ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#601 07-02-2020 14:09:19

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

NIST NCSTAR 1-5G
Pour essayer de savoir ce qu’il est advenu des planchers 79 et 80 qui auraient entraîné dans leurs chutes les colonnes extérieures concernées par le passage du renflement suspect.
Étude étage par étage WTC2 à partir de la page 199, chapitre 10 et 11 consacrés au Wtc2
Traduction automatique:

...Le présent chapitre est axé sur la réponse thermique globale du WTC 2 pour un ensemble spécifique de simulation de dommages dus à l'impact d'un avion et de dynamique du feu.  Les températures variant temporellement et spatialement aux étages 78 à 83 du WTC 2 ont été estimées pour tous les éléments structuraux, y compris la dalle de béton.  Ces températures ont ensuite été utilisées pour prédire la réponse structurale induite thermiquement, y compris l'effondrement du WTC 2. Les étages situés sous le plancher 78 et au-dessus du plancher 83 ont été supposés refroidis par convection par l'air à température ambiante.  La période de temps simulée est de 60 min, et elle va du point d'impact à l'effondrement de la tour WTC 2....

https://tsapps.nist.gov/publication/get … _id=101039

Dernière modification par Mariflo (07-02-2020 14:54:06)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#602 08-02-2020 16:12:19

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

NIST NCSTAR 1-6C
https://www.nist.gov/publications/compo … and-fire-0

Explications pages 95 du document ou 143 du pdf.

Ici les dommages aux colonnes et tympans sont restitués. Dans les environs du passage du renflement (encadré en rouge par mes soins) , il y a eu du grabuge ! Un avion commercial n’aurait pas du faire autant de dégâts à cet endroit.

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/08//2L1aJb-F4605279-2E21-44E1-88C4-C32C8E6B06A1.jpg


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#603 09-02-2020 23:17:22

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Encore 3 indices indiquant que le renflement suspect est bien louche voir compromettant !

- Dans l’alignement de sa trajectoire, une seule colonne de la façade Nord opposée a été endommagée sévèrement ce qui suggère que quelque chose de précis, fin, effilé et puissant à traversé le bâtiment de façon rectiligne en passant par le corps du bâtiment et ce n’est pas un morceau de train d’atterrissage.
- d’après le NIST, seul le carburant se trouvant dans l’aile tribord du côté du renflement suspect a pris feu juste après l’impact
- Les colonnes en acier en dessous des environs immédiats du passage du renflement suspect, ont bien été brisées au moment du franchissement et non pas après, suite à l’effondrement d’un plancher. Un avion commercial classique n’aurait pas pu briser ces colonnes à ce niveau.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#604 10-02-2020 02:41:14

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Ces remarques sont intéressantes, Mariflo, et, bien entendu, tout appelle discussion. Pour l’instant je propose de prendre un peu de recul et l’on verra que cela nous ramènera vite à l'une de ces nouveautés.

Deux objections ont été faites avec insistance à la recherche menée sur ce fil :
–  absence de débris sur la vidéo induisant un doute sur son authenticité  ;
–  possibilité pour l’avion de pénétrer aisément en apparence, donc capacité de fracturer aisément les colonnes d’acier de la façade.

Sur la seconde objection, j’espère que l’étude énergétique, bien que n’étant pas d’une force absolue, aura au moins ébranlé certaines convictions un peu trop subjectives.

Sur la première objection, le NIST donne une partie de la réponse : il a bien été observé des débris tombant de la Tour Sud du fait de l’impact (voir ci-dessous). Reste la question de savoir si les vidéos prises en compte ici, en ne les montrant pas, doivent être tenus pour suspectes ; je laisse cela en attente d’une discussion technique sur la précision des enregistrements.

Dans NCSTAR 1-5A, le Chapitre 7 s’intitule : « Observations et analyses relatives à l’impact de l’avion sur le World Trade Center 2 »
On y trouve de nombreuses photos de qualité satisfaisante, montrant des débris en chute ou au sol (pour ces derniers voir Fig. 7-35 et 7-36).
Le rapport précise : morceaux de béton, aluminium de revêtement de la façade (voir Fig. 7-24) et débris divers.
Il s’agit de débris dus à l’impact lui-même, mais aussi à l’action des boules de feu.

La sous-section 7.4.3. s’intitule : « Observations concernant les débris expulsés du WTC 2 par l’impact de l’avion et les boules de feu associées »
L’attention est attirée, p. 119, sur deux pièces importantes parmi celles qui ressortirent par la face Nord, provenant peut-être d’un moteur et d’un train d’atterrissage (avec renvoi à la Fig. 7-5).

Dernière modification par Noisse (10-02-2020 10:26:36)

Hors ligne

 

#605 10-02-2020 07:37:00

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Noisse a écrit :

j’espère que l’étude énergétique, bien que n’étant pas d’une force absolue, aura au moins ébranlé certaines convictions un peu trop subjectives.

Oui et de mon côté je me dis que le piégeage de la façade à l’aide d’explosifs n’est plus forcément nécessaire ! Cela ne veut pas dire qu’il n’y avait rien de suspect sur cette façade.
Merci aussi pour tes rappels Noisse.
Je vais développer plus tard mes 3 indices du post 603...

Dernière modification par Mariflo (10-02-2020 07:37:55)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#606 10-02-2020 22:06:30

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Pour argumenter mes 3 indices supplémentaires, je rassemble tout d’abord dans ce post les éléments dont je me suis servis. Il y a des extraits, traduits automatiquement, des rapports du NIST, mis à l’intérieur d’un cadre de citation (quote). En gras les passages importants. Ces traductions automatiques seront éventuellement à améliorer ou à corriger si coquilles. Le lien de départ de ces rapports est ici.
De temps en temps une ou des figures seront intercalées aux textes pour bien se représenter ou confirmer les écrits, j’y ai ajouté parfois des flèches, des cadres, des textes pour compléter ou préciser. Les images ne proviennent pas toutes des rapports du NIST, je mettrai de toute façon la source.
Les nº des rapports du NIST seront indiqués, le nº de page du document d’abord et le nº de la page du pdf correspondant ensuite.

J'ai écrit:  "Dans l’alignement de sa trajectoire, une seule colonne de la façade Nord opposée a été endommagée sévèrement ce qui suggère que quelque chose de précis, fin, effilé et puissant à traversé le bâtiment de façon rectiligne en passant par le corps du bâtiment et ce n’est pas un morceau de train d’atterrissage".

NIST 1-5A pages 126-222 schema 7-26

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES DISCUSSIONS SUPPLÉMENTAIRES
Le vol 175 de United Airlines a heurté le WTC 2 sur la face sud à 9 h 03 min 59 s à environ 545 mph (877km/h). Le nez de l'avion a heurté très près de la colonne 422 (vers le côté est) de la façade à un endroit près de la base du 81e étage.

Le nez de l'avion au contact de la colonne 422 mais le renflement suspect au contact de la colonne 419, à retenir pour plus tard.
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/10//pacbJb-7E865CB4-71ED-4131-AA62-DE3D24E17341.jpg

Suite page 127-222

L'entrée de l'avion a causé des dommages importants à la face Sud de la tour, ...des débris de l'avion ont heurté les faces Est et Nord, et les surpressions générées par les incendies internes ont causé des dommages supplémentaires. Par conséquent, des dommages importants ont été causés au mur-rideau (c.-à-d. revêtement en aluminium et fenêtres) sur plusieurs étages le long de la face Est et du côté Est de la face Nord.
Une partie d'un turboréacteur, un train d'atterrissage et de nombreuses petites parties de l'avion ont traversé tout le bâtiment et ont traversé la face Nord. Une colonne (81-253) a été coupée sur la face du 81e étage et une seconde a été fortement pliée par des débris, probablement un train d'atterrissage, sortant de la face Nord. Sinon, les panneaux d'acier sur les faces Est, Nord et Ouest étaient en grande partie intacts.

(figure 5-33 encadré rouge, schéma du haut Face Nord (a) et en (b) la face Sud, encadré en rouge les colonnes cassées suspectes NIST NCSTAR 1-6C )
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/10//JWbbJb-AE17DBD0-E763-4F2D-8C41-96638EA13604.jpg

Je reprends la lecture du rapport du NIST

De gros tas de débris intérieurs ont été créés contre les murs extérieurs sur les côtés est et nord, loin de l'impact de l'avion. Aux 80e et 81e étages, les tas de débris étaient situés autour du coin nord-est. Ces étages correspondent aux étages où le corps principal de l'avion est entré dans la face sud.
Par conséquent, il est probable que les débris étaient constitués de parties de l'avion, ainsi que du contenu du bâtiment poussé devant les débris de l'avion alors qu'il se déplaçait tout le long du bâtiment. Apparemment, la majeure partie de l'énergie cinétique associée à l'impact de l'avion à grande vitesse a été dissipée avant d'atteindre le côté éloigné, car les parois extérieures étaient intactes une fois les débris immobilisés. La répartition de ces débris suggère que l'avion se déplaçait vers l'est lorsqu'il a heurté la tour, car une grande partie de celui-ci a été observée le long de la face est.

Ici je mets un schéma issu de NIST NCSTAR 1-2 p 235-349
Le nez de l'avion entre au contact de la colonne 422 mais le renflement suspect passe par la colonne 419 (voir premier schéma au dessus). Je trace donc une ligne qui part de la colonne 419 de la face sud qui correspond à l'entrée du renflement et du logement du train d’atterrissage et qui rejoint la colonne 253, la seule cassée de la face Nord en face. Il me semble que dans cette trajectoire, le morceaux de train d'atterrissage doit d'abord buter ou rebondir sur une des colonne du corps ce qui l'empêcherait d'aller de façon rectiligne. D'ailleurs le NIST l'a écrit plus haut: "Une colonne (81-253) a été coupée sur la face du 81e étage et une seconde a été fortement pliée par des débris, probablement un train d'atterrissage, sortant de la face Nord", c'est la deuxième colonne plus à l'Est qui aurait laissé passer le morceau de train d’atterrissage. C'est la raison pour laquelle il est peu probable que le train d’atterrissage ait cassé la colonne 253 sur la face Nord.  Je verrai plutôt le renflement suspect coupable ! Il aurait généré un trou de sortie comme au Pentagone ! 

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/10//7OpbJb-colonne-casseligne.jpg


Suite demain...

Dernière modification par Mariflo (10-02-2020 22:31:12)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#607 11-02-2020 02:38:51

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

J’abrègerai désormais NIST NCSTAR 1-X en N-X

N-6C expose la constitution du modèle informatique destiné à comprendre l’effondrement des Tours, comme il est énoncé en plusieurs lieux :
– dans le résumé général (abstract), p. iii-5 ;
– en E1, Introduction de l’« Executive Summary », p.xxxiii-35 ;
– dans le chapitre 1 intitulé « Introduction », p.1-49.
Par conséquent la Fig. 5-53 montre, si je ne m'abuse, des dégâts calculés par ce modèle.
Ces résultats théoriques sont-ils en accord avec les observations ?

Dernière modification par Noisse (11-02-2020 02:45:51)

Hors ligne

 

#608 11-02-2020 08:06:02

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Ces résultats théoriques sont-ils en accord avec les observations ?

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/11//NGzbJb-5C287E51-5DFE-445E-A3CA-7AAF848F0994.jpg

Chapitre 2
    54 NIST NCSTAR 1-3C, Enquête WTC
Figure 2–32.  Image montrant des dommages aux colonnes sur la face N du WTC 2 près du coin NE en raison d'un impact interne par des débris.  Des connexions boulonnées à colonne verticale cassée (flèches vertes) sont visibles, ainsi qu'une bande extérieure intacte sur la colonne 254 (flèches rouges) et des sections de colonne manquantes (flèches bleues).

Les flèches bleues montrent les colonnes 253 sectionnée et peut-être 255 aussi.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#609 11-02-2020 12:24:00

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Fig. 2-32 de N-6C
Retouche de la deuxième phrase de la légende : « On voit des connexions boulonnées de colonne(s) verticale(s) brisées (flèches vertes), (...) ».
Colonnes 257 et 258 (ci-dessus) : admettons.
Colonne 255 : rompue au-dessus du bleu ?
Colonne 253 : peut-être brisée. Seule cassée ?
Au total : lecture difficile ; interprétation douteuse (projectiles ?).

Fig. 7-43 de N-2

Mariflo a écrit:

Ici je mets un schéma issu de NIST NCSTAR 1-2 p 235-349
Le nez de l'avion entre au contact de la colonne 422 mais le renflement suspect passe par la colonne 419 (voir premier schéma au dessus). Je trace donc une ligne qui part de la colonne 419 de la face sud qui correspond à l'entrée du renflement et du logement du train d’atterrissage et qui rejoint la colonne 253, la seule cassée de la face Nord en face. Il me semble que dans cette trajectoire, le morceaux de train d'atterrissage doit d'abord buter ou rebondir sur une des colonne du corps ce qui l'empêcherait d'aller de façon rectiligne. D'ailleurs le NIST l'a écrit plus haut: "Une colonne (81-253) a été coupée sur la face du 81e étage et une seconde a été fortement pliée par des débris, probablement un train d'atterrissage, sortant de la face Nord", c'est la deuxième colonne plus à l'Est qui aurait laissé passer le morceau de train d’atterrissage. C'est la raison pour laquelle il est peu probable que le train d’atterrissage ait cassé la colonne 253 sur la face Nord.  Je verrai plutôt le renflement suspect coupable ! Il aurait généré un trou de sortie comme au Pentagone !

Une reconstitution parmi cent possibles...
Désolé, mais pas convaincu du tout.

Hors ligne

 

#610 11-02-2020 17:55:14

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1894

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Bien d'accord avec Noisse !

Mariflo, je comprends très bien que tu t'accroches à ton histoire de renflement - c'est même le titre - mais attention quand même !
En partant sur tes croyances, allons-y pour le renflement qui tue.
En quoi pourrait-il être pour créer de tels dégâts complémentaires ? Comment s'est-il désolidarisé de la carlingue ?

C'est bizarre, la colonne brisée, sur la face opposée à l'impact, je la verrais plutôt le résultat du passage du réacteur qui sera retrouvé dans la rue. 3 tonnes lancées à pleine vitesse, ça casse plus surement une colonne qu'un renflement !

Hors ligne

 

#611 11-02-2020 21:40:27

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Noisse a écrit:

Une reconstitution parmi cent possibles...

Je dirai plutôt une coïncidence de plus, cette colonne brisée juste dans la trajectoire du renflement et donc peut-être un indice ? 

Nanard a écrit:

C'est bizarre, la colonne brisée, sur la face opposée à l'impact, je la verrais plutôt le résultat du passage du réacteur qui sera retrouvé dans la rue. 3 tonnes lancées à pleine vitesse, ça casse plus surement une colonne qu'un renflement !

Dans le renflement suspect pouvait se trouver ce qu'il faut pour mettre le feu au carburant de l'avion et pour l'aider à se désintégrer afin d'être sur et certain que le Boeing ne passe pas à travers du WTC. Le renflement était côté tribord et par coïncidence encore, seul le kérosène de l'aile tribord aurait brulé d'après les observations du NIST. C'est mon deuxième indice du post 603 où j'ai écrit: - d’après le NIST, seul le carburant se trouvant dans l’aile tribord du côté du renflement suspect a pris feu juste après l’impact


NIST 1-5A pages 127-223, traduction automatique, en gras les passages des observations du NIST sur le carburant brulé seulement à tribord de l'avion du côté du renflement !

L'entrée de l'avion a causé des dommages importants à la face sud de la tour, comme le montre la figure 7–25. Des débris de l'avion ont heurté les faces est et nord, et les surpressions générées par les incendies internes ont causé des dommages supplémentaires. Par conséquent, des dommages importants ont été causés au mur-rideau (c.-à-d. Revêtement en aluminium et fenêtres) sur plusieurs étages le long de la face est et du côté est de la face nord. Une partie d'un turboréacteur, un train d'atterrissage et de nombreuses petites parties de l'avion ont traversé tout le bâtiment et ont traversé la face nord. Une colonne (81-253) a été coupée sur la face du 81e étage et une seconde a été fortement pliée par des débris, probablement un train d'atterrissage, sortant de la face nord. Sinon, les panneaux d'acier sur les faces est, nord et ouest étaient en grande partie intacts. De gros tas de débris intérieurs ont été créés contre les murs extérieurs sur les côtés est et nord, loin de l'impact de l'avion. Aux 80e et 81e étages, les tas de débris étaient situés autour du coin nord-est. Ces étages correspondent aux étages où le corps principal de l'avion est entré dans la face sud. Par conséquent, il est probable que les débris étaient constitués de parties de l'avion, ainsi que du contenu du bâtiment poussé devant les débris de l'avion alors qu'il se déplaçait tout le long du bâtiment. Apparemment, la majeure partie de l'énergie cinétique associée à l'impact de l'avion à grande vitesse a été dissipée avant d'atteindre le côté éloigné, car les parois extérieures étaient intactes une fois les débris immobilisés. La répartition de ces débris suggère que l'avion se déplaçait vers l'est lorsqu'il a heurté la tour, car une grande partie de celui-ci a été observée le long de la face est. Un autre gros tas de débris était situé juste à droite du centre de la face est au 79e étage. Si ces débris provenaient de l'avion, il aurait dû traverser le cœur du bâtiment puisque la partie de l'avion qui a percuté le 79e étage était l'aile bâbord à un point proche du centre de la face sud. L'emplacement de la pile sur la face nord correspond à la trajectoire supposée de l'avion vers l'est. Très peu de temps après que l'avion est entré dans le bâtiment, un incendie est apparu sur les faces sud, est et nord et s'est rapidement transformé en grosses boules de feu externes, qui se sont élevées et ont finalement formé un grand thermique. Ces boules de feu ont brûlé pendant environ 10 s. La plus grande boule de feu se trouvait du côté est et semblait être considérablement plus grande que les boules de feu similaires observées sur le WTC 1. Les plus grosses boules de feu étaient formées de carburant éjecté du 82e étage, ce qui suggère que le carburant provenait principalement du réservoir de carburant tribord de l'avion. Les preuves visuelles indiquent que les premiers feux de carburant de l'avion dans le bâtiment ont rapidement épuisé l'oxygène disponible et se sont amortis très peu de temps après l'allumage. Seule une petite fraction du carburant de l'avion a été consommée lors de cette combustion initiale dans la tour. D'autres sources ont estimé la quantité de carburant brûlé dans les boules de feu entre 10% et 30% du carburant total. Comme indiqué, la majeure partie de ce carburant semble provenir du réservoir de carburant tribord de l'avion. Le carburant non brûlé restant, de l'ordre de 8 000 gallons, aurait été distribué initialement non brûlé dans le bâtiment. Immédiatement après l'impact de l'avion et les boules de feu, de grands incendies étaient présents à plusieurs endroits à la périphérie de la tour. Le plus grand de ces incendies brûlait sur de gros tas de débris créés par l'impact de l'avion. L'absence de fumée épaisse indique que de grands incendies intérieurs ne sont pas présents à ce moment, ce qui correspond à l'épuisement de l'oxygène aux emplacements intérieurs

Dernière modification par Mariflo (11-02-2020 21:44:15)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#612 12-02-2020 01:57:20

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Mariflo a écrit:

Je dirai plutôt une coïncidence de plus, cette colonne brisée juste dans la trajectoire du renflement et donc peut-être un indice ?

Si la colonne 253 avait été « la seule cassée », comment le train (ou le réacteur) aurait-il pu sortir ''par'' une autre, qui n'aurait pas été brisée elle aussi, mais « fortement pliée » ? Voit-on cette pliure quelque part ?

Question de béotien maintenant, peut-être idiote : dans l'écrasement d'un aéronef, qu'est-ce qui met le feu au carburant a priori ? Pourquoi ne se contente-t-il pas de se disperser ?

Hors ligne

 

#613 12-02-2020 08:19:01

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Noisse a écrit :

Si la colonne 253 avait été « la seule cassée », comment le train (ou le réacteur) aurait-il pu sortir ''par'' une autre, qui n'aurait pas été brisée elle aussi, mais « fortement pliée » ? Voit-on cette pliure quelque part ?

Traduction automatique
NIST 1-2 pages 163/277
Bien que l'angle d'approche latérale de l'UAL 175 ait une valeur nominale de 15 degrés, des informations observables supplémentaires ont été utilisées pour définir les conditions de vol les plus probables.  La figure 6–10 montre la vue de dessus du WTC 2 avec les moteurs et les trains d'atterrissage à leur emplacement avant l'impact.  La trajectoire projetée du moteur tribord de l'UAL 175 est également indiquée, avec une trajectoire d'approche latérale initiale de 13 degrés au lieu de 15 degrés, en supposant que le moteur n'a pas été dévié de manière significative lors de son passage dans le bâtiment.  Avec cette trajectoire latérale, le moteur tribord sortirait de la tour au coin nord-est, conformément aux observables des preuves vidéo et photographiques.  En conséquence, une trajectoire d'approche latérale de 13 degrés a été utilisée pour toutes les simulations d'impact du WTC 2.
Il est possible que la structure et / ou le contenu de la tour aient pu dévier le moteur de sa trajectoire latérale initiale.  Les simulations globales ont utilisé une configuration standard pour le contenu du bâtiment similaire au WTC 1. Cette configuration n'a pas entraîné de déviation substantielle dans la trajectoire du moteur tribord.  Cette trajectoire latérale était donc la plus probable et a été retenue pour les analyses globales.

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/12//LwMbJb-F319C952-C444-40AF-AAF4-2061F7677348.jpg

Sur l’image suivante, à noter l’endroit estimé sur la façade sud de l’impact du vol 175.
23,1 ft ± 3 ft à l’Est du centre de la façade Sud. À partir de cette localisation (il faudrait vérifier si c’est bien la colonne nº 423), en traçant une ligne jusqu’à la colonne 253 cassée sur la face Nord, on doit pouvoir confirmer l’angle de 13° comme sur la ligne rouge que j’ai tracée en bas du post 606.

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/12//pSLbJb-2978C1DF-6785-402B-B2F1-CD00D540C5E8.jpg


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#614 12-02-2020 11:08:11

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Je déplore qu’en #613 la réponse espérée sur la pliure ne soit pas donnée.

Pour l’angle, pas de rapporteur sous la main ; la trigonométrie donne 12° pour la ligne rouge.

L’impact – celui du nez peut-on supposer – à 23 ft ± 3 ft du centre de la façade : cela fait 8 m ± 1 m, ce qui correspond plus ou moins à 8 colonnes. Avec un centre en 430, l’impact se serait produit vers la colonne 422. 423 est tout à fait correct.

L’entrée du réacteur tribord appelle un décalage de 8 m à droite environ, par rapport au nez, c’est-à-dire vers la colonne 415. D’après la ligne verte de la Fig. 7-13 de N-2 (p.172), ce réacteur serait passé à distance des colonnes centrales et sorti exactement par le coin nord-est, comme le dit le texte.

Où en sommes-nous ? Je dois avouer qu’avec l’accumulation des textes et figures d’origines diverses, je commence à avoir du mal à suivre l’idée !

Et quid de l’inflammation du kérosène ?

Hors ligne

 

#615 12-02-2020 11:58:44

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Il me semble que la réponse à ta question en 613 se trouve sur la photo du post 608.

Nous en sommes aux trois indices (post 603) nous indiquant que le renflement est bien suspect. Je m’efforce de mettre les schémas corresponds aux 3 indices, forcément je dois piocher dans les différents rapports du NIST. Il faudrait faire une synthèse mais pour le moment, pas le temps !
J’ai encore 1 indice à soumettre, le 3ème:
- Les colonnes en acier en dessous des environs immédiats du passage du renflement suspect, ont bien été brisées au moment du franchissement et non pas après, suite à l’effondrement d’un plancher. Un avion commercial classique n’aurait pas pu briser ces colonnes à ce niveau.

Merci pour tes calculs d’angle. Je dois préciser que la ligne rouge que j’ai tracé sur le schéma en bas du post 606 correspond du côté sud à l’entrée du renflement, la colonne 423. Donc par rapport à ton calcul à partir du moteur, il y a une différence qui modifie un tout petit peu l’angle.

Pour le kérosène, je suis aussi intéressé de connaître la réponse à la question de savoir si forcément il s’enflamme au contact de l’air après un choc pareil !?

Dernière modification par Mariflo (12-02-2020 12:03:42)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#616 12-02-2020 22:01:01

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

J'en viens au 3ème indice laissant penser que le renflement à tribord sous le fuselage est suspect

J'ai écris au post 603: - Les colonnes en acier en dessous des environs immédiats du passage du renflement suspect, ont bien été brisées au moment du franchissement et non pas après, suite à l’effondrement d’un plancher. Un avion commercial classique n’aurait pas pu briser ces colonnes à ce niveau.

Cette fois-ci allons à  NIST 1-5G Pages 206 - 250 du pdf:
Nous sommes au niveau 79, la flèche rouge mise par mes soins indique les colonnes brisées au plus près du passage du renflement, le plancher est toujours là (entouré en rouge) sur les 6 schémas à 10 minutes d'intervalle, le premier schéma étant à 10 minutes après l'impact.   

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/10//PWbbJb-B0D1B581-F70C-479F-AE35-A0BBA07A0E99.jpg


Ci-dessous, nous sommes au niveau 80, le plancher à résisté aussi mais pas les colonnes. 

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/10//tyibJb-8462C192-9762-450B-8C25-A5AE96CF5FE0.jpg

Donc, il est tout à fait anormal que les colonnes ont été brisée à cet endroit alors que le fuselage est passé au dessus et ce n'est pas l'effondrement d'un plancher qui aurait entrainé ces colonnes.

Comment expliquer ces colonnes cassées plus bas que le fuselage et légèrement à tribord du côté du renflement suspect !?


Je reviens à la demande de Noisse qui concerne la façade Nord en face: Noisse a écrit:

Si la colonne 253 avait été « la seule cassée », comment le train (ou le réacteur) aurait-il pu sortir ''par'' une autre, qui n'aurait pas été brisée elle aussi, mais « fortement pliée » ? Voit-on cette pliure quelque part ?.

La flèche rouge montre la cassure de la colonne 253. Nous avons vu plus haut que le réacteur est sorti plus à l'Est au coin des façades Est et Nord. Quant à cette pliure, la voit-on mieux quelque part sur cette autre photo extraite de NIST 1-5A, page 117 ? Peut-être au bout de la flèche verte ?
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/12//lcacJb-56D15F3D-1335-4D47-90B4-4CE0613C330D.jpg

Dernière modification par Mariflo (12-02-2020 22:54:54)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#617 12-02-2020 22:51:48

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Belle simulation informatique, mais quel rapport avec la (feue) réalité ?

Hors ligne

 

#618 12-02-2020 23:05:44

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Par exemple cette photo page 109.
On y voit les colonnes brisées au niveau 79 et le plancher présent comme indiqué par la flèche rouge sur la simulation de mon précédent post.
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/12//PkacJb-527989A0-0A6C-4E59-99DC-A6352ABB8E73.jpg

Dernière modification par Mariflo (12-02-2020 23:16:26)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#619 13-02-2020 03:04:43

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Pourquoi donc faire appel aux résultats du modèle du NIST si la réalité nous est livrée par des photos ? Mis à part les résultats ainsi confirmés, quelle confiance placer dans les conclusions de leur étude ?

Hors ligne

 

#620 13-02-2020 06:49:25

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Il faut bien sur travailler avec plusieurs sources en ayant le sens critique bien éveillé !
Ainsi, je souhaite revenir à la question posée au
post 580    (où le schéma est en version grande)

Ceci observé, comment se fait-il qu’à l’endroit où le renflement suspect est passé, il y a un gros trou (encadré en rouge ci-dessous) entouré de 5 points verts (correct mode and magnitude), alors que rien ne serait passé à cet endroit officiellement !!?

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/03//mini_Ry5YIb-66ED9155-48ED-47ED-BF3D-B0AC3FABA138.jpg
Le NIST trouve « normal » (correct mode and magnitude) ces colonnes brisées à cet endroit absolument incorrect par rapport au passage de l’avion.
Est-ce louche ou bien c’est justifié quelque part dans un de leurs nombreux rapports et cela m’aurait échappé !?

Dernière modification par Mariflo (13-02-2020 07:33:22)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#621 13-02-2020 11:14:04

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Mariflo a écrit:

Il faut bien sur travailler avec plusieurs sources en ayant le sens critique bien éveillé !

On peut penser que le rapport NCSTAR 1 mérite une certaine confiance en ce qui concerne la description de la réalité basée sur les enregistrements. Confiance empreinte de prudence évidemment.
Par contre tous les résultats obtenus par simulation informatique sont a priori suspects. Le modèle utilisé pour décrire ce qui s'était passé à l'intérieur des Tours n'a pas permis d'expliquer grand-chose de l'effondrement et de ses suites (voir dans Théories pour le WTC)). En outre l'algorithme n'a pas été rendu public (de mémoire : on l'aurait égaré, ou même détruit, je ne sais plus exactement). Bref cet organisme gouvernemental se moqua bien du monde. À sa relative décharge, n'oublions pas le mot d'ordre – et j'insiste sur ordre – de G.W. Bush Ou vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous*.
Je n'accorde aucune confiance à la reconstitution des événements internes que le NIST prétendit obtenir grâce au dit modèle.

Le NIST trouve « normal » (correct mode and magnitude) ces colonnes brisées à cet endroit absolument incorrect par rapport au passage de l’avion.
Est-ce louche ou bien c’est justifié quelque part dans un de leurs nombreux rapports et cela m’aurait échappé !?

J'ignore si ce point est évoqué quelque part dans le rapport.
Ces colonnes brisées appellent explication et il serait surprenant que le modèle eût pu en rendre compte.
On peut toutefois observer que la symétrie n'est pas rompue en ce seul endroit : un peu à droite la béance est également plus grande qu'attendu (au-dessus du point rouge isolé).

* Je dirais même : Soit vous êtes avec nous, soit vous êtes contre nous...

Dernière modification par Noisse (13-02-2020 11:32:30)

Hors ligne

 

#622 13-02-2020 11:37:27

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 676

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Les panneaux extérieurs étaient décalés les uns par rapport aux autres, cela expliquerait-il mieux les dégats ?
http://photos1.blogger.com/blogger/2482/3545/400/spandrels.jpg

Hors ligne

 

#623 13-02-2020 11:51:05

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Noisse a écrit :

On peut toutefois observer que la symétrie n'est pas rompue en ce seul endroit : un peu à droite la béance est également plus grande qu'attendu (au-dessus du point rouge isolé).

Oui mais là le moteur droit n’est pas loin.
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/02//OcvYIb-pointrougeentoureligne.jpg

Ronny propose une explication :

Les panneaux extérieurs étaient décalés les uns par rapport aux autres, cela expliquerait-il mieux les dégats ?

Je ne pense pas: cette conception justement pour amortir et limiter les dégâts à la manière d’une moustiquaire. Chaque panneaux de colonnes est indépendant et donc il serait très étonnant qu’un panneau embarque son voisin.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#624 13-02-2020 13:20:43

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Mariflo a écrit:

Oui mais là le moteur droit n’est pas loin.

Bien des différences, tout de même, entre les deux ailes !

Solidarité verticale des panneaux à envisager ? P'têt ben.

Hors ligne

 

#625 13-02-2020 13:33:05

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Une solidarité des panneaux de colonnes juste pile à l’endroit du renflement suspect, c’est vraiment pas de chance, encore une coïncidence qui nous oblige à investiguer !


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#626 13-02-2020 13:42:19

tournesol01
Membre du forum
Date d'inscription: 08-03-2010
Messages: 1122

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

neutral Pourquoi voulez-vous absolument que les pièces manquantes de la façade suivent le contour de l'avion au plus près ?
Les poutres peuvent être arrachées, ou pliées loin du point d'impact et cela peut très bien expliquer une ouverture inattendue.

Dernière modification par tournesol01 (13-02-2020 13:43:00)


Retraité, intéressé, motivé, estomaqué, écoeuré....

Hors ligne

 

#627 13-02-2020 14:36:48

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Ben oui pour toi « inattendue » mais pour moi cette ouverture est « attendue » car j’ai du mal à accepter la coïncidence.
J’aimerais trouver une collection de photos de l’empreinte de l’avion sur le Wtc2 qui ne provient pas du NIST. Peut-être un site qui montre une série ?


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#628 13-02-2020 16:41:58

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1894

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Oulala, ça fuse !
Je crains, comme Noisse, cette avalanche irréfléchie "d'arguments" du NIST.

Je dis attention Mariflo, tu es en train de transformer un forum dédié à la recherche de la vérité sur le 11/9 en reproduction sans retenue des âneries dénoncées, pour les plus anciens, depuis la création de ReOpen.
Nous sommes loin de la présentation objective et très proche de l'acceptation sans limite de la bible du NIST.
Ta fixette sur ton renflement devient particulièrement gênante. As-tu le début d'une preuve de l'existence même de ce renflement dans des vidéo de si basse qualité ? Non !

Au 621 je t'ai mis en garde sur l'aspect sur ce blocage psychologique que tu fais sur ce point, ta dernière réponse à Tournesol en est la confirmation, tu as quitté le rationnel pour la croyance, maintenant même les photos du NIST, le comble, ne te satisfont plus pour avoir raison.

Reprenons juste l'histoire du kéro et de ton entichement pour le NIST. Je sais bien que tu n'y connais rien en aviation - ce qui devrait t'amener une certaine retenue - mais non, tu valides n'importe quoi. Le kéro de l'aile tribord s'enflamme en premier.
Au lieu de faire une liaison avec ton renflement, ça ne te viens pas à l'idée que c'est peut-être parce qu'elle toucha la première la façade ? De plus je l'ai déjà dis et j'attends les preuves du contraire, où est la preuve que, contrairement à la logique, ce n'est pas le réservoir de fuselage qui était utilisé ? Je te signale que ce dernier se prolonge, à l'avant, jusqu'à la pointe avant des ailes, ce qui fait que son éventration au contact doit présenter un différentiel de quelques millièmes de seconde avec celle de l'aile.

Les 8000 gallons de carburant imbrûlés, ça ne t'interpelle même pas, ça fait, en mesures modernes, 30 280 litres ce qui, compte-tenu de ce que le NIST estime brûlé et tomber à l'extérieur + ce qu'il consomma depuis Boston (conso max du fait de la montée à 30 000 pieds mini d'une centaine de tonnes), risque de nous amener à plus de carburant qu'en contiennent les réservoirs !

Si tu relis mieux ta nouvelle "bible" tu verras le nombre de fois ou le terme "probable" et ses synonymes est utilisé, preuve flagrante qu'ils sont incapables de prouver leurs assertions, triste pour des scientifiques de haut niveau !
Par contre, pas un regard pour leur aveu que le feu s'éteignit seul très vite par manque d'oxygène, thèse de ce forum depuis le début et difficilement contestable.

Relis Noisse aussi, ses mises en garde montrent qu'il garde, lui, les pieds sur terre. Ronny également amène des éléments de réflexion justes, auxquels tu opposes des doutes irréalistes. Oui, les panneaux sont liés par un boulonnage particulièrement solide et surdimensionné et il est pratiquement certain que la casse d'un panneau (inférieur en surface à la surface frontale du seul fuselage) entraîne celle de son voisin direct au vu de la violence de l'impact, que tu as toi-même augmenté avec les résultats de tes calculs sur sa vitesse.

Pour Noisse, effectivement le kéro ne s'enflamme pas comme ça, je ne me souviens plus de son point éclair, mais, dans une colonne de raffinage, il sort sur le même plateau que le pétrole lampant, son cousin donnant une meilleure idée de ses "capacités" inflammables. Dans les "coupables" possibles, une décharge d'électricité statique au contact, l'arrivée sur un point particulièrement chaud (chaleur émise par le frottement des morceaux traversant la façade), de morceaux ou du flux encore émis par le réacteur...

Hors ligne

 

#629 13-02-2020 17:06:27

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 885

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Ambiance !
Pour rester encore un peu au ras des pâquerettes :

@ Mariflo
Non, pas « juste pile à l’endroit du renflement suspect » ; à côté aussi et peut-être ailleurs encore, ce qui réduit sensiblement la coïncidence.

@ tournesol01
« Pourquoi voulez-vous absolument que les pièces manquantes de la façade suivent le contour de l'avion au plus près ? »
Pourquoi « vous » ? Les uns le « veulent absolument », d'autres pas absolument.
« Les poutres peuvent être arrachées, ou pliées loin du point d'impact et cela peut très bien expliquer une ouverture inattendue. »
C'est bien ce qu'une ''solidarité'' permettrait d'envisager.

Dernière modification par Noisse (13-02-2020 17:08:08)

Hors ligne

 

#630 13-02-2020 19:29:08

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Nanard a écrit:

Le kéro de l'aile tribord s'enflamme en premier.
Au lieu de faire une liaison avec ton renflement, ça ne te viens pas à l'idée que c'est peut-être parce qu'elle toucha la première la façade ? De plus je l'ai déjà dis et j'attends les preuves du contraire, où est la preuve que, contrairement à la logique, ce n'est pas le réservoir de fuselage qui était utilisé ? Je te signale que ce dernier se prolonge, à l'avant, jusqu'à la pointe avant des ailes, ce qui fait que son éventration au contact doit présenter un différentiel de quelques millièmes de seconde avec celle de l'aile.

Nous voilà à discuter du carburant et de son inflammation et c'est très bien car c'était un point en attente d’éclaircissement. De plus, j'y vois un rapport avec l'empreinte et le renflement suspect: les boules de feu ont laissé des traces et ont du jouer un rôle sur l'empreinte finale. Ton intervention Nanard est inintéressante en ce qui concerne le réservoir dans le fuselage, j'y reviendrai. Par contre, l'aile bâbord est au contact de la façade avant  l'autre aile, à cause de l'angle d'approche finale de 13°.Elle aurait donc du s'enflammer quelques milisecondes avant l'autre dans le cas où les deux ailes étaient chargées de carburant et pas le fuselage. Regarde le dessin suivant issu du site les crises !.
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/13//Q6scJb-babord.jpg

Mais d'après les observations du NIST, ce ne fut pas le cas, voir le post 611, NIST 1-5A pages 127-223, je remets là la partie de la traduction auto:

...Très peu de temps après que l'avion est entré dans le bâtiment, un incendie est apparu sur les faces sud, est et nord et s'est rapidement transformé en grosses boules de feu externes, qui se sont élevées et ont finalement formé un grand thermique. Ces boules de feu ont brûlé pendant environ 10 s. La plus grande boule de feu se trouvait du côté Est et semblait être considérablement plus grande que les boules de feu similaires observées sur le WTC 1. Les plus grosses boules de feu étaient formées de carburant éjecté du 82e étage, ce qui suggère que le carburant provenait principalement du réservoir de carburant tribord de l'avion. Les preuves visuelles indiquent que les premiers feux de carburant de l'avion dans le bâtiment ont rapidement épuisé l'oxygène disponible et se sont amortis très peu de temps après l'allumage. Seule une petite fraction du carburant de l'avion a été consommée lors de cette combustion initiale dans la tour. D'autres sources ont estimé la quantité de carburant brûlé dans les boules de feu entre 10% et 30% du carburant total. Comme indiqué, la majeure partie de ce carburant semble provenir du réservoir de carburant tribord de l'avion. Le carburant non brûlé restant, de l'ordre de 8 000 gallons, aurait été distribué initialement non brûlé dans le bâtiment.

.

Tout ceci, si les observations approfondies du Nist sont justes et nous avons pu les voir nous aussi de l'extérieur sur les vidéos, tendrait à nous suggérer qu'aucune des ailes ne contenait du carburant et seulement le fuselage était chargé de kérozène comme tu le soupçonnes Nanard ! Car sinon, pourquoi seulement une aile se serait enflammer plutôt qu'une autre !!?  Et cela m'arrange car le renflement suspect pourrait bien avoir servi à abriter un dispositif pour aider l'avion à rentrer et déclencher l'inflammation du carburant contenu seulement dans le fuselage qui se serait alors principalement éparpillé/vaporisé vers l'Est de la façade Sud conformément à la trajectoire de l'avion.

Nanard a écrit:

Par contre, pas un regard pour leur aveu que le feu s'éteignit seul très vite par manque d'oxygène, thèse de ce forum depuis le début et difficilement contestable.

. Tu as tort ici car le NIST évoque ce point, c'est écrit aussi au post 611:

...Les preuves visuelles indiquent que les premiers feux de carburant de l'avion dans le bâtiment ont rapidement épuisé l'oxygène disponible et se sont amortis très peu de temps après l'allumage.

.

Noisse a écrit:

Non, pas « juste pile à l’endroit du renflement suspect » ; à côté aussi et peut-être ailleurs encore, ce qui réduit sensiblement la coïncidence.

.

Je maintiens "coïncidence" à cet endroit. Tout simplement car le trou béant se trouve du côté gauche du fuselage et non pas du côté droit. Et cela suffit pour parler de "coïncidence"avec le renflement suspect. Et pourquoi, en fonction de votre logique que les panneaux de colonnes puissent se briser "de façon inattendue"  au passage du fuselage, celui situé juste en dessous à droite du bas du fuselage est resté bien en place, épousant presque parfaitement la forme du fuselage ?

vous pensez:

« Les poutres peuvent être arrachées, ou pliées loin du point d'impact et cela peut très bien expliquer une ouverture inattendue. »
C'est bien ce qu'une ''solidarité'' permettrait d'envisager.

.
Justement non ! La conception de la structure externe en acier des panneaux de colonnes était prévue pour limiter les dégâts localement en cas de pénétration d'un avion. Les panneaux de colonnes devaient se désolidariser les uns des autres dans ce cas, c'est le fameux concept de moustiquaire.

Enfin je voudrais dire que je ne considère pas le travail des ingénieurs du NIST comme exact. Je garde un esprit critique, je me doute bien qu'ils n'ont pas pu dire tout, qu'ils se sont censurés eux-mêmes et qu'ils ont été contrôlés dans leurs conclusions. Cependant, il est intéressant de se servir de leur travail pour justement montrer leurs incohérences, leurs erreurs et tout ce que vous voulez.

Dernière modification par Mariflo (13-02-2020 20:16:41)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#631 14-02-2020 04:21:02

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 730

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

@ mariflo ''je me doute bien qu'ils n'ont pas pu dire tout, qu'ils se sont censurés eux-mêmes et qu'ils ont été contrôlés dans leurs conclusions.''

On appelle çà tourner autour du pot.Ce sont des menteurs,point!

Hors ligne

 

#632 14-02-2020 10:48:42

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Kidkodak a écrit à propos des ingénieurs du NIST et leur rapport sur les effondrements des Wtcs

Ce sont des menteurs,point!

Kevin Ryan est d’accord !
Examen de
«Une nouvelle norme pour la tromperie:
Le rapport du NIST WTC '
Une présentation de Kevin Ryan
par Jim Hoffman
Version 1 15/10/06
«Toute leur théorie est construite sur des simulations informatiques falsifiées et inaccessibles »


- Je reviens vers la seule colonne cassée et celle tordue à côté de la face nord du Wtc2, la zone dans la trajectoire du renflement suspect !. Chez Berruyer que nous aimons tous ici wink , dans la partie 3 consacrée aux incendies, les deux dernières photos de la série sur le Wtc2, montrent un agrandissement de l’endroit. J’ai encadré en vert (les flèches rouges ne sont pas de moi). Il est difficile d’imaginer qu’un morceau de train d’atterrissage soit passé par là, ou alors vraiment tout petit !


https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/14//S77cJb-441FD678-A8C2-426C-BB2E-005A4FF8B9EE.jpg

Dernière modification par Mariflo (14-02-2020 11:05:45)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#633 15-02-2020 09:30:28

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

En fonction de la hauteur d’un étage (entre plancher et plafond) on doit pouvoir estimer la hauteur du vide de la brisure de la colonne 253, celle encadrée en vert dans les 2 photos du post précédent.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#634 15-02-2020 18:39:18

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1894

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Il serait sans doute plus intéressant de se pencher sur le trou béant entre les 240 et 230 de la photo du haut. Par là les gros morceaux peuvent passer à l'aise.

Une p'tite louche supplémentaire pour Berruyer en passant, toutes les photos, schémas et dessins sont en étasunien et il voudrait nous faire croire que ce dossier est son oeuvre ! Je parierai plutôt pour l'ambassade et un de ses nombreux services de propagande.

Hors ligne

 

#635 15-02-2020 19:01:10

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Nanard a écrit:

Il serait sans doute plus intéressant de se pencher sur le trou béant entre les 240 et 230 de la photo du haut. Par là les gros morceaux peuvent passer à l'aise.

Non, pas de trou béant par là, aucune colonne de cassée. Aux niveaux 80-81 et devant la colonne 237, c’est le parement en aluminium qui pend.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#636 15-02-2020 22:40:13

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Par curiosité, je souhaite estimer en cm le vide longitudinal laissé par la cassure de la colonne 253.
Pour ce faire, j’utilise la longueur entre plancher. J’ai trouvé deux mesures pour la hauteur entre étages:
- Le MIT: Aircraft Impact Damage par Tomasz Wierzbicki (fichier pdf), en bas de page 38, où il indique 3,70m

- Et encore chez Berruyer, dossier 11.9, partie 1: la structure, la hauteur typique d’un étage où l’on peut voir sur un schéma une cote de 12 pieds ce qui correspond à 3,60m.
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/15//cSadJb-56D5BC42-795D-4068-AC54-F6EB3EAA108F.jpg

Ensuite, j’ai pris une portion du schéma, je l’ai collé en la mettant à l’échelle sur la photo où l’on voit la colonne brisée.

https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/15//dSadJb-8B872418-D4DE-43E4-8B5E-2468DDE44E36.jpg


Pour le calcul j’ai choisi 3,65m (entre mes deux sources !)

Estimation en cm de l’espace laissé libre sur la colonne 253 (dans le cadre vert):
Sur mon écran je mesure 15mm pour ces 3,65m et 1mm pour le vide de la cassure: donc, cet espace libre dans la colonne est de 3,65/15=0,243m ou 24cm.
C’est à peu près ce que j’imaginais, cette estimation le confirme. Avec les deux grands espaces des ouvertures de fenêtres de part et d’autre de cette colonne cassée, un morceau de l’avion aurait pu aussi passer par là. Comme par exemple celui-ci
http://911conspiracy.tv/images/wtc-gall … arts10.jpg
trouvé sur le toit du bureau de poste par Louis Briendel,  peut-être un composant d'un train d'atterrissage. La partie la plus mince de ce morceau aurait pu sectionner la colonne 253.
Sinon, qu’est-ce qui aurait pu sectionner sur 24 cm cette seule colonne de toute la façade Nord du Wtc2 ? Peut-être un autre composant provenant du renflement suspect car c’est cette zone de la façade Nord qui est concernée par cette partie du fuselage de l’avion.  Les autres débris d’avion qui ont traversés la façade sont passés au coin Nord-Est de la façade comme le moteur et un autre bout de train d’atterrissage. Tous les autres débris d’avion sont restés coincés dans le Wtc2 contre la façade Est ou Nord.
Source: NIST NCSTAR 1-5A, WTC Investigation, page 119, voir aussi tout en bas la traduction automatique de la page 127.
https://nsm09.casimages.com/img/2020/02/14//jADcJb-999962D9-0E53-4930-BCA4-E63761D1726F.jpg
Source: https://www.fema.gov/media-library-data … 03_ch1.pdf page 6

Pour les débris d’avion restés coincés contre la façade Est et Nord, Voici la traduction automatique de la page 127 de NIST NCSTAR 1-5A, WTC Investigation

Observations et analyses relatives à l'impact de l'aéronef sur le WTC 2
  L'entrée de l'avion a causé des dommages importants à la face sud de la tour, comme le montre le
Figure 7–25.  Des débris de l'avion ont heurté les faces est et nord, et les surpressions générées par les incendies internes ont causé des dommages supplémentaires.  Par conséquent, des dommages importants ont été causés au mur-rideau (c.-à-d. Revêtement en aluminium et fenêtres) sur plusieurs étages le long de la face est et du côté est de la face nord.
Une partie d'un turboréacteur, un train d'atterrissage et de nombreuses petites parties de l'avion ont traversé tout le bâtiment et ont traversé la face nord.  Une colonne (81-253) a été coupée sur la face du 81e étage et une seconde a été fortement pliée par des débris, probablement un train d'atterrissage, sortant de la face nord.  Sinon, les panneaux d'acier sur les faces est, nord et ouest étaient en grande partie intacts.
De gros tas de débris intérieurs ont été créés contre les murs extérieurs sur les côtés est et nord, loin de l'impact de l'avion.  Aux 80e et 81e étages, les tas de débris étaient situés autour du coin nord-est.  Ces étages correspondent aux étages où le corps principal de l'avion est entré dans la face sud.
Par conséquent, il est probable que les débris étaient constitués de parties de l'avion, ainsi que du contenu du bâtiment poussé devant les débris de l'avion alors qu'il se déplaçait tout le long du bâtiment.  Apparemment, la majeure partie de l'énergie cinétique associée à l'impact de l'avion à grande vitesse a été dissipée avant d'atteindre le côté éloigné, car les parois extérieures étaient intactes une fois les débris immobilisés.  La répartition de ces débris suggère que l'avion se déplaçait vers l'est lorsqu'il a heurté la tour, car une grande partie de celui-ci a été observée le long de la face est.
Un autre gros tas de débris était situé juste à droite du centre de la face est au 79e étage.  Si ces débris provenaient de l'avion, il aurait dû traverser le cœur du bâtiment puisque la partie de l'avion qui a percuté le 79e étage était l'aile bâbord à un point proche du centre de la face sud.  L'emplacement de la pile sur la face nord correspond à la trajectoire supposée de l'avion vers l'est.
Très peu de temps après que l'avion est entré dans le bâtiment, un incendie est apparu sur les faces sud, est et nord et s'est rapidement transformé en grosses boules de feu externes, qui se sont élevées et ont finalement formé un grand thermique.  Ces boules de feu ont brûlé pendant environ 10 s.  La plus grande boule de feu se trouvait du côté est et semblait être considérablement plus grande que les boules de feu similaires observées sur le WTC 1. Les plus grosses boules de feu étaient formées de carburant éjecté du 82e étage, ce qui suggère que le carburant provenait principalement du réservoir de carburant tribord de l'avion.
Les preuves visuelles indiquent que les premiers feux de carburant d'aviation dans le bâtiment ont rapidement épuisé l'oxygène disponible et se sont amortis très peu de temps après l'allumage.  Seule une petite fraction du carburant d'aviation a été consommée lors de cette combustion initiale dans la tour.  D'autres sources ont estimé la quantité de carburant brûlé dans les boules de feu entre 10% et 30% du carburant total.  Comme indiqué, la majeure partie de ce carburant semble provenir du réservoir de carburant tribord de l'avion.  Le carburant non brûlé restant, de l'ordre de 8 000 gallons, aurait été distribué initialement non brûlé dans le bâtiment.
Immédiatement après l'impact de l'avion et les boules de feu, de grands incendies étaient présents à plusieurs endroits à la périphérie de la tour.  Le plus grand de ces incendies brûlait sur de gros tas de débris créés par l'impact de l'avion.  L'absence de fumée épaisse indique que de grands incendies intérieurs ne sont pas présents à ce moment, ce qui correspond à l'épuisement de l'oxygène aux emplacements intérieurs.
NIST NCSTAR 1-5A, Enquête WTC 127

Dernière modification par Mariflo (15-02-2020 22:42:35)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#637 16-02-2020 09:42:22

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 676

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Il y a aussi le morceau avec une roue tombé près de l'église Saint Nicolas :
https://911crashtest.org/wp-content/uploads/2014/09/01-Roll_3_12-1024x638.jpg

Hors ligne

 

#638 16-02-2020 10:33:31

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 2233

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Non Ronny, cette roue et ce panneau de colonne ne concerne pas le Wtc2, ils proviennent tous les deux du Wtc1. Concentrons-nous sur les morceaux d’avion qui auraient laissé une trace sur les façades du Wtc2, c’est le sujet.
J’en profite pour préciser et me corriger que d’après Le NIST, outre les gros débris comme le moteur et les morceaux des trains d’atterrissage, une multitude de petits débris seraient passés par les fenêtres mais sans casser les colonnes. C’est écrit dans la traduction 2 posts plus haut. Ces petits débris ne sont pas intéressant pour ce sujet.

Une partie d'un turboréacteur, un train d'atterrissage et de nombreuses petites parties de l'avion ont traversé tout le bâtiment et ont traversé la face nord.  Une colonne (81-253) a été coupée sur la face du 81e étage et une seconde a été fortement pliée par des débris, probablement un train d'atterrissage, sortant de la face nord.  Sinon, les panneaux d'acier sur les faces est, nord et ouest étaient en grande partie intacts.

Dernière modification par Mariflo (16-02-2020 10:36:51)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#639 16-02-2020 16:21:57

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 730

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

Avons-nous la confirmation que les numéros de série sur les débris sont les mêmes que sur les avions de la version officielle du 11 septembre 2001?

Hors ligne

 

#640 16-02-2020 17:29:52

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 749

Re: Réaction sur la façade Wtc2 du renflement sous le fuselage du vol 175

kidkodak a écrit:

Avons-nous la confirmation que les numéros de série sur les débris sont les mêmes que sur les avions de la version officielle du 11 septembre 2001?

Les numéros de séries des pièces des 4 avions concernés ont été demandés par le comité des avocats dans la plainte contre le FBI (voir cette plainte à partir de la page 38). A mon avis ils les attendrons longtemps !

https://www.lawyerscommitteefor9-11inqu … int-filed/

Par exemple il y a des doutes sérieux que le moteur photographié au WTC, supposé être celui du vol 175, soit effectivement celui de cet avion. C’est pourquoi aucune enquête sérieuse sur cette question, comme sur d’autres, ne pourra être autorisée, à mon avis. L’enjeu est trop énorme. 

https://www.youtube.com/watch?v=PhqZQqQdjyk

Dernière modification par questionneur (16-02-2020 17:30:51)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr