ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#81 13-03-2019 20:31:40

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 449

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Hum,je n'ai pas vu les noms de Larry Silverstein et de Marvin Bush dans la liste à comparaître.hmm

Dernière modification par kidkodak (14-03-2019 01:15:53)

Hors ligne

 

#82 13-03-2019 22:15:13

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Dans la liste des entités et personnes figurant dans le document de 32 pages  mentionné plus haut au post 80, page 12 rubrique F, Larry Silverstein n'est pas cité effectivement mais le comité des avocats le cible bien et incite donc le grand Jury à l'interroger ! Quant à Jeb BUSH, rappelle-moi pour quelles raisons il devrait y figurer ? 

F. Personnes et entités bénéficiant financièrement des démolitions du WTC
le Grand jury spécial devrait également rechercher d'autres motifs, tels que des motifs financiers.
Par conséquent, ceux qui possédaient et louaient les trois bâtiments WTC 1, WTC1, WTC2 et WTC7 en question, et qui ont reçu ou ont pu recevoir des paiements d’assurance, directement ou indirectement, après le 11 septembre, peuvent disposer de renseignements pour l’enquête du grand jury spécial. De même, les compagnies d’assurance qui sont tenues de payer les assurés pour la destruction des tours du WTC sont des personnes susceptibles de détenir des informations importantes en rapport avec l’enquête du grand jury spécial.
Une entreprise a signé un bail de 99 ans pour le complexe WTC à la fin du mois de juillet 2001. À cette époque, elle avait souscrit une assurance contre les attaques terroristes. En 2007, cette société aurait reçu un règlement de 4,55 milliards de dollars en paiements d’assurance pour la destruction du WTC, à la suite de la plus grande réclamation au monde.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#83 14-03-2019 01:22:03

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 449

Re: Action en justice du Comité des Juristes

C'est mon erreur,je voulais dire Marvin Bush. J'ai corrigé mon message précédent.
Traduit par Google: ''Le frère de George W. Bush siégeait au conseil d'administration d'une société fournissant des services de sécurité électronique pour le World Trade Center, l'aéroport international de Dulles et United Airlines, selon des informations publiques. La société était soutenue par une société d’investissement, la Kuwait-American Corp., également liée depuis des années à la famille Bush''. https://www.commondreams.org/views03/0204-06.htm

Hors ligne

 

#84 14-03-2019 08:43:22

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Pour l'aspect "sécurité" des WTCs , le comité des avocats suggère au grand Jury d'interroger les responsables et membres importants de ces sociétés.

Page 8,9 et 10, rubrique D du document de 32 pages énumérant les personnes, entreprises et entités pouvant détenir des informations importantes sur les crimes Fédéraux rapportés par le comité des avocats. 

D. Les sociétés de sécurité du WTC d’avant le 11 septembre, leurs dirigeants et leur personnel
Un groupe de personnes pouvant avoir des informations importantes sur les crimes du 11 septembre rapportés par le comité des avocats incluent les personnes qui ont travaillé pour le personnel de sécurité du WTC et dont les tâches consistaient à contrôler ou à documenter ceux qui avaient accès aux bâtiments du WTC en cause dans les mois précédant le 11 septembre. Un ou plusieurs informateurs confidentiels ont signalé que, dans les semaines qui ont précédé l'arrivée du 11 septembre, des équipes de travail s'étaient rendues au WTC tard dans la nuit, sans être obligées de se connecter conformément aux politiques de sécurité établies, et n'étaient pas obligées d'être accompagnées. par un membre du personnel de sécurité, conformément aux politiques de sécurité en vigueur. Toutes les personnes ayant connaissance de telles pratiques irrégulières, qui doivent probablement inclure du personnel de sécurité, sont des personnes susceptibles de disposer d'informations importantes pouvant intéresser le grand jury spécial. Le comité des avocats est disposé à partager des informations plus spécifiques concernant les informateurs confidentiels lors d’une présentation directe au Grand jury spécial.
L’autorité portuaire de New York et du New Jersey (PANYNJ) a dirigé la construction des tours WTC. Le directeur du World Trade Center de PANYNJ avait le plus haut niveau d’accès aux bâtiments du WTC et gérait et contrôlait et contrôlait le complexe du WTC jusqu’à trois mois avant les attentats du 11 septembre.

Marvin BUSH ne devrait pas y échapper !

Autre exemple, il est écrit page 9:

"Il peut être intéressant pour le grand jury spécial que certaines des entreprises et des personnes impliquées dans le renforcement de la sécurité du WTC après l’attentat à la bombe du WTC1 de 1993 et pendant la période précédant le 11/9, et qui ont supervisé le nettoyage (et destruction et élimination des preuves) à Ground Zero... Le comité des avocats est disposé à fournir plus de détails sur ces liens dans une présentation directe au grand jury spécial."

Dernière modification par Mariflo (14-03-2019 09:16:09)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#85 14-03-2019 18:36:39

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Le comité des avocats qui a obtenu l’ouverture d’une enquête sur des crimes fédéraux  relatifs aux attentats des WTCs du 11.9.2001, suggère au grand Jury d’investiguer auprès de personnes, entreprises et entités qui peuvent avoir des informations importantes à ce sujet.

Dans un document de 32 pages  le comité des avocats dresse un sommaire de ces personnes, entreprises et entités mais aussi détaille un peu chaque rubrique. J’ai passé ce document à la moulinette Google traduction.

Dans un premier temps je dépose ici le sommaire.  Ensuite je donnerai quelques précisions sur certains de ces points .

Tout d’abord, le comité prévient le lecteur à trois reprises pages 2,7 et 31 (pour la conclusion)

Page 2 : « Le Comité des avocats pour 9/11 soumet respectueusement le présent supplément à la première pétition modifiée du Comité des avocats. Le présent supplément s’adresse aux personnes et aux catégories de personnes qui possèdent ou qui pourraient détenir des informations importantes en rapport avec les infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats dans leur première pétition modifiée. Le fait que des personnes et des catégories de personnes soient identifiées dans le présent document  ne doit pas être interprété comme une indication que le Comité des avocats allègue que de telles personnes auraient été les auteurs ou les suspects au regard des infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats. . Le premier grand jury spécial a pour fonction principale de prendre de telles décisions. »

Page 7 : « Il est important ici de rappeler la mise en garde mentionnée au début de cette pétition supplémentaire selon laquelle le fait qu'une personne ou une entreprise soit mentionnée dans ce supplément ne signifie pas que le Comité des avocats croit ou même soupçonne cette personne ou cette entreprise de quelque acte répréhensible que ce soit. . Le premier grand jury spécial a pour fonction principale de prendre de telles décisions »

Et encore une troisième fois en guise de conclusion !
Page 31
« Le fait que des personnes et des catégories de personnes soient identifiées dans le présent document  ne doit pas être interprété comme une indication que le Comité des avocats allègue que de telles personnes auraient été les auteurs ou les suspects au regard des infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats. . Le premier grand jury spécial a pour fonction principale de prendre de telles décisions. »

Je note aussi que certaines entités sont nommées, celles en rapport avec les nano-explosifs ou incendiaire (rubrique E, page 10). Dans ce document le comité des avocats ne se cantonne pas à l'usage d'explosifs dans les tours. Il aborde aussi d'autres aspects des attentats ce qui suggère d'élargir le champs d'investigation pour le grand Jury.   

Voici le sommaire en Français Google !

1ère partie (page 3) :
Témoins de fait (non experts) susceptibles de détenir des informations importantes sur les infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats
A -  Premiers répondants du WTC ayant signalé avoir vu et entendu des explosions le 11 septembre

B - Locataires du WTC et visiteurs ayant signalé avoir vu et entendu des explosions le 11 septembre
Le 11 septembre, certains locataires et visiteurs du WTC, ainsi que des pompiers, ont également signalé des explosions avant l’avion, dans le hall et le sous-sol

C - Fournisseurs de services sous contrat du WTC ayant accédé aux bâtiments du WTC avant le 11 septembre et locataires qui ont vu ou entendu le travail de l'entrepreneur en cours d'exécution

D - Les sociétés de sécurité du WTC d’avant le 11 septembre, leurs dirigeants et leur personnel

E - Personnes et entités ayant accès à des explosifs et des incendiaires de haute technologie avant le 11 septembre 2001

F - Personnes et entités bénéficiant financièrement des démolitions du WTC

G - Entités bénéficiant financièrement ou politiquement de la guerre contre le terrorisme

H - Personnes (les 5 Israëliens) arrêtées après avoir été observées célébrant les attaques du WTC le 11 septembre.

I - Personnes ayant des préjugés motivants évacuations des premiers intervenants
Un certain nombre d’événements survenus avant  le 11 septembre indiquaient que certaines personnes avaient une connaissance préliminaire des attaques en général et de l’effondrement du WTC1, du WTC2 et / ou du WTC7 en particulier.

J – personnes qui ont participé à des opérations boursières suspectes peu de temps avant le 11 septembre concernant des sociétés ayant des bureaux dans ou à proximité des WTCs, et ceux qui ont enquêté sur ces opérations boursières suspectes.

K - Personnes motivées par la promotion d'une guerre contre le terrorisme
Parmi les autres personnes susceptibles de détenir des informations importantes sur les crimes fédéraux liés au 11 septembre, figurent certains généraux et d'autres personnes ayant travaillé au Pentagone avant et après le 11 septembre.

L - Personnes qui ont contrôlé la destruction prématurée des preuves du 11/9
La grande majorité des matériaux contenus dans les débris de Ground Zero après l'effondrement du WTC2, du WTC2 et du WTC7 ont été rapidement retirés de la scène par des entrepreneurs des gouvernements fédéral, étatiques et / ou locaux.

M - le directeur Mueller et son personnel clé du FBI à l’époque pourraient avoir des informations utiles pour l’enquête du grand jury spécial, la police d'État du New Jersey, qui a collaboré avec le FBI dans le cadre d'enquêtes liées au 11 septembre

N - Personnes interconnectées qui pourraient avoir eu le 11 septembre des Informations matérielles, sensibles. Si le grand jury spécial est intéressé par ces informations supplémentaires, un peu longues et détaillées, le comité des avocats sera disposé à les fournir directement au grand jury spécial (avec un préavis).



2ème partie (page 27)

Experts scientifiques et techniques disposant d’informations importantes sur les crimes fédéraux rapportés par le Comité des avocats.

- Les nombreux architectes, ingénieurs et scientifiques dont les expertises et analyses sont présentées dans la première pétition modifiée du comité des juristes figurent parmi ceux qui disposent de matériel d’information pour l’enquête du grand jury spécial.
- Ces experts pourraient présenter des témoignages d'experts devant le grand jury spécial sur des points techniques essentiels établissant que les crimes fédéraux rapportés par le comité des avocats avaient bien été commis.
- Des experts pourraient témoigner devant le grand jury spécial en expliquant que l'effondrement symétrique du WTC7 en une empreinte relativement petite et des tas de gravats, montrés sur des enregistrements vidéo de l'effondrement est caractéristique de la démolition contrôlée

Dernière modification par Mariflo (14-03-2019 19:31:23)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#86 14-03-2019 21:12:06

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 702

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Merci, Mariflo, pour cette présentation synthético-francophone.
Combien de temps les auditions ? Un rapport de dix mille pages ou de cent mille (ou...) ?

Hors ligne

 

#87 14-03-2019 21:39:26

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 449

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Merci Mariflo.Ça fait rêver,même 18 ans plus tard.cool

G - Entités bénéficiant financièrement ou politiquement de la guerre contre le terrorisme

H - Personnes (les 5 Israëliens) arrêtées après avoir été observées célébrant les attaques du WTC le 11 septembre.


J'ai cherché mais n'ai rien trouvé.Quelqu'un sait-il si il y a une convention d'extradition entre les E.U. et Israël?

Hors ligne

 

#88 15-03-2019 08:09:48

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Je rejoins l'inquiétude de noisse au post 86

Combien de temps les auditions ? Un rapport de dix mille pages ou de cent mille (ou...) ?

En complétant la liste des personnes, entreprises et entités à interroger pouvant détenir des informations importantes, le comité des juristes va peut-être compliquer l'enquête et rendre plus longue encore la procédure ? N'aurait-il pas fallu se cantonner à ce qui est seulement en rapport direct avec l'accusation de l'utilisation d'explosifs pour détruire les tours ce qui serait suffisant pour remettre en question tout le reste ?
Ainsi ces 3 catégories ci-dessous semblent superflues ? À moins que le comité des juristes dispose d'une stratégie ?
G - entités bénéficiant financièrement ou politiquement de la guerre contre le terrorisme.
J - personnes qui ont participé à des opérations boursières suspectes peu de temps avant le 11 septembre concernant des sociétés ayant des bureaux dans ou à proximité des WTCs, et ceux qui ont enquêté sur ces opérations boursières suspectes.
K - Personnes motivées par la promotion d'une guerre contre le terrorisme, certains généraux et d'autres personnes ayant travaillé au Pentagone avant et après le 11 septembre.

Dernière modification par Mariflo (15-03-2019 08:26:02)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#89 15-03-2019 11:48:19

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 709

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Cette initiative représente dans doute la dernière chance pour connaître la vérité sur les évènements du 11 septembre 2001, et je m’attends à ce qu’elle soit enterrée, d’une manière ou d’une autre, même si je souhaite me tromper.

Effectivement le Grand Jury saisi de cette question aurait comme première étape de son investigation à déterminer si oui ou non, comme le prétend la pétition, ont été utilisé  des « explosifs pré-plantés et ou des incendiaires » pour détruite des tours jumelles et le bâtiment 7 du World Trade Center. L’évidence de cela exposée en détails à partir de la page 29 de la pétition amendée (lien ci-dessous) et des exhibits paraît énorme mais elle n’est pas forcément partagée par tout le monde.

https://www.lawyerscommitteefor9-11inqu … -petition/

https://www.lawyerscommitteefor9-11inqu … -petition/

Pour la première partie « Forensic and physical evidence confirms the presence in WTC dust of explosive and/or incendiary thermitic material and byproducts of the   use of such high-tech explosives and/or incendiaries »,  il faut des expertises scientifiques  pour déterminer si c’est vrai ou faux car les scientifiques qui ont déjà menées des études à ce sujet ne peuvent pas être crus sur parole. On sait que le NIST a donné une explication, mais sans faire d’expérience pour la confirmer, sur le liquide orange qui s’écoule de la tour sud avant son écroulement. Une telle expérimentation serait relativement facile à réaliser pour déterminer si l'explication du NIST est vrai ou fausse. Si elle est fausse il y a problème.

https://www.youtube.com/watch?v=6L33d885ecI

L’étude de Rousseau sur les données sismiques est également à expertiser, même si on sait qu'outre des témoignages, des vidéos confirment aussi les conclusions de cette étude, par exemple sur l’assertion d’une explosion souterraine intervenue avant l’effondrement de la tour nord :

https://www.youtube.com/watch?v=ZVDaAufKnLc

https://www.youtube.com/watch?v=MXeAPcsD3-o

Les données sismiques enregistrées par le Lamont-Doherty Earth Observatory of Columbia University (LDEO), Exhibit 08, page 6, à Palisades, à 34 kilomètres du WTC, signalent une activité sismique à 8h46mn26sc, 14 secondes avant le premier impact d’avion, à 8h46mn40sc, et à 9h02mn54sc, 17 secondes avant le deuxième impact d’avion à 9h03mn11sc. Si c’est vrai il y a un énorme problème pour la version officielle des évènements, d’autant plus qu’il y a des témoignages signalant des explosions juste avant le premier impact d’avion (mentionnés dans la pétition).

Si le jury établi que des explosifs pré-plantés et ou des incendiaires ont bien été utilisés pour détruire les bâtiments du WorldTrade Center, c’est là que se pose le problème de la suite de l’investigation, Comment sera-t-elle réalisée ? En revanche s’il conclut qu’il n’existe pas de preuve que des explosifs pré-plantés et ou des incendiaires ont été utilisés pour détruire les bâtiments du WorldTrade Center, il n’y aura pas, dans ce cas, pas de suite d’investigation bien que ça serait nécessaire à mon avis car même la Commission officielle d’enquête sur les évènements du 11 septembre 2001 avait admis que des responsables militaires au pentagone et civils leur avaient mentis, quand ladite commission essayait de comprendre l’échec total de la défense aérienne des États-Unis ce jour-là :

https://www.theguardian.com/commentisfr … bigcoverup

En conclusion je ne voit pas comment au début de l’enquête on peut éviter une part d’expertise scientifique, mais encore faudrait-il qu’il y en ait une,  qui demande des moyens financiers et humains ayant la compétence scientifique requise  pour déterminer si les trois bâtiments du World Trade Center ont été ou pas détruits par démolition contrôlée par explosifs.

Hors ligne

 

#90 15-03-2019 12:40:34

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Questionneur a écrit:

Cette initiative représente sans doute la dernière chance pour connaître la vérité sur les évènements du 11 septembre 2001, et je m’attends à ce qu’elle soit enterrée, d’une manière ou d’une autre, même si je souhaite me tromper.

Ne soit pas si pessimiste ! Il suffirait d'une nouvelle révélation pour relancer l'affaire ! wink

Questionneur a écrit:

Si le jury établi que des explosifs pré-plantés et ou des incendiaires ont bien été utilisés pour détruire les bâtiments du WorldTrade Center, c’est là que se pose le problème de la suite de l’investigation, Comment sera-t-elle réalisée ?

Si le grand Jury spécial établi que des explosifs ont été utilisés pour démolir les WTCs, c'est le principal et c'est gagné ! La suite ne peut être que positive et fructueuse vers une compréhension de ce qui s'est vraiment passé ce jour là.

Questionneur a écrit:

En conclusion je ne voit pas comment au début de l’enquête on peut éviter une part d’expertise scientifique

Oui, à un moment ou un autre, des contre-expertise scientifique devraient être demandées par le procureur et c'est la raison pour laquelle il aurait fallu se concentrer seulement sur la partie des explosifs.


Justement je reviens vers une des nouvelles catégories de personnes, entreprises ou entités à interroger d'après le comité des Juristes.

La démonstration de la catégorie J tente d’ expliquer le choix du comité des Juristes :

Mon résumé de cette démonstration :(je conseille de lire la démonstration plus complète et plus subtile après mon résumé).
Il y a eu des mouvements d’actions suspects une semaine avant le 11.9.01 concernant des sociétés ayant des bureaux dans les WTC détruits qui ont rapporté des millions de Dollars à leurs auteurs. Ces opérations inhabituelles ont pu très probablement être motivées  à la suite d’une pré-connaissance de la destruction totale de ses bureaux (et non pas partielle si seulement des avions avaient frappés) qui se serait produit uniquement si des explosifs puissants et modernes avaient été implantés dans les tours comme dénoncé et prouvé par le comité des Juristes. Al-Qaïda n’étant pas capable d’avoir accès à ces explosifs modernes, de les installer et la motivation de le faire d’autant plus que cette organisation terroriste aurait seulement planifié le crash des avions dans les tours d’après la V.O. Les explosifs de haute technologie étant suffisants pour détruire les tours et comme Al-Qaïda n’a très probablement pas pu les installer, les coupables sont ailleurs et peut-être faut-il voir du côté des gens gravitant autour de ces sociétés de bureaux.


Ci-dessous une grande partie de la démonstration de la rubrique J
(La traduction Google m'a donné ceci: j'espère que c'est assez fidèle car à ce niveau il faut être assez précis).

Le comité des juristes dit : des transactions boursières suspectes ont eu lieu la semaine avant le 11.9 concernant des sociétés ayant des bureaux dans ou à côté des WTCs détruits.
La Fédérale Trade Commission (FTC) a enquêté sur ces opérations importantes, La Commission du 11/9 a reconnu que ces transactions inhabituelles avaient eu lieu mais a écarté la nécessité de poursuivre l'enquête en partant de l'hypothèse avancée que, étant donné que les personnes identifiées comme ayant placé les options de vente n'avaient aucun lien connu avec les pirates de l'air d'Al-Qaïda, ces opérations sur options de vente doivent avoir été innocentes ! Toutefois le comité des Juristes considère que les éléments de preuve présentés dans la première pétition modifiée du comité des juristes montrent que de grandes quantités d’explosifs de haute technologie et / ou d’incendiaires ont été pré-plantées dans le WTC et ont explosé le 11 septembre, entraînant la destruction complète des WTC1, WTC2 et WTC7. Par conséquent, il n’existe aucune raison logique ou fondée sur des preuves permettant de conclure que les terroristes d’Al-Qaïda étaient seuls responsables des crimes supplémentaires impliquant l’utilisation de tels explosifs. De plus, si comme l'ont affirmé certains responsables gouvernementaux, les pirates de l'air terroristes d'Al-Qaïda étaient responsables des attaques aériennes sur les WTC1 et WTC2, il ne reste aucune raison logique ou fondée sur des preuves permettant de conclure qu'Al-Qaïda est l'entité la plus probable avec les moyens, la motivation, et possibilité de planter de grandes quantités d'explosifs de haute technologie et / ou d'incendiaires dans les trois bâtiments du WTC détruits le 9/11.

Donc, les explosifs de haute technologie et / ou les incendiaires pré-implantés en grande quantité dans le WTC, comme le montre la première pétition modifiée du comité des avocats, étaient clairement suffisants pour détruire complètement ces trois bâtiments du WTC dans un bref délai.
Le comité des juristes considère qu’Al-Qaïda n’a jamais utilisé de tels explosifs et / ou incendiaires de haute technologie (nano-thermate), et rien ne permet de penser qu’Al-Qaïda ait eu accès à une quantité aussi importante de ces explosifs de haute technologie. À cause de la sécurité du WTC, Il n’existe aucune preuve ni aucune raison de croire qu’Al Qaeda dispose d’un accès suffisant au WTC pour pouvoir procéder à la pré-plantation, (et aux agences fédérales et étatiques situées dans le WTC7, y compris les services secrets, SEC, et NYC OEM), d’importantes quantités d’explosifs et / ou incendiaires de manière à détruire ces trois bâtiments du WTC de manière contrôlée, ce que décrivent clairement les vidéos du 11/9 (et de nombreux architectes, ingénieurs et scientifiques ont décrit). C'est-à-dire qu'Al-Qaïda n'avait ni les moyens ni l'occasion de détruire complètement ces trois bâtiments du WTC le 11 septembre en utilisant de tels explosifs et / ou incendiaires de haute technologie. Mais si Al-Qaïda investissait effectivement ses ressources humaines et financières dans ces détournements d’avions et attaques aériennes, pourquoi investirait-il ce qui aurait dû être une énorme quantité de temps et d’argent pour installer de grandes quantités (coûteuses) d’explosifs de haute technologie et / ou incendiaires dans les mêmes bâtiments du WTC qu’il envisageait déjà de frapper avec de gros avions? Si Al-Qaïda avait réellement des explosifs de haute technologie et / ou des incendiaires en quantités aussi importantes, pourquoi ne pas déployer de telles ressources contre d'autres cibles de grande valeur? Inversement, si Al-Qaïda était en quelque sorte responsable de la pré-plantation de grandes quantités d'explosifs de haute technologie et / ou d'incendiaires dans le WTC, pourquoi l'organisation d'Al-Qaïda se sentirait-elle obligée de sacrifier la vie de leurs agents et de dépenser des ressources financières supplémentaires, détourner un aéronef pour qu’il tombe et (ne fasse que) endommager ces mêmes bâtiments qui allaient être complètement détruits de toute façon par les explosifs et / ou les incendiaires? Pourquoi ne pas prendre ces avions et les écraser dans d'autres cibles de grande valeur? Si Al-Qaïda avait pré-implanté avec succès de grandes quantités d'explosifs de haute technologie et / ou d'incendiaires dans les WTC1, WTC2 et WTC7, ils auraient sûrement utilisé leurs rares ressources humaines formées à piloter pour attaquer une autre cible qu'ils n'avaient pas déjà  la capacité de détruire complètement.
La conclusion apparente du gouvernement à ce jour selon laquelle si ce ne sont pas des terroristes d'Al-Qaïda qui se sont livrés au délit d'initié susmentionné en utilisant leur connaissance préalable de ces crimes, tous les autres négociants faisant les mêmes opérations très suspectes sur des options d'achat d'avant le 11 septembre pourraient être présumés innocents est clairement non fondée. Il est plus probable qu'improbable, pour les raisons qui viennent d'être évoquées, que les entités non liées à Al-Qaïda soient les auteurs des crimes du WTC 9/11 liés à l'utilisation d'explosifs et / ou d'incendiaires, et qu'il est donc plus probable que ces entités qui ont placée les options de vente sur les sociétés ayant des bureaux dans le WTC sont également des personnes ou des entités autres qu'Al-Qaeda.
Les personnes et entités qui ont effectué ces transactions suspectes avant le 11 septembre concernant des sociétés ayant des bureaux dans le WTC doivent donc être considérées comme des personnes disposant d'informations importantes, même si ce ne sont pas des auteurs, et même si ce n'est pas Al-Qaïda, en raison de leur pré- connaissance  que ces sociétés du WTC indiqué plus haut, à tout le moins, qu’une ou plusieurs personnes qu’elles connaissaient étaient au courant du bombardement imminent d’immeubles du WTC abritant ces sociétés.
De plus, Une connaissance approfondie d'un détournement d'avion imminent et d'un crash d'avion ultérieur dans un bâtiment serait suffisante pour conclure avec une certitude relative que la valeur en stock des compagnies aériennes impliquées chuterait, mais il n'est en aucun cas certain que le stock d'une société spécifique dans un WTC spécifique occupant  des étages spécifiques tomberait également après un détournement d’avion et un crash. Cependant, si l'on savait que le bâtiment dans lequel se trouvaient les bureaux d'une société avait suffisamment d'engins explosifs pour détruire tout le bâtiment, alors acheter des options de vente pour les actions de cette société (vendre à découvert) n'est plus une proposition incertaine mais un but lucratif certain investissement.

Dernière modification par Mariflo (15-03-2019 14:15:05)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#91 15-03-2019 13:21:43

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 449

Re: Action en justice du Comité des Juristes

En attendant,ce développement inattendu d'enquête devant Grand Jury prend de l'ampleur dans les médias  et ce n'est plus sous l'angle de la théorie des feux de bureaux.
15-03-2019  Grand Jury Filing May Reveal Names of Who “Blew up” Twin Towers https://newspunch.com/grand-jury-filing … in-towers/

Hors ligne

 

#92 15-03-2019 14:05:12

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 709

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Le fait qu’on cherche à enterrer le problème peut être soupçonné dans le communiqué  du bureau des avocats accompagnant le supplément de pétition (Si votre bureau ne nous dit rien du statut de notre première pétition modifiée (et de ses suppléments), il nous reste à assumer le pire, à savoir que le procureur américain n’a pas communiqué et ne soumettra pas nos informations au Grand Jury spécial. Nous préférerions croire le meilleur, en nous basant sur un rapport de situation de votre bureau, plutôt que de supposer le pire en nous basant sur des mois de silence).

C’est la raison pour laquelle je suis, en effet, pessimiste.

Ce supplément sur les personnes à entendre met le doigt sur d’autres sujets à problème, que la question de la destruction explosive ou pas des bâtiments du WTC.  L’un de ces autres sujets à problème est la connaissance anticipée des évènements, en particulier les  transactions boursières, les agents du Mossad qui étaient sur place pour « documenter l’évènement » et au demeurant, pour ceux-ci (page 15 du supplément de 32 page) on a retrouvé des traces de résidus d’explosifs dans leur fourgonnette ! Ce qui ne les a pas empêché d’être libérés quelques mois après et de retourner en israel où l’un d’entre a déclaré  lors d’une émission TV qu’ils étaient sur place pour « documenter l’évènement » :

https://www.youtube.com/watch?v=rStJ5BgadPs

Le but du jury ne sera pas d’examiner, dans un premier temps, tous les sujets à problème des évènements du 11 septembre, mais seulement la question de l’utilisation ou pas d’explosifs pour détruire les bâtiments du World Trade Center. Si on prend l’hypothèse qu’il y a une volonté d’enterrer le problème, c’est à ce niveau là que le problème va devoir être enterré, Ce qui donnera un prétexte pour ne pas enquêter sur les autres sujets à problème des évènements du 11 septembre 2001 et il  y en a d’autres qui ne sont même pas mentionnés dans ce supplément de pétition.  Maintenant attendons la suite pour voir exactement comment ça va se passer.

Dernière modification par questionneur (15-03-2019 14:06:39)

Hors ligne

 

#93 15-03-2019 14:50:48

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

kidkodak a écrit:

En attendant,ce développement inattendu d'enquête devant Grand Jury prend de l'ampleur dans les médias  et ce n'est plus sous l'angle de la théorie des feux de bureaux.
15-03-2019  Grand Jury Filing May Reveal Names of Who “Blew up” Twin Towers https://newspunch.com/grand-jury-filing … in-towers/

Merci Kidkodak. Ce journal en ligne a-t-il une grande audience ?

Je note que la première phrase de cet article est mensongère à moins que la traduction soit fausse !

A grand jury filing may have information about the identities of people accused of using explosives at the Twin Towers on 9/11.

Traduction: "Un dossier du grand jury peut contenir des informations sur l'identité des personnes accusées d'avoir utilisé des explosifs aux tours jumelles le 11 septembre".

Et pourtant le comité de Juristes à bien fait attention de prévenir à plusieurs reprises ! Voir voir post85

« Le Comité des avocats pour 9/11 soumet respectueusement le présent supplément à la première pétition modifiée du Comité des avocats. Le présent supplément s’adresse aux personnes et aux catégories de personnes qui possèdent ou qui pourraient détenir des informations importantes en rapport avec les infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats dans leur première pétition modifiée. Le fait que des personnes et des catégories de personnes soient identifiées dans le présent document  ne doit pas être interprété comme une indication que le Comité des avocats allègue que de telles personnes auraient été les auteurs ou les suspects au regard des infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats. . Le premier grand jury spécial a pour fonction principale de prendre de telles décisions. »

C'est pourtant clair !

questionneur a écrit:

Le but du jury ne sera pas d’examiner, dans un premier temps, tous les sujets à problème des évènements du 11 septembre, mais seulement la question de l’utilisation ou pas d’explosifs pour détruire les bâtiments du World Trade Center.

Tu penses donc que la suite de l'enquête dépend uniquement de la réponse à cette question ?

Dernière modification par Mariflo (15-03-2019 15:49:21)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#94 15-03-2019 19:18:00

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 709

Re: Action en justice du Comité des Juristes

« Mariflo », Ce qu’on peut dire, pour le moment, c’est que les avocats qui portent la pétition n’ont pas les meilleurs relations possibles avec le bureau du procureur mais je crois que pour autant, ce dernier ne pourra pas retarder éternellement l’examen de la pétition par le grand jury, car légalement, sauf erreur de ma part, la pétition doit être examinée par celui-ci.

Quand le grand jury examinera cette pétition la voie normale serait  qu’il prenne la décision de procéder aux auditions et aux expertises scientifiques que requièrent ladite pétition.  Va-t-il prendre cette voie ou en choisir une autre pour étouffer l’affaire ? On a déjà l’exemple de la plainte d’April Gallop qui a été rejetée, sans examen, au prétexte qu’il est inconcevable que le gouvernement américain puisse être directement impliqué dans les évènements du 11 septembre 2001. La pétition du comité des avocats ne met pas directement en cause le gouvernement américain dans la démolition contrôlée par explosifs des bâtiments du World Trade Center, donc le prétexte pour rejeter la plainte du comité portant la pétition, en principe, ne pourrait pas être exactement similaire à celui de la plainte d’April Gallop, ce qui ne signifie pas qu’on ne peut pas en trouver un s’il y avait réellement une volonté d’étouffer l’affaire. S’il n’y a pas cette volonté on devrait choisir la voie normale pour l’examen de la pétition dont j’ai parlé précédemment avec les auditions demandées, des contre-expertises scientifiques, sachant que cette voie est très dangereuse pour la version officielle des faits étant donné qu’effectivement les bâtiments du World Trade Center ont bien fait l’objet d’une démolition contrôlée par explosifs car il y a beaucoup de faits et de témoignages qui le prouvent (lire la pétition amendée).

Dernière modification par questionneur (16-03-2019 08:04:01)

Hors ligne

 

#95 16-03-2019 01:48:20

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 449

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Mariflo,je respecte ta rigueur,cependant, même si ce journal est allé un peu vite en affaire,n'en reste pas moins qu'une enquête de la sorte vise à inculper les responsables ayant provoqué la chute des 3 tours.Personnellement je lui pardonne d'anticiper le résultat de l'enquête après que pendant 18 ans,le discours dominant martelait sans arrêt que des feux de bureau étaient responsables de la chute des trois tours et que tous ceux qui contestaient la VO étaient des conspirationnistes et des anti-patriotes. Si tu  mets l'ensemble des médias qui se faisant le bras armé du pouvoir occulte de cette monstruosité que fut les attentats du 11 septembre 2001,un journal du NET qui s'avance un peu trop dans sa conclusion n'est rien comparé à ce que nous venons de traverser,et tazentan c'est bon pour le moral.cool, en autant de ne pas en abuser.

Hors ligne

 

#96 16-03-2019 09:12:04

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Non Kidkodak, ce journal en ligne introduit très mal cette information, le comité de Juristes pourrait d’ailleurs porter plainte pour infox s’il n’avait d’autres affaires à s’occuper ou si ce journal avait une audience importante.
La rédaction aurait dû simplement écrire : « Un dossier du grand jury peut contenir des informations sur l'identité des personnes pouvant détenir des informations importantes sur l’utilisation d’explosifs aux tours jumelles le 11 septembre. »
Le comité des Juristes a prévenu à plusieurs reprises dans sa communication de ne pas « accuser ».
C’est justement un aspect capital dans la façon stratégique de mener cette affaire de la part du comité des Juristes. Ne pas accuser nominativement mais suggérer au Grand Jury spécial d’investiguer lui-même ce qui est , à mon avis, plus productif. De plus, le comité de Juriste ne sait pas qui sont les coupables de ces crimes Fédéraux en question. C’est donc une faute professionnelle de la part de ce journal en ligne qui le décrédibilise à mes yeux.

Enfin, ce n’est pas parce qu’on est frustré de la mauvaise couverture par la presse dominante des événements du 11.9 que l’on doit accepter ou cautionner ce genre de dérive.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#97 16-03-2019 20:08:12

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

Page 1-16 /32  traduction ci-dessous par Google du document de 32 pages. ( si vous voulez contribuer à améliorer cette traduction, envoyer moi un message privé dans lequel vous m’indiquez la page et la phrase à changer)

Lien vers ce supplément de 32 pages du 12 mars 2019 à la 1ère pétition du 30 juillet 2018, 
https://www.lawyerscommitteefor9-11inqu … formation/

Liste des 57 pièces (pour les renvois chiffrés en rouge dans le texte):
https://www.lawyerscommitteefor9-11inqu … -petition/


Page 1:

POUR LE
DÉPARTEMENT DE JUSTICE DES ÉTATS-UNIS
ET LE PROCUREUR DES ÉTATS-UNIS
POUR LE DISTRICT SUD DE NEW YORK
SUPPLÉMENT À LA PREMIÈRE PETITION MODIFIÉE DE DÉCLARATION DES INFRACTIONS FÉDÉRALES CONCERNANT LE 9/11 AU GRAND JURY SPÉCIAL OU À L'ALTERNATIVE AU GRAND JURY CONFORMÉMENT À LA CONSTITUTION DES ÉTATS-UNIS
ET 18 U.S.C. § 3332 (a):
SOMMAIRE DES PERSONNES, ENTREPRISES ET ENTITÉS QUI PEUVENT AVOIR DES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LES CRIMES FÉDÉRAUX RAPPORTS PAR LE COMITÉ DES AVOCATS DE L’ENQUÊTE DU 11/11, INC.
NOMS ET IDENTIFICATION DES INFORMATIONS VERSION SUPPRIMÉE
(La version non encore validée sera également soumise au procureur des États-Unis)
PAR LE COMITE DES AVOCATS POUR L’ENQUÊTE SUR LE 11/09, INC.
En date du 11 février 2019


Page 2:

Le Comité des avocats pour 9/11 enquête, Inc. (Comité des avocats) soumet respectueusement le présent supplément à la première pétition modifiée du Comité des avocats. Le présent supplément s’adresse aux personnes et aux catégories de personnes qui possèdent ou qui pourraient détenir des informations importantes en rapport avec les infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats dans leur première pétition modifiée. Le fait que des personnes et des catégories de personnes soient identifiées dans le présent document 1 ne doit pas être interprété comme une indication que le Comité des avocats allègue que de telles personnes auraient été les auteurs ou les suspects au regard des infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats. Le premier grand jury spécial a pour fonction principale de prendre de telles décisions.
Ces personnes ou catégories de personnes sont mentionnées ici car elles disposent ou peuvent détenir des informations importantes qui pourraient être utiles au grand jury spécial, au FBI et au ministère de la Justice pour mener une enquête sur les crimes visés dans la première pétition modifiée du comité des avocats, qui inclut, sans toutefois s'y limiter, une détermination qui pourrait avoir été responsable de ces crimes. Comme ici dans la première pétition modifiée (et dans la pétition initiale), le comité des avocats demande respectueusement au procureur des États-Unis de fournir les informations contenues dans le présent supplément, ainsi que la dans la première pétition modifiée et les pièces à conviction, au Grand jury spécial en vertu de l'obligation impérative de l'avocat américain de moins de 18 USC § 3332 (a).

1 Cette version expurgée du supplément à la pétition contient les noms de personnes (autres que les témoins oculaires) et d'entreprises privées, ainsi que des informations permettant de les identifier facilement, expurgés par suppression / omission. La version non expurgée sera transmise au procureur des États-Unis pour être soumise au grand jury spécial.



Page 3:

I. Témoins de fait (non experts) susceptibles de détenir des informations importantes sur les infractions fédérales rapportées par le Comité des avocats
A. Premiers répondants du WTC ayant signalé avoir vu et entendu des explosions le 11 septembre
De nombreux premiers intervenants ont déclaré avoir vu et entendu des explosions au WTC le 11 septembre, notamment Kenneth Rogers, pompier (F.D.N.Y.); Daniel Rivera, paramédic (E.M.S.); Stephen Gregory, sous-commissaire (F.D.N.Y.); Kevin Gorman, pompier; Thomas Fitzpatrick, sous-commissaire à l'administration (F.D.N.Y.); Karin Deshore, capitaine (E.M.S.); Dominick Derubbio, chef de bataillon (F.D.N.Y.); Frank Cruthers, chef (F.D.N.Y.); Jason Charles, E.M.T. (E.M.S.); Frank Campagna, pompier; Ed Cachia, pompier; et Rich Banaciski, pompier. Ces premiers répondants sont des personnes qui disposent de matériel d’information pour l’enquête du grand jury spécial. Leurs témoignages sont résumés et cités dans la première pétition modifiée du comité des avocats. Voir également l'article du Dr Graeme MacQueen détaillant plus de 150 exemples de témoins du WTC, dont plus d'une centaine de pompiers, qui ont signalé des explosions le 9/11 2 comme expliqué dans la première pétition modifiée du comité des avocats.  En raison des circonstances, au moment choisi et aux détails spécifiques observés et rapportés par ces premiers intervenants, ces explosions ne pourraient pas être expliquées par des impacts d’avions ou des incendies dans des bureaux.
Les rapports des premiers intervenants du 11 septembre comprenaient: "des bombes", des "explosions" au niveau le plus bas et le plus haut des bâtiments avant l'effondrement, les flammes étant éteintes, un type d'effondrement "synchronisé délibéré", comme un "professionnel". démolition, "" pop, pop, pop, pop, pop "sonne avant l'effondrement," des éclairs de bas niveau "," trois étages explosent "," l'antenne tombe en panne ", comme" ces implosions à la télévision "," des sons éclatants "Et" explosions "" qui montent et descendent puis tout autour du bâtiment "," à chaque éclatement "" orange puis un flash rouge

2 Première pièce de la pétition modifiée 34. Voir également la première pièce de la pétition modifiée 03.


Page 4:

est sorti du bâtiment "et" a contourné le bâtiment "," a semblé être une explosion chronométrée "," au sommet des quatre côtés simultanément, les matériaux ont été projetés à l'horizontale "avant le début de l'effondrement," boum, boum , boum, boum, puis la tour s’est effondrée "et" se déroulant comme une ceinture, toutes ces explosions ". Il est très improbable que ces observations spécifiques cohérentes, décrites plus en détail dans le Premier amendement du Comité des avocats Des pétitions auraient été des perceptions erronées ou de fausses déclarations de la part des premiers intervenants professionnels, et ces déclarations ne peuvent pas être expliquées par un simple effondrement dû à la gravité causé par des impacts d'avion et des incendies de bureaux. Ces témoins ont des informations importantes sur l’utilisation d’explosifs et / ou d’incendiaires au WTC le 9/11.

B. Locataires du WTC et visiteurs ayant signalé avoir vu et entendu des explosions le 11 septembre
Le 11 septembre, certains locataires et visiteurs du WTC, ainsi que des pompiers, ont également signalé des explosions avant l’avion, dans le hall et le sous-sol. "Mais tout ce que vous deviez faire était de regarder autour de vous", a déclaré un pompier. «Il était évident que quelque chose s'était passé dans le hall.» Un deuxième pompier a déclaré: «Vous venez de constater que toutes les fenêtres ont été soufflées. Le lobby ressemblait à l'avion qui l'avait frappé. »3
Des interviews télévisées diffusées le 11 septembre et après ont enregistré des déclarations avec des employés de WTC1 et WTC2, des employés de sociétés qui louent des bureaux dans les WTC1 et WTC2, ainsi que d’autres témoins documentant également leurs observations d’explosions dans les halls et le sous-sol. Dans certaines de ces déclarations, les témoins indiquent clairement que l'explosion dans le sous-sol ou le hall a eu lieu avant l'impact de l'avion, qui s'est produit à des niveaux beaucoup plus élevés dans les WTC1 et WTC2. William Rodriguez est l'un de ces témoins clés de l'impact pré-plan du WTC

3 Pièce 21 de la première pétition modifiée (déclarations des pompiers incluses dans d’autres entretiens avec des témoins dans cette pièce).


Page 5:

Les explosions au niveau du sous-sol dans le WTC14 qui sont des informations importantes qui pourraient être utiles au Grand Jury Spécial, tout comme Kenneth Summers et Philip Morelli. M. Rodriguez, qui a été largement félicité pour ses efforts héroïques en vue de sauver d’autres personnes le 11 septembre, a également proposé de fournir à la Commission du 11/9 une liste des noms de plusieurs autres témoins d’explosions au WTC le 11 septembre, mais la Commission a ne lui a jamais demandé de fournir ces noms de témoins. Le grand jury spécial devrait.
Un journaliste de la chaîne 7 de New York a déclaré: «Les dames qui sont avec moi se trouvaient dans le World Trade Center, dans le premier bâtiment [WTC1], et se sont échappées par le hall d'entrée. Ils rapportent ce qu'ils croient être une bombe dans le hall. ”Un témoin du lobby WTC1 a déclaré:“ Et même le tourniquet a été brûlé et se dressait. Et ils nous ont juste dit de courir. "Un deuxième témoin du lobby WTC1 a déclaré:" Et comme nous sortions, nous avons passé le lobby et il n’y avait pas de lobby, alors je pense que la bombe a frappé le hall en premier et quelques secondes, puis le premier L'avion a touché l'avion 5". Le 9/11, un autre témoin a déclaré à ABC News qu'une« boule de feu avait émergé de l'ascenseur dans le hall d'entrée et venait vers moi 6 ».
Le 11 septembre, un autre témoin a déclaré à ABC News: «Je me tenais à côté du One World Trade Center et tout à coup, j'ai entendu un grondement et nous avons tous commencé à le fuir. Le verre a éclaté et m'a jeté sur le trottoir… »7 Un témoin a déclaré à NBC Channel 4:« L'ascenseur du bas, le verre, des flammes ont explosé à l'avant du World Trade Center et le verre a volé partout. »8 une employée du WTC a également eu l'expérience avant l'impact dans les sous-sol d'une

4 Première pièce à conviction n ° 22 de la pétition modifiée (déclaration de Rodriguez).
5 Première pièce de la pétition modifiée 21, entretien vidéo de la chaîne 7 de New York (inclus avec les autres interviews de témoins dans cette pièce).
6 Première pétition modifiée, pièce 21, entretien de ABC avec le témoin d'un employé du WTC1, le 11 septembre 2001 (inclus avec les autres entretiens de témoins dans cette pièce).
7 Première pétition modifiée, pièce 21, interview vidéo ABC avec un témoin de WTC1 le 11 septembre 2001 (incluse avec les autres interviews de témoins dans cette pièce).
8 Première pièce de la pétition modifiée, pièce 21, entretien vidéo de la chaîne NBC avec un témoin de WTC1 (inclus avec les autres entretiens de témoin dans cette pièce).


Page 6:

explosion d'abord dans le WTC1 puis dans le WTC2.9 De plus, lors d'entretiens avant son décès après le 11/9, le regretté Barry Jennings a déclaré avoir été témoin d'explosions à l'intérieur du WTC7 le 9/11 alors qu'il était pris au piège dans le WTC7 avant que WTC1 ou WTC2 ne se soit effondré 10. De même, Michael Hess du Bureau de la gestion des urgences de la ville de New York, pris au piège dans le WTC7 avec M. Jennings, peut disposer d'informations importantes en rapport avec les crimes rapportés par le comité des avocats. Tous les témoins d’explosions susmentionnés sont des personnes qui disposent de matériel d’information pour l’enquête du grand jury spécial.

C. Fournisseurs de services sous contrat du WTC ayant accédé aux bâtiments du WTC avant le 11 septembre
et locataires qui ont vu ou entendu le travail de l'entrepreneur en cours d'exécution
Étant donné que la première pétition modifiée du comité des avocats démontre que des quantités substantielles d'explosifs et / ou d'incendiaires doivent avoir été placées dans trois bâtiments du WTC avant le 11 septembre, les personnes susceptibles de détenir des informations importantes en rapport avec l'enquête du grand jury sont celles qui ont contrôlé accès à ces bâtiments du WTC, ou à ceux qui en ont eu accès dans les semaines et les mois précédant le 11 septembre, y compris le personnel de maintenance et de réparation sous contrat
Les personnes susceptibles de détenir des informations importantes sur les crimes fédéraux du 11 septembre déclarés par le comité des avocats sont notamment les prestataires de services sous contrat (ou autres) qui ont effectué des travaux dans les bâtiments du WTC en cause au cours des semaines et des mois précédant le 11 septembre (ou sous prétexte d’exécuter un tel travail). Cette catégorie comprend les entreprises qui ont exécuté des travaux de construction, d’entretien ou de réparation dans ces bâtiments du WTC, notamment les travaux sur les ascenseurs, les travaux d’ignifugation, de mise à niveau du câblage et des ordinateurs, la construction,

9 Première pièce modifiée de la pétition, pièce 28, déclaration de Philip Morelli, ouvrier du bâtiment.
10 Première pièce de la pétition modifiée 25.



Page 7:

travaux, travaux d’entretien et / ou réparations dans les mois et les semaines qui ont précédé le 11 septembre, ainsi que les personnes travaillant pour ces entreprises qui ont fourni ces services. Une entreprise de construction ayant des bureaux dans WTC1 aurait participé à la mise à niveau des systèmes d’ignifugation des tours. Une société d'ascenseurs particulière a été engagée pour effectuer la plus grande modernisation d'ascenseurs de l'histoire au cours des neuf mois précédant le 11 septembre. L’accès aux cages d’ascenseur du WTC aurait également permis d’accéder aux colonnes et aux poutres centrales des tours du WTC qui ont été essentielles à leur démolition le 9/11.
Il est important ici de rappeler la mise en garde mentionnée au début de cette pétition supplémentaire selon laquelle le fait qu'une personne ou une entreprise soit mentionnée dans ce supplément ne signifie pas que le Comité des avocats croit ou même soupçonne cette personne ou cette entreprise de quelque acte répréhensible que ce soit. . Le premier grand jury spécial a pour fonction principale de prendre de telles décisions. Dans le cas des ouvriers en contrat d’entretien et de réparation, il est possible qu’ils aient été chargés d’appliquer aux composants structuraux du WTC ce qu’on leur avait dit être de la peinture, du feu ou des isolants alors que le matériau appliqué à l’insu des travailleurs contenait des explosifs ou du matériaux incendiaires.
Parmi les autres catégories de personnes susceptibles de détenir des informations importantes sur les crimes du 11 septembre rapportés par le comité des avocats figurent les locataires du WTC. Certains locataires du WTC ont signalé d'importants bruits de type construction / réaménagement et activités se déroulant dans le WTC au cours des semaines précédant le 11 septembre et ont signalé que certains bureaux ou étages étaient interdits. Ces locataires peuvent disposer de matériel d’information pour l’enquête du grand jury spécial. Il est également possible que des entreprises ou des locataires individuels aient facilité l'accès au WTC en plaçant les explosifs et / ou les incendiaires en cause, sciemment ou par inadvertance, ou pourraient


Page 8:

eux-mêmes, pour l'un des motifs mentionnés dans le présent document, être impliqués dans le pré-placement d'explosifs et / ou d'incendiaires.

D. Les sociétés de sécurité du WTC d’avant le 11 septembre, leurs dirigeants et leur personnel
Un groupe de personnes pouvant avoir des informations importantes sur les crimes du 11 septembre rapportés par le comité des avocats incluent les personnes qui ont travaillé pour le personnel de sécurité du WTC et dont les tâches consistaient à contrôler ou à documenter ceux qui avaient accès aux bâtiments du WTC en cause dans les mois précédant le 11 septembre. Un ou plusieurs informateurs confidentiels ont signalé que, dans les semaines qui ont précédé l'arrivée du 11 septembre, des équipes de travail s'étaient rendues au WTC tard dans la nuit, sans être obligées de se connecter conformément aux politiques de sécurité établies, et n'étaient pas obligées d'être accompagnées. par un membre du personnel de sécurité, conformément aux politiques de sécurité en vigueur. Toutes les personnes ayant connaissance de telles pratiques irrégulières, qui doivent probablement inclure du personnel de sécurité, sont des personnes susceptibles de disposer d'informations importantes pouvant intéresser le grand jury spécial. Le comité des avocats est disposé à partager des informations plus spécifiques concernant les informateurs confidentiels lors d’une présentation directe au Grand jury spécial.
L’autorité portuaire de New York et du New Jersey (PANYNJ) a dirigé la construction des tours WTC. Le directeur du World Trade Center de PANYNJ avait le plus haut niveau d’accès aux bâtiments du WTC et gérait et contrôlait et contrôlait le complexe du WTC jusqu’à trois mois avant les attentats du 11 septembre. Dans les semaines précédant les attentats du 11 septembre, le New York Times (qui avait publié un rapport à la suite du 11 septembre 2001 à l’automne 2001) rapportait à la société qui avait récemment acquis le bail du WTC l’avoir obtenue de la Port Authority of New York. et autorité du New Jersey d’exploiter pleinement tous les systèmes WTC, y compris les systèmes de sécurité / sûreté. Par conséquent, les personnes susceptibles de disposer de matériel d’information pour le grand jury spécial


Page 9:

l'enquête inclut le personnel de sécurité du WTC qui travaillait sous l'autorité de cette société qui venait d'acquérir le bail de WTC ainsi que le personnel de sécurité du WTC travaillant sous la direction de l'autorité portuaire.
Une entreprise privée de renseignement et de sécurité aurait obtenu le contrat de modernisation de la sécurité du WTC après l’attentat à la bombe de 1993. Une autre société aurait acheté 23% de cette société de sécurité en 1993 et aurait travaillé en étroite collaboration avec celle-ci sur la sécurité jusqu'au 9/11.
Il peut être intéressant pour le grand jury spécial que certaines des entreprises et des personnes impliquées dans le renforcement de la sécurité du WTC après l’attentat à la bombe du WTC1 de 1993 et pendant la période précédant le 11/9, et qui ont supervisé le nettoyage (et destruction et élimination des preuves) à Ground Zero, avait fait un travail considérable pour les pays du Moyen-Orient. Le comité des avocats est disposé à fournir plus de détails sur ces liens dans une présentation directe au grand jury spécial.
Le nom des entrepreneurs responsables de l’installation des systèmes dans la plupart des tours a été rendu public. Une de ces sociétés aurait effectué le câblage de sécurité, les systèmes d'alarme incendie et l'alimentation de secours des tours, puis obtenu le contrat de maintenance. Une autre entreprise aurait amélioré la sécurité des niveaux du sous-sol du WTC, y compris des garages de stationnement, l'un des secteurs violés lors de l'attentat à la bombe du WTC1 en 1993 au niveau B2, y compris la fabrication et l'installation du nouveau système de contrôle d'accès en place au début à et le 9/11.
Une autre entreprise de sécurité aurait signé le contrat d’intégration de systèmes globaux pour le WTC. Cette société aurait changé de nom en 1997. Elle a supervisé le «contrat d’achèvement» de la sécurité du WTC, qui fournissait des services jusqu’à la date du 11 septembre.


Page 10:

Les sociétés susmentionnées auraient construit le système de sécurité en place au WTC lors de la destruction des bâtiments le 9/11.
Les personnes impliquées dans la sécurité au WTC au cours des deux semaines précédant le 11 septembre qui ont travaillé avec les chiens dressés à la détection d'explosifs peuvent également disposer de matériel d'information pour l'enquête du grand jury spécial. Il a été rapporté que de tels chiens avaient été amenés avant le 11 septembre en raison de menaces reçues, puis retirés du WTC le week-end juste avant le 11 septembre. Voir, par exemple, «La tour du WTC 9/11 avait été mise hors tension pendant 36 heures le week-end avant l'attaque», https://newspunch.com/911-tower-had-pow … s-weekend- avant l'attaque /. Les gardes du WTC1 présents à ce moment-là, ainsi que les employés du WTC et les invités qui ont assisté à des incidents de mise hors tension du WTC juste avant le 11 septembre, sont des personnes susceptibles de détenir des informations importantes pouvant intéresser le grand jury spécial.


E. Personnes et entités ayant accès à des explosifs et des incendiaires de haute technologie avant le 11 septembre 2001
Étant donné que la première pétition modifiée du comité des juristes présente des preuves plus que suffisantes pour démontrer que des explosifs et / ou des incendiaires pré-placés, y compris des incendies thermiques, thermites et de haute technologie tels que le nanothermate, ont été utilisés (dans une certaine combinaison) pour détruire trois bâtiments du WTC le 11 septembre, une enquête du grand jury spécial (et du FBI) devrait inclure des entretiens d’enquête avec toutes les personnes ayant accès à des explosifs de haute technologie et à des incendiaires tels que le nanothermate. L’accès à ces explosifs de haute technologie et à ces incendiaires est limité et une ou plusieurs de ces personnes peuvent détenir des informations sur l’enquête du grand jury spécial.
Certaines agences gouvernementales et laboratoires militaires et civils, américains et étrangers, et certaines entreprises et leurs sous-traitants auraient eu accès à des nano-explosifs


Page 11:

et les nano-incendiaires, y compris la nano-thermite, le nano-thermate et le nano-RDX. Certaines de ces entités sont:
1) Redstone Arsenal, Armée américaine, Huntsville, Alabama, qui aurait fonctionné avec des thermates, notamment à la grenade. Certains considèrent que Redstone abrite l’école d’explosifs et de munitions la plus exclusive et la plus prestigieuse des États-Unis.
2) Les laboratoires nationaux Lawrence Livermore (LLNL), qui auraient été mis au point par des scientifiques du gouvernement pour développer des nano-thermites sol-gel explosifs. Le laboratoire national Lawrence Livermore a testé et analysé les nano-thermites sol-gel au moins dès 1999.
3) le laboratoire national Los Alamos (LANL), qui est un lieu où des scientifiques auraient mené des recherches et mis au point un nano-thermite de grade super militaire appelé Super Thermite.
4) Centre de guerre de la surface navale, Indian Head, Maryland (NSWC-IH), qui est le plus important centre américain de technologie nano-thermitique. NSWC-IH a embauché certains entrepreneurs gouvernementaux et militaires éminents.
5) L'un des contractants du NSWC-IH, un contractant du DOD et de la sécurité intérieure, aurait une expertise des technologies liées à la thermite. Cette société aurait développé et évalué des propositions de recherche sur les nanothermites pour les militaires et autres sous-traitants militaires, et développé et formulé directement des nanothermites. L'une de ses filiales aurait effectué des recherches sur l'inflammation des nanothermites à l'aide de lasers.
6) Un autre contractant du NSWC-IH gère ou co-gère les experts en technologie des cinq laboratoires nationaux, dont LLNL, pour le département de l'énergie et annonce sa spécialisation dans les revêtements nanocomposites.



Page 12:

F. Personnes et entités bénéficiant financièrement des démolitions du WTC
Comme dans d'autres crimes importants, les crimes fédéraux du 11 septembre 2001, traités dans la première pétition modifiée, résultaient des actions planifiées et coordonnées d'un certain nombre de personnes partageant une ou plusieurs motivations importantes. Même s’il était vrai que de tels motifs, dans le cas de la démolition des trois bâtiments du WTC le 11 septembre, étaient limités aux motifs djihadistes imputés aux pirates présumés par le gouvernement, il semble au Comité des avocats qu’il est extrêmement improbable être crédible qu'un groupe djihadiste agissant seul aurait eu le type d'accès prolongé aux bâtiments du WTC sous contrôle de sécurité ou à des explosifs de haute technologie et / ou des incendiaires, accès dont l'accès est également très contrôlé, nécessaire pour accomplir le type de pré-placement d'explosifs de haute technologie et / ou d'incendiaires nécessaires à la démolition des trois bâtiments du WTC. Pour cette raison, le Grand jury spécial devrait également rechercher d'autres motifs, tels que des motifs financiers.
Par conséquent, ceux qui possédaient et louaient les trois bâtiments WTC 1, WTC1, WTC2 et WTC7 en question, et qui ont reçu ou ont pu recevoir des paiements d’assurance, directement ou indirectement, après le 11 septembre, peuvent disposer de renseignements pour l’enquête du grand jury spécial. De même, les compagnies d’assurance qui sont tenues de payer les assurés pour la destruction des tours du WTC sont des personnes susceptibles de détenir des informations importantes en rapport avec l’enquête du grand jury spécial.
Une entreprise a signé un bail de 99 ans pour le complexe WTC à la fin du mois de juillet 2001. À cette époque, elle avait souscrit une assurance contre les attaques terroristes. En 2007, cette société aurait reçu un règlement de 4,55 milliards de dollars en paiements d’assurance pour la destruction du WTC, à la suite de la plus grande réclamation au monde.



Page 13:

Les personnes susceptibles de disposer d’informations importantes en rapport avec l’enquête du Grand jury spécial seraient donc les responsables de cette société, sont (ses) agent (s) d’assurance et les représentants des autorités portuaires de New York et du New Jersey. Parmi les autres personnes pouvant détenir des informations importantes en rapport avec l’enquête du Grand jury spécial figurent les parties à toute transaction immobilière concernant le WTC dans l’année suivant le 11 septembre, notamment des responsables de l’Autorité portuaire de New York et du New Jersey. Les autorités portuaires auraient été impliquées dans l'attribution de baux pour les tours jumelles du WTC à une certaine société susmentionnée six semaines avant le 11/9.

G. Entités bénéficiant financièrement ou politiquement de la guerre contre le terrorisme
Outre les motivations financières possibles et les motivations djihadistes possibles, il subsiste une possibilité que les personnes impliquées dans la démolition des trois bâtiments du WTC le 11 septembre aient d'autres motivations. Le 11 septembre a été l’élan de la guerre contre le terrorisme, vaste et coûteuse, qui a impliqué des milliards de dollars de paiements gouvernementaux à des contractants militaires et des actions militaires américaines contre plusieurs pays riches en pétrole et stratégiquement situés que certaines organisations, individus et pays alliés considéraient comme cruciaux à contrôler afin que les États-Unis maintiennent leur domination mondiale. Certaines organisations et certains individus ont recommandé publiquement une attaque contre l'Irak avant le 11 septembre. Au moins une organisation, déclarée dans un rapport publié un an avant le 11 septembre, déclarait qu'il faudrait un événement «nouveau Pearl Harbor» pour motiver le peuple américain à s'engager à fournir l'argent et les troupes nécessaires pour que les États-Unis puissent affirmer leur puissance militaire. maintenir la domination mondiale américaine au cours du siècle à venir. Peu de temps après le 11 septembre, l'expression «un nouveau Pearl Harbor» a été immédiatement utilisée et répétée par les principaux médias, les représentants du gouvernement et les porte-parole, entre autres, pour faire référence aux attaques du 11 septembre. Ceux impliqués dans



Page 14:

les rôles de leadership dans de telles organisations, ainsi que ceux des principaux sous-traitants militaires utilisés dans la guerre contre le terrorisme menée après le 11 septembre, peuvent avoir des informations importantes pour l'enquête du grand jury spécial sur les personnes qui auraient pu commettre les crimes fédéraux rapportés. par le comité des avocats afin de déclencher la guerre internationale contre le terrorisme menée par les États-Unis pendant 18 ans et plus encore.

H. Personnes arrêtées après avoir été observées célébrant les attaques du WTC le 11 septembre
Parmi les autres personnes susceptibles de détenir des informations matérielles sur les crimes du 11 septembre rapportés par le comité des avocats, il y en a cinq qui ont été arrêtées le 11 septembre après que des témoins aient rapporté que trois personnes avaient été vues en train de célébrer et de filmer l'attaque du WTC tôt dans la matinée du 11 septembre, 2001. Le FBI a déjà les noms des cinq individus que la police du New Jersey a ensuite arrêtés et arrêtés et qui ont ensuite été détenus par le FBI. Trois personnes ont assisté à des célébrations (le FBI avait qualifié de "haut fiving") et à avoir filmé le WTC lors des attaques terroristes du 9/11/01 au matin, dès le premier coup d’avion au WTC, avant la deuxième tour frappé par un avion, selon deux témoins oculaires distincts (et un troisième témoin qui a vu leur fourgonnette arriver à l'immeuble en question à 8 h 15 le 11 septembre). Le FBI a interrogé et interrogé les cinq personnes arrêtées depuis un certain temps, qui ont finalement été expulsées sans inculpation ni poursuites.
L'une de ces personnes arrêtées a déclaré avoir été envoyée aux États-Unis pour «documenter l'événement» (en indiquant la connaissance préalable). Un journal étranger a rapporté, sur la base d'une interview avec un membre de la famille de l'une des personnes arrêtées, que ces personnes avaient filmé en vidéo l'écroulement des deux tours du WTC. La police du New Jersey et le FBI ont des informations sur ces arrestations. Un rapport préparé par le procureur Gerald Shea qui a été



Page 15:

soumis au Congrès et à la Commission de révision du 11 septembre, propose également un examen de certaines preuves connexes et la conclusion selon laquelle certains ressortissants étrangers avaient une connaissance préalable des attentats du 11 septembre.
Les cinq individus arrêtés le 11 septembre dans cet incident auraient tous travaillé pour une certaine société de déménagement présumée à l'époque, mais le FBI a obtenu des éléments de preuve indiquant que la société n'était peut-être pas une société de déménagement légitime. Les enquêtes policières et du FBI liées à l'arrestation de ces personnes le 11 septembre auraient inclus, outre le tirage du film confisqué aux personnes arrêtées, montrant certaines des personnes arrêtées souriantes alors qu'elles observaient l'une ou les deux tours du WTC. combustion, un test de résidus d'explosifs sur un échantillon de tissu provenant d'une couverture trouvée dans la fourgonnette de ces personnes et des échantillons de coton-tige à tester pour les résidus d'explosifs. La fourgonnette a été fouillée par un chien entraîné à la bombe, ce qui a eu des conséquences positives sur la présence de traces d'explosifs. Au moins une carte de visiteur du WTC1 a été trouvée dans leur fourgon. Un numéro de téléphone a été trouvé en possession de l’un des détenus, ce qui correspond à une autre entreprise de déménagement qui, selon le bureau du FBI à Miami, aurait été utilisée par l’un des présumés pirates de l’air du 11 septembre. Une des personnes arrêtées a déclaré au FBI qu'un de ses collègues lui avait dit le matin du 11 septembre qu'elle «démolissait le deuxième bâtiment» et lui et quelques-uns de ses collègues étaient montés sur le toit du bâtiment de la société pour observer le WTC et prendre des photos, et à ce moment-là, il a déclaré qu’il pensait que la deuxième tour du WTC avait été démolie de manière intentionnelle pour l’empêcher de basculer. Un rapport du FBI indique qu'un ou plusieurs de ces personnes arrêtées étaient peut-être liées à un suspect dans les attaques terroristes du WTC. Dans le cadre de son enquête, le FBI a compilé les adresses utilisées par les présumés pirates de l'air, les adresses utilisées par les associés présumés des pirates de l'air présumés et les adresses utilisées par les cinq personnes arrêtées. Ces cinq personnes arrêtées peuvent disposer de matériel d’information pour l’enquête du Grand jury spécial.



Page 16:

En outre, le responsable de la société employant les cinq personnes arrêtées, dont le nom est également connu du FBI, aurait apparemment quitté le pays après l’arrestation de ses cinq employés et pourrait avoir des informations en rapport avec l’enquête du grand jury spécial. En outre, les agents du FBI qui ont participé à la détention et aux entretiens et à la libération éventuelle de ces «hauts dirigeants», ainsi que tout autre fonctionnaire ou agent des agences gouvernementales impliqué dans la facilitation ou la motivation de la libération et de l'expulsion des personnes arrêtées, sont des personnes susceptibles avoir des informations importantes en rapport avec l'enquête du grand jury spécial.

I. Personnes ayant des préjugés motivants évacuations des premiers intervenants
Un certain nombre d’événements survenus avant  le 11 septembre indiquaient que certaines personnes avaient une connaissance préliminaire des attaques en général et de l’effondrement du WTC1, du WTC2 et / ou du WTC7 en particulier. Les personnes impliquées dans ces événements ou ayant connaissance de ces événements peuvent disposer de matériel d’information pour l’enquête du grand jury spécial. Un événement intéressant à cet égard est l'évacuation complète le 9/11 du centre des opérations d'urgence de New York, situé au 23ème étage du WTC7, avant l'effondrement de la première tour à tomber, le WTC2. Parmi les personnes pouvant avoir (ou avoir eu) des informations dans le dossier du grand jury spécial concernant la décision de procéder à cette évacuation précoce, on peut citer le maire de l'époque, Rudolph Giuliani, Michael Hess et le regretté Barry Jennings (dont les souvenirs du 11 septembre ont été préservés). sur la vidéo11) et les fonctionnaires et le personnel du Bureau de gestion des urgences de New York.
Un certain nombre de premiers répondants ont déclaré dans leurs témoignages enregistrés un ou deux mois après le 11 septembre qu’ils avaient été informés à l’avance que le WTC7 allait s’effondrer. Le professeur Graeme MacQueen a passé en revue les témoignages des premiers intervenants enregistrés lors des


11 Pièce 25 de la première pétition modifiée (déclaration vidéo de Barry Jennings).

Dernière modification par Mariflo (17-03-2019 10:23:42)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#98 16-03-2019 20:13:07

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

suite et fin : pages 16-32 /32

Page17 :

entretiens historiques de la FDNY après le 11 septembre et ont observé ce qui suit concernant ce que les premiers répondants ont rapporté concernant les avertissements avancés de l’effondrement du WTC7:
(1) Dans l’histoire orale du FDNY, environ 60 membres du FDNY ont déclaré avoir entendu des avertissements concernant l’effondrement du WTC Seven.
(2) Sur ces 60 cas, seuls deux ont un degré de certitude inconnu. Trente et un cas sont qualifiés de «définis» (on pense que le WTC Seven est en train de s'effondrer), tandis que 27 sont qualifiés d’indéfinis (le WTC Seven pourrait s’effondrer).
(3) Dans 27 cas, le temps n'a pas pu être déterminé. Parmi les cas restants, 17 avertissements ont été reçus moins de deux heures avant l'effondrement, dix autres deux heures ou plus et six semblent avoir été reçus quatre heures ou plus avant l'effondrement.
(4) Dans cinq cas, on ignore qui a déterminé que le bâtiment se dirigeait vers un effondrement possible ou certain. Parmi les cas restants, sept membres du FDNY ont personnellement constaté ou affirmé l'effondrement possible ou définitif, tandis que dans 50 cas, ce jugement a été rendu par d'autres, généralement des supérieurs officiels12.
La transcription intégrale des témoignages des premiers intervenants qui a servi de base à l’analyse de M. MacQueen, publiée par le New York Times, est disponible sur la page Web du New York Times. Les premiers intervenants qui ont annoncé cette présomption concernant l’effondrement du WTC7 sont des personnes susceptibles de disposer de renseignements en rapport avec l’enquête du grand jury spécial sur les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée du comité des avocats.
Voir également l’analyse par les architectes et ingénieurs du 9/11 Truth de la présomption de l’effondrement du WTC7 le 9/11. Voir http://www1.ae911truth.org/faqs/682-how-did-they-know- examining-the-foreknowledge-of-building-7s-destruction.html


12 Voir, par exemple, la pièce 06 de la première pétition modifiée du comité des avocats (article de M. Graeme MacQueen résumant le témoignage des premiers intervenants). Voir également la pièce 40 de la première pétition modifiée du comité des avocats (présentation publique de Graeme MacQueen analysant les témoignages des pompiers au sujet des avertissements anticipés de l’effondrement du WTC7).



Page18 :

La BBC a en fait rapporté que le WTC7 (alias l'immeuble Salomon) s'était effondré 20 minutes avant que cela se produise, et CNN a presque fait de même, le journaliste de CNN s'interceptant en train de regarder par la fenêtre et de voir le WTC7 toujours debout et ajustant son libellé pour indiquer que WTC7 aurait été sur le point de s’effondrer. Voir la pièce 27 de la première pétition modifiée du comité des avocats. Les personnes qui sont responsables de la transmission à la BBC (ou au sein de la BBC) et à CNN (ou au sein de CNN) de ce rapport prématuré sur l'effondrement du WTC7 sont des personnes susceptibles de disposer d'informations à l'appui de l'enquête du Grand Jury Spécial sur les crimes fédéraux rapportés. dans la première pétition modifiée du comité des avocats.

J. Personnes avouées agissant avec un motif de profit via des transactions sur actions.
Parmi les autres personnes susceptibles de détenir des informations importantes sur les crimes du 11 septembre rapportés par le comité des avocats, toujours fondées sur une présomption apparente, sont celles qui ont participé à des opérations boursières suspectes peu de temps avant le 11 septembre concernant des sociétés ayant des bureaux dans ou à proximité des WTC, et ceux qui ont enquêté sur ces opérations boursières suspectes. Peu de temps avant les attentats du 11 septembre 2001, des opérations suspectes sur des millions de dollars ont eu lieu, y compris un grand nombre d’options de vente achetées, pariant effectivement que les actions de certaines sociétés chuteraient au lieu d’augmenter.
Parmi les sociétés visées par ces options de vente, citons Morgan Stanley Dean Witter & Co., dont la valeur des actions a effectivement chuté après le 11 septembre en raison de la démolition de leurs bureaux lors de la destruction complète de trois bâtiments du WTC le 11 septembre. Morgan Stanley Dean Witter & Co. occupait 22 étages du WTC2 (tour sud) et comptait environ 2 700 employés dans ces bureaux, et davantage au WTC à proximité. Morgan Stanley avait acheté 2 157 options de vente au cours de la semaine précédant le 11 septembre 2001. Au cours des mois qui ont précédé ces opérations suspectes, seulement environ




Page19 :


25 contrats de ce type ont été achetés par jour. Le prix de l’action de Morgan Stanley est passé de 48,90 dollars à 42,50 dollars à la suite des attentats. La personne ou les personnes qui ont acheté ces options de vente Morgan Stanley ont bénéficié de plus d’un million de dollars sur ces transactions.
Merrill Lynch & Co. avait également des bureaux au WTC, y compris environ 2 000 employés dans les Twin Towers le 11 septembre. Merrill Lynch disposait de 12 215 options de vente achetées au cours de la semaine précédant les attaques, contre environ 250 transactions de ce type par jour au cours des mois précédents. Lorsque les transactions ont repris après le 11 septembre, les actions de Merrill Lynch sont passées de 46,88 $ à 41,50 $. La personne ou les personnes qui ont acheté ces options de vente Merrill Lynch ont bénéficié d'environ cinq millions de dollars de ces transactions.
La Federal Trade Commission (FTC) a enquêté sur ces opérations importantes sur des options de vente considérées comme très inhabituelles et suspectes. La Commission du 11/9 a reconnu que ces transactions inhabituelles avaient eu lieu mais a écarté la nécessité de poursuivre l'enquête en partant de l'hypothèse avancée que, étant donné que les personnes identifiées comme ayant placé les options de vente n'avaient aucun lien connu avec les pirates de l'air d'Al-Qaïda,  ces opérations sur options de vente doivent avoir été innocentes. Toutefois, les éléments de preuve présentés dans la première pétition modifiée du comité des juristes montrent que de grandes quantités d’explosifs de haute technologie et / ou d’incendiaires ont été pré-plantées dans le WTC et ont explosé le 11 septembre, entraînant la destruction complète des WTC1, WTC2 et WTC7. Il n’existe aucune raison logique ou fondée sur des preuves permettant de conclure que les terroristes d’Al-Qaïda étaient seuls responsables des crimes supplémentaires impliquant l’utilisation de tels explosifs, selon le rapport du Comité des avocats.
Même si, comme l'ont affirmé certains responsables gouvernementaux, les pirates de l'air terroristes d'Al-Qaïda étaient responsables des attaques aériennes sur les WTC1 et WTC2, il ne reste aucune raison logique ou fondée sur des preuves permettant de conclure qu'Al-Qaïda est l'entité la plus probable avec les moyens, la motivation, et



Page20 :

possibilité de planter de grandes quantités d'explosifs de haute technologie et / ou d'incendiaires dans les trois bâtiments du WTC détruits le 9/11. Les explosifs de haute technologie et / ou les incendiaires pré-implantés en grande quantité dans le WTC, comme le montre la première pétition modifiée du comité des avocats, étaient clairement suffisants pour détruire complètement ces trois bâtiments du WTC dans un bref délai. Al-Qaïda n’a jamais utilisé de tels explosifs et / ou incendiaires de haute technologie (nano-thermate), et rien ne permet de penser qu’Al-Qaïda ait eu accès à une quantité aussi importante de ces explosifs de haute technologie.
Il n’existe aucune preuve ni aucune raison de croire qu’Al Qaeda dispose d’un accès suffisant au WTC pour pouvoir procéder à la pré-plantation, sous le prétexte de la sécurité du WTC (et aux agences fédérales et étatiques situées dans le WTC7, y compris les services secrets, SEC, et NYC OEM) d’importantes quantités d’explosifs et / ou incendiaires de manière à détruire ces trois bâtiments du WTC de manière contrôlée, ce que décrivent clairement les vidéos du 11/9 (et de nombreux architectes, ingénieurs et scientifiques ont décrit). C'est-à-dire qu'Al-Qaïda n'avait ni les moyens ni l'occasion de détruire complètement ces trois bâtiments du WTC le 11 septembre en utilisant de tels explosifs et / ou incendiaires de haute technologie.
Bien que cela puisse paraître étrange au premier abord, il semble qu’aucun motif n’ait également été évoqué pour Al-Qaïda en ce qui concerne ces crimes de droit fédéral commis avec des explosifs et / ou des incendiaires signalés par le comité des avocats. Dans le récit officiel du 11/9, le gouvernement s'est donné beaucoup de mal, y compris via le rapport de la commission du 11/9, pour expliquer comment Al-Qaïda avait les moyens et la possibilité, en plus d'un motif djihadiste, de mettre fin aux détournements et attaques aériennes sur le WTC le 9/11. Mais si Al-Qaïda investissait effectivement ses ressources humaines et financières dans ces détournements d’avions et attaques aériennes, pourquoi investirait-il ce qui aurait dû être une énorme quantité de temps et d’argent pour installer de grandes quantités (coûteuses) d’explosifs de haute technologie et / ou


Page21 :

incendiaires dans les mêmes bâtiments du WTC qu’il envisageait déjà de frapper avec de gros avions? Si Al-Qaïda avait réellement des explosifs de haute technologie et / ou des incendiaires en quantités aussi importantes, pourquoi ne pas déployer de telles ressources contre d'autres cibles de grande valeur? Inversement, si Al-Qaïda était en quelque sorte responsable de la pré-plantation de grandes quantités d'explosifs de haute technologie et / ou d'incendiaires dans le WTC, pourquoi l'organisation d'Al-Qaïda se sentirait-elle obligée de sacrifier la vie de leurs agents et de dépenser des ressources financières supplémentaires, détourner un aéronef pour qu’il tombe et (ne fasse que) endommager ces mêmes bâtiments qui allaient être complètement détruits de toute façon par les explosifs et / ou les incendiaires? Pourquoi ne pas prendre ces avions et les écraser dans d'autres cibles de grande valeur?
Si Al-Qaïda avait pré-implanté avec succès de grandes quantités d'explosifs de haute technologie et / ou d'incendiaires dans les WTC1, WTC2 et WTC7, ils auraient sûrement utilisé leurs rares ressources humaines formées par pilote pour attaquer une autre cible qu'ils n'avaient pas déjà  la capacité de détruire complètement. Al-Qaïda n'aurait pas non plus attendu que la plupart des occupants de l'immeuble soient évacués de ces trois bâtiments du WTC, comme ce fut le cas le 11 septembre, avant de faire exploser les explosifs. La conclusion apparente du gouvernement à ce jour selon laquelle si ce ne sont pas des terroristes d'Al-Qaïda qui se sont livrés au délit d'initié susmentionné en utilisant leur connaissance préalable de ces crimes, tous les autres négociants faisant les mêmes opérations très suspectes sur des options d'achat d'avant le 11 septembre pourraient être présumés innocents est clairement non fondée. Il est plus probable qu'improbable, pour les raisons qui viennent d'être évoquées, que les entités non liées à Al-Qaïda soient les auteurs des crimes du WTC 9/11 liés à l'utilisation d'explosifs et / ou d'incendiaires, et qu'il est donc plus probable que ces entités qui ont placée les options de vente sur les sociétés ayant des bureaux dans le WTC sont également des personnes ou des entités autres qu'Al-Qaeda.



Page22 :

Les personnes et entités qui ont effectué ces transactions suspectes avant le 11 septembre concernant des sociétés ayant des bureaux dans le WTC doivent donc être considérées comme des personnes disposant d'informations importantes, même si ce ne sont pas des auteurs, et même si ce n'est pas Al-Qaïda, en raison de leur pré- connaissance  que ces sociétés du WTC indiqué plus haut, à tout le moins, qu’une ou plusieurs personnes qu’elles connaissaient étaient au courant du bombardement imminent d’immeubles du WTC abritant ces sociétés. Une connaissance approfondie d'un détournement d'avion imminent et d'un crash d'avion ultérieur dans un bâtiment serait suffisante pour conclure avec une certitude relative que la valeur en stock des compagnies aériennes impliquées chuterait, mais il n'est en aucun cas certain que le stock d'une société spécifique dans un WTC spécifique occupant  des étages spécifiques tomberait également après un détournement d’avion et un crash. Cependant, si l'on savait que le bâtiment dans lequel se trouvaient les bureaux d'une société avait suffisamment d'engins explosifs pour détruire tout le bâtiment, alors acheter des options de vente pour les actions de cette société (vendre à découvert) n'est plus une proposition incertaine mais un but lucratif certain investissement.

K. Personnes motivées par la promotion d'une guerre contre le terrorisme
Parmi les autres personnes susceptibles de détenir des informations importantes sur les crimes fédéraux liés au 11 septembre, figurent certains généraux et d'autres personnes ayant travaillé au Pentagone avant et après le 11 septembre. Le général Wesley Clark, dans son entretien avec Amy Goodman (ci-joint en pièce jointe), a déclaré qu'un général du Pentagone lui avait dit dans les 10 jours suivant le 11 septembre que des responsables du Pentagone envisageaient d'entrer en guerre contre l'Irak, alors qu'ils n'avaient preuve que l'Irak était connecté à Al-Qaïda. Quelques semaines plus tard, le même général avait appris au général Clark que les responsables du Pentagone avaient prévu de démanteler le gouvernement de sept nations en cinq ans, y compris en plus de l'Irak, de la Syrie, de la Libye et de l'Iran. Les États-Unis ont en fait initié des actions militaires ou autres contre



Page23 :

la plupart de ces sept pays après le 11 septembre (l’action américaine contre l’Iran ayant été menacée). Les guerres en Irak et en Afghanistan ont entraîné d’énormes dépenses d’argent fédéral au profit d’entrepreneurs militaires.

L. Personnes qui ont contrôlé la destruction prématurée des preuves du 11/9
La grande majorité des matériaux contenus dans les débris de Ground Zero après l'effondrement du WTC2, du WTC2 et du WTC7 ont été rapidement retirés de la scène par des entrepreneurs des gouvernements fédéral, étatiques et / ou locaux. Ces matériaux résiduels laissés après l'effondrement de ces bâtiments auraient normalement été pris en compte, traités et contrôlés comme des éléments de preuve sur les lieux d'un crime (par exemple, un éventuel attentat à la bombe ou un incendie criminel) et auraient été minutieusement examinés, documentés et préservés par les autorités fédérales chargées de l'application de la loi et des enquêtes  agences. La rapidité avec laquelle ces preuves, y compris d'énormes quantités d'acier du WTC, ont été retirées de Ground Zero a été critiquée comme étant contraire à la politique et aux pratiques établies par les enquêteurs experts en matière d'incendie13.
Depuis plus de trois mois, l’acier de construction du World Trade Center a été et continue d’être coupé et vendu pour la ferraille. Les preuves cruciales susceptibles de répondre à de nombreuses questions sur les pratiques de conception des immeubles de grande hauteur et leur performance en cas d’incendie concernent le bateau qui se dirige lentement vers la Chine, que l’on ne reverra peut-être jamais en Amérique avant l’achat de sa prochaine voiture.
Cette destruction d'éléments de preuve montre l'étonnante ignorance des représentants du gouvernement quant à l'intérêt d'une enquête scientifique approfondie sur le plus grand effondrement provoqué par un incendie de l'histoire du monde. J'ai passé en revue notre norme nationale relative aux enquêtes sur les incendies, NFPA 921, mais on ne trouve nulle part dans celui-ci d'exemption autorisant la destruction d'éléments de preuve pour des bâtiments de plus de 10 étages.14
Les directives sur les risques d’incendie et d’explosion de la NFPA exigent la recherche d’explosifs lorsqu’il existe des preuves de «dommages de rang élevé» et de la «destruction de la structure [en acier]» (ce qui était évident

13 Voir, par exemple, Bill Manning, «Éliminer l’enquête», Fire Engineering, janvier 2002.
14 id. Voir aussi «Une nation mise au défi: les tours; Des experts préconisent une enquête plus approfondie sur la chute des tours », par James Glanz et Eric Lipton, New York Times, 25 décembre 2001



Page24 :

au WTC) et une enquête sur l'utilisation d'incendiaires lorsqu'il existe des preuves de températures extrêmes, notamment de l'acier ou du fer en fusion (preuve également au WTC) 15, dont aucune des étapes fondamentales de l'enquête n'a été effectuée au WTC.
Par conséquent, étant donné que les preuves de crimes fédéraux (y compris la présence ou l'utilisation d'explosifs et d'incendiaires) peuvent avoir été détruites, dissimulées ou rendues inaccessibles au cours de ce «nettoyage» accéléré de Ground Zero, les personnes impliquées dans le «nettoyage» accéléré et les décisions prises et les ordonnances y relatives sont considérées comme des personnes susceptibles de disposer d'informations à l'appui de l'enquête du grand jury spécial sur les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée du comité des avocats.
La ville de New York a embauché cinq entreprises de construction pour gérer la majeure partie de l'enlèvement des débris du WTC, et le site a été divisé entre elles. Le site du WTC aurait été divisé en cinq segments pour les opérations de nettoyage. Les cinq entreprises ont embauché des sous-traitants pour effectuer l'essentiel de l'élimination des débris. Les membres clés du personnel de ces sociétés qui ont participé au nettoyage du WTC 9/11 sont considérés comme des personnes susceptibles de disposer d'informations dans le cadre de l'enquête du grand jury spécial sur les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée du comité des avocats, car, au minimum, ils étaient en mesure de déterminer qui était responsable du retrait rapide des preuves relatives à la démolition du WTC et ce qui était advenu de ces preuves.
De même, les principaux responsables des organismes chargés de la recherche et du recyclage des preuves sur le site de la décharge de Fresh Kills, supervisés par le Corps des ingénieurs de l'armée, et les personnes impliquées dans ce processus au cours desquelles les équipes de récupération des preuves ont trié et trié les débris du WTC sont considérées comme des personnes. qui peuvent avoir des informations sur l’enquête du grand jury spécial sur les

15 Voir NFPA 921 (code d’investigation des pompiers exigeant de telles recherches d’explosifs et incendiaires).



Page25 :

crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée du comité des avocats. Parmi les personnes susceptibles de disposer de telles informations importantes figurent les agents du FBI impliqués dans le site Fresh Kills et ceux qui auraient pris des documents du site.
En ce qui concerne le nettoyage du WTC7, une note du Bureau de l'inspecteur général (OIG) adressée au directeur du FBI de l'époque, Robert Mueller, aurait révélé que des morceaux de construction étaient empilés dans une zone réservée aux agents des services secrets. Par conséquent, des représentants clés du BIG, des services secrets et du FBI peuvent disposer de documents d’information pour l’enquête du Grand Jury spécial sur les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée du Comité des avocats.

M. Nom de code PENTTBOM du FBI pour son enquête du 11 septembre
Le directeur du FBI, Robert Mueller, confirmé dans un article de couverture du magazine TIME du 10 mai 2011, le nom de code du FBI pour l’ensemble de l’enquête du 11 septembre, la plus importante de son histoire, est PENTTBOM (abréviation de l’enquête Pentagone Twin Towers Bombing). Les noms de code pour les enquêtes précédentes du FBI sur des attaques supposées être dues à des explosifs / bombes prennent comme fin "BOM", comme dans le cas de l'attentat à la bombe d'Oklahoma City, portant le nom de code OKBOM. Les rapports du FBI sur les cinq individus arrêtés dans la camionnette blanche le 9/11 (après avoir été observés en train de filmer et de photographier le WTC en flammes) utilisent l'expression "l'enquête sur le bombardement du World Trade Center" au moins pour la période du 11/09/2001 au 14/09/2001. En conséquence, le directeur Mueller et son personnel clé du FBI à l’époque pourraient avoir des informations utiles pour l’enquête du grand jury spécial sur les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée du comité des avocats. De même, la police d'État du New Jersey, qui a collaboré avec le FBI dans le cadre d'enquêtes liées au 11 septembre, a utilisé un nom de code similaire pour son enquête sur le 11 septembre.



Page26 :

N. Personnes interconnectées qui pourraient avoir eu le 11 septembre des Informations matérielles, sensibles.
Il existe un certain nombre de relations entre et parmi les personnes pouvant détenir des informations importantes sur les crimes de démolition des bâtiments du WTC et les personnes pouvant détenir des informations importantes sur d'autres aspects des attaques du 11 septembre, notamment les présumés pirates de l'air. Ces informations, bien que circonstancielles, peuvent intéresser un grand jury spécial chargé d'enquêter sur les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée. Dans la première pétition modifiée, le comité des avocats et sa lettre de présentation (ainsi que dans la pétition initiale) ont proposé au procureur des États-Unis de fournir les informations du comité des avocats directement à un grand jury spécial. Si le grand jury spécial est intéressé par ces informations supplémentaires, un peu longues et détaillées sur de tels liens, le comité des avocats sera disposé à les fournir directement au grand jury spécial (avec un préavis). Entre-temps, Kevin Ryan, chimiste et chercheur dans le domaine du 11 septembre, a effectué de nombreuses recherches dans ce domaine et a présenté ses conclusions dans un article en plusieurs parties. Les travaux détaillés et largement référencés du chimiste Ryan fournissent de nombreuses pistes de preuves pouvant intéresser le grand jury spécial. Le comité des avocats n'a pas encore vérifié les recherches de M. Ryan et ne présente pas ses observations et ses conclusions comme celles du comité des avocats, mais simplement que le grand jury spécial et le procureur des États-Unis peuvent conclure que les travaux de M. Ryan peuvent fournir des informations et des éléments de preuve mène de manière pertinente et pertinente à l’enquête du grand jury spécial.
En raison du manque de pouvoir d'assignation du comité des avocats et de l'absence de ressources financières substantielles à la disposition du FBI et du MJ (et potentiellement d'un grand jury spécial), le comité des avocats n'est pas en mesure de confirmer ( ou réfuter)


Page27 :

les conclusions spécifiques de Ryan pour le moment, mais continueront de suivre les pistes fournies par M. Ryan dans la mesure où les ressources le permettent. Les travaux de M. Ryan peuvent constituer un point de départ précieux et une feuille de route d'enquête permettant à un grand jury fédéral de mener une enquête fructueuse sur cette affaire, aux côtés du FBI et du procureur des États-Unis, qui ont tous accès aux ressources nécessaires pour vérifier les observations de M. Ryan, des conclusions et des pistes de preuve et les exécuter au sol.


II. Experts scientifiques et techniques disposant d’informations importantes sur les crimes fédéraux rapportés par le Comité des avocats
Dans la première pétition modifiée, le comité des avocats présente les conclusions d'un certain nombre d'architectes, d'ingénieurs et de scientifiques concernant divers aspects des preuves techniques à l'appui de la conclusion selon laquelle des explosifs et des incendiaires, y compris le nano-thermate, ont été utilisés détruire les WTC1, WTC2 et WTC7 le 11 septembre 2001. Ces architectes, ingénieurs et scientifiques ont chacun une matière première pour une enquête du Grand Jury spécial sur les crimes fédéraux rapportée par le Comité des avocats dans la première pétition modifiée. Plusieurs de ces experts scientifiques et techniques (y compris des architectes de grande hauteur, des ingénieurs en structure, des ingénieurs chimistes, des physiciens, des métallurgistes et des experts en démolition contrôlée) possédant des informations sur l'enquête du jury spécial spécial sont identifiés ci-dessous dans cette section du présent supplément à la première pétition modifiée du comité des avocats. Le Dr Niels H. Harrit est l'auteur principal d'une étude scientifique clé, aux côtés du Dr Steven Jones, du chimiste Kevin Ryan 16 et d'autres, qui a révélé la présence de matériaux nano-thermiques (explosifs et / ou incendiaires) dans les échantillons de poussière du WTC. dans le WTC, poussière de tonnes de microsphères métalliques riches en fer précédemment en fusion, dont la présence a été établie par physique

16 Première pièce de pétition modifiée 01 (Harrit, NH, J. Farrer, J. Jones, «Un matériau thermitique actif découvert dans la poussière lors de la catastrophe du 9/11 World Trade Center», The Open Chemical Physics Journal, vol. 2, pp. 7-31 (2009)). Voir également la première pièce de la pétition modifiée, pièce 33, Témoignage de M. Niels Harrit.




Page28 :

L’analyse en laboratoire (au microscope électronique) d’échantillons de poussière du WTC effectuée par le gouvernement américain et des scientifiques indépendants est un phénomène physiquement impossible en raison de la combustion de carburéacteur et du contenu du bureau, mais qui devrait être envisagé si les technologies de pointe Thermite, Thermate, des explosifs et / ou des incendiaires nano-thermites ont été utilisés.17
Les nombreux architectes, ingénieurs et scientifiques dont les expertises et analyses sont présentées dans la première pétition modifiée du comité des juristes figurent parmi ceux qui disposent de matériel d’information pour l’enquête du grand jury spécial. Cette analyse et ces avis d’experts étayent la conclusion selon laquelle l’effondrement du WTC1, du WTC2 et du WTC7 - ce dernier n’ayant pas été touché par un avion - présente les caractéristiques de la démolition au moyen d’explosifs et / ou incendiaires déjà installés18. Ces experts pourraient présenter témoignage d'expert devant le grand jury spécial sur des points techniques essentiels établissant que les crimes fédéraux rapportés par le comité des avocats avaient bien été commis. Les éléments de preuve techniques clés, expliqués plus en détail dans la première pétition modifiée, incluent les éléments de preuve décrits ci-dessous.
Des experts pourraient témoigner devant le grand jury spécial en expliquant que l'effondrement symétrique du WTC7 en une empreinte relativement petite et des tas de gravats 19, montrés sur des enregistrements vidéo de l'effondrement 20, est caractéristique de la démolition contrôlée et qu'un tel effondrement ne devrait pas résulter de dommages asymétriques au WTC7 causés par la chute de débris résultant de l’effondrement des WTC1 et WTC2 ou des incendies causés par ces débris tombés 21 Le fait qu’un tel effondrement rectiligne s’est produit dans le cas du WTC7 malgré des dommages asymétriques au WTC7 en raison de l’impact des débris provenant de l’effondrement


17 Première pétition modifiée, pièce 01, voir également pièce 12; Pièce 38; et pièce 39.
18 Voir, par exemple, la première pétition modifiée, pièce 29 et pièce 39. Témoignage de l'architecte Richard Gage et de l'ingénieur Jon Cole; Première pétition modifiée: pièces 30A et 30B, témoignage de l'ingénieur Tony Szamboti et de l'architecte Gage.
19 Première pièce modifiée, pièce 09, page 3.
20 Première pièce de la pétition modifiée 16.
21 Première pièce de la pétition modifiée, pièce 09, page 21.



Page 29 :

Le WTC1 est l’une des bases pour 3 000 architectes et ingénieurs, y compris l’architecte Gage et l’ingénieur Szamboti, qui ont conclu que l’effondrement du WTC7 impliquait l’utilisation d’incendiaires pré-placés tels que le thermite et le thermate22. Ce témoignage aurait également une incidence sur l’enquête du Grand Jury spécial.
En outre, des experts pourraient témoigner devant le grand jury spécial en expliquant que l'analyse technique des enregistrements vidéo de l'effondrement du bâtiment du WTC montre que le WTC1 et le WTC2 ont chuté à une accélération proche de la chute libre, tandis que le WTC7 a présenté une accélération réelle en chute libre d'environ 1 / 3 du temps total d'effondrement (ce qui ne serait pas physiquement possible sans l'utilisation d'explosifs et / ou d'incendies déjà installés)23.
Le témoignage de l’expert qui a analysé les données sismiques a également pu intéresser le grand jury spécial, ce qui lui a permis de conclure que des explosions se sont produites au WTC1 et au WTC2 le 11 septembre, avant que l’avion n’atteigne l’impact sur le WTC1 et le WTC2 24, ainsi que Dr. André https://www.lawyerscommitteefor9-11inqu … -petition/
, docteur en géophysique et géologie, ancien chercheur en géophysique et géologie au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de France et spécialiste des ondes acoustiques, conclu dans un article de revue à comité de lecture:
Les témoins et l'observation vidéo confirment nos conclusions concernant des explosions subaériennes 25  proches de l'heure des impacts d'avion sur les WTC1 et WTC2, une forte explosion souterraine étroitement liée à l'effondrement du WTC1 et des explosions subaériennes étroitement corrélées aux effondrements du WTC2 et du WTC7, le WTC7 n'ayant pas été frappé par un avion. En conséquence, nous concluons que les trois bâtiments ont été démolis par un processus contrôlé. … 26



22 Id.
23 Première pétition modifiée, pièce 32A, témoignage du professeur de physique David Chandler et de l'architecte Richard Gage.
24 Première pièce de pétition modifiée 02: «Les explosifs étaient-ils la source des signaux sismiques émis de New York le 11 septembre 2001?», Dr André Rousseau, Journal of 9/11 Studies, vol. 34, nov. 2012.).
25 «Subaerial» est défini comme étant situé ou se produisant à la surface de la terre.
26 Première pièce de pétition modifiée 02: «Les explosifs étaient-ils la source des signaux sismiques émis de New York le 11 septembre 2001?», Dr André Rousseau, Journal of 9/11 Studies, vol. 34, nov. 2012. Voir aussi la première pétition modifiée, pièce 08, «Des ondes sismiques générées par des impacts d'aéronefs et des effondrements de bâtiments au World Trade Center de New York» (WTC_LDEO_KIM.pdf, figure 1, page 6).




Page30 :

Des experts pourraient également témoigner devant le grand jury spécial en expliquant que des analyses scientifiques indépendantes et des rapports du gouvernement des États-Unis ont confirmé la sulfuration et la corrosion à haute température de l'acier trouvé dans les décombres après l'effondrement du WTC1, du WTC2 et du WTC727, ne peut pas être expliqué par un feu de carburéacteur ou un effondrement dû à la gravité, mais cela est compatible avec l'utilisation d'explosifs et / ou d'incendies à base de thermite, de nano-thermite.
Les témoignages d’experts et de témoins oculaires qui confirment des lectures aux instruments de températures extrêmement élevées dépassant 2 800 ° F et de tirs persistants à Ground Zero pendant des mois après le 11 septembre ne présentant aucun intérêt pour le grand jury spécial sont également intéressants pour le jury. contenu du bâtiment, mais compatibles avec la présence de thermate, de thermite ou de nano-thermite28.
Parmi les experts dont les analyses et les opinions sont référencées dans la première pétition modifiée qui corroborent la conclusion selon laquelle des explosifs et / ou des incendiaires ont été utilisés pour détruire les WTC1, WTC2 et WTC7 du 11 septembre, figurent les analyses et les opinions de l'architecte Richard Gage et du professeur de physique David Chandler, qui, comme indiqué ci-dessus, a conclu sur la base d'une analyse technique de la preuve vidéo que le WTC1 et le WTC2 ont chuté à une accélération proche de la chute libre, tandis que le WTC7 a présenté une accélération réelle en chute libre pendant environ 1/3 du temps d'effondrement total , c’est-à-dire à une accélération qui aurait été physiquement impossible à atteindre en l’absence d’utilisation d’explosifs et / ou incendiaires prémontés pour éliminer la résistance normale présentée par une ossature en acier de construction intact, y compris les colonnes à noyau en acier et les colonnes extérieures en acier , au dessous de



27 Première pièce de la pétition modifiée 14.
28 Voir, par exemple, la première pétition modifiée, pièce 09; Pièce 12; et pièce 13.



Page 31 :

effondrement des étages, comme lors de démolitions contrôlées29. Ce témoignage est également important pour l’enquête du Grand Jury Spécial. Les architectes, ingénieurs et scientifiques dont les travaux sont référencés ci-dessus possèdent chacun des éléments d’information pour une enquête spéciale du Grand Jury sur les crimes fédéraux rapportés par le Comité des avocats dans la première pétition modifiée. La première pétition modifiée contient plus de détails sur les opinions et les témoignages de ces experts scientifiques et techniques.


III. CONCLUSION En clôturant le présent supplément de pétition, le comité des avocats prévient à nouveau les lecteurs de ce supplément (versions rédigées ou non expurgées) et les lecteurs de la première pétition modifiée (ou de la pétition originale) que toute référence à une personne, une entreprise ou une catégorie de Les personnes, sociétés ou autres entités mentionnées dans le présent supplément, dans la première pétition modifiée ou dans la pétition initiale ne doivent pas être considérées comme une allégation d'actes répréhensibles de la part de ces personnes, sociétés ou autres entités. Cette détermination relève de la fonction et relève de la compétence du grand jury spécial. Le présent supplément, la première pétition modifiée et les pièces y afférentes, ainsi que la pétition initiale, ont pour seul but de fournir des informations pouvant être utiles à un grand jury spécial, au FBI et au ministère de la Justice pour la conduite de leurs enquêtes et pour leurs propres conclusions concernant les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée et pièces à conviction du comité des avocats.



29 Voir, par exemple, la première pétition modifiée, pièce 32A, témoignage de l'architecte Richard Gage et de l'instructeur de physique David Chandler.




Page32 :

Respectueusement soumis,
Comité des avocats pour 9/11 enquête.
Par:
David R. Meiswinkle, avocat, président du conseil d'administration
Edward Asner, directeur général, membre du conseil d'administration
Mick G. Harrison, avocat, directeur des litiges
520 rue S. Walnut, # 1147
Bloomington, IN 47402
Téléphone: 812-361-6220
mickharrisonesq@gmail.com

Dernière modification par Mariflo (16-03-2019 21:17:38)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#99 17-03-2019 21:05:52

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1603

Re: Action en justice du Comité des Juristes

page 26 catégorie M

Nom de code PENTTBOM du FBI pour son enquête du 11 septembre
Le directeur du FBI, Robert Mueller, confirmé dans un article de couverture du magazine TIME du 10 mai 2011, le nom de code du FBI pour l’ensemble de l’enquête du 11 septembre, la plus importante de son histoire, est PENTTBOM (abréviation de l’enquête Pentagone Twin Towers Bombing). Les noms de code pour les enquêtes précédentes du FBI sur des attaques supposées être dues à des explosifs / bombes prennent comme fin "BOM", comme dans le cas de l'attentat à la bombe d'Oklahoma City, portant le nom de code OKBOM. Les rapports du FBI sur les cinq individus arrêtés dans la camionnette blanche le 9/11 (après avoir été observés en train de filmer et de photographier le WTC en flammes) utilisent l'expression "l'enquête sur le bombardement du World Trade Center" au moins pour la période du 11/09/2001 au 14/09/2001. En conséquence, le directeur Mueller et son personnel clé du FBI à l’époque pourraient avoir des informations utiles pour l’enquête du grand jury spécial sur les crimes fédéraux rapportés dans la première pétition modifiée du comité des avocats. De même, la police d'État du New Jersey, qui a collaboré avec le FBI dans le cadre d'enquêtes liées au 11 septembre, a utilisé un nom de code similaire pour son enquête sur le 11 septembre.

Dans cet article de Christopher Bollyn daté du 11 mai 2011,
journaliste d'investigation américain, "Calling the FBI on Criminal Destruction of Steel Evidence from 9/11" traduction: "Appel au FBI sur la destruction criminelle d'éléments de preuve en acier à partir du 11 septembre" on y apprend que: "In my quest to find who is responsible for the destruction of the crucial steel evidence from the World Trade Center I have turned to two of the key people involved in the FBI investigation of 9/11, code-named PENTTBOM – FBI Director Robert Swan Mueller and Pasquale “Pat” D’Amuro, Inspector in Charge of the investigation.  Mueller is still director of the FBI, until September 2011, and D'Amuro works for Giuliani Partners in New York. " Traduction: "deux des personnes clés impliquées dans l'enquête menée par le FBI le 11 septembre, sous le nom de code PENTTBOM - Robert Swan Mueller, directeur du FBI et Pasquale D'Amuro, inspecteur chargé de l'enquête. Mueller est toujours directeur du FBI, jusqu'en septembre 2011, et D'Amuro travaille pour Giuliani Partners à New York" (Giuliani Partners LLC est une entreprise de conseil en management et en conseil en sécurité fondée par l'ancien maire de la ville de New York, Rudy Giuliani, en janvier 2002.) Décidément, on le retrouve partout celui-là ! Donc, le grand Jury spécial est invité à questionner/investiguer Mueller et D'Amuro lié à Giulani.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr