ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#81 15-01-2015 14:59:32

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

"(...) personnellement je n'accorde plus depuis longtemps aucun crédit d'aucune nature aux boutiques d'escrocs qui se payent ainsi sur un sujet dont ils n'ont en réalité strictement rien à faire, sinon du fric"

Ahh?!! Effectivement c'est gratiné. On ne peut pas dire que kézako fasse de la pub pour ce pourtant très bon bouquin qu'est JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations. Pourquoi tant de haine?
En tout cas merci jhice d'avoir relevé ce passage.

PS: Je dois avouer que je ne lis pas tout chez kézako. Cependant on peut considérer que ce passage est injurieux et agressif, ce qui est interdit par la charte.

Dernière modification par GTO (15-01-2015 15:24:25)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#82 15-01-2015 15:14:02

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

kézako a écrit:

Il n'aura vraiment écrit que cela jhice ??

Je vous suggère alors encore de mieux regarder à nouveau, parce ce qu'il répond surtout directement aux propos de Laurent Guyénot sur 11 septembre 2001 qui sont publiés sur la première page (vous êtes ici sur la seconde page, je vous le précise aussi, au cas où)...

Selon donc ces propos de L Guyénot, j'ai écrit que celui-ci n'y expose absolument aucun travail d'ingénieur, mais qu'il colporte alors de pures âneries, déjà usées jusqu'à la corde et qu'en évoquant ces âneries, il se permet en outre de porter aussitôt d'assez graves accusations mensongères contre ReOpen911.info.

[Modéré]

Pour récapituler, je ne faisais allusion en citant késako, qu'au fait que le livre est édité "par Soral" (en fait co-édité par sa maison d'édition Kontre-Kulture - choix du nom tout à fait discutable par ailleurs) et que WTC7 OU GTO avait rebondi là-dessus, et que kézako avait émis l'objection en question...

Je crois pas que ça vaille la peine de se tirer dans les pattes pour ça ou de trouver encore une raison de parler de Soral, qui sait très (trop) bien le faire lui-même...


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#83 15-01-2015 15:21:49

Rik.D
Membre du forum
Date d'inscription: 08-09-2014
Messages: 71

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Bonjour Jhice et merci pour votre compte-rendu.

A la lecture de ce livre, et d'après vous, quels éléments de la piste Israélienne creusée par Guyénot peut aider à faire comprendre au "grand public" qu'il y a mensonges sur la VO du 9/11 ?

Hors ligne

 

#84 15-01-2015 15:23:05

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

GTO a écrit:

"(...) personnellement je n'accorde plus depuis longtemps aucun crédit d'aucune nature aux boutiques d'escrocs qui se payent ainsi sur un sujet dont ils n'ont en réalité strictement rien à faire, sinon du fric"

Ahh?!! Effectivement c'est gratiné. On ne peut pas dire que kézako fasse de la pub pour ce pourtant très bon bouquin qu'est JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations. Pourquoi tant de haine?
En tout cas merci jhice d'avoir relevé ce passage.

PS: Je dois avouer que je ne lis pas tout chez kézako. Mais vu le caractère injurieux et agressif de ce passage, il semblerait que je ne sois pas le seul.

Discuter du bouquin est l'objet du topic donc chacun peut donner son avis, en bien ou en mal :p

Je ne veux pas être mélé à vos querelles personnelles ^^


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#85 15-01-2015 15:27:39

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

On continue à parler du bouquin alors... cool


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#86 15-01-2015 15:28:30

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

[Modéré : Soral et/ou E&R, c'est HS ici]

Dernière modification par kézako (15-01-2015 15:40:44)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#87 15-01-2015 15:34:10

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Rik.D a écrit:

Bonjour Jhice et merci pour votre compte-rendu.

A la lecture de ce livre, et d'après vous, quels éléments de la piste Israélienne creusée par Guyénot peut aider à faire comprendre au "grand public" qu'il y a mensonges sur la VO du 9/11 ?

Je pense que le mieux est encore de visionner l'interview de Guyénot lui-même ou les liens présents dans le premier post.



Les éléments qui me viennent à l'esprit qui peuvent aider sont :

- les liens entre les néo-conservateurs et les sionistes,
- l'arrestation massive d'agents du Mossad sur le sol US pendant et après les attentats,
- la présence de ces mêmes agents dans des maisons mitoyennes des "kamikazes" en Floride,
- l'affaire des "dancing israelis" le matin du 11/9,
- l'attaque de navire américain USS Liverty par les israeliens lors de la guerre des 6 jours (false flag...).


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#88 15-01-2015 15:37:50

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

jhice a écrit:

Pour récapituler, je ne faisais allusion en citant késako, qu'au fait que le livre est édité "par Soral" (en fait co-édité par sa maison d'édition Kontre-Kulture - choix du nom tout à fait discutable par ailleurs) et que WTC7 OU GTO avait rebondi là-dessus, et que kézako avait émis l'objection en question...

Je crois pas que ça vaille la peine de se tirer dans les pattes pour ça ou de trouver encore une raison de parler de Soral, qui sait très (trop) bien le faire lui-même...

Oui et bien moi je vous redemande encore de bien vouloir lire mes posts qui sont présents sur ce fil avant que vous ne me citiez, ils concernent strictement Laurent Guyénot et ses déclarations au sujet du 11 septembre 2001.

Merci.


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#89 15-01-2015 15:48:44

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

kézako a écrit:

jhice a écrit:

Pour récapituler, je ne faisais allusion en citant késako, qu'au fait que le livre est édité "par Soral" (en fait co-édité par sa maison d'édition Kontre-Kulture - choix du nom tout à fait discutable par ailleurs) et que WTC7 OU GTO avait rebondi là-dessus, et que kézako avait émis l'objection en question...

Je crois pas que ça vaille la peine de se tirer dans les pattes pour ça ou de trouver encore une raison de parler de Soral, qui sait très (trop) bien le faire lui-même...

Oui et bien moi je vous redemande encore de bien vouloir lire mes posts qui sont présents sur ce fil avant que vous ne me citiez, ils concernent strictement Laurent Guyénot et ses déclarations au sujet du 11 septembre 2001.

Merci.

neutral


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#90 15-01-2015 15:58:02

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Voici ce que j'écrivais précisément, mais avec les arguments qui accompagnaient ce post cette fois :

kézako a écrit:

Le problème demeure toujours strictement identique. À chaque fois qu'un "ouvrage" de ce type est publié, il est toujours immanquablement accompagné, d'une part, de prétendues "nouvelles révélations exclusives", qui s'avèrent ensuite absolument toujours inexistantes, et, d'une autre part, d'accusations mensongères directement dirigées contre le travail de l'association ReOPen911.info, accusations qui s'avèrent ensuite n’être aussi que de très vulgaires techniques de publicité afin de vendre rapidement un nouveau bouquin, avant que les gens ne s’aperçoivent qu'il s'agisse en réalité d'un véritable navet, toxique de surcroit.

Il faudrait donc acheter ce "livre" afin dès aujourd'hui de pouvoir y réagir, or, personnellement je n'accorde plus depuis longtemps aucun crédit d'aucune nature aux boutiques d'escrocs qui se payent ainsi sur un sujet dont ils n'ont en réalité strictement rien à faire, sinon du fric, en apportant ainsi aussi leur pleine participation aux pouvoirs qui imposent les TO.

Enfin, nous savons cependant déjà que Laurent Guyénot, certainement aussi ingénieur en hologrammes et autres puissants kaléidoscopes, affirme aussi dans son "livre" que "toutes les images montrant les deux tours, durant et après les deux impacts, sont fausses et que ReOpen911.info voudrait aussi cacher cette vérité ! " lollol

C'est toujours pareil, calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. neutral

jhice,

Si vous arrivez ainsi sur ce fil en ne citant qu'une toute petite partie de mes posts et sans ne jamais citer les passages dans lesquels je critique les déclarations de Gueynot au sujet du 11/9, ce n'est pas la peine dans ce cas de me citer et d'avoir l'air ainsi aussi affligé lorsque je vous le fais remarquer.

Les propos de Laurent Gueynot au sujets du 11/09 ne sont absolument pas ceux d'un ingénieur.

Dernière modification par kézako (15-01-2015 16:01:59)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#91 15-01-2015 16:00:47

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

jhice a écrit:

... J'ai 6 autres bouquins de Kontre Kulture dont Comprendre l'Empire, qui attendent d'être lus. De plus, je me fous des étiquettes, c'est le contenu qui m'intéresse.

Tu es un grand sage. big_smile

jhice a écrit:

...
Les éléments qui me viennent à l'esprit qui peuvent aider sont :

- les liens entre les néo-conservateurs et les sionistes,
- l'arrestation massive d'agents du Mossad sur le sol US pendant et après les attentats,
- la présence de ces mêmes agents dans des maisons mitoyennes des "kamikazes" en Floride,
- l'affaire des "dancing israelis" le matin du 11/9,
- l'attaque de navire américain USS Liverty par les israeliens lors de la guerre des 6 jours (false flag...).

Entièrement d'accord. J'ajoute que pour qui prend le temps de lire Dimitri Khalezov, l'accusation envers Israël (le Mossad précisément, qu'il a l'air de considérer comme une entité assez diabolique et quasiment autonome) est franche et directe, alors qu'il précise bien, non seulement n'avoir rien contre les Juifs (dont certains sont opposés à l'existence d'Israël, ne l'oublions pas !), mais également être favorable à Israël en général !


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#92 15-01-2015 16:01:11

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

kézako a écrit:

Selon donc ces propos de L Guyénot, j'ai écrit que celui-ci n'y expose absolument aucun travail d'ingénieur, mais qu'il colporte alors de pures âneries, déjà usées jusqu'à la corde et qu'en évoquant ces âneries, il se permet en outre de porter aussitôt d'assez graves accusations mensongères contre ReOpen911.info.

Je ne pense pas que Guyénot porte d'"assez graves accusations mensongères contre ReOpen911". Il dit simplement que le mouvement pour la vérité dans son ensemble pourrait être sujet à manipulations de la part des auteurs du 11/9, notamment par l'émission d'un faux rapport Northwoods (au conditionnel !) qui permettrait d'orienter les truthers vers la piste "inside job" seulement et ainsi éviter toute recherche du côté d'Israel. Ca me semble être une carte à ne pas mettre de côté. Et oui ce n'est pas forcément agréable à entendre smile

Et ça c'est moi qui le rajoute (Guyénot n'en parle pas) : idem pour les 18 pages déclassifiées qui incrimineraient l'Arabie Saoudite ? Si j'ai bien suivi ce sont les Saoudiens qui seraient en cause dans ce document qui peut aussi être un fake.

Donc pour moi l'intérêt du livre du Guyénot est aussi d'ouvrir encore les hypothèses en montrant que plusieurs intérêts peuvent être mélés, avec des chantages sur les différents intervenants de la réalisation du 11/9, qu'ils en soient conscients ou non. Et dans ce cas précis, Israel aurait fait un gros coup au clan Bush notamment, voir la vidéo ci-dessus pour plus d'explications de la part de l'auteur.


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#93 15-01-2015 16:17:28

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

kézako a écrit:

Voici ce que j'écrivais précisément, mais avec les arguments qui accompagnaient ce post cette fois :

kézako a écrit:

Le problème demeure toujours strictement identique. À chaque fois qu'un "ouvrage" de ce type est publié, il est toujours immanquablement accompagné, d'une part, de prétendues "nouvelles révélations exclusives", qui s'avèrent ensuite absolument toujours inexistantes, et, d'une autre part, d'accusations mensongères directement dirigées contre le travail de l'association ReOPen911.info, accusations qui s'avèrent ensuite n’être aussi que de très vulgaires techniques de publicité afin de vendre rapidement un nouveau bouquin, avant que les gens ne s’aperçoivent qu'il s'agisse en réalité d'un véritable navet, toxique de surcroit.

Il faudrait donc acheter ce "livre" afin dès aujourd'hui de pouvoir y réagir, or, personnellement je n'accorde plus depuis longtemps aucun crédit d'aucune nature aux boutiques d'escrocs qui se payent ainsi sur un sujet dont ils n'ont en réalité strictement rien à faire, sinon du fric, en apportant ainsi aussi leur pleine participation aux pouvoirs qui imposent les TO.

Enfin, nous savons cependant déjà que Laurent Guyénot, certainement aussi ingénieur en hologrammes et autres puissants kaléidoscopes, affirme aussi dans son "livre" que "toutes les images montrant les deux tours, durant et après les deux impacts, sont fausses et que ReOpen911.info voudrait aussi cacher cette vérité ! " lollol

C'est toujours pareil, calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. neutral

jhice,

Si vous arrivez ainsi sur ce fil en ne citant qu'une toute petite partie de mes posts et sans ne jamais citer les passages dans lesquels je critique les déclarations de Gueynot au sujet du 11/9, ce n'est pas la peine dans ce cas de me citer et d'avoir l'air ainsi aussi affligé lorsque je vous le fais remarquer.

Les propos de Laurent Gueynot au sujets du 11/09 ne sont absolument pas ceux d'un ingénieur.

1. Je vous citais juste sur le fait que "je comprends que certains ne souhaitent pas acheter ce bouquin car il est édité par...", ce qui n'était pas exactement votre cas donc, puisque vous y avez mis plus d'arguments.

2. J'ai déjà dit dans mon premier post en page 2 que la thèse du "no plane" me paraissait absurde et que lorsque j'en suis arrivé là dans le livre, ça m'a fait remettre en doute un instant tout le livre (hologrammes, images trafiquées oO). Car je trouve cela vraiment ridicule (je ne peux pas croire que le film 9/11 Eye Witness soit un fake, par exemple). Je me demande toujours pourquoi l'auteur peut penser cela (j'irai voir le fil en question donc).

En pages 161 et 162 du livre qui traite des "avions fantômes" je ne trouve pas la citation sur ReOpen911, si elle est ailleurs merci de me dire où.

Dernière modification par jhice (15-01-2015 16:18:25)


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#94 15-01-2015 16:20:59

Rik.D
Membre du forum
Date d'inscription: 08-09-2014
Messages: 71

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Merci pour votre réponse.
J'ai déjà visionné les itw de Guyénot.

jhice a écrit:

Je ne pense pas que Guyénot porte d'"assez graves accusations mensongères contre ReOpen911". Il dit simplement que le mouvement pour la vérité dans son ensemble pourrait être sujet à manipulations de la part des auteurs du 11/9, notamment par l'émission d'un faux rapport Northwoods (au conditionnel !) qui permettrait d'orienter les truthers vers la piste "inside job" seulement et ainsi éviter toute recherche du côté d'Israel. Ca me semble être une carte à ne pas mettre de côté. Et oui ce n'est pas forcément agréable à entendre smile

Guyénot envisage une action autonome d’Israël sans connexion aucune au sein des USA ?

Hors ligne

 

#95 15-01-2015 16:39:41

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Rik.D a écrit:

Merci pour votre réponse.
J'ai déjà visionné les itw de Guyénot.

jhice a écrit:

Je ne pense pas que Guyénot porte d'"assez graves accusations mensongères contre ReOpen911". Il dit simplement que le mouvement pour la vérité dans son ensemble pourrait être sujet à manipulations de la part des auteurs du 11/9, notamment par l'émission d'un faux rapport Northwoods (au conditionnel !) qui permettrait d'orienter les truthers vers la piste "inside job" seulement et ainsi éviter toute recherche du côté d'Israel. Ca me semble être une carte à ne pas mettre de côté. Et oui ce n'est pas forcément agréable à entendre smile

Guyénot envisage une action autonome d’Israël sans connexion aucune au sein des USA ?

Vous êtes du Mossad big_smile ?
C'est vous qui créez le fil et qui mettez les infos sur le bouquin et vous dites avoir vu l'interview, il me semble que tout y est dit smile

Et j'ai déjà répondu à la question pus haut wink A savoir plusieurs alliances pour créer le coup, chacun se tenant par des chantages respectifs, avec plus ou moins de pouvoir dans les mains de chacun. Notamment, il est probable que G.W. Bush ne savait pas exactement ce qui allait se passer ce jour-là.

PS : Dick Cheney et Donald Rumsfeld aux manettes.

Dernière modification par jhice (15-01-2015 16:40:14)


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#96 15-01-2015 17:20:09

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

jhice a écrit:

kézako a écrit:

Selon donc ces propos de L Guyénot, j'ai écrit que celui-ci n'y expose absolument aucun travail d'ingénieur, mais qu'il colporte alors de pures âneries, déjà usées jusqu'à la corde et qu'en évoquant ces âneries, il se permet en outre de porter aussitôt d'assez graves accusations mensongères contre ReOpen911.info.

Je ne pense pas que Guyénot porte d'"assez graves accusations mensongères contre ReOpen911". Il dit simplement que le mouvement pour la vérité dans son ensemble pourrait être sujet à manipulations de la part des auteurs du 11/9, notamment par l'émission d'un faux rapport Northwoods (au conditionnel !) qui permettrait d'orienter les truthers vers la piste "inside job" seulement et ainsi éviter toute recherche du côté d'Israel. Ca me semble être une carte à ne pas mettre de côté. Et oui ce n'est pas forcément agréable à entendre smile

Et ça c'est moi qui le rajoute (Guyénot n'en parle pas) : idem pour les 18 pages déclassifiées qui incrimineraient l'Arabie Saoudite ? Si j'ai bien suivi ce sont les Saoudiens qui seraient en cause dans ce document qui peut aussi être un fake.

Donc pour moi l'intérêt du livre du Guyénot est aussi d'ouvrir encore les hypothèses en montrant que plusieurs intérêts peuvent être mélés, avec des chantages sur les différents intervenants de la réalisation du 11/9, qu'ils en soient conscients ou non. Et dans ce cas précis, Israel aurait fait un gros coup au clan Bush notamment, voir la vidéo ci-dessus pour plus d'explications de la part de l'auteur.

C'est exactement ce que j'ai toujours dit sur ce fil;

- Laurent Guyénot n'offre absolument aucune nouveauté technique concernant le 11/09, tout en évoquant pourtant malgré cette évidence, son statut "d'ingénieur".

- Laurent Guyénot n'a réalisé strictement aucun travail d'ingénieur, son travail n'est ainsi ici que celui d'un archiviste purement polémiste au sujet du 11 septembre 2001.

Et je ne parle effectivement encore que de l'aspect technique, parce qu'à le lire, depuis 2001 aucun truthers n'aurait jamais osé évoquer toutes les pistes lol roll

Dernière modification par kézako (15-01-2015 17:27:34)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#97 15-01-2015 17:30:46

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

kézako a écrit:

Et je ne parle effectivement encore que de l'aspect technique, parce qu'à le lire, depuis 2001 aucun truthers n'aurait jamais osé évoquer toutes les pistes lolroll

Faut dire que vous avez accès à des sources très au-delà des normes, cher Kézako. Je comprends votre aversion envers la piste que suit Laurent Guyénot.

http://forum.reopen911.info/p292212-30- … ml#p292212

kézako a écrit:

(...) Je préciserais, pour ce qui concerne Israël et le 11/09, en partageant ici l'avis éclairé d'un spécialiste du terrorisme à qui j'accorde ma plus grande confiance ainsi que mon plus profond respect, qui fut un lanceur d'alerte au sujet du 11/09 antérieur même à Thierry Meyssan, qui s'en inspira grandement dans l'effroyable imposture. Selon lui, et ce que je rapporte ici il me l'a dit les yeux dans les yeux, les attentats du 11/09 n'étaient pas dans l'intérêt d’Israël.

Réédité:

Je ne communique pas l'identité de la source par laquelle j'ai obtenu cet opinion, mais vous pouvez me croire qu'elle est à la fois fiable et judicieuse à 100%.

Dernière modification par GTO (15-01-2015 17:41:22)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#98 15-01-2015 17:44:38

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Effectivement, je ne renie pas du tout ce que j'ai écrit GTO.

Cette source est à mes yeux très très fiable. Cependant, comme je l'avais donc déjà précisé, que cette opinion me fut alors accordée dans un contexte privée, je ne la nommerai pas.

Il est donc parfaitement inutile que vous y fassiez toujours référence, comme si vous veniez ainsi de découvrir le Saint-Graal GTO lol

Dernière modification par kézako (15-01-2015 17:45:54)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#99 15-01-2015 18:10:06

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

kézako a écrit:

Il est donc parfaitement inutile que vous y fassiez toujours référence, comme si vous veniez ainsi de découvrir le Saint-Graal GTO lol

Même avec votre Edit plus light, cela reste strictement faux. Donnez moi le lien où j'aurais déjà cité ce post. J'ai cherché, je n'ai pas trouvé. Donc à vous.
Mais comme vous le dites, exposé sur ce fil, c'est quelque peu le Graal.

Dernière modification par GTO (15-01-2015 18:12:17)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#100 15-01-2015 18:15:19

Rik.D
Membre du forum
Date d'inscription: 08-09-2014
Messages: 71

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

jhice a écrit:

Rik.D a écrit:

Merci pour votre réponse.
J'ai déjà visionné les itw de Guyénot.

jhice a écrit:

Je ne pense pas que Guyénot porte d'"assez graves accusations mensongères contre ReOpen911". Il dit simplement que le mouvement pour la vérité dans son ensemble pourrait être sujet à manipulations de la part des auteurs du 11/9, notamment par l'émission d'un faux rapport Northwoods (au conditionnel !) qui permettrait d'orienter les truthers vers la piste "inside job" seulement et ainsi éviter toute recherche du côté d'Israel. Ca me semble être une carte à ne pas mettre de côté. Et oui ce n'est pas forcément agréable à entendre smile

Guyénot envisage une action autonome d’Israël sans connexion aucune au sein des USA ?

Vous êtes du Mossad big_smile ?
C'est vous qui créez le fil et qui mettez les infos sur le bouquin et vous dites avoir vu l'interview, il me semble que tout y est dit smile

Et j'ai déjà répondu à la question pus haut wink A savoir plusieurs alliances pour créer le coup, chacun se tenant par des chantages respectifs, avec plus ou moins de pouvoir dans les mains de chacun. Notamment, il est probable que G.W. Bush ne savait pas exactement ce qui allait se passer ce jour-là.

PS : Dick Cheney et Donald Rumsfeld aux manettes.

Non, rien a voir avec le Mossad ou autre chose ^^.
J'essaie simplement de comprendre en quoi envisager, ou pas, la participation d'Israël dans un inside-job américain le 11/09, peut nous aider à prouver que la VO est un mensonge.

Car malheureusement, c'est encore et toujours de cela dont il s'agit, non ?

Hors ligne

 

#101 15-01-2015 19:39:57

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

GTO a écrit:

kézako a écrit:

Il est donc parfaitement inutile que vous y fassiez toujours référence, comme si vous veniez ainsi de découvrir le Saint-Graal GTO lol

Même avec votre Edit plus light, cela reste strictement faux. Donnez moi le lien où j'aurais déjà cité ce post. J'ai cherché, je n'ai pas trouvé. Donc à vous.
Mais comme vous le dites, exposé sur ce fil, c'est quelque peu le Graal.

Lorsque j'écris "toujours" dans cette phrase, cela signifie très clairement qu'il est parfaitement inutile pour vous que vous y fassiez à nouveau référence, puisque je vous avais alors aussitôt répondu exactement la même chose dans le post original que vous venez vous-même de citer.

Alors, que dans ces conditions pourtant assez simples à saisir, que vous rajoutiez en outre maintenant "que c'est strictement faux", alors que c'est justement vrai, que voulez-vous que je vous dise d'autre ?

Rien.

Dernière modification par kézako (15-01-2015 19:47:52)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#102 15-01-2015 20:06:45

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

kézako a écrit:

C'est exactement ce que j'ai toujours dit sur ce fil;

- Laurent Guyénot n'offre absolument aucune nouveauté technique concernant le 11/09, tout en évoquant pourtant malgré cette évidence, son statut "d'ingénieur".

- Laurent Guyénot n'a réalisé strictement aucun travail d'ingénieur, son travail n'est ainsi ici que celui d'un archiviste purement polémiste au sujet du 11 septembre 2001.

Et je ne parle effectivement encore que de l'aspect technique, parce qu'à le lire, depuis 2001 aucun truthers n'aurait jamais osé évoquer toutes les pistes lol roll

Je suis d'accord pour dire que Guyénot ne devrait pas se lancer sur la piste "technique" dans cet ouvrage car cela dessert son propos de vision globale. Par contre je trouve le reste du bouquin pertinent et à ajouter aux autres sources d'infos autour de JFK ou du 11/9, dans le cadre de la compréhension du monde et de "l'état profond".

D'ailleurs il le dit lui-même et le bouquin est plein de citations "j'ai voulu créer ce livre pour faire le travail de recherche sur les livres en langue anglaise et les condenser dans un livre en français" (en gros). Il n'invente rien, et il cite ses sources. Ensuite il compile tout ça à sa manière.


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#103 15-01-2015 20:37:04

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

jhice,

Il y a quelques jours à peine, j'ai invité toutes ces personnes véritablement courageuses comme Laurent Guyénot, qui affirment ainsi toutes détenir des arguments qui seraient véritablement solides et qui désirent toutes si ardemment pouvoir les communiquer, à se diriger alors plutôt vers cette revue française qui est très spécialisée et totalement libre dans sa capacité et aussi son choix de pouvoir critiquer Israël en France.

Il s'agit ainsi, très visiblement donc, d'une opportunité qu'elles devraient toutes aussitôt saisir :

http://forum.reopen911.info/p319635-10- … ml#p319635


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#104 17-01-2015 09:51:50

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Rik.D a écrit:

...
J'essaie simplement de comprendre en quoi envisager, ou pas, la participation d'Israël dans un inside-job américain le 11/09, peut nous aider à prouver que la VO est un mensonge.
...

C'est inutile. La VO est contraire aux lois de la physique (par exemple la 2ème loi de Newton prouve de manière définitive la démolition contrôlée des 3 tours), et une seule preuve suffit.

Les sciences dures ne fonctionnent pas par accumulation de bouts de preuves, mais par recherche de preuves entières.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#105 17-01-2015 11:11:35

jhice
Membre de Soutien
Lieu: La Rochelle, 17000
Date d'inscription: 25-06-2006
Messages: 80

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

Rik.D a écrit:

jhice a écrit:

Rik.D a écrit:

Merci pour votre réponse.
J'ai déjà visionné les itw de Guyénot.

Guyénot envisage une action autonome d’Israël sans connexion aucune au sein des USA ?

Vous êtes du Mossad big_smile ?

[...]

Non, rien a voir avec le Mossad ou autre chose ^^.
J'essaie simplement de comprendre en quoi envisager, ou pas, la participation d'Israël dans un inside-job américain le 11/09, peut nous aider à prouver que la VO est un mensonge.

Car malheureusement, c'est encore et toujours de cela dont il s'agit, non ?

La VO est un mensonge. Seulement il est peu probable, dans le monde dans lequel nous vivons, qu'une nouvelle enquête voie le jour. Ou alors au 22ème siècle smile

Une société où il est possible d'assassiner un président ou de condamner 3000 de ces concitoyens dans l'effondrement du plus grand bâtiment du pays ne peut mener qu'à LA DESTRUCTION.

Je trouve que la chanson de MEGADETH illustre bien cela (version acoustique !) :



MEGADETH "Symphony Of Destruction"

You take a mortal man,
And put him in control
Watch him become a god <= un président
Watch peoples heads a'roll
A'roll...

Just like the Pied Piper <= le joueur de pipeau du conte pour enfants
Led rats through the streets
We dance like marionettes <= nous...
Swaying to the Symphony ...
Of Destruction <= notre destination

Acting like a robot <= le président sous contrôle
Its metal brain corrodes
You try to take its pulse
Before the head explodes <= sa tête explose (JFK)
Explodes...

The earth starts to rumble
World powers fall <= la fin du monde / 11 septembre 2001
A'warring for the heavens
A peaceful man stands tall <= le retour du messie smile
Tall...


Qu'est-ce que la réalité ? Un instantané de l'inconscient collectif.

Hors ligne

 

#106 05-02-2015 15:46:42

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

JPR a écrit:

Et pourtant, il a su mettre en lumière ces rapports controversés qui lient ces 2 Etats dès la création d'Israël, voire bien avant. Il est aussi l'un des rares à avoir saisi l'importance et les conséquences majeures de l'événement constitué par l'attaque de l'USS Liberty, dont je rappelle ici le récent (trop tardif, mais mieux vaut tard que jamais) documentaire en faisant le résumé et qui laisse trop de gens indifférents à mon goût :
aDGObPVq454
Ce film ne représente qu'une infime partie, plus qu'essentielle certes, des investigations qu'il a menées sur le sujet.

Comment ne pas comprendre alors que les États-Unis sont soumis, en leur sein même, depuis toujours, de gré ou contre leur gré, aux manipulations et exigences d'Israël  ?

Je ne trouve plus trace de la vidéo « Le jour où Israël attaqua l'Amérique (documentaire Al Jazeera) ».
Si quelqu'un pouvait me fournir un lien existant, je lui en serais reconnaissant.
Merci

Dernière modification par JPR (05-02-2015 15:47:26)


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#107 05-02-2015 16:04:15

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

JPR a écrit:

Je ne trouve plus trace de la vidéo « Le jour où Israël attaqua l'Amérique (documentaire Al Jazeera) ».
Si quelqu'un pouvait me fournir un lien existant, je lui en serais reconnaissant.
Merci

Le jour où JPR me sera reconnaissant tongue (fais en une sauvegarde, la vidéo a été pas mal supprimée)
https://www.youtube.com/watch?v=i6vqyi2_oZc

Dernière modification par inam56 (05-02-2015 16:04:33)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#108 05-02-2015 17:04:10

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

inam56 a écrit:

JPR a écrit:

Je ne trouve plus trace de la vidéo « Le jour où Israël attaqua l'Amérique (documentaire Al Jazeera) ».
Si quelqu'un pouvait me fournir un lien existant, je lui en serais reconnaissant.
Merci

Le jour où JPR me sera reconnaissant tongue (fais en une sauvegarde, la vidéo a été pas mal supprimée)
https://www.youtube.com/watch?v=i6vqyi2_oZc

Merci inam56 !! cool

(vite --> screenshot)


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#109 10-09-2018 18:35:45

magimix
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 08-02-2018
Messages: 41

Re: Laurent Guyénot - JFK 11-Septembre - 50 ans de manipulations

nouvel article de Laurent Guyénot. c'est en anglais, il nous trahit pour les anglo-américains! mad tongue


http://www.unz.com/article/911-was-an-israeli-job/


traduction française par la page internet:
amélioration 'littéraire' des sous titres mal traduits par Alphabet..


à-mon-pas-si-humble-avis, c'est quand même mieux de le lire directement en anglais!



9/11 was an israeli job: how America was neoconned, by Laurent Guyénot.
=Le 11 septembre était un travail israélien: Comment l'Amérique a-t-elle été associée à la quatrième guerre mondiale?

Impossibilités techniques


Grâce à des enquêteurs courageux, de nombreuses anomalies dans l'explication officielle des événements du 11 septembre ont été publiées sur Internet au cours des mois suivants, prouvant qu'il s'agissait d'une opération sous fausse bannière et qu'Oussama Ben Laden était innocent, dans la presse afghane et pakistanaise et sur Al Jazeera. [1] Les preuves de cette fraude effroyable se sont accumulées depuis et sont maintenant accessibles à toute personne désireuse de passer quelques heures de recherche sur le Web. (Bien que, lors de la préparation de cet article, j'ai remarqué que Google rend maintenant l'accès à cette recherche plus difficile qu'il y a cinq ans, en donnant la priorité aux sites anti-conspiration.)


Par exemple, des membres d’ Architectes et d’Ingénieurs pour 9/11 Truth ont démontré qu’il était impossible que des accidents d’avions et des incendies de carburéacteur provoquent l’effondrement des tours jumelles. Même Donald Trump l'a compris . En fait, parler d’effondrement est peut-être trompeur: les tours ont littéralement explosé, pulvérisant du béton et projetant des morceaux de poutres d’acier pesant plusieurs centaines de tonnes de centaines de mètres latéralement à grande vitesse. La poussière pyroclastique qui a immédiatement envahi les rues, à l'instar de la poussière d'un volcan, indique un mélange à haute température de gaz chauds et de particules solides relativement denses, phénomène impossible dans un simple effondrement. Il est également impossible que WTC7, un autre gratte-ciel (47 étages), qui n’avait pas été touché par un avion, s’est effondré dans sa propre empreinte à une vitesse de chute quasi-nulle, sauf par «démolition contrôlée».


Les témoignages de pompiers enregistrés peu après les événements décrivent des séquences d’explosions juste avant l’effondrement, bien en dessous de l’impact de l’avion. La présence de métal en fusion dans l’épave jusqu’à trois semaines après l’attaque est inexplicable, sauf par la présence d’explosifs incomplètement brûlés. Le pompier Philip Ruvolo a témoigné devant la caméra d'Étienne Sauret pour son film Collateral Damages (2011): «Vous tombiez en bas et vous voyiez de l'acier fondu - de l'acier fondu coulant le long des chenaux - comme de la lave.


Les professionnels de l'aviation ont également signalé des impossibilités dans le comportement des avions. Les vitesses cartographiées des deux avions frappant les Twin Towers, 443 mi / h et 542 mi / h, excluent que ces avions soient des Boeing 767, car ces vitesses sont pratiquement impossibles à proximité du sol. Dans le cas improbable où ces vitesses pourraient être atteintes sans que l’appareil tombe en morceaux, il était impossible de les piloter avec précision dans les tours, en particulier par les pilotes amateurs responsables du détournement. Hosni Moubarak, un ancien pilote, a déclaré qu'il ne pourrait jamais le faire . (Il n’est pas le seul chef d’État à avoir exprimé ses doutes: Chavez et Ahmadinejad en font partie.) Rappelons qu’aucune des boîtes noires des avions de ligne n’a jamais été retrouvée, une situation incompréhensible.


Et bien sûr, il y a les anomalies évidentes des sites de crash de Shanksville et du Pentagone: aucun avion ou débris d'avion crédible ne peut être vu sur aucune des nombreuses photos facilement disponibles.


l'administration nord-américaine ou le Mossad?



Parmi le nombre croissant d’Américains qui ne croient pas à la version officielle des attentats du 11 septembre, deux théories fondamentales sont en compétition: je les ai qualifiées de «job interne» et de «job Mossad». Le premier est la thèse dominante dans le soi-disant mouvement de la vérité du 11 septembre, et accuse le gouvernement américain ou une faction de l’État américain profond. Le second affirme que les cerveaux appartenaient à un puissant réseau israélien profondément infiltré dans toutes les sphères du pouvoir aux États-Unis, y compris les médias, le gouvernement, l'armée et les services secrets.


Cette thèse du «travail du Mossad» gagne du terrain depuis qu'Alan Sabrosky, professeur au US Army War College et à l'Académie militaire américaine, a publié en juillet 2012 un article intitulé «Demystifying 9/11: Israel and the Tactics of Mistake» , où il a exprimé sa conviction que le 11 Septembre e était « un classique opération orchestrée Mossad. »


Nous pouvons remarquer dès le départ que les Israéliens ou les Arabes incriminés sont tous deux des théories du «travail extérieur» (en fait, ils sont des images inverses, ce qui est compréhensible à la lumière de ce que Gilad Atzmon explique sur la «culpabilité projetée» des Juifs). [2] Avant même de regarder la preuve, le «travail extérieur» semble plus crédible que le «travail interne». Il y a quelque chose de monstrueux dans l'idée qu'un gouvernement puisse tromper et terroriser ses propres citoyens en en tuant des milliers, simplement pour avoir déclenché une série de guerres qui ne sont même pas dans l'intérêt de la nation. En comparaison, une puissance étrangère attaquant les États-Unis sous le faux drapeau d'une troisième puissance semble presque être du fair-play. En effet, la suspicion du rôle d’Israël devrait être naturelle pour toute personne consciente de la réputation du Mossad: «Wildcard. Impitoyable et rusé. A la capacité de cibler les forces américaines et la faire ressembler à un acte palestinien / arabe » , selon les termes d'un rapport de l'École de l' armée américaine pour des études militaires cités par le Washington Times , le 10 Septembre e 2001 - la veille des attaques.


C’est un point important, car cela soulève la question de savoir comment et pourquoi le mouvement de la vérité sur le 11 septembre a été amené à endosser massivement la thèse scandaleuse du «travail intérieur» sans même considérer la thèse probable d’une attaque par une puissance étrangère agissant un faux drapeau islamique - et quelle puissance étrangère Israël ferait cela?


Bien entendu, les deux thèses dissidentes ne s’excluent pas nécessairement; au moins, personne incriminant Israël nie que des éléments corrompus de l'administration américaine ou de l'état profond aient été impliqués. L' attachement passionné entre Israël et les États-Unis se poursuit depuis des décennies et le 11 septembre est l'un de ses enfants monstrueux.


Je ne peux penser à un meilleur symbole de cette réalité que le mariage de Ted et Barbara Olson . Ted Oslon, après avoir défendu Bush lors des élections contestées de 2000, avait été récompensé par le poste de solliciteur général (il avait également défendu Dick Cheney quand il avait refusé de soumettre au Congrès des documents liés à Enron). Barbara était une célèbre journaliste de CNN, mais avant cela, elle était née Barbara Kay Bracher de parents juifs, avait fait ses études à la faculté de droit de l’Université Yeshiva et avait été engagée par le cabinet d’avocats WilmerHale, dont Jamie Gorelick, futur membre du 9/11 La Commission, également membre, compte parmi ses clients de puissantes sociétés israéliennes comme Amdocs, une société de communication numérique accusée d’ espionnage pour Israël aux États-Unis.. Le 11 septembre 2001, Barbara Olson effectuait le vol AA77, à la suite duquel elle a téléphoné à son mari. Ses appels ont été rapportés sur CNN dans l'après-midi et ont contribué à cristalliser certains détails de l'histoire officielle, tels que les «cut cutters» utilisés uniquement comme armes par les pirates de l'air. Invités à plusieurs reprises à la télévision après le 11 septembre, Ted Olson s’est souvent contredit lorsqu'il a été interrogé sur les appels de sa femme. Dans un rapport de 2006, le FBI n’a identifié qu’un seul appel de Barbara Olson, et il s’agissait d’un appel sans connexion de 0 seconde. Comme tous les autres appels téléphoniques de passagers désespérés (y compris le fameux «Salut, maman. C'est Mark Bingham»), l'appel de Barbara était tout simplement impossible, car la technologie nécessaire pour passer des appels en haute altitude n'a été développée qu'en 2004. [3 ]


Le 11 septembre a été rendu possible par une alliance entre des adorateurs secrets d’Israël et des éléments américains corrompus. La question est: qui, des deux, ont été les cerveaux de cette opération incroyablement audacieuse et complexe, et pour quel «objectif plus élevé»?


Une autre question est la suivante: pourquoi ceux qui continuent de répéter comme un mantra «le 11 septembre était un travail intérieur»ignorer totalement les preuves convaincantes indiquant Israël? En d'autres termes, dans quelle mesure constituent-ils une «opposition contrôlée» destinée à couvrir Israël? Poser ce type de question ne signifie pas soupçonner quiconque défend une théorie erronée ou incomplète de l’hypocrite. La plupart des personnes défendant une théorie ou une autre le font sincèrement, en fonction des informations auxquelles elles ont accès. Je suis moi-même un adepte de la théorie officielle depuis 7 ans et de la théorie du «job intérieur» depuis 2 ans, avant de passer progressivement à l'argument actuel de 2010. D'autre part, on peut supposer que ceux qui dirigent la le public en erreur à long terme ne se trompe pas mais ment. En tout état de cause, il est légitime d’enquêter sur les antécédents des leaders d’opinion, et quand ils sont pris à mentir ou à déformer la vérité, nous pouvons spéculer sur leur motivation. Je reviendrai sur cette question à la fin de l'article.


Les dancing israelis



Les chercheurs qui croient qu’Israël a orchestré le 11 septembre citent le comportement d’un groupe d’individus connus pour être connus comme les «Israéliens dansants» depuis leur arrestation, bien que leur objectif soit de devenir des «danseurs arabes». »Des vêtements, ils ont été vus par divers témoins debout sur le toit d’une camionnette garée à Jersey City, encourageant et prenant des photos avec le WTC en arrière-plan, au moment même où le premier avion a heurté la tour nord. Les suspects ont ensuite déplacé leur fourgonnette vers une autre place de stationnement à Jersey City, où d'autres témoins les ont vus livrer les mêmes célébrations ostentatoires.


Un appel anonyme à la police de Jersey City, rapporté le même jour par NBC News, mentionnait «une camionnette blanche, 2 ou 3 gars là-bas. Ils ressemblent à des Palestiniens et circulent dans un bâtiment. […] Je vois le gars de l'aéroport de Newark mêler des bric-à-brac et il a ces uniformes de cheikh. […] Il est habillé comme un arabe. »La police a rapidement publié l’alerte BOLO suivante pour un« véhicule probablement lié à une attaque terroriste à New York. White, 2000 Chevrolet van avec enregistrement au New Jersey avec le panneau «Urban Moving Systems» vu au Liberty State Park, Jersey City, New Jersey, au moment du premier impact de l'avion de ligne sur le World Trade Center. Trois individus avec fourgon ont été vus en train de célébrer après l'impact initial et l'explosion subséquente.


Par chance, la camionnette a été interceptée vers 16 heures, avec cinq jeunes hommes à l’intérieur: Sivan et Paul Kurzberg, Yaron Shmuel, Oded Ellner et Omer Marmari. Avant toute question, le chauffeur, Sivan Kurzberg, a éclaté: «Nous sommes des Israéliens. Nous ne sommes pas votre problème. Vos problèmes sont nos problèmes. Les Palestiniens sont votre problème ». Les frères Kurzberg ont été officiellement identifiés comme agents du Mossad. Tous les cinq ont officiellement travaillé pour une entreprise de déménagement (une couverture classique pour l'espionnage) nommée Urban Moving Systems, dont le propriétaire, Dominik Otto Suter, a fui le pays pour Tel Aviv le 14 septembre. [4]


Cet événement a été signalé pour la première fois au lendemain des attaques du journaliste Paulo Lima dans le journal du New Jersey The Bergen Record , basées sur des «sources proches de l’enquête» convaincues de la connaissance des attaques du matin par les suspects. savaient ce qui allait se passer quand ils étaient à Liberty State Park ». Le rapport du FBI de 579 pages sur l'enquêtecelle qui a suivi (partiellement déclassifiée en 2005) révèle plusieurs faits importants. Tout d’abord, une fois développées, les photos prises par les suspects en regardant la tour nord en feu confirment leur attitude de célébration: «Ils ont souri, ils se sont serrés les uns contre les autres et ils se sont montrés« cinq »les uns les autres». Pour expliquer leur contentement, les suspects ont déclaré qu’ils étaient simplement heureux que, grâce à ces attaques terroristes, «les États-Unis prennent des mesures pour mettre un terme au terrorisme dans le monde». Pourtant, à ce stade, avant que la deuxième tour ne soit touchée, la plupart des Américains pensaient que l'accident était un accident. Les cinq Israéliens ont été trouvés connectés à une autre société appelée Classic International Movers, qui employait cinq autres Israéliens arrêtés pour leurs contacts avec les dix-neuf présumés pirates de l’air. En outre, l'un des cinq suspects avait appelé «un individu d'Amérique du Sud ayant des liens authentiques avec des militants islamistes au Moyen-Orient». Enfin, le rapport du FBI indique que «le véhicule a également été fouillé par un chien dresseur-renifleur entraîné, ce qui a eu un effet positif sur la présence de traces d'explosifs».


Après tout, ces preuves incriminantes constituent le passage le plus curieux du rapport: sa conclusion que «le FBI n’a plus d’intérêt dans les enquêtes sur les détenus et qu’ils devraient entamer les procédures d’immigration appropriées». En fait, une lettre adressée au Service d’immigration et de naturalisation des États-Unis, datée du 25 septembre 2001, prouve que, moins de deux semaines après les événements, le siège fédéral du FBI avait déjà décidé de clore l’enquête. Le service de naturalisation devrait procéder aux procédures d'immigration appropriées ». Les cinq «Israéliens dansants», également connus sous le nom de «hauts-voleurs» ,ont été détenus 71 jours dans une prison de Brooklyn, où ils ont d'abord refusé, puis échoué, des tests de détecteur de mensonges. Enfin, ils ont été discrètement renvoyés en Israël sous la responsabilité minimale de «violation de visa». Trois d'entre eux ont ensuite été invités à un débat télévisé israélien en novembre 2001, où l'un d'eux a ingénieusement déclaré: «Notre but était simplement de documenter l'événement. . ”


Le réseau d'espionnage israélien


Les cinq «Israéliens danseurs», les seuls suspects arrêtés le jour même des attentats du 11 septembre, n'étaient que la pointe d'un iceberg. En septembre 2001, la police fédérale était en train de démanteler le plus grand réseau d’espionnage israélien jamais découvert sur le sol américain. Durant l'été précédant l'attaque, la Drug Enforcement Agency (DEA) a établi un rapport qui sera révélé au public par le Washington Post le 23 Novembre rd 2001, suivi d'un quatre parties de Carl Cameron documentaire de diffusion sur Fox Nouvelles de Décembre 11 e 2001. le 14 Mars e 2002, un article paru dans le journal français le Monde signé par Sylvain Cypel a également fait référence au rapport, peu de temps avant que le magazine françaisIntelligence Online l'a rendu entièrement accessible sur Internet . [5] Il a déclaré que 140 espions israéliens âgés de 20 à 30 ans avaient été arrêtés depuis mars 2001, tandis que 60 autres avaient été arrêtés après le 11 septembre. Se présentant généralement comme des étudiants en art, ils ont visité au moins 36 sites sensibles du ministère de la Défense. «La majorité des personnes interrogées ont déclaré avoir servi dans des unités de renseignement militaire, d’interception de signaux électroniques ou de munitions explosives. Certains ont été liés à des hauts responsables de l'armée israélienne. L’un était le fils d’un général deux étoiles, l’un servait de garde du corps à la tête de l’armée israélienne, l’autre servait dans une unité de la mission patriotique. »Un autre, Peer Segalovitz, officier il pourrait faire sauter des bâtiments, des ponts, des voitures et tout ce dont il avait besoin. » [6]


La mention que «la région d'Hollywood, en Floride, semble être un point central pour ces individus» est particulièrement intéressante [7] [7]  Plus de 30 des 140 faux étudiants israéliens identifiés avant le 11 septembre vivaient dans cette ville de 140 000 habitants. Et cette ville est également l'endroit où se sont regroupés quinze des dix-neuf islamistes présumés islamistes du 11 septembre (neuf à Hollywood, six dans les environs), dont quatre des cinq personnes soupçonnées d'avoir détourné le vol AA11. Quelle était la relation entre les espions israéliens et les terroristes islamistes? On nous a dit par les nouvelles grand publicque les premiers surveillaient ces derniers, mais n’ont pas signalé les activités suspectes de ces terroristes aux autorités américaines. À partir d’une telle présentation, Israël se montre propre, car on ne peut blâmer une agence d’espionnage de ne pas partager l’information avec le pays dans lequel elle espionne. Au pire, les services de renseignements israéliens peuvent être accusés de «laisser faire». En réalité, les agents israéliens ne surveillaient certainement pas uniquement les futurs «pirates de l’air», mais les financaient et les manipulaient avant de les éliminer. Nous savons que l’Israélien Hanan Serfaty, qui a loué deux appartements près de Mohamed Atta, a traité au moins 100 000 dollars en trois mois. Et nous avons également appris du New York Times le 19 février 2009, qu'Ali al Jarrah, cousin du prétendu pirate de l'air du vol UA93 Ziad al-Jarrah, avait passé vingt-cinq ans à espionner pour le Mossad en tant qu'agent infiltré dans la résistance palestinienne et le Hezbollah.


Les agents israéliens apprécient apparemment d'opérer sous le couvert des artistes. Peu avant le 11 septembre, un groupe de quatorze «artistes» juifs sous le nom de Gelatinse sont installés sur le quatre-vingt-onzième étage de la tour nord du World Trade Center. Là, en tant qu'œuvre de «street art», ils ont enlevé une fenêtre et prolongé un balcon en bois. Pour comprendre le rôle que cet échafaudage a pu jouer, il faut se rappeler que l’explosion qui résulterait de l’impact du Boeing AA11 sur la tour nord a eu lieu entre le 92e et le 90e étage. Le seul film sur l’impact sur la tour nord étant celui des frères Naudet, soupçonnés pour de nombreuses raisons, de nombreux chercheurs sont convaincus qu’aucun avion n’a percuté cette tour et que l’explosion simulant l’impact a été provoquée des explosifs à l'intérieur de la tour.


Les étages quatre-vingt-treize à cent de la tour nord ont été occupés par Marsh & McLennan, dont le PDG était Jeffrey Greenberg, fils du riche sioniste (et financier de George W. Bush) Maurice Greenberg, qui est également le propriétaire de Kroll Inc ., la société chargée de la sécurité pour l’ensemble du complexe du World Trade Center le 11 septembre. Les Greenberg étaient également les assureurs des Twin Towers et, le 24 juillet 2001, ils ont pris la précaution de voir le contrat réassuré par les concurrents. En novembre 2000, le conseil d’administration de Marsh & McLennan était rejoint par (Lewis) Paul Bremer, président de la Commission nationale sur le terrorisme, qui, le 11 septembre 2001, deux heures seulement après la pulvérisation de la tour nord, apparaissent sur NBC pour nommer Ben Laden comme premier suspect, parfaitement calme car 400 de ses employés sont portés disparus (295 seront finalement déclarés morts). «C'est le jour qui changera nos vies», a-t-il déclaré. «C’est le jour où la guerre que les terroristes ont déclarée aux États-Unis [. . .] a été ramené aux États-Unis. »En 2003, Bremer serait nommé administrateur de l’Autorité provisoire de la coalition en Irak pour niveler l’État irakien et superviser le vol de près d’un billion de dollars destiné à sa reconstruction.


Le super-sayanim


Avec Goldberg et Bremer, nous avons atteint le niveau supérieur de la conspiration, comprenant un certain nombre de personnalités juives influentes, travaillant à l'intérieur et à l'extérieur du gouvernement des États- Unis , pour ainsi dire. Le plus représentatif des gouvernements extérieurs est Larry Silverstein, le requin de l’immobilier qui, avec son partenaire Frank Lowy, a loué les tours jumelles à New York au printemps 2001. Le chef de l’administration portuaire de New York, qui a accordé à Silverstein et Lowy le bail n'était autre que Lewis Eisenberg, un autre membre de la United Jewish Appeal Federation et ancien vice-président de l'AIPAC. Il est apparu que Silverstein avait fait une affaire désastreuse, car les tours jumelles devaient être décontaminées pour l'amiante. Le processus de décontamination a été reporté indéfiniment depuis les années 80 en raison de son coût, estimé à près d’un milliard de dollars en 1989. En 2001, l’Autorité portuaire de New York était trop heureuse de transférer la responsabilité à Silverstein.


Immédiatement après l’acquisition des Twin Towers, Silverstein a renégocié les contrats d’assurance afin de couvrir les attaques terroristes, en doublant la couverture à 3,5 milliards de dollars, et en veillant à conserver le droit de reconstruire après un tel événement. Après les attaques, il a intenté un procès à ses assureurs afin de recevoir une double indemnisation, affirmant que les deux avions étaient deux attaques distinctes. Après une longue bataille juridique, il a empoché 4,5 milliards de dollars . Silverstein est un membre éminent de la Fédération juive unie des philanthropies juives de New York, la plus grande collecte de fonds pour Israël (après le gouvernement américain qui verse environ 3 milliards de dollars par an à Israël). Silverstein a également maintenu "des liens étroits avec Netanyahu", selon Haaretz (21 novembre 2001): «Les deux amis se sont entendus amicalement depuis que Netanyahu a été ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies. Pendant des années, ils ont gardé un contact étroit. . Chaque dimanche après - midi, heure de New York, Netanyahu appellerait Silverstein » En plus d' être un homme puissant, Larry est un homme chanceux: comme il l' explique dans cette interview , tous les matins de la semaine, il avait le petit déjeuner au Windows sur le monde au - dessus de la tour nord, mais le 11 septembre, il avait rendez-vous avec son dermatologue.


Les complices de l'attaque sous le faux drapeau du 11 septembre avec de fortes connexions israéliennes devraient également être suivis à l'autre bout de la trajectoire des avions qui auraient percuté les tours jumelles. Les vols AA11 et UA175 ont décollé de l'aéroport de Logan à Boston, qui a sous-traité leur sécurité à International Consultants on Targeted Security (ICTS), une société basée en Israël et dirigée par Menachem Atzmon , trésorier du Likoud. Il en a été de même pour l'aéroport de Newark où le vol UA93 aurait décollé avant de s'écraser à Shanksville.


Suivrait bien d' autres pistes, comme les messages instantanés Odigo reçus par les employés au World Trade Center deux heures avant que les accidents d'avion, tel que rapporté par une enquête sérieuse Haaretz le 27 Septembre e 2001. Le premier avion a frappé le World Trade Center au moment précis annoncé , «Presque à la minute», a reconnu Alex Diamandis, vice-président d'Odigo, dont le siège est en Israël. Le comportement de la filiale américaine de Zim Israel Navigational, un géant maritime de 48% appartenant à l’Etat juif (utilisé occasionnellement comme couverture pour les services secrets israéliens), déplacé de ses bureaux du WTC avec ses 200 employés, le 4 Septembre e 2001, une semaine avant les attentats - « comme un acte de Dieu, nous avons déplacé », A déclaré le PDG Shaul Cohen-Mintz quand interviewé par USA Today , le 17 Novembre e 2001 .


Mais bien sûr, aucun de ces sentiers n'a jamais été poursuivi. C'est parce que les conspirateurs les plus puissants étaient au plus haut niveau du ministère de la Justice. Michael Chertoff était à la tête de la division criminelle du ministère de la Justice en 2001 et responsable, entre autres choses, de la libération des agents israéliens arrêtés avant et après le 11 septembre, y compris les «Israéliens dansants». En 2003, Ce fils de rabbin et de pionnier du Mossad serait nommé secrétaire à la Sécurité intérieure, chargé de la lutte antiterroriste sur le sol américain, ce qui lui permettait de contrôler les citoyens dissidents et de restreindre l'accès aux preuves sous prétexte d'informations de sécurité sensibles.


Un autre chef de la dissimulation était Philip Zelikow, le directeur exécutif de la Commission présidentielle 9/11 créée en Novembre 2002. Zelikow est un spécialiste autoproclamé dans l'art de faire « mythes publics » par « Fournaise» ou « moulage «Les événements qui prennent une importance« transcendante »et, par conséquent, conservent leur pouvoir même lorsque la génération d'expériences passe de la scène» ( Wikipedia ). En décembre 1998, il a cosigné un article pour les Affaires étrangères intitulé «Terrorisme catastrophique».dans lequel il spéculait sur ce qui se serait passé si l'attentat à la bombe du WTC de 1993 (déjà attribué à Ben Laden) avait été fait avec une bombe nucléaire: «Un acte de terrorisme catastrophique qui a tué des milliers ou des dizaines de milliers de personnes et de la vie pour des centaines de milliers, voire des millions, serait un événement décisif dans l'histoire de l'Amérique. Cela pourrait impliquer des pertes de vie et de biens sans précédent en temps de paix et saper le sentiment fondamental de sécurité des Américains à l’intérieur de leurs frontières, à la manière de l’essai de la bombe atomique soviétique de 1949, voire pire. …  Comme Pearl Harbor, l'événement diviserait notre passé et notre futur en avant et en arrière. Les États-Unis pourraient prendre des mesures draconiennes pour réduire les libertés civiles, en permettant une surveillance plus large des citoyens, la détention de suspects et le recours à une force meurtrière. C'est l'homme qui a contrôlé l'enquête gouvernementale sur les attentats terroristes du 11 septembre. Thomas Kean et Lee Hamilton, qui ont dirigé nominalement la commission, ont révélé dans leur livreSans précédent: The Inside Story de la Commission sur le 11 septembre (2006), la commission «a été créée pour échouer» dès le début. Zelikow, affirment-ils, avaient déjà rédigé un résumé et une conclusion pour le rapport final avant la première réunion. Il contrôlait tous les groupes de travail, les empêchait de communiquer les uns avec les autres et leur donnait pour mission unique de prouver l’histoire officielle; L’équipe 1A, par exemple, a été chargée de «raconter l’opération la plus réussie d’Al-Qaida - les attaques du 11 septembre».


Un contrôle strict des médias grand public est peut-être l'aspect le plus délicat de toute l'opération. Je ne vais pas plonger dans cet aspect, car nous savons tous à quoi s’attendre du MSM. Pour un argument novateur sur la mesure dans laquelle le 11 septembre était une psy-op orchestrée par MSM, je recommande le documentaire de 2012 d'Ace Baker, 9/11 The Great American Psy-Opera , chapitres 6, 7 et 8.


Méta-sionistes machiavéliques


Si nous atteignons le niveau le plus élevé de la conspiration, nous nous trouvons à Tel-Aviv. La préparation du 11 septembre 2001 a coïncidé avec l'arrivée au pouvoir de Benjamin Netanyahu en 1996, suivi par Ehud Barak en juillet 1999 et par Ariel Sharon en mars 2001, qui a ramené Netanyahu au poste de ministre des Affaires étrangères en 2002 ministre en 2009). Il faut noter que Netanyahu et Ehud Barak étaient tous deux temporairement hors du gouvernement israélien en septembre 2001, tout comme Ben Gourion au moment de l'assassinat de Kennedy ( lire mon article sur JFK ). Quelques mois avant le 11 septembre, Barak, ancien responsable des services de renseignements militaires israéliens, a été «recruté» en tant que consultant pour une entreprise du Mossad, SCP Partner, spécialisée dans la sécurité et située à moins de sept miles d'Urban Moving Systems.[8] Une heure après l'explosion de la tour nord, Barak était sur BBC World pour pointer du doigt Ben Laden (le premier à le faire) et a conclu: «C'est le moment de lancer une guerre opérationnelle et complète contre le terrorisme».


Quant à Netanyahu, nous ne sommes pas surpris de l'entendre, sur CNN en 2006 , avoir prédit en 1995 que «si l'Occident ne se réveille pas à la nature suicidaire de l'Islam militant, la prochaine chose que vous verrez sera militante. L'islam fait tomber le World Trade Center. »Netanyahu est exemplaire de la« relation spéciale »toujours plus étroite entre les États-Unis et Israël, qui a commencé avec Truman et s'est développée sous Johnson. Netanyahou avait vécu, étudié et travaillé aux États-Unis 1960-1978, entre sa 11 e et ses 27 eannée - sauf pendant son service militaire - et encore après l'âge de 33 ans, lorsqu'il fut nommé ambassadeur adjoint à Washington puis délégué permanent aux Nations Unies. Netanyahu est apparu régulièrement sur CNN au début des années 90, contribuant à la transformation de la première chaîne d'information mondiale en un outil de propagande sioniste majeur. Son destin politique était en grande partie planifié aux États-Unis, sous la supervision de ceux que nous appelons maintenant les néoconservateurs, et la seule chose qui le distingue est que, pour des raisons de relations publiques, il ne possède pas la nationalité américaine.


«Qu'est-ce qu'un néo-conservateur?» A demandé à Bush 43 à son père Bush 41, après plus de trois ans à la Maison-Blanche. "Voulez-vous des noms, ou une description?" Répondit 41. "Description". "Bien," dit 41, "Je vous le donnerai en un mot: Israël." [9] Cette anecdote, citée par Andrew Cockburn, la résume. Le mouvement néoconservateur est né dans la rédaction de la revue mensuelle Commentary , qui a remplacé le disque juif contemporain.en 1945 comme organe de presse du Comité juif américain. «S'il y a un mouvement intellectuel en Amérique dont l' invention Juifs peuvent être le seul prétendant, néoconservatisme est - il, » a écrit Gal Beckerman dans le Daily Forward juif , 6 Janvier 2006. « Il est un fait qu'en tant que philosophie politique, néoconservatisme était né parmi les enfants d'immigrants juifs et est maintenant largement le domaine intellectuel des petits-enfants de ces immigrants. "


Les pères fondateurs du néoconservatisme (Norman Podhoretz, Irving Kristol, Donald Kagan, Paul Wolfowitz, Adam Shulsky) étaient des disciples autoproclamés de Leo Strauss, un immigrant juif allemand enseignant à l’Université de Chicago. Strauss peut être qualifié de méta-sioniste dans le sens où, tout en étant un ardent défenseur de l'État d'Israël, il a rejeté l'idée selon laquelle Israël en tant que nation devrait être contenu à l'intérieur des frontières; Israël doit conserver sa spécificité, qui doit être partout, a-t-il déclaré dans son exposé de 1962: «Pourquoi restons-nous juifs?». Strauss approuverait aussi d'être appelé machiavélique, car dans ses Pensées sur Machiavel ,il a loué «l'intrépidité de sa pensée, la grandeur de sa vision et la subtilité gracieuse de son discours» (p. 13). Le modèle du prince de Machiavel était César Borgia, le tyran qui, après avoir désigné le cruel Ramiro d'Orco pour soumettre la province de Roumanie, le fit exécuter avec une cruauté totale, récoltant ainsi la reconnaissance du peuple après avoir détourné sa haine contre un autre. Machiavel, écrit Strauss, «est un patriote d'un genre particulier: il est plus soucieux du salut de sa patrie que du salut de son âme» (p. 10). Et cela arrive à être exactement ce que la judéité est, selon des penseurs juifs tels que Harry Waton: «Les Juifs qui ont une compréhension plus profonde du judaïsme savent que la seule immortalité pour le juif est l'immortalité dans le peuple juif» (lire plus ici ). En fait, dans le Jewish World Review du 7 juin 1999 , Michael Ledeen, un néo-conservateur et membre fondateur de l' Institut juif pour la sécurité nationale (JINSA), a supposé que Machiavel devait être un «juif secret» depuis "Si vous écoutez sa philosophie politique, vous entendrez de la musique juive."


Les néoconservateurs de la première génération se sont positionnés à l'extrême gauche. Irving Kristol, l'un des principaux éditeurs de Commentary, a longtemps prétendu être un trotskyste. C'est peu après l'annexion réussie de territoires arabes par Israël en 1967 que les Straussiens ont connu leur conversion au militarisme de droite, auquel ils doivent leur nouveau nom. Au début des années 70, Norman Podhoretz, rédacteur en chef de 1960 à 1995, est passé d'activiste anti-guerre à la défense du budget de la défense. Il a donné l'explication suivante en 1979: «Le soutien américain à Israël dépendait de la participation américaine continue dans les affaires internationales, d'où un repli américain dans le genre d'isolationnisme [. . .] qui semblait maintenant pouvoir à nouveau prévaloir, représentait une menace directe pour la sécurité d'Israël. »( Breaking Ranks,p. 336). Conduire les États-Unis dans la guerre au profit d'Israël est l'essence même des crypto-sionistes machiavéliques connus sous le nom de néoconservateurs.


Le projet d'un nouveau siècle (((américain)))


L'histoire de la façon dont les néoconservateurs ont atteint la position d'influence qu'ils ont exercée sous George W. Bush est compliquée, et je ne peux que la décrire. Ils sont entrés dans l'appareil d'Etat pour la première fois dans les bagages de Rumsfeld et de Cheney, lors du remaniement ministériel du président Ford, connu sous le nom de «massacre d'Halloween», après la démission de Nixon. Lorsque la guerre froide s'est calmée après que l'Amérique eut évacué ses troupes du Vietnam en 1973 et que la CIA a réalisé des analyses rassurantes sur les capacités et les ambitions militaires de l'URSS, Rumsfeld (secrétaire à la Défense) et Cheney (en tant que chef d'état-major) Un comité indépendant, connu sous le nom d’Équipe B, doit réviser à la hausse les estimations de la CIA sur la menace soviétique et réactiver une attitude de guerre dans l’opinion publique, au Congrès et dans l’administration.


Pendant la parenthèse démocrate de la présidence Carter (1976-1980), les néoconservateurs ont travaillé à l’unification du plus grand nombre de Juifs autour de leur politique en fondant l’Institut juif pour la sécurité nationale (JINSA), devenu le deuxième Israël fait pression après l'AIPAC. Selon son “mission statement”Il est «consacré à l’éducation des décideurs du Congrès, des forces militaires et des responsables de la sécurité nationale en matière de défense et d’intérêts stratégiques américains, principalement au Moyen-Orient, dont la pierre angulaire est une solide coopération de sécurité américano-israélienne. récompensé par Ronald Reagan pour son soutien par une douzaine de postes dans la sécurité nationale et la politique étrangère: Richard Perle et Douglas Feith au ministère de la Défense; Richard Pipes au Conseil national de sécurité; Paul Wolfowitz, Lewis «Scooter» Libby et Michael Ledeen au département d'État. Ils ont aidé Reagan à intensifier la guerre froide, jetant des milliards de dollars sur le complexe militaro-industriel.


La planification à long terme du 11 septembre a probablement commencé alors. Isser Harel, fondateur des services secrets israéliens ( Shai en 1944, Shin Bet en 1948, Mossad jusqu'en 1963) aurait prophétisé en 1980, lors d'une interview avec le sioniste chrétien Michael Evans, que le terrorisme islamiste finirait par frapper l'Amérique symbole »:« Votre plus grand symbole phallique est la ville de New York et votre plus grand bâtiment sera le symbole phallique qu’il frappera ». [10]  (Un article entier serait nécessaire pour documenter et expliquer la renaissance du don juif de la prophétie apocalyptique au cours des dernières décennies.)


En 1996, pendant les années Clinton, les néoconservateurs ont pesé de tout leur poids dans leur groupe de réflexion ultime, le Projet pour le nouveau siècle américain (PNAC), dirigé par William Kristol et Robert Kagan. Le PNAC a recommandé de profiter de la défaite du communisme pour renforcer l’hégémonie américaine en empêchant l’émergence de tout rival. Leur déclaration de principes promettait d'étendre l'actuelle Pax Americana , qui impliquait «une armée forte et prête à relever les défis actuels et futurs». Dans son rapport de septembre 2000 intitulé Rebuilding America's Defenses, PNAC prévu que les forces américaines doivent devenir « en mesure de déployer rapidement et de gagner plusieurs guerres simultanées à grande échelle. » Cela a nécessité une transformation profonde, y compris le développement d' une « nouvelle famille d'armes nucléaires conçues pour répondre à de nouveaux ensembles d'exigences militaires. » Malheureusement, selon les auteurs du rapport, « le processus de transformation [...] est susceptible d'être long, en l' absence d' un événement comme catastrophique et catalysant un nouveau Pearl Harbor. » Il est certainement pas un hasard si les trois heures À l’automne 2001, Pearl Harbor a été lancé à l’automne 2001 et a conforté des millions de personnes dans leur mémoire.


Les architectes du PNAC ont joué la carte de l'hégémonie américaine en se drapant dans le discours super-patriotique de la mission civilisatrice américaine. Mais leur duplicité est exposé dans un document porté à la connaissance du public en 2008: un rapport publié en 1996 par l'Institut de réflexion israélien avancé d' études stratégiques et politiques (IASPS), intitulé A Clean Break: Une nouvelle stratégie pour sécuriser le royaume , écrit spécifiquement pour le nouveau Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. L'équipe responsable du rapport était dirigée par Richard Perle et comprenait Douglas Feith et David Wurmser, qui figuraient la même année parmi les signataires du PNAC. Comme son titre l'indique, le Clean BreakLe rapport invitait Netanyahou à rompre avec les accords d'Oslo de 1993, qui engagea officiellement Israël au retour des territoires qu'il occupait illégalement depuis 1967. Le nouveau Premier ministre devrait plutôt «engager toutes les énergies possibles pour reconstruire le sionisme» et réaffirmer le droit d'Israël à l'Ouest Banque et bande de Gaza.


En novembre 2000, Bush Jr. a été élu dans des conditions qui ont suscité des protestations de fraude électorale. Dick Cheney, qui avait dirigé sa campagne, s’est nommé vice-président et a présenté deux dizaines de néoconservateurs à des postes clés de la politique étrangère. Le Département d’Etat a été confié à Colin Powell, mais il était entouré d’aides néo-conservatrices telles que David Wurmser. En tant que conseillère à la sécurité nationale, Condoleezza Rice, spécialiste de la Russie sans expertise au Moyen-Orient, dépendait entièrement de son conseiller néo-conservateur, Philip Zelikow. William Luti et Elliott Abrams, puis Eliot Cohen, ont également été chargés de diriger Rice. Mais c'est principalement au sein du ministère de la Défense, sous la direction de Donald Rumsfeld, que les néo-conservateurs les plus influents ont pu élaborer une politique étrangère et militaire américaine.


Le miracle d'Hanoukka pour commencer la guerre mondiale


Après huit mois à la présidence, Bush a été confronté à «l'événement catastrophique», le «nouveau Pearl Harbor» que le PNAC souhaitait un an plus tôt. Le 11 septembre était un véritable «miracle de Hanoukka» pour Israël, a commenté le chef du Mossad, Ephraim Halevy, et le président du Conseil de sécurité israélien, Uzi Dayan. Netanyahu s'est réjoui: «C'est très bien […] cela générera une sympathie immédiate […], renforcera le lien entre nos deux peuples, car nous avons connu la terreur pendant tant de décennies, mais les Etats-Unis ont connu une hémorragie massive . ”Le 21 septembre, il a publié un éditorial dans le New York Post.intitulé «Aujourd'hui, nous sommes tous des Américains», dans lequel il présentait sa ligne de propagande préférée: «Pour les bin Ladens du monde, Israël n'est qu'un jeu de hasard. L'Amérique est la cible. »Trois jours plus tard, la Nouvelle République a fait la une des journaux américains:« Nous sommes tous des Israéliens maintenant. »Les Américains ont vécu le 11 septembre comme un acte de haine du monde arabe. sympathie pour Israël, que les néoconservateurs exploitent sans relâche. L’un des objectifs était d’encourager les Américains à considérer l’oppression des Palestiniens par Israël dans le cadre de la lutte mondiale contre le terrorisme islamique.


C'était un grand succès. Dans les années précédant le 11 septembre, la réputation d'Israël avait atteint son apogée; Des condamnations venaient du monde entier pour sa politique d'apartheid et de colonisation et sa guerre systématique contre les structures de commandement palestiniennes. Un nombre croissant de voix américaines ont mis en doute les mérites de la relation privilégiée entre les États-Unis et Israël. Depuis le jour des attaques, tout était fini. Alors que les Américains avaient désormais l’intention de combattre les terroristes arabes à mort, ils cesseraient d’exiger d’Israël des représailles plus raisonnables et proportionnées contre les kamikazes et les roquettes palestiniens.


Au lieu de cela, les discours du président (écrits par le néo-conservateur David Frum) ont qualifié les attaques du 11 septembre de déclencheurs d'une guerre mondiale d'un nouveau type, une lutte contre un ennemi invisible dispersé au Moyen-Orient. Premièrement, la vengeance doit venir non seulement contre Ben Laden, mais aussi contre l'État qui l'accueille: «Nous ne ferons aucune distinction entre ceux qui ont commis ces actes et ceux qui les ont hébergés» (11 septembre). Deuxièmement, la guerre s'étend au monde: «Notre guerre contre le terrorisme commence avec Al-Qaïda, mais elle ne s'arrête pas là. Cela ne prendra pas fin avant que tous les groupes terroristes d’envergure mondiale n’aient été retrouvés, arrêtés et vaincus »(20 septembre). Troisièmement, tout pays ne soutenant pas Washington sera traité comme un ennemi: «Soit vous êtes avec nous, soit vous êtes avec les terroristes» (20 septembre).


Dans un article du Wall Street JournalEn date du 20 novembre 2001, le néoconservateur Eliot Cohen qualifiait la guerre contre le terrorisme de «guerre mondiale», un cadrage qui a rapidement fait écho aux autres sionistes américains (le choix étrange du nom WWIV plutôt que de la troisième guerre mondiale vient des néocons) vision du monde ethnocentrique, dans laquelle chaque guerre mondiale est un pas de plus vers le Grand Israël: depuis une étape majeure en 1967, la guerre froide compte pour WW3). En septembre 2004, lors d'une conférence à Washington intitulée «La guerre mondiale: pourquoi nous nous battons, contre qui nous nous battons, comment nous combattons», Cohen a déclaré: «L'ennemi dans cette guerre n'est pas le terrorisme Comme la guerre froide, la guerre mondiale imminente, selon la vision de Cohen, a des racines idéologiques, aura des implications mondiales et durera longtemps, entraînant toute une série de conflits.Commentaire, février 2002), suivi d’un deuxième article dans «La Seconde Guerre mondiale: comment cela a commencé, ce que cela signifie et pourquoi nous devons gagner» (septembre 2004) et enfin un livre intitulé World War IV: The Long Lutte contre l'islamofascisme (2007). [11]


Le complot détourné et l'opposition contrôlée


Dans le cas du 11 septembre, comme dans le cas de Kennedy, l'opposition contrôlée opère à plusieurs niveaux et de nombreux intellectuels honnêtes réalisent maintenant que le mouvement 9/11 Truth lui-même est en partie canalisé par des individus et des groupes visant à détourner Israël des soupçons. . Tel est certainement le cas des trois jeunes juifs (Avery, Rowe et Bermas) qui ont réalisé le film Loose Change (2005), le film de conspiration le plus regardé depuis sa première version en 2005. une comparaison avec le projet de faux drapeau jamais réalisé, l’opération Northwoods (révélée au public en mai 2001 dans le livre de James Bamford intitulé Body of Secrets)., écrit avec le soutien de l'ancien directeur de la NSA, Michael Hayden, travaillant maintenant pour Michael Chertoff), mais ils n'ont pas mentionné l'attaque de l'USS Liberty, une attaque de faux drapeau bien documentée par Israël sur son allié américain. Ils n'ont pas dit un mot sur la loyauté des néoconservateurs envers Israël et ont traité toute personne ayant cité le rôle israélien dans le 11 septembre comme antisémite. On peut en dire autant du film plus récent Invisible Empire (2010) de Bermas , également produit par Alex Jones: une compilation de clichés anti-impérialistes centrés sur les Bush et les Rockefellers, sans le moindre ((Autres))) .


Il est intéressant de noter que le scénario 9/11 mis en avant par Loose Change avait été fait par Hollywood préécrits: le 4 e de Mars 2001, Fox TV a diffusé le premier épisode de la série Les Lone Gunmen ,regardé par 13 millions d'Américains. L'intrigue concerne des pirates informatiques travaillant pour une cabale secrète au sein du gouvernement américain, qui détournent un avion par télécommande avec l'intention de le planter dans l'une des tours jumelles, tout en faisant croire qu'il avait été détourné par des terroristes islamistes. Dans les dernières secondes, les pilotes parviennent à reprendre le contrôle de l'avion. L’opération ratée avait pour but de déclencher une guerre mondiale sous prétexte de lutter contre le terrorisme. Les vrais véridiques de l’école du travail intérieur pensent que cet épisode a dû être écrit par des dénonciateurs au sein de Fox. Improbable!


Il y a bien sûr une certaine vérité dans la théorie du «travail intérieur», comme je l'ai dit au début. Israël (au sens large) ne serait pas en mesure de mener une telle opération et de s'en tirer, sans complicité au plus haut niveau du gouvernement américain. Comment ça marche? Un peu comme pour l' assassinat de Kennedy , si vous considérez que le pays était alors dirigé par son vice-président Dick Cheney, le président n'étant qu'un simulacre (voir Lou Dubose et Jake Bernstein, vice-président : Dick Cheney et le détournement de la présidence américaine) , Random House, 2006). Dans mon livre JFK-9/11 , J'ai proposé un scénario plausible sur la manière dont Israël avait en fait piraté une attaque sous un faux drapeau contre le Pentagone fabriquée par l’Etat américain, dans le but limité de justifier le renversement des talibans en Afghanistan. Gamers ”comme Zbigniew Brzezinski, mais qui n’a pas en soi intéressé les néocons.


Ce que les néo-conservateurs voulaient, c’était une nouvelle guerre contre l’Irak, puis une conflagration générale au Moyen-Orient, entraînant la destruction de tous les ennemis d’Israël, avec la Syrie et l’Iran en tête de liste. Ils ont donc surenchéri sur tout le monde et ont donné à l’opération l’échelle qu’ils voulaient avec l’aide de leur super- dicton de New York .Silvertein. George W. Bush, Colin Powell, Condoleezza Rice et d’autres goyim qui avaient été tenus à l’écart, se retrouvant mêlés à des machinations géopolitiques de portée mondiale, ne pouvaient que tenter de sauver la face. Les 19 et 20 septembre, le Conseil de la politique de défense de Richard Perle s'est réuni en compagnie de Paul Wolfowitz et Bernard Lewis (inventeur de la prophétie auto-réalisatrice du «choc des civilisations»), mais sans Powell et Rice. Ils ont préparé une lettre à Bush, écrite sur papier en-tête du PNAC, pour lui rappeler sa mission historique: «Même si les preuves ne lient pas l’Iraq directement à l’attaque, toute stratégie visant à éliminer le terrorisme retirer Saddam Hussein du pouvoir en Irak.[12]  C'était un ultimatum. Bush était certainement au courant de l’effet de levier que les néo-conservateurs avaient acquis sur les principaux médias imprimés et télévisés. Il a été contraint, sous peine de se retrouver dans la poubelle proverbiale de l'histoire, à endosser l'invasion de l'Irak que son père avait refusé aux sionistes dix ans plus tôt.


Quant à Brzezinski et à d’autres véritables impérialistes américains, leur soutien à l’invasion de l’Afghanistan a rendu inefficaces leurs timides protestations contre la guerre en Irak. Il était un peu tard en février 2007 lorsque Brzezinski a dénoncé devant le Sénat «une calamité historique, stratégique et morale […] entraînée par des impulsions manichéennes et un orgueil impérial». En 2012, il a déclaré que Obama devrait cesser de suivre Israël comme une «mule stupide». Il a rapidement disparu du MSM, un idiot utile qui ne sert plus à rien.


La «demi-vérité» de la théorie exclusivement du «travail intérieur», qui dénonce le 11 septembre comme une opération sous fausse bannière perpétrée par l'État américain sur ses propres citoyens, fonctionne comme un faux drapeau secondaire dissimulant les vrais maîtres de l'opération. en fait des agents au service d'une nation étrangère. L’un des objectifs de cette opposition contrôlée à l’intérieur du pays est de forcer les responsables américains à maintenir la mascarade «Ben Laden a fait ça», sachant que détruire le faux drapeau islamique ne ferait que révéler le drapeau américain, pas le drapeau israélien. Ne contrôlant plus les médias, ils n'auraient pas les moyens de lever ce deuxième voile pour dénoncer Israël. Tout effort pour atteindre la vérité serait un suicide politique. Tout le monde comprend ce qui est en jeu: si un jour, sous la pression croissante de l’opinion publique ou pour une autre raison stratégique, les médias traditionnels abandonnent l'histoire officielle de Ben Laden, le slogan bien répété «le 11 septembre était un travail intérieur» aurait préparé les Américains à se retourner contre leur propre gouvernement alors que les sionistes néo-conservateurs resteraient intouchables (méthode de Machiavel: sales extrémités, puis tournez la vengeance populaire contre lui). Et Dieu sait ce qui se passera si le gouvernement n’a pas réussi à désarmer ses citoyens par le biais de psy-ops de type Sandy Hook. Les responsables gouvernementaux n'ont guère d'autre choix que de s'en tenir à l'histoire d'Al-Qaïda, du moins pour les cinquante prochaines années. tournez ensuite contre lui la vengeance populaire. Et Dieu sait ce qui se passera si le gouvernement n’a pas réussi à désarmer ses citoyens par le biais de psy-ops de type Sandy Hook. Les responsables gouvernementaux n'ont guère d'autre choix que de s'en tenir à l'histoire d'Al-Qaïda, du moins pour les cinquante prochaines années. tournez ensuite contre lui la vengeance populaire. Et Dieu sait ce qui se passera si le gouvernement n’a pas réussi à désarmer ses citoyens par le biais de psy-ops de type Sandy Hook. Les responsables gouvernementaux n'ont guère d'autre choix que de s'en tenir à l'histoire d'Al-Qaïda, du moins pour les cinquante prochaines années.


Après avoir atteint cette conclusion dans JFK-9/11 , j'ai eu la satisfaction de constater que Victor Thorn, dans un livre qui m'avait échappé ( Made in Israel: 9-11 et le complot juif contre l'Amérique, Sisyphus Press, 2011 ), avait déjà exprimé en termes plus sévères: «En substance, le« mouvement de vérité des 9 et 11 ans »a été créé avantau 11 septembre 2001 comme un moyen de supprimer les nouvelles relatives à la complicité israélienne. En 2002-2003, des «vérité» ont commencé à apparaître lors de rassemblements dans lesquels des pancartes indiquaient que «le 11 septembre était un travail intérieur». Au départ, ces signes donnaient espoir à ceux qui ne croyaient pas aux reportages absurdes du gouvernement et des médias grand public. Mais alors, une terrible réalisation a émergé: le slogan «9-11 était un travail intérieur» était probablement le plus grand exemple de propagande israélienne jamais conçu. […] Le mantra «Le 11 septembre était un travail intérieur» n'est que partiellement vrai et porte atteinte au «mouvement de vérité», car il détourne toute attention des assauts traîtres d'Israël contre l'Amérique. […] Les leaders de ces faux groupes du 11 septembre connaissent la vérité sur la barbarie israélienne du 11 septembre. Leur volonté de perpétuer ou de dissimuler les rend finalement aussi coupables et viles que ceux qui ont lancé les attaques. Il n'y a pas de degré de séparation dans cette affaire. C'est un problème noir et blanc. Dites la vérité sur le meurtre d'Israël, ou dormez dans le même lit contaminé que ces chiens assassins. […] Les faux conspirateurs se plaignent que le gouvernement et les sources de nouvelles ne disent pas la vérité, pourtant ils ont érigé un blackout sur les données concernant Israël et 9-11. "


Les 2.3 billions de dollars manquants


Certains lecteurs se plaindront que je fais apparaître une opération très complexe trop simple. Je plaide coupable: j’ai simplement essayé ici d’exposer l’affaire contre Israël dans le court terme d’un article. Mais je suis pleinement conscient que la création du Grand Israël à travers une guerre mondiale menée par les États-Unis n’aurait peut-être pas été la seule considération dans la préparation du 11 septembre. De nombreux intérêts privés devaient être impliqués. Pourtant, je crois qu'aucun d'entre eux n'a interféré avec le plan d'Israël, et la plupart d'entre eux l'ont soutenu.


Il y a, par exemple, l' or manquant dans le sous - sol du WTC : 200 millions de dollars ont été récupérés sur le stock estimé à 1 milliard de dollars: qui a pris le reste? Mais ce n'est rien comparé à 2,3 billions $ qui étaient absents des comptes du ministère de la Défense pour l'année 2000, en plus de 1,1 billion $ manquants pour 1999, selon une déclaration télévisée faite le 10 Septembre e, 2001, la veille des attentats, par Donald Rumsfeld. À titre de comparaison, il s’agit de plus de mille fois les pertes colossales d’Enron, qui ont déclenché une série de faillites cette même année. Tout cet argent s'est évaporé sous la surveillance de William Cohen, secrétaire à la Défense pendant le deuxième mandat de Bill Clinton. En 2001, le sous-secrétaire d'État à la Défense (contrôleur) Dov Zakheim, membre du PNAC et rabbin ordonné, avait été chargé d'aider à retrouver les trillions manquants. En pratique, le mystère devait être résolu par les analystes financiers de Resource Services Washington (RSW). Malheureusement, leurs bureaux ont été détruits par «al-Qaïda» le lendemain matin. Les «pirates de l'air» ou vol AA77, plutôt que de frapper le centre de commandement du côté est du Pentagone, a choisi d'essayer une spirale descendante théoriquement impossible à 180 degrés afin de frapper le côté ouest du bâtiment précisément à l'emplacement des bureaux de comptabilité. Les 34 experts de RSW ont péri dans leurs bureaux, avec 12 autres analystes financiers, comme le note la biographie du chef d’équipe Robert RussellNational 9/11 Pentagon Memorial : «Le week-end avant sa mort, tout son bureau a assisté à un festin de crabe à la maison de Russell. Ils fêtaient la fin de l'exercice budgétaire. Tragiquement, chaque personne qui a assisté à cette fête a été impliquée dans l'explosion du Pentagone et est actuellement manquante ».


Par une coïncidence incroyable, l'un des experts financiers essayant de comprendre la perte financière du Pentagone, Bryan Jack, serait décédé à l'endroit précis de son bureau, non pas parce qu'il y travaillait ce jour-là, mais parce qu'il était sur place. un voyage d'affaires sur le vol AA77. Pour reprendre les termes de la base de données du Washington Post : «Bryan C. Jack était responsable du budget de la défense américaine. Il était passager du vol 77 d’American Airlines, à destination de la Californie, lorsque son avion a frappé le Pentagone, où, à toute autre heure, Jack aurait été au travail sur son ordinateur ». Yahweh doit avoir le sens du chutzpah!



Laurent Guyénot est l'auteur de JFK-9/11: 50 ans de Deep State , Progressive Press, 2014 , et de Yahweh à Zion: Dieu jaloux, peuple élu, terre promise, Clash of Civilizations , 2018. (ou 30 $ de frais d'expédition inclus) Tamisage et vannage, POB 221, Lone Rock, WI 53556).

Notes de bas de page
[1] Philippe Broussard, «En dépit des déclarations américaines, des indices de menant à Ben Laden demeure», Le Monde, 25 septembre 2001.

[2] Gilad Atzmon, Être dans le temps: un manifeste post-politique, Interlink Publishing, 2017 , p. 142.

[3] David Ray Griffin, 9/11 Contradictions, Arris Books, 2008, p. 170-182; Webster Griffin Tarpley, 9/11 Synthetic Terror Made in USA, Progressive Press, 2008, pp. 321-324.

[4] Christopher Bollyn, Résoudre 9-11: La déception qui a changé le monde, C. Bollyn, 2012, pp. 278-280.

[5] Il est cité ici dans l'ouvrage de Bollyn et de Justin Raimondo, The Terror Enigma: 9/11 et the Israeli Connection , iUniverse, 2003.

[6] Christopher Bollyn, Résoudre 9-11: La déception qui a changé le monde, C. Bollyn, 2012, p. 159.

[7] Justin Raimondo, L'énigme de la terreur: le 11 septembre et l'Israel Connection , iUniverse, 2003, p. 3.

[8] Christopher Bollyn, Résoudre 9-11: La déception qui a changé le monde, 2012 , pp. 278-280.

[9] Cité par Andrew Cockburn, qui prétend avoir entendu l'anecdote des «amis de la famille» dans Rumsfeld: His Rise, His fall et Catastrophic Legacy, Scribner, 2011, p. 219.

[10] Michael Evans a dit de cette prophétie dans une interview avec Deborath Calwell et dans son livre Les Prophéties américains, le terrorisme et les conflits du Moyen-Orient Reveal le destin d'une nation ) , cité dans Christopher Bollyn, Résolution 9-11: La déception qui a changé la Monde, C. Bollyn, 2012, p. 71.

[11] Stephen Sniegoski, La cabale transparente: le programme néoconservateur, la guerre au Moyen-Orient et l'intérêt national d'Israël, édition Enigma, 2008, p. 193.

[12] Stephen Sniegoski, La cabale transparente: l'agenda néoconservateur, la guerre au Moyen-Orient et l'intérêt national d'Israël, édition Enigma, 2008, p. 144.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr