ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#121 18-03-2013 18:39:49

Supedro
Invité

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Salut et bienvenue The dalek,

je pense que Bilderberg n'est plus qu'un sommet déjà trop visible, et que le décisionnaire qu'il représentait a déjà migré sous un aspect plus discret. Le CFR et la trilatérale sont liées avec le bilderberg, et bien sur avec les Rockefeller qui les ont créé en grande partie, mais meme ensemble ils ne sont que des 'services ' de la machine. D'autres groupes de ce meme tonneau existent aussi partout. La Banque Mondiale par ex en est un, bien que présenté comme 'publique'.

Pour moi je vois une ingénierie sociale dont les rouages comme tu dis peuvent se remplacer. Bilderberg ne sert déjà plus qu'à faire diversion. Meme les people l'évoquent alors qu'il y a 2-3 ans tout le monde semblait en ignorer roll meme le nom.

Donc je dirais que Mariflo a raison malheureusement, mais que de mon point de vue tu as saisi que les luttes politiques et sociales classiques (gauche droite, patrons employés) ne sont plus que le décorum d'une dictature soft, visant a etre acceptée et non imposée, d'ordre de plus en plus privé, et utilisant le mensonge, la propagande et la publicité pour modeler une présentation du monde qui les servent, dans les cerveaux des gens qui passent entre 10 et 20 % de leur existence devant des TVs. On peut parler d'hypnose et d'auto censure médiatiquement implantée.

Toutes nos divisions et nos luttes politiques sont utilisées pour nous détourner de la compréhension de la nouvelle répartition des centres de pouvoir qui pissent à la raie de toute idée démocratique, voire juste républicaine. En gros l'Empire est en marche, sa structure est fonctionnelle (Ce n'est que mon point de vue) et les groupes decisionnaires du type Bilderberg ou FMI ou BM etc... en sont les ministères privés.

Mais ces groupes restent des personnes, avec des noms, des familles, et des gueules à latter à coup de bottes si un jour l'occaz se présente. Ils vivent dans un autre monde et nous ne sommes que du bétail social nécessitant à leurs yeux des ingénieurs sociaux pragmatiques comme eux.

 

#122 19-03-2013 14:23:52

The_dalek
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 18-03-2013
Messages: 5

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

En fait Mariflo, je pense justement que c'est aussi simple que ça, simple et tellement énorme que personne n'y croit, après tout c'est notre propre nez que nous ne voyons jamais pourtant il est sous nos yeux et ce au sens littéral.

La prise de contrôle du monde par une élite autoproclamée est une évidence dès lors qu'on prend ne serai ce que quelques pas de recul, ce qui fait que cet état de fait n'est pas cru par la majorité des gens tient a deux choses en fait, d'une part le conditionnement médiatique et éducatif en place depuis maintenant plus de 30 ans et d'autres part, l'énormité de la chose.
Les gens ont dans l'idée que la domination mondiale ne peut exister que dans un scénario façon guerre des mondes ou autre prise de pouvoir par la force or dans le cas présent il n'y a pas de coup de force majeur et brutal, c'est une infiltration a tous les niveaux.
Pour faire un résumé simple, je dirais que les gens s'attendent a être assomés a coups de masse alors qu'on les anesthésie lentement depuis des décennies.

Quand a ce que tu dis Supedro, je suis d'accord, le groupe Bildeberg a servi a mettre en place une prison mondiale parfaite dans la mesure ou ceux qui y sont ne sont pas séparés en deux groupes, gardiens et détenus, mais ou les détenus SONT les gardiens.

Personnellement, je suis quelqu'un qui a son franc parler, contrairement a la plupart des gens je dis ce que je pense et j'assume ce que je dis, or même si tout le monde dit faire ça, j'ai été effaré de constater combien c'est faux, combien les ragots et rumeurs sont appréciés et même préférés a l'information réelle et vérifiée.

Je pense qu'on nous fait lentement glisser dans un monde sous contrôle d'un petit groupe de privilégiés, ça je n'en démord pas, maintenant qui exactement est marionette et qui est marionettiste, ça, c'est la grande difficulté.
Selon moi le noyau dur de cette élite est la famille Rotschild car elle est la plus ancienne, ses premières manipulations de prise de pouvoir économique en angleterre datant des guerres napoléonniennes, les Rockfeller me paraissent être au même titre que les Morgan les premiers lieutenants des Rotschild, Rockfeller en étant la part la plus visible tandis que les Morgan agissent plus dans le noir.

Le problème est que ces trois familles détiennent le pouvoir sur la totalité des sources de vie et de progression, l'énergie (pétrole, électricité, nucléaire), la santé (laboratoires pharmaceutiques, programmes de formations médicales) et la nourriture (groupes agroalimentaires)

Cependant il existe des solutions alternatives mais soigneusement écrasées par les barons de chaque secteur via leur emprise sur les institutions qu'ils ont créees, que ce soit l'OMS, les nations unies, l'Unicef, etc...

Un point important et j'encourage tout le monde a se renseigner sur ça, c'est le système de dynamo toroïdale, les premiers prototypes ne datent pas d'hier et le principe en fut découvert en 1901 par un certain Nikola Tesla qui appelait ça énergie radiante.
Pour faire simple, un générateur toroïdal est une dynamo magnétique capable de générer plus d'énergie qu'il ne lui est nécessaire pour fonctionner et pour la petite histoire, quand Tesla fit part de ça a son fiinancier, celui ci lui coupa les vivres et le laboratoire de Tesla a Long Island fut détruit dans un incendie, le financier en question était JP Morgan, baron du cuivre américain.

je recommande de visionner cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=xcYnlfX1p9A, c'est une vidéo de Thrive movement, je suis loin d'être d'accord sur tout et le ton idéaliste style new age m'agace mais il y a un bon nombre d'informations pertinentes et vérifiables très intéressantes.


Un esprit critique c'est une tête qui cesse de se baisser et peut voir vraiment qui les maintient toutes courbées

Hors ligne

 

#123 19-03-2013 14:53:44

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6418

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Bienvenue sur ce forum The_dalek mais attention votre post précédent est HS !

Le thème de ce fil de discussion est : Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Hors ligne

 

#124 19-03-2013 16:16:30

The_dalek
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 18-03-2013
Messages: 5

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

hors sujet, non, c'est plutôt mon lien avec le PNAC que j'ai mal fait, pour faire simple, l'ascencion des USA au rang de première puissance mondiale est intrinsèquement lié au groupe Bildeberg, de facto le PNAC s'inscrit dans cette ligne d'opérations, car visant a maintenir le système américain en tant que base normative mondiale.


Un esprit critique c'est une tête qui cesse de se baisser et peut voir vraiment qui les maintient toutes courbées

Hors ligne

 

#125 25-06-2015 12:01:20

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Rappel de la " Loi sur les commissions militaires de 2006 (10 USC 948a (section 1, sous-chapitre I))).. et "Le terme 'combattant ennemi illégal' " sur ce fil :
http://forum.reopen911.info/p127815-04- … ml#p127815

Juin 2015, Le terme «belligérants non privilégiés» remplace celui de «combattant ennemi illégal» utilisé notamment sous l'ère Bush et les journalistes peuvent être qualifiés de «belligérants non privilégiés» :

http://francais.rt.com/international/35 … urnalistes

Le Pentagone réécrit le droit de la guerre et qualifie les journalistes de «belligérants» légitimes


24 juin 2015

http://cdn.rt.com/french/images/2015.06/article/558ad573c461880b358b4588.jpg
Pentagone
© Jason Reed Source: RIA NOVOSTI


Le Pentagone a publié un manuel d’instructions sur le droit de la guerre qui explique en détails les moyens de tuer l’ennemi. Il y indique notamment que les journalistes peuvent être qualifiés de «belligérants non privilégiés».

Selon ce manuel de guerre de 1176 pages, les moyens acceptables de tuer un ennemi sont : l’abattre, le faire exploser ou le poignarder. Les moyens non autorisés sont l’utilisation du poison ou des gaz asphyxiants. Les attaques surprises et le massacre des troupes en retraite ont également obtenu le feu vert.

Mais le long manuel ne se focalise pas seulement sur ceux qui se trouvent sur la ligne de front. Il comporte également une section détaillée sur les journalistes, notamment le fait qu’ils peuvent être qualifiés de «terroristes».

«En général, les journalistes sont des civils. Cependant, les journalistes peuvent être des membres des forces armées, des personnes autorisées à accompagner les forces armées ou des belligérants non privilégiés», lit-on dans le manuel.

Le terme «belligérants non privilégiés» remplace celui de «combattant ennemi illégal» utilisé notamment sous l'ère Bush.

Le professeur en journalisme de Georgetown Chris Chambers a confié à RT qu’il ne savait pas ce que cela signifiait, «parce que ni la Convention de Genève, ni les autres principes du droit international et même la loi américaine ne possèdent de terme «belligérants non privilégiés». Cela autorise les militaires à «attaquer et même tuer des journalistes qu’ils n'apprécient pas», explique Chris Chambers.

Le manuel indique aussi qu’il n’existe aucune interdiction à propos des drones dans le droit de la guerre. Le livre affirme que ces derniers peuvent être désignés comme avions militaires s’ils sont utilisés par un militaire américain.

Le livre comporte un avant-propos du conseiller général du ministère américain de la Défense, Stephen Preston, qui explique que «le droit de la guerre est une partie de nous». Il ajoute que ce manuel «nous aidera à rappeler les leçons durement apprises par le passé».

Ce manuel est le premier guide légal du Pentagone en ligne pour quatre branches militaires.

International

Dernière modification par kézako (25-06-2015 12:06:19)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#126 15-08-2016 16:24:30

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Après presque 15 ans déjà et de multiples recherches pulvérisant la VO,force est d'admettre que les forces derrière les attentats du 11 septembre 2001 sont toujours très actives,et la déstabilisation du monde va bon train.

Ce vidéo que je viens de visionner a l'originalité d'y intégrer le point de vue du joueur d'échecs ou du jeu du moulin,qui pense toujours au moins 3 coups d'avance avant de bouger.

Même s'il parle ici du renversement du gouvernement Kadafi,nous pouvons aisément appliquer cette technique aux attentats du 11 septembre 2001,tant on continue de voir se déployer par ces guerres par procuration(DAESH) les enjeux géopolitiques à l'échelle mondiale qui étaient inclus dans la bible du PNAC.

La guerre par instrumentalisation 1/2
https://www.youtube.com/watch?v=ZzxuKodyeqo

La guerre par instrumentalisation 2/2
https://www.youtube.com/watch?v=GfxsSVdTufY

Hors ligne

 

#127 25-10-2016 15:18:03

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

P.N.A.C. (suite) 2016-10-25

Les 10 pays à déstabiliser par les Etats-Unis dans les quatre prochaines années
http://reseauinternational.net/les-10-p … es-annees/

Hors ligne

 

#128 25-10-2016 19:51:02

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Eh oui, ces déstabilisations programmées, comme les précédentes durent depuis la création des USA... et même un peu avant si on prends en compte la Tea Party de Boston. Ce pays, plus grand pays terroriste de la planète, comme Noam Chomsky se plait à le dire, est le plus puissant, le plus riche, donc il brode sur sa défense des droits de l'homme ou de la démocratie pour justifier ses petites saloperies !

Il est bien aidé par les médias d'une bonne partie de la planète qui, rémunéré ou non par les Etats-Unis (voir l'opération Mooking bird n'est pas inutile) qui font croire aux foules qu'ils sont les bons toujours obligés de défendre la veuve et l'orphelin !

Hors ligne

 

#129 29-04-2017 16:49:35

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4784

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Bonjour à tous,

En lisant la traduction francophone réalisée du document "Rebuilding America's Defenses" du PNAC, on peut lire que Bunel aurait retrouvé une version préliminaire de celui-ci, au format .rtf, et présentant une liste de signataires différente du document final présent sur leur site.

Bunel n'est pas parvenu à mettre la main sur le document .rtf. Quelqu'un aurait-il déjà vu une copie de cette version préliminaire ?

Merci.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#130 30-04-2017 09:01:08

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Ce document ne serait-il pas, par hasard disparu dans l'AGM 89 qu'il était aussi, par le plus grand des hasards, le seul a avoir vu ?hmm

Hors ligne

 

#131 06-05-2017 18:42:52

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le PNAC, Projet pour le Nouveau Siècle Américain,et je rajouterai,Israélien.

J'ai trouvé ce vidéo ma foi fort intéressant.On y parle de la compagnie Genie Oil and Gas dont les membres du CA nous font plus penser à l'État profond qu'à de simples dirigeants de compagnie.Les réserves de pétrole découvertes récemment dans les territoires Syriens occupés par Israël,ceux du Golan,sont plus imposantes que celles de l'Arabie Saoudite.Le plan du PNAC se poursuit à travers cette compagnie supportée par les militaires occidentaux et leurs mercenaires locaux.
Parions que les opérations sous faux drapeaux se multiplieront pour justifier l'envahissement total de la Syrie.
Un des membres du CA est Dick Cheney...
Malheureusement,je n'ai rien trouvé dans les médias francophones à ce sujet.
Syrian War And The Battle For Golan Heights - Genie Oil & Gas Exposed!
https://www.youtube.com/watch?v=FSkmtpQen2o

Hors ligne

 

#132 06-05-2017 20:10:50

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

D'accord avec toi pour  le risque majeur voulu de cette société d'aller chercher du pétrole (ou des ennuis) dans une zone n'appartenant pas à celui qui a donné l'autorisation et ce pourri de Cheney qu'on retrouve dans tous les coups douteux !
J'ai toutefois l'impression qu'on est carrément HS par rapport au PNAC... hmm

Hors ligne

 

#133 06-05-2017 20:59:23

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

''J'ai toutefois l'impression qu'on est carrément HS par rapport au PNAC''

Le PNAC ne dévoile jamais ses cartes publiquement,comme lorsqu'il était mentionné sans plus,dans une de leurs publications des années 90, qu'un évènement comme celui de Pearl Harbor,accélérerait la domination mondiale des E.U. Et nous y sommes entrés par les attentats du 11 septembre 2001,en passant par une couverture médiatique merdique,d'où la nécessité d'ouvrir des sites comme Reopen911 pour y balancer l'information.
Puis,lorsqu'il y a eu tous ces mensonges servant à envahir ces pays du Proche et Moyen-Orient,jamais il n'a été question du plan du PNAC évidemment comme moteur de propulsion.
Et nous voici arrivés aux deux adversaires finaux,la Russie et la Chine,en passant par l'Iran et une 3e guerre mondiale nucléaire probable cette fois-ci,à laquelle rien ou presque ne survivra.Et là non plus on ne fera pas allusion au PNAC,seulement au méchant Bachard Al Assad qui tue son propre peuple...
Va falloir nanard qu'un jour tu t'ouvres les yeux.Leurs actions ne seront jamais étampées PNAC,mais plutôt :Mensonges permanents.
Si tu ne perçois pas la continuité du plan du PNAC à l'échelle mondiale aujourd'hui,si tu ne lis pas entre les lignes à travers ces opérations de type Gladio,si tu ne vois pas la domination du Congrès américain par les lobbies pro Israéliens qui mènent tout droit à la mise en place du plan du Grand Israël,cela n'en fait pas pour autant un commentaire HS,mais plutôt un commentaire NC* par nanard.

* Non Compris

Dernière modification par kidkodak (06-05-2017 21:41:47)

Hors ligne

 

#134 06-05-2017 22:13:38

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 533

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Le pétrole peut expliquer bien des choses, c'est certain. L'eschatologie aussi pourrait aider à comprendre. Je n'y connais rien, mais il avait été raconté que, pour un G.W. Bush et ses coreligionnaires, la fin des temps, l'advenue du Messie et la conversion des juifs (à la vraie religion) étaient liés. Dans quelles têtes cela trotte-t-il et sous quelle forme ?

Hors ligne

 

#135 07-05-2017 09:29:50

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Mon cher Kidkodak, je pense que dans ta tête tu mélanges pas mal de choses !
Il y a, d'un côté le rôle complètement nocif pour la paix dans le monde des gouvernements américains depuis au moins le début du 20 ème siècle (bien aidé par la majeure partie d'une population bien contente d'être le marteau et pas l'enclume) et, de l'autre le PNAC.
Le second nommé a, comme par hasard, disparu de la planète en 2006 dévoilant, au moins à ceux qui grattent un peu le vernis des belles histoires officielles, qu'il ne fut mis en place que pour partir guerroyer un peu plus encore que d'habitude en tuant pour ça près de 3000 américains pour que les foules soient consentantes.
Donc oui, le discours sur le PNAC est aujourd'hui HS.
De 1945 à la création du PNAC, les USA ont déclenché 21 conflits de part le monde sans avoir besoin de ce mauvais cache sexe. Depuis 2007 ils ont toujours le même degrés de nocivité et le PNAC n'est plus là alors, prenons l'habitude d'appeler un chat un chat.
Parlons de l'impérialisme américain, de sa responsabilité écrasante dans le déclenchement de la seconde guerre mondiale et de l'arrivée des nazis au pouvoir (si tu n'es pas persuadé, je peux t'en faire quelques pages d'exemples vérifiables), dans l'assassinat de près de 10 millions de civils depuis la fin de la seconde guerre, mais pas de ce PNAC qui n'existe plus et qui trouble les esprits par son côté abstrait.
Oui les Etats-Unis comme le dit Chomsky sont un pays terroriste de premier plan, c'est quand même plus clair pour tous qu'un PNAC impalpable et disparu. Modifie ta phraséologie, elle est inadaptée au combat et incompréhensible pour beaucoup.

Hors ligne

 

#136 07-05-2017 21:44:14

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

''Il y a, d'un côté le rôle complètement nocif pour la paix dans le monde des gouvernements américains depuis au moins le début du 20e siècle (bien aidé par la majeure partie d'une population bien contente d'être le marteau et pas l'enclume) et, de l'autre le PNAC.Le second nommé a, comme par hasard, disparu de la planète en 2006 dévoilant, au moins à ceux qui grattent un peu le vernis des belles histoires officielles, qu'il ne fut mis en place que pour partir guerroyer un peu plus encore que d'habitude en tuant pour ça près de 3000 Américains pour que les foules soient consentantes.
Donc oui, le discours sur le PNAC est aujourd'hui HS. ''

Déjà,encore une fois,ta prémisse est fausse.Comment peux-tu séparer le plan du PNAC du gouvernement en place? Parce que le mot PNAC n'apparait nulle part?
Faut être imbibé d'une dose de naïveté extrême(ou de mauvaise fois),mais j'avoue que tu réussis bien à faire disparaître le rôle d'Israël dans cette ascension vers la troisième guerre mondiale.Surtout que Macron est maintenant élu.Un nouvel allié est né pour accélérer cette dérive.

Hors ligne

 

#137 08-05-2017 00:16:18

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Visiblement, et comme souvent, tu lis trop vite et réponds de la même façon ! Tu n'as que le PNAC en tête, tu n'es pas capable de comprendre la nocivité de toujours des USA, avec ou sans PNAC.
Quand ils ont aidé Adolf à prendre le pouvoir, il y avait le PNAC ?
Quand ils ont largué les bombes atomiques sur le Japon avec des prétextes bidons, il y avait le PNAC ?
Quand ils cherchent les problèmes en Syrie ce n'est pas en vertu du PNAC mais de leur capacité de nuisance de toujours.
Ton PNAC, ils en avaient juste besoin, en gros pour 2001 et la suite.
Ce qui a lieu depuis 1776 dans ces gouvernements pourris (M'sieu Washington était "propriétaire" de plus de 300 esclaves noirs) n'a rien à voir avec ton PNAC qui a duré 6 ans mais avec une doctrine de domination de la planète presqu'aussi vieille que le pays lui même !
214 années de guerre pour 21 de paix entre 1776 et 2011, voilà les USA avec ou surtout sans le PNAC, dont il semble que ça soit ta seule référence américaine,  tu n'as pas l'impression qu'il est un peu court pour tout expliquer ?

Hors ligne

 

#138 08-05-2017 02:58:29

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Visiblement, et comme souvent, tu lis trop vite et réponds de la même façon ! Tu n'as que le PNAC en tête, tu n'es pas capable de comprendre la nocivité de toujours des USA, avec ou sans PNAC.
Quand ils ont aidé Adolf à prendre le pouvoir, il y avait le PNAC ?
Quand ils ont largué les bombes atomiques sur le Japon avec des prétextes bidons, il y avait le PNAC ?
Quand ils cherchent les problèmes en Syrie ce n'est pas en vertu du PNAC mais de leur capacité de nuisance de toujours.
Ton PNAC, ils en avaient juste besoin, en gros pour 2001 et la suite.
Ce qui a lieu depuis 1776 dans ces gouvernements pourris (M'sieu Washington était "propriétaire" de plus de 300 esclaves noirs) n'a rien à voir avec ton PNAC qui a duré 6 ans mais avec une doctrine de domination de la planète presqu'aussi vieille que le pays lui même !
214 années de guerre pour 21 de paix entre 1776 et 2011, voilà les USA avec ou surtout sans le PNAC, dont il semble que ça soit ta seule référence américaine,  tu n'as pas l'impression qu'il est un peu court pour tout expliquer ?

Reprend ton souffle nanard,je compte le mot PNAC 6 fois dans ton message.
Revenons donc au début de ce message,c'est à dire le video https://www.youtube.com/watch?v=FSkmtpQen2o dans lequel plusieurs néoconservateurs sionistes présents avant pendant et après le 11 septembre,sont maintenant sur le CA de la compagnie qui a obtenu de Netanyaou le droit d'exploitation de la plus grande réserve de pétrole connue au monde,sur un territoire occupé par Israël,le Goland,qui appartient toujours à la Syrie et qui a résisté plus fort que prévu en comparaison d'avec la déclaration du général Wesley Clark,car la Syrie était sur la liste aussi.La liste de quoi nanard? Tsé la liste qui permettrait aux E.U. de devenir la première puissance militaire au monde.Je cherche le mot,c'est un acronyme de 4 lettres je crois.

Hors ligne

 

#139 08-05-2017 14:24:49

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Avec tes œillères baptisées PNAC, tu perds une bonne part de la valeur de ta démonstration. Puisque tu n'as pas l'air d'avoir la finesse de comprendre toi-même, j'ai fait exprès de répéter le mot PNAC à l'envi, celui que tu nous inflige à longueur d'intervention.
Visiblement ne comprenant pas grand'chose aux événements actuels, tu cites la seule chose apprise le PNAC. c'est ton droit, mai nous ne sommes pas obligé de subir tes limites ! Tu l'es tellement que tu ne sais même plus que l'intervention du général en question (Clarke) s'est faite durant les primaires qui donneront le feu vert à Obama pour la présidence, donc APRES ton PNAC.
Le mieux serait sans doute que tu reprennes l'histoire des USA à 0 et que tu révises sérieusement avant de venir nous polluer avec un fait qui n'a duré que 6 ans sur une histoire de 241 ans ! Tu n'as pas l'impression d'être court sur le coup ?
Idem pour les accointances avec Israël, elles sont vraies mais pas à la façon  dont tu les présentent. Nous ne sommes pas sur un site de propagande anti-yankee, mais sur un forum sérieux. Il ne faut pas s'étonner si derrière, les ennemis de la vérité s'emparent de discours aussi nuls que le tien pour dénoncer le complotisme et tout ce qui leur permet de ne pas répondre aux justes questionnements. j'espère que tu as compris que tu n'est pas dans cette dernière classification !
C'est dommage, si tu sors de tes œillères, ton argumentation peut sans doute même amener des infos nouvelles... à toi de voir.

Hors ligne

 

#140 08-05-2017 18:01:43

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

''j'ai fait exprès de répéter le mot PNAC à l'envi, celui que tu nous inflige à longueur d'intervention.''

Lorsque tu écris ''nous'', de qui parles-tu au juste?(à par toi évidemment)

Hors ligne

 

#141 08-05-2017 19:05:59

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6418

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Restez zen ! Il n'y a pas obligation de convaincre ses interlocuteurs.

Hors ligne

 

#142 08-05-2017 21:32:04

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Je respire profondément avant de répondre pour suivre le conseil de Larez lol
Nous, mon cher Kidkodak, parce que quand on écrit sur un forum, il ne faut pas attendre à n'être lu que par une seule personne, sinon, ce n'est plus un forum. Donc, que tu NOUS (les forumistes fidèles à leur poste tongue) inflige à longueur d'intervention.
Tout en restant parfaitement zen, ton accrochage à ces 4 lettres montre surtout ton absence de culture historique sur les USA. Encore une fois, ils ont toujours présenté un degrés de nuisance très supérieur à tous les autres pays du globe avant comme après ce passage dont on peut, de ce fait, mieux réfléchir à l'objet de sa création.
Tu remarqueras que je n'ai à aucun moment abordé le côté "Israélien" de ta prose, pour qu'elle devienne convaincante, il va falloir beaucoup de précisions, parce que les néoconservateurs sionistes, ça fait peut-être intellectuel dans une tirade, mais ça manque furieusement de justifications ! Pour l'instant, tu es dans la diatribe antisioniste, pas le meilleur moyen d'aider ReOpen...

Hors ligne

 

#143 08-05-2017 22:00:37

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Tiens Kidkodak, un résumé écrit ailleurs sur l'Histoire américaine. je pense qu'elle te permettra, bien que très succinct, d'avoir une vue moins bloquée sur le sujet. Larez mon ami, je pense que ce texte correspond bien au titre de ce sujet, si ce n'est pas le cas tu m'en vois désolé et merci de le placer là où tu penses qu'est sa vraie place...

"Dans ce cadre, je vais rappeler pour certains, faire découvrir à d'autres, des faits graves, sinon gravissimes, montrant mieux la réalité américaine. Afin que les esprits ne soient pas brouiller par de fausses illusions et comprennent ce dont quoi furent capables les élites américaines, depuis la naissance de cette nation, impossible de faire l'économie de ce long développement. Face au matraquage médiatique si bien ancré depuis des décennies, ces abus ne pouvaient être traités en quelques mots, pour révéler la réalité du mal et son ampleur. 
-
La brutalité fut, est et restera la façon d'opérer des gouvernements américains, au fil des temps, la courte Histoire des États-Unis le démontre volontiers. L'oublier ou refuser de le reconnaître, c'est définitivement compromettre les chances de comprendre tout ou partie des raisons ayant amené le 11/9. Le plus souvent, elle s'exercera si le régime démocratiquement élu des nations ne plaît pas au «Maître», ou si elles tentent de s'opposer à leur mise en coupe réglée. Mais elle peut aussi frapper les siens. En 60 ans, les colons blancs nouveaux maîtres auto proclamés de l'Ouest du pays, jusque là vierge de leur pollution, réduisirent la population Indienne de 10 à 1 millions, les bisons passant de 20 millions à quelques centaines. Là aussi la brutalité fut totale, pas de limite à la cupidité des arrivants. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, dans la majorité des cas, pas d'action directe pouvant déclencher la réprobation mondiale,  mais une frappe sous forme de complots, pour soi-disant sauvegarder les droits de l'homme ou faire tomber une dictature. Derrière cette fumée médiatique, rapacité et volonté de mettre en place des régimes à leur botte, permettant de piller sans vergogne les ressources locales.
Avez-vous remarqué que leur libre interprétation de la défense des droits de l'homme n'a généralement cours que dans les pays dotés d'un riche sous-sol, si le gouvernement n'est pas docile ? Dans cette critique, je n'aborderais  que le comportement des gouvernements américains néo-cons ou proches de cette mouvance. Ils marquèrent leur passage d'une sanglante traînée, tant parmi leurs propres enfants qu'au sein de la «redoutable» population civile ennemie. Pas d'amalgame avec d'autres ayant maintenu ou tenté d'améliorer un état de paix, par définition fragile et encore moins vis à vis du peuple américain, le premier à le payer, tant sur le plan humain que financier. Malheureusement, la première catégorie de gouvernants est très nettement mieux représentée que la seconde. Une étude américaine arrêtée en 2011 révèle que depuis 1776, création de cette nation, elle compte 214 années de guerre pour seulement 21 années de paix ! Je vous en épargne le détail année par année, mais vous pourrez toutefois le découvrir sur ce site (selon www.loonwatch.com/.../we-re-at-war-and-we-have-b). Cette statistique paraît suffisante pour confirmer le très faible nombre de présidents ayant choisi la paix durant la totalité de leurs quatre ans de mandat....
-
Les complots disais-je ? L’Histoire américaine en est truffée, en commençant par la Boston tea party , avant même la création officielle des États-Unis d'Amérique. Une querelle entre les colons habitant le Massachusetts et la couronne britannique, propriétaire à l'époque de ces terres américaines, sur un problème de taxation du thé importé, fut le détonateur pour le premier false flag (action sous faux drapeau) de leur - future - nation. Le 16 décembre 1773, à l'issue d'une réunion ayant regroupé plusieurs milliers de personnes à Boston, une centaine de colons, déguisés et grimés comme des guerriers indiens Mohawks, montaient à bord des trois voiliers chargés de thé. Trois heures plus tard, 342 caisses de thé flottaient avant de couler dans le port, déclenchant représailles de l'Angleterre et, au moins partiellement, la guerre d'Indépendance. Pour bien marquer l'ancienneté du péril américain, comment ne pas ensuite citer Lamartine, déclarant en 1858 :
«Les États-Unis ont la résolution d'entrer en domination dans les affaires de la vieille Europe qu'ils déclarent caduque avec la forfanterie de leur prétendue jeunesse. Ils affectent avec l'Europe, en y apportant leur dollar, la supériorité du mépris. Si l'on n'y veille, ils seront en mesure  de prendre l'Europe par la famine et le vieux continent livré au pays de tous les monopoles en subirait à jamais la loi».
Quelle étrange actualité dans ce jugement !
Continuons avec – déjà - les faux motifs des guerres au 19ème siècle. Contre le Mexique d'abord, pour lui voler des territoires immenses (Californie, Nouveau-Mexique, Arizona, Colorado, Nevada et Utah). Le Président Mexicain, Porfiro Diaz disait : «Pauvre Mexique, si loin de Dieu, mais si près des États-Unis !». L’Espagne ensuite, empire déclinant à cette époque, mise en cause grâce à l'opportun naufrage de l'USS Maine dans le port de La Havane en février 1898. But du complot,  récupérer complètement Cuba, annexer les terres au profit de l'United Fruit Company et transformer le reste de l’île en lieux de détente sans contrainte pour gringos. Avant l'arrivée de Fidel Castro, l'espérance de vie moyenne y était de 32 ans... elle est aujourd'hui supérieure à celle de l'ancien occupant ! Dans cette même période, les magouilles de Washington après l'adoption de la constitution de la République Colombienne, aboutirent à la guerre des 1000 jours et  la sécession de la province de Panama. Ce dernier fruit, bien mûr, tomba juste pour leur permettre de s'installer, reprendre et achever les travaux du canal sans payer quelque royalties que ce soit à qui que ce soit. Ces premiers exemples pouvant sembler insuffisants, l'avis hautement autorisé de Smedley Butler, Major-General du Marine Corps, décoré à de multiples reprises, permettra de renforcer l'information sur le sujet. Extrait de son livre War is a racket, La guerre est un racket (Feral House, Los Angeles, 2003) :
«J’ai effectué 33 ans et 4 mois de service actif, et durant cette période, j’ai passé la plupart de mon temps en tant que gros bras pour le monde des affaires, pour Wall Street, et pour les banquiers. En bref, j’étais un racketteur, un gangster au service du capitalisme. J’ai aidé à sécuriser le Mexique, plus particulièrement la ville de  Tampico, au profit des groupes pétroliers américains en 1914. J’ai aidé à faire de Haïti et de Cuba un endroit convenable pour que les hommes de la National City Bank puissent y faire des profits. J’ai aidé au viol d’une demi-douzaine de républiques d’Amérique centrale au bénéfice de Wall Street. J’ai aidé à purifier le Nicaragua au profit de la banque américaine Brown Brothers de 1902 à 1912. J’ai apporté la lumière en République Dominicaine au profit des entreprises sucrières américaines en 1916. J’ai livré le Honduras aux entreprises fruitières américaines en 1903. En Chine, en 1927, j’ai aidé à ce que l’entreprise  Standard Oil fasse ses affaires en paix.»
«Quand je repense à tout ça, je pourrais donner à Al Capone quelques conseils. Le mieux qu’Al Capone pouvait faire, c’était de racketter trois quartiers. Moi, j’agissais sur trois continents.»
Indirectement au service des plus grandes compagnies de son pays pendant plus de trente ans, il décida de dénoncer les profits engrangés par ces firmes et générés par les guerres. Son livre, très révélateur, permet de mieux comprendre les motivations, la puissance et le danger que représentent, gouvernement et complexe militaro-industriel américains contre les intérêts fondamentaux des États, des peuples et de la démocratie en général.
Pour mieux démontrer encore un autre côté impitoyable de cette politique, Smedley D. Butler révéla en 1934 le complot fasciste en cours d'organisation contre le président Franklin D. Roosevelt, par les dirigeants des plus grandes entreprises américaines. Ceux-ci lui proposaient de prendre la tête d'une armée de 500 000 hommes pour ce faire. Les mêmes dirigeants que vous allez retrouver dans les lignes qui suivent, jugeaient le programme politique et économique du nouveau Président trop social, trop socialiste…(selon https://fr.wikipedia.org/wiki/). Smedley_Butler). Les assassins de Kennedy n'ont rien inventé, sinon aller plus discrètement au bout de leur démarche !

Cette politique, intérieure comme étrangère, dure encore aujourd'hui après avoir traversé les décennies.  Pour reprendre le cours de l'Histoire du monde, il y eut l’excuse partielle de la mise à mort du paquebot civil Lusitania par torpillage en mai 1915 (seulement 10% d'Américains environ dans les victimes du naufrage). Une seule torpille de second ordre d'un sous-marin allemand commença à faire pencher la balance pour l'entrée en guerre en Europe, près de deux ans plus tard. Cette thèse parait chaque jour un peu plus douteuse, il est maintenant largement admis une seconde explosion, intérieure cette fois au Lusitania, expliquant plus facilement la rapidité du naufrage. La raison première de cette intervention américaine de 1917 reste toutefois, pour la plus grande part, une «maladresse» de Arthur Zimmermann, ministre des affaires étrangères allemand. Dans un télégramme au gouvernement mexicain, il envisageait une alliance militaire, dans le but d'aider ce pays à récupérer les territoires spoliés par les Américains. Ces derniers ayant quasiment terminé l'asservissement de leur continent, cette proposition allemande était particulièrement mal venue.
Pauvre Zimmermann, il n'avait pas du tout compris la doctrine de Monroe et ses successeurs, l'Amérique (le continent) aux Américains (ceux de Washington), «La Fayette nous voilà» a bon dos ! La lutte contre les propositions de Zimmermann, jointe à la montée inquiétante des idées et du risque marxiste en Europe semblent plus adaptées comme raisons majeures. Ajoutons le journaliste Edward Bernays, inventeur des relations publiques, mais dans notre cas de l'efficace machine de propagande (déjà) destinée à forcer l'acceptation du bon peuple américain à participer à cette boucherie. La guerre, de toute façon, c'est bon pour les affaires. En 1914, l'excédent de la balance commerciale américaine avec l'Europe était de 436 millions de dollars. En 1917, à la veille de leur entrée en guerre, il atteignait 3568 millions de dollars.
-
Le mobile de la défense de la démocratie, ne tenant pas longtemps à l'analyse, l'Histoire nous enseigna ensuite, nombre de liaisons sulfureuses entre le régime fasciste allemand et la «démocratie» américaine ayant participé lourdement à sa mise en place. Objectivement, il n'est pas exagéré de déclarer les États-Unis au moins indirectement responsable de l'arrivée au pouvoir d'Hitler et surtout du conflit mondial qui suivi. Mais que de juteux bénéfices réalisés par les entreprises américaines durant cette période ! Commençons par les prêts Young, du nom de Owen Young, leur instigateur, président de General Electric, proposés par les banques américaines et britanniques à l'Allemagne. «Aides» accordées uniquement pour favoriser la chute d'un régime financièrement aux abois... aidant volontairement, par la même occasion,  propagande et accession d'Hitler au pouvoir par les urnes. Young était parfaitement informé de la situation, tant  économique que politique allemande par sa filiale installée dans le même pays. Préméditation, n'est-ce pas par ce canal  qu'il aidait financièrement les nazis, bien avant leur arrivée au pouvoir ?
Rockfeller également, avec sa Standard Oil, principal responsable américain du déclenchement de la seconde guerre mondiale. L’Allemagne ne possédant pas les ressources pétrolières permettant sa politique belliciste motorisée, était confrontée à la quadrature du cercle. Pas de pétrole, pas de guerre, aussi éclair fut-elle ! La Standard créa, avec IG Farben de sinistre mémoire, la Standard Oil IG Farben, la Standard cédant l'ensemble de ses brevets sur le processus d'hydrogénation du charbon ou de la lignite, le Reich ayant par contre les deux en abondance, pour produire du carburant de synthèse. (El Correo.eu.org/Standard-Oil de Gaby Weber). Walter Teagle, entre autres, trônait au conseil d'administration de la Standard au titre de IG Farben America. Ce coup de pouce à la préparation guerrière n'étant sans doute pas jugé suffisant,  la Standard livra du plomb tétra éthyle aux nazis, jusqu'au moment où les installations allemandes furent en mesure de prendre le relais. Peu nécessaire pour les véhicules terrestres courant, il permettait un meilleurs taux de compression, donc de meilleures puissances des moteurs, principalement d'avions. On situe la date de cette passation des pouvoirs sur ce produit APRES l'agression contre la Pologne en disant long sur l'intérêt des entreprises américaines et de leur gouvernement pour la paix.

Henry Ford n'était pas en reste. Fasciné par  le nazisme, il commença à soutenir financièrement Hitler dès 1922 (selon Antony C. Sutton dans Wall Street and the Rise of Hitler, Wall Street et l'ascension d'Hitler). Décoré  Grand-croix de l'Aigle allemand le 30 juillet 1938, plus haute distinction de l'Allemagne nazie pour un étranger, il écrira un peu plus tard, le Juif International dans lequel il affirmait que le juif était le premier problème au monde. Ford injectera dans ses usines en  Allemagne hitlérienne les sommes qu'il refusera d'investir à Detroit, dans son propre pays, et participera à l'effort de guerre allemand en fabriquant du matériel, beaucoup de matériel pour les nazis, jusqu'au jour de leur défaite.
Bizarrement, alors que Cologne était ravagée par les bombardements alliés - 90% de la vielle ville et 70% de la totalité de l'agglomération détruite - ses usines, pourtant installées dans ses faubourgs ne furent jamais atteintes gravement. Il fallait  que les ordres américains viennent de très haut pour que des bombardiers, peu réputés pour leur précision, arrivent à éviter le site interdit ! Par contre son usine de Poissy, dont la production était par rapport confidentielle, le fut fort tôt, renforçant l'idée de destructions volontaires des alliés sur notre territoire pour économiquement affaiblir la France. Il y a toujours un après au-delà des guerres.
Ce «phénomène» Ford de non bombardement déjà entrevu, se reproduira avec General Electric. Les 10 principales usines de sa filiale allemande, German General Electric, plus connue sous le sigle AEG, produisant une part de l'électricité dont le Reich avait tant besoin pour son industrie de guerre, ne furent jamais atteintes. Curieusement celles de Siemens ayant la même activité furent détruites. Doit-on voir dans le refus de Siemens d'entrer dans le giron de General Electric entre les deux guerres, une raison complémentaire de cette destruction ? Charles Wilson président de la General Motors, construira chez Opel, sa filiale allemande, durant toute la période nazie  une grande partie des véhicules et blindés des armées d'Hitler. Il n'hésita pourtant pas à demander à la fin de la guerre, réparation  aux États-Unis pour les destructions causées à ses usines en Allemagne du fait des bombardements alliés ! Bombardiers – entre autres Liberator -  et bombes alliés étant, au moins partiellement, fabriqués dans ses usines américaines... Le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la laitière.
-
Il y eut aussi l'attaque de Pearl Harbor, dont on sait aujourd'hui les dirigeants américains informés, au plus haut niveau, au moins depuis la veille, le code secret japonais étant craqué depuis plusieurs mois. Volontairement, froidement, ils laissèrent mourir plusieurs milliers de leurs compatriotes (2403 tués ou disparus, 1178 blessés), le fait qu'ils soient militaires pour la plupart ne pouvant être qu'une mauvaise excuse. Il fallait un motif puissant permettant d'entrer en guerre pour le plus grand profit de ce complexe militaro-industriel. En filigrane de ces  arrivées dans les deux conflits majeurs successifs, la volonté gouvernementale, relais le plus sur de ce dernier, contre la population se plaisant parfaitement dans cet isolationnisme gage de paix et de prospérité.
Celle-ci sait ce que coûte en drames les aventures guerrières car, bizarrement, les fils des va-t’en guerre de Washington ne vont quasiment jamais se risquer dans les guerres ourdies par leurs pères. Les prémices d'intervention en Europe seront uniquement mis en œuvre pour contenir la puissance montante de l'URSS. L'Allemagne nazie, déjà bloquée devant Leningrad et Moscou en cette fin 1941 était  considérée comme perdue. On commença toutefois par l'Afrique du nord, tant pour le cas d'un renversement de la tendance de la guerre et une victoire définitive du Reich, que pour d'abord tenter de récupérer l'Empire français d'Afrique et ses matières premières bon marché... Sans compter que la mise en place de marionnettes politiques françaises entièrement dévouées permettaient d'espérer éliminer l'obstacle de Gaulle.
ITT aussi, par l'entremise de ce bon Dr Schröder, président des filiales de l'entreprise en Allemagne, qui alimentera les fonds secret de Himmler jusqu'en 1944. Ces fonds connus sous l'appellation de «fonds Kepler» étaient la caisse noire du Reich Führer, lui permettant une certaine latitude de manœuvre. Créés en 1933 sous le contrôle de Rudolph Hess, ils furent alimentés, dès cette période à hauteur de 50% par des financements américains, dont Standard Oil, ITT, General Electric, OSRAM et bien d'autres. Information «plaisante», ITT détenait une large majorité chez Focke Wulf, producteur de si bons avions de chasse détruisant chasseurs et bombardiers alliés, dont ceux des  Américains, tuant par la même occasion les équipages... américains !
Et le reste, la multitude d'entreprises US qui, plus prosaïquement, continueront à tourner avec les nazis au pouvoir, et des esclaves offerts par ces derniers dans leurs usines, Eastman Kodak, Dupont, IBM etc.... c'est bon pour la rémunération des conseils d'administration.
Point particulier au sujet de cette dernière, elle fournira au régime nazi les machines à cartes perforées si efficaces dans un premier temps pour recenser les juifs allemands, puis assurer la comptabilité morbide de leur disparition dans les camps. A l'arrivée des troupes américaines, en 1945, les GI's découvriront là aussi l'usine IBM allemande absolument intacte, épargnée par les bombardements.
Le pillage étant une quasi religion pour les dirigeants américains, ils envoyèrent à la fin du conflit des équipes dans la zone normalement confiée aux Soviétiques, juste avant que ces derniers ne s'y déploient. Sur la foi de renseignements, ils savaient que la Reichbank avait caché dans d'ex mines de sel la totalité ou presque de son trésor en lingots d'or, dont beaucoup volés dans les pays occupés. Ils s'emparèrent de la totalité, dont une partie appartenant à la Banque centrale belge, qu'en revit-elle ? . Ce dernier fait est narré à la fin du film américain Monuments Men, oubliant juste de préciser le devenir de cet or... Le mot FIN les priva sans doute du temps nécessaire pour révéler cette information.
D'autres encore ? L'industriel allemand Fritz Thyssen, plus sûr soutien d'Hitler créa en 1924 aux USA la Union Banking Corp., Samuel Prescott-Bush, grand-père de l'autre,  en sera un des directeurs. Outre la gestion des compte de Thyssen, elle servait à la collecte et au transfert des nombreux soutiens financiers vers les nazis. Prescott-Bush sera dépossédé de toutes ses participations financières (fait rarissime) pour cette raison en octobre 1942, au nom de la Trading with the Enemy Act (Loi sur le commerce avec l'ennemi). mais les retrouvera malheureusement à peine la paix signée. Il fut de plus personnellement mis en cause par notre général Butler dans la préparation du coup d’État fasciste de 1934 contre Roosevelt, évoqué plus haut.
Kennedy père aussi, ambassadeur en Angleterre «remercié» par son gouvernement pour son refus de la guerre contre Hitler et son soutien à une politique d'apaisement envers l'Allemagne jusqu'en 1940. A la fin du conflit, 400 tonnes d'archives furent saisies et expédiées aux USA. Dans celles-ci, toutes ces transactions honteuses étaient parfaitement détaillées.  Aucun acte d'accusation ne sera malgré tout dressé, lors du procès de Nuremberg, contre un seul des dix chefs d'entreprise au minimum, méritant largement la pendaison aux côtés des nazis. Auraient d'ailleurs du subir les mêmes condamnations les responsables politiques ayant toléré sinon encouragé ces comportements. «Qui ne dit mot consent».
L'appétit venant en mangeant, ce second conflit mondial démontra rapidement aux Américains qu'ils étaient en passe de réaliser un vieux rêve, devenir les maîtres du monde. Ne comprenez pas autrement les deux explosions nucléaires sur le Japon. Là aussi, l'enfumage officiel fit valoir une noble cause, épargner la vie de nombreux GI's pour mieux cacher au public un des plus grands crimes contre l'Humanité de cette période pourtant fertile en la matière. Plutôt que de s'acharner sur des objectifs militaires risquant de rendre les coups portés, ils avaient décidé depuis un moment d'appliquer la technique nazie des bombardements «traditionnels», aveugles, sur les villes, contre des civils désarmés. Les 120 000 morts du dernier bombardement classique à la bombe incendiaire sur Tokyo – à opposer aux 80 000 Hiroshima - en sont les témoins muets. Cette démonstration d'une politique de terreur ne s'adressait pas uniquement au Japon, mais à toute la planète à titre d'avertissement de ce dont ils étaient capables. Bien sur, il était aussi plus particulièrement dirigé vers l'URSS. Respectant sa parole donnée dans des différents accords entre alliés, celle-ci, après sa victoire en Europe, se retournait vers le Pacifique contre le Japon. C'est dans ce cadre qu'il faut replacer la nucléarisation du conflit.
La seconde guerre mondiale n'était pas achevée que certains montraient déjà la voie à suivre comme Charles E. Wilson, PDG de General Motors, préconisant une économie de guerre permanente pour les États-Unis. La montée prodigieuse de ses profits grâce à la production de guerre lui faisait vraiment envisager de voir ce rythme persister le plus longtemps possible. En remerciement (?) de cet apport à la politique agressive de son pays, il sera nommé Secrétaire à la Défense en janvier 1953, à l'élection de Eisenhower. The right man in the right place...
-
Enfants et adultes confondus, civils pour leur immense majorité, combien furent  victimes de la Pax Americana de par le monde, seulement depuis le 8 mai 1945 ? 23 fois au moins, en arrêtant les comptes en 2011, cette date ne stoppant hélas en rien cette tendance à porter la guerre partout, des pays ont ainsi été mis en coupe sanglante, pour tenter de mieux les piller et/ou les asservir. Le décompte des civils sacrifiés depuis 1945 nous amène à une nuisance se rapprochant un peu plus, à chaque nouveau conflit, de celle des nazis, hors univers concentrationnaire. Un bilan de plus de 10 millions de personnes assassinées depuis cette date, civiles pour la plupart, pour assouvir leur volonté hégémonique est malheureusement tout à fait raisonnable.
1- Chine en 1945/46, n'a pas empêché la victoire de Mao Tse Toung.
2- Corée de 1950 à 1953, seul conflit dont ils ne sont pas les auteurs, toujours pas officiellement réglé.
3- Chine de 1950 à 1953, voir le point 1 pour un commentaire identique.
4- Guatemala en 1954, opération Success. Rien n'est réglé depuis dans ce pays.
5- Indonésie en 1958, fiasco de l'opération Haik.
6- Cuba 1959/60, débâcle mémorable de la baie des Cochons.
7- Guatemala 1960, confirmation du commentaire du point 4.
8- Congo à partir de 1961, participation au moins indirecte à l'assassinat de Patrice Lumumba, après avoir fournis aux ex-colonisateurs le pont aérien nécessaire pour «reprendre» la main. L'ex Congo belge reste un des martyrs du globe aujourd'hui.
9- Pérou en 1965, au choix un des commentaires ci-dessus.
10- Laos de 1964 à 1973, grand «succès» américain au même titre que le Vietnam, sans oublié les 500 000 morts du Cambodge noyé sous un flot de bombes pour couper les routes possibles aux combattants du Vietnam du nord. Cela favorisera la montée en puissance de Pol Pot et de ses Khmers rouge tristement célèbres pour leurs massacres. Les États-Unis les soutiendront pourtant pour représenter leur nation au sein de l'ONU.
11- Vietnam de 1961 à 1973, près de 2 millions de tués pour une cause des plus douteuses.
12- Guatemala de 1967 à 1969, intérêt des interventions à répétition au vu de leur résultat, voir points 4 et 7 ?
13- El Salvador en 1980.
14- Nicaragua en 1980. Soutien et armement des Contras contre le pouvoir élu démocratiquement dans le but de faire tomber ce dernier.
15- Grenade en 1983.
16- Libye en 1986, assassinat par bombardement aérien d'une partie de la famille de Mouammar Kadhafi.
17- Panama en 1989, dépose expresse de Noriega devenu infréquentable, alors qu'il avait été mis en place plus tôt par Washington.
18- Irak de 1991 à 1999.
19- Soudan en 1998.
20- Afghanistan de 1998 à nos jours. Le conflit finira sans doute aussi mal que l'intervention soviétique... provoquée pour cause du début de l'aide massive américaine aux moudjahidines, six mois avant cette intervention.
21- Yougoslavie dans le cadre de la lutte contre l'influence serbe, donc Russe.
22- Irak en 2003, la guerre sans raison et l'installation d'une pseudo-démocratie laisse encore des traces aujourd'hui avec l’État Islamique très bien toléré par les États-Unis, dans un pays déchiré. Cela correspond à leur volonté de parvenir à un éclatement du pays pour aboutir au partage du pactole pétrolier.
23- Libye en 2011, aboutissant à l'assassinat du chef de l’État et à une instabilité apportant la ruine du pays déchiré. Guerre et meurtre furent sous-traité à l'OTAN, leur filiale européenne, dont nous fûmes hélas, un des plus zélés exécutants.

Ne pas omettre d'ajouter à cette liste d'infamies les tentatives en cours en Ukraine et  en Syrie et celle avortée au Venezuela il y a quelques années. Rappeler aussi le renversement du pouvoir élu de Mossadegh en Iran en 1954 et l'arrivée du Chah, opération Ajax, nous connaissons la suite. Il y aura l'assassinat d'Allende, élu démocratiquement au Chili, et la mise en place de la dictature sanglante de Pinochet, ou celle d'autres régimes de terreur, comme en Argentine et au Brésil durant trop longtemps. Ce rapide survol ne comprend pas les coups fourrés en Europe depuis la même date, comme les «Stays Behind» et/ou Gladio, armées secrètes prêtes à en découdre en cas d'une improbable attaque soviétique. Par contre, utiles également pour s'opposer plus simplement à toute volonté démocratique des populations de choisir un régime les représentant vraiment. Bref, depuis le 8 mai 1945, «Les États-Unis, état terroriste de premier plan» selon Noam Chomsky, philosophe américain et professeur émérite de l'Institut de linguistique du M.I.T.  ont :
Tenté de renverser plus de 30 gouvernements étrangers, la plupart élus démocratiquement.
Bombardé les populations de plus de 10 pays.
Tenté d'assassiner nombre de dirigeants étrangers.
Tenté de réprimer les mouvements populistes ou nationalistes dans 20 pays au moins.
Gravement interféré dans les élections démocratiques d'au moins 30 pays.
Trempé dans la pratique de la torture plus que tout autre pays au monde, soit en l'infligeant concrètement et directement, mais aussi en l'enseignant et en fournissant manuels et équipements nécessaires.

Cette politique ne devrait jamais cesser, Clinton l'a exposé très clairement : «Le droit pour les États-Unis de recourir unilatéralement à la force afin d'assurer un accès sans restriction aux marchés clés, à l'approvisionnement en énergie et aux ressources stratégiques». Quelle serait la réaction mondiale si un autre pays se permettait ce genre d'affirmation péremptoire et surtout de comportement la confirmant ? En y regardant de plus près, malgré cela, depuis la fin de cette seconde guerre mondiale, aucune  victoire éclatante de cette politique de la canonnière. Malgré la différence de puissance, tant militaire que diplomatique, ils n'ont connu que des échecs et/ou laissé des bourbiers ayant encore des retombées négatives de nos jours. Meilleure preuve de l’innocuité de leur politique agressive de par le monde.... sauf pour la caste militaro-industrielle, grande spécialiste du pile je gagne, face tu perds.
-
Dans les exemples de complots américains plus récents, on ne peut faire l'économie de citer l'assassinat de Kennedy en 1963, auquel j'ajouterais sans hésiter les affaires nauséabondes comme le Watergate, l'Iran-Gate, et quelques autres. Comment par ailleurs oublier le Monarch Program et ses dérivés, initié bien avant sous l'appellation Lebersborn par ce bon docteur Mengele, on a les références qu'on mérite, sous direction de la CIA et de l'Army, du début des années 50 à la fin des années 60. (actualitedelhistoire.over-blog.com/article-témoignage-sur-les-black-program-u-s-partie-343082941.html).  Le but, créer une race d'assassins sans mémoire ni sentiment. Fond de l'abjection, l'utilisation d'enfants américains dans le cadre de programmes militaires pour obtenir une parfaite domination du cerveau des cobayes humains. Les expériences, comprenant irradiations aux rayons, utilisation de drogues, tortures avec le cortège de viols dès le plus jeune âge, eurent lieu aux États-Unis. Mocking Bird aussi, opération de la CIA , s'étalant du début des années 50 jusqu'au milieu des années 70 ou presque. Pour faire croire aux mérites enchanteurs des États-Unis, dans leurs écrits, dans leurs productions, des journalistes, chroniqueurs et cinéastes célèbres, nationalement mais aussi internationalement furent rémunérés en plus par la CIA.
Pour terminer ce réquisitoire très incomplet de ce dont furent et sont encore capable les gouvernements américains depuis l'origine de leur nation, un mot du programme Tuskegee. En Alabama dans les années 60, des médecins laissèrent des noirs américains infectés par la syphilis, pour observer la progression de la maladie. Est-on si loin des dérives mondialement condamnées de Mengele et ses complices dans les camps de la mort ? Un État pouvant faire subir de tels sévices à ses propres enfants, tout en se présentant comme un parangon de vertu et de liberté, plus grand chose ne peut l'arrêter, sa puissance lui servant pour un temps de paravent. Il ne s'agit  pas, on le constate à la lecture de cette litanie, de cas isolés pouvant laisser entrevoir un solde idyllique. On y retrouve toute la véracité de la phrase d'Albert Einstein : «Les États-Unis sont directement passés de la barbarie à la décadence, sans jamais connaître la civilisation». Cet immense savant avait sans doute un peu trop anticipé, il semblerait que de nos jours, le stade de la barbarie ne soit pas encore dépassé.
Rien n'a changé, regardons l'ONU, transformé en chambre d'enregistrement des caprices de Washington. Pour l'Afghanistan, l'Irak, la Libye et bien d'autres, l'autorisation d'envahir, de piller et de tuer fut donnée sur des dossiers mensongers et connus comme tels. Partout dans le monde, ils déclenchèrent et déclenchent encore terreur, mort et pillage mais reçurent malgré tout au moins par deux fois le Prix Nobel de la Paix. Deux poids, deux mesures, telle est la devise. Ce  résumé est là uniquement pour mieux faire comprendre qu'il est nécessaire de penser autrement lorsqu'on s'interroge sur ce pays. Refuser la propagande généreusement distillée pour faire place à la réflexion sur des bases historiques, donc saines, est le meilleur moyen d'entrevoir la totale indifférence de leurs gouvernements de tout temps pour la vie humaine, seul le but à atteindre étant important."

Dernière modification par nanard (08-05-2017 22:01:46)

Hors ligne

 

#144 10-05-2017 01:02:13

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 348

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Très beau copier-coller nanard.Et n'oublies pas de faire pression afin de faire modifier le titre de la discussion,car ''Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain'',est nettement hors sujet en rapport avec ton dernier message.big_smile

Hors ligne

 

#145 10-05-2017 10:05:15

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Kidkodak,  pour commencer, il va falloir que tu répondes à une question, et là je suis sérieux, ça correspond aux statuts régissant ce forum, que veut dire ton "Très beau copier-collé" ? Là j'exige une réponse claire et si possible argumentée.
Pour ce qui est des pressions, je sais bien qu'on juge les gens par rapport à soi-même, mais ce n'est pas dans les habitudes de la maison et si tu avais un tant soit peu de rigueur morale, tu aurais lu la seconde phrase, avant le début du texte, où je demandes à Larez, s'il trouve ce texte mal placé, de le déplacé dans une autre rubrique. Comme pression... mais le fiel n'est sans doute qu'une confirmation de ton impuissance à établir une réponse argumentée.

Pour le reste, je reprends texto le titre complet que j'ai sous les yeux: "11 septembre: Contexte géopolitique et enjeux internationaux - le PNAC projet pour le Nouveau Siècle Américain". Ce texte prouve donc à l'envi, comme j'ai tenté de te le faire comprendre à plusieurs reprises, tâche semble-t-il titanesque, que ton PNAC n'est qu'une péripétie dans la violence historique de ce pays et donc pas du tout HS, mais permettant aux autres lecteurs devant subir tes fixettes de pouvoir se rendre compte ou se faire confirmer la nocivité globale de cette nation dans le temps.

Dommage, maintenant tu as une réponse claire à me donner avant toute autre production sur ce forum. Je la lirais avec attention.

Hors ligne

 

#146 10-05-2017 23:43:09

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 533

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Ce texte, nanard, est une bonne synthèse à soumettre à qui aurait besoin d'ouvrir les yeux sur la politique des États-Unis depuis leur fondation (quelle en est la source ?).
Une synthèse analogue de l'histoire de l'Europe sur quatre siècles et demi (du XVIe au dernier) produirait, je le crains, un effet tout semblable. Ne dirait-on pas que, sous le rapport envisagé, le rejeton s'est toujours montré impatient d'être digne de la mère, celle-ci étant maintenant épuisée ?

Hors ligne

 

#147 11-05-2017 09:02:48

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1169

Re: Le PNAC Projet pour le Nouveau Siècle Américain

Je suis bien d'accord avec toi, Noisse sur le pouvoir de nuisance passé de la vieille Europe (pas au sens étriqué de Bruxelles), mais elle a aussi véhiculé des valeurs morales qui on traversé les siècles, meilleure preuve sans doute de la qualité de leur apport.
Le problème avec les USA, c'est que la tendance génocidaire perdure et qu'il n'y a derrière aucune morale sinon celle du gavage des élites. A titre d'exemple, j'ai fais le même compte avec l'ex URSS accusée longtemps de tous les maux (et ça perdure avec la Russie), c'est curieux au lieu de 23 guerres extérieures, sur la période identique, et sauf oubli, j'arrive péniblement à 5 !
Tu as raison, sur tous les plans, l'Europe est en retard ! + MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr