ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#801 30-09-2013 20:53:37

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

@ Griffin,
La question posée par le sujet est "Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?"
Il y a un mot important dans cette phrase, c'est le mot "piloter". Piloter un avion ça veut dire être en mesure de le contrôler (vitesse,  altitude, direction) et avec précision.
Merci de ne pas inonder ce sujet avec des exemples d'avions en situation "hors de contrôle"
@ PSG... no comment...

@ Zorg :
Le 767 n'échappe pas à la règle, il est mentionné dans cette note de Boeing. (déjà postée depuis la page 4 ou 5 de ce sujet)
http://flysafe.raa.asn.au/groundschool/ … Review.pdf
Ses Caractéristique sont voisines du 757.


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#802 30-09-2013 21:09:41

Griffin
Membre du forum
Date d'inscription: 19-07-2011
Messages: 815

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

@Arma : désolé, je n'avais pas vu que le sujet du 747 avait déjà été traité.

Juste, parce que j'aime bien taquiner :

Armageddon a écrit:

"Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?"
Il y a un mot important dans cette phrase, c'est le mot "piloter".

J'ai relu la phrase 5 fois pour être sûr : je n'y ai pas vu le mot que tu dis y être ! big_smile

En fait, le mot est bien "voler", pas piloter. Tu soutiens qu'il n'est pas possible de piloter à cette vitesse si près du sol avec cet avion, je te lis avec attention, mais la question est bien de savoir si on peut voler avec, pas piloter. Le but étant de le faire arriver au bout, sans perdre de morceaux en route. Je crois comprendre que tu dis que non, j'ai pas de soucis avec ça. Mais ceux d'en face sortent l'exemple de l'A380 qui a pu dépasser sa VMO sans dommages et en restant contrôlable. Je demande juste comment tu expliques cela, sans partie pris aucun.

Hors ligne

 

#803 30-09-2013 22:38:41

pierresaintgermain
Membre du forum
Date d'inscription: 07-01-2010
Messages: 430
Site web

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Franck33 merci pour cette vidéo impressionante des test de flutter à Mach 0.96,les pilotes d'essai sont vraiment soulagés à la fin du vol car le flutter peut se développer à toute vitesse,rendant illusoire leurs moyens de survie (casques et parachutes ).
La vitesse du son à -57 degrés Celsius est de 1062 km/h
La vitesse du son à +15 degrés Celsius est de 1225 km/h
Donc la vitesse de l'A380 à Mach 0.96 était entre 1019 et 1176 km/h.
Avez vous vu le chef pilote lacher les commandes d'un air réjoui à cette vitesse prouvant ainsi la stabilité de l'avion à cette vitesse.Son commentaire : it's nice,c'est sympa.
Le flutter étant un phénomène vibratoire seule la vitesse des molécules est concernée ,pas la densité de l'air donc pas l'altitude .

Dernière modification par pierresaintgermain (30-09-2013 23:15:07)

Hors ligne

 

#804 02-10-2013 00:35:33

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Griffin a écrit:

@Arma : désolé, je n'avais pas vu que le sujet du 747 avait déjà été traité.

l'exemple de l'A380 qui a pu dépasser sa VMO sans dommages et en restant contrôlable. Je demande juste comment tu expliques cela, sans partie pris aucun.

D'après le lien que tu as posté, il s'agit du "flutter test" qui donne la VD

L'avion a été endommagé à mach o.93. Un deuxième teste a pu être poussé à mach 0.96.
Dans l'exemple que j'avais pris, j'avais fixé le point de "l'accident certain" au passage du mur du son. Cette vidéo montre que "l'accident certain" sur l'A 380 se produira avant le passage du mur du son. Et il s'agit ici des conditions d'un vole de teste. Rien à voir avec les conditions et contraintes d'un vole commercial. (On ne fait pas un" flutter test" au ras du sol, ni dans un orage ni en virage ni dans une manœuvre quelconque). On pousse l'avion au maximum, en descente pour déterminer le point du "flutter", point ou l'avion sera endommagé dans sa structure de façon certaine. Le contrôle de l'appareil dans d'autres points du domaine de vol font l'objet d'autres testes.
...Quelque chose me dit que tu ne me croiras pas alors je t'invite à lire, ceci :
http://theflyingengineer.com/tag/vmo/ on y parle aussi du "flutter test" de l'A 380...

tu remarqueras que la rupture de structure de l'A 320 est supposée survenir à 31 kt (55.5 km/h) de sa Vmo
Moi je disais à la louche, par simple logique, que le B 757 rencontrerait des risques crescendo pour un dépassement de 0 à 148 km/h... en me basant sur la marge entre sa MMO et le passage du mur du son. Visiblement, j'étais un peu large si on se base sur ton exemple.


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#805 08-02-2014 18:06:58

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1361

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Je vous amène une info, peut-être déjà donnée, mais je n'ai rien trouvé. Si c'est déjà fait, désolé et pareil si ce n'est pas le bon endroit, j'avoue, en tant que nouveau, ne pas savoir où déposer le colis.
Le Boeing 757 a été doté d'une aile de profil supercritique, donnant une portance améliorée sur une plus grande partie de l'extrados. Toutefois ce profil avait un défaut, engendrer des remous dépassant en intensité, et donc en dangerosité, ceux des demi-frères, 767 et même 747 pourtant plus volumineux.
Pour mieux situer les choses, le 757 fut au moins mis deux fois en cause dans des accidents d'avions légers ayant commis l'erreur de s'approcher à moins de 3 nautiques derrière lui ! Avions légers, entendez quand même que le premier était un Cessna Citation, biréacteur d'affaire pesant entre 10 et 15 tonnes, aucun survivant dans le 6 personnes à bord, c'était le 18 décembre 1992, dans le Montana. Le second, fut un IAI Westwind, même profil mais de 10,5 tonnes, crashé le 15 décembre 1993 en Californie avec 5 personnes à bord. Ces deux modèles ne sont pas des fers à repasser volants, le Citation fut avion le plus vendu au monde dans sa catégorie, le second fut produit à plus de 300 exemplaires dans ses différentes versions.
A la suite de ces pépins, la FAA dû, en 1996, exiger une plus grande distance entre un 757 et un "petit" avion, la distance mini passant de 4 à 5 nautiques (vous remarquez que les deux accidentés s'étaient joyeusement affranchis des contraintes initiales).
Bon, et où il veut en venir ?
Dans le crash du Pentagone, il y eut un miraculé, le chauffeur de taxi. Outre le coup un peu gros du seul pare-brise cassé en se prenant un lampadaire, comment, au vu de ce remous dangereux, dument répertorié et certifié (cf la FAA), le taxi, moins de 2 tonnes, survolé à très basse altitude, n'a-t-il pas été projeté au diable par le dit remous ? La projection dans le rail de sécurité aurait déjà été tenue pour une intervention divine ! Dans la même série, la même réflexion est valable pour les lampadaires, environ 100 kg le morceau, qui auraient du être entraînés comme fétu de paille.
Je ne fais pas de conclusion, mais il y a peut-être des trajectoires qui ne sont pas au bon endroit

Hors ligne

 

#806 08-02-2014 18:31:21

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

nanard a écrit:

Je vous amène une info, peut-être déjà donnée, mais je n'ai rien trouvé. Si c'est déjà fait, désolé et pareil si ce n'est pas le bon endroit, j'avoue, en tant que nouveau, ne pas savoir où déposer le colis.
Le Boeing 757 a été doté d'une aile de profil supercritique, donnant une portance améliorée sur une plus grande partie de l'extrados. Toutefois ce profil avait un défaut, engendrer des remous dépassant en intensité, et donc en dangerosité, ceux des demi-frères, 767 et même 747 pourtant plus volumineux.
Pour mieux situer les choses, le 757 fut au moins mis deux fois en cause dans des accidents d'avions légers ayant commis l'erreur de s'approcher à moins de 3 nautiques derrière lui ! Avions légers, entendez quand même que le premier était un Cessna Citation, biréacteur d'affaire pesant entre 10 et 15 tonnes, aucun survivant dans le 6 personnes à bord, c'était le 18 décembre 1992, dans le Montana. Le second, fut un IAI Westwind, même profil mais de 10,5 tonnes, crashé le 15 décembre 1993 en Californie avec 5 personnes à bord. Ces deux modèles ne sont pas des fers à repasser volants, le Citation fut avion le plus vendu au monde dans sa catégorie, le second fut produit à plus de 300 exemplaires dans ses différentes versions.
A la suite de ces pépins, la FAA dû, en 1996, exiger une plus grande distance entre un 757 et un "petit" avion, la distance mini passant de 4 à 5 nautiques (vous remarquez que les deux accidentés s'étaient joyeusement affranchis des contraintes initiales).
Bon, et où il veut en venir ?
Dans le crash du Pentagone, il y eut un miraculé, le chauffeur de taxi. Outre le coup un peu gros du seul pare-brise cassé en se prenant un lampadaire, comment, au vu de ce remous dangereux, dument répertorié et certifié (cf la FAA), le taxi, moins de 2 tonnes, survolé à très basse altitude, n'a-t-il pas été projeté au diable par le dit remous ? La projection dans le rail de sécurité aurait déjà été tenue pour une intervention divine ! Dans la même série, la même réflexion est valable pour les lampadaires, environ 100 kg le morceau, qui auraient du être entraînés comme fétu de paille.
Je ne fais pas de conclusion, mais il y a peut-être des trajectoires qui ne sont pas au bon endroit

Oula nanard attention,
le syndrome du noplaner te guette, fait gaffe c'est une posture d'hérétique en ce moment.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#807 08-02-2014 20:42:30

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

nanard a écrit:

Je vous amène une info,
Le Boeing 757 a été doté d'une aile de profil supercritique, donnant une portance améliorée sur une plus grande partie de l'extrados. Toutefois ce profil avait un défaut, engendrer des remou...
le 757 fut au moins mis deux fois en cause dans des accidents d'avions légers ayant commis l'erreur de s'approcher à moins de 3 nautiques derrière lui !... un Cessna Citation, biréacteur d'affaire pesant entre 10 et 15 tonnes

Dans le crash du Pentagone... comment, au vu de ce remous dangereux, dument répertorié et certifié (cf la FAA), le taxi, moins de 2 tonnes, survolé à très basse altitude, n'a-t-il pas été projeté au diable par le dit remous ?

Un remou (en aviation on parle plutôt de "turbulences") elles n'ont pas un effet de projection, mais plutôt tournoyantes... l'avion qui suit peut faire un tonneau  incontrôlé.
Si l'avion avait été à l'arrêt, freins bloqués et réacteurs en poussé... le taxi aurait été voler et même un camion peut être projeté... Mais en vol, c'est l'avion qui avance...
Pour prendre une exemple qui doit t'être familier, imagine que ton bateau soit retenu par un câble moteur en marche... les hélices vont projeter de l'eau... Le bateau libéré, c'est lui qui va avancer.

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2012/05/ … 64x601.jpg

(Cela dit, on est hors sujet ici, ce serait plutôt à traiter dans" les anomalies du vol 77"...

Dernière modification par Armageddon (09-02-2014 17:23:10)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#808 08-02-2014 21:10:15

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

le syndrome du noplaner te guette, fait gaffe c'est une posture d'hérétique en ce moment.

Ce serait bien de prendre conscience que malgré leur coté hautement polémique, et les dissension parfois violentes que cela entraine entre des gens qui devraient rester unis, ces questions peuvent toujours avoir complètement lieu. Et concrètement, de toujours se demander si ce qu'on écrit aide à l'apaisement - sans qu'il soit question de transiger sur le fond.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#809 08-02-2014 21:20:53

nanard
Membre du forum
Date d'inscription: 05-02-2014
Messages: 1361

Re: Un boeing 757 peut-il voler à 850 km/h au ras du sol ?

Je te remercie effectivement, Armaggeddon, de rappeler qu'il s'agit de turbulences, mais même si elles n'ont pas un effet de projection, ce qui parait évident, elles peuvent quand même être meurtrières, la preuve, le résultat est "homologué". Ton exemple du bateau, je l'ai vécu une fois, je peux t'assurer que non seulement le bateau avance, mais il est comme "catapulté". Si on regarde la situation des deux accidents, les DEUX mobiles se déplaçaient, n'empêchant pas le pépin majeur, à mon avis (ce qui limite les risques:/) la poussée des réacteurs mis full juste avant l'impact et les turbulences auraient du secouer l'autre mobile, le taxi, dont le principal défaut était d'être arrêté et donc d'encaisser la totalité du vent mauvais.
Je suis par contre d'accord avec toi, j'aurais du le présenter aussi aux anomalies du vol 77, Sorry.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr