ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#361 20-03-2015 22:43:16

florian
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2008
Messages: 841

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

exercice russe sur fond de crise en Ukraine
http://www.lematin.ch/monde/armee-russe … y/30487171

Scénario relevant de la fiction

L'Otan, et au premier chef les Etats-Unis, suivent attentivement ces exercices. «Ce qui m'intéressait, c'était de voir qu'ils peuvent déployer 30'000 personnes et 1000 chars à un endroit très rapidement. C'était sacrément impressionnant», a déclaré vendredi le général Ben Hodges, commandant des forces terrestres de l'Otan, selon des déclarations de son service de presse.

L'expert militaire indépendant Pavel Felguenhauer estime pour sa part que le Kremlin étudie tous les scénarios, y compris celui d'une détérioration de la crise en Ukraine où les Etats-Unis et les Occidentaux «interféreront» militairement, poussant la Russie à se préparer à une confrontation nucléaire.

Dans ce scénario catastrophe qui a tout de la fiction, la Flotte du Nord de la marine russe devrait empêcher les sous-marins américains et britanniques d'approcher de la mer de Barents où se trouvent les sous-marins d'attaque nucléaires russes. L'armée russe «occuperait le nord de la Norvège et l'Islande pour empêcher les Etats-Unis d'envoyer des renforts en Europe au moment où des troupes russes occuperaient les pays baltes».

Hors ligne

 

#362 20-03-2015 23:57:06

poip
Membre du forum
Lieu: Québec
Date d'inscription: 05-08-2006
Messages: 2715

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Si la Russie attaque la France est-ce que Hollande va se sauver au Canada ? http://lesbrindherbes.org/2015/03/18/ce … brasement/


------Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.------

Hors ligne

 

#363 04-04-2015 22:24:26

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

http://www.agoravox.fr/actualites/inter … rmi-165711

Épidémie de morts suspectes parmi les opposants au régime pro-UE et pro-OTAN de Kiev imposé par Washington

par François Asselineau (son site)
samedi 4 avril 2015

http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L500xH417/epidemie-de-afd7-6ac70-cc72c.jpg

Personne en Occident n’a pu ignorer l’assassinat de l’opposant russe Boris Nemtsov, le 27 février 2015, à Moscou, tellement les grands médias en ont parlé en boucle pendant plusieurs jours.

Personne en Occident n’a pu ignorer non plus les déclarations scandalisées de Washington et des dirigeants fantoches européens, laissant tous lourdement entendre que le vrai commanditaire de ce meurtre ne pouvait évidemment être personne d’autre que Vladimir Poutine lui-même.

Le président ukrainien Petro Porochenko avait ainsi déclaré que « Boris Nemtsov était un pont entre l’Ukraine et la Russie, et ce pont a été détruit par les coups de feu d’un assassin. Je pense que ce n’est pas par hasard ». À la télévision, Petro Porochenko avait même assuré que Boris Nemtsov avait été assassiné parce qu’il « disait qu’il allait révéler des preuves convaincantes de l’implication des forces armées russes en Ukraine. Quelqu’un avait très peur de cela, ils l’ont tué ».

Le président Barack Obama avait parlé de « meurtre brutal » et appelé sans rire le gouvernement russe à « rapidement mener une enquête impartiale et transparente ». Comme si Washington était le modèle planétaire en matière d’enquêtes rapides, impartiales et transparentes….

En France, François Hollande avait aussitôt emboîté le pas à son maître, en dénonçant ce meurtre comme étant un « assassinat odieux » et en « saluant la mémoire d’un défenseur courageux et inlassable de la démocratie ». Comme si l’actuel chef de l’État, élu en 2012 sur une escroquerie (« mon ennemi c’est la finance ») et ne sortant plus en public sans être entouré d’une nuée de gardes du corps, était lui-même un modèle de courage et de démocratie.

Obéissant à son tour au coup de sifflet venu d’outre-Atlantique, la chancelière allemande Angela Merkel s’était déclarée « consternée » par le « meurtre lâche » de Boris Nemtsov et avait demandé à Vladimir Poutine que toute la lumière soit faite sur cet assassinat.

[pour toutes ces déclarations, cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Boris_Nemtsov ]

————————

Seulement voilà.

D’une part, l’assassinat de Nemtsov semble avoir été un crime commandité et réalisé par des Tchétchènes – ce que Wikipedia français, toujours très soucieux de défendre le point de vue de Washington, remet bien entendu en cause.
[ cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Boris_Nemtsov ]

D’autre part, il ne s’est trouvé aucun grand média français ni occidental, ni aucun responsable politique euro-atlantiste, pour s’émouvoir de la véritable épidémie de suicides et de morts inexpliquées qui ont frappé, au même moment, des opposants au régime pro-UE et pro-OTAN de Kiev, imposé en Ukraine à la suite du coup d’État organisé par Washington en février 2014.

Dans sa dernière Lettre d’information, William Blum, célèbre écrivain et journaliste américain très critique de la politique étrangère des États-Unis, vient de dresser la liste de 7 morts suspectes, sur lesquelles les grands médias occidentaux ont organisé une chape de plomb absolue.

Voici cette liste traduite en français :

———-

=> 29 janvier 2015 : L’ancien président du gouvernement local de la région de Kharkov, Alexey Kolesnik, se suicide par pendaison.

———-

=> 24 février 2015 : Stanislav Melnik, membre du parti d’opposition au gouvernement de Kiev, (Partia regiónov), se suicide par arme à feu.

———-

=> 25 février 2015 : Le maire de Melitopol, Sergey Valter, se pend quelques heures avant son procès.

———-

=> 26 février 2015 : Alexander Bordiuga, directeur adjoint de la police de Melitopol, est retrouvé mort dans son garage.

———-

=> 26 février 2015 : Alexander Peklushenko, ancien membre du parlement ukrainien et ancien maire de Zaporizhi, est retrouvé tué par balles.

———-

=> 28 février 2015 : Mikhail Chechetov, ancien député, membre du parti d’opposition au gouvernement de Kiev (Partia regiónov), « tombe » de la fenêtre de son appartement situé au 17e étage d’un immeuble de Kiev.

———-

=> 14 mars 2015 : Sergey Melnichuk, procureur de 32 ans, « tombe » de la fenêtre de son appartement situé au 9e étage d’un immeuble d’Odessa.

(Source : http://williamblum.org/aer/read/138 )

———-

J’attire l’attention des lecteurs sur le fait que Barack Obama et ses subordonnés Hollande et Merkel, qui ont fait part « urbi et orbi » de leur indignation devant l’assassinat de Boris Nemtsov, n’ont en revanche pas trouvé dix secondes dans leurs emplois du temps respectifs pour s’émouvoir du sort de ces 7 responsables de l’opposition ukrainienne, retrouvés suicidés, assassinés et défenestrés.



François ASSELINEAU
Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#364 08-04-2015 19:30:05

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

http://www.upr.fr/communiques-de-presse … -a-ukraine

L’UPR appelle tous les députés à déposer une motion de censure contre le gouvernement français au sujet de son aide à l’Ukraine

Download PDF
Lecture : 4 min
Publié le 7 avril 2015 dans Communiqués de presse

Communiqué de presse

http://www.upr.fr/wp-content/uploads/Pravy-Sektor-upr.png

L’UPR APPELLE TOUS LES DÉPUTÉS À DÉPOSER IMMÉDIATEMENT UNE MOTION DE CENSURE CONTRE LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS QUI FINANCE -VIA SES VERSEMENTS À L’UE – LE GOUVERNEMENT UKRAINIEN QUI EMBAUCHE, ARME ET FINANCE LES MILICES NÉO-NAZIES.


Dmitriy Yarosh, 43 ans, chef de Pravy Sektor, groupe néo-nazi paramilitaire dont des membres combattent aux côtés de l’armée ukrainienne dans l’Est séparatiste pro-russe et ont commis d’innombrables exactions, a été nommé lundi 6 avril conseiller du chef de l’état-major de l’armée ukrainienne Viktor Moujenko (http://www.lemonde.fr/europe/article/20 … _3214.html).

Selon le porte-parole de l’armée, Oleksii Mazepa, «Dmitriy Yarosh jouera le rôle de médiateur entre les bataillons de volontaires et l’état-major. Nous voulons être unis face à l’ennemi et notre objectif est la coopération et l’intégration des bataillons de volontaires au sein des forces armées. »

Un porte-parole de Dmitriy Yarosh a expliqué que sa milice paramilitaire néo-nazie Pravy Sektor resterait une structure « autonome » mais serait désormais « financée par le ministère de la défense » en précisant : « nos combattants seront désormais bien armés. Jusqu’à présent, c’était des volontaires qui nous fournissaient des équipements ».

L’UPR rappelle :

   - que Dmitriy Yarosh a fédéré plusieurs groupuscules d’extrême droite qui ont affronté en première ligne, cagoulés, cocktail molotov en main, les forces de l’ordre lors de « l’Euromaïdan » ;

   - que l’organisation « Pravy Sektor » qu’il a créée se revendique de l’idéologie pro-nazie du collaborateur des années 40, Stepan Bandera, et ne cache pas son admiration pour Adolf Hitler ;

   - que le journal israélien Haaretz a rapporté que Pravy Sektor (« Secteur droit ») a distribué des traductions récentes de « Mein Kampf » et des « Protocoles des Sages de Sion » (http://www.haaretz.com/jewish-world/jew … m-1.576372 ) ;

   - que Dmitriy Yarosh a appelé publiquement au terrorisme et à l’extrémisme, en exhortant les forces anti-russes à se livrer à des actes extrémistes et à répandre la terreur sur le territoire russe ;

   - qu’il fait à ce titre l’objet d’un mandat d’arrêt international auprès d’Interpol depuis le 25 juillet 2014 (http://rt.com/news/175564-ukraine-inter … ed-yarosh/ ).

L’UPR rappelle également :

   - que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a annoncé, le 8 janvier 2015, le déblocage de 1,8 milliard d’euros d’aide au gouvernement ukrainien (http://www.lemonde.fr/europe/article/20 … _3214.html )

   - que cette aide n’est assortie d’aucune conditionnalité sur l’interdiction des mouvements néo-nazis dans les allées du pouvoir ukrainien ;

    que, la France contribuant pour environ 1/6e au budget de l’Union européenne, on peut affirmer que le gouvernement français a accepté de verser environ 300 millions d’euros au gouvernement de Kiev, qui vient lui-même de décider d’embaucher le terroriste Dmitriy Yarosh auprès du chef d’état-major des armées et de financer sa milice antisémite et néo-nazie.

Pour l’ensemble de ces faits proprement ahurissants, l’Union Populaire Républicaine (UPR) appelle solennellement tous les députés français à déposer immédiatement une motion de censure du gouvernement français et de censurer le gouvernement de Manuel Valls.

L’UPR rendra publique la liste des députés qui lui auront répondu, ainsi que le contenu de leur réponse.

L’UPR rendra également publique la liste des députés qui auront gardé le silence face à notre demande et qui auront ainsi laissé faire cette forfaiture qui entraîne la France dans des alliances scandaleuses et dans le risque d’une escalade sans précédent vers un conflit avec la Russie,  2e puissance nucléaire mondiale.


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#365 03-06-2015 21:42:05

apetimedia
Membre du forum
Lieu: dans ce monde
Date d'inscription: 05-09-2008
Messages: 1595

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

http://www.les-crises.fr/stratfor-les-e … ano-russe/
(Les commentaires sur le site valent le détour.)

Stratfor : Les États-Unis veulent empêcher l’alliance germano-russe

Dernière modification par apetimedia (03-06-2015 22:00:43)

Hors ligne

 

#366 08-06-2015 14:08:07

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

La Russie et le Qatar pourraient perdre leurs Coupes du monde

http://www.lequipe.fr/Football/Actualit … nde/564871


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#367 09-06-2015 14:36:03

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

https://www.youtube.com/watch?v=U34-_DKb2H0

Ajoutée le 28 mai 2015

Gorlovka 27/05/15. Les frappes d'artillerie anéantissent une famille



Gorlovka, 27 mai 2015. La veille suite à des frappes d'artillerie sur des quartiers résidentiels une famille a été anéantie: le père Youriy Touv et sa fille Katia de 11 ans ont été tués; sa femme Ania et ses deux autres enfants âgés de 15 jours et 2,5 ans sont à l'hôpital. Ania a un bras arraché, le petit Zakhari de 2,5 ans a tout son corps meurtri par les éclats...
Vidéo originale de Graham Phillips: Горловка - 27/05/2015 - "Пусть они будут прокляты!" https://www.youtube.com/redirect?q=http … MzODUzMTQw


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#368 15-06-2015 20:40:40

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

http://www.nytimes.com/2015/06/14/world … .html?_r=1

Vers  une guerre américaine en Europe?

http://fr.sputniknews.com/analyse/20150 … 53408.html

Mais notez ce que je vais écrire: l'effondrement de votre niveau de vie, la liquidation de vos industries, le grand remplacement ethnique en cours en Europe et même aux Etats-Unis ont été rendus possibles par la chute de l'union soviétique et de sa si honnie armée rouge. Ce n'est pas moi qui le dis, mais le prix Nobel US Joseph Stieglitz.
François Mitterrand l'avait compris qui disait redouter le jour où « ils allaient avoir les mains libres ». Les actionnaires, les managers, les experts ne sont en effet plus gênés depuis. C'est le siècle des excès, des manipulateurs de symboles, pour reprendre l'expression de Robert Reich, ex-ministre du travail de Clinton-mari.

Dernière modification par Dr Gonzooo (16-06-2015 01:31:21)


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#369 19-06-2015 21:59:17

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4798

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

La présence de néonazis au sein de l'armée ukrainienne constitue un sujet préoccupations pour l'Alliance atlantique, selon James Appathurai : http://fr.sputniknews.com/international … 21522.html

Dernière modification par kikujitoh (19-06-2015 21:59:36)


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#370 17-07-2015 20:34:55

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

la propagande occidentale réplique à la propagande russe à une semaine d'intervalle cool

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 … _3214.html

vs

http://fr.sputniknews.com/international … 63919.html


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#371 17-07-2015 23:05:10

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1361

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Il serait sans doute judicieux de doser la différence des informations ! Cette nouvelle poubelle qu'est devenu Le Monde est prête à tout pour défendre l'hégémonie US !

Qui peut croire que si cette nouvelle était réelle, elle ne ferait pas les gros titres de tous les merdias mondiaux ? Seulement, depuis un an, ils ont une vilaine épine dans le pied, le nom de ceux qui ont vraiment abattu cet avion, l'Ukraine néo-nazie prête à tout pour survivre, y compris une guerre frontale USA/Russie.

Les boites noires sont aux mains de marionnettes, l'entreprise de vérification hollandaise est à la botte comme tous les "pouvoirs" hollandais (petit rappel le mari de la reine fut compromis dans une affaire de pots de vins avec Lockheed), ce sont des caniches dociles et ils ont déclaré dès le début que les infos ne seront pas dévoilées ! La grande classe dans l'information.

Qui peut croire que si les Russes, de près ou de loin étaient mêlés à cette tuerie, la Terre entière n'en serait pas déjà informée ?

Ils ont poussé le vice, parce que le Monde ment, comme d'hab, à ne pas accepter d’enquêteur Malaisien dans un premier temps, bien que ce soit un pays avec plus de 40 morts dans ce drame, mais acceptant un Belge ne représentant que 4 morts... mais le siège de l'OTAN !

Si leur cinéma avait un soupçon de réalisme, les choses seraient très différentes, mais Le Monde n'est pas à ça près. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose, ah ce bon docteur Gobbels à laissé des enfants illégitimes.

Hors ligne

 

#372 01-08-2015 18:17:22

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Les USA augmentent leurs importations de pétrole russe

http://fr.sputniknews.com/economie/2015 … z3hXOuUvYR


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#373 24-08-2015 19:47:23

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Selon les autorités néerlandaises, ces données pourraient nuire aux relations entre les Pays-Bas et d’autres pays.
Le gouvernement néerlandais a refusé de transmettre aux journalistes les documents concernant l’enquête sur le crash du vol de Boeing 777 de Malaysia Airlines, qui s’est écrasé il y a un an dans la région de Donetsk, annonce jeudi la chaîne de télévision RTL Nieuws.

http://news360x.fr/crash-en-ukraine-les … documents/


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#374 25-08-2015 15:24:22

Fredzilla
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 16-07-2015
Messages: 29

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Bonjour,

"Selon les autorités néerlandaises, ces données pourraient nuire aux relations entre les Pays-Bas et d’autres pays."

Est-ce que ton point de vue est que le premier qui brise l'omerta se mettrait tout le monde à dos.
     => Cela signifierait que tout le monde est au courant.
     Ou alors, est-ce que c'est lié à l'aéroport de départ de l'avion
     => Le vol MH17 a quitté Amsterdam aux Pays-Bas à destination de Kuala Lumpur en Malaisie avec à son bord 280 passagers et 15 membres d'équipage.


L'Ukraine a déjà reconnu avoir abattu par erreur un avion de passager russe en Octobre 2001.

http://french.peopledaily.com.cn/french … 49833.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_1812_Siberia_Airlines

Hors ligne

 

#375 25-08-2015 16:01:13

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1361

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Ça n'a, je pense, aucun lien avec l'aéroport de départ.
La Hollande a toujours été phagocytée par les Etats-Unis, et pas toujours de la meilleure façon. Simple rappel quelques posts plus haut sur le scandale entre le prince Bernhard (mari de la reine) et Lockheed.

Amsterdam ne craint que la réaction de Washington à leurs éventuelles révélations (ce qui sous-entend qu'ils ne sont pas propres quelque part), sachant qu'Obama à déjà en main tous les éléments de ses services de renseignements prouvant l’innocence des Russes et du Donetsk, mais que pour des raisons politiques il se refuse de les publier.

De toute façon, la composition de cette commission d'enquête était déjà un signe de la volonté américaine de cacher la vérité, on se croirait au 11/9 !

Outre la Hollande carpette, choisie parce que l'équivalent de notre Bureau Accident, dans sa pub s'engage à ne rien révélé des résultats, on trouve l'Ukraine !!!, suspect n°1, la Belgique, siège de l'OTAN qui, comme excuse à 4  morts à bord.... en oubliant initialement la Malaisie qui en avait 40 !

Face je gagne, pile tu perds.

Dernière modification par nanard (25-08-2015 16:03:33)

Hors ligne

 

#376 03-10-2015 21:06:57

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Alors que les dirigeants ukrainiens, russes, allemands et français se réunissent à huis clos afin de décider de l'avenir des accords de Minsk, un écrivain français publie un livre à charge contre la politique occidentale et notamment française en Ukraine :

http://fr.sputniknews.com/points_de_vue … 08376.html

Ukraine: pourquoi la France s’est trompée

Points de vue
20:30 30.09.2015(mis à jour 14:39 03.10.2015) URL courte
Alexandre Latsa
254786638

Xavier Moreau bonjour, vous êtes un Français établi à Moscou. Homme d'affaires et écrivain, vous dirigez le site d'analyse géopolitique Stratpol et vous publiez ce mois-ci un livre intitulé "Ukraine: Pourquoi la France s'est trompée" aux éditions du rocher.

Sputnik: Pourquoi avoir écrit ce livre?

Xavier Moreau: J'ai voulu donner une argumentation aux Français qui croient à la nécessaire coopération franco-russe. Cette argumentation repose sur deux axes. D'une part expliquer que la France n'a pas d'intérêts en Ukraine, ni stratégiques, ni économiques. En tant que grande puissance européenne, notre objectif aurait dû être de maintenir la stabilité de la région et donc de contenir les appétits allemand, polonais et américain. D'autre part, la révolution de Maïdan n'est pas le triomphe du bien contre le mal, contrairement à ce qu'ont voulu nous faire croire les médias, les instituts et la diplomatie française.

Sputnik: Vous êtes en effet très dur avec les instituts IFRI et FRS, vous les considérez comme responsables de ce fiasco que vous dénoncez.

Xavier Moreau : Empêtrés dans leur incompétence ou leur grille idéologique, ces instituts n'ont absolu rien compris du conflit, que ce soit dans ses racines historiques ou dans son aspect économique, qui est selon moi le plus important. Thomas Gomart et Camille Grand qui dirigent l'un et l'autre l'IFRI et la FRS ont même récidivé au mois de juillet 2015 devant la commission de la Défense du Parlement français. Ils ont enchaîné des banalités pendant deux heures sur l'Ukraine et la Russie et à aucun moment ils n'ont abordé le problème économique de l'Ukraine.

Sputnik: Vous avez récemment expliqué dans les médias français qu'il y avait trois projets "ukrainiens". Pouvez-vous nous en dire plus?

Xavier Moreau: En effet, le premier de ces projets est le projet que l'on qualifierait de nationaliste en Russie et de fasciste en France. Il considère que la race ukrainienne, surtout celle des Ukrainiens de l'ouest, est la seule pure et que la race russe a été souillée par les diverses invasions. C'est une vision introduite par les Polonais au XIXe siècle lorsqu'ils ont inventé le "projet Ukraine" pour séparer la Malorussie de la Russie. C'est une vision germanique et idéologique de la nation où la langue est le vecteur qui permet de justifier la naissance d'une nation ex-nihilo, comme ce fut le cas pour la Prusse lorsqu'elle fonda l'Allemagne moderne sur les débris de l'Empire des Habsbourg. Comme le nationalisme allemand, ce nationalisme est d'autant plus violent qu'il repose sur une succession de mythes historiques. L'aboutissement du pangermanisme prussien est le nazisme, celui du nationalisme ukrainien est le bandérisme. Les deux idéologies ont les mêmes fondements philosophiques et sont intrinsèquement violentes dans leur expression.

Le second projet est le projet bolchévique de 1922, car ce sont les bolchéviques qui fondent l'Ukraine moderne et qui imposent la langue ukrainienne aux peuples vivant dans les frontières définies par Lénine. A partir des années cinquante, la République Socialiste Soviétique d'Ukraine réussit à faire vivre tous ces peuples ensemble et la propagande soviétique qui a repris le mythe du peuple ukrainien explique que ce dernier est un peuple frère du peuple russe. Aujourd'hui, grâce à cette mythologie, de nombreux Russes ou russophones se sentent encore ukrainiens malgré le gouvernement de Kiev, qu'ils considèrent comme fasciste. C'est peut-être sur ce mythe que l'Ukraine pourra se reconstruire.

Le troisième projet est le projet postmoderne, et c'est celui que l'occident a soutenu. Il part du principe que les peuples n'ont pas d'existence historique. Le peuple ukrainien n'est ni bandériste, ni descendant de la glorieuse Rus' ou de l'Union soviétique, il se recrée chaque jour. Cette vision post moderne est défendue en France par Raphaël Gluksman ou Jacques Attali, elle concerne aussi bien le peuple ukrainien que le peuple français ou russe. On ne fait bien sûr pas de révolutions avec ces gens-là, aussi Maïdan et les occidentaux se sont appuyés sur les néonazis, dont ils ont du mal à se débarrasser aujourd'hui.

Sputnik : Quel avenir attend l'Ukraine?

Xavier Moreau: Dans la mesure où l'occident ne veut ni intervenir militairement, ni financer à perte l'économie ukrainienne, comme la Russie l'a fait pendant 23 ans avant Maïdan, le sort de l'Ukraine est réglé. Cela finira par une fédéralisation ou un confédéralisation de l'Ukraine et par sa neutralisation du point de vue géopolitique. Pour les Ukrainiens de l'ouest la déception sera grande, notamment lorsqu'ils se rendront compte que l'Union européenne n'a jamais sérieusement pensé à les intégrer. Pour l'Ukraine de l'Est, malgré la désindustrialisation liée à ces 18 mois de tensions avec la Russie, le retour à des relations normales avec Moscou se traduira par un redressement économique. Kiev en tant que capitale risque d'être affaiblie. Cela aura des conséquences au niveau européen, car tous les pays verront que l'Union européenne n'a pas les moyens financiers de soutenir les gouvernements qu'elle a elle-même mis en place.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Hors ligne

 

#377 30-10-2015 16:29:35

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

C'est prouvé, la « révolution » de l'Euromaidan a fait de l'Ukriane un pays libre, indépendant et respecté, libre de toute influence étrangère, auquel personne de l'extérieur n'ose donner d'ordres !

http://sputniknews.com/europe/20151020/ … ipers.html

Nuland Tries to Bend the Truth Behind Maidan Snipers Case
© Sputnik/ Petr Zadorozhny

18:55 20.10.2015
The Prosecutor General’s Office of Ukraine (PGO) released a statement that Russia wasn’t involved in the killing of Maidan protesters, Former Ukrainian Prime Minister Mykola Azarov said.
Immediately after the statement, the US Assistant Secretary of State Victoria Nuland announced that she wants to get rid of the PGO and replace it with a new judicial institution, Azarov said.


Something fishy is going on in Ukraine right now: has Nuland decided to eliminate the PGO because it couldn't find evidence that Russian Federal Security Service (FSB) officers weren't involved in the shooting of protesters during the Maidan Revolution in Kiev?

"It seems that someone is very keen on "hiding the evidence" of the investigation of killings on Maidan square," the former Prime Minister wrote on his Facebook account.

Azarov is convinced that all killings were orchestrated by leaders of the current political regime in Ukraine. That's why a proper investigation into the case of the killing of Maidan protesters by unknown snipers will never happen.
"It's unclear to me why investigators never questioned Turchinov, Pashinsky, Parubiy [all three closely involved with Ukraine's National Security and Defense Council]… It's unclear why nobody examines numerous videos that recorded the moments of the killings," Azarov continued.

Furthermore, according to Azarov, former chief of Ukraine's Security Service (SBU) Valentyn Nalyvaichenko and Minister of Internal Affairs Arsen Avakov must be held accountable for spreading false information, wrongly accusing Russia's FSB of killing Ukrainian protesters.

It was found out that the sniper fire at Maidan protesters came from the upper floors of hotel "Ukraina." One of the snipers was likely on the 11th floor of the hotel, which at that time was controlled by pro-Maidan activists. Therefore, it means that some Maidan activists were responsible for the shooting of their own comrades in the back.

The mass killing of protesters was done to bring chaos to the streets of Kiev and force ex-Ukrainian President Viktor Yanukovych out of office, Ukrainian journalist Igor Guzhva explained Vesti.ru.

"For a long time, Yanukovych didn't want to make concessions [to Maidan protesters], but the mass killings of protesters was what brought down Yanukovych," Guzhva explained.

The political crisis erupted in Ukraine in November 2013, when the Cabinet of Ministers announced halting the country's European integration. The so-called Maidan protests started on Kiev's central square and spread across the country, resulting in violent armed clashes between radicals and police, leading to around 100 deaths.

Following weeks of mass rallies, Ukraine underwent a regime change in February when the Ukrainian parliament backed by far-right movements ousted president Viktor Yanukovych, amended the country's constitution and scheduled early elections for May 25.

Traduction résumée : comme le bureau du procureur général de l'Ukraine a annoncé n'avoir trouvé aucun élément liant les Russes au meurtre des manifestants du Maïdan, le bureau du procureur général de l'Ukraine, la tristement fameuse Victoria Nuland a annnoncé qu'elle souhaitait se débarsser de ce bureau et de le remplacer par une nouvelle institution judiciaire. L'ancien premier ministre Mykoloa Azaroc accuse des responsables officiels actuellement en poste d'être derrière ces meurtres, et se demande pourquoi les enquêteurs ne les ont pas interrogés, ni n'ont visionné des vidéos montrant les tirs mortels, qui indiquent notamment qu'ils venaient de positions tenues par les opposants. Il accuse aussi l'ancien ministre de l'intérieur Arsen Avakov d'avoir faussement accusé le FSB russe d'être derrière les meurtres.

    La nouvelle ingérence de Nuland confirme que l'Ukraine post-Maïdan est plus que jamais aux mains des étrangers. Poutine même n'osait pas se comporter aussi grossièrement.

Hors ligne

 

#378 03-11-2015 16:03:31

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

http://dnipress.com/fr/posts/tonio-volo … e-donbass/

Tonio, volontaire dans le Donbass

3 Nov 2015

http://dnipress.com/site/assets/files/1718/dsc_4944-1.jpg

Tonio, volontaire dans le Donbass, l’un des Français qui a sauvé l’honneur de la France dans les événements atroces des massacres et de l’agression du régime de Kiev des populations russophones dans l’Est de ce qui était autrefois un seul pays. En France, des groupes de pression voudraient faire croire qu’ils sont des « terroristes » devant être traités comme les djihadistes partant en Syrie. C’est oublier que l’Ukraine de Kiev supporte médiatiquement et politiquement les groupes islamistes au Moyen-Orient et que son armée dans le Donbass est constituée en partie de bataillons spéciaux, à la manière de Einsaztgruppen nazis, de fanatiques néonazis comportant d’ailleurs dans leurs rangs toute l’internationale nazillonne de l’Europe.

Tonio, dans une interview exceptionnelle revient sur son périple dans le Donbass, sur les raisons de son engagement, son voyage, son arrivée, ses combats. Peu médiatisés, les volontaires du Donbass n’intéressent pas les médias français et européens, mais ils sont beaucoup visités par les médias russophones et locaux. Etrange mais logique. Comment les médias occidentaux et français pourraient-ils communiquer sur leur engagement fort, alors qu’eux-mêmes écrivent en boucle qu’une imaginaire armée russe se trouve dans le Donbass, des dizaines de milliers d’hommes sortis du délire brun du Maïdan avalisé par nos journalistes pour supporter l’offensive américaine contre la Russie dans le grand jeu international.

https://www.youtube.com/watch?v=BPmG1NgbCt0



Avec cet entretien, chaque Français pourra juger de l’un d’eux, de Tonio, de la nature de son engagement et des motivations qui régissent son combat. Terroriste ? Le ridicule ne tuera point ceux qui l’affirment, du moins j’aurais éprouvé une grande fierté à rencontrer cet homme ainsi que ses camarades. L’interview de Tonio était la dernière d’une série de cinq réalisée le 5 octobre dernier à quelques centaines de mètres de la ligne de front, face à l’Armée ukrainienne. Mon choix de publier en premier son témoignage s’est avéré évident dès le début. Il reste l’un des plus anciens volontaires français encore dans une unité combattante. C’est déjà un vétéran, il a connu des combats et à regarder le détachement de son témoignage nous pouvons clairement voir à la fois ses motivations, l’empathie naturelle du personnage et la pureté réelle de son combat.

Pendant l’Occupation allemande de la France, les résistants eux-aussi étaient des « terroristes ». Les hommes, les Français qui écrivaient dans des journaux collaborateurs étaient eux-aussi les alliés de l’anti France, les serviteurs de régimes autoritaires, ayant la ferme résolution de détruire la moindre expression de liberté. Un peu plus de 70 ans plus tôt, des Ukrainiens qui se réclamaient déjà de l’ultranationalisme, d’une Europe purifiée, d’une Ukraine unique censée être la mère la Russie foulaient le sol de l’Ukraine qu’ils ensanglantaient. Pendant que des Français applaudissent piteusement « l’Opération antiterroriste » des dangers diffus montent autour de la France. Il n’y avait pas beaucoup de Jacques Bonsergent en 1940. Il n’y en a pas plus en 2015. Ceux-là toutefois seront probablement le salut de la France pendant que ceux d’en face seront contraints après la victoire de rentrer sous terre. A moins qu’au dernier moment ils ne se fassent… résistants de la 25e heure. Ce ne sont pas des légions d’honneur qu’ils avaleront pour qu’elles ne tombent pas aux mains de l’ennemi, mais les insignes néonazies des bataillons de tueurs de cette Ukraine qu’ils vendent comme démocratique mais qui opprime son Peuple. L’histoire sera lapidaire avec eux. Tonio, nous aura donné le secret de l’espoir : ne jamais douter du bien. Dans l’histoire sans qu’il le sache, il est déjà entré et de quelle manière !




Categories: à la une de DONi
Tags: Laurent Brayard


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#379 19-12-2015 13:52:50

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Aux éditions Sigest, Jean GERONIMO publie un des très rares livres à livrer une rpésentation objective du coup d'État ukrainien et de ses suites, Ukraine : une bombe géopolitique au cœur de la Guerre tiède. Quelques grandes librairies le vendent.

http://editions.sigest.net/page0001016c.html

UKRAINE
Une bombe géopolitique,
au cœur de la Guerre tiède
Les dérives d'un putsch manipulé


de Jean GERONIMO

Préface de Jacques Sapir

EAN : 9782917329801
200 pages, 15x21cm, 17 € TTC
Parution 24 août 2015


En tant que « pivot géopolitique », l'Ukraine est une pièce maîtresse de la partie stratégique opposant sur l'Échiquier eurasien les deux superpuissances de la Guerre froide. Le statut particulier de cet État post-soviétique est à l'origine de la « révolution » national-libérale dollarisée, ayant renversé – avec l'aide de courants extrémistes, dont néo-nazis – le président pro-russe Ianoukovitch, le 22 février 2014, et dont l’objectif réel est le contrôle d’un espace doublement stratégique sur les plans politique et énergétique. Au final, ce contrôle est la condition permissive de la poursuite du reflux de la puissance russe, digne héritière de l'Union soviétique perçue comme instinctivement hostile.

Comme choc exogène, ce putsch est potentiellement déstabilisateur pour les équilibres internationaux post-guerre froide et en définitive, pour la stratégie de puissance – « derjava »– développée par V. Poutine dans le cadre de son Union eurasiatique, dont Kiev était une pierre angulaire. À travers la crise ukrainienne, c’est le futur statut de la Russie dans l’espace politique européen qui se joue et, par ricochet, celui de l’axe OTAN-USA – donc, en creux, l'idée gaullienne d'une « grande Europe » enfin indépendante.

À terme, la « révolution » du Maïdan aura donc un impact décisif sur la configuration géopolitique du Nouvel ordre international issu du post-communisme, en rupture totale avec l'espoir né de la Perestroïka gorbatchévienne, repris par la ligne Poutine d'un monde multipolaire et égalitaire recentré sur l'ONU. Comme une ultime trahison, au cœur de la Guerre tiède.


« Le livre de Jean Geronimo ne se limite pas à l'analyse lucide des origines et de la véritable signification géopolitique de la crise ukrainienne. L'auteur formule aussi un avertissement. Il montre bien que l’Europe et la Russie, ayant raté une chance unique offerte par la Perestroïka soviétique de sortir de la Guerre froide comme alliés, risquent d'écrire l'histoire du 21e siècle comme adversaires. »

Mikhaïl Gorbatchev
Dernier Président de l’URSS



« Le nouveau livre de Jean Geronimo, observateur et analyste perspicace du paysage géostratégique post-soviétique, permet non seulement de comprendre les vrais origines et enjeux de la dernière crise ukrainienne, mais aussi de découvrir le rapport qui relie le processus encore inachevé de la décomposition de l'ancienne Union Soviétique à la résurgence des conflits internationaux "de la nouvelle génération" qui remplacent ceux de l'époque de la Guerre froide ».

Andreï Gratchev
Dernier porte-parole et conseiller de Mikhaïl Gorbatchev



« Le livre de Jean Géronimo est la première tentative universitaire en langue française pour analyser dans l’ensemble de ses implications la crise ukrainienne comme « moment » dans un retournement du monde. »

Jacques Sapir
Directeur d’Études CEMI-EHESS
@russeurope

Dernière modification par Analis (19-12-2015 13:53:18)

Hors ligne

 

#380 19-12-2015 14:04:01

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Passé à peu près inaperçu à l'époque, y compris sur les sites de réinformation, cet aveu du député européen et alors candidat à l'élection présidentielle polonaise Janusz Korwin-Mikke en avril dernier au sujet des snipers de la place Maïdan :

http://fr.sputniknews.com/international … 46502.html

Eurodéputé polonais: "les snipers du Maïdan, c'est notre opération"

18:19 20.04.2015(mis à jour 16:05 05.10.2015)

La vérité sur les snipers qui ont tiré sur la place Maïdan à Kiev en février 2014 éclate au grand jour grâce aux révélations d'un eurodéputé.

Le député au Parlement européen et candidat à l’élection présidentielle polonaise du 11 mai prochain Janusz Korwin-Mikke a déclaré que les snipers qui ont tiré sur la place Maïdan à Kiev en février 2014 avaient été entraînés en Pologne, rapporte Wiadomosci.

"Maïdan, c'est notre opération. Je siégeais au Parlement européen à côté du ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet. Dans un entretien avec la chef de la diplomatie européenne de l'époque Catherine Ashton, ce dernier a reconnu que c'étaient nos hommes qui en réalité ont tiré sur la place Maïdan, et non ceux du président russe Vladimir Poutine ou de l'ancien chef de l'Etat ukrainien Viktor Ianoukovitch", a raconté l'eurodéputé.

Et d'ajouter que 40 manifestants et 20 policiers avaient alors été tués pour provoquer les désordres.

"Nous le faisons pour gagner la bienveillance de Washington", a répondu le politicien, interrogé sur les mobiles de Varsovie.

Par ailleurs, M.Korwin-Mikke a dit qu'il voudrait voir une Ukraine indépendante, mais la plus faible possible.

Selon lui, les événements en cours en Ukraine sont une agression des Etats-Unis contre la Russie.

Dans son interview à Wirtualna Polska, le candidat à la présidence polonaise a reconnu: "Oui, c'était aussi notre opération. On entraînait les snipers en Pologne également (…) Enfin la vérité éclate au grand jour".

Les troubles massifs en Ukraine de novembre 2013 à février 2014 ont fait des dizaines de morts parmi les protestataires et les policiers, ce qui s'est soldé par un changement de pouvoir et la destitution du président Viktor Ianoukovitch. L'opposition s'est emparée du pouvoir dans le pays.

Article en anglais plus complet :
http://sputniknews.com/europe/20150422/1021231735.html

Dernière modification par Analis (19-12-2015 14:09:18)

Hors ligne

 

#381 08-01-2016 07:23:55

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

https://francais.rt.com/international/1 … illon-azov

Le CRIF s’alarme d’une réunion d'un bataillon ukrainien néo-nazi à Nantes

7 janv. 2016

https://cdn.rt.com/french/images/2016.01/article/568edf59c4618869168b4597.jpg
Svoboda... le "nouveau" cauchemar du CRIF

La tristement célèbre organisation paramilitaire, Azov, qui a joué un rôle dans la «révolution» ukrainienne devrait tenir meeting à Nantes le 16 janvier. De quoi alarmer le Conseil représentatif des organisations juives de France (CRIF).

Une organisation ouvertement néo-nazi qui se réunit à Nantes ? De quoi vous énerver le CRIF. Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, a écrit une lettre à la maire de Nantes, Johanna Roland. Il s’y alarme d’une «inquiétante réunion» qui doit se tenir «le samedi 16 janvier» sur le terrain de l’édile. «Elle est organisée par des militants du bataillon Azov, une unité militaire ukrainienne».

https://twitter.com/eurasies1/status/68 … =twsrc^tfw

eurasie @eurasies1

Ukraine- le CRIF pose sur une barricade pour ses amis Svoboda anti-juif.. Bousquet a son idée! https://t.co/dKBfufimnw…
12:40 - 7 Janv 2016

Pas de prise de position sur le conflit ukrainien

Shimon Samuels se garde bien de prendre position sur le conflit qui oppose le gouvernement ukrainien et les séparatistes à l’Est : «Le Centre Wiesenthal ne prend pas position sur le conflit qui oppose actuellement l'Ukraine et la Russie. Nous sommes préoccupés par des rumeurs selon lesquelles ces volontaires seraient d'obédience néo-nazie. Le Canada et les États-Unis ont déjà interdit toute formation de cette unité, qu'ils semblent effectivement classer en tant que néo-nazis».

Il faut dire que le bataillon Azov s’est encore signalé récemment en réalisant une marche dans le centre-ville de Marioupol. Ils scandaient : «Nous sommes à vos trousses.» Traduction : Tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Le communiqué du CRIF fait état de plusieurs déclarations de correspondants britanniques, notamment du Guardian et de The Telegraph : «Une majorité des membres de cette unité peuvent entrer sous l'appellation de néo-nazis.»

Florilège :

- «Ils hissent Hitler au rang de grand chef militaire et nient l'existence de la Shoah.»

- «Ils considèrent Poutine comme un Juif.»

- «Un de leurs emblèmes est une Wolfsangel , et ils se tatouent des croix gammées.»

- «Le colonel Andriy Biletskiy, chef de leur unité, a déclaré que sa mission historique est ''une croisade contre les Untermenschen conduits par les sémites" et ''la lutte pour la libération de toute la race blanche''. Il menace de punir sévèrement les perversions sexuelles et les relations interraciales».

Avis outre-Atlantique

Shimon Samuels fait aussi référence à un universitaire américain. Plus précisément le spécialiste de la sécurité à l'université de New York, Mark Galeotti. Il considère ce bataillon comme «un aimant qui attire des éléments marginaux à travers l'Ukraine et ailleurs».

Notons que le CRIF s'insurge contre la venue du bataillon Azov en France alors que plusieurs personnalités juives, dont Bernard-Henri Lévy, ont massivement soutenu le renversement de Viktor Ianoukovytch. Alors même que de nombreuses sources pointaient du doigt la responsabilité de ce même bataillon ainsi du parti Svoboda ou encore du Secteur droit, dirigé par Dmytro Iaroch, dans cette «révolution». Dmytro Iaroch, celui là même qui a été nommé en mars 2015, conseiller au ministère de la Défense ukrainien, chargé notamment de faciliter l'intégration des bataillons de volontaires de Secteur droit au sein de l'armée.

https://www.youtube.com/watch?v=L_K71FRJgmE


Auteur: WORLDBESTVIEWS

Dernière modification par kézako (08-01-2016 07:26:46)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#382 17-01-2016 11:54:15

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

http://alawata-rebellion.blogspot.fr/20 … u-mal.html

La Bien pensance au service du Mal

Les USA au secours du bataillon Azov !


http://3.bp.blogspot.com/-dJFSrUmkB14/VpnvQ2yISCI/AAAAAAAAm7k/0f_4fSUia74/s640/nazi%2B01.jpg

Les preuves d'une renaissance du nazisme en Europe ne sont plus a démontrer, et les références au IIIème Reich sont devenues quasi quotidiennes dans la nouvelle Ukraine atlantiste qui sombre dans une dérive économique, politique et idéologique dramatique...

L'année dernière, au vu des déclarations, des actes et des symboles prônés au par le bataillon Azov, les membres du congrès John Conyers et Ted Yoho, en référence à la loi dite "Leahy Law" interdisant l'aide militaire à des groupes violant les droits de l'homme avait obtenu un amendement excluant cette unité criminelle des aides accordées par le Département américain US à l'Armée Ukraine 

Tandis que le centre Simon Wiesenthal épingle le caractère nazi et xénophobe des bataillons spéciaux, que les observateurs internationaux relèvent les crimes de guerres commis sur le front par ses combattants, qu'en France, une réunion promotionnelle du bataillon Azov vient d'être annulée à Nantes après enquête, le Pentagone vient de faire pression sur le congrès US pour qu'il annule son amendement Conyers-Yoho et autorise l'aide militaire aux bataillons néo-nazis ukrainiens !

http://3.bp.blogspot.com/-2SdYqr5E66M/Vpn7CAQT3xI/AAAAAAAAm98/7l3LuyMWZ5w/s400/nazi%2B09.jpg

Certains vont ici hurler à la "propagande russe" cherchant a discréditer les glorieux pacifistes du Maïdan luttant avec courage pour la Démocratie et les Droits de l'Homme sur le front du Donbass, aussi je préfère laisser la parole aux intéressés eux mêmes :

http://2.bp.blogspot.com/-dlsm6-ra4Zc/VpnvQz3TxpI/AAAAAAAAm7o/8wbao-iFqXM/s640/md.jpg

Au sein du bataillon Azov, parmi les nombreux combattants se réclamant ouvertement d'une idéologie nazie sont ceux issus du mouvement politique "Misathropic Division"... Ces individus ont ici accordés (anonymement bien sûr) un entretien dans lequel ils affichent sans ambage leur filiation idéologique et leurs méthodes criminelles...


Petits-enfants de Wotan, fils de Maïdan

Lien de l'article ; Misanthropic info

http://2.bp.blogspot.com/-MlWNw3X_3tw/VpnzO_Fmc1I/AAAAAAAAm84/j78OUBFvKqs/s640/nazi%2B02.jpg

La «Misanthropic Division» est un groupe paramilitaire racialiste et national-socialiste qui a fait son apparition pendant la révolution du Maidan. Ils ont affronté la police anti-émeute à Kiev, ils ont éliminé des agents du Kremlin dans les villes ukrainiennes et ils ont rejoint les zones de guerre contre les séparatistes dans le Donbass. Bien, que le nom de la Misanthropic Division commence à être à la mode chez la jeunesse des pays de l’Est, on ne sait pas vraiment qui ils sont. Une organisation internationale national-socialiste ? Une branche du Secteur Droit ? Une section armée du S.N.A.? Qui sont ces personnes qui prennent des photos avec un sinistre drapeau noir dans des zones de combat au fin fond de l’Ukraine?

Des réponses ont été données par les représentants de la Misanthropic Division sous couvert d’anonymat.

Votre site internet principal est écrit en russe, ce qui est étrange pour une organisation ultra-nationaliste ukrainienne. Vous êtes une organisation russe ou ukrainienne?

Nous sommes avant tout Européens et Slaves. La langue russe a été choisie, car c’est celle qui est la plus comprise par le monde slave. Dans notre mouvement, il y a des Russes, des Ukrainiens, des Biélorusses et des représentants d’autres nations européennes. Nous sommes des nationaux-socialistes, racialistes et nous sommes opposés au chauvinisme qui mène à des disputes entre peuples frères. Nos cellules dépassent le cercle slave. Actuellement, nous avons plus d’une douzaine de groupes, y compris en Europe occidentale et Amérique du Nord, parmi eux : Les États-Unis, l’Espagne, l’Allemagne, la Suisse, la France et l’Italie. Ces différents groupes servent à relayer nos activités.


http://2.bp.blogspot.com/-ki6jEt9-hKQ/VpnzO4GFU_I/AAAAAAAAm84/MNGi5_LC0Cs/s640/nazi%2B03.jpg

Quel a été votre rôle dans la Revolution du Maidan ? Est-ce que la Misanthropic Division est impliquée dans la guerre dans le Donbass?

La Misanthropic Division est un groupe vivant et non pas virtuel, il a été créé à la fin d’octobre 2013 à Kiev. Les membres de la MD proviennent pour la plupart du S.N.A. (Social-National Assembly). Nous nous sommes battus à Kiev contre les « Berkuts » (unité de police anti-emeute) en décembre 2013. À Kharkov et Odessa, les membres de la MD ont fait la chasse aux agents russes puis ont détruit les émetteurs de transmission des chaines de télévision russes. Lors des événements de Kharhov en mars 2014, ce sont des membres de la MD qui ont abattu les agresseurs (des partisans pro-russes avaient attaqué un local de la S.N.A. et une fusillade avait alors éclaté).

Les membres de la Misanthropic Division ont toujours été en première ligne dans les combats urbains de la place du Maidan et de la révolution nationale. Après, les membres de la MD sont rentrés dans le « corps noir » pour faire face aux séparatistes dans le sud-est de l’Ukraine. Maintenant, ils sont dans le bataillon Azov et ont participé à la défense de Mariupol. Depuis le début de la guerre, nous avons perdu une cinquantaine de volontaires et un membre de la MD est mort dans la région de Novoazovsk.


Il y a des rumeurs qui disent que vous êtes des membres du «Secteur Droit»?


Le Secteur Droit n’a aucun rapport avec la Misanthropic Division, et nous l’avons déclaré à plusieurs reprises. Pour nous, le secteur droit a des positions étranges par moment et même dangereuses. Par exemple l’influence juive qui est trop présente pour nous, et les connexions douteuses avec des terroristes tchétchènes et leurs incorporations dans les corps de volontaires ukrainiens. Mais, nous respectons les membres du Secteur Droit qui font du militantisme dans les rues d’Ukraine et participent aux combats sur le front.

Comme nous l’avons dit, nous sommes proches du SNA. Nous sommes indépendants de toute organisation politique, mais nous croyons en un seul rêve : la renaissance de l’esprit slave en Ukraine et en Russie et l’émergence d’une nouvelle Europe aryenne.

La «Misanthropic Division» n’est pas un mouvement politique, nous n’avons jamais aspiré à ça. C’est plus une fraternité de personnes ayant la même vision de la vie. Nous avons la chance en Ukraine de pouvoir vivre le grand rêve européen, celui de se battre vraiment dans une force para-militaire politique. Celui d’être sorti de ce monde moderne répugnant (travailler, consommer, payer ces impôts, être obligé de côtoyer des gens inintéressants, etc.) pour pouvoir vivre avec l’adrénaline du combat. Notre principal ennemi actuellement est la Russie mafieuse et néo-soviétique. Contre l’émergence de cette nouvelle forme de communisme moderne, tous les moyens sont bons. Notre mission est salutaire pour toute l’Europe.


http://1.bp.blogspot.com/-qTZz4xot8l0/VpnzO5yWswI/AAAAAAAAm84/3ur_HZvHi94/s640/nazi%2B04.jpg

Vous critiquez le Secteur Droit pour son manque de nationalisme du fait de se compromettre avec le système, mais Andriy Biletsky (Chef du SNA et commandant du Bataillon Azov) a gagné des élections et il est rentré au parlement…

Andriy Biletsky a gagné les élections en se présentant en son propre nom et pas sous la bannière d’un parti. Le Secteur Droit est nationaliste, la MD est national-socialiste, c’est tout.

Quelle est votre position sur l’alliance entre les nationalistes ukrainiens et les islamistes du Tatar de Crimée qui se battent contre les séparatistes?

Jusqu’à présent, les actions des bataillons volontaires islamistes sur front se résument a prendre des photos avec des drapeaux dans des zones ou il n’y a pas de combat (cf : à la manière d’Unité Continentale). Ils ne prennent pas vraiment part au conflit (le Bataillon des volontaires musulmans de Crimée « Крым » et le bataillon terroriste tchétchène « Им. Джохара Дудаева »). Notre position est simple : tant qu’ils se battent contre les séparatistes du Donbass, c’est ok. Mais ils n’ont rien à faire en Ukraine, qu’ils rentrent chez eux par la suite. Il n’y a pas de place pour l’Islam en Ukraine et en Europe d’ailleurs. Concernant les Tatars de Crimée que nous hébergeons dans notre pays, encore une fois contrairement à la vision de Bandera, nous ne les considérons pas comme des Ukrainiens et pour nous la loi du sang prime sur celui de l’identité culturelle.


http://2.bp.blogspot.com/-pEu40B07WBg/VpnzO1khMqI/AAAAAAAAm80/0dJAdsA3JXo/s640/nazi%2B05.jpg

Dans les rangs de vos adversaires du l’armée de la « Nouvelle Russie », il y a un grand nombre de combattants français, espagnols, italiens et scandinaves. Comment comprendre ça? Pourquoi des gens d’Europe occidentale décident de rentrer dans un conflit qui ne les concerne pas?

Ils sont finalement très peu. Les volontaires français et européens du Donbass ont été surmédiatisés et leur implication dans le conflit est insignifiante. Cela reste cependant drôle de voir des soit disant « nationalistes européens » se battre au sein d’une entité comme la Novorossia quand on sait que le fondement même de cette entité est l’antifascisme. Les volontaires étrangers séparatistes se voient comme des héros dignes des corps francs de Von Salomon ou Ernst Junger sauf qu’ils se sont trompés de camp par bêtise. Les « Eurosceptiques » de l’Ouest voient dans la Russie de Vladimir Poutine la solution pour défaire l’Union européenne. Beaucoup d’entre eux considèrent sincèrement Vladimir Poutine comme le nouveau Duce d’un néo-fascisme international. Ce qui est totalement grotesque, car Vladimir Poutine ne doit avoir aucune considération pour ces crétins qui risquent leur vie pour... rien.

Un militant russe de la MD a été arrêté par les services secrets russes. Ils ont déclaré qu’il était lié avec le Secteur Droit et la Misanthropic Division et il est accusé d’apologie du terrorisme.

Il était administrateur d’une section russe de la Misanthropic Division mais il n’avait rien à voir avec le Secteur Droit. Il n’avait pas comme but de poser des bombes, mais uniquement de faire de la propagande sur les réseaux sociaux russes concernant la situation en Ukraine. Il est en résidence surveillée actuellement et non pas en prison. Ils n’ont rien sur lui, c’est juste de l’intimidation.

Quels sont vos liens avec les Russes de la Wotanjugend ? Il y a des rumeurs qui disent aussi que la Misanthropic Division est une sous-division de la Wotanjugend.

Le terme « Russes » est déplacé dans ce contexte, car la Wotanjugend est slave avant tout. Il n’y a aucun rapport entre la création de la MD et la Wotanjugend. Dans nos rangs, il y a des personnes qui sont proches d’eux, mais en raison de l’enquête sur la Wotanjugend (cf : enquête pour organisation criminelle et terroriste) par la police politique russe nous n’allons pas en parler ici.


http://3.bp.blogspot.com/-OB-K7JKIO7w/VpnzO-sp_KI/AAAAAAAAm84/E_YcxEJhAFg/s640/nazi%2B06.jpg

Comment vous voyez l’avenir ? La fin de la guerre dans le Donbass? Votre groupe existera encore après cette guerre?


D’abord, nous devons survivre à cette guerre. Nous espérons gagner cette guerre dans le Donbass et faire le ménage a Kiev par la suite.

Un nom anglais, des références au paganisme scandinave, aux doctrines d’Adolf Hitler… Tout ça dans le même style que les mouvements NS d’Europe occidentale, et pourtant vous avez réussi a vous imposer dans la Révolution du Maidan et votre implication sur la ligne de front vous a donner une légitimité presque officielle. La Misanthropic Division a des aspirations politiques ? J’ai du mal a savoir ce que vous allez faire de votre notoriété.

Nous n’avons pas de projet politique, nous sommes des idéalistes romantiques. Nous ne voulons pas du soutien des masses. Une minorité agressive sera toujours forte que des troupeaux de moutons. Nous sommes actuellement en guerre, et c’est notre priorité absolue. La Misanthropic Divsion n’est pas un mouvement politique ou un groupe terroriste. Nous sommes nationaux-socialistes, et pour nous le national-socialisme est plus qu’une doctrine, il s’agit d’une philosophie de vie voir d’une religion.


Nous allons gagner cette guerre ou nous allons tous mourir, mais nous allons essayer d’emmener avec nous un maximum d’ennemis.


http://1.bp.blogspot.com/-DhlYJ1hvzRI/VpnzOwsfhsI/AAAAAAAAm84/0CIQ1PTRZRY/s640/nazi%2B07.jpg


______________________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________


Désormais, ces usurpateurs de l'héritage européen dont ils détournent les symboles païens pour servir une idéologie criminelle, ne se cachent plus dans les cohortes cyniques des carnavals démocratiques et droit-de-l'hommistes, ils ont désormais jeté eux même leurs masques pour montrer la réalité hideuse de leur pensée totalitaire et meurtrière...

Et s'ils le font aujourd'hui c'est parce qu'ils se croient intouchables, protégés par l'arrogance des USA qui dans leur folie hégémonique trouvent en eux les idiots utiles qui avec leurs cousins islamistes ne sont plus que des toutous de guerre au service d'une ploutocratie mondialiste et esclavagiste...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


http://3.bp.blogspot.com/-kn_xYpYC1P4/VpnvQ5ZsP6I/AAAAAAAAm7o/45T7-YcdNl8/s640/usa%2Bua.jpg

Source de l'article :

- Site SPUTINK, le lien : ICI
- Site de Misanthropic Division, le lien : ICI
- Les articles sur le sujet parus dans ce blog, le lien : ICI


Publié par Erwan Castel à 1/16/2016 10:12:00 AM


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#383 01-02-2016 20:07:56

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6558

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Pour info, ce soir sur C+ :
Dans Spécial Investigation : "Ukraine, les masques de la révolution" de Paul Moreira

http://www.humanite.fr/derriere-les-mas … nne-597568

Hors ligne

 

#384 01-02-2016 21:08:22

Dr Gonzooo
Membre du forum
Date d'inscription: 07-07-2007
Messages: 3744

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Dr Gonzooo a écrit:

pNnsnPR_EiI#t=198

Le softpower Russe en pleine démonstration cool

Cette vidéo de propagande de mi-2014 a vu juste pour la tentative d'affaiblissement de l'Europe et de la Russie. On y est!


© Forces Françaises Libres

Hors ligne

 

#385 02-02-2016 13:21:28

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Larez a écrit:

Pour info, ce soir sur C+ :
Dans Spécial Investigation : "Ukraine, les masques de la révolution" de Paul Moreira

http://www.humanite.fr/derriere-les-mas … nne-597568



https://www.youtube.com/watch?v=LVm1sFqkqRA


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#386 02-02-2016 14:52:06

toldo33
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 02-11-2008
Messages: 1627

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

A très bien ,
merci pour la vidéo Zorg

je vais la faire tourner de mon côté

Hors ligne

 

#387 09-02-2016 16:48:47

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Le documentaire de Moreira continue de susciter la polémique, et l'on apprend même que l'ambassadeur d'Ukraine avait tenté de le faire censurer :

http://www.agoravox.fr/actualites/media … -de-177404

Dernière modification par Analis (09-02-2016 16:49:11)

Hors ligne

 

#388 09-02-2016 17:17:29

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6558

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Au passage, petit HS sur P. Moreira avec le dernier ouvrage auquel il a participé récemment (et au titre pour le moins dans le thème des réactions que son reportage a suscitées) :
http://p3.storage.canalblog.com/36/85/1111954/106831232.jpg

Hors ligne

 

#389 09-02-2016 22:27:39

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1361

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Outre l'ambassade des fachos, c'est distingué un collectif de journalistes, Français ceux-là qui ont juré leurs grands dieux que le dossier de l'Ukraine a toujours été traité correctement par la presse française... jusqu'à l'arrivée des outrances de Moreira.
Ce dossier en disant long sur le degrés de subordination de la majorité des pisse-papiers et sur les interventions est très bien détaillé dans Les Crises.fr, un des seuls endroits où l'information n'a pas une odeur de poubelle.

Hors ligne

 

#390 25-04-2016 14:50:41

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Crash du MH17 : Rapport du comité d'enquête ou pas, du côté  de Veterans Today, on relance l'hypothèse de la responsabilité d'un Sukhoï-25 ukrainien. La principale pomme de discorde au sujet de la possibilité d'emploi de cet avion reste le plafond, que la plupart des sources donnent entre 7 000 et 8 000 mètres, voire moins ce que contestent quelques spécialistes qui donnent jusqu'à 10 000 m à certaines versions. Je me demande cependant pourquoi mettre tant d'insistance sur ce chasseur, alors qu'avec un Sukhoï-27, dont l'Ukraine dispose aussi, ç'aurait été un jeu d'enfants avec son plafond de 18 000 mètres.

http://www.veteranstoday.com/2016/04/25 … cumentary/

Hors ligne

 

#391 25-04-2016 20:57:05

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

http://www.rtl.be/info/monde/europe/cra … 12971.aspx

Crash d'un avion malaisien en Ukraine - "Le vol MH17 abattu par un avion de chasse ukrainien", selon un documentaire de la BBC

Agence Belga , publié le 25 avril 2016 à 11h14

http://a-info.scontentrtl.be/GED/02110000/2115500/2115539.jpg

(Belga) Le vol MH17 de la Malaysia Airlines n'a pas été abattu par un missile sol-air BUK, comme cela a souvent été présenté, mais bien par un avion de chasse ukrainien, à en croire les conclusions d'un documentaire de la chaîne britannique BBC, qui sera diffusé la semaine prochaine. Tous les passagers de l'avion, la plupart des Néerlandais, et les membres d'équipage, soit 298 personnes, avaient perdu la vie dans l'explosion de ce Boeing 777 au-dessus de l'est de l'Ukraine le 17 juillet 2014.

Une "nouvelle preuve" que l'avion a potentiellement été abattu par un avion de combat ukrainien est apportée par le documentaire. Une autre théorie évoquée est celle de deux bombes se trouvant à bord dans le cadre d'une "opération terroriste" soutenue par la CIA. Des témoins oculaires avaient à l'époque affirmé avoir aperçu plus d'un avion dans les airs le jour du crash. L'une des cent personnes interrogées dans le documentaire assure avoir vu comment le Boeing avait été abattu par deux jets, dont l'un avait visé le cockpit afin d'éliminer l'équipage. L'émission donne également la parole au détective privé Sergey Sokolov, qui, avec son équipe de plus de cent hommes, a examiné le site de la catastrophe et n'y a pas trouvé la moindre trace d'un missile BUK. D'après lui, le crash du vol MH17 est le travail de la CIA, en collaboration avec les services secrets ukrainiens. Cette opération avait, selon lui, pour but de miner la réputation de la Russie - désignée le jour-même des faits comme responsable de la catastrophe - afin de lui imposer un régime de sanctions, de montrer au monde que la Russie est un "pays barbare" et de franchir une nouvelle étape dans son encerclement par l'Otan. (Belga)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#392 26-04-2016 09:01:34

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 528

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Attention le "reportage de la BBC" c'est "Conspiracy Files" : http://www.bbc.co.uk/programmes/b0791ns4 ! Mais bon au moins on en parle.

Hors ligne

 

#393 09-06-2016 16:44:39

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

https://fr.sputniknews.com/internationa … affaiblit/

L'Occident prêt à contourner Merkel pour affaiblir les sanctions?

19:44 01.06.2016(mis à jour 21:03 01.06.2016) URL courte

Le soutien aux sanctions imposées par l'Occident contre la Russie s'affaiblit de jour en jour, mais Washington et Bruxelles n'ont pas envie de céder trop rapidement et sont obligés de manœuvrer pour sauver la face.

Auparavant, la détermination de prolonger les sanctions était basée sur les positions inflexibles des Etats-Unis et de la chancelière allemande Angela Merkel, mais maintenant les obstacles à l'abolition des mesures antirusses deviennent de moins en moins nombreux, rapporte l'agence Bloomberg.

La secrétaire d'Etat adjointe américaine Victoria Nuland a essayé de convaincre les autorités ukrainiennes de respecter leur part des accords de Minsk. Toutefois, Kiev a montré une intransigeance extrême. Cette intransigeance doublée d'une crise politique permanente, le manque de réformes économiques et la corruption rampante ont conduit Washington a retirer son soutien à l'Ukraine, souligne l'agence.

Quant à Mme Merkel, elle a largement perdu son capital politique, qui lui permettait de rester attachée à une position de principe sur la question des sanctions. Après qu'elle a insisté pour conclure un accord avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, les Allemands ont compris que la politique de la chancelière était pleine de doubles standards. Cela est d'autant plus vrai concernant les mesures antirusses, qui n'ont pratiquement aucun sens, ni économique ni politique.

Les relations diplomatiques entre la Russie et l'Allemagne deviennent de plus en plus intenses, et des représentants des milieux d'affaires plaident depuis longtemps pour la levée des sanctions. Dans ce cas, même si l'Occident n'arrive pas à lever formellement l'ensemble de ces restrictions, il peut quelque peu modifier sa stratégie.

"Les dirigeants politiques de l'UE ont à plusieurs reprises déclaré que les sanctions ne seraient pas levées avant la pleine mise en œuvre des accords de Minsk. Mais ils n'ont jamais parlé du fait qu'ils ne pouvaient pas changer le +menu+ des sanctions", estime l'agence.

Même si les sanctions sont susceptibles d'être prolongées cet été, leur assouplissement doit commencer dans les prochains mois, conclut Bloomberg.

Dernière modification par Analis (09-06-2016 17:18:04)

Hors ligne

 

#394 17-10-2016 15:14:13

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6558

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Quand France 24 bidonne totalement un reportage sur le Donbass - Falsifications et mauvaise foi au menu

http://www.agoravox.fr/actualites/media … ent-185593

Hors ligne

 

#395 29-11-2016 11:39:51

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Tentatives d'escalade militaire de la part du gouvernement ukrainien dans le Donbass, à la veille d'une passation de pouvoir à haut risque aux USA :
http://www.agoravox.fr/actualites/inter … rde-186341
https://dnipress.com/fr/posts/larmee-uk … ericaines/

L’armée ukrainienne bombarde lourdement la RPD depuis plus de 36 h sur fond d’élections américaines
par Christelle Néant
mercredi 9 novembre 2016

Alors qu'hier les Américains votaient pour choisir leur prochain président, l'armée ukrainienne continuait sa fuite en avant sanglante. Après les 1072 bombardements annoncés hier par Edouard Bassourine pour les 24 heures écoulées, l'armée ukrainienne a poursuivi sur sa lancée en bombardant intensivement la République Populaire de Donetsk (RPD) cette nuit.

Rien que pour la période allant de 18 h à 3 h du matin, les soldats ukrainiens ont tiré pas moins de 550 obus d'artillerie et de mortiers, auxquels sont venus s'ajouter des tirs de lance-grenades, de véhicules de combat d'infanterie et d'armes légères. Des tirs qui ont principalement concerné la périphérie de Donetsk, Dokouchaevsk, Gorlovka, Yasinovataya et le district de Telmanovo.

À Zaïtsevo, les tirs n'avaient même pas cessé depuis la veille au soir à 18 h. Ce village située au Nord de Gorlovka et qui n'a jamais connu de véritable trêve, a été pris sous un feu ennemi constant pendant plus de 24 heures. Des tirs qui ont touché au moins trois maisons, dont une a brûlé.

L'armée ukrainienne a ouvert le bal hier après-midi en bombardant à l'artillerie et au mortier de 120 mm le point de passage de Yelenovka alors qu'une file de voitures s'y trouvait pour passer la ligne de front. Heureusement, contrairement à ce qui s'était passé au mois d'avril, il n'y a pas eu de victimes cette fois-ci.

Les automobilistes qui se trouvaient en attente ont été amenés en urgence du côté de la RPD afin de les mettre à l'abri, et la circulation à travers le point de passage a été fermée. Au moins 52 obus de mortier et 10 obus d'artillerie ont été tirés par l'armée ukrainienne sur le point de passage. Un bombardement qui est un crime de guerre supplémentaire qui vient s'ajouter à la liste déjà longue des crimes ukrainiens.

L'armée ukrainienne a ensuite concentré ses tirs sur le Sud de la République Populaire de Donetsk, tirant au mortier et aux véhicules de combat d'infanterie sur les localités de Sakhanka, Leninskoye, Dzerzhinsk et Kominternovo. Des localités qui sont la cible de bombardements intensifs de la part de l'armée ukrainienne depuis plusieurs jours, empêchant la réparation des lignes électriques alimentant plusieurs villages de la zone.

Ces bombardements ont endommagé deux maisons ainsi que des lignes électriques et blessé un civil dans la périphérie Ouest de Donetsk, et endommagé deux immeubles d'habitation à Dokouchaevsk.

Les tirs ont repris ce matin dès 8 h à Yasinovataya, avec au moins 15 obus d'artillerie de 122 mm et de mortier de 120 mm tirés par l'armée ukrainienne. Une zone où les forces spéciales ukrainiennes utilisent des systèmes de brouillage radio pour empêcher les communications téléphoniques mobiles, et donc les appels aux services d'urgence et de lutte contre les incendies. Des méthodes cyniques qui en disent long sur les valeurs défendues par cette armée ukrainienne.

Et ce matin, en pleine visite de la mission de l'OSCE, l'armée ukrainienne a tiré sur le village d'Oktyabr dans le Sud de la RPD avec de l'artillerie de 122 mm et 152 mm. Ces tirs en présence des observateurs de l'OSCE en dit long sur le sentiment d'impunité de l'armée ukrainienne. Nous verrons si l'OSCE va faire son travail et en fera mention dans son rapport publié demain.

Ce regain de violations du cessez-le-feu a lieu alors que débute ce matin une réunion du sous-groupe de contact concernant les questions de sécurité à Minsk. Une réunion qui sera consacrée à la tragédie de Makeyevka du 27 octobre. En prévision de cette réunion, la République Populaire de Donetsk a déjà fourni hier les éléments de preuves incriminant l'armée ukrainienne, démontant l'argument récurrent selon lequel l'armée de la RPD bombarde elle-même sa population.

En tirant ainsi activement sur la ligne de front, l'armée ukrainienne espère des tirs en retour de la part de l'armée de la RPD pour pouvoir l'incriminer ensuite lors de cette réunion, et se défausser ainsi de sa responsabilité dans la tragédie du 27 octobre.

Et de cacher aussi la mort de trois civils dans la zone occupée par l'armée ukrainienne à cause de l'alcoolisme grandissant au sein de ses troupes. Ainsi, dans la nuit du 6 novembre, plusieurs soldats, en état d'ébriété avancée, ont volé un char d'assaut de leur unité, et sont partis avec en direction de la localité de Zarya pour aller faire du shopping nocturne. En route ils ont renversé une voiture civile, dans laquelle se trouvait trois personnes, qui ont toutes succombé à leurs blessures.

L'élection de Trump aux États-Unis, après avoir affolé les bourses mondiales, pourrait bien affoler aussi Kiev. Car contrairement à sa rivale, le nouveau président américain a dit à plusieurs reprises vouloir de bonnes relations avec la Russie. Reste à attendre son investiture le 20 janvier et s'il tiendra ses promesses.

Christelle Néant

Suite :
http://www.agoravox.fr/actualites/inter … -le-186712
https://dnipress.com/fr/posts/pluie-dob … ut-risque/

Pluie d'obus ukrainiens sur le Donbass à la veille d'un anniversaire de la révolution du Maïdan à haut risque
20 Nov 2016

Alors que l'anniversaire des trois ans du début de la révolution du Maïdan approche, le nombre de bombardements quotidiens de l'armée ukrainienne sur les deux républiques populaires du Donbass ne cesse d'augmenter. En deux semaines, le nombre de bombardements a doublé, pour atteindre 6467 bombardements en une semaine entre le 12 et le 18 novembre. Des bombardements auxquels il faut ajouter les 1510 bombardements enregistrés entre le 18 et le 19 novembre.

Et avec 308 obus de mortier ou d'artillerie tirés la nuit dernière entre 18 h et 2 h du matin, les chiffres que le commandant en second de l'armée de la République Populaire de Donetsk (RPD), Edouard Bassourine, communiquera en début d'après-midi promettent d'être aussi catastrophiques que les précédents. À cette allure, le mois de novembre sera le pire mois de l'année 2016 en terme de nombre de violations du cessez-le-feu par l'armée ukrainienne, dépassant bientôt le triste record du mois d'août de 15 269 bombardements en un mois.

Depuis plusieurs semaines désormais, l'armée ukrainienne ouvre le feu en plein jour, comme le 17 novembre où ils ont tiré au mortier sur l'hôpital N°21 du quartier d'Oktyabrsky à Donetsk, ou hier, où ils ont tiré dès 16 h au mortier sur le petit village de Zaïtsevo, au Nord de Gorlovka, tuant un civil.

L'armée ukrainienne vise aussi délibérément les infrastructures, en violation totale des conventions internationales : hôpitaux, lignes électriques, gazoducs et stations d'épuration. Ainsi cette nuit, les soldats ukrainiens ont détruit les lignes électriques qui alimentaient la station d'épuration située près de Yasinovataya, mettant cette dernière hors service.
[......]

Hors ligne

 

#396 29-11-2016 11:49:19

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

Dans le même temps, la démission du pourtant dévoué à la cause occidentale Saakachvili du poste de gouverneur d'Odessa (et malgré les risques qu'il encourt) met en évidence que corruption et trafics d'influence restent aussi répandus en Ukraine qu'avant la révolution du Maïdan (un coup d'épée dans l'eau) :

https://fr.sputniknews.com/internationa … demission/

Déçu par la corruption, Mikhaïl Saakachvili jette l’éponge

14:21 07.11.2016(mis à jour 14:22 07.11.2016)
Frustré de ne pas pouvoir lutter contre la corruption qui fleurit en Ukraine, l’ex-président géorgien Mikhaïl Saakachvili a décidé de quitter le poste de gouverneur de la région d’Odessa et a accusé le président Porochenko de soutenir les « clans criminels » dans le pays.

Les autorités locales ne voulant pas s'attaquer à la corruption, le gouverneur de la région ukrainienne d'Odessa et ex-président géorgien Mikhaïl Saakachvili a annoncé sa démission.

« Compte tenu de la situation qui s'est créée, j'ai décidé de présenter ma démission », a-t-il déclaré, tout en soulignant qu'il envisageait d' « amorcer une nouvelle étape de lutte ».

Selon lui, en dépit du changement de pouvoir en Ukraine la corruption y règne toujours en maître : « On y vole, comme on y volait avant ». Et d'avouer que c'est la déclaration des revenus des hauts fonctionnaires qui a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase — d'un côté des députés et des responsables déclaraient des millions et de l'autre ils demandaient aux autorités de l'aide matérielle.
Les hauts fonctionnaires ukrainiens étaient invités à déclarer leurs revenus avant novembre. Mikhaïl Saakachvili, lui, a déclaré qu'il avait touché 1 500 dollars en un an et qu'il détenait sur ses comptes quelque 62 000 dollars (56 000 euros environ).

« Corruption siège à Kiev »

M. Saakachvili a en outre accusé le président ukrainien Piotr Porochenko d'avoir soutenu en personne des « clans » criminels dans la région d'Odessa. Le développement dans la région ne sera possible que lorsque « Kiev sera libéré des corrompus » qui couvrent, selon lui, le banditisme dans le pays, notamment à Odessa.
Mikhaïl Saakachvili, chef de l'État géorgien entre 2008 et 2013, a quitté la Géorgie après l'investiture du nouveau président du pays Gueorgui Margvelachvili. En mai 2015, le président ukrainien Piotr Porochenko l'a nommé au poste de gouverneur de la région d'Odessa, alors qu'il était son conseiller.
Le parquet géorgien a ouvert plusieurs enquêtes pénales à l'encontre de M.Saakachvili, notamment pour abus de pouvoir et détournement de fonds publics. En cas d'entrée sur le sol géorgien, l'ex-président risque d'être interpellé.

Hors ligne

 

#397 29-11-2016 11:55:43

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1184

Re: Suivi de la crise Ukrainienne

https://francais.rt.com/international/2 … negligence

L’interrogatoire de Viktor Ianoukovitch saboté, son avocat accuse le tribunal de Kiev de négligence

25 nov. 2016, 17:30

Le procès sur les crimes commis à Maïdan en 2014, dont Kiev accuse les forces spéciales de l'époque, a été repoussé au motif de «l’impossibilité» d'y acheminer les accusés depuis la maison d’arrêt en raison de «manifestants qui barraient la route».

«Je demande au procureur général de l’Ukraine d’ouvrir une enquête pénale selon l’article 367 "Négligence dans l'exercice de ses fonctions" dont les responsables du ministère de l’Intérieur ont fait preuve et une enquêtre pénale au sens de l’article 374 "Violation des droits de l’homme à assurer sa défense"», a déclaré Vitaly Serdiuk, avocat de l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch, cité à comparaître dans le procès qui doit faire la lumière sur les crimes qui ont été commis à Maïdan en février 2014.

Réfugié en Russie depuis ces événements, l'ancien président sera interrogé par vidéo conférence comme témoin, mais cela n'empêche pas son avocat d'être incisif.

«Hier [le 24 novembre] on parlait du blocage de la maison d’arrêt à Kiev afin de saborder l’audience. Mais la police n’a pris aucune mesure pour garantir la présence des accusés au tribunal. Dans ce cas, je constate la constitution du délit dans les actions de la police, qui, d’après l’article 367 du Code pénal, s'appelle négligence dans l'exercie de ses fonctions», a poursuivi Vitali Serdiuk. 

Le 25 novembre, un tribunal de Kiev a entamé les auditions concernant les crimes qui ont été commis entre le 30 novembre 2013 et le 14 avril 2014, lors des manifestations qui se sont déroulées sur Maïdan, la place centrale de Kiev, et notamment dans les jours qui ont précédé et suivi le coup d'Etat du 23 février 2014.

C'est à cette date que Viktor Ianoukovitch a décidé de vivre en exil en Russie, même s'il est poursuivi par la justice ukrainienne dans le cadre de plusieurs affaires et que les biens qu'il y possédait ont été saisis.

La justice ukrainienne a finalement ouvert un procès sur les événements qui ont entraîné la mort de représentants des forces de l’ordre dans des échanges de tirs. 

Quelques minutes avant le début de l’audience, le juge a annoncé qu'elle était repoussée au 28 novembre en raison de «l’impossibilité» de faire arriver jusqu'au tribunal plusieurs accusés, des soldats des forces spéciales ukrainiennes de l'époque, les Berkout, depuis la prison de Kiev où ils sont détenus.

Le juge a précisé que des manifestants avaient barré la route devant la maison d’arrêt car ils craignaient que le juge puisse libérer les accusés après l’audience. Des témoins affirment en revanche qu’il n’y avait qu’une dizaine des personnes du groupe radical d'extrême droite Secteur droit, portant des drapeaux ukrainiens à la main et que les fourgons cellulaires ont quitté sans problème le territoire de la maison d’arrêt.

Juste après l’annonce de cette décision, Victor Ianoukovitch qui a présidé l'Ukraine de 2010 à 2014 a déclaré que les autorités ukrainiennes faisaient traîner ce procès en longueur à dessein «pour que la vérité sur ce que s’est passé en Ukraine en 2014 ne soit jamais établie».

L’ancien Premier ministre ukrainien, Nikolaï Azarov, qui a lui aussi quitté l'Ukraine, estime également que le sabotage de l’audience avait été planifié pour la simple raison que l’interrogatoire de l’ancien président pourrait mettre en évidence des faits peu flatteurs pour les autorités actuelles.

«Il ne faut pas chercher de sens caché. Le régime de Kiev ne s’intéresse pas aux déclarations de Victor Ianoukovitch qui pourraient être regardées en direct par des millions d’Ukrainiens», a-t-il précisé dans l’interview qu'il a accordée à RT.

Depuis le début, Viktor Ianoukovitch demande aux autorités ukrainiennes de participer comme témoin au procès des membres des Berkout. Au terme de longues négociations, on lui a permis de s'exprimer par vidéoconférence lors des audiences.

D’après le ministère ukrainien de la Santé, la plupart de la centaine de victimes de Maïdan, parmi lesquelles on trouve également des Berkout, ont été tuées par des balles, tirées avec des armes de précision que les Berkout ne possédaient pas. De plus, dans les pièces fournies au procès, il y a des documents qui prouvent que des snipeurs ont tiré depuis des positions occupées par les manifestants et non pas depuis celles des positions des forces gouvernementales, contrôlées à l'époque par Victor Ianoukovitch. Pourtant, le tribunal de Kiev n’a pas pris cette information en considération, insistant sur le fait que les Berkout étaient responsables des meurtres perpétrés sur cette place de la capitale ukrainienne.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr