ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 03-03-2018 11:41:42

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Le gourou qui se goure

Distrayons-nous un peu (mais pas tant que ça).

Il était une fois un gourou que ses méditations amenèrent à se demander quelle énergie serait nécessaire pour vaporiser un corps humain.

Une comparaison entre l'efficacité du rayon de la mort et celle de la bombe H ne saurait nous laisser indifférents, surtout lorsque la vaporisation des corps humains se trouve rapprochée de la fonte de l'acier des fondations d'un gratte-ciel !

À l'instar des journalistes modernes qui ont adopté comme unité d'aire le terrain de foot, ce gourou hypermoderne adopte comme unité de puissance le laser ; ou, plus exactement, « le plus puissant des lasers actuels ». Mais connaît-il bien l'Apollon de Saclay, qui vise les dix millions de milliards de watts ?

Au moins nous invite-t-il sagement à ne pas confondre vaporisation et vaporisation.

En un sens impropre, ce mot lui sert d'abord à désigner la dissociation d'un corps quelconque, de l'eau par exemple, en ses atomes. À ce point de vue, il est rapporté, venant de l'Université de Leicester, qu'il faudrait « un rayon laser d’une puissance d’environ trois gigajoules pour vaporiser entièrement une personne, assez pour faire fondre complètement 2 200 kg d’acier ». Tout en acceptant les chiffres, contestons les unités. Qui ignore encore que le joule est une unité d'énergie et non de puissance ? Avec entre les deux la relation
                                                                         énergie (en joules) = puissance (en watts) × durée (en secondes)
Il est vrai que, les vidéos le prouvent, vaporiser une personne ne prend qu'une seconde ; en ce cas, autant de joules, autant de watts ; ni vu ni connu, je t'embrouille.

'Vaporisation'' étant pris ensuite dans son sens propre de passage de l'état liquide à l'état gazeux, un simple calcul conduit au besoin, pour vaporiser un corps humain, de 140 MJ, soit 70 lasers. L'auteur persévère donc là dans son erreur, puisque le laser est censé être une unité de puissance et non d'énergie.
Ne reculant devant aucune audace pour finir en apothéose, le gourou nous invite à réfléchir à une « vaporisation » qui n'en est pas une, en fait, puisqu'il s'agit d'une liquéfaction. Il affirme, en effet, que la fonte de 5 poutres d'acier (de dimensions mal définies), appartenant aux fondations d'un gratte-ciel (non précisé) demanderait 8 GJ, soit bien plus, d'après lui, que la puissance de la Tsar Bomba de Khrouchtchev. Or cette ''puissance'' — et là, la faute sémantique ne vient pas de lui — fut de plus de 50 Mt de TNT. Une tonne de TNT équivalant à 4 GJ, la Tsar Bomba avait libéré une énergie de 200 millions de GJ. De quoi détruire plusieurs fois tous les gratte-ciel capitalistes.

_____________________________________________________

Un coup de laser étant vite parti, je colle ici le texte copié tel quel sur le site du gourou :

La vaporisation d’un corps humain est étudiée par des savants fous à travers le monde depuis les années 50. Il faut tout d’abord préciser qu’il y a deux types de vaporisation : il y a celle du passage d’un corps de l’état liquide à l’état gazeux, mais nous commencerons par celle consistant en la séparation complète de tous les atomes dans une molécule d’eau.
Pour briser cette simple structure moléculaire contenant un atome d’oxygène lié à deux atomes d’hydrogène, il faudra énormément d’énergie. Cela nécessitera, par exemple, 460 kilojoules d’énergie pour briser une mole d’oxygène-hydrogène, la même énergie qu’une voiture de 900 kg roulant à 110 km par heure sur une autoroute et pour seulement 18 grammes d’eau ! Donc, comme vous pouvez le constater, il faudrait une quantité gargantuesque d’énergie pour séparer des atomes, même dans un petit verre d’eau…
Le corps humain est un peu plus compliqué qu’un verre d’eau, mais il se vaporise de la même manière. Selon une récente étude réalisée par des scientifiques de l’Université Leicester, il faudrait un rayon laser d’une puissance d’environ trois gigajoules pour vaporiser entièrement une personne, assez pour faire fondre complètement 2 200 kg d’acier ou simuler un véritable éclair. Avec une telle exigence en énergie, le savant fou préféra peut-être opter pour l’autre type de vaporisation : transformer une cible en gaz.
Pour transformer l’eau contenue dans une personne moyenne en gaz, le rayon de la mort devra développer assez d’énergie pour, d’abord la faire bouillir puis, la transformer en vapeur. En considérant qu’une personne de masse moyenne est composée d’environ 70 % d’eau, il y aura environ 55 kg de liquide à porter à ébullition. Pour amener cette eau, à partir de la température du corps ( 37 °C), à son point d’ébullition (100 °C) , il faudrait près de 15 millions de Joules et pour la vaporiser à partir de ce corps bouillonnant, il faudra 127 millions de joules. Tout cela amène à un total à 142 millions de Joules (140 Mégajoules).
Il faudra donc réunir et activer 70 des plus puissants lasers actuels, pour vaporiser l’eau d’une seule personne.
Les savants fous ont bien déterminé que cette solution d’anéantissements n’était pas très très économique et encore, nous nous sommes limités au corps d’une personne. Pour vaporiser cinq poutres d’acier de 6 mètres, les fondations d’un gratte-ciel par exemple, il faudrait huit milliards de joules, ce qui est supérieur en énergie à celle contenue dans la plus grande bombe nucléaire jamais conçue , la Mère de toutes les bombes, la Tsar Bomba. Mais ne sous-estimons du vil pouvoir des savants fous...

Le texte d'origine est censé provenir du Journal of Interdisciplinary Science Topics. Le lien ne conduit à rien chez moi ; mais peu importe : on est en droit d'estimer qu'en le publiant sans réserves, le gourou assume son contenu.

P.S. D'ailleurs l'article anglais, vu depuis, ne traite que de la dissociation d'un corps humain ; et ses auteurs ne confondent pas énergie et puissance.

Dernière modification par Noisse (03-03-2018 12:36:39)

Hors ligne

 

#2 03-03-2018 17:16:46

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Le gourou qui se goure

Noisse à écrit :

il était une fois un gourou

Balancer comme cela, je n’arrive pas à mettre un nom sur ce gourou hmm


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr