ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#161 18-12-2014 19:30:48

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Le document EMF 6, intitulé Preuves d'engins à fusion avancés au WTC, mérite une traduction soignée pour deux raisons.
•  Il expose les 24 preuves que l'EMF donne en faveur de l'hypothèse d'une explosion nucléaire, parmi lesquelles une demi-douzaine orientent vers une fusion et, parmi ces dernières, deux suggèrent même des effets de flux neutronique.
•  On trouve sur le Forum trois textes inspirés de cet EMF 6, l'un en anglais et le deuxième étant la traduction de celui-ci. Malgré la proximité de ces deux premiers avec EMF 6, certains écarts rendent préférable de reprendre à zéro, c'est-à-dire de revenir au texte même de EMF 6. Clarifions tout cela.

David Shaw, tenancier du site 911 Eyewitness, avait repris les arguments de l'EMF pour en faire le cœur d'une lettre ouverte à Steven Jones, du 28 juillet 2006. Le texte anglais complet de cette lettre fut mis en tête du fil Open Letter To Prof. Steven Jones, 23 Reasons 4 Fusion traduit fr ouvert par RajOr à cet effet le 30 juillet. C'est ce texte qui sera appelé ici la Lettre. Sur le même fil, une traduction intégrale de la Lettre fut fournie par LF dès le lendemain ; appelons-la la Traduction.
Le troisième texte est l'article de Jacques Dumont, sur lequel on reviendra plus loin.

Du fait que le cœur de la Lettre – à savoir une liste de « preuves » – est une reprise de ELM 6, on est tenté de penser que la Traduction contient ipso facto une traduction de EMF 6. La situation n'est malheureusement pas si nette.
En comparant les trois textes on constate que :
–  la Traduction, satisfaisante pour ce qui est de plusieurs passages, présente quelques défaillances et inachèvements ; elle est suffisante pour se faire une première idée d'ensemble, comme il se voit à l'enthousiasme avec lequel elle fut accueillie sur le fil cité ;
–  si une moitié des preuves de EMF 6 sont reprises fidèlement dans le cœur de la Lettre, le texte de chacune des autres se trouve réduit de moitié. C'est la raison principale pour laquelle il est préférable de parler de reprise par David Shaw, plutôt que de report, des preuves avancées par l'EMF ; à quoi s'ajoute que David Shaw a procédé de surcroît à quelques légères modifications.
Il suit de tout ceci que la Traduction vaillamment entreprise par LM, qui déjà gagnerait à être améliorée pour ce qui est de rendre la Lettre de manière exacte, est, malgré elle, une traduction infidèle de EMF 6. Voilà pourquoi il convient de traduire pour de bon ce texte important, ce qui sera bientôt fait.
EMF 6 est constitué de 24 points, chacun présentant en principe une preuve. Ces 24 arguments seront cotés ici de E1 à E24.

Dernière modification par Noisse (21-12-2014 13:12:38)

Hors ligne

 

#162 19-12-2014 15:22:44

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Preuves d'engins à fusion avancés au WTC

•  E1.  Pulvérisation de 99% du béton en une poussière ultra fine comme rapporté par les rapports officiels. La poussière de béton fut créée instantanément partout dans les tours lorsque la chaleur d'un million de degrés de l'engin à fusion dilata de mille fois la vapeur d'eau dans les sols en béton.

•  E2.  L'ablation des morceaux d'acier surchauffés (se vaporisant continuellement durant leur chute) tel qu'observé dans les clip vidéo de l'effondrement des tours. Cela nécessite des températures uniformes en gros doubles de celles de la thermite. Une démolition conventionnelle ou des charges explosives (thermate, RDX, HDX, etc.) ne peuvent pas transférer la chaleur si rapidement que l'acier passe au-dessus de sa température d'ébullition.

•  E3.  Des sections de 22 tonnes du mur extérieur éjectées à 200 mètres dans le jardin d'hiver. Les charges de découpe ne peuvent pas éjecter de lourdes pièces d'acier et les charges d'éjection ne peuvent pas fournir l'énergie requise sans être montées sur de lourdes surfaces solides.

•  E4.  Une section de 330 tonnes du mur de colonnes extérieur arrachée de la tour. Des charges de découpe ne peuvent pas éjecter de lourdes pièces d'acier liées ensemble et des charges d'éjection ne peuvent pas fournir l'énergie requise sans être montées sur de lourdes surfaces solides.

•  E5.  Les mares d'acier fondu en bas des cages d'ascenseur (WTC 1, WTC 2, WTC 7). Il y eut des charges thermiques massives dans les parties basses de ces bâtiments élevés. Comme le déclara l'un des témoins après avoir vu le flot de métal : ''personne ne sera retrouvé vivant''.

•  E6.  Le comportement de la pointe (elle tient pendant 20-30 secondes, s'évapore et tombe, de la poussière d'acier reste dans l'air là où était la pointe).

•  E7.  Des pics pointus sur les enregistrements sismographiques (2.1 et 2.3 sur Richter) se sont produits au début de l'effondrement pour les deux tours. La durée courte et la puissance élevée révèlent des explosions.

•  E8.  Une presse pesant 50 tonnes disparut du plancher d'un sous-sol des Tours Jumelles et n'a jamais été retrouvée dans les débris. Pas possible avec des effondrements ou des démolitions planifiées.

•  E9.  Un nuage de poussière d'os autour du WTC. Ceci ne fut pas découvert avant le printemps 2006 au bâtiment de la Deutsche Bank. (En plus des 700 restes humains trouvés sur le toit et dans les conduits d'aération). Voir http://www.911citizenwatch.org/print.php?sid=906

•  E10.  Il a fallu 100 jours pour venir à bout des incendies malgré une arrosage d'eau continu. La thermate se consumerait entièrement puis se refroidirait plus rapidement, en seulement peu de jours. Cette longue durée de refroidissement signifie que toute la charge thermique absorbée par les pièces d'acier était massive, très au-delà de quoi qe ce soit rencontré dans les effondrements ou les démolitions planifiées classiques.

•  E11. Les ombres marrons dans l'air dues à la radiation nucléaire formant du NO2, du NO3 et de l'acide nitrique. Les TV et les documents d'enregistrement ont changé la balance de la couleur vers le bleu pour déguiser ce fait, ce qui indique de la complicitée dans le camouflage.

•  E12.  Les valeur élevés de tritium mesurées dans la zone du WTC mais nulle part ailleurs à New York. Des études officielles affirment que 8 signalisations de sortie de secours provenant des deux Boeing commerciaux en étaient responsables. Le tritium de ces signalisations de sortie est insuffisant pour expliquer  les mesures (très peu de tritium est disponible à la mesure après évaporation dans l'air en tant qu'hydrogène et en tant que vapeur d'eau tritiée. Ceci peut fournir une preuve concluante d'engins de fusion et donc d'implication militaire israélo-étatsunienne.

•  E13.  Le flux pyroclastique observé dans les nuages à base de béton. Ne se rencontrent qu'avec les explosion volcaniques et les détonations nucléaires. Les jaillissements d'explosion refroidissent quelques millisecondes seulement après l'explosion ou après avoir atteint quelque 10 mètres dans l'air. Le flux pyroclastique ne se mélange pas avec d'autres nuages, ce qui signifie une chaleur très sérieuse dans ces nuages, pas possible avec la démolition conventionnelle ou les charges explosives. Les nuages pyroclastiques se refroidirent au WTC mais ce processus prit une trentaine de secondes. Voir http://video.google.com/videoplay?docid … 2075538113

•  E14.  Les énormes nuages de poussière enflant à 5 fois le volume du bâtiment indiquant des niveaux de chaleur extrêmes generés bien au-delà des explosifs des démolitions traditionnelles.

•  E15.  La taille des décombres représentait quelque 10% de l'originale au lieu des 33% attendus dans une démolition traditionnelle. La suppression par un engin à fusion de la structure centrale d'acier en sous-sol a permis de faire tomber la partie supérieure de la structure dans cet espace vide et de réduire la hauteur des décombres.

•  E16.  Aucun survivant n'a été retrouvé, excepté quelques pompiers dans une poche en coin parmi les décombres qui regardaient en l'air le ciel bleu au dessus d'eux au lieu d'être écrasés par la chute des débris. Le rayon montant aux allures d'éclair de la fusion manqua cette poche mais expulsa des débris au-dessus de ces pompiers chanceux.

•  E17.  14 chiens de sauvetage et quelques sauveteurs sont morts bien trop tôt pour que cela puisse être attribué à l'amiante ou aux toxines de la poussière (problèmes respiratoires dus aux particules alpha et aux particules de tritium créées par la fusion sont bien plus toxiques).

•  E18.  Concentration en particules de métal de dimension proche de celle de l'atome trouvées dans les études de la poussière due à l'acier ablaté. Possible seulement avec des pièces d'acier vaporisées (portées à ébullition).

•  E19.  La procédure de décontamination utilisées à Ground Zero (aspersion d'eau sous haute pression) pour toutes les pièces d'acier enlevées du site. L'aspersion d'eau confine la radioactivité de la fusion.

•  E20.  Pas de corps, de mobilier ou d'ordinateurs trouvé dans les décombres, mais des feuilles de papier intactes couvraient les rues avec de la fine poussière. Les éléments de masse significative absorbèrent l'énergie de fusion (neutrons, rayons X) et furent vaporisés tandis que le papier ne le fut pas. La théorie du papier et de la poudre.

•  E21.  Des réservoirs de 200 000 gallons d'eau contre les incendies sur les toits du WTC 1 et du WTC 2, mais pas d'eau dans les ruines. La chaleur des engins à fusion vaporisa ces grands réservoirs d'eau.

•  E22.  Rapports d'explosions de voitures aux alentours du WTC et l'on pouvait voir beaucoup d'épaves brulées qui n'avaient pas été touchées par des débris. L'énergie de fusion (le rayonnement de chaleur et les neutrons) ont fait s'enflammer et brûler des voitures loin du site du WTC.

•  E23.  Une grande zone d'interruption électrique, les réparations prirent plus de 3 mois. Les engins de fusion émettent des impulsion EM avec diffusion Compton. Voir l'aide des ingénieurs allemands aux USA cliché 5.
http://home.debitel.net/user/andreas.bu … faulte.htm

•  E24.  Une impulsions EM fut enregistrée par les cameras des grandes chaînes à circuits électroniques de haute qualité. Cela se produisit au même moment que les pics sismiques enregistrés par le Lamont Doherty pendant le début du l'effondrement. C'est dû à l'effet Compton et cela engendra une interruption électrique dans une grande zone au WTC.

Dernière modification par Noisse (19-12-2014 15:24:50)

Hors ligne

 

#163 19-12-2014 16:20:17

JPR
Membre du forum
Date d'inscription: 09-06-2013
Messages: 775

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Curieux que l'on ne trouve pas le cas de Felipe David (qui fut exploité par Rodriguez) dans cette liste.
http://wtcdemolition.blogspot.fr/2007/0 … lasts.html
Ça aurait pu faire un E25.


« Tout le monde baissait son froc devant l'église, c'était comme ça à l'époque. Aujourd'hui, tu m'diras les gens baissent leur froc mais pas devant les mêmes institutions, ça évolue quoi... » - Dieudonné

Hors ligne

 

#164 19-12-2014 17:40:49

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

D'y voir "pulvérisation de 99% du béton en une poussière ultra fine" ou "la pointe qui s'évapore et tombe, de la poussière d'acier reste dans l'air" , ça donne pas vraiment envie d'approfondir !

Que dire aussi du "Aucun survivant excepté quelques pompiers" !

Dernière modification par inam56 (19-12-2014 17:55:55)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#165 19-12-2014 17:59:25

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Noisse, comme angliciste, tu travailles bien. Chapeau.

Mais les preuves ne valent pas grand chose.

Allez, au hasard, prenons les assertions E23 et E24, les dernières.

•  E23.  Une grande zone d'interruption électrique, les réparations prirent plus de 3 mois. Les engins de fusion émettent des impulsion EM avec diffusion Compton. Voir l'aide des ingénieurs allemands aux USA cliché 5.
http://home.debitel.net/user/andreas.bu … faulte.htm

•  E24.  Une impulsions EM fut enregistrée par les cameras des grandes chaînes à circuits électroniques de haute qualité. Cela se produisit au même moment que les pics sismiques enregistrés par le Lamont Doherty pendant le début du l'effondrement. C'est dû à l'effet Compton et cela engendra une interruption électrique dans une grande zone au WTC.

E23, un beau lien, qui mène à ceci (j'ai fait tourner Apache sur un serveur pendant des années, jamais vu ce message d'erreur; on apprend toujours) :
Request Entity Too Large
The requested resource
/freenet/servlet/partner/http/debitel-net//debitel-net/index.html
does not allow request data with GET requests, or the amount of data provided in the request exceeds the capacity limit.


Pour le reste, c'est du charabias. L'EMP (en fait, il y a trois EMP) est générée par l'éjection des électrons des atomes par les photons gamma émis par l'explosion (A ou H, peu importe).  Ce qu'on appelle effet Compton, en Physique, c'est la diffusion inélastique d'un électron, éjecté de l'atome par le choc avec un photon (ici gamma). La longueur d'onde du photon est modifiée par la collision inélastique. Suis-je clair ? En tout cas, l'expérience de Compton (1923) a été la preuve de la dualité onde/particule avec la relation E = h.nu (je ne sais pas écrire les lettres grecques sur le forum).
Pour résumer, dans ce texte, par deux fois, on cite l'effet Compton pour faire "savant", mais la phrase ne fait pas vraiment sens. On sent celui qui a lu sur Internet, mais qui n'a pas sué sang et eau sur des exos d'atomistique. En fait, au dela du jargon, il n'y a rien, que de la manipulation.

Quand aux réparations qui prirent 3 mois, c'est du n'importe quoi. Une EMP grille des circuits électroniques (*), irrémédiablement. Ordinateurs, radios ...
Les gros câbles d'alimentation électriques ont été détruits, mais pas par une EMP.

Dernière absurdité : une EMP générée par une explosion souterraine ? Très faible, à l'évidence ! Si vous comprenez quelque chose à la Physique (ne pas confondre avec les calculs bizarres qu'on lit ici ou là sur ce forum), ce n'est pas la peine de détailler.
Sinon, vous pouvez lire ce papier du Lawrence Livermore Laboratory
https://www.hsdl.org/?view&did=695348

(*) Les lampes sont assez insensibles aux impulsions électromagnétiques, mais qui utilise encore des circuits à lampes ?

Bon, je m'arrête là, mon temps est trop précieux pour le perdre, ce fil continue à l'infini dans l'absurdité, merci le traducteur Noisse

Dernière modification par Frenchie2 (19-12-2014 18:09:57)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#166 19-12-2014 18:47:36

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Frenchie2 a écrit:

Donne plutôt le lien vers la version anglaise du site. Au premier coup d'oeil, j'ai eu un choc, avant de voir le petit drapeau de l'Union Jack. Mon finlandais est "rouillé" roll
Pour l'article http://www.11syyskuu.net/WTC7_collapse_examination.pdf, en 2006, j'avais travaillé sur des logiciels de modélisation les vidéos des chutes du WTC7. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec les données, il faut enlever en gros le tiers inférieur de la chute. Pour le reste, on est effectivement très près de la chute libre, avec une accélération constante.
Retraité, je n'ai pas gardé copie de ces logiciels, mais la conclusion était évidente d'un point de vue dynamique. J'avais poussé le vice jusqu'à proposer l'étude d'une vidéo de chute du WTC7 en TP de 1°S, sans indiquer la nature de la vidéo; les élèves avaient spontanément déclaré qu'il s'agissait d'un immeuble qu'on démolissait avec des charges explosives, sans connaître les circonstances de la vidéo. Ils avaient été très étonnés de découvrir qu'il s'agissait d'un troisième immeuble dans le complexe du WTC. Certains étaient restés perplexes, pensant qu'il s'agissait d'un "fake".

J'ai placé une analyse critique de cette intéressante petite étude, en réponse, sur Calculs concrets sur l'effondrement du WTC 7.

Hors ligne

 

#167 19-12-2014 19:14:18

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Frenchie2 a écrit:

Noisse, comme angliciste, tu travailles bien. Chapeau.
Mais les preuves ne valent pas grand chose.
Allez, au hasard, prenons les assertions E23 et E24, les dernières.
(...)
Bon, je m'arrête là, mon temps est trop précieux pour le perdre, ce fil continue à l'infini dans l'absurdité, merci le traducteur Noisse

Merci, Frechie2. Très flatté par ces compliments.

Bien sûr que les prétendues preuves des uns et des autres appellent des analyses critiques rigoureuses. Les tiennes sont donc les très bienvenues et je m'y plongerai dès que j'aurai un peu de disponibilité.

Sans vouloir te faire perdre trop de temps, j'espère au moins que le dialogue engagé sur nouvelles armes n'en sera pas interrompu.

Hors ligne

 

#168 21-12-2014 12:55:20

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Le cœur de la Traduction de LM est reproduit ci-dessous.
La Traduction vaut la peine d'être lue dans son intégralité, sans même parler de la lecture de la Lettre elle-même.

Indications pratiques
–  La Lettre ne comporte que 23 points, ici cotés de L1 à L23.
–  Ces 23 points se retrouvent dans la Traduction, bien entendu, ici cotés de T1 à T23 (T1 traduit L1, etc.).
–  Le gras a été ajouté pour faciliter le repérage des thèmes.

Preuves de fusion au WTC :
•  T1. Pulverisation de 99% du béton en une poussière ultra fine telles que décrite par les rapports officiels. La poussière de béton a été créée instantanément à travers les tours lorsque les appareil de fusion à plusieurs millions de degrés ont rapidement répendus de la vapeur d'eau dans les sols en béton.
•  T2. L'abblation du métal surchauffé  (se vaporisant continuellemnt durant keur chute) tel qu'observé dans les clip vidéo de l'effondrmeent des tours. Cela necessite des temperatures uniformes environ du double de celui de la "thermate".
•  T3. Les sections exterieure (?) de 22 tonnes du mur ejecté 200 metres dans le "winter garden". Des charges de démolition classiques ne peuvent fournir une telle énérgie.
•  T4. Les colonnes exterieurs du mur de 330 tonnes expulsées vers l'exterieur de la tour. Des charges de démolition classiques ne peuvent fournir une telle énérgie.
•  T5. Les énormes flaques de métal en fusion en bas des cages d'ascenseur (WTC1, WTC2, WTC7), le "thermate" n'est pas adaptées pour les démolitions par les niveaux inférieur à cause de l'épaisseur des 47 colonnes en métal.
•  T6. Le mouvement en spirale (?) (ça tient pendant 20-30 secondes, s'évapore, tombe, ne reste plus que la poussiere de metal)
•  T7. De forts pics sur les enregistrements sismographiques (2.1 et 2.3 sur Richter) se sont produits au début de l'effondrement pour les 2 tours. Leurs caractéristiqye (courtes durée et grande puissance) indiquent qu'il s'agit d'explosions.
•  T8. Une presse de 50 tonnes a disparues d'un sous sol des tours jumelles et n'a jamais été retrouvées dans les débris.

• T9. Une grande zone d'impact de dégat éléctrique, les réparations ont durées plus de 3 mois. Les appareils de fusion émétten des impulsion EM avec un effet de Compton (??).
•  T10. Il a fallu 100 jours pour venir à bout du feu malgrès une arrosage continu. La "thermate" se serait refroidie bien plus rapidement.
•  T11. Les ombres marrons dans l'air dues à la radiation nucléaire qui forme de l'acide sulfurique. Les tv et documentaires ont changés la balance des couleurs vers le bleu pour cacher ce faitce qui indique une complicitée.
•  T12. Les valeur élevés de Tritanium mesurées dans la zone du WTC seulement et nul par ailleurs dans New York. Les étides officielles indiquent que 8 panneau de sortie de secours de deux boeing commerciaux en sont la cause. C'est pourquoi la ligne d'attaque "aucun avion commercial" est rès importante et ne devrait pas être ignorée ou attaquée. Elle peut fournir des preuves concernant des appareil de fusion et donc l'impliquation de l'armée US/Israelienne.
•  T13. LEs flus pyroclastiques observés dans le nuages de poussiere de béton. Les coulés n'apparaissent que dans les explosion volcaniques et les explosions nucéaires. Jim Hoffman a malheureusement omis cette information évidente déans son article.
•  T14. Les énormes nuages de poussière quyi enfles de 5 fois la taille des tours indiquant un niveau de chaleur extreme generé bien plus puissament comparé aux démolitions controlés classique avec des explosifs.
•  T15. La taille des débris mesurait 10% de la traille initiale du building au lieu des 33% attendus dans une démolition classique. Des appareil de fusion  detruisant la structure centrale en sous sol a permis de faire tomber le reste des debris dans cet espace vide et reduire la hauteur des debris.
•  T16. Aucun survivant n'a été retrouvé,à part quelques pompiers dans une poche en coin parmis les debris qui ont levés la tête pôur voir le ciel bleu au dessus au lieu d'être écrasés par les debris. Les explosions ont manqués cette poche mais expuslés les debris au dessus des pompiers.
•  T17. 14 chiens de sauvetage et quelques sauveteurs sont morts[/b] beaucoup trop tôt à cause des asbestos ou des toxines de poussière (problèmes respiratoires dues ax particules alpha créés apr la fusion qui sont =bien plus toxiques)(?).
•  T18. Concentration de particules de metal proche de la taille atomique trouvé dans la poussière due au métal sectionné. Cela est niquement possible avc la fusion.
•  T19. Les procédures de décontamination utilisées à Ground Zero (aspersion d'eau à haute pression) pour chaque morceau de métal retiré du site. L'aspersion d'eau contient de la radioactivité de fusion (?).
•  T20. Auciun corps, ou ordinateur n'a été retrouvé dans les décombres, mais des feuilles de papier intactes recouvertes de poussière fine. Les objets d'une masse suffisante ont absorbés l'energie de fusion et ont été vaporisés et pas le papier. La théorie du papier et de la poudre.
•  T21. 200 000 gallons d'eau etaient contenus dans des reservoirs sur le toit des deux tours, mais aucune eau dans les ruines. La chaleur des appareils de  fusion ont vaporisés ces grandes réserves d'eau.
•  T22. Des voitures ont explosées autours du WTC et beaucoup ont brulées alors qu'elels n'avaient pas étés touché par des debris. Le choc de l'energie de fusion ainsi que les pulsions EM ont fait exploséss les composant électriques dans les voitures les faisant exploser ou bruler loin du site du WTC.

•  T23. Les pulsions EM ont étés enregistrées par les cameras avec des circuits de haute qualité. Cela s'est passé au même moment que les pics sismiques enregistrés par Lamont Doherty au début du l'effondrement. C'est due à l'effet de Compton et à donné lieu à une large zone de turbulance électriques (?) au WTC.

Si un(e) analyste était tenté(e) de comparer de près EMF 6 et le cœur de la Lettre, les indications suivantes lui feraient gagner du temps.
Entre EMF 6 et la Lettre, les numérotations se correspondent pour l'essentiel (L1 reprend E1, etc.), mais avec deux exceptions.
–  E9, qui évoque les restes humains, ne se retrouve ni en L9, ni ailleurs.
–  En L9, à la place de la reprise de E9, on trouve celle de E23 (l'avant-dernière preuve). Ce choix n'est pas lié au sujet traité ; la raison en fut sans doute de commodité. Le résultat est que la suite de la numérotation reste inchangée : L10/T10 reprend E10, et ainsi de suite jusqu'à L22/T22 qui reprend E22.
–  Maintenant que l'argument E23 est monté boucher le trou créé à la neuvième place, c'est E24 qui monte d'un cran en étant repris en L23.

Hors ligne

 

#169 21-12-2014 12:58:34

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Le contenu de EMF 6 fut utilisé par Jacques Dumont pour son article L'Ignoble Vérité, originellement du 16 mars 2007 sur Oulala.net.
Voir le fil ''911 – L'IGNOBLE VÉRITÉ...'', ainsi que la reprise avec prolongement sur ''Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?''.
Jacques Dumont ne conserva toutefois qu'à peine plus de la moitié des preuves de EMF 6, énoncées en outre de manière extrêmement synthétique. Ses 13 arguments sont reproduits ci-dessous, cotés de D1 à D13 (gras ajouté pour le repérage).

•  D1 - La pulvérisation en un fin aérosol de la presque totalité du béton des planchers des 2 tours.
•  D2  -  La présence importante de très fines poussières de fer, apparemment vaporisées par une puissante source d’énergie, capable d’amener instantanément et de manière homogène, des sections d’acier à la température de sublimation.
•  D3  -  La projection d’éléments de structure pesant jusqu’à 20 tonnes sur plus de 200 mètres.
•  D4  -  La présence de grandes quantités d’[/b]acier fondu[/b] dans les sous sols des WTC 1 et 2.
•  D5  -  La disparition complète (fondue ou vaporisée ?) d’une presse de 50 tonnes située au sous -sol du complexe du WTC.
•  D6  -  Malgré un arrosage continu des débris pendant plusieurs jours d’affilée, de l’acier encore rouge est retiré des sous sols 6 semaines après les effondrements.
•  D7  -  Un taux anormalement élevé de tritium a été mesuré sur le site.
•  D8  -  La très faible hauteur de la pile des débris des WTC 1 et 2, qui auraient normalement occupé un volume bien plus grand.
•  D9  -  L’absence quasi-totale dans les ruines des bâtiments 1 et 2 d'équipements de bureaux, d’ordinateurs, de restes humains, etc., enfin, de tous corps massifs ou composés d’eau, alors que des milliers de documents en papier intacts recouvrent une grande superficie du site.
•  D10  -  Certains véhicules situés à proximité des tours, non touchés par des débris, auraient mystérieusement pris feu de manière instantanée.
•  D11  -  Plusieurs circuits électroniques sensibles, dédiés aux télécommunications entre autres, auraient apparemment été endommagés dans un périmètre de plusieurs dizaines de mètres de l’épicentre ; trois mois auraient été nécessaires au rétablissement de ces services.
•  D12  -  Présence, à l’effondrement des 2 tours, de colonnes nuageuses verticales, trahissant ici l’action de gaz chauds, tel ceux rencontrés dans les cheminées qui caractérisent la physionomie des déflagrations thermonucléaires.
•  D13  -  Les étranges enregistrements sysmiques du Earth Observatory de l’Université de Columbia, situé à une trentaine de km au nord du complexe WTC, démontrent distinctement la présence de deux importantes pointes, traduisant la libération rapide d’une grande quantité d’énergie, survenues peu après le début de chaque effondrement : 2.1 (à l’échelle Richter) pour la tour sud et 2.3 pour la tour nord ;


–  Les reprises sont : D1 ← E1 (c'est-à-dire que l'argument n° 1 de Jacques Dumont reprend l'argument n° 1 de l'EMF) ;  D2 ← E2 ;  D3 ← E3 & E4 ;  D4 ← E5 ;  D5 ← E8 ;  D6 ← E10 ;  D7 ← E12 ;  D8 ← E15 ;  D9 ← E20 ;  D10 ← E22 ;  D11 ← E23 (L9) ;  D12 ← E13 (?) ;  D13 ← E7.
EML 6 paraît donc bien avoir inspiré directement Jacques Dumont, qui en a même largement respecté l'ordre : 1, 2, 3, 4, 5, 8, 10, 12, 15, 20, 22, 23, 13(?), 7.
–  N'ont pas donné lieu à reprise neuf preuves sans doute estimées moins convaincantes (dans deux cas on peut se permettre de le regretter) : E6, E9, E11, E14, E16, E17, E18 (métal dans la poussière), E19 (décontamination), E21.
Merci en tout cas à notre ami d'avoir si tôt répercuté une bonne douzaine d'arguments de poids.

Dernière modification par Noisse (21-12-2014 13:48:14)

Hors ligne

 

#170 21-12-2014 13:56:46

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

JPR a écrit:

Curieux que l'on ne trouve pas le cas de Felipe David (qui fut exploité par Rodriguez) dans cette liste.
http://wtcdemolition.blogspot.fr/2007/0 … lasts.html
Ça aurait pu faire un E25.

Peut-être un mal connu, ou pas connu, de l'EMF à l'époque. Peut-être un cas trop isolé. Peut-être qu'un militaire ça ne se laisse pas impressionner par si peu...

Hors ligne

 

#171 22-12-2014 10:13:11

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Quelques remarques sur certains points de la traduction repris ci-dessous :

Noisse a écrit:

Le cœur de la Traduction de LM est reproduit ci-dessous.
La Traduction vaut la peine d'être lue dans son intégralité, sans même parler de la lecture de la Lettre elle-même.

...
•  T3. Les sections exterieure (?) de 22 tonnes du mur ejecté 200 metres dans le "winter garden". Des charges de démolition classiques ne peuvent fournir une telle énérgie.

La traduction correcte est "des sections d'acier de 22 tonnes du mur extérieur éjectées à 200m dans le jardin d'hiver". NdT : il s'agit des colonnes extérieures des tours jumelles.

•  T4. Les colonnes exterieurs du mur de 330 tonnes expulsées vers l'exterieur de la tour. Des charges de démolition classiques ne peuvent fournir une telle énérgie.

Putôt : "Une section de 330 tonnes des colonnes extérieures arrachée de la tour. Des charges de découpage ne peuvent pas fournir l'énergie requise."

...
•  T6. Le mouvement en spirale (?) (ça tient pendant 20-30 secondes, s'évapore, tombe, ne reste plus que la poussiere de metal)

Contresens : il s'agit du "mouvement de la flèche" (au sens de flèche de cathédrale), une partie très haute d'un coin de la tour 1 qui est restée debout quelques secondes après l'effondrement, avant de tomber en poussière sur elle-même.

Rectification : il ne s'agirait pas d'un coin mais d'une partie des colonnes du coeur de la tour 1, selon ce site (cliquer sur la photo) :

http://algoxy.com/psych/images/superimp.spire.wtc1.jpg

En voici une image qui décrit le phénomène :

https://www.metabunk.org/data/MetaMirrorCache/911blimp.net_images_spireDisintegrates.jpg

une vue plus précise de la "flèche" (de l'autre côté) :

http://img807.imageshack.us/img807/7083/wtc1spireraystubblebine.jpg

et encore une autre vue, d'en haut cette fois (la "flèche" apparaît au-dessus de l'angle de gauche du WTC7, se détachant sur le nuage de poussière et l'eau) :

http://algoxy.com/psych/images/coreblast2.jpg

on peut voir la désintégration vers 1:52 sur la vidéo de l'interview de Khalezov :



•  T7. De forts pics sur les enregistrements sismographiques (2.1 et 2.3 sur Richter) se sont produits au début de l'effondrement pour les 2 tours. Leurs caractéristiqye (courtes durée et grande puissance) indiquent qu'il s'agit d'explosions.

Remarque : traduction correcte, mais commentaire à faire concernant le lieu d'enregistrement sismographique, étant donné la vitesse de propagation des ondes sismiques (de l'ordre de 4 à 6 km/s suivant qu'il s'agit d'ondes S ou P). Selon Khalezov l'explosion intervient une douzaine de secondes avant l'effondrement. Problème de l'éclair et du tonnerre pour calculer la distance de l'impact de foudre...

...
•  T11. Les ombres marrons dans l'air dues à la radiation nucléaire qui forme de l'acide sulfurique. Les tv et documentaires ont changés la balance des couleurs vers le bleu pour cacher ce faitce qui indique une complicitée.

Shade ne se traduit pas ici par ombre mais plutôt par nuance, ou tout simplement couleur. Mais c'est un détail.

...
•  T17. 14 chiens de sauvetage et quelques sauveteurs sont morts[/b] beaucoup trop tôt à cause des asbestos ou des toxines de poussière (problèmes respiratoires dues ax particules alpha créés apr la fusion qui sont =bien plus toxiques)(?).

Traduction correcte : 14 chiens secouristes et quelques personnes parmi les secouristes sont mortes beaucoup trop rapidement pour que cela soit attribuable à l'amiante (les problèmes respiratoires créés par les particules alpha générées par la fusion sont bien plus toxiques).

...
•  T19. Les procédures de décontamination utilisées à Ground Zero (aspersion d'eau à haute pression) pour chaque morceau de métal retiré du site. L'aspersion d'eau contient de la radioactivité de fusion (?).

Plutôt : L'aspersion d'eau est une méthode pour contenir la radioactivité due à la fusion à un niveau raisonnable.

...
•  T23. Les pulsions EM ont étés enregistrées par les cameras avec des circuits de haute qualité. Cela s'est passé au même moment que les pics sismiques enregistrés par Lamont Doherty au début du l'effondrement. C'est due à l'effet de Compton et à donné lieu à une large zone de turbulance électriques (?) au WTC.

Plutôt : C'est dû à l'effet Compton et a causé une panne électrique dans un large secteur autour du WTC.

Dernière modification par WTC7 (22-12-2014 12:02:55)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#172 22-12-2014 12:14:36

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

WTC7 a écrit:

on peut voir la désintégration [des restes des colonnes du noyau] vers 1:52 sur la vidéo de l'interview de Khalezov

Cette affirmation a déjà été discutée et débunkée, il ne s'agit pas d'une "désintégration en poussière" mais d'une chute verticale dans les sous-sols.

Qui ne peut s'expliquer que par une sape des poteaux dans les fondations.


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#173 22-12-2014 12:57:24

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Un débunkage à la Quirant alors. big_smile

Quelle est la hauteur de la flèche ?

Quelle est la profondeur des sous-sols ?

Ceux-ci ne sont-ils pas déjà légèrement encombrés de débris au point d'avoir du mal à laisser passer en chute libre un bout de colonne centrale ?


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#174 22-12-2014 13:14:37

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

WTC7 a écrit:

Un débunkage à la Quirant alors. big_smile

Quelle est la hauteur de la flèche ?

Quelle est la profondeur des sous-sols ?

Ceux-ci ne sont-ils pas déjà légèrement encombrés de débris au point d'avoir du mal à laisser passer en chute libre un bout de colonne centrale ?

Tu préfères l'explication de l'évaporation de ces colonnes massives d'acier ?

Rendez-vous pour lire tes explications sur le fil dédié à ce sujet structure centrale du WTC1

Dernière modification par inam56 (22-12-2014 13:20:57)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#175 22-12-2014 13:26:17

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Quiconque parle d'"évaporation" de colonnes d'acier ne comprend rien aux types de dommages causés par une explosion nucléaire.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#176 22-12-2014 13:34:05

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

WTC7 a écrit:

Quiconque parle d'"évaporation" de colonnes d'acier ne comprend rien aux types de dommages causés par une explosion nucléaire.

Une "sublimation" des colonnes ?

Tu vas encore nous réclamer rémunération pour daigner nous expliquer ce phénomène de "désintégration" plusieurs secondes après effondrement ?

Dernière modification par inam56 (22-12-2014 13:43:03)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#177 22-12-2014 15:12:03

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Le terme ''flèche'' est plus parlant, en effet, que celui de ''pointe''.

La cas de la flèche doit-il être dissocié du phénomène évoqué en E2 comme étant une ablation ?

Hors ligne

 

#178 22-12-2014 17:06:26

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Pour moi, c'est effectivement le même phénomène, simplement moins poussé, d'où une structure désagrégée et mécaniquement instable qui se maintient encore quelques secondes. Mais il est probable que cette flèche une fois effondrée ne soit pas intégralement en poussière.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#179 22-12-2014 17:17:47

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

WTC7 a écrit:

Pour moi, c'est effectivement le même phénomène, simplement moins poussé, d'où une structure désagrégée et mécaniquement instable qui se maintient encore quelques secondes. Mais il est probable que cette flèche une fois effondrée ne soit pas intégralement en poussière.

Ce matin dans ton message c'était : (accompagné de plusieurs photos pour bien illustrer tes propos)

WTC7 a écrit:

une partie très haute d'un coin de la tour 1 qui est restée debout quelques secondes après l'effondrement, avant de tomber en poussière sur elle-même.

Et aussi

WTC7 a écrit:

aux types de dommages causés par une explosion nucléaire.

Quelques détails sur ce "pas intégralement en poussière" causé par une explosion nucléaire ?

Dernière modification par inam56 (22-12-2014 20:30:01)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#180 22-12-2014 20:42:24

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

inam56 a écrit:

...
Quelques détails sur ce "pas intégralement en poussière" causé par une explosion nucléaire ?

N'importe quel matériau ayant subi un rayonnement et une onde de choc intense peut perdre ses qualités mécaniques et se désagréger sans pour autant que ses restes soient uniquement à l'état de poussière fine. C'est du simple bon sens : il n'y a pas une frontière nette entre une zone où tout serait poussière et une autre où l'intégrité du matériau serait préservée. C'est d'ailleurs exactement comme cela qu'on interprète aussi les grosses colonnes éjectées suivies d'une traînée de poussière : si elles tombent en bloc c'est bien qu'elles ne sont pas réduites intégralement en poussière.

Khalezov prétend expliquer cette "flèche" moins détruite que le reste par la localisation de la charge nucléaire (pas centrée sous la tour).

Dernière modification par WTC7 (22-12-2014 20:47:03)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#181 22-12-2014 23:09:49

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 595

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

WTC7 a écrit:

N'importe quel matériau ayant subi un rayonnement et une onde de choc intense peut perdre ses qualités mécaniques et se désagréger sans pour autant que ses restes soient uniquement à l'état de poussière fine.

Qu'il « puisse » perdre ses qualités mécaniques, du moins certaines, ou encore certaines plus que d'autres, c'est fort croyable. A-t-on connaissance d'observations qui permettraient de sortir de la simple croyance et de préciser un peu ?

C'est du simple bon sens : il n'y a pas une frontière nette entre une zone où tout serait poussière et une autre où l'intégrité du matériau serait préservée.

L'idée paraît raisonnable, en effet.
Pourquoi cependant ne parler que poussière ? Pourquoi pas du liquide, voire du gaz, avec là encore toutes sortes de mélanges des états ? Cause la plus simple à envisager : des températures très élevées. Conséquence à prévoir : des sphérules « riches en fer » un peu partout.

C'est d'ailleurs exactement comme cela qu'on interprète aussi les grosses colonnes éjectées suivies d'une traînée de poussière : si elles tombent en bloc c'est bien qu'elles ne sont pas réduites intégralement en poussière.

Oui, et en fait de traînées, beaucoup sont de beaux panaches.

Hors ligne

 

#182 12-01-2015 17:40:21

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer



Des décennies plus tard, la radioactivité de ces explosions souterraines est toujours présente. Allons nous ballader dans NYC avec un compteur et comparons.


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#183 12-01-2015 19:04:11

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1226

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Frenchie a écrit:

Des décennies plus tard, la radioactivité de ces explosions souterraines est toujours présente. Allons nous ballader dans NYC avec un compteur et comparons.

Aux WTC ce ne serait pas le même type d'arme nucléaire utilisé. Nous l'avons dit ici

noisse a écrit:

Dans ces lectures, deux points sont déjà à relever : la puissance explosive de la bombe N est faible et la protection contre le flux neutronique est tout à fait envisageable.
► Que la bombe N soit l'équivalent de mille tonnes de TNT permet de la situer, à cet égard, parmi les toutes petites bombes nucléaires. Les bombes A classiques, aptes à détruire une ville ou une base, se situent vers les dizaines ou les centaines de kilotonnes (150 kt à Hiroshima). Les bombes H classiques font plusieurs mégatonnes, quand ce n'est pas quelques dizaines (1 Mt = 1000 kt). Or, dans son principe, une bombe N est une bombe H. On peut donc dire que c'est une mini, et même une micro bombe H. Son ''allumette'' est une bombe A elle aussi de puissance faible : 0,5 kt par exemple (Gsponer, p.1136/9, col.1).
Deux aspects intéressants, par conséquent; dans ce premier point :
  •  la puissance dévastatrice de la bombe N n'a rien à voir avec celle d'une bombe H classique, ni même avec celle d'une bombe A courante ;
  •  la bombe à fission qui amorce la fusion diffuse bien moins de produits radioactifs qu'une bombe A classique.
► Pour ce qui est de l'autre point, considérons que la fonction première de la bombe N, comme son nom l'indique, est de propulser un puissant flux de neutrons. Celui-ci est facilement arrêté par les éléments légers, à commencer par l'hydrogène de l'eau. C'est ce qui le rend dévastateur pour les humains et, en même temps, c'est ce qui leur permet de s'en protéger. Or l'eau est présente dans la texture du béton, d'où l'aptitude de ce dernier à protéger bien mieux qu'un blindage ferreux. S'il est vrai que trente centimètres de ciment arrêtent assez bien le flux (Gsponder, p.1138/11, col.2), qu'en serait-il de quatre ou cinq plafonds de sous-sols en béton de ciment, constitué d'eau pour une part importante ?

Pour le WTC, la piste de la bombe à neutron se révèle finalement plus intéressante qu'on aurait pu le croire.


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#184 11-02-2015 13:37:35

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

HS Déplacé du fil Les témoignagdes des secouristes

Après avoir lu ces témoignages de survivants et constater l'interconnexion des sous-sols, est-ce que tu penses toujours que la théorie mini-nuke dans les sous-sols est plausible ?

Noisse a écrit:

Il serait d'ailleurs très utile de disposer d'un plan de ce niveau –1 ; apparemment il est bien caché.

J'ai moi aussi toujours du mal à visualiser les sous sols et les niveaux du mall et des blueprints disponibles des sous sols des niveaux B3 à B5.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/20/Map_of_the_Mall_at_the_World_Trade_Center.svg/705px-Map_of_the_Mall_at_the_World_Trade_Center.svg.png

http://911research.wtc7.net/wtc/evidence/plans/doc/subLevels/SKA10-84_3.png
B3 en gros plan

http://911research.wtc7.net/wtc/evidence/plans/doc/subLevels/SKA11-84_3.png
B4 en gros plan

http://911research.wtc7.net/wtc/evidence/plans/doc/subLevels/SKA12-84_3.png
B5 en gros plan

http://media.washingtonpost.com/wp-srv/nation/graphics/attack/images/ground_zero.gif
Plan de coupe, avec voies ferrées sous le wtc2, ligne de métro 1 et 9 sous le mall et les murs de la baignoire.

WTC7 a écrit:

Reste à savoir ce que peut faire une explosion nucléaire "semi-souterraine" (capable de détruire des fondations).

Jusqu'au niveau B5 c'est un espace ouvert.

WTC7 a écrit:

inam56 a écrit:

...
Jusqu'au niveau B5 c'est un espace ouvert.

En dessous c'est fermé.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/97/WTC1993_BlastDamage.png/462px-WTC1993_BlastDamage.png

On ne construit pas la vérité avec des demi-mensonges.

WTC7 a écrit:

inam56 a écrit:

...
Jusqu'au niveau B5 c'est un espace ouvert.

En dessous c'est fermé.

Un remake de V pour Vendetta, la mini-nuke était dans une rame de métro ?

Même en positionnant ta mini-nuke en B6 ou dans un trou quelques mètres en dessous, l'ensemble des sous sols aurait été détruit et ça n'a pas été le cas, non ?

WTC7 a écrit:

On ne construit pas la vérité avec des demi-mensonges.

lol

Dernière modification par inam56 (11-02-2015 16:35:14)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#185 11-02-2015 13:45:58

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Noisse a écrit:

inam56 a écrit:

J'ai moi aussi toujours du mal à visualiser les sous sols et les niveaux du mall et des blueprints disponibles des sous sols des niveaux B3 à B5.

Très bien ce rassemblement de plans avec possibilité d'agrandissement. Je me demande s'il n'y a pas déjà un fil est consacré aux ""blueuprints".
Problème du premier plan (celui de la Galerie) : c'est surtout un plan commercial (à tel endroit vous trouverez telle boutique). Certains déplacements de pompiers d'un immeuble à l'autre, notamment entre le WTC 2 et le WTC 3, se firent par des couloirs qui n'apparaissent pas (O'Flaherty). Le dessinateur s'est contenté de mettre les immeubles en contact.

inam56 a écrit:

Jusqu'au niveau B5 c'est un espace ouvert.

Une source sérieuse l'affirme-t-elle ? Ouvert en quel sens : où et dans quelle mesure ? Quelle valeur a, à cet égard, le dessin mis ensuite par WTC 7 ?
Quant à l'état des sous-sols des Tours, les informations semblent parcimonieuses sur les sites de référence (9-11 Research, etc.). Aucun fil du Forum n'annonçant une étude systématique, il va falloir commencer par chercher des informations disparates dans quelques dizaines d'entre eux. À moins que charmord ne puisse là aussi nous aiguiller ?

Sur les blueprints on voit que pour les niveaux B3 à B5 (j'ai pas trouvé B1, B2 et B6 ?) c'est une structure poteaux/poutres béton ouverte du nord du wtc6 au sud du wtc2.

Dernière modification par inam56 (11-02-2015 13:52:14)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#186 11-02-2015 14:15:00

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

WTC7 a écrit:

Quant aux calculs, je ne les ferai volontairement pas ici, sachant qu'il vaut mieux apprendre à quelqu'un à pêcher que lui donner du poisson. Or les pistes que j'ai données sont suffisamment précises pour que des personnes ayant un tant soit peu de formation scientifique ou technique le fassent par elles-mêmes. On peut commencer par là, par exemple.

Je serais ravi de calculer la résistance thermique d'un tas de 400 étages d'acier, de béton et de mobilier (ça peut servir, on sait jamais) il nous faut donc poser :
1) à quel profondeur tu veux mettre ta mini-nuke
2) à quelle épaisseur estimes tu le tas de gravat
3) quelle fourchette de lamba peut on prendre pour ce "tas" mixte
4) tenir compte que le calcul se fera sur un volume chaud sphérique (un chaudron enterré sur 6 niveaux)

ET ne pas oublier
5) estimation du volume des matériaux combustibles et de la durée de combustion avec apport d'oxygène hyper restreint
6) estimation du volume d'eau ayant accéléré le refroidissement (pompiers, pluies) effectué par Noisse (qui a surtout rempli la fond de la baignoire et qui sous-tend donc que la masse chaude ne se trouvait pas au plus profond ?)

C'est bien plus facile que de pécher la truite !

Dernière modification par inam56 (11-02-2015 14:15:32)


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#187 06-03-2015 15:15:58

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Explosion nucléaire souterraine au WTC, hoax à confirmer

Une photo qui montre qu'après effondrement l'ensemble du bas d'une des twins n'est pas complètement "atomisé"
http://i61.tinypic.com/23hrbxg.jpg


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr