ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 16-08-2011 13:24:39

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Comment parer la censure pour cause d’atteinte aux droits d’auteur

Le manque de visibilité dans les médias de la polémique autour des attentats du 11 septembre n'est pas un cas isolé mais concerne de nombreux sujets très importants quasiment jamais abordés. Par exemple, rares sont les émissions ou les débats consacrés aux OGM, aux paradis fiscaux, à la françafrique, au nucléaire...

Les sujets cruciaux pour nos sociétés doivent être, selon nos élites,  débattu entre élites et non au niveau citoyen. Et, faute de débats contradictoires,  les citoyens sous-informés ne risquent pas d'exiger d'avoir leur mot à dire.
Et ça tombe bien d'ailleurs car leur avis les politiques s'en tamponnent légèrement comme nous l'indiquait clairement le ministre du Budget , François Baroin quelques jours après la catastrophe de Fukushima « Il n’y a pas de consultation référendaire à envisager sur un tel sujet [le nucléaire], soyons sérieux et raisonnables »
Samuel Huntington, l’inventeur du «choc des civilisations» déclarait sans ambages : «Ce qui est nécessaire est un degré plus grand de modération dans la démocratie. (…) Le bon fonctionnement d’un système politique démocratique requiert habituellement une certaine mesure d’apathie et de non-engagement d’une partie des individus et des groupes. »

J'invite ceux et celles qui seraient choqués par ces lignes à lire le topic "démocrature" sur le forum :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=14943

La télé semble servir à merveille à ce "bon fonctionnement de la démocratie" en détournant l'attention des gens de ces graves dérives du système en bourrant leurs programmes d'émission de variétés, de faits divers, de télé-réalité (quelle bonne trouvaille de la personne qui a trouvé ce "mot" : il doit en rire encore)
Bref, comme disait Bourdieu : "les faits divers font diversion".

Aujourd'hui grâce à Internet, les citoyens et certains journalistes ont la possibilité de répliquer à leur niveau à ce bulldozer médiatique d'insignifiances, de bêtises, d'omissions...
Mais les médias se défendent et parfois certaines vidéos critiquant les journalistes disparaissent pour cause d’atteinte aux droits d’auteur.

Cet article d'ACRIMED revient sur une de ces censures pratiquée par TF1 et surtout nous apprend que de telles censures sont injustifiées car, je cite, "le Code de la Propriété Intellectuelle stipule en effet que l’on ne peut interdire « les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées".

Bref, un article à lire et qui sera bien utile si certaines de nos vidéos se faisaient censurer pour cause d’atteinte aux droits d’auteur...


ACRIMED - 16 08 2011 :


TF1 censure, censure, censure…

par Henri Maler, Olivier Poche, le 16 août 2011

Le 17 juillet 2011, un article de Bastien Hugues et Raphaël Godet, intitulé « Jean-Pierre Pernaut, vingt-trois ans d’une certaine idée de l’info » est publié sur Rue 89. Pour illustrer cet article, une vidéo est postée sur YouTube. Quelques temps après, elle disparaît pour cause d’atteinte aux droits d’auteur. Ou pour crime de lèse-TF1 ?

L’article de Rue 89 se propose d’analyser quelques « recettes » du succès de JPP, dont le 13 heures est regardé quotidiennement par « 7 millions de Français » : « La première : donner la priorité à l’information "heureuse". (...) L’autre secret de Jean-Pierre Pernaut pour rendre son JT plaisant, c’est d’avoir su construire un réseau de dix-neuf bureaux en régions pour dénicher "les plus beaux coins" et "les événements les plus sympathiques" de notre pays, une fois l’information "obligatoire" traitée ». Enfin, notent les deux journalistes, « depuis son arrivée en 1988, Pernaut a toujours refusé de lire un prompteur, comme le font tous ses semblables. Lui préfère suivre ses fiches, et souvent s’en détacher pour commenter les sujets diffusés : rencontres "sympathiques", reportages "formidables", images "superbes"… En dépit d’un vocabulaire finalement assez pauvre, rien n’est trop beau aux yeux de Pernaut ».

A l’appui de cette critique, une vidéo, intitulée « Pernaut au pays des merveilles », proposait donc un montage ludique et critique des extases de Jean-Pierre Pernaut.

On ne se moque pas impunément de Jean-Pierre Pernaut, star du journalisme dégoulinant. Les images, toutes les images produites par TF1 sont la propriété de TF1. Aucun droit de citation ne sera toléré, foi de marchand de Coca Cola ! Aucune critique en images ne sera autorisée, Ventre Saint-Bouygues !

http://www.acrimed.org/local/cache-vignettes/L425xH358/Pernaut-Youtube-69b53.jpg


Cet exemple n’a rien d’exceptionnel. TF1 censure, censure, censure… toutes les vidéos postées sur YouTube, même quand elles ne sont que des citations. YouTube, évidemment, se soumet ! La vidéo est encore disponible sur dailymotion, mais pour combien de temps ? Dans le doute, nous la reprenons ici pour qu’elle reste, si ses auteurs en sont d’accord, à la disposition de tous.

[ Vidéo visible à partir de l'article d'ACRIMED]

Mais Youtube s’est soumis. Et pourtant... Pourtant, la bataille était loin d’être perdue d’avance. Une bataille d’importance, car comme le note Christophe Del Debbio « le problème qui se pose, c’est de pouvoir faire de la critique des médias sans montrer d’extraits vidéo ». Et le même de conclure « qu’il faut différencier les montages vidéos critiques et la simple reprise d’extraits TV, comme le font FullHDReady ou Fred-Lille. Ces extraits sont bien sûr sélectionnés par ces blogueurs, donc avec une intention derrière, mais l’utilisation d’extraits TV pour faire une démonstration, dénoncer des contre-vérités, rappeler ce qui a été dit en confrontant les archives, ou insister sur la répétition et le conditionnement du téléspectateur, c’est faire oeuvre de salubrité publique, par l’éveil des consciences et le développement de l’esprit critique, notamment chez les plus jeunes. C’est peut-être ce que certains médias, dont TF1, veulent éviter. »

De solides arguments pourraient en effet permettre de renvoyer TF1 dans ses cordes. Comme le rappelait par exemple Numérama, « en principe, les images du JT sont la propriété de TF1, et il est interdit de les exploiter sans l’autorisation de la chaîne. Mais le Code de la Propriété Intellectuelle, pour ajouter un peu de souplesse à un droit d’auteur qui serait sinon trop étouffant, a prévu des exceptions. Notamment à l’article 211-3 du CPI, qui interdit d’interdire "la parodie, le pastiche et la caricature, compte tenu des lois du genre". Difficile de nier que le montage fait oeuvre de caricature. »

Mais c’est surtout un autre paragraphe du même article du CPI, encadrant le droit de citation, qui paraît s’appliquer ici. Cette disposition, qui concerne Acrimed - et toute critique des médias - au premier chef, mérite d’être citée et connue : le Code de la Propriété Intellectuelle stipule en effet que l’on ne peut interdire « les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées" ». C’est d’ailleurs cet argument que retient l’auteur de la vidéo, selon un second article de Rue 89 qui revient sur cette censure, publié le 28 juillet : « Plus qu’une parodie, ma vidéo est un montage journalistique, au contenu critique et pédagogique ». Difficile de ne pas en convenir. Mais YouTube, qui a sans doute d’autres priorités, a obtempéré sans même livrer bataille.

Quant au CSA, qui dort encore plus profondément pendant l’été qu’en toute autre saison, nous attendrons la rentrée pour le saisir de ces atteintes répétées au droit de citation et à la liberté d’expression.

http://www.acrimed.org/article3651.html

Dernière modification par Zorg (16-08-2011 14:34:19)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#2 16-08-2011 13:45:19

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8292

Re: Comment parer la censure pour cause d’atteinte aux droits d’auteur

Excellent, Zorg, merci pour ce post fort intéressant.

Dernière modification par charmord (16-08-2011 13:53:37)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#3 16-08-2011 19:58:50

Jugurtha911
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 27-10-2010
Messages: 96

Re: Comment parer la censure pour cause d’atteinte aux droits d’auteur

Acrimed ferait bien de renseigner sur le mécanisme d'infraction au droit d'auteur sur Youtube. Le traitement est automatisé (et on le comprend quand on sait qu'en 2010, c'est plus de 24H de vidéos uploadées chaque minute) et donc les videos sont retirées dès la réception d'une notification.

Il est arrivé plusieurs fois que la notification n'ait même pas été demandée par l'ayant-droit lui-même (et ça a été rectifié). Un autre exemple est la boite de prod de Nagui qui a fait fermer le compte YT de Lady Gaga pendant quelques heures. Pourtant Lady Gaga, c'est un peu plus connu que Pernault...

Je ne cautionne pas l'usage du droit d'auteur pour appliquer une censure mais YT ne fait que se soumettre aux requêtes DMCA envoyées par les ayants droit. Et Youtube étant la 1ère plateforme de videos au monde, on comprend que le retrait soit plus important chez eux qu'ailleurs.

D'ailleurs YT propose un système de réponses pour contester une suppression de vidéos.

Hors ligne

 

#4 27-04-2018 13:38:43

paullefebvre
Date d'inscription: 27-04-2018
Messages: 3

Re: Comment parer la censure pour cause d’atteinte aux droits d’auteur

[Modération : Hors-sujet]

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr