ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 04-03-2016 19:28:14

michelalbert
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 29-11-2014
Messages: 6

Petit calcul de calorimétrie

Bonjour

J'ignore si ce calcul a déjà était fait... Désolé si c'est le cas.
Je me suis demandé quelle quantité (minimum) d'énergie serait nécessaire pour "ramollir" toute la structure en acier d'une tour du World Trade Center de façon à ce qu'elle se ratatine sur elle même à une vitesse très proche de celle de la chute libre (dans le vide).
Vous me direz si je me trompe.

Commençons par la chaleur massique de l'acier : 500 Joules par kilogramme et par kelvin (http://www.envirofluides.com/contents/f … lides.html). C'est à dire qu'il faut fournir 500 joule pour élever 1 kg d'acier d'un degré.

Quantité d'acier dans une tour : 100 000 tonnes (https://fr.wikipedia.org/wiki/World_Trade_Center)

Donc quantité d'énergie nécessaire pour élever la structure d'une tour d'un degré : 100 000 000 x 500 = 50 000 000 000 J
50 milliard de Joules.

énergie dégagée par la combustion (parfaite) d'un kilogramme de kérosène : 46 400 000 J (https://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%A9ros%C3%A8ne)
masse volumique du kérosène : 0,8 g/cm3
Donc, énergie dégagée par la combustion d'un litre de kérosène : 46 400 000 x 0,8 = 37 120 000 J (1 kg = 1000g, 1 litre = 1000 cm3)

Donc, nombre de litres de kérosène nécessaire pour élever 100 000 tonnes d'acier de 1 degré : 50 000 000 000 / 37 120 000 = 1347 l

Capacité d'un avion environ 50 000 litres de kérosène. Soit dans le meilleurs des cas (réservoirs pleins, aucune déperdition de chaleur et aucune autre matière à chauffer, pas de béton, aluminium ou autre) :
50000 / 1347 = 38 °K ou est-ce que je me trompe ?

A partir de quelle température peut-on considérer que l'acier devient mou ? Demandons à Ducon le forgeron : http://www.slate.fr/story/111929/video- … ence-acier

Maintenant ajoutons les 200 000 m3 de béton...

Hors ligne

 

#2 05-03-2016 13:36:27

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Petit calcul de calorimétrie

Bonjour,

Il me semble que pour la résistance d'une structure acier il faut prendre en compte un facteur de massivité (épaisseur et géométrie) et de diffusion.

Si il faut 15 minutes d'un feu intense pour "ramollir" une poutrelle fine en I, la même "intensité" de feu sera sans conséquence sur plus d'une heure sur un poteau massif de type boite aussi épais que ceux des wtc.

Dernière modification par inam56 (05-03-2016 13:38:10)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#3 05-03-2016 14:16:24

michelalbert
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 29-11-2014
Messages: 6

Re: Petit calcul de calorimétrie

Bonjour

Pas dans le cas de ce calcul. Ce calcul n'est basé que sur la quantité d'énergie nécessaire à fournir à un kilogramme d'acier pour l'élever d'un degré. Il s'agit de chaleur massique qui ne dépend d'aucun autre facteur. Je me place ici dans le cas le plus défavorable ou toute la chaleur dégagée sert uniquement à chauffer l'acier et pas autre chose (béton, air, objets divers) et où il n'y a aucune déperdition de chaleur ni pas contact, ni par rayonnement.

C'est très simple, un litre de kérosène ne contient qu'une quantité fixe et connue d'énergie qui peut être libérée durant sa combustion. Et il faut une certaine quantité d'énergie fixe et connue pour augmenter un kilogramme d'acier de un degré. La plus fondamentale des loi de la physique affirme que l'énergie se conserve. Rien ne se crée, rien de disparait mais elle se transforme (Dans la réalité une grande partie de l'énergie fournie à l'acier se perd par rayonnement et ne peut être confinée). Il est donc possible de calculer, connaissant l'énergie fournie par 50 000 litre de kérosène de combien augmenterai 100 000 tonnes d'acier si tout cela était confiné dans une enceinte adiabatique parfaite.

Évidemment dans le cas du World Trade Center cette énergie a plus chauffée certaines parties de la structure mais cela au dépend des autres parties. Il est physique impossible qu'elle est ramollie toute la structure. On peut même faire un calcul en supposant que 5% (par exemple) de la structure ait été porté à une certaine température (suffisante pour la fragiliser) et en déduire l'énergie maximum disponible restante pour augmenter la chaleur des autres parties.

Dans tous les cas toute affirmation selon laquelle 50 000 litre de kérosène pourraient affaiblir suffisamment la structure d'acier pour expliquer un effondrement en 9,8 secondes, 6 dixième de seconde de plus que la vitesse de chute dans le vide (!!) est parfaitement risible.

Je me demande bien pourquoi il y a encore débat sur ce point.

Hors ligne

 

#4 05-03-2016 14:24:29

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Petit calcul de calorimétrie

Vos calculs me paraissent justes, michelalbert. Mais leur sens ne m'est pas tout à fait clair. Qui soutient que la chute des Tours soit attribuable au seul ramollissement de l'acier (partiel ou total, peu importe) ? Quant aux 9,8 secondes, de quoi s'agit-il exactement ?

Hors ligne

 

#5 05-03-2016 16:28:46

michelalbert
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 29-11-2014
Messages: 6

Re: Petit calcul de calorimétrie

Noisse a écrit:

Vos calculs me paraissent justes, michelalbert. Mais leur sens ne m'est pas tout à fait clair. Qui soutient que la chute des Tours soit attribuable au seul ramollissement de l'acier (partiel ou total, peu importe) ? Quant aux 9,8 secondes, de quoi s'agit-il exactement ?

C'est la pseudo démonstration d'un certain forgeron qui a motivé mon calcul...

9,8 seconde c'est le temps mis par l'une des tour pour s'effondrer jusqu'au sol, en accélérant et sans la moindre résistance. Une colonne d'acier qui possède toute sa résistance et qui subit une contrainte dans sa longueur offre une certaine résistance. Et il y avait un certain nombre de ces colonnes d'acier dans la structure ce qui rend l'accélération constante de la chute visible sur les vidéos officielles parfaitement impossible. Même en supposant que la masse des étages supérieurs soit suffisante pour réduire toute la structure en acier sous-jacente à l'état de débris (ce qui est déjà de l'ordre du délire religieux) une telle chute serait très ralenti par la résistance de la structure. Encore une histoire d'énergie, cette fois cinétique et de quantité de mouvement...

Même le forgeron avec son four et sa barre portée au rouge ne pourrait la plier en appliquant une poussée longitudinale plutôt que transversale.

Hors ligne

 

#6 05-03-2016 18:03:31

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Petit calcul de calorimétrie

michelalbert a écrit:

9,8 seconde c'est le temps mis par l'une des tour pour s'effondrer jusqu'au sol, en accélérant et sans la moindre résistance.

9,8 s c'est la théorie (vous sembliez dire avant : 9,2 s) ou bien l'observation ? Et dans ce cas, quelle observation ?

Et il y avait un certain nombre de ces colonnes d'acier dans la structure ce qui rend l'accélération constante de la chute visible sur les vidéos officielles parfaitement impossible.

Je serais tenté de dire que ce que la résistance rend impossible c'est une accélération égale à g (9,8 m/s²). Mais pourquoi pas une accélération constante (ou à peu près) et de moindre valeur ?

Hors ligne

 

#7 05-03-2016 20:56:14

michelalbert
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 29-11-2014
Messages: 6

Re: Petit calcul de calorimétrie

Noisse a écrit:

michelalbert a écrit:

9,8 seconde c'est le temps mis par l'une des tour pour s'effondrer jusqu'au sol, en accélérant et sans la moindre résistance.

9,8 s c'est la théorie (vous sembliez dire avant : 9,2 s) ou bien l'observation ? Et dans ce cas, quelle observation ?

Et il y avait un certain nombre de ces colonnes d'acier dans la structure ce qui rend l'accélération constante de la chute visible sur les vidéos officielles parfaitement impossible.

Je serais tenté de dire que ce que la résistance rend impossible c'est une accélération égale à g (9,8 m/s²). Mais pourquoi pas une accélération constante (ou à peu près) et de moindre valeur ?

Il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Hors ligne

 

#8 05-03-2016 21:15:16

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Petit calcul de calorimétrie

michelalbert a écrit:

Il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Très aimable.

Hors ligne

 

#9 07-03-2016 09:21:07

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 576

Re: Petit calcul de calorimétrie

J'admire sa précision, 9,8 secondes. Pas 9,7 ou 9,9 mais 9,8 ! Combien de millièmes ?
Je ne pense que quelqu'un ici soutiendrait que tout l'acier des tours était ramolli par le kérozène.

Hors ligne

 

#10 08-03-2016 12:45:43

adragon
Membre du forum
Date d'inscription: 25-02-2013
Messages: 229

Re: Petit calcul de calorimétrie

Ronny1 a écrit:

J'admire sa précision, 9,8 secondes. Pas 9,7 ou 9,9 mais 9,8 ! Combien de millièmes ?
Je ne pense que quelqu'un ici soutiendrait que tout l'acier des tours était ramolli par le kérozène.

bah tu sais, les collabos n'ont plus de billes, ils cherchent dans les moindres recoins une erreur des "complotistes" comme une milliseconde ou un verre de kérosène .
Mais si tu leurs demande de t'expliquer ça :
https://www.youtube.com/watch?v=dXrT6h2oepc
fini, ils sont plus là.
J'en connais qui doivent faire dans leurs pantalons à l'idée qu'un privé envoie un véritable satellite d'observation orbiter autour de la lune.....

Hors ligne

 

#11 08-03-2016 14:00:06

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6631

Re: Petit calcul de calorimétrie

adragon a écrit:

(...)
Mais si tu leurs demande de t'expliquer ça :
https://www.youtube.com/watch?v=dXrT6h2oepc
fini, ils sont plus là.

Si, ils diront que c'est un fake et ils auront bien raison !
On peut même distinguer une soucoupe qui s'envole sur la vidéo
J'ai pris une autre source pour que ce soit plus visible (il faut être bien attentif) :
https://www.youtube.com/watch?v=4GY0yWXGaKs
http://i.imgur.com/bzpTizN.jpg

EDIT : Ce sont les flashs qui sont des fakes (et la soucoupe aussi ! tongue)

- FIN DU HS -

Hors ligne

 

#12 08-03-2016 16:25:22

adragon
Membre du forum
Date d'inscription: 25-02-2013
Messages: 229

Re: Petit calcul de calorimétrie

[Modéré : HS, continuer par MP si besoin]

Hors ligne

 

#13 12-03-2016 08:47:05

michelalbert
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 29-11-2014
Messages: 6

Re: Petit calcul de calorimétrie

adragon a écrit:

Ronny1 a écrit:

J'admire sa précision, 9,8 secondes. Pas 9,7 ou 9,9 mais 9,8 ! Combien de millièmes ?
Je ne pense que quelqu'un ici soutiendrait que tout l'acier des tours était ramolli par le kérozène.

bah tu sais, les collabos n'ont plus de billes, ils cherchent dans les moindres recoins une erreur des "complotistes" comme une milliseconde ou un verre de kérosène .
Mais si tu leurs demande de t'expliquer ça :
https://www.youtube.com/watch?v=dXrT6h2oepc
fini, ils sont plus là.
J'en connais qui doivent faire dans leurs pantalons à l'idée qu'un privé envoie un véritable satellite d'observation orbiter autour de la lune.....

Qui traitez-vous de collabo ? Et collabo avec qui ? J'aimerai comprendre.

Pour votre vidéo, l'explication est évidente et c'est la seule explication rationnelle : les flashs proviennent d'explosifs soigneusement placés pour faire s'effondrer la tour. Jusqu'à preuve du contraire, c'est la seule théorie qui résiste à l'analyse des faits...

Hors ligne

 

#14 12-03-2016 08:55:37

michelalbert
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 29-11-2014
Messages: 6

Re: Petit calcul de calorimétrie

Ronny1 a écrit:

J'admire sa précision, 9,8 secondes. Pas 9,7 ou 9,9 mais 9,8 ! Combien de millièmes ?
Je ne pense que quelqu'un ici soutiendrait que tout l'acier des tours était ramolli par le kérozène.

Toutes les mesures sont par définition imprécises. D'autant plus si elles proviennent de l'observation d'une vidéo. Vous ferez t-il plaisir que je dise que la tour à mis entre 9 et 10 secondes pour s'effondrer ? Oui ? Très bien ! Mais cela ne change strictement rien au problème...

Si personne ne soutient que l'acier ait pu être ramolli par moins de 50 milles litres de kérosène, comment expliquent "ils" que les tours aient pu s'effondrer jusqu'au sol sans la moindre résistance apparente de la structure sous-jacente ? Intervention divine sans doute ?

Hors ligne

 

#15 12-03-2016 09:20:28

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 701

Re: Petit calcul de calorimétrie

michelalbert a écrit:

Si personne ne soutient que l'acier ait pu être ramolli par moins de 50 milles litres de kérosène, comment expliquent "ils" que les tours aient pu s'effondrer jusqu'au sol sans la moindre résistance apparente de la structure sous-jacente ? Intervention divine sans doute ?

À ''notre'' point de vue il y a eu résistance au centre ; au ''leur'' une réponse (la seule, je ne sais pas bien) est la théorie Ni-Baz.

Concernant les durées il a été fait remarquer à plusieurs reprises qu'il convient de préciser de quoi l'on parle. C'est plus important que de préciser la valeur. De quoi exactement la chute dure 9 ou 10 secondes ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr