ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#401 26-11-2014 20:14:32

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

C'est sans importance pour notre sujet, mais il me semble que ce que tu écris, c'est la réaction inverse de la réduction de l'oxyde de fer FeO par le dihydrogène. Je pense que la réaction est dans l'autre sens.
FeO + H2 -> Fe + H2O
Décidément, la chimie me gonfle, je ne regrette pas de ne plus avoir à l'enseigner. La Physique, c'est autre chose, on n'enseigne plus vraiment la physique en lycée, par refus des outils mathématiques.

Dernière modification par Frenchie2 (26-11-2014 20:16:24)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#402 27-11-2014 08:05:16

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Tree-Tree a écrit:

WTC7 a écrit:

Sauf que le raisonnement est exactement inverse. Aucune source d'énergie chimique ne peut expliquer les températures élevées du sous-sol de Ground Zero pendant des mois. Je dis bien aucune. Lors de la cérémonie du premier anniversaire le sol fumait encore (certains journalistes ont tenté de maquiller ça en vent soulevant la poussière...).

http://4.bp.blogspot.com/-DwWf62K0paU/T … Bfumes.jpg

La seule solution est nucléaire (pour rester dans la science connue).

J'ignore si le nucléaire était de la partie, mais en attendant, non, ça ne fumait plus un an après.

Il y a eu des fumées jusqu'à la fin de l'automne 2001, mais certainement pas ensuite.

Tout dépend ce qu'on entend par "fumer". Au sens commun, on dit que la route "fume" quand le soleil fait s'évaporer l'eau après la pluie, qui se recondense aussitôt pour donner de la brume. Ce ne sont évidemment pas des fumées au sens d'une combustion.

Et c'est probablement ce qui se passait lors du premier anniversaire. Ça ne nécessite pas des températures très élevées mais juste un sous-sol encore gorgé d'eau (pas très étonnant vu ce qu'on lui a fait avaler) et plus chaud que la normale.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#403 27-11-2014 10:13:30

Tree-Tree
Membre du forum
Date d'inscription: 10-09-2008
Messages: 2760

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Ou c'était du vent et de la poussière, tout simplement, momentanément... (rien d'étonnant dans un lien en déblaiement + travaux, et en plus la photo présente des trainées assez caractéristiques, semblables à celles qu'on peut voir quand le vent soulève un sol sablonneux)
Sur les extraits vidéo de cette cérémonie, on ne voit pas le sol "fumer". Il faudrait pouvoir avoir plus qu'une simple photo avant de dire que certains journalistes auraient voulu maquiller ça en vent + poussière.

Hors ligne

 

#404 27-11-2014 17:43:00

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse a écrit:

Dans le contexte des Tours jumelles (plus WTC 7), d'où pouvait venir l'énergie qui aurait fait fondre de l'acier, évaporer du plomb et entretenu longtemps de hautes températures ? Je tente de prendre du recul, de soupeser les difficultés et d'envisager du nouveau.

À titre de point de repère, la fusion d'une tonne d'acier, initialement à 300 °C et devant donc être d'abord porté à 1500 °C, requiert une énergie, en ordre de grandeur, de 1 GJ (1 gigagjoule = un milliard de joules).
Rappelons-nous aussi que 1 ru-jour représente au moins 5 tonnes de métal fondu (probablement de l'acier pour la plus grande part) ; sa génération exigerait donc, très grossièrement, 5 GJ. Pour un ruisseau-jour de 1000 rus-jours – un kiloru-jour – le besoin serait de 5000 GJ.

Explications physiques
•  L'impact de l'avion et la combustion du carburant sont reconnus avoir pu affaiblir localement la structure d'acier, au pire avoir ramolli des poutres.
•  L'énergie potentielle d'une Tour aurait servi, dans la version du NIST, à désagréger la Tour, à en faire tomber une partie et à disperser l'autre. Gregory Urich a calculé avec soin, étage par étage, la masse et l'énergie potentielle.
Pour la masse du bâtiment nu, mais entier, il arrive à 250'000 t. Pour l'énergie des niveaux au dessus du sol, il aboutit à 400 GJ. Ce résultat n'intégrant pas le contenu de la Tour, disons avec Niels Harrit : allons-y pour 50'000 t ; en d'autres termes, vaguement aux alentours de 25 % de la partie d'immeuble concernée. Bref, une énergie potentielle de pesanteur de 500 GJ en tout.
En admettant (principe de minoration) que cette énergie eût été transmise intégralement à de l'acier, il y avait là de quoi produire 10 rus-jours, mais pas 1000. En rétropédalant sur quelques prémisses excessives (à commencer par la transmission intégrale), c'est fort possiblement un seul ru-jour à peine que l'énergie disponible était capable de générer.

Explications chimiques
•  Le débat sur les thermitiques doit tenir compte évidemment de tous les « effets spéciaux » constatés :  hautes températures, mais aussi caractères explosifs (son et vision), projections, pulvérisation, expansion pyroclasticoïdale. Les partisans de cette thèse ne l'ont pas encore constituée en théorie d'ensemble. Tout le monde veut bien que de la thermate ait été repérée, mais il paraît reconnu de tous que c'est bien loin de suffire pour ce qui est d'approcher la vérité du déroulement.
•  La superthermate, c'est-à-dire la thermate encore mystérieuse enrichie d'explosifs classiques, n'est pas une hypothèse très différente d'une thèse mixte : thermitique d'une part, explosifs puissants à côté.
•  Des explosifs classiques (càd non-nucléaires) avec ou sans thermitique, sont-ils jugés aptes à réaliser les démolitions telles qu'on les connaît, à expliquer les hautes températures, etc. ? Sur ça comme sur ce qui précède, je n'ai pas trouvé de réponse dans le Journal, ni sur AE911. Les A&E se concentrent toujours sur la preuve qu'il y a eu démolition contrôlée sans proposer une véritable théorie explicative. Je constate que je ne suis pas le seul ici à ne pas pouvoir me satisfaire de cette orientation stratégique, au demeurant parfaitement compréhensible et légitime.
•  La thèse thermatique pure paraît bien mal en point en termes de pouvoir explicatif ; même combinée avec celle des explosifs classiques, lesquels assureraient l'essentiel de la démolition et des projections, elle ne semble pas capable d'expliquer le maintien des hautes températures plusieurs semaines durant. Certes, cela reste à démontrer en toute rigueur.
•  Jérôme Quirant explique l'acier fondu et les températures souterraines (paragraphe final du premier encadré) par l'apport de « puissantes réactions exothermiques ». Il indique qu'en sus une oxydation du fer par l'eau aurait pu empirer les choses du fait du dégagement d'hydrogène (ce que Frenchy2 vient de signaler ; F.R. Greening avait évoqué une idée semblable pour l'aluminium dans le pdf de 2006).
Les puissantes réactions évoquées en premier auraient été celles de composés chimiques venus des Tours, pulvérisés et incendiés. Que peut-on en attendre, de manière plus précise ? Mooréa35 a-t-il développé ces idée en une véritable théorie explicative, ou s'y dispose-t-il ?
Notons que, sauf erreur, l'honnête documentation scientifique de Bastison ignore les rapports Lee, et de ce fait les températures très élevées d'avant l'enfouissement des matériaux (si enfouissement il y eut).

Explications nucléaires
Abstraction faite de l'objection majeure de l'absence de radioactivité, que penser des variantes de la thèse nucléaire ?
•  La fission selon Tahil, c'est-à-dire due à l'explosion de deux mystérieux réacteurs, semble n'enthousiasmer personne.
•  La fission selon Khalezov (150 kt en profondeur) est une hypothèse qui paraît trop grossière pour expliquer toutes les modalités de l'effondrement (projections, etc.).
•  La fusion de quatrième génération de l'expert finlandais anonyme, rapportée par Jacques Dumont, a des allures d'hypothèse ad hoc. En d'autres termes, elle consiste, comme d'autres, à attribuer à d'aucuns un savoir-faire caché au public. Ce genre de piste est condamné par certains parce que ne s'appuyant pas sur une science bien établie. À cela on peut objecter que (a) il s'agit de technique plutôt que de science, (b) nous faisons ici de l'histoire, laquelle voit des servantes dans les sciences et les techniques.
•  Le Physicien Anonyme, alias spooked, fait partie de ceux qui refusent de s'avancer hors du champ scientifico-technique établi. Il s'est orienté vers une pluralité de petites bombes A, en s'efforçant à plus d'élaboration que dans les théories précédentes : consommation de 6% seulement du matériel fissile pendant l'explosion et autres manières d'expliquer la poursuite de la réaction sous terre (syndrome chinois) ; tritium dû à une réaction ternaire (un atome d'uranium se casse en trois et non en deux) ; etc.
•  Les Vet'  – Duff sabre au clair, Fetzer en soutien d'infanterie de marine (sans avions !) –  privilégient les mini-nuc' à neutrons (origine américaine garantie et mise-à-jour dimonique selon eux).

Explications révolutionnaires
•  L'énergie dirigée de Wood a été très discutée (Lettres du Journal, débats aux Auditions). Elle a déçu beaucoup de bonnes volontés : les Vet', mais aussi bien McKee (Truth and Shadows). Ils reprochent à sa théorie de se déclarer une non-théorie. Qu'en est-il ? Qui accepterait se faire ici l'avocat(e) de la Diablesse ?
•  Frédéric Henry-Couannier privilégie les basses énergies de quelque « fusion froide », tout en reconnaissant que ce n'est encore, pour ce qui est d'expliquer le 11-Septembre, qu'un programme de recherche.

Observations supplémentaires
•  Outre Wood et FHC, plusieurs thèses misent sur une technologie secrète : quelque superthermate puissamment explosive et non moins calorigène, une quatrième génération de bombe H, des bombes à neutron ''améliorées''.
•  Pas d'explication personnelle des éjections de métal de la part de Jérôme Quirant, qui s'en remet, comme d'autres, à Bazant et quelques autres (2007), article qui exploite savamment un modèle réfuté par l'observation.
•  Dans le nucléaire Tahill paraît hors-course et Khalezov intéresse mais ne convainc pas. Le seul qui ait essayé d'élaborer avec ingéniosité et néanmoins dans le respect de la science connue est spooked ; on peut au moins saluer le travail.

Renverser les obstacles
Vu d'au-dessus de la canopée, le panorama semble assez bouché dans toutes les directions. Quelles voies s'offrent pour sortir de ce brouillard ?
–  Inventer une nouvelle thèse, tout autre ? Encore faut-il de l'imagination.
–  Attendre une percée dans les basses énergie ? Rien ne la laisse présager dans l'immédiat.
–  Adopter, sur la thèse nucléaire, la démarche de spooked, associant prudence et imagination ?
–  Mieux combiner les explications physico-chimiques classiques ?
–  S'attaquer sans relâche à ce qui, dans les voies en impasse, se présente comme un obstacle insurmontable dans l'espoir que ça finisse pas céder ? Peut-être y a-t-il lieu, en effet, de réanimer en ce sens différents fils en jachère. Personnellement je préfère me tenir sur celui-ci et je vois deux façons de tenter de renverser l'obstacle majeur de la radioactivité.
•  L'une est de travailler l'hypothèse d'une mini-nuc' enfouie en sous-sol ; du mini-Khalezov, combiné avec tout ce qu'il faudra d'autre.
• L'autre voie est de tenter de renverser le dogme en cours.
Sur le forum, plusieurs ont fait valoir qu'à cet égard FHC (alias henryco) avait suffisamment établi les choses. Allons donc voir sur son site comment ça se présente.
Dans son panorama Nouvelles pistes, page 8, FHC se repose entièrement sur les arguments développés par Steven Jones, ajoutant seulement ses propres recherches de radioactivité résiduelle sur des échantillons. Allons donc voir comment ça se présente chez Jones, en commençant par l'article qu'il a consacré au sujet, et même mieux : par sa traduction, qui se met en place.

Que voilà un bon panorama des forces en présence. Pour ma part, je pense que dans un problème hors normes il faut se garder de faire de la dentelle avant d'avoir assuré les fondations. Or celles-ci dépendent avant tout des bases de la physique avant de dépendre des raffinements technologiques (a fortiori s'il s'agit de technologies secrètes ou à la marge des connaissances scientifiques, ce qui est une faiblesse des argumentaires de Judy Wood ou FHC).

Je propose donc à chacun de réfléchir à ce qui, au fond du fond, distingue l'énergie chimique de l'énergie nucléaire (fission comme fusion).

Et notez bien que quand je parle d'énergie chimique, ça englobe aussi bien le kérozène, la thermite, le TNT ou même... la gelée de groseilles ou la choucroute alsacienne.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#405 27-11-2014 17:44:54

Moltensteel
Membre du forum
Date d'inscription: 03-07-2010
Messages: 870

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

C'est sans importance pour notre sujet, mais il me semble que ce que tu écris, c'est la réaction inverse de la réduction de l'oxyde de fer FeO par le dihydrogène. Je pense que la réaction est dans l'autre sens.
FeO + H2 -> Fe + H2O
Décidément, la chimie me gonfle, je ne regrette pas de ne plus avoir à l'enseigner. La Physique, c'est autre chose, on n'enseigne plus vraiment la physique en lycée, par refus des outils mathématiques.

La réaction est également réversible.
On essaye de nous faire avaler l'oxydation du fer par l'eau Fe + H2O -> FeO + H2, mais ce n'est pas si simple. Il faut faire passer la vapeur d'eau de manière optimale, pour un rendement en hydrogène déjà théoriquement faible. Mais il faut surtout que la masse d'acier soit chauffée vers 1000°C pendant l'écroulement, puisque la réaction ne commencera que vers 800°C.

Pour que leur bidouillage marche, il faut déjà que tout le sous sol soit trop chaud pour un feu de bureau/kérozène. C'est une explication qui n'explique rien. 
   
Deuxième imposture proVO: une fois cette réaction endothermique réalisée, on nous présente la recombinaison du H2 produit avec O2 (donc 2H2 + O2 -> 2H2O, exothermique celle là) comme étant la raison de l'entretien des hautes températures pendant des mois.
Mais avec les températures que nécessitent justement la réaction de Lavoisier citée plus haut, l'éventuel O2 présent dans les quelques poches d'air serait immédiatement utilisé dans l'oxydation/combustion de toutes sortes de trucs. Il ne va pas attendre que l'hydrogène arrive, il prendra tout ce qui passe et disparaîtra rapidement en produisant peu de chaleur.

Hors ligne

 

#406 27-11-2014 23:45:32

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Moltensteel, je pense qu'on peut arrêter ces discussions byzantines. Fe3O4, FeO, recombinaison H2+O2, tout cela c'est du boudin en tranches destiné à détourner les soupçons des non-croyants de la thèse officielle. Du grand n'importe quoi. Comme le plâtre qui sulfure les aciers.

Et on en revient au sujet du fil; les calculs d'apothicaire des quantités de thermite nécessaires, doublés ou non d'explosifs conventionnels justifient-ils que l'on considère l'hypothèse nucléaire crédible ?

Je parle d'armes connues, développées en 2001, comme les mini-bombes A ou les bombes N, et non d'hypothétiques armes non documentées à la Judy Wood. Car je ne crois pas à l'utilisation de techniques inconnues.

Et surtout, personne ne peut expliquer, qu'à part des niveaux de tritium un peu élevés, il n'y ait pas eu de conséquences radiologiques visibles. Si de telles armes pouvaient être déployées sans conséquences sur les champs de bataille, elles seraient utilisées. A mon avis.


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#407 28-11-2014 00:17:29

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Une attaque nucléaire?


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#408 28-11-2014 08:51:47

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

La question n'est pas de savoir si l'arme nucléaire a été utilisée seule mais si la chimie suffit à expliquer les phénomènes. Il est évident que les coulées d'acier fondu (et non d'aluminium fondu, pour Quirant qui ne semble même pas connaître la notion de rayonnement thermique) ne s'expliquent ni par des feux de kérosène, ni par des incendies de mobilier de bureau, ni par une utilisation d'arme nucléaire. Mais il ne viendrait à personne l'idée de suggérer que l'attentat est purement médiatique au motif que les médias sont un rouage essentiel du dispositif.

Energie chimique et nucléaire sont deux mondes aux caractéristiques totalement différentes, aux ordres de grandeur sans commune mesure. Discuter des détails de la chimie ou des détails de la technologie nucléaire avant d'avoir pris le temps d'exclure ce qui doit être exclu est une perte de temps.

Dernière modification par WTC7 (28-11-2014 08:52:30)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#409 28-11-2014 11:21:21

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Apparemment, ce jour-là, les lois de la Physique ne s'appliquaient pas. Des armes nucléaires propres ...


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#410 28-11-2014 11:46:51

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

WTC7 a écrit:

La question n'est pas de savoir si l'arme nucléaire a été utilisée seule mais si la chimie suffit à expliquer les phénomènes.

Conclusion de FHC dans le pdf (nouvelles pistes) signalé par Noisse au post 404 rubrique "renverser les obstacles".

Conclusion
Nous excluons toute arme chimique y compris incluant simultanément les nanotechnologies et l'usage suivant le
principe du TBX (aérosol nano-thermitique) qui puisse rendre compte entre autres des niveaux de pulvérisation du
béton et de la quantité de fer fondu produite au WTC en absence de très puissants et facilement détectables Bangs


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#411 28-11-2014 13:20:52

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Merci Noisse de prendre le temps de traduire le document de Jones (c'est un Physicien nucléaire, il est donc dans son domaine d'expertise) qui explique pourquoi l'hypothèse nucléaire ne peut être envisagée.
Au moins, cette hypothèse, évoquée par Mariflo, pourra être DEFINITIVEMENT mise au placard.
Le doc original, en attendant la traduction
http://www.journalof911studies.com/lett … -jones.pdf


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#412 28-11-2014 13:48:14

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6633

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

Merci Noisse de prendre le temps de traduire le document de Jones (c'est un Physicien nucléaire, il est donc dans son domaine d'expertise) qui explique pourquoi l'hypothèse nucléaire ne peut être envisagée.
Au moins, cette hypothèse, évoquée par Mariflo, pourra être DEFINITIVEMENT mise au placard.

Les expertises en générale ne sont pas forcément sans limite et/ou sans erreur.
Il y a plein de gens très compétents au NIST comme le souligne Neils Harrit, leur expertise sur le 11/9 est bien remise en cause pourtant (et à juste titre !).

Hors ligne

 

#413 28-11-2014 15:02:12

Moltensteel
Membre du forum
Date d'inscription: 03-07-2010
Messages: 870

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

Moltensteel, je pense qu'on peut arrêter ces discussions byzantines. Fe3O4, FeO, recombinaison H2+O2, tout cela c'est du boudin en tranches destiné à détourner les soupçons des non-croyants de la thèse officielle. Du grand n'importe quoi. Comme le plâtre qui sulfure les aciers.

Je suis bien d'accord, c'est toi qui t'es engagé dans cette histoire de Fe3O4. Je ne fais que répondre à tes questions.
C'est quand même instructif dans le sens où tout le monde s’aperçoit jusqu'où peuvent aller les proVO pour enfumer les gens. Ton lien dans lequel ils inversent carrément le bilan thermique atteint des sommets.

Frenchie2 a écrit:

Je parle d'armes connues, développées en 2001, comme les mini-bombes A ou les bombes N, et non d'hypothétiques armes non documentées à la Judy Wood. Car je ne crois pas à l'utilisation de techniques inconnues.

Tu es quand même face à un dilemme. Si tu as tu bien réfléchi au calcul de Noisse, tu vois que la thermate ne peut pas apporter les calories suffisantes pour rendre compte des manifestations :

Noisse a écrit:

Dans le contexte des Tours jumelles (plus WTC 7), d'où pouvait venir l'énergie qui aurait fait fondre de l'acier, évaporer du plomb et entretenu longtemps de hautes températures ? Je tente de prendre du recul, de soupeser les difficultés et d'envisager du nouveau.

À titre de point de repère, la fusion d'une tonne d'acier, initialement à 300 °C et devant donc être d'abord porté à 1500 °C, requiert une énergie, en ordre de grandeur, de 1 GJ (1 gigagjoule = un milliard de joules).
Rappelons-nous aussi que 1 ru-jour représente au moins 5 tonnes de métal fondu (probablement de l'acier pour la plus grande part) ; sa génération exigerait donc, très grossièrement, 5 GJ. Pour un ruisseau-jour de 1000 rus-jours – un kiloru-jour – le besoin serait de 5000 GJ.

...5000 milliards de joules nécessaires en moindre estimation * pour une seule journée ! Il te reste à expliquer les autres journées pendant des mois (en décroissance, mais quand même...)
* 1500°C, c'est beaucoup trop bas, Noisse aurait pu aller franchement jusqu'à la fusion du molybdène (2600°C) et partir de 20°C, au lieu de 300°C.

Frenchie a écrit:

Et surtout, personne ne peut expliquer, qu'à part des niveaux de tritium un peu élevés, il n'y ait pas eu de conséquences radiologiques visibles. Si de telles armes pouvaient être déployées sans conséquences sur les champs de bataille, elles seraient utilisées. A mon avis.

La conclusion va de soi : énergie énorme + faibles radiations (il y en a quand même, on l'a vu) = nouvelle technologie.
Affirmer que si elle existait, elle serait utilisée sur des champs de bataille actuels (mineurs par rapport à ceux qui s'annoncent) ? Rien n'est moins sûr.
Les US tiennent simplement à garder leur longueur d'avance. Leur meilleur atout pour continuer tranquillement leurs recherches, c'est de faire croire au monde que "ce n'est pas possible".

De toutes façons, les "si, si !" ne peuvent s'opposer aux faits : l'hypothèse chimique conventionnelle échoue à rendre compte de l'énergie mise en jeu.

Dernière modification par Moltensteel (28-11-2014 15:31:31)

Hors ligne

 

#414 01-12-2014 17:38:42

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6633

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Post déplacé

Frenchie2 a écrit:

Noisse, peux-tu résumer simplement ta position ?

Attaque nucléaire ou non ?

Tes arguments pour/contre.

Hors ligne

 

#415 01-12-2014 22:06:56

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 702

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Compte tenu des difficultés rencontrées par les autres thèses, compte tenu aussi de ce que la thèse nucléaire n'avait pas été beaucoup travaillée jusqu'à présent, il vaut la peine de voir jusqu'où elle tient la route. Au point où nous en sommes, j'ignore si elle renversera ou pas l'obstacle que Steven Jones lui a opposé.

Je crains de ne pas pouvoir exprimer plus simplement ma position, Frenchie2.

Hors ligne

 

#416 02-12-2014 06:26:47

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Et bien Noisse, les américains sont très souvent en avance sur nous, l'étude ci-dessous a été publiée le 1 mai 2013 !Les Veterans sont beaucoup moins précautionneux que toi et nous autres ici, ils ont déjà renversé l'obstacle de Jones et consorts !

http://www.veteranstoday.com/2013/05/01 … ed-on-911/
Mystery Solved: The WTC was Nuked on 9/11 
Mystère résolu: Le WTC a été atomisé le 9/11

Conclusions of this Study


Evidence for fission and fusion abounds at Ground Zero. Tritiated water in any significant quantity is a telltale sign of a thermonuclear explosion. A 170 meter high plume of smoke was observed rising from Building 6, and massive amounts of tritiated water were found in the basement. It appears to be beyond reasonable doubt that this building was nuked, because no alternative explanation is reasonable.

The Twin Towers were 500,000 tons each and destroyed in 9 and 11 seconds respectively with debris ejected hundreds of feet out. There can be no doubt that the Twins Towers were nuked as well.

The USGS dust samples prove beyond all doubt that nuclear fission took place at Ground Zero. Fission triggered fusion bombs such as mini or micro neutron bombs explain the dust and water sample evidence perfectly.

The destruction of the Twin Towers was an unprecedented use of nuclear bomb technology. The public had never before witnessed anything like it. While Steve Jones and Judy Wood, among others, have added to uncertainty over what happened to the WTC buildings on 9/11, the mystery has finally been solved. The World Trade Center was nuked on 9/11.

Traduction Tonton Google:

"Les conclusions de cette étude

Preuve de la fission et de la fusion abonde à Ground Zero. L'eau tritiée en quantité importante est un signe révélateur d'une explosion thermonucléaire. A 170 mètres de haut panache de fumée a été observée à la hausse de la construction de six, et d'énormes quantités d'eau tritiée ont été trouvés dans le sous-sol. Il semble être au-delà de tout doute raisonnable que ce bâtiment a été atomisé, car aucune autre explication est raisonnable.

Les Twin Towers étaient 500 000 tonnes chacun et détruits dans 9 et 11 secondes respectivement avec des débris éjecté des centaines de pieds sur. Il ne fait aucun doute que les Twins Towers ont été atomisé ainsi.

Les échantillons de poussière USGS prouvent hors de tout doute que la fission nucléaire a eu lieu à Ground Zero. Fission déclenché bombes de fusion telles que mini ou micro bombes à neutrons expliquent la poussière et la preuve de l'échantillon de l'eau parfaitement.

La destruction des tours jumelles était un recours sans précédent de la technologie de bombe nucléaire. Le public ne avait jamais été témoin de quelque chose comme ça. Alors que Steve Jones et Judy Wood, entre autres, ont ajouté à l'incertitude sur ce qui est arrivé aux bâtiments du WTC le 9/11, le mystère a finalement été résolu. Le World Trade Center a été atomisé le 9/11."



Bon, qu'est-ce qu'on fait maintenant !!?cool

Dernière modification par Mariflo (02-12-2014 06:43:51)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#417 02-12-2014 07:24:20

Ronny1
Modérateur
Date d'inscription: 30-04-2013
Messages: 577

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mariflo a écrit:

Et bien Noisse, les américains sont très souvent en avance sur nous, l'étude ci-dessous a été publiée le 1 mai 2013 !Les Veterans sont beaucoup moins précautionneux que toi et nous autres ici, ils ont déjà renversé l'obstacle de Jones et consorts !

Un peu trop affirmatif à mon goût mais bon, la piste doit être étudiée.

Hors ligne

 

#418 02-12-2014 07:42:33

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Oui Ronny, je propose dans un 1er temps d'analyser ce dernier article des Veterans. Mérite-t-il une traduction correcte ? Noisse, penses tu que cette petite étude vaut le coup que tu nous fasses la traduction la plus fidèle afin que nous essayons ensemble de la critiquer ? Si je pose ces questions, c'est parce que nous savons, nous l'avons vu plus haut dans ce fil, les Veterans délivrent des infos brouillées, codées, voir fausses ! N'oublions pas toutefois, les Veterans possèdent aussi dans leurs rangs des scientifiques et persistent depuis des années à nous orienter vers ces bombinettes nucléaires. Alors, à la lumière de leurs conclusions, nous devons, à mon avis, étudier leurs dires et affirmations afin de voir s'ils n'essayent pas de nous atomiser !

Dernière modification par Mariflo (02-12-2014 07:47:33)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#419 02-12-2014 09:37:45

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 702

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mariflo a écrit:

Et bien Noisse, les américains sont très souvent en avance sur nous, l'étude ci-dessous a été publiée le 1 mai 2013 !Les Veterans sont beaucoup moins précautionneux que toi et nous autres ici, ils ont déjà renversé l'obstacle de Jones et consorts !

http://www.veteranstoday.com/2013/05/01 … ed-on-911/
Mystery Solved: The WTC was Nuked on 9/11 
Mystère résolu: Le WTC a été atomisé le 9/11

Cet article de VT est le septième dans la sélection donnée sur le fil Veterans Today, laquelle en compte vingt. Ses auteurs, Fox, Ward et Prager, ont-ils renversé l'obstacle jonesien ?

À la lecture des conclusions ci-dessus reproduites, on peut déjà noter que :
•  les 500'000 tonnes valent pour les deux Tours ensemble, par pour chacune (mais est-on encore à ça près ?) ;
•  « les échantillons de poussière de l'USGS prouvent au-delà de tout doute [...] » n'est pas la conclusion – sûrement provisoire –  à laquelle nous sommes arrivés à la fin de notre travail sur le sujet (commencement en #147, suspension vers  #200).
•  faire du cas du WTC 6 le point d'attaque principal des partisans de la thèse nucléaire est une démarche  intéressante ; la priorité accordée aux WTC 1, 2 et même 7 a pour effet que nous n'abordons guère la destruction du WTC 6 comme un objet en soi, méritant d'être exploré sous tous ses aspects pris ensemble. À ce propos, quelqu'un aurait-il sous la main une ou deux autres vues du panache de 170 m et (même un lien vers la vidéo de CNN) ?

En portant l'attention sur l'USGS, et comme FHC, j'avais exprimé de l'hésitation à l'égard de la fiabilité de cet organisme public dans le contexte de l'époque. Ce que je place aujourd'hui sur le fil Jones/Nucléaire fait chuter cette confiance encore plus bas, à un niveau général dépassant le cas de l'USGS ; ce qui d'ailleurs favorise a priori la thèse nucléaire. Je n'en salue que plus, soit dit en passant, la façon dont RJ Lee Group a ménagé l'évolution de Lee3 à Lee4.

Bon, qu'est-ce qu'on fait maintenant !!?cool

J'espère, Mariflo, que tu ne vas pas me passer commande de la traduction des vingt articles. Ma productivité bénéficie d'une période favorable qui ne durera pas. Reprenons plutôt un peu de champ.

Il a été proposé à ceux qui entendent défendre une autre thèse de rouvrir les débats à leur sujet.
•  À titre d'exemple, et à la suite de Fadge, j'essaie de réinsuffler de l'inspiration aux partisans des armes à énergie dirigée chères à Judy Wood.
•  L'idée de Frenchie2 de relancer la thèse de l'oxydation de l'acier mériterait peut-être, même si WTC7 n'y croit pas, d'être redébattue sur un fil approprié existant.

Pour ma part, je ne vois rien à changer à la ligne suivie. Sur Jones/Nucléaire, je trouve que nous faisons bien avancer l'analyse. Les éléments apportés par l'article de VT du 01.05.13 (en son quatrième encadré) devront y être analysés de près, tout comme le rapport du LBLN.

Chacun est libre de tirer à tout moment les conclusions qui lui paraissent permises. Certains sont sans doute d'un naturel plus exigeant que d'autres, ce qui leur impose d'être plus précautioneux dans la connaissance et les analyses. Tant pis pour eux !

N'oublions pas toutefois, les Veterans possèdent aussi dans leurs rangs des scientifiques et persistent depuis des années à nous orienter vers ces bombinettes nucléaires. Alors, à la lumière de leurs conclusions, nous devons, à mon avis, étudier leurs dires et affirmations afin de voir s'ils n'essayent pas de nous atomiser !

Ils ont des scientifiques ainsi que des militaires, connaisseurs de la réalité des explosions nucléaires, ce qui est autre chose que d'en parler à partir de Wikipédia. D'un autre côté, nous sommes bien d'accord, il y a ce risque de se faire ''atomiser'' par eux si les fins qu'il poursuivent sont autres que la recherche de la vérité.

Dernière modification par Noisse (02-12-2014 10:06:42)

Hors ligne

 

#420 02-12-2014 10:13:31

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Noisse à écrit:

Certains sont sans doute d'un naturel plus exigeant que d'autres, ce qui leur impose d'être plus précautioneux dans la connaissance et les analyses. Tant pis pour eux !

Allusion pour toi-même ! wink

Mince alors, ce n'est pas fini ! Moi qui croyait pouvoir enfin aller à la plage ! cool


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#421 02-12-2014 10:45:09

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

A noter la réponse de Jones aux vétérans, pour avoir toutes les données en main :

In a letter to Christopher Bollyn, Fox writes:
“Sent: Tuesday, July 1, 2014 6:31 PM
Subject: RE: Question from Bollyn
“Go study U-235 fission pathways. No need to take my word for any of this. Any high school physics student who pays attention can figure this out. Once see you recognize the pattern of U-235 fission it’s plain as day in those USGS dust samples.”

And in his Veterans Today article dated 6/28/1014, Don Fox states: “they used nuclear bombs to demolish the WTC buildings.” http://www.veteranstoday.com/2014/06/28 … eve-jones/

So Fox is claiming that U-235 fission bombs brought down the Towers, claiming as evidence that the USGS dust samples show the products of U-235 fission. But take a look at the U-235 fission products, and you notice immediately that there are dozens of radioactive isotopes produced. Basically, the neutrons and protons are being re-arranged in the nuclear bomb with a corresponding release of energy – and experimentally we observe that radioactive products are produced in abundance, which is why FALLOUT from a nuclear bomb is so very dangerous.

Where are the examples of RADIOACTIVE isotopes found in the dust, in particular, Technetium, Strontium-90, Cobalt-60 and radioactive Iodine?

There are hundreds of different isotopes generated in a fission bomb and the initial high radiation levels are most dangerous. In this regard, think of the first responders as “radiation monitors”. Where are the examples of radiation poisoning among first responders? Hair falling out, thyroid cancer and so on?

Initial radiation levels fade fairly quickly, over time periods of weeks and months, but some radioactive products would continue as a problem to this day – if nuclear fission bombs brought down the buildings as claimed by Fox – such as Strontium 90 (half-life 28.8 years, high-energy beta), Cesium-137 (half-life 30.2 years, high-energy gamma), and Tin-126 (half-life 230,000 years, high-energy gamma).

The majority of U-235 fission end-products occur in two peaks, basically strontium to ruthenium and tellurium to neodymium. Do the USGS dust samples show all the tell-tale elements falling into two dominant peaks, including radioisotopes? Fox has not demonstrated this at all; his analysis is lacking and not convincing.

In particular, copper is in neither of the two dominant fission product peaks (too light at atomic number 29) and would not be produced in abundance in Fox's nuclear bomb. Yet he states in his article:

“The copper found in the Ground Zero dust is indicative of nuclear fission.... The decay of radioactive Copper by beta particle emission into Zinc would have been another source for the extraordinarily high concentrations of Zinc found in the World Trade Center Dust.”

Wrong! Copper lies outside the two dominant fission-product peaks. Further, to produce so much zinc from decay of “radioactive Copper” as claimed by Fox means there must have been abundant radioactive copper – where is ANY direct evidence of such radioactive copper? There is none.

As I explained in an earlier paper,http://www.journalof911studies.com/letters/a/Hard-Evidence-Rebudiates-the-Hypothesis-that-Mini-Nukes-were-used-on-the-wtc-towers-by-steven-jones.pdf I examined the WTC dust for radioactivity and found none. For comparison, I also found a sample of sand and dust collected near a nuclear bomb test in Nevada – it was still HIGHLY radioactive some 65 years after the Nevada testing.

TRITIUM

I have extensively studied tritium levels found in water samples around the world, as part of my research on the possibility of geo-fusion (Steven E. Jones, et al., Nature 338: 737-740 (April 1989)). I found that tritium does appear in various water samples where one would not necessarily expect it, but these findings are not too surprising given the large quantities of tritium “fallout” produced during hydrogen-bomb testing decades ago. Tritium has a half-life of 12.4 years, and some tritium from these bomb tests lingers today. Further I noted that the small amounts of tritium found in waters under the WTC could be due to tritium in exit signs and gun sights.

Fox states:
“The first thing Jones tries to refute is the tritium levels in the basement of WTC Building 6: “Observation of tritium (an important component of hydrogen-bomb fuel) at WTC sites at the few nano-curie level only. This is strong evidence against the mini-nuke hypothesis.” As we observed in our article Jones fails to account for dilution of the tritium by four million gallons of water. Why was tritium found in the basement of WTC 6 in the first place? Leaking gun sights or EXIT signs can’t explain what happened to that building.”

One cannot claim (without proof) that the small sample of water that showed traces of tritium had been diluted by “four million gallons of water.” I have worked with water calorimetry for many years, and I find that unless water is deliberately and thoroughly stirred, local hot spots (thermals) in the water are common. I expect the same would apply to local high-concentrations of tritium in the water under WTC6. In any case, Fox cannot rule out that possibility unless he has samples from various locations in these “millions of gallons of water,” which he does not have.

Fox's rant continues: “Jones makes no effort to explain HOW the tritium got in the basement absent a thermonuclear explosion.”
Yes I did – and I explained again just above – did you catch it?
(Note that Fox is here claiming a “thermonuclear explosion”, i.e., a hydrogen-bomb involving fusion; in addition to the U-235 bomb he claims in the same article!)

QUESTIONS FOR MR. FOX

So, we have nuclear bombs in the Towers AND in WTC 6, according to Mr. Fox. Let us ask these questions:

1. Why do not radiation sickness effects show up in abundance among first responders?

2. Where is the experimental evidence for radioactive products, such as the radioactive copper you claim?

3. How about radioactive strontium and iodine, which would show up long-term as specific health problems, such as bone cancer and thyroid cancer – where is the evidence? (I am not referring to a generalized increase in cancer, which can stem from a number of exposures besides radiation.)

4. Can you prove that the sampling showing tritium (above background but still small concentration) was not a case of local high-concentration, for example, from a leaking exit sign or gun-sight?

5. Where are the electromagnetic-pulse effects of nukes – where are the fried/inoperative cell-phones and lap-tops? In effect, nearby cell-phones and computers serve as detectors for EMP associated with a nuclear blast – unless you can explain how EMP from your mini-nukes was “turned off” on 9/11.

6. If as you say both WTC Towers were taken down by mini-nukes, why were mini-nukes not used in Building 7? Do you agree with me that explosives brought down WTC7 as shown by its downward free-fall acceleration for over 100 feet?

PS : http://911blogger.com/news/2012-09-30/m … ent-261446

Dernière modification par charmord (02-12-2014 10:47:29)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#422 02-12-2014 13:52:36

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Un prof de chimie fait passer un message discret. La réaction thermitique ? Pas seulement pour souder quelques rails de chemin de fer, mais pour détruire des structures métalliques (après 2 mn 22 environ). Et le fer fondu, c'est frappant.

En quelques dizaines de seconde, il a fait (peut être) entrevoir quelque chose à de jeunes esprits. Pas besoin d'une arme nucléaire pour fondre de l'acier. roll



Et ce classique des 9/11 experiments


PS : la grenade thermitique, c'est l'avatar de frenchie2.

Dernière modification par Frenchie2 (02-12-2014 14:04:43)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#423 02-12-2014 15:44:31

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

...
Pas besoin d'une arme nucléaire pour fondre de l'acier. roll
...

Je n'ai pas souvenir que quelqu'un ait prétendu cela.

En revanche, la chimie, comme les autres sciences, est soumise jusqu'à preuve du contraire à la loi de conservation de l'énergie. Reste donc à savoir si de la thermite (ou toute autre forme d'énergie chimique) est apte à fondre la roche, produire des ruisseaux d'acier et faire fumer les ruines pendant des mois.

Rappelons que l'énergie est l'intégrale de la puissance par rapport au temps.

Dernière modification par WTC7 (02-12-2014 15:46:38)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#424 02-12-2014 18:44:15

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

WTC7, je t'ai bien compris. Mon problème, c'est la validité supposée de ces calculs énergétiques. Pour effectuer un calcul valable, il faut avoir les données numériques en main. C'est loin d'être le cas. C'est la raison pour laquelle j'interviens, parce que l'hypothèse nucléaire pose un gros souci, celui des effets radiologiques. Et réciter des données sur les unités de mesure, la demi-vie d'un nucléide ne fait rien avancer du tout.  Que l'énergie soit l'intégrale de la puissance par rapport au temps, non plus.

A partir de données incomplètes ou fausses, on ne peut pas aboutir à des conclusions justes.
Anaxagore a calculé la distance Terre-Soleil, en mesurant l'angle du soleil par rapport à la verticale, le 21 juin. Il a trouvé 6400 km. Ses calculs trigonométriques étaient justes. Il lui manquait une donnée : la Terre est sphérique, et non plate.

Dernière modification par Frenchie2 (02-12-2014 18:44:46)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#425 02-12-2014 21:26:08

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

WTC7, je t'ai bien compris. Mon problème, c'est la validité supposée de ces calculs énergétiques. Pour effectuer un calcul valable, il faut avoir les données numériques en main. C'est loin d'être le cas.

Raisonnement faux : on n'est pas dans des calculs nécessitant des données précises, ou même relativement grossières, mais dans des comparaisons d'ordres de grandeur. Je rappelle le facteur massique entre chimique et nucléaire : 1 000 000.

C'est la raison pour laquelle j'interviens, parce que l'hypothèse nucléaire pose un gros souci, celui des effets radiologiques.

Effets constatés, hélas pour les nombreux malades et morts... et syndromes d'irradiation aiguë pour de nombreux chiens secouristes morts rapidement. Mais faut pas trop compter sur les media pour en parler, vu qu'ils font partie intégrante des attentats...

Et réciter des données sur les unités de mesure, la demi-vie d'un nucléide ne fait rien avancer du tout.  Que l'énergie soit l'intégrale de la puissance par rapport au temps, non plus.

A partir de données incomplètes ou fausses, on ne peut pas aboutir à des conclusions justes.
Anaxagore a calculé la distance Terre-Soleil, en mesurant l'angle du soleil par rapport à la verticale, le 21 juin. Il a trouvé 6400 km. Ses calculs trigonométriques étaient justes. Il lui manquait une donnée : la Terre est sphérique, et non plate.

Comparaison hors sujet : les théories permettant d'exploiter les données (chimique et nucléaire) sont bien connues toutes les deux.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#426 03-12-2014 03:22:20

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Restons scientifiques.

Lorsqu'il y a explosion nucléaire, quelle que soit sa puissance, il y a émission de neutrons de haute énergie. Le résultat est ce qu'on appelle l'activation neutronique, c'est à dire qu'une partie de ces neutrons est capturée par les atomes traversés qui subissent donc des transmutations. Le nucléide formé est généralement instable, donc radioactif. C'est la raison pour laquelle il est si difficile de démanteler une centrale nucléaire en fin de vie. Le fer, qui nous intéresse, a un numéro atomique Z = 54; on obtient du Fe 55, c'est un émetteur Bêta +.

Aucune activation n'a été observée dans les aciers analysés, ni dans les poussières.

Vous ne serez jamais crédibles avec l'hypothèse nucléaire, car elle ne tient pas la route. Point final.
Vous avez descendu en flammes ceux qui doutaient de l'existence des avions (à tort, à raison ? Je n'en sais rien) et vous nous ressortez cette hypothèse absurde. Paradoxal. Il n'est pas possible de dissimuler une explosion nucléaire non souterraine, quelle que soit sa puissance. A plus forte raison lorsque plusieurs millions de personnes sont présentes.

Sauf si le but final de ce forum est de décridibiliser totalement le mouvement. On pourrait même devenir suspicieux en constatant que ces hypothèses "hardies" viennent de membres récents.

Nucléaire ? Soyons sérieux !


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#427 03-12-2014 06:27:27

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 affirme:

Restons scientifiques...........Aucune activation n'a été observée dans les aciers analysés, ni dans les poussières.

Frenchie viendrait-il, en seulement 3-4 phrases courtes, d'atomiser toutes les discussions avec une affirmation qui annonce une condition nécessaire et suffisante mettant ainsi fin au débat qui dure depuis 2005 (révélation d'un scientifique anonyme Finlandais) ?


Toutefois Frenchie laisse une porte ouverte vers le souterrain:

Il n'est pas possible de dissimuler une explosion nucléaire non souterraine

Dernière modification par Mariflo (03-12-2014 06:49:06)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#428 03-12-2014 07:26:44

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

Vous ne serez jamais crédibles avec l'hypothèse nucléaire, car elle ne tient pas la route. Point final.

Jamais crédibles et passant pour des tarés congénitaux aux yeux du plus grand nombre.

Ouvert d'esprit et capable d'analyser toutes les hypothèses possibles pour ceux qui se penche sérieusement sur le dossier.


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#429 03-12-2014 08:08:41

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mariflo a écrit:

...
Toutefois Frenchie laisse une porte ouverte vers le souterrain:

Il n'est pas possible de dissimuler une explosion nucléaire non souterraine

En effet, et il n'a pas remis en cause la conservation de l'énergie, ce qui est une bonne chose.

Soyons sérieux donc. Et lisons par exemple l'échange de mails malicieusement signalé par charmord :

charmord a écrit:

Bonjour Noisse,

Il conviendrait de tenir également compte de cet article d'un scientifique finlandais : http://www.11syyskuu.net/H-device.htm
...

C'est un peu confus dans la présentation, mais riche dans le fond (aller à la fin du document pour voir les mails "bruts de décoffrage").

Par ailleurs, avant de considérer que telle ou telle chose "n'a pas été mesurée" et qu'elle contredit donc telle ou telle thèse, il convient de se rappeler le rôle éminent des media dans la couverture de l'opération (allant jusqu'à annoncer la chute du WTC7 plusieurs heures en avance). Et par conséquent privilégier les données qui ne peuvent pas être couvertes (des ruines qui fument pendant des mois) par rapport à celles qui peuvent l'être (des analyses nécessitant un matériel spécifique et une compétence bien particulière, impossibles à faire pour le layman.)


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#430 03-12-2014 08:24:53

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Les articles signalés par charmord et wtc7 (le Finlandais) sont réservés à ceux qui comprennent l'Americain ! Sur un site francophone, ça détonne !!


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#431 03-12-2014 09:27:50

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Oui, en effet, désolé... j'essaierai de traduire quand j'aurai un peu de temps, mais ça risque de ne pas être pour tout de suite ! En attendant les outils de traduction automatique, bien qu'imparfaits, peuvent permettre de saisir l'essentiel.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#432 03-12-2014 09:40:55

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Ou au moins nous offrir un résumé de l'article comprenant les principaux arguments afin que tous  saisissent de quoi il s'agit. wink


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#433 03-12-2014 11:00:24

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6633

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mariflo a écrit:

Les articles signalés par charmord et wtc7 (le Finlandais) sont réservés à ceux qui comprennent l'Americain ! Sur un site francophone, ça détonne !!

C'est pour éviter ça qu'a été ajouté dans le règlement du forum un paragraphe Forum francophone.

Hors ligne

 

#434 03-12-2014 11:11:45

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

L'explosion nucléaire à New-York est encore moins crédible qu'un superlaser activé par des extra-terrestres. Ceux qui soutiennent cette thèse ne sont pas du tout crédibles.
Un expert militaire anonyme finlandais (l'armée finlandaise est dotée d'un arsenal nucléaire complet) a écrit, dans votre document de référence :

Mini-hydrogen bombs. Any idea what is the difference of tritium and plutonium?
They create radiation, but far less (1/100) than plutonium bombs. And of different
type. The problem is, you cannot measure it without very expensive instruments.

Apparement, en Finlande, on a inventé la bombe H sans détonateur type bombe A au plutonium. Plus fort que Rossi !!!

In the first minutes at ground zero, there are hundreds of different short-lived
radioactive particles. Take a deep breath and you will propably die. Neutrons
did their damage, but they are not showing any longer. Later on, alpha and tritium
particles exist, but they are not easy to reveal. Again, some sniffing like the dogs did
and many will get internal lung damage (not always fatal, but damage anyway). Water
spraying is a good way to speed up the evaporation of these light, radioactive
elements. And that's what they used.
Elevated tritium values were found in three
places at the WTC area. Five days later. Some unexpected Beta readings also have
been measured. Guess why they are not telling, what was found earlier, say 9/13?

Bon, arrêtons-là. C'est du n'importe quoi, niveau d'information 0, style ufologique.

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/helita_model32.jpg

Les éléments "actifs" (devrait-on dire radioactifs) sur Reopen911 propagent un tas d'âneries.




77 m exactement. Ni plus, ni moins.

Dernière modification par Frenchie2 (03-12-2014 12:14:08)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#435 04-12-2014 19:42:38

Mariflo
Membre du forum
Date d'inscription: 19-09-2009
Messages: 1606

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit sur le fil "Steven Jones et la thèse nucléaire"

Ses très longues interventions "Thermate et métal fondu (1), (2) et (3)" par exemple,  m'ont laissé pantois.

Alors:

-thermate et métal fondu (1) c'est ici
-thermate et métal fondu (2) c'est par là
-thermate et métal fondu (3) c'est

et la synthèse sur ce post


Frenchie, veux-tu nous résumer ce qui t'embête là ? Pourquoi "pantois" !

Dernière modification par Mariflo (04-12-2014 19:43:33)


A mon tour je fus effondré à la suite de ces révélations explosives !

Hors ligne

 

#436 04-12-2014 21:05:17

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Mariflo,
[Modéré : suspicion] , avec un jargon scientifique crédible, qui démontre que noisse n'est pas un ignorant en la matière. D'où mon malaise.

Mes interventions à l'opposé, sont très simples. Démontrez-moi l'absence de signature spécifique d'une explosion atomique. Sismicité très particulière; activation des matériaux à proximité immédiate; fuites probables de radionucléides (iode 131, strontium 90, césium 137 par exemple).

A ces questions très simples, on ne répondra pas, bien sûr. On développera des théories complexes sur d'hypothétiques écoulements d'élements métalliques en fusion, qualifiés de ru (terme non utilisé en sidérurgie), comme s'il s'agissait d'une banalité évidente.

Au lieu de développer des calculs sans base réelle à l'infini, démontrez-moi comment une explosion nucléaire a pu passer inaperçue dans NYC. A moins d'inventer un rayon de la mort façon Judy Wood.

[Modéré : idem]

Dernière modification par Frenchie2 (04-12-2014 21:07:45)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#437 04-12-2014 22:02:01

WTC7
Membre du forum
Date d'inscription: 12-07-2014
Messages: 257

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

...
Au lieu de développer des calculs sans base réelle à l'infini, démontrez-moi comment une explosion nucléaire a pu passer inaperçue dans NYC. A moins d'inventer un rayon de la mort façon Judy Wood.

C'est beaucoup dire. Disons que la mise en scène et la campagne médiatique ont été soignées.


En général, les complices ne t'expliquent rien et n'essaient pas de s'occuper des problèmes difficiles. Leur modus operandi typique est de poser des questions, d'exiger des explications et de ne jamais écouter tes propres questions.
Dmitri Khalezov, 911thology, p. 421
Vive Newton et Fourier.

Hors ligne

 

#438 04-12-2014 23:16:04

Frenchie2
Lieu: N'importe où
Date d'inscription: 10-05-2014
Messages: 741

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

[Modéré] J'ai posé des questions simples auquelles j'attends des réponses. A partir de là, il sera possible de discuter. Les effets d'une explosion nucléaire ne peuvent être dissimulés par un tour de passe-passe médiatique.

[Modéré : En rouge plus haut...]

Comment peut-on dissimuler une explosion nucléaire au coeur de Manhattan ? C'est beaucoup plus absurde que la théorie du no-plane.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je vous conseille l'article de Wikipedia sur les munitions atomiques de démolition. Vieux rêve des années 50. Pas mis en application. Pourquoi ? Et au coeur d'une métropole, en plus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Munition_a … A9molition

Pour ceux, qui par chance, comprendraient l'anglais, je vous donne le lien du site par où tout a commencé avec l'article de Khalezov. Je ne me donnerai pas la peine de traduire. Google est là pour ça.
http://www.nuclear-demolition.com/

Dernière modification par Frenchie2 (04-12-2014 23:31:28)


Membre du club des 5 au regard de taupe tongue

Hors ligne

 

#439 04-12-2014 23:52:23

Moltensteel
Membre du forum
Date d'inscription: 03-07-2010
Messages: 870

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Frenchie2 a écrit:

...On développera des théories complexes sur d'hypothétiques écoulements d'élements métalliques en fusion, qualifiés de ru (terme non utilisé en sidérurgie), comme s'il s'agissait d'une banalité évidente.

Un ru, c'est tout simplement un petit ruisseau, inutile de mettre ça en gras.
Tiens donc, maintenant les écoulements d'éléments métalliques en fusion deviennent "hypothétiques" ? Qu'est ce que c'est que ce cirque, Frenchie2 ? Tu contestes les nombreux témoignages de ruissellements métalliques ? Les poutres chauffées à blanc, dégoulinantes, ça aussi ? Les températures de 800/900°C des mois après, aussi ?

La tentative de Noisse pour quantifier l'énergie que nécessite ces écoulements (qui ne font aucun doute) est justement très intéressante.
Toi qui aimes les questions simples, tu es quand même incapable d'expliquer ces manifestations avec la thermate. Aucun moyen chimique ne peut libérer une telle énergie.

Que des gens s'interrogent sur d'autres technologies éventuellement mises en jeu est parfaitement normal. Ce n'est vraiment pas nécessaire de nous faire une crise d'urticaire à chacun de tes posts.

Dernière modification par Moltensteel (05-12-2014 00:28:11)

Hors ligne

 

#440 05-12-2014 01:07:59

Noisse
Membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 702

Re: Les attentats du 11.9: une attaque nucléaire ?

Pour ce qui est des calculs relatifs à la thermate, Moltensteell vient de dire l'essentiel. Je mets quand même ce que j'avais préparé, la citation de Frenchie2 provenant du fil ''Jones'' et le début de ma réponse s'y trouvant.

Il ne peut ignorer que ses calculs savants partent d'hypothèses pour le moins ténues.

Les calculs relatifs au métal fondu partent avant tout des témoignages, comme il a été expliqué. À quoi se sont ajoutées des hypothèses, en effet, de manière à introduire des éléments quantitatifs parce que les témoignages en manquent cruellement et qu'en outre ils n'ont pas donné lieu à un travail critique. J'ai essayé de procéder avec le plus de prudence possible, en m'expliquant du mieux que je pouvais dans les choix effectués. J'ai également invité à diverses reprises à faire part d'objections et tu avais toi-même fort bien commencé en contestant l'estimation du jour à 80'000 s. Il est dommage que cette amorce de travail critique se soit arrêté là, mais il n'est nullement trop tard. Je ne demande pas mieux que de revenir sur les explications que je n'aurais pas su bien délivrer.

Frenchie2 a écrit:

Pour ceux, qui par chance, comprendraient l'anglais, je vous donne le lien du site par où tout a commencé avec l'article de Khalezov.

Historiquement, le soi-disant expert finlandais ne fut-il pas le premier ? Khalezov a lancé une nouvelle version de la thèse nucléaire, et il y en a eu d'autres encore, signalées en amont. Il me paraît préférable, quand on parle de la thèse nucléaire, ou de la thèse thermitique, de ne pas l'assimiler d'office à l'une de ses variantes ; il se pose, entre autre, la question du panachage (thèses mixtes).

Si toi-même, Frenchie2, te fais le défenseur de la seconde, je ne demande pas mieux que d'en débattre. J'ai déjà dit que je ne sais pas vraiment où nous mènera l'enquête sur la thèse nucléaire, objet du présent fil. Pour le moment je reste sur ma ligne qui est de voir si les obstacles peuvent être renversés. D'où le travail sur l'article de Jones, parce que la radioactivité m'a toujours paru être l'objection principale (pour ce qui est de l'activation neutronique, le plan donné en tête de la traduction permet de voir qu'elle sera abordée prochainement). S'il apparaît que les objections de Jones tiennent bon, ce ne sera pas la peine d'aller plus loin. Si par contre l'obstacle est renversé, il y aura lieu, évidemment, d'examiner ceux qui ont été négligés jusqu'à présent et que tu viens de rappeler (explosion nucléaire en ville). À moins que toi et d'autres ne régliez rapidement la question ici, en faveur de ta position, auquel cas le travail sur Jones pourra cesser.

Pour revenir à la thèse thermitique, j'ai demandé plusieurs fois, mais hélas sans succès, qu'on nous en délivre un exposé, afin que l'on sache de laquelle on parle et de pouvoir ainsi en discuter. Que dirais-tu de réactiver pour ça un fil qui en traite déjà et de nous faire un topo ?

Dernière modification par Noisse (05-12-2014 06:31:30)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr