ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#41 19-11-2016 21:51:11

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1418

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Il est certain que Cheney était au moins un pion fort du complot, mais je pense plutôt qu'il en fut l'organisateur. Quand au futur vice-président, avec Trump comme boss, ce sera surement différent de Cheney avec Bush.

A part Cheney, si tu reprends l'histoire américaine depuis le début du 20ème siècle, le vice-président est là au cas où, mais reste suffisamment terne pour ne pas nuire à l'image de son patron. Donc ce n'est pas, à mon avis grave.

Quant aux autres qui rodent aux alentours, la soupe est bonne ! il n'y en a pas un pour relever l'autre et ce serait identique avec les démocrates. Pour te rassurer, rappelles-toi que Bush a été obligé de se séparer de Bolton...

Hors ligne

 

#42 20-11-2016 01:57:57

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

kidkodak a écrit:

Pour revenir à Donald Trump,ce matin je lisais que celui qu'il avait nommé comme vice président,Mike Pence,avait comme modèle Dick Cheney.J'ai avalé mon café de travers.
Mike Pence Says His Role Model for Vice President Is Dick Cheney
http://abcnews.go.com/Politics/mike-pen … d=42170897
On voit les Rudy Giuliani  et John Bolton roder,là c'est un cheerleader de Dick Cheney.big_smile
Il y a tellement eu de convergence vers Cheney dans toutes ces recherches sur les attentats du 11 septembre que cet aveu me laisse bouche bée.

http://www.strategic-culture.org/news/2 … dency.html

Wayne MADSEN | 18.11.2016 | OPINION

Neocon ‘Blasts from the Past’ Threaten to Undermine Trump Presidency

Réédité:

Sur le site du wsws.org, plusieurs nouvelles, très peu engageantes, sont rédigées dans cet article:

https://www.wsws.org/fr/articles/2016/n … -n19.shtml

Les combats en Syrie s’intensifient alors qu’une escalade militaire se dessine de plus en plus sous Trump

Par Bill Van Auken
19 novembre 2016

Dernière modification par kézako (20-11-2016 02:25:42)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#43 20-11-2016 03:10:25

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 391

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

''Les combats en Syrie s’intensifient alors qu’une escalade militaire se dessine de plus en plus sous Trump''
Trump ne prendra véritablement les commandes qu'en janvier 2017.Entre temps,le gouvernement actuel peut accélérer l'escalade de la guerre et faire un croque en jambe à la nouvelle administration pour manipuler l'opinion publique et accélérer sa destitution.Nous savons déjà que George Soros finance actuellement des manifestations anti-Trump aux E.U.,et cela même après sa victoire éclatante aux dernières élections présidentielles américaines.Rien n'empêche l'État profond(qui n'a rien à foutre de la démocratie)de continuer l'oeuvre de Soros et de semer le chaos à l'échelle planétaire.Diviser pour régner.Mais on devrait être en mesure de savoir si on s'est tous fait rouler dans la farine en janvier prochain.
L'entrevue du multi milliardaire George Soros à l'émission 60 minutes:
WE FOUND IT! The 60 Minutes Interview George Soros Tried To Bury!
https://www.youtube.com/watch?v=p8Ux5b6YM9A

Hors ligne

 

#44 20-11-2016 09:04:48

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1418

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

C'est ce que je pressentais il y a quelques jours, je préférerais, de loin, avoir complètement tort !

Hors ligne

 

#45 21-11-2016 15:15:46

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 391

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Maintenant à la tête de la CIA,Donald Trump semble s'enligner sur de Mike Pompeo. Vous pouvez écouter Mike Pompeo lors de son passage au C-Span's Washington Journal en février dernier,lorsqu'il déclarait qu'Edward Snowden méritait la peine de mort pour ce qu'il a fait.
https://reason.com/blog/2016/11/18/watc … run-the-ci

Mamamiya.

Hors ligne

 

#46 21-11-2016 16:58:16

tournesol01
Membre du forum
Date d'inscription: 08-03-2010
Messages: 923

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

sad Je sais pas où mettre çà et si cela vaut le coup:

http://numidia-liberum.blogspot.fr/2016 … %C3%AFque)

Dernière modification par tournesol01 (21-11-2016 16:58:51)


Retraité, intéressé, motivé, estomaqué, écoeuré....

Hors ligne

 

#47 21-11-2016 21:15:58

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1418

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Comme alignement de conneries, on a rarement fait aussi fort récemment ! Tournesol, si tu ne sais pas où mettre ça, la poubelle la plus proche sera le mieux ! lol

Le problème des menteurs, c'est que pour donner du corps à leurs délires, ils se croient obligés d'entrer dans des détails où ils ne font que prouver qu'ils sont réellement des tocards. Le Doomsday et ce n'est que le début, n'a jamais eu comme appellation E-6 Mercury, mais E-4B alias NOAC National Operations Airborne Center, la seule vérité est qu'il s'agit d'un Boeing 747 modifié.

On continue JAMAIS ces avions n'ont appartenu à la Navy mais à l'Air Force, ce qui en dit long sur l'ordre donné par un amiral à sa rivale de toujours !
Pour faire joli, on donne même le code radio IRON (ça fait plus dur), juste bon pour amuser les enfants, tu es bien placé pour savoir qu'à chaque opération des codes différents sont donnés !

Ensuite, il babille longuement sur un attentat évité, mais (c'est vrai que la lecture est tellement gavante que je peux rater quelque chose), je n'ai vu nul part des infos sur ce soi-disant attentat évité.

Vous en reprendrez bien une p'tite louche pour la route ? Le taxi décolle de Californie USA, ok ?quand les gentils le bloque, il est au-dessus du Nevada USA sans avoir franchi une frontière, il est où le risque pour la paix mondiale ???
Je ne pense pas qu'il y ait un brin de vérité sur l'obligation d'avertir du décollage d'un de ces avions, surtout quand ils ne sortent pas du sol national. Pour mémoire les USA en ont 4 de ce modèle, 3 volaient le 11 septembre.

Le E-4B est un avion ne  possédant pas  le moindre armement, c'est un avion de commandement comme un AWACS, mais au sens plus large du commandement, où pouvait se situer le risque avec ce taxi ?

Et pour finir parce que je ne veux pas décortiquer ce truc trop longtemps, c'est reparti pour le grand enfumage le trou dans le ring C du Pentagone, c'est un missile de croisière, ben voyons.
..
Pour ceux ne connaissant pas trop ce dossier, le trou en question est fait dans un passage de 12 m de large avec un immeuble de 5 niveaux de chaque côté, joli perf qui devrait lui donner une place dans le Guiness...

Tu as bien fait de déterrer ça Tournesol pour prouver qu'ils ne cesseront jamais d'essayer de nous bourrer le crâne pour ne pas voir la réalité ! Finalement, même pas poubelle, au feu direct, c'est la saison ! tongue

Hors ligne

 

#48 21-11-2016 21:58:12

tournesol01
Membre du forum
Date d'inscription: 08-03-2010
Messages: 923

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

smile J'm'en doutais bien un peu de cette réponse. Je ferais mieux de retourner à mes radars.


Retraité, intéressé, motivé, estomaqué, écoeuré....

Hors ligne

 

#49 21-11-2016 23:19:31

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1418

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Meuh nan ! Puisque je te dis que tu as bien fait de dégoter ce torchon ce n'est pas pour t'en faire porter la responsabilité, tu n'es pas l'auteur, alors que vas tu te reprocher ?

Non tu as bien fait parce qu'il faut tenter de démystifier les embrouilles quasi permanentes de ce genre "d'info". Si on ne démontre pas le mensonge, ça rentre dans les têtes et après, pour le combattre... Regardes au Pentagone combien sont encore persuadés que l'avion est arrivé à 850 km/h à 1 mètre du sol en vol horizontal !

Tu peux dormir en paix l'ami, tu n'est pas dans le viseur ! lol

Hors ligne

 

#50 21-11-2016 23:23:16

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 391

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Un avion mystère tourne pendant une heure au dessus de Denver sans que personne ne sache pourquoi?
Pourquoi tant de secret?Je me serais également posé la question.Aux E.U. les avions non-identifiés n'ont plus bonne presse depuis le 11 septembre 2001.Ils se souviennent également de l'avion mystère volant au dessus de la Maison Blanche cette journée-là...
9/11 Mystery plane
https://www.youtube.com/watch?v=AxUvBWoHgBs

Mais l'aéroport de Denver est rempli de messages dont je me passerais bien,l'avion mystère aurait même pu y être lié qui sait.

KOMRAD 1- l'horrible Aéroport de DENVER fresques macabres(1/2)
https://www.youtube.com/watch?v=kzLZKILexL4
KOMRAD 1- aéroport de DENVER fresques macabres (2/2)
https://www.youtube.com/watch?annotatio … 8dEhse6mXU

Hors ligne

 

#51 22-11-2016 07:45:49

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6578

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Merci de stopper là le HS qui a déjà suffisamment touché cette discussion.
Allez dans les fils adéquates.

Hors ligne

 

#52 22-11-2016 18:33:15

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 391

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

La question de fond avec ce sujet est d'évaluer si Donald Trump sera favorable ou non à le réouverture de l'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001.Et puisque tout çà est récent,nous sommes en train d'évaluer sa signature par le type de personnes qui commencent à graviter autour de lui,signature qui laisse présager un non puisque plusieurs d'entre elles sont issues des faucons de l'époque de George W Bush et que toutes les recherches faites ici sur le 11 septembre implique indirectement ou directement l'administration Bush.
Alors on retourne à la case de départ,l'État profond manipule t-il le parti Démocrate autant que le parti Républicain? Évidemment,avec les découvertes faites sur les mensonges de la V.O.,le scepticisme est de rigueur et c'est normal de se poser la question:nous sommes-nous fait avoir par ce scénario original que fut le déroulement de la campagne électorale de Donald Trump,campagne dont le script aurait pu être écrit par l'État profond,ou est-ce que «Trump fera le ménage dans la swomp comme il l'a promis?
Les médias de masse ont perdu leur crédibilité et le regard des internautes se tourne ailleurs maintenant pour déceler l'activité de l'État profond.

Hors ligne

 

#53 23-11-2016 13:08:06

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 391

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Article mettant en lumière les forces en présences et le dégout du Système face à la victoire du candidat Donald Trump.

De la démocratie-spectacle à la démocratie-tramway
http://reseauinternational.net/de-la-de … e-tramway/

Hors ligne

 

#54 26-11-2016 22:24:28

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 391

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

La fameuse entrevue de Donald Trump le 11 septembre 2001(en anglais)

VIDEO: Donald Trump " It would take bombs to take down the WTC "
https://www.youtube.com/watch?v=0STS7HBi5Cw

Espérons qu'il ait de la suite dans les idées maintenant qu'il est au pouvoir.

Hors ligne

 

#55 02-02-2017 18:37:36

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1282

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Dans le Canard enchainé d'hier:

http://img11.hostingpics.net/pics/344640IMG1688recaredi.jpg


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#56 02-02-2017 20:29:21

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4800

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

A vrai dire je ne vois pas vraiment le rapport. Par exemple, Mohamed Atta est effectivement né et a grandit en Egypte mais il se serait radicalisé en Allemagne. Atta aurait très bien pu obtenir la nationalité allemande.

Dernière modification par kikujitoh (02-02-2017 20:30:14)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#57 04-02-2017 09:52:54

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 535

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Celui d'hier était égyptien et a transité par Abu Dhabi pour venir en France. Trump fait partie du système comme les autres.

Hors ligne

 

#58 14-09-2017 02:11:50

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 615

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Thierry Meyssan pense pouvoir affirmer que « Le président Trump interdit toute référence à la version bushienne lors des commémorations du 11-Septembre ». http://www.voltairenet.org/article197882.html

Hors ligne

 

#59 30-10-2017 19:30:11

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 615

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

La mouvance conspirationniste bruisse, de manière encore fragile – des signaux faibles comme on aime dire en intelligence économique – de déclarations potentiellement annonciatrices de nouveautés susceptibles de concerner notre enquête. Potentiellement seulement à ce stade, mais méritant tout de même une certaine attention.
Thierry Meyssan propose une interprétation originale et osée des gesticulations belliqueuses de Trump de ces derniers mois : il faudrait les comprendre comme des actions tactiques de politique intérieure, dans le cadre de la guerre (la seule, la vraie) que ce dernier mènerait contre l’Establishment, dans le Parti républicain notamment. On relève qu’à cette occasion, Meyssan commence par déclarer : « Donald Trump a songé à entrer en politique en réaction aux événements du 11-Septembre dont il conteste la version officielle. » (légende de la photo en tête). Comme souvent Meyssan ne prouve pas ce qu’il avance, que ce soit dans cette phrase ou dans le propos relatif à l’Establishment.
Or il se trouve que ce propos est évoqué et même développé sur Infowars, ce qui renforce Meyssan de ce côté là les trumpistes prendraient l'avantage. Il serait intéressant que les événements aboutissent à étayer ce qu’il est du 11-Septembre par des informations nouvelles. Le déroulement de la '’guerre’’ débouchera-t-il sur un éclat, sur quelque explosion ? Ou au moins sur une guéguerre faite de tweets intrigants et de révélations par des voies indirectes ?
Tendons nos antennes.

Hors ligne

 

#60 23-12-2017 20:47:14

marcan
Membre du forum
Date d'inscription: 23-09-2008
Messages: 353

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Depuis Kennedy tout les présidents savent qu'ils risquent une mort médiatique, institutionnel ou physique si ils ne restent pas dans la ligne définie par l'état profond. Comme médiatiquement ça ne fonctionne pas, reste la destitution. Si ça ne fonctionne pas...
Kennedy à fait l’erreur de se mettre à dos toutes les forces gouvernementales (CIA, FBI, Pentagone) et officieuses (maffia, réseau cubain, Israël, industrie de l’armement, extrême droite,...) en même temps.
Si Trump ne croit pas à la VO et tient à sa peau, il marche sur des œufs, ce qui semble être le cas.

Dernière modification par marcan (23-12-2017 21:04:56)

Hors ligne

 

#61 06-07-2018 09:01:15

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1282

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

un article signalé par Kidkodak ailleurs  sur le forum dont je trouve qu'il a plus sa place ici !

http://www.dedefensa.org/article/trump- … il-son-911

Trump dégainera-t-il son 9/11 ?

4 juillet 2018 – La question de “la vérité” sur l’attaque 9/11 n’en finit pas refuser de mourir... La question de “la vérité” sur l’attaque 9/11, – ou du moins, de la mise en question de la “version officielle 1.0”fortement contestée par des documents officiels disponibles en versions semi-classifiées ou complètement classifiées (les “28-pages”) qui donneraient, s’ils étaient publiquement prises en compte, une “version officielle 2.0” portant un coup sévère à l’Arabie Saoudite, aux relations entre l’’Arabie et les USA, et aux membres de l’establishment très proches des Saoudiens, – notamment par le biais du conglomérat Carlyle, – et notamment la famille Bush.

C’est le président Trump qui pourrait remettre remet la question au goût du jour, dans le cadre de la polémique féroce qui l’oppose à l’ancien chef du FBI Mueller, qui est le procureur spécial nommé pour enquêter sur différentes polémiques et accusations autour de la campagne présidentielle de 2016, et qui vise directement Trump et son entourage. Trump pourrait en arriver à vouloir mettre en cause Mueller puisque, patron du FBI lors de l’attaque 9/11, Mueller aurait (le conditionnel est indulgent) très largement trempé dans l’entreprise de cover-up du rôle de l’Arabie, et dans quelques autres actions illégales où on peut l’impliquer dans ce cadre. Ce n’est donc pas une bataille pour la vérité de 9/11, même si on y parvenait, – après une visite à Lourdes, – mais un épisode de plus dans la guerre interne, le déchirement autodestructeur du système de l’américanisme.

L’ironie quasi-vertueuse de l’affaire est que Trump, s’il est possible qu’il le fasse au nom de sa fureur vengeresse et contre-offensive contre Mueller, ne ferait que tenir une promesse électorale qu’il ne s’est pas pressée de tenir jusqu’ici... Le 18 février 2016, le candidat Donald Trump proclamait devant une foule de supporteurs : “Élisez-moi et vous saurez tout, tout sur l’attaque du 11 septembre !” Trump ne se risquait pas sur un champ de mines suicidaire, il empruntait une voie déjà sécurisée concernant des documents classifiés sur l’attaque, connue sous la dénomination des “28-pages” qui faisaient l’objet d’une polémique publique féroce depuis au moins octobre 2014, avec un démarrage à l’origine en décembre 2013. Nous écrivions donc, en février 2016, à propos de cette nouvelle promesse électorale de Trump :

« Mais le plus important est sa dernière foucade où il a fait très fort, s'attaquant au plus formidable des tabous : la vérité sur 9/11. Lors d’une intervention dans une réunion électorale à Bluffton, en Caroline du Sud, Trump a promis que, s’il était élu, la vérité serait faite sur l’attaque du 11 septembre 2001. Il a essentiellement fait allusion aux  28 pages gardées secrètes  du rapport du gouvernement US sur l’attaque. (Il faut d’ailleurs noter que Trump ne va pas vraiment à contre-courant : le soutien pour la publication de ces 28 pages a fortement augmenté au Congrès, et l'on décompte  désormais 35 parlementaires à la Chambre des Représentants qui se sont portés “cosponsors” du projet de résolution demandant cette publication.) Parallèlement, l’ancien ex-président Cheney a dénoncé Trump  comme un “complotiste” diabolique (traduction française de “9/11 Truther”)... »

Des développements divers à la suite de cette promesse électorale du candidat-Trump mirent de nouveau la question de la version de l’attaque 9/11 au goût du jour et il devint de plus en plus évident lors de diverses interventions télévisées que la “version officielle” (1.0) était désormais, non seulement dépassée, mais qu’elle était surtout la version “défensive” d’une fraction de l’establishment (du DeepState) contre laquelle, en cas d’aggravation des choses, l’une ou d’autres fractions de l’establishment serai(en)t prête(s) à sortir la nouvelle “version” (2.0) impliquant massivement l’Arabie et tous ses relais washingtoniens, dont les Bush et éventuellement les Clinton. Ainsi nous relevions le 19 avril 2018 dans le texte « 9/11-complot : le roi est quasi-nu », diverses indications dont celle, tonitruante, de John Lehman, qui avait été président de la commission d’enquête sur 9/11 :

« Une précision très-importante à ce propos est celle de l’ancien ministre de la Marine, John Lehman, qui fut président de la commission d’enquête spéciale sur l’attaque du 11 septembre, et qui a lu les 28-pages en raison de sa position officielle. Interrogé lors de l’émission ‘60 Minutes’ sur le fait de savoir si ces 28-pages permettaient d’identifier par leurs noms des responsables saoudiens, il répondit “Oui ! Un auditeur moyen de ‘60 Minutes’ les reconnaîtrait instantanément... ” »

Il y avait une “morale” à sortir de ces divers épisodes, où il apparaissait que l’enjeu en 2016 était complètement différent de l’enjeu, par exemple, de 2006, c’est-à-dire de la période entre 9/11 et l’élection d’Obama. La question n’était pas, et elle n’est toujours pas, d’arriver à la vérité (puisque la vérité, c’est la “version officielle 1.0” jusque telle date, puis la “version officielle 2.0” à partir de telle date, et ainsi de suite) ; la question concerne le formidable affrontement interne de “D.C.-la-folle”, et jusqu’où ils iront dans le dévoilement des choses, – des secrets de famille aux cadavres dans le placard, – pour frapper leurs adversaires.

Pour autant, il est tout à fait évident que cette question de l’attaque 9/11 a évolué au fil du temps, que si elle n’est plus dans l’enjeu de trouver la vérité (le public contre les coupables prestement transformés en boucs-émissaires et épargnant le Système, ou “méthode-Watergate”), elle est par contre devenue à la fois un tabou et un mythe. Dans ce cadre nouveau, s’affronter à son propos risque d’ébranler tout l’édifice du Système selon le mode terrible surpuissance-autodestruction et nullement à cause d’une pression populaire brandissant la vérité ; elle risque de conduire dans l’épisode présent, non seulement à la mise à nu par telle ou telle fraction de l’establishment des pratiques illicites dans l’establishment, fraction contre fraction, mais à des questions fondamentales sur le sens des choses depuis cette attaque et à cause de cette attaque, c’est-à-dire à la mise en cause de la légitimité même du Système...

Le 19 février 2016, peu après la promesse électorale de Trump, PhG commentait dans Journal-dde.crisis :« D’une façon fortement significative de la perception que j’en ai où la vertu d’inconnaissance  a sa place pour tenter de dégager l’essentiel de l’accessoire, moi qui ne me suis guère passionné pour cette bataille de “la vérité de 9/11” dans les premières années qui suivirent l’attaque, quand le débat était brûlant, je serais conduit à penser que la chose deviendrait au contraire, aujourd'hui, si elle se déclenchait comme on peut l’envisager, une bataille de titans, mythe contre mythe et symbole contre symbole, qui engagerait tout le Système. C’est comme si l’on arrivait au bout d’une course folle, dont nul ne comprend le sens ni ne sait le but, et que l’on se retournerait soudain, vers d’où l’on est parti : peut-être là-bas, tout au bout, se trouve la clef de ce mystère : pourquoi nous courons dans cette époque terrible, et dans quel but... Qu’on ne prenne pas ces mots au sens strict (encore une fois, ce n’est certes pas le contenu qui nous dirait le sens de notre époque), mais plutôt comme l’hypothèse d’un événement cathartique, une sorte de paroxysme soudain et brutal où se réunissent toutes nos souffrances, nos folies, nos illusions, nos narrative, pour soudain nous confronter à une sorte d’ultime vérité-de-situation ; qu’on ne croit pas enfin que l’enjeu final est l’élection ou pas du personnage, mais bien l’enchaînement qui se déclencherait à cette occasion, au-delà de toutes les conjectures politiques et politiciennes...

» Il faut un bouffon inconscient de la portée de ce qu’il fait, un fou du roi dont le premier caractère est l’irresponsabilité, pas moins, pour susciter sans en avoir véritablement conscience un tel enchaînement. On conviendra que The-Donald fait l’affaire ; cela ne signifie pas la réussite assurée d’une entreprise dont le bouffon-fou du roi n’a effectivement nulle conscience de l’importance ; mais on devrait convenir que les caractères de cette entreprise, comme celui du The-Donald, se rapprochent du modèle idéal. »

La chasse acharnée lancée depuis 2016-2017 par les antitrumpistes contre le nouveau président à l’aide des narrative diverses, souvent absurdes ou mineures par rapport à l’enjeu, reste suffisamment nocive pour que Trump juge qu’il est menacé par elle. La chasse est donc menée par l’ancien chef du FBI Mueller et l’idée de licencier ce procureur spécial, qui est théoriquement dans ses pouvoirs, semble être trop dangereuse pour Trump qui risquerait d’être confronté dans ce cas à une procédure de destitution. Par contre, apparaît de plus en plus tentante la possibilité d’attaquer directement Mueller, pour le discréditer, essentiellement à cause du rôle qu’il a joué dans le cover-up de 9/11, particulièrement pour ce qui concerne le rôle joué par les Saoudiens.

Ce sont des informations parues dans Infowars.com, qui a des connexions avec l’entourage de Trump, qui donne cette indication, en précisant qu’il s’agit aussi bien de publier des documents qui mettent le rôle de Mueller en évidence, que des documents sur la même question de l’attaque 9/11 qui impliqueraient les Bush et les Clinton

« Le président Trump est prêt à aller au-delà de l’exposition du camouflage de l’intervention des officiels saoudiens dans l’attaque 9/11 par Robert Mueller, en publiant en plus de nouvelles informations sur la manière dont les Bush et les Clinton étaient également impliqués, selon des sources gouvernementales de haut niveau. En bref, le rôle de Mueller dans la dissimulation des liens entre l'Arabie saoudite et le 11 septembre ne serait que la pointe de l'iceberg. Trump est prêt à exposer d’autres documents montrant la collusion de l’“État profond” avec les Saoudiens [dans l’attaque 9/11], selon les responsables qui ont parlé à Infowars. »

Bien entendu, les informations d’Infowars.com sont à prendre avec des réserves, mais certainement pas plus que celles du Washington Post, du Guardian ou du Monde pour les affaires qui nous intéressent et nous importent. Le fait est, par ailleurs, qu’on assiste actuellement, parallèlement à l’action possible de Trump, à une offensive du groupe constitué par les familles des victimes de l’attaque.

• Le 21 juin, le Washington Examinera publié une longue tribune où sont reprises les différentes actions du gouvernement saoudien décrites dans les fameuses “28-pages” dont une partie reste non-accessible au public. Il a cité divers éléments, les déclarations de l’avocat des familles des victimes, Jim Kreindler, et les déclarations souvent répétées de l’ancien sénateur Bob Graham, qui était dans la commission sénatoriale d’enquête sur 9/11, en 2002.

• Dans la soirée du 2 juin, dans son émission quotidienne, Tucker Carlson a reçu l’avocat Kreindler qui a à nouveau développé les circonstances sur lesquelles les plaignants s’appuient pour diverses demandes, dont certaines adressées directement au président Trump, de témoignages, de déclassification ou de publication de documents, etc. Les deux directeurs successifs du FBI de ces dix-huit dernières années, Mueller et Comey, sont directement mis en cause pour avoir organisé un blackout  complet sur les éléments recueillis mettant en cause le gouvernement saoudien mais également des personnalités politiques US

« L'avocat a souligné qu'au lieu d'enquêter sur cette affaire, Mueller l'a dissimulée. “Des interrogatoires ont été interrompus, des documents ont été classés ‘secrets’”, a déclaré Kreindler, ajoutant que la dissimulation s’était poursuivie sous la direction d'Obama et du directeur du FBI [successeur de Mueller], James Comey.

» Les familles des victimes du 11 septembre exigent désormais que les documents relatifs à la dissimulation, supervisés par Mueller, soient immédiatement déclassifiés par le président Trump. L'amnistie pour tous les agents du FBI qui avaient reçu l'ordre de superviser la dissimulation, mais qui peuvent désormais exposer le rôle de Mueller, est également envisagée. “Il n'y a aucune raison pour que des milliers de documents révélant le rôle de l'Arabie Saoudite et la complicité de notre propre gouvernement pendant 17 ans restent secrets”, a déclaré Kreindler. Kathy Owens, qui a perdu son mari le 11 septembre, a déclaré qu'à la tête du FBI à l'époque, Mueller “couvrait et étouffait l'enquête sur la recherche de la responsabilité de ceux qui ont soutenu et financé les pirates de l'air”, et que cela serait révélé dans des documents qui sont “encore inutilement classifiés sans justification”. »

L’ensemble constitue un réseau de pressions importantes sur Trump, pour qu’il agisse dans le sens de ses promesses électorales, et par conséquent qu’il mette Mueller dans une position si délicate qu’on pourrait envisager que le procureur spécial se trouve dans l’obligation personnelle, sinon légale, de démissionner. C’est en effet l’issue que devrait logiquement rechercher Trump, puisqu’il se trouverait alors dans une position idéale, soit pour stopper l’enquête, soit pour susciter un choix tout à fait différent.

Dans tous les cas, on observe combien le “cas-9/11” est devenu effectivement ce champ de bataille à l’intérieur du système de l’américanisme, alors que ce système maintenait une unanimité quasi-complète, de gré ou de force, face aux attaques des critiques de la “version officielle 1.0”, au moins jusqu’en 2008-2013. C’est certainement l’affaire des “28-pages”, apparue en 2013 qui a relancé l’intérêt pour ce qui semblait enfoui définitivement sous le poids de la “version officielle 1/0”, avec l’apparition de fissures de plus en plus nettes dans cette version, et aussi des craquements révélateurs dans ce qui n’était plus l’unanimité-Système pour protéger ce “secret de famille”. L’élection de Trump, fracture majeure à l’intérieur du Système (et non pas simplement attaque antiSystème), s’est répercutée sur le cas.

9/11 n’est plus un défi lancé à la Vérité, c’est devenu un outil d’agitation, une arme de combat, un révélateur des tensions fractales qui affectent le Système. Il n’est pas assuré que Trump prenne le risque de sortir complètement le sabre du fourreau, en raison des risques énormes de déstabilisation ; d’autre part, ou “en même temps” comme dirait l’autre, la pression antagoniste exercée sur lui par ses adversaires est tellement forte qu’il pourrait en venir à cette initiative. C’est là où l’on reconnaît la profondeur de la crise à “D.C.-la-folle”, du point de vue de l’irresponsabilité de ses acteurs : que les uns et les autres aient pris le risque de mettre en piste dans une attaque si complexe et risquée un personnage si compromis dans le cover-up de 9/11, alors que des documents surgissent ou n’attendent que d’être déclassifiés un peu partout.



Mis en ligne le 4 juin 2018 à 17H15


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#62 06-07-2018 19:29:49

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1418

Re: Donald TRUMP et les attentats du 11 septembre.

Évident mon cher Watson !
Au jeu de je te tiens, tu me tiens par la barbichette, il est certain que Trump possède là une longueur d'avance ! Par contre et comme dans les albums de Lucky Luke, je vois déjà dans ce cas là le croque-mort prendre les mesures conservatoires !!! lollollollol

Seuls quelques abrutis bien payés par Washington sont encore capables de soutenir aujourd'hui, la main sur le cœur, que les choses se sont bien passé de la manière relatée par la VO. Les incohérences n'étaient jusque là maintenues comme vérité révélée que grâce au quasi accord entre les différentes politicanailleries de ne pas mettre un coup de pied dans la fourmilière.

Trump se fout totalement des près de 3000 mort de ce jour, par contre, il tient en main une super carte pour calmer les hyènes de l'Etat profond.
Au fait, pourquoi tient-il une super carte ? Parce que la VO est complètement mensongère, comme nous le disons depuis des années, mais trop de gens sont dans le coup pour dépasser le stade du: "fais gaffe ou je dégaine mon 11 septembre".
Cela dit s'il en arrive jusque là, il devrait être à quelques jours de sa disparition, ce pays pourri, au niveau de ses dirigeants, ne pourrait supporter un tel traumatisme, surtout au niveau des affaires. ce serait un motif de perdre toute légimité avant la date proche !

Dernière modification par nanard (06-07-2018 19:33:29)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr