ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 07-02-2019 18:14:06

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

''2 Hours'' de Jeff Prager

Installation ci-dessous des messages #590 et suivants du fil ''les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?''

Hors ligne

 

#2 07-02-2019 20:45:25

arthedaink
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2019
Messages: 10

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Jeff Prager a publié fin décembre 2018 ce document sur l'attaque nucléaire asymétrique qui a eu lieu à New York City le 11 septembre 2001.

par contre, on est sur un forum francophone, et tout le document est en anglais.

ce document réalise la synthèse d'une bonne partie des différentes recherches complémentaires qui ont été faites depuis des années sur l'attaque nucléaire du 11 septembre 2001 à New York City.

Pour connaitre d'autres recherches sur l'attaque nucléaire de 9/11:
http://forum.reopen911.info/p327567-01- … ml#p327567
(l'expert militaire finlandais, Spooked l'Anonymous Physicist, Veterans Today, Dimitri Khalezov)

3 liens pour descendre le fichier, au cas où que l'un d'entre eux, un jour, ne fonctionne plus:

1. http://www.worldebooklibrary.org/eBooks … ukgghbYpV8 (inscription gratuite)

2. https://app.box.com/s/x55fo5dth0k065cqa … yDl9xe6i2Y

3. https://www.academia.edu/38110194/2_HOURS

Bonne lecture!

Hors ligne

 

#3 07-02-2019 21:04:16

arthedaink
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2019
Messages: 10

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Ci-dessous, la traduction d'une partie de l'introduction du magazine numérique de Jeff Prager. cela correspond aux pages 17, 18 et 19.

d'abord, le texte en anglais (en gras),
suivi de la traduction en français (en italique)
NdT: compléments d'informations que j'ai ajoutés.

-----

peer reviewed = articles, études scientifique qui ont été *critiqués* par d’autres scientifiques dans le même domaine de recherche. Le peer-reviewed est conçu pour évaluer la validité, la qualité des articles à publier. L'objectif de la pratique de peer-reviewed est de maintenir l’intégrité de la science en filtrant les articles invalides ou de mauvaise qualité.

-----

In the general population Multiple Myeloma occurs at the rate of 3.8 to 9 per 100,000 people depending upon which statistics one uses — however that’s the spread across dozens of peer reviewed reports — it’s always between 3.8 and 9. That rate also occurs 99% of the time in people over 65. Just 1% of Multiple Myeloma victims are ever under the age of 65 in the general population. The average age of Multiple Myeloma victims is 71. In the population cohort of 40,000 9/11 Ground Zero First Responders the rate of Multiple Myeloma (MM) as of March 1st, 2011, was 1 in 299 people. This means 134 First Responders had died (as of 2011) from Multiple Myeloma (MM). Considerably more have died from MM since then. What’s more, they have all been between 37 and 60 years of age with most under 55. These are extraordinary figures, unprecedented, and this report confirms why this is happening. Worse, there are approximately 8,000 currently sick First Responders today (2011) and many that have already died have succumbed to not one, not two, but sometimes 3 different rare cancers.

Dans la population générale, le myélome multiple (maladie de Kahler) se produit à un taux de 3,8 à 9 par 100 000 personnes, en fonction des statistiques utilisées - cette répartition est cependant présente dans des dizaines de rapports peer reviewed - elle se situe toujours entre 3,8 et 9. Ce taux se produit également dans 99% des cas chez les personnes de plus de 65 ans. Seulement 1% des victimes de myélome multiple ont moins de 65 ans dans la population en général. L'âge moyen des victimes de myélome multiple est de 71 ans.
Sur 40 000 first responders (secouristes) de Ground Zero, le taux de myélome multiple (MM) au 1er mars 2011 était de 1 sur 299. Cela signifie que 134 first responders étaient décédés (en 2011) du myélome multiple (MM). Beaucoup plus sont morts de MM depuis. De plus, ils ont tous entre 37 et 60 ans et la plupart ont moins de 55 ans. Ce sont des chiffres extraordinaires, sans précédent, et le présent rapport ‘2 hours’ confirme pourquoi cela s’est produit.
Pire encore, il y a environ 8 000 first responders actuellement malades et beaucoup de ceux qui sont déjà décédés ont succombé à non pas un, pas deux, mais parfois 3 cancers rares différents.


One doesn’t necessarily need the chemistry and physics found in Chapter One herein to understand the truth, but it certainly helps. As we trek through the medical history of 9/11 we find that today, in 2019, approximately 7500 First Responders (the low known figure) have been stricken with cancer and many are rare cancers — blood cancers, lymphomas and leukemia’s.

Pour comprendre la vérité, il n’est pas nécessaire de connaitre les éléments de chimie et de physique décrits au premier chapitre, mais cela aide certainement. En recherchant les antécédents médicaux au 11-septembre (medical history of 9/11), nous constatons qu’aujourd’hui, en 2019, environ 7500 first responders (le chiffre bas connu) ont été atteints d’un cancer et beaucoup sont des cancers rares - cancers du sang, lymphomes et leucémies.

Lorsque l’ensemble des preuves et des cas particuliers médicaux (anecdotal and medical evidence) est combiné avec:

• L’analyse par William Tahill du rapport Open Source USGS (United States Geological Survey) n ° 01-0429,

• Le peer-review et commentaire public par le physicien Thomas Cahill, PhD University of California (http://delta.ucdavis.edu/)

• Le peer-review du physicien David A. Olson (National Exposure Research Laboratory United States Environmental Protection Agency)

• Le peer-review de Beverly S. Cohen, PhD, chercheuse au Département de médecine environnementale de l’Université de New York (Research Professor, Department of Environmental Medicine, PhD from New York University)

• Le peer-review de James Millette, PhD médecine légale (forensic science)

• Le peer-review de Samira Alaani, pédiatre à l’hôpital de Falloujah (Iraq)

• L’échange de courrier électronique entre le physicien nucléaire (PhD) Christopher Busby et Jeff Prager

• De nombreux rapports peer-reviewed par le physicien nucléaire Christopher Busby prouvant l'utilisation d'armes à l'uranium enrichi dans le monde entier

• L'analyse préliminaire / probante (prescient analysis) de Jeff Smith, physicien nucléaire (PhD) et ancien inspecteur de l'AIEA. (NdT: Veterans Today a publié des articles de Jeff Smith)

• Questions / réponses avec le physicien nucléaire Frédéric Henry-Couannier (français) ; message de Couannier à Jeff Prager

• L'analyse des radionucléides présents dans la poussière de Ground Zero par le physicien nucléaire Paul J. Lioy,

• Les analyses sans précédent du physicien Heinz Pommer sur les événements de 9/11
les sources de l’énergie utilisée le 11-septembre (the power sources of the 9/11 event),
résoudre l’énigme de la radioactivité de 9/11 (solving the radioactive riddle of 9/11)

• L'analyse par André Gsponer (Ndt: et non pas Gasponer), nuclear weapons physicist, des armes nucléaires de 3ème et 4ème générations

• La critique par le physicien Sam Cohen de l’industrie des armes nucléaires

• L'analyse par Dai Williams des armes nucléaires des 1ère, 2ème et 3ème générations


The  weight  of  the  evidentiary  material  and  the  assertions  made  herein  become  unequivocal  and  unarguable.  Here, all roads lead to Rome and on September 11th, 2001, both fusion and fission occurred in Lower Manhattan, New  York  City,  New  York.  Based  on  First  Responder  deaths  alone,  1000s  of  deaths  from  both  multiple  myeloma and other rare cancers, we know that many more thousands of New Yorkers and others in the area of Ground Zero working on and around or living near the “pile,” were exposed, for 4 to 5 days at most, to ionizing radiation at a wide variety of external and internal dose levels. After a few short days the radiation had ceased and the city was relatively safe once again except for several persistent spots under the pile that were still hot for 99 more days.

..la somme des éléments de preuve et des affirmations faites dans le présent document devient sans équivoque et indiscutable. Ici, toutes les routes mènent à Rome et, le 11 septembre 2001, des réactions de fusion et de fission se sont produites à New York. À partir seulement des décès des first responders (des milliers de décès dus au myélome multiple / maladie de Khaler et à d’autres cancers rares) nous savons que beaucoup de milliers de New-Yorkais et de personnes aux alentours de New York, qui ont travaillé et habité sur et autour du «tas» ont été exposés, pendant 4 à 5 jours au plus, à des rayonnements ionisants externes et internes d’une grande variété de niveau.Après quelques jours, les radiations ont cessé et la ville est redevenue relativement sûre, à l'exception de plusieurs endroits sous les débris qui étaient chauds (les *hot spots* de Ground Zero) pendant 99 jours (jusqu’à fin décembre 2001!).

The elements from the periodic table that these devices/weapons may have employed can be gleaned from the elements they left behind in the dust and the behavior of those elements in that dust. With uranium reaching 93 Becquerels per kilogram in the USGS girder coating samples, we can safely assume from that alone that this was a nuclear event but there’s much more here to prove so unarguably. It’s never one epiphany or a single piece of evidence that allows for these difficult and inescapable conclusions, I wish it were, but it’s the totality of the collected evidence presented here that produces these certain results. 9/11 was a nuclear event — we can prove, unarguably, both fission and fusion occurred at Ground Zero.  Yes, they sell us doubt and of course there have been hundreds of books written about 9/11, so why should you believe mine?

Les éléments du tableau périodique que ces engins / armes nucléaires ont pu utiliser peuvent être connus à partir des éléments que l’on a découvert dans la poussière à Ground Zero et du comportement de ces éléments dans cette poussière de Ground Zero. Rien qu’avec l’analyse des échantillons de revêtement des poutres d’acier des tours Nord et Sud par l’USGS, qui indique que l’uranium présent a atteint 93 becquerels par kilogramme, on peut assurément affirmer que le 11 septembre 2001 est un événement nucléaire,mais il y a bien plus dans le dossier présent pour le prouver de façon incontestable. Ce n’est pas un seul élément probant qui permet d’affirmer que 9/11 était un événement nucléaire, c’est l’ensemble des preuves présentées dans ce dossier qui produisent ces résultats certains. Il y a des centaines de livres écrits sur le 11 septembre, donc pourquoi devriez-vous croire le mien plutôt que les autres?

First, this eMagazine is free — 600+ pages of painstaking research, research I’ve performed for 13 years now, and other than the physicists and medical researchers whose work appears here, I’m the only independent 911 researcher that publishes all of my fully referenced research material for free. There are over 150 peer reviewed reports, personal dialogue with nuclear physicists, documents authored by nuclear physicists and other referenced documents that make the assertions herein certain. This makes this book different than all the rest. There is no “speculation”  in this eMagazine. Here, I use known and accepted peer reviewed physics, chemistry and medical reports using strictly highly respected mainstream sources. There is no debate now — 911 was a nuclear event and while it may take 600+ pages to prove this as factual beyond any reasonable doubt, I accomplish that here. Of course I can do it in 2 pages but where’s the fun in that? And it would be complex.

Il n’y a aucune spéculation / hypothèse dans ce document. Ici, j’utilise des travaux de physique, de chimie et de médecine, peer-reviewed, connus, acceptés/reconnus, des travaux qui n’utilisent que des sources légitimes / mainstream (NdT: donc, des sources non susceptibles d’être objectivées *complotistes*. c’est quasiment du détournement de recherches mainstream à des fins dites *complotistes*!). Aujourd’hui il n’y a plus de débat sur la question: 9/11 était un événement nucléaire et, même si cela demande plus de 600 pages afin de prouver au delà de tout doute que 9/11 est un événement nucléaire , je pourrai bien entendu le faire en 2 pages, mais alors où est le fun dans tout cela? Ce serait surtout compliqué / complexe à expliquer.

No one ever promised understanding 9/11 would be easy and frankly, it’s not. It’s definitely not. But I’ve collected the data you’ll need to know, organized it, and feel confident that this eMagazine will quell any doubts you may have. I have specifically presented the evidence herein in such a manner that it should all be easily understandable by the average person — no need for physics or chemistry classes, it’s all right here. Remember, many of the authors of the peer reviewed literature often write their reports so that the public can understand them — they’re often written specifically for you and I.

Personne n’a jamais dit que comprendre le 11 septembre 2001 serait facile et franchement, ce n’est pas le cas. ce n’est vraiment pas quelque chose de facile à comprendre. Mais j’ai rassemblé les données, les informations que vous aire besoin de connaitre, les ai organisées, et je suis confiant dans le fait que ce magazine numérique éliminera tous les doutes (légitimes) que vous pouvez avoir. j’ai présenté de façon spécifique les éléments probants / les preuves d’une manière à ce que l’exposé soit compréhensible par le plus grand nombre, donc, nul besoin d’avoir suivi des cours approfondis (niveau universitaire) pour comprendre ce qui est présenté et expliqué. Gardez en tête que beaucoup des chercheurs qui publient des articles peer-reviewed rédigent leurs travaux d’une façon à ce que que le public puisse les comprendre -ils sont souvenus écrits spécifiquement pour vous et moi.

First, I believe you’ll need to have some basic knowledge of the effects of known nuclear events, Nagasaki, Hiroshima, Three Mile Island, Chernobyl and Fukushima and how these events relate to unusual blood cancers like Myeloma’s, Lymphoma’s and Leukemia’s. These cancers are seen in the survivors of nuclear events and these disorders are seen in an unusual number of survivors of 9/11 — over 5400 cancers in First Responders as of late 2016, increasing at an average of just over 4 new cancers per day. What’s even more profound, Multiple Myeloma is a disease of the aged with the average age of onset being 71, while 9/11 First Responders contracted rapid onset Myeloma’s at very early ages — men in their 30s, 40s and 50s. Understanding Myeloma, cancers and radiation will help to understand 9/11 so I cover this issue with referenced peer review. Keep in mind that the weapons used on 911 produced a different radionuclide profile than the weapons used at Nagasaki and Hiroshima  —and were considerably smaller — and the Chornobyl and Fukushima events again produced a different radionuclide profile so 911 cancer onset and cancer types are going to be variables we’re now learning about.

Avant toute chose, je crois que vous avez besoin de quelques connaissances de base sur les effects (radiation, cancers) des événement nucléaires connus (NdT: reconnus *officiellement*, sic):
Hiroshima (6 aout 1945, Japon),
Nagasaki (9 aout 1945, Japon),
Three Mile Island (28 mars 1979, Usa),
Chernobyl (26 avril 1986, URSS),
Fukushima (11 mars 2011, Japon).

Next, you’ll need to grasp the importance of what the scientific community refers to as “very fine particles”, which are micron and sub-micron sized particles and why their “re-generation” in the “pile” through the end of October is so important. Based on the peer review, “soil and glass were boiling” underground at Ground Zero through the end of October and beyond. Glass boils  at  approximately  2500º  C  or  just  over  4500º  F.  These  are  extraordinary temperatures  and  that  they  were  still  being  reached underground more than 30 days beyond the 911 event, for 100 days more, is a crucial point proven repeatedly by numerous Ground Zero peer reviewed reports on atmospheric aerosols.

Ensuite, vous devrez comprendre l’importance de ce que la communauté scientifique appelle «particules très fines», qui sont des particules de taille micronique (10 puissance moins 6) et submicrométrique (en-deça de 10 puissance moins 6), et pourquoi leur «régénération» dans le tas de débris (the « pile ») jusqu’à la fin de Octobre est si important. Sur la base des différents rapports peer-reviewed, on sait que «le sol et le verre étaient en ébullition» sous l’endroit qui a été appelé Ground Zero jusqu'à la fin du mois d'octobre et au-delà. Le verre entre en ébullition à environ 2500º C (degrés Celsius) = un peu plus de 4500º F (degrés farenheit). Ce sont des températures extraordinaires et le fait qu’elles étaient encore atteintes dans le sous-sol plus de 30 jours après l’événement 911, pendant 100 jours de plus, est un point crucial prouvé à maintes reprises par de nombreux rapports peer-reviewed sur les aérosols atmosphériques présents à Ground Zero.

Recognizing the difference between Chrysotile and Amphibole asbestos and understanding how steel and other building materials,  under  high-heat,  dissociative  conditions,  turn  into  “slag  wool”  and  what  this  means  regarding  the  dust  is  also  important.  The  dust  contained  a  significant  percentage  of  slag  wool.  The  knowledge  that  “iron-rich  spheres”  were  created  by the event and found in the dust, that it would be odd if they weren’t found in the dust, and that these iron rich spheres are  excellent  absorbers  of  activated  neutrons  without  becoming  radioactive  themselves,  and  what  this  means  are  more  crucial facts you’ll learn. How Electromagnetic Pulses affect cars, the air gap, which metals are affected and the heat generated are additional factors necessary to understanding 9/11 and there’s much more. I’ve laid out all of the facts here using a wide variety of peer review, all from respected and highly regarded sources and, as much as possible, in terms we can all understand. Without isotope profiles we would have to perform our analyses based on known nuclear physics and chemistry  yet  we  arrive  at  incontrovertible  conclusions  because  we  now  have  Ground  Zero  isotope  profiles  in  the  peer  review.

C’est important de comprendre comment l'acier et d’autres matériaux de construction se transforment, dans des conditions dissociatives à haute température, en *laine de laitier* (slagwool, alors que glass fiber= laine de verre) et ce que cela signifie en termes de poussière. La poussière contenait un pourcentage important de laine de laitier (NdT: 20 à 40% de MMVF, Man Made Vitreous Fiber, le slagwool constituait 98% de ce MMVF. source: USGS). Il est crucial de connaitre l’existe de «sphères riches en fer» créées et trouvées dans la poussière, qu'il aurait été étrange de ne pas les trouver dans la poussière et, que ces sphères riches en fer sont d'excellents absorbeurs de neutrons activés sans devenir radioactives elles-mêmes, et ce que cela signifie. Comment les impulsions électromagnétiques (EMP) affectent les voitures, l’espace aérien, quels métaux en particulier sont affectés et, la chaleur produite sont des éléments supplémentaires nécessaires à la compréhension de ce qu’il s’est passé ce 11 septembre 2001, et bien plus encore. Dans ce document, j’ai exposé tous les faits en utilisant une grande variété d’évaluations peer-reviewed, toutes provenant de sources respectées et très appréciées et, autant que possible, dans des termes que nous pouvons tous comprendre. Sans la connaissance des profils isotopiques, nous aurions du effectuer nos analyses sur la base de la physique et de la chimie nucléaires connues, mais si nous arrivons à des conclusions irréfutables, c’est bien parce que nous avons maintenant des profils isotopiques issus directement de Ground Zero dans l'examen peer-reviewed.

Hors ligne

 

#4 07-02-2019 23:05:23

arthedaink
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2019
Messages: 10

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Mariflo a écrit:

Il faut attendre qu’un modérateur copie les messages du fil de l’attaque nucléaire  (à partir du message 591), ici.
On reprendra la discussion après...
( supprimer ce message)

ce sont les mêmes messages que j'ai rendu plus neutres en tant que premiers messages du nouveau fil.

surtout, j'ai retiré la partie qui affirme que la question est résolue, ce n'est pas l'idéal pour lancer un débat contradictoire. tongue

Dernière modification par arthedaink (07-02-2019 23:05:57)

Hors ligne

 

#5 08-02-2019 00:26:32

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6651

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

En espérant que ce transfère vous aille... wink

Mariflo a écrit:

Merci Arthedaink,
Voici en attendant une traduction Google du premier lien:

Description
Tout ce que vous aurez besoin de savoir pour comprendre ce qui est arrivé à New York le 9/11, dans les mots que vous comprendrez, en utilisant examen par les pairs et l' infographie 3D conçus par les physiciens. 

Résumé
Lorsque la totalité des preuves anecdotiques et médicale est combiné avec: • L'examen par les pairs par le Dr Samira Alaani, et plus de 100 autres rapports examinés par des pairs • L'échange de courrier électronique entre le physicien nucléaire Dr Christopher Busby et moi - même • De nombreux rapports examinés par des pairs par Dr. Busby prouvant l'utilisation des armes à l'uranium enrichi en Bosnie, au Monténégro, au Yémen, en Irak, à Gaza, au Liban, au Kosovo et d' autres pays • l'analyse prémonitoire par le Dr Jeff Smith, physicien nucléaire et ex-AIEA inspecteur • questions et réponses avec nucléaire physicien Frédéric Henry-Couannier et le message de Couannier me • analyse nucléaire physicien Paul J. Lioy de, radionucléides émetteurs bêta actifs trouvés dans la poussière de Ground Zero • physicien Heinz Pommers analyses sans précédent (2) des événements de 911 • armes nucléaires de renommée mondiale , physicien A. l'analyse de Gasponer des 3e et 4e génération d' armes nucléaires • la critique du physicien mondial d'armes nucléaires de renom Sam Cohen des armes nucléaires dustrie • L'analyse par William Tahill de l' USGS Open Source # 01-0429 rapport au chapitre 1 trouver des niveaux extrêmement élevés d'uranium dans la poussière de Ground Zero • L'examen par les pairs et les commentaires du public par le Dr Thomas Cahill • L'examen par les pairs par le Dr David A. Olson • l'examen par les pairs par le Dr Beverly S. Cohen • l'examen par les pairs par le Dr James • Dr Dai Millette analyse Williams du 1er, les armes nucléaires 2e et 3e génération ... le poids de la matière de preuve et les assertions le présent document se fait sans équivoque et incontestable. Ici, tous les chemins mènent à Rome et le 11 Septembre 2001, à la fois la fusion et la fission se sont produits dans le Lower Manhattan, New York, New York. Sur la base des décès premiers répondants seuls, 1000s des décès dus à la fois le myélome multiple et d' autres cancers rares, nous savons que beaucoup d' autres milliers de New - Yorkais et d' autres dans la région de Ground Zero travaillant sur et autour ou vivant près de la « pile » ont été exposés , pendant 4 à 5 jours tout au plus, à un rayonnement ionisant à une grande variété de niveaux de dose externe et interne. Après quelques jours le rayonnement avait cessé et la ville était encore une fois relativement sûre à l' exception de plusieurs taches persistantes sous la pile qui étaient encore chaud pour 99 jours de plus. Aujourd'hui, 1000s des New - Yorkais exposés sur 9/11 sont morts, plus de 7500 New - Yorkais exposés sur 9/11 ont actuellement le cancer avec 4,17 nouveaux cancers liés à 9/11 ont rapporté tous les jours. 9/11 registre suit la santé des 250.000 personnes du gouvernement. L' utilisation examen par les pairs et le travail de certains des physiciens les plus respectés du monde, nous démontrons pourquoi cela se passe.


Extrait
Extrait de l'introduction: Une bonne compréhension des différences entre les 1er, 2e, 3e et armes nucléaires de 4ème génération est nécessaire et fourni avec une explication de DEW, qui se fait pour les armes nucléaires d'énergie dirigée dont nous avons connaissance et la compréhension des , et de construire et de les utiliser régulièrement à travers le monde. DEW est un terme commun dans l'industrie des armes nucléaires et ne se réfère pas au laser encore à être développées ou des armes scaler. DEW fait généralement référence aux armes nucléaires conçues spécifiquement pour diriger leur énergie à un soliton très limité - l'espace pris par quantique ou quasiparticules propagées comme onde progressive non dissipatif qui est ni précédé ni suivi d'un autre de ces perturbations - souvent fois les rayons X et d' autres effets nucléaires. La rouille qui est apparue immédiatement après 9/11, même sur la construction à proximité nouvelle, est un autre indice important. De nombreux physiciens éminents de la Lettonie, l' Allemagne, la France, le Liban, les Etats - Unis et de nombreux autres pays ont contribué à ce rapport et leur travail combiné conduit à des conclusions inéluctables. De quoi faire les conclusions inattaquables et concluante et je ne peux pas les remercier assez. Se il n'y avait pas le travail de William Tahill - la première personne dans le monde pour exposer et prouver la fission à Ground Zero - rien de tout cela ne serait possible et je serai toujours reconnaissant. Nous devrions tous être. Je tiens également à remercier le Dr Ed Ward et Don Fox, mon silence, derrière les coulisses, chéris et de confiance cocomploteur de. Cette eMagazine n'aurait pas été possible sans leur dévouement aussi bien, ainsi que leurs contributions à la physique et la chimie du 9/11. La contribution du Dr Heinz Pommer est inégalée, sans équivoque et prémonitoire. Pommer a été le premier à développer un 3-D précis, étape par étape modèle des événements de 911 et la destruction des Twin Towers. Les travaux du Dr Pommer est inestimable et doit être diffusée dans le monde entier. Pour le Dr Frédéric Henry-Couannier, mes remerciements personnels - nous pouvons peut - être rencontrer un jour! Nous arrivons maintenant au Dr Christopher Busby, physicien extraordinaire. Son aide, l'œuvre de sa vie et son examen par les pairs, aussi difficile que cela peut avoir été à la fois créer et faire publier, donne un aperçu de la vérité derrière les armes nucléaires, des événements nucléaires, interne par rapport à la dose externe et les effets à long terme de l' uranium et autres produits de fission et de métaux sur la planète et de l' humanité. Nous devons tous, chacun d' entre nous, être reconnaissants pour son dévouement de vie à la contamination continue bioaccumulables des industries nucléaires mondiales en cours de la planète. Les travaux du Dr Busby est mondiale, au nom de nous tous. En conséquence de ce bien arrondi, bien fondé et mis en place une assistance scientifique, je peux affirmer avec une certitude absolue ce qui suit: « Les événements à New York le 11 Septembre, 2001 se produisant 9 heures-11 heures - la destruction des tours jumelles et bâtiments 6 et 7 - avaient tous deux une composante de fission et la fusion de leur démolition. Aucune radioactivité après l'explosion (s) à l' exception de Tritium H-3 qui , conjointement avec He-4 est le produit et , éventuellement , une partie du rayonnement gamma de courte durée à partir de produits d'activation de neutrons, principalement Ca-45 à partir du Ca dans le béton et Fe-55 de l'acier - dont la plupart auraient été absorbés par la poussière riche en fer. Ceux - ci seraient radioactifs pour quelques jours seulement et le rayonnement n'aurait pas été détecté par la plupart des compteurs Geiger, des équipements spécialisés pour détecter « . Ce magazine en ligne prouve sans aucun doute.


Table des matières
CHAPITRE 1 - PAGE 28: analyse du rapport USGS # 01-0429; Bâtiment 6 et des particules très fines; Vitesse et la vitesse du son; Présentation de T. Mark Hightower CHAPITRE 2 - PAGE 111: L'examen par les pairs; 911 Les animaux de sauvetage; Enrichi utilisation de l' uranium dans la guerre; 1er, 2e, 3e et 4e génération d' armes nucléaires CHAPITRE 3 - PAGE 327: La mort par la poussière; 1000s du 11 septembre Cancers; Que se passe - t 10 ans à partir de maintenant Skippy? CHAPITRE 4 - PAGE 368: Smacsonic; Le CID et le QRS-11 Gyrochip; En quelle année Encore une fois, George? 1984? CHAPITRE 5 - PAGE 388: Multiple Myeloma & Leukemia; Les enfants de Tchernobyl et le CoverUp; La faible dose d' émission et Béryllium CHAPITRE 6 - PAGE 449: Plasma et l'excédent d' énergie; La bonne hypothèse du candidat; Radiation; Ural et autres régions CHAPITRE 7 - PAGE 477: Star dans un bocal; Fissionless Fusion; Le Scout Radioactive Boy; Franchir le seuil Petawatt CHAPITRE 8 - PAGE 493: Plaider mort, vente doute, Violer une procédure régulière, abrogatoire amendements constitutionnels et le crime du Millénaire CHAPITRE 9 - PAGE 557: & CPSE PBDEs; Maman, Rencontre POPs; La fertilité est monétisée; Le taux de fertilité mondiale pesons; Avez - vous été castrer encore? CHAPITRE 10 - PAGE 569: Tirs Parting - Images d'un événement nucléaire

tournesol01 a écrit:

neutral Super intrigant. Moi je ne n'y croyait pas. Maintenant je suis prêt a l'accepter, même si je ne lis pas l'anglais comme il le faudrait.

Mariflo a écrit:

Tu as déjà lu le livre ou tu te fies au résumé ?
Ce e-book est payant et il faut s’inscrire pour pouvoir le télécharger.

Tournesol voudrais-tu nous en dire plus ? Qu’est-ce qui t’as convaincu ?
Moi en lisant la traduction, je n’ai pas vraiment vu de nouveautés, simplement une sorte de synthèse de différents auteurs regroupés dans ce livre électronique dont nous avons parlé dans ce fil avec peut-être un plus du côté des maladies liées aux radiations. Sinon j’ai l’impression de retrouver les alertes des vétérans Today du début du sujet.

tournesol01 a écrit:

Eh bien les malades liés aux radiations, si c'est vraiment la réalité, cela suffit déjà a me convaincre.
Et aussi les fondations, creusées et lissées, et surtout avec cet aspect de fondue comme si un torrent de lave était passé par là.

Les explications techniques concernant l'explosion, sa directivité, les éjections présentées comme de l'eau jaillissant d'une fontaine, là j'ai du mal à lire.
j'ai beaucoup zappé. Cette façon de voir les choses est difficile a avaler.

arthedaink a écrit:

Mariflo a écrit:

Tu as déjà lu le livre ou tu te fies au résumé ?
Ce e-book est payant et il faut s’inscrire pour pouvoir le télécharger.

Tournesol voudrais-tu nous en dire plus ? Qu’est-ce qui t’as convaincu ?
Moi en lisant la traduction, je n’ai pas vraiment vu de nouveautés, simplement une sorte de synthèse de différents auteurs regroupés dans ce livre électronique dont nous avons parlé dans ce fil avec peut-être un plus du côté des maladies liées aux radiations. Sinon j’ai l’impression de retrouver les alertes des vétérans Today du début du sujet.

a) l'inscription sur le site internet worldbooklibrary.org est gratuite.

b) avec le lien app.box.com... c'est possible de télécharger le fichier sans donner de renseignement

c) il y a un 3e lien pour télécharger le document où il faut juste enregistrer son adresse email (ou alors se connecter avec un compte google ou CIAbook)

cliquer sur *or download with email*

https://www.academia.edu/38110194/2_HOURS

mariflo, je vais traduire automatiquement certaines parties du dossier 2 hours de Jeff Prager.

Noisse a écrit:

Traduction officielle du titre : « 2 Heures: 9h00 - 11h00, le 11 Septembre 2001: Œuvres choisies par des experts dans le domaine des armes nucléaires et Physique atmosphérique ».
Comprendre ''un choix d'œuvres dues à des experts'' et non ''un choix d'œuvres dû à des experts''. Ce qui paraît annoncer une compilation, au mieux un habile  assemblage, plutôt qu'une théorie nouvelle qui aurait su s'inspirer de tous ces auteurs.
Ne préjugeons pas cependant ; ne boudons pas notre plaisir de voir relancée la piste nucléaire. Prager, rangé parmi les Vet', a été l'un des premiers à l'emprunter.

Concernant le présent fil ''Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?'', pour rappel, une petite table permet de s'y orienter.

Mariflo a écrit:

Arthedaink a écrit:

b) avec le lien app.box.com... c'est possible de télécharger le fichier sans donner de renseignement

Oui c'est bon, je l'ai en anglais mais sur cette version on peut sélectionner du texte et traduire tandis qu'avec le lien academia les pages sont des fichiers images donc c'est plus difficile.

Arthedaink a écrit:

je vais traduire automatiquement certaines parties du dossier 2 hours de Jeff Prager.

Merci beaucoup smile

tournesol a écrit:

Et aussi les fondations, creusées et lissées, et surtout avec cet aspect de fondue comme si un torrent de lave était passé par là.

Non sur ce point il me semble me rappeler que c'est faux, il faut que je retrouve le lien...

Mariflo a écrit:

noisse a écrit:

Ce qui paraît annoncer une compilation, au mieux un habile  assemblage, plutôt qu'une théorie nouvelle qui aurait su s'inspirer de tous ces auteurs...Prager, rangé parmi les Vet', a été l'un des premiers à l'emprunter.

C'est bien ce qui me semble à la première impression.

Noisse a écrit:

Mariflo a écrit:

tournesol a écrit:

Et aussi les fondations, creusées et lissées, et surtout avec cet aspect de fondue comme si un torrent de lave était passé par là.

Non sur ce point il me semble me rappeler que c'est faux, il faut que je retrouve le lien...

En résumé :
– les apparences suggèrent une fusion de la roche, ce qui serait normal dans une cavité crée par une explosion nucléaire souterraine (attention au faux-ami ''granite'') ;
– des géologues ont fourni une explication par une glaciation passée ; leur hypothèse est bien entendu donnée comme une vérité scientifique ;
– le rasoir d'Occam tranche peut-être en faveur des géologues, mais ça ne prouve rien.

Mon impression est que l'affaire est restée en plan.

Mariflo a écrit:

Noisse a écrit:

Mariflo a écrit:

tournesol a écrit:
Non sur ce point il me semble me rappeler que c'est faux, il faut que je retrouve le lien...

En résumé :
– les apparences suggèrent une fusion de la roche, ce qui serait normal dans une cavité crée par une explosion nucléaire souterraine (attention au faux-ami ''granite'') ;
– des géologues ont fourni une explication par une glaciation passée ; leur hypothèse est bien entendu donnée comme une vérité scientifique ;
– le rasoir d'Occam tranche peut-être en faveur des géologues, mais ça ne prouve rien.

Mon impression est que l'affaire est restée en plan.

confirmation avec ces 2 liens

https://www.lapresse.ca/sciences/decouv … -zero-.php
https://www.dailymail.co.uk/news/articl … acier.html

Hors ligne

 

#6 08-02-2019 23:41:56

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6651

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Suite...

Mariflo a écrit:

En attendant la traduction d'extrait de la part de Arthedaink, j'ai passé à la moulinette Google la page 3 du e-book "2hours"

EN REVUE PAR LES PAIRS
La plupart des gens ne se rendent pas compte que des centaines d'échantillons ont été prélevés par des laboratoires indépendants
organismes gouvernementaux, les départements de recherche dans les collèges et d’autres entités de la poussière qui est restée à Ground Zero après la catastrophe des événements du 11 septembre 2001.
Des échantillons atmosphériques ont également été prélevés par de nombreuses institutions avec
les nombreux échantillons au sol. On ignore également que ces différentes organisations ont toutes produit des
documentation dans des revues grand public respectées concernant leurs conclusions. Il convient de noter que le journal
Jones et Harrit affirment que leur rapport examiné par des pairs est publié dans, et ce n’est pas un rapport soumis à un comité de lecture.
publication. C’est un journal payant que tout le monde peut publier. Il suffit de payer les frais. En répétant constamment que leur
Les résultats de nanotechnite dans les puces «rouge-gris» ont été examinés par des pairs et publiés, ils sont convaincus
le public qu'il en est ainsi. Ce n'est pas. L'évaluation par les pairs qui apparaît dans ce magazine électronique est une véritable évaluation par les pairs. Les rapports sont publiés par des chercheurs de bonne foi dotés de nombreuses références d'institutions reconnues et de leurs
conclusions correctement soumises, examinées par des rédacteurs en chef et publiées dans des revues respectées.  - pourtant Dr’s Jones et Harrit
peuvent continuer à affirmer que leur rapport sur les puces «rouge-gris» confirme la présence de thermite, mais plusieurs
les rapports ont étudié la poussière du World Trade Center très attentivement et il n'y a pas de thermite dans la poussière. Aucun de
les nombreux rapports trouvent des matériaux thermiques plusieurs, y compris les rapports du gouvernement américain, trouvent des données qui
confirme à la fois la fission et la fusion à Ground Zero.
Un examen par les pairs supplémentaire confirme l'utilisation d'armes par
uranium enrichi en Bosnie, en Irak, au Yémen, au Liban, à Gaza et ailleurs. Parce que la propagande qui entoure
Le 11 septembre est si épais, et parce qu’il ya tant de théories, d’avions à non avions et de super-duper
nano-thermite aux armes laser écailleuses à énergie dirigée, j’ai utilisé ici de nombreux rapports et
références dans ces rapports ainsi que des documents rédigés par des physiciens de renommée mondiale pour prouver la
théories développées à l’origine par moi-même, les docteurs Ed Ward et Don Fox en 2011, soutenues par le prescient de William Tahill.
et travail novateur. Sur la base des niveaux d’éléments du tableau périodique trouvés à Ground Zero, nous
peut affirmer en toute confiance que le 11/9 comprenait à la fois la fission et la fusion et qu’il s’agissait d’un événement nucléaire.

Ils remettent en cause la thermite trouvée par Harrit en disant que leur étude n'a pas été relue et adoubée par des pairs mais par contre de nombreux autres rapports relus par des pairs infirment la présence de thermite et confirment la présence de fission et de fusion à Ground zéro !

tournesol01 a écrit:

neutral Pour en revenir aux traces de périodes glaciaire, je n'en trouve pas dans ce reportage où on nous explique le creusement des fondations.
Ici on ne parle que de sédiments qu'il a fallu enlever pour mettre à jour la roche:

https://www.youtube.com/watch?v=orpj5ri0Im0

Noisse a écrit:

arthedaink a écrit:

3 liens pour descendre le fichier, au cas où que l'un d'entre eux, un jour, ne fonctionne plus:

1. http://www.worldebooklibrary.org/eBooks … ukgghbYpV8 (inscription gratuite)
2. https://app.box.com/s/x55fo5dth0k065cqa … yDl9xe6i2Y
3. https://www.academia.edu/38110194/2_HOURS

Pas simple de télécharger le texte intégral sans payer ou se présenter. On peut déjà explorer en ligne par (2). Je vais traduire le sommaire de la page 26.

arthedaink a écrit:

voilà, la question de ce qui a détruit les tours Nord, Sud et nouméro 7 du world trade center est résolue,

Bien vite dit, me semble-t-il. Voyons tranquillement ce qu'il en est.

Mariflo a écrit:

Mariflo a écrit :

Ils remettent en cause la thermite trouvée par Harrit en disant que leur étude n'a pas été relue et adoubée par des pairs mais par contre de nombreux autres rapports relus par des pairs infirment la présence de thermite et confirment la présence de fission et de fusion à Ground zéro !

Ce document « 2hours » s’oppose à un des argument principal présenté par le comité de Juristes quant à la nature des explosifs qui auraient été utilisés pour obtenir l’effondrement des 2 (3?) tours ! Le grand Jury va-t-il utiliser ce document dans ses investigations ? Y aura t’il des conséquences sur l’action Judiciaire et l’enquête du Grand Jury ? Cela risque t’il de l’influencer ?
Autrement dit: ce document « 2hours » peut-il être considéré comme une pièce scientifique sérieuse susceptible d’être utilisée dans le cadre d’une action judiciaire ?

Mariflo a écrit:

Noisse a écrit:

arthedaink a écrit:

3 liens pour descendre le fichier, au cas où que l'un d'entre eux, un jour, ne fonctionne plus:

1. http://www.worldebooklibrary.org/eBooks … ukgghbYpV8 (inscription gratuite)
2. https://app.box.com/s/x55fo5dth0k065cqa … yDl9xe6i2Y
3. https://www.academia.edu/38110194/2_HOURS

Pas simple de télécharger le texte intégral sans payer ou se présenter. On peut déjà explorer en ligne par (2). Je vais traduire le sommaire de la page 26.

J’ai parlé trop vite, je n’ai toujours pas réussi à télécharger le document de plus de 200Mo ! Ça s’arrête en cours de route ! Je referai une tentative plus tard.
Merci Noisse pour la traduction à venir.

Mariflo a écrit:

Noisse a écrit:

Mariflo a écrit:

tournesol a écrit:
Non sur ce point il me semble me rappeler que c'est faux, il faut que je retrouve le lien...

En résumé :
– les apparences suggèrent une fusion de la roche, ce qui serait normal dans une cavité crée par une explosion nucléaire souterraine (attention au faux-ami ''granite'') ;
– des géologues ont fourni une explication par une glaciation passée ; leur hypothèse est bien entendu donnée comme une vérité scientifique ;
– le rasoir d'Occam tranche peut-être en faveur des géologues, mais ça ne prouve rien.

Mon impression est que l'affaire est restée en plan.

Noisse ce résumé provient d’avant ce document « 2hours » ou bien après sa lecture ? Si c’est avant, est ce que « 2 hours » en parle, l’étudie, donne une conclusion ?

Noisse a écrit:

Souvenirs d'avant (Forum et lectures diverses). Revoir au moins ''Roches fondues ???''.

Mariflo a écrit:

Oui roche fondue
Ok donc je repose la question : est-ce que ce sujet est abordé, discuté, investigué, dans le doc « 2hours » ?

Mariflo a écrit:

Après inscription au site Academia.edu, j’ai reçu le lien  direct pour télécharger le livre. J’ai commencé la lecture via Google traduction, c’est fascinant !
@Arthedaink: comment as-tu été au courant de ce livre ?

Mariflo a écrit:

Mariflo a écrit:

Mariflo a écrit :

Ils remettent en cause la thermite trouvée par Harrit en disant que leur étude n'a pas été relue et adoubée par des pairs mais par contre de nombreux autres rapports relus par des pairs infirment la présence de thermite et confirment la présence de fission et de fusion à Ground zéro !

Ce document « 2hours » s’oppose à un des argument principal présenté par le comité de Juristes quant à la nature des explosifs qui auraient été utilisés pour obtenir l’effondrement des 2 (3?) tours ! Le grand Jury va-t-il utiliser ce document dans ses investigations ? Y aura t’il des conséquences sur l’action Judiciaire et l’enquête du Grand Jury ? Cela risque t’il de l’influencer ?
Autrement dit: ce document « 2hours » peut-il être considéré comme une pièce scientifique sérieuse susceptible d’être utilisée dans le cadre d’une action judiciaire ?

Page 15 —> traduction Google

Le ou les auteurs déclinent toute responsabilité pour toute perte, dommage, préjudice ou frais, quelle qu'en soit la cause, résultant de l'utilisation ou de la confiance, de quelque manière que ce soit, des informations fournies dans ce rapport et ne garantit pas la véracité, l'exactitude ou l'exhaustivité des informations fournies. les informations fournies. Il est peu probable, mais tout à fait possible, qu'une assertion ou des affirmations générées à partir des informations contenues dans le présent document se révèlent fausses si et quand les enregistrements de l'enquête sont rendus publics, et pour cela, l'éditeur et l'auteur ou les auteurs s'excusent par avance.
INTENTION
L'éditeur et le (s) rédacteur (s) garantissent que les informations présentées dans ce rapport reflètent fidèlement les informations présentées sur les sites Web publics sur Internet. Les informations sur ces sites sont parfois présentées par des individus ou des organisations qui peuvent être perçus comme poursuivant des objectifs haineux et malveillants ou publiant des mensonges. Si les informations sur ces sites sont vérifiables et semblent avoir du mérite, et que ces informations sont compatibles avec d'autres faits de la présente enquête, les informations factuelles de ce site sont incluses de la meilleure façon possible, sans aucune réflexion sur le mérite des objectifs de ce site ni intention. L’ambition, l’objectif et le désir de la publication de ce rapport sont de:
1) fournir une explication hypothétique mais vérifiable des événements du 11 septembre 2001, en particulier entre 9 h et 11 h et la démolition des bâtiments 1, 2, 6 et 7, intégrant un examen par les pairs avec des informations ou des informations actuellement publiques. des informations qui étaient autrefois publiques mais qui, pour une raison quelconque, ne sont plus disponibles. Toutes les informations contenues dans ce document ne figuraient pas dans le rapport officiel du gouvernement des États-Unis, et
2) attirer l'attention du public sur des circonstances qui suggèrent fortement que des actes répréhensibles ont été commis par des élus, des agents publics et des organisations d'entreprise impliquées dans une utilisation abusive des ressources du gouvernement et des fonds publics, et
  3) fournir une base de recherche et une hypothèse pour la recherche future. Les informations présentées dans ce rapport indiquent que les institutions fédérales chargées d'enquêter sur ces événements participent actuellement aux efforts visant à supprimer les faits sous prétexte de sécurité nationale. Par conséquent, ces informations sont rendues publiques dans l’espoir que des responsables inconnus, disposant du niveau approprié d’autorité, puissent réinstituer une enquête appropriée, ou que des ressources privées d’enquête puissent étayer davantage (ou réfuter) les affirmations présentées ici.

Nous avons la réponse, le Grand Jury peut utiliser ce document pour investiguer.

tournesol01 a écrit:

Quand je vois cette photo qui montre comme des coulures de roches aussi près de la surface alors que l'on semble ici plus haut que la roche atteinte lors du creusement des fondations,
Je trouve cela très, très, très louche:

http://unique.annonce.free.fr/images/do … ciaire.jpg

arthedaink a écrit:

Mariflo a écrit:

Après inscription au site Academia.edu, j’ai reçu le lien  direct pour télécharger le livre. J’ai commencé la lecture via Google traduction, c’est fascinant !
@Arthedaink: comment as-tu été au courant de ce livre ?

bien si tu as réussi à télécharger le magazine numérique.

mais, vos difficultés me paraissent étranges, en ouvrant ce lien
(https://app.box.com/s/x55fo5dth0k065cqa … yDl9xe6i2Y)

dans une fenêtre privée, donc en anonyme comme si vous deux arriviez pour la première fois sur la page internet, en cliquant sur l'onglet *télécharger* en haut à droite et j'arrive sans problème à descendre le fichier!

-----

Bruce Baird est la personne qui a tweeté l'information. Bruce Baird est ingénieur et a enseigné au lycée et à l'université.
(Former engineer, college professor, and high school history teacher)

pour plus d'informations: https://twitter.com/drbairdonline

-----

Jeff Prager a une page CIAbook où il a publié son magazine numérique:

https://www.facebook.com/prager1/posts/ … 3457017282

https://www.facebook.com/prager1/posts/ … 3322882282

arthedaink a écrit:

traduction d'une partie de l'introduction du magazine numérique de Jeff Prager. pages 17, 18 et 19.

d'abord le texte en anglais (en italique),
suivi de la traduction en français (en gras)
NdT: compléments d'informations que j'ai ajoutés.

-----

peer reviewed = articles, études scientifique qui ont été *critiqués* par d’autres scientifiques dans le même domaine. Le peer-reviewed est conçu pour évaluer la validité, la qualité des articles à publier. Son but ultime est de maintenir l’intégrité de la science en filtrant les articles invalides ou de mauvaise qualité.

-----

In the general population Multiple Myeloma occurs at the rate of 3.8 to 9 per 100,000 people depending upon which statistics one uses — however that’s the spread across dozens of peer reviewed reports — it’s always between 3.8 and 9. That rate also occurs 99% of the time in people over 65. Just 1% of Multiple Myeloma victims are ever under the age of 65 in the general population. The average age of Multiple Myeloma victims is 71. In the population cohort of 40,000 9/11 Ground Zero First Responders the rate of Multiple Myeloma (MM) as of March 1st, 2011, was 1 in 299 people. This means 134 First Responders had died (as of 2011) from Multiple Myeloma (MM). Considerably more have died from MM since then. What’s more, they have all been between 37 and 60 years of age with most under 55. These are extraordinary figures, unprecedented, and this report confirms why this is happening. Worse, there are approximately 8,000 currently sick First Responders today (2011) and many that have already died have succumbed to not one, not two, but sometimes 3 different rare cancers.

Dans la population générale, le myélome multiple (maladie de Kahler) se produit à un taux de 3,8 à 9 par 100 000 personnes, en fonction des statistiques utilisées - cette répartition est cependant présente dans des dizaines de rapports peer reviewed - elle se situe toujours entre 3,8 et 9. Ce taux se produit également dans 99% des cas chez les personnes de plus de 65 ans. Seulement 1% des victimes de myélome multiple ont moins de 65 ans dans la population en général. L'âge moyen des victimes de myélome multiple est de 71 ans.
sur 40 000 first responders (secouristes) de Ground Zero, le taux de myélome multiple (MM) au 1er mars 2011 était de 1 sur 299. Cela signifie que 134 first responders étaient décédés (en 2011) du myélome multiple (MM). Beaucoup plus sont morts de MM depuis. De plus, ils ont tous entre 37 et 60 ans et la plupart ont moins de 55 ans. Ce sont des chiffres extraordinaires, sans précédent, et le présent rapport ‘2 hours’ confirme pourquoi cela s’est produit.
Pire encore, il y a environ 8 000 first responders actuellement malades et beaucoup de ceux qui sont déjà décédés ont succombé à non pas un, pas deux, mais parfois 3 cancers rares différents.

One doesn’t necessarily need the chemistry and physics found in Chapter One herein to understand the truth, but it certainly helps. As we trek through the
medical history of 9/11 we find that today, in 2019, approximately 7500 First Responders (the low known figure) have been stricken with cancer and many are rare cancers — blood cancers, lymphomas and leukemia’s.


Pour comprendre la vérité, il n’est pas nécessaire de connaitre les éléments de chimie et de physique décrits au premier chapitre, mais cela aide certainement. En recherchant les antécédents médicaux au 11-septembre (medical history of 9/11), nous constatons qu’aujourd’hui, en 2019, environ 7500 first responders (le chiffre bas connu) ont été atteints d’un cancer et beaucoup sont des cancers rares - cancers du sang, lymphomes et leucémies.

Lorsque l’ensemble des preuves et des cas particuliers médicaux (anecdotal and medical evidence) est combiné avec:

• L’analyse par William Tahill du rapport Open Source USGS (United States Geological Survey) n ° 01-0429,

• Le peer-review et commentaire public par le physicien Thomas Cahill, PhD University of California (http://delta.ucdavis.edu/)

• Le peer-review du physicien David A. Olson (National Exposure Research Laboratory United States Environmental Protection Agency)

• Le peer-review de Beverly S. Cohen, PhD, chercheuse au Département de médecine environnementale de l’Université de New York (Research Professor, Department of Environmental Medicine, PhD from New York University)

• Le peer-review de James Millette, PhD médecine légale (forensic science)

• Le peer-review de Samira Alaani, pédiatre à l’hôpital de Falloujah (Iraq)

• L’échange de courrier électronique entre le physicien nucléaire (PhD) Christopher Busby et Jeff Prager

• De nombreux rapports peer-reviewed par le physicien nucléaire Christopher Busby prouvant l'utilisation d'armes à l'uranium enrichi dans le monde entier

• L'analyse préliminaire / probante (prescient analysis) de Jeff Smith, physicien nucléaire (PhD) et ancien inspecteur de l'AIEA. (NdT: Veterans Today a publié des articles de Jeff Smith)

• Questions / réponses avec le physicien nucléaire Frédéric Henry-Couannier (français) ; message de Couannier à Jeff Prager

• L'analyse des radionucléides présents dans la poussière de Ground Zero par le physicien nucléaire Paul J. Lioy,

• Les analyses sans précédent du physicien Heinz Pommer sur les événements de 9/11
les sources de l’énergie utilisée le 11-septembre (the power sources of the 9/11 event),
résoudre l’énigme de la radioactivité de 9/11 (solving the radioactive riddle of 9/11)

• L'analyse par André Gsponer (Ndt: et non pas Gasponer), nuclear weapons physicist, des armes nucléaires de 3ème et 4ème générations

• La critique par le physicien Sam Cohen de l’industrie des armes nucléaires

• L'analyse par Dai Williams des armes nucléaires des 1ère, 2ème et 3ème générations


the  weight  of  the  evidentiary  material  and  the  assertions  made  herein  become  unequivocal  and  unarguable.  Here, all roads lead to Rome and on September 11th, 2001, both fusion and fission occurred in Lower Manhattan, New  York  City,  New  York.  Based  on  First  Responder  deaths  alone,  1000s  of  deaths  from  both  multiple  myeloma and other rare cancers, we know that many more thousands of New Yorkers and others in the area of Ground Zero
working on and around or living near the “pile,” were exposed, for 4 to 5 days at most, to ionizing radiation at a wide variety of external and internal dose levels. After a few short days the radiation had ceased and the city was relatively safe once again except for several persistent spots under the pile that were still hot for 99 more days.


..la somme des éléments de preuve et des affirmations faites dans le présent document devient sans équivoque et indiscutable. Ici, toutes les routes mènent à Rome et, le 11 septembre 2001, des réactions de fusion et de fission se sont produites à New York. À partir seulement des décès des first responders (des milliers de décès dus au myélome multiple / maladie de Khaler et à d’autres cancers rares) nous savons que beaucoup de milliers de New-Yorkais et de personnes aux alentours de New York, qui ont travaillé et habité sur et autour du «tas» ont été exposés, pendant 4 à 5 jours au plus, à des rayonnements ionisants externes et internes d’une grande variété de niveau.Après quelques jours, les radiations ont cessé et la ville est redevenue relativement sûre, à l'exception de plusieurs endroits sous les débris qui étaient chauds (les *hot spots* de Ground Zero) pendant 99 jours (jusqu’à fin décembre 2001!).

The elements from the periodic table that these devices/weapons may have employed can be gleaned from the elements they left behind in the dust and the behavior of those elements in that dust. With uranium reaching 93 Becquerels per kilogram in the USGS girder coating samples, we can safely assume from that alone that this was a nuclear event but there’s much more here to prove so unarguably. It’s never one epiphany or a single piece of evidence that allows for these difficult and inescapable conclusions, I wish it were, but it’s the totality of the collected evidence presented here that produces these certain results. 9/11 was a nuclear event — we can prove, unarguably, both fission and fusion occurred at Ground Zero.  Yes, they sell us doubt and of course there have been hundreds of books written about 9/11, so why should you believe mine?

Les éléments du tableau périodique que ces engins / armes nucléaires ont pu utiliser peuvent être connus à partir des éléments que l’on a découvert dans la poussière à Ground Zero et du comportement de ces éléments dans cette poussière de Ground Zero. Rien qu’avec l’analyse des échantillons de revêtement des poutres d’acier des tours Nord et Sud par l’USGS, qui indique que l’uranium présent a atteint 93 becquerels par kilogramme, on peut assurément affirmer que le 11 septembre 2001 est un événement nucléaire,mais il y a bien plus dans le dossier présent pour le prouver de façon incontestable. Ce n’est pas un seul élément probant qui permet d’affirmer que 9/11 était un événement nucléaire, c’est l’ensemble des preuves présentées dans ce dossier qui produisent ces résultats certains. Il y a des centaines de livres écrits sur le 11 septembre, donc pourquoi devriez-vous croire le mien plutôt que les autres?

First, this eMagazine is free — 600+ pages of painstaking research, research I’ve performed for 13 years now, and other than the physicists and medical researchers whose work appears here, I’m the only independent 911 researcher that publishes all of my fully referenced research material for free. There are over 150 peer reviewed reports, personal dialogue with nuclear physicists, documents authored by nuclear physicists and other referenced documents that make the assertions herein certain. This makes this book different than all the rest. There is no “speculation”  in this eMagazine. Here, I use known and accepted peer reviewed physics, chemistry and medical reports using strictly highly respected mainstream sources. There is no debate now — 911 was a nuclear event and while it may take 600+ pages to prove this as factual beyond any reasonable doubt, I accomplish that here. Of course I can do it in 2 pages but where’s the fun in that? And it would be complex.

Il n’y a aucune spéculation / hypothèse dans ce document. Ici, j’utilise des travaux de physique, de chimie et de médecine, peer-reviewed, connus, acceptés/reconnus, des travaux qui n’utilisent que des sources légitimes / mainstream (NdT: donc, des sources non susceptibles d’être objectivées *complotistes*. c’est quasiment du détournement de recherches mainstream à des fins dites *complotistes*!). Aujourd’hui il n’y a plus de débat sur la question: 9/11 était un événement nucléaire et, même si cela demande plus de 600 pages afin de prouver au delà de tout doute que 9/11 est un événement nucléaire , je pourrai bien entendu le faire en 2 pages, mais alors où est le fun dans tout cela? Ce serait surtout compliqué / complexe à expliquer.

No one ever promised understanding 9/11 would be easy and frankly, it’s not. It’s definitely not. But I’ve collected the data you’ll need to know, organized it, and feel confident that this eMagazine will quell any doubts you may have. I have specifically presented the evidence herein in such a manner that it should all be easily understandable by the average person — no need for physics or chemistry classes, it’s all right here. Remember, many of the authors of the peer reviewed literature often write their reports so that the public can understand them — they’re often written specifically for you and I.

Personne n’a jamais dit que comprendre le 11 septembre 2001 serait facile et franchement, ce n’est pas le cas. ce n’est vraiment pas quelque chose de facile à comprendre. Mais j’ai rassemblé les données, les informations que vous aire besoin de connaitre, les ai organisées, et je suis confiant dans le fait que ce magazine numérique éliminera tous les doutes (légitimes) que vous pouvez avoir. j’ai présenté de façon spécifique les éléments probants / les preuves d’une manière à ce que l’exposé soit compréhensible par le plus grand nombre, donc, nul besoin d’avoir suivi des cours approfondis (niveau universitaire) pour comprendre ce qui est présenté et expliqué. Gardez en tête que beaucoup des chercheurs qui publient des articles peer-reviewed rédigent leurs travaux d’une façon à ce que que le public puisse les comprendre -ils sont souvenus écrits spécifiquement pour vous et moi.

First, I believe you’ll need to have some basic knowledge of the effects of known nuclear events, Nagasaki, Hiroshima, Three Mile Island, Chernobyl and Fukushima and how these events relate to unusual blood cancers like Myeloma’s, Lymphoma’s and Leukemia’s. These cancers are seen in the survivors of nuclear events and these disorders are seen in an unusual number of survivors of 9/11 — over 5400 cancers in First Responders as of late 2016, increasing at an average of just over 4 new cancers per day. What’s even more profound, Multiple Myeloma is a disease of the aged with the average age of onset being
71, while 9/11 First Responders contracted rapid onset Myeloma’s at very early ages — men in their 30s, 40s and 50s. Understanding Myeloma, cancers and radiation will help to understand 9/11 so I cover this issue with referenced peer review. Keep in mind that the weapons used on 911 produced a different radionuclide profile than the weapons used at Nagasaki and Hiroshima  —and were considerably smaller — and the Chornobyl and Fukushima events again produced a different radionuclide profile so 911 cancer onset and cancer types are going to be variables we’re now learning about.


Avant toute chose, je crois que vous avez besoin de quelques connaissances de base sur les effects (radiation, cancers) des événement nucléaires connus (NdT: reconnus *officiellement*, sic):
Hiroshima (6 aout 1945, Japon),
Nagasaki (9 aout 1945, Japon),
Three Mile Island (28 mars 1979, Usa),
Chernobyl (26 avril 1986, URSS),
Fukushima (11 mars 2011, Japon).


Next, you’ll need to grasp the importance of what the scientific community refers to as “very fine particles”, which are micron and sub-micron sized particles and why their “re-generation” in the “pile” through the end of October is so important. Based on the peer review, “soil and glass were boiling” underground at Ground Zero through the end of October and beyond. Glass boils  at  approximately  2500º  C  or  just  over  4500º  F.  These  are  extraordinary temperatures  and  that  they  were  still  being  reached underground more than 30 days beyond the 911 event, for 100 days more, is a crucial point proven repeatedly by numerous Ground Zero peer reviewed reports on atmospheric aerosols.

Ensuite, vous devrez comprendre l’importance de ce que la communauté scientifique appelle «particules très fines», qui sont des particules de taille micronique (10 puissance moins 6) et submicrométrique (en-deça de 10 puissance moins 6), et pourquoi leur «régénération» dans le tas de débris (the « pile ») jusqu’à la fin de Octobre est si important. Sur la base des différents rapports peer-reviewed, on sait que «le sol et le verre étaient en ébullition» sous l’endroit qui a été appelé Ground Zero jusqu'à la fin du mois d'octobre et au-delà. Le verre entre en ébullition à environ 2500º C (degrés Celsius) = un peu plus de 4500º F (degrés farenheit). Ce sont des températures extraordinaires et le fait qu’elles étaient encore atteintes dans le sous-sol plus de 30 jours après l’événement 911, pendant 100 jours de plus, est un point crucial prouvé à maintes reprises par de nombreux rapports peer-reviewed sur les aérosols atmosphériques présents à Ground Zero.

Recognizing the difference between Chrysotile and Amphibole asbestos and understanding how steel and other building materials,  under  high-heat,  dissociative  conditions,  turn  into  “slag  wool”  and  what  this  means  regarding  the  dust  is  also  important.  The  dust  contained  a  significant  percentage  of  slag  wool.  The  knowledge  that  “iron-rich  spheres”  were  created  by the event and found in the dust, that it would be odd if they weren’t found in the dust, and that these iron rich spheres are  excellent  absorbers  of  activated  neutrons  without  becoming  radioactive  themselves,  and  what  this  means  are  more  crucial facts you’ll learn. How Electromagnetic Pulses affect cars, the air gap, which metals are affected and the heat generated are additional factors necessary to understanding 9/11 and there’s much more. I’ve laid out all of the facts here using a wide variety of peer review, all from respected and highly regarded sources and, as much as possible, in terms we can all understand. Without isotope profiles we would have to perform our analyses based on known nuclear physics and chemistry  yet  we  arrive  at  incontrovertible  conclusions  because  we  now  have  Ground  Zero  isotope  profiles  in  the  peer  review.

C’est important de comprendre comment l'acier et d’autres matériaux de construction se transforment, dans des conditions dissociatives à haute température, en *laine de laitier* (slagwool, alors que glass fiber= laine de verre) et ce que cela signifie en termes de poussière. La poussière contenait un pourcentage important de laine de laitier (NdT: 20 à 40% de MMVF, Man Made Vitreous Fiber, le slagwool constituait 98% de ce MMVF. source: USGS. je ne la retrouve plus sur l’Internet..). Il est crucial de connaitre l’existe de «sphères riches en fer» créées et trouvées dans la poussière, qu'il aurait été étrange de ne pas les trouver dans la poussière et, que ces sphères riches en fer sont d'excellents absorbeurs de neutrons activés sans devenir radioactives elles-mêmes, et ce que cela signifie. Comment les impulsions électromagnétiques (EMP) affectent les voitures, l’espace aérien, quels métaux en particulier sont affectés et, la chaleur produite sont des éléments supplémentaires nécessaires à la compréhension de ce qu’il s’est passé ce 11 septembre 2001, et bien plus encore. Dans ce document, j’ai exposé tous les faits en utilisant une grande variété d’évaluations peer-reviewed, toutes provenant de sources respectées et très appréciées et, autant que possible, dans des termes que nous pouvons tous comprendre. Sans la connaissance des profils isotopiques, nous aurions du effectuer nos analyses sur la base de la physique et de la chimie nucléaires connues, mais si nous arrivons à des conclusions irréfutables, c’est bien parce que nous avons maintenant des profils isotopiques issus directement de Ground Zero dans l'examen peer-reviewed.

The rust that appeared immediately after 9/11, even on nearby new construction, is another important clue.

La rouille qui est apparue immédiatement après 9/11, même sur des constructions proches de Ground Zero, c’est un autre indice important.

Sans le travail de William Tahill - la première personne au monde à exposer et prouver la fission à Ground Zero - rien de tout cela ne serait possible

(NdT: étrange qu’il ne parle pas de Dimitri Khalezov, qui est le premier à avoir exprimé, publié la vérité sur la source énergétique utilisée à New York City le 11 septembre. edit: une interview intéressante de Dimitri Khalezov est présente dans ce document aux page 646 à 655, à propos du *missile* qui s'est, peut-être, crashé dans le Pentagon. interview intéressante parce qu'elle ne parle pas uniquement de l'hypothèse du missile Granit volé dans le Kourk (?) mais surtout de l' *affaire Victor Bout*, trafiquant d'armes bien réel qui a inspiré le film *The lord of war*)

La contribution de Heinz Pommer est également inégalée, sans équivoque et présciente (prescience: connaissance que Dieu a, de toute éternité, de tout l’avenir ; faculté de deviner de façon intuitive ce qui est encore inconnu).

Pommer a été le premier à développer un modèle 3D précis et détaillé, étape par étape, des événements de9/11 et de la destruction des tours Nord et Sud. Les travaux de Heinz Pommer sont inestimables et devraient être diffusés dans le monde entier.


-----

(NdT: voilà la *problématique* de Jeff Prager, sa position expliquée de façon concise)

As a result of this well-founded and established scientific assistance, I can state with absolute certainty the following:
“The events in NYC on September 11th, 2001 occurring between 9am and 11am — the destruction of the Twin Towers and Buildings 6 and 7  — had both a fission and fusion component to their demolition. No radioactivity after the explosion(s) except from Tritium H-3 which together with He-4 is the product and possibly some short lived gamma radiation from neutron activation products, primarily Ca-45 from the Ca in the concrete and Fe-55 from the steel. These would be radioactive for a few days only and radiation would not have been detectable by most Geiger counters, requiring specialized equipment to detect.”
   

Grâce à cette assistance scientifique solide et légitime, je peux affirmer avec une certitude absolue ce qui suit:

«Les événements survenus à New York le 11 septembre 2001 se déroulant entre 9 heures et 11 heures, la destruction des tours jumelles (Nord-1 et Sud-2) et des bâtiments 6 et 7, avaient lors de leur démolition à la fois une composante de fission et de fusion. Aucune radioactivité après la ou les explosions, à l’exception du tritium H-3 qui, avec He-4, est le produit de la réaction,et éventuellement un rayonnement gamma de courte durée provenant de produits d’activation neutronique, principalement du Ca-45 à partir du Ca présent dans le béton et du Fe-55 à partir de l'acier (NdT: l'acier de la structure des tours Nord et Sud). Ces produits ne seraient radioactifs que pendant quelques jours et les rayonnements n'auraient pas été détectés par la plupart des compteurs Geiger, ce qui nécessiterait un équipement spécialisé »

Ronny1 a écrit:

tournesol01 a écrit:

Quand je vois cette photo qui montre comme des coulures de roches aussi près de la surface alors que l'on semble ici plus haut que la roche atteinte lors du creusement des fondations,
Je trouve cela très, très, très louche:

http://unique.annonce.free.fr/images/do … ciaire.jpg

On aimerait l'avis d'un géologue. Bizarre. Perso, j'ai du mal à y croire vu les effondrements.

Mariflo a écrit:

Merci beaucoup Arthedaink pour cette traduction et commentaires associés.
Je ne sais pas vous mais moi je suis un peu choqué ! 
Avec le document « 2hours » nous disposons aussi d’une synthèse (exhaustive ?) sur les questions relatives à une attaque nucléaire aux complexes du Wtcs.
Une 1ère remarque à chaud ! Qu’allons-nous faire de tout ceci !?
Par ailleurs, je ne vois pas pour le moment de référence à la thermite ?

tournesol01 a écrit:

sad Quand on parle d'érosion glaciaire, on imagine un glacier qui se déplace en frottant les bords et le fond de son lit. Cela fait des stries bien visibles et orientées dans le même sens.
Et là, on dirait une cascade a sec, et avec des marmites en plus !

http://unique.annonce.free.fr/images/do … aire_2.jpg

http://www.geoglaciaire.net/index.php?o … ;Itemid=95

Mariflo a écrit:

Mariflo a écrit:

Merci beaucoup   
Par ailleurs, je ne vois pas pour le moment de référence à la thermite ?

Ok j'ai compris ! Page 3 Jeff Prager prend nettement position contre la thermite de Harrit et Jones. Il laisse entendre que leur publication dans une revue corrigée par des pairs n'est pas sérieuse contrairement à toutes ses références à lui qui renvoient vers des revues corrigées par des pairs sérieuses ! Voir mon mon post 601 (traduction Google de la page 3)
Donc pour Prager la thermite ne serait pas en cause dans la destruction des tours mais seulement la fission et la fusion. Il est donc surement en désaccord avec les conclusions de Jones et Harrit ? Cela n'est peut-être pas bon signe pour l'action en justice du comité de juriste
Ce pourrait-il que ce document "2 hours" sort maintenant pour court-circuiter l'action en justice initiée par Jones et Harrit ?

Noisse a écrit:

2 Hours, de Jeff Prager : traduction du sommaire de la page 26


Le CHAPITRE 1 fournit une analyse physico-chimique de 25 pages du rapport #01-0429 de l’USGS établissant que de la fission se produisit à Ground Zero. Nous décrivons la vélocité en ce qu’elle se relie à la destruction du ciment et de l’acier et nous pointons l’absence de la thermite dans plusieurs articles révisés par des pairs.
Nous confirmons que l’article du Dr. Steven Jones sur les écailles ‘’grises-rouges’’ n’a jamais été examiné par des pairs mais qu’il a été publié dans une revue hautement discutable que nous questionnons en détail. Nous établissons fermement et de façon concluante qu’il n’y avait pas de thermite dans la poussière ou dans les vestiges de Ground Zero — que la prétendue thermite était en fait de la peinture et que, en se basant sur la documentation du Lawrence Livermore, la vélocité de la thermite en fait un incendiaire semblable à une allumette. Le chapitre 1 fournit une fondation ferme pour comprendre le matériel plus complexe du chapitre 2.

Le CHAPITRE 2 inclut l’article révisé par des pairs qui établit que des armes à l’uranium enrichi ont été employées pendant des décennies sur des théâtres de guerre à travers le monde par les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN, incluant les Balkans (Bosnie et Serbie), le Liban, le Yemen, Gaza, l’Irak et ailleurs encore.
Avec des articles examinés par des pairs nous fournissons des preuves concluantes que des radionucléides furent trouvés dans la poussière de Ground Zero, une pièce du puzzle nécessaire et pourtant manquante jusqu’à maintenant. Nous discutons en détail, en utilisant les images produites en 3D par ordinateur fournies par le Dr. Heinz Pommer, physicien, comment exactement les immeubles furent détruits à Ground Zero. Nous fournissons également une couverture en profondeur des armes nucléaires des 1ère, 2ème, 3ème et 4ème générations et de possibles façons de générer de l’énergie. Un entretien avec le Dr. Frédéric Heny-Couannier, physicien, nous éclaire au-delà.

Le CHAPITRE 3 fournit le matériel nécessaire pour comprendre le nombre massif de cancers et d’autres maladies et de désordres à attendre d’un petit événement nucléaire et qu’il cause habituellement.

Le CHAPITRE 4 détaille la méthodologie employée pour pirater et conduire les avions/drones afin de les faire s’écraser sur les Tours jumelles et à Shanksville en Pennsylvanie. L’arme qui frappa le Pentagone est décrite, avec des images, au chapitre 10.

Le CHAPITRE 5 contient tout ce dont on a besoin pour comprendre les armes nucléaires de première génération, ainsi que les maladies et désordres que causent ces engins hautement radioactifs ; et pour comprendre comment ceci se relie aux maladies et désordres causés à Ground Zero le 11 septembre 2001 par des têtes nucléaires de troisième génération à énergie dirigée produisant radioactivité bien moindre et d’un type différent.

Le CHAPITRE 6 décrit la fusion froide, la fusion, le plasma, le surplus d’énergie à Ground Zero et dans les régions affectées par les retombées nucléaires.

Le CHAPITRE 7 démarre avec les premiers pas de la NASA dans le développement de l’énergie au niveau du pétawatt à travers la technologie du laser, la fusion sans fission et les technologies dot nous savons qu’elles ne furent pas employées le 11/9 parce que leur développement est encore incomplet — armes à antimatière, armes à antiprotons, bombes à trou noir, etc. — toutes étant au stade de la recherche ou du développement.

Le CHAPITRE 8 concerne les manœuvres législatives du gouvernement de l’État et du gouvernement fédéral pour se dégager de la responsabilité de les soins médicaux critiques ainsi que des compensations financières nécessaires pour les primo-intervenants morts ou mourants et il souligne combien sont minimaux les soins prévus par la législation actuelle.

Le CHAPITRE 9 est un chapitre que j’ai ajouté, qui a peu à faire avec les armes nucléaires et les têtes militaires et tout à voir avec le rayonnement et l’accroissement du rayonnement de fond globalement sur les dernières 70 années. Ce chapitre discute la chute sévère de la fertilité globale et son association avec les niveaux accrus de rayonnement globalement ainsi que l’exportation de l’alimentation américaine — une alimentation comportant de nombreux additifs pétrochimiques, qui cause des maladies et des désordres. Ingérer un seul radionucléide, ce qui peut maintenant arriver en avalant une goutte d’eau de pluie ou en respirant une poussière moyenne, peut produire un cancer dans un an, 5 ans, 10 ans, 20 ans et parfois, peut-être pas du tout.

Le CHAPITRE 10 contient des images du 11/9 pas souvent publiées et quelques brefs essais relatifs à ce sujet et que je crois importants.

Mariflo a écrit:

Merci beaucoup Noisse.
Et bien, ça fait peur et il y a du travail !

kidkodak a écrit:

Mariflo a écrit:

Et bien, ça fait peur et il y a du travail !

Ben oui,pourquoi maintenant? Çà doit faire 15 ans que la théorie de la thermite circule...

Mariflo a écrit:

@ tournesol:
page 102 du doc "2hours"
https://nsm09.casimages.com/img/2019/02 … 110967.jpg

Traduction Google:

A droite, les cratères polis, dont les surfaces montrent la roche expérimentée
chaleur extraordinairement élevée, sont enduits et nivelés pendant que les premiers intervenants remplissent la
cavités avec du ciment. Des images supplémentaires des cratères apparaissent dans le dernier chapitre.
Ces images ont été publiées pour la première fois au Royaume-Uni en 2011, à titre indicatif.
des vestiges de l’ancien «âge glaciaire» sous les tours jumelles, mais des images historiques montrant
la construction des tours et la «baignoire» ne révèlent rien de tel. Finalement
ces images sont également apparues brièvement ici dans les états avec une explication similaire.
Des images beaucoup plus grandes et plus détaillées des cratères apparaissent dans le dernier chapitre.

Noisse a écrit:

kidkodak a écrit:

Ben oui,pourquoi maintenant? Çà doit faire 15 ans que la théorie de la thermite circule...

Ce n'est pas la seule, en tout cas pour les modestes chercheurs que nous sommes. Voyez à partir de ''Théories pour le WTC'', les différents fils où a été traitée l'hypothèse nucléaire.
Alors « pourquoi maintenant » ? Peut-être que Jeff Pragger, après y avoir longuement travaillé, estime venu le moment d'une puissante synthèse ; pas forcément définitive d'ailleurs.

Noisse a écrit:

Une bien belle trouvaille, arthedaink, bravo !
Qu’en faire ? demande mariflo. J’ai envie de dire : comme pour le reste, étudier et réfléchir. Voici donc quelques observations, un peu désordonnées pour commencer, à partir des traductions et commentaires qui précèdent ainsi que de quelques rapides coups d’œil au texte.

Prager produit là une imposante synthèse. Faisant appel à toutes sortes de sources, aussi qualifiées que possible, il tente de faire avancer la compréhension de la destruction du WTC.
Les faits physico-chimiques qu’il prend en compte nous sont déjà connus en général. Je découvre tout de même son insistance précise sur de la laine de laitier (MMVF) qui reste à interpréter (fonte de l’acier, ainsi mieux prouvée encore que par les témoignages ?). Le sol et le verre en ébullition avaient échappé à ma recension et mériteraient de prendre place dans ‘’Les faits au WTC’’. A-t-on des pistes sur le sujet ?
Quant aux explications, deux seulement paraissent avoir retenu l’auteur : la thermite, pour la rejeter, et le nucléaire, à prouver par l’accumulation des indices. D’où, sans doute, les développements insistants sur les maladies, signatures d’une radioactivité de quelques jours.

Je partage l’incrédulité de tournesol01 à l’égard de ces formations rocheuses qui suggèrent fortement une fusion plutôt qu’une érosion. À cette étrangeté vient se heurter leur localisation : il ne s’agit pas d’une cavité sous chaque immeuble. Ce serait trop simple !
Le sujet, en tout cas, n’est pas à négliger. Le problème ne semble pas traité par Prager, mais néanmoins évoqué en deux lieux :
(1) aux pages 199-207, Heinz Pommer lui inspire le passage sur la ‘’Silverstein Valley’’, avec une première série de photos ;
(2) une seconde série, aux pages 593-599, complète la première.
À première vue le problème relève d’une géologie trop pointue pour nos capacité. On aimerait que des géologues puissent donner des avis autorisés.
En attendant, relevons un passage du texte de la page 199, lui aussi mystérieux.

Traduction de quatre paragraphes consécutifs :

Silverstein Valley
La compréhension de la vallée de glaciers de Larry Silverstein avec ses ‘'formations-comme-de-la-roche-fondue-précédemment-d’une-ère-préhistorique‘’ est une clef pour comprendre la source de puissance du 11/9 !

Hypothèse
La destruction des Tours fut un simple effet collatéral de ce qui se produisit dans la roche !90 % de l’énergie resta dans la terre !
À la mi-2017 un professeur de France m’écrivit dans un mail :
’l’énergie dans le roc explique tout !’’
poussés par l’Université, ils cherchèrent à l’interdire d’enseignement et à l’exempter de service... mais il est toujours actif.
Le Professeur écrit à propos d’un PROCESSUS nucléaire le 11/9 (pas d’une bombe)

Wold Trade Center
Quelle puissance fut émise à l’intérieur de la roche durant 3 mois ? La valeur effective de la chaleur totale dégagée à Ground Zero est dans les 1015 J, soit de l’ordre du Pétajoule.

Conclusion
Nous bataillons les uns contre les autres, parce que nous nous focalisons sur différents fragments de l’énigme énergétique – les fragments d’information sont toujours en désordre, distordus ou incomplets : ils ne font pas sens.

kidkodak a écrit:

Noisse a écrit:

Ce n'est pas la seule, en tout cas pour les modestes chercheurs que nous sommes. Voyez à partir de ''Théories pour le WTC'', les différents fils où a été traitée l'hypothèse nucléaire.
Alors « pourquoi maintenant » ? Peut-être que Jeff Pragger, après y avoir longuement travaillé, estime venu le moment d'une puissante synthèse ; pas forcément définitive d'ailleurs.

De toute façon,que ce soit du nucléaire ou de la thermite(ou les deux),nous avons tout de même à faire à une démolition contrôlée.Il n'y aura pas de retour en arrière là dessus.L'étape de la théorie de l'effondrement causé par des feux de bureau est derrière nous.

Noisse a écrit:

Noisse a écrit:

Le sol et le verre en ébullition avaient échappé à ma recension et mériteraient de prendre place dans ‘’Les faits au WTC’’. A-t-on des pistes sur le sujet ?

Prager tire ses propos de William TAHILL (2 Hours, p.103), qui lui-même s'appuie sur l'étude de Thomas CAHILL (Ground Zero, p.110).
D'après ce dernier on peut déduire de ces évaporation que régnèrent des températures d'au moins 2500°C.

Noisse a écrit:

Pour les formations étranges, l'article qui soutient la thèse glacière est
50 Ka Till-Filled Pleistocene Plunge Pools and Potholes Found Beneath the World Trade Center Site, New York, NY
par Cheryl J. Moss et Charles Merguerian.
https://www.researchgate.net/publicatio … ew_York_NY

Mariflo a écrit:

Vu le travail monstre sur la synthèse de Jeff Prager, faudrait-il ouvrir un sujet spécifique au doc « 2hours » ce qui nous permettrait de naviguer plus vite dans ses chapitres. On pourrait faire un sujet principal avec dedans les traductions organisées par ordre de pages et des liens qui renverraient vers des sous sujets qui pourraient être les chapitres à discuter ?

Noisse a écrit:

Oui, on peut ouvrir un nouveau fil afin de ne pas gonfler celui-ci à l'infini, mais, à mon avis, le plus important est d'installer suffisamment de liens internes pour naviguer aisément dans le Forum. Car tout est lié à tout !

nanard a écrit:

Bon, je passe juste. Je ne prétends rien, mais j'attire votre attention, au moins la photo du post 611 ressemble fort à un montage. Je ne sais pas passer des photos sur ce forum, mais connaissant un peu les lieux, certaines choses ne vont pas.
A vous de voir si cet avertissement peut retenir votre attention...roll

Mariflo a écrit:

Ben dis-nous ce qui cloche !?

nanard a écrit:

Sur la gauche de la photo, tu as un gros poteau rouillé planté dans le magma. la partie qui dépasse du sol se situe entre 2 tours. Sur ta gauche visiblement parce que c'est le seul de ce style, le Verizon building, tu pourras vérifier dans Glouglou à Wiki, il y a quelques photos qui te le confirmeront.

A titre de vérification, les immeubles qui sont sur la gauche du Verizon, il y en au moins un, le + à gauche qui semble bien être le WFC 3 alias American Express building celui qui s'est pris la pièce de plusieurs tonnes dans la façade, en provenance de WTC 1
Si tu as un plan du coin, ça correspond à l'angle de West et Vesey street sur l'arrière du site.

Vesey street est la rue transversale où étaient alignés comme à la parade, Verizon, WTC 7 et Old Post Office, la malchance voulant que seul le WTC 7 tombe... pauv'Larry !

Là où ça ne va plus du tout, c'est l'immense tour à droite de Verizon, c'est l'emplacement du WTC 7... qui est par terre. D'ailleurs sur Wiki au Verizon, tu verras que sur la droite de l'immeuble, il n'y a rien pour cette raison.
Si le trou est bien à cet endroit, tu conviendras que pour rebâtir WTC  1 dessus, il a fallut certainement de nombreux travaux de reprises qui ne se font pas en quelques jours.
J'y était début mai 2002, le déblaiement n'était pas achevé et ce trou n'était pas visible, alors qu'au vu de son ampleur, difficile de ne pas le voir, les baladoirs mis en place surplombant le trou.

J'y suis retourné en septembre 2003, c'était un peu trop avancé dans les travaux pour que se puisse avoir été refait.

Je te signale de plus aussi que sous la "baignoire" initiale ou à proximité immédiate, passaient des lignes de métro et au vu de la profondeur du dit trou, lui-même sous le fond de la baignoire, je ne vois pas comment j'aurais pu faire pour utiliser le métro chaque jour. Venant de Battery Park les seules lignes existantes permettant de remonter tout Manhattan passent par là;

Cela dit, si j't'en parle c'est que j't'en cause et tu fais bien comme tu veux tonguetongue

Mariflo a écrit:

Peut-être est-ce une perspective trompeuse ? Voici une autre photo issue du livre p206, une vue du trou de haut avec les buildings.  Est-ce que c’est clair pour toi maintenant ?   https://nsm09.casimages.com/img/2019/02 … 112303.jpg

arthedaink a écrit:

À propos de la procédure de grand jury dans l'objectif d'obtenir une nouvelle enquête sur 9/11, procédure à laquelle est associé l'association architects et engineers (soit-disant!) pour la vérité sur le 11 septembre (ae911truth),

Mariflo a écrit:

Donc pour Prager la thermite ne serait pas en cause dans la destruction des tours mais seulement la fission et la fusion. Il est donc surement en désaccord avec les conclusions de Jones et Harrit ? Cela n'est peut-être pas bon signe pour l'action en justice du comité de juriste
Ce pourrait-il que ce document "2 hours" sort maintenant pour court-circuiter l'action en justice initiée par Jones et Harrit ?

Si on part du principe que l'énergie nucléaire a bien été utilisée le 11 septembre,

et que ae911truth a depuis longtemps réfuté l'hypothèse de l'utilisation d'un engin nucléaire
(http://www.ae911truth.org/images/articl … AQ-15b.pdf),

alors il faut renverser la perspective, et émettre l'hypothèse que ce grand jury est peut-être, en réalité, une façon de détourner l'attention des véritables recherches sur le modus operandi de la destruction des 3 tours Nord, Sud, nouméro 7, plus ce qui est arrivé à la tour nouméro 6: le nucléaire.

On ne sait pas ce qu'il en est réellement des intentions des personnes qui ont lancé cette procédure pour d'obtenir un grand jury sur 9/11, il se peut que l'effet de ce grand jury, s'il advient dans un futur proche!, soit de focaliser l'attention des personnes qui s'intéressent à ce qu'il s'est passé le 11 septembre 2001, sur les seuls explosifs et (nano)thermite, même si cela n'est pas leur intention (aux personnes qui essaient d'obtenir un grand jury).

-----

Noisse a écrit:

Les faits physico-chimiques qu’il prend en compte nous sont déjà connus en général. Je découvre tout de même son insistance précise sur de la laine de laitier (MMVF) qui reste à interpréter (fonte de l’acier, ainsi mieux prouvée encore que par les témoignages ?).

À propos de la man-made vitreous fibres (MMVF) ou fibre minérale vitreuse artificielle ou (FMVA),

une analyse réalisée en 2005 par l'USGS (United States Geological Survey), un organisme officiel bien comme qu'il faut, affirme que la poussière récupérée à Ground Zero est composée de:

- 19.3% à 30.8% de béton ('concrete' en anglais), dont parle Richard Gage dans ses présentations,

- 20.3% à 40.6% de man-made vitreous fibers (MMVF),

MMVF à son tour composée de 91.7% à 98.1% de slag wool (laine de laitier). (dont Richard Gage oublie de parler..)

Face à la découverte de la présence de 18,61% à 37.23% de slag wool (respectivement 91,7% de 20.3% et 40.6% si l'on prend l'estimation basse,
19,91% et 39,82% si l'on prend l'estimation haute de 98.1% de slag wool qui compose le man-made vitreous-made) dans la poussière présente à Ground Zero,

on est en droit de se poser quelques questions:

1. Qu'est-ce que la laine de laitier?

La laine de laitier est un produit isolant fibreux à base de laine minérale.

2. Dans quelles conditions est-ce que l'on obtient de la laine de laitier?

La laine de laitier est produite à partir des résidus non métalliques récupérés dans les hauts fourneaux de l'industrie sidérurgique : c'est ce qu'on appelle le laitier.
Ce laitier est riche en silice, comme la laine de roche. Il résiste à des températures allant jusqu'à 700°C. Ce laitier mis en fusion à 1 500°C est refroidi en fibres.

3. Pourquoi du slag wool était présent dans la poussière de Ground Zero? était-ce habituel ou était-ce inattendu et une surprise?

4. Qu'est-ce que l'on peut raisonnablement conclure à partir du fait que la poussière de Ground Zero était composée de 18,61% à 39,82% de slag wool (laine de laitier)?

Que l'acier présent dans les tours Nord et Sud a nécessairement été soumis à des températures supérieures à 1500°C (degrés Celsius) ? (point d'interrogation, cela reste une question)

.

nanard a écrit:

Ok pour ta photo Mariflo, l'immeuble dans le fond, c'est Old Post Office, si tu reprends le plan joint à ta photo, en haut le trapèze c'est WTC 7. Ça ne règle pas la présence de la tour moderne en verre visible tout a gauche de la photo, ça pourrait ressembler à la nouvelle WTC 7... pas encore construite à ce moment.
Je m'abstiendrais de tout commentaire sur le reste des photos.

Mariflo a écrit:

Arthedaink a écrit :

alors il faut renverser la perspective, et émettre l'hypothèse que ce grand jury est peut-être, en réalité, une façon de détourner l'attention des véritables recherches sur le modus operandi de la destruction des 3 tours Nord, Sud, nouméro 7, plus ce qui est arrivé à la tour nouméro 6: le nucléaire.

Je ne pense pas car rien n’empêche  Le Grand Jury d’investiger aussi  la piste du nucléaire justement en se servant des études relues par des pairs, indiquées dans la synthèse de Prager.

kidkodak a écrit:

Mariflo a écrit:

Je ne pense pas car rien n’empêche  Le Grand Jury d’investiguer aussi  la piste du nucléaire justement en se servant des études relues par des pairs, indiquées dans la synthèse de Prager.

Le Grand jury commencera par étudier les données prouvant que les avions n'ont pas pu abattre les 3 tours du WTC. Ensuite ils se pencheront sur les témoignages affirmant la présence d'explosions.C'est à ce moment-là que Jeff Prager devrait demander à être entendu devant ce Grand jury pour étayer ses points en lien avec la présence du nucléaire.Rendu là,le pire qui peut arriver,c'est que le Grand jury conclue à la démolition contrôlée par une autre technique que celle présentée par AE911.So what? Et même si différents outils ont pu être utilisés simultanément pour détruire le WTC ce jour-là,je ne vois pas çà comme un problème, pourvu que les jurys fassent leur travail honnêtement et que les portes ne soient pas barrées à double tour pour obtenir des infos complémentaires,ou encore, que ces documents sensibles en lien avec leur questionnement n'aient pas été passés à la déchiqueteuse depuis belle lurette.

Hors ligne

 

#7 09-02-2019 09:09:47

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1740

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Nous pouvons maintenant poursuivre ici nos discussions sur le livre de Jeff Prager (nous continuerons à discuter de l’attaque nucléaire dans le sujet dédié). Car ce document « 2 hours » de 677 pages ne traite pas seulement d’une attaque nucléaire au complexe du Wtcs. Il aborde aussi des technologies (par exemple: SMACSONIC ) paraissant futuristes en septembre 2001 et utilsées sur les avions ayant percuté les tours. Nous trouvons aussi une interview de Dimitri Khalezov à propos de « qu’est-ce qui a frappé le Pentagone !? » Ce serait bien d’ailleurs que quelqu’un traduise les éléments/extraits importants relatifs à ces 2 sujets car Google traduction ne restitue pas convenablement les propos et nous pourrions partir sur de fausses pistes.
À propos de « fausses pistes » je me demande justement si les 2 sujets évoqués plus haut, en seraient !?
En effet, la lecture des traductions de Google, m’ont laissé sur ces très désagréables impressions !

Dernière modification par Mariflo (09-02-2019 17:33:39)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#8 09-02-2019 11:21:33

tournesol01
Membre du forum
Date d'inscription: 08-03-2010
Messages: 975

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Je m'étonne que l'on ne parle pas de VITRIFICATION de la roche au vu des températures annoncées.

Ces roches pouvaient très bien exister avant la construction et rester cachées par le limon.
Est-ce le fait d'avoir arrosé le site pendant des semaines après le 11 septembre qui a chassé les derniers limons qui cachaient cette érosion qui fait débat ?


Retraité, intéressé, motivé, estomaqué, écoeuré....

Hors ligne

 

#9 09-02-2019 16:53:10

mao31140
Membre du forum
Date d'inscription: 04-01-2019
Messages: 50

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

excusez-moi, j'ai une question à laquelle je ne trouve pas réponse dans " 2 hours " :

Y-avait-il des sources radioactives présentes d'origine sur le complexe WTC ?
( voir certaines qui aurait pu être activées par les nombreux incendies de ce jour )

Hors ligne

 

#10 09-02-2019 17:39:45

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

tournesol01 a écrit:

Je m'étonne que l'on ne parle pas de VITRIFICATION de la roche au vu des températures annoncées.

J'ignore tout de la vitrification. Que convient-il d'en savoir ?
D'autre part, à quelles ''températures annoncées'' faites-vous référence ?

Ces roches pouvaient très bien exister avant la construction et rester cachées par le limon.
Est-ce le fait d'avoir arrosé le site pendant des semaines après le 11 septembre qui a chassé les derniers limons qui cachaient cette érosion qui fait débat ?

Ces roches étaient certainement là auparavant ! Je n'ai aucun souvenir d'allusion à un entraînement de limon. Tout ce que l'on sait est que les eaux de l'arrosage (ainsi que l'eau des pluies) sont parties par le tunnel du train, le PATH, vers la station proche du New Jersey, où elles ont été pompées.

Hors ligne

 

#11 09-02-2019 17:48:47

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

mao31140 a écrit:

Y-avait-il des sources radioactives présentes d'origine sur le complexe WTC ?

La thèse de TAHILL est qu'il y aurait eu un réacteur expérimental sous le complexe, dont la destruction aurait été à l'origine des traces surprenantes relevées par l'USGC. Il est le seul à avoir travaillé sur une telle hypothèse.
Pour ce qui est des faits, pas de sources radioactives connues me semble-t-il.

P.S. TAHIL et non TAHILL.

Dernière modification par Noisse (10-02-2019 07:37:33)

Hors ligne

 

#12 09-02-2019 20:17:13

mao31140
Membre du forum
Date d'inscription: 04-01-2019
Messages: 50

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Noisse a écrit:

mao31140 a écrit:

Y-avait-il des sources radioactives présentes d'origine sur le complexe WTC ?

La thèse de TAHILL est qu'il y aurait eu un réacteur expérimental sous le complexe, dont la destruction aurait été à l'origine des traces surprenantes relevées par l'USGC. Il est le seul à avoir travaillé sur une telle hypothèse.
Pour ce qui est des faits, pas de sources radioactives connues me semble-til.

je comprends . En même temps c'est pas évident comme question .

*

Ce que je me dis, c'est qu'avant de partir sur des histoires d'armes non-conventionelles à fusion froide comme lues sur d'autre topics du forum,
d'armes nucléaires de type mini-nuke reconditionnées qui auraient œuvré à la démolition contrôlée du site,
d'une hypothétique pile atomique expérimentale qui aurait émis des "traces surprenantes", 
je pense que c'est un truc important ( mais très difficile) à étudier en premier .

Par exemple, combien y avait-il de détecteurs ioniques de fumée dans tous les immeubles effondrés et/ou ravagés ?
Çà peut sembler marginal de considérer les sources chaudes de ces appareils un par un ; multiplié par leur nombre ça peut causer .
Quid des écrans cathodiques qui était au bas-mot des milliers ?
Des transformateur THT des édifices...y'a toutes sortes de saloperies là-dedans non ?
etc



( navré si je pars un peu en bashing : les pathologie induites par radioxicité c'est du sérieux,
et moi ça m'agace de lire des trucs comme l'intro de ce "2 hours" )

Hors ligne

 

#13 09-02-2019 21:16:15

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

mao31140 a écrit:

je comprends . En même temps c'est pas évident comme question .

(...)
je pense que c'est un truc important ( mais très difficile) à étudier en premier .

Par exemple, combien y avait-il de détecteurs ioniques de fumée dans tous les immeubles effondrés et/ou ravagés ?
Çà peut sembler marginal de considérer les sources chaudes de ces appareils un par un ; multiplié par leur nombre ça peut causer .
Quid des écrans cathodiques qui était au bas-mot des milliers ?
Des transformateur THT des édifices...y'a toutes sortes de saloperies là-dedans non ?
etc
(...)

Effectivement j'avais mal saisi le sens de votre question. Ainsi précisée elle me mets dans l'embarras parce que je ne connais rien à ces sources-là, surtout sur le plan quantitatif.
Ce que je vois de plus proche est la question du tritium. Pour expliquer les quantités observées dans la poussière, ont été envisagés les signalements de sorties de secours (avions et immeubles je crois), les montres et autres petites sources possibles. Je n'ai pas souvenir d'exposés vraiment concluants, mais tout cela pourrait être remis sur le tapis.
Quant aux écrans cathodiques et aux transformateurs que vous évoquez, pourquoi ne pas proposer un essai sur le sujet ? Une description méthodique et sourcée, une thèse peut-être, seraient d'une originalité appréciée.

Hors ligne

 

#14 09-02-2019 23:16:21

tournesol01
Membre du forum
Date d'inscription: 08-03-2010
Messages: 975

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Noisse a écrit:

tournesol01 a écrit:

Je m'étonne que l'on ne parle pas de VITRIFICATION de la roche au vu des températures annoncées.

J'ignore tout de la vitrification. Que convient-il d'en savoir ?
D'autre part, à quelles ''températures annoncées'' faites-vous référence ?

Page 221 zone rouge à 2200°C

Roche vitrifiée: https://www.imareva.com/media/52ea5668- … se-du-land


Retraité, intéressé, motivé, estomaqué, écoeuré....

Hors ligne

 

#15 10-02-2019 04:59:00

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Le lien conduit à une photo, sur le site d'un vendeur de photos. Qu'en faire ?
À la page 221, sur le deuxième schéma, il est question de températures, mais je ne lis nulle part 2200°C.
Pourriez-vous préciser et développer un peu, tournesol01 ?

Hors ligne

 

#16 10-02-2019 10:47:57

tournesol01
Membre du forum
Date d'inscription: 08-03-2010
Messages: 975

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

neutral Sur les dessins de la page 221 et les suivantes, il est clairement indiqué dans les zones colorées, des températures en degré celcius allant jusqu'à 2200°C.

La photo du lien montre un exemple de roches vitrifiées.
Je ne sais pas à quelle température il faut monter pour obtenir ce résultat.
Je me demande donc si 2200°C suffisent et si c'est le cas,
pourquoi on ne fait pas état de roches vitrifiées dans le trou rocheux du WTC mais que l'on parle d'érosion glaciaire ou fluviale.


Retraité, intéressé, motivé, estomaqué, écoeuré....

Hors ligne

 

#17 10-02-2019 12:06:44

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

tournesol01 a écrit:

neutral Sur les dessins de la page 221 et les suivantes, il est clairement indiqué dans les zones colorées, des températures en degré celcius allant jusqu'à 2200°C.

Exact, mes excuses.
Il ne s'agit évidemment pas de relevés, mais d'une affirmation, toute théorique, de Pommer.

La photo du lien montre un exemple de roches vitrifiées.
Je ne sais pas à quelle température il faut monter pour obtenir ce résultat.
Je me demande donc si 2200°C suffisent et si c'est le cas,
pourquoi on ne fait pas état de roches vitrifiées dans le trou rocheux du WTC mais que l'on parle d'érosion glaciaire ou fluviale.

Certains géologues ont parlé d'érosion pour expliquer les apparences de coulées.
En vertu de quoi faire état de roches vitrifiées ? En a-t-on trouvé ?
Et 2200°C y suffiraient-ils ? Je l'ignore et, de toute façon, comme rappelé ci-dessus, rien ne permet de dire que cela s'est produit.

Hors ligne

 

#18 10-02-2019 22:19:09

tournesol01
Membre du forum
Date d'inscription: 08-03-2010
Messages: 975

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

neutral ben oui mais dans "2 hours" ils annoncent ces températures et , si j'ai bien compris, contredisent le fait que ce soit une érosion glaciaire,
mais on ne voit pas un aspect de la roche qui affiche des températures élevées de fusion.


Retraité, intéressé, motivé, estomaqué, écoeuré....

Hors ligne

 

#19 11-02-2019 08:58:04

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

2 Hours se veut un « e-magazine ». Qu’est-ce à dire ? Pour l’essentiel l’ouvrage est composé d’articles pris ailleurs. Prager s’exprime dans l’introduction, puis en tant qu’auteur parmi d’autres. Nous ne sommes pas en présence d’un texte unique, continu, enrichi de simples encadrés, comme il se fait généralement souvent.
Ce manque d’unité dans la rédaction se double d’une composition d’ensemble bizarre quant au contenu.
Le sujet annoncé est le WTC. Or les écarts ne manquent pas. Exemples notables :
–  des séries de photos sans rapport avec le texte voisin ;
–  des à-côté, plus ou moins justifiés, tels que le missile Granit, qui aurait frappé le Pentagone ; ou encore des déclarations de Dimitri Khalezov s’étirant jusqu’au cas Victor Bout ;
–  de parfaits hors-sujets, comme les dangers de l’énergie nucléaire ;
–  des mélanges incongrus : les schémas de Heinz Pommer inclus, sans commentaires, dans un chapitre traitant des sociétés secrètes !

Au total, des contributions riches, pour un propos d’ensemble tenu avec négligence. L’ensemble laisse l’impression d’une intention de faire connaître des acquis sans arriver à tenter la synthèse définitive espérée, jugée trop difficile.
La méfiance s’impose d’autant plus que la théorie de la volatilisation des avions attribuable à leur revêtement de smacsonic ne repose sur rien.

Deux usages de cet e-magazine peuvent être envisagés.
–  travailler les contributions séparément, chacune pour son intérêt propre : les cancers, les armes nucléaires, etc.
–  trouver de l’inspiration pour élaborer une théorie de la destruction dont le cœur serait Pommer.
De ce dernier ne désespérons pas pas qu’il finisse par exposer sa théorie sous la forme d’un texte.

Hors ligne

 

#20 11-02-2019 11:29:18

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1740

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Noisse a écrit :

Au total, des contributions riches, pour un propos d’ensemble tenu avec négligence. L’ensemble laisse l’impression d’une intention de faire connaître des acquis sans arriver à tenter la synthèse définitive espérée, jugée trop difficile.
La méfiance s’impose d’autant plus que la théorie de la volatilisation des avions attribuable à leur revêtement de smacsonic ne repose sur rien.

Je te trouve bien indulgent mais en même temps tu résumes assez bien la mauvaise impression laissée par ce document que j’ai évoqué au post 7.  Je pense qu’en plus Prager, membre des Vétérans today dont on sait que ce groupe diffuse un certain nombre d’informations fausses pour nous embrouiller, aurait peut-être sorti son e-book dans ce but et pour tenter d’influencer le Grand Jury qui va investiguer sur la thermite. Car ce document « 2hours » s’oppose de plein front ( un coup de boule !) à l’étude de Jones et Harrit, citée dans l’accusation et atout principal.

D’autre part, 
- la technologie SMACSONIC, revêtement intérieur de la carlingue des Boeing pour un usage anti-vibration, acoustique, thermique et qui à l’aide d’une impulsion électro-magnétique ou je ne sais exactement quoi d’autre, permet aussi de chauffer les parois de l’avion à 850° ce qui le désintègrerait au contact des façades des cibles du 11.9 ( Pentagone compris pourquoi pas !) lui donnant l’impression  de rentrer comme dans du beurre mais surtout en laissant tout de même son empreinte dans cette même façade !! Ce qui expliquerait tout !
- Le missile Granite Russe furtif avec une charge nucléaire, tiré d’un sous-marin Russe (?) indétectable sauf 6 minutes avant et qui donc aurait frappé le Pentagone sans que La Défense Américaine ait le temps de réagir !? Là, je me pose aussi la question de savoir si « Google traduction » ne m’aurai pas enfumé aussi !
Pourrait on avoir, s’il vous plaît, pour confirmation ou infirmation , une traduction humaine des principales informations de cette interview de Dimitri Khalezov (pages 646-655) ?

Dernière modification par Mariflo (11-02-2019 18:09:11)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#21 11-02-2019 19:10:55

mao31140
Membre du forum
Date d'inscription: 04-01-2019
Messages: 50

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Noisse a écrit:

mao31140 a écrit:

je comprends . En même temps c'est pas évident comme question .

(...)
je pense que c'est un truc important ( mais très difficile) à étudier en premier .

Par exemple, combien y avait-il de détecteurs ioniques de fumée dans tous les immeubles effondrés et/ou ravagés ?
Çà peut sembler marginal de considérer les sources chaudes de ces appareils un par un ; multiplié par leur nombre ça peut causer .
Quid des écrans cathodiques qui était au bas-mot des milliers ?
Des transformateur THT des édifices...y'a toutes sortes de saloperies là-dedans non ?
etc
(...)

Effectivement j'avais mal saisi le sens de votre question. Ainsi précisée elle me mets dans l'embarras parce que je ne connais rien à ces sources-là, surtout sur le plan quantitatif.
Ce que je vois de plus proche est la question du tritium. Pour expliquer les quantités observées dans la poussière, ont été envisagés les signalements de sorties de secours (avions et immeubles je crois), les montres et autres petites sources possibles. Je n'ai pas souvenir d'exposés vraiment concluants, mais tout cela pourrait être remis sur le tapis.
Quant aux écrans cathodiques et aux transformateurs que vous évoquez, pourquoi ne pas proposer un essai sur le sujet ? Une description méthodique et sourcée, une thèse peut-être, seraient d'une originalité appréciée.

Sachez que j'aurais apprécié m'occuper de cela, seulement je n'ai pas suffisamment de courage,
de connaissances et surtout de méthodologie pour attaquer un tel problème...

Ne serait-ce que pour comprendre l'origine des déchets tritiés qui selon vous ont été en "quantités observés dans la poussière" ,
ça me semble déjà être un beau casse-tête pour un spécialiste que je ne suis pas !

Une question cependant : quelles sont vos sources concernant ce tritium du 9/11 svp ?

Hors ligne

 

#22 11-02-2019 20:47:48

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Sur le tritium, comme pour bien des choses, on peut commencer par 9-11Research  http://911research.wtc7.net/wtc/analysi … clear.html
On trouve un exposé plus poussé, par exemple, en http://www.nucleardemolition.com/tritium.html.

J'ai d'ailleurs écrit un peu vite ''dans la poussière'' pour ''dans les débris''; c'est toujours dans de l'eau des débris que ça s'est constaté.

Hors ligne

 

#23 11-02-2019 22:46:41

mao31140
Membre du forum
Date d'inscription: 04-01-2019
Messages: 50

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Idem pour mon emploi du terme "déchets tritiés" : j'ai également parlé un peu vite sans avoir identifié la source de cet hypothétique tritium .

Concernant le premier site que vous m'avez donné, les sources cités sont "error404"
Le deuxième site m'apparaît également en erreur 404 sur mon terminal...


Bon, je vais essayer de lire un peu plus "2hours" avant de revenir sur ce topic .
Merci pour cet échange Noisse .

Hors ligne

 

#24 12-02-2019 07:29:33

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

En ce qui me concerne :
– Le premier lien fonctionne. À défaut aller sur le site 9-11Research (http://911research.wtc7.net/wtc/) et, dans le menu Analysis, descendre à 'nuclear devices').
Le lien de la note 1, censée conduire au rapport du LLNL, ne fonctionne plus. On trouve ce rapport à https://e-reports-ext.llnl.gov/pdf/241096.pdf
– Le second lien ne fonctionne plus depuis... hier soir. Site donné pour clos le 12/02/19. Pas de chance !
Pourtant le site existe (en www.nucleardemolition.com) ; son anonyme auteur est, je pense, William Tahil lui-même.
Et l'on obtient la page voulue en cherchant Tritium dans la liste des articles.
Les mystères de la Toile !

Hors ligne

 

#25 12-02-2019 13:55:09

arthedaink
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2019
Messages: 10

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

@Noisse, le 2e lien que vous avez partagé se termine par un 'point' (.),
si on enlève le point, parce qu'il n'a rien à faire là de toute façon,

on arrive sur la bonne page: http://www.nucleardemolition.com/tritium.html

Hors ligne

 

#26 12-02-2019 17:36:07

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 708

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Vu. Merci.
Bonnes lectures.

Hors ligne

 

#27 13-02-2019 07:56:02

mao31140
Membre du forum
Date d'inscription: 04-01-2019
Messages: 50

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

Merci

Hors ligne

 

#28 17-02-2019 09:53:37

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1740

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

(Chapitre 3: la mort par la poussière, à partir de la page 327.)

Pendant encore combien d’années ces victimes feront malheureusement l’actualité. Le congrès Américain baisse les fonds alloués aux personnes touchées par des maladies liées aux attentats du 11.9 ! Pendant ce temps là, le budget de l’armée augmente et des dépenses faramineuses apparentées à de la gabegie ont lieu, je pense par exemple au mur construit à la frontière Mexicaine.

Etats-Unis : l'indemnisation des rescapés du 11 septembre revue en forte baisse

https://mobile.francetvinfo.fr/monde/us … 192449.amp

Par franceinfo avec AFP – France Télévisions
Mis à jour le 16/02/2019 | 10:53 – publié le 16/02/2019 | 00:00
Au regard des nombreuses demandes, le budget alloué par le Congrès est insuffisant. Les demandes ne seront donc remboursées qu'à hauteur de 50% du taux d'indemnisation appliqué jusqu'ici.
Le fonds de compensation des victimes des attentats du 11 septembre 2001 est à court d'argent. Sa responsable a annoncé, vendredi 15 février, que les montants d'indemnisation allaient désormais être réduits de 50 à 70%. Au 31 janvier 2019, un montant total de 5 milliards de dollars avait été versé pour rembourser ou indemniser quelque 21 000 personnes, a indiqué la responsable du fonds, Rupa Bhattacharyya.

Les bénéficiaires de ce fonds sont des victimes directes, membres de leur famille, ou personnes tombées malades après les attentats. Or, vu les quelque 19 000 demandes de remboursement encore en souffrance, celles qui devraient encore être déposées avant la date butoir de décembre 2020, et la limite de 7,375 milliards alloués par le Congrès, "il n'y a pas assez de financement pour payer les demandes actuelles et attendues aux mêmes niveaux" que ce qui se faisait jusqu'ici, a expliqué la responsable du fonds.

"Nous sommes conscients de l'injustice de ce plan"

"Il faudrait 12 milliards de dollars au total pour rembourser les demandes en souffrance et celles attendues", a-t-elle précisé. Du coup, les demandes en souffrance ne pourront être remboursées qu'à hauteur de 50% du taux d'indemnisation appliqué jusqu'ici. Pour les demandes déposées après le 1er février 2019, le taux d'indemnisation sera même réduit de 70%. "Nous sommes douloureusement conscients de l'injustice de ce plan", a-t-elle déclaré. "Malheureusement, la loi ne nous donne pas le choix."

Les attentats du 11 septembre ont fait directement près de 3 000 morts, pour la plupart à New York dans l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center, et plus de 6 000 blessés. Mais des milliers d'autres personnes ont ensuite souffert de maladies, notamment de cancers, parfois liés aux fumées toxiques qui ont recouvert le quartier de Wall Street plusieurs semaines après les attentats.

Dernière modification par Mariflo (17-02-2019 13:20:21)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#29 20-02-2019 16:31:05

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6651

Re: ''2 Hours'' de Jeff Prager

"11 septembre : le nombre de victimes augmente encore, mais les indemnisations ne suivent plus" sur YouTube

https://youtu.be/571z8d-o910

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr