ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 04-09-2019 07:34:03

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

L’université d’Alaska et le Wtc7

Je copie-colle la traduction Google de l’information de l’association AE9/11 truth au sujet d’une étude universitaire sur l’effondrement de la WTC7.
Le rapport provisoire (en anglais) de l’université est telechargeable à partir du lien ci-dessous.
Je précise que ce rapport n’a pas encore été lu par des pairs (voir message suivant la traduction page 3 du rapport, chapitre « remerciements »).

https://www.ae911truth.org/wtc7

Une étude universitaire révèle que l'incendie n'a pas détruit le World Trade Center Building 7, le 11 septembre
Publication du rapport provisoire suivi de la période de consultation publique
Le 11 septembre 2001 à 17 h 20, le bâtiment 7 du World Trade Center 7, composé de 47 étages, s'est effondré et a perdu plus de 100 pieds à la vitesse de gravité pendant 2,5 secondes après sa destruction en sept secondes.

Aujourd'hui, chez Architects & Engineers for 9/11 Truth, nous sommes heureux de nous associer à l'Université d'Alaska Fairbanks (UAF) pour la publication du rapport préliminaire d'une étude de modélisation informatique sur quatre ans de l'effondrement du WTC 7 menée par des chercheurs du département de  Génie civil et environnemental.

La publication du projet de rapport marque le début d'une période de deux mois au cours de laquelle le public est invité à soumettre des commentaires.  Le rapport final sera publié plus tard cette année.

Nous vous invitons à lire le rapport et à vous rendre à 22 heures, heure de l’Est, pour entendre la présentation du Dr Leroy Hulsey sur le campus de l’UAF, où il exposera les conclusions de son équipe.

Dernière modification par Mariflo (04-09-2019 11:07:35)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#2 04-09-2019 10:47:01

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Page 2 du rapport de 126 pages, traduction automatique :
Résumé:
Une réévaluation structurelle de l'effondrement du World Trade Center 7
Par
J. Leroy Hulsey, Ph.D., P.E., S.E., Université de l'Alaska Fairbanks
Et
Zhili Quan, Ph.D., ingénieur de pont, ministère des Transports de la Caroline du Sud
Et
Feng Xiao, Ph.D., Professeur agrégé Université des sciences et technologies de Nanjing Département de génie civil

Ce rapport présente les résultats et les conclusions d’une étude de quatre ans sur l’effondrement du bâtiment 7 du World Trade Center (WTC 7), un bâtiment de 47 étages complètement effondré à 17h20 le 11 septembre 2001, à la suite de la  événements horribles de ce matin.
L’objectif de l’étude était triple: (1) Examiner la réponse structurelle du WTC 7 aux charges en feu qui auraient pu se produire le 11 septembre 2001;  (2) éliminer les scénarios qui n'auraient pas pu causer l'effondrement observé;  et (3) Identifier les types de pannes et leurs emplacements qui pourraient avoir causé l'effondrement total observé.
L’équipe de recherche UAF a utilisé trois approches pour examiner la réponse structurelle du WTC 7 aux conditions qui auraient pu se produire le 11 septembre 2001. Nous avons tout d’abord simulé la réponse structurelle locale à la charge de feu pouvant s’être produite sous le 13ème étage, où la plupart des  les incendies du WTC 7 auraient eu lieu.  Deuxièmement, nous avons complété notre propre simulation en examinant l'hypothèse d'initiation de l'effondrement développée par l'Institut national de la normalisation et de la technologie (NIST).  Troisièmement, nous avons simulé un certain nombre de scénarios au sein du système structurel global afin de déterminer les types de défaillances locales et leur emplacement susceptibles d’avoir causé l’effondrement total observé.
La principale conclusion de notre étude est que l’incendie n’a pas provoqué l’effondrement du WTC 7 le 11 septembre, contrairement aux conclusions du NIST et des firmes d’ingénierie privées qui ont étudié cet effondrement.  La conclusion secondaire de notre étude est que l'effondrement du WTC 7 était un échec mondial impliquant la défaillance quasi simultanée de toutes les colonnes du bâtiment.
Toutes les données d'entrée, les résultats et les simulations utilisés ou générés au cours de cette étude sont disponibles à l'adresse http://ine.uaf.edu/wtc7

Page3:
REMERCIEMENTS
  Nous souhaitons remercier le Dr Larry Hinzman, vice-chancelier chargé de la recherche à l'Université de l'Alaska Fairbanks (UAF), pour ses encouragements et son soutien, ainsi que Marmian Grimes, responsable de l'information du public, pour ses efforts visant à diffuser les résultats de notre recherche au public.
Nous souhaitons également remercier le College of Engineering and Mines, le Département de génie civil et environnemental (CEE) et l’Institute of Northern Engineering (INE) de l’University of Alaska Fairbanks.  En particulier, nous voudrions remercier l’école d’avoir apporté le soutien des étudiants diplômés qui a joué un rôle déterminant dans la conduite de cette recherche.
Nous aimerions également remercier le personnel de l'INE pour leur aide et leurs encouragements.  Nous tenons particulièrement à remercier Sandra Boatwright (responsable des propositions et des publications);  Kathy Peterson (responsable des subventions);  Joan Welc-LePain (coordinatrice de la proposition);  Joel Bailey (professionnel de la recherche) pour son soutien informatique;  et Melanie Rohr (conceptrice Web) pour avoir posté le travail sur le site Web de l'INE.
En plus de l'université et de son personnel, nous voudrions remercier les architectes et ingénieurs du 9/11 Truth (AE911Truth) pour le financement nécessaire à la réalisation de cette recherche.  Nous souhaitons également remercier John Thiel d'avoir invité le Dr Hulsey à mener cette recherche, ainsi que les relecteurs indépendants et externes qui examineront ce rapport au cours de la prochaine période de consultation publique.

Dernière modification par Mariflo (04-09-2019 18:52:49)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#3 04-09-2019 15:51:31

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Délicieux commentaires de James Corbett sur la ''couverture'' médiatique accordée à cette nouvelle étude d'une importante université américaine.Et au lieu de tomber dans le cynisme,James Corbett aiguille plutôt son regard vers l'unité parfaite des ''grands médias'' qui ont observé un silence total suite à la diffusion de ce rapport scientifique,donc,qui obéissent collectivement à une directive que nous devons enquêter au mème titre que la directive ayant amené le N.I.S.T à produire son rapport frauduleux.
https://www.youtube.com/watch?v=ZADmzHG … e=youtu.be

Hors ligne

 

#4 04-09-2019 19:07:19

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

kidkodak a écrit:

Délicieux commentaires de James Corbett sur la ''couverture'' médiatique accordée à cette nouvelle étude d'une importante université américaine.Et au lieu de tomber dans le cynisme,James Corbett aiguille plutôt son regard vers l'unité parfaite des ''grands médias'' qui ont observé un silence total suite à la diffusion de ce rapport scientifique...

La bonne raison que les médias n’en parlent pas est que cette étude n’est pas définitive et demande à être relue par des pairs. L’université annonce 2 mois de consultation publique sur leur travaux avant d’être éventuellement modifiée, amendée, affinée, améliorée, voir même réfutée ! Mais surtout pour avoir une petite chance d’être relayée par la « grande » presse, il faut qu’elle soit validée par d’autres collègues du domaine scientifique concerné.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#5 04-09-2019 19:50:37

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

L'étude du N.I.S.T. avait-elle été validée par ses pairs?

Hors ligne

 

#6 07-09-2019 09:08:05

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

http://m.alterinfo.net/11-septembre-Qua … 49574.html

11 septembre: Quand la science confirme ce que voient nos yeux

Le 3 septembre, l’Université de l’Alaska de Fairbanks a publié une étude sur son analyse de l’effondrement des tours jumelles. Ils y ont découvert que l’effondrement de la troisième tour était “causé non pas par un incendie, mais plutôt par la défaillance quasi simultanée de chaque colonne de l’édifice”.

Le 11 septembre 2001, le World Trade Center Building 7 s’est effondré sur lui-même en chute libre, tombant de plus de 30 mètres en moins de 10 secondes. Après l’événement, le gouvernement de la ville de New York a nettoyé les débris avant qu’une enquête médico-légale complète puisse être effectuée.

Cette information et bien d’autres encore ont incité de nombreux membres des familles des victimes, des architectes, des ingénieurs et des gens ordinaires à être sceptiques à l’égard du récit officiel entourant le 11 septembre, selon lequel trois bâtiments sont tombés ce jour-là sous le seul effet des avions détournés par Al-Qaida.
Le rapport, dirigé par le Dr J. Leroy Hulsey et financé par Architects and Engineers for 9/11 Truth, est actuellement en version préliminaire jusqu’à la fin de la période de consultation publique qui s’achève le 1er novembre. Le rapport final devrait être publié avant la fin de l’année.

“La principale conclusion de notre étude est que l’incendie n’a pas causé l’effondrement du WTC 7 le 11 septembre, contrairement aux conclusions du NIST et des sociétés d’ingénierie privées qui ont étudié cet effondrement.” – Dr J. Leroy Hulsey.

Les conclusions de cette étude de quatre ans, financée par le groupe à but non lucratif Architects and Engineers for 9/11 Truth, contrastent totalement avec celles du National Institute of Standards and Technology (NIST), l’organisme financé par le gouvernement responsable de la conclusion officielle selon laquelle l’incendie provoqué par du carburéacteur était responsable de l’effondrement de chaque bâtiment du World Trade Center, y compris le bâtiment 7, qui n’a pas été touché par un avion.
Dans la récente étude, des modèles informatiques ont été créés pour simuler chaque scénario d’effondrement, y compris les conclusions du Dr J. Leroy Hulsey ainsi que celles du NIST.
Après analyse de chaque scénario, les auteurs de l’étude ont conclu que “l’effondrement du WTC 7 était une défaillance globale impliquant la défaillance quasi simultanée de toutes les colonnes du bâtiment et non un effondrement progressif impliquant la défaillance séquentielle de colonnes dans tout le bâtiment.”.

“Nous avons découvert que le NIST avait surestimé la rigidité du cadre extérieur en ne modélisant pas ses connexions… les mouvements thermiques globaux au niveau du support de la plaque de base A2001 près de la colonne 79 n’étaient pas suffisants pour déplacer la poutre A2001. – Dr J. Leroy Hulsey

Architects and Engineers for 9/11 Truth est une organisation qui représente plus de 3 000 architectes et ingénieurs certifiés qui remettent en question l’histoire officielle publiée par le NIST et la Maison-Blanche. L’organisation à but non lucratif a également produit d’autres études, dont “15 Years Later: One the Physics of High-Rise Building Collapses”, publié dans European Scientific Journal en 2016.

Au fur et à mesure que le temps passe, les gens semblent plus ouverts d’esprit à l’idée que le World Trade Center n’est peut-être pas tombé à cause d’un incendie, comme le suggère l’histoire officielle. Même Donald Trump a laissé entendre à un moment donné que les bâtiments avaient probablement été détruits par des explosifs.

“Comment un avion, même un 767 ou un 747 ou quoi que ce soit d’autre aurait-il pu passer à travers l’acier ? Je pense qu’ils n’avaient pas seulement un avion, mais aussi des bombes qui explosaient presque simultanément parce que je ne peux pas imaginer que quoi que ce soit puisse passer à travers ce mur… Je pense juste qu’il y avait un avion avec plus que du carburant.” – Donald Trump, 2001

Les événements tragiques du 11 septembre 2001 ont entraîné de nombreux changements à l’échelle mondiale, notamment la guerre contre le terrorisme, la TSA, le Patriot Act et d’autres, qui ont tous été introduits après les attentats. Peu importe la cause de l’effondrement, les gens méritent de connaître la vérité sur cet événement qui a tué des milliers de personnes et changé notre gouvernement à jamais.
D’après cette analyse, la question est encore très en suspens.

“Malgré la simulation d’un certain nombre de scénarios hypothétiques, nous n’avons pu identifier aucune séquence progressive de défaillances qui aurait pu se produire le 11 septembre 2001 et causer un effondrement total du bâtiment, sans parler de l’effondrement en ligne droite observé avec environ 2,5 secondes de chute libre et un mouvement différentiel minimal de l’extérieur”. – Dr J. Leroy Hulsey A


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#7 07-09-2019 15:38:03

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

''Dans la récente étude, des modèles informatiques ont été créés pour simuler chaque scénario d’effondrement, y compris les conclusions du Dr J. Leroy Hulsey ainsi que celles du NIST.''

Si le NIST conteste cette conclusion,il n'aura pas le choix de publier sa propre modélisation informatique,mais cela me surprendrait énormément.

Hors ligne

 

#8 07-09-2019 17:26:49

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Pour le moment c’est la période de consultation publique. J’imagine que rien ne va bouger officiellement et les médias vont attendre la parution du rapport final pour réagir. 

https://www.ae911truth.org/wtc7

Période de commentaires publics

Après la publication du projet de rapport UAF WTC 7 le 3 septembre 2019, une période de consultation publique de deux mois se terminant le 1er novembre 2019. Le rapport final sera publié plus tard cette année.

Au cours de cette période, l'équipe de recherche de l'UAF et le personnel de l'AE911Truth invitent tout membre du public à soumettre des commentaires constructifs destinés à approfondir les analyses et à présenter les résultats du rapport.  Des réviseurs désignés externes à UAF et AE911Truth examineront également le rapport au cours de cette période.

Les commentateurs sont invités à envoyer leurs commentaires sous forme de document PDF ou Word en pièce jointe à publiccomment@AE911Truth.org.

Données ouvertes

Toutes les données d'entrée, les résultats et les simulations utilisés ou générés au cours de cette étude seront disponibles ici et sur http://ine.uaf.edu/wtc7 L'équipe de recherche organise et télécharge actuellement toutes ses données dans un format facilement téléchargeable et utilisable.  Nous prévoyons publier les données entre le 16 et le 30 septembre 2019.

Si vous souhaitez télécharger les données, sachez qu'il existe plusieurs centaines de gigaoctets. Planifiez donc le stockage des données en conséquence.

Les présentations

Plusieurs présentations seront présentées en même temps que la publication du projet de rapport final et du rapport final UAF WTC 7; restez donc attentifs aux présentations données dans votre région ainsi qu'aux présentations en streaming et / ou archivées en ligne.

La première présentation a eu lieu à l’auditorium Schaible d’UAF le 3 septembre 2019 et est archivée à l’adresse https://media.uaf.edu.

La deuxième présentation a eu lieu au Faculty Club de l'UC Berkeley le 5 septembre 2019.

Dernière modification par Mariflo (07-09-2019 17:38:01)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#9 08-09-2019 10:19:58

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Deux questions:
- Avec toutes les futures  contributions apportées pendant ces deux mois de consultation, se pourrait-il que les conclusions de l’étude changent !?
- Ces nouvelles simulations d’effondrement du WTC7 pourraient aussi être réalisées avec les Wtc1 et 2, non ?

Dernière modification par Mariflo (08-09-2019 10:38:43)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#10 08-09-2019 23:55:16

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2181

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Mariflo a écrit:

- Ces nouvelles simulations d’effondrement du WTC7 pourraient aussi être réalisées avec les Wtc1 et 2, non ?

Il y aurait trop inconnues pour la simulation, les dégâts structurels dus aux impacts des avions, la quantité de kérosène restant disponible et les dégâts infligés aux protections incendies des poutres et poteaux ?

La thèse du NIST d'un effondrement interne pendant 7 secondes laissant intacte la structure externe est tellement ridicule que le démontrer devrait suffire pour dénoncer a minima une des escroqueries du NIST, et poser la question du pourquoi/comment cette thèse a été acceptée par une majorité d'experts depuis 18 ans ?


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

En ligne

 

#11 09-09-2019 09:44:42

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

inam56 a écrit:

Mariflo a écrit:

- Ces nouvelles simulations d’effondrement du WTC7 pourraient aussi être réalisées avec les Wtc1 et 2, non ?

Il y aurait trop inconnues pour la simulation, les dégâts structurels dus aux impacts des avions, la quantité de kérosène restant disponible et les dégâts infligés aux protections incendies des poutres et poteaux ?
...

Non tout est bien documenté, il suffirait de se mettre au travail tout en trouvant le financement.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#12 09-09-2019 16:05:46

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2181

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Mariflo a écrit:

Non tout est bien documenté, il suffirait de se mettre au travail tout en trouvant le financement.

Pas d'accord tongue

L'avantage du WTC7 c'est que tous les éléments d'analyses sont connus et les protections incendies poutres et poteaux aussi. Le seul point inconnu c'est les quelques colonnes extérieures coté twin tower abimées par les débris, mais qu'il est facile d'estimer d'après les photos et qui de toute façon favoriseront un effondrement asymétrique.

Pour les twins, rien que l'inconnu sur le nombre de poteaux du coeur touchés et ou fragilisés, ou sur l'état des protections incendies arrachées par les crashs et les explosions permettront toujours de biaiser.

Et quelle utilité de faire ce " travail tout en trouvant le financement" alors qu'invalider leur travail sur le WTC7 suffit à remettre en question leur honnêteté, non ?

Les simulations à refaire pour les twins et en publiant les modèles, c'est au NIST de les faire, non ?

Dernière modification par inam56 (09-09-2019 16:07:09)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

En ligne

 

#13 09-09-2019 17:56:31

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

inam56 a écrit:

...quelle utilité de faire ce " travail tout en trouvant le financement" alors qu'invalider leur travail sur le WTC7 suffit à remettre en question leur honnêteté...
...Pour les twins, rien que l'inconnu sur le nombre de poteaux du coeur touchés et ou fragilisés, ou sur l'état des protections incendies arrachées par les crashs et les explosions permettront toujours de biaiser...
...Les simulations à refaire pour les twins et en publiant les modèles, c'est au NIST de les faire.

oui effectivement, invalider le travail du NIST sur le seul Wtc7 suffirait à remettre en question leur honnêteté et même leur objectivité et leur impartialité car les erreurs relevées par l'UAF démontrent aussi tout cela.

Pour les WTC1et 2, produire une simulation avec toutes les données précises est impossible, c'est exact car personne ne les a. Mais comme tu l'écris si bien pour le cas du WTC7,  "de toute façon (les résultats) favoriseront un effondrement asymétrique", et bien de même pour les Twin, il y a fort à parier que les conclusions des différentes simulations en fonction des paramètres incluant même des données favorables pour un effondrement à la façon du NIST et de Bazant ne donneront jamais quelque chose d'approchant, de quoi discréditer définitivement la VO. Jusqu'à présent aucun organisme "officiel" s'est risqué à remettre en question les conclusions du NIST sur les effondrements des Twin à l'aide d'une étude scientifique à la manière de l'UAF. Cela demande du courage, du temps, des compétences, de la volonté, de l'argent. Le NIST ayant toujours refuser de publier leurs modèles, il serait peut-être intéressant d'utiliser la méthode transparente de l'Université d'Alaska Fairbanks pour obliger le NIST à répondre là aussi.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#14 09-09-2019 20:30:49

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2181

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Mariflo a écrit:

et bien de même pour les Twin.

C'est pas évident, la structure est bien particulière avec son noyau central massif, l"openspace et ses colonnes extérieures porteuses.


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

En ligne

 

#15 09-09-2019 20:55:36

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Un beau témoignage de Lynn Margulis,PH.D.,maintenant décédée,(sous-titré français)
ou elle donne son point de vue sur l'  ''approche scientifique'' du N.I.S.T. concernant son rapport sur l'effondrement des tours du WTC.
11 sept - Lynn Margulis critique le NIST
https://www.dailymotion.com/video/xobyi7

Hors ligne

 

#16 10-09-2019 10:08:57

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Merci Kidkodak pour ce rappel opportun.

Extrait de l’étude (dont le lien a été donné plus haut) à l’aide d’une traduction automatique qui demande à être améliorée.

Page 21 et 22 ( les pages suivantes à venir)

1.5 L’approche de l’équipe d’UAF pour l’examen de la réponse structurelle du WTC7
L’équipe de recherche UAF a utilisé trois approches pour examiner la réponse structurelle du WTC 7 aux conditions pouvant s’être produites le 11 septembre 2001.
Les résultats et conclusions de chaque approche sont décrits aux chapitres 3, 4 et 5, respectivement.
1.5.1 Approche1 : Réponses structurelles au chargement par le feu
Premièrement, nous avons modélisé le cadre structurel et simulé la réponse structurelle locale à la charge d'incendie qui aurait pu se produire sous le 13e étage. Plusieurs facteurs ont nécessité un examen technique supplémentaire:

a.  Le WTC 7 n'était pas symétrique.  Par conséquent, lors de l'effondrement, il basculerait naturellement vers le centroïde de masse (*?) pour les sols.  Les centroïdes de la masse du sol ont été initialement évalués puis utilisés pour examiner la réaction du bâtiment lors de l’effondrement.
b.  L'absence de combustibles a fait l'objet d'un examen critique, de même que l'idée que des incendies primaires pourraient se produire sur les étages où se trouvent des centres financiers.  Les questions que nous avons abordées étaient les suivantes:  Est-ce que ce type d'entreprise a du papier qui traîne ou est-ce que le respect de la vie privée est primordial et que le stock de papier est donc enfermé dans un coffre ignifuge?  Pourquoi un incendie dans cet immeuble était-il si important?
c.  Nous avons simulé des incendies dans le bâtiment.  Les caractéristiques de transfert de chaleur de la charpente en acier avec et sans ignifugation ont été examinées.  Nous avons également étudié les interactions entre le feu et les sols en béton (dans les cannelures) et entre les cannelures.  Nous avons examiné la réponse du cadre en acier lorsque les plafonds suspendus (tuiles acoustiques) étaient suspendus sous le système de plancher.  Nous avons également étudié la conductivité thermique des sols en béton et leur interaction avec les poutres et les poutres en acier constituant les systèmes de sols.
d. Nous avons préparé une simulation détaillée des connexions entre poutres et poutres, des connexions entre poutres et colonnes et des connexions entre poutres et colonnes.  Ces détails de connexion sont importants car la connectivité affecte de manière significative la réponse structurelle lors d'un incendie et la réponse à la déformation due au poids propre et aux forces dynamiques qui surviennent lors de l'effondrement.
1.5.2 Approche2 : Évaluation de l’hypothèse du NIST du début de l’effondrement.
Deuxièmement, nous avons complété notre propre simulation en évaluant la validité de l’hypothèse du début de l’effondrement du NIST et de la séquence d’effondrement probable.  En particulier, nous nous sommes concentrés sur l’identification des aspects de la simulation du NIST qui lui ont permis de parvenir à une conclusion différente de la nôtre.
1.5.3 Approche 3 : Simulation de l’effondrement du WTC7
Enfin, nous avons simulé divers scénarios au sein du système structurel global pour déterminer quels types de défaillances locales et leurs emplacements pourraient avoir entraîné l'effondrement total observé.

*qu’est-ce que le « centroïdes de la masse du sol. » page 22 dans la phrase: «Therefore, during collapse it would naturally sway towards the mass centroid for the floors   »

Dernière modification par Mariflo (10-09-2019 10:15:14)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#17 10-09-2019 18:28:48

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

page 23

CHAPITRE 2.0 RÉPONSE STRUCTURELLE À LA CHARGE DU FEU
Ce chapitre présente l’analyse et les résultats de l’équipe de recherche UAF sur la base de ses
modélisation par éléments finis et simulation de la réponse structurelle du WTC 7 aux charges d’incendie.
2.1 Aperçu du processus
2.1.1 Outils logiciels et utilisations
L’équipe de recherche a utilisé AUTOCAD pour créer une géométrie virtuelle pour chaque étage et une représentation en trois dimensions du bâtiment de 47 étages basée principalement sur les dessins de montage.
Nous avons ensuite importé les données AUTOCAD dans ABAQUS  et SAP2000  et les avons utilisées pour modéliser les
l’encadrement des étages aux 12e et 13e étages dans chaque programme, tandis que SAP2000 a été
utilisé pour modéliser tous les étages pour lesquels nous avions des plans. Pour assurer la précision et
cohérence des résultats des modèles, nous avons comparé les résultats de la modélisation à deux étages
ABAQUS et SAP2000 en appliquant des charges structurelles et thermiques horizontales. Ensuite, nous avons développé
Modèles non linéaires ABAQUS des connexions. Nous avons ensuite utilisé ABAQUS et SAP2000 pour
évaluer les dommages causés par l’incendie à l’ossature des étages 12 et 13. Les éléments de câblage pour les poutres et
des poutres et des éléments de coque pour les dalles de béton ont ensuite été utilisés pour simuler l’interaction entre
le sol en béton, les poutres et les poutres utilisant à la fois ABAQUS et SAP2000. Au total, les 47-
Le modèle SAP2000 de l'histoire comportait 39 978 joints, 44 507 éléments de cadre et 7 832 éléments de surface. le
nombre d'éléments de cadre SAP2000 pour les étages 12 et 13 seulement était de 2 026 et le nombre de
éléments de la zone était 4 390. En plus d’utiliser des éléments en fil métallique pour la charpente en acier, nous avons examiné
les caractéristiques de dilatation du sol et la réponse en utilisant des éléments solides ABAQUS (discutés dans
Chapitre 3).
2.1.2 Description générale de l'étudesoumis à des tests logiques basés sur des "what-if (s)". Le plan de recherche que nous avons formulé est présenté
au dessous de:
Étape 1: Formuler un plan de contrôle de la qualité;
Étape 2: Recueillez toutes les données techniques disponibles.
Étape 3: Préparez une simulation de construction construite à l'aide d'AUTOCAD en trois dimensions.
Étape 4: Déterminez le centroïde pour les étages 12 et 13;
Étape 5: Importez la géométrie du bâtiment (données AUTOCAD) dans ABAQUS et SAP2000;
Étape 6: Examiner les propriétés mécaniques et thermiques des matériaux de construction, notamment:
une. Les propriétés mécaniques de l'acier à des températures modérées et élevées,
b. Les propriétés thermiques de l'acier,
c. Le type d'agrégat probable pour les sols en béton sur le chantier, et
ré. Les propriétés thermiques du béton, une fois le type d'agrégat établi;
Étape 7: Examiner l’influence des détails de l’installation en acier de construction sur la réponse structurelle,
comprenant:
une. Les connexions pour les poutres et les poutres, ainsi que les poutres et les colonnes, en utilisant
ABAQUS,
b. La dilatation thermique du système de plancher, en utilisant ABAQUS,
c. Un système de plancher non composite sans frottement d'interface entre le sol en béton
et membres de soutien;
ré. Un système de plancher non composite avec frottement entre le sol en béton et
membres de soutien;
e. Un système de plancher partiellement composite;
F. Un système de plancher composite; et
g. L’efficacité des connecteurs de cisaillement installés au niveau des poutres et des poutres ainsi que
la résistance des poutres et des poutres sans connecteurs de cisaillement lorsqu’elles sont soumises à
charge d'incendie.
Étape 8: Préparez un modèle informatique SAP2000 en 3 dimensions pour simuler le bâtiment en acier érigé.
Avant d’évaluer les modes de défaillance susceptibles de conduire à l’effondrement de cette
bâtiment, nous avons effectué des contrôles de qualité en simulant des effondrements progressifs
systèmes de construction en acier utilisant à la fois ABAQUS et SAP2000.
L’étude a été menée par une équipe de trois membres composée de deux doctorants: les étudiants qui
ont depuis obtenu leur diplôme (Feng Xiao et Zhili Quan) et un professeur en tant que chercheur principal
(J. Leroy Hulsey). À l'automne 2016, le Dr Feng Xiao a obtenu un doctorat et a pris un poste de recherche
dans le Mississippi à la fin de l’année, réduisant l’équipe de recherche à deux membres.
Nous avons commencé cette étude en élaborant un plan de contrôle de la qualité pour que tout fonctionne, en particulier, tous les détails qui pourraient affecter nos résultats - seraient examinés scientifiquement et

page 24

soumis à des tests logiques basés sur des "what-if (s)". Le plan de recherche que nous avons formulé est présenté
au dessous:
Étape 1: Formuler un plan de contrôle de la qualité;
Étape 2: Recueillez toutes les données techniques disponibles.
Étape 3: Préparez une simulation de construction construite à l'aide d'AUTOCAD en trois dimensions.
Étape 4: Déterminez le centroïde pour les étages 12 et 13;
Étape 5: Importez la géométrie du bâtiment (données AUTOCAD) dans ABAQUS et SAP2000;
Étape 6: Examiner les propriétés mécaniques et thermiques des matériaux de construction, notamment:
a. Les propriétés mécaniques de l'acier à des températures modérées et élevées,
b. Les propriétés thermiques de l'acier,
c. Le type d'agrégat probable pour les sols en béton sur le chantier,
d. Les propriétés thermiques du béton, une fois le type d'agrégat établi;
Étape 7: Examiner l’influence des détails de l’installation en acier de construction sur la réponse structurelle,
comprenant:
a. Les connexions pour les poutres et les poutres, ainsi que les poutres et les colonnes, en utilisant
ABAQUS,
b. La dilatation thermique du système de plancher, en utilisant ABAQUS,
c. Un système de plancher non composite sans frottement d'interface entre le sol en béton
et membres de soutien;
d. Un système de plancher non composite avec frottement entre le sol en béton et
membres de soutien;
e. Un système de plancher partiellement composite;
f. Un système de plancher composite; et
g. L’efficacité des connecteurs de cisaillement installés au niveau des poutres et des poutres ainsi que
la résistance des poutres et des poutres sans connecteurs de cisaillement lorsqu’elles sont soumises à
une charge d'incendie.
Étape 8: Préparez un modèle informatique SAP2000 en 3 dimensions pour simuler le bâtiment en acier érigé.
Avant d’évaluer les modes de défaillance susceptibles de conduire à l’effondrement de ce
bâtiment, nous avons effectué des contrôles de qualité en simulant des effondrements progressifs avec des
systèmes de construction en acier utilisant à la fois ABAQUS et SAP2000.

Dernière modification par Mariflo (10-09-2019 21:26:21)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#18 10-09-2019 21:30:45

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Nouvelle entrevue de Richard Gage par Jason Bermas en cette veille du 18eme anniversaire des attentats du 11 septembre 2001

Richard Gage Talks About 18 Years Of Deception!
https://www.youtube.com/watch?v=TO3t3sr3vPo

Hors ligne

 

#19 10-09-2019 22:45:06

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6659

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Hors ligne

 

#20 11-09-2019 16:16:30

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2717

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Informations intéressantes, Bush doit rire un peu moins la.


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#21 30-09-2019 23:35:17

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Ha! Je crois qu'ils vont essayer de faire du millage là dessus maintenant que l'étude de l'université d'Alaska est sortie.
Pour éviter que le bâtiment 7 ne tombe sur le côté et fasse encore plus de dommages dans Manhattan,ils auraient décidé la même journée  de le faire tomber...Larry doit être content.  ''Let"s pull-it!''   Ils appellent ça maintenant une implosion contrôlée 9/11 Bombshell: CNBC Anchor Says Building 7 a 'Controlled Implosion' https://www.youtube.com/watch?v=gNIzC4a … e=youtu.be
On imagine que pendant que tout s'écroulait autour d'eux en ce matin du 11 septembre 2001,ils ont tout bonnement décidé d'envoyer des gars installer des explosifs  aux bons endroits pour que les colonnes du bâtiment 7 cèdent toutes en même temps pour ne pas nuire à la reprise économique de New York.

Les cafards tentent par tous les moyens de se sauver de la lumière projetée  par le rapport Alaska-Fairbank et çà devient de plus en plus intéressant.big_smile

Hors ligne

 

#22 04-10-2019 11:45:43

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

https://www.ae911truth.org/news/584-ric … nniversary

Traduction Google :

Richard Gage et Ted Walter récapitulent un anniversaire historique du 11 septembre
Ne manquez pas cet épisode de 9/11 Free Fall!
Lors du premier épisode de la chute libre du 11 septembre qui a suivi l'anniversaire du 11 septembre de cette année, Richard Gage et Ted Walter de AE911Truth se sont joints à l'animateur pour un récapitulatif de tout ce qui s'est passé, y compris la publication du rapport révolutionnaire de l'étude UAF WTC 7 et d'AE911Truth.  réunions avec 17 bureaux du Congrès.

Nous vous invitons à écouter ou à lire l'interview sur AE911Truth.org.

Toute cette très intéressante interview, pleine d’informations, à été retranscrite. Je vais donc recopier la traduction brute de Google de cet entretien.

Andy: AE911Truth a connu plusieurs semaines occupées et vous avez presque envie de vous reposer. Mais nous allons lancer le monde de l’après-11 septembre pour cette année, comme je l’appelle, c’est-à-dire le monde de l’anniversaire du 11 septembre, avec la portée majeure que nous avons suivie jusqu’à présent dans le monde. mois passé. Et nous avons eu beaucoup de choses. Et toi et Ted étiez ici [avant l'anniversaire] pour parler de ce qui allait arriver. Nous allons parler de ce qui s'est passé. Richard, commencez par nous dire pourquoi, cette année, cet anniversaire était si important à vos yeux.

Richard: Eh bien, nous avons eu la libération de quelques boulets de canon majeurs, je les appelle, dans notre arsenal, à utiliser contre le mur du déni - le déni de la vérité du 11 septembre. Et l'une d'entre elles était l'étude de 300 000 $ sur quatre ans du bâtiment 7, une analyse par éléments finis. Et cela a été fait par l'Université de l'Alaska et il a été publié le 3 septembre. Et ce fut un accord extraordinaire pour nous parce que nous y travaillions pendant quatre ans. Et tout à coup, hé, c'est fini. C'est comme si ce boulet de canon avait été relâché dans le monde de l'ingénierie et de l'architecture, ainsi que dans les médias et beaucoup de gens travaillaient sur cette étude, qui s'achève par la manière dont l'incendie n'aurait pas pu détruire ce bâtiment. Nous parlons bien sûr du bâtiment 7, un gratte-ciel de 47 étages qui s'effondre après que les témoins ont entendu l'explosion de l'après-midi du 11 septembre, de manière uniforme, de manière symétrique et symétrique, en moins de sept secondes, exactement de la même manière. d'une démolition contrôlée classique.

Et bien sûr, l'histoire officielle dit que le feu a détruit ce bâtiment. Et le rapport Hulsey, que nous appelons également le rapport Alaska, que nous appelons également le rapport UAF - nous en avons beaucoup de noms -, mais ce rapport vient tout juste de faire oublier le rapport NIST. Le NIST est l'Institut national des normes et de la technologie, chargé par le Congrès d'expliquer ces effondrements au peuple américain. Non seulement il a conclu que l'incendie n'aurait pas pu causer l'effondrement de ce bâtiment, mais il nous a même montré ce qui aurait pu être responsable - c'est-à-dire quel ensemble de comportements dans le bâtiment avait dû se produire pour qu'il tombe de la façon dont nous avons tous vu dans les vidéos. Et, bien sûr, cela revient à supprimer, presque instantanément, toutes les colonnes du bâtiment. Qu'est-ce qui peut faire ça, Andy?

Andy: Je suppose que ce serait une démolition contrôlée.

Richard: C'est une bonne idée. Je pense que c'est vrai. Je veux dire, nous parlons de suppression instantanée des colonnes de base suivie une seconde plus tard par les colonnes extérieures. Oui, le feu ne fait pas cela - en particulier les quelques petits feux dispersés que nous avons vus dans ce bâtiment.

Andy: C'est vrai. Comme je l’ai dit lors de la dernière émission, l’étude de l’Université de l’Alaska a révélé que la plupart des personnes qui écoutaient cette émission avaient été intuitives: regarder le World Trade Center 7 s’écrouler, sachant immédiatement que le feu ne pouvait pas causer cela à un acier. -haut, 47 étages, droit, symétrique, ne se produit que si vous avez placé l'explosif au préalable. Les personnes qui ne détournent pas les yeux de ce fait le savent intuitivement et examinent ensuite les preuves. Mais maintenant, nous avons ce rapport qui expose, qui marque notre approbation à ce que nous disons. Et les pouvoirs en place auront du mal à les ignorer. C'est pourquoi je l'aime tellement. Ted, même question, à votre avis, pourquoi cette année, pourquoi est-il si important de frapper fort cette institution avec cette information maintenant?

Ted: Eh bien, je pense que le deuxième boulet de canon auquel Richard faisait allusion lorsqu'il a déclaré que nous libérions un certain nombre de boulets de canon contre le mur de négation du 9/11 Truth est l'émergence récente du quartier des pompiers de Franklin Square et de Munson en tant que voix New York, appelant à une nouvelle enquête sur les événements du 11 septembre. Comme le savent nombre d’auditeurs de cette émission, le 24 juillet, Franklin Square Munson Fire District, les cinq commissaires qui supervisent ce district ont adopté à l’unanimité une résolution demandant une nouvelle enquête. Ils soutenaient la grande enquête en cours dans le Lower Manhattan, ouverte par le procureur américain du district sud de New York, Geoffrey Berman, et appelaient également toutes les autres entités gouvernementales à ouvrir leurs propres enquêtes. dans les événements du 11 septembre.

Depuis que cela s'est passé - vous savez, ce n'était pas un coup unique. Ils ont poursuivi leurs efforts et ils sont extrêmement actifs. Et leur objectif pour les deux prochaines années, par exemple, est de rassembler tous les services d'incendie de l'État de New York et au-delà pour qu'ils rejoignent leur appel à une nouvelle enquête. Et donc ce qui était si spécial à propos de cet anniversaire du 11 septembre, c’est que leur porte-parole principal, le commissaire Christopher Gioia, nous a rejoints à Washington, DC. Comme de nombreux partisans le savent, nous sommes allés à Washington, DC ces dernières années. Nous avons fait pression pour que le Congrès présente et adopte la loi sur les enquêtes du Bobby McIlvaine World Trade Center, qui créerait un comité restreint dans l'une ou l'autre des chambres du Congrès chargé de réexaminer la destruction des trois tours du World Trade Center. Cette fois, nous avons ajouté beaucoup de munitions à cette campagne, ramenant la commissaire Gioia à D.C. pour qu'elle se joigne à nous.

Il y avait aussi le président de la Commission, Joseph Torregrossa, était censé venir nous rejoindre. Comme certains le savent peut-être, il a été, avec Gioia, le premier intervenant quelques semaines après le 11 septembre. Et aujourd’hui, il souffre d’extrêmes effets sur sa santé en respirant les toxines mortelles qui étaient présentes après le 11 septembre. Donc, il n'a pas pu venir, malheureusement. Néanmoins, nous avions évidemment le commissaire Gioia, Richard Gage, ainsi que tous les membres de notre personnel à AE911Truth, ainsi que Bob McIlvaine et Helen McIlvaine, parents de Bobby McIlvaine, qui a été tué le 9/11 par une explosion alors qu'il entrait dans le hall de la tour nord. Ensuite, David Meiswinkle, président du comité des avocats pour l’enquête sur le 11/9, avec lequel nous sommes partenaires l’année dernière, ces trois dernières années, a également contribué à faire avancer ce dossier sur le plan juridique.

Et ainsi, tous ces gens se sont réunis pour l'anniversaire à Washington, DC vraiment pour capitaliser et envoyer le signal encore plus loin, amplifier le message de Franklin Square et du district d'incendie de Munson qu'il est temps pour une nouvelle enquête, et que l'incendie le service approche, et ils vont croître dans les années à venir au point où le Congrès n'a plus le choix - en particulier la délégation de l'État de New York - n'a d'autre choix que de défendre une nouvelle enquête au Congrès. Et donc c'était très spécial pour cette raison, et je suis sûr que beaucoup de personnes se sont mises à l'écoute. Si vous n'avez pas encore vu la conférence de presse, je pense que c'est une heure très puissante de discours par tous les gens que je viens de mentionner. Je vous encourage à visiter notre site Web AE911Truth.org et à regarder ces discours. Richard résume très bien les conclusions de l’étude UAF World Trade Center 7. David Meiswinkle donne une excellente mise à jour sur les efforts actuels du comité des avocats, y compris le dépôt récent d'un procès en mandamus contre le procureur américain afin de demander au procureur américain de divulguer des informations sur l'état d'avancement de l'enquête du grand jury initié l'année dernière. Ainsi que de très beaux et poignants discours de Bob McIlvaine et Christopher Gioia.

Andy: Absolument. Et nous allons parler de cette conférence de presse un peu plus en profondeur, parler un peu en coulisses parler ici sur la série. Je veux cependant m'assurer que nous abordons les présentations qui ont eu lieu dans les deux universités, car nous en avons parlé lors du dernier épisode et je veux que les partisans présents aient une mise à jour. Tout cela a commencé le 3 septembre à l’University of Alaska Fairbanks. Il y avait un lien, un flux en direct de la présentation de Leroy Hulsey. Si vous ne l'avez pas regardée, beaucoup de gens ont saisi la vidéo et l'ont mise sur YouTube. En fait, pendant mes deux semaines de congé de Free Fall pour faire le travail d'anniversaire, j'ai mis l'une de ces vidéos YouTube sur la page d'accueil de Free Fall. Donc, il disparaîtra probablement au moment de la diffusion de cette émission, mais vous pouvez toujours aller sur YouTube en tapant «Leroy Hulsey WTC 7 study» et je suis sûr que cela vous parviendra. Mais Richard, donnez-nous votre impression de ce premier événement, la présentation à l'UAF.

Richard: Oui. Le professeur Hulsey, avec qui je viens de parler, m'a dit qu'il avait ses étudiants là-bas et qu'il leur demandait de donner leur avis. Et il a reçu d'excellents commentaires de sa part pour l'aider à simplifier encore davantage cette présentation, de sorte que ceux qui ont simplement besoin d'une vue d'ensemble puissent en prendre connaissance, et ceux qui veulent entrer dans les détails - des détails fascinants, en passant - peuvent obtenir cela aussi en approfondissant. Par exemple, il a parlé des hypothèses du NIST. Le NIST a formulé toute une série d'hypothèses qui étaient totalement fausses. Maintenant, j'appellerais ces frauduleux. Il n'utilise pas ce genre de langage dans son rapport ou dans sa présentation du 3. Mais le NIST, par exemple, a rendu le mur extérieur du bâtiment 7 dans le coin nord-est infiniment rigide, ce qui a forcé la dalle de béton soumise à la charge thermique du feu à se déplacer vers les ascenseurs. Pourquoi est-ce important? Parce que toute la théorie du NIST est que cette poutre a été retirée de son siège sur cette colonne 79, ce qui lui a permis de tomber. Ensuite, ils ont échoué sur neuf étages successifs, ce qui a permis à la colonne 79 de se déformer, puis l’intérieur du bâtiment s’est effondré.

Eh bien, le professeur Hulsey révèle cinq ou six omissions structurelles majeures, en plus des données d'entrée artificielles, comme pour le mur extérieur. Le NIST omet de raidisseurs sur la ceinture qui l’auraient empêché de tomber des roulements. Il montre que le NIST omet les statistiques qui lieraient la poutre au sommet de la plaque. Il explique qu'ils omettent d'autres composants structurels essentiels, tels que les plaques latérales de la colonne 79, qui auraient empêché cette poutre de se déplacer n'importe où. Donc, ce n'est que le début. Alors ce qui est fascinant dans ce que le professeur Hulsey a révélé ce jour-là, c'est qu'il a pris toutes ces hypothèses inexactes du NIST et les a tout de même intégrées à son modèle. Il a dit: "D'accord, est-ce que je peux faire tomber le bâtiment?" modélisant réellement les hypothèses du NIST. Et donc, il constate qu'il n'y a aucun effondrement local. Alors il dit: "Eh bien, que dois-je faire pour que ce bâtiment s'effondre?" Alors il sort six colonnes. Et bien entendu, vous supprimez six colonnes et la charge est transférée aux colonnes extérieures. Mais alors il commence à basculer. C’est ce à quoi nous nous attendions: si vous êtes frappé au genou, vous allez tomber dans cette direction. C'est plausible, mais ce n'est pas ainsi que le bâtiment est tombé dans la vidéo. Nous avons 11 vidéos de l'effondrement de ce bâtiment. Alors, il dit: "Eh bien, que dois-je faire pour que cela tombe comme il le fait dans la vidéo?" Il découvre donc qu'il doit supprimer toutes les colonnes - au moins huit étages au départ - les colonnes intérieures suivies une seconde plus tard par les colonnes extérieures. Et puis, par Dieu, le bâtiment tombe exactement comme les vidéos.

Voilà donc ce qui est fascinant dans cette étude et son architecture. Les données d'entrée, etc., sont complètement ouvertes. Les gens peuvent l'examiner. Contrairement aux données du NIST, qui sont une boîte noire, elles ont en fait répondu à une demande de la Freedom of Information Act. "Nous ne pouvons pas vous fournir ces données. Cela pourrait compromettre la sécurité publique." Eh bien, mon Dieu, il est certain que la sécurité du public est mise en péril si nous refusons cette information à ceux d'entre nous qui sommes des architectes et des ingénieurs chargés de garantir cette sécurité publique. Donc, je suis vraiment enthousiasmé par la publication du 3 septembre à l’Université d’Alaska à Fairbanks et par le travail réalisé par le professeur Hulsey, car nous allons le diffuser un peu partout aux États-Unis et dans le monde entier lors de ce commentaire public. période au cours des deux prochains mois.

à suivre...

Dernière modification par Mariflo (04-10-2019 18:39:57)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#23 04-10-2019 18:27:28

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

suite:

Andy: J'aime la façon dont vous l'avez signalé, Richard. Le Dr. Leroy Hulsey a pris toutes les hypothèses du NIST, l'a essayé et ne parvient toujours pas à faire échouer le bâtiment. On se demande ce que le NIST a fait s’ils réussissaient même à faire tomber le bâtiment. Je veux dire, en ce qui concerne les données d'entrée qu'ils ne divulgueront pas, je ne veux pas spéculer, mais j'aimerais savoir comment ils en sont arrivés à leurs conclusions, si le Dr Hulsey ne pouvait même pas accepter toutes leurs suppositions sauvages, toutes leurs hypothèses inexactes, et obtenir le même résultat. La révélation à la fin qu'il lui faudrait enlever huit étages de colonnes puis des colonnes extérieures une seconde plus tard pour faire descendre le bâtiment exactement comme nous l'avons vu, on peut le voir dans la vidéo, dans les animations, juste là. UAF a conclu que le témoin avait dit que c'était impossible.

Donc, cela a été présenté à UAF, la vidéo est là-bas. Nous avons eu un autre événement à Berkeley. Et, Ted, je vais vous laisser présenter cet événement, puis je vous en donnerai une mise à jour, car je suis le seul à participer à la série actuellement. Mais, Ted, raconte à notre public ce qui s’est passé le 5 septembre à UC Berkeley.

Ted: Bien sûr, Andy. Tout d’abord, je voudrais juste faire un bref commentaire sur le moment où vous avez parlé du basculement de l’immeuble, afin que tous les membres de la communauté, en particulier les ingénieurs et les architectes, comprennent en quoi consiste cette partie de l’étude. , et je vais vous donner en quelque sorte la description du profane. Ce que se passait là-bas, ce que simulait le Dr Hulsey, c’est la façon dont le NIST dit que le bâtiment a échoué, c’est que vous avez commencé par perdre quelques colonnes principales, en commençant par une, puis deux autres, du côté est du bâtiment. , à l'intérieur du bâtiment. Et qu’une fois que ces colonnes principales ont échoué, la rangée suivante de colonnes de minerai a échoué, ainsi que la rangée suivante et la rangée suivante. L’équipe du Dr Hulsey a constaté que si vous supprimez ces trois colonnes principales, il ne se passe plus rien dans le bâtiment, vous ne faites que supprimer ces trois colonnes principales.

Alors ils ont dû y aller - là-bas, vous ne pouvez pas faire fonctionner le scénario NIST. Ils devaient passer à l'étape suivante et supprimer la rangée suivante de colonnes centrales vers l'ouest. Ce qu’ils ont trouvé, c’est que lorsque vous supprimez ces six colonnes principales, ce qui commence réellement à arriver au bâtiment, c’est - parce que ces colonnes se trouvent du côté est du bâtiment - toutes les colonnes du périmètre, du côté sud-est du bâtiment, ces colonnes commencer à devenir surchargé. Ces colonnes échouent et lorsque ces colonnes échouent, vous commencez à avoir plus d'échecs dans tout le bâtiment. Mais comme toutes ces défaillances se produisent initialement dans la partie sud-est du bâtiment, le bâtiment finit par basculer. Donc, avant même de pouvoir accéder à toutes les colonnes principales échouant d'est en ouest, affirme le NIST - avant même d'aller aussi loin, au point que toutes les colonnes principales ont échoué et que l'extérieur se trouve là comme une coquille creuse Selon le NIST, avant de pouvoir aller aussi loin, si vous commenciez à perdre ces colonnes centrales du côté est du bâtiment, celui-ci échouera, il va basculer vers le sud-est.

Et c'est ce à quoi vous vous attendez lorsque le gratte-ciel perd beaucoup de colonnes dans une zone donnée du bâtiment. Cela va tomber asymétriquement - la même chose que Richard et tant d'autres parlent depuis 18 ans. C'est pourquoi vous voyez dans certaines de ces simulations, le bâtiment basculer vers le sud-est.

Il existe une autre simulation où le bâtiment bascule vers le sud-ouest. C’est en fait là que M. Hulsey a simulé, en retirant toutes les colonnes principales en même temps pour voir quel effet cela pourrait avoir sur le bâtiment. Et parce que le bâtiment a une forme trapézoïdale - ce qui signifie qu’il est asymétrique et qu’il a moins de colonnes de support sur le périmètre, du côté sud - et parce qu’il simule avec certaines de ces colonnes extérieures séparées les unes des autres à la suite des débris, elles obtiennent le bâtiment. basculer vers le sud-ouest. Encore une fois, c’est le genre de comportement que l’on pourrait s’attendre d’un bâtiment à subir, par exemple, un certain degré de défaillance structurelle et de perte de colonnes.

L'idée d'un bâtiment qui tombe directement dans son empreinte - je veux dire, vous pouvez essayer un million de façons différentes. Je pense que le Dr Hulsey a découvert que peu de choses pouvaient le faire, mis à part l'effondrement quasi simultané de toutes les colonnes du bâtiment, qui commençaient par le noyau puis les colonnes extérieures environ une seconde plus tard. Je voulais donc clarifier cela.

Je pense que la présentation du 5 septembre a eu lieu deux jours après la publication du rapport à Berkeley, au Faculty Club sur le campus de l’Université de Berkeley. Kamal Obeid et Roland Angle, tous les ingénieurs présents sur notre conseil d'administration, étaient également présents, de même que plusieurs autres ingénieurs qui travaillaient avec diligence avec AE911Truth depuis plusieurs années. D'après ce que j'ai compris, nous avons eu une poignée d'étudiants du programme d'ingénierie de Berkeley, ainsi que de nombreux autres architectes et ingénieurs intéressés dans la région, des supporters. Et je ne vais pas décrire comment cela s'est passé, car vous étiez là-bas, alors écoutons-le. Mais je pense que c'était vraiment bien que le Dr Hulsey y soit allé et ait donné cette présentation sur le campus de Berkeley. Comme tout le monde le sait, AE911Truth a été fondé à Berkeley, dans la région de la baie de San Francisco. Il était donc important que nous ayons invité le Dr Hulsey à faire cet exposé. Et je pense que les ingénieurs présents, les étudiants présents, ont beaucoup profité de cette présentation. Et c’était formidable d’avoir le Dr. Hulsey pour faire ce voyage et faire cette présentation.

Andy: C'est vrai. C'était en fait la première fois que je rencontrais le Dr Hulsey en personne. C'était donc un grand honneur de faire cela et une excellente journée. Et je considère cet événement comme un succès. Je pense que nous avions un public raisonnablement rempli. Nous avons eu beaucoup d'ingénieurs dans l'auditoire. Certains étudiants sont venus, certains très passionnés.

Maintenant, juste une divulgation complète, je me suis vu confier le devoir d'aider les gens à entrer, car quand Leroy Hulsey parlait, nous ne voulons pas du bruit extérieur dans le couloir. Il y avait un autre événement à travers le hall. Nous avons donc dû fermer la porte mais quelqu'un pourrait arriver en retard. J'étais donc dans le couloir à regarder la porte et à aider les gens s'ils arrivaient en retard. Mais je suis venu au cours de la période de questions et le Dr Hulsey a donné à peu près le même exposé qu’à UAF. Mais le Q & R était vraiment intéressant, car il y avait des étudiants très passionnés et il y avait même un étudiant - je ne l'identifierai pas par son nom - mais il était obsédé par cette présentation selon Kelly, notre COO, qui était présente. dans la pièce. Il y a eu beaucoup de va-et-vient et un vif intérêt de la part d'un noyau de jeunes.

Pendant que je me trouvais dans le couloir, les étudiants revenaient d’événements de l’industrie de l’assurance et beaucoup d’entre eux étaient présents. Ils avaient de la nourriture. Mais ils viendraient en pensant que nous sommes une industrie de l’assurance ou affiliée à celle-ci. Je préciserais pour eux qu'ils ne l'étaient pas. Mais je leur parlerais du bâtiment 7. Et beaucoup d’entre eux ont dit qu’ils en avaient déjà entendu parler et qu’ils manifestaient un intérêt sincère, même s’ils se dirigeaient vers une classe ou quelque chose d’autre. Et puis j'ai deux amis qui en parlent. Un enfant n'avait pas entendu parler du bâtiment 7 auparavant et l'autre l'a entendu et ils ont commencé à en discuter tout de suite. J'ai donc fait du travail de proximité dans le couloir. Mais un événement très réussi et très utile, là-bas.

Et, Richard, je veux savoir, je veux dire, avons-nous terminé? Allons-nous faire appel à d'autres universités? Et sommes-nous disposés à faire des présentations dans d'autres universités?

Richard: Absolument. Nous allons demander à nos 3 000 architectes et ingénieurs qui ont adhéré à notre pétition, bien sûr, d'exiger une nouvelle enquête, de mener cette étude à leur - 128 pages - à transmettre au doyen de leur école locale où ils sont venus Demandez-leur de l’analyser, de le commenter et d’inviter notre équipe de projet sur la diligence raisonnable à venir faire une présentation de l’étude à l’université. Le professeur Hulsey est lui-même lié à des commentaires qui ont commencé à arriver et il doit produire le rapport final en janvier. Mais nous voulons également envoyer l'étude à toutes les universités d'ingénierie du pays. Et nous allons en parler très bientôt. Nous allons également essayer d'envoyer des courriels et de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour en faire tout un plat - parce que, voici une étude universitaire à architecture ouverte - ce n'est pas une boîte noire - il en a conclu que le NIST, qui était responsable de l'histoire officielle de l'effondrement de ce bâtiment, que personne n'achète une fois qu'ils ont vu les vidéos de l'effondrement de ce bâtiment, ils savent que celui-ci n'a pas été détruit par un incendie. Et donc voici l'étude définitive qui réfute cette pièce par pièce, tire le tapis de dessous.

Et les bâtiments - pourquoi le bâtiment 7 est-il important? Le bâtiment 7 a été le troisième gratte-ciel à s’être effondré le 11 septembre. Les tours jumelles, plus connues, sont à la base de la guerre globale et du terrorisme. Nous avons perdu 6 500 milliards de dollars grâce à cette guerre mondiale et à la terreur, qui a également porté atteinte à nos libertés civiles et les a démantelées, par le biais du Patriot Act, du Military Commission Act, etc. Nous avons envahi deux pays et plus de pays ont été envahis depuis, mais en commençant par l'Afghanistan et l'Irak. Deux millions de personnes ont été tuées. Tout cela remonte aux Twin Towers, mais les gens sont souvent trop endommagés pour évaluer clairement les éléments de preuve contenus dans les Twin Towers, car nous avons été sous le choc et la crainte de ce jour-là. Mais lorsque nous leur montrons le bâtiment 7 et ce qui s’est réellement passé là-bas, ils ont l’esprit ouvert. Selon le récit officiel, personne n'est mort au bâtiment 7. Nous ne sommes donc pas traumatisés par les traumatismes que nous subissons en ce qui concerne les tours jumelles et tout le monde peut voir instantanément qu'il s'agit d'une démolition contrôlée. Et l’étude le prouve tout simplement aux universitaires qui ont tendance à être plus ouverts à ce type d’information. Ils sont curieux, ils ne peuvent s'empêcher de regarder une bonne analyse par éléments finis. Nous l'avons donc à leur donner. Et nous pensons que cela va bouleverser le secteur de l’architecture et de l’ingénierie. C'est donc ce dont nous allons parler, Andy.

Andy: Exactement, ne peut pas se détourner d'une bonne analyse par éléments finis. J'aime ça. Un peu de lecture avant le coucher. Alors, Richard, tu es allé à New York. Et, en fait, Ted était aussi à l'événement. Mais c’était un événement du comité des avocats. Il y avait beaucoup de bons orateurs, des orateurs bien connus et la communauté de la vérité là-bas. Parlez-nous de cela et dites-nous aussi de quoi vous avez parlé lorsque vous parliez là-bas.

Richard: C'était un événement le 7 septembre, samedi, à New York. 250 personnes ont rempli l'église unitarienne. Nous avons été invités à prendre la parole et, avec, je pense, cinq ou six autres personnes, dont Gary Null, Bill Binney, qui n’ont pas pu venir à cause d’une maladie, d’une chirurgie. Mais [Kirk] Wiebe a été mis à sa place, qui a fait un excellent travail en fournissant un contexte pour le secret et la surveillance du peuple américain. Gary Null a également parlé avec beaucoup d'éloquence. Et David Meiswinkle du comité des avocats, parlant de ces poursuites qui vont être utiles pour renforcer la transparence du procureur américain à propos du grand jury, qu'il est obligé de forcer à examiner les preuves dont nous parlons depuis 12 ans maintenant chez Architects & Engineers pour 9/11 Truth.

Nous avons également eu Chris Gioia, qui, comme Ted l’a mentionné, n’a été qu’un pionnier dans le domaine des pompiers, en tant que marine qui vient de prendre d'assaut ce déni de la vérité du 11 septembre. Il travaillera pour que toutes les associations de pompiers et les districts de lutte contre les incendies se joignent à lui pour demander une nouvelle enquête. Et nous sommes tous excités à ce sujet.

J'ai annoncé la publication de l'étude Hulsey dans mon exposé et les preuves initiales, comme nous l'avons souligné ici, au sujet de la démolition contrôlée du bâtiment 7. Donc, tout cela fonctionne très bien ensemble - ces discours à New York. et j'étais vraiment très heureux de présenter pour la première fois, par moi-même, l'étude de l'Université de l'Alaska. Je sais que Ted était là aussi. Et qu'as-tu pensé de l'événement, Ted?

Ted: Je pensais que l'événement était fantastique. Comme vous l'avez mentionné, beaucoup de gens là-bas, beaucoup d'énergie positive. Je dois féliciter le comité des avocats et d’autres pour avoir organisé un événement de cette envergure. Et je pense aussi uniquement à cause de tous les développements positifs survenus au cours des derniers mois, au cours de la dernière année, je pense que cela a également joué un rôle dans cette évolution. Et il y avait tellement de sujets de discussion et de mise à jour, qu'il s'agisse de nos efforts, du comité des avocats ou de certains de ces conférenciers extraordinaires comme Gary Null et Mark Crispin Miller.

Je pensais que c'était la première fois que nous voyions Christopher Gioia prendre la parole lors d'un événement en dehors des auspices de Franklin Square et du Munson Fire District. Et son discours était, c'était juste ahurissant, fondamentalement. C'était beau et urgent. Et sa capacité à exprimer l’aspect moral de ce combat dans lequel nous sommes tous engagés est vraiment inspirante et à couper le souffle. Et je suis juste ravi et profondément reconnaissant que lui-même, ses collègues et d'autres membres de cette communauté se joignent à ce combat et le transmettent à leur propre communauté.

Et, Richard, je pensais que votre exposé traitait de la plupart des preuves dont vous avez discuté dans le passé, mais que l’intégration des conclusions de l’étude UAF était très efficace, très succinct. Le clou dans le cercueil, vraiment. Nous avons évidemment tellement de preuves, les preuves sont accablantes, tout va dans la même direction. Mais la raison pour laquelle nous avons entrepris de financer cette étude de modélisation informatique par des ingénieurs de l’University of Alaska Fairbanks était de donner un aperçu impartial de la manière dont vous simuliez différents types de charges dans ce bâtiment et de ce qui pouvait provoquer son effondrement. et les résultats de cette recherche impartiale servent de clou au cercueil. Il n'y avait plus aucune question et la seule chose qui empêcherait quiconque de voir l'évident aujourd'hui est le déni. Et cette étude aidera énormément des millions de personnes. À terme, je pense, des millions de personnes auront surmonté ce déni. Et donc vous voir là-bas, présenter l’étude était - surtout après les quatre années de surveillance et de travail acharné que nous y avons mis, collecter des fonds pour le faire - c’était très gratifiant pour moi - et je suis sûr que vous, il présentant cette recherche.

à suivre...


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#24 04-10-2019 18:32:01

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

suite:

Richard: Et nous avons Ansgar Schneider qui est également apparu lors de mon discours par Skype en Allemagne. Il s’était vu refuser l’entrée aux États-Unis. Voici un physicien et un mathématicien qui a été invité à prendre la parole devant l’Association pour l’ingénierie des structures de ponts dans ce pays. Et il a eu un discours très éloquent, simple - simple pour les mathématiciens, et une partie du reste s’est un peu égaré - mais en 10 minutes, il a montré exactement la fraude du rapport du NIST, qui s’appuyait sur Zdenek Bazant, qui après le 11 septembre, a soumis un document détaillé dissimulant l’effondrement. Et, ici, Ansgar Schneider a montré que cette équation mathématique était totalement erronée. C’était donc une occasion fascinante pour lui de parler en direct aux États-Unis après avoir été refusé par notre gouvernement, le département de la Sécurité intérieure, je suppose, qui ne l’aurait pas laissé entrer dans le pays. Et nous ne connaissons toujours pas les vraies raisons de cela.

Mais je tiens également à dire que Mick Harrison, de l'avocat, était présent. Commission d'enquête sur le 11/9. Nous avons eu Bob McIlvaine, qui a également pris la parole. Bob a perdu son fils, Bobby, et il a inspiré la loi Bobby McIlvaine. Et puis, Mark Crispin Miller était extraordinaire à New York, journaliste et professeur de journalisme. Il vient d’être fantastique et concentré sur les médias et sur la corruption de nos médias qui ont refusé de faire rapport sur le crime du siècle. Et puis Rachel Hughes, bien sûr, première intervenante chez Ground Zero.

Andy: C'est vrai. Très bon événement de ce que j'entends. Et je suis content que Richard ait pu parler là-bas. Et maintenant, je veux m'assurer que nous mettons tout en place. Il y a tellement de choses à dire que je ne sais pas comment nous allons nous en tenir, mais passons à la conférence de presse de D.C.

Maintenant, Ted en a parlé tout au début, nous en avons eu l’impression. Richard, résume-nous ce qui s'est passé là-bas au National Press Club. Et, bien sûr, nous voulons que nos partisans sachent que nous avons une vidéo sur AE911Truth.org. Et c'est bien d'en entendre parler, mais il vaut mieux le voir par vous-même. Alors, Richard, prenez la parole.

Richard: Oui, définitivement. Tout le monde doit aller sur le site Web et vérifier cela. Il y a quatre conférenciers au National Press Club, la plus prestigieuse occasion de prendre la parole devant les médias. Nous avions Fox News là-bas et de nombreux autres médias. Et Chris Gioia a commencé en uniforme et vient de faire un plaidoyer passionné pour l'annonce de sa campagne, Justice pour 9/11 Heroes. Et nous étions tous à la limite de nos sièges alors qu'il expliquait ce qui l'avait tellement attiré. Je veux dire, voici un premier intervenant qui vivait ce jour-là sur la pile et qui se trouvait à proximité ou aurait même pu voir le bâtiment 7 s'effondrer. Je ne me souviens pas s'il l'a réellement vu. Ted, va clarifier cela.

Mais j’ai eu l’occasion de parler après lui et d’annoncer à nouveau l’analyse par éléments finis du bâtiment 7, publication de cette importante étude universitaire de 128 pages. J'étais juste honoré de présenter ceci.

Bob McIlvaine a parlé de ses expériences et a également tenté de révéler la vérité sur ce qui est arrivé à son fils ce jour-là, alors qu'il entrait dans la tour nord. Il a été soufflé dans les explosions, ce qui est typique des blessures qui ont conduit à sa mort. Et pourtant, les explosions ne font pas partie des histoires officielles ici. C’est pourquoi Dave Meiswinkle a expliqué à tous à la fin de la conférence pourquoi il poursuivait à nouveau le procureur américain - pour le forcer à nous dire exactement comment il progressait dans le respect de la loi, l’obligeant ainsi à former un grand jury spécial. Donc, dans l’ensemble, je pense que nous étions tous très excités. Nous avons ensuite interviewé plusieurs fois les représentants des médias, puis nous sommes partis en direction de Capitol Hill.

Andy: C'est vrai. Et j’ai été très impressionné par le discours de Dave Meiswinkle. Je vais vous dire quoi: je ne voudrais pas être contre-interrogé par lui. Il est très dramatique et très puissant. Et tout le monde a fait un excellent travail ce jour-là.

Et quelque chose que je veux juste noter. Richard a mentionné qu'il y avait un média lors de cet événement. Et, Ted, je veux que vous commentiez ceci. Fox News est arrivé. Ils sont venus avec leurs caméras, ils ont déroulé toutes les cordes, ils ont monté les caméras et ils ont eu des images, je suppose, en effectuant tout ce travail. Mais autant que je sache, ma famille a regardé Fox News toute la journée et toute la nuit pour essayer de faire un reportage sur ce qui s’est passé là-bas au National Press Club avec AE911Truth, et ils n’ont vu aucune couverture. Nous n'avons pas encore trouvé de couverture. Ted, je veux juste avoir votre avis sur ce développement.

Ted: Eh bien, je suppose que je n'ai pas grand chose à dire. À part cela, je pense qu'il y avait trop de vérité dans cette pièce pour que Fox puisse la diffuser.

Richard: Ouais.

Andy: Exactement. Exactement. Mais c’est la raison pour laquelle les personnes de ce public sont si importantes. Je veux dire que c’est vraiment un mouvement mondial de personnes qui ont été appelées à agir de leur propre instinct et de leur propre ambition de voir la justice rendue. Donc, nous ne pouvons pas abandonner et nous ne pouvons pas nous fatiguer. Nous devons continuer à diffuser cette information. Nous comptons sur l'auditoire pour nous aider à faire passer ce message et à faire le travail que les médias d'entreprise ne font pas pour le peuple américain. Et on se souviendra de vous pour cela aussi quand cette vérité sera révélée.

Très bien, parlons de Capitol Hill. Temps fort. Ceci est ma partie préférée de chaque anniversaire que nous avons fait au cours des deux dernières années. Tout d’abord, je tiens simplement à remercier les excellents bénévoles qui se sont présentés vers 13 heures. Kelly David, notre chef des opérations, était chargée de charger les volontaires de distribuer des paquets à chaque bureau situé dans les bâtiments du Congrès de chaque côté. Tous les bureaux ont été touchés. En fait, lorsque je suis allé à une réunion du Congrès, j'avais l'un des paquets et le membre du personnel a déclaré qu'ils en avaient déjà reçu un plus tôt dans la journée. Donc, certaines personnes sont arrivées avant moi, ce qui est très bien, tout simplement génial. Mais, Richard, informez notre public de ce que nous avons fait dans les halls des bâtiments du Congrès et de tous les bureaux du Congrès, en rencontrant nos représentants.

Richard: Oui. Grâce à ces volontaires de la région de Washington, DC, nous savons maintenant que les 535 congressistes ont tous reçu le paquet que nous avons livré. Cela incluait la loi Bobby McIlvaine. Cela comprenait notre pétition réclamant une nouvelle enquête, signée par 3 000 architectes et ingénieurs. Il comprenait des éléments de preuve concernant la destruction des tours jumelles et du bâtiment 7, ainsi qu'une lettre de Christopher Gioia expliquant pourquoi il faisait ce qu'il faisait et pourquoi il ne s'arrêtera pas tant qu'ils n'auront pas présenté la loi Bobby McIlvaine et jusqu'à ce que le grand jury ait été choisi. le procureur américain.

Donc, notre rôle spécifique - nous avions une douzaine de rendez-vous, et il nous a fallu trois équipes pour toutes les couvrir. Mais j’ai eu l’occasion unique de parler avec le représentant de l’Iowa, Steve King, qui, malheureusement, est actuellement en difficulté à cause de remarques controversées. Mais je l'ai trouvé très attentif aux preuves. Et c’est une expérience unique pour nous, car nous avons parlé à des aides et à des représentants. Mais il y a eu quelques expériences - et Ted, et Andy en a deux à partager - mais Steve King examinait les preuves, par exemple, la photo des Twin Towers lors de son explosion. Il a dit: "C'était comme une cascade! Cela ne ressemble en rien à un effondrement!" Ce qui bien sûr m'a donné l'occasion d'expliquer que des profilés en acier de construction de quatre tonnes ont été éjectés latéralement à une vitesse de 80 milles à l'heure, atteignant 600 pieds dans toutes les directions, entraînés par d'épais nuages ​​de fumée blanche. Oui, il y a ta cascade! La preuve de thermite, sur laquelle il a posé une question précise. "Bien, d'où ça vient?" "Qui fait ça?" La nano-thermite, en particulier. Il était profondément intéressé. Je vais donc le suivre, tout comme son électeur, qui lui a déjà écrit une lettre le remerciant de s'être entretenu avec nous en son nom. Cette Iowan, un partisan de AE911Truth. Bob McIlvaine l'a également impressionné par son histoire personnelle, qui ouvre toujours le cœur de ces congressistes. C'était donc un moment fort de mes rendez-vous là-bas.

Andy: J'ai trouvé que tout le monde était attentif. Tout le monde a pris des notes, au moins lors de mes réunions. Je vais parler de mon expérience, de certaines de celles que je devais consulter car - avant tout, nos supporters sont vraiment formidables. Je veux dire, nous avons lancé un appel à l'action pour organiser ces réunions, et c'était comme un vendredi noir Walmart. Je veux dire, tellement de partisans écrivaient aux membres du Congrès, je savais que j'allais avoir un mois occupé quand je regardais ma boîte de réception le matin après la publication de ce bulletin. C'est une bonne chose. C'est ce que je veux. Et nous avions tellement de rendez-vous que nous devions diviser les équipes. Je suis allé en couvrir certains moi-même.

Et en fait, j'ai rencontré Vicky Hartzler, membre du Congrès, et son personnel. Elle est une représentante du Missouri. Et je considère que c'est une réunion réussie. Non, je n'ai pas eu l'engagement de faire passer la loi Bobby McIlvaine. Mais elle était également attentive. Elle a posé des questions. Je pourrais dire que c'était peut-être la première fois qu'elle rencontrait cette information. Nous connaissons donc tous cette expérience lorsque nous entendons parler du bâtiment 7 pour la première fois, que le récit officiel de ce qui est arrivé à ces trois tours n’a aucun problème, la première fois qu’il ya trois tours au lieu de deux. Nous savons à quoi cela ressemble et la plupart d’entre nous ne voulons donc pas faire de commentaires immédiatement. Elle a dû partir un peu tôt pour faire vœu par terre. J'en ai fini avec son employé et j'avais imprimé un exemplaire de l'étude du bâtiment 7, car j'aime bien avoir simplement des documents de référence lorsque je voyage pour l'un de ces événements. Je n'avais qu'un exemplaire dans mon sac et j'ai décidé de le donner à Vicky Hartzler avec son bureau. Je viens de prendre la décision de le faire sur place. Je prévois donc de faire un suivi avec eux également. Mais je pensais que c'était une femme très gentille. Et j'ai l'impression que nos informations étaient à tout le moins respectées et écoutées là-bas. Nous verrons donc ce qui se passe là-bas.

Nous avons assisté à des réunions avec des représentants, des membres du personnel, tout au long de la semaine, car ce n'était pas seulement le 11. C'était les 12 et 13 et je pensais que beaucoup de ces interactions s'étaient bien déroulées. Je suis allé avec certains d'entre eux avec Ted aussi, alors je vais laisser Ted commenter certains d'entre eux. Ted, tu avais ton propre groupe et tu as vu beaucoup de bureaux. Parlez-nous donc de votre expérience de cette semaine.

Ted: Oui, donc comme Andy, cette partie de nos efforts pour cet anniversaire a été très gratifiante pour moi. Et comme je l'ai dit, nous avons dû former quelques groupes afin de couvrir toutes les réunions que nous avons eues. J'étais dans un groupe, c'était en quelque sorte l'axe New York-New Jersey-Philadelphie, où il y avait moi de New York, le commissaire Gioia de Long Island, Dave Meiswinkle du New Jersey et Helen McIlvaine nous ont rejoints. Et les McIlvaines vivent à Philadelphie.

Nous nous sommes donc concentrés sur un grand nombre de membres du Congrès de New York. Nous avons rencontré le bureau de la sénatrice Kirsten Gillibrand. Nous avons rencontré trois autres représentants de la région de New York, dont Kathleen Rice, représentante de Christopher Gioia, représentant le quartier des pompiers de Franklin Square Munson, ainsi que le membre du Congrès Suozzi. Il est un district voisin de ce district où se trouve Franklin Square. Et puis un membre du Congrès que je pense que la plupart des gens connaissent bien ces jours-ci, la membre du Congrès Alexandria Ocasio-Cortez. Nous avons également rencontré son bureau. Nous avons également rencontré une poignée d'autres personnes que j'ai rencontrées avec Andy et Kelly David le lendemain.

Je dirais que dans l'ensemble, je pense que ce que les partisans ont fait pour organiser la rencontre en vue d'organiser ces réunions était incroyable. Ils nous ont simplement préparé le terrain pour que nous puissions y participer et avoir des conversations vraiment, vraiment enrichissantes, comme celles que nous n’avions pas encore eues au cours des deux dernières années. Nous avons eu de bonnes conversations ici et là au cours des deux dernières années. Mais cette année, trois fois plus qu'un charme, cela a largement dépassé ce que nous avions fait ces dernières années en termes de conversations vraiment productives.

En gros, je veux juste parler un peu de certains des matériaux que nous avons apportés là-bas. Nous avions une lettre de Christopher Gioia, qui était vraiment importante, et dans les paquets, tous portaient le genre d'enveloppe Franklin Square et Munson Fire District. De plus, le matériel généré par tous nos efforts au cours des deux derniers mois a été extrêmement efficace. Nous y sommes allés avec la loi Bobby McIlvaine, dont nous faisons la promotion depuis deux ans, et nous leur avons remis la loi Bobby McIlvaine. Elle porte une photo de Bobby sur le devant et vous leur avez immédiatement ouvert le cœur. Ensuite, nous avons distribué le résumé de l'étude UAF WTC 7 à toutes les personnes rencontrées, c'est-à-dire la couverture et le résumé.

Avec un résumé d'une page du sondage YouGov que nous avons commandé à tous nos sympathisants qui ont fait un don au cours du dernier mois, il a été possible. Il s’agissait d’un sondage relativement court, que nous avons effectué par le passé, mais cela fait quelques années que vous montrez aux gens - comme c’est un sondage en ligne, vous pouvez montrer aux gens l’effondrement du bâtiment 7, expliquez-leur que ce bâtiment est tombé en fin d'après-midi le 11 septembre et demandez-leur quelle est, à leur avis, la cause la plus probable: "Etes-vous sûr qu'il a été détruit à cause d'une démolition contrôlée?" "Vous vous en doutez, mais vous n'êtes pas Bien sûr? »« Ou pensez-vous que c'était un incendie ou êtes-vous sûr que c'était? » Depuis cinq ans, ils sont encore plus en notre faveur, à savoir une majorité de deux ans et demi ou de trois contre un qui voit l'effondrement soit suspect, soit sûr qu'il en soit ainsi. démolition contrôlée, comparé à une très petite minorité qui soupçonne ou est sûre qu’il s’agit d’un incendie. Vous leur demandez ensuite: "Êtes-vous plus enclin à à croire les critiques qui disent que c’était des explosifs qui ont abattu le bâtiment? Ou êtes-vous plus enclin à croire que le gouvernement qui dit que l'incendie au bureau a réduit le feu? "Et vous avez la même marge déséquilibrée: environ 50% des répondants disent croire les critiques, c'est-à-dire nous et environ 20%, ils croient que le gouvernement Vous leur demandez alors: "Seriez-vous en faveur d'une nouvelle enquête?" Nous obtenons une marge de 3 contre 1, 48% déclarant qu'ils soutiennent ou soutiennent fortement l'enquête, ce qui représente environ la moitié et la moitié, par rapport à 15%, soit une infime minorité de 15% qui se disent opposés à une nouvelle enquête.

Et vous avez donc cela en main avec l'abrégé de l'étude UAF. Et, c'est comme ça que les membres du Congrès ont besoin de voir. Ils ont besoin de voir que s’ils défendaient soudainement cette question, et que la vidéo du bâtiment 7 était vue plus largement, qu’au plus 15% des habitants du pays seraient opposés à ce qu’ils font. Et la grande majorité serait d'accord ou du moins indifférente et incertaine. Mais alors, pour avoir cette main dans la main - et ensuite, si un membre du personnel est assis à cet endroit, vous leur montrez la vidéo du bâtiment 7, puis vous dites: "Ceci est la vidéo que toutes les personnes qui ont participé à l'enquête ont regardée." Et vous avez une majorité de 3 contre 1 qui dit: "Cela ressemble à une démolition contrôlée." Lequel pensez-vous? Et tout de suite, le membre du personnel - vous vous sentez soudainement fous de penser que c’est un incendie, c’est ce que tout le monde devrait ressentir s’ils pensent que les incendies ont détruit ce bâtiment. Et ensuite, vous associez cela à une étude de modélisation informatique de quatre ans selon laquelle il est impossible que les incendies l’atténuent.

Et, je vais simplement dire ceci, je pense que tout le monde a compris lors de ces réunions que nous étions sérieux et qu’ils nous prenaient très au sérieux. Et nous voyons un réel chemin à suivre pour y arriver, pour faire adopter la loi Bobby McIlvaine ou quelque chose de similaire dans les prochaines années. Ce n'est que le début, il faut beaucoup plus de réunions, beaucoup plus de pression de la part du public. Il faut que les services d’incendie de l’ensemble de l’État de New York s’impliquent. Mais il y a une voie à suivre et ce n'est pas nécessairement la longue voie que nous craignons tous.

à suivre...


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#25 04-10-2019 18:37:13

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

suite:

Andy: Non, je suis sorti de cet espoir. Et c’était génial d’avoir Richard, toute l’équipe, parce que nous sommes tous géographiquement, la plupart d’entre nous sont géographiquement situés dans différents endroits du pays. Et quand nous nous réunissons, nous faisons de très bonnes choses. Et vous amenez les volontaires dans tout leur travail, en distribuant ces paquets, cela devient excellent.

Et je veux aussi faire un compliment rapide, crier aux membres de notre personnel et à la famille du personnel qui devait nous aider à préparer ce paquet. Nous ne pensons pas à ce genre de choses ou ne les mentionnons pas lorsque nous parlons de nos activités de proximité. Mais pour avoir ces paquets, nous avons dû mettre physiquement les papiers dans les enveloppes, et ce n’est pas une mince tâche. Nous avons passé toute une nuit ici à transformer ce bureau en une usine et beaucoup de gens ont travaillé très dur cette nuit-là. Je veux donc les féliciter. Je sais que l'un d'entre eux écoute l'émission en ce moment. Il écoute chaque semaine.

Je tiens donc à mentionner cela aussi, Ted. Nous avons fait quelque chose que nous n'avions pas annoncé et que nous allions faire quand nous étions là-bas, concernant les comités de surveillance et des sciences. Voulez-vous présenter brièvement cette sensibilisation à notre public?

Ted: Oui, parce que les gens peuvent faire quelque chose pour faire une différence. Et ce n’est que l’un des nombreux moyens que nous allons préconiser auprès du Congrès pour qu’il agisse ici.

Nous avons publié un avis, je pense que c'était la veille du 11 septembre, demandant aux supporters de contacter à la fois le Comité de surveillance de la Chambre et le Comité scientifique de la Chambre, leur demandant de tenir une audience ou d'enquêter sur la différence entre le rapport UAF WTC 7. et le rapport NIST WTC 7. Pour les personnes qui suivent cette question de très près depuis de nombreuses années, vous vous souviendrez peut-être que le Comité scientifique de la Chambre est le comité qui a tenu de nombreuses audiences sur l'enquête du NIST World Trade Center, où vous avez déjà vu le NIST. Le réalisateur, Shyam Sunder et d’autres personnes rendent compte des résultats de l’enquête du NIST. Ce comité supervise directement le NIST, un institut national de normalisation et de technologie. Et nous croyons que ce comité a une responsabilité directe une fois que le rapport final, le rapport final UAF WTC 7, a été publié d’ici la fin de l’année pour tenir une audience et examiner comment une autre université de ce pays, des ingénieurs d’une autre université, arriver à une conclusion si radicalement différente de celle du NIST. Et nous aimerions voir cette audience inclure le Dr Hulsey. Nous aimerions voir cette audience inclure le Dr Shyam Sunder du NIST et d’autres responsables à la fois de l’enquête du NIST et de l’étude UAF. Et nous faisons la même demande du comité de surveillance de la Chambre, qui est le principal comité d'enquête de la Chambre des représentants

Et donc nous avons envoyé ce message. Je suis sûr que des dizaines, voire davantage de personnes, ont contacté ces comités au cours de la semaine dernière. Nous avons également arrêté chacun des membres de chacun de ces comités et leur avons envoyé une lettre de Richard leur demandant de faire exactement ce que je venais de décrire. Et avec cette lettre, nous avons inclus le résumé de l'étude et le sondage YouGov, le résumé d'une page que je viens de mentionner également.

Et c'est un matériau vraiment puissant. Je veux dire, je pense que c’est - pour les personnes qui n’ont pas examiné cette question dans le passé, qui l’examinent pour la première fois dans ces bureaux du Congrès, il y a probablement beaucoup de révélation, de réflexion, peut-être un peu dissonance cognitive - heureusement pas trop - qui se passe, et les gens commencent vraiment à regarder cela sérieusement pour la première fois.

Et ainsi, nos partisans à travers le pays: A) Vous pouvez contacter directement le Comité scientifique de la Chambre ou le Comité de surveillance de la Chambre. Si vous visitez notre site Web, AE911truth.org/justice, il s'agit de la page que nous avons pour la loi Bobby McIlvaine, mais vous trouverez également des informations sur les contacts avec ces deux comités, le comité scientifique de la Chambre, le comité de surveillance de la Chambre. Vous pouvez également consulter les membres de ces comités. Et il y a environ 40 membres du Congrès dans chaque comité. Ce ne sont donc pas de petits comités. Vous voyez donc qui fait partie de ces comités et, s’il s’agit de vos contacts en tant que membre du Congrès, appelez-les, écrivez-les aujourd’hui, demain, cette semaine, bientôt. Demandez-leur de revoir le rapport provisoire. Ils ont déjà reçu la lettre de notre part, alors ils devraient l'être. Mais ce sont les pressions publiques, les chiffres, qui amènent ces personnes à vraiment agir. Et c'est donc la clé. Tous ceux qui écoutent cela peuvent jouer un rôle, que ce soit à appeler les comités eux-mêmes - si votre représentant ne siège à aucun de ces comités, vous pouvez toujours appeler le comité, leur demander de consulter le rapport - et si l'un des vos membres ou vos membres font partie de ces comités, veuillez les appeler ou les écrire.

Andy: Absolument. Et en général, je termine cette série par une sorte de dernière pensée, mais il n’ya pas de pensée finale parce que nous sommes toujours au milieu. L'histoire continue, nous avançons et nous n'avons pas fini. Nous avons donc besoin de votre aide pour y arriver. Je pense que nous avons la meilleure chance pour le moment que d’avoir une justice sur cette question. Avec l'étude du bâtiment 7, la loi Bobby McIlvaine Act est prête et attend son départ. Tant de grands passionnés là-bas. Vous avez Chris Gioia qui sort. Vous avez les procès en cours. Je veux dire, c’est une attaque frontale contre le récit officiel, sur le mensonge officiel que nous a donné le NIST. Et nous avons besoin de votre participation là-bas. Et c’est la bataille la plus importante pour la vérité et la justice dans l’histoire américaine.

Alors les gars, nous n'avons plus de temps. Mais je tiens à vous remercier beaucoup - d'abord, pour tout le travail que vous avez accompli au fil des ans, pour tout le travail que je vous ai vu accomplir lorsque nous étions à Washington, DC. Et merci encore pour votre présence au 9/11 Free Fall aujourd'hui..


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#26 04-10-2019 23:39:21

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Merci Mariflo.
Je trouve que Richard Gage fait preuve d'une apparente naïveté,lui qui avait déjà distribué à tous les membres du  Congrès le documentaire 9/11 Explosive Evidence - Experts Speak Out sans réponse de leur part. Lorsque nous en sommes rendus à 18 ans après l’évènement et que rien n'a encore bougé dans les sphères du pouvoir,cela illustre la corruption crasse incrustée partout aux E.U. ainsi que la collusion.Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.Nous ne faisons pas face à un manque d'infos pour résoudre l'énigme des attentats du 11 septembre,mais plutôt à un mur concerté se dressant contre la vérité.Ceci inclut les médias ainsi que les membres du  Congrès américain.Bien sûr que j'adore qu'il y ait eu le dépôt du rapport de l'université Alaska-Faibank,c'est une pièce importante.Et même si les 2 mois pour que les pairs l'étudient ne sont pas complètement écoulés,jusqu'ici,à ma connaissance en tout cas,personne n'est venu le contester,même pas le N.I.S.T.
Mais la vérité n'est pas importante dans ce cas-ci.Seule la force brute couverte par des médias à la solde des instigateurs fera en sorte que cette vérité sera passée à la déchiqueteuse par différentes techniques.D'ailleurs,nous devrions nous préparer à affronter la riposte, car elle sera terrible.Nous devrions aussi penser quels sentiers ils utiliseront pour s'évader de l'évidence,et en faire l'inventaire immédiatement.Nous avons à faire à des tueurs à gages professionnels.Tuer 3000 civils américains gratuitement  sans se faire prendre pendant 18 ans sera la garantie dont ils ont besoin pour récidiver avec assurance.La machine est bien huilée.Même Trump,alors qu'il était dans l'immobilier,avait dit qu'il s’agissait d'une démolition contrôlée,en parlant des tours jumelles.Depuis qu'il est président des E.U.,motus et bouche cousue.C'est tout un indice pour la suite des choses.

Dernière modification par kidkodak (04-10-2019 23:43:43)

Hors ligne

 

#27 05-10-2019 10:34:41

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1728

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Très brillant Kidkodak !
Merci pour cette analyse lucide face à ceux qui bêlent encore pour la réouverture d'une enquête honnête, forme particulière de l'assistanat. Oui, le monde des Bisounours est depuis longtemps terminé et le commentaire du post précédent donne une juste idée de l'avenir des démarches en cours.

Les salauds ont toutes les cartes en main, ce qui ne veut pas dire qu'il faille tout arrêter, mais plutôt admettre cette réalité et définir une nouvelle ligne de recherche en tenant compte !

Hors ligne

 

#28 05-10-2019 23:00:39

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

La riposte de 2001 n'était pas une riposte mais faisait partie intégrale du plan.
Les lanceurs d'alertes John Kiriakou et Thomas Drake(interviewés par Ben Swan) nous en glissent un mot(en anglais). https://www.youtube.com/watch?v=j6Qn94X … e=youtu.be  (nouveau lien)
Toujours dans la veine des techniques visant à mettre en cage tout le monde dès 2001,Jason Bermas nous parle ici de l'expansion fulgurante des techniques biométriques dès 2001.(en anglais aussi)
Rien trouvé la dessus en francais. https://www.youtube.com/watch?v=U4bkeNF-2A0

Dernière modification par kidkodak (05-10-2019 23:19:18)

Hors ligne

 

#29 06-10-2019 19:35:34

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

kidkodak a écrit:

Merci Mariflo.
Je trouve que Richard Gage fait preuve d'une apparente naïveté,lui qui avait déjà distribué à tous les membres du  Congrès le documentaire 9/11 Explosive Evidence - Experts Speak Out sans réponse de leur part. Lorsque nous en sommes rendus à 18 ans après l’évènement et que rien n'a encore bougé dans les sphères du pouvoir,cela illustre la corruption crasse incrustée partout aux E.U. ainsi que la collusion.Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.Nous ne faisons pas face à un manque d'infos pour résoudre l'énigme des attentats du 11 septembre,mais plutôt à un mur concerté se dressant contre la vérité.Ceci inclut les médias ainsi que les membres du  Congrès américain.Bien sûr que j'adore qu'il y ait eu le dépôt du rapport de l'université Alaska-Faibank,c'est une pièce importante.Et même si les 2 mois pour que les pairs l'étudient ne sont pas complètement écoulés,jusqu'ici,à ma connaissance en tout cas,personne n'est venu le contester,même pas le N.I.S.T.
Mais la vérité n'est pas importante dans ce cas-ci.Seule la force brute couverte par des médias à la solde des instigateurs fera en sorte que cette vérité sera passée à la déchiqueteuse par différentes techniques.D'ailleurs,nous devrions nous préparer à affronter la riposte, car elle sera terrible.Nous devrions aussi penser quels sentiers ils utiliseront pour s'évader de l'évidence,et en faire l'inventaire immédiatement.Nous avons à faire à des tueurs à gages professionnels.Tuer 3000 civils américains gratuitement  sans se faire prendre pendant 18 ans sera la garantie dont ils ont besoin pour récidiver avec assurance.La machine est bien huilée.Même Trump,alors qu'il était dans l'immobilier,avait dit qu'il s’agissait d'une démolition contrôlée,en parlant des tours jumelles.Depuis qu'il est président des E.U.,motus et bouche cousue.C'est tout un indice pour la suite des choses.

Et nanard d'approuver !

très brillant Kidkodak !
Merci pour cette analyse lucide face à ceux qui bêlent encore pour la réouverture d'une enquête honnête

Je vous trouve tous les deux trop pessimistes et bien ingrats pour l’ensemble du travail orchestré par Richard Gage depuis des années. Et ne me dites pas que je suis "bisnounours" ! Avez-vous bien lu et bien estimé à sa juste valeur l’ensemble de son œuvre jusqu’à aujourd’hui ?  Car depuis ce documentaire sans réponse de 9/11 explosive evidence, il y a du nouveau.

Kidkodak a écrit :

Richard Gage fait preuve d'une apparente naïveté,lui qui avait déjà distribué à tous les membres du  Congrès le documentaire 9/11 Explosive Evidence - Experts Speak Out sans réponse de leur part. Lorsque nous en sommes rendus à 18 ans après l’évènement et que rien n'a encore bougé dans les sphères du pouvoir,cela illustre la corruption crasse incrustée partout aux E.U. ainsi que la collusion.Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.Nous ne faisons pas face à un manque d'infos pour résoudre l'énigme des attentats du 11 septembre,mais plutôt à un mur concerté se dressant contre la vérité.

Tu oublies les nouveaux « boulets de canon » lancés par Gage et son équipe et les districts de pompiers.

Extrait de la traduction :

l'étude UAF de 300 000 $ sur quatre ans du bâtiment 7
nous y travaillions pendant quatre ans
Non seulement il a conclu que l'incendie n'aurait pas pu causer l'effondrement de ce bâtiment, mais il nous a même montré ce qui aurait pu être responsable - c'est-à-dire quel ensemble de comportements dans le bâtiment avait dû se produire pour qu'il tombe de la façon dont nous avons tous vu dans les vidéos. Et, bien sûr, cela revient à supprimer, presque instantanément, toutes les colonnes du bâtiment. les pouvoirs en place auront du mal à les ignorer.
le deuxième boulet de canon auquel Richard faisait allusion lorsqu'il a déclaré que nous libérions un certain nombre de boulets de canon contre le mur de négation du 9/11 Truth est l'émergence récente du quartier des pompiers de Franklin Square et de Munson en tant que voix New York, appelant à une nouvelle enquête sur les événements du 11 septembre.
leur objectif pour les deux prochaines années, par exemple, est de rassembler tous les services d'incendie de l'État de New York et au-delà pour qu'ils rejoignent leur appel à une nouvelle enquête
et ils vont croître dans les années à venir au point où le Congrès n'a plus le choix - en particulier la délégation de l'État de New York - n'a d'autre choix que de défendre une nouvelle enquête au Congrès.

En ce qui concerne l’étude UAF, les experts peuvent l’examiner sans qu’aucun élément de cette étude ne soit caché contrairement à l’étude du NIST. Et l’étude Hulsey va être relayée par les 3000 ingénieurs pour discussion et également envoyer l'étude à toutes les universités d'ingénierie du pays en attendant la version finale en janvier.
Et surtout Kidkodak et nanard, vous oubliez un argument très important énoncé par Gage et je suis tout à fait d’accord avec lui, Il dit selon la traduction que les gens sont trop conditionnés  par le drame des deux tours WTC1 et 2 et par le Pentagone à cause des morts sur le moment et des très graves conséquences de ces attentats, les guerres qui y sont liées et les libertés publiques. Cela fait partie de la fabrique de consentement. Or le bâtiment 7 est à part !

pourquoi le bâtiment 7 est-il important? Le bâtiment 7 a été le troisième gratte-ciel à s’être effondré le 11 septembre. Les tours jumelles, plus connues, sont à la base de la guerre globale et du terrorisme. Nous avons perdu 6 500 milliards de dollars grâce à cette guerre mondiale et à la terreur, qui a également porté atteinte à nos libertés civiles et les a démantelées, par le biais du Patriot Act, du Military Commission Act, etc. Nous avons envahi deux pays et plus de pays ont été envahis depuis, mais en commençant par l'Afghanistan et l'Irak. Deux millions de personnes ont été tuées. Tout cela remonte aux Twin Towers, mais les gens sont souvent trop endommagés pour évaluer clairement les éléments de preuve contenus dans les Twin Towers, car nous avons été sous le choc et la crainte de ce jour-là. Mais lorsque nous leur montrons le bâtiment 7 et ce qui s’est réellement passé là-bas, ils ont l’esprit ouvert. Selon le récit officiel, personne n'est mort au bâtiment 7. Nous ne sommes donc pas traumatisés par les traumatismes que nous subissons en ce qui concerne les tours jumelles et tout le monde peut voir instantanément qu'il s'agit d'une démolition contrôlée. Et l’étude le prouve tout simplement aux universitaires qui ont tendance à être plus ouverts à ce type d’information. Ils sont curieux, ils ne peuvent s'empêcher de regarder une bonne analyse par éléments finis. Nous l'avons donc à leur donner. Et nous pensons que cela va bouleverser le secteur de l’architecture et de l’ingénierie.

Et cela est primordial car maintenant  ce ne sont  pas seulement les experts qui vont passer à la loupe cette étude mais aussi des millions de gens vont être beaucoup plus réceptifs à cette étude et sortir du déni. Donc il y a un réel et nouvel espoir de voir l’opinion publique faire finalement  pression  auprès de pouvoirs publics.

Voici un extrait de la traduction :

Mais la raison pour laquelle nous avons entrepris de financer cette étude de modélisation informatique par des ingénieurs de l’University of Alaska Fairbanks était de donner un aperçu impartial de la manière dont vous simuliez différents types de charges dans ce bâtiment et de ce qui pouvait provoquer son effondrement. et les résultats de cette recherche impartiale servent de clou au cercueil. Il n'y avait plus aucune question et la seule chose qui empêcherait quiconque de voir l'évident aujourd'hui est le déni. Et cette étude aidera énormément des millions de personnes. À terme, je pense, des millions de personnes auront surmonté ce déni

Nanard conclut :

Les salauds ont toutes les cartes en main, ce qui ne veut pas dire qu'il faille tout arrêter, mais plutôt admettre cette réalité et définir une nouvelle ligne de recherche en tenant compte !

C’est ce que Gage et son équipe demande, ne pas perdre espoir grâce à l’ensemble des éléments nouveaux (que je n’ai pas énuméré dans ce post mais qu’il suffit de lire plus haut) depuis ces deux dernières années et au contraire agir :

Je veux dire que c’est vraiment un mouvement mondial de personnes qui ont été appelées à agir de leur propre instinct et de leur propre ambition de voir la justice rendue. Donc, nous ne pouvons pas abandonner et nous ne pouvons pas nous fatiguer. Nous devons continuer à diffuser cette information. Nous comptons sur l'auditoire pour nous aider à faire passer ce message et à faire le travail que les médias d'entreprise ne font pas pour le peuple américain. Et on se souviendra de vous pour cela aussi quand cette vérité sera révélée.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#30 06-10-2019 21:09:38

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

@Mariflo Soit assuré Mariflo que je serais le plus heureux de voir que les démarches de Gage & Associés  réussissent.Ce que je voulais souligner à grands traits est qu'il manque une dimension à cette démarche.Un peu comme avant le 11 septembre je n'avais aucune idée de ce qu'était une attaque sous faux-drapeau.Et en plus,c'était contre toute les valeurs qu'on m'avaient apprises. Cela a pris du temps pour que je réussisse à l'intégrer.Ce pouvoir qui a pondu le 11 septembre fraie toujours dans les coulisses du pouvoir.Cette dimension est évacuée par Gage et il se promène tout sourire comme si ici il ne s'agissait que de découvrir la vérité...C'est inquiétant.Même que je me pose la question: comment se fait-il qu'il soit toujours en vie,mais bon,ça c'est un autre débat. Mais si tu étais à la place des instigateurs du 11 septembre qui sont toujours en liberté,que ferais-tu pour éviter que la vérité ne les rattrape?

Hors ligne

 

#31 06-10-2019 21:35:22

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Kidkodak a écrit :

Mais si tu étais à la place des instigateurs du 11 septembre qui sont toujours en liberté,que ferais-tu pour éviter que la vérité ne les rattrape?

Et bien si je faisais partie de l’Etat profond ayant participé à la mise en place du 11/9, je serais plus particulièrement inquiet de cette étude UAF pour les raisons indiquées plus haut. Il aurait fallu empêcher qu’elle arrive à terme.  Je chercherais donc maintenant  à limiter son impact d’une manière ou d’une autre. Mais cela ne suffirait pas car les attaques contre la version officielle viennent depuis quelques temps de toute part. Et je redouterais  cet « effet boule de neige ». Je me dirais qu’un assassinat n’y pourrait rien et ne ferait qu’amplifier les doutes et les soupçons de faux-drapeau. Aussi, je demanderais conseil à Kidkodak et à nanard pour trouver une solution ! Mais je ne serais pas du tout optimiste tongue


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#32 07-10-2019 10:14:46

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1728

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Mariflo, les bisounours, c'est fini !!!
Tu serais particulièrement inquiet ? Pourquoi ?
Parce que tu n'est pas a soon of a bitch comme eux, regardes les, ont-ils l'air inquiet tant du 11/9 que de toutes les saloperies que leur shit country répand sur la planète depuis leur création et bien résumé par Straugof dans son bouquin ?
C'est cette dimension que tu sembles incapable de saisir. Ils ne sont pas comme nous et détiennent tous les leviers de commande.

Pour reprendre Kidkodak, si Gage n'a pas plus de soucis, c'est qu'il ne présente aucun danger. Depuis le temps que son mouvement existe, peux-tu me donner une seule avancée significative, pas des effets de manche, un résultat ?
Oui, ses conclusions sont bonnes mais insuffisantes parce que comme dit kidkodak, il n'est pas prêt à faire le pas complémentaire, pas plus que Chomsky et tant d'autres.
Ils parlent en restant dans la non remise en cause du régime pourri qui prévaut aux USA depuis sa création et qui est la cause de tout ça.

On ne peut pas avancer avec un tel blocage, n'oublies pas que jusqu’à il n'y a pas longtemps, ils étaient les maîtres du monde et que la quasi totalité des Étasuniens vivaient très bien le pillage qu'ils faisaient dans les autres pays, tout comme les renversements de pouvoir et autres assassinats, parce que ça leur permettait de mieux vivre et que les autres peuples, ils s'en foutent.
Pour reprendre Straugof (je crois) il vaut mieux être du côté du marteau que de l'enclume !
Ouvres les yeux bonhomme, regardes l'attaque des avocats à New-York qui patine parce que le pouvoir bloque gentiment, que crois-tu qu'il va se passer en Alaska ? Quelques mutations/promotions, des réductions de budgets de recherche pour les plus durs et puis voilà.
Les médias, et pas seulement étasuniens ont posé une chape de plomb sur toutes les informations contraires, pourquoi veux-tu que ça change demain ?
Contrairement à ta réponse d'il y a 2/3 posts, ce n'est pas du pessimisme, c'est du réalisme, la lutte pour la vérité sur le 11/9 ne peut être qu'une infime partie de la lutte pour faire tomber ce danger majeur pour la planète qu'est le pouvoir US.
J'ai encore une chance de me délecter de ce spectacle avant de disparaître !

Dernière modification par nanard (07-10-2019 10:17:23)

Hors ligne

 

#33 08-10-2019 04:22:57

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Mariflo,si tu veux voir comment la riposte de l'état profond et du complexe militaro-industriel se prépare, je t'invite à regarder cette émission de Trunews(07-10-2019) Débute à 2min 45sec..
Ceci fait suite au retrait des troupes de la Syrie commandé par Donald Trump aujourd'hui.Rick Wiles a de plus en plus hâte de connaitre l'identité de celui qui a placé le C4 et la nanothermite dans le WTC le 11 septembre 2001...
Il parle aussi d'une alliance des Démocrates et Républicains pour destituer Trump suite à cette annonce ainsi que d'un possible déclenchement d'une troisième guerre mondiale,rien de moins. L'industrie de la guerre a besoin de la guerre et ses pantins du Congres s'activent à l'entretenir. Le 11 septembre 2001 est la pierre angulaire de toutes les guerres au Moyen-Orient et elles profitent à qui? À qui profite le crime comme dirait Colombo? (Ben oui,c'est encore en anglais,désolé) https://www.youtube.com/watch?v=NQmfXc31s5g

Hors ligne

 

#34 08-10-2019 11:10:35

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

En attendant l’éventuelle guerre mondiale, l’habile équipe de Gage agit: quatre ingénieurs se rendent au congrès de l'ASCE plus tard dans la semaine - avec votre aide (Kidkodak et Nanard)! wink
voir ici
S'il vous plaît donnez généreusement avant minuit ce soir pour que ces quatre ingénieurs puissent dire la vérité au pouvoir lors de la plus grande conférence d'ingénierie de l'année.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#35 08-10-2019 17:19:28

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1728

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Rassures-toi Mariflo, les Étasuniens, non seulement ils n'ont rien dans le froc pour se coltiner à des morceaux comme la Russie ou la Chine, mais en plus, on vérifie actuellement ce que disait Poutine sur leur différentiel d'armement. Outre que leurs Patriots viennent de faire la démonstration en Arabie de leur incapacité , les bombardiers B1 et B2 vont partir au cimetière beaucoup plus tôt que prévu et ils ressortent de vieux B 52 pour prendre la place !!!
On se marre. "nous, quand on fait des armes, c'est pour tuer l'ennemi, les Etats-Unis, c'est pour faire gagner des fortunes au complexe militaro-industriel" qu'il disait le Vladimir.
Dernier exemple savoureux, le F 35 lollollollol, mais j'en ai encore une valise.
La seule chose qu'ils sont aujourd'hui capable d'attaquer c'est un petit pays misérable et mal équipé pour répondre.
Pour en revenir aux gars de Gage, oui, ils vont parler et c'est bien, reste à savoir l'effet que ça va faire sur l'auditoire et surtout sur les médias, c'est là que se situe l'intérêt et ce n'est pas du tout gagné !

Hors ligne

 

#36 08-10-2019 17:54:40

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Bonne chance pour les 4 participants de AE911Truth à la convention de l'ASCE.
Je trouve par contre que l'ASCE ne leur fait pas une grosse publicité.Serait-elle genée de les recevoir? C'est peut-être moi qui cherche mal mais leur présence est difficile à trouver sur le site de l'ASCE.
https://www.asce.org/

Hors ligne

 

#37 09-10-2019 09:10:04

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1823

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Oui ce n’est pas clair !?
La traduction du lien donné plus haut dit ceci (j’ai mis en gras la phrase ambigüe):

Quatre ingénieurs se rendent au congrès de l'ASCE plus tard dans la semaine - avec votre aide!
Faites un don de 20 $ ou plus d'ici minuit et recevez cinq brochures gratuites!
Cher supporter,

Aujourd'hui, c'est votre dernière chance d'aider à envoyer quatre ingénieurs à la prochaine convention ASCE - le premier événement destiné aux ingénieurs civils pour apprendre, partager et mettre en réseau.

J'ai besoin de votre aide pour réunir les 1 500 dollars finaux d'ici minuit ce soir afin que nos bénévoles dévoués disposent des ressources nécessaires pour informer tous les participants à la conférence des éléments de preuve du World Trade Center.

Lorsque vous faites un don de 20 $ ou plus aujourd'hui, nous vous ferons parvenir cinq brochures Project Due Diligence à remettre aux ingénieurs et autres personnes de votre communauté.  En attendant, votre don aidera à couvrir les coûts de notre équipe, notamment les frais d’inscription, les frais de voyage, d’hébergement, de brochures et un lieu à proximité où ils organiseront une présentation.

S'il vous plaît donner généreusement avant minuit ce soir afin que ces quatre ingénieurs incroyables puissent dire la vérité au pouvoir lors de la plus grande conférence d'ingénierie de l'année!

Les 4 ingénieurs iraient ils seulement à proximité des salles de réunion de l’ASCE pour faire une présentation aux quelques ingénieurs voulant bien s’y rendre !?


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#38 09-10-2019 16:28:08

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1728

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Gage et son équipe sont tricards, tant auprès de leurs collègues que des médias. Le système est ainsi fait et tant pis si tes rêves partent en fumée ! hmm

Tant pis et peut-être tant mieux, si cela permet que tu constates enfin que la lutte contre cet ennemi que sont les USA ne peut-être que globale, le 11/9 n'étant qu'une manifestation particulièrement visible et sordide de leur nocivité.

Hors ligne

 

#39 10-10-2019 00:06:37

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

Avec toute l'information ayant paru ces 10 dernières années concernant l'évidente démolition contrôlée des 3 tours,couronné par l'étude récente Alaska-Fairbank,expliquant dans le jargon d'ingénieur que le NIST était complètement dans le champ,n'importe quel ingénieur digne de ce nom ayant la vocation de sa profession,devrait faire entrer par la grande porte le groupe de Gage & Assosciés.Si l'ASCE ne le fait pas, c'est qu'ils ont peur des répercussions contractuelles,ou encore,pour leur sécurité.Quant à leur ''réputation'' ils risquent plus de la perdre que de la protéger face à ce qui s'en vient. Quoi qu'il en soit,le moins qu'on puisse dire est que l'ASCE manque de courage et de vision,car ils savent depuis longtemps.

Hors ligne

 

#40 10-10-2019 00:34:37

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 576

Re: L’université d’Alaska et le Wtc7

La preuve que nous rapprochons du 11 septembre 2001:(traduit par Google traduction)
"Nous sommes entrés en guerre sous un faux prétexte qui est maintenant réfuté"
Trump appelle les guerres américaines "la pire décision" de tous les temps.
Le président Donald Trump a dénoncé les décennies de guerre de l'Amérique au Moyen-Orient - l'Irak en particulier - comme une grave erreur basée sur une ruse,
déclarant ouvertement que Saddam n'avait pas encore de WMDS au moment de l'invasion.Trump a de nouveau eu recours à Twitter pour faire revivre le discours anti-guerre
de sa campagne électorale de 2016, dans une nouvelle tentative de défense de sa récente décision de retirer ses troupes du nord-est de la Syrie.
Cette décision a déclenché un tollé chez les critiques de Trump, qui l’accusaient de trahir la milice kurde soutenue par les États-Unis dans la région, qui est sur le point de faire face à une offensive turque.
https://www.rt.com/news/470533-trump-middle-east-wars/
Trump, pour le moment,ne va pas plus loin que 2003 mais...
Ce serait intéressant de connaitre le nombre d'ingénieurs de l'ASCE ayant participé à la reconstruction de l'Irak via Dick Cheney et Halliburton.smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr