ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 07-10-2009 20:16:55

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Suite de la discussion d'ici : http://forum.reopen911.info/p205483-auj … ml#p205483

Hypothèse impossible dans le cas du témoin que j'ai proposé :

A. GRIFFITH: Well, I was on my way from B-2 to 49th floor. And as I took off, it was amount it was a matter of seconds -- five, six, seven seconds, I don't know. And there was a loud explosion and the elevator dropped. And when the elevator dropped there was a lot of debris and cables falling on top of the elevator. And I just -- I just put my hand over my head and I said, oh God I'm going to die. But I didn't know what was happening.

When the elevator finally stopped, they had an explosion that bring the doors inside the elevator, and I think I'm sure that that was what broke my leg. And then they had another explosion and the panel that threw me, you know, against the wall, and I guess I was unconscious for a couple of minutes because somebody else was in the elevator with me, and they say that they was trying to get my attention and they didn't get no response from me.

On peut supposer que l'ascenseur met un certain temps à s'arrêter, mais il faut au moins 9 s de chute du kérosène, sans compter que de l'air doit s'échapper à travers la "bulle" de kérosène, ce qui l'a ralentit.
De plus, il faudrait expliquer comment la porte de l'ascenseur peut rentrer dans l'ascenseur quand il y a une "explosion" (ou du moins, du kérosène) au-dessus de ce même ascenseur.

Dernière modification par Pole (07-10-2009 20:18:05)


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#2 07-10-2009 20:51:47

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pole a écrit:

De plus, il faudrait expliquer comment la porte de l'ascenseur peut rentrer dans l'ascenseur quand il y a une "explosion" (ou du moins, du kérosène) au-dessus de ce même ascenseur.

Le kérozène finement pulvérisé est un thermobarique qui peu sans aucun doute produire des surpressions explosives capables d'enfoncer des portes (par exemple si la cage d'ascenseur baigne dans l'aerosol au moment ou il s'allume)...mais si le kérozne est juste liquide: coule en nappe au sol ou en cascade il ne peut provoquer qu'un grand feu : pas d'explosion! la question est donc de savoir si on peut considérer qu'un chute de Kérozène de 300 m pourrait générer les condtions d'un aérolsol en atteignant le sol? je ne suis pas sur que ces conditions puissent produire celles d'une véritable explosion: pour un aérosol il faut vraiment beaucoup de surface d'interaction entre le fuel etl'air.

Hors ligne

 

#3 07-10-2009 22:12:36

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

J'ai toujours été nul en chimie...mais il est jamais trop tard:

En fait le Kérozène en général n'explose pas mais brule (alors c'est le K gazeux au dessus du K liquide qui brule). Il ne peut exploser que quant il est mélangé à l'air sous forme gazeuse dans des proportions  de l'ordre de 0.6 en vol à 6% en vol: une accumulation est nécessaire dans une enceinte

http://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%A9ros … e-GESTIS-0

le cas de l'explosion à l'impact est très particulier : la tour a agit quasiment comme un brumisateur en disperant le kerosène et le mélangeant à l'air car les goutelettes de K se volatilise rapidement dans ce cas (mais le K reste moins volatil que l'essence)

Le Kéroséne dans la tour ne pourra a nouveau exploser que s'il se retrouve dans une enceinte sous forme gazeuse (volatil) pas trop dilué ni trop concentré... si ca se produit ca ne peut être que si le Kerosène se retrouve piégé (au fond d'un puit?) dans un volume d'air limité  car la colonne d'air de l'ascenseur représente un volume beaucoup trop important.

Dans tous les cas , il faut qu'il y ait beaucoup de fumée et une odeur impossible à rater  : les témoins en font il état ?

Hors ligne

 

#4 07-10-2009 23:02:26

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

They had been told to stay where they were and "sit tight" until the Assistant Chief got back to them. By this time, however, the room they were working in began to fill with a white smoke. "We smelled kerosene", Mike recalled, "I was thinking
maybe a car fire was upstairs", referring to the parking garage located below grade in the tower but above the deep space where they were working.

Mais c'est le seul à ma connaissance.

Je rappelle que la boule de feu n'est pas une explosion.
Explosion de 6 tonnes : http://www.youtube.com/watch?v=rfmNErY0FIU (1.8 km)
35 tonnes : http://www.youtube.com/watch?v=MAUMlki97y8 (1.5 km)
Pour convertir en kérosène nécessaire, il faut diviser par 10.

Dernière modification par Pole (07-10-2009 23:07:28)


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#5 08-10-2009 02:59:51

AtMOH
Membre du C.A.
Lieu: PARIS, FRA
Date d'inscription: 19-03-2006
Messages: 1335

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

L'essence peut aussi exploser lors de température importantes et sous pression.
http://www.zappinternet.com/video/CeLdP … -en-llamas

Hors ligne

 

#6 08-10-2009 08:20:03

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Je rappelle que l'explication officielle est la suivante dans le rapport du Nist : http://forum.reopen911.info/p199723-10- … ml#p199723

Une partie du "burning jet fuel" "shot up and down" dans les conduits d'ascenseurs, défonçant des portes d'ascenseurs jusqau'aux sous-sols. Des "Flash fire" se sont même produits dans le lobby qui ont brisé les fenêtres et les murs mais heureusement, ajoute le Nist, il n'avait pas assez de combustible pour produire des incendies.

Le Nist ajoute plus loin ceci :

"The aircraft impacting on the towers caused major damage to the buildings. In addition, the jet fuel distribution through the buildings and down the elevator shafts generated large fires. The elevator shafts inside WTC 1 contained a fast moving jet fuel droplet cloud fire which damaged shaft walls, elevator doors, and floors near the elevator shafts due to the over pressures that were generated (NIST NCSTAR 1-2 and NIST NCSTAR 1-5)."
(NIST NCSTAR 1-8, p.42)

Note: this statement is not related to the situation in the basement, since NIST NCSTAR 1-2 and 1-5 do not cover the fires and damage in the basement. But NIST then continues with a special reference to the lower floors:

"In addition, in first-person interviews PAPD personnel reported a huge fireball that came from the elevator shafts and filled the visible volume of the Concourse level between WTC 1 and the entrance to the Mariott hotel."


A page further, it is stated:

"The jet fuel had gone down the elevator shaft and had blown out the elevator doors and that is why the lobby windows were blown out and why interviewees had seen seriously burned people in the lobby. (Inside WTC 1)" (NIST NCSTAR 1-8, p.43) http://wtc.nist.gov/NCSTAR1/NCSTAR1-8index.htm

Quant à la Commission , elle évoque aussi le sujet mais sur deux lignes :

"A jet fuel fireball erupted upon impact and shot down at least one bank of elevators. The fireball exploded onto numerous floors, including the 77th and 22nd; the West Street lobby level; and the B4 level, four stories below ground."
(Ch.9, p.285)

Pas de trace non plus dans cette description des conséquences dramatiques de cezs flash fire produits par le carburant. On apprend en outre que ces flash fire se seraient produit à d'autres étages ici. Serait intéressant de voir ce qu'il y avait au 22 et 77ème étage de la tour Nord.

Voir cette page très fouillée sur ce sujet : http://s1.zetaboards.com/LooseChangeFor … ;t=1701709


On ajoutera que l'explication du Nist est bien que c'est bien le kerosène enflammé (burning) qui a dévalé les tours par les conduits d'ascenseurs. La thèse officielle ne dit pas que ce serait des goutelettes en grande quantité de combustible qui auraient réagi compte tenu d'un mélange favorable avec l'oxygène pour produire les explosions en sous-sols et au lobby de la tour Nord. Et on notera surtout que le Nist réduit considérablement l'importance des phénomènes de flash fire et de leur conséquence mortelle et ne s'attache aucunement à analyser le phénomène alors que l'examen des causes de mortalité en fonction de la localisation figurait bien dans son mandat conféré par le Congrès.

Est-on obligé d'accepter qu'une boule de feu de kersoène dévalant un ascenseurs durant 300 mètres puisse produire les phénomènes destrcuteurs décrits par les témoins et avalisés par les organes d'enquête, lesquels n'ont toutefois pas pris la peine de de donner une explication scientifique du phénomène?

Que devons-nous penser de cette opinion partagée par divers ingénieurs?


La logique de la phrase "la boule de feu est bien arrivée en partie jusque dans les lobbys (...) PUISQUE des personnes étaient en flammes..." m´échappe entièrement. Que la combustion instantannée du kérosène éparpillé autour de l´étage 95 ait pu se propager dans un tube borgne de 400m pour souffler une porte d´ascenseur est une autre impossibilité physique : le développement de gaz chaud dans un espace ouvert (par les brèches dans la structure externe) se trouve de par les lois de la mécanique des fluides dans l´incapacité de générer la pression que nécessite un tel exploit.

Une explosion résulte d'une transformation succincte de composés chimiques dégageant un volume de gaz à haute température, dont l'expansion dépendra de la détente du fluide relativement à la pression du milieu. Ce qu'affirme Bernard Henri, c'est que le milieu de propagation du front de flamme n'étant pas isolé (il s'agit d'un système ouvert), la pression des fluides s'équilibre avec la pression atmosphérique, ne pouvant de ce fait atteindre le premier étage de la tour (situé environ 400m plus bas) avec l'énergie nécessaire pour provoquer les dégâts observées.

Et toute dernière question la plus importante : en quoi une enquête sur ces attentats peut-elle faire l'impasse sur l'examen précis de la cause du décès d'occupants des tours et des blessures parfois graves subies antérieurement aux effondrements des tours?

Dernière modification par charmord (08-10-2009 09:09:16)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#7 08-10-2009 11:54:36

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Ce témoignage confirme celui du lieutenant :

"Bill is one of those survivors and was on the 72nd floor of the North Tower when that first plane hit at 8:47 a.m. attending a meeting with thirty people. The public address system issued its "all is safe" announcement. Bill and two attendees left the meeting after the building swayed and shook and numerous explosions set off by the jet fuel. Bill climbed down all 72 floors but when he arrived in the lobby of the Tower, 20 elevators exploded from the plane’s jet fuel... the noise was horrendous and the tower was beginning to collapse."

Car dans la tour Nord il n'y avait le passage que de deux ascenseurs aux étages des impacts dont les puits descendaient jusqu'au lobby (numérotés 6 et 7):

http://www.darksideofgravity.com/floor99.jpg


pour le 50 j'ai un doute.

Un fois de plus le scénario du Nist de propagation d'une boule de feu sur 300m vertical ne tient pas la route  Seule m'importe ici le scénario des debunkers : une grande chute en cascade puis accumulation de K liquide plus vapeurs au fond d'un puit puis on craque une alumette: qu'elle genre d'explosion ou boule de feu obtient on ? je parierais que ca fait une grosse boule de feu mais pas d'explosion capable de souffler une porte d'ascenseur (c'est en métal d'habitude non?) (on peut faire l'experience à echelle réduite avec de l'essence: cascade d'essence dans un bidon tout en longueur)...
et encore moins une porte d'ascenseur trois étages plus haut (au niveau du lobby).



F

Hors ligne

 

#8 08-10-2009 13:14:59

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

henryco a écrit:

J'ai toujours été nul en chimie...mais il est jamais trop tard:

En fait le Kérozène en général n'explose pas mais brule (alors c'est le K gazeux au dessus du K liquide qui brule). Il ne peut exploser que quant il est mélangé à l'air sous forme gazeuse dans des proportions  de l'ordre de 0.6 en vol à 6% en vol: une accumulation est nécessaire dans une enceinte

http://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%A9ros … e-GESTIS-0

le cas de l'explosion à l'impact est très particulier : la tour a agit quasiment comme un brumisateur en disperant le kerosène et le mélangeant à l'air car les goutelettes de K se volatilise rapidement dans ce cas (mais le K reste moins volatil que l'essence)

Le Kéroséne dans la tour ne pourra a nouveau exploser que s'il se retrouve dans une enceinte sous forme gazeuse (volatil) pas trop dilué ni trop concentré... si ca se produit ca ne peut être que si le Kerosène se retrouve piégé (au fond d'un puit?) dans un volume d'air limité  car la colonne d'air de l'ascenseur représente un volume beaucoup trop important.

Dans tous les cas , il faut qu'il y ait beaucoup de fumée et une odeur impossible à rater  : les témoins en font il état ?

J'avais interpelé Quirant sur ce chapitre car il prétendait faire une différence de vitesse d'expansion de la boule de feu à l'air libre et celle qui s'était propagée -vers le bas– dans la cage d'ascenseur.
Il laissait entendre que la boule de feu s'était  propagée plus vite dans le milieu confiné de la cage d'ascenseur et jusqu'en bas 
Son hypothèse aurait été vérifiée si l'explosion initiale s'était produite dans le milieu semi-confiné d'une cage d'ascenseur, mais en l'occurrence, l'explosion s'est produite à l'air libre.
Si on veut prendre l'hypothèse que, sous l'effet de l'impact, tout le K s'est mélangé à l'air en fines particules. Le comportement de ce mélange air/fuel serait extrêmement explosif.
http://www.youtube.com/watch?v=j9xCgNdZPKk
(Rien que la chaleur des matériaux provoquée par la violence de l'impact (capable de traverser colonnes d'acier et béton armé des planchers) ne serait-elle pas  suffisante pour faire exploser ce mélange et provoquer une boule de feu ?)
Quoiqu'il en soit, les conditions de propagation de cette boule de feu seront celles de l'air libre.

Sur les document vidéos des impactes cette boule de feu ne se propage pas vers le bas de l'immeuble. Ne serait-ce pas contraire aux lois de la physique ? => l'air chaud monte.
=> De surcroit, cette boule n'a pas pu se propager plus vite ou plus bas dans la cage d'ascenseur  –au contraire– l'air déjà contenu dans ce milieu semi-confiné aura fait obstruction.
J'ajouterais que si la boule de feu s'était propagée dans la cage d'ascenseur, n'aurait-elle pas grillé les témoins ?


Par contre :
Que dire de l'effet blast (vitesse de propagation = 365 m/s) ?
et de la propagation de l'onde de choc dans la structure métallique (dans les 5000 m/s) ?

Et je m'interroge sur l'effet séisme :
Ces vibrations, transmisent par la structure métallique auraient  –semble t il– été captées par des séismographes...
Donc les secousse auront au préalable parcouru le building –du haut vers la bas– pour être transmisent  par le sol aux séismographes.
=> Sans que les vitres du building volent en éclats, à l'exception des vitres du R-d-Ch.... hmm (????)

Je ne doute pas que les séismographes aient capté quelque chose. mais il me semble peu vraisemblable que ce soient les vibrations transmisent par les impacts.
Je serais plus enclin à croire que ces vibrations ont été provoquées par des explosions en sous-sol.

Dernière modification par Armageddon (16-10-2009 17:31:59)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#9 08-10-2009 14:11:45

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Bonne source d'infos:

http://www.greatdreams.com/wtc-elevators.htm

Le 50 est le seul qui va du sommet jusqu'au sous niveau B6, mais il y a aussi le
6 et le 7 qui vont du sommet jusqu'au sous niveau B4.
Les impacts au sol du 6 et du 7 ont logiquement pu produire
le boums entendus par Rodriguez au niveau B4 donc en dessous de son niveau qui etait le B1
(Plusieurs personnes ont été bléssées à ce niveau B4)
mais aussi simultanément enflammer une grosse boule de Kerosène qui a atteri peu après sur les ascenseurs explosés du B4 et a pu bruler sur plusieurs étages les gens qui se trouvaient à proximité des ascenseurs 6 et 7 mais aussi du 50.

Etait ce le cas de Felipe david au B1 ?
Une telle explosion (impact) suivie d'un tuyau de feu remontant sur tous les étages la cascade de kerosène
a pu bruler beaucoup de monde ... mais peut elle

- avoir soufflé le lobby 4 étages plus haut ?
- avoir detruit des ascenceurs locaux ?

Hors ligne

 

#10 08-10-2009 14:49:02

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Quelques petites observations et questions par rapport à ta dernière hypothèse qui est assez séduisante :

1. D'où tiens-tu que les ascenseurs 6 et 7 aient pu s'écraser au sol? Pourquoi les dispositifs de freins équipant tout ascenseur moderne n'aurait pas fonctionner? (Il y a un fil dédié aux freins d'ascenseurs).

2. Reprenons le témoignage de A. Griffth! Ce témoin dit qu'il a pris l'ascenseur au -4 et est resté dedans 5 à 7 secondes avant qu'il ne chute suite à une première explosion dans la cage. En 5 à 6 secondes, on peut déjà faire un sacré bout de chemin dans un ascenseur express tel ceux des WTC. Il me semble donc assez peu probable qu'il soit tombé de si haut. Aurait-il pu survivre à une telle chute en tombant jusqu'à son point de dépar au B4? Il dit après qu'il attribue sa jambe cassée à une explosion ultérieure ayant enfoncé les portes à l'intérieur lorsque l'ascenseur était à l'arrêt? Cela ne veut-il pas dire que l'arrêt de l'ascenseur après sa chute n'a provoqué aucune lésion ni aucun étourdissement, celui-ci intervenant à nouveau après que l'ascenseur se soit immobilisé? Ne doit-on pas considérer comme plus vraisemblable dans de telles conditions que les freins de l'ascenseurs aient produit leur effet et que A. Griffith s'est arrêté suffisamment tôt pour que l'ascenseur ne s'écrase pas au sol?

Il faudra aussi envisager la problématique de la chronologie des explosions aussi!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#11 08-10-2009 15:21:26

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

When the elevator finally stopped, they had an explosion that bring the doors inside the elevator,

Si Griffith est tombé de 10 étages, il n'aurait certainement pas dis ça.
Plutôt un truc du genre "On s'est crashé en bas, ce qui a fait explosé la porte".


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#12 08-10-2009 15:43:19

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pole, pourrais-tu indiquer la source exacte de laquelle tu as extrait le témoignage de Arturo Griffith?

J'ai retrouvé le récit sur un article de US TODAY mais il n'y est fait référence à aucune des explosions auxquelles il est fait référence dans le témoignage en mode direct que tu cites.
En revanche, il est confirmé dans ce récit que les freins de l'ascenseur ont fonctionné après 15 étages.

L'article en entier : http://www.usatoday.com/life/sept11/200 … iths_x.htm

L'extrait :

Arturo was running 50A, the big freight car going from the six-level basement to the 108th floor. When American Airlines Flight 11 struck at 8:46 a.m., Arturo and a co-worker were heading from the second-level basement to the 49th floor.

Like his wife, who had just closed the doors on a passenger elevator leaving the 78th floor, Arturo heard a sudden whistling sound and the impact. Cables were severed and Arturo's car plunged into free fall.

"The only thing I remember saying was 'Oh, God, Oh, God, I'm going to die,' " he says, recalling how he tried to protect his head as the car plummeted.

The emergency brakes caught after 15 or 16 floors. The imploding elevator door crushed Arturo's right knee and broke the tibia below it. His passenger escaped injury.

Envolées les explosions!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#13 08-10-2009 16:10:30

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Ok, je viens de retrouver le témoignage que tu cites. Il provient d'une interview avec CNN : http://transcripts.cnn.com/TRANSCRIPTS/ … lw.00.html

Le témoignage est daté du 6 octobre 2001, près d'un an avant l'article de US Today. Il a eu le temps de se métamorphoser de manière spectaculaire par la grâce du temps qui passe et du style indirect utilisé.

Le forum LC note ceci à propos de son témoignage originaire :

Note that he reports three explosion-events. The first caused the elevator to fall and is attributed to the plane impact, cutting the elevator cables with subsequent falling of debris on top of the car. After the car stopped, which was seconds after the plane impact, a second explosion occurred and pushed the doors inside and injured his knee. Therefore it was originating from outside the elevator shaft. The third explosion pushed him against a wall. If these explosions were the result of jet-fuel, Griffith should have noticed a fireball.

Et c'est vrai que l'on oublie peut-être le plus important : à l'inverse de son épouse qui opérait à la hauteur du crash, A. Griffth n'ajamais décrit l'irruption soudaine d'une fireball! Il n'a pas davantage dit qu'il régnait une odeur forte de kerosène.

Dernière modification par charmord (08-10-2009 17:40:38)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#14 08-10-2009 16:39:26

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Notez qu'il est tout de même important de noter que le Nist a conclu à tort qu'il ressortait des témoignages des deux personnes présentes (A. Griffith et Marlene Cruz) dans le car elevator 50 que :

1. L'ascenseur dans lequel il se trouvaient s'était écrasé au sol.
2. A. Griffith a été blessé par des blocs de béton qui résultaient du crash de l'ascenseur 50 au B2 ou au B4 (Figuez-vous que cela change un peu les choses, Messieurs du Nist, parce si c'est B2, cela prouve que le crash ne s'est pas écrasé, conformément au témoignage direct de A. Griffith d'octobre 2001! et dans ce cas, exit, vos explications de débris de bétons qui volent suite à l'effondrement de l'ascenseur.

"Two of the interviewee's associates were injured by flying concrete block on the B2 and/or B4 levels when the 50 Car elevator crashed to the bottom of WTC 1." (NIST NCSTAR1-8, p.80 - PDF)

Voici comme un témoignage rapportant trois explosions originairement se voit occulté de diverses par manière par les médias dans un premier temps et par le Nist ensuite. Mais on va encore nous dire qu'il avait rêvé ces explosions et s'est rétracté par la suite dans une interview organisée par le Nist qui ne figure pas dans les annexes consultables par le public!!!

Hallucinant


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#15 08-10-2009 16:40:36

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pour rappel, le témoignage de M. Cruz a été examiné en détail sur ce forum et là encore on y parle d'explosions distinctement!

Dernière modification par charmord (08-10-2009 16:49:33)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#16 08-10-2009 17:26:16

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pour rappel selon la Commission le kerosène brûlant aurait provoqué plusieurs explosions en redescendant les conduits dans les tours, notamment, dit-elle au 22 et au 77ème :


22ème : Cheng Xiang Trading USA, Chicago Board Options Exchange Corporation, G.C. Services, Gold Sky, Kaiser Overseas, Karoon Capital Management, MLU Investment, P. Wolfe Consultants, Tai Fook Securities, The SCPIE Companies, Unicom Capital Advisors, AMROC International Company, Central Trust of China, China Steel Company, New York Metropolitan Transportation Council (UB), SySoft e-Business Lab, Security Command Center

77ème : Hal Roth Agency, Jun He Law Offices (CS), Martin Progressive, Newey International Corporation, World Trade Centers Association, Alliance Continuing Care Network, Kühne & Nagel, Partner Reinsurance Company


Le 77ème est juste au dessus de l'étage technique supérieur


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#17 08-10-2009 17:34:03

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

charmord a écrit:

Envolées les explosions!

OK

Pour le basement il y a aussi celui là qui est pas mal:

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread210229/pg1

Hors ligne

 

#18 08-10-2009 17:34:56

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

charmord a écrit:

Notez qu'il est tout de même important de noter que le Nist a conclu à tort qu'il ressortait des témoignages des deux personnes présentes (A. Griffith et Marlene Cruz) dans le car elevator 50 que :

1. L'ascenseur dans lequel il se trouvaient s'était écrasé au sol.

mad
Tu as une source ?

A propos de l'élévateur 58, il me semble qu'il s'agit plus d'une faute de frappe (jamais vu d'élévateur 58) qu'autre chose.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#19 08-10-2009 17:48:38

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pole, je cite le passage du rapport du Nist qui en parle et la référence avec page mais cela vient de la page du forum loose change zetaboardetc


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#20 08-10-2009 17:59:15

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

henryco a écrit:

charmord a écrit:

Envolées les explosions!

Pour le basement il y a aussi celui là qui est pas mal:

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread210229/pg1

Oui, ce témoignage est très important effectivement!

Et celui-ci, très intriguant, je ne sais pas si tu le connaissais?



La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#21 08-10-2009 18:09:52

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

charmord a écrit:

Pole, je cite le passage du rapport du Nist qui en parle et la référence avec page mais cela vient de la page du forum loose change zetaboardetc

"Two of the interviewee's associates were injured by flying concrete block on
the B2 and/or B4 levels when the 50 Car elevator crashed to the bottom of WTC 1." (NIST NCSTAR1-8, p.80 - PDF)

"For an elevator’s cables to be cut and result in dropping the car to the bottom of the shaft, the cables would need to have been in the aircraft impact debris path, floors 93 through 98 in WTC 1 or floors 78 through 83 in WTC 2. Inspection of the elevator riser diagram and architectural floor plans for WTC 1
shows that the following elevators met these criteria: cars 81 through 86 ( Bank B ) and 87 through 92 (Bank C), local cars in Zone III; car 50, the freight elevator, and car 6, the Zone III shuttle. ...Cars 6 and 50 could have fallen all the way to the pit in the sub-basement level, and car 50 in WTC 1 was reported to have done so." (NIST NCSTAR1-7, p.160 - PDF)

Effectivment hmm
http://static.howstuffworks.com/gif/runaway-elevator-3.gif
Il est où le béton ???
Où est la cohérence dans la phrase "Ils ont été blessés par un bloc de béton volant aux niveaux B2 ou B4 quand l'ascenseur 50 s'est crashé dans les sous-sols du WTC 1" ?
Par contre, si on ajoute une explosion, on peut comprendre un peu mieux ce qu'il s'est passé.

Arturo Griffith s'est-il fait interviewer après ça ?


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#22 11-10-2009 11:33:24

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

J'ai qqs problèmes de comprehension:

1) D'après les cartes et le Nist y avait trois ascenseurs, le 6 , le 7 et le 50 reliant la base au sommet de WTC1, mais dans son rapport  le Nist explique que seuls deux, le 6 et le 50 pouvaient chuter jusqu'à la base par section des cables au niveau des étages de l'impact? pourquoi pas le 7 ?

2) Griffith et cruz ont chuté quelques mètres dans le 50 qui s'est arrêté un peu en dessous du niveau -1 et a explosé, les deux s'en sont sortis avec des fractures mais pas de brûlures.

3) Jonhannemann témoigne : l'ascenseur a explosé au sous sol, fumée, j'ai aidé un homme dont la peau pendait à sortir de l' ascenseur puis à sortir du WTC.

Si je prend au sérieux les 3 témoignages l'ascenseur duquel Jonhannemann a tiré la personné dont la peau pendait ne peut être le 50 car ce dernier a été détruit et ne contenait que deux personnes:  Griffith et Cruz . MAis comme la personne qui en sortait avait été bléssée ce ne peut être que l'autre ascenseur pouvant avoir été affecté par l'impact de l'avion (d'après le Nist): donc le 6.


Donc toutes les personnes ayant été dans les ascenseurs (6 et 50) communiquant avec les étrages des impacts s'en seraient sorties sauves et la chute libre de ces ascenseurs ne peut être responsable par leur impact d'aucune des explosions entendues.

Mais alors il y a un problème de cohérences des témoignages car la personne à la peau pendante ne peut être que felipe David et celui-ci témoigne avoir été frappé par une boule de feu alors qu'il attendait un ascenseur (il n'etait donc pas dans l'ascenseur)...puis W Rodriguez témoigne que Felipe david est rentré dans son bureau et qu'ils (lui, johannemnn et un autre) l'ont aidé à remontrer et à sortir du WTC.

Johannemann s'est suicidé et beaucoup considèrent que c'est louche.

F

Hors ligne

 

#23 11-10-2009 12:51:19

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

henryco a écrit:

Dans tous les cas , il faut qu'il y ait beaucoup de fumée et une odeur impossible à rater  : les témoins en font il état ?

Deuxième témoin (sur beaucoup):
http://forum.reopen911.info/p131282-21- … ml#p131282


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#24 11-10-2009 13:00:31

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pole a écrit:

henryco a écrit:

Dans tous les cas , il faut qu'il y ait beaucoup de fumée et une odeur impossible à rater  : les témoins en font il état ?

Deuxième témoin (sur beaucoup):
http://forum.reopen911.info/p131282-21- … ml#p131282

Pas le moindre forum ou on pourrait interroger les témoins des sous-sols pour y voir plus clair.. zarbi!
Même rodriguez qui fait le tour de la planete , moyen de l'interroger par email ?

F

Hors ligne

 

#25 12-10-2009 14:58:03

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Frédéric,

Je te conseille la lecture de ceci si ce n'est déjà fait : http://wtc.nist.gov/NCSTAR1/PDF/NCSTAR%201-8.pdf

On y apprend qu'il y a eu plusieurs dizaines de personnes se trouvant sous les étages explosés lors du crash dans la première tour (WTC 1, Nord, donc) qui sont décédées. Parmi ceux-ci, une majorité serait décédée dans les ascenseurs, selon le rapport, de mémoire. Au contraire, toujours de mémoire, seuls 4 personnes se trouvant sous la zone de crash seraient décédés dans la tour Sud.

Il y a un autre point très intéressant qui révèle la méthodologie fallacieuse du Nist : A un certain moment, ils adoptent la méthodologie suivante : Pour juger de la bonne ou de la mauvaise connaissance des gens, le Nist décrète que seuls ceux qui savaient sur le moment qu'un avion sétait crashé dans les tours avaient une bonne connaissance de la situation. Ceux qui n'ont pas pas parlé d'avion n'avaient pas une bonne connaissance de la situation. Mais, il y un étage intermédiaire : tous ceux qui ont parlé d'explosions (blast), bombes, ..., bref de possibles explosifs sont considérés d'emblée par le Nist (qui s'est bien gardé d'étudier cette piste) comme ayant une connaissance "moyenne" de la situation. Problème : Ces gens là sont en nombre beaucoup plus nombreux  que ceux qui avaient une bonne connaissance de la situation...

Dernier point : on revient au 22ème étage de la tour Nord (j'ai indiqué les occupants dans un lien précédent),  voici ce que l'opn peut lire dans le rapport, p.  :

8:47 a.m. WTC Security reports that there is a fire on floor 22 of WTC 1  (PA/WTC Security Radio Channel X)

8:49 a.m. WTC Security reports that there is damage and a lot of debris on floor 22 of WTC 1  (PA/WTC Security Radio Channel X)

8:51 a.m. PAPD police desk receives a call that an explosion was observed in the basement of the B1 level of WTC 1.  The police desk informs the officer on the B1 level that what he saw
resulted from an explosion on the upper floors of the building.  (PAPD Radio Channel W)

Donc, apparemment cela a bien pété au 22ème où se trouvait divers occupants, dont le service de sécurité des WTC.

Il faut décortiquer tout cela et essayer de recoller les morceaux de ce puzzle éclaté. Mais la tâche est ardue car sur quelles sources pouvons-nous nous reposer? Le rapport du Nist (on a vu qu'il développe des versions parfois substantiellement divergentes des témoignages originaires), les pompiers (D'après un de leur représentants, on leur aurait intimé de fermer leur gueule), les policiers (pourquoi en irait-il autrement avec eux?), les médias 'mais on a vu qu'ils édulcoraient également les récits initiaux...).

Pour moi, le mieux est évidemment de se fonder sur les sources les plus directes et proches dans le temps pour avoir une vague idée de ce qui a pu se passer. Mais, primo, c'est un travail de titan que d'essayer de compiler tous ces témoignages directs et immédiats et secundo, ce ne sera jamais que des témoignages, pas de la science.

Dernière modification par charmord (12-10-2009 14:59:36)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#26 12-10-2009 15:17:57

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

http://wtc.nist.gov/NCSTAR1/PDF/NCSTAR%201-8.pdf

Tout le point 5.3.1 est à lire car il porte sur les effets du feu dans les étages inférieurs au regard des témoignages auditionnés par le Nist. Tu y apprendras entre autres que les ascenseurs 6A et 7A étaient hors service!

Problème, tous les témoins soigneusement été sélectionnés par le Nist. D'après ma première inspection, tous ceux qui posaient réellement problème n'ont pas été auditionnés par le Nist. Je n'en trouve pas trace dans le rapport mais il est quasi impossible de procéder à cette vérification, puisque le rapport du Nist ne revoie jamais en note infrapaginale au nom du témoin mais à un numéro de témoignage en sorte qu'il n'est pas identifiable! Il va sans dire que ces témoignages ne sont pas publiés en annexe ou appendice...

Conclusion : on est obligé de croire le récit de ces témoins tel qu'il apparaît de témoignages non publiés sur Internet et dont on ne peut davantage identifier l'auteur! Si c'est pas blindé! Problème pour la théorie officielle : Ca ne vaut pas un kopek comme preuve!!!

Mais le problème, c'est que chaque fois que l'on va dans le détail et que l'on confronte ces versions ultérieures à des versions originaires, il y a un méchant twist...

La nécessité de complément d'enquête pour audition et confrontation des témoins apparaît d'autant plus évidente! En revanche, il me paraît très délicat de vouloir élaborer une théorie solide compte tenu des incertitudes liées aux sources de ces témoignages et à la manière dont ils peuvent évoluer dans le temps. En tout cas, au risque de me répéter, on diminue la marge d'erreur en se fondant sur des témoignages directs et rapprochés dans le temps.

J'arrête là mais c'est vraiment du grand n'importe quoi ce rapport!

Dernière modification par charmord (12-10-2009 15:27:28)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#27 12-10-2009 15:44:11

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Illustration de ce qui vient d'être dit :

Témoignages indirects tels que rapportés par le Nist :

Emergency responders observed burning jet fuel and the fires created by it:

▪ When WTC 2 was hit, the interviewee saw a cloud of burning oil.  There was fire falling down and there was fuel on the ground.  A person could
feel radiant heat on their face from the fireball.8

▪ The jet fuel had gone down the elevator shaft and had blown out the elevator doors and that is why the lobby windows were blown out and
why interviewees had seen seriously burned people in the lobby.9 
(Inside WTC 1)

▪ Kids told us that the burning jet fuel rolled down the side of the building and burned people in the street.10

▪ The interviewee said he looked to the left and saw the fireball coming out of the lobby of WTC 1 on the Marriott side.  He turned to his left and
ran down the main corridor toward WTC 2 to get away from the fireball and dived into the corridor that led to a freight elevator.11

▪ Elevators 6A and 7A were out of service for modernization.  The doors were blown off by the fireball that came down the elevator shaft and the
elevator cars were burned.12  (Basement level of WTC 1)

▪ The interviewee said that he could actually see from his side of the building the fireball from the jet fuel coming down, and the blast blew
out the windows on the 44th floor and knocked him and about 10 people on the floor.13  (Inside of WTC 1 when WTC 2 was struck)

A présent, les sources :

8
FDNY Interview 30, winter 2004.
9
FDNY Interview 27, winter 2004.
10
FDNY Interview 47, winter 2004 
11
PA Interview 1, fall 2003.
12
PA Interview 5, fall 2003.
13
PA Interview 10, fall 2003.

Donc, aucune possibilité de vérifier :

- qui sont les témoins
- ce qu'ils ont dit
- si l'interprétation qu'en donne le Nist est conforme à ce qui a été dit.

Bref, comme je l'ai dit : on est juste prié de croire le Nist sur parole alors même qu'on constate des divergences marquantes entre leur récit et les témoignages originaires et qu'à tout le moins, ces témoignages originaires n'y apparaissent pas, peut-êtee parce qu'il ne leur est pas venu un instant à l'esprit que c'est du burning jet fuel qui avait causé les dégâts constatés dans les lobbies, sous-sols et autres étages inférieurs...

Dernière modification par charmord (12-10-2009 15:46:15)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#28 12-10-2009 16:24:56

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Sous les réserves qui viennent d'être faites, il faut souligner que le point 5.6.3 du rapport du Nist http://wtc.nist.gov/NCSTAR1/PDF/NCSTAR%201-8.pdf traite à la page 77 spécifiquement des ascenseurs présents dans les WTC. Il s'intitule : Elevator Access and Evacuation

Extraits intéressants :

There were 99 elevators inside each of the WTC towers for a total of 198 elevators.194 Port Authority vertical transportation personnel began an evaluation of elevator operations immediately after the aircraft hit the towers.  This was done by checking the elevator operations panels at the Fire Command Desk and calling the elevators using the elevator intercom phones.195  Their initial analysis indicated that no elevators were operating in either building, and this was reported to the FDNY Chiefs running the building Operations Posts in the lobbies.196 197  Therefore, the fire department did not direct any personnel to use any elevators for operations inside of WTC 1.  Some FDNY personnel went to the elevator banks in the building and personally checked the elevators.198  Out of the 99 elevators that were located inside each of the two buildings, FDNY personnel found that only one elevator in WTC 1 and one elevator in WTC 2 appeared to be working.199 200  The Port Authority vertical transportation personnel and FDNY Command Post staff were unaware of the elevator that was operating inside of WTC 1.201  This elevator was staffed by a WTC building Elevator Starter.  The Elevator Starter took a small number of FDNY personnel up to the 16th floor using this elevator.202  It does not appear that information about this operating elevator was ever reported to the FDNY Operations Post or the PA vertical transportation personnel that were operating in the lobby.  Other emergency responders who saw that the elevator was operating did not trust it and chose to climb the stairs.

Court résumé : apparemment, un seul ascenseur était en état de fonctionnement dans chaque immeuble après le crash! Selon un témoignage cité dans un passage non quoté, cet ascenseur allait jusqu'au 44ème étage de la tour Nord.

(...)

Under normal circumstances, the 50 Car elevator would be used by FDNY for access to the upper floors inside WTC 1.204 The 50 Car elevator had access to all floors in WTC 1 and was a large capacity utility elevator.205  During an interview, a contract employee at the WTC described what happened with the 50 Car elevator and why it was not available for use by the fire department.  The following information is drawn from the first-person interview: ▪ The employee was working on the 7th floor of WTC 1 when the aircraft hit the building.  The building shook and continued to shake.  The interviewee said that the 50 Car elevator shaft was located just beyond the room’s wall where he was working.  He heard the elevator falling and fly past his location.  He heard people inside the elevator when it went past him.  Then he heard the elevator crash to the bottom of the shaft, and he heard the elevator cables falling down the shaft after the 50 Car fell.  A second explosion followed, and something came through the wall of the room.  A fireball came into the room from the elevator shaft.  The building had moved, and the room’s door became jammed.  Fire gasses that came into the room took his breath away, and when the interviewee finally got out of the room he collapsed on the corridor floor.  Building occupants helped him up and helped to carry him out of the building. 
Two of the interviewee’s associates were injured by flying concrete block on the B2 and/or B4 levels when the 50 Car elevator crashed to the bottom of WTC 1.206

Ceci est l'intégralité du témoignage indirect provenant d'un témoin non identifiable dans le rapport et qui travaillait au 7ème étage. C'est lui qui prétend avoir vu l'ascenseur 50 (le seul qui pouvait desservir tous les étages de la tour, compte tenu du fait que les 6 et 7 étaient hors service avant même les attentats en vue de leur modernisation...) dévaler jusqu'au bout, alors que le témoignage direct le plus rapproché émanant de Grifith qui se trouvait dans l'ascenseur dit que l'ascenseur a stoppé et que dans une version ultérieure, USA Today affirme que le frein d'ascenseur a fonctionné. Ce qui est intéressant, c'est qu'il dit qu'il a vu la boule de feu venir d'en bas elle est apparemment remontée jusqu'à son étage également. Ce témoignage ne parle pas de kerosène (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en avait pas d'ailleurs).

Et le Nist de conclure ceci :

In addition to the loss of lives and injuries caused when the 50 Car elevator fell, the loss of this elevator seriously hindered FDNY operations inside WTC 1.

Donc, si l'on en croit ce passage, ce serait la chute de l'ascenseur 50 qui aurait tué des gens aux sous-sols et provoqué la boule de feu remontante vers le lobby et le 7ème étage (au moins) et qui se serait engouffré par les portes des ascenseurs pour brûler et tuer des gens qui s'y trouvaient. Je suis navré mais vu la manière dont tout semble être mis en oeuvre pour éviter de parler d'explosions, cette piste me semble au moins aussi exploitable que la piste DragonBall Z du Nist!


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#29 12-10-2009 18:59:53

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Je pense qu'Arthuro Griffith sera ravi d'apprendre qu'il est mort et qu'il a tué des gens dans les sous-sols !
Vraiment n'importe quoi ce rapport hmm

Tu sais ce que dis la commission d'"enquête" à ce sujet ?


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#30 12-10-2009 22:38:17

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pole, attention tu es dissipé.
J'ai cité les trois lignes du rapport de la commission Kean et hamilton aussi smile
C'est un peu le problème des posts interminables, tu me répondras!
http://forum.reopen911.info/p205578-08- … ml#p205578

Dernière modification par charmord (12-10-2009 22:40:42)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#31 12-10-2009 23:02:54

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Oups désolé.
Donc je passe à la FEMA (avec les commentaires de quelqu'un) :

Ignition of this cloud resulted in a rapid pressure rise, expelling a fuel rich mixture from the impact area into shafts and through other openings caused by the crashes, resulting in dramatic fireballs.
[...]
It is not known whether the windows that were broken shortly after impact were broken by these external overpressures, overpressures internal to the building, the heat of the fire, or flying debris.

The first arriving firefighters observed that the windows of WTC 1 were broken out at the Concourse level. This breakage was most likely caused by overpressure in the elevator shafts. Damage to the walls of the elevator shafts was also observed as low as the 23rd floor, presumably as a result of the overpressures developed by the burning of the vapor cloud on the impact floors. I laugh at this suggestion. So, the overpressures blew out the windows on the Concourse level (some 80 floors below the impact zone), but left numerous windows on the impact floors intact. Yeah, sure, sure. Also consider that only 5 of the 56 elevator shafts, ran the full distance from the impact floors to the Concourse level, and it is clear that you are being asked to believe a very far-fetched fairy tale.

Héhé !
Nous venons de découvrire qu'un tube augmente la pression.
En bas, les vitres explosent, en haut, on ne sait pas. lol

Le NIST, la FEMA et la Commission ont décidé de jouer à ceux qui seront les plus légers dans leurs enquêtes sur les explosions ou quoi ?


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#32 15-10-2009 21:21:01

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

En recoupant beaucoup de témoignages il apparait que juste avant ou après l'impact ils ont fait péter quasi tous les ascenseurs, détruit au moins une porte coupe feu (au sous sol), mis hors d'état des systèmes automatiques d'extinction (dans le Hall et plus haut dans la tour: canalisation sectionnées et tête d'extincteurs hors de service), ont ciblé les services de sécurité ...
bref, ont tout fait pour que le feu s'étendent à tous le bâtiment (indispensable pour pouvoir plus facilement justifier l'effondrement par la suite) et peut être aussi pour limiter le nombre de témoins potentiels. Mais ca n'a pas marché comme prévu probablement en raison du manque de combustible dans les zones d'ascenseurs.

C'est étonnant que le 50 ait été le seul ascenseur valide pour monter au restaurant windows of the world au sommet alors que c'est un ascenseur de freight... et qu'à priori y avait du monde dans les tours qui devait aller au sommet tous les jours ( j'ai lu le témoignage de ceux qui sont redescendus de windows of the world et sorti de la tour Nord juste avant l'impact mais ils ne précisaient pas s'ils avaient utilisé le 50...probablement!): indice important cmme quoi ils auraient probablement exploité les cages des ascenseurs 6 et 7 pour positionner leurs explosifs de haut en bas de la tour.


Donc ca explique aussi pourquoi le témoignage de Johanemann était génant: il a sauvé une personne d'un ascenseur local qui avait explosé au sous sol et cette personne était probablement Felipe David (peau pendante) qui a ensuite été contraint sous la menace de produire un faux témoignage comme quoi il était hors de l'ascenseur quand une boule de feu s'est produite aux abords du 50 qui l'a brulé. Le témoignage de johanemann n'a pas pu être rectifié assez tot car il est sorti très tot et a été interrogé par la télé dans la rue. C'est ptet pour cela (témoin génant potentiel comme Barry Jenning) qu'ils l'ont éliminé.

Pour moi les témoignages de boule de feu ne posent pas problème : au contraire si j'avais voulu foutre le feu parout et que le moins de monde possible en réchappe j'aurais fait péter des charges dans toutes les zone ou le Kérosène était susceptible de se deverser en quantité. S'il est clair que le Kérozène n'explique pas les exposions, il explique bien les boules de feu qui se produisent suite aux explosions. 

F

Hors ligne

 

#33 16-10-2009 10:58:43

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Dans une conférence de propagande  Pro VO donnée par un ingénieur en génie civil en 2004, le conférencier soutient que 27 m3 de kérosène se sont répandus dans les différents étages par les ascenseurs et autres gaines techniques déclenchant des incendies sue toute la hauteur de la tour...devenus inmaitrisable.

La TO n'a pas toujours été la dernière version...


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#34 16-10-2009 17:04:49

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

f6 a écrit:

Dans une conférence de propagande  Pro VO donnée par un ingénieur en génie civil en 2004, le conférencier soutient que 27 m3 de kérosène se sont répandus dans les différents étages par les ascenseurs et autres gaines techniques déclenchant des incendies sue toute la hauteur de la tour...devenus inmaitrisable.

La TO n'a pas toujours été la dernière version...

Salut,  27 m^3 = 27000 litres est bien à peu près la quantité de Kérosène qui n'a pas brulé selon le Nist et est resté dans la tour ! Ca doit être grossièrement faux mais pour le prouver il faudrait montrer que tout le kéro a traversé la tour, ce qui n'est pas de la tarte (ca doit dépendre beaucup de la quantité d'obstacles rencontrés dans les bureaux et de lur choix de simuler des "gouttes" d'1/2 litre de Kerosène)...

Il y a l'argument selon lequel la boule de feu à l'impact sur WTC2 faisait au moins 100m de diamètre donc un volume de 0.5 millions de m^3 ce qui correspond à 50 m^3 de Kerosène consummés: ca a l'air de dire qu'il faudrait non seulement que  tout le Kéro ait brulé à l'extérieur mais qu'il y avait en plus une autre source d'énergie
(missile?)!
Mais en ce qui concerne WTC1 l'avion tape au milieu et on a pas de photo...on est obligé de croire sur parole les simuls du Nist et de considérer des cas surement ultra pessimistes.

En tout cas même dans ce cas la , le Kéro se serait répandu sur une très grande surface  ce qui fait qu'à l'arrivée ca faitpas énorme pour les quelques m^2 d'ascenseurs communiquant avec les sous sols 300m plus bas...

Je viens de tomber sur:   

http://loosechange-911.blogspot.com/200 … sions.html

avec le lien

http://z10.invisionfree.com/Loose_Chang … opic=18745

super exhaustif et détaillé, bonne référence sur le sujet!

Fred H-C

Hors ligne

 

#35 16-10-2009 17:35:40

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

▪ The jet fuel had gone down the elevator shaft and had blown out the elevator doors and that is why the lobby windows were blown out and
why interviewees had seen seriously burned people in the lobby.9
(Inside WTC 1)

!!!! Stupéfiant !!!

J'aimerais avoir un avis sur le message N° 8 (qui parle entre autre de ce sujet).

Dernière modification par Armageddon (16-10-2009 17:39:57)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#36 16-10-2009 17:52:29

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

henryco a écrit:

Je viens de tomber sur:   

http://loosechange-911.blogspot.com/200 … sions.html

avec le lien

http://z10.invisionfree.com/Loose_Chang … opic=18745

super exhaustif et détaillé, bonne référence sur le sujet!

Fred H-C

Si tu lisais bien nos messages, tu aurais pris connaissance de ce lien depuis une semaine au moins! wink

http://forum.reopen911.info/p205578-08- … ml#p205578

Dernière modification par charmord (16-10-2009 17:53:41)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#37 16-10-2009 19:00:17

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

henryco a écrit:

Il y a l'argument selon lequel la boule de feu à l'impact sur WTC2 faisait au moins 100m de diamètre donc un volume de 0.5 millions de m^3 ce qui correspond à 50 m^3 de Kerosène consummés: ca a l'air de dire qu'il faudrait non seulement que  tout le Kéro ait brulé à l'extérieur mais qu'il y avait en plus une autre source d'énergie
(missile?)!

Ou qu'il y avait beaucoup d'air dans cette boule de feu.

Il me semble que le NIST a dit que la boule avait un diamètre légèrement plus grand que le bâtiment : 70m .
Donc ça ne fait plus "que" 18 m³ de kérosène.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#38 17-10-2009 07:15:48

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Pour William Rodriguez , je viens de parler avec lui a l'instant je fouillais pour retrouver ce topic : trop tard ! et a 1h du mat : il est parti au plume !
si quelqu'un veut me passer la question a poser , je vais tenter de lui transmettre  ( en anglais la question  et assez precis s'il vous plait  car je n'ai pas analysé votre discussion )
envoyez moi ca par courriel

Hors ligne

 

#39 17-10-2009 22:43:53

henryco
Membre du forum
Date d'inscription: 10-10-2007
Messages: 282

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

entada a écrit:

Pour William Rodriguez , je viens de parler avec lui a l'instant je fouillais pour retrouver ce topic : trop tard ! et a 1h du mat : il est parti au plume !
si quelqu'un veut me passer la question a poser , je vais tenter de lui transmettre  ( en anglais la question  et assez precis s'il vous plait  car je n'ai pas analysé votre discussion )
envoyez moi ca par courriel

Ma question serait: Connaissez vous l'identité de la personne que Johannemann a secourru ? Une personne qu'il aurait aidé à s'extraire d'un ascenseur explosé  d'après son témoignage et qui avait la peau décolée mais à priori pas Felipe David ... qui selon son propre témoignage n'était pas dans un ascenseur
!
merci d'avance,

W Rodiguez intervient il sur le forum de loose change ?

fred

Hors ligne

 

#40 17-10-2009 22:56:04

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Arthuro Griffith, le lieutenant Walsh et les boules de feu

Une autre question pour William Rodriguez :

Le compte-rendu de son témoignage donné dans le cadre des travauxc du Nist a été dévoilé au public et diffère, semble-il, très sensiblement de son témoignage tel qu'il apparaît des multiples conférences qu'il a données, notamment par le fait qu'il n'y évoque pas d'explosion.

http://wtc.nist.gov/media/Public%20Tran … hlinks.pdf

1. Se souvient-il de cette audition par le Nist?

2. Le compte-rendu qui en a été donné dans cette source est-il fidèle à 100% à ce qu'il a dit ou au contraire, certains passages compromettants seraient-ils passés à la trappe?

3. Si lee compte-rendu de l'audtion est exact et difèle à ses paroles, pourrait-il dire pour quelle raison il n'a pas parlé à ce moment des multiples explosions qu'il entendues dans les sous-sols et aux étages inférieurs des tours? Avait-il reçu des directives de ne pas parler de certaines choses?

Merci Entada. Ce n'est pas que je sois suspicieux à l'égard de Rodriguez mais cette discordance est fréquemment invoquée par nos détracteurs et il serait bon de voir ce qu'il en est exactement sur ce point, car dans ce témoignage repris en mode direct, W. Rodriguez dit très clairement que c'est la boule de feu descendant depuis le crash qui a provoqué les dégâts aux sous-sols. C'est très étonnant

Dernière modification par charmord (18-10-2009 01:01:31)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr