ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 22-08-2020 19:00:12

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 749

Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Une demande de correction de son rapport sur l’effondrement du bâtiment 7 a été transmise au NIST, le 15 avril 2020, en vertu d’une loi américaine sur la qualité des données et en application d’une procédure interne au NIST qui prévoit que celui-ci réponde si possible dans un délai de 60 jours et au plus tard dans un délai de 120 jours. La requête elle même est un document d’une centaine de pages, accompagné de 6 annexes dont le rapport de l’Université de l’Alaska  portant sur l’effondrement du bâtiment 7, paru le 25 mars dernier. Il ressortait de ce rapport que les défaillances structurelles, attribuées par le NIST à des incendies, n’auraient pas pu avoir lieu et qu’à supposer même qu’elles aient eu lieu à partir de la colonne 79 elles auraient entraîné un basculement du bâtiment et non un effondrement en droite ligne comme celui observé. La seule simulation informatique qui a pu reproduire l’effondrement observé, y compris avec la période observée de chute libre de 2,5 secondes, a été celle de la défaillance simultanée de toutes les colonnes principales sur 8 étages, suivi 1,3 seconde plus tard par la défaillance simultanée de toutes les colonnes extérieures sur 8 étages. En principe seul des explosifs peuvent produire un tel échec simultané des colonnes de soutien en acier du bâtiment.

https://www.ae911truth.org/nist

Des vidéos montrant les simulations évoquées précédemment se trouvent sur le site hébergeant le rapport de l’Université de l’Alaska  concernant l’effondrement  du WTC7:

http://ine.uaf.edu/wtc7

C’est à partir de ce site que seulement des experts qualifiés aptes notamment  à utiliser les logiciels professionnels (AUTOCAD, SolidWorks, SAP2000 et ABAQUS) utilisés durant cette étude qui aura durée près de 5 ans pour aboutir au rapport final, pourront, afin de vérifier les détails de ce rapport,  télécharger sous forme de fichier ZIP, toutes les données d'entrée, les données de résultats et les simulations qui ont été utilisées ou générées au cours de cette étude, étant précisé que la taille de ce fichier ZIP est de 256 Go et qu'après décompression du fichier, la taille du dossier contenant tous les fichiers est de 632 Go. Par conséquent, le téléchargement du fichier ZIP et sa décompression nécessiteront environ 900 Go d'espace de stockage. Il convient de rappeler que le NIST n’avait pas, lui, autorisé l’accès au détail des calculs pour son rapport publié en 2008 sur l'effondrement du WTC7, soi-disant pour des raisons liées à la sécurité anti-terroriste:

https://www.ae911truth.org/news/628-nis … ing-7-data

Lorsqu’on on a été proche du délai de 60 jours le NIST a fait savoir qu’il n’était pas encore en situation de pouvoir répondre :

https://www.ae911truth.org/news/695-nis … g-7-report

A l’approche du délai des 120 jours (13 août 2020), plus précisément deux jours avant la date limite du 13 août, le NIST a informé l'association "Architects & Engineers for 9/11 Truth (AE911Truth)" que sa réponse avait été complétée mais qu'elle était en cours d'examen par le département américain du Commerce (autrement dit le gouvernement américain). Lorsqu'on lui a posé la question, le NIST n'a pas donné de délai pour la conclusion de l'examen:

https://www.ae911truth.org/news/703-nis … correction

La requête comporte deux chapitres. Le premier concerne les simulations informatiques (objet du rapport de l’Université de l’Alaska) et comprend cinq points qui nécessitent une réponse du NIST. Le second chapitre auquel a contribué le géophysicien français André Rousseau concerne des éléments de preuve indiquant l'utilisation d’explosifs et d’incendiaires que le rapport NIST concernant le WTC 7 a omis ou déformés. Trois poins nécessitent une réponse du NIST : les données de sismogramme  générées lors de l'effondrement du WTC 7 ; des témoins oculaires et des preuves audio d'explosions avant et pendant l'effondrement du WTC 7 ; et enfin des preuves physiques d'incendiaires trouvés dans les débris du WTC 7.

Je passe les détails des deux chapitres de la requête qui seraient très long mais aussi très intéressant. Jusqu’à présent le gouvernement américain a réussi à étouffer les tentatives faites par le comité des avocats pour une nouvelle investigation sur le 11 septembre 2001. Je suis curieux de savoir comment il va s’y prendre concernant cette requête pour correction de l'association "AE911Truth" pour faire la même chose. Il faut sans doute que la réponse que fera le NIST permette de sauver la version officielle, même si c’est au détriment de la science et de la vérité !

Dernière modification par questionneur (24-08-2020 10:07:49)

Hors ligne

 

#2 22-08-2020 19:55:11

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Merci questionneur pour ce résumé.
J’ajoute que AE911truth précise:

Si le NIST ne se conforme pas à la procédure régissant les demandes (d'une manière plus sévère que le retard actuel) ou s'il ne parvient pas à corriger les violations de la qualité de l'information documentées dans la demande, AE911Truth et ses collègues demandeurs intenteront probablement une action en justice dans le cadre de la procédure administrative.

https://www.ae911truth.org/news/703-nis … correction


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#3 23-08-2020 01:03:15

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 729

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

''Jusqu’à présent le gouvernement américain a réussi à étouffer les tentatives faites par le comité des avocats pour une nouvelle investigation sur le 11 septembre 2001. Je suis curieux de savoir comment il va s’y prendre concernant cette requête pour correction de l'association "AE911Truth" pour faire la même chose.''
-Hum...voyons voir... tiens,pourquoi pas partir une pandémie virtuelle avec le support de tous les médias servant de relais pour marteler 24hres sur 24 que nous sommes tous en danger de mort  même après que le virus eut perdu sa létalité?
Ou encore,pourquoi ne pas surfer sur l'idée qu'une troisième guerre mondiale servirait de ''grand reset'' dont le nouvel ordre mondial a si cruellement besoin?Cela impliquerait probablement l'utilisation d'armes nouvelles provoquant une explosion si gigantesque au Moyen-Orient que les forces en présence n'auraient pas le choix de se liguer contre l'ennemi,ce qui ferait boule de neige jusqu'à ce que tout explose ?
Pendant ce temps-là,pas un mot sur les attentats du 11 septembre 2001,ni dans les médias ni dans la tête des gens,à part quelques fêlés comme moi qui viennent ici déblatérer des propos conspirationnistes.hmm

Hors ligne

 

#4 24-08-2020 09:33:53

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 676

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Je ne me fais aucune illusion, ils vont t'évacuer ce rapport d'une centaine de pages par quelques pirouettes habituelles.

Hors ligne

 

#5 24-08-2020 12:19:36

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 749

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

"ae911truth.org" précise que : "Dans le cadre de la procédure régissant les demandes soumises au NIST, l'agence était censée fournir une décision initiale dans les 120 jours suivant la soumission, ce qui faisait du 13 août 2020 la date limite et que si le NIST choisissait, dans sa décision initiale, de ne pas prendre les mesures correctives mandées, il devait fournir une réponse, point par point, à tous les arguments pertinents relatifs à la qualité des données contenus dans la demande". 

On sait que le NIST avait bien rédigé sa réponse avant la date limite du 13 août 2020 mais on ne sait pas s'il fournissait cette réponse, point par point, lui permettant de maintenir fermement sa conclusion que le WTC7 s’était bien effondré à cause d’incendies. Actuellement la réponse du NIST est bloquée, pour diffusion, par son autorité hiérarchique, le Département du commerce, dont le NIST fait partie. C’est pourquoi la date limite du 13 août 2020 prévue par la procédure, pour la réponse, n’a pas pu être respectée. Mais je me demande ce qu’évalue exactement l’autorité hiérarchique dans la réponse, sachant que l’aspect purement scientifique de celle-ci ne peut, en principe, relever que du NIST. Pourrait-elle demander à ce dernier de réexaminer des éléments de la réponse qui ne lui conviendrait pas ou simplement bloquer la diffusion de la réponse ad aeternam ou du moins refiler la patate chaude au prochain gouvernement américain. Cette dernière solution aurait l’avantage ne ne pas avoir à fournir des réponses "point par point" avec des éléments scientifiques volontairement erronés, ce qui pourrait conduire à des poursuites pénales de ceux qui les feraient. Mais serait-il possible que la réponse qu’avait fait le NIST donnait plus ou moins raison aux auteurs de la requête et que c’est pour cette raison que le Département du commerce américain bloque sa diffusion, éventuellement en demandant au NIST de la modifier ? 

Ce que je viens de dire n'est que de la spéculation, donc attendons la suite. On sait que du côté de ae911truth.org ils ne lâcheront jamais rien !

Dernière modification par questionneur (24-08-2020 17:41:04)

Hors ligne

 

#6 24-08-2020 19:29:01

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 729

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Ronny1 a écrit:

Je ne me fais aucune illusion, ils vont t'évacuer ce rapport d'une centaine de pages par quelques pirouettes habituelles.

-20 ans sans que les auteurs des attentats du 11 septembre 2001 ne soient incommodés par la justice est la carte blanche dont ils avaient besoin pour continuer leurs crimes en toute impunité dans une réalité ou la force prime le droit.Le rapport pourrait bien disparaître des écrans radars en effet,enfouit sous des événements beaucoup ''plus grave'' et actuels...

Je garde tout de même espoir en la ténacité de certains humains.

Dernière modification par kidkodak (24-08-2020 19:29:39)

Hors ligne

 

#7 29-08-2020 13:57:43

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 749

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Dans la vidéo ci-dessous Richard Gage a confié à Roland Angle, ingénieur civil, le soin de présenter le rapport de l’université de l’Alaska sur le WTC7. Un peu plus de 39 minutes après le début de la vidéo il est rappelé, qu’en 2008, le physicien David Chandler, avait démontré qu’au début de l’effondrement de l’entière ligne de toit (il y avait eu d’abord l’effondrement des penthouses situés sur le toit) l'ensemble du bâtiment avait connu une période de chute libre d’une durée d’environ 2,5 secondes, sur 8 étages, représentant 100 pieds de hauteur (30,5 mètres environ). Le NIST n’avait pas tenté d’expliquer, dans son rapport final  sur l’effondrement du WTC 7, cet épisode de chute libre qui lui avait été signalé. Roland Angle explique que la théorie du flambement des colonnes du NIST (flexion sous un effort de compression) ne pouvait pas éviter un minimum de résistance structurelle et que donc si chute il y avait de l’entière ligne de toit, en raison d’un flambement des colonnes de soutien du bâtiment, elle ne pouvait pas être aussi rapide que la chute libre. Il y avait donc déjà ce problème qui avait été signalé à l’époque et qui n'avait pas été traité par le NIST, avant que le rapport de l’Université de l’Alaska n’en révèle d’autres, 12 ans plus tard :

https://www.youtube.com/watch?v=5eQtSprGafU

L’autre point à problème connu à l’époque et également non traité dans le rapport final du NIST était ce qui avait été mentionné dans le rapport de la FEMA qui datait de 2002 et qui relevait "l’évidence d'une attaque sévère par corrosion, à haute température sur l'acier, incluant l'oxydation et la sulfuration avec fusion intergranulaire, qui était facilement visible dans la microstructure proche de la surface. Un mélange eutectique liquide contenant principalement du fer, de l'oxygène et du soufre s'était formé lors de cette attaque par corrosion à chaud sur l'acier". Le NIST n’avait pas pris la peine d’examiner lesdites poutres d’acier qui avaient été confrontées à ce problème. La requête qui lui a été transmise lui a donc demandé de le faire et de rechercher les causes des constats effectués, en faisant des expérimentations pour vérifier si des causes "non complotistes", on dira, peuvent expliquer ces constats. Si non expérimenter aussi la thermate pour vérifier si elle peut provoquer les phénomènes constatés, ce qui a bonnes chances d’être le cas. Sans thermate, les expérimentations faites jusqu’à présent, notamment celle de Jonathan Cole, vidéo ci-dessous, n’ont pas été capable de reproduire les effets constatés sur les poutres d’acier récupérées dans les débris du WTC.

https://www.youtube.com/watch?v=3YuDKUCALtU

Dernière modification par questionneur (31-08-2020 15:18:06)

Hors ligne

 

#8 31-08-2020 22:59:37

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 749

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Le NIST a finalement publié sa décision qui considère comme non valable les demandes faites par la requête. En parcourant cette réponse j’ai l’impression (et c’est plus qu’une impression pour 911truth.org) que le NIST ne s’est pas beaucoup cassé la tête pour répondre sérieusement à la requête. Par exemple, la chute libre dont je parlais précédemment pas un mot, comme sur beaucoup d'autres choses. Il n’a pas examiné la poutre érodée du WTC7, inutile parait-il. Concernant les remarques d'André Rousseau, il n'y a rien dans la réponse qui argumente de façon précise contre ce que dit A Rousseau. Pour tous les points de la requête c'est pareil plus ou moins. Il n'y a pas de réponse argumentée et précise.

https://www.ae911truth.org/news/706-sta … 7-decision

https://www.ae911truth.org/images/PDFs/ … 20-001.pdf

ae911truth.org va faire appel mais je crois que la messe est dite. La réponse du NIST et du gouvernement américain qui le contrôle est une réponse politique déguisée en réponse scientifique signifiant, une fois pour toute, que la version officielle des évènements du 11 septembre 2001 ne saurait être contestée.

Hors ligne

 

#9 01-09-2020 09:51:56

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Questionneur a écrit :

Le NIST a finalement publié sa décision qui considère comme non valable les demandes faites par la requête. En parcourant cette réponse j’ai l’impression (et c’est plus qu’une impression pour 911truth.org) que le NIST ne s’est pas beaucoup cassé la tête pour répondre sérieusement à la requête. Par exemple, la chute libre dont je parlais précédemment pas un mot...

Le NIST avait déjà répondu à David Chandler au sujet de la chute libre. Donc sur cette question les ingénieurs du NIST ne veulent peut-être ne pas y revenir ?

WTC 7 : Le NIST admet finalement la chute libre
http://forum.reopen911.info/p179063-03- … ml#p179063

Voir ici le post de Charmord qui résume la réponse :

http://www.nist.gov/public_affairs/fact … 82108.html


...Le Nist explique l'effondrement en trois phases : buckiling of exterior columns on north face pendant 1, 75 secondes et puis, pendant 2,25 secondes, l'effondrement de la façade nord devient visible à la vitesse de la chute libre sans résistance (du à la phase 1) et ensuite décroissement de la vitesse et de l'accélération de la chute du au fait que le partie supérieure de la façade nord rencontre plus de résistance et se heurte à la présence de la structure résiduelle effondrée et des débris.

Voilà comment le Nist explique que la chute libre qu'elle a tenu à nier de toutes ses forces jusqu'en aout 2008, est finalement compatible avec son modèle de collapse!


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#10 01-09-2020 11:13:06

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 749

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Sur la chute libre, voir les pages 39 à 41 de la requête pour correction.

De toute façon il n’y pas que ce sujet. Sur les données sismiques, par exemple, la requête a signalé au NIST l'exemple de la démolition contrôlée du bâtiment fédéral Alfred P. Murrah qui impliquait une puissante explosion subaérienne et l'émission d'ondes de Rayleigh. Alors que les ondes de Rayleigh ont été enregistrées sur des sismomètres à environ 7 km et 26 km du bâtiment fédéral, la chute des débris du bâtiment n'a eu aucun signal sismique, même à des distances bien inférieures à la distance de 34 km entre Lower Manhattan et Palisades, New York. Seul l'équipement sismique situé à proximité de la source lors de la démolition du bâtiment fédéral a pu enregistrer l'énergie sismique créée par l'effondrement du bâtiment. Le NIST répond en termes généraux sur les données sismiques sans même citer cet exemple de la démolition contrôlée du bâtiment fédéral Alfred P. Murrah pour tenter de démontrer qu’il ne serait pas pertinent, pour telle ou telle raison, en comparaison avec le WTC 7.

"ae911truth.org" pour évoquer la non pertinence de la réponse du NIST cite déjà (premier point de la requête) l’exemple de la plaque latérale de la colonne 79 qui aurait empêché la poutre A2001 de se déplacer suffisamment vers l'ouest pour quitter son support à Colonne 79. Autre exemple, à mon avis : au point  D) de la requête des calculs ont été effectués pour démontrer que l'affirmation du NIST selon laquelle l'effondrement de 13eme étage aurait déclenché une cascade de défaillances d'étages, jusqu'au 5eme étage, était erronée. Il fallait démontrer pourquoi ces calculs étaient faux, ça n’a pas été fait par le NIST dans sa réponse. Selon "ae911truth.org"  "Même une lecture superficielle de la lettre du NIST, préparée par le personnel du siège du Laboratoire d'ingénierie, révèle que la réponse du NIST est un évitement flagrant des arguments et des faits contenus dans la demande, écrite dans l'intention de tromper le lecteur non informé en lui faisant croire qu'une réponse adéquate a été fournie".

"ae911truth.org" va faire appel auprès d’une autre instance du NIST qui devrait maintenir la même réponse bidon. Ensuite il y aura une action en justice.

Dernière modification par questionneur (01-09-2020 17:56:17)

Hors ligne

 

#11 02-09-2020 00:52:48

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 729

Re: Requête pour correction du rapport du NIST concernant le WTC7

Questionneur,je crois que le mouvement pour la vérité sur les attentats du 11 septembre 2001 doit changer d'attitude et arrêter de croire que parce qu'il prouve que sa version est appuyée par la science,qu'il sort gagnant automatiquement.Le camp opposé leur rit en pleine face présentement.Il humilie Richard Gage,les 3000 architectes et ingénieurs,les avocats pour la vérité, tous les activistes et blogueurs qui suivent ce sujet depuis 11 septembre 2001.Tout le monde sait pourtant que c'est une démolition contrôlée,le NIST le premier.
Alors,si çà bloque à la Justice,que nous reste t-il?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr