ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#161 27-07-2019 23:20:24

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 512

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Ben coudons,on dirait que la poursuite contre le FBI par le comité des juristes commence à faire effet.
18 ans plus tard,des pompiers commencent à sortir du placard.

Hors ligne

 

#162 28-07-2019 07:52:25

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1719

Re: Action en justice du Comité des Juristes

kidkodak a écrit:

Ben coudons,on dirait que la poursuite contre le FBI par le comité des juristes commence à faire effet.
18 ans plus tard,des pompiers commencent à sortir du placard.

« coudons » ! N’ayant jamais été au Canada, je ne connaissais pas ce mot !
Alors cela veut dire: « Ecoute donc. Ex. Coudon, m’as-tu bien compris ? »

Oui, j’ai trouvé cette info très intéressante, les pompiers en ont « gros sur la patate » et veulent savoir maintenant ce qu’il s’est réellement passé et surtout comment cela s’est passé ! Notamment, ces casernements là sont en phase avec le comité de Juristes et donc persuadés que les tours ont été descendues à l’aide d’explosifs et d’incendiaires pré-implantés, voir en gras dans la « résolution du 11 septembre sur le Franklin Square et le quartier des pompiers de Munso » du post 160.

Dernière modification par Mariflo (28-07-2019 08:05:25)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#163 28-07-2019 16:17:25

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 512

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Ouais,çà commence tellement à se resserrer, soit avec le comité des juristes,l'association des pompiers, et j'ajouterai également l'affaire Epstein qui détient des secrets à faire chanter les puissants,qu'il n'auront pas le choix de déclencher la guerre contre l'Iran pour éloigner nos regards de cette vérité qui dérange.Irak,prise 2.Car peut importe qui sera identifié comme principal responsable des Attentats du 11 septembre 2001,les E.U. auront à faire face à des accusations de complicité et cela aura été jusqu'ici la pire menace de chantage qu'aura eu à subir ce pays baptisé ''land of the free'' .
Mais quel travail médiatique de masse tout de mème,jumelé au département de la ''Justice'', d'avoir su maintenir en place dans la majorité des esprits,pendant 18 ans, la version officielle.neutral
Internet aura permis de fissurer graduellement ce mur. Je m'ennuie de Colombo...

Hors ligne

 

#164 28-07-2019 16:54:32

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1719

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Reste à savoir ce que peut apporter cette résolution de ces deux districts de pompiers ? C’est seulement un soutien à l’action en justice du comité des Juristes. Si, comme espéré, d’autres casernements pouvaient se rallier à cette résolution et pouvaient  in fine influencer le procureur ? J’en doute tout de même un peu !

Dernière modification par Mariflo (28-07-2019 16:56:35)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#165 28-07-2019 23:41:00

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 512

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Mariflo a écrit:

Reste à savoir ce que peut apporter cette résolution de ces deux districts de pompiers ? C’est seulement un soutien à l’action en justice du comité des Juristes. Si, comme espéré, d’autres casernements pouvaient se rallier à cette résolution et pouvaient  in fine influencer le procureur ?

-Çà dépend aussi de l’âge de la retraite.Plusieurs d'entre eux ont perdus des frères au combat cette journée-là,puis ont entendu la V.O. du 11 septembre 2001...  Ceux-là ne pourront se retenir et repartiront en guerre le couteau entre les dents contre les institutions qui ont laissé passer la version officielle,puis remonteront la source jusqu'à sa tête.Et là cà va faire : PACLOW!

Hum,me suis peut-être un peu emporté...

Hors ligne

 

#166 31-07-2019 13:47:09

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 512

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Le video de la résolution :
July 24, 2019 Franklin Square/Munson Fire District Meeting https://www.youtube.com/watch?v=5yDLbgbaxS8

Hors ligne

 

#167 05-08-2019 10:44:45

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1719

Re: Action en justice du Comité des Juristes

https://www.ae911truth.org/news/541-see … pher-gioia

Seeking Justice for 9/11 Heroes: An Interview with New York Area Fire Commissioner Christopher Gioia
Traduction Google :
À la recherche de la justice pour les héros du 11 septembre: un entretien avec le commissaire aux incendies de la région de New York, Christopher Gioia 

On this week's episode of 9/11 Free Fall, host Andy Steele is joined by Franklin Square Fire Commissioner Christopher Gioia to discuss his fire district’s recent passage of a historic resolution supporting a new investigation into events of 9/11.
Traduction Google :
Dans l'épisode de cette semaine de la chute libre du 11 septembre, l'hôte, Andy Steele, est rejoint par le commissaire aux incendies de Franklin Square, Christopher Gioia, pour discuter de l'adoption récente par son district des incendies d'une résolution historique appuyant une nouvelle enquête sur les événements du 11 septembre.

Toute l’interview a été retranscrite en Américain:
Traduction à venir:

Dernière modification par Mariflo (05-08-2019 10:45:36)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#168 05-08-2019 17:08:15

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 512

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Bonne entrevue.

Réussir à éviter d’être enquêté pendant 18 ans, laisse soupçonner que le coupable a déjà ses entrées au cœur du gouvernement américain et a réussit à le faire entrer en guerre au Moyen Orient et déclarer la guerre aux ''conspirationnistes'' qui mettent en doute la Version Officielle.

La question qui tue: mais de qui s'agit-il?

Hors ligne

 

#169 05-08-2019 19:29:27

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1719

Re: Action en justice du Comité des Juristes

traduction Google de l'interview de Christopher Gioia.
https://www.ae911truth.org/news/541-see … pher-gioia


Andrew Steele: Le 24 juillet 2019, le quartier des pompiers de Franklin Square et de Munson, qui supervise un service d'incendie volontaire desservant un hameau de 30 000 habitants, situé juste à l'extérieur de Queens, à New York, a marqué l'histoire en adoptant à l'unanimité une résolution enquête sur les événements du 11 septembre 2001, devenant ainsi le premier organe législatif du pays à le faire.

Nous sommes aujourd'hui rejoints par l'homme qui a présenté cette résolution, Christopher Gioia. Ancien pompier et chef des services d'incendie de Franklin Square et de Munson, il est maintenant commissaire à la supervision de ce service. M. Gioia, bienvenue à l'émission.

Christopher Gioia: Merci beaucoup, monsieur Steele.

Steele: Avant d'entrer dans les grandes nouvelles dont tout le monde parle dans le mouvement, et dans tous les médias alternatifs, nous voulons apprendre à vous connaître un peu plus, alors parlez-nous de vous et de votre carrière.

Gioia: Eh bien, voyons. Je suis présentement dans l'industrie de la construction. Franklin Square Fire Department est un service d'incendie volontaire. Nous sommes composés de personnes de tous les horizons et de tous les métiers. J'ai été à Franklin Square, je suppose, presque toute ma vie. J'ai grandi peut-être à un pâté de maisons de la caserne de pompiers, alors quand je grandissais, je restais assis sur le trottoir et regardais passer les camions de pompiers. J'ai toujours voulu être pompier.

Entre temps, j'ai terminé mes études secondaires et je suis entré dans le Corps des marines. Quand je suis sorti du Corps des marines, je suis rentré en ville et je voulais continuer mon service, car le service des incendies est une organisation paramilitaire, je suis donc allé au service des incendies et j'ai rejoint le service d'incendie local. Je travaille au service d'incendie de Franklin Square / Munson depuis maintenant 32 ans. J'ai gravi les échelons, lieutenant et capitaine. Je suis passé par le bureau du chef. Nous avons trois chefs, un deuxième assistant, un premier assistant, puis vous devenez chef de département. Ce sont des mandats de deux ans.

Puis quelques années passèrent. Nous avons également le service des incendies, composé de cinq commissaires aux incendies, responsables des bâtiments et des terrains, de l’entretien du matériel, des uniformes, etc. En gros, c’est administratif, et vous payez les factures, mais c’est un poste élu, vous devez présenter une pétition et vous porter candidat, et vous devez vous battre contre d’autres personnes, alors vous devez monter une campagne. Alors, quel que soit l'argent, puisqu'il s'agit d'argent public, tout doit être fait conformément à la loi de l'État. Tout doit être voté, et il y a des politiques et des procédures, et tout doit être au sommet et au-dessus.

Nous sommes audités par l'Etat. Nous avons nos propres auditeurs internes. Chaque centime est comptabilisé, et nous courons un navire étroit ici. Je suis commissaire depuis environ trois ans, je suppose. Ce sont des mandats de cinq ans, alors je suis probablement à mi-chemin. Vous perdez la notion du temps. Quand on vieillit, les choses ont tendance à s'estomper un peu.

Steele: Est-ce seulement un terme que vous avez ou êtes autorisé, ou avez-vous le droit de vous représenter, lorsque les cinq années sont écoulées?

Gioia: Vous pouvez vous représenter pour un autre mandat de cinq ans. Vous pouvez en fait rester au bureau. Les quatre autres commissaires sont au pouvoir depuis 10, 15, voire 20 ans. Je suis donc à peu près le nouveau venu. Les autres membres ... Nous avons un autre ancien chef, qui siège également au conseil. Il était chef du département à la fin des années 80 ou au début des années 90. Ce serait en fait le commissaire Malloy. Ensuite, vous avez le commissaire Saltzman, qui est membre de Engine Company Number Three. Vous avez le commissaire Lyons, qui est membre de Engine Company Number Two. Le commissaire Joseph Torregrossa, il est président et membre du groupe Engine Company Number Two.

Vous pouvez courir à nouveau. Un mandat de cinq ans, c'est long, mais si vous y êtes et que vous aimez ce que vous faites, c'est plutôt procédural après ... Pour moi personnellement, après avoir été chef et commissaire, entrer dans le district, c'est en fait un rythme moins agité. Lorsque vous êtes chef, vous répondez à tous les appels et vous êtes sur la ligne de front. En gros, ce sont les commissaires à l’arrière-plan qui paient toutes les factures. C'est beaucoup moins agité. C'est plus détendu. Quand tu vieillis un peu, tu veux être un peu plus détendu.

Steele: Je le comprends moi-même en vieillissant. Crois moi. Parlez-nous maintenant de votre histoire du 11 septembre. Où étiez-vous le jour du 11 septembre et comment avez-vous entendu la nouvelle pour la première fois?

Gioia: Le 11 septembre, je travaillais ... Comme je l'ai dit, je fais de la construction pour gagner ma vie. Je suis un arpenteur en construction. Je travaille pour une grande entreprise de construction. Je travaillais à la construction d'une nouvelle centrale électrique au bord de la rivière, l'East River à Brooklyn, juste au nord du pont de Williamsburg. Je travaillais avec un homme qui travaille dans le nord de l'État de New York. Nous travaillions Nous sommes à moins de trois kilomètres du Trade Center et vous avez une vue spectaculaire sur Manhattan du côté de Brooklyn.

Nous avons entendu cette explosion, moi et mon partenaire, et il a dit quelque chose du genre: «Quelqu'un a-t-il des explosions dans les parages ici?» Parce qu'il savait quel était le son. Il ne s'est pas enregistré, alors nous avons regardé autour de nous et quelqu'un a dit: «Hé, regarde! Le Trade Centre, les Twin Towers, sont en feu. »Nous l'examinions et nous nous sommes dit… Nous le savions déjà assez vite. Nous sommes comme, d'accord, un avion ou un hélicoptère l'a touché. Il y avait suffisamment de fumée et de feu pour que nous puissions voir.

Puis quelqu'un est tombé en panne d'une des remorques et a dit qu'un avion avait heurté la tour nord. Ce fut une journée spectaculaire. C'était juste ce beau ciel bleu. Il n'y avait pas de nuage dans le ciel et c'était ce jour parfait. Je me dis, je suis comme ce type, quel que soit le pilote de l'avion, comment as-tu pu toucher le bâtiment? C'est un temps de vol absolument parfait.

J'ai du matériel d'étude, qui ressemble assez à un télescope, alors nous avons concentré les instruments sur la tour nord et j'ai pu voir l'empreinte de l'avion. Je pouvais réellement tout voir. En regardant cela, nous avions tous l'impression qu'il s'agissait peut-être d'un petit avion à hélice, comme un Piper Cub ou quelque chose du genre, mais rien qu'en regardant les dégâts, c'était comme si vous saviez que c'était quelque chose de plus grand.

Dans l’intervalle, alors, la personne ... Les gens couraient dans tous les sens, ils ne savaient pas ce qui se passait, et tout à coup, nous regardions. Ensuite, de notre point de vue, nous ne pouvions pas voir l’avion venant de l’autre côté, car le deuxième avion qui a percuté la tour sud provenait du côté de la Statue de la Liberté, qui est du côté du New Jersey, et le bâtiment a explosé. soufflé sur le côté, puis tout l'enfer s'est déchaîné. Nous étions comme, nous sommes attaqués, vous savez?

Les gens voulaient juste quitter leur emploi. Moi et mon partenaire, nous étions bouleversés par ce que nous voyions, car nous avions les instruments en place et les gens voulaient voir ce qui se passait. En fait, nous pouvions voir des gens demander de l'aide. Je pouvais voir des gens agiter leurs vêtements par la fenêtre. En fait, j'ai vu la dame qui était perchée au fond du trou d'impact de la tour nord. Je crois qu'elle a été identifiée et qu'elle a finalement été tuée, mais je l'ai vue.

Ensuite, la situation a empiré, car à ce moment-là, des gens ont sauté hors du bâtiment et c’était fini. Je ne pouvais plus le regarder et je devais rentrer chez moi avec ma femme et mes enfants. Mon fils avait à peu près un an. J'ai dit à mon patron. J'ai dit: «Écoute, je sors de là», alors j'ai sauté dans mon camion et nous sommes à peu près… De Brooklyn à ma maison est probablement à peu près à 20 milles, et il faut peut-être environ cinq ou six milles à la Brooklyn Queens Expressway.

Après avoir parcouru environ cinq miles pour me rendre sur l'autoroute, je me suis regardé dans le rétroviseur et tout le ciel de Manhattan situé près des centres commerciaux a été masqué par ce nuage. Je suppose que la tour nord s'est effondrée, mais je ne le savais pas encore. Les gens venaient de s'arrêter sur l'autoroute et tout le monde regardait. J'ai allumé la radio, puis toutes sortes de reportages ont été diffusés. Je viens de rentrer à la maison et je suis rentré chez moi en un temps record. Cela a dû me prendre 15 à 20 minutes, parce que je faisais littéralement 90 milles à l'heure sur l'autoroute pour rentrer chez moi.

Je suis rentré chez moi et j'ai ouvert la porte. Ma femme m'a regardé, et elle s'en va, la tour sud s'est effondrée. Je ne pouvais pas comprendre. Je lui ai dit: «Qu'est-ce que tu veux dire par la tour sud qui vient de s'effondrer?». Je dis: «Qu'est-ce qui est arrivé à la tour nord? le canapé avec ma femme, nous nous sommes assis et avons regardé la télévision. Nous étions juste sous le choc, car il y avait trop à assimiler. Nous nous sommes assis, nous avons regardé, regardé la télévision, et nous avons simplement regardé tout ce qui se passait.

Steele: C'était assez horrible de le regarder à la télévision depuis la Floride, où j'étais à l'époque. Je ne peux pas imaginer rester là à regarder ce que vous venez de décrire dans votre équipement ce jour-là et à le voir. Pour les New-Yorkais, je sais que cela a eu, bien sûr, un impact plus profond, car ils l'ont vécu, à New York et dans les régions environnantes. C'est arrivé juste devant eux. Je comprends que vous avez des amis qui sont décédés le 11 septembre. Voulez-vous nous parler d'eux et de la vie qu'ils ont vécue?

Gioia: Oui, c'est bien ça, Andrew. J'ai perdu trois de mes amis, qui étaient des pompiers de la ville. L'un d'entre eux, Thomas Hetzel, était dans le département ici à Franklin Square. Les deux autres vivaient à Franklin Square et j'étais ami avec eux. J'ai grandi avec le pompier Robert Evans. Nous avions l'habitude de traîner, peut-être au parc. C'était un ami d'école. Ensuite, l’autre pompier, Michael Kiefer, était l’un de ces enfants qui fréquentait la caserne à bicyclette, et il était ... Nous l’appellerions un buff. Il aurait son scanner et il suivrait les camions. Il a grandi et il a rejoint le service d'incendie.

Il entra dans les tours. Il a répondu. Ils ne l'ont jamais trouvé. Je pense qu'ils ont trouvé des morceaux de Bobby. Je parlais à sa sœur l'autre jour. Ils ont en fait récupéré quelques pièces ou fragments d'os. Tom ils ont trouvé dans une cage d'escalier. Il sortait de l'immeuble. J'étais vraiment bon ami avec Tom. J'ai pas mal grandi avec lui. Je suis allé à son mariage. Nous avons fait des choses ensemble et il était un bon ami. Ils étaient tous de bonnes personnes.

Steele: Le 11 septembre s'est passé. De toute évidence, vous avez un lien personnel avec l'événement par le biais de vos amis décédés, des pompiers. Comment avez-vous découvert les preuves du World Trade Center présentées par AE911Truth?

Gioia: Après le 11 septembre, la ville s'est vraiment unie, la ville de Franklin Square. Nous avons ouvert la caserne des pompiers et on a demandé aux gens de déposer des dons, qu’ils puissent en acheter de la nourriture, de l’eau, des vêtements, tout ce dont ils pourraient penser, que nous avons emballé dans un camion, et nous avons en fait à Ground Zero pour donner aux sauveteurs. Un de mes amis des pompiers est un pilote de ligne à la retraite. Il était instructeur à la FAA. Il pilotait tous les types d’aéronefs et connaissait parfaitement les avions à réaction et tout le reste.

L’une des histoires qui nous ont frappés dès le début, et il a même dit cela, est qu’ils ont mentionné que les pirates de l’air avaient éteint le système dans l’avion et que cela empêchait les contrôleurs aériens de les voir. Il disait: "Eh bien, s'ils désactivent cela, cela n'effacera pas la signature radar." Cela m'a toujours semblé étrange, et même incroyable, parce qu'ils disaient: eh bien, ils ne pouvaient pas suivre la trace. avion, mais ce n'est pas vrai.

Cela me restait toujours dans la tête, puis des années passaient et je n'y pensais plus. Pratiquement, nous essayions de remettre nos vies sur les rails, je dirais que pendant la première année, nous avons assisté à de nombreux rassemblements et funérailles pendant une année complète, uniquement des pompiers, des policiers et des civils qui ont été tués. Ce n'était pas un moment agréable. C’était en fait une époque que je ne voudrais vraiment pas trop me rappeler. Je suppose que j'ai refoulé les souvenirs et que c'est un peu brumeux, mais je m'en souviens assez.

Ensuite, nous avons progressivement reconstruit notre vie, et la vie est quasiment revenue à la normale, même si les guerres se poursuivent et que vous avez ... Toutes sortes de choses se passaient, mais les gens l'acceptaient et nous devions déménager sur. Nous avons dû continuer et nous l'avons fait.

Étant dans le secteur de la construction, je parle avec beaucoup de gens. Je parlais avec certaines personnes, nous parlions de la construction de bâtiments et nous avons commencé à parler de la façon dont les tours s'étaient effondrées. Puis l'un des gars avec qui je parlais a dit: «Vous connaissez le bâtiment 7?

Je me suis dit: «Et le bâtiment 7? Qu'Est-ce que c'est? Qu'est-ce que c'était? »Je ne savais vraiment pas grand chose à ce sujet. Je savais qu'un troisième bâtiment avait été détruit, mais au moment où vous regardez ceci, je suppose que j'ai vraiment commencé à regarder les informations quelques jours après le 11 septembre, lorsque Franklin Square a été appelé dans la ville et nous avons dû faire la garde dans une caserne de pompiers de la ville. Nous étions tous collés autour de la télévision et ils continuaient de montrer le bâtiment 7 depuis le centre-ville, comme autour de l'Empire State Building, pour que vous puissiez voir le bâtiment s'effondrer. À l'époque, personne ne se souciait vraiment du bâtiment 7, car tout le monde était plus obsédé par les tours jumelles.

Ensuite, cette personne à qui je parlais, un autre des ouvriers de la construction, disait: «Ouais», dit-il, «ce bâtiment est tombé. Il n’a pas été touché par un avion, et j’en ai de très bonnes photos / vidéos en gros plan. »Il a commencé à me montrer cela, puis sur l’une des vidéos, on pouvait voir les fenêtres s’éteindre, et les fenêtres a soufflé sur plusieurs étages, tous en même temps, puis le bâtiment a gondolé aux deux extrémités, puis le toit ... Le toit s’est effondré au début, puis tout le bâtiment s’est effondré de manière symétrique.

Je suis juste resté là et je l'ai regardé. Je me suis dit: «Vous vous moquez de moi. Où as-tu eu ça?"

Il est comme: «C'est sur le Web. Vous pouvez aller en ligne et apporter des photos de tout cela. "

C'est ce qui a stimulé ma curiosité, alors je suis allé en ligne et j'ai commencé à rechercher des images des effondrements. Je regarde les effondrements, puis je visite différents sites Web. Il y a beaucoup de merde là-bas, et beaucoup de gens ont des théories différentes sur tout, mais cela ne m'intéressait pas. J'étais plus intéressé par la dynamique de l'effondrement.

J'ai regardé le bâtiment 7 dans le gros plan, puis quelqu'un a assemblé, je suppose, quelques photos d'une démolition contrôlée, et ils l'ont mise côte à côte, à côté du bâtiment 7. Ensuite, je regardais ... j'allais à travers les interviews, puis je regardais les reportages. Il y avait eu un reportage de Dan Rather, qui disait qu'il surveillait le bâtiment 7 et que cela lui rappelait une démolition contrôlée.

Je regarde ce bâtiment, et maintenant, du point de vue de la construction, puis du statut de pompier, je me dis "Il y a quelque chose qui cloche dans cette photo, car le feu ne se comporte pas comme ça." Si le bâtiment n'a pas été touché par un avion ... Ils ont dit que les incendies faisaient rage et qu'il n'y en avait pas dans le bâtiment 7. Il y avait des incendies à quelques étages et au moment de l'effondrement, ils avaient à peu près sorti. Il y a eu des dégâts lorsque la tour nord s'est effondrée. D'accord, je comprends, mais le bâtiment se serait effondré du côté endommagé, et ce serait un effondrement asymétrique. Cela n'aurait pas été un effondrement symétrique.

Même si vous regardez la vidéo du bâtiment qui tombe, elle ne s'effondre pas du haut. Vous voyez le toit s'abaisser, mais il commence à s'effondrer par le bas. Je sais depuis la construction que toutes les colonnes de base doivent avoir été coupées en même temps, pour obtenir un effondrement uniforme et symétrique comme celui-ci. Il n'y a pas deux manières de le faire, jamais un bâtiment à ossature d'acier ne s'effondrera de cette façon sans autre chose.

Cela m'a poussé encore plus loin et j'ai commencé à regarder plus de vidéos. Ensuite, je me suis intéressé à ce que les témoins oculaires avaient à dire, parce que je ne ... Je ne parle pas de ouï-dire ni de théories. Je veux savoir ce que les gens ont vu. Les pompiers et la police, les premiers intervenants, ont fourni de nombreux témoignages sur ce qu'ils ont vu et entendu. Je pense qu'environ 200 environ mentionnent des explosions. Ils ont vu des éclairs rouges. Il y avait beaucoup d'éclatement, d'explosions, et tout le monde en avait beaucoup ... Il y avait un thème commun. Ils ont tous dit qu'ils pensaient que c'était ... Cela ressemblait presque à une démolition contrôlée. Les gens ont effectivement dit cela.

Ensuite, je suis d'accord, mais vous savez, je passe à travers. Je surfe sur le Web, puis sur le site Web des architectes et ingénieurs. Ce site Web a tout réuni et l'a présenté de manière logique. Oui, d'accord, c'est ce qui s'est passé. Ensuite, ils font appel à des professionnels, et ils ... s'appuient sur des témoignages oculaires et sur le fait que certaines choses ne sont tout simplement pas possibles. Vous ne pouvez pas suspendre les lois de la physique. La gravité ne fonctionne que vers le bas. Cela ne fonctionne pas de l'extérieur. Les lois de la science s'appliquent très certainement. Les lois du bâtiment, la façon dont les bâtiments ont été construits, cela s'applique. Si vous mettez les théories à l'épreuve, ce qu'elles ont déjà fait, vous montrez que ce n'est plus vraiment une théorie ou que vous éliminez des choses impossibles à réaliser.

Cela a fusé dans mon esprit. Ensuite, après deux ou trois ans de recherche, de fouilles, de témoignages, de photos et de sites Web, il était évident que le discours officiel du gouvernement n’est pas vraiment ce qu’il est arrivé ce jour-là. C'est absolument loin de la vérité et ce n'est pas une bonne chose.

Ce qui a été fait, c’était quelque chose… C’était terrible, et cela a été commis par le public américain par, je vais juste dire, un groupe de voyous, et il y avait un ordre du jour. Il y avait certainement un agenda. Il se passait beaucoup de choses et beaucoup de bonnes personnes ont été tuées. C'est quelque chose que ce pays ne peut tolérer, car cela va à l'encontre de tout ce que nous défendons. Des gens ont été assassinés pour cela, et c'est quelque chose qui ... Vous savez quoi? Cela me dérange vraiment et je sais que cela dérange beaucoup d'autres personnes aussi.

Steele: Absolument, et je pense que vous exposez très bien les preuves, à partir de vos propres recherches et perspectives. Quand vous vous êtes rendu compte de cela, à travers votre lent processus de recherche en profondeur, comme beaucoup d'entre nous, en avez-vous parlé à d'autres personnes, à d'autres pompiers? Quelles ont été leurs réactions? J'aimerais aussi savoir, qu'est-ce que cela a fait à votre vision du monde?

Gioia: Quand j'ai commencé à parler aux gens à ce sujet, ils en ont plutôt ri, et ils étaient comme, tu es fou, et tu ne sais pas de quoi tu parles. Ils ont juste en quelque sorte arrêté le problème. Ensuite, je dirais: «Eh bien, attendez une minute. Regardez ces images avec moi. »Vous pouvez voir que, si vous regardez les tours jumelles en train d'exploser et que vous regardez vraiment au-dessous de l'effondrement, au début, vous pourriez réellement voir les sols exploser. Ensuite, les débris des sols qui s’effondrent le recouvrent, mais vous pouvez réellement voir les sols s’étouffer. Il y a de très bonnes photos de cela.

J'essaierais de dire aux gens que ce n'est peut-être pas tout comme il semble, et qu'il y a certainement quelque chose d'autre que nous devons examiner. Au départ, les gens ne voulaient pas savoir, et c’est assurément une question délicate, car nous avons bien raison, mais je suis persévérant. Je l'ai évoqué à quelques personnes et je leur ai montré quelques éléments pour stimuler leur curiosité. Je ne pense pas que cela a changé ma vision du monde. Je pense que j'ai toujours su que l'autre monde était un endroit fou.

Steele: Qu'est-ce qui vous a donné l'idée de poursuivre cette résolution et à quel point la décision vous a-t-elle été difficile d'aller de l'avant et d'aborder ce sujet avec vos collègues?

Gioia: Je le publie depuis quelques années dans les pompiers. En tant que commissaire, j'assiste à des réunions avec d'autres districts d'incendies et, en tant qu'ancien chef, j'assiste également à des réunions de chefs, The Chiefs Association, dans le comté de Nassau. Je l'ai évoqué lors d'une réunion de pompiers. J'ai effectivement lu la pétition. J'ai vu la pétition. J'étais d'accord avec la nécessité de procéder à une autre enquête, car de nombreuses preuves doivent être examinées au cours des 18 dernières années. Une grande partie a été découverte par des architectes et des ingénieurs. Il a été découvert par beaucoup de personnes, qui ont pris le temps d'analyser et de rendre un avis professionnel sur ce que les preuves montrent. Cela était pour moi très important.

J'ai commencé à parler de la pétition aux gens. J'ai dit que le procureur américain du district sud de New York avait en fait cette pétition demandant l'ouverture d'une enquête par un grand jury. J'ai dit: "C'est là que nous devons aller." J'ai dit: "Mes sentiments à ce sujet ne veulent rien dire." J'ai dit: "Nous ne nous engageons pas du tout dans des théories du complot. Examinons les preuves et laissez-les nous guider sur la direction que nous devons prendre. »C'est tellement important. Je pense que le peuple américain, je pense que toute personne rationnelle serait d'accord avec cela, que vous excluez tout le reste. Vous ne pouvez pas parler par ouï-dire. Examinons attentivement ce qui se trouve là-bas et laissez-nous simplement nous guider. Nous le devons aux personnes qui ont été assassinées le 11 septembre et aux innombrables milliers, voire des dizaines de milliers de personnes qui ont été tuées lors de ces guerres à l'étranger, au nom de la lutte contre le terrorisme ou de ce que vous voulez appeler ainsi. cœur de la question, et aller à la vérité.

Si les éléments de preuve nous mènent dans cette direction et que nous découvrons qu'il y a d'autres personnes responsables, et qu'elles sont au gouvernement, ou si elles sont au Pentagone, ou dans le secteur des entreprises, ces personnes doivent être tenus pour responsables. Ils doivent être traduits en justice. Nous devons remettre ce pays sur les rails.

Steele: Absolument. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Tant de choses ont été touchées par le 11 septembre. Nous en vivons encore les ramifications à ce jour. C'est pourquoi tant de gens sont dévoués, et je peux dire, probablement l'une des raisons pour lesquelles vous l'êtes aussi. Je suis curieux de connaître les interactions en discutant de cette résolution. Quelles ont été les réactions et la discussion qui ont eu lieu avant que vous ne rencontriez et passiez ce truc?

Gioia: J'ai approché les autres commissaires et j'ai dit: «Écoutez, je veux parrainer une résolution en faveur de la pétition présentée au bureau du procureur américain.» Les autres commissaires ont été réceptifs. Ils sont dans les pompiers depuis de nombreuses années. Nous avons été intimement impliqués dans tout ce qui s'est passé avec le 11 septembre, et ils savent d'où je viens. Ils savent que je ne me mêle de rien à moins d'y croire à 100%. Ils ont regardé. Ils ont écouté ce que j'avais à dire. J'ai dit: «J'aimerais faire, présenter une résolution.» J'ai dit: «J'ai examiné la question, et une résolution, une résolution juridique est ... Ce n'est pas vraiment contraignant. C'est à peu près essentiellement symbolique, mais c'est une déclaration d'un groupe législatif, et où un élu est une déclaration selon laquelle nous reconnaissons certaines choses et soutenons l'enquête. En venant d’un service d’incendie, cela donnerait un peu de poids au mouvement pour que le bureau du procureur américain présente la pétition », ce dont je comprends bien qu’ils ne parlent pas, et cela depuis environ un an.

C'était l'impulsion pour obtenir la résolution. C'était juste pour ajouter du poids et pour apporter un soutien considérable au mouvement qui est là-bas. Je pense que nous avons accompli cela.

Steele: Tu l'as fait absolument. D'après l'article, je comprends maintenant que AE911Truth a posté et envoyé à tous nos partisans que vous aviez des membres de la famille de la famille décédée lors de cette réunion. Pouvez-vous parler de ça?

Gioia: J'ai invité les parents de Tommy Hetzel, sa veuve, sa soeur; et j'ai invité mon ami, Bobby Evans ... Sa mère et sa soeur étaient là. Nous les avons assis assis devant. La famille de Michael Kiefer, ils ont vraiment pris le coup, parce que Mike était leur étoile brillante, et je ne pense pas qu'ils aient jamais complètement récupéré de perdre Michael. Il avait quelques soeurs et tout le reste. Je pense qu'il était le seul fils. C'était une grosse perte là-bas. Je sais que la famille Evans a définitivement pris le risque. Je connais sa maman. Sa mère était dévastée.

Je ne saurais en dire assez sur la famille Hetzel, car ils ont tant souffert. Il y a eu une autre tragédie dans la famille. Sa mère et son père ainsi que son frère et sa sœur, ses frères et soeurs restants, ont toujours été si forts, et je ne peux tout simplement pas imaginer la force qu'il leur faut pour continuer, mais ils le font. Oui, ils étaient là pour le vote sur la résolution.

Steele: Évidemment, vous savez à quel point c'était important. Encore une fois, il s’agit du premier organe législatif du pays à adopter une telle résolution. Les autres commissaires de cet organe étaient-ils conscients de l’importance historique de cette résolution?

Gioia: Je ne pense pas qu'ils ont réalisé tout l'impact de ce que nous faisions avant la fin des travaux. Ils savaient que c'était important, cependant, parce que je leur ai dit. Tout est transparent avec le quartier des pompiers. Un commissaire ne fait rien sans laisser les autres commissaires ... Nous ne fonctionnons pas de manière indépendante et nous avons un conseil de district, qui supervise tout ce que nous faisons et nous guide, et ils donnent des conseils juridiques sur tout.

La résolution a été rédigée. Les commissaires, nous avons tous eu l'occasion de l'examiner. Il a été organisé par un avocat pour s’assurer que les “T” étaient croisés et les “I” dispersés, et que cela était présenté de manière légale. Qu'ils connaissent ou non l'impact de la résolution, je pense qu'aucun d'entre nous ne le savait. Je pense que nous avions une vision étroite, et c'était juste pour soutenir la résolution, puis pour avoir cette chose à la lettre ... Ça a été très vite, et je pense que cela a pris tout le monde, y compris moi-même, par surprise, mais non. Ils savaient que cela allait avoir un impact, mais je ne pense pas que nous ayons tous réalisé l'impact énorme que cela allait avoir.

Steele: Nous, les anciens combattants du mouvement, sommes pleinement conscients que, souvent, ceux qui ne veulent pas discuter des preuves, qui ne veulent pas parler de cette question, qui veulent étouffer toute question sur le 11 septembre vont souvent essayer invoquer les pompiers et l'impact émotionnel de cette journée sur eux, pour tenter de clore la discussion. Quelle est votre réaction face à ce type de méthodes pour tenter d’étouffer la discussion sur les preuves?

Gioia: Je pense que c'est une tactique de diversion. Je pense que les implications psychologiques du 11/9 ont été clairement discutées et mises en œuvre, que le 11/9 était une attaque et un complot très sophistiqués, que c'était très bien planifié et qu'ils couvraient toutes les bases. Pour moi, c'est comme une guerre psychologique, donc si vous déplacez constamment l'attention des faits sur l'effet dramatique, alors vous réussissez, car maintenant vous vous concentrez là où vous en avez besoin.

Je dirais simplement aux gens, écoutez, j'ai toujours dit que le 11 septembre devait être envisagé d'un point de vue clinique, dans lequel vous vous dissociiez de toute émotion, et vous ne regardiez que les faits, et voilà tout. Vous ne vous impliquez pas dans le drame. Vous ne vous impliquez pas dans l'émotion, les sentiments, rien de tout cela. C'est un non sequitur. Cela n'a aucune incidence sur ce que nous essayons de faire.

Je dis carrément aux gens, écoute. Vous savez quoi? C'est un crime. C'était un meurtre de masse. C'est ce que c'était, d'accord? C'est tout ce que c'était. C'était un meurtre de masse; 3000 personnes ont été assassinées de sang-froid, à la télévision ou devant vos yeux, d'accord? Les bâtiments se sont effondrés et des avions se sont écrasés dessus, et toutes sortes de choses se sont passées. Nous devons l'examiner et tout mettre littéralement sous le microscope. Tout doit être examiné et analysé. Il faut l’analyser d’un point de vue scientifique sans émotion. C'est ça, et c'est ça.

Si c'est le cas, nous devons y aller. Si c'est ça, il faut y aller. Si vous examinez les éléments de preuve et les témoignages, toute personne raisonnable dira qu’il existe beaucoup de doutes raisonnables, et vous savez quoi? Vous ne pouvez pas enfreindre les lois de la physique et vous ne pouvez pas dire que des bâtiments à charpente d'acier s'effondrent sans raison en chute libre. Vous ne pouvez tout simplement pas faire de ces déclarations de la même manière que le gouvernement les publie. Ils ne voulaient même pas entendre certaines des preuves. Ce qu'ils ne voulaient pas regarder, ils ne le regardaient pas.

Pour vous donner un exemple, dans le cas du bâtiment 7, ils ont demandé au monsieur qui était en train de donner le rapport ... En fait, il est sorti et a dit, il a dit: "Oh, il n'y a aucune preuve d'explosifs trouvés." ils lui ont demandé: "Bien, as-tu cherché des explosifs?" Il a répondu: "Non, nous n'avons pas cherché d'explosifs." Comment est-ce malhonnête de dire que nous n'avons pas trouvé d'explosifs parce que nous n'avons pas cherché d'explosifs? Il y a beaucoup de double langage.

Steele: Maintenant, vous avez adopté cette résolution. Internet attire de plus en plus l'attention des médias alternatifs, et je pense que les médias institutionnels sont probablement au courant de cela, qu'ils choisissent ou non de le signaler. Nous connaissons tous la situation avec eux, mais pensez-vous que les autres pompiers qui pourraient en entendre parler, en particulier à New York, dans les environs, pensez-vous qu'ils sont prêts à entendre parler de cette question avec un esprit ouvert, ou pensez-vous que l'émotion de cette journée porte encore 18 ans plus tard?

Gioia: Je pense, Andrew, ça va dans les deux sens. Je pense que vous avez des pompiers qui acceptent cela, car ils savent que quelque chose ne va pas. Je le sais pertinemment, car des réunions auxquelles j'ai assisté avec les chefs, les anciens chefs, les commissaires de pompiers des autres villes du comté de Nassau, expliquent qu'il y a des gens qui n'acceptent pas le récit officiel. . Ils savent que quelque chose ne va pas et ils sont tout à fait disposés à examiner les preuves et ils souhaitent voir un mouvement. Ils veulent voir une autre enquête, car ils savent que les choses ne s'additionnent pas.

Vous avez des gens qui, ils refusent carrément, et ils ne veulent plus s'engager dans cette voie, car ils ont été tellement touchés que ... Nous avons été détruits ici à New York . On a. Nous avons pris le coup. Les gens, ils ont juste ... Vous parlez du 11 septembre, et ils vont directement dans la coquille. Ils vont droit dans une posture défensive.

Maintenant que le temps s’est écoulé un peu, vous avez un public plus jeune qui n’est pas vraiment aussi important, et ils sont prêts à accepter les preuves et à accepter ceux qui en parlent, car si vous vous en tenez aux faits, et que tout ce que nous avons à faire, c'est simplement s'en tenir aux faits et dire, écoutez, ce sont les faits, et ceci est la preuve, et nous devons examiner cela, alors personne ne discutera avec cette. D'accord, nous avons besoin d'une autre enquête. Parlons de choses. Parlons de ça. Nous sommes tous des adultes. Nous avons tous un intérêt dans cela.

Il n'y a aucune personne rationnelle qui puisse me dire, en tant que pompier: «Vous savez quoi? Oh, nous ne pouvons pas en parler », car je serais le premier à leur dire:« Vous savez quoi? Tu sais quoi? Je vais en parler. Mes amis ont été assassinés. Ils ont été assassinés juste devant moi. Vous savez quoi? Je veux aller au fond des choses, alors que me dites-vous? Tu vas me dire, non, tu ne veux pas d'une enquête? Qu'est-ce qui se passe avec ça?

Il est impossible de croire qu'il y a des gens qui n'accepteraient pas une nouvelle enquête afin de connaître la vérité. Nous pourrions aussi examiner des preuves qui n'ont pas été examinées et qui sont mandatées par le Congrès pour les montrer. , et la loi oblige le procureur américain à le présenter à un grand jury. C'est la règle de droit et c'est ce qu'est notre pays. C'est ce qui fait de ce pays ce qu'il est. C'est ce qui distingue ce pays des autres pays du monde, c'est que nous respectons la loi et l'ordre. Il y a la primauté du droit et cela a été violé. Il a été violé de manière flagrante, et nous devons y revenir, car si nous ne revenons pas à la règle de droit, alors ce pays, ses idéaux, tout ce qui a été construit pour lui va en subir les conséquences.

Vous savez quoi? Je ne pense pas que vous allez laisser cela se produire. Je sais bien que je ne le laisserai pas arriver.

Steele: Ce sont des mots puissants, et je sais qu'il y a d'autres pompiers, partout en Amérique, qui ont eu vent de ce qui s'est passé à Franklin Square et au quartier des pompiers de Munson et qui écoutent peut-être même cette interview, désireux de se rencontrer. l'homme qui a proposé cette résolution. Ils peuvent être inspirés, mais ils peuvent se retenir pour diverses raisons. Ils voudront peut-être faire la même chose dans leurs districts de pompiers, peut-être d'autres commissaires aux incendies dotés de cette autorité. Que leur diriez-vous, alors qu'ils envisagent cela? Que leur diriez-vous, pourquoi est-ce si important et pourquoi devraient-ils poursuivre les mêmes actions que votre district?

Gioia: Andrew, je dirais ceci aux autres pompiers, aux policiers, à n'importe qui, n'importe qui, n'importe quel Américain, tu sais quoi? Nous sommes tous américains ici et croyons aux idéaux qui font de notre pays un pays exceptionnel. Il arrive un moment dans la vie de tout le monde où il faut prendre position, et c'est une chose vraiment difficile à faire pour les gens. Vous prenez une décision qui, vous savez quoi? Vous allez défendre quelque chose.

Maintenant, beaucoup de gens parlent fort et beaucoup de gens, ils ont juste ... C'est tout. Ils sont juste en train de parler, et ils n'agissent pas vraiment, et le soutiennent avec des actions, mais cela incombe surtout aux pompiers. Nous avons franchi une étape supplémentaire. Nous avons fait un effort supplémentaire. Nous protégeons des vies et préservons des biens, et nous sommes à l'avant-garde de tout cela.

Je dirais à quiconque croit en ce pays qu'il est temps de prendre position, car 3 000 personnes ont été assassinées et vous ne pouvez pas laisser passer cela. Vous n'allez pas laisser tomber, parce que s'ils vont assassiner 3 000 personnes, que vont-ils faire ensuite? Je ne vais pas mettre mes enfants en péril. Je n'aime pas vraiment la façon dont le pays a été guidé dans cette sombre voie. Nous devons nous remettre sur la bonne voie, et c’est aux citoyens de ce pays, les braves gens.

Les Américains, pour moi, n'ont pas peur de défendre ce en quoi ils croient. Nous avons été battus à ce point, vous savez quoi? Vous avez peur de parler, parce que, Dieu nous en préserve, ils vont dire: «Oh, tu es un haineux» ou «Tu es un raciste» ou «Tu es un vrai» ou quelque chose comme ca. Vous savez quoi? Je n'ai pas peur de sortir et de dire ce que je pense. Vous savez, vous parlez intelligemment, et vous parlez armé des faits, mais vous savez quoi? Tu dois parler. Les gens ont vraiment besoin de prendre position sur celui-ci, parce que si nous ne le faisons pas, sinon, il se passera quelque chose de pire encore, car cela ne ferait qu'encourager de tels événements.

Je pense qu'il y a une citation. Il dit: «Pour que le mal triomphe, les braves gens n'ont rien à faire.» C'est tellement vrai que cela dépend de la personne. J'encouragerais simplement les gens là-bas, écoutez, si cela vous tient à cœur, faites quelque chose. Ne reste pas assis là. Lève-toi et fais quelque chose à ce sujet, car il y a beaucoup de gens qui vont t'aider, qui vont embrasser ça. Comme vous l'avez dit, il y a un mouvement de personnes qui, pour une raison quelconque, ne croient pas ce que l'on nous dit.

Plus vous le regardez, vous pouvez voir la vérité. Je dis aux gens, écoutez. Je ne vais pas vous dire comment penser, d'accord? Je ne vais pas vous parler d'une manière ou d'une autre de ce qui s'est passé le 11 septembre. Vous faites cela vous-même. Vous le regardez. Vous faites des recherches. Vous venez à vos propres conclusions, d'accord? Ensuite, peut-être quelques mois ou un an plus tard, nous pourrions nous revoir et en discuter, et voir si votre position a changé. Nous devons nous associer à l'enquête. Les gens doivent accepter cela, lancer l'enquête et laisser les rouages ​​de la justice faire leur travail.

Steele: Quelque chose que je mentionne souvent, ou que je fais depuis environ un an, est que nous sommes ici 18 ans après cet événement. Si le monde de l’après-11 septembre était une personne, il serait assez âgé pour voter à ce stade, ou je suppose que ce serait en septembre, c’est donc une longue période. Certaines personnes disent, pourquoi restez-vous là? C'était il y a si longtemps. Peut-être que c'était une démolition contrôlée. Peut-être que non, mais toutes ces personnes, ou la plupart d'entre elles, sont maintenant démises de leurs fonctions. Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement avancer? Pourquoi devons-nous nous concentrer sur le négatif? Je veux dire, c’est une attitude qui existe parmi la base américaine. Je l'entends souvent. Quelle est votre réponse à cela? Qu'avez-vous à dire à ces sentiments?

Gioia: J'entends la même chose, Andrew. Je l'entends. C'est 18 ans plus tard. Pourquoi vous dérangez-vous? Je dis à ces gens, parce que ces gens étaient nos amis. Ils étaient nos voisins. Ils étaient des fils. Ils étaient filles. C'étaient des maris. C'étaient des épouses. Ils ont eu des vies. C'étaient des Américains qui sont allés travailler. Ils se contentaient de vaquer à leurs occupations et ils moururent de mort horrible.

C'étaient mes amis, et je ne vais pas l'oublier. Je ne suis pas satisfait de la façon dont ils ont été traités. Comme je l'ai dit, réexaminez. Je m'étouffe. Je suis émue. Je devenais ému avec les gens et disais simplement, écoute, à moins que tu n'aies perdu quelqu'un, et je dis toujours, écoute, si quelqu'un assassine quelqu'un dans ta famille, et qu'il y a des preuves qui sont venues après, qui ont pointé à quelqu'un d'autre, ou cela vous a pris dans une direction différente, ne voudriez-vous pas poursuivre dans cette voie? Il n'y a pas de délai de prescription pour les meurtres et ces personnes ont été assassinées.

C'est pourquoi, après 18 ans, je cherche toujours à obtenir justice pour mes amis, car je sais qu'il y a des gens qui doivent être tenus pour responsables. Je ne vais pas lâcher. Je ne vais pas lâcher. Si je passe le reste de ma vie à rechercher la justice pour mes amis, je le ferai.

Maintenant, en ce qui concerne cela, être pompier et pompier ... Ceci est pour tous les pompiers là-bas. Vous savez que c'est une fraternité et nous avons appris que lorsque vous combattez le feu, vous entrez. Vous n'entrez pas seul. Tu entres avec ton frère ou ta soeur. Vous entrez ensemble et si quelque chose se passe, vous sortez ensemble. Vous ne laissez pas cette personne derrière, alors je dirais ceci.

Nous n'abandonnons pas nos frères. Nous ne laissons pas ces gens derrière. C'étaient des Américains. C'étaient des pompiers, des flics, des EMS et c'étaient juste des gens ordinaires qui se consacraient à leurs affaires ce jour-là. Nous ne les laissons pas derrière. Nous ne les oublions pas. Ils méritent justice, et nous allons voir que justice est faite.

Steele: Oui, nous sommes, grâce aux efforts comme le vôtre, comme ceux déployés par AE911Truth, le comité des avocats pour l'enquête du 11 septembre. Personne ne sera laissé pour compte, en particulier les victimes, pour qui nous faisons ce travail en quête de justice.

Christopher Gioia, je tiens à vous remercier pour ce que vous avez commencé dans votre district et pour ce que je pense que vous avez commencé dans le reste de l'Amérique et dans le monde entier. Bien sûr, merci beaucoup d’être venu le 9/11, automne libre, aujourd’hui.

Gioia: D'accord, merci beaucoup, monsieur Steele.

Dernière modification par Mariflo (05-08-2019 19:33:58)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr