ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 26-02-2011 10:30:24

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4797

Don Mason

Grille d'évaluation :

Don Mason, 62, is a communications specialist who retired from the United States Air Force after 25 years of service. He has worked for the Pentagon Renovation Program Office on infor- mation management and telecommunications since 1996.At the time of the crash he was stopped in traffic west of the building. The plane approached low, flying directly over him and possibly clipping the antenna of the vehicle immediately behind him, and struck three light poles between him and the building. He saw his colleague Frank Probst directly in the plane’s path, and he witnessed a small explosion as the portable generator was struck by the right wing.The aircraft struck the building between the hel- iport fire station and the generator, its left wing slightly lower than its right wing.As the plane entered the building, he recalled seeing the tail of the plane.The fireball that erupted upon the plane’s impact rose above the structure. Mason then noticed flames coming from the windows to the left of the point of impact and observed small pieces of the facade falling to the ground. Law enforcement personnel moved Mason’s vehicle and other traffic on, and he did not witness the subsequent partial col- lapse of the building.

http://fire.nist.gov/bfrlpubs/build03/PDF/b03017.pdf  P.13

1. Témoignage sourcé? Si oui, indication de la source.





Oui, le témoignage est rapporté dans le rapport de l’ASCE

A Noter :

Préambule du rapport de l'ASCE :

The contents of this publication are not intended to be and should not be construed to be a standard of the American Soci- ety of Civil Engineers (asce) and are not intended for use as a ref- erence in purchase of specifications, contracts, regulations, statutes, or any other legal document.

No reference made in this publication to any specific method, product, process, or service constitutes or implies an endorse- ment, recommendation, or warranty thereof by asce. asce makes no representation or warranty of any kind, whether express or implied, concerning the accuracy, completeness, suitability, or utility of any information, apparatus, product, or process discussed in this publication, and assumes no liability therefore. Anyone utilizing this information assumes all liability arising from such use, including but not limited to infringement of any patent or patents.

Le fait que l'ASCE se dégage de toute responsabilité quant aux informations qui figurent dans le rapport lui enlèvent une part considérable de force probante, pour ne pas dire la totalité de celle-ci. Concrètement, cela implique que ni le témoin, ni celui qui l'a interviewé, ni l'ASCE ne pourrait être poursuivi du chef de faux témoignage ou même de faux tout court si les informations qui en sont déduites devaient un jour se révéler fausses.
En ajoutant à cela que le récit est écrit en style indirect et qu'il ne précise même pas littéralement ce que le témoin a vu ou entendu, on se rend compte que ce témoignage est d'une très grande faiblesse probante, au yeux du juriste.

http://fire.nist.gov/bfrlpubs/build03/PDF/b03017.pdf

2. L'identité du témoin est-elle connue et démontrée?


Pas autrement que par le rapport.

Donc, juridiquement, ceci n'est pas une garantie suffisante de l'authenticité du récit.

3. Témoignage direct ou indirect?


Récit indirect provenant de l’interview réalisée le 8 janvier 2002 par P. Mlakar.

Les extraits du témoignage ne sont pas joints en annexe du rapport, de sorte qu’il n’est pas possible de vérifier si le rapport a correctement restranscrit les dires du témoin.

4. Fonction ou métier du témoin?



Spécialiste en communication travaillant pour le Pentagon Renovation Program depuis 1996. Retraité de l’Usairforce, après 25 ans de services.



5. Date du/des témoignage?


Témoignage recueilli le 8 janvier 2002.




6. Date de publication du témoignage?


Janvier 2003.





7. Localisation du témoin?

Arrêté dans le traffic à l’ouest du Pentagone, juste en dessous de la trajectoire de l’avion.





8. A-t-il vu un aéronef?

Oui




9. Quel type d’aéronef?



Le récit indirect ne le spécifie pas mais le rapport indique avant que les trois témoins retenus – et donc celui de D. Mason – ont vu l’impact d'un avion de ligne.




10. A-t-il identifié un Boeing 757 de la compagnie AA?


Le récit ne le spécifie pas mais le rapport indique avant que les trois témoins retenus – et donc celui de D. Mason – ont vu l’impact d'un avion de ligne.

11. Description visuelle d'un autre aéronef à l'approche du Pentagone?


Non




12. Donne-t-il des indications relatives à la présence d'un second aéronef?



Non



13. Donne-t-il des indications sonores en rapport avec l'approche de l’aéronef?



Non



14. Donne-t-il des indications relatives à la trajectoire de l’aéronef?


Oui, l’avion est passé juste au dessus de lui, au point d’arracher probablement l’antenne de la voiture qui était derrière lui. Il a heurté trois lampadaires se trouvant entre lui et le Pentagone.

Le récit en lui même ne permet pas de connaître précisément l’endroit où il se trouvait sur la route (ni sur quelle route d’ailleurs, bien qu’il s’agisse probablement de la route longeant le Pentagone) ni la direction de laquelle venait l’avion; brut, il offre peu d’information exploitable quant à la trajectoire de l’avion.

15. A-t-il vu un impact de l’aéronef? si oui, description visuelle?

Oui, il a vu l’avion heurter avec son aile droite le générateur et remarqué que l’aile gauche de l’avion était plus basse que la droite. Lors de l’impact avec le générateur, il y a eu une petite explosion. L’avion a ensuite impacté le Pentagone entre la station de pompier de l’héliport et le générateur. Il se souvient avoir vu la queue de l’avion lors de l’impact ainsi qu’une boule de feu qui s’est élevée au dessus de l’immeuble. 




16. Impact direct dans la façade ou impact antérieur au sol?


Non précisé.




17. Donne-t-il une description sonore ou autre de l'impact?

Non





18. Donne-t-il une description des dégâts à l’aéronef ou au bâtiment?

Uniquement des dégâts au bâtiments, en spécifiant que des feux se sont déclarés à travers les fenêtres du bâtiment à gauche de l’impact et que des petites parties de la façade sont tombées.





19. A-t-il vu l’aéronef heurter les lampadaires? Dans l'affirmative, nombre de lampadaires + localisation +description physique?


Oui, trois lampadaires, situés entre l’endroit où il se trouvait et le bâtiment touché.




20. A-t-il entendu une ou plusieurs explosions postérieures à l'explosion initiale?

Non. 





21. Le témoin peut-il être considéré comme indépendant de l'accusation?


Non, il travaillait pour le Pentagon Renovation Program, comme L. Evey et F. Probst.




22. Le témoin a-t-il donné plusieurs versions de son témoignage? Ces versions sont-elles compatibles?


Non. Sans objet.




23. Le témoignage présente-t-il des indices objectifs de fabrication ou d'invraisemblance?

Non, pas a priori

Dernière modification par kikujitoh (12-01-2012 14:09:32)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#2 27-02-2011 22:57:57

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Don Mason

Grille d'évaluation :

DON MASON
http://fire.nist.gov/bfrlpubs/build03/PDF/b03017.pdf

Don Mason, 62, is a communications specialist who retired from the United States Air Force after 25 years of service. He has worked for the Pentagon Renovation Program Office on infor- mation management and telecommunications since 1996.At the time of the crash he was stopped in traffic west of the building. The plane approached low, flying directly over him and possibly clipping the antenna of the vehicle immediately behind him, and struck three light poles between him and the building. He saw his colleague Frank Probst directly in the plane’s path, and he witnessed a small explosion as the portable generator was struck by the right wing.The aircraft struck the building between the hel- iport fire station and the generator, its left wing slightly lower than its right wing.As the plane entered the building, he recalled seeing the tail of the plane.The fireball that erupted upon the plane’s impact rose above the structure. Mason then noticed flames coming from the windows to the left of the point of impact and observed small pieces of the facade falling to the ground. Law enforcement personnel moved Mason’s vehicle and other traffic on, and he did not witness the subsequent partial col- lapse of the building.

1. Témoignage sourcé? Si oui, indication de la source.





Oui, le témoignage est rapporté dans le rapport de l’ASCE

http://fire.nist.gov/bfrlpubs/build03/PDF/b03017.pdf

2. L'identité du témoin est-elle connue et démontrée?


Pas autrement que par le rapport, d’après mes premières recherches.

Donc, juridiquement, ceci n'est pas une garantie suffisante de l'authenticité du récit.

Voir le préambule du rapport de l'ASCE :

The contents of this publication are not intended to be and should not be construed to be a standard of the American Soci- ety of Civil Engineers (asce) and are not intended for use as a ref- erence in purchase of specifications, contracts, regulations, statutes, or any other legal document.

No reference made in this publication to any specific method, product, process, or service constitutes or implies an endorse- ment, recommendation, or warranty thereof by asce. asce makes no representation or warranty of any kind, whether express or implied, concerning the accuracy, completeness, suitability, or utility of any information, apparatus, product, or process discussed in this publication, and assumes no liability therefore. Anyone utilizing this information assumes all liability arising from such use, including but not limited to infringement of any patent or patents.

L'ASCE se dégage de toute responsabilité quant à la pertinence des infortmations données dans le rapport...

3. Témoignage direct ou indirect?


Récit indirect provenant de l’interview réalisée le 8 janvier 2002 par P. Mlakar.

Les extraits du témoignage ne sont pas joints en annexe du rapport, de sorte qu’il n’est pas possible de vérifier si le rapport a correctement restranscrit les dires du témoin.

4. Fonction ou métier du témoin?



Spécialiste en communication travaillant pour le Pentagon Renovation Program depuis 1996. Retraité de l’Usairforce, après 25 ans de services.



5. Date du/des témoignage?


Témoignage recueilli le 8 janvier 2002.




6. Date de publication du témoignage?


Janvier 2003.





7. Localisation du témoin?

Arrêté dans le traffic à l’ouest du Pentagone, juste en dessous de la trajectoire de l’avion.





8. A-t-il vu un aéronef?

Oui




9. Quel type d’aéronef?



Le récit indirect ne le spécifie pas mais le rapport indique avant que les trois témoins retenus – et donc celui de D. Mason – ont vu l’impact d'un  airliner.




10. A-t-il identifié un Boeing 757 de la compagnie AA?


Le récit ne le spécifie pas mais le rapport indique avant que les trois témoins retenus – et donc celui de D. Mason – ont vu l’impact d'un airliner.

11. Description visuelle d'un autre aéronef à l'approche du Pentagone?


Non




12. Donne-t-il des indications relatives à la présence d'un second aéronef?



Non



13. Donne-t-il des indications sonores en rapport avec l'approche de l’aéronef?



Non



14. Donne-t-il des indications relatives à la trajectoire de l’aéronef?


Oui, l’avion est passé juste au dessus de lui, au point d’arracher probablement l’antenne de la voiture qui était derrière lui. Il a heurté trois lampadaires se trouvant entre lui et le Pentagone.

Le récit en lui même ne permet pas de connaître précisément l’endroit où il se trouvait sur la route (ni sur quelle route d’ailleurs, bien qu’il s’agisse probablement de la route longeant le Pentagone) ni la direction de laquelle venait l’avion; brut, il offre peu d’information exploitable quant à la trajectoire de l’avion.

15. A-t-il vu un impact de l’aéronef? si oui, description visuelle?

Oui, il a vu l’avion heurter avec son aile droite le générateur et remarqué que l’aile gauche de l’avion était plus basse que la droite. Lors de l’impact avec le générateur, il y a eu une petite explosion. L’avion a ensuite impacté le Pentagone entre la station de pompier de l’héliport et le générateur. Il se souvient avoir vu la queue de l’avion lors de l’impact ainsi qu’une boule de feu qui s’est élevée au dessus de l’immeuble. 




16. Impact direct dans la façade ou impact antérieur au sol?


Non précisé.




17. Donne-t-il une description sonore ou autre de l'impact?

Non





18. Donne-t-il une description des dégâts à l’aéronef ou au bâtiment?

Uniquement des dégâts au bâtiments, en spécifiant que des feux se sont déclarés à travers les fenêtres du bâtiment à gauche de l’impact et que des petites parties de la façade sont tombées.





19. A-t-il vu l’aéronef heurter les lampadaires? Dans l'affirmative, nombre de lampadaires + localisation +description physique?


Oui, trois lampadaires, situés entre l’endroit où il se trouvait et le bâtiment touché.




20. A-t-il entendu une ou plusieurs explosions postérieures à l'explosion initiale?

Non. 





21. Le témoin peut-il être considéré comme indépendant de l'accusation?


Non, il travaillait pour le Pentagon Renovation Program, comme L. Evey et F. Probst.




22. Le témoin a-t-il donné plusieurs versions de son témoignage? Ces versions sont-elles compatibles?


Non. Sans objet.




23. Le témoignage présente-t-il des indices objectifs de fabrication ou d'invraisemblance?

Non, pas a priori

Dernière modification par charmord (27-02-2011 23:13:33)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#3 27-02-2011 23:08:11

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8287

Re: Don Mason

Un petit commentaire personnel : le fait que l'ASCE se dégage de toute responsabilité quant aux informations qui figurent dans le rapport lui enlèvent une part considérable de force probante, pour ne pas dire la totalité de celle-ci.

Concrètement, pour le point qui nous occupe, cela voudrait dire que ni le témoin, ni celui qui l'a interviewé, ni l'ASCE ne pourrait être poursuivi du chef de faux témoignage ou même de faux tout court si les informations qui en sont déduites devaient un jour se révéler fausses.

Si l'on ajoute à cela que le récit est écrit en style indirect et qu'il ne précise même pas littéralement ce que le témoin a vu ou entendu, on se rend compte que ce témoignage est d'une très grande faiblesse probante, au yeux du juriste.

Cela paraît de l'ordre du détail mais en réalité, c'est essentiel

Dernière modification par charmord (27-02-2011 23:10:17)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#4 30-09-2011 22:55:48

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4797

Re: Don Mason

Grille remplie, merci Charmord. J'ai ajouté ta remarque en note.

Dernière modification par kikujitoh (30-09-2011 22:56:20)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr