date d'inscription: 12-08-2007
Messages: 10

Re: Comprendre les médias

Dans la ligner des médias, je vous propose cette video.

Pour ma part, je trouve que Patrick Poivre d'Arvor est d'une mauvaise fois inégalable.

http://www.dailymotion.com/relevance/se … pda_dating

Dernière modification par hlsqew (22-12-2007 05:15:16)

Hors ligne

 

#19 29-04-2008 13:23:12

Edward
Membre du forum
Lieu: France
Date d'inscription: 22-08-2007
Messages: 2442

Re: Comprendre les médias

Un extrait du livre : Le JT, machine à décrire, sociologie du travail des reporters à la télévision, Jacques Siracusa, 2001, ISBN:2804137171


L'extrait ne concerne que les pigistes, mais  cela décrit assez bien la base de fonctionnement de ce secteur d'emploi.
Les journalistes sont des employés précaires qui écrivent et disent ce qu'on leur ordonne.

Intégration des pigistes et reproduction d'un univers à part
page 102-103
un pigiste qui travaille pour une rédaction nationale est avant tout un demandeur d'emploi qui cherche à partir en reportage.« Etre rayé de la liste » est la menance qui plane sur tout JRI à la pige. Les contrats étant fréquemment renouvelés, un pigiste absent quelque temps laisse sa place à un autre; il risque alors de se faire oublier et de retomber au bas de la liste des demandeurs. De plus, le novice doit avant tout apprendre comment fonctionne le service de prise de vues. Connaître et se faire connaître, intriguer et accepter ce que les responsables vous donnent sont des règles implicites. Les pigistes les plus souvent embauchés sont donc aussi ceux qui fréquentent le plus souvent cet espace de socialisation (le service)15. Construire son propre réseau de relations professionnelles et être en bonne place dans l'estime du chef de service sont des moyens efficaces d'être titularisé lorsque l'occasion se présente.

Note 15. TF1 a instauré un système de sélection fondé sur un concours annuel. Le vainqueur a  droit à un contrat d'un an qui peut être renouvelé. Le jeune en possession de ce trophée (généralement issu d'une école reconnue) doit faire ses preuves comme un pigiste, à une différence près; il est en permanence dans le service  et il a les moyens de travailler régulièrement.


Les responsables, quant à eux, disposent d'un moyen de gérer les conflits internes. D'un côté, la présence de pigistes permet à chaque chef de planning d'avoir du personnel de réserve pour les reportages imprévus ou refusés, disons évités, par les titulaires (les « mauvais coups », les « épluchures »). De l'autre, elle constitue une arme contre d'éventuelles revendications ou grèves de la part des titulaires ou des pigistes « permanents » trop impatients.

JRI (Journaliste reporter d'images) : « La chaîne avait avant (1996) une dizaine de pigistes permanents qui faisaient 20 piges par mois, le maximum. Un jour, après un problème  de titularisation, des pigistes permanents ont porté plainte aux prud'hommes : un pigiste qui travaillait depuis seulement trois ans avait été intégré, alors que d'autres étaient là depuis beaucoup plus longtemps. Avant que ça soit officiel, la direction l'a su. Elle a vite réagi : elle a augmenté le nombre de pigistes à une vingtaine et elle a limité le nombre maximum de piges à 12 piges par mois. »

Les pigistes sont donc dans une position charnière où leur recherche de travail rejoint les besoins de gestion des responsables. Souvent, un pigiste apprend d'abord à faire le « sale boulot» ou à jouer les « briseurs de grève », pour espérer pour voir éviter cette position à l'avenir. La différenciation entre pigistes permanents et pigistes est un moyen analogue de gérer ls conflits, cette fois entre pigistes : les plus précaires sont de potentiels compléments face aux problèmes posés par les plus réguliers. La hiérarchie qui s'instaure entre les jeunes pigistes, les pigistes permanents et les titulaires décrit une échelle allant de l'instabilité, où la dépendance est la contrepartie des chances parcimonieusement offertes par les responsables, à une position de relative autonomie dans la gestion de sa carrière.

Dernière modification par Edward (29-04-2008 13:23:30)

Hors ligne

 

#20 03-05-2008 12:09:42

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Comprendre les médias

Doff a écrit:

Je cherchais depuis un moment une liste du genre 'qui possède les médias' dans l'optique d'un fichier pps que je confectionne pour le 911, donc merci.

C'est un élément super important à démontrer, car un des blocages des gens pour ouvrir les yeux sur ces évènements est souvent la difficulté pour eux à admettre l'omerta quasi générale sur ce sujet dans les médias...

Un autre lien là dessus, que j'avais bouquemarqué :
http://forestent.free.fr/sitemap.html

EDIT : ah pardon, Vigilant l'avait déjà proposé...

Pour me rattraper, un articl fort intéressant sur la question

http://www.monde-diplomatique.fr/2007/08/BENILDE/15010

Quand les journalistes du Wall Street Journal ont compris, le jeudi 28 juin 2007, que M. Rupert Murdoch, le magnat australo-américain des médias, était sur le point de signer un chèque de 5 milliards de dollars pour racheter leur journal, ils ont décidé de frapper un grand coup : ils sont arrivés en retard dans leur rédaction !

Dernière modification par Redford (03-05-2008 12:18:39)


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#21 04-05-2008 09:59:47

L'Oracle
Membre du forum
Lieu: Hoerdt (67)
Date d'inscription: 28-04-2008
Messages: 206

Re: Comprendre les médias

Le principe de base de la censure moderne consiste à noyer les informations essentielles dans un déluge d'informations insignifiantes diffusées par une multitude de médias au contenu semblable. Cela permet à la nouvelle censure d'avoir toutes les apparences de la pluralité et de la démocratie.

Cette stratégie de la diversion s'applique en premier lieu au journal télévisé, principale source d'information du public.

Depuis le début des années 90, les journaux télévisés ne contiennent quasiment plus d'information. On continue d'appeler "journal télévisé" ce qui devrait en réalité être appelé un "magazine".Un J.T. moyen contient au maximum 2 à 3 minutes d'information. Le reste est constitué de reportages anecdotiques, de faits divers, de micro-trottoirs et de reality-shows sur la vie quotidienne.

Toute la subtilité de la censure moderne réside dans l'absence de censeurs. Ceux-ci ont été efficacement remplacés par la "loi du marché" et la "loi de l'audience". Par le simple jeu de conditions économiques habilement crées, les chaines n'ont plus les moyens de financer le travail d'enquête du vrai journalisme, alors que dans le même temps, le reality-show et les micro-trottoirs font plus d'audience avec un coût de production réduit.

Même les évènements importants sont traités sous un angle "magazine", par le petit bout de la lorgnette. Ainsi, un sommet international donnera lieu à une interview du chef-cuistot chargé du repas, à des images de limousines officielles et de salutations devant un batiment, mais aucune information ni analyse à propos des sujets débattus par les chefs d'états. De même, un attentat sera traité par des micro-trottoirs sur les lieux du drame, avec les impressions et témoignages des passants, ou une interview d'un secouriste ou d'un policier.

A ces insignifiances s'ajouteront le sport, les faits-divers, les reportages pitoresques sur les villages de la France profonde, sans oublier les pubs déguisées pour les produits culturels faisant l'objet d'une campagne de promotion (spectacles, films, livres, disques...).


Tous les psychologues et spécialistes des neurosciences savent que la mémorisation des informations par le cerveau se fait d'autant mieux que ces informations sont présentées de façon structurée et hiérarchisée.La structuration et la hiérarchisation de l'information sont aussi des principes de base enseignés à tous les étudiants en journalisme.Or depuis 10 ans, les journaux télévisés font exactement le contraire, en enchainant dans le désordre des sujets hétéroclites et d'importance inégale (un fait divers, un peu de politique, du sport, un sujet social, un autre fait divers, puis à nouveau de la politique, etc) , comme si le but recherché était d'obtenir la plus mauvaise mémorisation possible des informations par le public. Une population amnésique est en effet beaucoup plus facile à manipuler...

Hors ligne

 

#22 12-06-2008 13:46:01

Paul
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 15-08-2007
Messages: 11

Re: Comprendre les médias

Bush vient de passer aujourd'hui à Paris (un dernier tour et puis s'en va)
et aussi sur le site de France 2 : http://info.france2.fr/encadres/43970010-fr.php

Il est tout content de dire qu'il est très important d'être prévisible. Et j'en atteste en effet, jusqu'à sa mort il jurera que la guerre en Irak est une très bonne chose; je peux dès aujourd'hui le prédire.

Tout ça pour dire que le forum associé à la page web est inactif. Pourquoi ? Il craint quoi, le petit Georges ?
Jusqu'où va la lâcheté, quand même...

Hors ligne

 

#23 16-08-2008 14:23:33

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Comprendre les médias

NN EXEMPLE PARMI D'AUTRE

http://www.acrimed.org/article507.html


Pratiques du journalisme
Le Monde célèbre les « décideurs » du monde des médias

Publié le mardi 20 août 2002
Première publication décembre 2001
    imprimer   poster

Le Monde, quotidien des « décideurs », entreprise dont les chefs vénèrent les chefs d’entreprise, est une entreprise de presse qui sait accorder toute la place qui leur revient aux puissants du monde des médias. Voici, en plusieurs échantillons [*], quelques exemples de cette fonction de zélateur des puissances médiatiques ...

"Le Monde" s’extasie devant Dominique Baudis


Rarement les lecteurs du Monde, pourtant rompus aux portraits patronaux dégoulinants d’épithètes élogieux, n’ont pu lire une description aussi prévenante que celle consacrée à la personnalité de Dominique Baudis, nouveau président du CSA (" Dominique Baudis, la tentation de l’imprévu ", Le Monde daté du 18 janvier 2001) :

« Homme libre, virtuose du consensus [...] pas redouté [...] ce grand jeune homme blond aux yeux bleus qui parle clair, qui se méfie des adjectifs et qui ne s’emballe pas [...] se tient à distance de tout engagement trop prononcé [...] image lisse policée, souriante, sympathique. [...] Et, s’il s’était représenté une quatrième fois, en mars 2001, les sondages lui accordaient encore une fois une réélection triomphale. [...] Le bilan est là. Si Dominique Baudis a été désigné par ses pairs " meilleur maire de France ", ce n’est pas par hasard. Si, à 80 %, les Toulousains plébiscitent l’action de leur maire, ce n’est pas non plus par aveuglement. Si l’opposition n’est jamais parvenue à dresser quelqu’un contre lui - un moment pressenti, Lionel Jospin ne s’y est pas risqué -, ce n’est pas par faiblesse congénitale. [...] Un cocktail magique : de l’emploi, de l’activité, de la richesse et, en même temps, des loisirs, du cadre de vie, de l’humain. [...] Ses amis font remarquer que si Dominique Baudis a accepté ce poste, c’est parce qu’il était non partisan, ouvert aux solutions consensuelles, pour le service de tous. [...] En position d’attente, toujours disponible pour " l’imprévu ". Au cas où, par exemple, le champ de ruines de la droite appellerait, dans six ans, pour le prochain quinquennat, un home neuf.  »

Cette coulée de pommade fut signée Jean-Paul Besset. Comme le relève le Canard enchaîné du 24 janvier 2001, à la tête du CSA Baudis devra statuer au printemps 2001 sur l’attribution d’une fréquence de télévision locale à laquelle Le Monde, allié à François Pinault, s’est porté acquéreur.


(Première publication : 22 janvier 2001 - Avec PLPL)


"Le Monde" héberge Jean-Marie Messier

Le Monde est-il en train de se spécialiser dans la communication d’entreprise ? La question mérite d’être posée.

Non content de publier les communications d’IntermédiaFrance - la dernière en date concerne le Sénégal -, non content de prendre le train pour s’attirer les faveurs des entreprises et des cadres, Le Monde publie de plus en plus fréquemment - sous couvert d’animation du débat public - les messages publicitaires des chefs d’entreprises.

Au printemps dernier, Le Monde nous avait gratifié des leçons de morale de Patrick Le Lay destinées à habiller la guerre commerciale qui opposait TF1 à M6 autour de l’émission "Loft Story". Et après avoir offert à Jean-Marie Messier, le 10 avril dernier, la possibilité de se présenter en apôtre de la "diversité culturelle" pour légitimer auprès des lecteurs l’image de Vivendi et sa propre image, Le Monde récidive dans son édition du 19 décembre 2001 en publiant un "point de vue" de JMM.

Ce "point de vue" qui s’ouvre en "une" - sous le titre "Construire les ponts de l’après-11 septembre" - est un concentré des banalités bien-pensantes et des lieux communs dégoulinants qui font l’ordinaire des médias depuis le 11 septembre. A une nuance près : ici chaque "argument" est un "argument de vente" pour la "marque" Vivendi et pour son camelot...

Mais la communication d’entreprise ne doit rien au hasard. Le même jour Le Monde publie en avant-dernière page - la dernière est occupée par une publicité dont l’emplacement transforme le lecteur en "support" - une information qui livre le sens de l’auto-promotion à la "une" de Vivendi et de son patron. Sous le titre "Jean-Marie Messier signe la fin de l’exception culturelle française", Thomas Sottinel rapporte les déclarations de JMM qui cherche à dénoncer l’accord conclu entre Canal+ et le cinéma français.

Le Monde - inconsciemment ou complaisamment, peu importe - permet à son hôte " philosopher" à la "Une", pour atténuer l’effet de l’information qui paraît le même jour...

Il est vrai que le lendemain, 20 décembre 2001, Le Monde - sous le titre "Vives réactions aux déclarations de Jean-Marie Messier"- donne la parole aux producteurs de cinéma et à la ministre de la Culture, Catherine Tasca. On peut même lire, en cherchant bien, un lambeau de phrase extrait d’une déclaration de la Société des Réalisateurs de Films (S.R.F.) : les premiers concernés (avec le public) ont droit à deux lignes. Mais nul doute qu’ils pourront s’exprimer ... dans les pages "Horizons-débats"...

En attendant, le 21 décembre, Le Monde publie dans les pages "Horizons", une grande "enquête" sur l’un de ses personnages préférés. Cela s’intitule sobrement "La deuxième vie de Jean-Marie Messier". Quant à la page "Débats", elle s’ouvre à la "une" par une tribune de ... Bernard-Henri Lévy.

Parfois, certaines coïncidences ...

(Première publication : 21 décembre 2001)
"Le Monde" admire Jean-Marie Cavada

Dans son édition du 22 novembre 2001, Le Monde publie, sous la plume de Bénédicte Mathieu un article titré " M. Cavada veut faire de Radio France la référence du service public. " Avec un titre aussi distancié, l’article ne pouvait être qu’un sommet de flagornerie.

Extraits (soulignés par nous) :

« Réélu à la présidence de la Maison ronde, mardi 20 novembre, par le Conseil supérieur de l’audiovisuel, le journaliste, qui a présenté un bilan positif, veut poursuivre la modernisation et la décentralisation des antennes. Jean-Marie Cavada et Radio France vieilliront ensemble [sic] et, chemin faisant, le président poursuivra la modernisation de la Maison ronde qu’il mène avec énergie depuis 1998. (...)

Aux termes de la loi, il devra quitter Radio France le 24 février 2005, jour de ses soixante-cinq ans, mais, avec ce septennat annoncé, il peut déjà se féliciter de jouir du mandat le plus long jamais accordé à un président de Radio France.

L’homme est heureux de continuer l’aventure. Au terme de sa gestion, il peut en effet afficher un bilan globalement positif. Journaliste au caractère bien trempé, fort d’une expérience de commandement pendant vingt-cinq ans à France 3, " La Marche du siècle " ou Radio France Outre-Mer (RFO), il a orchestré la mutation de Radio France, qui perd peu à peu ses oripeaux de maison vieillissante, fermée sur elle-même ou enkystée dans un malaise récurrent : "Nous avons voulu apporter de l’oxygène, c’est fait", dit-il. Il s’est montré fidèle à son credo : "La mission est exceptionnelle, mais l’entreprise est normale." »

Bilan positif, modernisation, longévité, expérience du commandement : Bénédicte Matthieu ne le répètera jamais assez ...

Au point de ne même pas remarquer que Jean-Marie Cavada, formidable serviteur du Service public, parle des chaînes comme un patron d’entreprise et définit ces chaînes comme des "marques".
« La métamorphose a été récompensée par les chiffres de Médiamétrie du 15 novembre : Radio France est forte de 29,7 % de parts de marché d’audience, France Info étant devenue la deuxième radio de France avec 13,2 % : " Nous avons réussi à combiner une complémentarité des marques et montré que le service public avait un savoir-faire. Les événements du 11 septembre nous ont aidés, mais ils ont été les mêmes pour toutes les radios ", explique le président qui s’enorgueillit également d’avoir " donné de l’espoir aux équipes de la maison " et " formé une équipe de direction homogène ". »

On se surprend à cauchemarder : et s’il s’agissait du portrait de Jean-Marie Colombani.

(Première publication : 8 décembre 2001- Avec PLPL.)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#24 28-09-2008 21:27:56

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Comprendre les médias

Meeting de Ségolène Royal: «entre le show business et le rassemblement de secte»

Dimanche, Henri Emmanuelli a tiré le premier en affirmant que la manifestation se situait «entre le show business et le rassemblement de secte». la Concert, spectacle, danse et standing-ovation...

Un bel exemple de diabolisation wink

http://www.20minutes.fr/article/257180/ … -secte.php


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#25 06-10-2008 18:07:48

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Comprendre les médias

http://www.lemonde.fr/

non mais sérieux la charte graphique du monde est de plus en plus abusée. c limite de la prostitution. Ils font comme les pages myspace. logo en fond pour faire la pub d'une bagnole de m...

Dernière modification par Dr Gonzooo (06-10-2008 18:08:03)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#26 30-10-2008 00:27:10

MARTGOL
Membre du forum
Lieu: FRANCE
Date d'inscription: 13-08-2007
Messages: 4943

Re: Comprendre les médias

Regardez Comment Les Medias Vous Manipulent

Petit zap plutôt bien foutu smile
Mais tout ça nous le savons déjà;
http://www.dailymotion.com/relevance/se … us-ma_news

Dernière modification par MARTGOL (30-10-2008 00:33:10)


"Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette".Stefan Zweig.
http://soundcloud.com/le-principia

Hors ligne

 

#27 01-12-2008 13:25:54

olivier
Membre Actif Asso
Lieu: avignon
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 1436
Site web

Re: Comprendre les médias

L'épée de Damoclès?

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=48077

L’arrestation inouïe d’un ancien directeur de la publication de « Libération » : une provocation délibérée ?
L’inspection nocturne subie à la cour d’appel de Metz, le 8 octobre 2008, par des magistrats responsables de l’incarcération d’un mineur qui s’était suicidé deux jours auparavant, avait ému le milieu judiciaire. Plus de cinq cents magistrats avaient adressé une pétition à la Garde des sceaux pour protester et demander des excuses publiques envers les magistrats mis en cause. Le Conseil supérieur de la magistrature, lui-même, l’avait tancée sévèrement, le 27 novembre, en rappelant qu’ « une mesure d’inspection doit être conduite dans des conditions de sérénité excluant tout risque de déstabilisation de l’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle. »

Pour une simple plainte en diffamation

Précisément, l’autorité judiciaire s’est-elle comportée en « gardienne de la liberté individuelle » en faisant procéder, vers 6h40, à l’arrestation à son domicile, dans des conditions de brutalité et d’humiliation inouïes, M. de Filippis, directeur de la publication du journal Libération en 2006, comme s’il s’était agi d’un dangereux malfaiteur ? Le témoignage qu’en a donné Libération.fr, le soir même du 28 novembre, est tout simplement effrayant, du moins quand on vit dans une démocratie.

Saisie d’une simple plainte en diffamation, une juge d’instruction du Tribunal de Grande instance de Paris n’a rien trouvé de mieux que de délivrer un mandat d’amener. Pourquoi cette mesure coercitive, alors que Libération, à ce qu’on sache, n’est pas un journal clandestin ? Il a pignon sur rue et son domicile comme celui de sa rédaction est connu de tous. Les faits reprochés ont trait à l’activité professionnelle et non personnelle du prévenu. Et le délit de diffamation est le grief le plus banal qui soit auquel s’exposent les médias.

Une volonté manifeste d’humilier

1- Qu’est-ce qui a motivé cette arrestation à l’heure du laitier ? Est-ce si fréquent de voir un directeur de publication ne pas répondre à une convocation d’un juge d’instruction et entrer dans la clandestinité en cas de mise en examen après une plainte en diffamation ? Ce journaliste était-il susceptible de se soustraire à la justice ? Comment croire que de précédentes convocations adressées dans les formes que l’on sait, n’aient pas été suivies d’effet ?

2- Au cours de cette arrestation, les méthodes employées par les policiers auraient été particulièrement vexatoires. M. de Filippis, la victime, qui s’étonne d’entrée des méthodes dont on use à son égard, prétend s’être fait injurier devant ses enfants réveillés en catastrophe : « Vous, vous êtes pire que la racaille », lui aurait lancé un policier. Qu’est-ce qui autorise un policier républicain à se conduire ainsi ?

3- L’humiliation paraît avoir été systématiquement visée par la conduite policière. Le journaliste aurait été menotté. Par deux fois, dans les sous-sols du TGI, lui aurait été infligée la fouille au corps, slip baissé, obligation de tousser et examen de ce qui en résulte … De quels indices les policiers disposaient-ils pour une application aussi peu pondérée d’une procédure pourtant strictement réglementée quand il s’agit d’un prévenu (1) ?

4- Toute personne en état d’arrestation a le droit à l’assistance d’un avocat. Le journaliste dit avoir demandé à contacter les avocats du journal par deux fois. Il aurait essuyé à chaque fois un refus. Quel texte autorise police et justice à violer ce droit ?

La justice, « gardienne de la liberté individuelle » ?

Encore une fois, l’objet du délit soupçonné serait un commentaire d’internaute, publié sur le site de Libération, et accusé d’être diffamatoire par la personne mise en cause, le fondateur de Free, fournisseur d’accès à Internet. M. de Filippis en sa qualité de directeur de la publication du journal en 2006, aurait eu à en répondre puisque la loi de 1881 fait du directeur de la publication « l’auteur principal » en cas de diffamation.

Mais, dans ce cas d’espèce, l’autorité judiciaire s’est-elle conduite en digne « gardienne de la liberté individuelle » ? Les mesures prises pour s’assurer de la présence du journaliste dans le bureau de la juge d’instruction qui avait à lui notifier sa mise en examen, ont-elle été proportionnées au danger que M. de Filippis représentait ? L’institution judiciaire avait-elle besoin de cette nouvelle affaire pour retrouver son crédit perdu, en particulier depuis « l’affaire d’Outreau ». Combien de magistrats vont signer une pétition et sortir leur hermine sur les marches du palais de justice de Paris pour dénoncer ce qui ressemble, si les faits sont avérés, à une sinistre provocation destinée à nuire encore plus à l’image de la justice, et dans le même temps à intimider la profession journalistique ?


Les conditions de cette arrestation sont si extravagantes, si on en croit le témoignage de la victime, qu’on ne peut pas, en effet, ne pas s’interroger sur les raisons qui les ont inspirées. 1- Survenant le lendemain même de la volée de bois vert administrée par le Conseil supérieur de la magistrature à la Garde des sceaux, s’agit-il d’un nouvel épisode du conflit entre la police et la justice attisée avant l’élection présidentielle par électoralisme ? Car ici, la police ayant agi sur ordre, c’est au juge d’ assumer la responsabilité de cette arrestation et le manque de discernement qu’elle révèle. 2- Ou est-ce une invitation à l’autocensure lancée aux responsables de sites d’information sur Internet en leur montrant à quoi ils s’exposent désormais en cas de plainte en diffamation ? Les deux hypothèses, dans cette partie de billard à plusieurs bandes, ne sont pas d’ailleurs exclusives l’une de l’autre. Paul Villach

(1) Selon Eolas, in « Journal d’un avocat » « Ensemble depuis 1957 » (http://www.maitre-eolas.fr/2008/11/29/1 … de-terrain), le 29 novembre 2008.

« Hormis des cas expressément prévus par la loi (douanes, détenus…) qui ne s’appliquent pas ici, le seul support textuel est une circulaire (article C.117 de l’instruction générale relative à l’application du code de procédure pénale), mais ce texte n’a aucune valeur normative. La jurisprudence assimile quant à elle la fouille corporelle à une perquisition, qui suppose une enquête de flagrance, une commission rogatoire ou le consentement écrit de l’intéressé (art. 56, 92 et 76 du CPP respectivement), que la fouille soit réalisée par un officier de police judiciaire (art. 56 du CPP) ou par le juge d’instruction en personne, le cas échéant accompagné du procureur (art. 92), ce qui serait cocasse dans notre hypothèse, et que la perquisition vise à découvrir des éléments relatifs au délit poursuivi (art. 56 du CPP), et j’avoue que j’ignore comment on peut cacher une diffamation à l’endroit qui nous intéresse — Heu, en tout cas qui intéresse la police— ; quant au moyen de commission de l’infraction, ce serait faire injure à l’intelligence de la police que d’insinuer qu’elle pourrait penser qu’une rotative de presse a été dissimulée à cet endroit.

Précisons que la jurisprudence exclut du domaine de la perquisition la palpation de sécurité, qui consiste à s’assurer que l’individu n’est porteur d’aucun objet dangereux pour lui même ou pour autrui. Mais la palpation de sécurité exclut que le slip du palpé se trouve au niveau de ses chevilles (sauf s’il est porteur d’un baggy)  ».


"L'interdit donne de la saveur, la censure du talent"
Marc Vilrouge

Hors ligne

 

#28 03-12-2008 22:13:39

Nicole
Membre du forum
Lieu: Paris
Date d'inscription: 24-03-2008
Messages: 209
Site web

Re: Comprendre les médias

Arrestation à «Libération» : la liberté de la presse menottée !

31 réactions

Intersyndicale des Syndicats de journalistes
SNJ/SJ CFTC/SJ FO/USJ CFDT/SPC-CFE-CGC/SNJ CGT


   
«L'arrestation musclée avec fouille au corps pour une simple suspicion de délit de diffamation, dont a été victime vendredi notre confrère Vittorio de Filippis a toutes les allures du mauvais remake d'un film de Costa-Gavras, cinéaste spécialisé dans la stigmatisation des régimes totalitaires.

»Mais pour les ministres Rachida Dati et Michèle Alliot Marie, ce sont des procédures normales. Comment la France a-t-elle pu tomber si bas ?

»On croyait révolu le temps où le ministre de l'Information validait le texte du journal télévisé : il n'en est rien. Au lieu de constituer une force au sein de notre démocratie, la liberté de la presse semble être considérée comme un fléau. Toutes les intimidations sont bonnes pour dissuader les journalistes de faire leur travail.

»Pour l'intersyndicale des Syndicats de Journalistes (SNJ / SJ CFTC / SJ FO / USJ CFDT / SPC-CFE-CGC / SNJ CGT), cette nouvelle atteinte à la liberté de la presse constitue une suite logique des propos tenus depuis plus d'un an par les hautes autorités de l'Etat et des réformes engagées ou envisagées. Elle ne présage rien de bon pour la démocratie et les citoyens. De même l'annonce par le Président de la République, une de plus, doit être accueillie avec la plus grande méfiance.

»La “dépénalisation de la diffamation” dont les propositions sont avancées par un universitaire lyonnais, sous couvert de “simplification”, est en fait une destruction pure et simple de la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Aussi, l'intersyndicale des Syndicats de Journalistes appelle tous les journalistes, tous les citoyens, toutes les associations et tous les partis politiques attachés au respect de la liberté de la presse et de la personne humaine, se rassembler vendredi à 13 heures devant le Palais de Justice de manifester leur soutien à Vittorio de Filippis, du journal Libération et à protester contre la politique actuelle du gouvernement en matière de presse

Hors ligne

 

#29 12-12-2008 03:17:49

SebastienM
Membre du forum
Date d'inscription: 27-06-2008
Messages: 115

Re: Comprendre les médias

Mon dieu, quelle levée de boucliers pour défendre un soi-disant journaliste soi-disant persécuté!

La guignolade continue pour endormir "le populo".

Hors ligne

 

#30 17-02-2009 23:20:16

fox67
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 23-10-2008
Messages: 23

Re: Comprendre les médias

Voilà un article du Monde diplo de Juillet 08 qui explique bien des choses et qui fait quelque part froid dans le dos, en cette période de chaos politique et économique que nous sommes en train de vivre :


Journaliste indépendant, Nick Davies a enquêté sur les pratiques de ses confrères britanniques. Dans son livre « Flat Earth News » (1), il documente les règles permettant à n’importe quel rédacteur d’usiner une « information » sans chair, sans risque et parfois sans vérité — mais respectueuse des principes du marketing : privilégier les enquêtes au rabais, éviter de froisser les institutions, se porter au devant des désirs supposés du lecteur, alimenter la panique morale...

« Règle numéro neuf : participer à l’hystérie collective.

En période de crise, il s’agit de vendre à la nation une version sublimée de son propre état émotionnel. C’est une loi d’airain ; les sceptiques qui omettent de la suivre sont traqués et dénoncés. La règle numéro neuf s’applique en premier lieu à l’occasion des grands deuils. La nation est en deuil ; chacun doit être en deuil : c’est comme ça. Le summum fut atteint lors du décès de la princesse Diana en août 1997. Les témoignages de stupeur et de douleur diffusés en boucle et à volume croissant décuplaient la stupeur et la douleur, cependant que les mécréants étaient condamnés avec une ferveur telle que la reine elle-même finit par subir un procès en lèse-tristesse.

Il arrive que la règle numéro neuf déforme la réalité puisque les faits doivent se montrer à la hauteur de l’émotion...

La suite ici : L’émotion n’existe pas ? Alors, inventez-la !

Hors ligne

 

#31 05-03-2009 08:42:54

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: Comprendre les médias

Jean Yanne dixit.
http://img4.imageshack.us/img4/5499/jyanneph.jpg


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#32 17-04-2009 03:46:22

Mars00
Membre de Soutien
Lieu: bordeaux
Date d'inscription: 11-11-2006
Messages: 47

Re: Comprendre les médias

Petite phrase relevée au détour d'un article du Diplo de mars 09, signé Alain Gresh:

"Comme souvent, quand une idée devient un lieu commun dans les médias, on peut être sûr qu'elle est ... fausse ou, à tout le moins, outrancière."

Si l'article en question -"Rêves d'autosuffisance alimentaire  en Arabie Saoudite"- n'a certes aucun rapport avec ce qui nous rassemble ici, on ne peut tout de même pas s'empêcher de s'interroger sur le réel état mental/positionnement idéologique des membres de la rédaction de ce mensuel si on se souvient de l'article pro-VO d'Alexander Cockburn (un des leaders de la prétendue "gauche radicale" cool aux States) repris dans les colonnes du Diplo de décembre 2006 sous le titre "Le complot du 11-Septembre n'a pas eu lieu", article aussi minable sur le plan argumentatif, qu'insultant vis à vis des sceptiques...
Si le papier de Cockburn ne constitue pas un paradigme du lieu commun médiatique, de surcroît perfidement relayé par un canard auréolé d'indépendance et d'esprit critique, qu'est-ce que c'est ? 

Alors je pose la question à l'éventuel analyste des médias bien informé ou au psychiatre expérimenté qui par aventure ferait un petit passage ici, ou bien à tous ceux qui ont une opinion éclairée  :
avons-nous à faire à d'authentiques schizophrènes ou à des pros de la tartufferie ?roll


"Nous sommes cernés par les cibles" -Serge Pey-

Hors ligne

 

#33 17-04-2009 12:12:16

toldo33
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 02-11-2008
Messages: 1627

Re: Comprendre les médias

là l'express

Marc Ferro: "L'histoire, d'elle-même, se révise constamment"

il y a aussi des plaisantins qui nient que les attentats du 11-Septembre (voir ci-dessous)

http://www.lexpress.fr/culture/livre/ma … 54135.html

Hors ligne

 

#34 11-05-2009 11:06:33

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Comprendre les médias

ça m'éclate de voir sur le journal Lemonde, la pub pour le film Anges et démons. Film sur les illuminatis lol.


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#35 12-06-2009 02:06:14

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Comprendre les médias


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#36 29-03-2011 14:06:11

Ecart type
Membre Actif Asso
Lieu: France
Date d'inscription: 11-04-2010
Messages: 443

Re: Comprendre les médias

Ce matin sur France Inter, le directeur de la Sofres analyse ainsi les reports de voix vers le F.N. au second tour des cantonales * :

- Il était intéressant de savoir comment les électeurs […] ont réagi lorsqu’ils avaient en face d’eux un candidat du F.N.
- Alors les réponses vous les avez. Donc pour ce qui est des électeurs U.M.P., la majorité s’est réfugié dans l’abstention.
- Oui, 60% d’entre eux […] et ensuite pour ceux qui ont décidé malgré tout d’aller voter, ils se répartissent à parts égales […] pour le candidat de gauche et pour le candidat du F.N. : 20% et 18% très exactement.
[…]
- Les électeurs de gauche réagissent assez différemment […] Pour plus de 50% ils vont voter pour le candidat de droite. Et puis le reste va plutôt vers l’abstention. Très très peu sur le F.N.



Or il s'agit d'un sondage. Et ici cette façon de procéder est surprenante, car il est bien connu qu’en matière de sondage politique, ce qu’expriment les sondés ne correspond pas bien à la réalité, en particulier pour ce qui concerne le F.N.

Une analyse de ce genre devrait donc plutôt s’appuyer sur les résultats obtenus dans les urnes s'ils existent. Et il se trouve justement que le second tour des cantonales nous offre cette opportunité.

Mais non !
Alors qu’on dispose de 395 résultats réels tout neufs, ils préfèrent raisonner à partir … d’un sondage !
C’est bêta !  hmm

Heureusement, d’autres se sont intéressés au contenu des urnes :
http://www.lemonde.fr/elections-cantona … 70538.html
http://www.marianne2.fr/Cantonales-au-s … 26280&
http://www.mediapart.fr/journal/france/ … uit-gauche

Et la, surprise :
- Lorsque les électeurs « de droite » ont été privés de candidat au second tour, ils ont apporté +10,6% de voix au F.N.
- Lorsque les électeurs « de gauche » ont été privés de candidat au second tour, ils ont apporté +10,5% de voix au F.N.
Quif-quif bourricot !

Ba oui ma alors c'est pu du tout la même histoire ...  lol  lol

* : Sondage Sofres pour France Inter / Canal plus / Le Nouvel Observateur.

Dernière modification par Ecart type (29-03-2011 22:25:40)

Hors ligne

 

#37 19-02-2016 21:32:33

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4797

Re: Comprendre les médias

Et si on entrait dans l'ère du complotisme mutant ? : http://www.arretsurimages.net/articles/ … ant-id8471


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#38 19-04-2016 15:32:50

Claudia36
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 19-04-2016
Messages: 3
Site web

Re: Comprendre les médias

Le message de l'auteur m'a beaucoup appris, bravo

---------------
J'aime cet article sur le jardin des vestiges - http://www.marseilletourisme.fr/parcs-e … /vestiges/

Dernière modification par Claudia36 (26-04-2016 16:53:19)

Hors ligne

 

#39 07-07-2016 18:59:54

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Comprendre les médias

Pour info et se mettre à jour:

http://www.acrimed.org/Presse-francaise … ssede-quoi

ACRIMED publie une carte du paysage médiatique français, qui permet de démêler l’écheveau des concentrations dans la propriété des grands médias. Cette carte est le fruit d’un partenariat entre Acrimed et Le Monde diplomatique.

http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_526209mediajuillet2016.jpg


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#40 07-07-2016 21:38:47

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1354

Re: Comprendre les médias

Merci Mariflo, indispensable pour mieux comprendre les raisons de la mauvaise foi générale de nos grands merdias !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr