ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 18-10-2007 23:43:26

yak
Invité

Témoignage d'un missile sur le pentagone en live.

http://video.google.co.uk/videoplay?doc … 6746664125

Un témoin décrit un missile de croisière mais avec des ailes, ce qui se rapproche bien plus d'un drone que d'un jetliner... suivi d'un info de l'arrestation de deux personnes à bord d'un camion remplit d'explosif près du pont Georges Washington...

Ne tenez bien sûr compte que du témoignage en live de ces deux personnes, l'une parlant d'un missile avec des ailes et l'autre parlant d'un petit avion... le montage du gars est fortement concentré sur le gouvernement israélien et une pseudo participation. Mon but n'est pas de donner du crédit à cette thèse mais plutot de livrer ces 2 témoignages. pas eu le temps de faire un remontage. je le ferais plus tard...

Dernière modification par yak (18-10-2007 23:53:25)

 

#2 19-10-2007 10:29:20

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Témoignage d'un missile sur le pentagone en live.

Intéressant de comparer l'impact de ce missile
à  00.37
http://www.youtube.com/watch?v=o1eEHAs284Q

avec l'impacte sur le Pentagone :
http://www.youtube.com/watch?v=mUEgTO0TdeU


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#3 19-10-2007 11:09:52

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Témoignage d'un missile sur le pentagone en live.

Si un missile est tiré d'ou vient il?
Surement de l'armée il faut vérifier si des exercices ou des simulations étaient en mer ce jour là.
Quel appareil peut tirer ce genre de missile?
Présentation CG Ticonderoga
www.air-defense.net/index.php?index=20&num_art=665
Le programme de croiseurs lance-missiles (CG) Ticonderoga débute dans les années 70, initialement ces navires devaient être dotés d’une propulsion nucléaire mais le congrès américain refusa. Finalement, il fut décidé de les construire sur le modèle des destroyers Spruance dont ils reprennent le système propulsif ainsi que la coque.
C’est avec le budget de 1978 que le chantier Ingalls (Northrop-Grumman) lança la construction du premier navire : le CG 47 Ticonderoga qui entra en service actif en 1983 après trois ans de construction.
Au total, la classe Ticonteroga est composée de 27 navires et furent construit par les chantiers Ingalls et Bath Iron Works de 1983 à 1994.
Le prix d’un croiseur est estimé à environ 1 md$.


Missions

La mission principale de ces croiseurs est la protection des porte-avions (Battle group) de l’US Navy tant contre les menaces aériennes que les menaces sous-marines. Ils peuvent également grâce à leurs missiles de croisières menés des actions contre des objectifs terrestres.



Caractéristiques générales

Les bâtiments mesurent 173 mètres et déplacent pas moins de 9600 tonnes à pleine charge, les Ticonderoga sont propulsés par quatre turbines à gaz General Electric LM2500 de 80 000 Ch. entraînant deus hélices à cinq pales permettant d’atteindre la vitesse de 30 nœuds.
Les navires peuvent accueillir deux hélicoptères Sh 60 Sea Hawk grâce à leurs hangars et plates formes d’atterrissage.


Armements et systèmes de combat

Le système de combat AEGIS
La classe Ticonderoga est équipée du Système de Combat AEGIS, qui intègre les détecteurs électroniques du navire et les systèmes d'armes pour engager les menaces missiles
.
Le système AEGIS est composé de quatre sous-systèmes :
¤le radar multifonctions AN/SPY-1D,
¤le Système d'Ordre et Décision (CDS),
¤le Système AEGIS,
¤le Système de Contrôle d'Arme (WCS).


Radars
Le navire est à lui seul un radar de recherche aérienne et de contrôle de feu
. Le Lockheed Martin AN/SPY-1 fonctionnant aux bandes E et F, fournit la recherche et traque continuellement prés de cent cibles. Le radar de recherche aérien fonctionnant aux bandes C et D est le Raytheon AN/SPS-49.
Ainsi une amélioration fut apportée en installant le radar AN/SPS-55 de recherche en surface, le radar de contrôle de feu AN/SPQ-9A de Lockheed ainsi que quatre radars Raytheon de contrôle de tirs AN/SPG-62. Tous ces radars fonctionnent aux bandes I et J.

Un sonar AN/SQQ-89 pour la recherche et un sonar actifs/passif tracté complète le tableau.

Les missiles
Les Ticonderoga sont équipés de deux lanceurs de quatre cellules pour le missile anti-surface Harpoon. Ils sont installés sur le pont arrière du navire et possède une portée de 120 Km.
Les croiseurs utilisent le système de lancement vertical VLS Mk41 qui permet à la fois de tirer les Tomahawk, l’ESSM et les SM-2 / 3 (pour un total de 122 missiles)
Pour la destruction de cibles terrestres, les Ticonderoga ont la capacité de lancer le missile Tomahawk (TLAM) équipé d’un Tercom et d’un système de navigation d’inertie (TAINS).
Afin d’assurer la défense aérienne, les croiseurs sont équipés de l’ESSM (Evolved Sea Sparrow Missile) développé par Raytheon et qui assure une protection dans un rayon de 50Km. Les Ticonderoga sont également armés du missile SM-2 MR d’une portée de 70 Km.
Au total les bâtiments emportent soixante missiles dans chacun des VLS.

Dernière modification par ragondin (19-10-2007 11:18:31)


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#4 19-10-2007 11:23:31

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Témoignage d'un missile sur le pentagone en live.

Opération Global Guardian
http://forumdespotos.oldiblog.com/?page … rub=366169
Au moment des attaques du 11 septembre, un exercice militaire de grande ampleur nommé Global Guardian battait son plein. Commencé la semaine précédente, il impliquait l’US Strategic Command (Stratcom, agence responsable des forces nucléaires) en coopération avec l’US Space Command et le NORAD. Basé sur le scénario d’une attaque nucléaire contre les États-Unis par une puissance étrangère (la Russie), il mettait en jeu plusieurs centaines de militaires et était lié à différentes autres simulations telles que Crown Vigilance (un exercice de l’Air Combat Command, le commandement aérien), Apollo Guardian (US Space Command) ou encore les programmes du NORAD Vigilant Guardian et Amalgam Warrior. Il s’agit d’un exercice qui mêle simulations en salle et sur le terrain [7]. Le centre de commandement de l’exercice Global Guardian était situé dans un bunker souterrain de la base de l’Air Force d’Offutt (Nebraska). C’est là que se trouvait naturellement le commandant en chef du Stratcom, l’amiral Richard Mies. Du fait de l’exercice, c’est lui qui dirigeait ce matin-là tous les bombardiers, missiles de croisière et sous-marins des États-Unis. Toujours à cause de l’exercice, trois avions militaires de commandement équipés de moyens de communication sophistiqués avaient décollé de la base. Ces E-4B sont conçus pour contrôler les forces nucléaires depuis les airs en cas de crise. Ils constituent des centres de commandement alternatifs pour les hauts responsables gouvernementaux et leur permettent de diriger les forces US, commander des opérations de guerre et coordonner les actions des forces civiles en cas de crise majeure.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#5 02-12-2016 16:13:08

kidkodak
Membre du forum
Date d'inscription: 06-03-2008
Messages: 323

Re: Témoignage d'un missile sur le pentagone en live.

yak a écrit:

http://video.google.co.uk/videoplay?doc … 6746664125

Un témoin décrit un missile de croisière mais avec des ailes, ce qui se rapproche bien plus d'un drone que d'un jetliner... suivi d'un info de l'arrestation de deux personnes à bord d'un camion remplit d'explosif près du pont Georges Washington...

Ne tenez bien sûr compte que du témoignage en live de ces deux personnes, l'une parlant d'un missile avec des ailes et l'autre parlant d'un petit avion... le montage du gars est fortement concentré sur le gouvernement israélien et une pseudo participation. Mon but n'est pas de donner du crédit à cette thèse mais plutot de livrer ces 2 témoignages. pas eu le temps de faire un remontage. je le ferais plus tard...

Intéressant cette publicité de Lockheed Martin illustrant le lancement d'un missile de longue portée à partir d'un navire de guerre à 1minute 23,missile qui laisse tomber son cylindre de propulsion puis déploie ses ailes(arrêt sur image à 1minute36).
La chenille devenue papillon.
Long Range Anti-Ship Missile (LRASM)
https://www.youtube.com/watch?v=h449oIjg2kY

Dernière modification par kidkodak (02-12-2016 16:43:08)

Hors ligne

 

#6 02-12-2016 23:36:50

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1117

Re: Témoignage d'un missile sur le pentagone en live.

Il est impossible d'imaginer un missile de croisière sans ailes, pour une raison toute simple, il ne va pas assez vite (entre 800 et 900 km/h.

Dans tous les pays en fabriquant, le scénario de lancement est quasi identique, la seule variante, effectivement dans le cas cité par Kidkodak est le lancement depuis un navire où l'utilisation d'un booster, ton cylindre, permet d'atteindre la vitesse de croisière où entre en fonction une micro-turbine fonctionnant généralement au kérosène qui assurera le reste de la course.

En Long Range, à première vue les camarades US ils ne semblent pas en pointe, l'Exocet fonctionne avec un statoréacteur, il est aussi Long Range maintenant avec un Block 3 la portée est supérieure à 180 km et sans ailes ou autres artifices, peuvent mieux faire les cow-boys !

Les ailes en question sont de petite taille, par exemple, sur le Scalp français qui est le Storm shadow anglais fabriqués par MBDA, l'envergure est de 3 m, ou 2,70 m sur le Tomahawk US.
Attention toutefois, les missiles de croisière, tous pays confondus, n'ont pas un rôle anti-bunker, cad qu'ils ne pénètrent pas dans un bâtiment, se contentant d'exploser au contact de la façade, donc au Pentagone ou au WTC.....

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr