ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 18-08-2012 19:14:56

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Hello à tous,

Je travaille depuis quelques semaines à approfondir mon post sur l’hôtesse du vol 11, Betty Ong, mais en chemin j'ai fait une découverte très intéressante.
C'est un sujet très technique mais avec l'aide des spécialistes ici présent, on peut peut-être résoudre l'équation !

Voilà la découverte: Sur le forum letsrollforums, un certain rwagner66 poste ceci ( c'est en anglais et très technique, la traduction est possible mais ardue)
http://letsrollforums.com/blog.php?b=1129

I think these phone company records provide evidence of how cell phone calls were made from 9/11 planes.

http://www.911myths.com/index.php/Barbara_Olson_calls

These are calls that went through the "Claircom box" on AA77, the plane that hit the Pentagon. This is the box that handles seatback phones, but <b>calls did not originate from seatback handsets</b>. It appears they came from something plugged into external port #4 of the Claircom box.

My hypothesis is someone put a picocell (cell phone base station) on the plane and plugged it into Claircom box in order to get a connection to ground stations. The implications are:

.. Someone other than hijackers was involved. The Claircom box was not accessible from the passenger compartment. The picocell must have been installed days beforehand.

.. Cell phone calls were legit. The calls seen here were operator assisted, but calls from United planes, which used a different seatback phone system, might have passed through normally so as to show the caller's cell phone's number on the recipient's CallerID.

I believe calls did not come from seatback phones because HandsetID shows ffff, computer code for -1, meaning unknown. I believe they came from port #4 because Originating # shows 9045550004. The 555 in the middle (NXX) indicates is not a working telephone number, but rather for <i>internal use</i>. Area code (NPA) 904 is in Jacksonville FL. They had to put some three digit number to fill the space. Perhaps software was developed in JAX. The last four digits (NNNN) contain the useful information. I think 0004 means external port #4.

Background: Claircom was an AT&T subsidiary that developed and initially operated the seatback phone system, marketing name Air One, on American Airlines. They sold it to Iridium in 1999. Iridium is known for its network of 66 low-orbit communication satellites, but the Claircom system did not talk through satellites. It used ground stations designed for airplane communication. Iridium's US operation center is in Tempe AZ, which is in Mountain Standard Time. That explains why timestamps on the records show 7x am, two hours earlier than they occurred in Eastern Standard Time.

American Airlines was in the process of uninstalling the Claircom system from its planes, but had not yet uninstalled it from this particular plane. The existence of these records proves that. There is a switch in the cockpit enabling the pilot to turn off seatback phones. It is likely that switch turns off the <i>front end</i> seatback phone controller while leaving the Claircom <i>back end</i> running, to avoid an annoying startup delay when phones are switched on.

United Airlines was using a system with marketing name Airphone, developed and operated by Verizon (formerly GTE). It would be interesting to see whether records from Airphone boxes also show calls coming through an external port rather than a seatback handset. If one showed a cell phone number as Originating #, the cat would be out of the bag for sure.

Picocells were available long before 2001. They were used in airport terminals, office buildings, hotels, etc. To use them on airplanes, the hard part is developing a <i>back end</> that can talk to the ground. It requires an antenna outside the plane. On a plane already equipped with a seatback phone system, a picocell can simply use it as its <i>back end</i>. Seatback phone controllers have external ports in case the airline wants to add a feature such as WiFi.

I am a software developer who worked at AT&T, Sprint, and Amdocs.

En gros il indique que les relevés téléphoniques montrent que les numéros d'appels venant soit-disant des Airphones, seraient passés par un relais au sol et n'auraient absolument pas été passé des avions. L’explication est technique mais très intéressante. En cherchant un peu sur ce sujet, j'ai découvert que TOUS les relevés des appels prétendument passés des avions par Airphone ont le même numéro d’origine, le 9045550004... que se soit du vol 11 ou du vol 77
Voici les liens vers les relevés détaillés des différents appels via AIRPHONE ( regardez à la ligne originating)

Appel de Barbara Olson vol 77
http://www.911myths.com/index.php/Barbara_Olson_calls

Appel Betty Ong vol 11
http://www.911myths.com/index.php/Image … record.png

Appel Amy Sweeney vol 11 (appel passé en même temps que celui de Betty Ong prétendument d'un autre Airphone de l'avion)
http://www.911myths.com/index.php/Fligh … _records_2

Dernière modification par lolaweb (18-08-2012 19:16:06)

Hors ligne

 

#2 18-08-2012 19:31:24

JiPé
Membre du forum
Date d'inscription: 04-11-2008
Messages: 784

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Je ne comprends pas tout à fait la même chose que toi : Selon cet intervenant, le central téléphonique de l'avion (Airphone) a été équipé d'un relais Picocell ajouté sur le port 4. Ce relais permet de rediriger les appels des portables à travers le système de télécommunication des téléphones de siège, en utilisant pour cela l'antenne de l'avion et les relais au sol.


2 avions, 3 tours, cherchez l'erreur ?

Hors ligne

 

#3 18-08-2012 19:47:17

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Non regardes bien on ne parle pas de téléphone portable mais bien des appels via les téléphones de l'avion.
D'ailleurs selon la VO les hôtesses du vol 11 n'ont appelé que des téléphones de l'avion.
Cet intervenant commente les relevés des AIRPHONE et il décortique le numéro en question en ce basant sur les relevés des téléphones de l'avion.

Dernière modification par lolaweb (18-08-2012 19:48:39)

Hors ligne

 

#4 18-08-2012 21:20:54

JiPé
Membre du forum
Date d'inscription: 04-11-2008
Messages: 784

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Je pense que ces fichiers de la compagnie de téléphone expliquent la façon dont les appels téléphoniques cellulaires ont été passés à partir des avions du 9/11.

http://www.911myths.com/index.php/Barbara_Olson_calls

Ce sont des appels qui sont passés par la "box Claircom" sur le vol AA77, l'avion qui a percuté le Pentagone. C'est la box qui gère les téléphones au dos des sièges, mais ces appels ne proviennent pas de combinés au dos des sièges. Il semble qu'ils venaient de quelque chose de branché sur le port externe n°4 de la box de Claircom.

Mon hypothèse est que quelqu'un a mis un picocell (station de base de téléphonie cellulaire) sur le plan et l'a branché à la box de Claircom afin d'obtenir une connexion aux stations au sol. Les conséquences sont les suivantes :

.. Quelqu'un d'autre que les pirates de l'air a été impliqué. La box Claircom n'était pas accessible depuis l'habitacle. Le picocell doit avoir été installé plusieurs jours à l'avance.

Les appels téléphoniques cellulaires ont été légitimes. Les appels ont été vus comme venant d'un opérateur assisté, mais les appels à partir d'United Airlines, qui utilisait un système de téléphonie différent, ont peut-être été passés normalement de manière à afficher le numéro de téléphone portable de l'appelant chez le destinataire.

Je pense que ces appels ne viennent pas des téléphones au dos des sièges, parce que le HandsetID montre le code informatique FFFF (égal à -1), ce qui signifie Inconnu. Je crois qu'ils venaient du port n°4 car la colonne Origine montre le numéro 904 555 0004. Le 555 dans le milieu (NXX) n'est pas un numéro de téléphone valide, mais plutôt un numéro à sage interne. L'indicatif régional (IR) 904 se trouve à Jacksonville en Floride. Ils ont dû mettre un nombre à trois chiffres quelconque pour remplir l'espace. Peut-être que le logiciel a été développé en JAX. Les quatre derniers chiffres (NNNN) contient les renseignements utiles. Je pense que 0004 correspond au port externe n° 4.

Contexte: Claircom était une filiale d'AT & T qui a développé et d'abord exploité le système téléphonique de siège sous le nom commercial Air One, sur American Airlines. Ils l'ont vendu à Iridium en 1999. Iridium est connue pour son réseau de 66 satellites de communication en orbite basse, mais le système Claircom n'a pas utilisé les satellites. Il a utilisé des stations au sol conçues pour des communications d'avion. Le centre d'opération américain d'Iridium est basé à Tempe, Arizona, qui est à l'heure des Rocheuses. Cela explique pourquoi les horodatages sur les registres montrent 7h du matin, deux heures plus tôt que quand ils se sont produits dans le fuseau horaire Eastern Standard Time.

American Airlines était en train de désinstaller le système Claircom de ses avions, mais n'avait pas encore désinstallé sur cet avion en particulier, comme le prouve l'existence de ces documents. Il y a un interrupteur dans l'habitacle permettant au pilote d'éteindre les téléphone au dos des sièges. Il est probable que l'interrupteur éteint le Front End du Contrôleur Téléphonique tout en laissant le Back End en fonctionnement, et ce afin d'éviter un retard de démarrage gênant lorsque les téléphones sont rallumés.

United Airlines utilisait un système au nom commercial de Airphone, développé et géré par Verizon (auparavant GTE). Il serait intéressant de savoir si les fichiers des box AirPhone montrent également des appels provenant d 'un port externe plutôt que d'un combiné de siège. Si la colonne Origine indique un numéro de téléphone cellulaire, alors on aurait une forte présomption.

Le système Picocell était disponible bien avant 2001. Ils ont été utilisés dans les aéroports, immeubles de bureaux, hôtels, etc. Pour les utiliser dans les avions, le plus dur est l'élaboration d'un Back End qui puisse communiquer avec le sol. Il y a besoin d'une antenne à l'extérieur de l'avion. Dans un avion déjà équipé d'un système téléphonique de siège, le picocell n'avait plus qu'à utiliser celui-ci comme Back End. Les Contrôleurs Téléphoniques au dos des sièges ont des ports externes au cas où la compagnie aérienne voudrait ajouter une fonctionnalité supplémentaire, telle que le WiFi.

Je suis un développeur de logiciels qui a travaillé chez AT & T, Sprint et Amdocs.

Voici la traduction intégrale du texte de l'intervenant, je ne suis toujours pas d'accord avec l(intégralité de ton interprétation cool

Dernière modification par JiPé (18-08-2012 21:21:44)


2 avions, 3 tours, cherchez l'erreur ?

Hors ligne

 

#5 18-08-2012 22:56:38

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

mais ces appels ne proviennent pas de combinés au dos des sièges.

C'est bien là mon problème !!!
Je veux dire par là que selon cette information les appels n'ont donc pas été passés des avions. Or la version officielle nous affirme que dans le cas du Vol 11, les appels des deux Hôtesses Betty Ong et Amy Sweeney ont été passés via les Airphones. Les relevés rendus public pour le procès Moussaoui en attestent.
De plus nous savons que cette même version officielle a fait marche arrière concernant les appels via des téléphones portables en vol, compte tenu de l'impossibilité technique de téléphoner avec des téléphones cellulaires dans des avions.
Tout ce que nous savons à propos de ce qui s'est passé sur le vol 11 provient des deux appels téléphoniques venant des agents de bord Ong Betty, et Amy Sweeney, (à l'exception de quelques brèves transmissions reçues par le contrôle du trafic aérien). Durant de nombreuses années, il y a eu beaucoup de controverse pour savoir si ces appels téléphoniques venaient de téléphones cellulaires ou d’airphones. Cela a été résolu par la publication des relevés de communications passées à partir des Airphones des avions impliqués dans les attentas du 11/09. Ces relevés montrent le détail exact de début et de fin de chaque appel et toutes les autres informations techniques, de sorte qu'il n'y a aucun doute, les appels ont bien été passés à partir des airphones de bord installés à l'arrière des sièges passagers.
Mais si comme le révèle cet intervenant il y a eu manipulation via la connexion d'une station de base de téléphonie cellulaire alors celle-ci a bien relayé des appels émis de téléphones cellulaires. Ce qui confirme qu'aucun appels n'a été effectué en vol ce jour là. Les passagers qui ont appelé étaient en fait au sol...

Dernière modification par lolaweb (18-08-2012 22:58:10)

Hors ligne

 

#6 19-08-2012 00:15:58

JiPé
Membre du forum
Date d'inscription: 04-11-2008
Messages: 784

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Vol AA77 & AA11 : appels de portables via le picocell branché sur la box Claircom, pas d'appels depuis les sièges.

Pour les vols American Airlines, on sait que les téléphones des sièges pouvaient être coupés mais que même dans ce cas le relais picocell continuait à fonctionner pour les portables. Dans les relevés des deux avions on a comme numéro d'origine le 9045550004. Reste à savoir maintenant si la théorie de l'intervenant (utilisation d'un picocell en relais pour les portables) est juste.

Les relevés sont disponibles ici : http://www.scribd.com/doc/13499791/T7-B … all-Record

Pour les vols United Airlines, on ne sait pas si un picocell était branché sur la box Airphone, et on ne sait pas non plus comment d'éventuels numéros de portables seraient transférés dans ce cas : avec un numéro interne Airphone (comme Claircom) ou avec leur propre numéro du cellulaire appelant.

Dernière modification par JiPé (19-08-2012 00:31:59)


2 avions, 3 tours, cherchez l'erreur ?

Hors ligne

 

#7 19-08-2012 10:42:39

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Excuse moi Jipé, je ne comprends pas !
Peux tu m'expliquer ce qu'est exactement un Picocell, à quoi ça sert exactement ? Est-ce un appareil systématiquement présent de série dans les avions, si non, qui peut les avoir placé là et pourquoi.
D'après l'intervenant du blog Let's roll forum, la présence d'un Picocell n'a pas sa place normalement dans un avion, il aurait été placé là intentionnellement...

Mon hypothèse est que quelqu'un a mis un picocell (station de base de téléphonie cellulaire) dans l'avion et l'a branché à la box de Claircom afin d'obtenir une connexion aux stations au sol. Les conséquences sont les suivantes :
.. Quelqu'un d'autre que les pirates de l'air a été impliqué. La box Claircom n'était pas accessible depuis l'habitacle. Le picocell doit avoir été installé plusieurs jours à l'avance.

Ensuite la commission indique que les 2 seuls appels du vol 11, ont été passés par les Hôtesses et que ces appels ont été générés via le AIRPHONE. Il n'est jamais question ici de téléphones portables. (Je parle bien entendu de la théorie de la version officielle présentée.)
L'usage du picocell tel que tu l'indiques servirait à relayer des appels émis de l'avion via des téléphones portables C'est bien ce qu'il faut comprendre de tes posts précédents ?
Or ici aucun appels de portables puisque seulement 2 appels via AIRPHONE ( avec d’ailleurs le même numéro de téléphone, ce qui semble indiquer que les 2 appels générés passent bien par un même relais... le Picocell ?)
Donc ma théorie est la suivante: Un picocell est placé dans un avion ( ici le vol 11). Cet avion est vide, il est au sol, il n'a jamais décollé. Les passagers sont au sol, hors des avions. Ils n'ont jamais embarqué. Ils sont rassemblés proche de l'avion, dans une salle de l’aéroport. On leur explique qu'un exercice est en cours. les 2 hôtesses sont sollicités pour passer les appels téléphoniques sur des téléphones portables qui seront relayés et dirigé vers le Picocell branché sur la box Claircom présente dans l'avion AA 11 laissant penser qu'elles appelles des téléphones AIRCOM des avions (les relevés en attestent)
Ce scénario est-il possible ?

Dernière modification par lolaweb (19-08-2012 10:44:36)

Hors ligne

 

#8 19-08-2012 13:10:37

JiPé
Membre du forum
Date d'inscription: 04-11-2008
Messages: 784

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Les picocells sont des relais qui permettent d'acheminer les communications de téléphones portables à travers un équipement non prévu pour eux à l"origine. On pourrait le comparer à une clé wifi par exemple. Ce système doit être forcément installé à l'avance, et il n'est pas de série.

Quand un picocell est installé, tous les appels de portables qui passent par lui n'affichent plus le numéro du téléphone, mais celui du picocell (ici c'est le fameux 9045550004) donc même les portables apparaissent avec le numéro de Claircom. Du moins c'est la théorie du monsieur ci-dessus.

Rien n'indique que les portables aient été hors de l'avion ou dedans. La conclusion de l'enquête, c'est que les appels ont été passés via le système Claircom, sans préciser s'il s'agit d'un téléphone de siège ou d'un portable relayé par picocell, puisque dans les deux cas on aurait le même numéro affiché. Ta conclusion sur le personnel resté au sol n'est pas étayée, ça reste une hypothèse.


2 avions, 3 tours, cherchez l'erreur ?

Hors ligne

 

#9 19-08-2012 16:20:08

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Jipé a écrit:

Ta conclusion sur le personnel resté au sol n'est pas étayée, ça reste une hypothèse.

C'est là que cela devient très très intéressant !!!
Justement voici ma dernière découverte.... cool
Je vais maintenant te parler de l'appel de la deuxième hôtesse du vol 11 Amy Sweeney:
Pour rappeler la chronologie: le vol 11 a selon la version officielle décollé à 7h59. Le «détournement» a eu lieu à 8:13. La première hôtesse du vol 11 Betty Ong passe son appel téléphonique à 8:18. L'appel d'Amy Sweeney a quant à lui commencé environ une demi-heure après "le décollage", 16 minutes après que le détournement ait commencé, et 11 minutes après le début de l'appel de Betty Ong.


Amy Sweeney est une hôtesse professionnelle, elle a eu beaucoup de temps pour réfléchir avant son appel à ce qu'elle allait dire. C'est un appel d'urgence et il est essentiel dans les circonstances d'un détournement: Et bien à cet instant elle commet la même incroyable erreur que Betty Ong lors de son appel à l'agent d'American Airline. Elle désigne son vol [color=red]comme étant le Vol 12 [/color]!!!

Amy Sweeney arrive à joindre Evie Nunez, une gestionnaire au bureau des vols d'American Airlines du Boston Logan Airport. Cet appel a duré un peu plus d'une minute avant qu'il ne soit coupé. Durant ce court appel téléphonique voici ce qu'elle dit, c'est extrait de l'interview du FBI d'Evie Nunez daté du 12/09/01:

After 8:30 AM on September 11, 2001, NUNEZ received a
telephone call from a AA flight attendant who did not give her
name and stated that Flight 12 at Gate 32 had two flight
attendants stabbed. In addition, there was a passenger in row 9
who had their throat cut by a passenger in seat 10B. NUNEZ also
learned the hijackers said they had a bomb. The flight attendant
was talking fast and then got disconnected.

B17 FBIs 302s of interest

Pourquoi l'hôtesse du vol 11 Amy Sweeney dit à Evie Nunez qu'elle est sur ​​le vol 12, et qu'il est stationné à la porte 32 ?
Mais on pourrait alors se dire que le 12 septembre 2001 Evie Nunez fait une erreur dans sa déclaration au FBI, que sa mémoire lui joue des tours au lendemain des attentats ou qu'elle a mal interprété les paroles de l'hôtesse du vol 11 Amy Sweeney. Pas du tout, ce sont bien les paroles d'Amy Sweeney en ce jour du 11 septembre 2001. Elle indique bien qu'elle est sur ​​le vol 12, et qu'il est stationné à la porte 32.
En voici la preuve:
La Porte 32 est l'une des deux portes à partir de laquelle l'embarquement du vol 11 a eu lieu. C'est confirmé d'après les entretiens du FBI auprès des deux agents de bord présents à l'embarquement.
Selon la version officielle, à l'heure de l'appel d'Amy Sweeney, le vol 11 devait être en l'air depuis environ 30 minutes, alors pourquoi dit-elle que l'avion est stationné à la porte 32 ? A-t-elle vraiment dit cela, ou Evie Nunez a-t-elle mal compris ce que Sweeney a dit ? Ceci est clarifié par ce qui suit:
Avant d'appeler les opérations de vol et vérifier l'ordinateur, Evie Nunez a fait quelque chose d'autre.
Elle parle à Michael Woodward, directeur des services de vol et lui demande d'aller à la porte 32 pour voir ce qui se passe. Michael, à son tour, demande à sa collègue Elizabeth Williams de l'accompagner dans cette mission. Ensemble, ils se dirigent tous les 2 vers la porte 32, qui se trouvait à deux minutes à pied de leurs bureaux.

Qu'ont-ils trouvé quand ils sont arrivés là ? Il n'y a que deux personnes qui peuvent le dire: Michael Woodward, et Elizabeth Williams.
Pour ce qui est de Michael Woodward:
http://intelfiles.egoplex.com/2001-09-1 … dward2.pdf

On September 11, 2001, WOODWARD came to work at Logan
Airport at 6: 45 .AM. WOODWARD· was one of three managers on duty in the
AA office. Sometime after 8:00 AM, EVELYN NUNEZ, one of the other
managers, told him that two flight attendants had been stabbed and
were administered oxygen. NUNEZ stated the plane was at Gate 32 and
he went with BETH WILLIAMS to see if the plane was still there. They
went to the gate, realized the flight had left and came back
downstairs.
Upon returning to the flight service office, WOODWARD
learned that the call between NUNEZ and the flight attendant had been
disconnected.
Shortly thereafter, the AA flight attendant AMY SWEENEY

Il parle bien de la porte 32 mais dit que l'avion était déjà parti ! Il est a noter qu'il a changé 3 fois son témoignage.

Mais pour Elizabeth Williams voici son témoignage extraordinaire: lire page 3
http://www.scribd.com/doc/18775594/T7-B … odward-372

WILLIAMS stated on September V\_, 2001, at approximately
8a.m., she was working in her office at LOGAN AIRPORT when
MICHAEL WOODWARD, Manager of Flight Services for AMERICAN
AIRLINES AA, advised her that they needed to go to Gate 32
because two flight attendants had been stabbed. Upon arrival at
the gate, WILLIAMS and WOODWARD found an empty airplane.

WOODWARD then got on the phone and contacted EVELYN NUNEZ, an
employee of AA at LOGAN AIRPORT. While WOODWARD was on/the
phone, WILLIAMS searched the gate-side computer for information
for the flight time of the airplane at Gate 32. WOODWARD then
told WILLIAMS that NUNEZ was on the phone with a.flight attendant
that was in trouble. Shortly thereafter, WOODWARD relayed to
WILLIAMS the fact that NUNEZ had lost contact With the flight
attendant. At this time. WILLIAMS and WOODWARD realized they must
have received the wrong information. Both WOODWARD and WILLIAMS
speculated that the individuals they were looking for were the
individuals on the flight that NUNEZ had spbken with. WILLIAMS
and WOODWARD then proceeded to the location of NUNEZ.

Elizabeth Williams saw: an empty plane ! En se rendant à la porte 32 comme l'avait indiqué l'hôtesse Amy Sweeney, Elizabeth Williams voit UN AVION VIDE !!!!

À 8h30 le matin du 11 Septembre 2001, Elizabeth Williams est descendue à la porte 32, où le vol 11 avait embarqué une heure auparavant, et elle vit là, de ses propres yeux, un avion vide.

Un avion qui était vide. C'est à dire: vide de passagers.
Le "Vol 11" n'a probablement pas décollé, mais les passagers ont disparu.
C'est aussi simple que cela.

Le "Vol 11" était toujours stationné à sa porte d'embarquement, la Gate 32 une demi-heure après son prétendu décollage, mais les passagers avaient disparu.

Y a t-il d'autres preuves que "vol 11" n'a jamais décollé ?
Oui: c'est la base de données du NTSB qui répertorie les no wheels-off time pour les vols de la journée.
Ces données nous disent que le vol 11 a existé, mais qu'il n'a jamais décollé !

Les données no wheels-off time sont enregistrées automatiquement et électroniquement, même si elles ne sont pas automatiquement signalées. Le fait que l'entrée existe montre que le vol était prévu. Le fait que les données montrent que le temps de 00:00 indique que l'avion n'a jamais bougé. Cela correspond exactement à ce que Elizabeth Williams a vu et décrit. L'avion était là. Mais Il n'a pas pris son envol.

Dernière modification par lolaweb (19-08-2012 16:27:48)

Hors ligne

 

#10 19-08-2012 18:25:41

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Et si l'avion vide stationné à la porte d'embarquement n°12 était simplement le vol 12 désigné par les deux hôtesses?


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

#11 19-08-2012 19:32:58

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Non le Vol 12 AA est le vol 11 faisant le chemin inverse.... C'est à dire LA - Boston.
C'est toujours le même avion mais qui change de nom selon le sens de la route parcouru.

The crew was very close, having flown the Boston-Los Angeles run together regularly, the source said.
“This was a senior crew,” she said. “They’ve been around. A lot of them usually do that flight – go out on Flight 11 and come back on Flight 12 [from Los Angeles]. We all knew them really well.”
In fact, a couple of the stewardesses were married to American gate agents at Logan, she says.
“You know, I said goodbye to that crew at the gate,” the American employee said. “I was up there talking to the girls who were doing the flight, and the crew walks by and gives us all a wave. They said, ‘See you later, we’re coming back on [Flight] 12.’

Hors ligne

 

#12 19-08-2012 20:25:05

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4800

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#13 19-08-2012 21:11:54

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Oui Kiku, j'avais lu. Mais l'histoire du Picocell avec cette histoire de numéro d'appel identique sur le Vol 11 et le Vol 77, m'ont poussé plus loin dans l'élaboration d'un scénario possible à partir des faits suivants:

Un rappel des faits:

1. Le numéro d'appel des relevés des AirPhones montrent que les appels ont été faits à partir d'un emplacement préparé, par l'intermédiaire d'un port externe de la Claircom Box, et non à partir de combinés d'Airphone présents dans les avions.
2. Betty Ong a identifié le vol comme étant le "vol 12" au début de son appel
3. Amy Sweeney a également identifié le vol comme étant le"vol 12" lors de son premier coup de téléphone, et a dit qu'il était stationné à la porte 32.
6. Woodward et Williams sont allés à la porte 32 pour vérifier, et Williams a témoigné avoir trouvé un avion vide.

Voici pour moi un scénario possible: les portes de l'avion sont fermées à 7h40. Dès que cela se produit, un homme se lève dans l'avion et explique aux passagers et à l'équipage qu'ils sont maintenant impliqués dans un exercice militaire. Ils sont invités à descendre de l'avion, par les portes arrières, où un bus les attend sur le tarmac. Ils sont emmenés quelque part. Je n'ai aucune idée où, mais à cet endroit, il y a une boîte Claircom préparée. Sweeney et Ong sont sélectionnées, et on les convainc de jouer un rôle au sein de la simulation. Elles doivent téléphoner et simuler un détournement de leur vol.
( Dans mon post sur Betty Ong, AtMOH avait souligné à quel point l'écoute de l'enregistrement de l'appel de l'hôtesse faisait penser à une simulation d'exercice). D’où l'évocation dans leurs appels du vol 12, qui les conforte dans le scénario fictifs d'un exercice.

Dernière modification par lolaweb (20-08-2012 00:04:14)

Hors ligne

 

#14 19-08-2012 23:39:05

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8290

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

J'avais songé à un tel scénario, Lolaweb. Quelque part, sur le forum de France 2, en proie aux trolls.

Il y avait un peu de provocation mais c'est étrange cette histoire de vol 12.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#15 19-08-2012 23:44:23

JiPé
Membre du forum
Date d'inscription: 04-11-2008
Messages: 784

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

D'un autre côté, si le vol 11 et le vol 12 sont juste le même trajet mais en sens inverse (ce que j'ignorais), la confusion peut s'expliquer de la part des hôtesses, donc cette erreur sur le numéro du vol n'est plus très signifiante. Le reste des informations reste intéressant, et notamment la présence d'un picocell dans l'avion si c'est confirmé, et si dans ce cas c'était une procédure inhabituelle. Mais il a deux tranchants : il explique que des appels à partir de portables aient pu être effectués depuis l'avion d'une part, et il pose la question de qui et comment ce relais a-t-il été installé.

Mais n'oublions pas que la présence d'un tel relais relève lui aussi d'une hypothèse, simplement basée sur une possibilité technique et une analyse sujette à caution des relevés d'appels du bord.


2 avions, 3 tours, cherchez l'erreur ?

Hors ligne

 

#16 20-08-2012 00:02:22

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Pour ce qui est de l'évocation du vol 12, les deux hôtesses n'étaient pas assignées sur ce vol dans le sens LA - Boston, donc elles n'ont pas de raison d'évoquer ce vol. Elles sont assignées au Vol 11, il n'y a pas de confusion possible. De plus il s'agit d'un prétendu appel d'urgence pour signaler un détournement d'avion par des pirates de l'air...  Qu'une hôtesse se trompe dans le vif de l'action... passe, même si déjà cela semble aberrant, mais que la seconde, 11 minutes plus tard commette la même erreur... c'est une sacrée coïncidence !!! Si tu appelles les pompiers parce que ta maison est en feu et que tu as besoin d'aide... tu ne donnes pas l'adresse du voisin !

Mais Jipé, je te le répète...

Jipé a écrit:

Mais il a deux tranchants : il explique que des appels à partir de portables aient pu être effectués depuis l'avion d'une part, et il pose la question de qui et comment ce relais a-t-il été installé.

La seule possibilité pour que des appels aient été passés de l'avion via des téléphones portables, c'est que l'avion n'ait jamais décollé du sol !!!!
Puisque nous savons maintenant qu'il est techniquement IMPOSSIBLE de passer des appels via des portables en vol....
Pour ce qui est du "qui" a installé les Picocell... et bien les mêmes qui ont "aidé" le WTC 7 a s’effondrer sans avoir été percuté par un avion !!!

Dernière modification par lolaweb (20-08-2012 00:06:47)

Hors ligne

 

#17 20-08-2012 08:27:43

JiPé
Membre du forum
Date d'inscription: 04-11-2008
Messages: 784

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

lolaweb a écrit:

Puisque nous savons maintenant qu'il est techniquement IMPOSSIBLE de passer des appels via des portables en vol....Pour ce qui est du "qui" a installé les Picocell... et bien les mêmes qui ont "aidé" le WTC 7 a s’effondrer sans avoir été percuté par un avion !!!

Je crois que c'est le point qui t'a échappé dans tout çà : un picocell permet d'utiliser des téléphones portables depuis un avion en vol, en le connectant au central téléphonique des téléphones de siège. Pour simplifier, le picocell est une antenne relais à l'intérieur de l'avion qui fait passer les appels de portables par le central téléphonique des téléphones de siège.


2 avions, 3 tours, cherchez l'erreur ?

Hors ligne

 

#18 20-08-2012 09:11:44

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Et pourquoi seulement en vol....? Si les perpétrateurs veulent laisser penser que les passagers étaient en vol en faisant transiter tous les appels via le Picocell pour donner l'illusion que ces communications sont données depuis un avion en vol... ?
Si le Picocell avait légèrement été détourné de ses fonctions première, et avait été utilisé depuis un avion au sol ? Juste comme relais téléphonique.
En gros je t'explique: Un avion est au sol, les passagers sont à l’intérieur, les communications de portables sont brouillés et impossibles. Un passager tente de passer un appel de son portable, celui-ci est relayé directement par le Picocell de la Box des Airphone. Résultat, les relevés AIRPHONE montrent qu'un passager a passé un appel d'un des téléphones de siège dans un avion en vol.
Le subterfuge permet de laisser penser qu'un avion est en vol avec des passagers qui téléphonent via des téléphones de siège, alors qu'ils sont au sol et qu'ils appellent avec des portables. En gros cela aurait aidé à faire passer des appels portables pour des appels passés depuis des téléphones de siège et prouver que des passagers étaient là où ils n'étaient absolument pas...

C'est vraiment compliqué mais je voudrait comprendre pourquoi ces Picocell ont été installés ? Ils font parti du plan.
On va essayé d'avancer doucement... voilà 2 questions essentielles.
1. Tu es d'accord, que ces Picocell ne sont normalement pas installés de série sur des avions. A quoi servent-ils ce jour-là ?
2. Tu es d'accord que le jour du 11 septembre des dizaines d'appels ont été passés par les passagers des avions (Vol 11, Vol 77, Vol 95, Vol 175) soit disant par des téléphones portables alors que les avions étaient prétendument en vol. Tu es d'accord que ces appels N'ONT PAS PU être passé en vol.

Donc commençons par là...

Hors ligne

 

#19 21-08-2012 09:57:47

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Euh !!! ça n'étonne personne que les 2 hôtesses du Vol 11 aient déclaré lors de leurs appels de détresse qu'elles étaient sur le Vol 12 !!!
Drôle de coïncidence quand même !!!
De plus ça n'a pas l'air non plus de vous étonner que les numéros d'origine d'appels mentionnés sur les relevés des AIRPHONE soient identiques sur le Vol 11 et sur le Vol 77 !!!!

Hors ligne

 

#20 21-08-2012 12:18:07

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6578

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Comme l'a souligné DR Griffin, il peut déjà y avoir questionnement sur le fait de savoir si les auteurs des coups de fils sont réellement ceux que l'on prétend être compte tenu de la teneur pour le moins étrange de certaines conversations. Donc, plus rien de m'étonne dans ce dossier opaque.

Hors ligne

 

#21 21-08-2012 18:08:44

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Larez, cela m’intéresse. As tu souvenir de conversations téléphoniques qui pourraient prêter à caution quant à leurs auteurs ?

Je pense que prouver que les passagers n'ont jamais donné ces appels en vol, c'est dénouer le mystère du 11/09 et faire voler en éclat la VO.
Je suis convaincue que cela reste le moyen le plus simple et le plus radical pour mettre à jour les mystifications de ce jour funeste.

Hors ligne

 

#22 21-08-2012 20:23:13

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6578

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

J’avais en tête l’appel de Mark Bingham.

Je cite ce qu’en dite DR Griffin dans « Un autre regard sur le 11 septembre »
(page 169)
« (…) après avoir échangé quelques mots avec lui, Kathy Holgan a dit à sa belle sœur Alice : « Viens parler à Mark, son avion a été détourné ». Lorsqu’Alice a pris le combiné et dit : « Allo, Mark », la personne a répondu : « maman, c’est Mark Bingham ». Est-ce que quelqu’un, même en situation de stress, s’adresserait à sa mère en lui donnant nom et prénom, surtout après que celle-ci est déjà prononcé son prénom ? »

"'Mom, this is Mark Bingham. I just want to tell you that I love you. I am on a flight from Newark to San Francisco. There are three guys on board who have taken over the plane and they say they have a bomb. You believe me don't you, Mom? I'm calling you from the air phone.' And then we were disconnected," Hoaglan said, her voice breaking.



D’autre part Alice Hoglan explique qu’il était « calme, s’exprimant d’un ton très neutre ».

C’est le cas également du témoignage de Lyz Glick à propos de l’appel de son mari : « Il était si calme, c’était si calme dans l’avion (…). Je n’entendais aucun bruit, aucune agitation».

Etrange aussi l’appel de Tom Burnett à sa femme Deena qui ne prononce pas d’autre prénom que celui de sa femme et lui demande comment vont « les gosses ». Quand celle-ci lui explique que les enfants voudraient lui parler, il lui répond : « Dis-leur que je leur parlerai plus tard ». L’appel a eu lieu 20 minutes après que Tom Burnett a prétendument compris que les pirates étaient en mission suicide pour « précipiter l’avion au sol »

(Page 170)
« La conclusion qu’aucun des appels provenant des passagers du vol UA93 n’était authentique est de la plus grande importance, car elle démolit la principale raison de croire qu’il y avait des pirates à bord de cet avion ».

Hors ligne

 

#23 21-08-2012 21:18:13

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Merci Larez.... est-il possible que ces gens soient restés au sol et aient pensé participer à un exercice militaire ? On peut difficilement imaginer qu'ils aient passé ces appels sous la menace d'une arme...

« La conclusion qu’aucun des appels provenant des passagers du vol UA93 n’était authentique est de la plus grande importance, car elle démolit la principale raison de croire qu’il y avait des pirates à bord de cet avion ».

Cela n'est pas seulement vrai pour le vol 93, c'est la même chose pour les 2 uniques appels prétendument passés du vol 11 par Betty Ong et Amie Sweeney.

Hors ligne

 

#24 21-08-2012 21:52:30

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

lolaweb a écrit:

Euh !!! ça n'étonne personne que les 2 hôtesses du Vol 11 aient déclaré lors de leurs appels de détresse qu'elles étaient sur le Vol 12 !!!
Drôle de coïncidence quand même !!!

D'autres éléments d'informations semblent indiquer que cette erreur résulterait d'une simple confusion de la part de Betty Ong et d'une mauvaise compréhension des propos de Amy Sweeney:

Flight 11 attendant Betty Ong calls Vanessa Minter, an American Airlines reservations agent at its Southeastern Reservations Office in Cary, North Carolina, using a seatback Airfone from the back of the plane. Ong speaks to Minter and another employee, Winston Sadler, for about two minutes. Then, at 8:21 a.m., supervisor Nydia Gonzalez is patched in to the call as well. Ong says, “The cockpit’s not answering. Somebody’s stabbed in business class and… I think there’s mace… that we can’t breathe. I don’t know, I think we’re getting hijacked.” Asked what flight she is on, she mistakenly answers, “Flight 12,” though a minute later she corrects this, saying, “I’m number three on Flight 11.”
http://www.historycommons.org/context.j … 21bettyong


Flight 11 attendant Amy (Madeline) Sweeney borrows a calling card from flight attendant Sara Low and uses an Airfone to try to call the American Airlines flight services office at Boston’s Logan Airport. She makes her first attempt at 8:22 a.m., but this quickly disconnects, as does a second attempt at 8:24. Further attempts at 8:25 and 8:29 are cut off after she reports someone hurt on the flight. The respondent to the call mistakenly thinks Sweeney’s flight number that she reports is 12. Hearing there is a problem with an American Airlines plane, Michael Woodward, an American Airlines flight service manager, goes to American’s gate area at the airport with a colleague, and realizes Flight 12 has not yet departed. He returns to the office to try to clarify the situation, then takes the phone and speaks to Sweeney himself. Because Woodward and Sweeney are friends, he does not have to verify the call is not a hoax. The call is not recorded, but Woodward takes detailed notes.
Sweeney calmly tells Woodward, “Listen, and listen to me very carefully. I’m on Flight 11. The airplane has been hijacked.”
http://www.historycommons.org/context.j … eeneyphone


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

#25 21-08-2012 23:28:26

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6578

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

lolaweb a écrit:

est-il possible que ces gens soient restés au sol et aient pensé participer à un exercice militaire ? On peut difficilement imaginer qu'ils aient passé ces appels sous la menace d'une arme...

DR Griffin émet l'hypothèse que ces appels ayant surpris leurs destinataires puissent être des faux (calme anormal, propos surprenants dans la forme, appel reconnu dans le cas de Deena Burnett comme émanent d'un portable (n° affiché) que le FBI ne valide pas).

(page 164 du Dernier livre de Griffin).
Dans un article du Washington Post de 1999, William Arkin écrit :"En enregistrant de façon numérique 10 min de la voix d'une personne", les experts en synthèse vocale sont capables de "cloner les schémas de discours et d'en mettre au point un fac-similé précis", ce qui permet de faire dire au gens des choses qu'ils "n'auraient jamais dites".

Hors ligne

 

#26 22-08-2012 00:12:13

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Jonas061,

Jonas061 a écrit:

D'autres éléments d'informations semblent indiquer que cette erreur résulterait d'une simple confusion de la part de Betty Ong et d'une mauvaise compréhension des propos de Amy Sweeney:

Non je suis pas d'accord avec cela. Pour Betty Ong, écoute l'enregistrement. Tu le trouvera sur mon post dédié à l'hôtesse Betty Ong. Comme dit Larez lorsqu'il cite DR Griffin, beaucoup des appels passés soit disant des avions sont pour le moins étranges ! Et particulièrement celui de Betty Ong. Rien n'est normal dans son appel.
On observe qu'au début de l'appel entre Betty Ong et son interlocutrice, l'opératrice demande à plusieurs reprises sur quel siège elle est assise. Cette question lui est posée à 4 fois avant que finalement elle réponde être assise sur le strapontin, 3R. Premier problème, les strapontins d'hôtesse ne possèdent pas de Airphone pour pouvoir passer de communications extérieures. Seul un téléphone de cabine est présent à cet endroit pour pouvoir passer des appels au cockpit ou des messages aux passagers. De ce strapontin, elle n'a pas non plus accès aux Airphones puisque le derniers rangs ne possède pas aux dos de ses dossiers de sièges de tels téléphones.
Il est a noter que sa voix est étrangement très calme, elle ne panique pas du tout, alors qu'elle explique qu'un passager à été égorgé, et que 2 membres d'équipages ont été poignardés. Elle ne suffoque pas alors qu'elle dit ne pas pouvoir respirer à cause de gaz lacrymogènes...roll avant de dire " je pense que nous sommes détournés" !!!
Après ce qu'elle vient de raconter, elle devrait dire " Nous sommes détournés"
Pour ce qui est de la confusion sur le numéro de vol, elle parle du vol 12 lorsqu'on lui demande son numéro de vol, mais ne rectifie absolument pas son erreur. Il faut attendre de longues minutes pour que l'opératrice retransmettant à un supérieur, parle du vol 12. A cet instant, Betty Ong rectifie.
http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_875809Ongcallrecord.png
http://www.911myths.com/images/c/c3/Tea … ecords.pdf

Pour l'appel d'Amy Sweeney, la même erreur, et là aussi je ne suis pas d'accord avec toi. Regardes les retranscriptions du FBI. Il ne peut pas s'agir d'une erreur venant de l'opératrice d'American Airlines? Sweeney lui dit bien Vol 12, stationné porte 32.
Cet appel n'a pas été enregistré, mais Sweeney est restée de longues minutes avec l'opératrice. Et il est évident qu'avant d'envoyer 2 personnes Michael Woodward et Elizabeth Williams vérifier à la porte 32 ce qu'il se passe, Evie Nunez, l'opératrice a du lui refaire préciser cette information. Il ne s'agit pas d'une erreur en voici la preuve:

Environ une heure plus tôt, c'est Michael Woodward en personne qui avait été jusqu'à cette même porte 32 pour faire l'embarquement du vol 11 ! Il est monté à bord. Il a parlé à plusieurs agents de bord. Il a noté que tout allait bien. Puis il est retourné à son bureau.
Alors, pourquoi, une heure plus tard, quand Nunez lui dit qu'il y a un problème avec le vol 12 à la porte 32, ne réalise t-il pas immédiatement qu'il doit y avoir un problème avec le numéro de vol ? Une mauvaise information. Sweeney est toujours au bout du fil quand Michael Woodward, and Elizabeth Williams décident d'aller vérifier. Si il y a avait eu juste une erreur de la part de Nunez, alors Woodward, en sa qualité de manager, lui aurait dit, "attendez, c'est le vol 11 qui était à la porte 32 ce matin, et il a décollé il y a environ une demi-heure"
Si Michael Woodward, and Elizabeth Williams partent à la porte 32, c'est que Sweeney a du insister.
Relisez les interrogatoires du FBI, il n'y a pas de doute possible....

Dernière modification par lolaweb (22-08-2012 01:05:30)

Hors ligne

 

#27 22-08-2012 01:05:12

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Jonas061, en regardant tes liens vers historycommons.org , je viens de découvrir une belle absurdité....
http://www.historycommons.org/context.j … eeneyphone

The respondent to the call mistakenly thinks Sweeney’s flight number that she reports is 12. Hearing there is a problem with an American Airlines plane, Michael Woodward, an American Airlines flight service manager, goes to American’s gate area at the airport with a colleague, and realizes Flight 12 has not yet departed. He returns to the office to try to clarify the situation, then takes the phone and speaks to Sweeney himself.

Je traduit:
l'interlocuteur ayant reçu l'appel pense à tort que le numéro de vol de Sweeney est le vol 12. Entendant qu'il y a un problème avec un avion d'American Airlines, Michael Woodward, un gestionnaire d'American Airlines, va à la porte d'embarquement avec une collègue, et réalise que le Vol 12 n'a pas encore décollé. Il retourne à son bureau pour tenter de clarifier la situation, prend alors le téléphone et parle à Sweeney lui-même.

rollroll Cette déclaration est tout à fait absurde et mensongère, car le vol 12 et le vol 11 d'American Airlines sont un même et unique appareil.
Le vol s'appelle vol 11 dans le sens Boston-Los Angeles puis devient vol 12, dans le sens Los Angeles-Boston !!!![/u] dont Amy Sweeney ne ment pas lorsqu'elle dit que l'appareil est stationné porte 32. Entre temps, les passagers ont du être débarqués. Et Elizabeth Williams confirme en disant qu'elle et Michael Woodward découvre un avion vide à la porte 32.
Interrogatoire du FBI

WILLIAMS stated on September V\_, 2001, at approximately
8a.m., she was working in her office at LOGAN AIRPORT when
MICHAEL WOODWARD, Manager of Flight Services for AMERICAN
AIRLINES AA, advised her that they needed to go to Gate 32
because two flight attendants had been stabbed. Upon arrival at
the gate, WILLIAMS and WOODWARD found an empty airplane.

Dernière modification par lolaweb (22-08-2012 01:07:12)

Hors ligne

 

#28 22-08-2012 01:33:10

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4800

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

La précédente dénomination du vol AA 11 est le vol American Airlines 198, parti à 21h50 la veille de San Francisco avant d'atterir le matin à Boston. L’avion arrive à la porte d’embarquement B33 à 6h.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#29 22-08-2012 02:01:36

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Kiku, ce n'est pas les infos que j'ai...
http://www.wnd.com/2001/09/10818/

The crew was very close, having flown the Boston-Los Angeles run together regularly, the source said.

“This was a senior crew,” she said. “They’ve been around. A lot of them usually do that flight – go out on Flight 11 and come back on Flight 12 [from Los Angeles]. We all knew them really well.”

In fact, a couple of the stewardesses were married to American gate agents at Logan, she says.

“You know, I said goodbye to that crew at the gate,” the American employee said. “I was up there talking to the girls who were doing the flight, and the crew walks by and gives us all a wave. They said, ‘See you later, we’re coming back on [Flight] 12.’”

Hors ligne

 

#30 22-08-2012 22:55:32

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4800

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

L'équipage passe du vol 12 au vol 11, mais la précédente dénomination du vol 11 était 198. L'équipage ne fait pas l'aller et le retour sur le même appareil.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#31 22-08-2012 23:53:59

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

kikujitoh a écrit:

La précédente dénomination du vol AA 11 est le vol American Airlines 198, parti à 21h50 la veille de San Francisco avant d’atterrir le matin à Boston. L’avion arrive à la porte d’embarquement B33 à 6h.

Le problème Kiku, c'est que cette info est erronée...
En regardant les données BTS pour l'avion portant le Tail number N334AA, le 10 Septembre, le vol 198 quitte effectivement San Francisco pour Boston (BOS) à 21h50. Voir le tableau de données du BTS correspondant aux départs de l'aéroport de San Francisco ci-dessous

http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_770568334deptsfo.gif

Mais le problème c'est que ce vol 198 de l'avion portant le Tail number N334AA, n'est jamais arrivé à Boston. En regardant les données BTS correspondant aux arrivées à l'aéroport de Boston, les données montrent que l'avion n'a jamais atterri à destination.
Les données du wheels on pour ce vol montrent 0 pour l'heure d'arrivée et "inconnu" pour le Tail number. Le zéro signifiant que l'avion n'a pas atterri.
Voir le tableau de données du BTS correspondant aux arrivées de l'aéroport de Boston ci-dessous

http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_149733334arivebos.gif

Il est étrange de noter que selon les données du BTS que le 11 septembre 2001 aucun avion n'a atterri à l'aéroport de Boston. C'est compréhensible pour les vols prévu après les attentats. Ces vols là ont été bien entendu annulés ou déroutés mais sur ce tableaux 5 vols au moins devaient atterrir ce matin là avant les attaques, dont le Vol 198 portant le Tail number N334AA.

Hors ligne

 

#32 22-08-2012 23:57:35

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Donc la question est dans quel appareil les passagers du vol 11 ont-ils embarqués ?

Hors ligne

 

#33 23-08-2012 02:49:22

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

lolaweb a écrit:

Il est étrange de noter que selon les données du BTS que le 11 septembre 2001 aucun avion n'a atterri à l'aéroport de Boston. C'est compréhensible pour les vols prévu après les attentats. Ces vols là ont été bien entendu annulés ou déroutés mais sur ce tableaux 5 vols au moins devaient atterrir ce matin là avant les attaques, dont le Vol 198 portant le Tail number N334AA.

C'est justement ce que j'allais te faire remarquer: le fait que ce tableau stipule qu'aucun vol n'aurait atterri à l’aéroport de Boston, ni avant, ni après les attaques,  est de nature à relativiser cette anomalie pour le vol 11.
Les données du BTS ne sont pas suffisantes, selon moi, pour émettre un jugement définitif quant à la question que ton raisonnement soulève, car certains appareils ont forcément atterri (sans quoi la FAA aurait déjà été alertée par l'aéroport de Boston).


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

#34 23-08-2012 08:52:25

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

N'oublies pas Jonas061, que le 11 septembre 2001 était un jour d'exercices majeurs... rien n’exclut que pour cette raison fallacieuse les 5 avions (dont le Vol 11 et donc l'appareil portant le Tail number N334AA) aient pu être annulés pour certains, ou détournés pour d'autres....
Cette liste ne reprend que les vol American Airlines.
Il me parait difficile de douter des listes de données  du BTS tout de même ?

Hors ligne

 

#35 23-08-2012 10:02:50

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4800

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Je viens de regarder pour le vol 198.

J'avais donné cette précision car la copilote du vol AA 198, Lynn Marie Florence Howland, a donné son témoignage (stupéfiant soit dit en passant) au FBI : http://www.scribd.com/doc/14094195/T7-B … e-Contents

Elle y explique que son avion, le vol AA198 est parti la veille à 21h50 de SF pour arriver à Boston vers 5h50 (elle dit 6h50 mais sûrement parce qu'elle n'a pas pris en compte le décalage). On lui a confirmé par la suite que son vol est devenu le vol 11. Le BTS indique une arrivée à 6h24 mais d'autres vol précédents ont une arrivée prévue environ 15mn voire une demi heure après l'atterrissage réel donc un atterrissage à 5h50 pour une arrivée à 6h24 il n'y a aucun problème.

Maintenant pour ce qui est de la différence entre l'arrivée prévue et de l'arrivée réelle, qui indiquerait qu'aucun avion n'aurait atterri à Boston, on obtient la même chose par exemple pour l'aéroport LAX de LA et ce même pour les avions dont l'arrivée est prévue à 5h du matin. Il n'y en a qu'un ou deux dont les données complètes arrivée prévue/arrivée réelle sont présentées. Est-ce pour autant que les avions devant arriver à 5h du matin n'ont pas atterri ? Sûrement pas.

Pour l'heure d'arrivée du vol 198 elle est d'une grande importance car peu après être sortie de l'avion, Howland a vu Mohamed Atta, or sa navette de Portland est arrivée à Boston à 6h45. Howland explique que le vol 198 aurait atterri à Boston à 6h50 puis en porte de débarquement vers 7h. Ainsi, cela voudrait dire que le débarquement des passagers, le changement de porte d'embarquement de B33 à B32, faire le plein de kérosène, nettoyer les canettes vides les toilettes etc, n'aurait pris que 45 minutes.
Cela parait inconcevable. Il est plus probable que Howland, interrogée le 13 octobre, ait oublié d'ajuster l'heure et que son avion a atterri à 5h50, avec une arrivée en porte de débarquement à 6h au lieu, comme prévu, de 6h24, soit une petite demi heure d'avance, ce qui n'a rien d'anormal d'après les statistiques de la veille par exemple, où l'avion est arrivé 21 minutes en avance. Donc ça colle.

Ce qui ne colle pas c'est Mohamed Atta, seul, portant un pantalon de pilote de ligne, une chemise et un sac noir, qui lui demande entre 6h et 6h20 si elle part avec cet avion.

Dernière modification par kikujitoh (23-08-2012 10:14:38)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#36 23-08-2012 14:46:18

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

kikujitoh a écrit:

Le BTS indique une arrivée à 6h24

Peux tu m'indiquer où tu trouves cette donnée car en recherchant sur le site du US Department of Transportation, ce n'est absolument l'info que l'on trouve !

Hors ligne

 

#37 23-08-2012 15:55:59

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Je me suis enfoncée un peu plus dans les méandres du vol 11 aujourd'hui... et cela va de découvertes en absurdités...
Celle-là est pas mal non plus !!! NEADS conversation...

"flight 11 is still in the air and it's heading
towards making it way towards washington"

Hors ligne

 

#38 23-08-2012 20:00:24

Corto
Membre Actif Asso
Lieu: Europe
Date d'inscription: 11-11-2010
Messages: 1311
Site web

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

@lolaweb

tu pourrais faire un article centré sur les incohérences de la TO concernant AA11 ?

on le publierait en news.


les projets ReOpen911 en 2014: DIFFUSION DU DOCUMENTAIRE CHOC DE MASSIMO MAZUCCO. ReOpen911 recherche en permanence des traducteurs pour ses NEWS ainsi que des bénévoles capables de réaliser du - sous titrage - sourcing - des conférences nécessitant des chargés de communication -

Hors ligne

 

#39 23-08-2012 20:42:45

lolaweb
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 2068

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

Je suis ok mais c'est un travail absolument colossal. Il y des semaines de travail...

Hors ligne

 

#40 26-08-2012 21:25:49

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4800

Re: Anomalies sur les relevés Airphone des vols du 11/09

lolaweb a écrit:

Je me suis enfoncée un peu plus dans les méandres du vol 11 aujourd'hui... et cela va de découvertes en absurdités...
Celle-là est pas mal non plus !!! NEADS conversation...

"flight 11 is still in the air and it's heading
towards making it way towards washington"

C'est un des enregistrements où il est question du vol 11 fantôme. Ce n'est pas une découverte lolaweb, c'est la Commission qui assomme le lecteur de cette information pour expliquer que l'appel de Scoggins de 9h24 ne concernait pas le vol 77 mais plutôt le vol 11 fantôme. Cela a même fait l'objet d'une enquête des inspecteurs généraux des ministères des Transports et de la Défense demandée par John Farmer.

Pour l'heure de 6h24, c'est l'heure que donne le BTS pour l'arrivée du vol AA198 à Boston.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr