ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 29-11-2010 15:22:04

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4834

Stephen McGraw

Grille d'évaluation :

1. Témoignage sourcé? Si oui, indication de la source.

Le témoignage de Stephen McGraw fut retranscrit le 27 septembre 2001 dans un article publié sur le site "dcmilitary.com": http://www.dcmilitary.com/dcmilitary_ar … 72-1.shtml

Le 5 septembre 2002, Stephen McGraw diffusa sur le site du CatholicHerald un texte dans lequel il est revenu sur la façon dont il a personnellement vécu cette matinée du 11 septembre: http://www.catholicherald.com/school/de … ub_id=3641

Il fut réinterrogé de façon indépendante par le CIT dans le cadre d'un documentaire de 2007 intitulé "From the law to the lord":



2. L'identité du témoin est-elle connue et démontrée?

Oui.

3. Témoignage direct ou indirect?

Direct.

4. Fonction ou métier du témoin?

Stephen Mcgraw est un prêtre catholique de l'Opus Dei à St. Anthony Parish in Falls Church.
Avant d'entrer dans les ordres en juin 2001, il fut avocat pour le Département américain de la Justice.
(Voir le début du témoignage de Stephen Mcgraw dans la vidéo du CIT).

5. Date du témoignage?

27 septembre 2001, 5 septembre 2002 et 2007.

6. Date de publication du témoignage?



7. Localisation du témoin?

Stephen Mcgraw était dans son véhicule et s'était retrouvé par erreur sur la R27 qui longe la façade ouest du Pentagone.
Il se rendait à une messe qui devait avoir lieu à 10h00 du matin avec les enfants de la Corpus Christi School.
Il était en retard.
Le trafic était au ralenti. Le Pentagone était sur sa droite.

http://jonas61.unblog.fr/files/2010/12/mcgrawlocat.jpg

8. A-t-il vu un aéronef?

Oui.

9. Quel type d’aéronef?

Non précisé.

10. A-t-il identifié un Boeing 757 de la compagnie AA?

Non précisé.

11. Description visuelle d'un autre aéronef à l'approche du Pentagone?

Non.

12. Donne-t-il des indications relatives à la présence d'un second aéronef?

Non.

13. Donne-t-il des indications sonores en rapport avec l'approche de l’aéronef?

Non.

14. Donne-t-il des indications relatives à la trajectoire de l’aéronef?

Stephen McGraw se souvient avoir eu la sensation étrange que quelque chose passait au dessus de son véhicule.
Il s'agissait de l'avion qui était en train de survoler la R27 à une altitude qu'il estime entre 20 et 25 feets (environ 7 mètres), et qui se dirigeait sur le Pentagone.

15. A-t-il vu un impact de l’aéronef? si oui, description visuelle?

Dans la rapidité des évènements, Stephan McGraw se souvient avoir vu l'avion disparaître à l'intérieur du bâtiment ainsi qu'une gigantesque explosion.

16. Impact direct dans la façade ou impact antérieur au sol?

S'il a eu l'idée que l'avion a pu heurter le sol avant de s'encastrer à l'intérieur du Pentagone, Stephen McGraw admettra que cela était surtout dû aux différents témoignages qu'il a pu lire par la suite à ce sujet.

17. Donne-t-il une description sonore ou autre de l'impact?

Stephen Mcgraw se souvient avoir vu les fenêtres de la façade exploser juste au dessus de la zone du crash et quasi concomitamment à celui-ci.

18. Donne-t-il une description des dégâts à l’aéronef ou au bâtiment?

Pas plus de précision.

19. A-t-il vu l’aéronef heurter les lampadaires? Dans l'affirmative, nombre de lampadaires + localisation +description physique?

Stephen McGraw a longtemps été présenté comme l'un des principaux témoins de la chute des lampadaires.
Dans ses déclarations initiales, il disait avoir vu le premier lampadaire tomber sur le taxi de Lloyd England après avoir été heurté par l'avion qui volait à très basse altitude.
Cependant, dans son interview de 2007, il a finalement avoué qu'il s'était forgé cette conviction après avoir constaté, suite au crash, que des lampadaires étaient effectivement couchés sur le sol et après avoir appris qu'un taxi avait été endommagé par l'un d'entre eux.

20. A-t-il entendu une ou plusieurs explosions postérieures à l'explosion initiale?

Il n'exclut pas qu'il y ait pu avoir d'autres explosions suite à l'explosion initiale, mais il les considère comme résultant de l'incendie.

21. Le témoin peut-il être considéré comme indépendant de l'accusation?

En tant qu'ancien avocat au Département de la Justice, le doute peut être de mise, quoiqu'il avait déjà quitté ses fonctions le 11 septembre 2001.

22. Le témoin a-t-il donné plusieurs versions de son témoignage? Ces versions sont-elles compatibles?

Fondamentalement, Stephen McGraw n'a pas donné plusieurs versions différentes de son témoignages.
Cependant, l'interview menée par le CIT en 2007 est venue fortement relativiser les déclarations initiales de Stephen McGraw, notamment sur la question de la chute des lampadaires.

23. Le témoignage présente-t-il des indices objectifs de fabrication ou d'invraisemblance?

Plusieurs points sont susceptibles de poser problème:

1) Tout d'abord, en ce qui concerne la question de la chute des lampadaires, l'attitude de Stephen McGraw soulève un certain étonnement: dans l'interview de 2007 menée par le CIT, alors que le témoin affirme et décrit avec des gestes que l'avion a heurté un lampadaire et que celui-ci a chuté sur un taxi, Aldos Marquis lui demande s'il se souvient de quel lampadaire il s'agissait, si le lampadaire est tombé entièrement ou si seulement une partie s'est détachée lors du choc.
Stephen dit qu'il s'agit d'une bonne question, il se met à réfléchir en levant les yeux au plafond puis, au bout d'un moment, il répond finalement qu'il n'a pas vraiment vu le lampadaire tomber et que sa mémoire se fonde uniquement sur les différents constats réalisés a posteriori et qui ont été précisés plus haut.
Cet aveu n'est donc pas spontané mais résulte de l'impossibilité pour le témoin de répondre à la question qui lui fut posée.

2)Dans un second temps, comme Stephen McGraw la précisé dans l'interview de 2007 et surtout dans le récit du 5 septembre 2002, il était en train de se rendre à une messe devant avoir lieu à 10h00 du matin avec les enfants de la Corpus Christi School au moment où le crash a eu lieu.
Stephen McGraw s'était trompé de route en prenant par erreur la sortie du Pentagone.
Chose étonnante, il ignorait que le grand bâtiment qui se trouvait sur sa droite était justement le Pentagone.
Cela semble d'autant plus invraisemblable que Stephen McGraw fut avocat pendant 5 ans au Département de la Justice.
Qui plus est, au cours de l'interview de 2007, Stephen Mcgraw, pour donner une idée de la frayeur qui fut la sienne à l'approche du vol 77, a affirmé s'être souvenu sur le moment du crash du vol 90 d'Air Florida sur le 14th Street Bridge en 1982.
Or, le 14th Sreet Bridge est un pont qui fait la liaison entre les deux rives du Potomac, dans les environs du Pentagone.

http://jonas61.unblog.fr/files/2010/12/pent01.jpg

Comment un ancien avocat au Département de la Justice, qui semble de surcroît familier avec le 14th Street Bridge, pouvait-il ignorer que le bâtiment atypique qui se situait sur sa droite, lorsque lui-même se trouvait sur la R27, était le Pentagone, le siège du Département de la Défense?
Cette question, que se pose également le CIT, a toute sa pertinence.

3) Enfin, Stephen Mcgraw a déclaré être sorti de sa voiture juste après le crash et, 45 secondes plus tard, le temps de réunir divers objets de culte et de franchir les rambardes de sécurité, il était était déjà en train d'administrer des soins aux premiers rescapés et de prier pour les victimes.

http://jonas61.unblog.fr/files/2010/12/pent2.jpg

Sur ce point, le témoignage de Stephen McGraw est contredit par celui de Mark Faram, reporter pour le Navy Times.
Ce dernier, qui se trouvait à la Navy Annex au moment du crash, a affirmé s'être rendu sur les lieux 10 minutes après l'explosion.

Dans l'article du 27 septembre 2001 (voir plus haut), il affirme également avoir vu le père Stephen McGraw, équipé de son attirail d'homme d'église, franchir les barrières de sécurité pour se rendre également sur le site.
Cette dernière déclaration va directement à l'encontre du témoignage de McGraw selon lequel il était déjà sur les lieux plusieurs minutes avant même l'arrivée de Mark Faram.

Dernière modification par kikujitoh (07-12-2010 15:30:47)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#2 07-12-2010 15:38:09

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4834

Re: Stephen McGraw

Grille remplie. Excellent boulot Jonas.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#3 21-02-2011 23:57:53

jpdesm
Membre du forum
Date d'inscription: 10-05-2008
Messages: 235

Re: Stephen McGraw

Effectivement le lampadaire qui a été projeté sur le taxi était plutôt vers l'arrière gauche du véhicule de Mc Graw, alors que l'explosion qui a suivi deux secondes plus tard était visible à travers son pare brise vers la droite, et a donc du attirer son attention, ainsi bien sur que le bruit et la vision de l'avion de derrière. Il est fort logique qu'il ait dit qu'il n'avait pas vu tomber ce lampadaire (sur le taxi) mais avait reconstitué la scène à postériori en voyant les dégats sur le lampadaire et le taxi.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr